Seconde chance

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Seconde chance

Message  Crocs noirs le Mar 08 Oct 2013, 18:40

… Après qu’il n’y ait eu nul volontaire au premier round un seul des quatre perdants avait accepté de se voir offrir une seconde chance…Et c’était celle qui arrangeait le moins Crocs-Noirs, Sélèna Moonlight. En désespoir de cause le ruffian attendit quelques secondes pour savoir si l'exemple que montra la louve allait en motiver d'autres, mais ce ne fut pas le cas. Il fit alors ouvrir un portail par lequel les perdants refusant son offre devaient partir. Inutile de préciser qu'ils ne se firent pas priés pour retourner à leurs demeures, tout en devant s'estimer heureux de s'en être sortis vivant au vu de la brutalité des combats.

Une fois qu’il fut seul avec la louve, Crocs noirs s’avança vers elle. En soit il était quelque part soulagé qu’elle ait été défaite, mais devoir lui confier cette responsabilité ne lui plaisait guère, et il était d’ailleurs probable que le déplaisir que cela lui causait était une des raisons qui avait motivé la lycanthrope. Il pouvait d’ailleurs paraître imprudent qu’il se rapproche ainsi d’elle, mais malgré toute la rancœur qu’ils avaient mutuellement, il avait pris ses précautions... Puis une fois qu'il arriva en face d'eux il prit la parole d'une voix assez grave.

"Sélèna Moonlight… J’ai eu l’occasion de me renseigner à votre sujet depuis notre dernière rencontre mouvementé, mais nous aurons l’occasion d’en parler plus tard.Vous avez accepté mon offre et cette dernière n saurait souffrir de petites querelles...Alors en voilà les modalités, à commencer par une petite leçon d'histoire. Comme vous le savez peut être il y a dix ans un conflit a secoué le continent, il s'agit de la guerre de l'arcane. Ce conflit fut un des plus rapides qu'il ait été donné, ayant été conclu en environ deux mois, avec la défaite de la cité de Balmor et l'annihilation de tous ses habitants, au profit de la ville d'Astran et du clergé, montrant qu’une guerre ouverte à l’encontre de cette dernière ne donnerait que de piètres ésultats. Pourquoi cet affrontement ? Tout simplement parce que Balmor était une ville de magicien qui abritait de nombreuses créatures, ce que l'église voyait d'un mauvais œil. Conscient de l'opinion du clergé les mages invoquèrent de nombreux démons pour assurer leur protection. Ce fut une erreur qui enclencha l'engrenage de la guerre, la ville d'Astran, sa "voisine" la plus proche se sentit menacé et bien que non assujetti au clergé il fut assisté par ce dernier dans cette guerre, qui en plus d'être brève fut des plus meurtrière, entrainant l'extermination de la quasi-totalité des mages, mais également la perte de nombre des secret de la ville..."

Il marqua alors une pause, tant pour laisser le temps à la louve d’assimiler ce qu’il disait, que pour savourer la hargne qu’elle ne manquerait pas d’éprouver à l’évocation de cette écrasante victoire de l’humanité sur les monstres, bien que Balmor abritait également de nombreux humains…

"Mais certains d'entre eux dorment encore, ou sont encore actifs, en dépit de l'absence des mages... Or un d'entre eux est sur le point de se rompre. Il s'agit d'un rituel, j'ignore quelle était sa fonction exacte, mais selon les informations que j'ai récolté s'il venait à être rompu les conséquences en seraient ...Désastreuse. Or sans mages pour l'approvisionner en énergie depuis dix ans ce dit rituel se fait de moins en moins puissant. Vous le comprenez sans doute déjà, votre quête consistera à maintenir ce rituel... Cependant je doute que vous sachiez comment faire, contentez-vous donc de frapper le centre des symboles incantatoires avec ceci..."

Il lui tendit un bâton, un de ses artéfacts...Si on connaissait un tant soit peu le hors-la-loi, on se doutait aisément que la situation devait être grave pour qu'il accepte de se défaire d'un de ses objets de puissance.

"Ne tentait rien d'autre sur ce rituel, juste frappez le sol avec ce bâton... Pour la localisation des symboles cabalistiques, j'ai appris qu'ils se situaient dans ce que les mages nommés la salle du destin. Quelle était sa fonction ? Quelle est sa localisation exacte ? Je l'ignore, ce sera à vous le trouver. Cependant je vous préviens, j'ai déjà envoyé des hommes avant vous à ce sujet et si je fais appel à vous...C'est qu'ils ne sont pas revenus. Par ailleurs je ne connais rien des dangers qui vous attendent. La raison de cette ignorance est tout simplement que la zone autour de Balmor, dans un vaste périmètre, est sujette à des perturbations magiques, qui empêchent toutes communications télépathiques, ou téléportation vers l'extérieur... Hormis avec ceci, pour le second point."

Il tira un objet d'une de ses besaces et le lança à Sélèna. Il s'agissait d'une espèce d'encensoir doré, où luisaient quatre gemmes de couleurs différentes, rouges, vertes, bleu et jaune.

"Il s'agit d'une balise de téléportation...Cela permettra aux perdants à venir de vous rejoindre sans difficultés en dépit des perturbations, à condition bien sûr qu'ils acceptent la mission... Croyez-moi il vaut sans doute mieux que vous soyez le plus nombreux possibles et ne vous en faites pas, la récompense ne sera pas partagée en fonction du nombre de participants... Ah dernier conseil, cet objet s'ouvrira quand une personne sera en train d'être téléporté, éloignez-vous en de quelques mètres dans les secondes qui suivent, sans quoi il peut y avoir de malheureux incidents..."

Il s'éloigna alors de quelques pas, non par crainte, mais... C'était nécessaire pour la suite.

"Donc à cause des perturbations magique vous serez téléporté près du village de Place-morte... Je ne saurai trop vous conseiller d'y séjourner au moins une nuit. Ne serait-ce que pour vous reposer, mais également pour obtenir quelques informations sur les environs... Bien sûr vous pouvez faire fi de mon conseil, mais quoi qu'il en soit..."

Bien sûr il était au courant de détails qu'elle ignorait, mais il n'était pas nécessaire de distraire leur esprit avec plus de détails que nécessaire, au pire ils les découvriraient bien eux même...

"Il est temps pour vous de partir."

Il tapa alors dans sa main droite, où il avait saisi un petit objet, et alors s'ouvrit un portail juste derrière Sélèna qui, comme celui qui les avait amenés au tournoi, les happa sans qu'ils puissent résister. La raison pour laquelle Crocs noir s'était reculé... Et il lâcha un soupir alors qui revenait dans sa cache, s'assoir sur le siège autour duquel flottaient encore huit boules de cristal qui lui permettait de suivre la progression des quatre participants du tournoi encore en lice. Le succès de cette mission n'était pas obligatoire, mais préférable si le plus fort ne se montrait pas à la hauteur de ses espérances...

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

La louve fut téléportée plus ou moins abruptement sur une terre meuble couverte d'herbes. Les environs directs paraissaient plus ou moins accueillants. De tout côté s'étendait la plaine, mais au nord-est on pouvait apercevoir que la terre était calcinée, meurtrie, et à l'est et au sud il y avait deux routes. L'une, s'étirait jusqu'à l'horizon et rien n'indiquait où elle menait, l’autre par contre menait à un hameau, surtout visible de par la fumée qui montait des cheminées. Largués au milieu d'un pays dont ils ne servaient rien et avec des indications minimes le choix de la destination était laissé à Sélèna.
avatar
Crocs noirs

Masculin
Messages : 119
Expérience : 1170

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seconde chance

Message  Sélèna Moonlight le Mer 16 Oct 2013, 22:24

Vaincue... J'avais été battue. La banshee avait su me piéger. Au moins, mon honneur était sauf: ce n'était pas un misérable humain qui avait pris le dessus. Et quand les sbires de ce collectionneur m'informèrent qu'il avait une tâche à me confier, j'hésitais longuement avant de l'accepter. Certes, cela devait l'aider, mais j'aurais au moins le privilège d'un contact légèrement rapproché. Peut-être suffisant pour lui ôter la vie, et qui sait, peut-être également en tirer meilleur profit que lui.

Je pensais que nous serions plusieurs à avoir accepté cette offre, mais je me retrouvais seule face à lui. Enfin, seule personne physique : l'esprit sélène n'était pas si loin que ça, mais comme j'ignorais si ce Croc Noir avait un quelconque objet pour le détecter, je lui avais conseillé de ne pas être trop proche. Cependant, l'occasion d'attaquer l'humain était belle, mais il ne s'approcha pas assez pour que je puisse l'atteindre sans qu'il puisse réagir. C'était trop risqué... Réprimant un grognement devant cette occasion qui m’échappait et pas à l'évocation de cette défaite comme il aurait pu le penser - j'étais au courant de ceci et malgré la victoire des forces de leur Eglise, cela ne me faisait rien compte tenu des humains présents des deux côtés - j'écoutais son dialogue, attrapant au passage les différents objets qu'il m'envoya, tout d'abord un sceptre puis son encensoir qui était un artefact de téléportation.

Quand il recula, j'eu l'impression d'un piège qui se refermait autour de moi. Je fis un pas vers l'humain avant de me faire absorber par un autre de ses voiles magiques.


"Le fourbe..."

Je tentais de me repérer dans l'endroit où j'étais arrivé, mais il était totalement inconnu à mes yeux. Toutefois, avec la description qu'avait faite ce collectionneur arrogant, je su qu'elle était ma destination, d'abord à court terme puis à long terme. Tout d'abord, le hameau. Quelques renseignements n'étaient jamais superflus, d'autant plus que cela devrait laisser le temps à l'esprit lunaire de me rejoindre. J'ignorais combien de temps cela lui prendrait, mais il y parviendrait. Et je saurais ainsi où j'étais par rapport à mon point de départ... avant de me rappeler que comme j'ignorais d'où j'étais partie, je n'allais pas être bien plus renseignée. Empoignait le sceptre et glissant l'encensoir dans ma besace, je marchais vers le village.

Toutefois, avant d'arriver à proximité du village, je fis un bref repérage olfactif, et ce que je senti me hérissa le poil : des odeurs humaines. Et pas des odeurs résiduelles, des odeurs fraîches! Ce hameau était habité d'humains!! Enfin, pas entièrement : il y avait d'autres odeurs. Je n'étais pas familières avec ces autres odeurs, mais j'aurais dit qu'elles ne venaient pas de ce monde même si elles avaient une présence physique. Peut-être des démons. Je me dirigeais vers une des demeures où cette odeur était la plus forte, et surtout la plus lointaine des odeurs humaines. J'aperçu ainsi quelqu'un, probablement celui qui habitait ici. Et il n'était pas humain.


"Excusez moi... je suis un peu perdue, pourriez-vous m'aider?"

Même si cela n'était pas l'entière et exacte vérité, c'était tout de même vrai. Je passais juste sous silence les raisons qui m'avaient conduite ici, tout du moins avant d'en apprendre plus.
avatar
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seconde chance

Message  Crocs noirs le Mer 23 Oct 2013, 00:00

... Arborant une queue fourchues, des ailes membraneuse et des cornes il était un fait que la personne que venait d'accoster Sélèna n'était nullement un humain, et assurément un démon. Ce dernier était adossé contre la porte de sa demeure, une humble chaumière comme il y en avait de nombreuses de par le monde et dans ce village. Il paraissait attendre, et l'attente prit fin quand la lycanthrope l'aborde, un maigre sourire illuminant des traits qui trahissaient une relative jeunesse, même pour un infernal. Cependant, en premier lieu ,ce fut un rire un peu amusé qui répondit à la lycanthrope, avant d'être suivie par une voix, visiblement soulagée.

"Pas la peine de me mentir...Plus personne ne passe par place-morte depuis des années, et pour s'y perdre il faudrait être atteint d'une tare mentale, ce qui ne semble pas être votre cas. Le borgne, Crocs-noirs... Il m'a prévenu de l'arrivée possible de créatures. Vous avez bien fait de venir ici. Les lieux ne sont pas très accueillants, mais je sais que vous comptez vous rendre à Balmor, et j'aurai quelques conseils à vous prodiguer... Il est tout de même dommage que vous soyez seul. Enfin je suppose que c'est mieux que rien..."

Le démon parut alors distrait par quelque chose, son regard se tournant vers sa droite, obliquant vers le bas, un rictus amer remplaçant son sourire. Sélèna de par son affinité avec les esprits pouvaient peut être les percevoir, les esprits de ces enfants, à travers le village, qui semblaient chanter et jouer sans savoir conscience de leurs morts et dont un d’entre eux venaient de "s'accrocher" à la jambe de l’infernal, qui le vit...avant de se défaire de sa prise et, comme si de rien n'était, rentrer dans sa maison en invitant la louve à faire de même. L'intérieur de sa demeure ressemblait à l'antre d'un érudit , et l'ambiance qu'il y régnait ne laissait peser aucun doute sur le fait que le démon était doué d'aptitudes magiques.

"Ne faites pas attention aux décors... Quand tout les mages ont été tués lors de la guerre, les livres qu'ils avaient laissés dans ce village ont été réunis et c'est moi qui en ait hérités... Dont certains documents qui pourraient vous être forts utiles."

Il l'invita alors à s'asseoir à une table en bois vermoulu, pendant qu'il se dirigeait vers une des étagères, saisissant un large rouleau. Il revint ensuite à la table, assez large pour accueillir e'ample parchemin qu'il déroula sous les yeux de Sélèna, le plan d'une ville, Balmor.

"Si Crocs-noirs ne m'a pas menti votre objectif se trouve dans cette ville... J'ignore ce que vous devez y trouver, mais il m'a bien dit qu'il ignorait lui même où chercher. Je vous conseille donc de commencer vos fouilles dans la demeure du conseil, ceux qui dirigeaient la cité avant sa chute. Vous n'y trouverez peut être pas directement ce que vous recherchez mais peut être y aura t-il une piste, les mages y centralisaient toutes leurs connaissances."

Ce faisant il tapota du doigt sur le centre de la carte. Balmor avait été conçue sous la forme d'un cercle et la demeure du conseil était en son centre, ainsi quel e plus grand ses bâtiments ,bien qu'il y ne avait d'autres, assez conséquents, mais aucun qui ne soit appelé la salle du destin, du moins sur la carte. L'infernal l'enroula ensuite à nouveau avant de la tendre à la louve, la lui offrant.

"Vous en aurez sans doute besoin...Et soyez prudent les dangers seront ombreux, du moins une fois que vous aurez atteint votre destination. Pour cela dirigez vous vers l'Est, tant que possible et si vous devez faire un détour, éviter à tout prix le nord. Vous rapprocheriez de la "chute de l"arcane"...Et l’association de la mort et des énergies magiques qui ont déferlées durant cette batailles y ont attirés et évoquées des êtres qu'il ne vaut mieux pas évoquer. Goules charognardes, créatures rendues démentes par la magie... Je peux vous l'affirmer je m'y suis moi même rendu... Tout comme à Balmor elle même. Là bas les choses sont un peu différentes, la magie aussi a déformé la nature ,amis d'une manière différente,. Vous y rencontrerez principalement deux choses à ma connaissance. Premièrement des visions toutes droit venues du passé. La magie a en effet capturé les événement qui ont eu lieu lors de la chute de Balmor et les fait se rejouer sans cesse depuis ce jour. la seconde chose ce sont des...Espèces d'ombres invoquées par la magie. Matériel, malgré un légère transparence, une lame peut les tuer et elles possèdent des capacités similaires à des humains, du moins de ce que j'en ai vu. Le principal danger et u'elles imitent très bien les réminiscences magiques, s'agitant sans un bruit, adoptant des aptitudes effrayée ou guerrière pour mieux vous surprendre. Je sais que ça peut paraître superflue, mais... Soyez prudente."

Le démon détourna alors le regard, il semblait s'en vouloir... Peut être mentait il, ou plus simplement était ce parce qu'il culpabilisait de laisser aller seule cette louve au devant de pareils dangers...mais quoi qu'il en soit il se ressaisit et redressant la tête vers la lycanthrope conclut ses propos.

"Si vous avez besoin de vous reposer, n’hésitez pas à vous rendre à l'auberge. Les chambres ne sont plus occupées, mais maintenues propres malgré tout. Quant aux humains vous n’avez pas à vous en faire... Lors de la guerre nous avons partagé nos douleurs et ils font partie de ceux qui acceptent les non-humains... Mais si vous de votre côté vous deviez haïr les humains, je vous prierai d'éviter tout débordement. Merci d'avance. Enfin, avez vous des questions ?"


Dernière édition par Crocs noirs le Mar 05 Nov 2013, 18:30, édité 1 fois
avatar
Crocs noirs

Masculin
Messages : 119
Expérience : 1170

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seconde chance

Message  Sélèna Moonlight le Mar 29 Oct 2013, 20:33

Je haussais la tête quand il m'accusa de mentir, et plissa les yeux à l'évocation du nom du collectionneur humain. La première phrase était une insulte et la seconde quelque chose auquel je préférais ne pas y penser. Après un moment qu'il me semblait être d'hésitation, il m'invita chez lui. Sa demeure était simpliste, et les murs recouverts de livres probablement divers et variés. Et si je le croyais, c'était des livres de mages. De mages humains, avec leur écriture qui m'était incompréhensible.

Le démon en tira une carte, la carte d'une ville. Apparemment, la ville de Balmor, là où était mon objectif. J'essayais d'enregistrer autant d'informations que possible. Mais le démon ne me laissa pas le temps de tout lire, ce qui de toute manière ne me dérangea pas puisqu'il me tendit la carte. Je l'en remerciais avant de prendre le rouleau et de le glisser dans ma sacoche. La carte dépassait, mais ce n'était pas grave.

J'écoutais attentivement les différentes informations qu'il me donnait sur les différents dangers que je pourrais rencontrer. Principalement liés à la magie et à une magie corrompue par les événements qui se sont déroulés à cet endroit. La prudence serait de mise, et je devrais compter sur l'aide de l'esprit lunaire. C'était lui l'esprit le plus proche de la magie, et sa présence me serait indispensable, ne serait-ce que pour cela mais surtout pour me rassurer. Avec lui, je n'étais pas seule.

Je serrais les crocs quand il évoqua les humains, et je dû me résoudre à ne pas lui hurler dessus quand j'eu l'occasion de lui répondre.


"Tout d'abord, j'aimerais apporter une précision: je n'ai pas menti. Je suis effectivement perdue, dans le sens que j'ignore où je suis par rapport à mes repères. Vous pourrez m'accuser de beaucoup de choses: retorse, fourbe et manipulatrice par exemple, ça je l'admet. Mais le mensonge, non. En ce qui concerne votre invitation à l'auberge, je vais la décliner: même si j'ai besoin de repos, seuls les arbres ou les grottes me conviennent comme lieu de repos. C'est au sein des murs que je me sens seule. Avec les arbres, jamais. Et... cela évitera les débordements que vous craignez. Par respect pour vous, mais aussi parce qu'il semblerait que le temps soit compté pour faire ce que j'ai à faire dans les environs.

Enfin, je vous remercie de votre sollicitude. J'ai déjà beaucoup souffert par excès d'imprudence, j'ai su l'éviter. Et malgré les apparences, je ne suis jamais seule, même si mes compagnons ne sont pas les plus courants et les plus visible, leur influence est forte et puissante."


Je me concentrais brièvement pour essayer de détecter l'esprit sélène, mais je ne parvenais toujours pas à le sentir. Je devais être plus loin que je ne le pensais tout d'abord, mais j'étais confiante quand même. Au pire, je lui indiquerais ma position plus tard avant de rentrer dans la zone maudite.

"Des questions, j'en aurais une seule: ce village semble quand même bien loin de la bataille qui a eu lieu, et pourtant il suffit de vous regarder pour y voir une telle désolation pour ne pas être lié qu'uniquement à ce qu'il s'est passé ici. Alors pourquoi?"
avatar
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seconde chance

Message  Crocs noirs le Mer 06 Nov 2013, 15:23

Le démon sourit face aux précisions que donna la louve concernant le "mensonge". Au vu de 'image qu'elle donnait d'elle-même ce n'était clairement pas une sainte, mais au moins avait-il quelques principes moraux et même si dans l'affaire qui les concernait la seule chose qui lui importait été son efficacité, cela n'était pas pour lui déplaire que d'avoir affaire à une personne un tant soit peu franche, d'autant plus que même si elle se disait manipulatrice elle n'avait aucune raison d'essayer d'user de lui. Qui plus est sa conception de perdu était également des plus compréhensibles, il se doutait bien que le ruffian ne lui avait pas donné toute les informations dont elle pouvait bénéficier et l'avait envoyé ici de manière un peu brusque.

Il fit par contre une moue un peu déçue quand elle déclina son offre. Bien sûr elle avait des motifs compréhensibles, et au vu de la tension qui l'animait il était évident que la compagnie des humain lui déplaisait, mais il était rare d'avoir des voyageurs ici et l’infernal aurait bien aimé en apprendre plus sur le monde extérieur, un moyen d'échapper à la déprime ambiante. Il lui adressa ensuite un triste sourire quand elle parla de ses amis invisibles.

"Je vois bien de quoi vous parler, vous n'êtes pas la seule...Quant au lieu où vous pourriez vous reposer, notre pays est assez plat et donc nulle caverne ne sera sur votre route, néanmoins vous devriez effectivement pouvoir vous déplacer en grande partie dans les forêts, d'autant plus que la plus grande partie d'entre elle n'a que peu souffert des événements de la guerre."

Il espérait néanmoins pour elle que ses amis invisibles lui évoquaient un peu moins de souvenirs que les siens... Mais à peine songeait-il à cela que la louve par sa question ramena les fantômes du passé, mais heureusement ce fut seulement dans son esprit. Les esprits l'avaient laissé en paix, tant mieux, cela éviterait les pleurs qu'ils poussaient à chaque fois qu'était évoquée cette histoire en leur présence. Et lui-même lâcha un soupir las avant de s'asseoir, comme si un poids titanesque s'était abattu sur ses épaules.

"Il y a un chose dans les guerres que j'ai appris dans ces livres... C'est qu'un conflit de ce genre ne se règle pas seulement à travers des batailles. D'autres facteurs entrent en compte en plus de la stratégie et des forces en présence. La Logistique, le ravitaillement... Le moral… Tous mes livres datant d’avant la guerre je ne sais pas quelles furent les raisons exacts de ce qui suivit, mais sachez juste que ce village servait de refuge pour les non-combattants, aussi bien humains que démons, ou d’autres races. Les familles de ceux qui se battaient. Je ne sais comment l’armée adverse a su cela et ils ont envoyé des hommes assaillir le village… Nous étions protégés par des golems, mais finalement ils ont failli et rapidement la totalité du village a été pris en otage, pieds points et lié, homme comme femme, enfants comme vieillard… Et alors…Alors leur chef a ordonné le regroupement de tous les enfants sur la place du village, puis leur mise à mort ! Je me demande encore pourquoi il a fait cela, dans tous les récits historiques il est un fait qu’il est plus utile de garder la vie des non combattant pour faire pression que de les massacrer !"

L’infernal paraissait perturber par son propre récit. Il semblait avoir du mal à contenir se émotions, il n’y avait pourtant nul haine ou effroi, juste une tristesse immense, avec laquelle il vivait à chaque instant, amis qu’il était incapable de retenir alors qu’il racontait cette journée. S’efforçant à sécher ses larmes et à empêcher sa voix de trembler il reprit la parole, posant ses mains sur ses genoux et s’efforçant à soutenir le regard de son interlocutrice.

"Lui-même était blessé, incapable de le faire… Et ses hommes ont refusés, peut-être était-ce des pères de familles, ou encore qu’en dépit de la guerre il leur restait un soupçon de morale… Mais il y en eut, un, un seul, qui s’avança, avec deux lames en main…Et il a commencé le massacre. Les enfants au début ne comprenaient tout simplement pas, surtout les plus jeunes. Les autres tentaient de ramper, parfois même de se cacher sous les cadavres, des enfants qu’il avait tué, mais ça ne servait à rien. Il les a tués un à un, sans faire de distinctions entre humains, démons ou autre. De toute manière grâce à un sortilège tout le monde dans le village semblait humain. Les parents… Ils hurlaient, suppliaient, s’effondrant quand ils voyaient leurs enfants succomber jusqu’à ce que finalement vienne la résignation. A la fin aucun des adultes fait prisonniers ne fut tué, et il ne reste que deux enfants, un jeune garçon, qui tenait un nourrisson dans ses bras… Il les regarda, resta un instant devant eux… Puis partit, les laissant au milieu des cadavres des autres enfants…De leurs amis.. Je ne sais pas combien d'enfants il a tué exactement, plus de cent je crois. Tout cela alors qu’à son allure il était jeune, à peine adulte…"

A nouveau il se tut, croisant ses bras et les frottant, comme pour se raccrocher à la réalité, éviter de sombrer dans les ténèbres de ce jour de souffrance… Cependant le récit de l’horreur était terminé et de fait sa voix s’apaisa un peu, mais il restait un point douloureux à préciser…

"J’avais onze ans à l’époque… Le jeune garçon qui a survécu c’est moi… Je vivais avec ma mère ans une famille humaine, qui venait d’avoir une petite fille. Je la tenais dans mes bras lors de l’assaut et je ne l’ai pas lâché. Elle dormait même…Et comme pour échapper à l’horreur du carnage il lui a chanté une berceuse, même quand il s’est tenu devant moi, je continuais… Pour ne pas qu’elle se réveille et voie cette horreur, qu’elle meurt en paix… Et nous avons en fait tout deux survécus alors que tous les autres sont morts. Je ne sais pas pourquoi il nous a épargnés, mais la douleur de ceux qui reste est… Intense. C’est pour cela que hormis moi et cette jeune fille vous ne verrez presque aucune personne âgée entre dix et trente ans"


Il se pencha alors un peu, joignant ses mains sur la table, le dos vouté, mais son regard un peu plus clair, sa voix reprenant de l’assurance, et ne faisant plus qu’évoquer des faits de manière plus neutre.

"Suite à cela tous ceux qui ne vivaient pas au village l’ont quittés, sauf moi, espérant refaire leur vie, fuir ce passé. Mais les villageois eux sont restés, ils avaient été sous la tutelle de Balmor, allait ailleurs c’était vivre en paria et surtout… Quelques mois après les événements il s’est avéré que les âmes des enfants ne reposaient pas en paix, c’est moi qui l’ai découvert. Je ne sais pourquoi j’ai obtenu la faculté de voir les âmes des morts, du moins ceux de ce triste jour, et aujourd’hui encore ils restent. Contrairement à ce qu’il y a dans Balmor il ne s’agit pas de simples réminiscences. Ce sont d’esprits conscients qui peuvent sourire ou pleurer et je l’ai révélé aux villageois… Et il s’est avéré qu’un à un ils ont aussi développé cette faculté à force de les côtoyer et en souffrent, mais ils se refusent à abandonner une fois de plus leurs enfants … Tout comme moi. Je me suis dit des fois que ça serait plus simple pour moi de partir vivre dans un donjon, mais… Pour eux qui sont morts alors que j ‘ai survécu je considère que j’ai un devoir envers ces esprits, et ces habitants qui ont connu une des pires souffrance pour nous avoir dissimulé… Et puis…"


Un craquement se fit alors entendre, au niveau des escaliers, le démon tournant alors vivement la tête, sa mine abattue se muant en un léger sourire, alors que prenant appui avec sa main sur le mur, apparaissait une jeune enfant, âgée d’une dizaine d’année. Une humaine à n’en pas douter, vêtue d’une robe de toile assez légère. Elle avait de grands yeux vert et de cheveux dorées, mais ses jambes étaient malingres, et semblaient trembler en permanence.

"Raziel ? Ça ne va pas ? Je t’ai entendu sangloter..."

Sa voix était ténue, faible. L’enfant semblait assez affaiblie et sa question un peu effrontée, mais pourtant c’était toujours avec un sourire que le démon l’accueillait, lui parlant d’une voix des plus douces.

"Non…Ca va Rosaline… Je discute juste avec quelqu’un. Remonte dans ta chambre et reste allongée… Tu sais que je n’aime pas quand tu es dans les escaliers."

La petite fille hocha timidement la tête et obéit à l’infernale, disparaissant de leurs champs de vision… Avant que le démon reprenne la parole, se justifiant auprès de son interlocutrice, qui n’avait peut être pas appréciée cette intrusion.

"La fille que j’ai tenue dans mes bras… Elle ne connaît pas cette histoire, je la lui raconterai lorsque je serai sûre qu’elle n’en sortira pas trop marquée… Mais la vie ne lui a pourtant pas fait de cadeaux. Ses parents sont morts d’une maladie, et elle-même est victime d’une… Fragilité… Ses os sont plus cassants que du verre, elle peine à marcher et à vivre tout simplement. Si j’ai une raison égoïste de rester ici, c’est elle."

Il se rappela alors que son interlocutrice n’appréciait guère les humains, du moins c’est ce qu’il lui avait semblé, et il espérait ne pas l’avoir choqué avec cette scène… Et il s’en excusa, cherchant à conclure sur ce sujet.

"Désolé de m’être tant étendue sur le sujet, mais vous comprendrez que cette histoire est…Douloureuse à évoquer, et vous devez comprendre sans mal pourquoi ce village ne respire guère la joie de vivre… Dire qu’avant ce massacre est de se nommer Place-morte ce bourg s’appelait Place-gaie. Par ailleurs, puisque je vous ai tout révélés, j’aurai deux requêtes à vous faire, libre à vous d’accepter de les accomplir."


Il se releva alors, invitant la louve à faire de même, et s’approcha de la porte, sortant lui-même de la maison. Par là il n’invitait pas la louve à partir sur le champ, bien qu’il ne l’en empêcherait guère, mais il avait tout simplement besoin de se dégourdir un peu les jambes… Bien qu’un désir aussi simple paraissait étrange vu le son grave de sa voix.

"La première est liée aux informations que je vous ai donné… Je ne les ai pas recueillies moi-même, et je ne connais qu’une personne qui a visité Balmor, du moins ce qu’il en reste, et la chute de l’arcane tout en étant revenu sain et saufs. C’est ma mère… Il y a de cela un an elle est partie à nouveau pour Balmor, mais n’est pas revenue. Je n’ai pas d’espoir à son sujet, mais si vous trouvez un indice la concernant je vous serai gré de m’en informer par la suite… Quant à ma seconde demande… Eh bien j’ai perdu le désir de vengeance depuis longtemps, et j’ai appris que celui qui avait ordonné le massacre était mort, assassiné durant la guerre, mais au vu des images rémanentes qu’a vu ma mère dans Balmor elle était formelle. L’homme qui a commis lui-même le massacre a survécu à ce conflit. Mais ne pouvant quitter ce village je n’ai pas les moyens de savoir ce qu’il est devenu… Or à moins qu’il ait péri un tel être a forcément fait parler de lui alors… Je me demandais si vous aviez par hasard entendu des propos à son sujet. Vous le décrire précisément serait inutile, il a sans doute changé en dix ans, même son regard, mais je me souviens d’une chose, d’un nom… Engar…Ah et qui plus est au vu de son physique à l’époque je dirai qu’il devrait avoir un peu moins de trente ans maintenant. Cela, par hasard, vous dit-il quelque chose ?"

Cela pouvait paraître curieux qu’il veuille en apprendre plus sur le responsable de ses malheurs, tout en prétendant ne pas être animé par la hargne… Mais il était un fait que le démon était quelqu’un d’assez tempéré, en dépit de ce traumatisme, et qui souciait surtout de savoir et de comprendre. Or justement, cet homme qui avait tué les enfants de Balmor mais les avait laissé en vie, lui et Rosaline, était une énigme à ses yeux. Il conclut enfin sur un ton plus joyeux.

"Enfin… Que vous accédiez ou non à mes requêtes sachez que si vous avez un jour besoin d’aide, pour la tâche à venir ou quoi que ce soit d’autres n’hésitez pas à essayer de me contacter. Cela doit vous paraître un peu trop altruiste pour être honnête... Mais les risques que vous allez prendre me pousse à vous respecter… Et puis j’ai dû tellement vous embêter avec mon long récit déprimant que je dois bien vous rendre la pareille pour m’avoir écouté !"

Ce fut alors un large sourire qu’il lui adressa, avant que son regard ne se porte vers le ciel, les mains croisées derrière son dos. Cela pouvait paraître exagéré, mais en même temps pouvoir parler d’un tel malheur à quelqu’un qui y était étranger… Raziel n’en avait presque pas eu l’occasion depuis sa naissance et d’une certaine manière…Cela le soulageait d’un fardeau.

Enfin il considérait surtout que mal se comporter aurait été une injure envers tous ceux qui avaient péris il y a de cela dix ans, alors que lui avait eu la « chance » de survivre, peu importe la tristesse que cela lui procurait.
avatar
Crocs noirs

Masculin
Messages : 119
Expérience : 1170

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seconde chance

Message  Sélèna Moonlight le Jeu 14 Nov 2013, 21:22

J'écoutais le démon calmement, sans faire un seul commentaire sur l'irruption de sa "soeur". Elle dégageait une telle impression de fragilité que cela tenait du miracle qu'elle soit encore debout. Quand j'en eu l'explication, je compris mieux cette authentique fragilité. J'avais déjà pu voir les conséquences de cette maladie, même si ceux de ma race n'en étaient pas affectés. Combiné au fait qu'elle semblait accepter pleinement son frère adoptif, pourtant en rien humain, me laissa songeuse. Et c'était le cas de tous les habitants ici, unis par une même tragédie. Démons et humains, voués à se haïr mutuellement, qui parvenaient à cohabiter pleinement ici... Je gardais cette information en mémoire le temps d'apprendre tout ce que le démon avait à me dire, et je le suivit dehors quand il m'énonça ses requêtes. Si la première n'était qu'une demande sur ce qui allait suivre, je ne pût m'empêcher un grognement quand j'entendis le nom du coupable: Engar.

"Engar.... Je connais ce nom en effet. Un humain possédant en lui l'âme d'un démon. Et beaucoup plus actif et maléfique que vous. La dernière fois que j'ai entendu parler de lui, il s'était rendu coupable du pire des crimes envers une femme. Si vous voulez avoir plus d'informations à son sujet, je crains de ne pas pouvoir vous renseigner sans mettre de côté mes sentiments à son égard personnel."

Je repris un ton plus calme pour l'informer du reste de ce que j'avais à dire.

"En ce qui concerne votre première requête, je reviendrais vous voir pour vous dire ce que j'ai pu trouver au sujet de votre mère, ne serait-ce que pour vous remercier tous deux de ces renseignements. Et pour vous empêcher de subir une douleur supplémentaire en restant dans l'inconnu."

Je tournais la tête vers la cime des nuages: je venais de percevoir très brièvement l'appel spirituel de mon compagnon sélène. Il arriverait enfin d'ici quelques minutes, et j'ignorais totalement la distance qu'il avait pu parcourir pour me retrouver, et il lui serait difficile de me la communiquer: quand il le fallait, il prenait des chemins que lui seul pouvait arpenter et qui étaient indescriptibles pour nous autres, êtres physiques. Je me tournais vers le démon, Raziel si j'avais bien retenu son nom.

"Avant que mon compagnon de voyage n'arrive, j'aimerais vous rassurer sur le fait que ce n'est pas vous, ni même le village et ses habitants qui m'ont fait refuser votre offre. Mais comme je l'ai dit, je me sens seule entre quatre murs, et même prisonnière. Comme vous ne pouvez pas quitter ce village pour vos raison, rester plus de quelques heures sans voir le ciel ou sentir le vent sur moi m'est insupportable. Quand aux risques que je prend, je n'ai hélas plus le choix si je veux pouvoir rentrer chez moi. Je fais juste ce que j'ai à faire, je n'ai encore rien fait pour mériter votre respect. Ce n'est uniquement que quand je reviendrais que je le mériterais. Et pour honorer cette promesse, je reviendrais.

Je vais préparer mon voyage vers cette ville, Balmor. Je resterais à proximité, dans les arbres, cette nuit. Si vous avez quelque chose à me dire avant mon départ, appelez moi et je viendrais. J'ai appris votre nom grâce à votre sœur, laissez moi vous apprendre le mien. Je m'appelle Sélèna."


Je pris congé de lui, et j'allais dans les bois. Je n'eu à attendre que quelques instants supplémentaires pour que l'esprit sélène ne me retrouve. Et hélas, comme je le présentais, il avait du utiliser ses chemins spirituels. Il était par conséquent incapable de me renseigner d'avantage sur ma position initiale, si ce n'est que c'était loin.
Avant de me préparer à prendre du repos, je me tournais vers le village. Je comprenais leur souffrance, elle faisait écho avec la mienne. Je ne pouvais pas les haïr, cela m'était impossible, quelques en soient les habitants. Finalement, peut-être qu'une poignée d'humain méritait bien la compassion.
avatar
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seconde chance

Message  Crocs noirs le Jeu 21 Nov 2013, 08:01

Ce fut sans broncher que l’infernal entendit la réponse de Sélèna concernant le responsable de son malheur. Pourquoi l'aurait il fait ? Après tout cette fois elle ne faisait que répondre à ses questions, et lui ne faisait qu'en savoir un peu plus, comme il l'avait toujours désiré. Enfin, à vrai dire c'était peu de choses que d’apprendre qu'il avait persisté dans les exactions atroces et qu'en cela il était peut être guidé par un de ses néfastes congénères, mais c'était déjà cela, et finalement la louve lui arracha un sourire, qui s’agrandit un peu plus quand elle accepta de lui communiquer toute nouvelle qu'elle aurait de sa mère. Ainsi alors qu'ils regardaient tout deux les nuage, il laissa échapper un faible.

"Merci..."

Sans doute l'avait elle entendue, mais pourtant il s'était efforcée de la chuchoter, afin de ne pas l'interrompre, car il se doutait qu'elle n'en avait pas fini avec ses dires. Hypothèse confirmée par sa nouvelle prise de parole, qui fit persister le sourire du démon. Cep oint de vue il le comprenait et le respectait ,et sans doute était il moins dérangé que cela soit causé par cela que par une haine inconsidéré des humains. Enfin, de manière un peu triste, c'était en vain qu'elle évitait cette captivité, car elle ne semblait pas avoir d choix dans cette mission, pour revenir chez elle ne pouvait que l'accomplir, un sort peu enviable, et rien que pour cela ,et en dépit de ses propos, elle méritait le respect du démon, qui cependant n'insista guère là-dessus, par convenance.

Enfin elle conclut en lui offrant la possibilité de venir la voir au cas où des détails seraient encore à régler cette nuit, et surtout elle se présenta. Ce qui surpris quelque peu le démon. Si elle avait découvert son nom c'était par un incident, rien ne l'obilgeait à faire de même ! Donc.... Non...elle lui avait dit vrai, elle n'était pas une menteuse...Et ce fut sur cette pensée que Raziel à son tour la parole, se préparant à la séparation.

"Je comprends bien alors les raisons du choix de votre habitat... Ah si vous étiez allé à Balmor quelques années plus tôt, vous vous seriez bien entendu avec un de ses membres du conseil, en harmonie totale avec la nature, il ne venait selon certain textes à Balmor que pour les affaires importantes. Détail intéressant, il n'a pas participé aux derniers combats de la guerre et de fait il est le seul membre du conseil qui est encore peut être en vie. Quant à cette nuit, je ne pense pas vous importuner, même si je devais avoir de problèmes, vous avez votre mission et moi ma tâche. La seule raison pour laquelle je vous dérangerai serait si j’avais oublié de vous dire quelque chose, or ce n'est nullement le cas."


Il alla alors s'installer sur un banc près du pas de la maison, décidé visiblement à y rester quelques temps, même avec le départ de la louve, son regard s’abîmant à nouveau dans le lointain.

"Ah et un dernier détail...A votre évocation du personnage d'Engar j'ai cru comprendre que vous ne l’appréciez guère. Alors, sachez ceci. Pour ma part ça fait longtemps que j'ai délaissé l'idée d'une vengeance, alors si vous voulez lui faire payer pour quelques acte qu'il ait commis, n'ayez pas à vous préoccuper de ce qu'il a fait ici... Je ne suis pas homme à réjouir du trépas, mais le sien ne m'attristera nullement..."


...Peu après la lycanthrope s'éloigna, comme elle l'avait dit, en direction de la foret, laissant l’infernal seul...Du moins c'était ce qu'il paraissait être, mais Raziel n'était pas dupe, il savait bien que ça ne serait pas le cas longtemps, et comme pour confirmer ses propos, une silhouette, sembla se détacher des ombres de sa maison . Il devait être arrivé, après le départ de Sélèna, peut être même avant, mais si ça avait été le cas   lavait été, par un quelconque procédé, imperceptible. L'infernal n'avait aucun mal à le reconnaître, même du coin de l’œil. Crocs-noirs, l'homme qui lui avait demandé d'aider tant que possible tout étranger qui viendrait ici.  Cependant, tout altruiste qu'il était, Raziel n'aurait pas aidé un individu aussi louche sans lui demander quelques compensation, ce qu'il avait caché à Sélèna et avait été la source de ses hésitation quand ces dernières n'étaient pas dues à l'amertume de ses souvenirs, et c'est justement le sujet du paiement qu'il aborda.

"Que faites vous ici ? J'ai fais tout ce que vous avez voulu que je fasse, et j'ai même tu le fait que vous m'aviez fait une offre, comme vous me l'aviez demandé. Maintenant...Faites ce que vous m'avez promis en échange de ce service ! Usez de vos artefacts pour libérer les âmes des  enfants ! Guérissez Rosaline de sa maladie !"

L'homme ne dit pas un mot, en s'approchant de lui, finissant simplement par s'installer à ses cotés sur le banc, les mains jointes. Cet homme inquiétait sincèrement l'infernal. Il se doutait qu'il n'était pas ordinaire, que ce soit dans ses traits, dont la sévérité était accru par cet œil perdu qu'il dissimulait, où son attitude qui était elle des hommes d'actions... Puis le verdict tomba d'une voix neutre, mais qui frappa violemment Raziel.

"Pas maintenant. Selon notre accord je ne ferai cela qu'une fois qu'elle aura accomplie sa tache, et pas avant..."


A cet instant, tout intellectuel qu'il était, le démon faillit frapper l'humain, une intention que ce dernier sembla comme percevoir, son regard se faisant un peu plus sévère en fixant son interlocuteur, qui sut s'apaiser rapidement.

"Pourquoi cela ?"

"Car si elle échoue, d'autres personnes viendront dans votre village, et j'aurai besoin que vous les prépariez tout autant qu'elle."


"Vous n'avez pas besoin de me faire chanter pour cela. Je ne laisserai pas des individus, même des étrangers, allait au devant du danger sans qu’ils sachent au moins ce qui les menace."

"C'est un risque que je ne peux pas prendre..."

Il se releva alors, comme prêt à partir après cet court entretien avec l'infernal, disant d'une voix un peu plus douce.

"Tu as fais du très bon travail Raziel, le moment venu je ne l'oublierai pas."

Le démon redresse un peu la tête, fixant cet homme étrange, à l'attitude toujours aussi curieuse depuis qu'il l’avait rencontre pour la première fois, il y à de cela des mois.

"Pourquoi ne le faites vous pas vous même ?"

"J'aimerai bien, mais c'est un combat que je ne peux pas mener..."


"Je comprends..."


Lui même avait des temps d'affrontements qu'ils ne pouvaient faire par lui même, comme retrouver sa mère.. Il était mal placé dan le fond pour blâmer l'humain à qui il parlait, il ne valait guère mieux à faire appel aux autres pour l'aider... Pourtant, malgré lui,  l'hypothèse que son interlocuteur le trompe depuis le début s’insinua dans son esprit, et tout aussi pacifique qu'il était, il demeurait un démon et, de manière amplement perceptible, l'énergie noire suinta de son corps, rendant l’atmosphère lourde, menaçante.

"Mais avisez vous de me tromper... Et je jure que par tout les moyens je vous ferai payer votre dû...Et vous savez pourquoi je préfère vous chassez plutôt que de traquer Engar , tout simplement parce que j'ai quelque chose à gagner avec vous, en dehors de la simple vengeance..."

Crocs-noirs hocha doucement la tête, il comprenait bien ce que voulait dire l'infernal, mais il n'avait pas l'intention de le tromper. Après tout il se qualifiait lui même avant tout comme un « marchand » or si un marchand pouvait moduler les règles d'un contrat de manière à ce qu'elles lui conviennent, il était or de question qu'il les brise une fois ses termes signées... Mais ce fut sans un mot de plus qu'il disparut, laissant le démon seul dans sa contemplation...

Cette dernière ne dura guère, Raziel rentrant finalement, et montant sans plus tarder à l'étage, où il vit avec un sourire, Rosaline étendue dans son lit. Elle paraissait s'ennuyer, et cela était compréhensible. Depuis des années ce lit était presque la seule chose qu'elle ait connue.

"Grand frère ? … Qu'est ce qui s'est passé ? J'ai senti ton  aura qui fait peur... Tu sais que je n’aime pas quand tu fais ça."

Elle paraissait sincèrement inquiète, mais Raziel ne put s’empêcher un léger sourire ne constatant qu'elle le sermonnait de la même manière qu'il l’avait fait dans les escaliers. Cependant elle avait raison, malgré toute sa bonté, l'énergie qu'il dégageait, s’il n'y prenait pas garde, était maléfique, et la seule fois où il l'avait laissé entièrement s'éveiller, Rosaline avait faillit en payer le prix, alors il était normal qu'elle en soit inquiète, en dépit de tout ce temps passé avec le démon. Ce dernier s'assit délicatement sur le lit, lui caressant doucement les cheveux.

"Ca va aller ne t'en fais pas Rosaline... Je...Me suis juste un peu laissé emporter.... Par un petit secret."

les yeux de la jeune fille s’ouvrirent alors en grand et elle se redressa alors aussi raidement que sa constitution le lui permettait.

"Un secret ? Tu ne m'en as jamais fait ! Tu me le dis ?"


"Non...Car celui là est pour toi, et si je me suis énervé c'est justement parce que quelqu'un a voulu l’abîmer. Ne t'en fais pas....Tu le sauras le moment venu."

Bien que boudant un peu, Rosaline sembla accepter. Alors il serra avec tendresse  la jeune humaine dans ses bras, retenant des larmes d'espoir et d’angoisse mêlés, priant plus que jamais que Sélèna réussisse sa mission.

--------------------------------------------------

Comme Raziel l'avait dit à Sélèna ,elle ne fut nullement inquiété, que ce soit pour se rendre dan la foret, ou durant son séjour dans cette dernière. La flore et la faune était tout ce qu'il y avait de plus naturel, la guerre ne semblant nullement avoir laissé son empreinte ici, ce qui était logique, les escarmouches forestières, n'ayant presque jamais eu lieu durant le conflit. Ainsi Sélèna n'était nullement menacé, enfin en dehors des dangers que comportait habituellement la nature. Cela correspondait ainsi à ce que Raziel avait dit, et il  était probable que cela soit ainsi durant la majeure e partie du voyage, les choses allant se corser seulement quand Sélèna s'approcherait de Balmor..Cependant contrairement à ce que Raziel lui avait dit, quelqu'un vint la déranger, Elle avait marché le long des bois jusqu'à entrapercevoir la louve, et encore elle n'était pas certaine que c'était elle, pourtant elle l'appela, d'une voix affaiblie, mais audible.

"Madame louve...J'ai quelque chose pour vous..."

Il s'agissait de Rosaline ,chaudement vêtue pour résister à la froideur de la nuit, qui s'aidait d'un bâton de marche pour avancer en dépit de ses jambes fragiles, et surtout éviter les obstacles qu'il lui auraient provoqué une chute inévitablement fatal au vu de sa condition. Pourtant malgré sa faiblesse elle avait trouvé le courage de sortir de la maison, probablement à l'insu de Raziel, afin d'aller voir cette presque inconnue, qu'elle appela encore.
avatar
Crocs noirs

Masculin
Messages : 119
Expérience : 1170

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seconde chance

Message  Sélèna Moonlight le Lun 02 Déc 2013, 23:57

Je réfléchissais aux paroles du démon, Raziel, qu'une fois que j'étais seule au sein de la forêt. Je pensais surtout aux nombreux dangers qui devaient m'attendre une fois la limite des terres saines franchies. En posant ma main sur un des troncs, je sentis l'angoisse de son être: même si elle avait eu lieu il y a des années, c'était encore trop proche pour leur rythme. Leurs propos étaient encore confus quand ils parlaient de ceci, et tout ce que je parvins à récupérer de leur part fut que les événements furent violent, et débordant de magie. Rien de bien nouveau en somme. Je les laissais à leur sommeil en faisant l'inventaire de ce que j'avais à ma disposition: mes fioles de poisons qui seront probablement peu efficace contre des êtres fantomatiques, trois fioles vides, mon kriss et les deux objets de Croc Noir sans doute inutile en dehors de leurs fonctions propres. C'était bien maigre, mais j'avais eu à affronter des situations délicates avec encore moins que ça.

Tout d'abord, j'entrepris d'utiliser les fioles que j'avais vidé durant le tournoi. J'utilisais quelques feuilles mortes pour les nettoyer autant que possible des traces résiduelles de poison, puis je me concentrais. Prononçant quelques paroles simples, je m'entaillais la paume pour faire couler mon sang dans les récipients. Les mots étaient là pour que le pouvoir de mon sang s'affaiblisse le moins possible en dehors de mon corps. J'utilisais rarement cette méthode, car en plus d'obtenir des résultats moins efficace, je devais veiller fortement sur ces fioles: quelqu'un pouvant utiliser la magie du sang pouvait très bien prendre l'ascendance sur moi avec. Mais j'aurais sans doute besoin de toutes les précautions possible face à ce qui m'attendait.

Je dû faire une seconde entaille pour finir de remplir la troisième et dernière fiole, quand j'entendis un bruit de pas derrière moi. Calmement, je rangeais mes affaires et tendit l'oreille. Je finis par entendre un appel faible, à mon intention. "Madame louve"... C'était bien la première fois que l'on m'appelait ainsi et à plus forte raison une humaine, car je reconnu la voix: c'était Rosaline. Je me levais en me retournant pour la voir, marcher très lentement, en prenant d'immenses précautions. Cela pouvait se comprendre avec sa maladie, mais si elle était là, cela voulait dire que le démon n'était pas au courant, ou alors il n'avait aucune réelle considération pour elle malgré ce qu'il disait. J'optais pour la première solution. Je m'approchais doucement, l'incitant à ne pas faire un pas de plus. Se faisant, je pu mieux voir la jeune fille. Petite, pâle, et fragile. Tellement fragile que même un louveteau sans expérience comprendrait qu'elle est une cible facile.


"Tu es bien imprudente de venir ici. Qu'as-tu donc de si important à me dire pour prendre autant de risques dans le dos de ton frère?"

Je ne lui avais pas parlé méchamment, mais il y avait cependant un ton de reproche dans ma première phrase. Le moindre accident pouvait la tuer, et il y avait d'innombrables sources de danger autour d'elle, à commencer par moi-même. Il serait si facile de la tuer en faisant passer cela pour un accident sans même avoir besoin de la toucher. Pourtant, je savais bien que je ne le ferais pas. Du moins, pas dans l'immédiat.
avatar
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seconde chance

Message  Crocs noirs le Mer 04 Déc 2013, 21:28

Malgré la tenue chaude qui la couvrait, les traits de Rosaline étaient encore parfaitement visible et de fait il était aisé pour Sélèna de la voir d'abord ravi d'avoir attirée la lycanthrope aussi rapidement, puis confuse quand elle lui fit une remarque quant à son imprudence et son frère... Cependant aussi jeune et fragile qu'elle était, la jeune fille était déterminée à mener à bien ce pourquoi elle était venue, de fait il lui fallut un temps étonnamment court pour une enfant de son âge pour se remettre de sa gêne, redressant son visage et effaçant tant que possible le rouge qui lui était venue aux joues pour fixer avec une volonté infantile son interlocutrice et s'adresser à elle, toujours de cette même voix frêle en dépit de ses efforts.

"Si vous étiez méchante vous n'auriez pas été avec mon frère, si vous avez parlé avec lui c'est que vous êtes gentille... Donc ça n'était pas si imprudent que ça non ?"

Elle semblait totalement faire fi de sa fragilité, mais çà vrai dire ayant vécu avec toute sa vie il était probable qu'elle n'y fasse même plu attention, bien qu'elle en ait parfaitement conscience, en témoignait le bâton sur lequel elle s'appuyait... Cependant elle relâcha ce dernier d'une main afin de fouiller dans une poche cousue sur sa tunique, et ressortir son poing, visiblement serrée sur un petit objet.

"Quant à mon frère... Ce n'est pas la première fois que je lui mens. Je n'aime pas, mais c'est maman qui me l'a demandé avant de partir pour Balmor. Elle a trouvé quelque chose dans la ville, elle a dit que c'était une espèce de clé. C'était avant qu’elle ne revienne pas. D’habitude elle dit tout à Raziel, mais là c'est à moi qu'elle en a parlé... Elle m'avait dit de ne pas en parler à Raziel, sinon il allait aussi partir et... Et je ne veux pas qu'il parte, surtout s'il ne revient pas comme maman ! Elle m'avait aussi dit de le donner à la première personne qui irait à Balmor et qui me semblait gentille..."

A la manière dont elle parlait de sa maman, il ne faisait aucun doute qu'il s'agissait en vérité de a mère du démon. Elle ouvrit alors le poing, dévoilant un petit cristal à l'éclat bleuté. De ce dernier jaillissait des énergies magiques ténues et ancienne, et le matériau avait conservé des odeurs d'un autre âge. De par la fraîcheur de la nuit, la petite main de l'enfant tremblait doucement, mais pour autant elle veillait bien à ce qu'il n'arrive rien au cristal.

"Je ne sais pas à quoi il sert, mais maman en avait un autre sur elle."

Elle attendait simplement que la louve prenne le cristal, un tendre sourire aux lèvres, visiblement nullement effrayée par l'allure bestiale de son interlocutrice...et à ce sujet la petite fille fit une remarque prononcée de manière innocente.

"... Dans les histoires que me raconte Raziel les loups mangent les petites filles, mais... Vous êtes différentes non ?"

Elle afficha un petit sourire amusée. Elie ne voulait nullement provoquée la louve, juste peut être l'amuser un peu pour la remercier d'avoir bien voulu l'écouter... Puis alors une voix se fit entendre, perçant les ténèbres,  une voix inquiète qui appelait un nom... Raziel qui cherchait Rosaline, qui alors sursauta, paraissant surpris.

"Je pensais pas qu'il allait se réveiller . Je vais devoir partir Séléna ! Au revoir... Ah et... Je me rends compte...C'est un peu méchant de vous donner le cristal et vous laisse aller à la ville parce que je crains que mon frère ne revienne pas, mais j'espère tout autant que vous reviendrez madame louve. Que ce soit avec maman ou non..."

Et sur ces propos elle tourna sans crainte le dos à Séléna, se dirigeant lentement vers le village, visiblement nullement inquiété par les cris de son frère. Au contraire elle semblait plutôt heureuse et insouciante. Elle avait fini ce qu'elle devait faire, et cela la soulageait.

Spoiler:
Désolé pour la petite taille de cette rép et peut être le sentiment de lenteur qu'à pu donner l'intervention de Rosaline, mais...C'était juste pour te récompenser de tes choix fait dans le village. Après à toi de continuer sur cette lancée. Tu peux bien sûr faire ce que tu veux vis à vis de Rosaline, mais si ce n'est rien de majeur tu peux aussi faire une ellipse dans ton post pour évoquer comment Séléna voyage etc.
avatar
Crocs noirs

Masculin
Messages : 119
Expérience : 1170

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seconde chance

Message  Sélèna Moonlight le Dim 12 Jan 2014, 15:26

J'écoutais attentivement Rosaline, le secret qu'elle partageait avec sa mère adoptive à l'égard de son frère et le cristal aux allures de clef qu'elle me confia. Mais avant que je ne puisse répondre quoi que ce soit, la voix de Raziel se fit entendre et Rosaline s'éloigna de moi, ignorant le danger que je représentais. A ce moment plus encore qu'avant, j'avais parfaitement l'occasion d'agir innocement pour lui provoquer un accident fatal de telle sorte qu'elle puisse croire elle-même que je n'y étais pour rien. Mais je la regardais partir sans bouger, sous le regard de mon esprit jusqu'à ce qu'elle disparaisse de mon champ de vision.

Je serrais alors le cristal dans ma main pour le mettre dans ma besace, en compagnie du reste de mes possessions pour cette mission.


"Tu te trompe... Je suis pire que les autres, je ne me contente pas des petites filles."

Je retournais dans mon coin pour dormir. Les prochains jours risquaient d'être longs, et je me devais d'être en pleine forme.

***************************

Rien n'avait perturbé mon repos et j'avais pris la route vers la zone maudite. La différence entre les deux zones était brutale et immanquable. C'était comme si je venais de franchir une frontière brutale entre deux mondes. Cet endroit n'était pas sans me rappeler les terres d'Overlord, de par le danger omniprésent qui s'y ressentait. J'étais sur mes gardes, attentive au moindre bruit. Sur la route, je cherchais un quelconque indice sur le voyage de la mère de Raziel, mais rien n'indiquait un passage récent. Soit elle avait pris un autre chemin, soit les traces étaient effacées d'une quelconque manière. Mais plus encore que tout cela, je voulais éviter les dangers et les irrégularités du terrain qui me mettrait dans une zone dangereuse, n'hésitant pas à faire de léger détours pour éviter de telles zones en suivant les instructions du démon.

Malgré le fait que je ne le connaissais pas, j'avais décidé de lui faire confiance. Après tout, il n'avait aucune raison de vouloir me mentir. Toutefois, de telles précautions n'étaient pas sans conséquences sur la durée de mon voyage, et le soleil était sur le déclin quand j'arrivais en vue des ruines de la ville. J'entrerais dans l'enceinte au moment du crépuscule si je ne rencontrais pas de problème d'ici là, ce dont j'étais loin, très loin d'être sûre.
Je raffermis ma prise sur le bâton donné par Croc Noir, je vérifiais une énième fois le contenu de ma sacoche, puis je repris ma marche, accompagné par l'esprit sélène. Jamais je n'avais autant apprécié sa présence, mais j'étais parfaitement seule en dehors de lui.
avatar
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seconde chance

Message  Crocs noirs le Lun 20 Jan 2014, 12:15

Marqués par l'énergie magique qu'avaient déchainée les défenseurs de Balmor, la ville, mais aussi ses alentours s'en étaient retrouvés profondément affectés. La flore qui y poussait semblait difforme et la terre elle-même était craquelée en de nombreux endroit, comme si un tremblement de terre venait de la meurtrir, quant à la faune elle semblait tout simplement absente... Mais plus frappant encore pour Sélèna devait être l'absence totale d'esprits de la nature. Ces derniers en effet avaient soit été détruit par le déchainement magique, soit avaient fuis ce territoire pour lequel ils ne pouvaient plus rien faire. Par ailleurs alors qu'elle approchait de la ville elle pouvait voir de plus en plus de traces des combats  et des préparatifs qui avaient été laissées sur place. Tout d'abord elle put voir des fragments d'armes de sièges détruits, des pièces armures que le temps n'avaient pas finis de consumer jonchaient la terre dans laquelle on pouvait encore voir les traces qu'avaient laissés l'installation d'un campement, celui des assaillants...

Mais cela n'était rien encore en comparaison avec ce qui l'attendait  au-delà de ce dernier. Après avoir franchi cette zone, en s'approchant des murailles elle put alors se rendre à l'emplacement où le combat avait commencé. Sur ce dernier la terre était à nue, du moins à peu près. Les brins d'herbe avaient été remplacées par des fragments d'armes brisées, les racines jaillissant de la terre par les squelettes des combattants de jadis qui n'avait pas été récupérés, et s'avérait étrangement bien conservé, et dont les quelques fragments de chairs restants étaient la proie de corbeaux qui devaient être parmi les rares animaux à pouvoir survivre en ces lieux. Il était par ailleurs  à noter que ces corps avaient conservés les vestiges de leurs équipements, trahissant le fait que nul pillard n’avait tentait de s’approprier leur bien, ou tout du moins y était parvenu. La vision offerte à Sélèna était déjà un aperçu de ce qu'avait pu être ce  conflit, un reflet de désolation et de mort... Mais cela dû lui être biens moins parlants que les images qui commencèrent à se former.

Elle put voir ça et là des hommes en armes, du paysan au chevalier, s'élançait à l'assaut des murailles. Le moindre de leurs traits, le moindre détail de leurs armures avait été restitués par la magie, ainsi la lycanthrope ne pouvait irien manquer de la hargne ou de l'effroi qui les avait alors à animer. Au terme de quelques pas ces visions disparaissaient remplacées par d'autres à d'autres endroits, parfois même Sélèna put elle voir le trépas d'un homme frappé par une flèche ou un sortilège qui ne devenait visible qu'au moment de l'impact, s'effondra alors au sol, se confondant avec les squelettes jonchant le sol lorsque leurs corps n'avaient pas été récupérés par leurs congénères.

Si son regard se portait sur les remparts morcelés il arrivait parfois que de cet éclat bleutée légèrement transparent caractéristique à ces images produites par la mur elles puissent avoir un aperçu de ce qu'ils avaient été autrefois ainsi que l'agitation des défenseurs sur les remparts, ces derniers semblant des fois simplement agir pour empêcher l'avancée ennemi , ou s'agitant avec une violence qui trahissait l'affrontement, reproduisant l'instant où les forces d'Auran avaient pris pieds sur le rempart.

Ce dernier, bien que des plus endommagé, avait été à son époque une des murailles les plus hautes et les plus solides qui soit et de fait représenter un véritable obstacle pour la lycanthrope. Néanmoins, d'où elle était venue, elle put aisément voir une porte grande ouverte donnant sur l'intérieure de la ville. Les deux battants étaient étrangement bien conservés, dans le bois les composant comme dans leurs armatures de métal, trahissant le fait que la porte n'avait pas été ouverte par la force. Quoi qu'il en soit c'était une voie offerte par Sélèna... Mais alors qu'elle en approcherait un râle rauque se fit entendre non loin d'elle.

Mais il ne s'agissait nullement d'une de ces ombres dont lui avait parlé Raziel. A plusieurs mètres sur sa droite, s'extirpant d'une pile d'ossement qui n'avaient probablement pas été causées par les aléas du combat, une goule s'avança vers la lycanthrope. Bien éloigné de ce qu'était le banneret Theorem, cette créature n'avait d'allégeance à aucune divinité et c'était à peine si elle était douée de raison. Chose qui se reflétait dans son physique, Doté d'une peau blafarde son corps  était émacié et dominé de deux têtes Sélèna.  Dotée de membres démesurés se terminant en de longues griffes, elle avançait vers quatre pattes vers cette intruse sur son territoire. De tels êtres étaient des créatures vives, mais fragiles et manquant de forces, ce qui les avait logiquement amenés à devenir des charognards, vivant aussi bien en groupe que solitaire, mais il s'accommodait parfaitement de viande vivante, qui était comme un met de luxe pour eux...Et surtout leur faim n'était jamais comblée.

Pour autant une telle créature ne s'en serait pas pris à une lycanthrope, les goules avaient un très bon odorat et un instinct de survie développée, elle ne prendrait pas de risque pour de la chair vivante alors qu'elle pouvait faire bombance sur ce champs de batailles... Mais quelque chose était bizarre concernant celle qui venait de se manifester. Sa peau blafarde était parcourue de veines bleuâtre particulièrement visibles, quant à ses yeux, normalement d’un gris terne, ils luisaient d'un éclat doré et fixait Sélèna d'un air presque dément...

Et sans plus attendre elle se précipita sur la louve, alternant entre la marche et de petits bonds en usant de ses quatre membres. De sa gorge monta un cri strident alors qu'elle se mettait en chasse, et s'élança avec une force surprenante pour un membre de son espèce vers sa proie.

Image de la goule:


Dernière édition par Crocs noirs le Ven 21 Fév 2014, 10:34, édité 1 fois
avatar
Crocs noirs

Masculin
Messages : 119
Expérience : 1170

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seconde chance

Message  Sélèna Moonlight le Mer 19 Fév 2014, 19:38

Bien qu'intéressant, je n'attardais guère mon regard sur les images du passé qui revivaient devant moi. Le passé était passé et sans danger contrairement au présent. Je vérifiais juste qu'elles vivaient leur énième vie sans se soucier de moi avant de les oublier, n'oubliant pas la mise en garde du démon contre une variété d'adversaire. Certes, il m'avait dit qu'on ne pouvait les rencontrer qu'à l'intérieur de l'enceinte, mais un excès de prudence pouvait s'avérer salutaire.

L'esprit sélène était tout juste contre moi, sentant sa présence comme collé à ma fourrure. Il était lié à la magie, et il devait me transmettre qu'une simple parcelle de l'angoisse qu'il ressentait à cet instant précis. Je n'osais pas réellement imaginer l'intensité de la pression qu'il éprouvait. Plus vite j'aurais effectué ce qu'il fallait, plus vite je pourrais quitter cet endroit maudit.

Soudain, alors que je me dirigeais vers les portes ouvertes de la ville, un bruit bien réel et présent se fit entendre, et je tournais la tête pour y voir une goule. Créature décharnée et fragile, j'aurais du me douter qu'elle et ses semblables devaient s'y plaire sur les ruines d'un tel champ de bataille. Malgré sa hauteur, je la regardais dédaigneusement jusqu'à ce qu'elle s'éloigne. Enfin, c'est ce qu'elle aurait fait si elle avait été, disons, normale. Mais visiblement, ce n'était pas le cas de celle-ci, qui se décida à attaquer.

Une approche en petits sauts... Même si elle était plus véhémente que ses congénères, elle gardait la même méthode d'approche, bien que plus vive. Je restais prudente, mais si elle agissait comme les siens, ce ne serait pas un réel danger. Il me fallait juste la tenir à distance. Je changeais le bâton de main et pris ma dague pour la pointer droit sur le crâne de la goule. Elle ne s'arrêta pas pour autant, mais quand elle sauta sur moi, je m'écartais rapidement et reprit un peu de distance, gardant toujours la dague entre elle et moi.


"La prochaine fois, je serais méchante. Alors laisse moi."

Mon regard était fixé droit dans le sien. Je ne baisserais pas les yeux face à cette misérable créature. C'était à elle de le faire, et si elle ne se décidait pas à le faire elle-même, je saurais lui forcer à le faire.
avatar
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seconde chance

Message  Crocs noirs le Ven 21 Fév 2014, 10:50

La louve fut assez vive pour éviter le premier assaut de la goule, ce qui sembla tempérer cette dernière, qui ne poursuivit pas son assaut une fois le sol atteint, se contentant de tourner lentement autour de la lycanthrope, la fixant toujours intensément de ses yeux dorés. Elle ne semblait nullement encline à défaire cet échange, à céder, et ce malgré l'attitude menaçante de la louve, elle semblait simplement plus prudente... Et alors une voix gutturale s'échappa de cette gorge décharnée, prouvant par la même qu'elle avait sans doute compris les dires de la louve garou.

"Magie... Il nous faut..."


Elle sembla alors prise d'une sorte de quinte de toux, se reculant néanmoins vivement pour ne pas être exposée avant que son corps ne soit parcouru de spasme, et recrache n étrange fluide bleuâtre. Ce dernier dégageait une aura malsaine et étrange, imprégnée de l'énergie chaotique qui avait meurtrie la terre, mais aussi ceux qui s'y étaient par la suite établie, telle la goule... Après cette étrange toux elle redressa la tête, retroussant ses lèvres décharnées et dévoilant ses crocs de charognard.

"Je sens... Tu en as beaucoup, de la fraiche, pas de l'ancienne, pourrie, moisie, mauvaise !"

Elle eut un nouveau grognement alors que son corps était parcouru d'un nouveau spasme. Autour d'eux les illusions du passé continuaient à se manifester sans discontinuer, mais la créature ne leur accordait pas un regard, la goule n'avait d'yeux que pour la louve, la gourmandise pouvant se lire sur ses traits, son sourire s'agrandissait de façon malsaine, trahissant ses intentions. Puis brusquement elle cracha à nouveau de cet étrange liquide bleu, mais en se contrôlant cette fois, et intentionnellement, la substance filant droit sur la louve. Rapidement suivie de la goule qui à nouveau tentait d'assaillir la louve.

Les goules n'étaient qu'assez peu intelligentes, et elle-même ne semblait pas faire exception à la règle, cependant sa bestialité paraissait avoir été grandement accrue, à moins qu'il ne s'agisse d'une forme de folie, au point de ne même plus chercher à fuir la mort.
avatar
Crocs noirs

Masculin
Messages : 119
Expérience : 1170

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seconde chance

Message  Sélèna Moonlight le Jeu 27 Fév 2014, 14:13

Ce comportement était tout à fait inhabituel de la part d'une goule... Et son crachat ne me disait absolument rien qui vaille. C'était sans doute plus dangereux que la goule elle-même. Et ses propos ressemblait plus à une manifestation d'une forme de primitive folie que d'autre chose. Elle ne se nourrissait pas uniquement de chair, mais aussi de magie. Je décidais de prendre un peu plus de prudence par rapport à une goule ordinaire, même plus rapide. Quand son crachat se dirigea vers moi, je l'esquiva aisément, mais la goule put facilement se rediriger vers moi. Cette fois-ci, au lieu de l'esquiver, je marchais vers elle et me glissa entre ses bras avant de frapper la créature décharnée avec ma dague au niveau de son cou. La pointe tapa ce qu'il restait de la colonne vertébrale, pas suffisamment pour la trancher, mais au moins la gêner dans ses déplacements de tête

Bien évidemment, elle me retint dans ses bras et se prépara à recracher quelque chose. Je laissais la dague plantée et je me transformais rapidement en louve, plus petite et mince, et je tombais aux pieds de la créature. Enfin, si l'on pouvait appeler des pieds. Je passait sous elle et me retrouva derrière elle pour reprendre forme garou. Enchaîner les transformations aussi rapidement était fatigant, mais gênée par ma dague, la goule n'eut que le temps de se retourner vers moi. Je la regardais alors droit dans les yeux.


"Je t'avais prévenue."

Je voulu reprendre ma dague, mais elle resta accrochée dans le cou de la créature. Je choisis alors de continuer à trancher autour de l'os, et ce dernier craqua avant de libérer la tête qui tomba au sol. Je lâchais tout et fit un bond en arrière quand ce fluide qui semblait emplir le corps de la goule s'échappa de cette blessure béante. J'attendis que cela s'arrêta de couler avant de constater les dégâts... Quand je m'étais transformée en louve, j'avais du laisser tomber toutes mes affaires. Le bâton était tombé à côté et n'avait rien, mais ma sacoche était presque à moitié recouverte de ces déchets magiques. La carte qui dépassait n'avait rien et je m'empressais de la retirer. J'utilisais une lance au sol pour soulever ma sacoche et la poser à côté, en attendant que le fluide parte, si jamais il voulait bien partir...

J'utilisais également la lance pour fouiller le cadavre de la goule pour retrouver ma dague, et je finis par parvenir à la sortir de sous son corps, et entièrement recouverte de ce fluide. J'eut une grimace de dégoût profond. Heureusement, ou peut-être pas finalement, je l'ignorais, le fluide sembla être absorbé par le sol. Avec prudence, je vérifiais le tissu de ma sacoche, mais à part des fioles de poison brisées par la chute, il n'y avait pas de dégâts. Le tissu ne semblait pas particulièrement affecté, mais je jugeais plus prudent de la tenir à bout de bras, et d'y mettre ma dague durant quelques temps.

J'étais toujours sur mes gardes, mais je pouvais enfin reprendre ma route vers les portes de la ville, non sans surveiller les images fantômes. Mais jusque là, en tout cas du côté de ce qui devait être les assaillants, il n'y avait rien de plus étrange que ce que j'avais déjà vu.
avatar
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seconde chance

Message  Crocs noirs le Jeu 27 Fév 2014, 17:57

Le fluide bleuâtre ne sembla pas avoir d'effet sur le sac et la dague, il ne sembla pas les rogner comme l'aurait fait de l'acide et ne les altéra en aucune façon. Ainsi si ce n'était de par les précautions qu'avait Sélèna en le manipulant, il ne gêna nullement sa progression vers la ville en ruine. Par ailleurs plus elle s'approchait de cette dernière, plus les visions s’intensifiaient ainsi que les détails étranges, comme les corbeaux dont l'œil n'était pas noir mais bleus, aussi bleus que la bile qu'avait recrachée la goule, et se mirent à fixer Sélèna avec insistance, semblant la jauger... Mais ils ne lui firent rien, pas plus que les autres hôtes du champ de batailles qui avaient sans doute pour la plupart perçus ce qui était arrivé à la goule et ne souhaitaient pas partager son sort.

Quoi qu'il en soit Sélèna put arriver à hauteur de la ville sans grand mal. Les portes grandes ouvertes donnaient sur une rue dont le pavé était restés intactes, et les cadavres étaient moins nombreux que sur le champ de batailles, tout simplement parce qu'ils avaient été plus aisés à récupérés. Par contre il n'en était rien pour les maisons. La plupart avaient vu leurs portes et fenêtres brisées, et des impacts de sortilèges ornaient leurs façades. Certains avaient même vu leur toit détruit par les armes de sièges, et d'autres encore s'étaient effondrés sur elle mêmes. Del 'ancienne splendeur de Balmor cité des mages il ne restait plus que des vestiges, que les affres de la guerre avaient grandement réduit, mais que les pillards n'avaient pu achever d'annihiler, et à la vision des décorations aux façades des maisons, des restes de gravures magiques sur les murs et les routes, il était aisé de s'imaginer la splendeur de la ville, du moins si les spectres du passé cessaient de rappeler sa chute. Sur sa carte Sélèna pouvait apercevoir entouré d'un cercle les édifices majeures, et ceux qui avaient déjà été visités par la mère de Raziel avaient été barrés. Ainsi la louve pouvait déjà se faire une idée du lieu où elle était, mais cela n'étiat peut être dans son intérêt.

Quoi qu'il en soit la ville s'offrait à elle, elle pouvait la visiter librement sans restriction autres que les menaces que lu avaient évoqués le démon, ces ombres qui se mêlaient aux images du passé, et qui devenaient d'autant plus difficile à distinguer que l'intermittence de ces visions avaient disparues et qu'il y en avait toujours une qui se déroulait en permanence sous les yeux de la visiteuse. Pourtant la louve pouvait l'entendre... Quelque chose approchait, il s’élevait un bruit sourd, difficile à distinguer même avec son ouïe. Cela semblât provenir de toute part, comme si quelque chose tentait de l'encercler, ce qui différait quelque peu de ce qui lui avait été raconté. Ce qui était certains c'est qu'il lui fallait prendre rapidement une décision.
avatar
Crocs noirs

Masculin
Messages : 119
Expérience : 1170

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seconde chance

Message  Sélèna Moonlight le Mar 04 Mar 2014, 18:53

Rien ne m'empêcha de rentrer dans l'enceinte de la ville. Mais au moment d'ouvrir la carte pour essayer de me positionner, je m'aperçu que je ne pouvais pas continuer à garder ma sacoche à bout de bras. Méfiante, et prête à réagir, je la remis le long de mon corps, et n'observant aucune réaction, je finis par remettre la sangle autour de mon épaule, à sa place initiale. Je jetais un dernier regards aux quelques observateurs aux yeux d'un bleu inhabituel, mais après une dernière menace muette de ma part,

Je développais la carte, et voir où j'étais ne fut pas difficile. Je repérais les bâtiments barrés, et choisis de commencer à me diriger vers la plus proche bâtisse non marquée par ce signe. Je rangeais la carte et remis ma dague à sa place, dans ma main. Le bruit sourd audible depuis que j'avais franchi les murs ne m'avait pas échappé, mais tant qu'il était impossible de savoir d'où il provenait, je ne pouvais que me tenir sur mes gardes et rester attentive aux sons et à tout ce qui était plus étrange encore que d'ordinaire.

Avec la dague dans une main, le bâton dans l'autre, j'avançais dans la ville, continuant de regarder autour de moi pour essayer de déterminer le danger. C'était peut-être une des ombres qui souhaitait me tendre un piège, mais cela pouvait aussi être le signe annonciateur de la fin du rituel dont Croc Noir m'avait parlé, celui qui était la raison de ma présence ici pour pouvoir le continuer. Si tel était le cas, le temps m'était bien plus compté que ce qu'il m'avait annoncé. Si toutefois la menace était réelle, mais je n'avais hélas pas le luxe de pouvoir agir autrement qu'avec prudence et méfiance vis-à-vis de cela.
avatar
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seconde chance

Message  Crocs noirs le Ven 07 Mar 2014, 11:08

Le bâtiment que Sélèna avait désigné s'avérait être la bibliothèque du conseil. Il pouvait paraître étrange que la succube ne se soit pas rendu en un tel lieu en priorité, mais le fait que quelque chose l'en avait empêché n'était pas impossible. Quoi qu'il en soit, les pas de la louve en direction du bâtiment l'amenèrent rapidement à découvrir une ville de plus en plus meurtrie. Les rues de pavés étaient parsemées de trous et d'amples failles que de simples armes de sièges n'avaient pu causer. La terre elle même avait été meurtrie par la chose et un simple coup d’œil à la louve lui suffisait pour voir qu'avant cela il avait eu un travail de sape, l'entrée de tunnels étant visible dans ces plaies. Cela était tel que sa progression s'en avérait gêné, certaines ne pouvant plus être emprunté et la contraignant à effectuer certains détours.

Et pendant ce temps l'ombre qui l'environnait, l'impression oppressante qui été née se faisaient de plus en plus proche au fur et à mesure qu'elle s'enfonçait dans la cité...Et les premières manifestations se firent visible. L'ombre de silhouettes se reflétant sur les murs ou bien surmontant les toits, sans jamais s'exposer. Cela différait de plus en plus de la manière d'agir des ombres que Raziel lui avait évoquées, les manifestations du passé ne semblant au contraire rien receler de suspect... Et soudainement ce fut le déchaînement. Trois des ombres semblèrent jaillir de la rue, plus rapide qu'un humain, leur apparence semblait inconstante, seul se voyait un regard rougeoyant alors qu'il progressaient tantôt sur leurs jambes tantôt sur quatre pattes, fondant à revers sur la louve. Dès lors il était évident que soit Raziel lui avait menti, soit quelque chose altéré leur attitude.

Elles arrivèrent rapidement sur Sélèna, la plus vive d'entre elles s’élançant alors...mais en se déportant étrangement comme s i sa cible n'était pas la louve, mais sa sacoche, et les autres ombres réagirent de la même manière ! Pendant ce temps la sensation oppressante ne faisant que s'accentuer, les silhouettes sur les toits s'approchant de la louve, et d'autres ombres affluant des ruelles adjacentes à la rue où elle était, ne venant heureusement que de là où elle venait, ce qui laissait à penser qu'ils avaient tous suivis sa piste, une attitude curieuse de la part de créature qui pourtant avaient dû se répandre dans la totalité de la ville.Quoi qu'il en soit ils étaient trop nombreux pour que Sélèna puisse leur faire face longtemps. Pour autant, même si elle ne paraissait pas être leur cible première il était évident au vu des traces de griffes qu'ils laissaient sur les murs et le sol qu'il valait mieux pour elle éviter de trop les côtoyer.


Apparence approximative des ombres:
avatar
Crocs noirs

Masculin
Messages : 119
Expérience : 1170

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seconde chance

Message  Sélèna Moonlight le Lun 21 Avr 2014, 23:39

J'étais toujours aux aguets, et de fait je ne fut pas prise par surprise par ces ombres. Mais leur comportement était loin de ce que m'avait affirmé Raziel. Soit il ne savait pas tout, soit quelque chose avait changé. J'évitais la première ombre et constata que ce n'était pas moi qui était visé, mais ma sacoche. Quelque chose à l'intérieur devait les attirer, mais je n'avais pas le temps de savoir quoi... Les fioles de mon sang, le reste de fluide bleuâtre, la carte, la clef ou l'encensoir?

Les ombres approchaient. Il me fallait gagner du temps. Et pour cela, il me fallait de la puissance. Mes fioles de sang n'allaient pas suffire. Je plantais ma dague dans mon flanc et invoquais la puissance de l'esprit sélène. Elle se manifesta sous la forme d'un rais de lumière pâle qui s'intensifia en un éclat extrêmement puissant. Soufflante, je profitais du répit que cela me donnait pour rentrer dans le premier bâtiment encore à peu près intact, et refermais la porte. Combien de temps ça allait tenir, je ne savais pas. Et je devais me préparer à leur arrivée. Comme je m'y attendais, la lumière vive les avait fait reculer, mais le sacrifice pour faire cette lumière était trop important pour que je m'y essaie à nouveau. Je retirais la lame de mon flanc et appuyait sur la blessure pour limiter l'écoulement de sang. Je ne l'avais pas enlevé avant, je ne voulais pas que la moindre goutte tombe entre leurs griffes...

Ces ombres ne m'en voulaient pas à moi, mais à quelque chose que j'avais. J'hésitais encore entre la clef ou le reste de fluide sur ma sacoche, mais l'un comme l'autre, c'était hors de question que je m'en sépare. Je regardais autour de moi: si elles craignaient la lumière, celle d'un feu devait pouvoir les tenir un peu à l'écart. Il me fallait absolument de quoi faire une torche avant qu'elles n'arrivent.
avatar
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seconde chance

Message  Crocs noirs le Jeu 24 Avr 2014, 17:47

Les ombres pouvaient vivre en plein soleil mais toute forme de lumière intense ou magique avait un effet redoutable sur eux, et ainsi l'ombre qui était en tête et fut prise sur le champs dans le cercle de lumière s’effondra au sol dans un cri de souffrance effroyable, se convulsant dans la lumière pale avant de finalement se dissoudre en des volutes d’ombres qui disparurent d'elles même. Cependant ce trépas atroce ne sembla pas faire reculer ses congénères, qui grognèrent et poussèrent des cris plus sauvages  à l'encontre de la louve qui disparaissaient de leurs champs de vision, mais sans qu'ils ne perdent la trace de ce qu’il cherchait., de ce qui avivait leur hargne. De fait ils attendirent dans une armée d'ombres mouvantes au bord de la lumière Sélène conscient de sa nature magique, et donc probablement temporaire.

Malheureusement pour la louve elle ne put voir nul torche déjà faite près d'elle, la ville étant à son apogée éclairée par magie. Néanmoins tout ses habitants ou presque étaient des mages dont certains avaient des composants hautement inflammable. La majorité avait été pillé plais certains, simplement méconnus de pillards avaient été laissés sur place. Ainsi sur un commode à sa droite Sélèna pouvait apercevoir, grâce à la lumière de la lune filtrant à travers une fenêtre brisée, du matériel d’alchimie, avec de la poudre et divers essences dont certaines qu'elle s devraient reconnaître au vu de ses connaissances en matière de poison. Qui plus est la maison avait vu ses poutres assez abîmées pour qu'elle puisse tenter de se fabriquer elle même une torche avec un fragment de bois arraché à la demeure et une des nombreuses étoffes déchirées jonchant le sol.

Mais peu après son arrivée une autre scène du passé se joua. Un homme menant une femme et un enfant à travers la pièce, et visiblement pressé leur faisant signe, et les corps de ceux qu'ils menaient semblèrent s'enfoncer dans le sol, tout ne marchant, au niveau d'un tapis. Le spectre de l'homme se penchait ensuite sur le sol et l’instant d'après des images de soldats apparaissaient, transperçant le mage de leurs lances ,avant que la scène ne cesse et que toutes ces images disparaissent.

Et les cris des ombres redoublèrent d'intensité quand la lumière Séléné se dissipa, le grondement de leur déplacement se faisant à nouveau entendre s'approchant à nouveau inexorablement. Sélèna devait agir vite, mais bien ,sans quoi elle en paierait le prix.
avatar
Crocs noirs

Masculin
Messages : 119
Expérience : 1170

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seconde chance

Message  Sélèna Moonlight le Jeu 08 Mai 2014, 15:06

Regardant autour de moi, je fit rapidement une brève analyse de ce qui pourrait me servir. Des planches de bois, du tissu et un ensemble de fioles. M'approchant, je constatais que c'était des produits qui devaient servir à ce qu'ils appelait l'alchimie. Plus un mot pour regrouper des expériences menées par des esprits d'une curiosité maladive et malsaine qu'une véritable science ou magie. De ce que j'en savais, ces mélanges avaient la fâcheuse tendance à exploser. Il valait mieux éviter cela.

En me retournant, je vis autre chose à laquelle je ne m'attendais pas: des esprits fantômes. Je mis quelques instants à me rappeler que cela devait être une sorte de rappel d'une scène passée. Une fois que j'eu compris ceci, je pu pleinement assimiler les informations qu'elle me dévoilait. Avant même de voir la fin de la scène, je soulevais le tapis pour voir la trappe qu'il camouflait. Si des gens étaient parti par là, cela devait bien mener quelque part. C'était peut-être en dehors de la ville, c'était également peut-être bouché, mais au moins, je serais à l'abri pendant un temps pour fuir ces ombres.

Une idée me vint en tête. Je devais juste agir très vite, ce qui n'était pas une contrainte supplémentaire. Je ramassais une série de planches et toute l'étoffe possible et les rassemblait à côté de la trappe ouverte. Puis, je m'approchais de la table d'alchimie, respira un bon coup et mélangea tout ce que je connaissais d'inflammable ou d'explosif, et même d'inconnu, avant de les faire chauffer avec ce qu'il restait d'huile, ou de ce je-ne-sais-quoi qu'ils utilisaient pour faire chauffer leurs ingrédients. Je ne restais pas là à attendre que ça vole en éclat, et je m'engouffrait dans le tunnel avec mon matériel de fortune, taisant la douleur que cette brève course provoqua dans mon flanc encore en voie de guérison.

L'explosion enflammée survint, embrasant la pièce et le tapis tout proche. Je me servis des flammes pour allumer une première torche de fortune et refermais la trappe pour retarder les flammes. J'étais à l'abri, mais pour combien de temps? Et surtout, qu'est ce que je trouverais au bout de ce tunnel? Poussant les squelettes à l'entrée, je commençais mon exploration.
avatar
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seconde chance

Message  Crocs noirs le Mar 13 Mai 2014, 17:49

Alors qu'enfin le rayon de lune se dissipait, les ombres s’élancèrent, leur agressivité étant redoublé, semblant se confondre et se bousculer pour atteindre leur proies, s'élançant avec force contre la porte de la demeure où était allé la louve la suivant à la trace avec un terrible acharnement. Le battant de bois fut rompu sous le choc... Et nombres d'ombre furent alors dissipées et détruites par l'explosion qui suivit leur arrivée, celle restante s’arrêtèrent face aux flammes grognant à l’encontre de la louve. Cette fois ci la lumière du feu ne semblait pas les repousser telles celles de la lune... Seulement Raziel l'avait bien dit à la louve, sil étaient sensibles aux blessures comme les races de chairs, et de fait les flammes pouvaient aussi les consumer. Or ces dernières étaient bien trop intenses pour qu'ils puissent les franchir même en force et les plus proches ne purent que voir à travers la fumée leur proie leur échapper. Le plan de Sélèna avait fonctionné à merveille...

Il semblait au vu des squelettes à l'entrée du tunnel que les individus dont elle avait pu voir le souvenir n'avaient guère eu de chances dans leurs fuites... Peut être en aurait elle plus. Quoi qu'il en soit il semblait que cette famille n'ait pas essayé de simplement se cacher dans une cave, mais bien de s'échapper. En effet la trappe ne menait pas qu'à une simple cave mais bien à un tunnel conçu vraisemblablement pou s’enfuir de la viole et qui n'offrait qu'une seule voie à la louve... Cependant il s'avéra rapidement que les affrontements dans la ville avaient causés un éboulement qui interdisaient une progression plus avancée. Néanmoins il avait aussi entraîné certaines des nombreuses galeries de la ville à communiquer, et ainsi une autre voie s'offrait à Sélèna, suivant le schéma d'une rue sur son plan qui la rapprochait de son objectif.

Il s'agissait là de galeries préexistantes que la magie et la destructions n'avaient fait que relier... Jusqu'à un certains point car à un moment le boyau s'élargit rapidement et surtout s'ouvrait sur la surface. Dès lors le sol n'était plus constitué de roche taillé ou de terre, mais de débris des pavés qui constituaient la rue qui avait existé ici avant d'être soufflé par une explosion. La terre sur les bords était profondément meurtrie, mai il ne s'agissait pas là de l’œuvre d'une quelconque magie, mais d'une toute autre forme de destruction employée par les assaillants...Et Sélèna put justement voir d'autres images du passé, des hommes installant des tonneaux contre des piliers de soutien, avant de de mettre le feu à une mèche...

Et finalement le boyau s'arrêtait au bout d'une centaine de mètre à partir de là, les débris de l route en bloquant l'accès. Nulle autre oie ne s’offrait alors à Sélèna à première vue que de sortir d'ici par le haut, l'amoncellement des débris pouvant l'aider à rejoindre la surface, où il ne semblait pas y avoir particulièrement d'agitation... Et elle n'était plus très loin de son objectif premier, mais elle devait faire vite car elle pouvait à nouveau sentir le son grave et le tremblement grondant qui trahissait la présence, bien qu'encore lointaine, de la horde des ombres.

A cet instant les poseurs de bombes se dispersaient pour fuir l'explosion qui avait eu lieu dans le passé, mais un d’entre eux ne pris pas la même direction que les autres qui s'enfonçaient dans le tunnel d'où venait Sélèna, mais au contraire s'avançait à pas rapide vers cette dernière.
avatar
Crocs noirs

Masculin
Messages : 119
Expérience : 1170

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seconde chance

Message  Sélèna Moonlight le Ven 06 Juin 2014, 00:40

Le bâton dans une main, la torche dans l'autre avec ma dague accrochée du bout des griffes et mes provisions de torches sous le bras, j'avançais prudemment. Mais les flammes dévoraient rapidement le tissu, et la lumière produite par le feu consumant un maigre morceau de bois n'offrait pas une lumière des plus puissantes. Heureusement, cela était suffisant pour mes yeux. Faisant ce constat, je lâchais puis enflammais derrière moi mon stock improvisé, en en gardant juste une en réserve par précaution. C'était un maigre barrage mais qui pouvait être efficace quelques secondes si jamais les ombres trouvaient un passage parmi les flammes. C'était toujours ça de gagné en terme de temps, et j'en avais besoin au vu de l'état de l'esprit sélène qui était revenu à mes côtés, quelque peu fatigué de l'effort produit malgré mon don de sang si j'en croyais sa façon de se mouvoir. L'environnement ne lui plaisait guère, et tout comme moi il ces ombres ne lui plaisaient pas. Ce qui devait expliquer pourquoi il avait donné un peu du sien en plus de ce que je lui avais fourni.

Je sortis le plan pour le regarder et me repérer par rapport à ce que je pouvais, et le rangeais après avoir suivi une galerie semblant me mener dans la bonne direction. Sur le chemin, j'utilisa ma torche de remplacement et jetais la première, devenue inutile. Par ailleurs, la seconde suivit bientôt le même chemin, me laissant avec ma dague seule dans cette main, mais pour une raison différente: un trou béant s'ouvrait sur la surface, et me permit de voir sans l'aide d'un quelconque outil malgré la nuit tombante. Et la raison de cette ouverture me fut montrée de la même manière que le passage souterrain, une vision du passée. Ici, c'était un résultat explosif qui m'était montré, sous la forme de sa préparation.

Hélas, je n'avais pas le temps d'admirer la vision jusqu'à son terme. Les ombres étaient dans le tunnel, c'était audible d'ici. Je m'avançais vers la surface, non sans remarquer qu'un des fantômes ne suivait pas le chemin des autres. Suivant mon intuition, je marchais vers lui et vers la surface, mais quand il fut à portée et trop proche pour réagir, je frappais de ma dague à l'emplacement du coeur, rencontrant une certaine résistance, avant de pousser cette ombre du bâton pour le dégager de la lame et le passage, avant que je ne mette à courir pour mettre le plus de distance possible entre moi et lui, et surtout les ombres qui étaient dans le tunnel.

Raziel m'avait bien prévenu de ces choses là. Je n'avais pas retenu le nom qu'il leur avait donné, mais dans ma situation, c'était bien le dernier de mes soucis. Mon flanc était toujours douloureux, et je ne pouvais pas courir aussi vite que je l'aurais souhaitée, surtout chargée. Mais je devais passer outre, et je sortis rapidement des niveaux souterrains pour rejoindre les restes des routes pavées. Devant mes yeux se tenait ce qui devait être le bâtiment que j'avais désigné. A la largeur de l'accès et la hauteur de la porte, cela devait être un lieu d'importance pour la ville. Sans doute pas le cœur, mais peut-être un quelconque édifice religieux ou la bibliothèque. Je pourrais peut-être trouver des informations intéressantes pour mener ma mission et partir d'ici.

Je n'avais plus qu'à atteindre les portes et rentrer à l'intérieur avant que d'autres faux souvenirs ou des ombres ne se mettent en travers de ma route... ou je ne sais quel autre danger encore.
avatar
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seconde chance

Message  Crocs noirs le Ven 13 Juin 2014, 11:57

L'ombre s'était déjà trop avancée quand la louve s'était dirigée vers lui pour pouvoir esquiver le coup de la louve... Or si les ombres étaient rapides et sournoises leur force physique et leur résistance n'étaient nullement leurs points forts. Ainsi le poignard de la lycanthrope n'eut aucun mal à percer la "peau" de la créature qui poussa un long cri avant d'être repoussé, son corps se dissipant alors en de sombres volutes qui restèrent en suspensions dans les airs, ne présentant nul danger.

Ainsi la progression de la louve à la surface ne fut guère plus entravée, alors que le grondement dans les entrailles de la terre allait en s'accentuant, la horde des démombres serait bientôt sur elle ! Néanmoins rien ne semblait se mettre en travers de la route entre elle et la bâtisse qu'elle cherchait à atteindre. Cette dernière avait été à une époque gigantesque, faisant partie de ces bâtiments qui surplombaient la splendide cité de mes ages. Son toit était en partie effondrée, nombre de ses carreaux étaient brisés et les ravages du temps commençaient à se faire voir, mais pourtant l'édifice restait majestueux, certaines de ses dorures et gravures étaient encore intactes, et la lourde prote, bien qu'entrouverte, possédait encore ses deux battants massif renforcés par des ferrures, à peine abîmés par les coups de bélier qui y avaient été asséné en vain.

Mais alors qu'elle se tenait devant l’édifice, des volutes d'ombre, comme celles qu'avaient formés sa victime passèrent à coté d'elle, sans même la toucher, se faufilant entre les deux battants de la porte, disparaissant dans les entrailles du bâtiments. Si Sélèna devait entrer dans ce dernier elle se rendrait compte que les lieux paraissaient étrangement petit par rapport à l'aspect extérieure de l’édifice. Après les deux battants il n'y avait qu'un couloir, parsemé de nombreuses portes. Peut être que derrière ces dernières l'édifice dévoilerait toute son amplitude, mais cela serait sans doute le cadet de ses soucis.

En effet elle pourrait constater que les images du passé étaient légions en ce lieu ! Chaque individu qui avait été présent lors des faits et chacune de leurs actions étaient représentés, et cela ne paraissait pas être de façon éphémère, avant de se dissiper, comme c'était le cas des précédentes qu’elle avait pu voir. Non ici cela était continu et les scènes ne faisaient que se répéter, en permanence, le chaos magique ayant été plus puissant ici qu’ailleurs, et il été aisé d'en deviner la raison à la vue du second problème qui se poserait à elle.

Chacun des portes étaient couverte de glyphes, de rune, qui trahissaient la puissances d'une puissante magie scellant chacune d'entre elles et qui avait subsisté à travers les ans, en dépit du trépas de ceux qui les avaient apposés. Fait étonnant, bien que toutes étaient solidement verrouillés et scellé, trop pour que Sélèna puisse les ouvrir les sceaux qui y étaient gravés étaient tous différents, uniques, comme s'ils avaient des fonctions différentes.

Mais quoi qu’il en soit il semblait que seules trois voies s’offraient à elle. Soit elle sortait d’ici, soit elle avançait au bout du couloir, à partir duquel elle pourrait à nouveau s’enfoncer dans les entrailles de la terre, ou, au contraire, monter les étages de cette bâtisse grâce à un escalier encore robuste.


Dernière édition par Crocs noirs le Ven 18 Juil 2014, 12:21, édité 1 fois
avatar
Crocs noirs

Masculin
Messages : 119
Expérience : 1170

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seconde chance

Message  Sélèna Moonlight le Lun 14 Juil 2014, 20:32

Je m'adossais à la porte le temps de souffler et de repérer ce que j'avais sous les yeux, non sans avoir remarqué les volutes noires qui avaient franchi la porte dans les mêmes temps que moi. Toujours aux aguets, je remarquais les images rémanentes du passé, sans m'en inquiéter tant qu'elles restaient à faire leurs affaires, ainsi que les nombreuses portes fermées avec des glyphes magiques dessus. Certainement une sorte de verrouillage magique, ou alors de piège. C'était peut-être aussi tout simplement le nom de la pièce en question ne pouvant être lu que par des initiés, allez savoir dans une cité construite pour des mages.

Toujours est-il que je n'allais certainement pas m'aventurer à essayer de les ouvrir en forçant ce système. Sans compter le temps que cela allait me prendre et dont je manquais à cause de mes poursuivants, je risquais de déclencher un piège quelconque ou une alarme, ce qui augmenterais encore plus mes ennuis, et je n'avais pas besoin de cela. Mais j'avais bien l'intention d'essayer d'explorer un peu ce bâtiment, du moins autant que possible. Et pour cela, autant commencer par l'étage. Le pied sur l'escalier, j'eu un regard en arrière mais je ne vis rien pour pouvoir bloquer la porte sans casser quelque chose ou alors sacrifier le bâton, mais je ne pouvais me permettre ni le premier à cause du temps, ni le second surtout s'il était aussi important que ce que Croc Noir le disait.

Silencieusement, je montais les marches, en écoutant si je pouvais entendre un bruit quelconque. Par intuition, je sortis également le fragment de cristal que m'avais donné Rosaline. Si Raziel ne m'avait pas parlé de toute cette agressivité, c'était sans doute parce qu'il l'ignorait. Sa mère ne l'avait sans doute pas dit ceci, parce qu'elle ne l'avait pas rencontré. Plus je me posais la question, plus je me disais que ce cristal était lié à tout ceci.
avatar
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seconde chance

Message  Crocs noirs le Ven 18 Juil 2014, 12:54

En choisissant de monter les marches, Sélèna put rapidement voir qu'elle suivait la même voie que les ombres qui s'étaient faufilés près d'elle, comme si elles convergeaient en un point. Cela n'était guère rassurant quelque part, mais au moins ne paraissaient elles pas menaçantes, n'ayant même pas de forme concrètes, constituant simplement une sorte de flot continu... La louve put aussi se rendre compte que quelqu'un d'autre était passé avant elle, une plume brisée, visiblement dédiée à l'écriture, reposant sur une des marches, une d'entre elle avait été également souillé par de l'encre renversé et qui avait séché, et surtout elle pouvait sentir une odeur, forte , tenace, qui trahissait la présence d'un autre vivant non loin.

Et cette odeur devait lui être familière, sentant légèrement le souffre, elle partageait également de nombreuses flagrances avec Raziel, le démon qu'elle avait rencontré au village, et cette odeur s'accentuait au fur et à mesure qu'elle montait... Et les ombres filantes devenaient de plus en plus rapides dans le même temps. Mais cela elle ne le remarqua peut être guère en comparaison avec le cristal qu'elle avait sortie. Ce dernier, luisant d'ordinaire d'un petit éclat bleuté, émanait désormais une lumière de plus en plus intense, ainsi qu'une chaleur faible mais perceptible, comme si elle réagissait à quelque chose.

Et quand enfin elle atteint le sommet, sans le moindre étage intermédiaire elle put rapidement en constater la raison. Devant elle était une vaste salle carrée, au sol jonché de quelques squelettes et de piles d'ouvrages, et parmi les corps elle put en reconnaître deux plus récents, des humains. Sans doute les hommes de main que Crocs-noirs avait envoyé, leur yeux avait été dévoré depuis longtemps mais il leur restait encore leur tunique et une partie de leurs chairs en décomposition. Cependant, leurs corps étaient en trop mauvais état pour déterminer ce qui les avait tué.

Et enfin elle put voir qu'il y avait deux portes. L'une, à sa droite, était simplement constitué de bois, mais de là venait l'odeur qu'elle avait pu sentir, ainsi qu'une voix, aiguë et trop faible pour que même Sélèna puisse en comprendre quoi que ce soit. L'autre, à sa gauche, semblait être fait de divers métaux, acier, argent, mithril, tous connus pour leur propriété magique et était couverte de runes. La porte n'avait nulle poignée, nuls gonds, rien ne paraissait pouvoir l’ouvrir en fait, si ce n'était au centre une petite cavité, enchâssée d'or, d'où semblait jaillir un petit tourbillon violet, tout comme la lueur que dégageait le cristal, et vers laquelle convergeaient les runes, qui, elles, émanaient d'une lumière bleutée... Mais elle put alors constater que c'était vers cette porte que le flot des ombres s'accumulait, passant par les minces interstices entre la porte et la pierre, formée par le temps et y disparaissant.

Cela laissait présager de ce qui pouvait y être caché, et des raisons pour laquelle les mages de Balmor avait si solidement scellé ces différentes pièces... Mais alors la porte de bois s’ouvrit à la volée, sur une succube... Cette dernière était émaciée, comme si elle n'avait pas mangée depuis longtemps, épuisée aussi, sur son visage et ses mains on pouvait voir quelques traces noir, du sang séché qui n'avait jamais été retiré. Pourtant elle ne semblait arborer nulle arme, seulement un livre tenue par une chaîné en travers de son épaule, par dessus sa tunique relativement masculine malgré sa race et bien plus adapté qu'une robe pour l'exploration. Elle paraissait un peu hagard, son regard avait une leur de folie. Et malgré tout cela ,elle se tenait droite presque fière, regardant la louve.

"Vous n'êtes pas humaine... La clé... Vous...Vous avez la clé, celle qui...libérera le fléau des hommes et nous sauvera... Nous vengera..."

Elle ne semblait nullement agressive, mais son regard se fixait sur le cristal trahissant ses intentions. Elle serait prête à tout pour le récupérer.
avatar
Crocs noirs

Masculin
Messages : 119
Expérience : 1170

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seconde chance

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum