[EVENT] Le début de la fin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[EVENT] Le début de la fin

Message  Elder le Mar 30 Juil 2013, 20:01

Ces petites ailes servent de séparation mais également de lien pour des musiques d'ambiances.


Il n'en croyait pas ses yeux...

Trois formes, figées dans la pierre.

Pourtant, cette scène s'était déjà répétée plusieurs fois...

La forme gigantesque d'un puissant dragon, réduit à l'impuissance.

Ce n'était après tout que le prélude, l'introduction d'une destruction qui s'était déjà répétée...

La forme plus modeste d'une fière démone, dont les connaissances arcanes n'avait pas suffi à la sauver.

Bientôt, les étendards blancs de l'Eglise approcheraient...

Et enfin, une expression de surprise et d'incompréhension sur son visage, la forme d'une légendaire Seraphim déchue, immortalisée dans sa pétrification.

Et un nouveau donjon tomberait, nouvelle victime de ce cycle funeste.
Dans sa prison, la déchue rêve des ses ailes perdues.

Bientôt, le donjon sombrera dans l'oubli, mais ne nous précipitons pas... Revenons un peu en arrière.
Pourquoi se précipiter? Votre fin arrivera bien assez tôt.
Ces événements s'étaient déjà répétés tant de fois... Une fois de plus, il fuyait les ruines d'un donjon dont il était le seul survivant, poursuivi par les forces de la Sainte Eglise. Une fois de plus, il laissait derrière lui des décombres pour empêcher que son précieux artefact ne tombe entre leurs mains.

Tout avait commencé il y a de ça une éternité du point de vue d'Elder. Depuis le jour où l'Eglise avait fixé sur son visage cet artefact dont ils ne connaissaient pas la vraie nature. Puis tout avait commencé, ce cycle de fuite, de destruction et de retour à la fuite... Il ne comptait même plus le nombre de victimes qui avaient parsemé son périple.

Bien sûr, tout s'arrêterait s'il abandonnait et laissait l'Eglise récupérer l'artefact... Mais c'était une chose à laquelle il se refusait. Jamais ne leur donnera-t-il ce masque. Jamais n'abandonnera-t-il cet artefact.
Avec le temps, il ne se souvenait même plus de son visage. Ce miroir cuivré l'avait remplacé.

Il était enfin arrivé. Son ultime refuge. Le dernier donjon du continent, bénéficiaire du plus grandiose des enchantements, Kanabô. Ce donjon qui, malgré son pacifisme, avait été suffisamment puissant pour briser l'armée de Naviento et tous les autres qui s'étaient lancé à son assaut.

Oui, s'il y avait un lieu contenant assez de puissance pour le vagabond, c'était bien celui-ci.

Il avait été mené par les gardes jusqu'aux dirigeants du donjon. L'annonce qu'il était porteur de graves nouvelles et de l'arrivée imminente d'une force de l'Eglise lui avait permis de ne pas être retenu et d'obtenir immédiatement une audience auprès des trois dirigeants du donjon.

C'est ainsi qu'il était à présent escorté à travers les couloirs du donjon en direction de la salle du trône. Les gardes qui l'accompagnaient, bien que n'étant pas violents, n'hésitaient pas à retirer de leur passage les divers habitants du donjon qui vaquaient à leurs occupations, encore inconscients de ce qui les attendait...

Après une trentaine de minutes de marche rapide, ils arrivèrent face à une porte massive, où les attendait d'autres gardes, bien mieux équipés que les autres. La garde royale du donjon. Il était arrivé au trône.

Lentement, les portes s'ouvrirent, sans aucun bruit malgré leur masse, si ce n'est le sourd tremblement causé par le déplacement de la pierre enchantée dont elles étaient constituées. Là, le triumvirat l'attendait. Au vu des matières graves qui allaient être traitées, les gardes furent renvoyés et les portes scellées derrière le messager. Après tout, si quelqu'un était capable d'être une menace pour les trois dirigeants réunis, ce n'étaient pas quelques gardes qui allaient y changer quoi que ce soit.

Après un salut respectueux, l'arrivant se redressa, dévoilant le masque de bronze qui couvrait son visage. Il prit la parole.

"Salutations, nobles dirigeants... Je suis navré de vous l'annoncer, mais mon arrivée sonne le glas pour votre donjon."

Ainsi, Elder, l'ancien, le vagabond, avait parlé. Dévoilant son sinistre message non comme un avertissement, mais comme un fait. Et nul ne savait s'il allait être possible pour le donjon de survivre aux événements que son arrivée avait mis en marche...
Et à présent, les événements se troublent, et nul ne sait comment nous sommes arrivés au commencement.

Après toutes ces répétitions, il n'avait plus la foi. Mais avec la fin des dirigeants du donjon, il fallait bien que quelqu'un soit là pour diriger les défenseurs. Peut-être était-il la cause des maux qui allaient frapper ce donjon, mais il ne serait pas vu inactif à attendre la fin. Non, il devait au moins ça aux trois monstres à présent pétrifiés dans la salle du trône. Il ferait tout son possible pour arrêter l'Eglise.

Il se tenait à présent sur le balcon, l'entière population du donjon rassemblée en contrebas. Il fallait qu'ils sachent. Il fallait qu'ils se préparent. Il fallait qu'ils combattent.

"Camarades! Monstres et exclus! Je me tiens face à vous en ce jour porteur de graves nouvelles. Vos dirigeants ont été pétrifiés, victimes d'une malédiction insidieuse, et déjà, les forces de l'Eglise se rassemblent, approchant comme les charognards approchent une bête mourante!"

Sa voix était déterminée, passant à travers la foule qui était devenue silencieuse après ses premières paroles. Le triumvirat, vaincu? C'était impossible...

"Je serai franc avec vous... J'ai déjà vu cette situation un millier de fois, et un millier de fois, j'ai vu un donjon tomber et ses habitants mourir. Je suis vieux et las, et à mes yeux, rien que nous ne puissions faire ne pourra nous sauver..."

Des bruits de désespoir partaient de la foule. N'y avait-il rien à faire? Allaient-ils vraiment mourir comme cet inconnu l'annonçait?

"Cependant!"

La force réapparue dans la voix d'Elder ramena la foule au silence, espérant entendre une solution de la part de l'étranger.

"Cependant, je ne suis pas vous... Vous êtes encore fiers et puissants! Capables de vous défendre, de défendre votre foyer et vos aimés! Capables de l'impossible! Capables... de faire s'écraser les envahisseurs comme autant de vagues impuissantes sur vos murailles! Oui. Vous... Vous êtes capables de survivre - non, de vaincre!"

Les cris de désespoir s'étaient changés en cris déterminés. Qu'ils viennent seulement, et ils verraient de quel bois les monstres de Kanabô se chauffaient! Les envahisseurs ne mettraient pas un pieds dans le donjon, ne feraient pas couler une seule goutte de sang, alors que le leur coulerait à flot, formant une rivière jusqu'à Amessa, portant ce message: Kanabô demeure.

"Nous avons une chance de vaincre l'ennemi. Ce masque..."

Il tapota le masque qui recouvrait son visage.

"... est un puissant artefact. L'Eglise me l'a fixé dans une sinistre expérience, mais il ne connaissait pas son véritable pouvoir. Il est capable de balayer leur armée en un instant. Mais pour ça... j'ai besoin de vous. Il me faudra du temps, le temps de rassembler de l'énergie au cœur du donjon afin de le charger. Lorsque cela sera fait... nous aurons vaincu. Mais jusque là, il vous faudra tenir..."

La main droite d'Elder jaillit de sous sa cape, tendu dans un point en direction des cieux, sa voix tonnant à présent tel le tonnerre.

"Je vous pose cette question, Gardiens du Donjon: êtes vous capables de tenir face à la toute puissance de l'Eglise! Etes vous prêts... à entrer dans la légende!"

Une vague de cris déterminés lui répondit. Le donjon se défendrait, et s'il devait vraiment tomber, il serait amorti par les innombrables cadavres de leurs ennemis.

Sept jours avant la chute du donjon.
avatar
Elder

Masculin
Messages : 24
Expérience : 200

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum