Une flammèche dans la poudre.

Aller en bas

Une flammèche dans la poudre.

Message  Engar le Dim 24 Nov 2013, 17:37

De retour au donjon je devais m'avouer empli de morgue...Certes j'étais ravi d'avoir enfin pu conclure un pan de mon passé, bien entendu j’étais fier d'avoir triomphé du jeu du maître et d'en avoir appris bien plus sur lui, et plus que tout j'étais satisfait d'avoir survécu à cette situation délicate en laissant un charmant souvenir à l’église, et surtout Karl s'avérait être d'une compagnie des plus agréables ! Cependant, rien de tout cela n'atténuait le fait que j’avais été manipulé, tel un pion, et que j'avais été incapable de résister, comme les précédentes fois, comme à chaque fois depuis mon arrivée au donjon, et même un peu avant. Je n’avais plus de doutes à ce sujet, il me fallait agir.

Et pour cela, je savais exactement comme m'y prendre, et, plus important encore, à qui m'adresser. Ainsi, à peine quelques heures après mon retour, en vérité juste le temps de récupérer physiquement, et je m'étais dirigé vers la taverne tenue par un minotaure qui m'était un tant soit peu amical. A ce dernier j'adressais une requête. Cette dernière l'effraya, mais cela eut le même effet sur tout les clients de la taverne, et ainsi je pus m'installer à une table, sans que nul ne cherche à me déranger. Cela me changeait, et surtout me permettait de rester pleinement concentré sur mon objectif. La partie était loin d'être joué d'avance, mais j'avais mis autant de carte que possible de mon côté, ce qui était toujours un atout, même quand le jeu était truqué.

Bien sûr, suite à ma requête le minotaure s'absenta quelques instants, avant de revenir visiblement soulagé d'en avoir fini avec ma requête, juste avant que je ne lui  en demande une autre. Cette dernière était cependant bien plus dans ses cordes, et ainsi je commandais une verre de whisky. Je n'avais pas l’intention de me saouler, mais je me devais de me montrer tel un bon client, ne serait ce que pour le remercier de ce qu'il venait de faire pour moi, et en laissant un pourboire des plus généreux. Cependant, contrairement à mon habitude, je ne fis que siroter à petites gorgées mon verre de whisky. Après tout, ceux semblables à mon futur interlocuteur ne se privait pas pour faire attendre ceux qui demandaient à les voir, et j'ignorai combien de temps j'allais rester ici, alors autant savourer ce que j'avais sous la main. De toute manière je n'avais pas de quoi  me payer un autre verre là...

Pour autant ça ne me déplaisait pas...  Ça faisait un certain temps que je n'avais pas été pas plongé dans l'ambiance d'une taverne, mais sans y participer. de fait je pouvais bien mieux la percevoir. Les odeurs d'alcools, le brouhaha incessant, les éclats de rire. Certes il y avait plus agréables, mais je n’avais connue que peu d'ambiance qui me semblait si vivante, et ne être un spectateur extérieur avait quelque chose de grisant...Enfin presque extérieur, car avec ma requête, dont l'écho semblait avoir été répercuté dans toute la salle, cette bonne humeur avait été quelque atténué par un voile de peur, mais ce n'était rien comparé à ce qui allait venir.

Cependant, aussi lentement que je buvais mon verre, j'eus largement le temps de le finir avant que celui que je cherchais ne daigne se montrer. Ah...Ces individus, leur manie de se faire attendre était toujours pénible, néanmoins ils savaient assez bien qu'ils étaient indispensable, et qu'il y gagnait beaucoup, pour éviter de décevoir les attentes qu'on avait envers eux, du moins quand cela ne leur coûtait rien. D'ailleurs ce fut assez amusant, mon regard était dirigé vers un groupe de fêtards éméchés, et de fiat je ne le vis pas entrer, mais je le devinais. Ceux que j'observais se firent soudainement plus discrets, et l'ambiance légère et frivole devint des plus pesantes, et ce de plus en plus intensément au fur que les secondes s'égrenaient, et que les regards des clients, convergeaient vers moi, suivant sans nul doute les déplacements de celui que j'avais invité, et vers lequel je me tournais que lorsqu'il était à une distance suffisante pour représenter une éventuelle menace, ou bien à partir de laquelle il aurait été des plus impolis que de ne pas le regarder.

Sans surprise je constatais qu'il était accompagné de l'orc et de l'humain déjà à ses côtés lors de notre première rencontre, et je saluais d'un geste discret mon congénère ,avant de river mon regard sur Mistral, un maigre sourire aux lèvres. Il n’avait pas changé, en même temps cela aurait été difficile en un si court laps de temps. il semblait toujours aussi neutre, indifférent à l'aura qu'il dégageait, c'était vraiment amusant... Mais je n'oubliais nullement également à quel point il pouvait être dangereux et ainsi je ne le fis guère attendre après qu'il se soit installé.

"Bonjour Mistral. Comme tu le sais sans doute déjà j'ai disparu pendant quelques temps. Ce que tu dois moins savoir, puisque nul individu du donjon ne doit en être au courant, c'est que l'église y était impliqué, mais passons, si je viens te voir c'est pour te parler de ce qui se passe dans la tour présentement. Le triumvirat pétrifié, Elder...et cette archange Gabrielle qui brave les interdictions du dirigeant actuels pour réveiller les anciens. Sans compter le fait que le clergé va sans doute attaquer d'une journée à l'autre. En somme la situation n'est guère reluisante, et je ne fais confiance à aucun de ces partis. Elder est trop suspect, il arrive et le triumvirat est statufié, pour être entièrement honnête. L'église, est à repousser quoi qu'il arrive, et Gabrielle... Je n'ai rien contre elle au premier abord, mais tu sais ce que j'ai à l'encontre des anciens dirigeants... Lors je vais te demander simplement Mistral, deux questions... Premièrement, quelle est ton opinion sur chacune des forces en présence et... Secondement, qu'adviendrait il selon toi si un quatrième jouer venait se mêler à cette partie ?"

Mon sourire s'élargit brièvement, Mistral était malin, il devait deviner déjà ce que j'envisageais...et j'ignorais à vrai dire quelle serait sa réactions, mais pour atteindre mon objectif, je n'avais que lui à qui m'adresser. Ne plus jamais laisser ce qui était arrivé avec le maître se produire, ne plus jamais me faire duper, que ce soit par Elder, le Triumvirat ou les dieux eux mêmes...

...Et cela pouvait paraître étrange que pour cela je m'adresse à Mistral, mais il fallait être franc, d'entre tous, c'était celui qui me paraissait être le plus honnête, et qui surtout reconnaissait sa roublardise.
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une flammèche dans la poudre.

Message  Mistral de Sade le Dim 15 Déc 2013, 19:43

Deux cent... 


Trois cent dix...


Le compte est bon.


Et je leva des yeux l'argent déposé dans le creux de ma main, pour faire retourner mon regard sur mon client. Un nain, avec une barbe longue et non attachée, comme le veut les critères nain. Bien sûr, je suis plus grand que lui, ce que m'empêche de voir une partie de son corps, mais c'est sans importance.


Étonnamment, ce n'était pas pour une affaire vraiment illégal. Juste pour de l'alcool. Bon après, je ne suis pas tellement sûr que cette alcool pouvait être considérer comme légal. En effet, pas mal de personne l'auraient plutôt classé dans poison. Mais c'est un nain, et les nains semblent insensible à ce genre de trucs. Et j'espère pour lui que c'est sont cas, sinon, je ne donne pas cher de son estomac. Et de son cerveau. Et du reste, au cas ou. Enfin, bref, vous avez compris l'idée.


Je finissais donc de compter l'argent qui m'était du quand quelqu'un vint vers moi, ce qui est plutôt inhabituel. Et, sans surprise, c'était pour me dire que quelqu'un voulait me voir.  Un alcoolique ?  Quelqu'un qui veut un job ? Un suicidaire ? Un drogué ? C'est sans importance. Je croyais, avant que on m'annonce que la personne qui m'attendait à la taverne était Engar, un type que j'avais rencontrer il y a quelques temps, avant qu'il disparaisse. Cette personne me semble assez intéressante, car il s'agit d'une des rares qui ne semble pas aveugle sur le triumvirat, et voit plus loin que le bout de son nez. De plus, c'était quelqu'un qui avait obtenu les choses non pas grâce à ses dons naturels, mais grâce à l'entraînement, la ruse. En bref, quelqu'un que je jugeai "meilleurs" que la moyenne du donjon, ce qui était très loin d'être difficile. Mais bon, disons que il est plutôt dans les gens dont la mort pourrait être regrettable, vu que ce serai un gâchis de cervelle, de muscle de compétence ainsi que de chair. Ce qui n'empêche qu'il reste un pion. Mais un pion intéressant.


C'est donc lui qui me demandais, à la même taverne que la dernière fois, sans préciser la raison. Je fis un signe de la tête pour dire que c'était compris, avant de brutalement quitter le nain, accompagné des deux gardes qui étaient autour de moi: Un orc et un humain. Les même que la dernière fois que j'ai vu Engar. Je ai souvent en garde car leurs efficacité n'est plus à démontrer, et qu'ils me sont loyaux, ce qui sont deux qualités indéniables. Je les regarda donc, avant de dire que nous allions voir une personne que nous avions déjà vu... Et contre qui ils s'étaient déjà battu. Et qui leurs doit une revanche.


Je pense que ils ont compris de qui il s'agit.


Je ne me mis pas de suite en route, et fini les dernier détails de la vente avec le nain, qui ne fis aucune remarque, ce qui est un réflexe de survie remarquable, et se contenta d'approuver.  Ce que je pense être la bonne solution pour lui. Une fois les derniers détails fixés, j'alla donc vers la taverne, sans me presser. Si Engar y tient vraiment, alors il restera. Et si il n'y tenait pas... Il ne m'appellerai pas. Il n'est pas fou.


Je me contenta donc de marcher dans les rues, d'un pas lent, regardant avec amusement les réactions des gens en ma présence. Ils semblaient, pour certains, stressés, apeuré. D'autres s'éloignaient rapidement, ou encore se chuchotaient des choses. Les couples arrêtaient de s'enlacer, ou autres répugnances. La même réactions que des bêtes devants leurs prédateurs. Je pense donc être prédateur de cons. Plutôt une idée réjouissante. Même si il n'y a pas que les cons que j'effraie. Tant pis, je serai omnivore. Comme ça, je ne reste jamais sans avoir un truc sous la dents...


Et c'est donc pensivement que j'arriva à la taverne, m'arrêtant devant et sortant de mes pensées en entendant les bruits. Des rires, des cris. Une ambiance de taverne quoi. Quel dommage que je me retrouve à la briser, non ?  Non. Je n'en ai très strictement rien à foutre d'eux.


Et mes gardes m'ouvrirent les portes, me laissant entrer. Soudain, les cris, les rires, tout sembla se stopper. L'ambiance se teinta de peur, de terreur même. Les gens ne parlaient plus. Certains courageux chuchotèrent. Mais la plupart des gens fuirent, en se précipita  dehors, d'un manière parfaitement organisé, comme pour le dissimuler. Au final, il ne restait plus grand monde. Et une seul personne était devant moi: Engar. Il tourna la tête vers moi, en profitant pour faire un signe en direction d'un de mes deux gardes, l'humain, qui répondit à son signe. Ils s'entendent bien ces deux là. Mais j'connais mon garde, il garde en tête sa mission, et la personne qui peut se montrer dangereuse. Puis je l'écoute.


Il commença par un résumé de la situation, m'apprenant que c'était la faute de l'église qu'il a disparu. Déjà, c'est ça de su, je ne serai pas venu pour rien. Ensuite, il dit que il est venu pour parler. Ça, ça m'étonnerai franchement. Personne ne viens pour me parler de la pluie et du beau temps, il doit donc avoir une idée derrière la tête. Il vint donc me parler de politique. Veut il se présenter en politique, ou me demander d'en soutenir un ? Il me résuma donc la situation que je connaissais déjà, tandis que je pris une gorgé de thé et un morceau de gâteau, que le tavernier avait eu la bonne idée de mettre sur la table quand je me suis assis, après les test pour vérifier qu'il n'est pas empoisonné ou autre. Et il continua, en parlant de son avis sur chacun des partis, avant de finir par deux questions: Ce que je pense de chacun des camps, et ce que je pense qu'il se passerait si un quatrième rejoignait les choses. Hum, intéressant. Je ne suis à priori pas con, et je pense que la quatrième force et celle qu'il compte créer, et me demande donc de l'aide. Logique. Je le regarda donc dans les yeux quelques secondes, buvant une gorgé de thé, avant de finalement répondre:


"Je l'avais en effet remarqué. Donc l'église est impliquée ? Je pourrais avoir plus de détails ? Et pour ce qui se passe dans le donjon actuellement... C'est la pagaille. Enfin, je ne vais m'en plaindre, c'est plutôt bon pour les affaires. Et 
donc, pour répondre aux deux questions... Et bien... Pour Elder, je le trouve particulièrement rusé, et très bon 
orateur. Une personne de choix pour détruire le donjon, ou montrer aux dirigeants les point faibles qu'ils refusent d'admettre du donjon. L'église... Va nous rouler dessus si on continue comme ça. Plus de donjon en bref. Sauf si il y a un miracle... Ce qui a des chances d'arriver. Et sache que je considère un changement de tactique comme un miracle. Enfin... Quand à Gaëlle et aux partisans du triumvirat... Sûrement les moins néfaste. Mais si il gagne, ce ne sera que retarder la défaite, car ils ne changeront rien. Je pense donc que aucun d'elle ne mérite vraiment d'aide si il faut protéger le donjon, même si je pense que Gaelle et les anciens dirigeants sont ceux qui laisse le plus de manœuvre. Mais je n'approuve aucun des groupes. Quand à la quatrième force... Je suis curieux d'entendre ses ambitions, même si je les devines, et quel sont ses arguments. Peut être que tu en sais plus que moi sur cette autre
force ? "


Et je pris un air du type "Je sais très bien ce que tu veux faire. Et je t'ai dis ce que j'attend de toi", qui consiste à regarder la personne dans les yeux en croisant les bras, d'un air entendu. C'est le type d'expression que je le pense capable de comprendre. Je pense en effet que le dernier groupe est celui d'Engar, qui doit être contre le reste... Comme toujours. Ce qui peut être intéressant, au moins à écouter. Mais avant, je passa mon regard sur la salle: Plus que moi et Engar. Et les gardes, évidement. Au bruit d'eau, je devina que le Tavernier faisait la vaisselle, et était 
donc la seule personne non concerné. Mais il serait stupide de le vider de son établissement, et puis, j'ai des choses pour l'empêcher de parler. Aux cas ou. Je regarda Engar quelques seconde, avant de prendre la parole




"'Ou, pour faire simple, quel sont les objectif du camp, pourquoi il asbesoin de moi, et surtout, pourquoi je le rejoindrais. Histoire de voir si ce que je pense est vrai."


Et je repris un morceau de gâteau. Peut être que la journée va se révéler intéressante.
avatar
Mistral de Sade

Masculin
Messages : 54
Expérience : 126

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Mimic
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une flammèche dans la poudre.

Message  Engar le Mer 18 Déc 2013, 23:13

Comme je l'avais escompté, Mistral avait aisément lu à travers mes propos, et tout dans son attitude le laissait deviner. Je n'étais peut-être pas un individu des plus subtils, mais je savais tout de même décrypter ce genre de signes, ce qui était bien pratique pour s'échanger des indications sans faire de bruit, et je considérais Mistral bien trop subtil pour adopter inconsciemment une telle aptitude, surtout au vu de ses propos. Tout comme moi il n'était pas dupe, à moins que quelque chose ne soit fait le donjon ne retirerait rien des événements en cours. Au pire il serait détruit, au mieux rien ne changerait. Or l'occasion était trop belle de pouvoir changer les choses, en mieux. D'ailleurs, comme je m'y attendais, il ne cautionnait aucun des parties en jeu... Et je ne pus retenir un sourire face à ses quelques questions, qui me paraissaient purement rhétoriques au vu de son intelligence, mais puisqu'il le demandait je n'avais rien à perdre, après tout personne n'était là pour nous écouter et je m'étais assuré que ce soit entièrement le cas, les subterfuges magique ne pourraient pas transmettre ce qui se dirait ici, grâce à quelques-uns de mes soins personnels. Ainsi ce ne fut même pas sur un ton complice ou discret que je lui expliquais plus avant mon idée, sans retenir plus longtemps le masque qu'il avait aisément percé à jour, et lui parlant tel le ferait un stratège en exposant ses manœuvres. D'une voix grave et confiante, mais sans orgueil, de par la connaissance des failles du projet. Néanmoins, avant d'évoquer ce dernier je répondais à sa toute première question.
 
"Je ne sais pas si l'église est impliqué dans l'affaire avec Elder... Mais pour faire court j'ai voulu régler des comptes avec un certains golem, Karl grim, et en même temps piéger mon commanditaire qui ne me paraissait pas net, un peu dans le même genre qu'Elder. Cependant ce dernier avait préparé le terrain à l'intérieur même du donjon, et on peut dire que ça a mal tourné. Il avait des commanditaires de l'église qui me voulaient vivant, et en effet ils m'ont eu, mais pas longtemps. J'ai réussi à m'échapper, et en emportant avec moi d'assez intéressantes informations, tant sur Karl que mon commanditaire ou l'église... Cela m'a donné par ailleurs l'occasion d'estimer leurs forces et d'entendre une partie de leur projet."
 
Cela pouvait paraître un peu minable de ma part de m'être fait ainsi prendre au piège, mais je ne me souciais guère de ces détails. Certes ce n'était pas glorieux, mais j'étais en vie, libre ,et j'y avais gagné quelque chose, donc à mes yeux cela restait une victoire.  Bien que pour autant cela me serait un grand plaisir que de rendre la monnaie de sa pièce à la liche, mais avant il y avait des sujets plus graves à traiter.
 
"Mais pour en revenir à notre sujet principal, je serai incapable de dire si Elder est une menace, mais pour être honnête je ne peux pas vraiment lui faire confiance. il arrive et c'est le chaos... Je veux dire moi même je cause pas mal de troubles, mais tout de même pas à cette échelle. Quant à l'église... Eh bien sur le long terme effectivement ils raseront le donjon, surtout si ce dernier demeure sans dirigeants efficace. mais comme je l'ai dit j'ai constater que les forces mises en œuvre pour l'instant étaient loin d'être suffisantes pour une telle opération, nous résisterons sans trop de peine à leurs premiers assauts. Quant a à Gaëlle... J'ignore qui est cet archange précisément, ni d'où elle vient, mais réanimer le Triumvirat serait amener le donjon à stagner, et le fait qu'elle soit arrivée juste après Elder me rend quelque peu enclins à être méfiant à son égard. En somme  il est nécessaire que quelqu'un d'autre intervienne... Et prenne le pouvoir au donjon, ni plus ni moins, et avec un minimum d'effusion de sang parmi les habitants."

Cela paraissait aisé à dire, et même à faire, mais je savais bien à quel point cela serait compliqué. Une tentative direct de prise de pouvoir affaiblirait  assez le donjon pour que l'église puisse infliger de sérieux dégâts, et malgré tout mes soupçons à l'égard d'Elder et de Gaëlle ils n'en restaient pas moins de puissantes entités. Et c'était, c’était sans compter sur leurs partisans les plus proches qui interviendraient sans doute à la moindre menace, et qui n'étaient pas tous négligeables. De fait un tel projet a besoin d'être organisé. Or je ne suis pas un stratège, ni un meneur. Néanmoins j'ai participé personnellement a assez de coups tordu et de prises de pouvoir pour savoir ce qui devait être et, plus important encore, comment le faire ! En conséquence je ne pus laisser un sourire fendiller mon masque alors que je reprenais la parole.

"Mais si j'agis tête baissé en me dévoilant ouvertement je serai écrasé, comme une menace insignifiante. De fait, la quatrième force attendra, et en attendant elle se fera passer pour un partisan d'Elder. Rejoindre l'église est impossible, et Gaëlle... Et bien ce sera elle qui prendra l'initiative, pour tenter de sauver le Triumvirat, et de fait il sera aisé en se faisant passer pour des partisans du nouveau dirigeant de nous opposer, et de bénéficier du soutien de notre allié pour les éliminer. Ce n'est qu'une fois cela fait que la quatrième force se manifestera, prendra son nouvel ennemi au dépourvu et, surtout, se rapprochera d'Elder pour lui porter le coup fatal."

Voici ce qu'il en était du plan lui même, mais s'il suffisait d'applique pareille manœuvre pour remporter la victoire les guerres seraient bien plus simples, et ce que négligeaient les perdants c'étaient les détails, qui parfois même empêcher celui qui gagnait la guerre d'obtenir le triomphe...

"Comme je l'ai dit l’Église ne sera pas trop dangereuse pour l'intervention de la quatrième force, les habitants et la garde du donjon sauront repousser ses assauts, mais il ne faudra pas les négliger pour autant, car c'est probablement lors d'un de ces derniers que Gaëlle agira. C'est une ange bienveillante, elle évitera d'impliquer des innocents ou des individus qui se contentent de suivre aveuglement, or l'assaut du clergé monopolisera ces derniers, ne laissant face à elle que de réels ennemis. Ainsi lorsque les forces du clergé agiront il faudra se tenir prêt à faire de même... Et bien sûr j'ai conscience des risques.  Si nous échouons nous serons châtié, si c'est le Triumvirat qui l'emporte au final je ne m'en fias pas trop, mais j'en encore trop peu sur Elder pour ne pas craindre le pire à son égard... Et même si nous l’emportons le prix pourrait être amer. Le rituel de résurrection pourrait très bien disparaître et faute d'un palliatif à l'énergie d'Oni Ni Kanabo le donjon s'effondrera.  Voici quelles sont les ambitions, les plans, ainsi que les risques de la quatrième force, du moins en ce qui concerne l'aspect général de l'affaire....Car il en va tout autre pour toi."

 
... A cet instant je pris seulement le temps de respirer. Il était idiot de vouloir le faire languir, il avait sans doute déjà deviné, et je n'étais pas un homme à hésiter, et ainsi à peine avais je fini ma dernière phrase que je dévoilai ce qui était à mes yeux la partie la plus ambitieuse de mon projet.
 
"Mon objectif, donner au donjon un meneur efficace. Ce que j'attends de toi, user de tes relations et de ton influence pour éviter que la population du donjon en se retourne contre ce projet, et voir même qu'elle entrave une possible intervention de la garde, que tu trouves un moyen d'éviter la tour de s’effondrer si Oni cesse de la pouvoir en énergie et trouver un moyen restaurer le sortilège de résurrection... Et enfin pourquoi tu le rejoindrais... Parce que le meneur du donjon à l'issue de ce plan ce sera toi Mistral, ou tout du moins le meneur de ses anciens habitants si la tous s'effondre.."
 

Quelqu'un a dit un jour que la parole était la plus efficace des armes, je n'étais pas d'accord, mais c'est bien comme telle que je l'avais manié, avec fluidité, précision, et en tentant de toucher Mistral... Cependant, tout comme le novice qui affronte un maître escrimeur,aussi habile que soit mon coup à mes yeux je ne pouvais nullement avoir de certitudes quant au fait de l'avoir atteint, et cela je ne pourrai le savoir que lorsqu'il me répondrait... Il était d'ailleurs possible qu'à cet instant il me pose encore des questions, mais si j'étais un novice il n'en restait pas moins que je ne bâclais jamais un plan. De fait j'étais prêt à faire face à tout. Et ce même à la plus foudroyante de contre-attaque, qui serait un refus pur et simple.


Dernière édition par Engar le Sam 04 Jan 2014, 17:00, édité 1 fois
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une flammèche dans la poudre.

Message  Mistral de Sade le Ven 03 Jan 2014, 19:51

Engar sourit face à mes questions, ce qui me laissa donc penser que il avait compris. Si ce n'était pas le cas, et que il souriait car il n'avait pas compris leurs véritables sens et donc jugeait ces questions stupides... Alors je ne pense pas rejoindre un groupe avec des recruteurs aussi stupides. Voir un chef, sait on jamais. Et, à voix normal, dans chercher à cacher ce qu'il dit, ni à paraître faussement gentil ou amical. Juste grave et confiante. Et il répondit donc.


Il s'est donc fait piéger, mais en est reparti, avec des informations. De plus, il a pu estimer leurs forces et entendre une partie du projet. À moins que ce soit un plan ayant pour but de les surestimer ou les sous-estimer. Bref, rien de totalement fiable. D'ailleurs, c'est peut être un piège de Engar, ces infos. Pourquoi il me les donnerait directement ? Enfin... C'est peut être juste moi qui suis paranoïaque. Pour en revenir à la discutions, il a donc des choses sur l'église ? Je tourna mon regard vers le mage de lumière qui me sert de garde, et il me rendit un signe de la tête. On avait appris à se comprendre. Et, en l'occurrence, c'était visible. En effet, je ne voulais pas cacher à Engar que je savais déjà quelques petites choses sur l'église. Enfin...

"Intéressant. Les informations que tu as récolter sont de quel ordre ? Et a tu penser à la possibilité d'un piège, et de la manière de vérifier si elles en sont ou non ? Quand à ce Karl... J'en ai entendu un peu parler, comme de tout le 
monde, sans pour autant le rencontrer."

Je le laissa ensuite continuer, écoutant avec attention le sujet principal. Il ne fait donc pas confiance en Elder donc, ce qui confirme ce que je pensais sur Engar. Il admet causer du chaos, mais moins que Elder. Enfin... Entre deux maux, autant choisir le moindre, non ? Il est aussi de mon avis sur l'église et sur Gaelle, et son but. Et en parlant de but, il me parle du sien: Prendre le pouvoir dans le donjon, et avec le minimum de sang parmi les habitants. Vaste programme. Et maintenant, plus intéressant: Comment il va faire ? Mais en attendant, je repris une gorgée de thé, réfléchissant. Donc un coup d'état ? Je ne suis pas moralement contre, mais je me demande bien comment il veut y arriver, et quel gouvernement sera mît en place. Et puis, ce sera très difficile. Car si on endommage trop de 
personnes, on aura plus de quoi vaincre l'église. Et il se mît à sourire  baissant son masque neutre de neutralité.

Il commence par m'expliquer des fait qui me paraissent évidents, avant de me parler d'une ruse sur Elder, en se faisant passer pour son allié, les deux autres étant inaccessible, et cela nous donnant une aide certaine, en hommes et en nous permettant d'empêcher la résurrection du triumvirat. Ensuite, nous l'attaquerons par surprise.L'idée se défend. Mais il y a des failles. Déjà, il faut convaincre Elder, qui n'est pas forcément con. De deux, même si on réussi à l'approcher, le vaincre, lui et Gaelle, risque d'être difficile. En plus, même si on gagne, des problèmes restes. Qui 
gouvernera ? Car si c'est pire qu'avant... Et puis... Qui me dit que ce n'est pas une ruse pour me faire rejoindre le côté d'Elder ? Car si on l'aide, mais que Engar s'arrête là et que donc la quatrième force n'existe pas... Alors j'aurai aider Elder, ce qui fera que le donjon sera à lui, tandis que je me serai fais piéger par Engar. Ce qui aurait été rusé. Continuons maintenant de l'écouter.

L'église ne sera pas dangereuse... Ça, je n'en sais rien. Dans le cas ou il est honnête, il doit plus en savoir que moi dessus... Mais il faut toujours se méfier. Donc nous agirons au même moment que l'église ? Ça me semble juste. Et pour les risques... Je m'en doute. Mais bon, le risque zéro n'existe pas, et je suis capable de prouver mon innocence et autres. Car si ça marche suffisamment bien, alors nous sommes les sauveurs du donjon, ce qui est plutôt bien. Et puis, nous n'agissions pas pour le mal. Enfin... Il faut d'abord être sûr de tout. Et donc si nous gagnons, il faudrait trouver un moyen de faire tenir le donjon en place, et que le sort de résurrection fasse de même... Plutôt difficile. Mais il est temps de répondre, toujours neutre, tandis qu'il respirait après avoir dit que mon rôle, qui est à prioris autre que celui des autres...



"Il s'agit donc d'une fausse alliance avec Elder, pour éliminer Gaëlle, puis de le trahir pour prendre le pouvoir ? Ça me semble risqué. Il n'est pas stupide et risque de se méfier, non ? De plus, il faudra le vaincre, et nous ne savons pas de quoi il est capable. Ensuite, pour l'énergie, nous devrions descellé Oni, mais pas totalement, ce qui est particulièrement risqué. Et pour en finir avant de te redonné la parole... Pourquoi je devrais te croire ? Ça pourrais 
être une ruse pour me faire aider Elder. Mais... J'imagine que tu va m'expliquer mon rôle et ma récompense, alors je te laisse continuer."


Et il m'expliqua qu'il voulait donner au donjon un meneur efficace, et me demande d'user de mes relations et mon influence pour éviter que la population se retourne contre, et même qu'elle l'aide, et trouver un moyen de remettre la résurrection. Quand à ma récompense... Être le meneur du donjon. Hum. Intéressant. Ça pourrait être un piège, car ça semble trop bien organiser:  un plan avec Elder inclu, dans le quel on l'aide, et on promet un donjon en échange, du moment que le peuple nous obéis... J'ai un peu de mal à croire. Mais vu l'occasion, je pense que c'est une occasion, car les arguments sont valables.


"Hum... Ça me semble un peu facile. Même si le boulot semble assez important, j'ai appris à me méfier des occasions trop facile... Donc pour commencer... Pourquoi moi en meneur du donjon ? Quel preuve j'ai que tu va le faire, et que tu n'essaye pas de me piéger ? Et pour finir, si ce que tu as dis est vrai... Tu y gagnera quoi d'autre que le bien de tous les habitants du donjon, qui a tu avec toi, et quel est le plan de secours ? "


Et je repris du gâteau, attendant la réponse de cette personne... Intéressante.
avatar
Mistral de Sade

Masculin
Messages : 54
Expérience : 126

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Mimic
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une flammèche dans la poudre.

Message  Engar le Sam 04 Jan 2014, 18:15

Mistral avait des questions sur mon plan, mais surtout sur mes motivations, et c'était des plus compréhensibles. Après tout qui irait vous proposer de prendre le pouvoir ,alors que pour sa part il demeurerait au second plan ? Presque personne, mais justement, ce presque suffisait à indiquer l'existence de tels individus, et j'en faisais partie. D’autant plus qu'en dépit des apparences j'y gagnerai aussi beaucoup, à condition bien sûr que je réussisse, et cela dépendrait de bien des facteurs, dont lui même et de fait j'allais devoir répondre du mieux que je le pouvais à ses interrogations. Heureusement pour moi j'en possédais déjà les réponses. Certaines ne lui plairont peut être pas, mais j'aurai le mérité d’être franc, ce qui était primordial quand on voulait mettre en œuvre un tel plan ! Ainsi j'attendis qu'il en eut fini avec ses interrogations, le fait qu'il se resserve du gâteau me servant de signal. Je décroisais à cet instant les mains et m'exprimer d'une voix enjouée, répondant à sa première question.

"Vois tu ...dans toute organisation une chaîne de commandement est importante, mais il faut qu'elle soit organisée. Il ne faut pas qu'elle soit trop courte pour ne pas que les maillons soit trop fragiles, ni trop longues pour éviter que les informations primordiales filtrent trop facilement. Or l'église souffre de cette tare, avec le pape, puis les cardinaux, les archevêques, les évêques les inquisiteur et ainsi de suite...et pour éviter les faux ordres ça demande des sceaux, des tampons, sont la simple existence compromet la création de pièges créer en circonstance et le pape est un homme qui doit gérer beaucoup de choses, or..."

Alors ma main disparut brusquement dans une de mes besaces, un geste qui pouvait paraitre menaçant, mais qu il était bien trop évident pour être efficace, et Mistral, tout comme ses hommes de main, devait bien se douter que je ne ferai pas quelque chose d'aussi grotesque, sauf si je voulais justement jouer sur cela pour en profiter, mais cela devenait un brin trop tordu pour moi. De toute manière ma main réapparut brusquement , mais ce ne fut pas avec une lame en main mais un parchemins, usés par un assez long voyage et marqué d'un sceau religieux, mon regard se leva alors vers mon congénère.

"Toi tu sais ce que c'est, et donc Mistral aussi... Ce sceau n'est ni plus ni moins que celui du pape. Il n'en existe qu'un, trop bien gardé pour être volé, et dont la signature magique est inimitable. Un tel document ne tombe pas entre les mains d'un individu comme moi me direz vous, sauf imprévu... Or il y en a eu un. Tu as lu mon rapport sur les expérimentations que mène l'église, et il s'avère que je n'ai pas été capturé par le groupe qui allait assaillir le donjon, mais ceux gérant cela. néanmoins il s'est avéré qu'un des inquisiteurs du groupe allant nous attaquer étaient présent lors de ma ..."réception" et lors de ma fuite j'ai pu lui prendre ce document, qui fait état de cinquante hommes, qui que soit ces derniers ils ne sont pas assez pour faire tomber rapidement le donjon, et s'il doivent chercher d'autres effectifs cela prendra assez de temps pour que Gaëlle passe à l'action sans plus attendre, auquel cas ta main mise sur la population du donjon sera d'autant plus importante. Néanmoins je vais être honnête, quelque chose me dérange à ce sujet. Plusieurs donjons ont été détruit récemment, on suppose par cette force, mais cela me parait impossible, si l’Église avait trouvé un moyen de raser les donjons, elle le ferait de manière bien plus éclatante, car son efficacité réelle repose là dessus ,sur l’image qu'elle renvoie à ses fidèles. Or... Rien à ce sujet, de fait je pense que la menace réelle est autre part. D’ailleurs ça peut paraître comme un simple détail, mais l'homme à qui j'ai pris cela... Il n'avait pas l'air joyeux comme le serait un individu après bien des triomphes, il paraissait au contraire des plus inquiets"


Cela pouvait paraître bien fragile comme argument, mais je savais depuis longtemps que ce genre de détail pouvait se montrer des plus révélateurs quand à une situation délicate. L’Église était loin de tout contrôler dans cette affaire, et ses membres étaient inquiet alors même que les refuges de ses pires ennemis étaient détruits un par un. La solution était à vrai dire juste à portée de main, j'en étais certains, mais je n'arrivais pas à la saisir...Enfin bref j'espérais m'être montré assez convainquant sur ces points. de toute manière j’abordais de suite les autres, laissant à Mistral le loisir d'observer le document.

"Elder a besoin d'appui, or il sait que je hais le Triumvirat et que toi tu n'en as rien à faire, alors pour quelles raisons nous soupçonnerait il ? De toute manière, ce n'était pas comme s'il pouvait se permettre de refuser des soutiens face à ses opposants... Ainsi bien sûr il se méfiera, mais il ne pourra pas nous empêcher d'agir à l'instant précis, même si pour cela nous allons à l’encontre de ses directives. Quant à le vaincre, c'est vrai que j'ignore son pouvoir, néanmoins Gaëlle n'est pas à prendre à la légère, et tout comme Focus fut vulnérable après avoir affronté Oni, Elder le sera après s'être confronté à Gaëlle, ou inversement. De toute manière la première étape sera d'éliminer les suivants de Gaëlle et la seconde ceux d'Elder qui ne font pas partie de notre groupe. Ensuite pour l'énergie, nous pourrions faire cela , ou bien essayer d'en trouver une nouvelle, tu auras le temps de faire quelque recherche à ce sujet... Et enfin pourquoi me faire confiance ? Pourquoi toi en tant que meneur du donjon ?"

Je semblais brièvement pensif... Pour tout ce que j'allais dire je n’avais aucune preuve, et je pouvais comprendre qu'il puisse avoir du mal à me croire après tout n'étais je pas l'individu qui ne reculait devant rien pour parvenir à ses fins ? Mais bon... Il devait tout de même me connaître assez bien pour savoir que ce que j'allais lui dire était probablement la vérité...

"Tout d'abord, tu peux me faire confiance, car si j'avais voulu ta chute, je m'y serai pris autrement, qui plus est tu es bien trop malin pour tomber dans un tel panneau, tu vas créer des preuves, des alibis et des contre sorts qui tous montreront que tu n'étais nullement coupable, et tu ne seras pas assez impliqué directement pour que ça offre une possibilité de t'assassiner. Quant à moi même, eh bien... Je l'ai déjà dit. Tu sais que je ne supporte pas le triumvirat, quant à Elder, il pourrait être un bon choix, mais je ne sais pas du tout ce qu'il vaut en tant que dirigeant en tant normal et je préfère éviter qu'on en voie les retombées au mauvais moment, sans compter les suspicion à son égard. Alors que toi je sais que tu seras efficace sur la plupart des fronts. Voilà pourquoi tu me ferais confiance et pourquoi j’espère que tu deviendras chef..."


je savais que ce n'était pas en flattant son égo que je gagnerai son approbation, mais ce que je disais était ce que je pensais réellement. Mistral était à mes yeux, ce qui s'approchait le plus en ce lieu de ces souverains à la moralité douteuse mais dont les royaumes étaient prospères...Et moi je suis son fidèle homme de main.

"Mas tu as raison d'évoquer mon intérêt personnel, nul personne ne fait rien sans avoir un gain, sauf les héros, et je n'en suis pas un... Mais justement, je ne suis ni héros, ni meneur, je ne suis qu'un second rôle ,de fait mes récompenses seront bien moins glorieuse que les tiennes. Néanmoins, je vais te les dires. Premièrement j'ai l'habitude de supporter le regard des autres, mais je suis las de vivre par ces derniers et cela me permettra de m'en défaire. Secondement j'ai deux objectifs, protéger les miens et accomplir ce qui est nécessaire, or avec ta montée au pouvoir tu provoqueras des événements auxquels je prendrai part et..Que j'espère en partie dirigée, au vu de tes probables lacune en connaissance du terrain quand il s'agit de conflits. En somme si tu commandes je pourrai agir et je ne demande rien de plus."

Un sourire carnassier vint alors orner brièvement les lèvres. la guerre, les conflits, tout cela me plaisait, je ne m'en cachait car si ce n'était entre les bras de mon aimée ou en compagnie de mes enfants c'était en y prenant part que je me sentais vivant, que j’étais utile...Carl es êtres comme moi ne servent à rien en temps de paix, je le savais bien. Or je n’acceptais pas d'être inutile à moins qu'il n'y ait réellement nul besoin de moi, ce qui n'était nullement le cas dans le monde tel qu'il était aujourd'hui. Cependant je fis disparaitre ce sourire afin de répondre sobrement à ses dernières questions.

"Quant a qui est de mon coté...Eh bien personne, tu es le premier à qui je m'adresse, néanmoins je comptais aussi aller à la rencontre d'Overlord et de quelques relations moins...importantes dirons nous et qui ne méritent pas d'être évoqués. C'est bien peu me diras tu, mais rien que toi et ce seigneur démon vous aurez entre vos mains une bonne partie de la population et des forces armées du donjon. Quant au plan de secours. je vais être honnête je n'en ai aucun de précis. S'il doit s'avérer que le triumvirat triomphe, nous pourrons toujours prétendre que nous avons ignoré pour faciliter leur réveil, mais si Elder triomphe...je crois que le départ du donjon sera la seule issue, du moins pour moi,car toi et Overlord vous serez assez influents pour pouvoir vous dédouaner, surtout toi vu que tu ne seras pas impliqué directement. en somme je suis, sans prétention, celui qui risque le plus dans cette affaire."


Je croisais alors les mains et les posait sur la table souriant un nouveau, d'un air sûr. Je n'étais pas arrogant, j'avais conscience des risques, mais j'étais prêt à aller jusqu’au bout , çà miser le tout pour le tout...

"... As tu des questions ? Et sinon... Es tu avec moi ?"
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une flammèche dans la poudre.

Message  Mistral de Sade le Dim 02 Fév 2014, 15:00

Le gâteau avait goût de gâteau, sans surprise. Je n'en profitais pas vraiment. Je ne profite pas vraiment de chose d'ailleurs, et surtout pas de la vie. Enfin, si je profite de la vie, mais seulement de celle des autres. Mais bon, ce n'est pas comme si je regrettais, autant d'avoir fait souffrir les autres que de ne pas profiter de la vie. C'est juste que je me demande parfois comment serai ma vie si j'étais normal. Mais je ne tiens pas trop à y penser. Je n'ai pas tellement le temps de rêver, vu mon boulot. Et il est temps de se mettre au travail, justement.


Il m'explique donc comment il a obtenu les informations, critiquant l'église au passage, avant de mettre la main dans son sac, attirant l'attention de l'un de mes garde, tandis que l'autre, l'humain, se contenta de lever les yeux, de manière à ce qui si c'était un piège aveuglant, il ne soit pas toucher et que si c'était une autre chose dangereuse, l'autre soit prêt. Même si ça m'aurai étonné que ce soit une chose dangereuse, il fallait toujours rester sur ses gardes. Pas envie de finir avec un couteau du type qui prend l'âme dans le ventre. Heureusement pour tout le monde, il n'en sorti pas une arme, mais juste un parchemin, même si je continuais de me méfier. Je regarda donc le parchemin, tandis que mon garde humain regarda la parchemin, ce qui fit naître un sourire sur son visage, tandis que je le regardais. Il y avait un sceau sur le parchemin, que je ne reconnu pas immédiatement, malgré la discutions, mais que je me remémora vite: Le sceau du pape. Reste encore à savoir comment il l'a eu, et ce qu'il y a d'autre. Il lança un regard vers l'autre humain, avant de reprendre la parole.


A priori, il sait donc le passé de mon garde... Rien de bien important ou surprenant. Il me raconta ensuite comment c'était tombé entre ses mains, et ce qu'il y avait contenu dedans, en plus de me faire un petit résumé de la situation, ainsi que de son avis et d'un certain détail. J'écouta avec attention chacun des mots, et commença à réfléchir, en observant le document, avant de laisser mon garde humain, l'autre semblant s'ennuyer, regarder le parchemin. Moi, je réfléchissait à tout ça, avant que Engar reprenne la parole, m'expliquant pourquoi Elder accepterai, ce qui me paraît logique. Par contre, je ne suis pas sûr pour le combat, ni pour l'énergie. Mais avant de prendre la paroles, je fini de l'écouter.


Il dit que il s'y serait pris autrement, et que je suis bien trop rusé pour tomber dans le piège, et que j'aurai fait plein de chose pour éviter les pièges. C'est pas faux, mais ça ne m'apprend rien. Un piège suffisamment bien fait se base justement sur le fait que on ne se doute pas et que on met l'autre en confiance. Quand à lui, même si il hait le triumvirat, et que il me juge plus sûr que Elder, il n'empêche que ça pourrait être un piège. Enfin... On verra bien. J'me demande malgré tout comment il aurait fait.


Ensuite, il répond enfin à ma question sur ses intentions: Il ne voulait pas être un héros, et faisait ça pour vivre en dehors du regard des autres, ainsi que de pouvoir protéger les siens. Je trouvais ça pas vraiment convaincant, avant qu'il me dise les derniers trucs: Pouvoir participer aux conflits et qu'il puisse diriger, étant donné que, et je l'admet, je n'ai pas de connaissance particulière en matière de bataille physique. Donc du pouvoir, du sang et l'indépendance. Ça me semble correct comme raison.


Et il fit un grand sourire carnassier, durant un bref laps de temps, mais que je vis parfaitement. Le sang est une de ses passions, et je le comprend tout à fait. Après tout, on aime ce pour quoi on est doué, non ? Et si en plus, ça me sert, et le convainc en parti de m'aider, alors je n'ai rien à redire. Certaines personnes pense que j'aime manipuler les gens car je suis doué dedans. Pas forcément faux, mais pas forcément vraiment. Je ne sais pas vraiment si j'aime ça, ou que c'est juste que j'aime faire mon boulot le mieux possible. De toute manière, j'en ai rien à faire de si j'aime ou j'aime pas. Je le fais, point.


Et il répondit de manière plus naturel et sans son sourire aux dernières questions, disant que je suis la première personne contactée, mais qu'il allait voir l'overlord, et des relations moins importantes. Hum... L'Overlord serai un allié de choix, mais un brin trop instable pour être totalement rassuré. Quand aux relations, je ne tiens à négliger aucun détails. Car c'est les détails qui dont la différence. Ensuite, il me dit que c'est peut être peu, mais c'est déjà une force de frappe et une force psychologique impressionnante. Et il n'a aucun plan de secours, ce qui m'étonne. Il faut toujours en avoir un, de mon point de vue. Après, c'est vrai que en guerrier, il a m'habitude d'improviser... Enfin, j'vais quand même en faire un. Ensuite, il dit que si on perd  dans le premier cas, il pourra s'en sortir et rester dans le donjon en argumentant bien, et dans le second... Qu'il devra partir, et que c'est donc lui qui risque le plus. Peut être.


Il croisa alors les mains et les posa sur la table, un air sûr de lui sans pour autant que je le trouve particulièrement arrogant, avant de me demander finalement si j'avais d'autres questions, et finalement la demande la plus importante: Je suis avec lui ou non ?


Et bien commençons par les questions qui me restes...


"Hum... Donc une force mystérieuse, capable de rasé des donjons, mais dont l'église ne serai pas fière et même inquiète  ? Hum... Déjà si l'église n'en ai pas fière et donc ne la montre pas, c'est que ça doit utiliser des choses en contraction avec le message qu'ils veulent faire passer d'eux, et donc quelque chose en rapport avec des monstres peut être ? Voir même un pacte démoniaque peut être ? J'imagine que tu dois être beaucoup plus calé que moi sur la question, et que l'hypothèse t'a déjà effleurer l'esprit. Mais pour détruire les donjons... Et bien, nos dirigeants sont en pierre, et je ne crois pas aux coïncidences. C'est donc ou que nos dirigeants se sont transformer en pierre, et que l'église en profite, ce qui voudrait dire que il existe un virus anti-dirigeant ou un mage très puissant et particulièrement fou qui voudrait transformer en pierre les dirigeants des donjons  ou les détruire, ce qui me semble particulièrement improbable, même si ça justifierai leurs crainte et le fait qu'il n'en parle pas. L'autre possibilité serai donc que ce soit la faute de l'église ou de un de leurs alliés qui transforme le triumvirat en pierre, ce qui implique un grand groupe, ou un être, voir artefact, particulièrement puissant. Mais pour que l'église ne veuille pas en parler, et semble inquiète, ça doit être un être particulièrement puissant, mais aussi avec un libre arbitre et particulièrement ingénieux, suffisamment pour les piéger et donc leurs faire peur. Une chose mystérieuse, rusé et puissante... Elder ? C'est bien sûr juste une hypothèse, et toi qui semble bien renseigné la trouvera tu peut être ridicule... Mais ou Elder est ce qu'il prétend être, et dans ce cas, il reste quand même à savoir qui il est, et surtout pourquoi il fait vraiment ça, car il ne m'inspire pas confiance, ou il veut devenir maître du donjon, mais profite dans ce cas de circonstances assez étonnante, surtout pour penser qu'il peut arrêter l'église et protéger le donjon, ce qui ne nous renseigne pas non plus sur ce qu'il y a derrière son masque, ou bien, pour finir, il est du côté de l'église, ce qui nous explique pas non plus qui il est mais donne une réponse à la plupart des questions. Évidement, ce ne sont  que de premières hypothèses, peut être ridicules... Mais je tiens à envisager le maximum de possibilités."


Et je bois une gorgé de thé, ma gorge se faisant sèche après avoir autant parler. Je profita des arômes délicats de mon thé, sans pour autant m'attarder, avant de continuer:



"Les raisons pour les quels Elder nous accepterai me semble correct, mais pour le combat... On ne peut pas être sûrs. Quand à l'énergie, peut être desceller en partie Oni, même si ça serai dangereux ? Et... Tu dis que si tu avais voulu ma chute, tu l'aurai fait d'une autre manière. Comment donc ? Ensuite, même si je suis "trop malin pour tomber dans le panneau", tu pourrais essayer de me piéger en cachant un piège complexe dans un piège simple, ou bien faire que je surestime le niveau du piège, ce qui me ferai au final tomber dedans. Un peu comme dans pierre-feuille-ciseau. Quand à mon efficacité sur les front... Tant mieux si c'est le cas."


Et je haussa les épaules pour souligner la dernière phrase, avant de reprendre un bout de gâteau rapidement, pour finalement continuer.




"'Pour ce que tu demande, ça me semble juste, et il est vrai que tu sera sûrement mieux placé que moi pour les conflits, expérience oblige. Et puis, même si j'ai lu quelques petites choses sur le sujet, tu te doute que, vu ma carrure, je n'ai jamais combattu. Pas que l'idée me répugne, et j'aurai bien besoin d'apprendre un minimum... Mais ce n'est pas le sujet actuel, et je pense que je, voir nous, verront ça un peu plus tard..."


En effet, savoir me battre me permettrait de combler en partie une de mes grandes faiblesses: mon corps faible de nature, qui m'empêche les efforts et me rend très vulnérable seul. Et puis, prendre du muscle et faire une activité physique serai bon pour ma santé...


Le regarda donc attentivement, pour connaître ses réactions, en continuant.



"Overlord ? Un allié puissant... Mais qui pourrait se retourner contre nous si nous ne faisons pas attention. Quand aux autres relations, je tiens quand même à en savoir un minimum sur eux, histoire de ne négliger aucun détails. Pour le plan de secours... Je pense que on trouvera. Quand aux risques, ça dépendra de ce qui se passera. Et pour répondre à la dernière question..."


Je ferma les yeux en buvant lentement mon thé, semblant presque dormir, si ce n'est que je ne faisais que réfléchir. Je réfléchi sur les risques, les avantages, les inconvénients, les failles du plans, objectif... Et testa mentalement les idées qui me venaient, en essayant de prendre en compte un maximum de chose à la fois, pour finalement aboutir sur un plan. Un plan presque simple, mais qui avait de grande chances de marcher.


Et j'ouvra les yeux brusquement, plantant mon regard rouge sang dans le siens.




"Et bien... Même si je me demande quel serai ta réaction et la suite de tes plans si je refusais, et que je tiens à connaître quel seront tes réponses..."


Et je dis, d'une voix claire et confiante, mais pourtant parfaitement neutre d'émotion:




"Je suis avec toi."   
avatar
Mistral de Sade

Masculin
Messages : 54
Expérience : 126

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Mimic
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une flammèche dans la poudre.

Message  Engar le Lun 03 Fév 2014, 16:52

J'écoutais distraitement ses réponses, qui s'avérèrent des plus longues. Il évaluait les problèmes sous plusieurs angles élaborant des hypothèses tout en en pointant les points forts et les faiblesses et fait lui prêter attention aurait été des plus intéressants. Seulement, voilà, j'avais déjà réfléchi à ces questions et ils s'avéraient que nous partagions le même avis sur plusieurs sujets, et s'entendre dire ce à quoi on avait déjà songé était des plus rébarbatifs. Néanmoins mon intérêt s'éveilla à nouveau vers la fin de sa longue tirade concernant Elder, car il évoquait une possibilité qui me paraissait assez absurde au vu des circonstances. Néanmoins je ne lui coupais pas la parole, tout au plus dut il remarquer un froncement de sourcils de ma part peu avant qu'il ne boive son thé. J'aurai pu alors profiter de ce temps de pause pour lui dire ce que je pensais, mais il n'avait clairement pas fini de parler, d'autant plus au vu de tous les sujet qu'il lui restait à aborder. De fait je pris mon mal en patience, d'autant plus aisément que même si je retrouvais dans ses dires certaines de mes pensées il était parvenu à réveiller mon attention.

Ainsi il évoqua par la suite la possibilité d'un piège plus complexe, ce qui m'amena à un sourire amusé. Il paraissait si prudent mais ne même temps il n'avait pas l'attitude de la personne suspicieuse qui s'inquiéterait de toutes les menaces qui pèserait sur lui. Il se contentait d'évoquer toutes les possibilités, même si ce faisant il semblait occulter certains faits qui rendaient plusieurs de ces hypothèses caduques. Mais bon je n'étais du genre à rabaisser mon interlocuteur, d'autant plus quand il pouvait m'être un partenaire précieux. Il s'inquiétait par ailleurs quant à l'issue du combat, et ce qui adviendrait concernant l'énergie. J’éprouvais les mêmes doutes, mais cela faisait partie des imprévus, mais en même temps il s'agissait de notre but, or si ce dernier nous était acquis cette discussion n'aurait pas lieu d'être.

Enfin du moins certains de ces aspect, car même si la victoire nous était acquise il fallait dans tous les cas planifier l'après, et je fus à la fois surpris et satisfait que Mistral ne tente pas de négocier avec mes exigences se rendant à ma raison. Néanmoins ce qu'il évoquait était fâcheux, après tout, aussi gentille et douce qu'elle pouvait être ce qui permettait à On de conserver sa place c'était sa puissance. Or régir une économie souterraine et une société entière était deux choses différentes, dans le second cas ,et en particulier dans un donjon de montre, la ruse et l'influence ne suffisaient pas, il fallait aussi s'imposer en tant que guerrier, ou tout du moins comme stratège, sans quoi cela donnerait à la fois des arguments et des atouts à ses détracteurs pour le renverser, combien de roi avais-je vu être renversé car ne connaissant pas leur propre armée et cette dernière en profitant pour les renverser ? Ce qu'il évoquait était donc une nécessité, surtout au vu de l'allé auquel nous allions faire appel, et son emploi du "nous" induisait que je serai probablement impliqué dans ce projet, ce qui ne me déplairait nullement. Lui faire la leçon, c'était un rêve !

Finalement, après quelques dernières interrogations il planta son regard dans le sien, sa couleur carmine m'était familière, nombre de démon partageant cette couleur d'yeux, mais ce qui me fut le plus familier ce fut la lueur dans ce regard, ce signe qu'une idée était venue à l'esprit d'une personne, un songe, qui révélait une idée vive, une décision cruciale prise avec raison, et avant même qu'il ne parle de sa curiosité concernant ma réaction en cas de refus je sus quelle était sa réponse, et pourtant je ne me permis un sourire satisfait qu'une fois qu'il avait prononcé ces quatre mots. Rien que des dires, oui, et avec un individu pareil il fallait se méfier des propos, un contrat étant de loin préférable, mais j'avais l'audace et l'imprudence de bien croire que Mistral me suivrait De moins il le ferait jusqu’au moment du moins où la défaite serait inévitable et qu'il pourra encore sauver ses pions. De cette pensée, je ne m'offusquais guère. C'était de bonne guerre après tout. Enfin maintenant qu'il avait accepté je pouvais lui répondre sans crainte que mes réponses puissent l'offusquer, mais avant tout...

"Tu m'en vois ravi Mistral. Portons un toast à notre collaboration."


Je levais mon verre vide avec un léger rire, le geste étant purement symbolique puisque je n'avais plus irien à boire et que je n'allais pas prendre le risque de passer commande à l'aubergiste. Je reposais ainsi rapidement mon godet, affichant toujours ma satisfaction, mon regard s'abimant brièvement dans une fenêtre menant à la rue, déserte, avant de revenir sur les yeux du mimic.

"Et sinon, concernant tes idées... Eh bien nous partageons les mêmes suspicions à l'égard d'Elder, rien ne nous assure qu'il est coupable, mais tout tourne de manière bien trop opportune pour lui. Par contre je doute qu'il soit un allié de l'Eglise, ou même un de leurs outils. Crois moi, j'ai vu des aberrations qu'ils ont créé... Il ne craindraient pas de voir quelque chose échapper à leur contrôle, ou alors si c'était le cas il l'a déjà fait depuis longtemps."

L'air songeur je faisais tourner mon doigt sur le bord de mon verre, avant de reposer ma main sur la table, en grattant négligemment le bois.

"Quant au combat... Eh bien j'avoue que c'est là plus de la spéculation, mais nul être n'est invincible, Oni elle-même est vulnérable, Focus est tombé... Je ne vois pas pourquoi Elder et Gaëlle ne pourraient pas en faire autant, d'autant plus s'ils s'affaiblissent mutuellement. Quant à l'énergie, c'est le point le plus délicat et ton idée me paraît la plus valable, amis si nous pouvons trouver une autre source d'énergie, il ne faudra pas hésiter. Overlord pourrait d'ailleurs peut être nous aider en cela...Et j'ai parfaitement conscience de l'allié instable qu'il représente, mais tout ce qui l'intéresse c'est le pouvoir, or en t'aidant à conquérir le donjon il en obtiendra. Bien sûr, sur le long terme il en voudra plus, mais il n'a pas la carrure pour diriger un tel lieu, il suffirait d lui jeter un os de temps à autre, ce qu'ont négligé de faire le triumvirat...Et dans le pire des cas je pense que tu seras moins laxiste que Kanabo. Qui plus est je te rappelle que m’occuper de ce genre d’individu est ma spécialité, que je prendrai grand plaisir à pratiquer à nouveau. Et toujours pour parler de trahison, tu as raison de penser que j'aurai pu tendre un piège plus complexe. Cependant tu sais comme moi que ce genre de choses prend du temps, or je ne suis revenu au donjon que récemment. Qui plus est prou cela je serai allé voir diverses personnes or je suis sûr que tes divers informateurs t’ont faits un compte rendu de chacun de mes déplacements et ce jusqu'aux latrines !... Et plus sérieusement je te le répète, je vise le bien de ce donjon e, bien que tu dois t’en moquer, tu dois bien avoir conscience que mon plan va permettre à sa situation de s’améliorer."


De mesquin, mon sourire se fit songeur. Je n'étais pas du genre à trahir gratuitement mes alliés, mais je n'avais aucun scrupule à le faire si c’était pour leur bien ou à imaginer ce que je leur infligerai si jamais c'était eux qui se retournaient contre moi, et j'hésitais encore moins à les appliquer ! Enfin, au moins je pouvais faire pleinement confiance aux autres.

"Quant à mes autres contacts... Il s'agit principalement de gardes qui me font confiance, et des créatures que j'ai sauvées des geôles de l'Eglise, ils seront tous sous la tutelle de Shrivei. Elle a un peu rechigné quand je lui ai parlé de toi, mais elle a accepté cette issue de secours au cas où Gaëlle échoué. Elle ignore bien sûr que nous allons nous assurer que c'est bien le cas. Shrivei a beau désapprouver certains actes du Triumvirat elle leur est fidèle, ce que je trouve un peu triste, même si je l'apprécie."

Enfin je m’affalais sur ma chaise, en songeant à ce que j'aurai fait s’il avait refusé. J'y avais déjà songé, mais à vrai dire j'y croyais beaucoup moins qu'à mon association avec lui...

"Et si tu avais refusé je me serai allié avec Crocs-noir. Elder lui a certes rendus la parole il déteste ce genre d'être doté de tels pouvoirs et il hait encore plus le Triumvirat maintenant. Bien sûr, moi-même je ne lui fais pas entièrement confiance, mais j'avais de toute manière besoin d'un tel soutien, or seul toi et lui répondez à ces critères. Cependant lui est un humain et de fait il lui aurait été bien plus difficile de s’imposer en tant que chef du donjon auprès de ses habitants, cela aurait amené à des troubles malvenus. Mais maintenant, peu importe, puisque tu es avec moi."

Je prononçais ma dernière phase avec enthousiasme. Pour être honnête cela m'aurait sacrément dérangé de m'associer avec le ruffian. Certes j'étais prêt à tout, mais j'avais toujours du mal à ne pas avoir envie de l'étrangler en songeant à ce qu'il avait voulu infliger à Felina, toutes les peines que j'avais infligé à ma "sœur" ainsi que sa disparition ne changeait rien à cela, bien au contraire. Enfin plutôt que de me laisser aller à la colère je m'intéressais à un autre sujet. Le meilleur, que j'avais gardé pour la fin et que j'abordais avec un plaisir non dissimulé.

"Quant à t'entrainer au maniement des armes ou à l'art de la guerre, ce sera primordiale pour asseoir ta position. Le donjon regorge de maître d'armes habiles et de savants stratèges...mais à vrai dire rare parmi eux ont soumis leur enseignement à l'épreuve des lames, et plus important encore il faudra non pas que tu sois au niveau de tes serviteurs, mais que tu te places au-dessus. Cela va te demander beaucoup d'efforts et de temps. Tu en as conscience ? Je l'ignore, mais c'est mon cas et je m'assurerai que tu ne t'y dérobes pas."

Certes j'escomptais bien être celui qui le formerait, auquel cas j'étais certains de ce que je lui disais à ce sujet. Néanmoins je préférais éviter d'être présomptueux ou de trop m'avancer, il m'avait peut être juste fait miroiter cette possibilité pour me berner ou se moquer de moi. Même s'il était mon allié cela lui ressemblerait bien ! Je me rendis compte alors que j'avais laissé passer une opportunité...

"Surtout, tu es déjà pâle, mais si tu restes aussi maigrelet tu risques le soulèvement. Les habitants du donjon veulent un meneur, pas une endive !"

... Sang diable, même si je savais qu'il allait avoir une répartie cinglante à ce sujet, cela faisait du bien que de pouvoir lui rendre la pareille quant aux piques qu'il avait pu m'adresser.
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une flammèche dans la poudre.

Message  Mistral de Sade le Dim 09 Fév 2014, 20:32

Notons que durant mon discours sur mes hypothèses, il parut assez ennuyé, dans le sens ou il n'en avait rien à battre, et fit un froncement de sourcil vers la fin, sûrement sur mon idée qui pouvait paraître absurde. Enfin, j'aurai du m'en douter... Quand à mes hypothèses de pièges, il sourit en les entendant. Même si je peux paraître parano, je suis toujours en vie. Je pense donc que ça marche comme méthodes, même si ça peut paraître débile. M'enfin, j'en ai rien à glander des autres, sauf quand ça me rapporte des choses. Et là, c'est sûrement le cas.  M'enfin, retournons à la situation.


Il leva donc son verre vide en l'air, pour porter un toast, tout en riant légèrement. Moi, je ne bougea pas, continuant de boire mon thé. Cela pouvait paraître impoli, mais je ne m'encombrerai pas de choses inutiles. Je me contenta donc de quelques mots, histoire de ne pas rester en statue



"Je préfère qu'on le porte une fois la victoire obtenue."


Et après avoir passé son regard sur la fenêtre, attirant celui de l'orc qui regarda quelques secondes, avant de faire revenir son regard sur Engar, qui avait posé son verre.


Il me dit qu'il partageait certaines de mes idées sur Elder, bien qu'il ne pense pas qu'il soit en lien avec l'église. Il continua avec ses spéculations sur le combat, et son avis sur la source d'énergie que je propose est que elle est bonne, même si il serait encore mieux d'en trouver une autre, et que l'overlord pourrais nous aidez pour ça. C'est pas faux. Mais il semble assez risqué comme pari. Certes, le pouvoir l'intéresse, et il n'en refusera pas un peu, et quelques os, comme le dit Engar... Mais il pourrait vouloir le notre. Même si il n'a pas la carrure, combien de personnes sont amener à gouverner sans en avoir la carrure. Après, c'est vrai que c'est un chasseur de démons... Mais je reste sur mes gardes. Quand au fait d'être moins laxiste que Oni... Sûrement. Je ne prend pas les choses au la légère, contrairement au triumvirat. Enfin, je pense. Quand aux pièges plus complexes, il aurait pu allez voir divers personnes durant le temps ou il était à l'extérieur, même si il a en plus pris le parchemin.



"Hum... Peut être. Mais il n'empêche qu'il y a trop de coïncidence pour que elles en soient. Elder a donc un lien avec l'église, même si il est faible, comme par exemple si il n'est qu'un simple profiteur. Mais on ne sait rien de lui, alors on ne peut que spéculer en attendant les révélations... Ou la mort. Quand à l'overlord, je reste sur mes gardes. Même si il prendra les os, il aspire à plus haut. Et même si il n'a pas la carrure pour diriger, il tentera de le faire. Sinon, il ne serait pas intéresser par le pouvoir. Quand au réglement du problème par les armes... On ne sait jamais. Même si c'est ton domaine, et que tu est extrêmement bon dedans, on ne sait jamais. Quand au bien du donjon... Me tuer est sûrement considéré par beaucoup par un des plus grands bien que on puisse leurs faire. Même si ce n'est pas forcément le cas. Et je ne me fiche pas de l'évolution de la situation du donjon, très loin de là. Après, si l'évolution sera positive... L'avenir nous le dira.


Les autres contacts sont donc des gardes, des créatures, et notre très chère Shrivei. Il y a un côté étonnant dans le fait que elle est acceptée, mais bon, c'est Engar... Quand à sa fidélité envers la triumvirat, c'est peu surprenant. Elle n'est pas stupide, mais manque de réflexion et ne juge pas neutrement. J'haussa les épaules en répondant



"Shrivei... Pas bête, mais se fait pas mal d'illusion, et ne réfléchi pas beaucoup. Dommage pour elle, elle aurait pu mieux vivre. Après, j'imagine que trahir une de tes amies pour la bonne cause ne te pose aucun problème, et je pourrais compatir et dire que c'est normal, si j'en avais. Triste dirons certains. Mais je ne dois pas les connaître. Ou ils sont discrets. Enfin, je m'en fiche de toutes manières..."


Il se serait donc associer avec Crocs-noir... Mon rival en quelques sorte. Mais il n'empêche que c'est quelqu'un de très intelligent, et donc que je respecte. Le plan aurait été le même qu'avec moi, même si il n'avait sûrement pas confiance en lui, et mutuellement, pour des raisons que je connais déjà. Et puis, comme c'est un humain, ça aurait été difficile pour lui de diriger... Même si les mimics ne sont pas non plus les êtres que on voit le mieux gouverner. Mais bon, je suis avec lui, et réciproquement... J'espère.



"Crocs-noir... Pas mauvais choix. Plus expérimenté que moi, mais d'une races encore pire pour les habitants que les mimics, qui ne sont pas forcément très populaire, étant solitaires. Après, si ça n'aurait pas fini avec une lame de toi dans sa gorge ou l'inverse... Je ne risquerai rien dessus. Mais bon, j'ai accepté de toute manière, alors ça n'a plus d'importance.."


Il n'empêche quand même que je suis rassuré par le fait que mon refus aurait été combler. Il sait s'adapter au imprévu, et a bien construit son plan. D'ailleurs, je perçus de l'enthousiasme dans sa dernière phrase. Sûrement parce que s'associer avec lui l'aurait personnellement dégoûter. Et il s'intéressa finalement à la dernière parti, l'entraînement, qu'il aborda avec plaisir. Bien sûr, beaucoup de gens aimerai me faire la leçons, alors il profite du moment... Mais n'oublions pas que niveau leçons, il pourrait aussi en recevoir.


Donc m'entraîner aux armes me permettrai, confirmant mon avis  d'être mieux accepter comme dirigeant. Sans surprise. Même si les deux n'ont pas de rapport, c'est que ça remet la loi du plus fort à jours, avec le principe "J'te respecte sinon tu me tape." Primitif. Mais logique. Donc il semble comprendre que je m'adresse a lui pour ça, et me dit que il faudra que je me place au dessus des autres dans le domaines, et que ça me demandera beaucoup de temps et d'effort. Comme si je ne le savais pas... J'en ai donc parfaitement confiance, et il précise qu'il fera le nécessaire pour que je n'y dérobe pas. Parfait. Ce n'est pas un professeur gentil, mais un professeur efficace. C'est ce que je demande, rien de plus.



"Hum... Bien sûr que je sais que il me faudra du temps et des efforts... Mais je sais aussi que je ne pourrais pas toujours compter sur ma langue et mes gardes pour m'en sortir, et que je reste un faible dans tout ce que ne demande pas de rhétorique ou des gardes. Je n'ignore pas non plus que je suis faible de base, de par ma race et mon état de sans coffre. Je ne serai jamais un colosse, ni même avec tes capacités physiques. Mais bon... Je le sais depuis un bout de temps, ça."


Et il fini par une remarque assez ridicule sur le fait que je suis une endive. Ah ah. C'est drôle. Très drôle. Pour un gosse de trois ans. Et encore, un gosse un peu stupide. Je me contenta donc de répondre avant de boire une gorgé de thé.


"Je ne serai jamais physiquement très différent de se que je suis actuellement. Je ne peux rien pour ma pâleur et ma faiblesse physique de base, et je l'assume. Ah, et évite de trop me défier sur le domaine des remarques acides. Même si tu doit en supporter souvent et que tu assume, tu ne doit pas ignorer que je suis très doué dans le domaine."


Et je fini ma tasse de thé, avant de l'observer. Plus que une seule questions...




"Maintenant, quel est le plan ?"
avatar
Mistral de Sade

Masculin
Messages : 54
Expérience : 126

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Mimic
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une flammèche dans la poudre.

Message  Engar le Sam 15 Fév 2014, 14:10

Ah, quel rabat joie que ce Mistral, après tout lui savourait bien en permanence son thé et ses gâteaux, il aurait pu au moins lever son verre, enfin sa tasse, et apprécier ma petite pique ! Pour autant, je pouvais le comprendre, une victoire n'était jamais acquise d'avance, il pouvait toujours advenir un événement imprévu, même s'il était des plus improbables, qui venait tout compromettre. Enfin, je me rendais à sa raison et reposait mon bock pour écouter ses commentaires quant aux réponses que je lui donnais, et comme pour ne pas changer ses réponses étaient des plus intéressantes. Malheureusement il s'avérait que le sujet commençait à se tarir et aussi, bien plus important, que le vide dans cette taverne allait finir par paraître suspect aux yeux de mauvaises personne,s malgré toute l'influence que pouvait avoir mistral, et je préférais éviter d'avoir à rendre des comptes. De fait je fus relativement direct, sans être abrupte, dans mes réponses, me relevant par la même la même occasion.

"Pour le plan, eh bien rien de plus que je ne t'ai déjà dit. Tu te prépares je m'occupe des derniers détails me concernant, et le signal de l'action nous seras donné par nos opposants; Simple non ? Cependant je te le concède, vu tes dires il me semble nécessaire de peaufiner quelques points. Premièrement, je peux te l'affirmer. Elder n'est pas faible. Oh peut être qu'il n'a pas pétrifié le triumvirat par lui même et qu'il profite juste de la situation, certes, mais il a quand même était à même de soulever sans mal l'Overlord du sol et de le remettre à sa place. Ce qui n'est pas rien..Et une motivation de plus pour ce cher démon de nous aider jusqu'à ce que tombe le masque. Quant à sa soif de pouvoir, je doute prendra le risque de trop ébranler le donjon, donc nous n'aurons pas à le craindre à court terme s'il nous rejoint. Enfin pou ce qui est de t'éliminer, je n'en doute pas, mais encore faut il en être capable, ce qui est toute autre chose, je me trompe ? Non...Et ça le sera encore moins quand tu seras capable de te défendre par toi même ! Quant à l'évolution elle même...Eyh ce n'est pas parce que je suis ton allié que je ne garderai pas un œil sur ce qui suit ta prise de pouvoir !"

Je me dirigeais alors vers le comptoir,y déposant un peu d'argent pour payer mes consommation avant l'arrivé de Mistral, marquant une brève pausas dans mes réponses, alors que se posait la question de ma loyauté. Aux yeux de beaucoup je n’en avais aucune et ce que j'allais faire n'allait pas contribuer à chasser cette image de moi, mais rien 'était moins faux. J'étais fidèle plus que bien des personnes engoncés en de nombreux serments, seulement je ne l'étais pas à l’encontre de personnes ou d'une autorité. non j'étais fidèle à mes principes. J'avais promis de tout faire pour préserver mes proches. si je devais les faire souffrir pour leur épargner de plus grands maux ou leur paraître abjects, très bien. Si je dévias être connu dans les livres d'histoire comme une traître, sans que ne soit jamais évoqué les bonnes choses ayant découler de mes actes je l’acceptais. Voilà quelle était ma loyauté...

"Elle aurait pu oui...mais la question se pose, en avait elle envie ? Regarde moi, en faisant profil bas j'aurai sans doute bien mieux vivre que je ne le fias aujourd’hui, mais je ne le souhaite pas. Pourquoi ? je ne te répondrai parce que tu as sans doute déjà la réponse, et en effet ça ne me dérange pas de la trahir, du moment que c'est pour son propre bien. Et j'approuve ta position, non pas le fait que tu te fiches d'avoir des amis, mais que tu n'en as clairement pas !"

me retournant contre le comptoir pour lui faire face je lui adressais un léger sourire amusé, avant de m'avancer, à la fois vers lui et la sorite, sans quitter son regard.

"Quant à ta race... eh bien le fait que tu sois une mimic n'importe pas. ce qui compte c'est que tu n'es pas un humain. Du reste les habitants de ce donjon ne sont pas très regardant sur la race elle même. Enfin bien sûr il tenteront de prendre les faiblesses inhérentes à ta race pour t'atteindre, mais en cela nul n'est parfait ,et c'est à toi de les déjouer en terrassant tes lacunes ce que tu me sembles bien déterminer à faire."

Al a fin de cette phrase j'arrivais alors à sa hauteur et mon regard le quitta. Tout ce que je fis à son égard fut un léger signe de la main pour le saluer, alors que d'une voix faible je lui chuchotais.

"J'ai déjà pu goûter à ta répartie, mais je sais aussi que travailler avec toi ne va pas être facile, alors tu peux bien me laisser quelques plaisirs hein ?"

Je poussais alors la porte de l'auberge, ouvrant sur la rue commerçante emplie de monde. Les marques démoniaques que j'avais tracé pour que notre conversation en soit audible que dans la pièce de la taverne et des plans infernaux déserts se dissiperaient dans une poignée de seconde...Et je me permettais alors d'en profiter une dernière fois, avant de franchis l'huis de la taverne et me mêler à la foule.

"Tiens toi prêt... Gamin."
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une flammèche dans la poudre.

Message  Mistral de Sade le Dim 16 Fév 2014, 15:38

Il posa donc son verre vide sur la table pour m'écouter. Même si j'ai du paraître rabat joie, mais... Je le suis. Alors que je le paraisse ou pas m'importe peu. Sinon... J'ai comme l'impression que le sujet commence à devenir ennuyant... Après tout, on a déjà discuter de l'essentiel, et il ne reste que le superflue. Et je n'apprécie pas trop le superflue, surtout que j'ai encore du travail. Et comme si il lisait dans mes pensées, ce qui m'aurait surpris, il se leva, en le répondant.


Il commence en me chargeant des derniers détails qui le concerne, et en confirmant que le signal serai nos adversaire, ce qui est un plan simple mais efficace. Quoique je n'aime pas trop n'avoir que cela comme déclencheur, cela pouvant leurs laisser trop de temps. enfin... Il me confirma la force d'Elder, rien que physique, qui est impressionnante, surtout par rapport à moi, et qui donne une autre raison pour L'overlord de nous aidez. Donc pas de crainte à court terme selon lui... Hum, on verra bien. Et il y a en effet peu de personne qui peuvent me tuer, et encore moins si j'apprend à me défendre. Ah, et il gardera sans suppose l'œil sur moi.


Je me contenta donc de hocher la tête, buvant ma tasse te thé avant de lui répondre, même si ça n'avait de vraiment d'utilité, et sans attendre de réponse, vu mon ton.



"Et bien... Il reste beaucoup d'incertitude et de doute, mais bon... Quel plan n'en a pas ?"


Bien sûr, il y en aura toujours. Même si il sont plus ou moins grands. L'important n'est pas de les éliminer, mais de savoir les contrer. Je regardais donc du coin de l'œil Engar qui déposa l'argent pour sa ou ses consommations sur le comptoir, tandis que repris une bouché de mon gâteau. Il aurait pût profiter de la situation pour ne pas payer, mais il le fait quand même. Tout le mon de ne ferai pas la même chose. Enfin... Personnellement, je le paye pas. Du moins, pas directement. Je lui fourni des boissons, des clients et des musicien. Donc indirectement, je pense pouvoir considérer le payer. Quand à Engar... Il n'a pas encore parler d'argent pour les "cours", le terme me faisant un brin étrange, et j'espère ne pas avoir de mauvaise surprise de sa part. Il n'en reste que pour le moment, il est quelqu'un d'étonnement plutôt noble dans son attitude, dans le sens ou il ne profite pas des gens et que ses actions son pour le bien, peut importe la manière. La fin justifie les moyens comme on dit. Et je suis sûrement la personne qui est la mieux placée pour comprendre ça, pour des raisons assez facilement devinable.


 Il me dit alors, sans se retourner que elle n'en avait peut être pas envie, prenant son exemple, disant que en faisant profil bas, il aurait aussi mieux vécu, mais ne le souhaite pas. Et en effet, je sais pourquoi. Pareil pour sa trahison envers elle. Et il confirme que je n'ai aucun ami, ce qui est totalement inutile. C'est tellement difficile à deviner...



"Il n'empêche que même sans se la fermer, elle aurait pu mieux vivre. Après, ça dépend de ce que on veut dire par mieux vivre. Mais je pense que elle aurait été plus heureuse si elle s'était mieux débrouillée. Mais bon... Ah, et pour les amis, juste des pions de plus ou de moins."


Mon ton montrait toujours que je n'attendais pas de réponse. Il me répondrait peut être plus tard, mais pas maintenant.


Ensuite, pour ma race, même si il est essentiel que je ne sois pas humain, il y a mieux qu'un mimic comme dirigent. Quand au fait qu'il ne regarde pas la race... Je pense que si. Comme ils se méfierons, ils chercherons des faiblesses, des failles, des arguments. Quand à me débarrassé des lacunes des mimic, j'ai déjà bien commencer, plus que savoir me battre. Je me contenta donc juste d'hocher la tête, profitant pour me faire voir qu'il me fasse face, un sourire amusé au lèvres, avant qu'il s'avance vers la sortie, ou j'en profita pour lui hocher donc la tête, avant qu'il me fasse un signe de la main, en signe d'aurevoir, le disant qu'il avait déjà goûter ma réparti, et que son travail allez être difficile, et que je devrais donc lui laisser quelques plaisirs.



"Pas faux. J'espère juste que tu sais que en public, cela fera que nous serons directement casé comme ennemis aux yeux de la foule, étant donné que les personnes que je dirige ne s'y risquera sûrement jamais. Pas que ça soit mauvais, juste que ça contraste trop et je ne veux pas attirer l'attention."


Et je le vis donc pousser la porte, tandis que il profita une dernière fois avant de me quitter des protections qu'il a sûrement mît pour me dire de me tenir près, avant de sortir, tandis que le bruit de la foule se fit entendre. Et la porte se referma. Je me contenta donc de lever les yeux, disant pour moi même 




"Comme toujours... Comme toujours..."


Je me tourna donc vers mes gardes loyaux, et me releva avant de m'avancer vers la porte à mon tour.



"On a du boulot."    
avatar
Mistral de Sade

Masculin
Messages : 54
Expérience : 126

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Mimic
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une flammèche dans la poudre.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum