Un très ancien donjon... [Artyom]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Un très ancien donjon... [Artyom]

Message  Theorem & Ishtar le Mer 27 Nov 2013, 10:47

C'est dans les ténèbres d'une forêt impénétrable et dense que l'ont avait retrouvé un mystérieux donjon. Même s'il avait probablement été gigantesque fut un temps et d'une imposante grandeur, ne restait plus qu'une façade de temple érodée par le temps, possédant une porte séculaire scellée depuis bien longtemps. Les éclaireurs du donjon Kanabo, dont Artyom, avaient rapportés l'existence de cet endroit et une expédition était vitale. Si d'autres monstres se trouvaient quelque part dans ce vieux temple aux motifs anciens, ils se raient bien mieux dans un environnement sain comme la tour Kanabo. Cet endroit oublié par le temps et les sages semblait s'ériger au centre de cette luxuriante mais inquiétante forêt qui cachait les ruines de cet édifice. Theorem se présenta devant ce dernier avec Artyom, observant la grandeur du lieu.

"La végétation l'a intégralement recouvert... C'est comme si la forêt l'avait avalée depuis tout ce temps. Et il reste plus que cette porte scellée."

Theorem observa l'endroit avec attention, voulant savoir comment elle s'ouvrait. L'endroit était mine de rien très inquiétant et tout les symboles indiquaient quelque chose de terrible passé il y a bien longtemps. Les signes étaient dur à retrouver, mais... Un crâne coincé dans les racines d'un arbre, quelques épées rouillées et brisées... La bataille avait été rude pour ces monstres. Trouvant le loquet secret, il abaissa une petite herse dissimulée et donna accès à l'intérieur du donjon par un soupirail non loin de la porte scellée.

"On pourrait se glisser là dedans par ici... Je sens un faible courant d'air alors ça devrait se faire sans trop de risques, Arty."

Voyant de toutes façons que la porte principale avait été fermée de l'intérieur, il entreprit de se glisser à quatre pattes dans le trou étroit, avançant dedans avec une certaine appréhension tout de même. Son masque de hyène sur le visage, il voyait plutôt bien dans l'obscurité et, pas la même occasion, offrait un point de vue immanquable sur son popotin pour Artyom juste derrière ! Ils arrivèrent quelques minutes plus tard dans un couloir en cercle qui s'enfonçait à la manière d'une rampe circulaire dans le sol. La zone était éclairée par quelques champignons émettant une faible lumière bleutée. L'atmosphère lourde et pesante du temple n'avait rien de rassurant.

"Je sens de l'eau plus bas... Le temple a peut être été partiellement inondé ?"
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un très ancien donjon... [Artyom]

Message  Invité le Ven 29 Nov 2013, 18:06

L’extérieur, le vaste monde… Un endroit qui faisait frémit soit de terreur soit d’excitation bien des gens. Heureusement pour lui, Artyom n’était pas un froussard et il aimait l’aventure tant qu’elle ne comptait pas trop de passages de haute voltige. En effet, le gros problème du jeune homme à la queue de loup restait sa peur panique des hauteurs et des gouffres. Il avait tout tenté pour se débarrasser de ça (admettez quand même qu’un éclaireur ayant peur des endroits hauts placés, c’était assez comique dans un sens !) Et y était parvenu avec un succès… Mitigé dirons-nous. Mais voilà, l’excursion d’aujourd’hui promettait sans aucun doute d’être exempte d’acrobaties et d’hauteurs dérangeantes. Préparée un peu à la va vite, l’expédition du jour ne comportait que deux membres : Theorem et lui. Cela lui rappela instantanément une autre petite aventure avec un démon dans la montagne mais il se retint d’en parler pendant le voyage car il ne voulait pas directement plomber l’ambiance. Du peu qu’il en savait, le lieu qu’ils allaient visiter risquaient de toute façon de bien mettre à l’épreuve la force, l’adresse et la patience des deux envoyés du donjon.

Se rappelant ce que Khan lui avait dit lors de sa brève visite avant le départ ce matin, le loup ferma ses yeux d’un bleu très joli et se rappela de l’essentiel : ce donjon avait longtemps tenu tête aux assauts de l’église sur son territoire mais avait finit par subir de telles pertes lors d’assauts d’envergure que l’église avait finit par qualifier l’endroit de ‘’pacifié’’. Evidemment, Artyom savait qu’avec leurs capacités à se dissimuler et à s’adapter, les rares habitants du donjon détruit avaient pu prospérer tant bien que mal. Après tout, pour vaincre un refuge de monstre, il ne fallait pas toujours exterminer chaque habitant jusqu’à ce que seul les os des défunts ne décorent les halls : parfois, il suffisait de vaincre le boss, détruire de fond en comble certaines salles ou encore empoisonner les réserves de vivres et le tour était joué. Ici, toujours selon les dires de Khan, un des dirigeants avait été assassiné juste avant un assaut massif, laissant la conjointe du boss très affaiblie… Suite à quoi, les troupes cléricales avaient eut à affronter une résistance minime et s’étaient repliées avec le sentiment du devoir accomplit.

Soupirant avec tristesse, imaginant la détresse de la conjointe du boss lors de l’effondrement de l’œuvre de sa vie, le ranger écouta distraitement Theorem quand il lui parla d’un moyen d’entrer. Evidemment, les portes principales dûment consolidées par l’église et sans doute piégées devaient être à exclure. Il restait, comme l’avait dit son compagnon, un soupirail qu’ils empruntèrent : Theo comme il le pouvait et lui sous sa forme magique de loup noir aux jolis yeux bleus. Arrivant aux côtés de la goule-hiène-et bien d’autres choses, Arty renifla : la sensation d’humidité n’était pas très forte donc il ne devait pas y avoir tant d’eau que cela. Voulant rassurer son camarade, le jeune homme se tourna vers lui et lui souffla :

-Ne t’en fais pas trop, je crois qu’il n’y a pas trop d’eau… Bon par contre cet espace réduit m’empêche d’utiliser correctement mon arc… Prudence.

Avançant en tête, malgré que ce ne soit pas trop son rôle vu qu’il n’était pas un guerrier de front, Artyom dégaina son Katana, une acquisition récente. Comme il l’avait prédit, il n’y avait effectivement pas trop d’eau dans le couloir voisin : à hauteur de la taille de Theo grand maximum. Ceci dit, et ça Arty ne s’en inquiéta qu’un peu tard, c’est que cette hauteur d’eau pouvait être terrain propice à toute forme d’embuscade !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un très ancien donjon... [Artyom]

Message  Theorem & Ishtar le Mer 04 Déc 2013, 10:15

La profondeur d'eau était des plus inquiétantes. L'eau sale et croupie sentait fort les égouts et la vase flottante à certains endroits laissait indiquer que l'endroit était abandonné depuis fort longtemps. Leurs pas dans la vase sur le sol était un peu glissant et les geta de la hyène lui permettaient de ne pas trop déraper. Le couloir semi-inondé les firent s'enfoncer dans le coeur du donjon alors que Theorem ajustait son masque bicolore sur son visage, ne voulant pas être surpris et noyé. Pour la peine, ils n'eurent pas de mauvaise surprise jusqu'à leur sortie dans une salle plus vaste et éclairée par un lichen luminescent et plusieurs champignons bleuâtre émettant une lumière faible mais suffisante pour les deux aventuriers nyctalopes.

"Est-ce un ... œuf de Fabergé géant ?..."

En effet la grande pièce voûtée semblait abriter un oeuf en pierre gigantesque, d'une pierre opaline recouverte de motifs floraux spectraux et de runes incompréhensibles. Une imposante fissure sur un de ses côté exposait l'intérieur comme si on en était sortit. L'oeuf était creux et aux dimensions pour le moins épiques : plus de 10 mètres. Sa surface polie et finement ouvragée laissait échapper encore aujourd'hui une énergie perceptible au toucher sous forme de léger champ électrique faisant hérisser la fourrure de la patte de Theo. Il reposait sur une base en pierre, la même que celle du sol, et malgré les apparences elle semblait aussi ancienne que tout le reste de la pièce. Un morceau de l'oeuf opalin était au sol, probablement la partie fissurée et tombée au sol. La plus grosse partie et les quelques fragments autour brillaient aussi de cette lueur spectrale. Les quelques deux mètres carrés de la surface bombée et au sol était lourde comme une calèche et ses chevaux.

"Je ne sait pas ce qui est le plus intriguant... Que cet oeuf rayonne de l'énergie ou bien... Quelle peut être la force de la créature qui l'a brisé. C'est dense comme le plomb et solide comme la roche. Nous ferions mieux de ne pas trop y toucher."

A ajouter à cela, dans un coin de l'immense pièce, plusieurs squelettes au sol écroulés sur eux-mêmes. Des humains, visiblement, mais aussi quelques créatures. Ils avaient les os partiellement calcinés et en plus d'être orientés vers la fissure de l'oeuf, ça laissait la folle spéculation que l'énergie qui s'était dégagée de ce dernier les avaient... consumés. L'était du mur et du sol autour confirmait cette théorie en l'absence de ce lichen bleuâtre qui poussait sur les murs et le sol. Une amulette toute rouillée au sol reprenait le motif de l'oeuf, entouré de deux ailes angéliques.

"C'était l'objet de leur culte... Je pense que vu la taille des couloirs et les dimensions de la pièce... L'oeuf n'a pas bougé d'ici. Ils ont construits tout autour ce temple en sous-sol. C'est incroyable... Ca me paraît un peu dingue, mais ils ont dût trouver l'oeuf en faisant une mine ou en visitant une grotte... Et l'oeuf devait être là."

Admiratif de la construction, Theorem resta un moment assez hésitant, regardant l'oeuf fissuré avec insistance à travers son masque bicolore. Doucement, il se rapprocha de son coéquipier, regardant la fissure.

"Et si on regardait ce que ça contenait ? Il doit bien y avoir des traces..."
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un très ancien donjon... [Artyom]

Message  Invité le Mer 04 Déc 2013, 18:09

Le passage aquatique fut heureusement très vite passé pour Arty qui fut bientôt au sec. Secouant sa queue de loup resté humide, le loup grommela un peu entre ses dents mais resta concentré : un piège à gaz ou des saletés de slime pouvaient se cacher dans une telle surface d'eau croupie. Heureusement rien ne se révéla de suite aux deux aventuriers qui semblaient bien mal engagé dans ce donjon inconnu. Continuant d'être en tête, le ranger garda une main sur la garde de son katana tout le temps où ils furent dans le couloir immergé... Et même après. Mais il y avait de quoi quand on voyait l'œuf de Faerbé géant qui semblait tout sauf rassurant situé dans la pièce suivante. Possédant peu de connaissances en matière d'art, le jeune loup reconnaissant pourtant que ce truc devait valoir cher... Pas étonnant qu'on l'aie vénéré. Malheureusement pour les adorateurs, leur foi avait très mal finit car nul paradis ne les attendait après la mort qu'ils avaient rencontrés violemment. Analysant rapidement les squelettes; Artyom vit bien que la mort était due à une exposition très violente à de l'énergie magique néfaste. Se rapprochant plus près, le ranger sentit avant même que Theo n'en parle l'énergie résiduelle de l'œuf... Il allait avoir des emmerdes avec sa fourrure lui ! Résistant à l'envie de remettre de l'ordre dans ses poils, le ranger s'approcha encore en dégainant légèrement son arme. Theorem lui avait bien dit de ne pas trop y toucher avec les mains mais il avait des gants non ? En tous cas, il préféra toucher ça avec la pointe du fourreau de son arme principale... On était jamais trop prudent après tout.

Haussant les épaules en voyant qu'il n'était toujours pas mort après un contact à mains nues, Arty combattit la désagréable sensation et commença à faire le tour de l'œuf. Explorant les lieux, il tomba vite sur le fissure dans laquelle il jeta un coup d'œil. Il n'y avait toujours rien sauf... Un petit objet : une plume. Curieux, le jeune homme la prit et la montra à son collègue : Arty n'avait jamais vu une telle plume mais elle lui rappelait curieusement celle d'un phénix. Rien qu'en la touchant à travers ses gants de cuir, le loup croyait ressentir une puissante chaleur. Quoi qu'il en soit, il la garda sur lui et demanda son avis à Theo sur ce sujet. Après tout, comme elle l'avait déjà prouvé, la goule semblait avoir une capacité d'analyse assez élevée et son mot à dire sur tout ce qu'ils trouvaient. Comme lui avait dit une fois son mentor, Khan : ''il était stupide d'ignorer totalement un bon conseil mais il est tout aussi stupide de se reposer uniquement sur eux''. Donc, Arty écouterait avec attention ce qu'allait dire Theo mais sans se pendre à ses lèvres en quête de réponses. En attendant, le ranger s'éloigna et inspecta les couloirs environnant.

Montrant un des couloirs au hasard, le jeune homme dit à voix plus basse, comme si il craignait que l'habitant de l'oeuf l'entende et rapplique :

-C'est bien tout ça mais il faudrait avancer... Attends une seconde par contre. Tu pourras m'expliquer ce qu'est cette plume rouge après ? On dirait celle d'un phénix vu qu'elle est assez chaude au toucher mais je ne suis pas sûr...

Sortant un bout de charbon d'une enveloppe en papier coincée dans sa poche intérieure, le jeune loup traça une flèche indiquant la direction qu'ils venaient d'emprunter puis se dirigea vers le couloir mentionné plus tôt : à l'aventure compagnons !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un très ancien donjon... [Artyom]

Message  Theorem & Ishtar le Lun 09 Déc 2013, 09:57

Theorem regarda la plume rouge rapportée par son compagnon. Effectivement, elle était chaude et rayonnait une dose constante d'infra-rouge qui faisait s'affoler l'orbe rouge sur la main droite de Theorem quand il s'en approchait. Mais Artyom semblait vouloir s'éloigner de cette pièce au plus vite. Peut être voulait-il finir cette mission au plus vite sans s'éterniser. Après tout, aussi loin du donjon, Artyom était plus en danger que Theorem qui avait déjà passé l'arme à gauche. Doucement, ils arrivèrent dans une nouvelle galerie alors que la hyène en tenue asiatique féminine inspecta la plume, masque sur le visage.

"Ca ne ressemble pas à une plume habituelle en tout cas. Ca provient donc sûrement d'un animal mystique comme un phénix. Ca expliquerait pourquoi elle irradie autant de chaleur mais... séparé de son corps, les plumes des phénix partent en combustion. Celle-ci est intacte."

Doucement, il approcha sa patte de la plume tout en la tenant dans sa main ganté. Le contact direct laissa échapper un petit bruit de vapeur alors que Theorem éloigna sa main en l'agitant violemment. La plume lui faisait très très mal ! Pourtant il était quasiment insensible à la chaleur... La redonnant à Artyom, il constata qu'il ne souffrait pas du même phénomène. La plume devait être sacrée ou sainte... Et seule une espèce pouvait faire cela.

"Peut être... un ange séraphin... Leurs plumes sont rouges et brûlantes. Comme je suis un undead, je ne peux pas la toucher directement. Ma papatte s'en souviendra de cette brûlure !"

En effet, sa senestre avait le bout de son index un peu endommagé, légèrement brûlé. C'était assez apparent vu comme ça, mais après une bonne exposition aux rayons du crépuscule, il s'en remettrait. Le duo s'enfonça dans la galerie qui descendait encore jusque dans une ancienne taverne. Le bar rongé par la vermine contenait encore quelques bouteilles mais dans un triste état, recouvertes de mousse et de poussière. Les tables vermoulues n'avaient plus aucune résistance et s'y asseoir était risqué. Un rat courru au centre de la pièce avant de disparaître dans un regard. Theorem inspecta l'endroit consciencieusement, montant même sur l'ancienne scène alors qu'il dominait la salle.

"Nous devrions partir de cet endroit... Il n'y a pas de bonnes vibrations du tout et - Wah attention !"

Une large épée enflammée explosa le bar non loin d'Artyom. Un Ifrit à la crinière de feu la récupéra par télékinésie, fronçant les sourcils en voyant les intrus. Visiblement, il s'était mit en tête de combattre les intrus, dont Artyom, le plus proche.
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un très ancien donjon... [Artyom]

Message  Invité le Mer 11 Déc 2013, 11:19

Artyom semblait déborder de confiance en lui malgré la situation plus que complexe dans laquelle lui et son camarade se voyaient embarqués sans qu’ils aient leur mot à dire. Cette confiance venait du fait que la goule Hiena l’accompagnait et surtout de la foi qu’il portait en ses compétences : la coopération entre eux deux viendrait à bout de tous les ennemis. Enfin peut-être pas tous car l’obstacle que venait d’énoncer Theorem en la présence de la Seraphine pourrait représenter un danger trop grand pour eux deux. Hum mais pourquoi donc le loup avait-il directement pensé à une femme Seraphine ? Enfin, il ne connaissait la race mentionnée que grâces à quelques écrits et dialogues avec son mentor donc il se basait beaucoup sur des connaissances incomplètes. Trouvant un quelconque intérêt philosophique à la question (c’est franchement le moment ???) Le ranger ne pu s’empêcher de demander à son partenaire en baisant la voix :

-Cette… Chose, cette Seraphine, c’est obligatoirement une femelle ? Pas que je sois obsédé hein mais l’idée de devoir combattre une ange… C’est assez excitant.

Evidemment, Theorem pourrait s’expliquer cette réaction par l’idée que tout monstre vivant dans un donjon avait des griefs contre les humains et par conséquent sur les anges qui les dirigaient comme un berger dirige son troupeau. Qui que soit cette Seraphine, elle risquait de sentir la colère froide et mortelle d’Artyom dés que le contact s’établirait : son maître serait peut-être un peu en désaccord avec ça, lui qui prônait l’équilibre et qui tuerait donc la Séraphine pour rétablir l’ordre que ses massacres pourrait perturber mais pas le jeune loup. Lui, il la tuerait pour se ‘’venger’’ de ce que ses camarades avaient subit à cause des ordres stupides des dieux transmit aux hommes par le biais des anges… C’était sa façon à lui de défier les entités célestes car il ne pouvait menacer directement une déité, il n’était pas fou à ce point là. Oh, certains s’y étaient essayés et un livre presque introuvable en parlait d’ailleurs : il s’appelait ‘’la folie de Movror’’ et il décrivait comment cet être (un cambion) avait cherché à franchir la barrière entre le ‘’paradis’’ et notre monde pour aller casser la tronche aux dieux. Le pire de tout, c’est qu’il avait bien faillit réussir en terrassant l’un des gardiens des portes du paradis surnommé ‘’le gantelet’’ (pourquoi cet être avait-il ce nom, personne ne l’avait retranscrit) mais voilà, les dieux se réveillèrent et détruisirent purement et simplement Movror qui disparut non sans déclencher un cataclysme magique, condamnant toute une région aux mutations chaotiques et aux catastrophes apocalyptiques.

Essayant de se souvenir d’autres détails, le loup nota leur arrivée dans une vieille auberge toute moisie. Soupirant, le loup ne pu s’empêcher de faire un commentaire assez déplacé :

-Même pas une hôtesse pour venir nous accueillir c’est navrant… Enfin tu pourrais peut-être remplir ce rôle hein Theo ?

C’était assez méchant mais Artyom aimait titiller Theorem sur ce point : il sentait en plus que la beast ne serait pas si mécontente que ça de lui servir de Barmaid donc il pouvait se permettre ce genre de plaisanterie. Cependant, avant que le loup puisse continuer sur cette voie perverse, un premier problème survint… Un fichu Ifrit ! Et avec une épée enflammée qui plus est ! Esquivant le premier puis le second coup grâce à des acrobaties (son agilité était remarquable aussi enchaîner les pirouettes et les roues malgré la présence de son barda fut chose facile). Remarquant que le sabre flamboyant de son adversaire ne semblait pas enflammer en un instant les objets du décor, le loup fronça les sourcils : cet être devait être spécialement conçut pour tuer des intrus et pas seulement garder le coin. Esquivant un nouveau coup de taille en sautant (la lame passa si près qu’elle faillit couper un pan de son manteau !) LE loup cria en retombant habillement sur ses pieds :

-Ce type est vraiment là pour tuer les intrus ! Je crois que cette Seraphine est déjà au courant de notre présence ! T’as des idées pour battre ça ?! Je ne pense pas que du simple acier suffise !

Et en effet, le simple acier ne semblait pas faire de dégâts à la bête comme le prouva le lancé de couteau du ranger qui se figea dans la gorge de l’Ifrit sans lui causer de dégâts apparent. Evidemment, la bête profita de la situation pour charger Arty qui s’évapora dans un nuage d’ombre, ré apparaissant quelques mètres derrière le guerrier de feu… Bon, il était temps de voir ce que Theo pouvait faire non ? Lui ne servait à rien si ce n’est énerver la créature gardienne et à la faire mouliner dans le vide. Lui lançant tout ce qui passait à portée pour l’enrager, Artyom jeta un regard vif à Theorem pour voir quelle idée avait son compagnon. Enfin, il ne manquerait plus que la créature soit rejointe par d’autres pour vraiment foutre le boxon dans cette vieille taverne… Le ranger pria pour que ça ne se produise pas et qu’ils puissent en finir rapidement avec cette première épreuve.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un très ancien donjon... [Artyom]

Message  Theorem & Ishtar le Jeu 19 Déc 2013, 11:03

L'Ifrit était animé d'un désir de destruction et sa volonté était sans faille. Les armes conventionnelles d'Artyom ne parvenaient à affliger cette créature de flammes qui luttait avec acharnement et précision. Autrement dit, affronter directement cette créature était compliqué et quasiment impossible à contre-carrer avec des moyens normaux. Il fallait enchanter une arme dans sa magie inverse et pour cela, la magie de la glace allait être utile, même si l'eau aurait été bien plus efficace. Levant sa patte de hyène devant lui, Theorem commença à former le cercle d'invocation de la glace dans sa paume et l'orbe bleutée commença à rayonner alors que ses griffes se couvrirent de givre. Plaçant son dadao dans sa main gauche, la lame commença à se recouvrir d'une légère couche de glace remontant jusqu'à sa pointe alors que Theorem fonça en chargeant comme un forcené, masque bicolore sur le visage et épée en arrière.

"Par les griffes de Gnoll, prépare-toi à rencontrer la glace de l'espoir !"


Plutôt que de prendre appuis sur la table et pourfendre l'ennemi plus grand que lui, Theorem se glissa sous l'allonge de son adversaire, passant sous son bras tenant la gigantesque épée de feu qui se planta dans la table. Baissé et penché, le Haiena passa juste avant de se redresser et d'enchaîner coups latéraux et coups de taille en faisant la toupie en frappant le torse de l'Ifrit, la lame glacée lui infligeant pas mal de dégâts. Sa danse mortelle s'acheva sur un coup contre-plongeant accompagné d'un saut qui balafra le torse de l'Ifrit. Ce dernier profita de la suspension de son frêle adversaire pour extirper son épée du bois de la table, levant son bras pour clouer définitivement ce sauteur au sol. En plein vol, le banneret profita de sa descente pour faire un coup rotatif en effectuant une roulade, tranchant le poignet droit de leur adversaire qui en fit choir son épée de feu. Les réflexes éclaires de Theorem venaient d'infliger une grosse blessure à l'Ifrit qui recula d'un pas au moment où Theo retomba au sol. Rageuse, la créature envoya un ravageur coup de pied dont la pointe se serait enfoncée violemment dans le ventre de Theorem. Une fraction de seconde avant, il plaça son épée en bouclier, mais le choc fulgurant envoya la hyène contre le bar antédiluvien qui céda, faisant choir le peu de verre intacts qu'il restait. L'Ifrit se retourna vers son épée de feu qui gisait au sol à côté de sa main tranchée.

"V-vite ! R-ramasse son épée ! Sa propre lame peut le - le blesser !"

Le souffle coupé, Theorem se redressa difficilement après un tel impact. L'orbe bleue s'éteignit progressivement alors que la rouge était à son maximum. Toute la chaleur absorbée devait s'estomper où être vidée maintenant par plusieurs attaques de feu. L'Ifrit était tellement chaud que quelques coups avaient totalement rechargé son orbe de feu. Il convertissait la chaleur de son orbe en mana, régénérant ses blessures dût au choc violent dans le bar. Cela obligerait Theo à rester spectateur de ce qui allait suivre.
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un très ancien donjon... [Artyom]

Message  Invité le Jeu 19 Déc 2013, 17:16

Malgré le fait que ses armes se révèlent inefficace contre l'Ifrit, Artyom ne craignait pas vraiment la défaite : ils étaient malin lui et Theorem, bien plus que leur adversaire. De plus, chacun avaient des compétences différentes qui s'alliaient assez bien quand on y pensait. Lui était l'ombre insaisissable mais si frustrante qu'on avait envie de la tuer tandis que Theorem savait se défendre aussi bien avec l'acier que la magie : le duo de ces différentes compétences pouvaient venir à bout de n'importe qui. Esquivant un nouvel assaut, le loup utilisa sa dextérité pour se mettre à l'abri grâce à un bond agile, laissant la place à son camarade. Le spectacle que lui offrit Theorem en matière d'escrime fut bien beau à voir mais malheureusement bien trop court. Ne connaissant pas les limitations de son allié à la patte de hyène, il fut surprit de le voir en mauvaise posture, son orbe rouge brillant comme un soleil miniature. Le voilà à présent seul pour sauver le moment et il comptait bien montrer que si Theo savait se battre bien, lui aussi. Entendant le conseil de son camarade, le loup bondit et esquiva une contre-attaque hasardeuse de l'Ifrit avec aisance, se fondant dans son élément.

Tout ça était facile maintenant car il lui suffisait d'atteindre l'épée du gardien et de lui porter un coup fatal bien exécuté, de préférence dans le dos pour en finir avec toute cette histoire. Voyant l'être enflammé se recentrer sur lui, le jeune ranger lança son sabre qui se planta dans le sol non loin de l'arme de la créature... Qui le regarda avec un froncement de sourcils surprit. Evidemment, on pouvait croire que le loup avait juste loupé son lancé comme un chef mais son grand sourire semblait vouloir dire autre chose... Sourire qui se dissipa en dernier comme si il était le chat de Chessire en personne ! En fait, c'était juste la propriété magique de son katana qui lui permettait de se téléporter avec aisance là où était le sabre... Comme si il était une espèce de ''point de passage'' utilisable à tout moment. Evidemment, avec sa position avantageuse, il pouvait attraper l'épée de l'Ifrit qui retourna vite à son propriétaire... Enfin plus particulièrement dans le torse de ce dernier. Adepte de la téléportation et des foulées d'ombre, le ranger s'était juste contenté d'approcher en une fraction de seconde, passant et sortant du plan sombre et froid qu'il utilisait pour se téléporter pour finalement transpercer le torse du gardien avant même qu'il n'aie finit de se retourner. Ce dernier hurla à la mort mais ne sembla pas tout de suite vaincu pour autant. Constatant avec horreur que ses gants commençaient à fumer à cause de la chaleur de l'arme, Artyom enchaîna les attaques.

Sautant et tourbillonnant, il frappa une fois puis tordit son corps pour repartir en sens inverse et poignarder l'ennemi déstabilisé. Avant même de retomber au sol, le ranger s'évanouit dans un nuage d'ombre dissipé par une nouvelle riposte inutile de l'Ifrit. Cela ouvrit pourtant la garde de l'ennemi du loup qui réapparu dans son dos... Et le décapita net. Se mettant ç couvert quand il vit l'épée lui échapper des mains tant elle vibrait, le loup revint vers son Katana et le prit pour se glisser à couvert, espérant que Theo ne subisse pas de dégâts avec ce qui allait suivre. Pourtant, ce fut bien des peines pour rien car il n'y eut ni explosion ni tempête de flamme, juste une décomposition de l'épée dont les cendres rougeoyantes vinrent entourer le pommeau de l'arme du jeune homme. L'examinant, il poussa une exclamation de surprise quand il vit un dragon de feu s'enrouler et se figer dans la lame, ajoutant donc sans doute une propriété supplémentaire à la lame. Souriant, le jeune homme la montra à Theorem et lui dit :

-Et bien au final c'était plutôt facile grâce à toi... Tu vas bien ? Je peux essayer de te soigner si il faut. Si tu arrives à tenir debout, il faudrait mieux se mettre en marche... Je n'ai pas envie que des renforts se pointent maintenant...

Disant cela, il tendit sa main au gant de cuir encore un peu fumant à la Hyène... Il adorait vraiment ce genre de duel où la coopération était la clé et il espérait que Theo comprenne qu'il appréciait vraiment sa présence.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un très ancien donjon... [Artyom]

Message  Theorem & Ishtar le Dim 29 Déc 2013, 19:00

-HRP- Il est temps de pimenter comme il se doit le RP. Let's Rock ! -HRP-

La mort de l'Ifrit déclencha une sorte de courant magique rompu qui leva une sorte de mugissement long et faible que les oreilles humaines auraient perçues avec assez peu d'impact... Mais pas pour les beastman en place qui furent obligés de se couvrir les oreilles un instant avant que les restes de l'Ifrit se changent progressivement en petits amas. Theorem se redressa alors que son orbe de feu se résorba lentement. Se mettre en marche était une bonne idée soufflée par son compagnon, mais devant la marée de petites créatures qui commençaient à naître devant eux et levant désormais les yeux vers eux, Theorem n'eut qu'une réponse.

"Excellente idée... Fuir me paraît pas mal aussi."

Les imp de feu nés du ventre de l'Ifrit mort se jetèrent avidement vers les deux aventuriers qui n'eurent comme choix que de s'élancer dans la sortie la plus proche dans une course effrénée. La lueur de l'orbe rouge éclairant parfaitement leur route, cumulé à leur nyctalopie, Theo et Artyom s'enfoncèrent dans les méandres de ce donjon sans trop savoir où aller. Tout les tunnels étaient similaires et bien vite, ils arrivèrent dans des couloirs réduits ayant à peine la place pour deux. Les imp s'accumulaient dans leur dos et ce ne sont pas les quelques attaques à distances qu'ils firent qui réduisit la masse. Levant brièvement les yeux, Theorem sauta au détour d'un couloir pour arriver dans une trappe au plafond, tendant la main à son coéquipier. En quelques instants, ils furent en haut, et la masse de Imp passa sous eux en babillant et en gémissant. Le calme revint au bout d'un moment. Mais ce ne fut qu'un bref silence car la suite fut quelques paroles rebondissantes entre les murs avant de guider les deux aventuriers dans ce couloir supérieur. Ils arrivèrent à deux dans une coursive ouverte sur une plus grande pièce, comme s'ils étaient dans une tribune surélevée. Cachés derrière un pilier de pierre, ils purent assistés à ce qui se passait en contre-bas...
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un très ancien donjon... [Artyom]

Message  Focus Naviento le Lun 30 Déc 2013, 00:55

...Enfin...

Après de longs mois il y &était parvenu...

Il avait dupé sa fille, et avait pu s'enfuir.

Elle aurait pu le tuer ,cela aurait été plus simple, ne pas commettre la même erreur que lui avait fait en la laissant en vie. Mais elle était emplie de hargne, elle avait voulu se venger et, il devait le lui concéder, elle s'était très bien débrouillé en cela. Non seulement la perte de ses pouvoirs l'avait profondément marqué, mais elle exactement su comment le meurtrir, physiquement, en lui arrachant de la manière la plus douloureuse qui soit ce écailles, et psychologiquement, en détruisant sous ces yeux tout ce qu'il avait bâti durant des années... Mais justement, elle était une souveraine en pleine ascension, et il allait venir un moment où elle serait obligé de relâcher sa vigilance.

Et ce jour était venu il y a de cela deux semaines. Grâce à plusieurs sympathisants Focus était parvenu à s'échapper de ses geôles et à user de ses dons de Naviento pour se téléporter grâce aux passages volcaniques ! Cependant, fuir ne lui était pas assez, il lui fallait reconquérir, mais bien que toujours dotés d’aptitude naturelles non négligeables, il était un fait qu'il n’était plus que l'ombre de ce qu'il avait été. Il lui fallait retrouver sa puissance...Et pour cela il savait comment faire, il fallait aider un plus puissant que soit, s’en servir comme d'un marche-pied jusqu’à finir par l'écraser et il avait trouvé pour cela la proie idéale. Près du donjon même qui avait contribué à sa chute, dans des ruines avoisinantes, avait été scellée une Séraphine, un être céleste d'une puissance incommensurable, presqu'égale à Kanabo, mais qui avait été bannie et confinée par ses pairs pour avoir laissé la soif de sang l'emporter sur elle suite à un combat contre les démons, qui avait fini par l'amener à s'en prendre à des innocents.

Le dragon noir connaissait son existence grâce à des ouvrages. Il avait par ailleurs déjà songé à la libérer lors de l'assaut du donjon Kanabo, mais elle aurait été trop instable, elle ne l'aurait sans doute pas suivie... Mais maintenant les choses étaient différentes. Il s'était enfoncé dans les ruines et avait trouvée la prison de l'être divin, une sorte d’œuf... La prison était affaibli, après tant d'années d'existence et d’oublier, mais il fallut tout de même trois jours à Focus pour la libérer, et ce qui en jaillit fut décevant. Usé par tant de captivités, la Séraphine était également affaiblie. Néanmoins, de jour en jour elle acquérait en puissance, et il en allait de même pour ceux qui la suivaient, des esprits et des individus qui avait senti à sa libération, et parmi lesquels se comptait Focus. Ce dernier, par soif de pouvoir, avait même accepté de plier le genou devant une femme, et même d'arborer un odieux collier composé d'un métal divin qui ne pourrait être rompu que par le pouvoir de la séraphine... Ou une puissance plus grande encore..Et focus le sentait, petit à petit il rattrapait l'être divin, le dissimulant habilement, afin de pouvoir mieux la surprendre le jour où il se soulèverait.

Cependant la Séraphine pouvait être un pion utile, elle était puissante, il serait dommage de gâcher cela, de fait, bien qu'étant techniquement son serviteur, le dragon noir tentait de l'infléchir afin qu'elle nuise au donjon Kanabo, mais la Séraphine se montrait réticente à cette idée, selle se complaisait ici, avec des adorateurs qu bine que discrets la vénérer et dont le nombre croissait de jour en jour dans les entrailles des ruines. Mais focus était persévérant et ainsi il était en train de dialoguer avec elle, lui évoquant tout le mal que pourrait lui faire sa congénère Kanabo qui avait été parmi celles l'ayant scellée, avant qu’elle ne soit déchue... Mais à cela la Séraphine ne répondit que par un coup de fouet ardent qui heurta violemment les écailles de Focus, y laissant une marque profonde.

"... Il n y' a qu moi qui décide de quand le sang coulera... Et l'heure n'est pas encore venue, mais quand elle le sera... Je te promet que Kanabo, comme tous les autres qui m'ont scellés, viendront abreuver de leur sang la fontaine qui jaillira !"

Elle s'esclaffa alors en un rire dément sous le regard noir de Focus... Quand celui ci sentit une odeur...Familière et intruse à la fois, il sentait cette énergie magique ,celle du donjon... Et sans prévenir une sphère enflammée vient percuter le pilier de pierre derrière lequel se trouvaient Theorem et Artyom, s'exclamant d’une voix forte.

"Ces intrus viennent justement du donjon Kanabo, elle se doute de quelque chose !"

Le regard de l'ange se posa alors sur les deux inconnus, les dardant d'un regard meurtrier, alors que les plumes de ses ailes incandescentes semblaient lentement virer au rogue sang.

"Tu as raison, nous ne pouvons les laisser partir ...Et toute dire..."

Et sans un mot de plus elle s'élança brusquement vers le duo, une lame incandescente en main et un aura effrayant l'entourant, alors que Focus la suivait de près, reconnaissant la goule haïena... Theorem... Ishtar avait eu le malheur d'évoquer une fois son nom, et rien que parce qu'elle avait parlé de lui Focus savait à quelle point il pouvait être important pour elle. Pourquoi ? il l'ignorait, mais si par son trépas il pouvait faire souffrir sa fille cela serait un plaisir
avatar
Focus Naviento

Masculin
Messages : 67
Expérience : 511

Feuille de personnage
Niveau:
1/40  (1/40)
Race: Reptile
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un très ancien donjon... [Artyom]

Message  Invité le Mer 01 Jan 2014, 19:58

Décidément, le grand colosse de feu ne voulait pas les laisser partir en paix ! Même mourant, un événement se produisit pour déranger encore plus les deux aventuriers. Une petite horde de machins enflammé sortit du corps de l'Ifrit mâle et borné pour se jeter à leur poursuite. Connaissant le pouvoir néfaste que pouvait avoir un imp sur l'organisme humain (brûle, démembrement, incinération ect ect), Artyom ne voulait pas rester pour affronter toute une horde de ces petites saletés. Courant derrière la goule aux origines bien mélangées, le beast-loup se dit que ça ne servait strictement à rien de juste courir en ligne droite comme des lévriers après un lièvre : ils ne connaissaient pas le terrain et risquait bien de se faire acculer dans un cul de sac. Repérant au même moment que Theorem une petite ouverture dans le haut du mur, le ranger sourit : et bien en voilà une de porte de sortie ! Sautant agilement à la suite de son compagnon, Artyom fit sans un mot le chemin qui les mènerait vers une éventuelle sortie. Le problème restait de savoir quand ils atteindraient un autre tronçon du donjon détruit : ça pouvait durer des heures ! Même si il n'était pas claustrophobe, l'idée de devoir ramper comme ça pendant des heures ne lui plaisait pas du tout ! Heureusement la petite trappe se révéla être un accès à un autre couloir et pas un tunnel comme l'avait tout d'abord pensé le loup.

Suivant son camarade en tendant ses oreilles bien développées pour écouter, le jeune homme entendit une conversation : étrangement, une des voix lui semblait familière mais il n'arrivait pas à la replacer... Où aurait-il pu l'entendre de toute façon ? Casant la question dans un coin de son esprit, le loup se dit qu'il découvrirait bien vite le fond de cette affaire, il suffisait d'avancer un peu. Souriant en coin pendant une fraction de seconde, Artyom perdit toute envie de sourire quand ses yeux se posèrent sur ce qu'il y avait en contrebas... Ca ne pouvait décidément pas être pire comme découverte ! Serrant involontairement les dents, il se cacha dans l'ombre et tendit ses oreilles de loup pour mieux entendre ce qui se disait entre l'ancien Némésis de Kanabo et la Séraphine folle à  lier. Même si rien ne passait sur le visage un peu plus pâle d'Arty, à l'intérieur il bouillonnait de rage : cette idiote d'Ishtar avait fait une erreur en laissant Focus en vie mais lui ne ferait pas la même bêtise. Analysant rapidement la situation, le loup vit les failles dans la carapace noir du dragon tyrannique au moment même où la Seraphine les repéras et fonça sur eux.

Découvrant ses dents en un rictus féroce, le jeune homme bondit d'un autre côté et sans même adresser un regard à la créature aux ailes incandescentes, dit à son camarade du donjon :

-Désolé Theo mais lui ne va pas s'en tirer comme ça...  Tu me retiens la Séraphine quelques secondes ?

Disant cela, Artyom disparut, purement et simplement. Ayant usé de son invisibilité améliorée par tant de pratique, le loup pouvait à présent la maintenir longtemps et user de ses autres pouvoirs avec. Se téléportant sans se départir de son rictus, Artyom n'eut qu'un geste à faire : dégainer son couteau... Et le planter violemment dans un endroit non protégé par des écailles plus dures que l'acier du corps de l'ancien tyran. Plantant un autre poignard dans une autre zone, Artyom sauta sur place et se téléporta plus loin. Retombant ailleurs, le loup se dit qu'il était dommage de ne pas avoir pu achever à coup sûr le dragon noir mais l'effet de surprise ne l'avait pas permit de faire plus : malgré l'imprévisibilité totale de son attaque surprise, il ne s'était pas attardé pour profiter de son avantage des fois que. Revenant dans le combat en dégainant son katana, Arty le fit virevolter entre ses doigts et se dit que ce combat là allait être intéressant : si lui même était touché par un seul des adversaires, il serait mit hors course instantanément voir pire... Mais lui, il avait son agilité et sa fourberie pour lui donc il revenait à égalité avec ses ennemis... Ca méritait d'être un combat incroyable et peut-être feraient-ils mieux de chercher à se replier mais bon, pas sûr qu'on leur laisse le choix...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un très ancien donjon... [Artyom]

Message  Theorem & Ishtar le Ven 17 Jan 2014, 09:43

"Merci du cadeau surtout !"

Hurla le banneret en se retrouvant face à la Séraphine. Comment Theorem pouvait s'imaginer rivaliser avec une créature sainte qui pouvait littéralement rayonner une énergie capable de se supprimer. Artyom s'était laissé aveugler par la colère pour affronter Focus et maintenant il se retrouvait face à une ange complètement folle, manipulant le feu sacré et ayant vécut l'éternité dans une gemme ovoïde. A ses yeux, Theo devait être un laquais pitoyable et facile à supprimer. Pour la peine, il ajusta son masque dont les yeux vert brillèrent un instant.

"J'ai arrêté Kami no Giwaku... Je saurais lutter contre vous, séraphine de feu !"

Concentrant son feu dans son sabre, la lame se mit à luire avant de se nimber de flammes bleuâtres qui se figèrent en une émanation glaciale, dégageant une légère vapeur à la proximité de l'air. Le feu contre la glace. Le duel commencerait donc par des échanges de coups d'épées alors que Theorem opposait une vive résistance, virevoltant dans les airs comme un adversaire terrible. Ses coups puissants s'opposait à l'épée de feu sacré, sa glace mortelle atténuant la violence de ce feu sans jamais parvenir à l'éteindre. Soudain, une ouverture ! Tourbillon avec son épée à deux et une vive pression sur la gauche repoussa la lame de la Séraphine qui retomba au centre de la pièce en contre-bas. Face à un adversaire désarmé, Theorem leva son épée dans sa direction.


"Les anges du sang comme vous sont réservés au paradis pour le jour où Armageddon surviendra. Que faites-vous sur la Terre des Mortels ? Votre place est dans le Firmament et si vous y êtes coincés, nous pourront vous aider à y retourner."
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un très ancien donjon... [Artyom]

Message  Focus Naviento le Sam 18 Jan 2014, 13:19

Ishtar avait peut être volé les pouvoirs de Focus, mais elle ne lui avait volé ni ses sens ni sa mémoire, or en tant que rôdeur, dont les membres avaient sérieusement nuit à son assaut du donjon Kanabo, Focus s'était enquis sur cet Artyom, il connaissait ses dons ses talents... Et plus encore, même si l'homme loup s'était rendu invisible il n'avait pu dissimuler son odeur. De fait le dragon aurait pu réagir face à ses assauts "surprise". Certes les téléportations de son adversaire avait été trop rapide pour qu'il puisse riposter efficacement mais il aurait pu sans aucun mal protéger n'importe laquelle de ses zones sensibles... Mais il s'était contenté de sauvegarder seules celles dont l'atteinte aurait vraiment pu lui être néfaste, les coups de couteau du rôdeur s'enfonçant certes dans des parties molles de son être, mais sans lui causer de réels handicaps ou d'hémorragie par trop conséquente. Cela pouvait paraître être une attitude étrange, mais Focus savait parfaitement quelle était sa puissance exacte actuellement, et il savait ainsi qu'il ne pouvait pas agir comme par le passé, il ne pouvait pas se contenter de déchaîner toute sa fureur . Or avant d'être un guerrier Focus avait été un seigneur, un stratège. Cette "victoire" allait exalter le rôdeur, qui en plus d'avoir imprudemment laissé son ami faire face à la séraphine, le dragon noir regrettait peut être un peu de ne pas pouvoir s'occuper lui même de l'haïena, mais il pouvait faire confiance à l'être céleste pour bien faire le travail...

Il se concentra ainsi sur son opposant, qui avait dégainé un katana. A vrai dire lui même était désarmé, il n'avait pas pu trouver d'arme d'assez bonne qualité pour pouvoir résister aux coups violent qu'il portait, mais son corps lui même demeurait une arme. Ishtar n'avait pu lui voler sa force, ses griffes, ses écailles, les flammes qu'il pouvait souffler...Ou encore, tout simplement, le don individuel qui revenait à chacun des membres de la famille Naviento...Et ce fut de celui ci dont usa soudainement le dragon noir, plantant son regard dans le sien, il écarta ses bras, l’invitant à l'attaquer, un sourire cruel aux lèvres alors qu'il prenait la parole.

"Tiens... Tu as déjà obtenu de meilleurs résultats que tes congénères... Je me souviens de leurs flèches et de leurs lames qui rebondissait sur mes écailles, ainsi que de leur cris alors qu'il gisait au sol, se vidant de leur sang. Tu sais...Certains te maudissaient toi et ton maître pour les avoir fait venir, pour une cause qui n'était pas la leur, et les avoir entraîné  vers un trépas certains..Car, oui, en me faisant face il n'y a pas d'autres issues."

De simples paroles provocatrices à première vue, mais dans le même temps Focus usait du don qu'il avait pour influencer les sentiments d'autrui pour que la hargne qu'éprouvait Artyom à son encontre croisse encore et encore jusqu'à l'aveugler, jusqu'à lui faire perdre la notion de prudence, l'amenait près de lui...Trop près et sceller son sort.

La séraphine de son côté se laissait purement et simplement porté par sa folie et sa soif de sang. elle n’avait pas encore été touchée par Theorem, mais ses assauts enflammés étaient anarchiques et imprécis, ce qui permettait à l'haïena de les éviter. Néanmoins l'être céleste savait aussi ce qu’elle faisait à même de dévier les assauts de l'haïena pour contre-attaquer avec toujours plus de sauvagerie escomptant bien l'acculer !


"Les Kami ne sont rien en comparaison des êtres divins... Et la flamme qui brûlait en lui n'est rien comparée à la mienne !"


C'est à cet instant que son opposant parvint à la désarmer, la lame incandescente échappant des mains de la Séraphine, qui pour autant ne parut nullement surprise ou inquiète, se contentant de reculer pour se mettre hors de portée d'un éventuel assaut... Au contraire ce fut même avec un petit rire sadique qu'elle répondit à Theorem.

"Tu le dis toi même...nous sommes sensés rester au paradis jusqu'à l’Armageddon, mais sais tu à quel point cela est long ? D'autant plus que les dieux aiment bien votre petit monde et ne sont pas déterminés à déclencher le cataclysme..E.t pour cela nous devrions être consignés dans les cieux ? Sottises ! J'ai pris l'initiative, je suis descendu et j'ai initié l’Armageddon dans une pluie de sang ! Mais mes pairs sont peureux, ils se plaisent dans le confort des cieux et m'ont enfermé en prétendant que je les avais trahis ... Couardise que cela! Je suis la seule à savoir ce qu'il convient de faire et même si les dieux m'ont châtié, il n'ont pu retirer mon essence, je reste un être divin, sacré... Et une créature impie comme toi, mort-vivante ne peut rien contre moi !"

Alors les flammes que dégageaient la Séraphine semblèrent changer de nature, virant d'un éclat orangé à un jaune pâle. elles ne dégageaient plus seulement de la chaleur, mais aussi un aura sacré qui venaient s'étendre à toute la pièce tandis que sans aucune peine elle reformait une lame de feu, constitué de ces mêmes flammes sacrées.

"Je vais t'accorder ce repos que même une déesse n'aurait pas dû t'ôter..."
avatar
Focus Naviento

Masculin
Messages : 67
Expérience : 511

Feuille de personnage
Niveau:
1/40  (1/40)
Race: Reptile
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un très ancien donjon... [Artyom]

Message  Invité le Dim 19 Jan 2014, 17:15

L'air lourd et étouffant qui régnait dans ce lieu précis du vieux donjon n'était rien pour le jeune homme : il avait rangé ça dans un coin de son esprit en vue de ce qui allait venir. Le combat avait toujours été une chose controversée pour bien des rangers : quand fallait-il intervenir ? Etait-ce vraiment la seule solution ? C'étaient ce genre de questions qui finissaient par hanter l'esprit de la plupart de ces défenseurs de l'équilibre si méconnus et aujourd'hui si faibles. Le fait qu'Artyom soit plus jeune et plus fougueux que la moyenne des membres de cet ordre influençait sans doute ses pensées et ses actes. Car un véritable ranger aurait sans doute sentit le piège insidieux derrière les paroles de Focus Naviento. Si les mots en eux même n'auraient pas remués Artyom outre mesure, la magie s'insufflant entre les paroles firent leur effet et firent bouillonner sa colère. Par contre, contrairement à ce que devait penser le dragon noir, la colère qui envahissait la tête du loup n'était pas une colère aveugle mais plutôt de la haine froide et calculée. N'étant pas du genre bourrin, à l'inverse d'un démon contre qui lui aurait foncé sans même réfléchir à un quelconque piège. Se mettant en garde haute, signifiant quand même qu'il allait attaquer, le jeune homme dont les yeux bleus lançaient des éclairs froids s'adressa à son ennemi :

-Si mes camarades ont maudits quelqu'un, ce n'est pas moi ou mon mentor mais toi, sale chien assoiffé de pouvoir qui n'a jamais pensé qu'à lui même. Mes compagnons ont peut-être échoué grâce à tes traîtrises et à ta lâcheté mais je me rassure en sachant pertinemment qu'un seul d'entre eux sera mille fois meilleur que tu ne le seras jamais : au moins eux ne laisserais pas mettre un collier de chien autour du cou...

Avançant un pied puis l'autre, positionnant sa garde pour pouvoir frapper une fois téléporté au bon endroit, le loup répondit par une dernière pique :

-Enfin bon, au moins ça te va bien... Tu m'as toujours fait l'impression d'un chien enragé qu'il faudrait abattre et je n'aurais donc aucun remord à détacher ta tête de ton cou...

Cependant, au moment précis où le jeune loup allait laisser libre court à sa colère et à sa hargne, à la seconde où il allait passer à l'offensive, un événement l'emplit de peur et d'appréhension. Le changement de couleur des flammes de la Seraphine et le cri étouffé de Theorem lui fit l'effet d'une douche froide... Même si c'était assez honteux, il avait complètement oublié la situation de son camarade ! Bon, on dirait que son plan allait changer en réponse à cet événement. Voulant inverser les rôles et faire en sorte que ce soit Focus qui se retrouve énervé, le beast dit sur un ton presque léger mais démenti par la rage qui brillait dans ses yeux :

-Malheureusement, changement de plan : le petit toutou à sa mémère ne va pas mourir de ma main, pas tout de suite... Je laisserais l'autre chien finir le boulot.

Sur ce, la silhouette d'Artyom se dissipa une nouvelle fois pour aller porter secours à son camarade sous la forme d'un coup en traitre vers le flanc de la créature ardente. Revenant dans les limbes, il se déplaça instantanément jusqu'aux côtés de Theorem et lui siffla :

-Désolé pour ça, j'avais un compte à régler... La Seraphine te pose problème ? On échange si tu veux...

Enfin pour ça il faudrait que l'autre leur en laisse le temps an paix : certes Artyom pouvait tenir tête quasi indéfiniment à la Seraphine en esquivant mais il ne pourrait la vaincre seul... Encore une situation sans issue visible en somme ! Quoi qu'il en soit, Artyom dégaina une trio de shuriken en acier et les lança à la face de son adversaire emplumée... Qu'elle vienne y goûter ! Artyom était à nouveau maître de lui même car il avait un camarade à défendre et qu'il avait vidé son sac à la tronche de Focus : c'était le ranger qui allait se battre et pas le loup enragé. Assouplissant sa posture, le loup se prépara à esquiver ou se téléporter pour ne pas être touché par ce que la Seraphine pourrait envoyer

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un très ancien donjon... [Artyom]

Message  Theorem & Ishtar le Ven 24 Jan 2014, 09:48

La lumière divine grillait littéralement la peau de Theorem. Cette énergie pure et presque vivante aurait totalement abaissé les défenses de l'Haiena alors qu'il se cachait à moitié avec ses vêtements, enfonçant son masque le plus proche possible de sa peau en lâchant une longue plainte douloureuse. Mais finalement, c'est Artyom qui apparu en un éclair à ses côtés. Le Banneret se sentit soulager et tourna immédiatement son regard vers Focus. Voila un adversaire que lui pouvait affronter sans mal. Il prit appuie sur ses jambes avant de se tourner vers son camarade.

"Artyom, je suis impuissant face à une entité divine. Mais face à Focus et son contrôle mental, j'ai toutes mes chances. Je vais le retenir le plus longtemps possible."

Se propulsant d'un coup net vers la place en contrebas, Theorem retomba souplement face à Focus. Il n'avait jamais vraiment affronter ce terrible saurien au coeur aussi noir que son slime. Mais il avait longuement entendu ce que sa dragonne avait dit de son père. Il dégaina aussi sec son dadao, et virevolta pour croiser le fer. En réalité, Theo combla le plus possible l'espace entre lui et le reptile, serrant soudainement sa main autour du museau de son adversaire, d'un coup net et puissant !




La violence fut assez soudaine, mais Theorem déposa alors une sorte de lasso autour du museau de son adversaire en slime noir... Une muselière résistante qui allait l'empêcher de parler et donc d'utiliser sa sinistre magie qui avait besoin de passer par le dialogue verbal. Theorem recula d'un pas en arrière, et recommença son assaut sans laisser le temps au dragon de contre-attaquer. Plus il retenait cette formidable créature de tirer sur sa muselière ou de la coupe au couteau (à ses risques et périls), plus Theo se protégeait contre la magie de Focus. Mais son regard s'attardait sur le collier en métal divin de Focus. Il semblait forgé d'une telle manière que seule la décapitation lui aurait permit de l'enlever. Le métal divin était indestructible et les renforts dégageaient une énergie pure et puissante, contenu entre les couches de métal. Theorem comprit alors l'horreur de la chose...

Son collier était explosif !

Peut être l'ignorait-il lui-même... Mais si l'un des renforts cédait ou si la volonté de la séraphine était ainsi faite, l'énergie libérée serait directement orientée vers le cou de Focus. En clair, il combattait aussi pour sa propre vie et cela donnait une motivation sans borne à beaucoup de monde. La séraphine lui avait sans doute caché ce détail pour le réserver à un autre moment. Theorem se risqua donc à parler en esquivant les coups d'épées, assez bas pour que l'ange ne l'entende pas pendant son combat avec Artyom.

"Focus... Ton collier est explosif... La séraphine t'as trompée, mais je peux peut être t'aider... La situation ne te sera jamais favorable avec pareil dispositif autour du cou..."
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un très ancien donjon... [Artyom]

Message  Focus Naviento le Lun 27 Jan 2014, 11:52

Focus, d'abord satisfait par les propos d'Artyom, s’attendant à tout moment qu'il l’assaille en laissant moult faille à travers sa garde, ne pus retenir un grognement énervé quand son adversaire alla au secours de son compagnon, stupide sentiments de fraternité ! Un peu plus et son adversaire aurait cédé, quant à l'haïena, son cri de souffrance ne lui avait pas échappé. Néanmoins ce fut un sourire ironique que Focus encaissa la pique de son interlocuteur. S'il y avait un chien à sa maîtresse ce n'était pas lui, mais bien Theorem, complètement soumis à Ishtar... Et bien qu'il était irrité par ce changement de programme, la perspective de pouvoir faire souffrir cet être si précieux pour Ishtar lui plaisait au plus haut point.

Mais l’haïena avait progressé, bien plus que n’avait pu l’escompter le seigneur de guerre. Cela, ajouté à son propre affaiblissement, l’empêcha d’éviter l’assaut de son adversaire. Il eut alors un râle rauque de douleur et de hargne alors que le bras golémique serrait fortement sa gueule , et que le slime, s’enroula autour, l’immobilisant. En réponse, le dragon tenta d’asséner un violent coup de poing au niveau du ventre, mais son opposant, vif, se recula juste à temps, la main du dragon ne faisant alors que fouetter l’air.

Cependant même sans ses pouvoirs, Focus n’était pas un novice. Il savait que s’acharner physiquement sur le slime ne servirait à rien. De fait, pour se défaire de cette entrave qui le réduisait au silence, il cracha des flammes, ou plutôt conserva ces dernières dans sa gueule. Ainsi ses écailles chauffèrent, devenant rapidement brulantes, nuisant à la nature aqueuse de son entrava et l’affaiblissant. Quant à la menace que représentait Theorem il profitait de son allonge supérieure pour le tenir en respect, les quelques coups qui lui furent portés ne faisant qu’atteindre ses écailles les plus robustes, les égratignant à peine.

Soudainement le pathétique serviteur de sa fille prit la parole sur le ton de la confidence, dévoilant un secret à Focus… Qui rit alors sourdement, il le savait déjà cela, il avait senti cette énergie divine, il savait ce qui l’attendait, mais aussi ce qu’il devait faire. Il ouvrit alors brusquement la bouche, se débarrassant du slime et relâchant ses flammes sur l’haïena, avant de se reculer, prenant à nouveau la parole, essayant d’instiller la peur dans l’esprit de Theorem.

"Cela est de bonne guerre, mais je saurai m’en défaire. J’avais de pareils jouets pour ma petite Ishtar, ainsi que d’autres d mes enfants, et elle parvenue à s’en libéré, temporairement du moins. Cette fois ci je ne commettrai pas l’erreur de ne pas en user pleinement. Mon seul regret sera de ne pas t’en faire aussi profité… Je suis curieux de savoir si elle versera des larmes quand je lui enverrai ta tête !"

Sur ces mots il chargea la goule, tentant d’user de sa maîtrise des armes et de sa force brute pour le déstabiliser, tout en se défiant de sa magie et de sa vitesse, deux domaines dans lesquelles son opposant le dépasser depuis sa déchéance.

De son côté la séraphine sembla également déçue au premier abord quand son adversaire changea, affichant une moue boudeuse et prenant la parole d’une voix lasse.


"Oh tu ne te tortilles pas comme l’autre ver, c’est bien moins amusant."

Mais rapidement un sourire sadique et dément marqua ses trait, alors que son regard, rongé par la folie fixait son nouvel opposant. Par son attitude elle trahissait aisément les raisons de son emprisonnement récemment rompu, mais ce n’était encore rien comparé à la voix malsaine avec laquelle elle s’exprima.

"Mais l’autre était un cadavre, il n’allait pas saigner, ça n’allait pas être drôle de le tuer.. Par contre toi si ! Je me demande à quoi va ressembler ta fontaine sanglante !"

Alors elle déploya ses ailes, seul vestige de sa splendeur passée, et leva sa lame incandescente. Pourtant elle ne porta pas de coup.  Au lieu de cela un dôme de flammes sacrées se forma autour d’eux, restreignant les mouvements du rôdeur, ainsi que ses possibilités de téléportation. La température au milieu de ces flammes d’un éclat divin devint rapidement insoutenable, et le reste de la pièce se retrouvait également enveloppé d’une chaleur difficilement tenable pour un être n’y étant pas accoutumé. Rabaissant sa lame, un rire sadique échappa à l’être céleste.

"Agit rapidement, ou ton sang va bouillir ! Il va faire de jolies bulles !

Mais malgré ses dires elle tenta de ne pas laisser à Artyom l’occasion d’agir, s’élançant rapidement vers lui en plein milieu de son rire dément, elle semblait s’efforcer non pas à la toucher mais à l’acculer, une manœuvre vaine au vu des dons du rôdeur, mais il était évident qu’elle avait une idée à l’esprit, à moins qu’elle n’ait tout simplement perdu ce dernier.
avatar
Focus Naviento

Masculin
Messages : 67
Expérience : 511

Feuille de personnage
Niveau:
1/40  (1/40)
Race: Reptile
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un très ancien donjon... [Artyom]

Message  Invité le Ven 31 Jan 2014, 10:44

Artyom n'avait pas peur de la Séraphine. Personnellement, il la trouvait bien moins redoutable que ce dragon qu'il avait affronté en étant plus jeune. La bête savait distordre le temps et l'espace, lui faire perdre le sens des réalités tout en restant une bête féroce, rapide et mortelle. La créature n'était pourtant pas parvenu à le tuer même si ça c'était passé à rien : un bras presque arraché et de nombreuses plais dues aux griffes du dragon l'avaient projeté au seuil de la mort. Sauf que devinez quoi ? Et bien Artyom s'en était ressortit et avec encore plus de pouvoirs. Donc, que pouvait bien lui opposer de plus la Séraphine ? Sa chaleur ardente ? Un dôme de protection anti-téléport ? Bah ! Il pouvait passer au travers à l'envie malgré ses dires ! Enfin presque à l'envie : il se demandait sérieusement si sa lame d'acier ne serait pas sacrément endommagée après un passage à travers le rideau de flammes. Se remémorant ce qu'il avait apprit de sa lame, son ''point d'ancrage'' comme le disait Khan, il fit un rapide résumé mental. Là où sa téléportation ''normale'' était en réalité une ''foulée de l'ombre'' très prisée des voleurs doués, le point d'encrage consistait plutôt en un ''portail'' lui permettant d'aller d'un point A à un point B instantanément. Le problème de cette technique était qu'elle était plus lente et plus ''dangereuse'' que sa téléportation habituelle. En effet, essayez donc d'ouvrir un portail en courant ou en sautant : les imprécisions dans ces cas là seraient légions non ? Sauf que là, une erreur de calcul pourrait bien vous emmener au milieu d'un mur ou à moitié dans un étage, l'autre dans celui d'en dessous !

Manquant de déglutir et de battre des paupières à cette idée, le loup se fit vite à l'idée que c'était pourtant la seule solution viable : ni son pouvoir d'invisibilité ni ses options offensives n'apporteraient de résultats probants. Très vite, il s'avéra aussi que juste esquiver ne servirait à rien car la Séraphine le pressa bien vite à des manœuvres défensives de plus en plus dangereuses : essayait-elle de le coincer puis le pousser dans le mur de flammes ? C'était bien possible mais là aussi c'était vain... Pour elle. Ayant toujours son sabre en main, le ranger fit une roue sur le côté puis lança son sabre au loin, éraflant par la même occasion une aile écarlate de son ennemi. Les plumes volèrent avec quelques goûtes de sang mais Artyom ne s'arrêta pas là : dés que sa lame se planta dans le sol, il ferma les yeux... Et disparut encore. Ressortant au loin, hors du dôme de feu, le loup se permit de souffler mais constata avec amertume que sa lame serait inutilisable un moment : la garde fumait et semblait fondre quelque peu alors que la lame gardait un éclat rouge vif... Heureusement qu'il n'avait pas tenté de passer au travers des flammes lui même ! Il l'aurait sentit passer ! Mais bref, cette technique n'avait pour l'instant servit qu'à gagner du temps pour lui et peut-être pour Theorem.

Malgré la tension omniprésente, qui allait de paire avec la chaleur élevée de la grand pièce, le jeune homme se permit un regard vers Theorem qui semblait avoir du mal à lutter contre Focus. D'ailleurs, cela mit une idée dans la tête du jeune homme qui l'exprima vite à haute voix :

-Et bien ma chère Séraphine, il semblerait que ton chien aie du mal à punir un autre chien... C'est pitoyable, je châtierais cet outil devenu inutile tout de suite si j'étais toi : après tout, à cause de lui, tu n'as pas le combat dont tu rêverais et doit te contenter d'un simple adversaire... Allez, débarrasses-toi de Focus et laisses-nous te combattre à deux, ce sera plus amusant pour toi.

Evidemment, titiller l'ange déchue au niveau de l'excitation du combat et du bain de sang devrai avoir un petit résultat mais Artyom n'attendit pas pour le voir, préférant lancer une autre poignée de kunaïs et dégainer son dernier couteau, celui avec la lame recourbée : si elle abaissait son dôme de flammes ou si elle en sortait, la Séraphine serait sans aucun doute trop pressée pour voir que le ranger pouvait passer outre ses défenses et planter cette lame dans sa gorge... Si pas, il avait un autre plan qui marcherait bien mais le laisserait encore plus vulnérable après. Enfin bref, avant d'entamer la phase suivante de ce plan d'attaque, il fallait voir ce que la créature aux ailes écarlates trouvait à redire quand à la plique visant Focus et si jamais elle ressortait de son dôme de feu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un très ancien donjon... [Artyom]

Message  Theorem & Ishtar le Ven 31 Jan 2014, 18:30

Affronter ce titan d'écaille était une véritable souffrance quand on était une crevette comme Theorem. Il ne pouvait que danser devant lui en continue pour éviter la lame puissante de Focus qui l'aurait tranché en deux comme un rosbif. Sa flamberge manquait à chaque instant de le trancher mais les parades avec son dadao le sauvait toujours des pires moments. Focus semblait se contre-foutre du fait de finir décapité par un caprice de la séraphine, sa maîtresse... Mais le moment n'était pas à prendre en pitié ce belligérant immortel. Il allait devoir faire de son mieux pour passer sous sa terrible allonge et de le prendre au coeur. Oui, ce coeur de dragon qui avoisinait son propre coeur, au centre de sa poitrine. C'est de là que Focus pouvait créer ses flammes mortelles et tout son pouvoir.

"Si tu te moques de ça, alors je ne peut plus rien pour toi !"

Se courbant le plus possible pour se glisser sous le bras de son adversaire et donc sous sa lame, Theorem esquiva un coup latéral et profita de la lenteur relative de Focus pour soudainement grimper sur son dos en s'agrippant à son armure. Il se fit très rapide avant de planter avec violence sa percemaille dans l'épaulière du dragon, mordant certainement sa peau écailleuse très résistante. L'orbe bleutée de Theorem s'activa et c'est avec violence qu'il commença à drainer la chaleur interne de Focus sous la forme d'un rayonnement anormalement brillant dans son orbe rouge. Le feu du dragon rugissait en Theorem qui devint rapidement aussi brûlant qu'il en fumait légèrement. Quant à Focus, tant qu'il ne décollait pas la hyène de son dos, il ne pouvait que sentir son énergie magique se vidanger.


-HJ- Court, mais je suis prit par le temps ! -HJ-
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un très ancien donjon... [Artyom]

Message  Focus Naviento le Lun 03 Fév 2014, 06:36

Après une attitude si timorée de la part de son opposant Focus ne s'était pas attendu à ce que ce dernier s’élance vers lui aussi brusquement. Ainsi il ne put éviter le brusque assaut de l'haïena qui put ainsi l’atteindre efficacement avec son perce-maille qui parvint à percer les écailles du dragon, sans pour autant pénétrer réellement profondément dans sa chair, mais la douleur fut suffisant pour permettre à la goule de procéder à la suite de son assaut. Le dragon noir put ainsi sentir son énergie incandescente, presque son énergie vitale lui échapper. La peur, ce sentiment qu'il ignorait depuis longtemps, qu'il n’avait même pas ressenti lors de sa chute, l'abrita alors et il dut puiser dans ses forces afin d'effectuer un brusque mouvement de sa lame qui aurait forcé Theorem à le relâcher. Quand soudain les protagonistes furent enveloppés dans une brusque vagues incandescente.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Sortir du dôme de feu était la seule chose intelligente que pouvait faire Artyom, sa fuite énervant cependant profondément la Séraphine, ses adversaires ne pouvaient ils donc pas rester et lui faire face ? Elle ne savait même pas exactement où il était, et de fait abaisser le dôme de flammes aurait été risqué de s'exposer à un assaut si jamais il était dans son dos. Elle préféra attendre un peu malgré sa colère...Et elle fut récompensée, le rôdeur lui laissant entendre sa voix. Et pour dire des propos des plus intéressants ! I lavait raison quelque part. Focus était un jouet amusant mais si elle ne lui servait à rien il valait mieux qu'il soit cassé. il fallait de fait lui faire passer un petit test. Par contre le rôdeur se trompait en plusieurs points, oui elle était ivre de sang, mais peu lui importait que ce soit elle qui le fasse verser. Lors d son emprisonnement ce n'était pas parce qu'elle même avait massacré des gens qu'elle avait poussé ces derniers à s'entretuer ! Quel spectacle cela avait été que de voir ces larves se massacrer mutuellement. Qui plus est les sous estimer aurait été une erreur. Certes l'Ifrit n’était qu'un serviteur de bas étage, mais il fallait tout de même faire payer ces gêneurs avant tout ! Et elle avait un très bon moyen pour le faire, en plus de tester son jouet.

Le dôme de flamme commença alors à s'abaisser... Mais pour brusquement se concentrer en un point, la paume de la Séraphine. Elle projeta brusquement ces intenses flammes, formant une déferlante embrasé qui fondit sur Artyom, puis sur Focus et Theorem, derrière lui, enveloppant le dragon dans les flammes divines. Certes in résisterait bien à la chaleur il s'en nourrirait même, mais de par sa nature dragon noir il allait souffrir à cause de l'aspect sacré de ces flammes, mais s’il résistait à cela il serait encore digne d'être son jouet, quant aux deux autres... Eh bien s'ils survivaient elle ne tarderait pas à rectifier cela !
avatar
Focus Naviento

Masculin
Messages : 67
Expérience : 511

Feuille de personnage
Niveau:
1/40  (1/40)
Race: Reptile
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un très ancien donjon... [Artyom]

Message  Invité le Sam 08 Fév 2014, 11:59

Le temps semblait s’être figé, Artyom hésitait et cela laissa le temps à une goûte de sueur de tracer la courbe de sa mâchoire fine mais néanmoins masculine. Sa petite pirouette lui avait peut-être laissé un peu de temps pour réfléchir mais ça n’allait pas plus loin. Se rendant compte que rester devant ou derrière la Séraphine serait suicidaire, le jeune homme pensa à une attaque venant du haut. Le problème restait qu’il n’y avait évidemment pas un lustre posé juste à bonne hauteur ou une chaine quelconque pour s’agripper tel un ninja. Les options d’Artyom diminuaient à vue d’œil, comme de la neige fondant au soleil. Cette comparaison allait bientôt aussi s’appliquer à son être tant la chaleur dégagée par l’autre cinglée était intense. Soufflant par le nez en la voyant ressortir du dôme de flammes sacrées, le loup se tendit : ce serait peut-être sa seule chance. Ce fut au moment précis où la Séraphine concentra son dôme dans la paume de sa main qu’Artyom réalisa son erreur : l’ange déchue n’avait pas juste ‘’abaisser’’ son bouclier mais l’avait concentré dans la paume de sa main. Se sortir de la zone d’effet allait être très… Hum chaud mais ça restait possible.

Bondissant sur le côté, il fit une foulée de l’ombre qui l’amena près d’un pilier et utilisa sa vitesse pour grimper plus haut. Une fois à vitesse suffisante, sentant les flammes se rapprocher avec ce qui ressemblait presque à un rugissement avide, il se téléporta encore… Vers le fond de la pièce, par où ils étaient arrivés plus tôt et donc dans le dos de la folle furieuse. Détestant se retrouver acculé ainsi, le jeune homme pesta quand une partie des flammes força son corps à se couvrir de cloques et à sueur encore plus abondamment… Pourtant lui était le moins à plaindre car Theorem allait prendre cher. Malgré cela, il ne pouvait rien faire pour son ami et à part se jeter dans les flammes dans l’espoir stupide de les ralentir ou les absorber, il devrait se contenter d’observer. Vu la vitesse employée, la créature qu’il devait occire avait peut-être manqué son échappée et le croyait mort. Cela constituait pour lui un avantage certain vu son affinité avec les attaques dans le dos et la furtivité. Employant d’ailleurs son pouvoir d’invisibilité qu’il avait si bien apprit à augmenter, le jeune homme se glissa dans le dos de l’ennemi. Sa seule arme, son poignard qu’il n’avait pas lâché pouvait bien sembler risible contre la puissance de l’autre mais si Arty arrivait à déstabiliser la Séraphine par des coups rapides et imprévisibles, il pourrait bien faire en sorte qu’elle manque ses coups.

Evidemment, cette pratique était risquée mais que pouvait-il faire de plus ? Il n’avait pas de super pouvoirs de feu lui et il ne pouvait pas remplir la zone de flèches ou de feu en un claquement de doigts. Ramassant quand même une pierre, le jeune homme la soupesa et la lança sur la droite de la Séraphine, partant du côté opposé, sa lame avait intérêt à faire mouche dans un point sensible et évidemment, le coup que porterait le ranger invisible frapperait la gorge, point vulnérable chez la plupart des espèces. En plus, petite chance pour le loup, elle ne portait pas de gorgerin et n’avait pas d’armes pour parer son coup si tant est qu’elle le verrait arriver… Il ne restait plus qu’à lever la lame et à frapper. Si jamais Artyom se débarrassait d’elle, il resterait encore Focus mais comme le disait la chanson : ‘’je préférerais encore vendre mon âme au diable, avec lui au moins on peut s’arranger !’’Et dans cette optique, le ranger était prêt à conclure un marché avec Focus plutôt que de laisser la Séraphine en vie et libre de ses moyens.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un très ancien donjon... [Artyom]

Message  Theorem & Ishtar le Ven 14 Fév 2014, 11:30

Affronter Focus Naviento était comme s'attaquer à une montagne. On pouvait avancer, monter dessus, grimper le plus durement qu'on pouvait, mais au moindre geste d'humeur de la montagne on finissait sous l'avalanche ou les éboulis. Ce tank vivant était plus implacable que de taper dans un bloc de pierre, plus fatal que de rentrer dans un laminoir en espérant ressortir indemne. Sa puissance même limitée par sa perte de niveau était fulgurante et ce n'était que l'agilité de Theorem qui lui permettait de ne pas finir rossé au point de ressembler à un hachis parmentier. Le combat allait être des plus éprouvants ! Esquivant plus que parant, Theorem jeta un rapide coup d'oeil à la sphère de feu entourant l'archange qui se concentra au bout de son bras pour devenir une série de projectiles.

"Focus, à couvert !"

... Pourquoi ? Pourquoi avait-il dit ça ? Il poussa violemment le dragon noir vers une colonnade avant de se cacher derrière une autre très proche. Les impacts des boules de feu calcinèrent la roche des murs et les quelques mousses ayant essayé de pousser. Theorem avait tout juste eut le temps de se mettre à couvert pour éviter de se manger un de ces impacts ravageurs. Lui-même ne savait pas trop pourquoi il avait poussé Focus à couvert, pourquoi il l'avait aidé. Mais il l'avait fait. Il aurait été incapable de l'abandonner comme ça. Si l'attaque serait venue de Focus lui-même, et bien ça aurait été différent, mais... Theo avait pitié de Focus et de son collier saint. Même sa chef s'en moquait bien de lui. Depuis son couvert, la goule regarda Focus.

"Ta maîtresse cherche ta destruction, elle se moque bien de toi... Je t'aiderai à faire pénitence si tu nous aide à arrêter cette folle dingue !"

Il était sincère. Theorem se voyait bien cacher Focus dans le Kimon, l'aider à faire le point, le sauver... Oui, il pouvait le sauver, il voulait le faire ! Ishtar ne comprendrait pas, elle était aveuglé par sa haine envers lui. Mais le banneret était neutre. Focus avait été un conquérant, un machiste, un monstre... Aujourd'hui c'était une loque qui se rattachait au passé. Mais l'avenir pouvait être bon s'il en faisait le choix.
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un très ancien donjon... [Artyom]

Message  Focus Naviento le Mer 19 Fév 2014, 15:08

Focus n’appréciait pas vraiment la tournure du combat contre le sous-fifre de son agaçante descendance et cela aurait bien pu lui faire perdre ses moyens si il n’avait pas été plus vigilant. Pourtant, aussi maître de lui-même qu’il ne fut, le dragon noir éprouvait des difficultés à se défaire de la hiena qui lui tournait autour… Maudite perte de pouvoir ! Il ne le répéterait sans doute jamais assez mais Isthar, son infâme fille allait payer cher le prix de sa petite victoire. Sachant bien qu’il lui suffirait d’un seul coup décisif porté à pleine puissance pour handicaper son adversaire, le dragon noir se montrait plus prudent qu’à son habitude : s’il avait été parfaitement en forme et qu’il n’y avait pas des éléments perturbateurs dans ce combat, Focus se serait contenté de faire ployer Theorem sous la force et la violence de ses coups. Devant donc se méfier de’ tous, à la fois de Theo, du sale ranger pétochard et de la Seraphine folle à lier, Focus ne pouvait s’empêcher de tordre sa bouche dans un rictus presque inquiet. Sa méfiance fut justifiée assez rapidement car, en plus de la menace directe représentée par le combat au corps à corps, une nouvelle menace fondit sur eux depuis le fond de la salle. Bien que le dragon noir sache pertinemment que la Seraphine récemment libérée avait ‘’un grain’’, le fait qu’elle attaque dans le tas en cherchant délibérément à l’annihiler en même temps que les intrus restait un inconvénient majeur. Après tout, si la créature avait si peu d’estime quant à l’utilité de son ‘’sbire’’ (penser ce mot lui emplit l’esprit d’une colère incroyable) maintenir une alliance avec elle risquait fort de s’avérer problématique.

Une autre chose qui s’affichait aux yeux de l’ancien maître Naviento comme un ‘’problème’’ était bien sur le sauvetage éclair de son ennemi : il venait d’être sauvé par cette saleté de zombi lécheur de bottes ! Comment ne pas éprouver honte et ressentiment ardent dans un pareil cas ?! Enfin bref, il ne pouvait pas revenir en arrière et éviter cet acte de bonté qui lui avait de toute manière évité une mort certaine. Tendant l’oreille par delà le rugissement des flammes saintes qui auraient carbonisées ce mort-vivant sur place, le dragon noir surprit sa réplique : avait-il reçu un coup sur la tête ? Lui, faire son mea-culpa ? Qui plus est devant ces faibles de Kanabo et sa fille ? Plutôt mourir maintenant que d’obtempérer ! Jamais il ne ramperait et devant personne même pas cette archange déchue suffisante. Etouffant un rugissement de rage qui resta bloqué bien sagement dans sa gorge, le guerrier fixa ses prunelles sur celles de Theorem et lui envoya autant de mépris et de colère qu’il était possible d’en imprimer dans son regard incandescent. Pourtant, malgré son envie d’arracher la gorge du toutou servile de sa fille, Focus se rendit vite compte qu’il allait se trouver dans une impasse. En effet, qu’il aide ses anciens ennemis ou pas, la séraphine semblait avoir définitivement perdu le peu de raison qu’elle possédait encore et le ferait donc frire en même temps que les deux habitants de Kanabo. De même, s’il se rangeait du côté de ses seuls alliés probables, qui pourrait prouver qu’ils ne l’emprisonnent pas ou ne l’exécutent pas par la suite ? Le rapport était en défaveur de Focus et, bien que ça l’enrage de l’admettre, il ne pouvait rien faire pour redresser la barre. Voir ses projets êtres tous entravés de cette façon déplaisait souverainement à l’ancien tyran qui ne voyait qu’une seule manière de s’en sortir : essayer de forcer un consensus avec Theorem et le ranger toujours caché dans les ombres. Le plus aisé pour le dragon noir serait de convaincre la goule : comme le prouvait son ridicule ‘’ultimatum’’ de tout à l’heure, il était toujours aussi niais et se prenait pour un chevalier plein d’honneur et de principes… Une faille si aisée à exploiter. Toujours caché derrière sa colonne, jetant juste un bref coup d’œil à sa maîtresse folle, le combattant écailleux siffla sur un ton vraiment contrit, pas très difficile à jouer vu son humeur du moment :

‘’Faire pénitence ? T’aider ? Theorem, es-tu sérieux ? Comment pourrais-je me contraindre à faire cela ? Ce serait me jeter sur un mur de lances aiguisées ! Dés la fin du combat, qui me dis que toi ou ton camarade le pleutre n’allez pas me planter dans le dos ?! Il me faut une assurance avant ça : promets-moi qu’une fois la fin de cette idiote sonnée, tu m’enlèveras ce maudit et me laissera partir d’ici… Seul et surtout sauf !''

Certes, le chevalier miniature pourrait répliquer qu’il n’était pas en position de négocier mais si il était toujours aussi ‘’valeureux’’ il pourrait comprendre la demande de l’ancien Tyran : comment pouvait-il espérer pouvoir subir un procès ‘’équitable’’ au donjon Kanabo ? Il serait assassiné avant d’avoir pu prononcer une parole ou pouvoir se défendre face à cette parodie de jugement qui l’attendait là bas. Mais bien entendu, penser tout ça ne servirait à rien si la Seraphine faisait brûler tout le monde comme des petites allumettes dans la minute qui suivait. Un cri brisa la concentration du guerrier toujours caché derrière sa colonne de pierre : un cri féminin mêlant douleur et hystérie… On dirait que le ranger s’est finalement dévoilé.

Le guerrier de l’ombre avait attendu un long moment avant d’agir et le voilà à présent en train de s’acharner comme un sauvage à l’aide de son dernier couteau dont la lame se recouvre rapidement d’écarlate : ses frappes sont rapides et profondes, essayant de trouver les points faibles du corps ardent de l’ange déchue. Cependant, cette dernière ne se laissa pas faire et bien vite, elle envoya le ranger voler et atterrir douloureusement dans un coin de la pièce. Ivre de rage, la créature darda sur le jeune homme soufflé une promesse de mort et de souffrance sous la forme de multiples projectiles enflammés qui bombardèrent le point de chute du ranger. Si tant est qu’il ait survécu à ça, le jeune homme devait à présent se tordre de douleur à cause des projectiles, ne pouvant qu’attendre la prochaine attaque, mortelle celle là. Tout n’était cependant pas perdu car, en concentrant sa colère sur le guerrier de l’ombre, elle avait brièvement négligé Theorem et son pire ennemi. Se consultant du regard, les deux antagonistes durent mettre leurs différents de côté car… Probablement à sa propre surprise, Focus s’élança le premier dans le dos de la Seraphine. Comblant rapidement la distance, le subalterne de l’ange déchue frappa le premier, il ne restait plus au banneret de Kanabo qu’à presser l’avantage et arracher les ailes cramoisies de cet ange avant de l’abattre… Ce serait mieux pour tout le monde de toute façon !

avatar
Focus Naviento

Masculin
Messages : 67
Expérience : 511

Feuille de personnage
Niveau:
1/40  (1/40)
Race: Reptile
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un très ancien donjon... [Artyom]

Message  Invité le Sam 22 Fév 2014, 16:15

Artyom ne pouvait pas entendre ce que se disaient les deux ennemis mortels toujours cachés derrière des piliers en pierre : se rapprocher pour saisir la conversation aurait été trop dangereux et une manœuvre tactique déplorable. S’il en avait besoin, il demanderait juste à Theorem de lui expliquer tout ça par après : il lui faisait confiance donc il ne lui mentirait pas. En revanche, il fallait bien qu’ils mettent à mal la Seraphine si le trio voulait avoir la moindre chance de pouvoir encore se parler par après ! Cette folle dingue n’allait pas leur laisser le temps de bavasser de son vivant, c’était certain. Dégoûté au plus haut point de ne pas pouvoir faire plus, le ranger attendit encore un peu dans l’espoir de voir une bonne occasion s’offrir à lui. La patience du loup fut récompensée évidemment mais dans sa hâte de frapper l’ennemi et lui porter un coup violent, il avait négligé le fait qu’il ne pourrait peut-être pas compter sur ses alliés. Theorem et Focus (bien qu’il ne soit pas à proprement parlé un allié du jeune homme, il le classait momentanément comme tel dans ce combat) restaient toujours sous le feu ennemi et donc charger leur était impossible. Cette évidence le frappa en même temps que la lame de son poignard rentra dans la chair plus tendre de l’épaule de l’ange déchue : il était vraiment en solo sur ce coup et exposé comme il l’était, il avait plutôt intérêt à fuir vite si jamais le Seraphine arrivait à contre-attaquer.

Frappant encore et encore, essayant d’atteindre le cou plus vulnérable, le ranger arracha aussi une partie de l’aide de son ennemi d’un revers de la main, sa lame tailladant les tendons fragiles de cet appendice. Ce geste, même si il blessa sévèrement son ennemi, lui laissa aussi l’opportunité de le saisir par la veste. Jurant en sentant son équilibre être déstabilisé par la prise de l’ange guerrière, Artyom s’envola soudain dans les airs avec son juron toujours coincé dans la gorge pour atterrir lourdement sur le sol. Entendant comme un rugissement vorace se rapprocher, le loup redressa les yeux… Et ils s’ouvrirent en grand sous le coup de la terreur : des projectiles enflammés fins mais mortels, pareil à une volée de flèches, arrivait à grande vitesse. Voulant se téléporter en sécurité, le jeune échoua en partie car au lieu de changer d’emplacement, il se déplaça à peine d’un mètre ou deux… Merde. Bien que son changement de place lui fasse éviter une partie des projectiles meurtriers, Artyom en prit quand même un dans la jambe droite, à hauteur du mollet, un le long du flanc qui si il ne pénétra pas sa peau le brûla sévèrement, un autre se ficha dans son épaule gauche et un dernier lui frôla la tête de si près qu’il sentit l’odeur de cheveux roussit et que sa vision vira au blanc pendant un moment.

Ainsi mit hors course, le jeune paniqua en se demandant que faire pour échapper à la prochaine attaque : n’y voyant rien, il allait devoir bien choisir son coup pour se mettre hors de danger car il pourrait tout aussi bien se téléporter sur la trajectoire d’un sort ou dans un enfer de flammes. Evidemment, il espérait toujours que Theorem s’active et frappe l’ange cramoisie dans le dos mais y arriverait-il à temps ? Ou alors, est-ce que l’aventure d’Artyom allait se terminer ici ? Si c’était le cas, le jeune homme maudirait bien Focus et sa maîtresse par dépit même si ça n’allait pas avoir de véritables conséquences. Rampant sur un coude en soufflant et secouant la tête, le loup tendit son autre main et toucha la poignée de son katana toujours un peu déformée à cause du sort qui l’avait endommagée… Au moins, s’il venait à mourir ce serait les armes à la main.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un très ancien donjon... [Artyom]

Message  Theorem & Ishtar le Mer 26 Fév 2014, 11:39

Theorem était en train de passer un pacte avec Focus. Quand ce dernier termina ses dires et ses conditions, le Haiena eut juste le temps de voir Artyom attaquer directement l'archange de feu. Focus fut le premier à bondir de son couvert pour tenter de maîtriser l'archange. La violence était réelle et les coups pour tuer nombreux. Le dragon noir craignait à chaque instant de finir la tête séparé du corps par le collier saint et il fallait faire vite pour qu'Artyom ne soit pas amoché. Dans le feu de l'action, Theorem ne vit rien, ne pouvant que se concentrer sur son attaque. Il empoigna son sabre à deux mains et fonça à une vitesse ahurissante jusqu'à l'archange retenue violemment par Focus. Pas un bruit ne sortit de la bouche de Theo alors qu'il fit un tour sur lui-même épée à la main et partit un peu en diagonale pour donner un coup d'épée vertical et ascendant. La lame frappa à fleur du dos de l'archange et la lame de kami trancha d'un coup net les ailes de feu de leur adversaire, les faisant choir au sol et partir aussitôt en cendre, consumée. Theorem retomba plus loin en laissant ses pieds frotter au sol... Son ennemi ne pouvait plus rien faire sans ses ailes et son pouvoir divin qui en découlait.

"Marché conclu, Focus..."

Dit alors Theorem en se redressant, relevant son masque de hyène. Il s'empressa d'aller aider Artyom, blessé et visiblement mit à mal. L'aidant en faisant support, s'appuyant sous son bras pour l'aider à se tenir debout. L'archange venait de perdre ses ailes et donc son immortalité et ses pouvoirs... Une archange désavouée comme elle ne regagnerait pas ses ailes de si tôt, et d'ici là elle était mortelle. C'était la rançon de la trahison chez les anges.

"... C'est une humaine maintenant... Je propose qu'on la conduise aux geôles de Kanabo pour qu'elle purge sa peine définitivement. Quant à nous deux, Focus, nous avons passé un accord. Je promet sur mon épée de tenir ma parole, aucun mal ne te sera fait... Et je ferais mon possible pour t'enlever ce collier. Tu m'as entendu, Artyom ?"
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un très ancien donjon... [Artyom]

Message  Focus Naviento le Jeu 27 Fév 2014, 16:20

Bien que cela lui laisse un goût quelque peu amer dans la bouche, le dragon noir s'était résolu à conclure cette alliance avec le sbire de sa progéniture. Cela lui annonçait l'avantage à court terme de survivre mais ensuite ? Cette incertitude lui déplaisait souverainement et il allait redoubler de vigilance d'ici les minutes à venir. Cependant, comment tout surveiller ? Que ce soit la Séraphine étant ''dans son camp'' jusqu'à sa ''trahison'' d'il y a un instant ou ses prétendus ''alliés'', Focus ne pouvait faire confiance à personne. Cela lui rappela sans qu'il le veuille une discussion qu'il avait eut avec un de ces subalternes qu'il avait eut tôt fait de remplacer : ce dernier lui avait dit qu'à force de vouloir imposer sa loi, de vouloir régner par la force, il finirait au fond du trou... Seul et sans pouvoirs. Sous le coup de la colère, il avait éliminé ce fou sans autre forme de procès et lui avait désigné un successeur bien plus apte à ses yeux incandescent de suivre ses directives. Ceci dit, Focus réalisa que cette larve avait bien raison et il serra ses imposantes mâchoires en conséquences : il n'était PAS faible, il avait juste subit un mauvais coup du sort duquel il se relèverait encore plus fort et sombre qu'avant ! Il allait d'ailleurs le prouver de suite. Laissant le temps et le fil du combat reprendre son cours, le dragon noir aux écailles abimées leva son arme mortelle et frappa avec une expertise que sa chute n'avait en rien émoussé. Pourtant, rien que lui n'allait pas parvenir à vaincre l'ange déchue emplie de folie meurtrière... Tout du moins, pas si elle décidait de lui faire sauter le crâne avec ce maudit collier de chien répugnant.

Cela fit d'ailleurs tiquer l'ancien tyran qui se rendit compte qu'il n'avait jamais vu ou entendu parler de la façon dont la Séraphine se prenait pour activer le collier : s'agissait-il d'un sort ? D'une objet ? Juste d'une pensée ? D'une brusque torsion de poignet qui vit pivoter son imposante arme, Focus raya cette dernière possibilité : même un esprit délirant comme celui de sa ''maîtresse'' serait parvenue à le faire tuer dés le début du duel si jamais elle en avait eut la possibilité... Elle devait donc se servir de ses mains d'une manière ou d'une autre. Cela l'obséda jusqu'à ce que l'ennemie des habitants du donjon Kanabo s'effondre sur le sol avec un cri d'agonie délicieux à entendre... Que faire maintenant qu'elle était morte ? Focus rêvait de lever son épée au dessus de la tête de la vaincue pour la lui séparer du corps comme ça aurait dû se produire sur lui dans le pire des cas. Cependant, il se doutait bien que ces êtres misérables qui l'avaient sortit de l'impasse bien contre son gré se seraient opposés à un tel destin pour la Séraphine. Reprenant donc son calme en ouvrant et fermant ses narines de dragon, l'ancien tyran du donjon Naviento s'efforça de retenir son épée mais la fit quand même effleurer le cou fin et délicat de sa geôlière pour bien faire comprendre que c'est ceci qui devait plutôt être fait. Voulant faire comprendre son point de vue à Theorem et au jeune homme qui l'avait poignardé au début de ce combat, le dragon noir planta ses yeux brillants dans ceux du mort-vivant soumit à sa fille et dit sur un ton dur :

''C'est plutôt CECI qui devrait être fait Theorem ! Cette créature est bien trop dangereuse même sans pouvoirs... Sa folie... Est trop grande et tu le sais. Imagines-toi un peu qu'elle parvienne à s'échapper ? Ou même que grâce à son esprit pervertit elle arrive à déclencher des combats comme ceux s'étant déroulés entre les humains ici ? Ça ne plairait pas à l'une de tes maîtresses je pense...''

Même si c'était involontaire, la pique restait juste et assez méchante : après tout la goule était liée aussi bien à sa fille qu'à la maîtresse du donjon Kanabo et cette dernière n'accepterait peut-être pas d'un bon œil que plus de morts ne surviennent. Même si le banneret du donjon ne pouvait le voir, Focus vit distinctement le ranger blessé hocher la tête : il était sensible à l'argument ? Et bien voilà qui était surprenant mais qu'importe vu que lui allait bientôt partir. S'éloignant en rangeant d’ailleurs son épée, le colosse aux écailles noires ajouta dans un sifflement :

''mais qu'importe, cela ne me concerne pas car je vais m'en aller comme convenu... Adieu à vous deux, au plaisir de ne jamais vous revoir... Sauf au bout de mon épée bien sûr !''

Ricanant un peu, le dragon noir commença à se diriger vers la sortie en tendant néanmoins l'oreille : toute information sur eux serait bonne à prendre même si ce n'était en tout et pour tout qu'une dispute ou des hésitations stupides...

avatar
Focus Naviento

Masculin
Messages : 67
Expérience : 511

Feuille de personnage
Niveau:
1/40  (1/40)
Race: Reptile
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un très ancien donjon... [Artyom]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum