L'art d'être solide comme le roc ! [PV Karl] [RP N°3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'art d'être solide comme le roc ! [PV Karl] [RP N°3]

Message  Jarus Nirogh le Jeu 05 Sep 2013, 19:12

Mardi... Une belle journée ensoleillée avec un ciel bleu azur sans nuages et une brise délicate qui souffla la fine pellicule de poussière qui recouvrait les épaules voutées de Jarus. Assis en tailleur devant la porte principal du donjon Kanabo, les yeux fermés, l'élémentaire patientait attentif aux piaillements des oiseaux qui arpentaient la voute céleste à l'aide de leur sublimes ailes. Ce n'était qu'un son infime et difficile à entendre car malgré la puissance de leur voix, ils volaient bien trop haut et le sifflement du vent masquait la plupart des échos qui parvenaient jusqu'au sol. De ce fait, l'image du ciel parue bien floue pour Jarus à l'inverse de celle de la terre qui en revanche était bien trop détaillée pour qu'il puisse en retenir tout les détails. Dans l'esprit de l'élémentaire, le paysage se dessinait de manière irrégulière par des traits vifs de lumière plus ou moins prononcés, disparaissant un instant puis de nouveau visible la seconde d'après. Le monde se révélait à ses sens en fonction des son qui ricochaient sur les plantes, les murs, les êtres vivants pour ensuite revenir sur la forme d'échos. Ce n'est que la semaine dernière qu'une magicienne elfe lui avait appris que cela se nommait l’Écholocation. Le principe se basait sur la réception de vibrations afin de détecter un obstacle ou bien un objet. Ce don se révélait très pratique en cas d'affrontement en milieux obscurs ou pour la détection d'obstacles. Dans l'immédiat, Jarus lui ne s'en servait que pour découvrir d'une autre façon son nouvel habitat. Sa vision nocturne se s'étendait qu'à 10 mètres pour le moment mais cela lui suffisait amplement. Dans son dos se tenait bien droite et fière la tour Kanabo. Grande et majestueuse, la puissance de la terre la parcourait intégralement en se mélangeant aux autres flux de magie provenant sans aucun doute de l'ange déchue Oni-ni-Kanabo. Jarus était fasciné par la complexité de l'édifice, par tout ces détails, ces multiples salles chacune uniques. Il observait aussi les habitants se déplaçant à l'intérieur des murs, plus précisément ceux du rez-de chaussé car dès le premier étage, tout devenait plus flou. Jarus nota d'ailleurs qu'une personne s'approchait d'un pas trainé de la grande porte principale. Il n'était pas grand du tout et paraissait même tassé. Il s'aidait d'une canne.

"Ce doit être lui" ; pensa intérieurement l'élémentaire.

Il se leva donc, épousseta son pantalon de chasseur de prime puis ouvrit la porte au moment ou l'individu se trouvant de l'autre coté s'apprêta à le faire. Jarus ouvrit les yeux et pu constater l'expression de surprise qu'arborait le vieux gnome à la canne.

-Ha Jarus, mon jeune garçon te voila et au bon moment ! Je ne te raconte pas les difficultés que j'ai à ouvrir ces portes.

-Si vous me l'avez dit hier quand nous nous sommes vus.

-Heiiiin ? De quoi es-tu fière mon brave ?
Lança t-il de sa vieille voix grinçante.

-Je disais que vous me l'avez dit hier ! Jarus dut hausser le ton.

-Ne dit pas de bêtise mon garçon, si c'était le cas je m'en souviendrais.

"Les organiques et leurs corps se rétrogradant au file des ans..."

Le petit être passa devant l'élémentaire et lui fit signe de le suivre.

-Suit moi, tu as du travail qui t'attend.

Jarus lui emboita le pas.

-Ca fait longtemps que tu es assit sur ces marches ?

-Depuis le lever de la lune.

-Heiiiiin ? Tu en as enlevé une ?? Mais de quoi tu parle mon garçon ?

-Non, j'ai dit depuis le lever de la lune.


-Ha... Mais ma question n'étais pas sur le ton de la plaisanterie Jarus.

-Ma réponse non plus maitre Geismir.

L’architecte gnome ne répondit rien quelque peu surprit. Il considéra le visage de l'élémentaire pour savoir s'il était sérieux mais fut déçut en voyant qu'aucune expression ne s'affichait sur ce visage d'humain.

-Hm... Bref toujours est t-il qu'aujourd'hui est ton premier jour de travail ! Tu seras donc à l'essai avec un autre membre du donjon, une personne en qui j'ai particulièrement confiance pour ce genre de boulot. Vous devriez bien vous entendre : c'est un golem. Le vieux gnome sortit d'une poche intérieure de son manteau un rouleau de papier. C'est à lui que je confierais les plans. Tu seras d'une certaine façon son assistant. Il doit normalement nous attendre près de la partie du rempart qui protège la cour. Dépêchons !

Le soucis avec le gnome c'était que accélérer la cadence pour lui se résumait à moins trainer des pieds pour Jarus. Ils leur fallut donc pas moins de 1O minutes pour rejoindre le lieu cité pourtant pas si loin. Heureusement pour l'élémentaire, ce n'était pas dans la nature de sa race de se presser. Il finir par rejoindre le golem précédemment cité qui attendait au pied du pan du rempart "légèrement" dévasté. Une bonne partie faisant bien 5 fois la largeur de Jarus sur 3 fois sa longueur avait été semblait-il soufflé par ce qui avait dû être une explosion. A l'étonnement de l'élémentaire, le petit gnome se mît à gigoter dans tout les sens apparemment peu satisfait.

-Foutue bande de miasme de trou du cul de vers des cavernes !! A force de vouloir montrer celui qui a la plus grosse voila ce qui arrive !! Rah si seulement je les tenais dans ma main je vous jure que !... Roh c'est bon vous deux je sais ce à quoi vous pensez, je suis peut être vieux et alors ?! L'architecte gnome parvint au bout d'un moment à calmer ses ardeurs et put ensuite s'attaquer au présentations. Herm... Désolé... Karl, voici Jarus ton assistant que je t'avais promis. Jarus voici Karl, le responsable de tout ce qui est de la construction.

-Enchanté ; lança Jarus de sa voix vibrante toujours sous sa forme humaine.
avatar
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art d'être solide comme le roc ! [PV Karl] [RP N°3]

Message  Invité le Sam 07 Sep 2013, 04:22

C'était un jeudi... Ou bien un mercredi... Enfin, c'était une journée dans la semaine... Karl n'avait jamais eu une bonne notion du temps dans ses situations, seulement une bonne mémoire pour se souvenir des jours où il avait un contrat à remplir ou des œuvres à livrer. Et puis, quel idée incongru de donner des noms à chaque jours de la semaine alors qu'aucun jour n'était semblable? Encore une idée des organiques qui lui était étrange, mais sans plus... Cependant, c'était un système bien établit et la statue moqueuse ne pouvait que ce plier à ce dernier. Certaines habitudes ne pouvait être oubliés en quelques jours, alors le système de calendrier actuel resterait probablement encore très longtemps.

On lui avait donné un nouveau contrat pour réparer une portion des remparts. Son dernier travail avait été plaisant pour l'administration du donjon et, s'il avait été convoqué aujourd'hui, devait être de qualité plus qu'acceptable. Après tout, il s'agit quand même des défenses du donjon, une des plus importantes structure de ce havre de paix. Ils ne laisseraient pas un amateur faire tout le travail pour se retrouver avec des remparts en carton... Ce ne serait pas un très bon signe après tout... Cependant, dans tout les cas, le fait que son travail ai été apprécié et qu'on lui demande de réparer le rempart une fois de plus réjouissait la statue moqueuse. Après tout, ceci représentait le fait qu'on appréciait son travail ainsi que sa qualité.

Il y avait aussi un salaire peu important qui était accompagné... Assez pour nourrir son corbeau pendant quelques années... Mais bon, l'argent n'intéressait pas le golem sauf lorsqu'il lui permettait d'obtenir des matériaux différents et plus rares. En d'autres cas, assez pour acheter les accessoires qu'il utilisait pour travailler et le golem en était satisfait.

Attendant donc patiemment sur la portion de rempart légèrement endommager, Karl commençait déjà sont pronostique. Bien que le rempart ai subit une grande explosion, la structure restait cependant solide. Bien sûr, il faudrait probablement abattre quelques portions pour permettre de solidifier les points affaiblit par le choc secondaire. Mais à l'exception de ses petits détail, le rempart semblait être presque en pleine forme... Ou du moins pas trop dévasté comme il s'y attendait à la base...

Ensuite arriva un vieux gnome avec un être humanoïde qui avait environs sa taille. Quelques centimètre de différence, tout au plus. Accompagné de l'architecte, Karl pouvait déjà comprendre que Jarus n'était pas un humain puisqu'il était beaucoup trop ... immobile... pour être humain. Bref, un peu comme sa propre personne pour ainsi dire. Et ainsi, avec une telle connaissance, il pouvait se douter que ce dernier n'était pas un humain. Ce qui était une très bonne chose au final!

Alors que Karl allait saluer les deux arrivants, le gnome commença à proférer des injures envers ceux ou celles qui avaient détruit une partie de rempart. Alors que le compagnon ailé de Karl, son fidèle corbeau aux yeux rouges, se posait sur l'épaule de son maître, ce dernier le regarda dans les yeux. Avec un air plutôt confus, le golem ne comprenait pas pourquoi le gnome insultait des gens qui n'étaient plus ici présentement... Cependant, les organiques sont rarement logiques, alors le golem ne chercha pas plus loin.

Alors que le gnome a fait les présentations, Karl se permis de répliquer à sa politesse avec un subtile

''Pareillement Jarus! Nous avons beaucoup de travail devant nous! Je te présente Théodore, mon corbeau. Ceci dit, la majorité des gens ne se souviennent pas du nom après quelques secondes... Mais bon, la question n'est pas là... Quels sont les réparations que vous désirez que je fasse, cher Geismir? Réparation simple ou bien ajout par la même occasion?''

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art d'être solide comme le roc ! [PV Karl] [RP N°3]

Message  Jarus Nirogh le Mar 10 Sep 2013, 23:20

-Pareillement Jarus! Nous avons beaucoup de travail devant nous! Je te présente Théodore, mon corbeau. Ceci dit, la majorité des gens ne se souviennent pas du nom après quelques secondes... Mais bon, la question n'est pas là... Quels sont les réparations que vous désirez que je fasse, cher Geismir? Réparation simple ou bien ajout par la même occasion?

Le vieux gnome se frotta le menton avec le pouce et l'index en lançant un regard aux dégâts qui avaient été infligé à l'édifice. Malgré son âge avancé, Jarus comprit que son œil inquisiteur n'avait rien perdu de sa capacité à juger. Rien que pour cela, l'architecte avait tout le respect de l'élémentaire qui estimait le savoir et la passion qui animait cet être si fragile extérieure et pourtant si puissant intérieurement.

-Hm... Je pense que ne refaire que la surface endommagée serait une grossière erreur pour les années à venir. Le mur a bien tenu le coup mais je crains malheureusement que l'impact du sort a fait bien plus que d'arracher la surface. Si l'on regarde bien, on peut constater qu'au niveau médian, le rempart a été un poil enfoncé. Vu comme ça, ça n'a pas l'air si grave, mais au cœur, la roche doit être fissurée sur plusieurs strates. On risque donc de voir le mur s'effondrer au prochain choc et à plus forte raison s'il vient de l'extérieur. Geismir toussota pour s’éclaircir la voix, peu habitué à tant communiquer. Je préconise donc de défaire une bonne surface au delà de la partie endommagé en angles droits  afin de reconstruire solidement voir même de renforcer. Je pense que le plus dur dans tout ça sera de défaire sans aggraver la situation. Mais avec Jarus ça devrait se passer sans... Il fixa ce dernier avec une expression tendant entre l'étonnement et l'agacement. Jarus, tu peux m'expliquer pourquoi tu conserves cette foutue apparence d'humain ? Ce n'est pas une preuve de bon gout esthétique et ce ne doit pas être non plus très pratique. Allez enlève moi ça ! Contrairement à Karl tu n'es pas obliger de te trimballer avec une sale tête d'humain toute la journée alors profites en.

Même si Jarus lui aussi n'aimait pas les humains, en cause les déboires qu'il avait eu avec eux, il ne les trouvait pas particulièrement moche, au contraire. Il appréciait cette fausse fragilité apparente qui cachait en réalité parfois une véritable force aussi bien physique que morale. Il ne trouva cependant pas de réel raison pour contredire le gnome car il avait bien raison sur un point : ce n'était absolument pas pratique ! En plus d'émousser son lien avec la terre, il perdait en résistance et en force ce qui n'allait pas l'aider pour son travail. Il s'exécuta donc immédiatement son apparence d'élémentaire de terre avec un corps composé quasi intégralement de roche sans visage, ni oreilles ou cheveux. Juste deux cristaux jaune comme la citrine à la place des yeux. En plein milieu de son buste, s'étalait et se divisait en plusieurs petits embranchement une veine similaire à ceux-ci. Jarus se sentit tout de suite bien mieux et apte à travailler. Geismir applaudit satisfait.

-Voila quelque chose qui te sied bien plus. Enfin bon. Il s'adressa à nouveau au golem avec son corbeau perché sur son épaule et lui tendit les rouleaux qu'il gardait dans son manteau. C'est pas que je n'aime pas tailler la bavette avec toi mon petit Karl mais mon bureau me manque déjà. Je te donne donc ces plans qui te donneront plus de précision sur ce qu'il faut faire. Je compte aussi sur toi pour me faire un rapport sur le talent de ton assistant. S'il est bon je compte bien réutiliser ses services. Aller, bossez bien les enfants, faites moi un travail efficace.

L'architecte tapota le bras des deux non-organique et repartit en direction de la grande porte principale toujours et trainant des pieds. Jarus l'observa un instant avant de reporter son intention sur son tuteur de première journée.

-Espérons que cette collaboration soit fructueuse. Que voulez vous que je fasse en premier lieu ? Demanda de but-en-blanc l'élémentaire qui n'était pas très coutumier des mondanités de présentation et plutôt du genre aller dans le vif du problème. Était il aussi possible de lui en tenir rigueur alors que Karl n'était que la quatrième personne avec qui il allait faire sérieusement connaissance ?
avatar
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art d'être solide comme le roc ! [PV Karl] [RP N°3]

Message  Invité le Mar 17 Sep 2013, 23:35

L'oeil du gnome était vif et le talent de maître Geismir avait une certaine renommé dans le donjon. Bien entendu, alors qu'il avait réparé le rempart sous les ordres de Shkeil, le golem avait bien demandé l'avis du gnome pour éviter de faire des erreurs. Sa connaissance de la pierre était grande, mais parfois un second regard était de mise pour être sûr que tout se passerait bien. Le plus étonnant était de savoir que ce dernier n'avait rien perdu de sa vision ni de son expertise dans le domaine alors que... Enfin... À cause de son âge avancé, certains détails lui échappaient parfois. Cependant, jamais dans son domaine d'expertise. Et pour cette unique raison, le gnome avait beaucoup de respect de la part du golem. Ceci dit, la statue moqueuse n'appelait jamais Geismir comme s'il était un maître... Simplement car cette appellation avait quelque chose de négatif aux yeux du golem, tout simplement.

Alors que Geismir donnait son expertise, le golem ne pouvait qu'approuver puisqu'il avait fait le même constat auparavant. Défaire certaines portions du mur, tel que de couper une gangrène pour éviter que ça ne se propage, était probablement la meilleure solution. Après tout, il n'avait pas le pouvoir de réparer la pierre ainsi... Ou du moins, pas celle des remparts. Heureusement, il y avait plusieurs pierres disponibles dans un espace ouvert du donjon. C'était bien pratique pour les réparations de ce genre ou simplement pour aller sculpter quelques statues à temps perdu...

Le gnome invita donc l'élémentaire à reprendre sa véritable forme, prétextant que cette forme lui était incommodante. Ceci dit, l'apparence de Jarus n'était pas particulièrement moche... Car si c'était le cas, il serait obligé de ce jugé de la même façon. Les humains n'étaient pas horribles par leur apparences, mais par leurs actes et ce qu'ils étaient dans leurs âmes. Sinon, tout monstres humanoïdes, comme les zombies bien préservés, les vampires ou bien les succubes/incubes seraient considérés comme le zénith de la laideur... Et en ce qui concerne les succubes, la statue moqueuse savait que plusieurs les trouvaient délicieuses du regard... Enfin, il ne comprendrait jamais totalement les êtres organiques de toute façon...

L'architecte donna donc les plans à Karl qui, en les déroulants pour les observés et également les montrer à ses compagnons, ne pouvait s'empêcher de murmurer ''Un rapport? Mais je n'en ai jamais fait...'' alors que le gnome prit congé des deux êtres de pierre. Se retrouvant donc seul avec l'élémentaire de pierre, ce dernier lui demanda ce qu'il pouvait faire en premier. La tâche devant eux était plutôt simple en théorie... Enfin, la chose la plus importante était de savoir s'il y avait assez de pierre pour effectuer la réparation. S'ils l'enlevaient sans pouvoir réparer, la faille serait plus apparente et encore plus visé par les aventuriers et autres racailles humaines...

''Le plus simple est de vérifier la quantité de pierre nécessaire aux réparations et ensuite se les procurés. Il y a un endroit très près où nous pouvons nous fournir, alors ce ne devrait pas être un problème. Ceci dit, il est préférable de vérifier dans le cas ou une personne aurait prit toute les pierres... À l'exception du cas où tu peut invoquer des rochers et pierres par ta simple penser... Ce qui serait plutôt utile. Sinon, nous devrons les transporter à main. À deux, ce ne devrait pas trop être long.''

Karl n'avait jamais été très fort sur les bonnes manières des organiques, bien qu'il en ai légèrement conscience... Ou du moins, il savait quoi faire pour être le plus irrespectueux possible! Cependant, la statue animé n'avait pas besoin d'être irrévérencieuse, mais était une personne qui allait directement au but. Alors qu'il observait un peu plus la muraille, il faudrait tailler cette dernière de manière très précise pour éviter d’endommager d'autres structures.

''Ensuite, il faudra enlever les portions du murs de manière précise pour éviter de tout abattre. Peut-être taillé la pierre en forme de bloc si cette dernière n'a pas une forme adéquate. Finalement, poser un agent pour cimenter le tout au mur... Tout dépend des matériaux... Enfin, le mieux serait de vérifier avant de commencer. Nous verrons par la suite le travail que nous aurons à faire!''

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art d'être solide comme le roc ! [PV Karl] [RP N°3]

Message  Jarus Nirogh le Dim 29 Sep 2013, 16:38

''Le plus simple est de vérifier la quantité de pierre nécessaire aux réparations et ensuite se les procurés. Il y a un endroit très près où nous pouvons nous fournir, alors ce ne devrait pas être un problème. Ceci dit, il est préférable de vérifier dans le cas ou une personne aurait prit toute les pierres... À l'exception du cas où tu peut invoquer des rochers et pierres par ta simple penser... Ce qui serait plutôt utile. Sinon, nous devrons les transporter à main. À deux, ce ne devrait pas trop être long.''

Jarus écoutait attentivement son tuteur citer les différents taches à exécuter tout en commençant par récolter les informations nécessaires. Karl souhaitait s'assurer en premier lieu de la disponibilité des ressources requises pour la réparation. Jarus plongea une partie de son esprit dans le sol et communiqua sa demande à ses semblables, qui s'empressèrent de lui répondre. Tout cela se fit très rapidement et très discrètement. Dans ce monde de vibrations, des voix se découpèrent des autres afin de lui murmurer la réponse attendue. Une image se forma alors dans son esprit. Des pierres, des installations faites de bois et d'acier, le bruit de l'air s'engouffrant dans les entrailles de la roche. En fonction de la matière, le son était soit grave soit aigüe. Une tonalité puissante résonna dans son jeune esprit. Il y avait effectivement une mine dans l'enceinte du donjon mais elle était presque épuisée. Jamais lui et son compagnon ne pourrais faire le travail avec si peu de matière première. Il prolongea alors sa connexion tellurique et poussa l'appel plus loin, au-dela du rempart esquinté. Cette fois en revanche, il coupa ses sens corporels pour se concentrer uniquement sur ceux du plan terrestre.

Jarus souffla dans le sol un ordre puissant qui se déplaça à une vitesse effroyable, en traversant la terre et la pierre, allant jusqu’à résonner dans les terriers des petits animaux. Il attendit quelques seconde avant qu'un retour vienne le frapper de plein fouet. Ses frères situés à proximités s'égayaient à l'idée d'aider un des leur dans le besoin. Ils se mirent alors à frémirent tout en chantant pour relayé son appel. La magie de terre s'illumina alors stimulé par une telle activité de la part des esprits. Le bruit de tambours provoqué par la terre cognant les blocs de minéraux raviva une douce sensation de bien être à Jarus.Une fois de plus il perçut un son, mais celui était étrange. Ni aigüe ni grave, il reçut même deux réponses. Deux carrières sauvages. Elles étaient loin mais l'élémentaire et le golem n'avaient guère le choix.

Jarus réintégra alors son corps de roches et recouvris ses sens matériels.

"...Tout dépend des matériaux... Enfin, le mieux serait de vérifier avant de commencer. Nous verrons par la suite le travail que nous aurons à faire!''

-La carrière se situant dans l'enceinte du donjon est presque épuisée. Il n'y aura jamais assez de pierres pour faire tout le travail.
Jarus observa Karl qui semblait pour le coup surpris de cette annonce si soudaine. Et nous ne pouvons pas compter sur moi pour en extraire du sol, je suis désolé. Non seulement cela serait très éprouvant mais en plus cela risquerait de créer des défauts dans la structure du terrain. Au mieux, un habitant pourrait tomber dans un trou formé par l'opération. Au pire, je risquerais de me faire réprimander par le Délite Gaos Varpan. Heureusement j'ai découvert plus loin deux autres carrières qui elles semblent riches. Environs 2 à 3 kilomètres. Dit t-il en pointant de son index la bonne direction. Ce que l'on peu faire, c'est d'aller vider ce qu'il reste dans la mine la plus proche puis ensuite d'aller inspecter les autres.

Jarus nota l'expression déçue du golem qui ne s'attendait pas apparemment à tant de complication. Pour sa part, Jarus s'en réjoui. Si le travail s'était conclu trop rapidement, il aurait été fortement frustré. Il recherchait dans cet emploie la possibilité de nouer des liens avec certains des habitants du domaine et au passage d'acquérir de nouvelle connaissance autre que le pouvoir de contrôler la terre.
avatar
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art d'être solide comme le roc ! [PV Karl] [RP N°3]

Message  Invité le Mer 23 Oct 2013, 04:32

La réponse de Jarus surprenait grandement le golem. Comment pouvait-il savoir la quantité qui restait dans les réserves de la carrière du donjon? C'était un élémentaire de pierre après tout, il était out à fait normal que ses liens soient forts avec la terre et qu'ils puissent en faire un tel constat. Le fait de l’épuisement de la pierre dans l'enceinte du donjon n'étonnait presque pas la statue moqueuse de son côté. Les habitants avaient prit beaucoup de pierre lors de l’assaut du donjon et les lignes de ravitaillement de ce côté avaient été coupés... Il faudrait apporter une bonne quantité de matériaux soit-même ou bien en commander pour que les réserves du donjon soient appropriés...

Néanmoins, Jarus apportait une solution et disait avoir trouvé quelques endroits qui seraient parfait pour le ravitaillement de la pierre pour les rénovations. À quelques kilomètres du donjon à ce qu'il en comprenait. Le seul problème serait de les transporter jusqu'à cet endroit sans faire plus de cent aller-retours. Après tout, même si le golem était fort et que son compagnon était lié à la terre, le sculpteur serait étonné si Jarus lui annonçait qu'il pouvait transporter tout le contenus des carrières avec eux pour les entreposer dans le donjon... Sans parler que son compagnon ne serait peut-être pas en accord de tout déplacer pour les mettre à disposition du donjon... Ce qui exaspérait le golem légèrement...

''Nous devrons donc nous y rendre et transporter le tout manuellement... J'espère que tu as beaucoup de temps ou bien un chariot de fer à ta disposition. Transporter les matériaux que nous avons besoins sera très long et pénible... Mais bon, ce qui doit être fait sera fait.''

Cherchant un morceau de papier dans ses affaires, il sortit également un crayon pour noter plusieurs détails. Cependant, plutôt que de les noter lui-même, la statue moqueuse donna ses deux objets à son corbeau qui le regardait avec un drôle d'air.

''Teddy, tu t'occupera de faire ce ''rapport'' que je dois remettre. Sinon, ce ne sera pas assez étoffé par maître Geismir... Tu n'aura qu'à noter ce que l'on fait, rien de trop complexe. En récompense, tu n'aura pas à transporter de pierre!''

Les rénovations attendraient un peu. Bien que le golem avait prévu les matériaux pour la réparation, il ne se doutait pas que la pierre serait absente en elle-même! De plus, il devait maintenant faire un bon nombre de voyage et, dans toute cette situation, faire un compte-rendu des activités de l'élémentaire... C'était beaucoup pour de travail pour le golem, il ne désirait pas se tuer au travail! … Métaphoriquement parlant, bien entendu. Le corbeau noir aux yeux rouges ne dit rien et, de son côté, commença déjà à noter quelques points. Son écriture était lisible et presque compréhensible... Ce qui était étonnant pour un corbeau. Mais pour la statue de pierre, ce n'était pas anormal... Il ne comprenait que très peu de chose sur son compagnon ailé, mais surtout le fait qu'il ne cherchait pas à comprendre! C'était la normalité pour le golem, qui ne connaissait aucun autre corbeau à part celui-ci.

''Nous pouvons y aller maintenant. Comme tu semble savoir dans quel direction te diriger, je te laisse prendre les devant... Cependant, excuse ma curiosité excessive, mais qu'est-ce que le Délite Gaos Varpan?''

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art d'être solide comme le roc ! [PV Karl] [RP N°3]

Message  Jarus Nirogh le Mer 23 Oct 2013, 17:36

La question de Karl ne surprit guère Jarus qui s'attendait à ce qu'il demande qui était ce Gaos Varpan. Ils se dirigèrent en direction de la grange du donjon dans laquelle étaient entreposés touts les outils nécessaires au jardinage et autres activités quotidiennes d'entretien du lieu. Elle n'était guère loin mais ça laissait au moins le temps à Jarus d'expliquer à son camarade de travail  la nature de son seigneur.

-Dans le vaste monde tellurique, il existe une sorte de hiérarchie qui à pour but de calibrer au mieux nos actions en définissant les responsables. Il y a tout d'abord Gaïa, la mère créatrice du monde sous sa forme primaire. Elle est le support de toute vie existante. C'est sur ses épaules que repose les autres éléments primaires avec qui la nourrissent en échange. Le feu est son sang ; grâce à sa chaleur il la maintient en activité. L'eau est son aliment préféré ; une terre qui en est abreuvé selon ses besoin est une terre riche. Et l'air est son alter égo ; ensemble ils agissent pour façonner un monde parfais ou la diversité est source d'émerveillement. Ce premier agit en tant que sentinelle en prévenant si un danger pour l'équilibre survient. Pour remplir son rôle efficacement, ma mère qui est celle de mon peuple entier, a choisi il y a très longtemps parmi nous 14 élémentaires pour les soumettre à des épreuves souvent périlleuses. Bien entendu, dans sa grande sagesse, son choix fut le bon et aucun d'entre eux n'échouèrent. Ces esprits se virent confier une grande force et furent nommé les "Délites". Leur tache consiste gérer une plaque tectonique dans son ensemble sous le regard bien veillant de mère. Aucun n'a la droit d'ingérence sur leur semblable. leur mission étant très lourde de responsabilité, il est extrêmement rare de pouvoir en voir un sortir de la terre. Mais dernièrement, j'ai pu échangé avec celui en charge de ce lieu : Gaos Varpan. Il est ce que vous nommé un mentor.

En marchant ainsi cote à cote, Jarus pu pendant son explication observer le petit oiseau aussi noir que du charbon essayer de rédiger sur le carnet de note que lui avait donné son ami ou maitre. En parlant de diversité, l'élémentaire jugea que cet animal en était un bon exemple. Il ressentit en lui presque de l'amusement en l'observant peiner à écrire gêné par la marche de Karl sur lequel il était perché. Jarus s'étonna d'ailleurs de sa facilité ces dernier temps à ressentir des émotions qu'il n'avait pas connu auparavant. L'époque ou il jouait avec Ishva semblait si loin qu'il pensait avoir tout oublié. Le Délite -il semblerait- avait raison : vivre entouré par des êtres vivant, exprimant ainsi avec tant d'aisance la joie, la tristesse, la colère ou l'amusement  influençait réellement son propre esprit. Il les observait faire, en discutait avec ses semblables et s'en imprégnait sans vraiment le savoir. Et le plus stupéfiant, c'est qu'il parvenait cependant à faire le trie entre les bonnes et les mauvaise expériences -Bien que la notion de bien et de mal soit totalement subjective-.

Lorsqu'il arrivèrent devant la battisse, Jarus s'avança en lançant à Karl qu'il allait se charger de prendre le chariot. Il entre bailla les grandes portes de façon à ce qu'il puisse, lui ,passer en les tirant vers l’extérieur. La lumière se répandit timidement à l'intérieur n'offrant comme visibilité qu'un découpage des ombres qui recouvrait précédemment des éléments présents. L'espace de rangement se révéla relativement spacieux. Pour ne pas perdre de temps, Jarus se focalisa sur son don d'écholocation. Les cristaux lui servant d'yeux perdirent leur luminosité. En revanche, ceux de son cœur s'activèrent et analysèrent aussitôt les moindres recoins du bâtiment. L'élémentaire rechercha alors un chariot ou quelque chose du genre. Il ne mit pas longtemps à trouver ce qu'il souhaitait. Rangé tout au fond de la remise, attendait dissimulée dans les ombres tenaces que la lumière du jour ne parvenait pas à chasser, une robuste remorque en très bon état. Jarus la prit par la tige de bois par laquelle elle devait être habituellement tractée et l’emmena avec lui. Il alla la présenter à con coéquipier.

-Cela devrait convenir pour la tache même si je crains qu'il nous faille faire plusieurs aller-retour en la remplissant à ras le bord. Par contre comment devons nous procéder ? Est ce que l'on va finir de vider la mine présente dans l'enceinte du donjon ou est ce que nous partons directement pour celles situé en dehors de l'influence d'Oni-ni-Kanabo ?
avatar
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art d'être solide comme le roc ! [PV Karl] [RP N°3]

Message  Invité le Dim 27 Oct 2013, 00:32

Karl écoutait l'histoire de Jarus tout en réfléchissant aux informations qu'il recevait. Le golem n'était pas le plus intelligent des membres du donjon, mais il pouvait vulgarisé dans son esprits les points essentiels. Enfin, il l'espérait et c'est pour cette raison qu'il préférait expliquer ce qu'il en avait compris. Après tout, il était intéressant de comprendre comment le monde était créer et comment il fonctionnait. Malgré le fait que Karl ne pouvait pas vraiment savoir ce qui avait réellement créer cette entité puissante que l'élémentaire nommait ''Gaïa'', les théories de ce qui avait créer le monde intéressait beaucoup la statue moqueuse. Peut-être que cet intérêt lui venait de son ancien maître après tout, qui sais? Seulement, ses pensés étaient confuses de temps en temps et nécessitait souvent qu'on lui explique plusieurs fois avant de saisir entièrement...

''Bref... Si je comprend bien, il y a 14 élémentaires qui gardent le monde tel qu'il est et formant les différents continents du monde. Ses derniers sont sous les ordre de la déesse mère Gaïa. Celui que tu nomme Gaos Varpan est celui qui maintient la balance sur le continent et te sert également de maître. Il t'apprend la tâche pour que tu puisse le remplacer plus tard ou simplement est-ce sa tâche d'instruire les jeunes élémentaires pour qu'ils puissent agir en son nom ici? Honnêtement, les élémentaires que j'ai vu auparavant n'ont jamais réellement mentionné de lien avec les puissants ou bien étaient sous contrôles de races tels que les nains. Et comme pour les golems généralement, ils n'étaient pas réellement libres de leurs pensés...''

Il était vrai que Karl n'avait jamais vraiment eu ce genre de discutions avec d'autres membres du donjon. Si l'on ne pense pas aux personnes qui ont été vues lors de la conférence de la magie, une seule expliquait un semblant d'explication sur le monde. La majorité des monstres et êtres organiques ne se questionnaient pas sur ce qui avait créer le monde. Après tout, survivre était un art très difficile pour ses derniers, le temps pour pensé a ce détail n'arrivait que tard dans leurs vies. Les humains pensaient surtout aux religions, le clergé étant très présent sur quelques continents, les monstres avaient tous leurs folklores et leurs modes de pensés. C'était très chaotique en fin de compte... Surtout dans le donjon, endroit qui réunis un nombre incroyable de monstre, était une véritable merveille culturel et philosophique si on s'y attardait moindrement.

Le voyage ne fût pas trop long, ce qui empêchait la conversation de continuer plus loin pour le moment. Cependant, durant leur voyages, ils auraient le temps d'en discuter longuement si c'était le désir de Jarus. La statue moqueuse était ouverte aux discutions habituellement, n'ayant que très peu de sujet qu'il n'abordait pas. Alors que l'élémentaire de pierre trouva un chariot, ce dernier serait assez robuste pour les trajets qui les attendaient. Ce dernier lui posa la question sur les chemins qu'ils ferraient et leurs manière de procédé. Karl continua de parler tout en inspectant le chariot une fois de plus. Ils pourraient le transporter ensemble avec un peu d'huile de coude, alors il ne devrait pas y avoir beaucoup de dérangement.

''Il est plus sage de commencer par les mines hors de l'influence du donjon. Ainsi, nous n'aurons pas à refaire ses voyages par la suite et nous pourrons augmenter la réserve de pierre sans privé d'autres personnes aujourd'hui. De plus, une fois le travail physique terminé, nous pourrons nous attardé sur les détails et la finition des remparts. Et honnêtement, si les voyages sont long et que nous devons combattre des humains, je préfère que ce soit de jour plutôt que de nuit. Bien que je ne suis pas incommodé par le noir, si ceci devait tourné au combat, nous n'aurions aucune chance d'être vu. Avec un convoi, nous attirerons les regards des humains, mais ils n'oseront rien tant que nous somme pacifique... En théorie...''

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art d'être solide comme le roc ! [PV Karl] [RP N°3]

Message  Jarus Nirogh le Dim 03 Nov 2013, 20:23

L'évocation d'un éventuel combat en dehors du périmètre du rempart étonna Jarus. Bien évidemment, il savait que certain humains n'avaient aucune crainte à approcher du donjon, pour preuve le groupe de mercenaires qui l'avaient pris en chasse et que lui et la vampire Akaracthe avaient défié. Mais il lui semblait cependant que le domaine s'était constitué une certaine réputation au file des ans et que par conséquent les ennemies réfléchissaient à deux reprise avant d'aller roder dans le coin. Malgré cela, l'idée de faire une viré en extérieur ne lui faisait pas peur loin de là. La forêt qui s'étendait bien au delà du mur était son domaine favori, son territoire de prédilection. Les échos de terre s'y répercutaient bien plus longtemps grâce aux racines qui les isolaient entre leurs fins membres. Puis contrairement aux humains ainsi qu'à la plupart des races peuplant la surface, Jarus était parfaitement capable de lire dans les vagues telluriques pour se déplacer avec aisance dans un milieu instable comme s'il s'agissait d'un sol plat. Si une confrontation dans un tel environnement devait avoir lieu, l'élémentaire serait presque assurément en position de force.

Jarus sonda une seconde fois le sol afin de bien mémoriser la position de leurs destinations.

- La première carrière de pierre se trouve donc dans cette direction, à environ deux kilomètres. Je tirerai le chariot et ouvrirai la voie si cela ne pose pas de problèmes. Avec mes sens, je peux choisir l'itinéraire le plus facile à emprunter pour l'aller et le retour.

Jarus localisa la sortie principale du donjon et s'y dirigea en invitant son responsable de travail à le suivre. Ils leur fallut ainsi traverser la dense forêt maudite avec eux un chariot ce qui leur compliqua la tache. Quand ils le pouvaient, l'élémentaire et le golem se mettaient ensemble pour soulever ou pour décoincer leur outil de transport car par endroit, même si des chemins avaient été plus ou moins tracés pour faciliter le déplacement d'engins, le sol non entretenu et les racines folle s'unissaient pour les gêner. Ils mirent ainsi pas moins d'une demi heure pour rejoindre la sortie et la franchir. Instinctivement, Jarus lança un regard derrière lui quand il dépassèrent le rempart, sentant qu'ils quittaient leur sanctuaire. Sans même en ressentir le besoin, il déploya la porté de ses sens, afin d'être aux aguets et de prévenir une quelconque embuscade.

-Par ici ; lança t-il en désignant la gauche qui longeait le mur.

Ils marchèrent alors cote à cote à une allure modéré, ne sentant pas la nécessité de se presser. Jarus prit même le temps de rectifier le résumer de son compagnon.

-A ce propos, quand j'ai parlé tout à l'heure des délites et de leur mission ; vous avez mal comprit. Un délite ne gère pas un continent mais une plaque tectonique. La scission entre chacune d'elles n'est pas visible depuis la surface en général et c'est sans doute pour cela que vous avez mal interprété mes dires. Un continent selon vos thermes est un morceau de terre habitable délimité par un ou des océans. Alors qu'une plaque tectonique est... Comment vous le présenter ? Hm... Comme une sorte de pièce de puzzle je dirai. Ce sont elles qui gèrent l'apparence de la surface du monde. Le continent principal sur lequel nous sommes est constitué de plusieurs plaques de ce genre. Vous comprenez ?
avatar
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art d'être solide comme le roc ! [PV Karl] [RP N°3]

Message  Invité le Sam 23 Nov 2013, 00:44

Karl laissa l'élémentaire prendre les devants, n'ayant aucun argument en défaveur qu'une personne ayant un meilleur sens de l'orientation soit le meneur. Après tout, le golem n'était probablement pas le meilleur guide et son corbeau, ayant normalement ce rôle, était occupé à faire son rapport. La statue moqueuse ignorait tout ce que ce dernier notait, mais espérait simplement que ce ne soit pas une caricature de sa propre personne!

Ils traversèrent donc une part de la forêt, chemin qui semblait être le plus rapide. Le chariot posait parfois problème puisqu'ils n'étaient en terrain plat, mais ils étaient fort et soulever le chariot était plutôt simple. Pour être honnête, c'était probablement la première fois que le golem se retrouvait avec un autre être si similaire. Après tout, ils étaient tout deux composés de pierre, avaient une forme plutôt humanoïde et non pas gigantesque comme la majorité des golems et élémentaires et ne pouvaient pas s’épuiser. Leurs forces leurs venait d'une énergie empruntés, rechargeable, et Jarus semblait être capable de se défendre de ses adversaires. Lui qui ne connaissait que la guerre auparavant, le golem avait fini par noter des points tels que ceux-ci.

Le voyage s'est fait relativement bien et rapidement pour sortir du donjon. Son compagnon semblait avoir beaucoup de conversation et le golem, lui, semblait confondre quelques termes dans ses théories précédentes. Il était si difficile de tout suivre... `Donc, un continent était composé de plusieurs plaques et ce nombre était limité...

''Donc, si je comprend bien, ses plaques se trouvent sous les continents et les mers et s'occupent de les bouger, de les maintenir ou bien de les détruire... Cependant, si ses plaques sont si petites pour contenir un continent à plusieurs, ceci veut dire qu'il n'y a que très peu de continent en tout... C'est un peu triste quand on pense que j'en connais au moins trois de ceux-ci... Moi qui pensais que le monde était beaucoup plus grand, je me retrouve avec un globe beaucoup plus petit à présent...''

Il était vrai que le golem s'imaginait un monde gigantesque au vu de ses voyages avec son maître auparavant. Il connaissait ce continent, là où il y avait le donjon, mais également celui qui était le berceau du clergé ainsi que le continent qui avait jadis contenu Balmore, la ville des mages. Il devait y en avoir d'autres, mais le golem imaginait une carte sans limites... C'était un peu triste qu'il sache que le monde avait une fin, mais même les plus grands puzzles avaient un nombre limité de pièces...

Alors qu'ils marchaient côte à côte, Karl pouvait entrevoir la carrière un peu plus loin. Le talent de l'élémentaire, en ce qui concerne la détection des lieux, était des plus surprenantes, mais également des plus utiles. Intérieurement, le golem se sentait légèrement inutile puisqu'il ne connaissait que très peu les lieux... Mais ce n'était qu'un détail parmi tant d'autres après tout...Il n'y avait pas d'humains qui semblait leur tendre une embuscade, alors ils pourraient rapidement sortir la pierre de cet endroit pour l'apporter au donjon par la suite.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art d'être solide comme le roc ! [PV Karl] [RP N°3]

Message  Jarus Nirogh le Mar 07 Jan 2014, 15:58

La remarque du golem surpris Jarus qui n'aurait jamais crus entendre quelqu'un se plaindre de la dimension du monde en sous entendant qu'il n'était pas suffisemment grand. En prenant le temps d'analyser sa phrase il comprit cependant ce qui lui déplaisait. L'image du monde scindé en un nombre de parts aussi peu nombreuses pouvait effectivement laisser penser que la terre ne pouvait être aussi immense que ce que l'on se l'imaginait. Fort heureusement il n'en était rien. Bien que découpée en seulement 14 fragments, ces dernier n'en étaient pas moins titanesque dans leur superficie. Jarus prit alors bien soins de corriger cette mauvaise interprétation de ses dires qui ne pouvait que décevoir.

-Votre déception est compréhendisible mais non justifiée. Il n'y a certe que 14 plaques tectoniques, mais à aucun moment je n'ai précisé leur dimension. Croyez moi, même en vous dotant de l'équivalent de dix vies humaine, vous ne parviendrez même pas à découvrire une fraction de ce monde. Car même si vous amusiez à voyager à travers tout le globe, il vous faudrait aussi prendre le temps de comprendre et d'assimiler tout ce que vous croiserez. Et c'est sans compter sur les inombrables richesses dissimulées dans les recoins du monde. Autant vous dire qu'avant de vous lassez de Gaïa, notre mère à tous, vous avez largement le temps. Moi même qui suis directement lié à son essence, je me sens souvent ignorant comme le premier venu au monde. Hm. Nous approchons de la carrière. Dit il en désignant la zone dégagée qui s' étendait derrière les arbres.

D'un geste de la main, Jarus intima à son compagnon de voyage de ne pas bouger et de surveiller leur outil de transport. De son coté, il avança le plus discretement possible tout en sondant le sol à l'aide de son oeil primaire. Aucun signe de présence hostile à l'horizon. Il confirma que la voie était libre avec un hochement de tête  et avança à découvert tandis que Karl amenait avec lui la remorque en bois. Ensemble, ils purent constater la taille conséquente de la réserve de pierre qui s' étendait sur tout le long d'une petite falaise. La carrière était comme un oasis perdu au milieu du désert, à la seule différence qu'il s'agissait dans ce cas là d'une clairière perdue au beau milieu d'une dense forêt. La raison d'un changement aussi radical ne fit aucun doute pour l'élémentaire de roche. Au centre de la zone se trouvait une pierre de la taille d'un jeune humain noir comme l'abysse, et dont la surface semblait comme polie.

-Une météorite. Affirma Jarus.

Il posa sa main rocailleuse sur sa surface et fut extremement surprit par l'importante masse de l'objet. Pour obtenir un telle poid avec une roche standard, il aurait fallu un bloc au moins trois fois plus gros pour l'égaler. De toute évidence, si les deux compagnons parvenaient à placer la roche cosmique dans leur remorque, celle ci n'attendrait pas deux secondes avant de finir en copeaux de bois. Jarus s'avisa alors que s' il souhaitait vraiment s' y interresser, il pourrait revenir ici une autre fois. Il revint alors sur l'objectif premier de leur présence en ces lieux. Lorsqu'il sonda le sol, un élément le perturba. Ne voulant pas lancer de conclusions hatives, il s' approcha de l'amas de roches qui parsemait le flanc de la petite falaise, creusé il y a fort longtemps par la chute de la météorite. Il prit une pierre parmit tant d'autres et la serra dans sa main. Elle explosa rapidement dans un nuage de poussière et d'éclats parfois tranchant. Jarus resta un bref instant statique , le temps pour lui de traiter la raison d'un tel phénomène.

-Ce n'est pas bon. Non. Nous ne trouverons pas ce qu'il nous faut ici. La pierre ici est bien trop friable. Jugez par vous même.

Il tendit une pierre à son Karl sous le regard rouge du corbeau juché sur sa tête.
avatar
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art d'être solide comme le roc ! [PV Karl] [RP N°3]

Message  Invité le Sam 25 Jan 2014, 01:24

''Je sais quand même que le monde est grand, gigantesque même... Ceci dit, de résumé le monde en un nombre si... minime... est déplorable. Ça ne change pas la réelle taille du monde ni sa diversité, mais elle réduit l'image que l'on se fait. Personnellement, je considère que de dire que l'on habite un monde immense plutôt que douze divisions de ce monde... Enfin, c'est similaire, mais ça donne un tableau moins impressionnant selon moi.''

Karl était un golem très étrange dans son mode de penser. Après tout, ce n'était qu'un détail parmi tout les autres, ne changeant quasiment rien à la réalité... Mais pourtant, ce sont les petits détails qui font le monde ainsi que les individus qui le peuple. C'est pour cette raison que le golem continua rapidement avec son raisonnement. Car si la taille du monde était bel et bien important, la statue moqueuse savait également que, sur ses continents, deux étaient sous le contrôle des individus qu'il détestait cordialement: les humains.

''Et puis bon, malgré le fait que je pourrais vivre tant que le monde sera monde, aussi faudrait-il que le monde mérite encore d'être explorer... Si les humains continus leurs expansions et leurs massacres, il ne restera que très peu de chose intéressante dans ce monde en ce qui concerne les voyages...''

Bien que Karl tentait normalement de conserver son avis sur les humains pour lui-même, il lui arrivait de parler parfois de cette haine qui le consumait. Après tout, dans un monde où tous et chacun avaient souffert sous la main d'humains, il était des plus difficile de conserver sa propre opinion sans inclure de telles diffamations. Ceci dit, Karl savait que cette haine était la sienne et qu'il ne devait pas la donner à ceux et celles qui vivaient sans ce poids... Mais parfois, quelques commentaires de cette nature pouvaient apparaitre dans ses discours... Chose que le corbeau aux yeux rouges remarqua et qu'il donna quelques coups de becs en guise de correction.

Une fois arrivé à la carrière, Jarus pointa l'attention vers une roche noire, plus sombre que l'ébène. Alors qu'il regardait le reste des pierres, afin d'observer tout ce qu'ils pouvaient rapporter au donjon, le golem regarda la météorite d'une manière beaucoup plus intéressé. Tentant même de mesurer son poids, le golem ne fut capable que de la soulever de quelques centimètres et pendant quelques secondes à peine. La laissant retomber, Karl se concentra pour retrouver les informations qu'il possédait sur cette matière. Après tout, avoir été le serviteur d'un magicien puissant et avide de connaissance avait certains avantages.

''Une météorite? Ses rochers qui tombent du ciel comme s'ils étaient lancés par des balistes sur les plus hautes montagnes? Je sais que les forgerons l'utilise pour faire des armes, voir même des armures... Les sorciers les utilises comme catalyseurs... J'ai même déjà vu une bague fait de ce matériaux! Mais qu'une de ses choses soient tombé ici sans que personne ne le sache...''

Alors que l'élémentaire de pierre tendait une roche pour démontrer de ses dires à propos de la faiblesse de la roche, le golem l'observa légèrement. Bien qu'il n'était pas un expert comme Jarus, Karl savait que tout avait une parcelle de vie, même les objets inanimés. Enfin... Par parcelle de vie, il parlait d'une énergie qui circulait dans les matériaux. Mais à ce niveau, il n'y avait plus rien... Pas la moindre trace de mana, plus la moindre énergie, simplement de la pierre inutile qui deviendrait peut-être du sable une fois que l'énergie reviendrait dans ses lieux. Ce devait être l'effet de l'impact de cet énorme caillou, sans aucun doutes...

Alors que le golem porta la pierre à sa bouche, tel que l'aurait fait un humain avec une pomme, le golem croqua aisément dans cette pierre. Laissant le reste de la pierre tombé dans un amas de poussière et de débris, la statue moqueuse se frotta les mains avant de confirmer ce que lui disait son compagnon.

''Hum... La pierre ici ne nous sera d'aucune utilité, en effet... C'est sans doute la pierre des cieux qui a causé ce carnage... C'est navrant puisque les ressources près du donjon s'amenuise... J'espère que tu prend tout ceci en note Narcisse... Enfin, nous devons trouver un autre endroit pour trouver de la pierre... Je transporterait bien notre trouvaille, mais nous ne pouvons pas la transporter en étant deux...''

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art d'être solide comme le roc ! [PV Karl] [RP N°3]

Message  Jarus Nirogh le Dim 02 Fév 2014, 16:36

Tout en fixant le corbeau prendre note sur le papier qu'il tenait -chose bien surprenant quand bien même on peut être un élémentaire de roche- Jarus analysa les courants telluriques environnant. Et justement, il déplora l'absence de ceux ci dans la zone rocailleuse dévoilée par le météorite. La force de la terre, son fluide spirituel, coulait au compte goutte sous leur pieds. En cherchant la raison d'un tel phénomène, l'élémentaire décela bien vite qu'il régnait dans le sol une sorte de spectre d'énergie qui pompait la magie terrestre. Une courte analyse plus poussé le renseigna aussi que le phénomène s'appliquait sur lui aussi. Tout la force de la terre qui englobait la pierre noire disparaissait comme absorbé par ce nuage mystique. L'inquiétude gagna alors Jarus. La situation dans cette carrière était grave.

Il s'approcha de nouveau du globe extra terrestre et y apposa de nouveau sa main. Comme la première fois, il ne ressentie rien d'autre que l'importante masse de l'objet. Mais la disposition du nuage parasite vis à vis de l'objet ne laissait place à aucun doute. Jarus plongea son esprit au plus profond de la matière jusqu'à se qu'il se heurte à une entité inconnue. La pierre couleur abyssal vivait ! Et pire encore, Jarus constata avec horreur que l'énergie magique qui disparaissait dans la zone finissait dans le ventre de cette créature venue d'un autre monde. Et ce à une vitesse impressionnante. Si ce manège n'en finissait pas rapidement, la région entière allait se retrouvé à court de force tellurique. Devant l'urgence, Jarus ne chercha pas à entrer en contacte avec la bête et réintégra son corps le plus vite possible avant que son esprit ne finisse avalé.

-Karl Grimm reculez vite ! Dit il d'une voix forte mais toujours aussi atone.

Sans même prendre le temps d'expliquer de quoi il en retournait, Jarus activa en lui toute la magie dont il disposait d'un seul coup. Alors le corps de pierre de l'élémentaire se mit à émettre une belle lumière dorée qui jailli de tout les interstices de son corps, surtout au niveau de ses mains qui furent très vite saturées d'énergie. "Éclat Tellurique" résonna dans son esprit. Jarus posa sa seconde main à coté de l'autre sur le météor et libéra dans celui ci une violente décharge de force brute. La pierre bien que solide ne put résister à un tel déchaînement de puissance et éclata dans un flot de lumière or, projetant des débris dans tout les sens ainsi que le responsable de tout ce vacarme. L'élémentaire termina même en morceaux lui même lorsqu'il retomba à terre.
avatar
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art d'être solide comme le roc ! [PV Karl] [RP N°3]

Message  Invité le Dim 30 Mar 2014, 01:46

La situation qui se produisit par la suite semblait être très étrange pour Karl qui n'avait pas aperçu la menace d'un autre-monde. Après tout, il ne pensait pas que ce serait le cas. L'impact du météore était normalement suffisant pour tout dévaster, la situation était ''normale'' dans l'esprit du golem de guerre. Alors, au moment que Jarus le prévenait du danger, voir simplement un avertissement, la réaction de la statue moqueuse fut un peu longue. Son compagnon ailé avait cependant compris rapidement le danger et s'élevait dans le ciel avec son ''rapport''. Cependant, le golem n'avait simplement pas cette chance et était prit au dépourvu.

Alors que la lumière de l'attaque l'aveugla momentanément, une seconde tout au plus, les éclats de la météorite prirent l'aspect d'un explosif qui envoyait ses projectiles perçants et mortels. Bien que sa peau était de pierre et qu'il était des plus résistant, les fragments égratignait quelques endroits, laissant des trous visibles comme s'il avait été frappé par une balle de mousquet. Cependant, ce n'était pas tout! En plus de recevoir plusieurs éclats de pierre de l'espace, d'une valeur inestimable, Karl avait le privilège de faire un voyage tout compris pour se diriger vers les quelques amas de pierre. Puisque celles-ci se réduisaient en poussière au moindre impact, Karl se retrouvait sous un tas de sable blanc. Ne pouvant pas voir Jarus, ni ce qu'il avait réellement fait, le golem tenta de se dégager de cet endroit afin de comprendre ce qui se passait.

C'était calme à présent et, alors que le golem sortait la tête du sol, son corbeau venait retrouver son perchoir. Se dégageant sans grand peine, la statue moqueuse se dirigea vers l'endroit où avait jadis été l'élémentaire de pierre ainsi que le météore. En regardant un peu son état, il pouvait facilement voir les dégâts que tout ceci avait causé. En retirant un fragment qui s'était incrusté dans son avant-bras, le golem réfléchissait aux maigres chances de survis de son compagnon. Il était au centre de tout ceci après tout, il avait probablement subit le plus gros des dégâts... Bien qu'il restait encore les morceaux de son compagnon, le golem ignorait si ce dernier pouvait se restaurer...

''... S'il ne se reforme pas d'ici quelques secondes, tu marquera ''est prêt à se tuer à l'ouvrage'' ainsi que ''nécessite expérience pour destruction contrôlé''...''

Pour le moment, le plus important était de ramasser les restes de son compagnon et de le rapporter au donjon. Ce n'était pas sous ses yeux que périrait un monstre non-organique! Cependant, il ne pouvait pas être mort de cette façon... Enfin, c'est ce qu'espérait le golem...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art d'être solide comme le roc ! [PV Karl] [RP N°3]

Message  Jarus Nirogh le Mar 08 Avr 2014, 17:42

"Quelle chance de ne pas être un organique" avoua Jarus pour lui même dans sa tête en débris. Si ce fut été le cas, il aurait tout bonnement périt dans un festival de couleurs rougeoyantes. Il lui fallut cependant un petit instant pour que son esprit lui fasse un rapport lucide de la situation. 

Lui ainsi que ce qui fut un météorite gisaient par terre, entièrement démembré et ce en plein de petits débris. Rien de bien étonnant aux vues de la charge d'énergie précédemment libérée qui avait été pour le moins conséquente. Il s'en était même manqué de peu pour que le noyaux de l'élémentaire soit touché. Fort heureusement pour lui, la coque de protection de pierre -le torse- avait tenu le choc. Le plus dur allait de récupérer et de se reconstruire intégralement. Petit soucis : Jarus avait läché dans l'attaque la majorité de sa mana. Ains, il devait donc attendre que celle ci se restitue pour espérer se reformer. Seulement ! Car oui, il y a là aussi un pépin, les effets de de l'astre organique avait en grande partie dévoré les lignes de force qui se trouvaient autrefois dans la zone , ne laissant en fin de compte à peine quelques files tellurique. Il n'y avait donc que trop peu de force à proximité pour l'aider.

Jarus sonda alors les alentours pour voir ce qui pourrait l'aider à se sortir de ce pétrin. Il repéra à quelques mètres de son buste fêlé son mentor de tache Karl et son étrange volatile perché sur sa tête ; cahier et crayon dans les plumes en train de rédiger dans son rapport. Satisfait que ceux ci aient été épargné par ce cataclysme miniature, il les appela en projetant sa voix jusqu'aux pieds de ces derniers.

-Karl Grimm. Vous m'entendez ? C'est Jarus. Je suis en vie, en fragments mais bien vivant. J'aurai besoin de votre aide. Mon noyau à réchappé au souffle de l'explosion mais je suis malheureusement démunit de jambes ou de bras dans l'immédiat. Et ce sol affaiblit ne contient que trop peu de magie pour me permettre de me restaurer. Pourriez vous donc vous saisir de mon tronc ? Sur votre gauche... Le plus gros morceau, de la taille d'un poing de minotaure. Puis me déposer en dehors de la carrière s'il vous plait. Si je reste ici, je crains d'en avoir pour au moins plusieurs jours à reconstituer mes  batteries. Je vous expliquerai ensuite la raison de mon geste une fois en un seul morceau.
avatar
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art d'être solide comme le roc ! [PV Karl] [RP N°3]

Message  Invité le Jeu 24 Avr 2014, 05:31

Alors que Karl regardait les morceaux de son compagnon, alors que le corbeau notait habilement le nombre de morceaux qui constituait autrefois l'élémentaire, ce dernier décida de lui parler. Un coup de chance ou bien simplement le résultat d'une excellente défense pour conserver sa vie? Dans tout les cas, il semblerait que la pierre était suffisamment solide pour protéger le noyau, mais assez mobile pour déplacer la pierre afin de solidifier un autre endroit important. C'était très pratique... C'était une chance après tout puisqu'ils n'étaient pas dans l'enceinte du donjon!

''Au moins, tu est encore vivant... Enfin, est-ce que vivant est applicable dans ton cas? Enfin... Peu importe je suppose... Tu continue d'exister, ce qui est déjà bien!''

Prenant donc le morceau qui contenait la conscience de Jarus, la statue moqueuse se dirigea plus loin de cet endroit. Pour une mission qui consistait à rapporter des pierres au donjon, il s'était passé beaucoup d'imprévus... Par ailleurs, est-ce la charrette avait survécu à l'explosion? Ça sentait les complications à plein nez... Néanmoins, depuis quand la vie était simple? S'il n'y avait pas de danger, la vie serait morne! Déposant alors ce qui restait de Jarus au sol, plus loin du cratère, Karl ressentait la mana dans le sol. Jarus pourrait aisément se reformer à présent. Le golem, de son côté, retirait les quelques éclats qui avait entaillé sa propre peau en pierre, ne pouvait s'empêcher de dire sa vision sur cette terre. Alors que la pierre se refermait très lentement, mais sûrement, il se demandait comment Jarus pourrait se reformer. Après tout, la mana avait ses limites, mais l'utilisation diverse qu'offrait cette énergie permettait des choses étonnantes. Pour certains, des exploits, les autres, des miracles...

''Il faut avouer que cette terre dénudé de mana est bien peu pratique pour notre survis. Sans énergie pour me recharger ou bien pour des réparations minimes, je ne survivrais pas longtemps dans un tel environnement. Enfin... Je pense que des explications sont requises à présent... Bien que je suis curieux, il faudra aussi noter ce qui s'est passé ici pour des raisons ''officielles'' pour le donjon.''

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art d'être solide comme le roc ! [PV Karl] [RP N°3]

Message  Jarus Nirogh le Sam 03 Mai 2014, 16:27

-Il va me falloir quelques minutes pour me restaurer mes forces. En attendant je vais t'expliquer pourquoi j'ai agis aussi précipitamment. 

Le flux de mana était bien plus dense en dehors de la zone infecté mais la vitesse de ma récupération dépendait aussi beaucoup sur les facultés absorption de l'élémentaire. Et puis même s'il n'était que roche, un tel choc l'avait cependant un minimum secouer. Reprendre le contrôle total de son esprit n'était finalement pas aussi simple qu'il l'avait espéré. Fort heureusement pour lui, la sagesse et la maîtrise de soit même étaient des caractéristiques types de son espèce. Il ne tarda pas à retrouver un équilibre mental pour enfin stabiliser le drain de force magique. Il commença simultanément à expliquer à son mentor la raison de son geste.

-Ce n'était pas un simple météore. Je l'ai su quand je l'ai touché. Son corps était bien dans un matériau minéral mais non issue de ce monde. Mais à l'intérieur se cachait une forme vivante. Je ne sais pas ce que c'était, je ne me suis pas laissé le temps de l'observer plus longuement car j'ai découvert qu'il était à l'origine de la fragilité de la pierre. Il libérait une sorte de particule proche de l'anti-magie qu'utilise certains humains. C'est ce qui a rongé les flux de force qui parcourait la terre. J'ai donc pris partit de détruire cette chose au plus vite en y injectant dans son corps une forte charge tellurique. Puis je l'ai fait sauter. Pourtant je suis surpris que la détonation ai été si puissante. En fin de compte, le sol de cette zone est non seulement inexploitable mais en plus, il lui faudra du temps pour se ressourcer entièrement. 

Jarus nota la présence de trous dans la pierre de Karl.

-Est ce que l'explosion vous indispose beaucoup ? Je vous pris d'accepter mes excuses. Dit ainsi avec un ton aussi taciturne, cela fit presque penser à de l'ironie. 

Les deux... Ou trois compagnon durent donc patienter pas moins d'une dizaine de minute pour que le pauvre Jarus en émincé se reforme. Il puisa dans la roche environnante et dans les restes de son corps pour en reconstituer un autre flambant neuf. Les pierres s'élevèrent au dessus du sol pour aller s’emboîter les une dans les autres. Jarus conclu l'exercice en pratiquant quelques geste pour voir si tout allait bien.

-Je suis de nouveau opérationnel. Il nous faut maintenant retrouver la charrette.

"Hrp : Je te laisse prendre les rênes du rp. Guide moi donc"
avatar
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art d'être solide comme le roc ! [PV Karl] [RP N°3]

Message  Invité le Sam 17 Mai 2014, 23:35

''Donc, dans la météorite, il y avait une bestiole qui dévore la magie et, en lui en donnant une très grande charge, elle à exploser. Du coup, en tentant de dévorer la magie, elle ne pouvait absorber une si grande quantité... La gourmandise est un vilain défaut! Et puis, pour le sol, tout devrait s'arranger avec le temps... Les ressources en mana du monde devraient pouvoir réparer les dégâts. Après tout, malgré la difficulté des organiques de puisé dans cette source, la mana y est bien présente. Enfin, c'est ce que j'ai appris pendant des années...''

C'était en fin de compte le même principe de la bulle de verre. Lorsque l'on fait un contenant en verre, on insuffle de l'air afin de lui donner une forme, une taille. Cependant, si on donne beaucoup trop d'air pour trop peu de matière, un contenant de verre ne peux simplement pas fonctionner. La puissance de l'élémentaire, mixer au fait que la créature absorbe la mana, a simplement détruit la créature en libérant une part de la force de Jarus et de l'énergie qu'elle avait absorbée. Si ça se trouve, la créature n'a simplement rien compris et pensait absorber cette nourriture... Une erreur qui lui aura été fatale... Pour Jarus aussi s'il n'avait pas été un être non-organique.

Après tout, très peu d'humains sont capables de survivre sans leurs membres pour très longtemps...

En ce qui concerne Karl, la statue avait souvent entendu des théories, mais celle-ci lui semblait tout de même la plus logique. Ce monde pouvait distribué sa mana, de manière inégale certes, partout sur la planète. Elle finirait par se rependre et réparer les dégâts. Heureusement, il n'y avait pas plusieurs météorites de ce genre, pas vrai?

''Ce ne sont que des débris, rien de plus. J'ai déjà reçu un projectile de catapulte auparavant, je suis indisposer par très peu d'élément tant que je peux encore bouger pour être bien honnête.''

Il est vrai que le golem de guerre avait vu beaucoup plus que de simple cailloux balancé à grande vitesse. Explosions, projectiles immenses, créatures géantes, magies diverses... Sa résistance lui avait bien servis après tout, mais la chance l'avait également bien aidé. Qui aurait cru que la chance pouvait aider un être non-vivant?

Et aussi, dans un certain sens, Jarus se sortait merveilleusement bien de sa blessure. Si Karl pouvait se réparer de manière lente, la récupération de l'élémentaire était exceptionnelle. Si la statue moqueuse était détruite, le temps pour se reconstruire était incroyablement long... Jarus, de son côté, ne prenait qu'une dizaine de minutes. Chacun sa stratégie pour survivre après tout: pouvoir se reconstruire en cas de dégâts ou bien éviter toutes sortes de dégâts.

Cherchant des yeux la charrette, le golem ne pensait simplement pas que cette dernière ai survécue... Après tout, si Jarus et lui-même ont eu de la difficulté à rester entier, la pauvre charrette de bois devait être en miette! De la sciure de bois! Un tas de cure-dents!

Avant de voir la charrette un peu plus loin, ayant été simplement renversé... Des dégâts minimes, rien de très grave... Tout en se grattant la tête, le golem ne pouvait s'empêcher de penser tout haut:

''... Je vais être très honnête... Je pense que cette charrette est ensorcelée puisqu'elle est presque intacte... Ça ou bien le bois est beaucoup plus résistant que la pierre... Faudra que je fasse une recherche sur les golems de bois maintenant... Nous pouvons nous remettre en route. Puisque-tu sais où se trouve le plus proche dépôt de roches, prend les devants.''

Cependant, l'explosion n'avait pas été des plus discrètes et les humains habitaient quand même bien près de cette carrière (ou du moins assez près pour envoyer quelques hommes enquêter). Alors qu'une dizaine d'individus arrivaient, Karl se sentait de plus en plus mal à l'aise... Il n'aimait simplement pas les humains et il ne voulait pas de problème avec ses derniers... Mais normalement, ce sont eux qui en trouvait avec les monstres hors du donjon... Bien que la majorité semblaient être des conscrits, il y en avait un ou deux qui semblaient plus haut gradé (avec des pièces d'armures plus ou moins en état d'être portés).

''Regarder! Des monstres de pierre qui ont détruits tout ce qu'il y avait dans la zone! Ce sont eux les coupables!''

''Si ça se trouve, ce sont eux qui sont tombés du ciel il y a quelque nuits!''

''... Pourquoi tout les humains nous jugent coupable avant même que l'on donne une explication? Mieux vaut partir avant qu'ils ne regrettent vraiment de nous provoquer...''

Il était rare pour le golem de chercher à éviter un bain de sang, mais il était accompagner de Jarus... Ses propres sentiments envers les humains ne devaient pas avoir de répercussion sur ce dernier. Après tout, ce n'était pas tout les humains qui étaient horribles... Mais l'héritage que voulait laisser le golem n'était pas la haine, mais simplement autre chose que le simple désir de tuer des humains.

Prenant donc la charrette, le golem chercha à partir. Il ne savait pas vraiment ce que désirait faire Jarus, mais ce n'était pas à Karl de choisir. Il était techniquement l'observateur de cette histoire, l'oiseau noir écrivant ce qui se produisait. Dans tout les cas, l'ombre aux yeux rouges observait, prêt à mettre à écrit ce qui se produirait.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art d'être solide comme le roc ! [PV Karl] [RP N°3]

Message  Jarus Nirogh le Ven 23 Mai 2014, 13:23

Que la charrette était à la fois un miracle et une véritable aubaine. Que l'on ai croisé des humains, beaucoup moins en revanche. Jarus ne les avait pas capter lors de leur approche trop occupé à se restaurer. Et pourtant, ils étaient une dizaine -douze pour être exacte-. Des villageois pour la plus part. Seul les deux se tenant en première ligne pouvait prétendre pouvoir se défendre d'un éventuel danger. Et encore, leur tenue laissait fortement à désirer. Jarus était méfiant vis à vis des humains mais pas hostile. Il souhaitait donc si possible suivre le conseil de son collègue et prendre la poudre d'escampette. Seulement, la carrière ou ils devaient se rendre se situait pile derrière les villageois, à environs cinq kilomètres. Ils n'avaient guère le choix : Karl et lui allaient devoir contourner le groupe sur une large courbe pour atteindre leur destination sans effusion de sang. Il fit donc signe à son mentor de prendre la tangente sur leur droite. Mais à peine l'eu t'il rejoint qu'une flèche se brisa sur son épaule. Indemne mais étonné, il regarda dans la direction du groupe adverse. L'un des humains tenait un arc, le regard féroce.

-Ces monstres sont des créations des abominations de Kanabo ! Peut importe ce qu'ils tentent de réaliser, ils ne doivent pas y parvenir ! Ce ne sont que de vulgaires pantins. Nous, nous sommes les humbles servants des dieux ! Ils ne peuvent rien contre nous ! Mort aux aberrations.

Dans un cris uni, tout les humains armés de fourche, pieux de fortune, faux et autres outils de jardinage usés se ruèrent comme un seul homme sur le duo de pierre. Las de toute cette haine injustifiée, Jarus estima qu'ils avaient bien mieux à faire que guerroyer. D'autant qu'aucune de leurs armes ne pouvaient espérer venir à bout de leur corps aussi solide que le plus dur des rocs. Il tendit donc le bras dans leur direction et projeta sur une une vague de magie terrestre. Tout ces hommes chétifs hurlèrent pensant que leur dernière heure était venue.  Mais à la place de leur ôter la vie, le sort ne fit que transformer le vieux métal en fine poussière. Ils se retrouvèrent ainsi avec pour seul moyen de défense de simple bout de bois, sauf l'archer qui à défaut de perdre son arme, n'avait plus une once de combativité. Ce fut très vite la débandade générale. Pas un seul humain ne resta. La voie directe fut ainsi libérée.

Jarus désigna la direction à suivre.

-La voie est dorénavant libre. Et je ne pense pas qu'ils reviennent de si tôt. Dépêchons nous cependant. Ça ne fait que trop de grabuge pour une simple collecte de minerai. 

Jarus prit les devant, guidant son compagnon qui lui se coltinait la traction de la charrette. Ils quittèrent enfin cette zone vidé de sa force tellurique et s'enfoncèrent à nouveau au beau milieux de la végétation dense qui ne semblait pour sa part ne pas faciliter leur progression avec ses fichues racines et ses innombrables nids de poules parsemant le chemin.
avatar
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art d'être solide comme le roc ! [PV Karl] [RP N°3]

Message  Invité le Ven 30 Mai 2014, 07:30

Les humains... C'était difficile pour le golem de savoir ce qui avait en eux qui le dérangeait le plus... La facilité de les bernés, la faiblesse de leur esprit? Non, il était un golem après tout, ce n'était pas leur fort... Leur croyance ferme dans l'institution qu'était le clergé? Non plus... Après tout, c'était une religion, ce n'était pas un concept nouveau pour chaque races présentes. Présentement, ils les considéraient comme des pantins, des êtres sans volontés et sans la moindre influence... Dans son esprit, le golem imaginait déjà une scène macabre dans laquelle il frappait l'archer avec un bras qui venait d'être fraichement arracher...

Et comme ses derniers tentaient de les attaquer, il se mettait déjà en position, réfléchissant à ses pauvres humains qui allaient devoir ramasser leurs propres dents. Ceci dit, Jarus avait une autre vision des choses et, utilisant son pouvoir, réduisit en poussière les armes de ses derniers. Voyant leurs armes disparaitre, ses derniers regardaient les deux êtres de pierre. Prenant un sourire à la limite de la folie, craquant ses poings, il ne pouvait s'empêcher d'ajouter, sur un ton moqueur:

''Là, c'est le moment où vous partez en hurlant!''

Et puis, ce fût la période de la fameuse retraite stratégique. Heureusement que le golem était concentré à rire dans sa barbe (s'il en avait une), sinon ce dernier aurait probablement donner la chasse. Il faut dire que, malgré tout, la réaction des organiques ajoutait un peu de piquant à la vie. Même s'ils étaient parfois stupides, les organiques étaient néanmoins unique dans leurs réflexions. Les humains avaient peut-être moins de respect pour le golem que n'importe quel autre monstre, mais il n'en restait pas moins que ses derniers étaient vivants.

''S'ils pensent revenir avec plus de troupes et de meilleurs armes, je pourrais m'en occuper. Même si je pense que c'est une perte de temps totale, s'ils me retraite de patin sans volonté, je sens que je vais devenir violent...''

Alors que le chemin redevenait difficilement accessible, les êtres non-organiques devaient ralentir un peu. Cependant, dans la tête du golem, ce dernier se posait maintenant une autre question assez importante. La présence de monstres élémentaires ne lui était pas inconnu, mais chacun avaient leurs propres raisons. Du coup, pour quel raison est-ce que ce dernier était ici, à travailler pour le donjon, alors qu'il lui avait expliquer ses théories sur le fonctionnement du monde?

''Au fait Jarus. Je me demande... Pourquoi habiter le donjon? Je sais que plusieurs y cherche un refuge, mais c'est des raisons pour les organiques principalement. Il doit y avoir autre chose, non?''

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art d'être solide comme le roc ! [PV Karl] [RP N°3]

Message  Jarus Nirogh le Jeu 05 Juin 2014, 20:32

La question tomba soudainement alors qu'ils tentait de faire passer la roue droite de la charrette au dessus d'un nid de poule. Il stoppa alors son geste, son esprit totalement focalisé sur réponse qu'il essayait tant bien que mal de trouvé. Il chercha pour qu'elle raison il continuait à travailler dans un environnement ou très peu voir personne ne parvenait à le comprendre. Ce n'était en tout cas pas par nécessité. Il pouvait très bien survivre en milieux hostile et fuir indéfiniment dans des lieux ou personne ne pouvaient espérer aller. Ce n'était pas non plus une histoire de savoir. Tout ce qu'il souhaitait connaitre il pouvait l'acquérir soit par ses frères soit en empruntant discrètement des ouvrages dans les cités humaines. Mais alors pourquoi ? Conscient que Karl et son corbeau l'observaient étonnés de ne plus le voir bouger, il termina son action et se mit à leur niveau. En fin de compte un simple regard droit dans leurs yeux suffit à lui donner la raison. Le besoin d'échanger et comprendre avec les gens. Connaître à tous leurs mimiques, leur habitudes et les raisons qui y sont lié. Leurs traditions et ce qui à donné vie à celle ci. Si Jarus était en fait resté depuis tout ce temps dans le donjon Kanabo, c'était uniquement pour comprendre le sens de la vie à la surface à travers ceux qui la peuplaient.

-Au début, je suis arrivé à Kanabo purement fortuitement, en fuyant un groupe de chasseur de monstre qui tentaient de me détruire. Puis l'un d'entre vous m'a porté secoure ; Akaracte. Je comptais donc faire une halte et puis reprendre mon chemin. Mais je me suis découvert un intérêt certain pour ce lieu qui abritait autant de race de créature elles aussi traqué par les humains. C'est à ce moment là que j'ai découvert l'existence des livres. Je suis donc resté pour apprendre. J'escomptais acquérir l'intégralité des connaissance de ce donjon puis m'en aller. En fin de compte je me suis ensuite sentit lié à ce lieu à force de le fréquenté. J'ai rencontré Gaos Varpan, Ophyde, Overlord et Griffik qui m'a donné un autre but. Celui de servir la terre d'une autre façon. C'est pour les habitants du donjon que je suis resté essentiellement. Vous êtes tous si différents entre vous et si captivant pour d'autant de raison différentes. Toi même qui est pourtant similaire à moi tu es aussi très différent.

Jarus aida son collègue à tracter le véhicule jusqu'à la carrière qu'ils ne tardèrent pas à rejoindre.
avatar
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art d'être solide comme le roc ! [PV Karl] [RP N°3]

Message  Invité le Dim 15 Juin 2014, 01:10

Le golem réfléchissait à la réponse que lui donnait l'élémentaire. Rester pour les habitants, rester pour comprendre les êtres organiques? Il est vrai qu'il y avait une quantité incroyable de monstres qui y habitaient, apportant chacun leur petite marque, leur petite influence... C'était bien ironique en fin de compte que l'on s'attachait à un endroit à cause de ceux qui y habitent et non pas pour cet endroit en lui-même. Jarus avait également beaucoup réfléchis à sa réponse puisqu'il avait prit une pause dans son mouvement. Petit détail que le corbeau nota rapidement, prenant son travail très a cœur. Quand il entendit cette réponse, la statue moqueuse ne pouvait s'empêcher de rigoler doucement tout en continuant de travailler.

''C'est donc par chance que tu est arrivé et ce sont à cause des habitants qui t'ont sauvés et qui t'ont accueillis que tu est rester. Moi aussi, je suis arrivé par pur chance au donjon. Après avoir fuit mon maître décédé, j'ai suivi mon corbeau afin de survivre. Les humains m'ont envoyés dans le donjon pour éviter une colère divine peut-être? La première personne que j'ai rencontrer, c'est un esprit frappeur qui a bien faillit me tuer! Sois je suis très malchanceux, soit tu as eu de la chance!''

D'ailleurs, la question de son logis avait longtemps rester en tête de la statue. Sa nature de golem de guerre le poussait à partir, à chercher une guerre, à tuer et détruire... Au départ, il était rester au donjon puisqu'il avait besoin de la mana que l'ange déchue lui donnait volontiers. Prendre une résidence et travailler devenait donc sa seule option, pour rembourser sa dette en quelque sorte... Mais maintenant, qu'est-ce qui le retenait maintenant qu'il pouvait absorber la mana de n'importe quel endroit? Il était assez fort pour résister à tout! Enfin... À condition de ne pas se mettre à dos une armée...

''Au début, je suis rester pour la mana, mon élixir miracle qui me garde en bonne santé! Mais avec le temps, j'ai réussi a me développer pour devenir auto-suffisant. Pourtant... Je suis bien ici, au milieu des organiques... Même si la majorité ne pensent pas que je sois réellement vivant, il y en a d'autres qui apprécient ma présence. Je pourrais facilement partir et être sur les grands chemins... Mais au final, je n'ai pas envie de toujours me battre... Je me suis battu pendant plus d'un siècle et, bien qu'une partie de moi voudra toujours combattre puisque j'ai été créé pour le faire, une autre aime bien ma vie d'artisan.''

Ses runes l'obligeait à avoir certains comportements ou, dans une certaine logique, tenter d'influencer Karl à agir de cette façon. À chaque conflit dans le donjon, il avait tout fait pour les affronter! L'attaque de mort-vivants, les attaques du donjon adverse... Il avait tout fait pour être dans le feu de l'action lorsque le combat était inévitable. Mais il tirait son plaisir de choses bien plus intéressantes que les guerres et, sur ce point, il ne pouvait que répondre avec une voix calme, un sourire aux lèvres et un regard contemplatif:

''J'admet que je ne connais pas tout les monstres du donjon, mais je connais Overlord et assez bien Ophyde. Je pense que c'est même la première organique que j'ai pu considérer comme une véritable amie. J'ai toujours mon corbeau avec moi aussi... Je suppose que l'on se ressemble sur ce point. Bien que notre nature soit différente, on trouve tout de même une raison de trouver les organiques intéressants!''

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art d'être solide comme le roc ! [PV Karl] [RP N°3]

Message  Jarus Nirogh le Mar 24 Juin 2014, 00:10

-La similitude dis tu ? ... Peut être. Je ne sais pas. Je ne me suis jamais considéré similaire avec qui que ce soit. Mais je vous crois. L'intérêt de Jarus se porta sur le petit corbeau qui était toujours perché sur la tête de Karl Grimm. Êtes vous ensemble parce que vous êtes similaires tout les deux ? Un oiseau et un golem peuvent t'ils êtres similaire dans des domaines au delà des conditions physique ?

La réponse intéressait vraiment l'élémentaire dans la mesure ou s'il était possible de se ressembler autrement que physiquement, il espérait pouvoir trouver un jour trouver des similitudes avec des organiques autres que les plantes qui comme lui ne faisait qu'une chose : contribuer à fonder un monde idéal pour les vivant en leur offrant un éco-système complet. Et encore aujourd'hui, il s'efforçait de perpétuer cette fonction à la surface, en cultivant grâce à ses dons, les champs fertiles présents dans l'enceinte du donjon. Seulement, pour que cela puisse perdurer il fallait absolument réparer la muraille, sous peine de se faire attaquer par les forces ennemies de l'église. Une telle faille n'allait certainement pas rester aussi longtemps béante sans se faire remarquer.

Aussi, Jarus mit d'avantage d’ardeurs dans ses efforts pour faire franchir le sentier inégale qu'ils se frayaient à travers les bois. Il garda cependant un oreille attentives aux propos de son collègue qui lui semblaient pleins de bon sens. Ainsi il appela à lui le pouvoir de la terre dont il était dépositaire et commanda à au sol de s’aplanir et de refermer les divers nid de poule qui parsemait leur chemin. Il y eu de fortes vibration pendant un bref instant souligné par un bruit de frottement relativement important. Et cela se poursuivit plus loin devant eux, chassant au passage les quelques rongeurs et autres herbivores qui résidaient toujours dans les environs. Leur avancée en fut grandement facilité ce qui leur permit de rejoindre le lieu souhaité bien plus rapidement et aussi plus surement. Karl n'aurait certainement pas aimé de voir une roue se briser en chemin et Jarus en aurait été désolé. Il ne fallut au duo pas plus de vingts minutes pour rejoindre la carrière de pierre tant désirée. Cette dernière, édifice naturel forgé par les éléments et le temps se tenait au beau milieux des arbres centenaires dissimulées par les innombrables racines qui serpentaient tout autour de l'entré. Bien que l'ouverture du boyaux souterrain soit béant, la luminosité restreinte par le toit végétal et la disposition du sol expliquaient que le lieu soit resté vierge de toute profanation humaine. Bien entendu, Jarus lui n'avait eu aucun soucis à la décelé grâce à son œil de la terre.

-Le sol est suffisamment stable par ici pour y laisser la charrette pendant que nous allons dans la mine si vous le souhaitez. Proposa t-il à son mentor en désignant une partie régulière située juste à la droite du dit-lieu.

A son aise pour le travail exigé, Jarus pris l'initiative de rentrer en premier dans le couloir obscure qui s'enfonçait sous la surface, pénétrant ainsi dans un profonde obscurité que seul quelques timides trais de lumière parvenaient à éclairer -en encore, sur un courte distance-. Mais ce détail ne dérangeait en aucun cas l'élémentaire de pierre. Sa vision se basant sur le sondage des sols par onde telluriques surpassait amplement cet aspect du problème. Il put alors s'attaquer immédiatement à leur mission en auscultant son environnement avec une précision chirurgicale. Il propagea un puissant écho de magie terrestre qui lui révéla quasi instantanément la disposition ainsi que la nature des parois qui l'englobaient. Il put alors déceler en un rien de temps les parties les plus riches en roches mais aussi les plus sur à exploité. Il ne fallait surtout pas qu'ils s'en prennent à une partie clef de la fondation de cette structure naturelle. Pour cela, il fit jaillir de la pierre des lignes de force dorée qui dessinèrent avec exactitude les lieux recommandable. Ces lignes se tracèrent sur un profondeur totale d'environs quinze mètres. En tout, l'opération menée par l'élémentaire ne prit que trois petites minutes.

-La pierre de cette carrière est de très bonne qualité et la terre qui la supporte est robuste. Parfaite pour les opérations envisagées. J'ai délimité toutes les zones exploitables ne pouvant représenter qu'un faible danger pour nous sur un courte distance. Le sol est très riche par ici, mais je pense que ce que nous avons devant nous peut nous suffire amplement. Voulez vous procéder à l'extraction du minerai par un méthode spécifique ? Si non, je me propose de m'occuper du fond et de remonter au fur et à mesure vers la sortie. 
avatar
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art d'être solide comme le roc ! [PV Karl] [RP N°3]

Message  Invité le Dim 05 Oct 2014, 18:11

''Si moi et mon corbeau somme similaires? Oui et non je suppose. Disons simplement que nous sommes deux individus qui n'avons simplement rien eu. Pas d'endroit où vivre, pas de possession terrestres, pas d'avenir... Je pense que comme nous n'avions rien, ça nous à rapproché et nous sommes restez ensemble. Nous avions besoin d'un nouveau départ tout simplement. À part ça, je pense que l'on cherchais tout les deux une raison d'avancer. Nous avons une motivation commune on pourrait dire.''

Le golem préférait réfléchir non pas aux similitudes, mais aux différentes que son compagnon ailé et lui-même avaient. Après tout, si deux individus étaient similaire, ce n'était pas nécessairement une bonne chose. Dans sa vision, à l'exception d'un but commun (qui est tristement la recherche d'un but), ils n'avaient que très peu en commun à la base. Ce sont plutôt les différences qui ont créer une base pour cette amitié qui était loin de battre de l'aile!

Les êtres de pierres finirent par trouver l'entrer de la grotte, laissant la charrette ici pour le moment. Bien que la vision de Karl n'avait pas besoin de s'adapter à cet environnement, Jarus lui semblait beaucoup plus à l'aise. Après tout, il voyait à travers la terre et la pierre! C'était beaucoup plus que ce qu'il pouvait réaliser... Il traçait les repères, indiquant les endroits propices. À un certain moment, entre deux phrases écrites sur son corbeau, Karl se demandait qui était vraiment le plus utile entre les deux...

''Une technique particulière? Je pense qu'avec un peu d'huile de coude, ça serait possible. Enfin, je ne sais toujours pas pourquoi les humains ont créer cette huile, mais je pense que l'on peut réussir avec un peu de force! Je suppose que puisque nous sommes plus fort, prendre les matériaux qui ne sont pas directement à porter de tous serait plus agréable pour les autres.''

S'avançant vers le mur du fond, la statue moqueuse ne put s'empêcher de rire un peu. La technique de Jarus était peut-être très efficace pour retirer les matériaux rapidement, mais la sienne était beaucoup plus proche de sa nature profonde d'être créer pour la guerre. Et puis, entre son poing et la pierre, il savait qu'il était le plus solide!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art d'être solide comme le roc ! [PV Karl] [RP N°3]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum