Vous êtes rentré dans le service vendredi... il y a trois mois.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vous êtes rentré dans le service vendredi... il y a trois mois.

Message  Franken Fran le Dim 08 Déc 2013, 18:53

Bon, il était temps de finaliser les derniers détails. La tenue tout d'abord. Elle avait troqué sa blouse de médecin pour une jolie robe à savoir un ensemble gris, triste et sérieux. Donc, parfait. Ses boulons étaient lustrés, ses points de sutures avaient été nettoyés et elle avait même mis un peu de désinfectant derrière les oreilles. Elle avait du thé, des gateaux, une table avec une jolie nappe blanche où on peut à peine deviner les traces de sang impossibles à retirer au lavage... Et le patient, bien sûr.

Un patient parfait. Pendant trois mois il n'a pas bougé. Il faut dire aussi qu'il était dans un coma artificiel, ce qui rendait son travail plus facile. De toute façon, même s'il avait pu bouger il ne serait pas allé bien loin enfermé qu'il était dans la cuve de stase. Fran lissa un pli de la robe avant de prendre son écritoire à pince. C'était la fin de plusieurs mois d'efforts et elle voulait faire ça bien. Table servie, Ok. Patient prêt, affirmatif. Agacée, elle finit par cocher tout le reste sans le lire et se tourna vers son patient, flottant dans le liquide sombre tel un sinistre poisson rouge.

"On pourra dire que vous m'avez donné du fil à retordre. Une thérapie augmentant toutes les capacités sensorielles à une goule composée de matière démoniaque! Heureusement que j'aime les défis!"

Le travail avait été surtout délicat pour trouver un juste équilibrage. Modifier de la matière obscure démoniaque n'était pas trop dur quand on savait où en trouver. Le plus dur, c'était de faire en sorte que les différentes créations n'essayent pas de s'entredétruire. Surtout à l'intérieur même du patient. Elle se rappela alors qu'elle avait oublié de préparer les vêtements du patient. Il ne se réveillerait pas tout de suite de toute façon et la doctoresse s'éclipsa alors du laboratoire. Les habits étaient un peu particuliers : ceux qui étaient les plus visibles étaient sagement pliés comme il faut mais le reste était contenu dans un bac. Le slime n'avait pas trop tenté de s'enfuir pendant que son maître se faisait traiter mais il se recroquevillait au fond de sa cuve dès qu'il percevait le docteur. Il n'avait pas d'yeux mais savait reconnaître les ennuis. Il fallut quelques minutes pour que la doctoresse comprenne qu'elle avait à présent tous les habits et autres biens du malade et qu'il fallait retourner au chevet de ce patient très patient.

En arrivant dans le laboratoire, Franken Fran sentit qu'une personne était entrée dans la pièce aussi sûrement qu'un bernard l'hermite sent un grain de sable dans sa coquille. Les seules personnes avec des clés étaient effectivement autorisées à entrer sans son aval mais ça arrivait rarement, les créations de Fran acceptant mal ce principe dans leurs cerveaux très binaires. Mais le visiteur était visiblement arrivé intact jusqu'au bocal. Poussant le petit chariot portant les habits et la cuvette à Slime, Fran pénétra dans la zone très éclairée où elle allait faire sa présentation.
avatar
Franken Fran

Messages : 73
Expérience : 150
Métier : Médecin / / RIP Hellayna

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Demi-Human
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous êtes rentré dans le service vendredi... il y a trois mois.

Message  Invité le Dim 08 Déc 2013, 20:16

Ishtar avait ses relations. Mais plus que ça, elle avait aussi ses idées de perfection du corps et d'hédonisme. Pour ces deux valeurs à qui elle apportait beaucoup d'importance et qui nourrissait toutes ses ambitions, elle avait déjà eut affaire aux services de Franken Fran. Quand Theorem vint lui demander d'avoir des sens bien plus développés et une perception décuplée, Ishtar savait très bien à qui s'adresser. La médecin avait accepté de relever le défis en échange de recevoir hebdomadairement des cadavres frais. Une formalité pour Ishtar et Theorem qui n'auraient aucun mal à organiser ce petit marché. En échange, la hyène avait été placé en tube de verre rempli de liquide transparent, placé en stase pour recevoir la quantité de produits afin de décupler ses sensations.

"Encore une fois Fran, tu sais comment repousser les limites de la chair et de l'esprit..."

L'uniforme impeccable de la dragonne était rutilant à la faible lueur de la lanterne dans sa serre gauche. Son corps plantureux à la peau noire et aux écailles d'obsidienne légèrement brillante en plus de sa transpiration naturelle au musc psychotrope très puissant. Repliant ses ailes dans son dos, elle regarda la scientifique en la dépassant d'une tête, expirant la fumée de sa pipe avant de l'écarter de sa bouche, main droite sur la hanche.

"C'est donc le moment pour sortir mon cher Theorem de sa stase. Je suis certaine que la thérapie a été d'une très grande efficacité. J'ai confiance au résultat mais désormais je souhaite voir le résultat final. Onze semaines se sont écoulées pour que la déesse Gnoll répondent à vos attentes."

Tenant le masque de la hyène bicolore, elle le déposa en douceur sur la table avant de regarder le tube de stase. Il y avait eu pas mal de points positifs jusque là, par exemple le fait que Theo ne se soit pas changé en quelque chose de débilitant ou de visuellement mutant. Non le résultat devait être parfaitement intérieur et en plus de ça, Ishtar avait en sa possession l'onguent commandé à Ophyde pour le sens du toucher. Theorem serait aussi aiguisé que sa lame au niveau des sensations et Ishtar ajusta ses lunettes avant de regarder la scientifique. Doucement, elle caressa la joue de Fran de sa main gantée.

"Je n'oublis pas tout ce que tu as fait pour moi à l'époque. Je suis devenue la magnifique créature que je suis avec ton concours... Alors je me demande bien si je resterais une de tes patientes préférées comme tu aimais le dire en ce temps là, quand je me faisait appeler Liz Lips. Pour moi, ce moment resteras dans ma mémoire pour toujours..."

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous êtes rentré dans le service vendredi... il y a trois mois.

Message  Franken Fran le Mar 10 Déc 2013, 17:02

C'était une créature de cuir, de latex et d'écailles qui se tenait dans le laboratoire. Il était difficile d'imaginer Ishtar autrement que couverte de ses matières fétiches. Elle l'avait toujours vue ainsi. Se positionnant à côté de sa cliente pour admirer sa création, le compliment la prit un peu au dépourvu.

"Oh allons! Je suis un médecin et c'est ma tâche que de toujours chercher à améliorer mon oeuvre! Pas besoin de me féliciter!" dit la doctoresse tout en se trémoussant, incapable de cacher qu'elle aime bien que l'on flatte son égo de temps en temps. La plupart de ses clients avaient un autre discours. Un discours qu'on pourrait résumer à une voyelle du début de l'alphabet répétée à l'infinie quand ils voient le résultat dans un miroir. Lustrant distraitement un ongle avec son mouchoir, elle fut heureuse que la conversation retourne une fois de plus sur ses capacités de chirurgie démoniaque. Rangeant le petit bout de tissu, elle prit place face à la dragonne et commença les explications, resplendissante.

"Ce ne fut pas très simple comme commande. Augmenter les sens, c'est possible. Je l'ai déjà fait. Mais il s'agit généralement de greffe de tissu vivant sur du tissu vivant, voir de remplacer purement et simplement un organe. Là, il s'agit d'une goule dont le corps, s'il n'est pas en décomposition, ne peut être considéré comme techniquement vivant. Heuresement que suite à l'incident avec l'eau bénite, j'ai fait un petit stock de la matière démoniaque qui le compose. J'ai ensuite fait une..."

Pause. L'écritoire disparut dans son dos et un sourire gêné s'installa sur son visage. N'étant pas stupide, elle savait que la dragonne ne l'était pas non plus et que ce serait une mauvaise idée de décrire l'intégralité du processus devant elle. Fran revint donc à côté de son ex-patiente pour admirer le résultat.

"Bref, le plus dur ça a été que les modifications ne soient pas trop radicales. Eviter un nez de trente centimètres bien plus efficace pour sentir ou des yeux gros comme des boules de billard. Ce fut un savant dosage qu'il fallait parfois surveiller à la minute près. Mais je suis satisfaite du résultat qui est efficace tout en étant passable du point de vue apparence physique."

Elle était un peu frustrée qu'on n'ai pas voulu la laisser augmenter le sens du toucher plus que nécessaire et qu'on ne l'ai pas laissé transformer Theorem en prince charmant. Tant était possible quand on la laissait travailler! Ishtar en savait quelque chose. Après tout, elle l'avait opérée jusqu'au point d'arriver à la perfection physique jusqu'à des détails très intimes. A propos d'intimité, voila qu'Ishtar usait de ses charmes sur la doctoresse. Le ton de la voix usité pourrait faire se dresser de leur tombe un plein cimetière de cadavres redécouvrant leur libido mais on ne devenait pas une experte des transplantations cérébrales sans avoir un peu de sang-froid.

"Oui, je me rappelle que tu es arrivée chez moi dans un sale état. Surtout mental. Il te fallait un corps débordant d'assurance et le résultat est magnifique, non? Hanches, cuisses, mollets, seins... surtout la poitrine, oui. Mais je me rappelerai surtout des effets... secondaires..."

Les yeux dans le vague quand un souvenir boucha la vue pendant quelques instants.

"Disons que je préfère quand j'observe les résultats de façon plus... scientifique."

Sauvée par le gong! Ou plutôt la petite alarme stridente de la cuve. Le processus de réanimation arrivait à son terme : la concentration de la drogue avait diminuée au cours des derniers jours pendant que la concentration en nutriments avaient augmenté. Des petites décharges électriques faisaient se contracter les muscles régulièrement pour que Theorem n'ai pas un corps atrophié après des mois sans exercices. Le niveau du liquide commençait d'ailleurs à baisser, évacué dans une cuve placée derrière la machinerie à l'aspect inquiétante.

"Si tu y tiens, j'ai un très joli choix de nouvelles prothèses de poitrine. Vu ton allure à présent, tu pourrais prendre deux tailles de bonnet sans problèmes."

On ne savait jamais si ce qui propulsait Fran c'était l'envie de rendre service, l'appât du gain ou la simple perspective de travailler sur un corps à la plastique de toute beauté. Ou un mélange des trois.
avatar
Franken Fran

Messages : 73
Expérience : 150
Métier : Médecin / / RIP Hellayna

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Demi-Human
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous êtes rentré dans le service vendredi... il y a trois mois.

Message  Invité le Jeu 19 Déc 2013, 10:26

Augmenter encore sa poitrine ? Ishtar ne voulait pas finir comme une Lolo Ferrari des monstres, à tenir ses engins pour ne pas se briser le dos. Comme ils étaient maintenant, son gabarit équilibrait son corps tout en lui offrant un profil sexy et bien formé. De même que son imposante paire d'aile la tirait malgré elle en arrière, elle ne voulait pas déséquilibrer son vol aérien et sa course prodigieuse. Elle déclina donc l'offre de la médecin non pas sans un sourire charmeur qui faisait le secret de la dragonne et de son charme surnaturel.

"Ma poitrine est parfaite, plus haut je devrais me faire faire des soutient gorge sur mesure... Pour mon gabarit, j'ai atteint la proportion parfaite. Plus, je serais monstrueuse, et avant tout mon corps doit me plaire, n'est-ce pas ?"

Manière subtile de rappeler qu'Ishtar était avant une femme de décision, une femme d'action. Fran ne pourrait la convaincre et personne ne le pouvait. Ishtar avait décrété que c'était comme ça, point barre. Doucement, elle se dirigea vers le cylindre en verre qui se vidait progressivement, libérant Theorem de sa stase alors qu'il restait inconscient. Le verre se souleva pour donner accès au petit être trempé de fluides. Ishtar s'en approcha avec une serviette prête pour cet usage. Si Fran pouvait s'approcher, il y avait des limites à la liberté qu'elle pouvait prendre avec Theorem. Il était à elle, c'est tout. Il n'existait pas plus de compromis entre lui et sa poitrine. Il était comme une partie d'elle et ses droits dessus en étaient absolus. Elle l'essuya, le débarrassant des fluides de la stase avant de le faire se coucher sur un brancard, le soulevant sans mal.

"Sa peau est d'une douceur incomparable avec avant... La multiplication de ses récepteurs nerveux doit être des plus empirique. Le coma temporaire est certainement normal du fait de sa compensation cérébrale. Je suis certaine qu'il aura obtenu ce qu'il désirait. Son corps est désormais aussi affûté que la plus tranchante des rapières."

Autant Ishtar s'était axée sur la violence brute, sur la force implacable qu'elle avait héritée de son père, mais aussi autour du charme surnaturel et démesuré des succubes. Il était facile de le comprendre avec sa tenue exposant son corps mais de sa paire de botte armurée qui pèserait plus lourd que d'avoir un terminator accroché aux chevilles. Elle regarda plus en avant son amant, replaçant ses cheveux trempés en arrière de son crâne. Même si Fran regardait, Ishtar se moquait un peu de faire preuve d'affection en publique pour Theo. Elle ne l'avait pas revu depuis trois mois et pourtant, ses gestes étaient mesurés. Ni bise, ni câlin... Elle replaçait juste ses cheveux ce qui lui permit d'entretenir un contact avec lui, sans plus. Si la scientifique n'avait pas été là ce serait une autre chose. La retenue d'Ishtar était légendaire, mais son regard trahissait un peu ses émotions à qui savait regarder.

"Il a l'air en bonne santé... Fort bien. Quand reprendra-t-il conscience ?"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous êtes rentré dans le service vendredi... il y a trois mois.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum