Des sales gosses à renvoyer sur les bancs de l'école ! [PV EW]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des sales gosses à renvoyer sur les bancs de l'école ! [PV EW]

Message  Invité le Jeu 27 Juin 2013, 00:26

Une silhouette en capuchon, c’était tout ce dont les gens pouvaient se souvenir quand Artyom passait près d’eux tellement il était discret : il n’y avait pas de quoi y accorder de l’attention et c’était justement l’effet qu’Arty  voulait obtenir et donc on pouvait dire qu’il était satisfait mais si il devait se contenter de ça ce ne serait pas grand-chose pour une mission secrète hein ? Enfin même le terme mission était ‘’usurpé’’  car le ranger n’avait pas d’objectifs précis : Khan lui avait juste dit de se balader dans le village pour recueillir des informations à propos de certaines personnes qui s’appelaient elles-mêmes les ‘’End Walkers’’. Suite à la bataille contre Focus Naviento, les regards des derniers rangers en vie s’étaient tournés vers ce groupuscule qui prétendait vouloir imposer une paix par la destruction. Pour Khan, ce groupe s’égarait et ne comprenait rien, emprisonnés dans leur vision étriquée du monde qu’ils qualifiaient de juste. Un autre ranger  du nom de Husman avait même dit qu’en fait leur crédo ne valait pas mieux que celui de la secte humain des chiens des enfer qui prétendait vouloir la ‘’paix par la force’’. En serpentant entre les gens, le beast encapuchonné se dit que de toute façon un groupe seul, aussi grand soit-il, ne pouvait avoir assez de puissance pour avoir un tel impact sur tout le monde entier et se verrait éliminer assez vite par les remous du monde torturé dans lequel ils vivaient tous.

Enfin bon, si jamais le jeune homme croisait un de ces bouffons aux grands idéaux… Il risquerait bien de lui présenter sa nouvelle arme. Présent de son mentor, le katana à l’allure simple était pourtant bien plus que ça : Khan disait que la lame enfermait le rand miroir de l’âme, le reflet des mondes enfin encore un truc grandiloquent  auquel Artyom ne comprenait que les aspects pratiques : en fait, le sabre lui permettait, si il regardait au moins une seconde la lame, de créer un reflet de lui-même assez autonome. La seconde particularité du Katana était de pouvoir faire office de ‘’point d’encrage’’ pour ses téléportation en faisant fi de la distance contrairement à ses sauts classiques. Bien qu’Arty n’aie pas encore testé les limites de distance de son saut, il avait trouvé que les possibilités offertes par le sabre étaient proprement hallucinantes. Combiner au surcroit de mobilité donné par le sabre un éventail d’armes de jets et de flèches pour obtenir une saleté de ninja attaquant aussi bien au corps à corps qu’à distance pour un résultat des plus mortels.

Cela n’enthousiasmait pourtant pas trop le jeune homme qui n’avait de toute façon aucun ennemi à combattre ou autre cible sur laquelle s’entraîner. Enfin, c’est ce que pensa le loup jusqu’à ce qu’il sente une main baladeuse s’égarer sous son grand manteau à capuchon au milieu de la foule. Le pauvre type ne comprit même pas ce qui le frappa que déjà le ranger rengainait son couteau dans une gaine dissimulé le long de son bras gauche avec un sourire mauvais. Le pickpocket s’éloigna en serrant son poignet et hésita un instant entre prendre la fuite ou feindre l’agression sur sa personne nauséabonde. Utilisant son stratagème favori pour effrayer les paysans, le jeune homme s’arrêta et darda ses yeux bleus sur l’inconnu en sortant une croix de sous son haut. Le pendentif religieux fit déglutir : c’était risqué de s’attaquer à quelqu’un de l’église mais alors se rebeller encore plus contre lui… Non, même un hors-la-loi comme ce pauvre type en face d’Artyom comprenait le message.  S’en allant en serrant toujours son bras contre lui, le voleur à la tire ne se retourna pas une fois et ça fit sourire le beast-man… Avant qu’il ne se rende compte qu’il avait peut-être attiré de l’attention on voulue sur lui avec ce geste brusque.

Se coulant à nouveaux dans les ombres, le ranger encapuchonné attendit en s’éloignant de plus en plus des allées fréquentées en se demandant s’il allait sentir la présence d’un autre importun… Ou de plusieurs types en même temps !


[HRP : voilà, excuses-moi si c'est pas terrible terrible]

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des sales gosses à renvoyer sur les bancs de l'école ! [PV EW]

Message  End Walkers le Mer 03 Juil 2013, 00:38


Une journée tout ce qu'il y a de plus simple. Souvent, on se contente du quotidien. On en profite, on s'en amuse. Mais rarement, on le brise. Et quelques fois pourtant, ça ne faisait pas de mal! Mais avec cet assaut du donjon Kanabo, la guerre qui avait eut lieu et ce psychopathe brûleur de maisons qu'on n'avait toujours pas attrapé, les villageois en avaient par dessus la tête! Ils avaient espéré, prié même! Pour avoir le calme. Un calme d'antan qui s'était vite réinstallé après toute ces évènements. Et ce n'était pas pour déplaire à la population! Le village était à nouveau calme. Connaissant sa petite routine habituelle, ce n'était pas quelques pickpockets ou alors quelques monstres qui pourriraient cette journée! La routine était d'une force hors du commun après tout~ Et dans ce petit ruisseau de foule, un petit groupe se fraye un chemin. Imposant, il était composé de quatre puissants paladins, deux prêtres et un homme qui était noblement vêtu. Un évêque sûrement ou quelque chose dans ce genre là. Le silence s'installait autour d'eux... et la voix du graisseux se fait entendre

"Mes enfants. Nous avons entendu que certains d'entre vous croiraient en une "paix" universelle. C'est noble. C'est très noble de rêvé de cette utopie à laquelle notre Seigneur travaille chaque jour. Mais certains pensent que cette paix ne peut-être obtenue que par un démantèlement de certaines structures dont l'Église. Le silence se fait pesant. il semble avoir effrayés plusieurs villageois!! Les idées de ce groupuscule, les End Walkers n'est-ce pas?, ne sont pas bons pour vous. Ils vous mettent en danger et l'aboutissement de cette... infamie... Ne ferait que mettre le monde dans une situation anarchique. Alors, mes enf..."

Une femme bouscule la foule. Assez violente, elle dégage tout le monde à effort de coudes, plus puissante qu'une moissonneuse batteuse et plus téméraire que les guerriers de renom, ses cheveux roses un minimum coiffés se discernent dans l'assemblée. Et là... Elle pousse les dernières personnes pour arriver devant le groupe. Constatant qu'elle s'approchait trop, deux paladins tentent de la pousser. Ils ne voient qu'à une distance proche que cette fille a des imposants katar en acier. Deux gants énormes qui font la partie supérieure et inférieure de la tête d'un dragon. Un coup sauvage et, dans une impulsion enflammée, le Paladin est repoussé. Le second, surprit, se prend le revers du poing, cogné de plein fouet au visage. Le poing droit revient frapper le coéquipier de la première victime avec une force épatante, plaquant ce dernier au sol. Le coup ayant fait pareil qu'à son compagnon mais dans le dos, les deux corps gisent au sol alors que la jeune fille regarde les cinq raclures restantes. Dans un dialogue qu'elle n'écoute même pas, l'évêque tente de reculer et les prêtres, pour protéger ce dernier, usent d'un sort de bouclier qui entoure le petit groupe. Pour cette inconnue, c'est un rire qui retentit. Un rire moqueur et arrogant alors qu'elle reste droite, tendant un bras vers eux. Le bras sur lequel se trouvait la partie supérieure de la fausse tête de dragon. Des yeux creux de la réplique brille une lumière grise comme dans un néon. Et là, plus de bouclier! Sous la surprise général, les religieux n'arrivent pas à élucider le mystère et n'ont d'ailleurs même pas le temps de le comprendre: La jeune fille bondit en arrière et lance une sphère de feu sortie de sa main sur l'évêque, créant une terrifiante colonne de feu. On vous laisse deviner, à l'odeur de chair brûlée et aux restes, que le petit groupe a mal finit... De nouveau, la psychopathe rigole, interrompu par une voix dans son dos qui semblait fatiguée

"On est censé attendre Town au chaud tu sais..?

-Ouais! Mais manque d'action, ça m'gonfle! Et c'te tête de nœud est trop relou!! Si il avait voulu nous retrouvées, il aurait réussit. HORS il l'a pas fait! Alors il prend le poids de mes conneries!"


Une teigneuse aux cheveux roses et une fille plus grande à côté d'elle. Pendant qu'une était une peste horrible, l'autre semblait calme et apaisée. La différence était épatante et pourtant, à leurs armures quasi identiques, elles se ressemblent!! Elles se regardent dans les yeux et se défie alors du regard. Quoi, le reste autour d'eux? Karnovel avait beau leur avoir dit de faire attention, elles n'écoutaient que peu ce qu'on leur disait! L'une dormait et l'autre s'énervait...


Vous pensez pouvoir assurer avec des jumelles?

Oui, c'était sexuel. On sais.
avatar
End Walkers

Masculin
Messages : 8
Expérience : 102

Feuille de personnage
Niveau:
40/40  (40/40)
Race:
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des sales gosses à renvoyer sur les bancs de l'école ! [PV EW]

Message  Invité le Jeu 04 Juil 2013, 11:39

En fait, plus le temps passait, plus Artyom se disait que les gens qui le suivaient avaient lâché prise : aucune silhouette ne s'était démasqué pour s'aventurer là où on pouvait bien la voir et il n'y avait pas eut de petit malin qui avait essayé de le contourner ou d'apparaître dans son dos : il était assez doué pour détecter à l'avance ce genre de petites surprises désagréables. A la fois soulagé et déçut de l'absence de poursuivant, le jeune beast faillit repartir dans le dédales de ruelles pour s'y perdre dans les quartiers les moins fréquentables mais hésita... Comme si il avait sentit quelque chose. En fait, ça sentait le brulé, oui, une fichue odeur de chair humaine brûlée : Artyom, se doutant bien qu'il ne s'agissait sans doute pas d'un groupe de cannibales s'envoyant gentiment un barbecue surprise dans une allée, se dit que finalement il n'était pas venu pour rien et qu'il allait avoir de l'action. Revenant vers la rue principale sans se presser, le jeune beast regarda un duo étrange griller sur place un petit groupe d'humains... Pas très malin si on considérait que la caserne de la ville était à moins de 20 mètres et qu'au moins une trentaine d'hommes pouvait être sur le pied de guerre en moins de deux minutes. Certes, les miliciens d'un village comme celui-ci n'était pas impressionnante mais il avait vu pas mal de problèmes être réglée par une volée de carreaux disciplinée.

Avant d'en arriver là cependant, le jeune homme aurait bien aimé en apprendre plus sur les motivations des deux étrangers. Le problème était que pour cela, il faudrait déjà réussir à s'approcher d'eux sans se faire soit rôtir soit piétiné à mort par la foule apeurée qui ne savait pas de quel côté fuir. Pour être plus précis, ces gueux menaçait de se transformer en horde de buffles effrayés courant partout sans raisons et cela ne plaisait pas vraiment à Artyom qui aurait aimé pouvoir se rapprocher du duo sans se prendre continuellement des coups de coudes dans tous les sens. à bout de nerfs, le ranger sortit une de ses lames et aiguillonna certains balourds pour qu'ils s'écartent de son chemin  : le succès de la manœuvre fut mitigé mais au moins réussit-t-il à se trouver une place plus proche, juste sous l'auvent d'un marchant qui avait déjà déguerpit. Evidemment, sa position actuelle le rendait bien visible au duo de gamines incendiaires mais cela lui permettait des les observer dans un même temps : elles étaient bien plus jeunes qu'elles n'en avait l'air mais comme le disait le proverbe ''le mal n'a pas d'âge''. Croisant les bras tranquillement, se demandant si elles, ou tout du moins la plus agressive des deux, allait tenter un assaut, le loup visualisa mentalement un échappatoire avec un petit coup de magie en prime pour s'aider. Les deux femme était dangereuse pour lui aussi ne voulait-il rien laisser au hasard : son agilité dépasserait la puissance de feu de la violente beauté qui était la plus proche de lui mais... Quels étaient les pouvoirs de l'autre ? Celle plus calme ? Il faudrait qu'Artyom le sache avant toute chose car il détestait les mauvaises surprises.

Enfin bon, comme Arty l'avait supposé plus tôt, la milice se décida enfin à arriver : deux rangées de lancier avec des boucliers secondés par un grand nombre d'arbalétriers et d'archers : une combinaison pareille devait venir à bout de n'importe quel ennemi normal mais ici... Pas sûr que ça serve à grand chose. Enfin bon, cela servirait au ranger à voir les limites des deux inconnus et peut-être voir les pouvoirs particuliers de la seconde. Hochant la tête quand il croisa le regard des End-Walkers (car il ne pouvait s'agir que d'eux vu l'intervention contre un représentant de l'église  qui ne serait pas engagé par n'importe qui !) Et hocha silencieusement la tête comme pour dire ''bonjour''. Se tenant toujours sous l'auvent du marchant, le loup pourrait observer le massacre sans se soucier de rien, trop en retrait pour être touché par des flammes ou une flèche perdue... A moins que les tireurs soit des manches ou que la furie enflammée se mette à balancer des flammes partout en tourbillonnant sur elle même tel un héros sauvage sortit d'un buisson. Et maintenant ? Et bien attendons que le spectacle commence... En espérant que l'odeur de chair brûlée ne soit pas trop insupportable !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des sales gosses à renvoyer sur les bancs de l'école ! [PV EW]

Message  End Walkers le Mar 16 Juil 2013, 12:25

La cavalerie arrivait! Et c'était pas trop tôt!! Pour Sam, c'était un véritable supplice d'attendre que la chair à canon face le chemin. A tel point qu'elle serait bien aller les chercher elle même si elle avait pas eut sa sœur si calme sur le dos! Elle observait tout ce monde arriver. Des lanciers, archers et arbalétriers. Alors que Drake était en train de les compter en les pointant de l'index et avec cet air endormit au visage, sa soeur regarde derrière les gardes. Comme si elle voulait voir si quelque chose se trouvait derrière eux. Elle sautille un peu, se disant que la visibilité était pas top de là. Soudainement, Sam se met à grogner et taper du pied comme une gamine furieuse

"C'est tout? C'EST TOUT!? ON EST DES END WALKERS ET ON NOUS ENVOIE UNE ESCOUADE DE PÉCORES A AFFRONTER!? ALLEZ TOUS VOUS FAIRE ENC...

-Chut.
Drake avait attrapée la tête de sa soeur, la faisant taire en l'étouffant dans sa poitrine bien trop opulente Messieurs, vous avez quatre secondes pour tourner les talons et partir. Pour ceux qui auraient le courage de rester, vous serez transformer en cendres. De très, très petites cendres qui partiront au vent des rires de ma soeur... Toujours motivés?"

Ils semblent l'être. Après tout, ils étaient entraînés pour ça. Ce village était le plus proche du donjon et donc, probablement le village avec la milice la plus armée. Mais une milice de village reste une milice de village. Une bande de guerriers plus ou moins médiocre avec un équipement plus ou moins médiocre. Mais ils restaient droits et prêts! C'est pourquoi la jeune femme qu'était Drake décide de pointer du doigt les cendres desquels se discernaient des ossements encore tâchés du sang grillé par les flammes et explique

"Ça, c'était la garde rapprochée de l’évêque."

Et soudainement, comme par enchantement, la peur s'installe. Telle une épidémie, elle contamine progressivement toute la milice. Personne n'était ignorant quant à la puissance des gardes rapprochées de l'Église et à la peau splendidement lisse de ces femmes, à l'absence de la moindre égratignure ou de la plus petite perle de sueur, on déduisait qu'elle étaient fortes. Très fortes. Même si ils n'avaient pas assisté au spectacle, ils avaient constaté ces restes et comprenaient qu'ils pouvaient y passer. Pour les jumelles, l'affaire était déjà réglée. L'impétueuse Sam mit ses mains à plat l'une contre l'autre, les armes de pugilat qu'elle portait s'emboîtant à la perfection pour faire une tête de dragon en acier. Elle bouge les mains de façon à ce que la fausse bête claque plusieurs fois sa mâchoire, rigolant un peu

"Shak shak shak! Aller, j'engage~!!"

Elle met ses mains à la vertical. Ainsi, la tête de dragon et de côté. Continuant de faire ce "shak-shak", la femme ouvre soudainement grand les bras et une sphère de feu apparaît doucement devant elle. Et l'enferme dans la machoîre et là, volée de flèches! Perfide, elle refait un "shak" et lance une vague de feu. Elle répète le mouvement très vite plusieurs fois, le mouvement mêlé au son du feu faisant penser à des attaques de feu de dragon. Les flèches finissent en cendres, les boucliers des lanciers aussi. Et ça, c'est que la première déferlantes. Six autres suivent et on peut que que la milice n'avait...


_
Pas fait long feu!
YEAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH!!


"C'EST D'LA MEEEEEEEEEEEEEERDE!!!"

Oh, notons le mécontentement épatant de Sam face à une milice aussi pitoyable. Elle qui avait affronté des dragons en personne, elle se faisait cruellement chier sur cette Terre ou personne n'arrivait à sa cheville. Plus elle y pensait, plus elle et sa soeur se disaient que les End Walkers n'auraient aucuns mal à mettre en place de projet de paix universelle...
avatar
End Walkers

Masculin
Messages : 8
Expérience : 102

Feuille de personnage
Niveau:
40/40  (40/40)
Race:
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des sales gosses à renvoyer sur les bancs de l'école ! [PV EW]

Message  Invité le Jeu 18 Juil 2013, 19:47

Boooon... On peut dire que ces deux petits morveux savent y faire au niveau de la destruction massive et rapide. Le feu qui avait consumé l'évêque et sa garde rapproche ne semblait d'ailleurs être qu'une misérable portion du potentiel de ces deux être. Reconnaissant enfin les noms des deux créatures aux caractères si opposés l'un de l'autre, Artyom analysa ce qu'il lui restait à faire. Une grosse partie de son esprit lui disait de se tailler en vitesse et d'oublier ça mais une autre partie, sans doute poussé par une puissance supérieure et impérieuse ordonnait au loup de rester et d'en apprendre plus. Pour cela, écouter à l'abri était déjà un bon moyen de le faire mais sa position n'était pas encore excellente aussi vaudrait-il mieux en changer... Et fissa. N'ayant pas envie de finir en rôti de poulet trop cuit, le jeune homme agita discrètement ses oreilles de loup sous son capuchon et leva le nez. Dérangé par l'odeur de viande grillée et l'effet poisseux de la graisse humaine volatilisée dans l'air sur ses lèvres, le ranger prit quand même le temps de voir les différents perchoirs.

Ayant trouvé un endroit parfait, Artyom se figea soudain : ce n'était ni les insultes de ''Sam'' ni le silence pesant qui régnait sur la place qui l'avait bloqué mais bien une idée complètement stupide. Souriant pourtant de manière presque débile, Arty chercha du regard ce qu'il voulait. Entrant sans vergogne dans l'échoppe du marchant le plus proche, il trouva un sceau et il était déjà remplit d'eau... Pratique. Ressortant, Artyom se téléporta sur une moyenne distance sans se faire remarquer, ce qui n'était pas trop dur vu que l'autre petite peste rigolait ou insultait toujours les cendres des pauvres gardes qui n'était plus que de l'histoire ancienne. Atterrissant tel un souffle de vent sur un toi situé non loin du duo, le ranger arrêta de retenir son souffle et observa le couple de pyromanes depuis sa hauteur. Il avait juste un angle incroyable sur la tête rose de Sam de là où il était, ''Drake'' étant un peu plus éloignée du point d'impact. Soupesant son sceau remplit d'eau, le ranger attendit un instant que Sam s'excite encore (décidément elle semblait surexcitée par l'idée d'un combat aussi médiocre) puis renversa le contenu du sceau. N'attendant pas de voir la silhouette de la jeune fille engloutie par une trombe d'eau ou d'entendre le grand ''splach !'' Désignant la réussite de son projet, le jeune beast changea de place. Suite à une nouvelle téléportation, une roulade puis quelques secondes pour se dissimuler dans un coin plus éloigné du lieu de ''l'attaque'', Arty dressa l'oreille.

Après avoir écouté la réaction-plus que probablement furieuse- de l'End Walker, Arty changea de forme, prenant celle plus animale du loup mignon. S'en servant comme d'une couverture (qui se méfierait d'un loup ? Ce dernier ne pouvait ni grimper au toit ni balancer des sceau d'eau à la gueule des gens) et sortit de la ruelle pour faire semblant de renifler l'air. Certes un loup en pleine ville pouvait soulever des questions mais Artyom se disait que les deux seuls témoins, les deux pyromanes, n'allaient pas cramer un loup juste pour le plaisir (si ?) Et qu'il pourrait donc approcher un minimum sans rien risquer de plus qu'une exclamation (il s'imaginait bien Drake crier ''qu'il est mignoooooon'' mais il rêvait peut-être un peu là) et rien de plus dangereux qu'un câlin surprise. Observant donc la scène, à moitié dans la rue où s'était déroulé le massacre, à moitié dans la ruelle, le ranger sous forme animale essaya de voir l'état de drake... Et se serait sans doute étouffé de rire si il était sous sa forme de beast. Posant ses yeux bleus sur le duo, il attendit de voir si 1) Sam partait en mode Berserk 2) si il pouvait obtenir des infos sur les End Walker en écoutant aux portes 3) Si Drake lui sautait dessus pour la caresser... Oui oui, tout un programme n'est-ce pas ? Et bien en tous cas mieux valait avoir se programme là que de stupidement essayer d'en tuer une et de le regretter après.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des sales gosses à renvoyer sur les bancs de l'école ! [PV EW]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum