Boutique parfumé[PV Arty]

Aller en bas

Boutique parfumé[PV Arty]

Message  Usolia & Cronix le Ven 04 Oct 2013, 23:38

Il était tôt, se jour là. Les marchands ouvraient petit à petit leur échoppe. D'ailleurs, une toute nouvelle boutique ouvrait ses portes aujourd'hui!

S'était un petit local, sans étage. Cependant, il y avait une réserve a l'arrière, uniquement accessible derrière le comptoir. Les murs étaient couvert de crochet et de casier, et ces casiers étaient rempli de bocaux transparent, ou en terre cuite, et rempli de différents produit... Au plafond et sur les murs, on avait aussi suspendu des herbes, la majorité étant sécher.

La boutique était un peu bordélique, voir même surchargée, mais en même temps, elle était chaleureuse.... Partout, des couleurs chaudes, ou rappelant la terre. Du rouge, du marron, de l'orangé et du beige. Les quelques fenêtres avaient les rideaux tirés. S,était de simple tissu orange, mais sa donnait une teinte chaleureuse à la pièce.

Il y avait aussi se mélange d'odeur... Ces plantes, et ces épices. Sa sentait merveilleusement bon. Un doux mélanges, enivrant et appétissant. Elle espérait que l'odeur, plus que l’apparence, attirerait les futurs clients!

La petite Wendigowak se pressait à ouvrir la boutique. Ouvrant les volets, elle passa un petit coup de ballet, puis, elle s'assura que tout les produits étaient bien rangée. Elle était un peu nerveuse... On lui avait donnée le droit au donjon d'ouvrir cette boutique, et les siens comptait sur elle pour qu'elle réussisse a se mêler aux autres. Tout les produits qu'elle vendait était préparer par les siens. Ils comptaient donc tous sur elle. Quelle pression, vraiment! Mais s'était important, et elle ferait de son mieux!

Quelques temps passèrent... Aucun client n'entra dans sa boutique, pour le moment. Comme le temps était long, elle décida de se faire un peu de thé. S'était reposant, et au moins, sa lui occupait un peu l'esprit. Alors qu'elle versait le contenu chaud de sa petite bouilloire en terre cuite dans un gobelet, elle entendit le tintement caractéristique de la cloche, à l'entrée. La petite Wendigo se redressa brusquement, manquant bien d'échapper son thé bouillant sur elle.


- " Bienvenue au Wendigos! J'peux vous aidez? "

Elle ne savait encore rien de se tout premier client, mais pas question qu'il parte sans acheter quelque chose!
avatar
Usolia & Cronix

Féminin
Messages : 117
Expérience : 89
Métier : Coureurs des Bois

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boutique parfumé[PV Arty]

Message  Invité le Mar 08 Oct 2013, 11:10

Artyom ne se sentait pas dans son assiette ces derniers jours : il ne tombait que très rarement malade mais là, on dirait bien qu'il avait tiré le jackpot ! Sa constitution naturelle n'était pas parvenue à repousser les affres des maux de ventres et autres menus tracas que constituait son quotidien depuis une bonne semaine. Evidemment, têtu comme une bourrique (ou comme un chat selon le point de vue), le ranger n'avait pas daigné se soigner ou aller voir quelqu'un de compétent, jugeant ses problèmes comme ''négligeable''. Mal lui en prit le matin du sixième jour quand il se rendit compte qu'un véritable champ de bataille venait de remplacer ses intestins... Mon dieu quelle horreur ! Là, il était vraiment malade et pas pour une broutille. Se maudissant, lui et son entêtement digne d'un Rumok (créature assez commune dans le désert qui refusait d'entendre raison quoi qu'on lui dise lorsqu'il avait décidé quelque chose comme tourner à gauche alors qu'on voulait aller à droite), le jeune homme se dit que cette fois ci il était temps de faire quelque chose.

Evidemment, si il avait demandé l'avis de quelqu'un du donjon, ce dernier lui aurait dit d'aller voir Franken Fran qui, malgré son apparence et ses méthodes assez effrayantes l'une comme l'autre, soignait tout. Mais voilà, le loup n'appréciait déjà guerre les médecins alors il préféra se diriger vers de la médecine ''alternative'' comme les plantes ou encore les soins magiques. Se disant que cela ne devrait pas être trop difficile à trouver, le loup partit en quête de délivrance... Et déchanta bien vite en fin de compte ! Les deux premières boutiques qu'il avait explorée n'avait pas apporté satisfaction car pour l'une les prix étaient juste exorbitants et que la seconde ... Et bien la seconde proposait plus de remèdes pour la virilité défaillantes et d'autres maladies farfelues qui ne concernaient en rien le jeune loup. Grognant entre ses dents en voyant une troisième boutique, le jeune homme réprima d'avance de mauvaises pensées et s'approcha. Voyant l'enseigne, le jeune homme la lut à haute voix et se dit qu'il n'avait pas encore vue cette boutique malgré qu'il habite depuis un petit moment déjà au sein du donjon. Haussant les épaules, le jeune homme entra en soufflant quand une nouvelle barre dans le ventre vint lui percuter les nerfs... La proprio de cet endroit avait plutôt intérêt à pouvoir le soigner en toute tranquillité.

Passant la porte qui tinta, faisant remuer les oreilles de loup du beast, Arty regarda d'un rapide coup d'œil les diverses étagères : pas mal de plantes qui semblaient familières au loup et aussi des tas d'épices diverses... Pas mal la déco, déjà un bon point pour le ou la proprio. L'intéressée jaillit d'ailleurs de derrière le comptoir et son apparence ne manqua pas d'intriguer le jeune homme malade. Le nom qu'elle donna à sa boutique et qu'il avait déjà lu permirent l'identification rapide du spécimen que le ranger avait en face de lui... Une espèce plutôt rare que celle de la Wendigowak qui dirigeait la boutique. La saluant aimablement, le ranger dit d'une voix un peu gênée car il détestait parler de ses problèmes :

-Bonjour Wendigowak et oui vous pourriez peut-être m'aider. Je cherche un remède contre des maux de ventre assez persistant et aussi un petit thé relaxant pour aider à faire passer tout ça... *Artyom renifla, ses oreilles remuant brièvement* En tous cas pour le thé j'en sens déjà un délicieux tout près... J'espère que je ne vous dérangeait pas en pleine dégustation.

Souriant aimablement, le jeune homme bougea sur place en attendant la réponse de la propriétaire. Après sa commande faite et si Arty n'avait pas trop mal au ventre, peut-être déciderait-il de discuter un peu avec la Wendigowak pour en savoir plus sur elle : sone espèce était si rare.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Boutique parfumé[PV Arty]

Message  Usolia & Cronix le Mar 08 Oct 2013, 16:47

Oh oui, s'était bel et bien un client! Et pas un trop grand client ou encore un client en armure, ou pire encore! Un très grand démon en armure! Elle en avait vue un, quelques jours auparavant, et si jamais elle le voyait encore, elle lui balancerait tout ses pots pour qu'ils s'en aille. Il faisait bien trop peur! Il avait tout pour être un horrible monstre, après tout.

C'est sur cette pensée terrifiante que la petite Wendigo revenu sur terre. Ah mais oui, il fallait le soignée. Elle était habituée, chez eux, il n'y avait pas de médecin, mais des soigneurs... La nature leur avait toujours apportés tout ce dont ils avaient besoin pour être en bonne santé. Aucun d'entre eux n'avait envie de se faire charcuter, à sa, non!

Dès qu'il était entrer, elle avait senti qu'il était malade. Il y avait, par exemple, son odeur, légèrement désagréable... Oh, il ne sentait pas mauvais, non non! Mais il y avait une légère odeur qui laissait pensés a Usolia que la chair n'était peut-être pas bonne... Non pas qu'elle l'aurait dévorer. Mais s'était une habitude de chasseur. Il marchait aussi légèrement voûter, et se touchait le ventre, sans parler de son teint, pâlit par le manque de sommeil. Des petits signes discrets qu'elle avait discerner rapidement.

Contournant rapidement son comptoir, elle prit une chaise en bois qu'elle poussa, sans la moindre difficulté.


- " Aucun problème! Assoie toi, que je te minouches un peu. "

Elle lui montra la chaise, et elle prit la petite tasse à thé, très chaude, qu'elle lui mit entre les mains, sans lui demander son avis.

- " T'en, bois! Ensuite de ça... "

Pensa-t-elle a voix haute. Bras croiser, elle se pencha un peu, fermant les yeux, reniflant l'air autour de lui. Derrière les habituelles effluves de métaux - tout le monde en avait, de nos jours... Sa lui piquait le nez, mais bon - elle pu sentir une légère odeur, qu'elle prit bien le temps d'analyser. Finalement, elle eu une idée de ce qu'il lui fallait. Elle partie rapidement, commençant a fouiller dans ces bocaux, cherchant le produit qu'il fallait. Une vrai petite pille électrique - peut importe ce que s'était!

Pendant ce temps, il pu goûter au thé qu'elle avait préparé... Il était plus rustique qu'un thé asiatique, qui était tout en finesse. Néanmoins, il était bon, mais très sucré. Elle avait mit du miel dedans - même si elle adorait le sirop d'érable, elle préférait ne pas en diluer dans son thé. S'était un thé très.... Très relaxant. Il se sentait bien vite mieux, relaxer, calme... Il aurait très bien pu s’interroger sur ce qu'il buvait, exactement. Heureusement, ce n'était qu'une petite dose, huhu. Elle était tellement sur les nerfs, elle s'était fait une petite dose de se thé qu'elle prenait habituellement pour dormir.

Après avoir grimper directement sur les étagères - oui, utiliser une échelle ne lui vient même pas à l'esprit - elle revenu avec quelques bocaux, contenant des herbes séchés. Prenant un petit pilon, elle les écrasa légèrement, mélangeant les différentes herbes. Elle ramassa quelques morceaux avec son doigts, goutta, et jugeant cela satisfaisant, elle mit le tout dans un petit sachets, qu'elle ferma avec une cordelette. Elle mit ensuite des feuilles dans un autre sachet. Elles étaient encore vertes, celles là.


- " Quiens! Ça, tu en bois tout les jours avant le déjeuner, le dîner et le souper, en infusions. Avant, c'est important. Après, sa sert a rien. Ces feuilles là, si tu as mal au ventre, tu en mâches, et sa apaisera la douleur, mais sa soignera pas... Elles sont bonnes encore une semaine. Si dans une semaine t'es encore malade, je te donnerai autre chose, mais j'penses pas que t'en auras besoin. "

Elle sourit, satisfaite. Elle lui donna un prix, assez faible. Les wendigo ne s'intéressait vraiment pas à l'argent. Déjà, tout se système monétaire les perdaient complètement... Le troc, s'était tellement plus simple, mais bon, ça ne marchait pas comme ça ici, il fallait payé. Elle poussa dans sa direction, a coté des produits, une assiette incurvé. Elle ne pouvait pas prendre les pièces directement sans gants, donc, elle préférait que les clients les mettent là dedans avant qu'elle ne les ramasse.

- " Y'as autre chose que tu veux? "

Demanda-t-elle avec un jolie sourire, les bras croiser sur le comptoir, prenant appuis sur eux en le regardant. Ici, elle avait le droit de fréquenter des étrangers, et s'était agréable.
avatar
Usolia & Cronix

Féminin
Messages : 117
Expérience : 89
Métier : Coureurs des Bois

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boutique parfumé[PV Arty]

Message  Invité le Jeu 10 Oct 2013, 17:52

Le dialogue avec la petite créature fut aisé : Artyom avait craint que la nouvelle arrivante (car sinon il l'aurait déjà croisé) parle une autre langue que la sienne ou que les autres qu'il connaisse plus ou moins. Enfin, de ce que lui avait dit Khan (une vrai encyclopédie sur pattes ce vieil homme !) Les Wendigos avaient certes quelques déformations de langage assez comiques à entendre mais rien de bien perturbant pour l'oreille d'un loup. Et ça, Arty s'en rendit vite compte rien qu'en l'écoutant parler... Et il s'émerveilla aussi discrètement de l'agilité de ces charmantes petites bêtes. Voir la créature grimper pour chercher ses bocaux d'herbes ou d'autres ingrédients naturels, le loup sourit doucement : l'agilité d'un chat, la fourberie en moins ? Ce serait une caractéristique intéressante et un bon point pour la proprio. Dégustant donc son thé en regardant les alentours, le jeune ranger repéra vite une assiette où étaient disposée une ou deux pièces de monnaie : tiens... Il n'y avait pas un petit truc particulier à retenir à ce sujet là chez les Wendigos ? Cela méritait réflexion. Cachant son air pensif derrière sa tasse de thé en la relevant vers ses lèvres d'une manière si élégante que ça en faisant presque tâche avec le personnage, Arty se déconnecta brièvement des événements.

Suivant sans vraiment la voir les dernières gesticulations de la jeune fille, le loup se rappela soudain ce qui le turlupinait : la Wendigowak devait détester le métal ! Pas de chance, l'éclaireur en avait une belle quantité sur lui en fait ! Se mordillant discrètement la lèvre inférieure, le jeune homme se demanda brièvement si il devait s'excuser de ce fait. Choisissant vite l'option négative, le loup sourit quand Usolia revint vers lui avec tout ce dont il avait besoin : les instructions étaient claires malgré les quelques mots déformés et le jeune homme remercia d'un simple hochement de tête avant de finir son thé. En parlant de ce dernier, le beast devait avouer qu'il était loin d'être mauvais et que les effets se faisaient déjà sentir. La douleur n'était pas encore partie évidemment mais elle semblait comme... Contenue, dans une douce bulle chaude et apaisante. Cela ne durerait surement pas et il faudrait prendre des médications pour en renforcer l'effet mais le jeune homme appréciait déjà la façon de faire de la petite créature bien joyeuse. La suivant du regard quand elle alla derrière son comptoir, Artyom se décida à la suivre et se leva gracieusement de sa chaise. Un petit froissement de cuir suivant chacun de ses gestes, le jeune homme alla s'accouder lui aussi au comptoir et accrocha à sa ceinture le sac contenant les médicaments prescrits par la petite beast. Ouvrant la bouche pour la première fois depuis un petit moment, le beast dit à sa camarade sur un ton légèrement amusé :

-Autre chose ? Pas vraiment sauf si tu as du temps à perdre : parles moi donc de ton espèce... Vous n'êtes pas du genre à vous montrer aisément et c'est d'ailleurs la première fois que je vois une Wendigowak.

Souriant, il posa aussi quelques pièces dans l'assiette et attendit qu'elle parle en dirigeant ses deux oreilles vers elle pour lui montrer qu'elle avait toute son attention.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Boutique parfumé[PV Arty]

Message  Usolia & Cronix le Lun 14 Oct 2013, 16:29

Un peu gêner, Usolia se gratta la joue. Les Wendigo avaient pour l'habitude de se cacher... Parler de leur espèce ouvertement, ce n'était pas dans leur habitudes! Néanmoins, ils étaient à une époque de grands changements. Il n'était plus l'heure de se cacher au fin fond des bois. La survie de leur espèce résidait dans l'alliance avec les autres monstres, c'est ce que leur chef avait compris. Même si la plupart des Wendigo restaient toujours en retraite, Usolia elle était très curieuse du monde. Tant de choses à voir et à découvrir...

Elle jeta un coup d'oeil dans la coupole, fronçant les sourcils une seconde, comptant dans sa tête. Il n'était pas facile pour elle de passer au décimal... Mais Artyom semblait ne pas l'avoir flouer. Elle sourit donc bien sagement au jeune homme. Il était important d'avoir de bon contacte avec les gens, surtout quand se sont des clients! Et puis, elle aimait bien se faire des amis...


- " D'accord, j'veux bien! Mais je sais pas trop quoi dire... Sa fait pas ben ben longtemps qu'on peut parler de nous. Mais maintenant, on peut, donc, pas de prob! "

Elle en profita pour se remplir une petite tasse a son tour, soufflant doucement dessus pour la refroidir.

- " On c'est tous installés dans les bois. On aime pas trop sa, icitte... Enfin, je veux dire, nous autres, on aime vivre dans la terre, sous les arbres. Vivre en hauteur dans des maisons de pierres, mélangés a plein de gens qu'on ne connait pas, pas notre genre! Entéka. "

Elle but une gorgée, calme. Pas tout a fait satisfaite du niveau de sucre de son thé, elle prit une petite bouteille en bois, la retourna, et elle fit couler un peu de miel dedans, avant d'en reboire, semblant satisfaite. Il y avait assez de sucre dans son thé pour tuer un diabétique...

- " Tu peux poser les questions que tu veux, sa m'f'ra plaisir d'y répondre. "
avatar
Usolia & Cronix

Féminin
Messages : 117
Expérience : 89
Métier : Coureurs des Bois

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boutique parfumé[PV Arty]

Message  Invité le Jeu 17 Oct 2013, 19:49

Le loup se sentait détendu à présent : mieux dans sa peau et moins crispé qu’avant. Les médicaments empochés et un espoir de guérison rapide en vue, le jeune homme serait bien repartit d’un pas presque léger vers ses petites affaires si il n’avait pas eut l’envie d’en apprendre plus sur la race de la petite créature dirigeant la boutique. L’observant en trouvant ses longs cheveux rouge bien particuliers, le loup rassembla ses diverses interrogations pour les former en questions précises. En effet, juste dire ‘’ah quoi que toi tu fais pour chasser ?’’ Manquait de glamour et de logique… Autant réfléchir une seconde ou deux en feignant de regarder une énième fois la déco. Jouant distraitement avec les pièces présente dans la coupelle, le chasseur sourit en la voyant souffler sur sa tasse de thé comme une enfant. Cela le guida sur le choix de sa première question qui fut prononcée avec une voix neutre, au cas où il blesserait la propriétaire avec ses paroles mal placées :

-Mais dis moi, tu as quel âge : tu me sembles assez… Jeune ? Mais c’est difficile à juger, je ne fais que me baser sur ta morphologie, je peux me tromper…

Souriant en se grattant la tête de sa main libre, le jeune homme s’empara d’une pièce dans le tas qu’il fouillait depuis quelque instant de manière distraite. Ne s’interrompant pas pour autant, le beast lui dit :

-Sinon, je suis désolé tu dois être dérangé par mon odeur un peu métallique mais c’est normal : je suis toujours armé, une vieille habitude. En fait, c’est parce que je suis un éclaireur pour le donjon, je vais, je viens, j’explore… C’est un métier amusant.

Souriant toujours, le jeune homme remua ses oreilles de loup et, espérant ne pas l’agacer par son flot incessant de paroles, poursuivit encore :

-Enfin, c’est pas mal, ça m’a apprit à effectuer deux ou trois petits tours comme celui ci, attends, je te montre si tu veux bien.

Prenant une pièce d’or dans l’assiette, le jeune homme la fit tout d’abord rouler sur ses phalanges de manière assez habile et accéléra le mouvement avant de faire ‘’apparaître’’ une seconde pièce lorsqu’il leva son petit doigts et de jouer avec les deux pièces sur le dos de sa main. Fermant brièvement les yeux, il lança les deux pièces qui brillèrent en l’air. Tendant une seule main, il les rattrapa, fit repartir l’autre dans un coin incroyable pour n’en garder qu’une en ouvrant la paume. C’était un petit tour de magie simple ça, il suffisait de cacher la pièce au bon moment et puis tada ! En tous cas Arty espérait qu’elle aie appréciée le tour et le loup le lui demanda d’ailleurs :

-Tu as vu ? Et ça c’était rien, je peux faire pleins d’autres choses comme devenir invisible, me téléporter et créer des petites illusions… Sympa non ? Je me demande si les Wendigowak peuvent faire des trucs comme ça ?

Oui oui, un vrai moulin à paroles cet Arty mais bon, c’était pour mettre l’ambiance et se lier à Usolia donc ce n’était pas trop grave pas vrai ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Boutique parfumé[PV Arty]

Message  Usolia & Cronix le Mar 22 Oct 2013, 12:31

Usolia ne fut pas vraiment surprise par la première question du loup. En effet, la croissance des Wendigo est beaucoup plus lente que celle des êtres humains, en comparaison. Ainsi, même si elle avait 16 ans, elle faisait beaucoup plus jeune. Néanmoins, pour les Wendigo, elle était parfaitement en age de vivre seule, de se trouver un compagnon, et de commencer à essayer d'avoir une première portée de petit Wendigo.

- " J'ai vécu 20... Pardon, 16 printemps. "

16 en décimal, c'est 20 en octal, après tout. Elle soupira.

- " 16 printemps, et je n'ai toujours pas de compagnon... "

Elle se sentait souvent très seule, n'ayant toujours pas trouver la personne apte à vivre avec elle, et a élevé les petits Wendigo qu'elle aurait. Elle enviait parfois son frère, Hundoshi. En effet, celui-ci était homosexuelle, et avait 32 ans. Il était marié avec une femme, même si ils ne couchaient pas ensemble. Ils s'aimaient néanmoins, et comptaient bien élevés ensemble les enfants qu'elle porterait. Après tout, il était normal chez les Wendigo que la femelle porte les enfants d'un autre homme, néanmoins, s'était le compagnon  - ou la compagne, dans le cas de couple homosexuelle - qui était considérer comme le père. Quand un enfant était "adopté", ces nouveaux parents étaient considérés comme ses vrai parents. Très différent de chez les humains, dans tout les cas.

Tout en buvant son thé, Usolia le regarda faire. Les mouvements d'Arty était fluide et rapide, elle ne le vit pas cacher l'une des pièces, et elle fut impressionner par le petit tour de magie, fort simple, mais néanmoins très amusant!


- " C'était trippant! "

Faire des tours de magies? Oh, contrairement aux croyances populaires, les Wendigo ont des pouvoirs et des capacités magiques. Plus que certains peuvent l'imaginer. Elle hocha un peu de la tête, tout en penchant un peu sa tête de droite à gauche.

- " On peut le faire, mais c'est interdit, car c'est dangereux... La magie attire les bonhommes 7 heure. Y'as que les Shaman qui font ça. Sinon, nous autres, on fait que s'changer. Anyway, on peut le faire, mais la dernière fois que j'ai fait sa devant quelqu'un, il c'est mit a saignée du nez, et il n'a pas voulut que je le soignes! "

Ah, c'est sur... Réfléchissez quelques secondes. Avoir une petite Furry pleine de poils, mais toutes nues, c'est déjà gênant, alors si elle se transforme en humaine juste devant vos yeux, dans un costume d'Ève... Plus d'un homme aurait saignée du nez :P Bien sur, elle n'avait pas comprit. La nudité n'est pas un tabou chez les Wendigo. Elle n'avait pas encore parfaitement assimiler se fait.

Elle but une autre gorgée de son thé, vidant la petite tasse. Arty était un client fort sympathique, elle trouvait. Elle aimait bien discuter avec les gens, découvrir des choses sur eux... Et puis, parler a quelqu'un dont elle ne savait pas tout sur lui, s'était vachement plus palpitant!
avatar
Usolia & Cronix

Féminin
Messages : 117
Expérience : 89
Métier : Coureurs des Bois

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boutique parfumé[PV Arty]

Message  Invité le Mer 23 Oct 2013, 18:22

Malgré l'envie qu'avait Arty de jouer aux magiciens du dimanche, il n'en garda pas moins son sérieux après son premier tour particulièrement réussit. Etant plus une démonstration d'agilité que de réelle magie, le tour de passe-passe du jeune homme n'était pas dur à faire aussi pourquoi ne pas montrer quelque chose de plus gros à la petite Usolia plus tard ? Bien que cette réplique pourrait attirer de nombreux sous-entendus pervers, Arty n'y réfléchit pas et dit sans trop faire attention :

-Tu sais ce pourrais te montrer bien plus gros plus tard avec un peu de matériel et d'espace.

Se rendant compte que ''gros'' pouvait être assimilé à autre chose, Artyom faillit se frapper le front très fort avec la paume de sa main. Evidemment, la petite créature poilue ne devait pas avoir comprit le double sens car même si elle était intelligente, elle ne devait pas avoir l'esprit mal tourné comme lui. Surtout qu'en plus du jeune âge de la jeune fille, il restait le problème nommé Séléné... Si elle apprenait seulement qu'il avait prononcé cette phrase, même si il n'y avait rien eut par la suite, elle l'écharperait ! A moins qu'elle ne s'en fiche... Malgré tout le temps passé avec elle il avait du mal à le savoir avec précision. Son côté chat fit timidement surface en disant de s'en ficher royalement mais le loup l'ignora : là il n'était pas l'heure de faire des conneries mais de se soigner tout en épatant un peu la galerie pour se faire bien voir. Par contre, le jeune homme armé ne comprit pas bien le sens de la phrase de la propriétaire de cette charmante boutique quand elle parla de se ''changer'' : métamorphose ? Illusion ? Magie élémentaire la transformant en un... Et bien un élémentaire ? Là, Arty était intrigué car il ne savait pas les Wendigowak si puissants dans le domaine de la magie. Remuant légèrement les oreilles, sa queue rentrée dans son pantalon frémissant légèrement, le loup se pencha un peu en avant sur le comptoir en observant de près Usolia. N'y tenant plus et toujours sans aucune arrière pensée, le loup demanda :

-Se changer ? Je comprend pas trop : tu te transforme en une autre bête ? Tu peut rapetisser ou grandir ? Tu peux m'expliquer ça plus en détail... Et aussi c'est qui le bonhomme 7 heure là ? Un croquemitaine ? Il n'a pas l'air bien effrayant vu son nom... Je parie que je peux faire plus peur que lui ah !

Ca sonnait comme de l'arrogance mais bon, Artyom pouvait sembler plus effrayant avec une nouvelle tenue qu'il s'était achetée pour une fête arrivant bientôt. Le déguisement était évidemment très semblable à son manteau actuel mais avec du faux sang le souillant, des coutures rafistolées et finalement ce masque... Ce masque d'épouvantail effrayant dont les yeux et le semblant de bouche brillaient d'une lumière fantomatique... Oh là là il allait en faire mourir de peur Séléné avec ça ! Enfin bon, Arty oublia les diverses farces et autres plaisanteries qu'il allait préparer pour écouter la petite créature... En s'attendant aussi bien malgré lui à une démonstration qui le surprendrait sans aucun doute !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Boutique parfumé[PV Arty]

Message  Usolia & Cronix le Sam 02 Nov 2013, 12:45

Elle le regarda avec un air semblable a celui d'une mère grondant un enfant malpoli.

- " Les bonhommes 7 heures sont dangereux. Si tu en vois un un jour, il te tuera. Ils tuent tout ceux qui croisent leur chemin. "

Et bien, elle semblait savoir de quoi elle parlait. Ces choses ne faisaient pas peur, quand on les décrivaient... Mais leur présence, leur façon de bouger, de s'approcher de vous, d'aspirer toute votre vie hors de votre corps... Ces monstres terrifiaient et chassaient les Wendigo depuis des générations. Même si leur nom pouvait sembler rigolo, ils n'en riaient jamais.

Enfin, Usolia n'était pas non plus quelqu'un de sombre. Elle n'allait pas en tenir rigueur à Artyom pour quelque chose qu'il ne pouvait tout simplement pas comprendre... Donc, autant balayer ce sujet, qui n'apporterait rien de bien intéressant. Passons plutôt a quelque chose de plus rigolo. Elle toussota légèrement, réfléchissant a comment expliquer cela.


- " Comme les humains nous chassent depuis longtemps, nous avons appris à nous... Transformer. On perd fourrure et autres trucs de Wendigo et on a l'air humain. C'est temporaire, mais sa peut être vachement pratique! Mais bon, sans ma fourrure, moi, j'me les gèle, donc... "

En plus, on lui avait conseiller de ne plus le faire en public... comme quoi, on pourrait se faire de fausses idées, la concernant!
avatar
Usolia & Cronix

Féminin
Messages : 117
Expérience : 89
Métier : Coureurs des Bois

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boutique parfumé[PV Arty]

Message  Invité le Lun 04 Nov 2013, 18:35

Artyom hocha la tête de gauche à droite en signe de compréhension quand il entendit le discours de la jeune créature à fourrure... Amusant quand même. Enfin il n'était pas là pour critiquer les croyances d'une autre race qu'il venait à peine de découvrir. Enfin, quand il croiserait un de ces bonhomme de 7 heures qu'il imaginait comme un grand homme sans visage en costume, il aviserait. En attendant, il se contenta d'agrandir son sourire de manière compréhensive. Renonçant à jouer de nouveau avec son couteau, le jeune homme se balada dans la pièce en étouffant sur son visage l'assaut d'une crampe d'estomac. La laissant passer, le loup sentit quand même au fond de lui que la douleur était moins forte qu'auparavant... Vraiment efficace les recettes naturelles hein ?

Enfin, ça ne voulait pas dire qu'il était guérit ou même qu'il pouvait se balader comme bon lui semblait en cabriolant comme un louveteau tout fou. D'ailleurs, il se demandait si la jeune femme avait deviné qu'il était métamorphe : serait-il bon de lui monter un dernier ''tour'' avant de partir ? Oh, elle adorerait sûrement mais il ne fallait peut-être pas exagérer avec ça. Enfin, la nature plus légère de son côté félin lui conseilla de se laisser aller à ce petit tour car c'était amusant et pas difficile pour lui, presque aussi que de respirer même ! Donc, il se pencha en avant pour poser son sachet de médicaments sur le comptoir et dit pour répondre à Usolia :

-C'est marrant tu vois, je sais faire un truc semblable moi aussi ! Tu vas voir, c'est assez impressionnant la première fois ! Ouvres grand les yeux petite chose...

Fermant les yeux et inspirant profondément, le loup se plongea dans l'état d'esprit l'aidant à la mutation et sentit sa silhouette changer, son corps se modifier à vive allure. Quand il rouvrit les yeux, il était plus proche du sol et à quatre pattes, sous sa forme de loup noir aux yeux bleus. Etant méthamorphe elle même, la petite créature à la fourrure très colorée devait apprécier ce point commun entre eux car elle le dévorait des yeux comme lors de son tour de magie. Souriant intérieurement, le jeune homme s'assit sur ses quatre pattes, regarda la propriétaire de la boutique et jappa bruyamment. Une fois sa pitrerie finie, l'animal ferma les yeux à nouveau et reprit forme humaine en étant tout habillée contrairement à sa comparse quand elle changeait d'apparence. S'époussetant et se raclant la gorge, le ranger dit à la Wendigowak sur un ton très amusé :

-Et voilà un autre de mes tours... Plutôt réussit non ? C'est un peu comme de la métamorphose en fait mais en plus complexe, ça me permet de garder mes vêtements. Je ne sais pas trop expliquer ça mais mon mentor, Khan, le pourrait peut-être lui... Enfin qui sait, si je lui en parle il pourrait améliorer ta transformation : tu aimerais ça ? Ce serait... Et bien une récompense supplémentaire pour les médicaments !

Reprenant le dit sachet en le soulevant devant son visage, le jeune garçon attendit la réponse de la créature : si elle acceptait, il conviendrait avec elle d'une date et pourrait dire qu'il en avait finit ici.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Boutique parfumé[PV Arty]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum