Une commande peu commune [Séraphin]

Aller en bas

Une commande peu commune [Séraphin]

Message  Theorem & Ishtar le Ven 29 Nov 2013, 09:56

Cela faisait quelques temps que Theorem réfléchissait à comment faire un accessoire utile pour son métier de garde. Autant il avait une excellente maîtrise de l'épée, autant on ne pouvait pas sans cesse employer le corps à corps. Il y avait plusieurs cas de figures où le combat devait se faire à plus de 200 [url="http://fr.wikipedia.org/wiki/Unit%C3%A9_de_mesure_chinoise"]Bu[/url] de distance. Pour ça, la plus puissante boule de feu que pouvait générer Theo n'irait pas jusque là, il fallait compenser. Le support mécanique était inévitable pour parvenir à se battre sans épuiser la mana inutilement et finir totalement à la merci de son assassin. Les combats contre les humains se profilaient et il fallait donc s'assurer d'une supériorité sur eux. Heureusement, la goule pouvait joindre l'utile à l'agréable et même joindre son ingéniosité à celle d'un ami. C'est dans cet optique qu'il passa la porte de la boutique de Séraphin, gros atelier présentant des modèles terminés, des plans inachevés et autres accessoires.

"Bonjour Séraphin ! J'ai vraiment besoin de ton aide pour concevoir ceci..."

Ouvrant un grand parchemin roulé sur la table, le maintenant ouvert en plaçant quelques pièces métalliques sur les coins, il afficha donc la machine qu'il connaissait en partie. Il prit le temps de bien lisser le papier avant de lui montrer alors une arbalète. Les bords étaient recourbés plus que de raison, mais le plus frappant était sûrement le "cargeur" à carreaux placés sur le sommet de l'arbalète ainsi que son ingénieux levier d'armement et de détente.

"On appelle ceci un Chu ko nu. C'est une arbalète utilisée dans les contrées asiatiques de notre monde. Elle permet un tir continu nécessitant juste de réamorcer le mécanisme avec le levier. Une fois le carreau tiré, le suivant prend sa place par gravité. C'est un peu atypique dans le coin et on perd en pénétration, mais je ne désire pas tuer pour autant. C'est pour blesser et immobiliser, pas pour massacrer."

Puis doucement, Theorem sortit une bourse bien remplit, la déposant sur la table en souriant à Séraphin. En travaillant dur, il avait réalisé une bonne économie et l'origine de cet argent était bien connu de l'humain et de la goule, mais ces considérations n'avaient pas leur place ici.

"Je te paie intégralement d'avance, mais j'en ai besoin demain. Alors retroussons nos manches et on s'y attaque tout les deux ! Tu acceptes de travailler avec moi ?"
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une commande peu commune [Séraphin]

Message  Seraphin le Sam 30 Nov 2013, 01:05

Cela faisait plusieurs jours que Séraphin avait rompu un de ses voeux et en était sorti changé. Depuis sa vie avait repris son cours normal, partagé entre les inventions et le contact avec les clients. Seul son esprit paraissait affecté, diverses question venant lui assaillir l'esprit et lui même se rendant compte qu'il surveillait avec une attention toujours plus grandissante envers ses économies, bien qu'il n'ait nullement fait croître le prix de ses inventions ou ait modifié de quelques manières que ce soit son train de vie. Pourtant il était aussi impatient qu'anxieux que de se voir en possession d'assez d'argent pour revenir au bar Willy. en ferait il le choix ? L'oserait il ? A chaque fois qu'il se posait la question il se rappelait ce qui s'était passé, son étreinte dans les bras de Theorem, et il ne pouvait retenir un frémissement, mais il ne saurait dire si c'était par désir, crainte ou dégoût... Et quand cela se faisait trop oppressant il s'abandonnait à la lutte acharnée entre son imagination et les dures lois de la mécanique, qui finissaient bien souvent par s'entremêler, par trouver une issue...

Cependant, il ne pouvait indéfiniment fuir ainsi, et l’échéance qu'il s'était lui même fixé se trouva avancé quand on frappa à sa porte, alors qu’il œuvrait à la création d'une espèce de fourneau de soufflet de forge automatisé. Ayant atteint un point lui permettant d'arrêter là son travail sans risque de tout recommencer il s'était relevé promptement, couvert de suie et d'huile, s'essuyant juste rapidement les mains avant d'ouvrir la porte...Et hoqueter de surprise en reconnaissant Theorem. Il ne s'était nullement attendu à cela, à ce que l'haïena vienne jusqu'à sa demeure. Un instant son cœur se serra, ne sachant trop que penser.

Cependant, en dépit de sa stupeur il le laissa entrer et exposer les plans qu'il avait amené à ses aises. A cet instant l'humain fut soulagé de s'être débarrassé de son lit. Son appartement n’était pas assez grand pour travailler sur ses créations et un lit. Ainsi chaque nuit il dormait assis à son atelier, et surtout cela lui permettait présentement de ne pas être tenté par l'envie d'y attirer Theorem, déjà qu'il peina grandement ,après sa stupeur, à ne pas l'embrasser avec ardeur. L'instant d'après, alors qu'il se penchait sur les schémas, cette pulsion lui parut ridicule, et déplacée, sa pensée changeant  à chaque seconde à ce sujet, et il était heureux qu'il soit couvert de saletés dû à son travail, sans quoi le rouge de ses joues n'aurait nullement pu échapper à l'haïena.

Cependant toutes ces considérations disparurent quand l'humain se plongea dans l'observation de ces schémas, écoutant attentivement les propos de la créature. Il avait entendu parler de ces armes, sans jamais avoir pu mettre la main sur un document en détaillant le fonctionnement ou, encore mieux, sur une d’entre elle...Et maintenant ce plan lui indiquait tout ce qu'il fallait faire... Enfin pas tout ,mais ce qui n'était pas inscrit relevé de déductions qu'il étit parfaitement capable de résoudre avec les clés qui lui étaient données. Un sourire vint alors orner ses lèvres à l'idée d'enfin venir à bout de ce défi longtemps imposé, même si c'était avec l'aide des plans... Il laissa ces derniers sur la table, avant de  parler avec détermination. Du moins c'est ce qu'il voulut faire  avant qu'il n'aperçoive la bourse posée sur la table. Combien y avait il à l’intérieur ? Trente ? Quarante pièces d’argents ? Bref bien plus que ce qu'il demandait habituellement, et bien assez pour serrer à nouveau son amant dans ses bras... Et pourtant sa main se posa lentement sur la bourse la repoussant doucement.

"Je n'ai pas besoin de tant d'argent Theorem. Je ne fais pas payer aussi cher à mes autres clients, alors pourquoi à toi ?"

Il semblait un peu sévère dans ses propos, comme absorbé dans ses réflexion d’ingénieur, ou bien tentant d'ignorer ce qui c’était passé entre eux, sa voix s'élevant à nouveau, miroir de ses réflexions.

"J'avais déjà voulu appliquer ce principe de répétition. Cependant les arbalètes occidentales tirent avec tant de puissance qu'un tir soutenu faisait rapidement céder la corde qui servait à tendre, quand à l'appliquer à mon pistolet, ce serait comme tenir une bombe entre mes mains... Mais en réduisant la puissance du tir et le poids de l'arme elle même ça devrait être en effet faisable. Par contre c'est vrai que l'usage se prête assez peu à notre manière de faire, d’autant plus que ce serait inutile face à des individus lourdement protégés... Mais les désirs du client sont des ordres. Je propose que tu t’occupes du corps lui même de l'arbalète, je connais mal ce qu'il faut faire pour lui donner la forme indiqué sur les plans, tandis que je me chargerai du chargeur et du levier, j'ai déjà travaillé sur des systèmes similaires, même si ce fut sans succès... Pour les matériaux, le bois doit être dans le deuxième tiroir à droite de mon atelier. Si on veut le finir avant demain il faut nous y mettre maintenant."


Il se retourna alors promptement, semblant se diriger vers un coin de la pièce, sans doute pour chercher un composant nécessaire à son travail.

"Si tu as besoin d'aide pour retrouver les matériaux n'hésite pas à me le dire... Je suis désolé ce n'est pas très bien rangé."
avatar
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
21/40  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une commande peu commune [Séraphin]

Message  Theorem & Ishtar le Mer 04 Déc 2013, 10:48

Theorem voyait Séraphin comme un ami, probablement le meilleur qu'il avait. Même quand ils étaient dans des camps séparés, ils s'étaient entre-aidés quand l'occasion se profilait. En clair, ils étaient toujours là pour se soutenir en cas de besoin et la compréhension mutuelle qu'ils avaient de l'autre était excellente. Quand Seraphin repoussa la bourse, Theo ne la récupéra pas pour autant. Il ferait mine de l'oublier, c'est fort dommage... Mais pour autant, il n'eut pas de mal à trouver les pièces de bois pour faire le châssis de l'arbalète chu ko nu. Du bois exotique et résistant ferait parfaitement l'affaire et suivant le plan qu'il avait en tête, il s'équipa de ciseaux à bois et d'un rabot.

"Au travail alors !"

Le chassis devait être parfaitement rectiligne et permettre d'y insérer le mécanisme en orichalque pour la détente. Le chargeur à flèche permettait de mettre onze carreaux. Le travail fut long, plus de quatre heures où Theorem travailla à l'atelier en silence, muet, concentré. Un vrai bourreau de travail et sans prendre la moindre pause. Même Séraphin ne pouvait suivre la cadence et c'est seulement après la première lasure et couche de vernis que la goule s'arrêta, ajoutant une estampille profonde dans le bois pour y incorporer un hendécagone et son symbole fait d'un + et d'un -. Une fois le châssis à sécher, Theo s'étendit enfin, levant bien haut les bras avant de descendre de son tabouret.

"Désolé, j'ai mit un peu de temps, mais le châssis sèche. Comment se comporte le mécanisme ?"

L'orichalque perdurait dans le temps, et résistait très bien à la tension constante de la traction et aux gestes brusques. C'était l'inverse de la douceur. Le travailler demandait d'être lent et précis, car un coup puissant le rendait parallèlement plus résistant. Le travail d’orfèvrerie que faisait Séraphin laissait Theorem admiratif. Les reflets un peu dorés du métal chatoyaient son regard. Le procédé était trop long pour en faire à la chaîne, mais c'était une pièce unique.

"Pour la corde à tension, j'ai pensé à un fil de mithril. C'est très souple et difficilement cassable. Je vais tailler quelques carreaux pendant ce temps, je comprend que l'ajustement du mécanisme est... plutôt sensible à faire."
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une commande peu commune [Séraphin]

Message  Seraphin le Mer 04 Déc 2013, 22:29

Voilà, il avait trouvé ce qu'il cherchait, une des plus belles pièces de métal qu'il possède... C'était un cadeau que le donjon lui avait offert à son installation, du moins le supposait il cari l l'avait trouvé dans les tiroirs dans son atelier. De l'orichalque ! En assez faible quantité certes, mais le cadeau restait des plus précieux au vu de la rareté de ce matériau qui, qui plus est, bénéficier de caractéristiques qui, si elles étaient précieuses dans le domaine de l'armement, l'étaient encore plus en ingénierie ! De fait il avait réservé ces quelques onces de métal pour un chef d'oeuvre dont il n'avait même pas encore l'idée et dont le chu ko nu était bien loin. Pourtant il n’hésita pas à un instant à s'en servir, car le plaisir son ami, Theorem, valait bien tout les chefs d'oeuvre mécaniques du monde !

Il se retourna d’ailleurs brièvement vers l'haïena, nullement surpris par la pièce de bois qu'il avait saisi, un autre cadeau du donjon, qu'il léguait volontiers à la création de l'arme. En fait plus il est songé, plus il pensait qu'Oni Ni Kanabo avait fait ça en précision de ce jour, où l'haïena et l'humain travaillerait côté à côté, main dans la main. Peut être avait elle eu vent de leurs diverses aventures et avaient été à même de prévoir ce scénario. Cela pouvait paraître farfelu, mais après tout, bien que déchues, elle restait une presque divinité !

Ainsi le travail commença et s'étala sur des heures, sans la moindre dissonance entre les deux travailleurs, le silence était parfois percé afin de s'assurer des dimensions afin que chaque élément puisse bien s'emboîté et s'assemblé avec les autres, mais à vrai dire le silence était de mise, d'autant plus pour Séraphin dont le travail requérait une minutie particulière. Heureusement ses efforts en matière d'horlogerie lui avait conféré le doigté nécessaire, mais sa concentration n'en était pas moins importante. certes l'orichalque était tel qu'une mauvaise manipulation pouvait être autorisé, au contraire d’autres métaux que ces erreurs auraient déformés, mais Séraphin ne voulait se contenter que cela marche, il voulait optimiser le système, tout en minimisant les risques d'accidents, chaque fragment seconde gagné entre le tir d'un carreau et réamorçage du suivant était une véritable victoire...

A vrai dire le mécanisme lui même, ainsi que le chargeur, étaient déjà conçus, prêt à être enchâsser sur le châssis conçu par Theorem, mais l'humain continuait d’effectuer des aménagements minimes et les effaçant quand ces derniers étaient néfastes... A vrai dire au fil des heures il commençait à fatiguer, contrairement à son infatigable ami, et il avait déjà dû prendre deux pauses dans son travail, sous peine de finalement travailler moins bien. Il se démenait alors, non seulement pour être plus lent que Theorem, mais aussi parce que maintenant qu'il travaillait sur des pièces infimes, il regrettait de ne pas s'être fabriqué un de ces lorgnons tels qu'en avait possédé son père et d'autres ingénieurs, car maintenant il peinait à régler les détails infimes, et pourtant s'y acharnait encore quand la voix de Theorem l'arracha à sa réflexion, lui imposant une pause.

"Honnêtement le mécanisme avance bien, et j'ai déjà pu former le chargeur. L'orichalque est assez dur à modeler, mais au moins il n'y a pas de crainte qu'il se casse ! Dans le fond il me reste maintenant quelques réglages à faire, l'optimisation est la partie qui prendra le plus de temps."

Pour lui parler Séraphin avait redeposé la pièce d'ingénierie sur la table, et s'était tourné vers Theorem, malgré les quelques protections qu'il portait, son visage ainsi que ses avants bras était couverts de marques d’huile et autre substances dont il avait usé pour traiter le métal, ce qui semblait nullement le gêner alors qu'il écoutait Theorem, regardant par dessus son épaule, afin de voir le travail de son ami, qui lui arracha un sourire, tout comme son idée.

"Tu as fait un magnifique travail. J'aimerai être aussi efficace que toi. Quant au fil de mithril c'est une idée idéal. L'orichalque ne serait pas assez souple, mais ça oui. Cependant je n'en ai pas, prends un peu dans la bourse que tu as amené pour en acheter, s'il te plait, je me fais fort de finir le mécanisme entre temps .Après il faudra encore faire l'assemblage et les tests, mais...Les choses prennent une bonne tournure..."

Il sembla alors se replonger dans son mécanisme, ses doigts s'agitant avec dextérité entre les chevilles, les rouages, et ses outils pour oeuvre, alors que dans son regard se lisait une détermination intense...Et qui persista quand il souffla faiblement.

"Et tu sais Theorem... C'est la première fois que j'apprécie travailler sur une machine avec quelqu'un d'autre."

Ce n'étai pas la première fois qu'il le faisait, il avait déjà dû travailler avec d’autres ingénieurs, mais jamais avec plaisir. leurs idées se confrontaient toujours, et au final ils n’étaient qu'un fardeau pour l'humain ,alors qu'ici il en allait tout autrement. Lui et l'haïena étaient complémentaires, et ce en bien plus de manière qu'il n'aurait pu l’imaginer...

"J'ai remarqué les symboles que tu as fait sur le châssis...Tu voudrais que j'en rajoute sur ma partie ?"
avatar
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
21/40  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une commande peu commune [Séraphin]

Message  Theorem & Ishtar le Sam 07 Déc 2013, 22:16

Prenant plusieurs minutes pour se reposer après autant d'efforts, le soleil se couchant à l'extérieur. S'exposant aux lueurs chatoyantes et orangées du soleil couchant, Theorem discutait avec l'humain en regardant le châssis sécher et les pièces du mécanisme être fignolées. Ce moment de calme était parfait pour répondre à tout ce que se demandait Séraphin au sujet de Theorem. D'ailleurs la goule gardait son masque de hyène à la main plutôt que sur le visage pour lui répondre.

"En effet, je trouve que nous faisons une bonne équipe pour les projets mécaniques. Chacun apporte ses modifications et ses améliorations. Je suis certain que ce chu ko nu sera le meilleur qui n'a jamais été inventé ! En plus, il s'agit d'une construction assez unique dans ce coin de la planète. Pour ce qui est de mon estampille, il s'agit du symbole sur mon masque, mais je crois qu'il n'est pas nécessaire de le rajouter ailleurs."

Theorem s'étira doucement avant de regarder le soleil finir sa course sous l'horizon, laissant place à des teintes violacées qui s'évanouiront dans les ténèbres de la nuit. Pour autant, il ne voyait pas non plus l'obscurité comme Séraphin. La nyctalopie des hyènes était inhérente à leur race. En peu de temps, la lune brilla plus fort et Theorem se retourna vers Seraphin.

"Installes-toi, je prend ta cuisine quelques minutes."

S'éclipsant doucement, il entra dans la pièce et commença à cuisiner quelque chose avec ce qu'il avait sous la main. Ce n'est qu'un quart d'heure plus tard que la hyène sortit avec un sandwich taillé dans une baguette de pain, simple mais efficace pour reprendre des forces. Séraphin devait ignorer la façon de se faire des repas aussi simplement et aussi bon. Autant la goule n'était pas cuisinier, mais il savait faire quelque chose de savoureux avec un palais aussi affiné que le siens. Déposant le sandwich dans une assiette, il l'amena à son ami en souriant, prenant sans difficulté la démarche de Tasha la serveuse.

"Sandwich salade et viande haché. J'ai vu quelques oignons alors j'en ai ajoutés. J'espère que ça te feras plaisir ! On peut le manger avec les mains. Tu dois reprendre des forces après autant d'efforts !"
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une commande peu commune [Séraphin]

Message  Seraphin le Dim 08 Déc 2013, 19:38

Séraphin hocha légèrement la tête face au commentaire de son ami quant à l'estampille, tant mieux, cela lui éviterait de compliquer un travail qui l’était déjà bien assez comme cela. Cependant, au vu de l’avancement de ce dernier, il pouvait bien se permettre une pause un peu prolongée, ce qu'il fit, juste le temps de récupérer quelques forces, historie d'éviter que ses mains ne tremblent aux moments lesp lus délicats. Ainsi, souriant aux propos de l'haïena sur leur création, il se leva, allant allumer les éclairages magiques , des pierres luminescentes, s'activant par le toucher, afin de chasser les ténèbres qui commençaient à s'installer, puis il retourna s'asseoir, à une table, alors que Theorem s'éloignait, disparaissant de son champs de vision durant plusieurs minutes.

N'aimant guère rester inactif, l'humain prit à nouveau les plus du Chu Ko nu Et les étudia une fois de plus, bien qu'il avait depuis longtemps retenu tout les détails gravés sur le parchemin. La relecture eut néanmoins le mérite de l'occuper, le temps que son ami revienne de la cuisine, un sandwich en main ,un repas simple, mais qui le nourrirait et lui permettrait de se remettre assez rapidement au travail ! Il observa avec un sourire la créature s'approcher, observant tendrement sa démarche, qui n’était pas sans lui rappeler ce qu'ils avaient partagés, puis il se ressaisit quand il le servit, ne désirant pas le mettre mal à l'aise, son regard se posant alors sur le sandwich qui lui faisait face, le saisissant avec ses mains, ayant néanmoins pris soin avant d'essuyer un peu ces dernières pour éviter de trop souiller le sandwich. Il y mordit ensuite à pleine dent, un large sourire se dessinant sur ses lèvres alors qu'il avalait sa bouchée.

"C'est Délicieux Theorem, j’ignorais qu'on pouvait faire quelque chose d’aussi bon avec ce que j’avais en cuisine, mais...Dit moi tu ne t'es rien préparé ? Enfin... Je sais qu'il ne t'es pas forcément nécessaire de manger pour survivre, mais préparez quelque chose d'aussi bon et ne pas en profiter un peu... C'est pitié."

Alors avec un sourire un peu plus tendre,il rompit un peu le sandwich, et en tendit un bout à Theorem, annonçant avec un léger rire.

"Si tu l'acceptes , j'accepterai aussi ta bourse, c'est mon ultimatum !"

Il insista un peu, continuant de tendre le morceau de sandwich vers la créature, bien que son rire s'effaça, son attitude se faisant plus grave alors qu'il finit par l'interroger.

"Mais dit moi...Qu'est ce qui te motive à avoir une telle arme ? Pourtant, je me souviens que tu m’avais blâmer d'user d'un pistolet. Ça a un lien avec ce qui est advenu au Triumvirat ?"

L'humain lâcha alors un léger soupir, son regard se baissant sur son assiette, alors qu'il se mordait la lèvre, les mains sur son sandwich.

" J'ai cru comprendre que mes congénères allaient assaillir le donjon...Crois tu que je puisse faire quoi que ce soit pour aider ? "

ils se sentait visiblement coupable. Bien sûr , il n'y était pour rien, mais il n’oubliait pas non plus avoir été lui aussi un homme d'église, et s’il n'avait pas rencontré Theorem il aurait pu faire partie de ceux qui assailliraient sous peu le donjon.
avatar
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
21/40  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une commande peu commune [Séraphin]

Message  Theorem & Ishtar le Mar 10 Déc 2013, 12:13

Partageant un morceau du sandwich avec son ami, Theorem s'installa plus confortablement devant lui pour manger. C'était un peu du gaspillage mais si c'était ce qu'il fallait pour lui faire plaisir, alors autant le faire. Le pain était frais, ce qui était à noter. Il mangea en quelques bouchées la nourriture, avalant le tout. Sa digestion supérieure et améliorée ferait tout disparaître, sans laisser le moindre déchet. Gardant son masque relevé non loin de son visage, il observa de ses yeux émeraude son coéquipier, lui souriant. Pas un sourire de circonstance ou quoi mais quelque chose de serein, de bienveillance. Un sourire qui réchauffe l'âme et qui illuminait son visage féminin, légèrement maquillé, aux lèvres roses pâles et brillantes.

"Non ça n'a rien avoir avec le Triumvirat. Je suis une demi-portion, une crevette. Mais ma vue est très perçante, je souhaite donc mettre mon ingéniosité au service de mon métier. Avec un Chu ko nu, je pourrait appréhender les fuyards avec des blessures légères et même attaquer à grande distance sans risque de tuer inutilement."

Replaçant sa queue de cheval d'un rouge profond et sanguin dans son dos, Theorem exécuta un mouvement qui libéra l'odeur olivine de son être, chatoyant les narines de son ami avant de replacer son masque convenablement sur son visage, prenant une bonne inspiration. Depuis qu'il possédait cet étrange masque bicolore, il respirait mieux et ne toussait plus en permanence. Mais il avait quelque chose d'hypnotique, de profond... d'incompréhensible pour le commun des mortels.

"Bien, je vais préparer le fil de mithril. Le vernis devrait avoir convenablement séché alors on peut commencer l'assemblage quand tu sera prêt. Il me faut aussi tailler les carreaux et tant qu'à faire, je vais en faire beaucoup."

Descendant de son siège, Theorem caressa le châssis de son arbalète et constata que le vernis couleur olive était sec. Il se dirigea vers le reste de l'atelier, récupérant encore un peu de bois pour tailler ses carreaux. Partant de baguettes, il tailla en carré les flèches pour que la pointe soit pénétrante mais rapidement freinée. Le concept était de blesser, pas de tuer. Il récupéra le mithril, ce métal elfique résistant mais très souple se découpa en un long fil à tendre à l'aide d'une pince sur les bords recourbés de l'arbalète. La tension du fil était très bonne et Theorem préféra l'enrouler autour d'un manchon en bois, préparant un petit carquois pour le transport des traits sous forme d'une sacoche en cuir à porter à la ceinture. Le travail fut long à nouveau et la nuit était bien avancée. Theo craignait que Séraphin se soit assoupie sur son travail. Mais non, l'arbalète avait reçut son mécanisme de détente.

"C'est parfait ! Regarde ce que j'ai fait de mon côté. Tu veux mettre le fil de mithril dans le tendeur ? Attention quand même, ça coupe !"
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une commande peu commune [Séraphin]

Message  Seraphin le Mer 11 Déc 2013, 21:54

Séraphin fut un peu rassuré par les propos de son ami. Certes il n’avait pas vraiment eu le temps de connaître le Triumvirat, mais il en savait assez pour avoir conscience que leur disparition causerait de nombreux problèmes, mais si son ami lui disait que tout allait bien il lui faisait confiance et son esprit s'allégeait à nouveau alors qu'il achevait de savourer son sandwich, ainsi que la vision du charmant sourire de Theorem.? Il alla même jusqu'à finalement avoir un petit rire en repensant à ce qu'avait dit la créature, ajoutant d'une voix enjouée.

"Une demi-portion ? Une crevette ? Vu comment tu m'as mis à terre aisément lors de notre première rencontre, que suis je donc d'encore plus faible moi ? ... Tu ne devrais pas te dévaloriser Theorem, Tu as bien des qualités, et ce sans même compter celles dont tu as conscience."

L'humain était sincère dans ses propos, que ce soit lors de leurs étreintes ou maintenant i lavait l'impression que son ami reniait parfois ce qu'il était, mais en même temps lui même n’insistait jamais sur le sujet, car il savait que c'était la manière de faire de son ami...Et pour rien au monde il n'aurait souhaité le changer. Il se contenta alors de humer le parfum enivrant qu'il exhalait, avant de le voir se murer derrière un masque aux traits curieux. Il lui vint alors à l'esprit de lui demander enfin ce qu'il signifiait, mais déjà son ami reparlait de retourner au travail, afin de finir leur travail...Et il avait raison ! Ils avaient assez finassé, il était grand temps de se remettre au travail avant que la torpeur ne vienne accompagner l'oisiveté !

L'humain se releva alors, laissant l'assiette sur place. A vrai dire il était assez peu accoutumé aux travaux ménagers, dont il ne s’occupait que lorsqu’il était désœuvré, tout son esprit étant tendu vers ses créations. Du coin de l’œil il aperçut son ami préparer le fil ainsi que des carreaux, ce qui permettrait d'opérer sur le champs aux tests ! L'humain s'en désintéressa cependant pour se concentrer sur le mécanisme... Un peu trop tendu, puis pas assez, les optimisations du mécanismes était des plu ardus, la punition pour une négligence s'avérant des plus pénibles à rectifier, mais finalement l'humain y était parvenu. Il avait obtenu le maximum du mécanisme en terme d'efficacité et avait même pu en retirer deux composants qui l’alourdissaient finalement en vain. Oh juste de quelques grammes, mais c'était toujours cela d'acquis et il pouvait désormais la mettre en place dans le châssis.

Il le faisait fonctionner à vide pour la troisième fois pour s'assurer des résultats, et surtout que cela s'accordait bien au châssis fait par son ami, quand ce dernier arriva, lui apportant le fil. Il sourit face à son compliment, mais ne répondit pas face à son commentaire. il n’était pas un novice non plus, il savait très bien comment s'y prendre avec ce genre de choses, à commencer par ne pas se laisser détourner par une poignée de parole. Il se contenta ainsi de prendre l'ouvrage de la créature et, avec d'infinies précautions, achever de compléter leur création. Il pressa alors la détente. la corde claqua en un son presque aiguë, se différenciant des arbalètes ordinaire dont le bruit causé par le tir était plus grave. Séraphin sourit alors, rabaissant le levier, la corde se tendant à nouveau. Il lâcha seulement un faible.

"Parfait..."

Il tendit ensuite l'arme à Theorem, des cernes marquaient ses traits et enfin il se laissa aller à un faible bâillement, mais il paraissait heureux.

"A toi l'honneur de la tester avec ses munitions Theorem... Après... Je crains que je vais devoir te demander de me laisser, je suis épuisé. Mais en tout cas...je le répète ça faisait longtemps que je n'avais pas pris un tel plaisir pour un travail, et ta présence y est pour beaucoup."

Il détourna alors légèrement le regard, un peu hésitant face au masque de hyène de son ami, et il ne put dissimuler le rouge qui vint doucement orner ses joues, alors qu'il formulait une dernière requête.

"Et... En plus de ton argent... Pourrais je te demander un pourboire, en nature ?"

Il ne s'attendait pas à quelque chose de conséquent bien sûr, il savait que Theorem n'était pas là pour cela. cependant un simple, mais tendre contact, suffirait pour combler l'humain... Qui paraissait de plus en plus gêné !
avatar
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
21/40  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une commande peu commune [Séraphin]

Message  Theorem & Ishtar le Dim 15 Déc 2013, 14:56

Le travail sur cette arme avait été long et éprouvant. Ils n'avaient pas été de trop de deux pour réaliser une telle pièce. Heureusement le gabarit de montage du Chu ko nu avait été sans failles. Pas étonnant, on parlait d'une arme qui avait été éprouvé par le temps. Maintenant qu'elle avait subit quelques améliorations avec le temps de sa fabrication, Theorem et Séraphin avaient réalisé quelque chose d'unique et de parfaitement équilibré. En clair, l'arbalète exotique qu'ils avaient en main n'avait aucune copie dans le monde, elle était unique. Doucement, après les dernières vérifications, Séraphin donna l'appareil terminé à l'Haiena qui le prit en main, sentant toute l'ingéniosité de cet appareil... Oui, pas de doutes, il tenait quelque chose d'unique et de puissant. Il se décida donc faire quelques visées avec elle avant d'entendre Séraphin lui demander un peu plus...

"Un pourboire en nature ? C'est un peu inattendu..."

Theorem releva doucement son masque, le posant sur un de ses odangos. L'énergie qui se dégageait du masque, invisible pour le commun des mortels, le faisait tenir de lui-même sans fil ni système d'accroche. Une magie s'en dégageait mais pour autant elle n'avait rien de néfaste. Theorem souriait à Séraphin et doucement, il s'approcha pour lui faire une douce bise sur la joue gauche. Ses lèvres étaient très douces et au contact avec sa peau, Theorem capta son odeur et même une partie de son goût qui se répercutèrent dans ses sens améliorés. Après ce bref instant d'intimité, le banneret se retira en lui souriant encore. L'air lourd de la boutique fit faire quelques toussotements discrets de la part de Theorem avant qu'il n'ajuste son masque et prenne une grande inspiration.

"Tout ces efforts ont épuisés ma mana... Mais il on a bien le droit à une petite pause."

Doucement, sortit une bouteille de son sac à dos, à la teinte olivine. Les petits verres l'accompagnant étaient bien connus de Séraphin alors que Theo en remplissait deux à ras bord. Le Bronzini d'Olive avait de quoi rappeler des souvenirs agréables. Doucement, il redressa le masque de manière à exposer ses lèvres, amenant le bord du verre à la limite de ses lèvres avant de répondre au rituel du Bronzini. Il fallait dire un secret avant de l'avaler, sans hésitation, afin de ne pas renverser de ce délicieux nectar.

"J'ai acheté le plan du chu ko nu au prix fort et pourtant je n'ai jamais mit les pieds à Zipangu..."

Il gloup, il avala le verre en entier, cul sec. Essuyant ce qui avait coulé de la commissure de ses lèvres d'un revers de main, il déposa son verre vide sur l'établi, regardant Séraphin. Au tour de l'humain de révéler un secret au Bronzini.
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une commande peu commune [Séraphin]

Message  Seraphin le Dim 15 Déc 2013, 18:25

Enfin Theorem retira son masque, ce qui suffit déjà plaire à Séraphin, qui sourit doucement, sans pour autant que sa gêne ne s'apaise. Son esprit était à cet instant presque vide de toute autre chose que de la fierté d'avoir fini leur travail, le désir d'obtenir ce paiement en nature et la gêne de l'avoir demandé... Mais tout cela fusionna, brièvement en une satisfaction intense quand ,sans bouger d'un doigt, l'humain sentit les lèvres de l'haïena effleurer sa peau, en un tendre contact qui comblait l'âme de l'humain. C'était pourtant un geste insignifiant par rapport à ce qui les unissait, mais l'humain prêtait une telle importance à leur relation, que même une chose si simple était un trésor incommensurable. Il lâcha ainsi un faible soupir d'aise, mais cet instant d’émerveillement se rompit quand la créature toussa légèrement, Séraphin ne pouvant alors s’empêcher de se sentir coupable, et de bafouiller.

"... Désolé Theorem... Je n’aurai pas dû."

Il se mordilla un peu la lèvre, mais son ami ne lui en tenait aucunement rigueur et il oublia rapidement cette petite déconvenue. A vrai dire il lui proposa même de se détendre, ce que l'humain ne refusa guère, même si à vrai dire il escomptait surtout pouvoir enfin dormir. Pour autant il n'en fit nullement la remarque, et affichant un sourire complice ne apercevant la bouteille que son ami avait extirpé de son sac, qui lui rappelait bien des souvenirs ! Il les servit et l'humain prit sans hésitation le verre qui lui était tendu, laissant néanmoins à Theorem l'honneur de boire le premier, et surtout de lui révéler un secret, l'ingénieur espérant bien ne pas se faire duper une seconde fois ! Il ne fut pas déçu, affichant une mine des plus surprises en entendant les paroles de son mai, mais il n'eut pas le temps de le questionner, devant lui aussi boire avant qu'il ne renverse le liquide, et révéler un secret... Il hésita une seconde, puis enfin d’une voix grave lâche.

"Je vais quitter le donjon, Theorem."

C'était un peu rude, mais il comptait bien le lui expliquer, buvant ensuite d'une seule le Bronzini, savourant le liquide, cette interruption lui permit de choisir ses mots. Il posa ensuite un peu brusquement son verre sur la table puis s'expliqua d’une voix grave.

"Ma mère... A été enlevée,  tu le sais. J'ai certes tué le meurtrier de mon père, mais je ne sais rien de plus sur ce qui lui est arrivé. Or je compte bien la retrouver, mais ce n'est pas en restant dans le donjon que je vais pouvoir faire quoi que ce soit."


Il serra alors ses mains, les joignant en une posture de pénitence. Baissant alors la tête, il n'osait pas soutenir le regard de son ami derrière son masque impassible. Il ne savait pas si ce qu'il préparait était bien, mais il devait le faire, même si cela lui en coûtait, comme le prouvait sa voix étranglée.

"Je suis bien ici, Theorem, je peux m'adonner à mon art tant que je veux et en vivre sans nuire à quiconque...Et tu me manquerais horriblement, mais... Si j'ai pu dormir paisiblement ces derniers temps, mes cauchemars commencent à me rattraper. Je ne peux rester là, les bras ballants, pendant que ma mère est peut être entre les mains de ces malades !"


Il soupira alors, c’était bête de finir cette joyeuse soirée sur cette note, mais il aurait bien fallu qu'il le lui dise un jour... Et alors autant le faire tant que le Bronzini lui en donnait le courage. Puis finalement il demanda dans un maigre sourire, comme pour éviter que son mai ne s'inquiète trop.

"Je suppose que tu rêves de te rendre à Zipangu hm ?"
avatar
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
21/40  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une commande peu commune [Séraphin]

Message  Theorem & Ishtar le Jeu 02 Jan 2014, 12:51

Theorem écoutait attentivement son ami parler des soucis qu'il rencontrait actuellement avec sa mère. Si le meurtrier de son père avait été ramené ad patres, il n'en était rien du côté maternel, encore plongé dans le flou de cette situation. En clair, il fallait bien qu'il résolve ses problèmes et Theorem le comprenait parfaitement. Son départ du donjon était soudain et il espérait vivement qu'il s'en sorte... Extérieurement, c'était un humain, donc les risques qu'il soit attaqué à vue étaient minces. Cependant, l'inquiétude qu'il ressentait pour son ami était grande. Dès l'instant où il posa son verre sur la table, Theorem releva son masque de la dualité éternelle, posant sa patte de hyène sur l'épaule de l'humain et esquiva totalement sa question relative à zipangu.

"Le chemin que nous prenons ne concerne que nous, mais sache que je suis prêt à faire croiser le miens avec toi. Si tu as besoin de mon aide, ou des immenses ressources d'Ishtar pour t'en sortir... Alors il te suffit de venir me le demander. Plus que nos corps, ce sont nos âmes qui sont liées."

La goule sortit alors une petite dague de sa ceinture. La lame était renforcée et solide, une véritable perce-mailles. Doucement, il la déposa sur le bureau de bois face à eux.

"Je te prête cette lame. Sa solidité vient à bout de la plus costaude des armures de plates et passe à travers les cottes de mailles. Son tranchant n'est certes pas le plus affûté, mais d'estoc tu passeras à travers la plus épaisse des cuirasses. C'est un emprunt mais garde-la sur toi. Je sais ta force physique assez médiocre, comme ton style de combat des plus sommaires... Mais elle saura te défendre."

Theorem releva son masque et garda le sourire néanmoins. Séraphin était vu à travers les yeux de la hyène comme une curieuse créature, intelligente et torturé, mais dans laquelle il pouvait faire confiance et pouvait découvrir le monde des hommes. Quelle étrange société tout de même... Prenant le chu ko nu dans ses mains, il se tourna rapidement vers un rondin de bois et tira une flèche dedans avec sa nouvelle arme. Il allait devoir s'entraîner, mais cette arbalète à répétition était très prometteuse.

"Et si c'est de mes talents dont tu as besoin, je serais là. Où que tu ailles, je m'arrangerais pour garder un oeil sur toi. En cas de soucis, je viendrais avant cinq nuits. Je t'en fais la promesse. Je le jure sur la lame de mon sabre."
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une commande peu commune [Séraphin]

Message  Seraphin le Ven 03 Jan 2014, 13:45

Sans doute aurait il dû être soulage dans un premier temps par le geste de son ami, mais Séraphin ne put s'empêcher de craindre, en le voyant retirer à nouveau son masque, qu'il soit à nouveau victime de quinte de toux... Puis l’inquiétude s'évanouit finalement, le jeune homme se laissant quelque peu bercé par les propos réconfortants de son ami. oh, à vrai dire il était un peu surpris par ses dires qui lui paraissaient quelques énigmatiques, mais il savait quelle étai l'intention de Theorem et il lui en était gré, bien que quelque part, il ne fut pas vraiment rassuré à l'évocation d'Ishtar. L'haïena avait beau avoir essayé de le rassurer sur la dragonne noire, la réputation qu'elle avait parmi les hommes restait tout de même ancrée assez profondément dans la pensée de l'inquisiteur, qui savait bien que dans tout récits se cachaient une part de vérité, et celle concernant Ishtar, même si elle avait été déformée comme cela avait été le cas à propos de bien des monstres, demeurait terrifiante.

Ceci dit il était vrai qu'au vu des moyens à la disposition de la souveraine d'Inferis, l'offre faite par son ami n'était nullement négligeable, tout comme le présent qu'il lui fit. C'était une arme sommaire, mais que Séraphin connaissait bien, nombre d'inquisiteurs en possédaient pour percer les carapaces des monstres, et lui même aurait sans doute fini par en posséder une s'il avait continué sur cette voie... Certes de l'avis même de Theorem il ne faisait que le lui prêter, mas c'était un bien avec suffisamment de valeur pour que l’humain aient conscience du cadeau qui lui était fait..Et trouve enfin la force de répondre à son ami.

"Je ne sais pas trop quoi te dire Theorem... Merci pour ce cadeau et ton offre déjà, mais aussi... Pour la manière dont tu me perçois. A vrai dire je ne sais pas trop de quel lien tu parles entre nos âmes, si c'est simplement de l'amitié ou autre chose, mais j'ai conscience que cela est important, et je te promets de tout faire pour le sauvegarder...Comme je te fais le serment de ne guère user de cette lame à mauvais escient."

Ces propos pouvaient paraître être des mots en l'air, mais pas entre des individus comme eux. Les inquisiteurs et chevaliers humains pouvaient être blâmés de par leurs actes à l'encontre des monstres, et même de leur propre peuple, mais il n'en était pas moins vrai que les principes rattachés à leur rôle demeuraient honorables, et Séraphin et Theorem avaient été formés par ces règles, dans lesquelles ces serments prenaient tout leur sens. L'instant d'après l'haiena tira, mais l'humain n'en était nullement inquiété, il était normal que la créature use de cette nouvelle arme, avec laquelle il allait devoir se familiariser, en vérité cela lui faisait plaisir qu'il semble déjà s'attacher à l’œuvre née de leurs travail conjoints, même si le bâillement de fatigue qu'il ne put retenir à cet instant là pouvait laisser penser tout le contraire, d'autant plus que Theorem reprenait la parole peu après, exécutant un nouveau serment.

Ce dernier ne surprit guère Séraphin, mais pour autant il s'efforça à interrompre son bâillement pour s'abimer en un songe rêveur. Theorem était donc vraiment prêt à le soutenir personnellement dans sa quête... il en était touché, mais il craignait aussi de devenir un poids. Il ne voulait pas être un fardeau pour son ami, et même s’il n'en dit rien, il se jura de ne l'appeler qu'en dernier recours, même si à cet instant là ce serait probablement trop tard... Mais malgré cette pensée il finit par sourire à nouveau à son interlocuteur, étirant ses traits déjà usés par la fatigue.

"Tu n'as pas besoin de jurer ainsi sur ton arme Theorem, je sais que tu seras là pour moi...Et même si tu devais faillir à cette promesse d’autres personnes auront besoin de ta lame, ce serait dommage de la gâcher ainsi."

C'est à son tour qu'il posa fraternellement une main sur son épaule, son regard se faisant complice alors qu'il soutenait le regard émeraude son ami.

"Et ne t'en fais pas je ne vais parti dans la précipitation...je pense rester encore un mois, le temps de finir mes commandes en cours, de me renseigner un peu."

Puis sur une voix plus basse, avec un ton légèrement amusé il ajouta en guise de conclusion à ses dires.

"Et de te rendre une nouvelle fois visite."
avatar
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
21/40  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une commande peu commune [Séraphin]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum