From Arty with love~ [Pv Sélé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

From Arty with love~ [Pv Sélé]

Message  Invité le Jeu 08 Aoû 2013, 15:42

Cela faisait déjà plusieurs jours que lui et la belle Séléné avaient ‘’rompu’’ suite à une dispute assez vive qui avait consisté en une avalanche de reproches et limites d’insultes. Cela avait fait beaucoup de mal à la fois à Arty et à Sélé car, même si son esprit avait rejeté cette information en bloc, il avait bien vu Séléné pleurer. Enfin pour le loup, il classait déjà cette histoire comme du passé et espérait ne jamais avoir à côtoyer de nouveau la beast. Grognant en se levant de son lit, le ranger s’étira longuement et fit quelques exercices pour dire de se réveiller tout à fait : il était encore tôt mais rien que de penser à elle dans l’espèce de demi-sommeil dans lequel il flottait actuellement lui avait donné la force de se bouger. Passant une main dans ses cheveux sombre une fois toute la série finit, le loup se lava puis s’habilla… Bon dieu ça ressemblait tellement à une journée banale que ça en était troublant. Car oui depuis qu’il avait ressuscité Séléné, il avait jeté la banalité et le calme aux oubliettes ! Que ce soit en sa compagnie ou même quand il partait en mission pour dire de relâcher la pression, rien n’était plus comme avant : finit la tranquillité ou les méditations chères au mentor d’Artyom (qui ne cautionnait d’ailleurs pas l’union entreprise par le loup et la chatte) pour plutôt plonger à pieds joints dans une spirale de débilité et de surprises plus incroyables les unes que les autres.

Cela amena involontairement un sourire sur le visage du jeune homme qui finit de s’habiller pour se préparer une mission qui était vraiment particulière : il n’en croyait d’ailleurs qu’en partie ses souvenirs de la ville où l’ordre avait été donné. Contrairement aux habitudes, c’était Shiru en personne qui l’avait convoqué et lui avait imposé la tâche plus que particulière d’escorter plusieurs membres du donjon allant… A la plage. Remuant ses oreilles animales, le jeune homme se souvint avec une pointe d’agacement de son expression très surprise qu’il avait vu se refléter sur les miroirs de la pièce : non mais sérieusement le voilà devenu une nounou là ? La démone lui dit qu’il partirait le lendemain aussi avait-il prit congé pour prendre du repos et réviser son équipement. Mais voilà que venait à présent le moment du départ aussi prit-il ses armes après un instant d’hésitation (même si des armes pouvait effrayer certaines personnes il fallait mieux en prendre pour pallier à quelques problèmes éventuels). Il ne prit cependant que son nouveau Katana qui était moins encombrant qu’un arc et alla rejoindre le groupe. Ayant aussi une petite sacoche avec lui, le jeune homme vérifia son contenu une nouvelle fois : un maillot de bain et d’autres ustensiles pour la plage… Car oui, le loup comptait bien profiter du séjour !

Grommelant en atteignant la plage, ayant déjà chaud après plusieurs heures de voyage sous le soleil, le ranger dirigea son petit monde vers l’eau claire de l’océan en consultant son groupe du regard. Au total, 5 autres personnes que lui étaient là : un duo de gobelins au sexe indéterminable qui s’en alla promptement batifoler dans l’eau, une ange et une salamander qui se mettaient mutuellement de la crème solaire et finalement la silhouette vaporeuse d’un élémentaire d’air qui s’était juste assise sur le sable. En voyant que rien ne menaçait tout se petit monde, le loup s’éloigna… En direction de plusieurs hamacs tendus entre des arbres.

Ce qu’il ne savait pas, c’est que ces hamacs étaient déjà occupés et pas par n’importe qui…

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: From Arty with love~ [Pv Sélé]

Message  Invité le Jeu 08 Aoû 2013, 19:23

La rupture, plus que brutale, me fit comme un électrochoc. Peu a peu, je réalisé que toute cette histoire m'avait fait changé et ,a force de réfléchir et de repenser a tout ca, oui j'étais un peu maso sur le bord, je me rendais compte que ce n'étais pas en bien. J'allai troqué ma vrai nature pour plaire a quelqu'un. Je m'étais même mis en tête d'être humaine et de faire ce qu'il voulait, tout ce qui était contraire a mon identité. Des frissons d'horreur et d' intercompréhension envers moi même, me parcouraient le dos a chaque fois que j'arrivais a cette conclusion, ce qui était assez fréquent. Certes, j'avais ma part de responsabilité...assez minime, mais le loup avait dépassé les bornes. Je ne comprenais pas pourquoi il avait rompu. Pourtant, nom de dieu, j'avais fait un nombre d'effort incalculable pour lui et il s'en foutait pas mal. Il ne m'avait même pas contre dis quand je lui avait balancé le fin mot de l'histoire a la figure. Moi ou un autre, ca lui importait peu. Tout ca n'était qu'une mascarade. Et ca...ca m’énervai plus que tout!

Partir, et vite! Je devais déguerpir d'ici! Loin du donjon, assez loin pour être sur que je ne le reverrai pas. C'était pour ca que je m'était exilé hors des pouvoirs d'Oni. J'avais beaucoup moins de chance de le croiser comme ca. Plus je m'éloignais du donjon, moins je sentais sa présence et j'en étais soulagée. A force de courir sans but, je m'étais perdu loin dans les montagnes et mes patounes m'amenèrent près de la mer. Cette grande étendue d'eau que je redoutée tant. J'avais fuis un danger pour me retrouver face a un autre. Car traverser la foret et le village humain n'était rien face à ca. Ma fourure entière hérissait au bruit des vagues. Mais bizarrement, je n'avais pas peur. J'étais même apaisée. Je savais qu'Artyom n'était pas ici et qu'au moins je pouvais souffler et broyer du noir tranquille. Alors que le soleil se couché, je m'installé dans une petite grotte, assez loin de la plage pour pouvoir passé la nuit.

Cela faisait bien trois jours que je campai ici. J'avais réussis a enlever ce satané ruban rouge qui me rappeler trop Artyom et la façon dont je m'étais faite avoir quand j'étais encore au donjon. Même près de deux semaines après l'incident, je n'arrivais toujours pas a me calmer. Comment je pouvais être aussi stupide? Les alentours n'étaient pas si peuplé que ca et je pouvais extériorisé ma rage et ma tristesse. J'avais fait des arbre mes griffoirs privilégiés et j'avais pour seul réponse a mes pourquoi, de simple échos qui me demandait la même chose. Super...Mes frères auraient bien ris en me voyant parler avec le vent. Je n'avais rien a faire, et crier ne changerai rien.  Je partis de mon refuge pour longer les falaise et me retrouver a la plage, un peu plus fréquenter, de monstres bien sur. D'un furtif coup d’œil, je m’assurer qu'il n'était pas la et j'entrepris ma descend le long d'un chemin improvisé. J'avais la dalle... et j'avais repéré une petite cabane. Il allait surement avoir a manger la dedans, et a boire!

Après deux trois diversion, j'arrivais enfin a chaparder quelques choses a me mettre sous la dents. Évidement, le vendeur n'était pas content mais je ne m'étais pas faite avoir. J'avais la technique pour me ravitailler sans trop perdre de poils, je décidais donc de rester ici, n'ayant pas la foie de retourner au donjon. Je passais alors mes journée a me dorer le pelage dans un hamac, ils étaient a une distance de sécurité de la mer, et a dormir. Je n'avais même pas envie d'inviter les beaux jeunes hommes a faire la sieste avec moi. Décidément, j'avais bien changer...C'était pas moiiiiiiiiii!

Et je recommencais a m'énerver! Grommelant, je me retournais sans cesse dans mon hamac. Et puis zut! J'avalais mon cocktail d'une traite, oui a force le vendeur me ravitaillait, il en avait marre de me courir après, et m'installa confortablement en boule pour dormir, pensant pouvoir pioncé tranquille.

Seulement, pendant mon sommeil, une chose dérangea. c'était... sourd, pas vraiment définissable mais super irritant. Artyom... il approchait! Il était même super près! Je le voyais dans mon rêve en maillot de bain a se jetter dans la mer comme un con de clébard qu'il était...Raaa même dans mon sommeil il venait m’énerver! Je pouvait même plus être tranquille! Bougeant sans cesse, je finis par tomber de mon perchoir. Super réveil! J'enchainai avec le deuxième cocktail, tiède pour la peine, et grimpai dans le filet une seconde fois pour me rendormir. Je fermais le yeux en soufflant. Il faisait trop chaud pour faire quoi que ce soit, et puis j'étais bien la... dans mon hamac loin de cet idiot de...

...
...
Pourquoi la sensation bizarre n'était pas partie? Pourtant j'étais réveillée. Alors pourquoi j'avais l'impression que quelque chose me déranger. Comme une ombre noire dans mon esprit, une chose inévitable... Et un nom me frappa littéralement le crane...

Arty...

Il était la j'en était sur... il était même beaucoup plus près de moi que je ne le pensais. Il venait avec un groupe de créatures diverses... Depuis quand il faisait garderie? Non mais je m'en foutais! Il fallait qu'il vienne ici? Pourquoi? Moi qui faisait tant d'effort pour l'éviter. Qui était même sortie du donjon, avec un risque certain que j'y perde mes poils car hors de la bénédiction d'Oni... Je l'observais entre les mailles resserrées du hamac, tel un ninja, pour savoir ce qu'il faisait. Ma cible c'était mis en maillot mais n'allait pas dans l'eau et se dirigés vers moi!

Zut de zut! Pourquoi j'ai pas fuis avant!? Ma curiosité me perdra. Maintenant, c'était raté pour passer inaperçu. Je restais immobile dans mon perchoir, baissant bien les oreilles et rentrant ma queue pour qu'elle ne dépasse pas. Je devais être invisible. Je respirai a peine, me contentant d'observer secrètement Artyom. Il se dirigeait nonchalamment vers la dizaine de hamac de toute les tailles. Il en regarda un puis se dirigea vers le fond, là où j'étais. Bon faut dire que j'avais pris le plus grand. On aurai pu mettre 5 ou 6 gabarits comme moi sans gênes et sans peur que les attaches ne craquent. J'avais expressément pris celui pour avoir de la place pour me mettre en boule et dormir. Puis il avait l'avantage certain d'être l'un des plus loin de l'eau.

Mais pourquoi il venait vers celui la? Il pouvait pas en choisir un plus petit? Il n'étais pas obèse non plus le Artyom. Au fur et a mesure qu'il se rapprochais je sentais les poils de ma nuque se dressais. Ma respiration se coupa net quand son ombre assombri mon crane. Toute petite dans se grand filet, les mains ouvrant juste deux mailles pour que je puisse l’observer de loin, je relevais lentement la tête. Au dessus de moi, ses yeux découvrirent avec étonnement qui était l'heureux propriétaire du lieu. Je déglutis, ne bougeant plus un muscle. J'avais plus l'impression d'une une souris en face d'un chat, prise au piège. De toute facon, je n'avais pas moyen de m'échapper en vitesse. A genoux dans le hamac, je n'avais pas d'appuis stables pour bondir hors de celui ci et prendre la poudre d'escampette.

Je devais me rendre a l'évidence, mes deux semaine d'escapade pour le fuir ne pouvais continuer. J'aurai pu le fuir définitivement, mais pour ca je devais partir du donjon, rompre le pacte et me trouver un autre chez moi. Hors je ne connaissait personne d'autre pour m’accueillir. Au fond de moi je ne voulais pas le quitter, le donjon.
Je gardais les oreilles en arrière, un tantinet apeuré par la bête débout en face de moi. De la, il avait bien 3 tête de plus que moi et écrasé encore plus am frêle silhouette. Je savais qu'il pouvait très vite s'énerver et ne pas se contenir. Autant se la jouer fine et pas trop le chercher.
Je déglutis une nouvelle fois, prenant mon courage a deux mains. De toute façon, je ne pouvais pas aller autres pars. D'une voix peu assuré, j’arrivai a articuler.


 -...Qu'est ce que tu fait ici?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: From Arty with love~ [Pv Sélé]

Message  Invité le Ven 09 Aoû 2013, 14:57

D’habitude, Artyom n’était pas super friand de la plage. Oh il aimait certes bronzer au soleil mais pas trop : après le sable venait s’infiltrer dans des endroits les plus dérangeant de son anatomie et irritait comme jamais son pauvre corps de loup. Enfin, même si c’était sans doute globaliser, Arty se disait que tout le monde devait penser pareil… Enfin tout le monde possédant le moindre bon sens car il était presque sûr qu’une certaine chatte elle aurait adoré se rouler dans le sable à n’en plus finir. Soupirant doucement, le jeune homme se demanda pourquoi il essayait encore de chercher un mode de fonctionnement à une beast chat et surtout pourquoi il essayait encore de se souvenir d’elle alors qu’il devrait tout faire pour enterrer son souvenir avec force quitte à sortir une pelle pour la faire entrer sous terre. Cette image pouvait se révéler drôle parfois mais pas pour le souvenir de Séléné qui lui déchirait toujours la tête et le cœur en petits morceaux : certes il n’était pas mécontent d’en être débarrassé mais d’un autre côté… Sa compagnie lui manquait. Oh, il aurait bien pu se trouver une autre femelle entre temps car il n’était pas dépourvu de charme mais il n’avait juste plus eut la fois.

En plus, même si il était mal en point, cela ne lui avait pas évité de se jeter à corps perdu dans le travail dont cette mission n’était pas le plus glorieux des exemple. Si jamais le jeune homme avait possédé la barbiche, il se la serait tiré violemment à cet instant précis pour se reconnecter douloureusement sur le présent : en effet, il lui avait semblé percevoir la présence d’une jeune femme qu’il souhaitait plus que tout éviter. Au départ, il pensa à la jeune chatte aux cheveux roses que Séléné détestait tant et avec qui il avait eut un épisode assez houleux bien vite oublié. En fait, il aurait même espéré que ce soit elle car la jeune femme était une amante de grande qualité qui pouvait tout aussi bien être sauvage et entêtée que câline et docile. Soupirant donc tel un ministre obligé d’écouter les conneries de tout une cour de vice royaux pompeux et adipeux, le jeune homme se dit qu’il ferait mieux de piquer une tête dans la flotte et de ne pas y remonter avant un siècle ou deux, histoire que tout aie changé à son retour. L’idée était irréaliste mais ô combien tentante mais à la place il préféra continuer son chemin vers les hamacs tendus à l’ombre… Dormir serait pas mal aussi même si il doutait de pouvoir le faire pendant des centaines d’années comme il l’avait prévu à la base.

Voyant du coin de l’œil un mouvement, il se retourna à demi, ce qui laissa un petit sursis à Séléné cachée dans le hamac pour observer son groupe. L’ange allongée à côté de sa copine salamander, toutes les deux spatulées de crème solaire, lui faisait de grands signes de la main auxquels il répondit poliment en leur indiquant qu’il ne serait pas loin… Leur invitation était tentante mais il n’avait pas envie de ça pour le moment. Transportant son équipement constitué de son manteau, son arme, ses bottes et ses gants sous le bras (bon dieu il lui faudrait bien une brouette si il continuait à s’alourdir comme ça !) Il arriva enfin aux hamacs… Et jura de frustration en voyant Séléné cachée dedans. L’entendant l’apostropher, Arty étouffa une nouvelle montée de colère et de frustration… Non, il devait rester calme. Ce point là signalait que le loup se savait en partie coupable des événements mais il ne tenait pas à l’admettre aussi se contenta-t-il de grogner, de poser ses affaires dans un coin et de s’asseoir dos à un arbre pour profiter de son ombre rafraîchissante. Croisant les mains derrière la nuque, le ranger dit d’un ton plus sec qu’il ne l’aurait voulut :

-Ce que je fais ici ? Je travaille tiens… Bon sang comme si j’avais besoin de ça en plus ! Il ne manquerait plus que ‘’l’autre pouffe aux cheveux rose’’ débarque pour compléter le tableau et me donner deux chieuses à supporter.

C’était abrupt, méchant et dénué de la moindre délicatesse mais bon sang une partie de lui souhait plus que tout introduire un couteau dans l’œil de Séléné et le voir ressortir derrière pour ce qu’il avait subit à cause d’elle. Enfin bon, à son avis, mieux valait juste partir et aller rejoindre l’ange et la salamander qui ne semblaient pas être intéressées seulement par un petit papotage au soleil… Alors, que ce qui le retenait près d’elle comme si il était aimanté à ce fichu arbre et à ce fichu chat de malheur ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: From Arty with love~ [Pv Sélé]

Message  Invité le Sam 10 Aoû 2013, 03:15

Moi qui voulais profiter d'être loi du donjon pour recharger mes batteries...Raté! Pas moyen d'ignoré le lupin. Il me fallait affronter mon destin, celui la même qui aime me jouer les tours les plus tordu et inattendu qui soient.
Je crachotais mes poumons petit a petit. C'était comme si j'avais avaler de travers. Entendre les paroles du loup était un véritable coup d'épée. Je m'attendais a tout sauf a ca. Pas même un remords ne se lisait dans son visage ou dans ses mots. Il s'en foutait totalement. Il s'en foutait de moi! Je retenais mes nerfs en serrant le filet, serrant si fort que je sentais mes griffes s'enfoncer dans mes paumes. Je ne pouvais pas sauter sur lui et l’étriper. Même s'il le méritait amplement. Je reprenant ma respiration, desserrant les dent pour articuler.


- J'avais raison hein? Tu t'en fou de moi, tu ne m'as même pas contredis. Tout ce que tu as fais, c'était juste pour que tu ai une femme dans ton lit.


Avec agilité, je bondais hors du hamac. Mes jambes me faisant mal, mes muscles s'était endormis a force 'etre aussi tendu. Artyom m'énervais au plus au point. Nonchalant comme s'il était en vacances, parce que bond, amener des gens a la mer, l y avais pire comme boulot, il s'allongeait a l'ombre d'un palmier. Pourquoi n'avait il pas décamper et retrouvait les autres qui l'attendaient? Il me narguait, c'était sur. Si je lançais un combat maintenant, j'aurai l'effet de surprise, mais passé ca, je perdrais inévitablement avec ma fore de Moino. Certes je lui arracherai bien un oeil et quelque poils dans la bataille mais il aurait ma peau avant que j'ai la sienne. quoi que... si je l'attachais puis croquais sa queue de loup ou bien glisserai une méduse dans son manteau de cuir, histoire de prévoir le après combat.... je suis sur qu'avec ca, j'aurai de quoi lui faire mal... A cette pensé c'est moi qui est eu mal. Pendant des mois, je n'ai pas pensé une seule fois a faire ca au loup. J'avais des jeux qui consister a le mordiller mais pas a lui faire mal. J'étais si énervé que ca? Péniblement, je me plantais vers lui, poings serrés et yeux droits dans ses yeux.

- L'autre pouffe hein? Si tu veux je l'appel et je me ferai un malin plaisir a vous déchiqueter tout les deux. C'est vous deux, enfin surtout toi qui a tout foutue en l'air. J'étais prête a beaucoup, et tu as tout gâché. Et surtout tu n'as même pas un seul regret... Quand je vois l'état dans lequel tu étais a la moindre pensée que je reste enfermé a jamais dans mon tombeau de glace... C'est dépassé hein! J'aurai du y resté, ca m'aurai évité tout ca...


C'était trop! Je sentais les larme remonter. Je voulais jouer ma dernière carte pour le faire réagir mais je n'avais pas les force d'aller jusqu'au bout. Ma volonté n'était pas assez affuté. J'avais une monstruosité de mensonge devant moi et je ne pouvais rien faire d'autre que mon petit chat frêle. Cette idée m'insupportai aussi. Je n'avais pas beaucoup de rôle différent. Avec mon gabarit je ne rivalisé pas physiquement et mon esprit ne compensait pas. Pitoyable...Mon cerveau s'alliénait tout seul depuis des jours...et la quand je pouvais tout lui cracher a la figure, j'étais tellement triste que je ne pouvais pas. Je reniflais un bon coup et redressais la tête. Tant pis, je n'aurai pas de grand discours de fin de contrat ou quelque chose pour sauver ce qui pourrait encore l’être. C'était définitivement finis, et définitivement la faute d'Artyom.

- C'est ta faute. Tout ca est de ta faute de A a Z. Toi est ton esprit fermé, maudit loup. Si seulement tu aurai été un chat, tu aurais pu me comprendre comme je l'ai fait! Crétin!

Oui, javais dit ca le plus sèchement possible. Crachant mes dernières gouttes de poison à sa figure. D'ailleurs, je lui ai mis une! J'allais pas me gêné tiens! Ma main me démangeais beaucoup trop pour que je ne la retienne. D'un beau "clac", je lui fit une trace rouge en pleins sur la joue. je me retenais de secouer mes doigts. Il avait la peau vachement dur ou c'était moi? Et pourquoi ca a fait de la lumière bleu? Aucune idée et je m'en moquais pas mal! qu'il aille se faire voir ailleurs si j'y suis. Et justement moi j'allais ailleurs! Loin de lui et sans me retourner.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: From Arty with love~ [Pv Sélé]

Message  Invité le Dim 11 Aoû 2013, 01:22

Finalement, ce n’était pas parce que le temps passait que la peine devenait plus douce ou qu’elle disparaissait. Non, en fait son chagrin mêlé de colère restait vif et inaltérable… Il se traduisait en ce moment même par une sacré envie de couper violemment la parole à Séléné pour lui expliquer son point de vue car il en avait plus qu’assez que la jeune femme le fasse montrer comme le méchant alors qu’elle était en faute ! Elle ! Bon sang comment avait-il pu tomber amoureuse d’une telle égoïste et d’une telle tête de mule qui se prenait pour la victime alors que c’était elle qui lui avait vertement lancé que l’amour ce n’était pas pour elle. Lui il serait allé en enfer par amour et puis quoi ? Elle disait qu’elle voulait y retourner juste parce que lui était méchant ? Si ses yeux avaient été des dagues à cet instant précis, Séléné serait devenu du méchoui assurément ! Où était donc cette complicité qui les unissait alors qu’ils se câlinaient tous les deux et qu’il lui payait des repas chez le vieux renard ? Il n’y en avait jamais eut en fait ? Elle s’était juste servit de lui tranquillement, lui donnant juste assez d’espoir pour croire qu’il pourrait la faire changer ne mieux… Oui, c’était elle la démone dans l’histoire, pas lui qui finalement s’était réveillé, il ne méritait pas de se faire enfariné la tronche à coups de reproches incessants.

Pourtant le venin de la jeune beast faisait encore sone effet sur son esprit déjà malmené par les récents événements et il faillit s’étrangler de rage et de peine quand elle lui lança encore une pique ou deux : décidément elle savait manier les mots et ça ne faisait que renfoncer son côté emmerdeuse pouvant aussi bien jouer la victime que la maîtresse exigeante. Il n’y avait pas à dire, à l’entendre sans cesse lui dire que c’était de sa faute, ça commençait prodigieusement à courir sur les nerfs d’Artyom : bon sang ce serait-il donné tout ce mal à la garder en vie et proche de lui si ce serait pour la lâcher ensuite ? Ce n’avait pas de sens et ça donnait au loup de folles envies de resserrer doucement ses deux mains sur le cou gracile de la chatte furieuse. Pourtant c’étai lui le bon là dedans aussi refoula-t-il ses émotions et éradiqua-t-il son chagrin en le cachant derrière une face froide et inexpressive… Son visage d’assassin. Il n’était pas sûr que ça face tiller Séléné et il en eut vite la preuve que non car elle lui envoya une baffe… Une baffe ! Bon dieu là c’était la goutte qui faisait déborder le vase ! Aussi vif que le cobra, le jeune homme lui saisit le cou et dit d’une voix qu’il trouva étrangement déformée :

-Tu sais quoi Séléné ? Fermes là Nya ! Tu sais rien du tout et tu parles trop Nya ! Tu crois vraiment que je me serais donné tout ce mal à te chérir et à te sauver les poils juste pour te pelloter nya ? Mais avec mon physique j’aurais pu m’en taper plusieurs plus jolies que toi nya ! Nan si je t’ai sauvé à la fois au village, avant que tu te fasses violé près des boutiques et que je t’ai arraché à l’enfer c’était par amour nya…

Remarquant soudain un truc pas normal, le jeune homme remua les oreilles, chose qu’il faisait rarement et regarda ses mains… C’était bien ses mains mais… Bondissant soudain en arrière, le ranger fit venir sa queue devant lui… Et poussa un cri de surprise : c’était celel d’un chat ! Regardant Séléné puis une perle à moitié enfouie dans le sable, le jeune homme se demanda quoi dire ou quoi faire… Tout devenait confus ! Se grattent furieusement la tête, sentant ses sens lui jouer des tours, Arty (chat) se mit à penser à Séléné… Sous un autre jour. Se sentant tout émoustillé, le jeune homme regarda la femelle et lui dit sur un ton tout ronronnant très différent de celui d’avant :

-Séléééé <3 on fait des chatoooons <3 ? Dis tu veux bien hein nya ?

Bordel, la façon chat, avec des étoiles dans les yeux et tout… C’était quelque chose ! Même si il ne contrôlait plus trop sa langue ou son corps, le jeune homme restait présent dans cet esprit et s’entendre dire ça… C’était encore plus choquant que la claque administrée plus tôt par son amante… Il espérait bien qu’elle ait une solution à ce problème car après tout elle était celle qui l’avait changé ainsi

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: From Arty with love~ [Pv Sélé]

Message  Invité le Dim 11 Aoû 2013, 04:07

Ebahie...j'étais simplement ébahie. Il n'y avait pas d'autre mot.
Artyom c'était levé et j'avais juste eu le temps de me retourner avant qu'il me choppe la nuque et serra de plus en plus mes os. Il n'y avait pas d'étape pourparlers avec lui. C'était directement souffrance et force. Enfin, le stade ou l'on discute bien gentiment avait était brisé au moment ou je lui avait mis une gifle. Mon occiput (non mais franchement c'est quoi ce mot!?) me faisait un mal et mes cervical crié de douleur. Il allait m’étrangler. Normalement je me serai débattu face au scandale que me faisait le loup. Je l'aurai exterminé a coup de griffe.

Mais là... impossible.
Le loup se transformait sous mes yeux... J'en oublié presque ses mains. Ses... oreilles.. elle s'affinaient légèrement, ses yeux se fendirent et surtout... Nya! Ses nya!...Qu'est ce que je pouvais faire? Rien! Je ne comprenais rien a ce qu'il se passait. Il se transformait en chat. Comment? A cause... de ma claque? Non impossible, une claque reste une claque. Il fallait plus de temps au loup a comprendre. Surpris, il me lacha et bondi en arrière. J'avais plus d'espace pour respirer et son corps finis sa transformation. Sa queue termina de le faire chat...


J'avoue que je m’attendais a ce que des cotillons et confettis descendent du ciel, comme par magie, qu'un château se gonfle derrière Artyom et que tout le monde de la plage crie "Surprise"!... Mais ce n'était pas une blague... Le loup était .. Un chat! Des petites étoiles apparaissent instantanément dans mes yeux et je bougeai la queue de droite a gauche! C'était un chat!
Ca voulais dire qu'on était pareil, qu'on aurai le même fonctionnement, le même esprit. Finis les problème d'avant. Nous allions pouvoir vivre sans chichis et autre. Vivre une vie de chat. J'avais trouvé mon compagnon de jeu et mon amant parfait, du point de vue physique et mentale. Pendant une seconde, j'ai cru que j'allai pouvoir faire comme mes parents. Le Destin, j'en était sur ne pouvais plus rien contre moi. Plus jamais je n'aurai de mauvais tour. J'étais léger et apaisé et a la fois toute excité de savoir le futur maintenant qu'Artyom et moi étions des chats... Au détail près que j'avais oublié que nous n'étions plus ensemble. L'ombre noire du tableau c'était ca. Ma queue s'arrêta de bouger et je re trouver un visage inquiet... Néanmoins, même si le loup...enfin le chat semblait surpris et ne comprenait pas tout ce qui se passait. Et se pendant une seconde exactement... juste le temps qu'il lui fallu pour me regarder et me...bouffer littéralement des yeux?


-Séléééé <3 on fait des chatoooons <3 ? Dis tu veux bien hein nya ?

Ok... c'est a ce moment précis que sa transformation mentale s'acheva, pas de doute, Artyom loup n'aurait jamais prononcé ses mots surtout avec des yeux pareil. Ses gestes se faisait beaucoup plus fluide et son comportement physique  prenait peu a peu tout les tics des chats. C'était imperceptible pour les autres, mais pas pour mes yeux experts. Il allait passer par tout les stades des émotions des chats? J'allais avoir un chaton a éduquer ou quoi? D'ailleurs... je n'aimais pas vraiment ce mot. J'étais beaucoup trop jeune pour en avoir. Je voulais profiter moi. Enfin, je doute que le loup -ou chat...- voulais vraiment en avoir. Il semblait plus plausible qu'il veuille juste assouvir un besoin du moment. Je soupirai, voila que maintenant je devait réfléchir deux fois plus pour comprendre la situation, la maintenir pour qu'elle n'empire pas et surtout pour que le loup... ou chat toujours, se comporte en chat adulte.

- Artyom, calme toi.

C'était pas gagné...
Visiblement, toute mes réflexions intérieurs l’ennuyé et il décida de se rapprocher de moi, d'un pas gracieux et fluide, plus rien avoir avec des geste canins. C'était vraiment très rapide comme changement. Se collant littéralement a moi, je me rendis compte que...j'avais pas de fringues! Purée! Satané bout de tissus rouge! Je l'avais enlevé au donjon tout de suite après la dispute. Mais pourquoi! POURQUOI! Je me maudissais intérieurement, et encore le mot était vraiment faible. Comment je pouvais le repousser dans cette situation? J'étais pas crédible du tout.

Mes joues virèrent directement au cramoisie. Avec son corps aussi près du mien, je pouvais le sentir. Il y avait certes un arrière gout de chien qui subsistait encore, mais le reste ne trompait pas. Les phéromones que je captais n'étaient pas celle d'un mâle loup mais bien d'un mâle chat. Je me laissais faire. Je respirai une bonne fois, juste pour le plaisir, après tout moi, a la base j'avais rien demandé hein alors autant en profiter. Mais avant que je lance mes ronronnement a mon tour, je me ressaisis! Mais qu'est ce que  je faisais! Il fallait trouver une solution.
Je le saisis pas les épaules et le poussa, ne le lâchant pas pour le garder a distance. S'il commençait a me faire des câlins, je ne pourrai pas non plus le repousser éternellement. Déjà qu'en loup, il était bien , la...Ahem! Il fallait qu'un de nous deux gardes les pieds sur Terre. Contrairement a lui, être chat n'était pas nouveau pour moi et je savais me contrôler.


- Raaaaa, mais Arty, contrôle toi! Arrête! Comment tu veux que je réfléchisse! Tu n'as pas un pouvoir qui te permet de te transformé en un autre animal que  loup non? T'en a pleins, je ne les connais pas tous!

Je le regardai, un peu inquiète, baissant une oreille. S'il ne savait pas comment et pourquoi il s'était transformé, lui faire le chemin inverse allait être un peu plus difficile que prévu.Quoi que... il pouvait rester chat, c'était pas moi qui me plaindré...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: From Arty with love~ [Pv Sélé]

Message  Invité le Mer 14 Aoû 2013, 20:33

C'était trop coooool ! Arty se sentait tellement différent ! Le côté chat était nouveau pour lui mais son cerveau déjà modifié par l'espèce de bordel magique fait par Sélé appréciait sa nouvelle apparence et sa nouvelle personnalité. Envouté par toutes les nouvelles sensations et odeur qui s'offraient à lui, le beast loup mais à présent chat, remua ses extrémités avec délices. Il se sentait tellement plus léger et agile... Et excité aussi. Remarquant cela, le jeune homme renifla plusieurs fois et comprit que l'odeur venait de sa camarade féline qui pourtant l'avait baffé : pourquoi elle avait fait ça à la base ? Huuum, le nouveau Arty avait du mal à s'en souvenir, tout était assez flou et désordonné. Se grattant furieusement la tête malgré qu'il aie sans doute mieux à faire, le jeune homme essaya d'y réfléchir et finit même par dire à haute voix :

-Pourquoi tu m'as baffé il y a deux minutes Nya ? J'ai du mal à m'en souvenir nya. J'ai fait preuve de trop de gnangnantitude peut-être ? Gnaaaah, trop compliqué ce mot ! Bon c'est quoi la suite du programme nya ? J'ai bien envie de lécher une glace, c'est bon les glaces... Ah moins que je te lèche toi nyaaaa ?

C'était TOUT A FAIT sexuel comme proposition mais le jeune chat fougueux n'en avait rien à foutre ! Plus d'agenouillement dans le sable avec des paroles douces, mielleuses (et chiantes à souhait !) Pour séduire la donzelle. Il était un chat et elle aussi donc ces conceptions là passaient au second plan (son esprit sembla lui reprocher cette façon de penser mais comme tout bon félin, Arty chat ignora cette chose déplaisante pour se concentrer égoïstement sur ce qu'il voulait). Le problème, c'était qu'il voulait tant de choses ! Une glace pour commencer, sauter sur Séléné ensuite et puis se caller à l'ombre des hamacs en même temps. Toutes ces choses à faire et si peu de temps mais qu'importe ! Commençons ! Motivé et plein d'énergie, le jeune chat qu'était Arty se prépara à bondir... Pour soudain être retourné et plaqué contre ce qui semblait être deux marshmallows géant et si doux... Une poitrine ? Testant avec ses doigts agiles, le jeune homme entendit un ''kya !'' assez amusé et érotique retentir près de ses oreilles félines. Relevant la tête en affichant une expression pleine de dénuement, ne voulant pas avoir l'air d'en profiter, le jeune Artyom version chat vit le regard bleu profond de l'ange qui s'était étalée de la crème solaire un peu plus tôt croiser le sien... Ces deux magnifiques choses appartenaient donc à cette beauté angélique. Les yeux de cette dernière ne semblait pas reflété de la colère mais plutôt de l'excitation et une vague expression absente... Comme si elle était droguée.

Regardant la salamander qui semblait être plus ou moins dans le même état avec un regard pervers et un grand sourire, le jeune homme se sentit tout heureux de lui mais hésita, se tortillant pour regarder Séléné... C'était elle qu'il préférait inconsciemment et sa nature de félin n'en était pas seule en cause. Réfléchissant en essayant de ne pas étouffer dans l'opulente poitrine de l'ange, l'ex loup se mit soudain à rêvasser des trois femelles en tenue de soubrettes rien que pour lui, lui donnant à manger, des caresses et d'autres attentions... Si ce fantasme se réalisait... On pourrait dire que la vie de chat serait le pied total ! Eclatant d'un rire un peu benêt, le jeune homme remua la queue et dit d'une voix un peu étouffée :

-Sérieux la vie de chat c'est le pied ! Et trois femelles pour moi c'est trop bien nya !

Arty chat était en fait plus dans les ennuis qu'il le croyait car tout d'abord Séléné n'allait sans doute pas apprécier ça mais il restait aussi le problème des phéromones qu'il envoyait sans le savoir et qui risquait d'exciter toute femelle du coin ! Comment Arty et, plus important, Séléné allaient-ils calmer le jeu et réagir aux événements présents ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: From Arty with love~ [Pv Sélé]

Message  Invité le Jeu 15 Aoû 2013, 01:11

HRP:
Je précise qu'Arty a activé charme 2!...et séléné a pas volonté >>


Mémoire de chat... 2 seconde et demi. Bon au moins j'avais une gaffe en mois a mon tableau, mais s'il oublié tout en 2 secondes... ca aller être vraiment compliqué. Compliqué... mais surement très drôle. Quand elle était chaton, tout le monde riait de ses bêtises. Alors forcément, voir Arty-chaton... Ca aller être amusant pour sur. Au moins, il captait au moins que son coté gnangnan de loup était pas admissible pour un chat. Il avait plutôt bien capter ce niveau du caractère félin d'ailleurs... A ses mots, une série d'image toute les plus appétissantes que les autres apparue dans mon crane. Et je ne savais pas comment je m'étais retenue de ne pas les mettre a exécution tout de suite, car son programme était des plus alléchant... Enfin si, je sais pourquoi je n'ai pas agis... Tout simplement car un drôle de piaf l'avait littéralement agrippé et étouffer dans une poitrine aussi énorme que la mienne? Elle manquait pas de toupet! Et l'autre imbécile qui se prenait au paradis...

Bon.. j'étais pacifiste  de nature, mais des fois faut savoir montrer des crocs. Parce que l'autre crétin se laisse faire. Je voyai rouge. D’où est ce qu'elle tester ArtyChat avant moi! C'était le mien oh! Étant plus sérieuse que jamais, je la trucidai du regard.


- Hey le piaf, tu dégages ou je me fais un malin plaisir a t'arracher tes plumes une a une! Et si l'autre lézard débarque, j'lui coupe la queue pour jouer avec, compris?

Elle ricana, se foutant littéralement de ma gueule. Ah oui, j'en suis pas capable c'est ca hein? T'vas voir pauv'piaf. Sans prévenir, je bondit derrière elle et lui tiré les deux ailes assez fort pour qu'elle lâche Arty. Je savais pas me battre, autant faire court et aller la ou ca fait le plus mal directement. Elle se retourna pour me giflé. Et je lui répondais en lui foutant un coup de point bien placé dans la mâchoire. Éclaboussure de bave garantis. Je profitai qu'elle crachait pour lui mordre une aile et arraché un paquet de duvet avec. Oui je ne mâcher pas mes mots et en plus ca avait même pas le gout de barbaque ce truc! Bien sur elle hurla comme la belle dinde qu'elle était et retira son aile de ma gueule, se qui lui valu un poignée de plus arraché a la sauvette par mes griffes. Elle essaya de me remettre un point dans la figure mais j'esquivai et elle s'étala au sol dans son élan. je la regarder de haut, méchamment et elle s'enfuit sans demander son reste. Bon je ne me battais pas d'habitude, je ne l'avais pas trop amoché, elle pourra sans doute voler normalement. Je ne défendais pas mon harem comme ca, la c'était juste qu'Arty était a moi. Je fit un dernier croche pied a l'ange, juste pour le plaisir de la voir se rétamer une autre fois, sous les yeux médusais de la salamander. Elle aurai pu se bouger les fesses elle aussi, mais surement que le jeu n'en valait pas la chandelle...

D'ailleurs... il ne bronchait pas. Au contraire, il me regardait, des étoiles dans les yeux. Il me prenait surement pour une héroïne ou un truc du genre. J'espère juste que son cerveau félin n'allait pas imaginé des trucs... ouais non c'était loupé. Même pas le temps de m'épousseter qu'il c'était a nouveau coller a moi, me serrant dans ses bras. Heureusement que j'étais plus petite que lui, juste un peu, et qu'il avait pas ma poitrine sous le nez comme avec l'autre. Mais ca m’exaspérer. C'était vraiment un chaton, et je ne voulais pas faire le role de maman...Mais bon avec un mec comme ca, pas le choix. Je soufflais tout en essayant de garder mon calme et de le repousser un peu.


- Et toi le chaton, tu arrêtes de te prendre pour un pacha et tu ranges tes hormones. Me complique pas la tache de t'expliquer la vie. De un, tu arrêtes de sauter sur tout le monde... et accepte pas de te faire sauter dessus. T'es un chat. T'as à la classe et tu choisis. Oui c'est le pied mais...La qualité avant tout. Puis de toute façon, tu fais ca, je me m'arrange pour te couper les griffes a ras. Les chats sont jaloux c’est comme ca. Maintenant tu devrais comprendre.

Mon ton s’adoucit un peu sur la dernière phrase. Oui c'était un chat! Et un beau mâle chat qui dégageait pleins de sexappeal... Garder son sérieux avec un allumeur pareil... c'était pas possible. Même pas besoin de lui après la technique de comment allumer les gens, il le faisait d'instinct, a croire que son cerveau était bloqué la dessus. Le mien aussi d'ailleurs, mais ca s'était ca faute et mon armure mentale pour lui résister n'allait pas durer super longtemps non plus. A ce rythme la, j’estimai ma volonté assez forte pour tenir encore une minute ou deux. Si le chat continuait comme ca, j'étais cuite. Surtout qu'il mettait en forme ses paroles d'avant. Délicatement il passait sa tête dans mon cou et laisser glisser ses lèvres dessus. Comment je devais faire moi hein! Il utilisait mes techniques...Pas étonnant d'ailleurs... il devait copier ce qu'il connaissait.

Je me laissais faire juste une petite seconde, le temps d'en profiter et de le serrer moi aussi dans mes bras... avant de secouer la tête et de reprendre mes esprits. Non ca technique de fourbe ne marcherai pas sur moi! Je détournais la tête pour en plus l'avoir sous le nez et écarter ses lèvres de moi.


- De deux...Arrête ton esprit pervers deux minutes bordel! J'te sautais pas dessus a chaque fois qu'on se voyait non? Faut amener la situation. Utilise ta tête, même si ça te semble invraisemblable, quand on veut quelque chose, on réfléchit. On est sournois et fourbe et notre esprit et diabolique. Alors t’abaisses pas a être une queue sur patte...Puis si tu fais ca tu sais ce qu'il t'attend...Et arrêtes de te coller sous mon nez!

Dans une contorsion digne d'un félin, je m’extirpai de son étreinte. Il me serrai fort cet idiot en plus. Il avait beau être un chat, ses forces étaient encore, pour le moment du moins, supérieur aux miennes. Je doutais qu'il arrive a mon niveau de souplesse quand même. Enfin s'il pouvait faire ce que je fais, ca promettait des partie de jambes en l'air assez épique... RRRRRRRRRRRRAAAAAAAAAA! Mais pourquoi je pensais a ca maintenant! Vite il fallait que je concentre le loup, non le chat, sur autre chose!
Une nouvelle fois, je secouai la tête pour m'enlever cette idée loufoque de moi de moi et arty et me tenais la tête. A force j’allai avoir le tournis. Enfin j'espérai que le loup, naan le chat, pense que c'ets a cause de la chaleur.


- Bon, tu voulais une glace? On va on chaparder une puis on va se vautrer dans les hamacs, tu m'épuises....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: From Arty with love~ [Pv Sélé]

Message  Invité le Sam 24 Aoû 2013, 13:37

C'était si cool d'être un chat ! Enfin il comprenait Séléné et même si d'un côté il entendait une petite voix qui lui disait ''non non c'est pas bien, résiste à cette anarchie et reprends toi maudit loup !'', l'autre partie s'en fichait pas mal et voulait juste tout découvrir ! Devenir l'inventeur des lois des chats stipulant qu'ils avaient le droit de courir partout, de courtiser n'importe laquelle des femelles et fourrer leur museaux partout ! Ah mais, ça n'a pas d'importance car les chats pouvaient DEJA faire ça ! Quand on vous le disait qu'on pouvait tout faire étant chat et que c'était génial. Etrangement, lorsqu'il sourit comme un benêt en se disant qu'il se ferait bien la belle chatte au pelage fauve, il cru sentir un ''facepalm'' mental de la part de son ''autre moi pas drôle''... Que ce qu'il voulait vraiment en fait lui ? Voulant s'arrêter un instant pour y réfléchir, Arty chat fut agrippé et plongé dans une vallée molle et agréable dont il comprit bien vite l'appartenance et la nature... Mon dieu c'est sérieux là ?

Enfin soit, ce n'est pas comme si il eut beaucoup le temps de s'y attarder car super Sélé fit rousiller les plumes de l'ange trop entreprenante : et bien, avoir des filles qui se battaient pour soit ? Certes son autre lui pas drôle lui dit que c'était chose commune mais que Arty chat ne devrait pas se réjouir d'une telle évolution de la situation : une Sélé jalouse pouvait agiter votre soirée et la rendre invivable tout comme toute votre vie en fait... Ils en avaient tous les deux faits les frais il y a peu. Penchant la tête sur le côté, se grattant le menton, Arty chat se pencha sur ses souvenirs malgré leur morcellement et le chaos total... Mais en fait son histoire avant la ''claque'' (tiens il s'en souvenait maintenant ? Oh et pis rienafout !) Etait ennuyeuse et surtout débile ! Chat = Chat quoi, son autre partie était vraiment débile. Un nouveau ''facepalm'' mental retentit sous sa boite crânienne qui allait bientôt fumer sous l'effort de concentration demandée. Voyant l'ange se faire vraiment bien voler dans les plumes par une sulfureuse (HJ : on pouvait l'accorder je suppose ?) Séléné très déterminée à le garder pour lui et il leva les bras en l'air, criant presque hourra.

Ensuite Séléné, très autoritaire au point que ça le dérange d'ailleurs, essaya de lui expliquer quelques trucs utiles sur la vie de chat... C'est ça cause toujours tu m'intéresses moi je veux de l'action ! Enfin bon, évitant de marquer ça sur son visage avec un grand sourire malicieux, le jeune homme essaya tant bien que mal de garder Sélé proche : si il ne pouvait pas avoir l'ange et la belle rousse incendiaire (au sens propre celle là !) très bien mais fallait assumer derrière ! Attendez, un chat qui parle d'assumer ? Ah oui mais ça le concerne pas directement donc on s'en fiche hein ? Parce que bon, le jeune chat indiscipliné avait bien retenu une chose dés le début : tu fais ce que tu veux et comment tu le veux. Aussi pensa-t-il un instant à couper Séléné pour lui faire des choses pas très décentes (parce qu'il devait avouer que ces hormones marchaient à plein régime tant et si bien qu'une vague de honte venue de son autre lui pas drôle l'attaqua mais il la refoula avec flegme, ne se souciant que peu des conséquences.

Entendant la jeune femme qui allait tomber sous son charme (assurément ! N'est-ce pas ? Et il ne faut pas parler là d'arrogance, Arty étant un chat c'est naturel pour lui !) Parler de glaces, le jeune garçon tout fougueux remua des oreilles et hocha la tête avant de gonfler le torse. Voulant se donner l'air important, le chat dit sur un ton supérieur :

-Ah ah je suis un spécialiste du chapardage de glace nya ! Je vais en chopper douze rien que moi nya !

Partant à la suite de Séléné chez le marchand de glace, il se servit dans les réserves et remarqua qu'il possédait une sacré agilité et une bonne vitesse : il n'avait rien perdu de ses facultés on dirait. Revenant ensuite vers les hamacs, sans avoir été vu au passage par le proprio, Arty chat obéit dans un premier temps à Séléné, juste le temps de manger sa glace. Suite à quoi, il s'agita de nouveau : il remua, gratouilla du bout de la queue Séléné et fit plein d'autres choses pour l'embêter. Sauf que, ça aussi, ça devenait vite lassant. Aussi sauta-t-il en bas du hamac et alla jusqu'à la mer. Trempant ses pieds dedans pour tester, il ne trouva pas la sensation désagréable et s'immergea entièrement... Sauf que ce truc était glacé, plein d'algues et de trucs dégeueux ! Ressortant tel une fusée, de l'eau salée collant son corps de sable et une algue enroulé autour du torse, le jeune chat bondit sur Séléné en piaillant :

-BWAAA Sélé c'est quoi ce truc Nya ?!? Y a plein d'eau, d'algues et de truc qui pique aux yeux berk berk berk !

Se tortillant, Arty en mit partout... Et ça, ça n'allait surement pas plaire à Séléné ! Enfin bon, le ''vrai Arty prisonnier dans son propre corps explosa de rire lui en tous cas...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: From Arty with love~ [Pv Sélé]

Message  Invité le Mer 04 Sep 2013, 15:03

Un vrai chaton... aussi débile et stupide qu'un vrai en tout cas. Il se lassais vite et son esprit ne pouvait pas se focaliser plus de 3 minutes sur quelque chose. Le défi des glaces le fit prendre des airs de coq - ou de tapette a mouche vue la carrure du chat,tout le contraire d'avant d'ailleurs sa voix rocailleuse de quand il était en loup c'était adoucis- et il partait pour chiper toute la livraison du marchand... Heureusement qu'en chat il était plus agile qu'en loup sinon il se serai fait repérer depuis longtemps. Puis bon, je l'avais quand même aider en faisant diversion. C'était pas très honnête de tout chaparder comme ca, mais si ca pouvait calmer le chaton, ca m'allait. La petite dégustation dans le hamac fut bien courte a mon gout. Les choses commençaient enfin a être plus chat que chaton... Mais évidement, Artyom détourna sont attention avant même que l'ambiance n'atteigne la température extérieur...

Dépitant... J'avais hérité d'un gamin. Moi qui me voyais déjà filer le parfait amour chat, donc moins compliqué qu'avec un loup, ben c'était loupé. Surtout qu'a première vue, sa transformation l'avait rendu particulièrement con... Je le voyais se dirigeais a pleine blinde dans l'eau...et revenir tout aussi vite qu'il était partis. J'avais juste eu le temps de sortir du hamac et de m'étirer qu'il c'était jeter sur moi, trempé et entouré d'algue. Après un boom ! qui désignait mes fesses tombant sur le sable, mes muscles se raidirent et ma respiration se coupa. Mais quel idiot! Pourquoi est ce qu'il se collait a moi comme ca, moi qui n'aimait pas - plus - l'eau. Il se tortillait sans gène a ma peau me trempant un peu plus a chaque fois. Il me fallut bien une minute avant que mon cerveau ne se reconnecte et recharge ses batteries. Je n'avais rien contre l'air marin temps que j'étais assez loin de l'eau. Et si c'était toi qui viendrai a l'eau, c'était l'inverse avec le loup enfin chat.

Je miaulais en me tortillant aussi, ce qui amusa bizarrement grandement Arty. Il trouvait sa drôle de me voir gémir sous lui. dans d'autre circonstance, je n'aurai pas dit non non plus, mais la c'était pas vraiment sexy. Je voyais sur son visage un petit sourire en coin montrant qu'il prenait un certain plaisir a me faire paniquer. Saleté de chaton! J'avais beau le repousser il s'accrochait a moi et en profitait pour fourrais ses cheveux tremper sur ma peau. Le fourbe! Il avait bien compris cet aspect la. Et j'étais certaine qu'il prenait son pied! Et ca ca m’horripila!


- ARTY! Arrête! Me mouille pas!

C'était peine perdu. A chaque fois que j'arrivais a dégageais un bras, il me le reprenait en ronronnant. Il creusait sa tombe, mais ca il ne le savait pas. Il ne perdait rien pour attendre. Je soupirai et m'immobilisai pour qu'il arrête un peu lui aussi de gigotais sur moi. Bien sur, il continua quand même un peu... ce qui m'obligea a répliquer aussi. Faisant abstraction de ma peau mouillé, après tout je n'étais pas dans l'eau donc ça pouvais passer, j'attaquai a mon tour en cherchant ses oreilles félines tout en miaulant mielleusement. J'étais certaine que ça allai faire un autre effet que quand il était en loup. Et par surprise je le retournai pour qu'il soit en dessous. Ça ne nous empêcha pas de continuer a nous taquiner. Après tout, on jouait comme tout les chats, comme je le faisait avec mes frères avant!
Il était bien loin le chevalier servant, et après tout, je m'en fichai pas mal. Artyom en chat me convenait parfaitement.


- Ne sois pas idiot non plus. Tu n'as pas tout oublié quand même avec la transformation. C'est la mer et j'aime pas l'eau donc arrête.

Je ne m'arrêtais pas, au contraire. Ma queue féline chercha la sienne pour s'enrouler autour. Je lui enlevai les dernières algues qui collait a sa peau parce que c'était pas vraiment agréable de se frotter a un truc gluant.
Il restait toujours le problème du cerveau chaton d'Arty. Avoir un chat entre les mains oui, mais pas un chaton. C'était chiant les gosses.


- Et j'ai pas envie d'avoir un chaton a éduquer! Alors active ton cerveau! C'est pas cohérent avec le reste!

Je faisait toujours référence au nuage de phéromones mâle qui m'entourait et qui m'émoustillai de plus en plus. La proximité du chat ne m'aider vraiment pas a garder l'esprit clair et sage. Je fourrai mon nez un peu partout dans ses cheveux, lui faisant comprendre qu'il fallait qu'il se calme - enfin y'avait d'autre moyen de le lui faire comprendre certes, mais je n'avais que ca sous la main-.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: From Arty with love~ [Pv Sélé]

Message  Invité le Ven 13 Sep 2013, 17:13

Arty chat avait vraiment du mal à aligner deux pensées cohérentes à la suite : un peu difficile en même temps car sa cervelle de moineau n'arrêtait pas d'être chamboulée sans que l'intéressé comprenne par quoi et surtout comment gérer tout ce bordel en sons et images. C'était à la fois amusant et effrayant de voir tout ça défiler derrière ses yeux sans arriver à capter la moitié des messages dans tout ça : un bon décodeur ne serait pas de refus non d'un chat ébouriffé ! S'arrêtant une seconde de s'agiter en se rendant compte de l'exclamation qu'il avait mentalement énoncé, Arty frissonna et ne pu donc pas continuer son ''attaque'' sur Séléné. Triturant les petites pièces de tissu qui lui servait d'habits, le chat au cerveau en vrac hésita... Mais pas longtemps car il restait un chat et le dit chat voulait voir la vie en rose, pas s'attarder sur des choses pas du tout amusantes comme le montraient certaines images de lui en train d'empoigner son épée (?) Face à un monstre, d'une crise de nerfs avec pleins de bouteilles d'alcools ou autres. Grommelant doucement en acceptant les ''remontrances'' de sa compagne féline qui n'en était pas vraiment, le jeune homme laissa sa queue soyeuse toucher celle de Séléné sans pour autant lui laisser l'occasion de s'enrouler autour.

C'était encore une fois un petit jeu plus innocent que les autres mais non moins sensuel que tout le reste merci le nuage de phéromones. Enfin tout cela n'était sans doute que le préambule à autre chose comme le lui confirma la voix qu'il assignait à son côté sérieux... Pour une fois que ce côté là et son côté félin étaient d'accord. Enfin ça n'était peut-être pas une bonne chose : sous cette forme, Arty risquait fort de transformer même le sexe en jeu et ça risquerait d'être embêtant. La vanité habituelle digne d'un félin ne pouvait étouffer la désagréable impression qu'il allait faire une bêtise si il ne se remettait pas très vite à réfléchir à la suite des événements. Le problème c'est que, comme dit plus tôt, son cerveau avait du mal à analyser et à formuler plus de deux pensées à la suite alors il lui suffit de palper quelque chose de très moelleux pour que son envie de reprendre des actions plus normales s'envole. Son charme tournant à plein régime, l'affectant lui aussi par ailleurs, le chat ''maudit'' se dit que Séléné avec son expression toute mignonne était aussi irrésistible qu'une bouille chérubine : après tout qui pouvait s'empêcher de câliner un petit bout de chou dans sa serviette blanche hein ?

S'éloignant d'elle légèrement en se léchant les lèvres, le beast adopta une expression malicieuse et souffla entre ses dents : voilà qu'il avait encore envie de choses pas très orthodoxes. Cependant, il fallait encore forcer Séléné à bouger ses fesses du coin de plage où ils étaient... Après tout un félin bien installé est quasi impossible à déloger. Ceci dit, un détail revint en mémoire au chat, et il comptait bien l'appliquer à son avantage même si sa partie ''sérieuse'' semblait peu emballée à cette idée. Se trémoussant légèrement sur place, le jeune homme dit à Séléné :

-Séléééé, je veux bouger ! Tu viens avec moi ? J'ai envie de trouver un coin tranquille où on sera rien que tous les deux, là où personne ne pourra nous déranger *petit papillonnement de cils très convaincant* en plus, on dirait que le ciel se couvre... Manquerait plus qu'il pleuve.

Levant le nez à ces paroles, le jeune homme regarda ensuite par dessus son épaule et désigna un phare au loin : personne ne devait y habiter et encore moins avoir envie de s'y balader aussi ajouta-t-il :

-et si on allait jusqu'au phare ? Le dernier arrivé devra obéir à l'autre pour la fin de la journée !

S'élançant sans prévenir, Arty chat espérait que Séléné participe à ce jeu... Pour qu'elle perde bien évidemment !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: From Arty with love~ [Pv Sélé]

Message  Invité le Lun 30 Sep 2013, 17:36

Arty était des plus appétissant, au sens figuré, je n'allais pas le manger, je n'étais pas cannibale. Par contre, l'avoir dans mes patpats comme ça me plaisait bien. Fallait il que son cerveau fonctionne correctement et passe en mode adulte. Au moins, nous pourrions faire des jeux beaucoup plus amusants. Il avait déjà bien compris le système de frustration vue qu'il s’appliquait a bouger sa queue féline pour que la mienne ne l'attrape pas. Bon c'était un détail mais tout de même. Il s'écarta de moi et me regarda avec envie, ça voulais dire qu'enfin il avait la même chose en tête que moi? C'était pas trop tôt! Quand on balance un nuage de phéromones comme ca, il valait mieux avoir l'esprit ouvert et être sur la même longueur d'onde que sa partenaire, et sans friture sur la ligne. Je le laissais admirai ma beauté infernale, toujours dénudé, et l'observais.

-Séléééé, je veux bouger ! Tu viens avec moi ? J'ai envie de trouver un coin tranquille où on sera rien que tous les deux, là où personne ne pourra nous déranger. En plus, on dirait que le ciel se couvre... Manquerait plus qu'il pleuve.

Je l'imitai levant mon nez au ciel en tendant l'oreille pour ne pas entendre un "plouf" indiquant que la pluie arrivait sur la plage. Mais le ciel était aussi bleu que ses yeux et pas un nuage a l'horizon. Je reportais mon attention sur sa face d'ange. Son cerveau arrivait donc a faire des recherches assez poussées pour m'obliger a le suivre et obtenir ce qu'il veux. Comme quoi c'était peut être un chaton mais il semblerait déjà avoir une évolution, dans le bon sens, du moins pour moi. Il pouvait ajouter encore un peu plus de gestuelle et de piquant pour vraiment que je cède directement, mais bon pour un premier test c'était déjà pas mal.

-Et si on allait jusqu'au phare ? Le dernier arrivé devra obéir à l'autre pour la fin de la journée !

Rectification: il n'a pas évolué d'un pouce.
Je le regardais s'éloigner, tout fou comme un petit chien a qui on aurait lancé un balle a aller chercher...
Et la j'éclatais de rire devant la comparaison. Comme quoi, ses gènes canins ressortaient encore un peu. Même si le jeu était bien typiquement félin ici. Par contre, il ne se doutait pas de la suite des évènements. Il voulait surement que je lui obéisse pour le reste de la journée, c’est ce que tout chat voudrais d'ailleurs, mais il n'avait aucune chance de gagner.
Le phare n'était pas très loin, 200 mètres 300 peut être, c’est pourquoi je ne m'éternisais pas sur place. Je m’élançais à mon tour, un grand sourire aux lèvres. L'idée de l'avoir pour moi toute seule m'interdisait de lui donner trop d'avance. Joyeusement, je lui couru après, le rattrapant avant même la moitié du parcours et d'un bond magistral je lui sautai sur le dos. Il tomba comme un lourd cailloux sur le sol, restant tapis sur le sable. Je me collai a lui, mordillant son oreille et caressant ses jambes avec ma queue tout en ronronnant. Avant qu'il ne relève la tête et après avoir jouer quelques secondes quand même, je lui glissais à l'oreille un petit mot doux. Mots qu'il m'avait déjà sortis, presque mot pour mot lors de notre première nuit. Il avait sortis le mot "peur" a ce moment. La je n'avais pas peur, mais plus "envie".


-Tu es bien prétentieux pour croire que tu vas me battre à chat, petit chaton. Tu es encore bien trop jeune pour prétendre arriver à mon niveau de maîtrise à ce niveau là.

Je me contorsionnais pour lui donner un coup de langue partant de son cou remontant jusqu’à sa mâchoire avec une abominable lenteur et application et s'arrêtant à la commissure de ses lèvres. Je ne pouvais pas être plus clair sur ce que j'avais -et lui aussi- en tête. L'effet fut assez immédiat, pour ma part, j'avais tout les poils complètement hérissés et un frisson me secoua avant de bondir pour repartir vers le phare. Je n'étais pas très lourde, il valait donc mieux que je ne reste pas trois heures sur son dos et qu'il me plaque au sol, reprenant de l'avance. Je l'entendais derrière moi grommeler mais je riais aux éclate, pensant déjà a tout ce que je pourrai lui faire une fois la dedans.
Bien sur, il essaya de me rattraper, mais c'était perdu d'avance. Je n'avais pas beaucoup d’atout physique et donc il était normal que j’excelle dans les deux seuls que j'avais vraiment; la vitesse et l'agilité. Je touchais la pierre vieillis du bâtiment et me retournais pour voir sa tête. Il n'étais pas très loin, juste 4 seconde après moi, mais il essaya quand même jusqu'au bout, espérant peut être que je ne le vois pas et qu'il puisse me faire gober qu'il était là en même temps que moi.  Je lui lançais une œillade complice et m'approchais de lui, fière de moi.

- J'ai ga-gné!

Il ouvra la bouche pour rechigner, surement comme quoi j'avais triché et que je méritais d'avoir une amende ou quelque chose du genre, mais je ne lui laissais pas le temps de répondre, le saisissant vivement par le cou et m'appropriant ses lèvres. Après tout j'avais gagné et donc je pouvais faire ce que je voulais. Et je n'avais pas envie qu'il parle maintenant. J'avais juste envie de pouvoir enfin profiter de lui et tant pis si nous n'étions pas encore dans le phare. Après tout , je m'en foutais un peu qu'il y ai quelqu'un la. Je commençais déjà a balader mes mains un peu partout sur sa peau et profita d'un moment de répit dans notre étreinte pour le regarder, de près et lui décocher un de mes sourires sournois et carnassier.

- Huuuuum... jusqu'à la fin de la journée hein? Ca va, j'ai le temps de m'amuser un peu. T'inquiète pas, tu vas aimer... ou pas. Tout dépend du point de vue.

Je l'embrassa une nouvelle fois avant de m'accrocher a lui pour qu'il me porte et lui ordonna - puisque j'avais le droit- d'entrer tout de suite dans le phare. Une fois dedans, je pris une seconde pour regarder la déco, le temps qu'il referme la porte. Il n'y avait personne a première vue, la lumière transperçait les épais mur par quelques petites lucarnes. Évidement c'était bien assez pour nous deux. Il y avait de la poussière, mais pas autant que je ne le pensais, le phare devait être habité surement pendant une période de l'année, mais pas maintenant. C'était une pièce circulaire avec seulement un meuble et l'escalier en colimaçon. Après 5 marches, une porte en bois, plus fines et petite que celle de l'entrée devait surement donner sur les pièces a vivre. L'escalier ensuite ne s'arrêter pas avant le sommet de la tour. Et puis pour le reste... je m'en foutais. Pas le temps de toute façon. Je préférais largement profiter du magnifique petit corps que j'avais plutôt que de refaire la décoration.
Je descendais mes pieds au sol et le plaqua à la porte, mon sourire sournois repeignant mon visage avant d'attraper son menton entre mes doigts et de laisser ma langue reprendre le chemin qu'elle avait entamé sur la plage.


- Tu-es-à-moi!

Spoiler:
Je précise que pour savoir qui gagnerai on a tiré ca au dé et que Séléné a gagné. Et puis pour le reste... c'est a cause de charme d'Arty ><

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: From Arty with love~ [Pv Sélé]

Message  Invité le Dim 06 Oct 2013, 20:28

Impossible pour Arty de ne pas penser à avoir le high score dans cette espèce de petit jeu posé par lui-même à sa douce compagne. Enfin, jeu n’était peut-être pas le bon mot à employer et désigner Séléné avec l’adjectif ‘’douce’’ n’était pas non plus très adéquat pour elle. Pressant le pas, le jeune (en apparence seulement hein vu le bordel qu’il était devenu) beast-chat se dit qu’il allait pouvoir gagner la partie sans trop se fouler et enfin pouvoir transformer cette atmosphère polaire en partie de jambe en l’air assez torride pour faire bouillir l’intégralité de la mer. Evidemment, Séléné pouvait toujours tenter un coup en traître et les rêveries du jeune homme au sujet de diverses gâteries l’empêcheraient tout simplement de faire quoi que ce soit pour la contrer. Mais pourquoi chercher à rester sur la défensive hein ? Après tout, ces gênes de chat devraient s’en foutre : qu’il soit au dessus ou en dessous ça restait plaisant non ? Mais soit, Arty était tant et si bien distrait qu’il ne sentit pas le dit coup en traître cité juste avant venir. Par contre, Arty comprit qu’il avait été dupé quand il bouffa un peu se sable… Cette… Cette… Chate ! Ne trouvant pas de mots plus approprié pour définir le caractère sournois de sa partenaire et de l’attaque qu’il venait de subir, le jeune homme en fut presque mystifié : elle allait lui payer ça !

Mais il devait bien l’avouer, Séléné avait raison, son comportement de chat n’était pas encore parfait, la faute à cette malédiction faite n’importe comment par Séléné et d’ailleurs il ne se priva pas de le faire remarquer en crachant du sable :

-Tsk ! Si ma malédiction avait été effectué correctement j’suis sûr que je serais déjà un vrai chat : encore plus sexy et bien plus malin que maintenant… Tu ne perds rien pour attendre nya !

Et sur ce, il se releva et essaya de courir juste parce qu’il boudait en un certain sens face à la cruauté du destin qui le faisait perdre ce jeu. Mais le monde ne se militait (heureusement) pas à cela aussi le jeune loup/chat se redressa fièrement malgré sa défaite et obéit aux premiers ordres de la féline… Après tout, vu comment elle était excitée, il serait fort peu compréhensible que ça finisse autrement qu’avec des baisers et des câlins… Plus qu’appuyés. Cela ne dérangeait évidemment pas Arty qui faillit désobéir aux ordres juste pour aller plus vite. Heureusement, son instinct de chat lui dit que vu que les ordres allaient dans le sens de ce que LUI voulait, il pouvait bien suivre et obéir donc le voilà avec deux raisons de se laisser aller… Pourquoi refuser. Le reste se passa très vite et avant qu’Arty chat comprenne le pourquoi du comment, il se retrouvait plaqué contre une porte en train d ‘embrasser sa partenaire et de suçoter sa lèvre supérieure. C’était magique évidemment et la suite allait être encore mieux mais malheureusement… Elle était aussi interdite aux regards indiscrets et aux âmes sensibles.

Plusieurs heures (et oui, plusieurs heures !) Après avoir commencé à embrasser Séléné, le jeune garçon se réveilla dans ses bras… Toujours sous la même apparence et avec son cerveau plus embrouillé que jamais. Essayant de se dégager de sous Séléné (ils s’étaient endormit très serrés l’un contre l’autre), le ranger transformé entendit un crépitement régulier retentir dehors… Il pleuvait donc vraiment ici ? C’était très intriguant parce que si lui avait dit qu’il sentait la pluie approcher, l’autre beast chat avait pensé le contraire… Était-ce un reliquat d’instinct de loup ? En tout cas, au terme d’un ou deux petits effleurements, chaleureux sur le ventre de son amante, le jeune chat partit à l’aventure dans le phare. Bon, il n’y avait pas grand-chose à voir à part l’entrée. Ouvrant la porte, le jeune homme fut opposé à une drache qui lui fit redresser les poils et hérissa sa queue… Refermons cette porte hein ? Reprenant l’exploration, le ranger sentit le tapis sous ses pieds faire un bruit bizarre ! Evidemment, sa curiosité revint au galop et le jeune homme arracha le tapis pour révéler une trappe vermoulue mais évidemment verrouillée. S’acharnant pendant plusieurs minutes, le chat finit par réussir, après plusieurs sauts à pieds joints sur la trappe… A passer à travers ! Subtilité ? Oubliée avec Sélé qui devait être réveillée par son boucan. En tous cas, le voilà tombé dans une espèce de mini tunnel poussiéreux et bas de plafond… un tunnel de contrebandier !

Ne résistant plus à l’envie (et un peu à la peur), le jeune homme donna de la voix pour attirer Séléné :

-[color=cyan]Séléééé, j’ai trouvé un truc trop bien viens voir ! Ca va être marrant nya ! Et y a pas d’eau en plus ![color=cyan]

Attendant sur place en frétillant de la queue, Artyom sentit ses yeux s’adapter à l’obscurité et espéra que Sélé le suive dans ce couloir promettant l’aventure !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: From Arty with love~ [Pv Sélé]

Message  Invité le Jeu 12 Déc 2013, 23:25

Pas la peine de préciser la suite. Une nuit folle a vous décoiffer le brushing. Acrobaties en tout genre et neuvième symphonie du matelas au programme. C'était ca être un chat. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer? Et Arty en mode félin s'amusait a découvrir ses nouvelles capacités inaccessibles en canin . Aussi bizarrement, c'était bien la première fois que j'avais pour compagnon un chat - ben oui dans mon village ma famille était la seule féline -  et c'était pas pour me déplaire. Enfin, je n'irai pas jusqu’à lui tirer mon chapeau mais il dépatpatouiller pas mal.
Après quelques exercices physiques plus qu'intense, je m’endormais confortablement sur lui. J'avais le droit! Je pouvais faire ce que je voulais de lui. J'avais gagné, il avait perdu! Il serait donc mon oreiller pour la nuit.

Autant dire que je dormais paisiblement, avec de beaux rêves remplis de pelote de laine et de papillon a chasser. J'aurai bien pu continuer si je ne m'étais pas fais réveiller par un bruit sourd et super énervant. Oui la délicatesse incroyable et légendaire d'Arty avait encore frappé. J'ouvris un œil, agacé, pour voir ce que ce crétin pouvait fabriquer... Évidement, son comportement canon ne pouvait pas disparaitre totalement. Peu importe c'était un défis a relever. Un insulte fusa dans mon esprit, et pas un simple "saperlipopette". Je me retourner et me recroqueviller en baissant les oreilles. Je voulais dormir moi.


-Séléééé, j’ai trouvé un truc trop bien viens voir ! Ca va être marrant nya ! Et y a pas d’eau en plus !

... Je grognais. J'avais eu un chat cette nuit, j'ai un chaton ce matin. Grosse déception en somme. Je m’étirai comme une vieux chat rouillé, enfin comme un chat quoi.

- Huuuum... j'aurai bien profité un peu plus moi....

Et surtout je me serrai bien mis quelque chose sous la dent. Mais aucune alimentation potable était a ma porter... Hormis Arty bien sur. D'ailleurs, il  s'impatienta et me redemanda. Soupirant et m'étirant une seconde fois, je me levais avec lassitude et me dirigeais vers le trou au milieu de la salle. En évitant les débris de la trappe, je me penchais au dessus pour voir un arty frétillant comme un petit gardon sur place. Y'a pas photo, c'était pire qu'un gamin, chose que je n'appréciait pas vraiment, mais je ne pouvais pas lui en vouloir. A son âge tout m'interressais.


- Tu peux pas t'arrêter deux minutes non? Ha... Espèce de chaton...

Lui faisant un geste de s’écartait, je sautai dans la trappe avec grâce et volupté. Après un roulage de pelle comme il se faut, juste parce que j'avais envie, je regardais autour de moi. C'était une crevasse taillée assez grossièrement par la main de l'homme et devant nous, un long couloir dont je ne voyais pas le bout, s'étendait. Lugubre comme atmosphère non? Ça me rappelait notre aventure dans la cité naine et je n'avais pas envie de me retaper une course poursuite. C'était drôle et épique certes mais assez dangereux. J'humectais l'air et retroussa mes narines de suite.

- Ca sens pas bon. Une odeur de poisson pourrie et de renfermer. Vaux mieux pas y aller. Tu viens on remonte.

Son visage pris un air déçu une fraction de seconde avant de retrouver son enthousiasme d'avant. Décidément c'était impossible de lui faire entendre raison, son cerveau était bloqué en mon enfant. Je haussais un sourcils.  C'était de la stupidité ou était vraiment courageux ou juste...


- La curiosité avant tout hein? Tssss! Passe devant, je te suis.

L'humidité ambiante rendait les cailloux glissant, mais cela nous empêcha d'avancer! Pour des chats c'était facile. Bon on glissais quand même mais on se rattraper avec quelques figures artistique. Malgré tout, il ne pouvait s’empêcher de faire autant de bruit qu'un éléphant jouant de la trompette - quoi que j'ai jamais vue d'éléphant jouer d ela trompette... ni d'éléphant tout cours d'ailleurs, mais j'imagine-. Impossible d'être aussi maladroit! Dépité, je le rattrapé par l'épaule et passait devant lui pour lui montrer l'exemple.

- Arrête de faire autant de bruit. T'es un chat je te rappelle! Plus un gros lourdaud de loup. Sois en digne!

Et dignement et naturellement j’avançais dans l’obscurité lui ouvrant la voie. Au fur et a mesure, le tunel s’agrandit et s'éclaira. Les stalagmite et stalactites  qui ornaient notre chemin se faisaient de plus en plus dense. Autant dire que la ca devenais carrément flippant. Un passage assez étroit se dessiné dans se labyrinthe, montrant bien que l'homme était passé ici. Enfin je disais Homme mais... toute autre créature enfaite était possible. Mais... a vrai dire la c'était carrément flippant! Bien que l'endroit ne semblais plus emprunté, on ne savais pas sur quoi on allait tomber. Et c'était ca qui piqué ma curiosité. Je voulais savoir a quoi nous avons a faire.
Après un long moment a cheminer, le passage s’arrêta net et descendis vers la droite avec des marches sommairement dégrossis. Devant nous, une grande cavité ou quelques rayons de lumière passaient, découpé par les connes de pierres du plafond. Je m'approchais du bord et vis en bas une mini plage de roche et ... un étang! Un frisson me parcouru....


- Y'avait pas d'eau hein?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: From Arty with love~ [Pv Sélé]

Message  Invité le Mer 18 Déc 2013, 12:50

Tout frétillant qu'il était, le jeune chat au cerveau embrouillé n'arrivait pas à assembler deux pensées correctes. Tout d'abord, il se disait qu'il voulait explorer seul ces étendues mystérieuses et sombre mais l'instant suivant il se disait que revenir auprès de Séléné pour avoir plus de câlins serait la meilleure idée au monde. Enfin, le voilà qui pensait à de la glace au framboise... quand on vous le disait que ça tournait pas rond dans son cerveau ! La partie lupin du jeune homme semblait particulièrement exaspérée par ses pensées changeantes mais bon, le chat n'en avait rien à faire en vérité de ce que le loup pensait. Arty chat finit par parvenir à un consensus entre toutes ses idées : il irait réclamer une micro caresse à Séléné suite à quoi il lui dirait qu'il allait partir en exploration pour trouver des glaces à la framboise... Parce que quel meilleur endroit pour planquer des glaces que dans un tunnel abandonné hein ? Ouais, logique de chaton un peu débile faut bien l'admettre mais on s'en fou ! Manquant de répéter à sa compagne de venir l'escorter dans ce lieu si intéressant, le jeune homme se retourna pour constater que Séléné s'était enfin décidée à le suivre... Elle en prenait un temps celle là ! Enfin soit, sans doute avait-elle été trop épuisée par sa performance d'il y a peu et qu'elle restait donc encore fatiguée mouahahah ! Secouant ses oreilles félines, Arty-chat partit en avant d'un air tout fier non sans avoir patpater dans un colossal élan de gentillesse sa compagne au pelage fauve.

D'ailleurs parlons en de pelage (comment ça, c'est pas le moment ?) Surtout, parlons du pelage de Séléné et du sien ! Le sien était le plus beau forcément : ce noir si soyeux qui s'accordait si bien avec ses yeux d'un joli bleu... Une véritable œuvre d'art ! Enfin, celui de Séléné était pas mal non plus mais c'est si dommage qu'il frise à certains endroits quand on applique une mauvaise caresse... Et il l'avait parfois fait exprès juste pour observer sa réaction. Après cette tentative conspiratoire (mon dico trouve pas ce mot mais soit ) visant à rendre folle Séléné, le chat s'était évidemment rattrapé par moult câlins bien appliqués et tout et tout. Le ranger transformé était évidemment assez malin pour savoir quand s'arrêter au risque de se faire roussir les poils ! Contenter Séléné était comme enchatonner une pierre préçieuse dans un anneau de cristal : il fallait être prudent, très attentionné et très expérimenté de ses mains. Ca tombait bien vu que le jeune homme l'était lui ! Mais soit ! Assez de pensées de couples pensons plutôt à ces délicieuses choses acidulées qui ne peuvent QUE se cacher ici, il ne pourrait en être autrement : ce serait impensable de devoir refaire tout le tour pour aller voler des glaces au marchand donc il devait forcément en avoir ici, question de logique purement égocentrique digne du meilleur des félins !

Avançant donc, ragaillardit par cette idée, le jeune chaton se faufilla en pestant quand Séléné lui fit une remarque sur son agilité (hey il avait encore du mal lui c'est tout ! Pas facile de changer de chat à loup aussi bien physiquement que mentalement !) Quoi qu'il en soit, la découverte que fit Arty eut un effet assez horrifiant sur sa compagne mais il choisit de la rassurer :

-Hey Séléné, regardes, ça continue plus loin et pas besoin de s'approcher de l'eau... Quoi que...

Y regardant de plus près, Arty regarda par delà le petit étang et vit un tas de trucs brillants avec un homme assis dans une grande chaise en bois. Le hélant avec insouciance, le jeune homme lui dit :

-Hey m'sieur ! Vous savez pas où on peut trouver des glaces à la framboise par ici ?!

Oui, c'était une question débile mais bon c'était Arty chaton après tout hein comment l'en empêcher ? Quoi qu'il en soit, agacé par le fait que l'autre ne réponde pas, Arty s'élança en évitant les endroits où il y avait trop d'eau (les rochers, mêmes glissants, fournissaient des points pratiques pour avancer) et vint se camper en face du... Squelette ? Remuant sa main en face des yeux du mort, Arty ne vit aucune réaction et soupira. Se désintéressant du cadavre desséché, le jeune garçon ouvrit à tout hasard un des coffres... Sans remarquer que le squelette avait tourné les yeux vers lui et saisit la garde de son sabre rouillé... fallait pas toucher au cooooofre !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: From Arty with love~ [Pv Sélé]

Message  Invité le Mer 06 Aoû 2014, 20:04

Soudain, il m'était difficile de me rappeler pourquoi j'étais venu avec lui?

Pourquoi j'étais là, dans une grotte lugubre - bien que je n'avais pas plus peur que ça - remplie d'eau - ça c'était déjà beaucoup plus effrayant - avec pour seule compagnie un chaton aussi discret qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine avec une débilité cosmique à toute épreuve.... Avouez que ça ne s'invente pas. Enfin pas la peine de me poser la question, si je voulais qu'Arty revienne en vie et surtout qu'il redevienne un loup - quoi que l'option "Arty chat" m'irait bien s'il arrivait à grandir et à dépasser le stade du chaton, mieux qu'un loup déjà ....  Je me reperdis dans mes pensées. L'option me plaisait de plus en plus. Le côté pataud du loup laissant place à une pseudo grâce pouvant se retravailler et à des lignes plus affinées et sexy... y'avait du potentiel...

J'admirais son postérieur félin enfin je l'observais descendre le long des escaliers pour s'aventurer plus loin dans la caverne. Il n'avait pas froid aux yeux - et moi j'avais un spectacle des plus plaisant, à croire qu'il avait encore activé ses foutues hormones à la con... Enfin dans un moment pareille je ne vois pas pourquoi, a moins qu'il ne puisse les contrôler... La question pouvait se poser. Je ne me souvenais pas avoir eu se genre de problème étant un chaton, au contraire je savais précisément quand les activer et je les utilisais des fois abusivement... Mais là Arty n'était pas un chaton! Malgré son idiotie apparente c'était bien un mâââââle que j'avais en face, enfin devant moi. Il était donc perfide à ce point?

Je secouai la tête, la voix du loup-chat m’arrachât à mes pensées.


-Hey m'sieur ! Vous savez pas où on peut trouver des glaces à la framboise par ici ?!
.....
........
...........
- Il est sérieux là.....

*bruit de miroir qui se brise* <---rêve de Séléné qui vole en éclat

- Mais qu'il est con.....

Oui oui! Arty venait de demander cette chose aussi stupide! A croire qu'un tampon l'avait estampillé "idiot finis". Me faisant un magnifique faceplam mental, je soupirais et descendais les escaliers. Les quelques rayons de soleil qui parvenaient à percer l’épaisse roche donnaient une atmosphère étrange au lieu. Un voile brumeux se formait au dessus de l'étang ce qui me donna une idée.

Pendant que cette alouette s'amusait avec les pièces d'or du vieux squelette, je me tapis dans l'ombre derrière les rochers. Je devais m'approcher doucement sans un bruit près de lui avant de lui sauter dessus. Quoi? Pourquoi je ne pourrais pas faire mon chaton moi aussi?
Cachée derrière un rocher, mes poils s’irisèrent. Une légère brise me rappela l'odeur de poisson pourris et de vase qui régnait ici. A vrai dire.... c'était quoi ici.

J'observais de loin les lieux. C'était une caverne creusée par les vents et l'eau certes mais un escalier taillé grossièrement dans la roche indiqué qu'il était connu autrefois. Je dis autrefois car c'était un squelette près d'Arty et non un être vivant. Puis vue la poussière sur les pièces à mes pieds, l'endroit ne devait pas être visité tous les jours. D'ailleurs, le squelette devait être le dernier pirate ç être venu ici. Son repère donc....Il s'est enterré avec...cupide humain....ou alors.... il est resté ici pour le protéger contre quelque chose. Où était son équipage? Pas d'homme de main avec lui? Peut être était-il assez prétentieux pour le protéger tout seul....Ou alors les autres sont morts avant dans un combat épique....ou non.

Plus je réfléchissais et plus ca sentait mauvais. Au sens littéral et figuré. L'odeur nauséabonde des lieux s'était alourdis et accentué. Et l'idée que quelque chose ai tué tous ces hommes ne m'enchante guère. Arty n'avait pas l'air de sans soucier. Même si c'était un chaton, je devais l'en informer. Je lui sauterai dessus plus tard.

Au moment où je relevais la tête de derrière mon rocher, je vis le squelette bouger. Pas par la volonté d'Arty mais par....magie. Pas d'homme pour le mouvoir comme un pantin...juste....


- Miiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!

Je bondis sous forme de chat pour me jeter sur le squelette. D'un coup de croc je lui mordis le mollet... enfin le tibia quoi. Je pensais avoir assez de force pour l'arracher mais ce n'était pas le cas. Arty-loup le pouvait peut être... Son sabre brandit, la lumière se refléta sur la lame rouillé et le coup partis dans ma direction. J’eus un millimètre de poils en moins sur le dos. Assez rapide, je bondis un mètre plus loin vers Arty et me rechangea en humaine. J'espère que ce boulet avec eu la bonne idée de se retourner pour voir le squelette. Je n'avais pas très envie de vérifier cette information par moi même car derrière, dans la brume, une dizaine de masse informe se levait, tel un spectacle pantomime. Ne me dites pas que là cette vision fantomatique était les hommes du capitaine qui revenaient eux aussi à la vie - ma foie ca expliquerait pourquoi l'odeur s'était intensifié depuis un moment... la chaire en putréfaction additionné a l'eau croupie était particulièrement odorante mais désagréable.  

Je baissais mes oreilles et n’eut qu'une seule idée....fuir....Je me retournais, prête à prendre mes jambes à mon coup avec Arty...mais ce dernier était toujours penché sur le coffre....


- Laisse ce coffre, ABRUTI!

Je l'attrapais par le col pour l’entrainer avec moi et courir. Je n'avais pas vraiment envie qu'il eut une idée stupide comme "viens on va se les faire!" . Il en était capable ce con.
Courir c'est bien mais où?
Devant nous la caverne ne continuer pas. La parois rocheuse nous barrait la route et était trop glissante et sans prise pour grimper sans danger, même pour un as de l'acrobatie comme moi. La seule solution dans l'immédiat était de reprendre les escaliers et de remonter au phare. Mais la dizaine d'homme creux nous barrait route avec à leur tête un tas d'os poussiéreux a la lame rouillée...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: From Arty with love~ [Pv Sélé]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum