dialogue entre un chasseur et un protecteur

Aller en bas

dialogue entre un chasseur et un protecteur

Message  Engar le Dim 04 Déc 2011, 18:55

"Pourquoi tu t'en fait ? Elle t'as agressé et je
l'apprécie pas personnellement, mais oui elle reviendra elle est têtue
mais elle revient toujours... Sur ce c'était ta dernière chope j'ai bien
envie de voir quelque chose..."


Curieux je suivais son doigt, elle me désignait une beast man, son allure était un peu bizarre évoquant tant un homme qu'une femme, mais plus que ses cheveux rouges semblables aux miens, ses yeux, son allure ou ses armes ce fut les armoiries qu'il arborait qui attirèrent mon attention... elle m'intriguait... Évoquait quelque chose en moi, sur lequel je n'arrivai pas à mettre le doigt, ce symbole, je l'avais déjà vu, ou tout du moins j'en avais entendu parler mais où ? Et c'est quand je buvais une gorgée d'alcool supplémentaire que je compris, et recracha par la même le liquide que l'ingurgitais, manquant par ailleurs de peu de l'envoyer sur le visage de la birdwoman. Bon évidemment cela ne plut pas au tenancier qui me cria que c'était qui qui aller nettoyer maintenait ? Et bien lui parce que ce que je voyais était bien plus important que les planches d'une taverne. Le blason de Tobor, Tobor ! Le paladin Tobor, un des plus grands paladins ayant jamais foulé le sol de ce monde ! Engar avait longtemps entendu les histoires de ce paladin et il ne faisait aucun doute qu'il s'agissait d'un individu dont les légendes étaient un déca en dessous de la réalité, un véritable exemple pour tout ceux qui se vouait à la mort des monstres, ce qui était encore le cas d'Engar jusqu'à peu.

Certes les rumeurs voulaient qu'il soit mort dans un donjon abritant des monstres, mais déjà le fait qu'il s'agisse de celui là était surprenant mais en plus l'individu qu'il voyait n'avait pas du tout l'allure de quelqu'un qui aurait pu défaire Tobor et s'approprier ses oripeaux... Qui était il ? La réponse me vint plus rapidement que prévue.


"Eyh fait gaffe ! ... On dirait que t'as vu le diable ! Me dit pas que c'est Theorem qui te mets dans cette état ? Pourtant il y as aucune raison, du moins quand tu ne sais rien de lui même pas ses origines... Qui devinerait que c'est le fils que Tobor as eu avec une beast."

Elle me regarda avec un sourire comme pour guetter l'expression de mon visage qui ne manqua pas de s'accentuer, provoquant la même chose sur son sourire. Le fils de Tobor... Pourtant il s'apparentait plus à une des autres créatures du donjon qu'autre chose. Je n'avais jamais vu d'hybride avant donc j'étais mal placé pour juger, mais je ne voyais vraiment rien d'humain en lui si ce n'était ce qui était semblable à la plupart des points communs qu'avait les beasts et les hommes. Évidemment il était plutôt dur de juger la chose vu comment il dissimulait son corps à l'aide de long gants et de bas, mais la birdwoman n'avait aucune raison de me mentir, d'autant plus qu'elle n'avait pas pu deviner que je connaissais ses armoiries et de fait m'avoir raconté une histoire pour m'impressionner. Cette personne était donc vraiment le fils de Tobor... Mais il devrait être plus âgé, déjà que son père, avec ne devait plus avoir l'âge de tenir une arme, s'il n'était pas mort.


"Pas vraiment, mais j'ai reconnu ses armoiries... Tobor est donc venu ici."


"... Oui il y est même resté par choix ! par ailleurs j'avais pensé que ce serait lui qui s'occuperait de ton cas... Si tu devais faire un écart c'est lui que je chargerai en priorité de régler la situation, s'il est d'accord bien sûr... Mais disons que je trouve intéressant de mettre en liaison un beast devenu paladin et un humain rongé par un démon..."

Vu le sourire qu'elle affichait en disant cela il m'était facile de deviner qu'elle trouvait cela amusant, et que malgré ma lutte face à la reptile elle ne prenait pas mes capacités au sérieux. Cependant je ne fit pas de remarques à ce sujet, m'étant attendu à ce genre de réaction, il me faudrait probablement du temps pour être accepté et encore plus pour être respecté. Elle commença alors à me raconter l'histoire du "jeune homme", mais sans l'écouter, jugeant que si je voulais connaitre celui qui serait mon exécuteur à la moindre erreur, il valait mieux parler avec lui, de toute manière il avait déjà dut remarquer nos regards et nos gestes vers lui et il serait impoli et indiscret de ne pas aller lui parler ainsi me levant je campais non loin de lui, accoudé sur le comptoir. En premier lieu il me paraissait intéressant de voir sa réaction face à un humain avec lequel il sera obligé de cohabiter dans le même donjon.

"Salut je suis Engar, nouveau dans ce donjon... Et il semblerait que l'officier qui me surveille du fait de mon... Humanité..."


Je souriais ironiquement, pensant qu'avant j'employais ce terme pour parler de quelque chose de juste et de bon.


"Et comme vous vous en doutes cela m'attire pas mal d'ennuis ici, et même l'officier qui as décidé de s'occuper de moi me suspecte d'être un espion et de fait as songé à vous pour s'occuper de mon cas si je venais à trahir, ce choix n'est pas fortuit puisque je vous êtes selon elle un paladin et moi... Un possédé... Et je voudrai votre avis sur la question."

Pourquoi étais je aussi franc ? Tout simplement parce que je me disais que moins je paraitrai complexe et mystérieux aux yeux des monstres plus facilement il me ferait confiance. Quel espion sain d'esprit avouerait ainsi une chose qui amènerait un membre d'une certaine caste, ici le fait que je suis possédé et lui paladin, à la haïr. Et allant de but en blanc...

"Et si ce qu'on m'as dit est vrai, je faisais avant un métier semblable à celui qu'exerçait votre père...Sir Theorem."
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: dialogue entre un chasseur et un protecteur

Message  Theorem & Ishtar le Lun 05 Déc 2011, 16:55

Theorem était passé dans la taverne pour demander au barman si ce soir il avait besoin de Tasha pour le service. Car oui, Theorem était bel et bien un paladin qui défendait le donjon, ce qui lui apportait une paie convenable, mais il cumulait son poste avec celui de serveuse à mi-temps. Pas beaucoup de monde était au courant de ça, tout simplement parce que la population du donjon s'en moquait royalement. En repartant du bar, il vit un humain, chopine à la main, voulant lui parler. L'alter paladin lui prêta oreille calmement.

"Salut je suis Engar, nouveau dans ce donjon... Et il semblerait que l'officier qui me surveille du fait de mon... Humanité... Et comme vous vous en doutes cela m'attire pas mal d'ennuis ici, et même l'officier qui as décidé de s'occuper de moi me suspecte d'être un espion et de fait as songé à vous pour s'occuper de mon cas si je venais à trahir, ce choix n'est pas fortuit puisque je vous êtes selon elle un paladin et moi... Un possédé... Et je voudrai votre avis sur la question. Et si ce qu'on m'as dit est vrai, je faisais avant un métier semblable à celui qu'exerçait votre père...Sir Theorem."

Quel monologue. Theorem ne voulait pas être impoli et donc répondit à l'être humain en oubliant que pour lui, la plupart des humains étaient des monstres, des bêtes sauvages avides de fortune. Il l'observa et répondit la plus clairement possible.

"Oubliez le sir, Theorem est suffisant. Et bien... J’avoue ne pas pas avoir fait quoi que ce soit du genre avant... Vous me prenez un peu de court. Cependant, je dirais que ce n'est pas l'apparence qui compte, mais les actions. On apprend de ses erreurs donc... essayez de vous acclimater. Mon père Tobor a passé du temps dans la prison avant d'être accepté. Et oui, il est paladin. Il est toujours vivant si vous vous posez la question. Comme il est lié au donjon, il ne peut pas mourir maintenant. Il devrait devenir un beast d'après ma mère pour garantir sa survie. Moi je ne suis qu'un humble chevalier ici. La seule différence est que j'ai une éthique bien ancrée au contraire de certains monstres ici."
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: dialogue entre un chasseur et un protecteur

Message  Engar le Mar 06 Déc 2011, 18:45

Ecoutant les propos de cet "anti-paladin" qui ne serait-ce que par sa "clémence" à mon égard, et un peu par ses origines, valait à mes yeux mieux que la majorité des "vrais" paladins qui m’avait été donné de rencontrer, et ils avaient été nombreux, soit parce que je fus contraint de faire équipe avec eux pour un contrat, soit, au contraire, entant que rival dans une même chasse aux démons. Je buvais une gorgée du contenu de ma choppe pour dissimuler mon sourire qui pourrait être mal interprété et n’e m’y attardant pas plus, me disant qu’il ne servirait à rien de ressasser mes fautes passées et qu’il valait mieux que j’essaye de tout faire pour les racheter et cela se jouait peut être maintenant, au moment où je reposai ma chopine sur le comptoir, prenant la parole d’une voix posé qui se voulait amicale.

" Et bien… je ne m’attendais pas à tant de tolérance, malgré les origines de votre père, à mon égard... Je ne peux que vous féliciter d’avoir une éthique suffisamment "ancrée" pour cela… J’avoue que je pensais plutôt être rabaissé autant que possible…"

Je ne me rendis compte, qu’après les avoir prononcés, de la maladresse de mes propos et je tentai de me rattrapant, parlant un peu plus vite.

"Je n’entends pas par-là que c’est dans le caractère des habitants de ce donjon de rabaisser autrui… Juste que je comprends parfaitement la haine et le mépris que l’on voue à mes semblables en ces lieux et j’avoue que même si je suis prêt à l’assumer cela fait plaisir que l’on me laisse une chance, d’autant plus qu’ayant pratiqué une profession semblable celle exerçait avant par votre père j’ai commis bien plus de choses que la moyenne des hommes envers des "créatures"… Même s’il ne s’agissait "que" de démon, qui même débarrassé de mes préjugés reste l’espèce la plus disposée à causer le mal et le chaos… hormis les hommes… bref tout ça pour je que je vous remercie de cette relative politesse et confiance que vous avez à mon égard…"

Je lançais alors un regard en coin à l’officier qui me surveillait, surpris qu’elle ne soit toujours pas intervenue. Elle semblait nous observer avec un sourire mais je n’aurai su deviner s’il s’agissait d’amusement ou de sympathie à mon égard… Autant ne pas m’en soucier et finir mes propos, conclusion que j’avais hésité à énoncer de peur de passer pour un inutile flatteur, mais après tout avouer la vérité sur ce que l’on pensait de quelqu’une était-il vraiment de la flatterie ?Pas à mes yeux et poussant un soupir musé j’ajoutais

" Ça me fait plaisir d’apprendre qu’un homme comme votre père soit toujours en vie… Il semblerait que je doive le prendre en tout temps comme modèle. Avant mon repentir j’enviai son talent, et je e respecte toujours, et maintenant il semblerait qu’il ait réussi là où j’ai échoué… "

Et merde… Je voulais rendre un hommage à son père, oui pas à Tobor directement car après tout je ne connaissais rien de lui, et il avait fallu que je remue mes vieux démons, sans mauvais jeu de mots avec le fait que cela semblait éveiller légèrement l’entité que je contenais ou les origines de celle que j’avais perdu… Et tant pour faire taire la chose somnolant en moi que pour dissimuler les larmes me montant aux yeux je fini ma chopine d’un trait pour reprendre la suite de ms propos, une fois mes larmes séchées aussi discrètement que possible.

" … Si j’ai beaucoup parlé de votre père ne vous en offusquez pas, ce n’était en aucun cas pour vous renvoyez dans son ombre… Juste que je le connais mieux que je ne vous connais, même si ce n’est que par des récits…. Bref Sachez que si vous voulez quoi que ce soit de ma part n’hésitez pas à me le demander, et cela n’est pas dus à vos origines, disons que j’ai des actes à racheter… Et que vous acceptiez ou non d’être mon bourreau si je devais trahir ce serait un plaisir de vous affronter, quelque soient les circonstances de cet affrontement. Je ne peux m’empêcher d’être curieux de voir de quoi est capable celui que l’on juge à même de me châtier… D’autant plus que moi, possédé et humain, et vous paladin et beast, sommes un peu des antis thèses…"

Oui… C’était idiot de faire une telle provocation, même si sur le coup je n’avais pas eu l’impression que cela s’y apparentait, d’autant plus que ma voix avait gardé cette tonalité respectueuse que j’avais à l’égard de chaque créature. S’il est vrai que j’apprécie l’idée de me battre, et ce contre qui que ce soit, ce n’était probablement pas une bonne idée d’encourage un habitant du donjon en ce sens. D’ailleurs l’officier s’était levée, une expression neutre sur le visage, s’approchant ostensiblement de nous, sans pour autant intervenir, une manière comme une autre de me signifier, du moins de mon point de vue, qu’elle me gardait à l’œil et qu’il valait mieux que je me taise jusqu’à ce qu’il s’adresse à moi et là elle prendrait le relais et que s’il répondait à mon involontaire provocation elle ne ferait rien…. Oui c’était beaucoup de deviner dans un simple geste mais lors de mes traques j’avais plus que suffisamment été sous les ordres de chef de différentes valeurs et acabits pour avoir fini par m’habituer à leurs gestes et êtes capable de les interpréter à peu près correctement.
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: dialogue entre un chasseur et un protecteur

Message  Theorem & Ishtar le Jeu 08 Déc 2011, 16:09

Theorem avait trouvé plus volubile que lui. Il s'installa sur un des tabourets du bar et l'écoutait attentivement. Il avait beaucoup à dire visiblement et ce n'est pas vraiment ce qui le dérangeait. Mais bon, il semblait en avoir gros sur le coeur et se lança dans un grand dialogue. Il était attentif, voulant comprendre son soucis. Visiblement, c'était sa condition humaine qui le pesait. mais même si ici les humains sont rares et donc étranges, ils n'en demeuraient pas moins des habitants de ce donjon et étaient donc traités comme tels. Tobor avait gagné le respect des monstres et il vivait plutôt heureux dans les bras de Anna.

"Doucement Engar. Tu vas finir par faire une syncope. Prend le temps de respirer et de voir chaque jour comme une nouvelle chance de rédemption. Regarde, personne ne te regarde plus étrangement que ça. Ici tu es libre. Si c'est parce que tu es un humain... Tu sais il existe des moyens de ne plus l'être..."

Il lui souriait tout en ajustant ses gants en glissant ses doigts les uns contre les autres. Il croisa ses doigts et s'accouda au bar. Certes Theorem n'avait pas le gabarit de l'homme de 25 ans qu'il devrait être, mais il n'en demeurait pas un adversaire redoutable.

"Contrairement aux monstres qui sont nés comme tels, vous avez le choix. Certains font appels à la magie, d'autre à des potions... Le résultat est à votre discrétion mais vous renaîtrez au respawn point sous la forme de monstre que vous choisirez. Tout ceci grâce à Oni ni Kanabo, notre déesse."

Il posa sa main sur l'épaule d'Engar en souriant.

"Alors ne vous stressez pas de la sorte."
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: dialogue entre un chasseur et un protecteur

Message  Engar le Jeu 08 Déc 2011, 18:42

Et bien quelle réaction inattendue… Même ma supérieure semblait estomaquée par cette forme de sympathie à mon égard. Certes j’ignorai l’histoire de Theorem et donc tout ce qui pourrait l’amener à apprécier ou non, mais il y a une chose sur laquelle je pouvais affirmer qu’il avait tort… Tous les monstres n’étaient pas aussi tolérant que lui, preuve en était celle qui m’avait "accueilli " en ces lieux et m’avait ouvertement défié à cause de mes origines… Mais il ne me semblait pas nécessaire d’avancer ce point et prenant la parole malgré l’injonction silencieuse de la birdwoman je lui répondais avec le sourire ses paroles m’allant droit au cœur.

"Ce sont mes fautes passées que je me reproche et non mes origines, quel que soient les ennuis qu’elles m'attirent... Au contraire d'une certaine je suis fière d'elles, non pas pour ce que ses représentant ont fait, je ne connais que trop bien ses crimes... Mais disons que le fait que bien que j'y ai participé par le passé le fait que j'ai ouvert les yeux et lutte désormais pour ce donjon prouve d'une certaine manière que nous ne sommes pas tous aveuglés par la foi ou le désir de richesse. Je sais que cela peut paraitre vaniteux ou orgueilleux, après tout je ne suis ni le seul,ni le premier et ni le dernier, mais pour rien au monde, sauf si cela est dans l’intérêt de la cause que je défends je ne rejetterai mon appartenance à la race humaine."

Et rigolant sans même remarquer qu'il avait posé sa main sur mon épaule, ses propos m'apportant un réel réconfort j'ajoutai.

"Et je dois avouer que si je devais faire un choix en ce sens, je ne saurai quel apparence choisir..."

Tapotant son épaule d'un geste aussi amical que la manière dont il tenait la mienne, je m'y soustrayais sans y faire attention pour commander un seconde choppe de bière, non par plaisir, juste par sécurité...

"Et plus sérieusement, en dehors de mes principes, je crains que cela soit risqué avec le démon en mon corps..."

... Cela me faisait étrange, c'était la première fois que je me confiais autant à quelqu'un. En même temps je n'avais pas d'amis, juste des connaissances, ou au mieux des personnes que je pouvais appeler frère d'arme et que, du fait que je me retrouvai ici, j'avais abandonné. C'est vrai que je le connaissais à peine, mais pourtant ses manières, son allure...Tout chez lui me soufflait que je pouvais lui faire confiance, et étrangement même d'une manière raisonnée j'en avais envie, pour des raisons que je ne saurai expliquer, peut être une forme de lassitude.

"... Et qui est cet Oni Ni Kanabo... J’avoue ignorer que ce donjon avait une déess..."

"CA SUFFIT !"


La birdwoman... elle semblait s'être ressaisi tout en paraissant passablement agacée, probablement qu'elle avait souhaitée expédier l'affaire et que...

"Excuse moi Theomer, mais j'ai des choses à faire..."

Bingo.

"Déjà que c'est moi qui doit m'occuper de lui expliquer les choses de base. J'ai juste besoin de savoir si tu acceptes ou non de t'occuper de cet humain s'il venait à trahir..."

Décidément humain ou démon les officiers ne changeaient pas... toujours à vouloir paraitre occupé alors qu'il ne l'était pas tant que ça. Bon certes je ne connaissais pas ses attributions exactes mais cela ne m'étonnerait pas plus que cela. Et ce d'autant plus quand je voyais la faune de la taverne, des beasts effondrés ivres morts, des elfes jouant aux dés, deux anges se chicanant... Une ambiance qui m'était familière. finalement je crois qu'en plus de racheter mes fautes je vais me plaire ici... En plus leur bière est plus qu'appréciable !
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: dialogue entre un chasseur et un protecteur

Message  Theorem & Ishtar le Jeu 15 Déc 2011, 01:03

Theorem entretenait une bonne conversation avec l'humain. Ils commençaient à aborder des sujets intéressants et qu'Engar soit un humain ne gênait pas Theorem outre mesure. Mais c'était sans compter une soudaine intervention d'une Birdwoman à côté qui fulminait. Alors que Engar s'intéressait à Oni, elle se mit à capoter (vous m'excuserez ce terme québécois, mais je le trouve drôle). Elle semblait en colère ou harassée. Theorem fit une mine surprise mêlée d'incompréhension. Qu'est-ce qui pouvait bien justifier une telle hausse de ton ?

"S'il venait à trahir ?... J'ai mal comprit, je croyais que je devais l'acclimater à notre donjon, pas juste faire peser une menace de mort sur lui. Si vous cherchez un exécuteur, allez voir Skedar. Je ne tue pas sauf menace importante. Quand je regarde Engar, je ne vois rien de la sorte. Par contre votre mauvais caractère nuierait à son acclimatation et ça... c'est une menace."

Au fond, si elle avait ses périodes, ce n'était pas une raison pour se comporter de la sorte. Theorem ne le disait pas, mais il le pensa assez fort. Le racisme était une nuisance...

"Laissez-nous à notre conversation. Vous avez des choses à faire après tout..."
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: dialogue entre un chasseur et un protecteur

Message  Engar le Jeu 15 Déc 2011, 13:45

J'eus du mal à retenir un sourire, pour éviter d'énerver ma surveillante plus qu'elle ne l'était déjà, alors que l'inu faisait montre du répondant dont il était capable. ce qui était apparemment assortit d'une certaine autorité, ou tout du moins d'une sorte de notoriété, puisque alors que je pensais que la birdwoman allait s'adresser à lui en des termes semblables à ceux qu'elle avait usée à l'égard de la reptile elle sembla se calmer instantanément, ou tout du moins cesser de vociférer, comme pour concéder une chose à Theorem... Probablement le fiat qu'elle n'avait pas plus de temps à perdre avec nous. Elle se retourna de fait d'un manière assez hautaine en se dirigeant vers la sortie.

"Certes il semble plein de bonne volonté et amical.... Mais je pense que tu sais bien mieux que moi de quoi sont capable les hommes, du meilleur comme du pire... Quand au fait que tu refuses de t'en charger, très bien tu étais libre de ton choix dès le début, mais je te remercie au fait de m'avoir rappelé que Skedar pouvait s'en charger..."


Rien qu'au ton qu'elle eut je devinai qu'il aurait largement mieux valu que Theorem accepte de s'occuper de moi le cas échéant, plutôt qu'il s'agisse de ce Skedar... Il me restait plus qu'à espérer que cette saute d'humeur soit passagère car sinon je connais quelqu'un qui allait passer un sale quart d'heure. Je la regardais sortir de la taverne, essayant de dissimuler l’inquiétude qui commençait à m'envahir, en songeant à ce qui m'attendait cependant, après m'être retenu de déglutis d’inquiétude, je fis un sourire à Theorem. Bah au pire elle ne m'appréciait pas, mais si comme le disait Theorem certains monstres du donjon m'accepteraient e la même manière que lui tout devrait bien se passer... Non ? Toujours est il que je tentai de voir le côté positif essayant d'avoir la voix la plus posé possible.

"... Il me reste à espèrer qu'elle ne vas pas trop m'en vouloir après ce coup, mais bon cela est mon problème et retournons à notre conversation... Donc en premier lieu qui est cette Oni Ni Kanabo ? Et quels sont les lieux et personnes de ce donjon que je dois connaitre ?"

Et souriant tout en levant mon verre, ce dernier étant demeuré à moitié plein depuis au moins une dizaine de minutes, une première depuis que boire de l'alcool m'était devenu une nécessité, j'ajoutai d'une voix plus amusé.

"Et comment dois je prendre le fait que vous ne me considérez pas comme une menace ?"
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: dialogue entre un chasseur et un protecteur

Message  Theorem & Ishtar le Mer 14 Mar 2012, 12:02

-HJ- OMG... oui, je t'ai rep -HJ-

Theorem s'installa un peu plus confortablement sur un des bancs de la taverne, ne regrettant pas le départ de la contrôleuse. Il allait pouvoir discuter sainement avec son nouvel ami et certainement en apprendre plus sur lui. Pour l'instant, ce dernier avait plutôt besoin d'en apprendre que l'inverse. Il était tout frais et ne savait pas encore où il se trouvait. Après tout, les humains pensaient que ce donjon était un endroit emplit de ténèbres et de mystères, des portes vers l'enfer ou je ne sais quelles sornettes. Au lieu de ça, ce lieu de vie était un havre envié et désiré par beaucoup de gens.

"Oni-ni-Kanabo est notre reine voyont. C'est avec sa mana qu'on a construit tout ça. On raconte qu'elle l'a fait avec Shiru et qu'une fois ensemble, ces deux démones ont conçus ce grand donjon rien que pour nous. Leur puissance est véritablement redoutable..."

Il prit une pause pour qu'il enregistre bien l'information avant de se relever. Il lui fit signe de le suivre dans les vestiaires de la taverne. Il avait vu l'heure discrètement et savait que son service approchait. Tout en marchant, il s'expliqua avec lui.

"Et je ne vous perçoit pas comme une menace car... au fond je suis curieux. Vous êtes le premier humain que j'approche d'aussi prêt. Vous n'avez pas l'air si dangereux. Pas de griffes ni de crocs, pas de fourrure épaisse ou de peau résistante... La force de l'homme est peut être juste son nombre et sa facilité à se faire des ennemis."

Il entra dans une salle réservée à l'habillage et, prenant ses affaires dans son casier, il se plaça derrière un paravent. La toile opaque le protégeait des regards alors qu'il modelait son vêtement slime en uniforme Il ne retira que ses pièces d'armure qu'il déposa sur un petit mannequin avant de mettre autour de ses hanches un tablier blanc. Tout en restant caché, il parlait à l'humain.

"Et puis, même si ce sont des parias qui viennent dans ce donjon, vous avez sûrement autant de raison que nous à vivre ici..."
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: dialogue entre un chasseur et un protecteur

Message  Engar le Jeu 15 Mar 2012, 17:49

Pour être honnête une fois Shrivei partit je parvins à me détendre un peu... Pas que je ne l'appréciais guère, mais sa présence avait tout pour être stressante, malheureusement je me relâchais un peu pour me crisper brusquement à l’évocation du fait que la maitresse de ces lieux était, comme l'invocatrice que j'avais pris pour la rein de ce donjon, une démone, la simple évocation du fait que celles qui gouvernaient cette demeure appartenaient à la race que je honnissais le plus éveillant de vieux réflexes que j'effacerai probablement qu'au bout d'un certain temps. Cela n'était pas fortuit car, en plus de mes raisons raisons personnelles, les démon restaient la race la plus instable qui soit, même s'il était vrai que certain contredisaient cette règle... Bien sûr cela me fit penser amèrement à ma défunte amante, néanmoins cela me permit également de m détendre et de sourire à Theorem. Après tout cette déesse et l’invocatrice devait être de la même veine qu'Amelya, sans quoi quelqu’un qui en ferait l’éloge comme Theorem ne me parlerai pas d’une manière aussi affable, s‘il prenait la peine de m’adresser la parole.

"Et bien au moins je ne me méprendrai pas quand on me parlera d’elle, il aurait été agréable que je fasse cela face à quelqu’un qui lui vouerait une certaine admiration et aurait déjà une animosité à mon égard…"

Je le vis alors se lever tout en me faisant signe de le suivre, ce en quoi je m‘exécutais sans hésitation, n’ayant de toute façon rien d’autre à faire et trouvant la conversation que j’avais avec lui des plus intéressantes. C’est alors que, non sans m’offusquer d’une certaine manière, il s’expliqua sur le pourquoi il ne me considérait pas comme une menace, mettant en avant les attributs physiques que pouvaient posséder les autres espèces et dont ma race est exempt, ce à quoi je rétorquai avec un léger sourire, connaissant parfaitement ce point de vue, que même certains humains partageaient, comme quoi nous n pouvions vaincre les monstres que par les « forces » qu’avait évoqué Theorem.

"Hm, je me dois par fierté de vous contredire car aussi étrange que cela puisse paraître c’est justement cette absence d’attributs ou de capacités physiques qui, logiquement, pourraient nous avantager que, en tout cas individuellement, nous avons tous le potentiel d’être dangereux. Car si nous n’excellons nulle part et sommes sensibles à un peu tout, nous ne sommes inadaptés en aucune circonstance et aucune chose ne nous est particulièrement fatale. Adaptabilité et persévérance. Voilà les deux traits de caractères que je n’ai jamais vu aussi développé que chez les hommes, même si la plupart de mes relations avec des créatures ne m’ont pas permis de pouvoir les analyser autrement qu’en tant qu’ennemi, je me permets néanmoins d’étayer mes propos… Adaptabilité, car comme je vous l’ai dit il n’y a rien qui est particulièrement efficace contre mon espèce, nous pouvons ainsi user de ce qui est fatal aux autres sans craindre de subir tel sort, argent pour les lycan, éléments opposé pour les élémentaux, magie sacrée pour les morts-vivants… Enfin vous voyez… Persévérance, car comme nous n’avons aucun capacité inné sur lesquelles nous reposé nous essayons d’autant plus de nous dépasser afin de vous égaler, ce qui peut des fois donner lieu à des efforts de volonté incroyable qui pourraient surprendre nombre de créatures… Pas de crocs ou de griffes ? Nous forgeons des lames qui les valent toutes. Pas de fourrure ou d’écailles ? Nous fabriquons armures et vêtement tout aussi efficace… Enfin cela est mon point de vue et il a probablement des lacunes, mais ce n’est pas un hasard pour moi si au bout d’un certain temps passés à guerroyer en bande, j’ai réussi à occire seul des démons en les affrontant sans user de pièges ou d’artifices… Quant au fait de se faire des ennemis je peux que vous approuver, on parvient même à s’ne faire entre nous ! Mais je doute que cela soit une force…"

Continuant à le suivre je le vis passer derrière un paravent après avoir pris quelques affaires, devant lequel je l’attendais, m’interrogeant tant sur sa dernière phrase, que le probable changement vestimentaire qui se déroulait derrière cette fine paroi de tissu, sa tenue ne m’ayant pas laissé l’impression d’un besoin urgent d’être remplacée.

"Pour être honnête je ne sais pas si on peut me qualifier de paria, puisqu’aux yeux des autres hommes je reste toujours aussi « respectable », bien que je vous rassure c’est bien par choix et conviction que je suis ici… Euhm… Si ce n’est pas indiscret Pourquoi êtes-vous en train de vous changer ?"
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: dialogue entre un chasseur et un protecteur

Message  Theorem & Ishtar le Mar 03 Avr 2012, 19:05

Theorem écoutait la réponse de l'humain alors qu'il terminait le noeud du tablier qu'il portait dans son dos. Il fallait que ce soit un noeud assez ample, sympathique à voir. Il fallait qu'il ne plisse pas le reste de la tenue, mais qu'il fasse de grandes boucles plates et que les extrémités libres soient pendantes avec une légère courbe. C'était là toute la magie d'un tablier. Le jeune Inu ajusta la dentelle bordant son tablier, relevant celle sur ses épaules avant de finir les finitions de son uniforme.

Je pourrais passer des heures à vous expliquer les différences notables entre chaque uniformes. Être maid est un état qu'il faut maîtriser jusqu'au bout des doigts. Pour que l'on soit digne du statut de son maître, l'uniforme doit posséder des épaulettes amples afin de se donner de la stature. Sans abus car sinon on passerait pour quelqu'un qui veut surpasser son maître. Les épaulettes ne doivent donc pas dépasser la hauteur d'épaule du propriétaire. Dans le cas du service dans la taverne, inutile de manifester ça. Donc, des épaulières plates sont suffisantes. Il ne faut pas abuser jusqu'à de simples bretelles sinon on basculerait dans l'uniforme trop aguicheur. C'est une taverne, pas un bar à pute. Un col serré avec un noeud ample en tissus sera suffisant sans manche. En absence de poitrine, préférez un uniforme qui a un tissu noir profond. Theorem n'a pas franchement le choix, son vêtement slime ne faisant que du noir brillant.

Le choix de la jupe est également sujet à une longue réflexion. Trop longue, vous êtes catalogués Gouvernante, ce qui vous fait passer pour une femme de 60/70 ans. Evitez le trop court car, comme précisé plus haut, vous passerez pour une fille de joie. Ne figurez pas les jambes nues, seules les pauvres ne peuvent pas se payer des collants ou des bas. Même les filles de la résistance se peignaient les jambes à la chicorée pour ne pas paraître cruche. Prenez des bas sans élastiques afin d'y favoriser un rajout du style ruban de serrage avec petit noeud, ou bien une porte-jarretelles. Les deux se valent. Respectez la "vision impériale". C'est l'espace entre la limite de vos bas et la limite de la jupe. La distance parfaite est de 3cm. Ne prenez pas de jupe lisse, il faut une jupe plissée. Quand je vous disais que c'était très réglementé ! Theorem sélectionna un porte-jarretelles qui ne seras pas vulgaire, respectant les 3cm. Enfin, après avoir finit de s'habillé, il s'installa à table derrière le paravent pour se maquiller et se coiffer.


"Je me prépare parce que je commence bientôt mon travail à la taverne. Les serveurs sont mal vu, je préfère donc cumuler mon emplois de garde sans perturber le bon fonctionnement du corps des gardes. Ca ferait désordre."

Il termina son maquillage. Le simple tour des yeux en noir avec du fard à paupière parme fut suffisant. Un rouge à lèvre rose clair finirait d'embellir et de féminiser son visage. Il se coiffa longuement pour refaire sa grande queue de cheval ondulante, mais il la sépara en deux, deux couettes encadrant son visage. Avec deux longs rubans verts, il commença à les nouer à la base de ses couettes. Il se redressa avant de glisser ses pieds dans deux petites chaussures vernis. Theorem se redressa de sa chaise et sortit de derrière le paravent, faisant un petit tour sur lui-même, laissant Engar l'admirer.

"Alors, je suis comment ?"
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: dialogue entre un chasseur et un protecteur

Message  Engar le Jeu 05 Avr 2012, 13:46

L'attente fut relativement longue, de sorte qu'il était certain qu'il changeait intégralement sa tenue, et même cette hypothèse paraissait assez improbable tellement il mit de temps. Curieux néanmoins de savoir qu'elle serait sa réponse, voir sa réaction face à mon avis vis à vis des faiblesses "humaines", je pris mon mal en patience et croisant mes bras je gardais ma position, de la même manière que si j montais la garde, chose un peu grotesque sachant que j'étais devant un paravent derrière lequel une personne se changeait. Quand au terme de quelques minutes vins sa réponse à ma question, changeant ainsi de manière définitive le sujet de notre conversation, il ne fit qu’évoque d’avantage mes interrogations. Certes pour être un habitué des tavernes humaines je savais que hormis de rares exceptions et dans certains milieux nobles ont préféré employé des membre de la gent féminines que des serveurs, les premières ayant l'avantage d'attirer davantage les seconds qui constituaient la principale clientèle de ce genre de lieux et ce n'était pas la première fois que je voyais une personne qui cumulait deux emplois, bien que ceux de garde et de serveurs me paraissaient particulièrement dissemblables, mais je ne voyais pas tellement le rapport avec ce qu'il faisait, étant bien loin de me douter de la métamorphose qui s'opérait derrière la paroi de tissu et alors que j'en fus témoin, et que le beast me demanda mon avis sur la question, j'eus grand peine à me convaincre que le garde qui m'avait demandé de le suivre était bien la personne qui était présentement devant moi et cela dut se voir de manière flagrante sur mon visage. pour ma défense sil ne s'agissait des attributs montueux spécifiques de mon interlocuteur et de sa chevelure rouge sang particulière on ne pouvait nullement comparer tant par l'allure que par la tenue l'être qui était entré dans le paravent et celui qui en était ressorti, à moins que l'on ne se réfère au visage, bien qu'au vu du maillage qu'il y avait appliqué pour accentuer le coté féminin que lui conférait son aspect androgyne, on aurait pu aisément croire qu'il s'agissait de sa sœur. Une métamorphose totale, des plus réussites et des plus charmantes, même si ce dernier aspect était atténué en ce qui me concernait, d'une part probablement parce que je connaissais sa véritable nature, d'autre part car cette transformation n'était pas sans m'évoquer certains mauvais souvenirs concernant des incubes et succubes, don certains possédaient la capacité de change de sexualité, car bien que je n'ai jamais été leur victime, ma hargne à l'égard de leur espèce m'ayant permis de résister à leur jeu de dupes, j’avais vu plusieurs des atrocités dont ils étaient capable et cela ne faisait que raviver un sentiment que je m'étais promis d'enterrer et qui ne devait surtout pas avoir cours en ces lieux. Néanmoins après un instant où je parus clairement décontenance, ces sombres idées en tête me faisant reculer d'un pas, je parvins à me ressaisir en poussant un soupir désolé qui traduisait clairement le regret que me causait mon comportement qui traduisait les efforts que j’avais encore à faire concernant ma tolérance et enfin je répondais à sa question, sourire aux lèvres aux souvenirs d'un ancien comparse d'aventure qui avait une habilité semblable à la sienne concernant le changement d'apparence. Qualité que je louais par ailleurs, de manière mesuré et sans flatterie, dans mes propos, bien qu je n'étais pas sans émettre une critique un peu particulière.

"Je pense que ma surprise, dont vous avez été témoins, traduit déjà la réussite de votre changement d'apparence. Cependant il me parait à propos de louer par des mots votre apparence qui m’apparait comme à même de séduire nombre d'individu, bien que pour être franc je pense de par mes origines et l'éducation que j'ai eu à ce jour je ne possède pas les mêmes critères de beauté que euhm... vos semblables... Et surtout pour être franc ce... Travestissement me parait un peu comme... Dérangeant... Même si je comprends par vos propos que c'est car les clients préfèrent les serveuses au serveurs, le fait de chercher à cacher ce que l'on est me semble un peu malsain et d'une certaine manière une forme de lâcheté à l'égard de ce que l'on est, même si j'ai conscience de votre nature particulière, sans vouloir vous paraitre offensant... Ceci dit comme le fait que je sois un humain inapte à juger du charme d'un beast je suis un homme d'action pour qui la tenue et l'apparence se doivent surtout d'être utilitaire. Pour être honnête il me coute déjà d'employer de certains formules, tel que le vouvoiement à votre égard, afin de ne pas confirmer la réputation de rustres de mon espèces et si notre discussion n’était pas si intéressante jusqu’alors j'aurais déjà essayé de monter au poste de gardes pour essayer de m'occuper des premiers aventuriers à venir !"


Cependant malgré mes propos réprobateurs vis à vis de cet acte je détaillai une nouvelle fois sa tenue, qui déjà attirante, qui lui allait comme un gant, à croire qu'il avait été taillé sur mesure pour lui, et qui soulignait certains de ses attraits... A vrai dire ça n m'étonnerait pas que certaines personne tombent déjà sous le charme de son apparence et cette pensé fit naitre un sourire sur mes lèvres.

"... J'imagine par ailleurs la tête que doivent avoir ceux qui, vous prenant pour une femme, tenterait de vous séduire et apprendrait la réalité... Sans vouloir vous être offensant Theorem... Sur ce si vous souhaitez que je vous laisse à votre office n'hésitez pas à me le dire, à moins que je puisse vous aidez d'une quelconque manière, je vous dois bien ça pour m'avoir permis d'échapper aux serre de Shrivei... ceci dit... N'essayez pas de me faire subir le même changement que celui que vous avez effectué, le résultat risquerait d'être bien malheureux !"

Prenant ces propos à la plaisanterie je m’esclaffai relativement bruyamment alors que je m'imaginais dans la même tenue que lui... Ce n'était pas du tout pour me moquer de lui, mais en ce qui me concernait j'aurais vraiment une allure grotesque là dedans ! J'espérais néanmoins qu'il ne s’emporte pas face à mon comportement que je reconnaissais impudent, néanmoins je ne m'en faisais pas, il avait été suffisamment sage pour m'accepter malgré mon affiliation humaine, je supposais donc qu'il comprendrait mon attitude.
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: dialogue entre un chasseur et un protecteur

Message  Theorem & Ishtar le Ven 13 Avr 2012, 12:22

Theorem avait avec brio effectué sa transformation. Au vu du visage d'Engar, il avait fait fort. D'abord réticent, puis il se laissa un peu plus allé, se libérant des préjugés pour apprécier le physique de ce jeune Inu qui pouvait tout autant passer pour une fille et servir dans un bar ou alors mettre l'armure et lutter comme un garde avec la hargne. Finalement son style était comme bicéphale, lui permettant de jouer les deux faces d'une pièce. Lissant sa robe et ajustant son tablier, il se tourna vers Engar. L'idée de déguiser l'humain en maid aurait été une catastrophe. Le pauvre riait de lui, mais au moins il avait conscience qu'en cas de travestissement, il n'aurait trompé personne. Son abdomen avec les ab-kro-minaux n'auraient pas été du plus bel effet, de plus de sa barbe naissante style "je n'ai pas vu de rasoir depuis quelques jours autre que le fil de mon poignard". Rendant la politesse par un sourire angélique, il n'insista pas sur cela cependant.

"En effet, mais je dois cela à mon corps naturellement androgyne. Sans cela, le travestissement se travail tout les jours. Il me permet de vivre mes deux passions. J'aime être garde pour prendre la suite de mon père, et j'aime être serveur pour me sentir utile, voir le sourire des gens, rendre leur repos encore plus agréable. J'ai déjà été dragué par des clients, mais quand on est maid, on se doit de faire respecter un règlement. Je ne sors jamais avec les clients et encore moins les laisse me toucher."

Le jeune Inu prit calmement un plateau de métal rond afin de prendre son service. Il nota dans un livre son début de service et sourit à Engar. Après avoir pointé, il allait devoir commencer son service. Une soirée complète de travail. ca allait mettre du beurre dans les épinards et après il fallait rempiler avec le service de nuit. heureusement sa journée de demain était plus tranquille et il allait pouvoir se reposer. De plus, comme ses jambes artificielles ne se fatiguaient pas, il pouvait marcher sans arrêt.

"Prenez une table mon cher Engar. Je serais votre serveuse. N'oubliez juste pas le pourboire, hihihi. Installez-vous et j'arrive dans quelques secondes. C'est déjà le repas du soir, vous devez avoir faim. On sert à manger ici et la cuisine est très bonne."
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: dialogue entre un chasseur et un protecteur

Message  Engar le Sam 14 Avr 2012, 12:00

Heureusement pour moi (et encore plus pour les clients) il ne fut même pas question d’essayer de l’imiter, car en plus de ne pas avoir les mêmes prédisposition que lui comme il l'évoquait si bien mon expérience dans le déguisement se limitait à être capable à revêtir une tenue de cultiste et à me fondre aisément parmi ces derniers, car connaissant parfaitement leurs rites et habitudes. Chose qui état parfois obligatoire pour démanteler la secte ou s'approcher du démon même si j’étais plus un adepte de l'assaut direct, avec cependant des préparations adéquats. Par contre je fus surpris par l'évocation de certaines règles à propos de son travail de maid, car à mes yeux il y avait aucun différence avec une serveuse de base, si on omettait bien sur en ce qui le concernait tout particulièrement son travail de garde, et la plupart de celles que j'avais rencontré dans les nombreux bouges que j'avais fréquenté faisaient également l'emploi de fille de joie afin d'arrondir les fins de mois, des fois les leurs, mais bien plus souvent celles de leur employeur. Pour ma part cela ne m’avait jamais choqué, mais n'ayant de toute façon jamais "consommé" de ce genre de service les règles de ce lieu ne me dérangeaient nullement, même s'il est probable qu'au vu de cette règle il valait mieux s'abstenir de clamer des chansons paillardes en ce lieu, ce qui me manquerait surement vu l’atmosphère enjoué que cela provoqué chez les humains. Certains me diraient peut être qu'il fallait vérifier avant de se priver, mais au vu de ma situation actuel je préférais m'abstenir et de toute manière il ne faisait aucun doute qu'il devait bien avoir un lieu où les filles de joies et les vulgarités abondaient car comme chez les humains les monstres devaient bien avoir leurs "déchets" même si j'osais espérer qu’ils étaient moins nombreux que chez les miens... Ce ne fut qu'en pensant à cela que je me rendais compte que je m'éloignais tout seul du sujet de la conversation et me contentant de suivre son invitation je m'installai à une table pour enfin essayer de lui répondre sans être en total décalage.

"... Bigre j'ai l'impression que ce règlement a du faire plus d'un malheureux, je me trompe ?" Je souriait à cette déclaration que je voulais humoristique avant de reprendre d'un ton plus sérieux avant qu'il ne s'éloigne vers d'autres clients. "...Sinon veuillez m'excuser, mais je ne prendrai pas commande, comme je vous l'ai dit j’étais chasseur de monstre et quand j'ai retourné ma veste c'était bien loin de ce lieu de fait je n'ai pas gagné un écu depuis un long moment et comme je suis... Contraint à des dépenses personnels pour contenir mon démon Je n'ai plus de quoi me payer quoi que ce soit, pas la moindre petite pièce d'étain. J'ai juste ce que j'ai sur moi et dans mon baluchon, à savoir mon armure, mes armes et me effets personnels sans val..."


Et alors je fus trahis de la pire manière qui soit. Un bruyant gargouillement émis par mon estomac qui avait clairement du être entendu et qui me fit par honte monté le rouge aux joues alors que je m'accoudais sur la table, l'air un peu renfrogné.

"... Bref je n'ai pas les moyens de vous payer, même par troc, cependant comme vous avez pu le constater si vous accepter d'autres moyens de paiement, je ne sais pas moi comme... Un service en retour je ne serai pas contre quelque chose de bien nourrissant, peu importe le gout... Mais ne vous en faites pas au pire je saurai me débrouiller."

... Il m'était déjà arrivé plus d'une fois de faire la plonge quand j'étais à sec, il me restait à espérer que chez les monstres ce moyen de "remboursement" ait aussi cours.
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: dialogue entre un chasseur et un protecteur

Message  Theorem & Ishtar le Dim 27 Mai 2012, 12:42

Theorem écouta l'humain lui expliquer ses problèmes d'argents. Il ne pouvait donc pas payer un repas, d'une quelconque manière que ce soit. Voila bien une situation compliquée... Au début, le jeune Inu allait lui proposer de simplement s'asseoir, mais son ventre qui gargouilla le ramena à des sentiments bien plus importants pour lui. Le code tatoué sur son flanc gauche lui rappela une règle d'or. La troisième règle lui imposait d'aider les faibles... d'aider ceux qui avaient des besoins. Dans ce cas, Engar avait faim. Il devait manger et visiblement, il n'avait rien pour payer. Theorem ne pouvait pas laisser cet humain crever de faim, ou être forcé de voler pour ça. Non, maintenant il était responsable... L'Inu fouilla dans sa poche ventrale dans son tablier blanc et fit tomber quelques pièces sur la table.

"Oh mais vous avez de quoi payer ! Vous voyez ?"

Calmement, il reprit des pièces, en laissant quelques unes pour Engar. Il lui payait le repas, mais en plus il lui laissait de quoi en commander un autre à l'avenir. Se retournant, Theorem alla dans les cuisines pour récupérer un plat du jour. Un gros morceau de lard avec quelques pommes de terre allait être le repas d'Engar. Une petite coupe de cervoise dans un pot en terre allait être sa boisson. Calmement, il revint avec le tout posé sur un plateau rond.

"Et voila ! Mangez à votre faim. Si vous en voulez plus, j'essayerais de m'arranger. Vous pouvez rester ici autant de temps que vous le désirez."

Il lui adressa un petit sourire plein de compassion avant de vadrouiller un peu, saisissant des bouteilles vides ou servant des verres, débarrassant des assiettes. Il était très efficace et personne ne se doutait de sa vrais nature, ou alors certains le savait.
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: dialogue entre un chasseur et un protecteur

Message  Engar le Lun 28 Mai 2012, 11:34

Je m'apprêtais à jeûner pour aujourd’hui, après tout ça n'aurait pas été la première fois, et me contentait de me caler sur ma chaise, décidant de profiter quelques temps au moi de l'ambiance de la taverne pour tuer le temps jusqu'au lendemain où normalement je devrai commencer mon service et peut être espérer une prime ou une avance sur ma solde... Quand l'inu eut un geste des plus surprenant et face auquel je ne réagis pas, bien trop étonné pour cela. D’abord la tolérance, ensuite l’affabilité, maintenant la générosité... Jusqu'où allait diable la générosité de ce curieux chevalier ? Toujours est il que je le laissais faire sa mise en scène, ne trouvant rien d'autre à faire pour ma part que hocher la tête pour confirmer ses dires et d'un geste souple faire glisser les pièces qu'il laissait dans ma bourse et aussi discrètement que possible afin de ne pas attirer l'attention.

... Je n’osais le remercier de peur de dévoiler la supercherie et je me contentai de l'observer s'éloigner en m'interrogeant sur ce qui pouvait bien ainsi le motiver... Certes je pouvais comprendre que l'on soit gentil, moi même je pouvais être de bonne compagnie dans mes bons jours, mais à ce point là... Je n'étais pas dans une situation critique tout de même. Et mes question n'allèrent pas en s'arrangeant quand je vis le plat qu'il m’apportait. Quand bien même je ne savais pas quel somme cela avait coûté je m'étais tout au plus attendu à ce bouillon que l'on sert dans de nombreuses auberges pas à un tel festin. De fait ce fut plus avec circonspection que joie que je vis le plat se poser devant moi. Il s'agissait d'un plat que je n’avais vu que chez des seigneurs ou au mieux lors des jours de fêtes... Quel pouvait bien être la prospérité du donjon pour donner une telle alimentation à ses habitants contre un somme certes probablement conséquente mais qui ne semblait rien à voir à voir avec les coûts de la société humaine.

"...Merci Theo... Je pense que cela suffira à contenter l'appétit d'un soldatesque imbibé qui se contente habituellement d'un maigre potage et ce sera un plaisir de demeurer dans ce lieux aussi chaleureux que ses employés."

Cependant il semblait que j'allais devoir revenir sur ma parole. Tout simplement parce que tout le monde n'était pas aussi amical que l'inu à mon égard et si rien n'était encore arrivé à peine s'était il éloigné que j'avais commencé à laisser traîner mes oreilles, chose que j’avais toujours faite car c'était un excellent moyen pour obtenir des informations et commencé à entendre certains commentaires à mon égard... Pour être honnête cela m’agaçait mais au vu du passif de mon espèce je comprenais. je m'apprêtais de fait à me lever, non sans avoir avant fini mon repas. Après tout cela aurait été bien mal remercier Theorem que d'apporter par ma seule présence la pagaille dan son établissement. Cependant à peine avais je fais mine de me lever que quelqu'un s'asseya à ma table, sourire narquoi aux lèvres...Pitié... Ils avaient vraiment pas des moyens d'intimidation plus originales ? dépité jee m'apprêtais à partir tout de même quand j'aperçus qu'il s'agissait d'un démon... Quel ironie, c'était l'un d'entre eux qui m'aviat ouvert les yeux sur mes torts, mais je n'arrivais pas à oublier ma rancoeur à leur égard e bien que je me retenai de le frapper je me rasseyais pour voir ce qu'il avait à me dire..; Et trouveer une opccasion pour le lui faire ravaler...

"... Salut l'humain... Tu sais qu'ici on n'aime pas trop ceux de ton espèce hein ? Mais à la rigueur ça passerait, tu pourrais nous être utile, si on ne savait pas que tu étais un de ces traqueurs, là encore on pourrait penser que t'es racheté une conduite, mais...Malheureusement tua tué un de mes frères et tu comprendras que je ne peux pas pardonner cela... Malek... Ça te dit quelque chose ?"

"Hm...ah oui... Cette... larves qui s'infiltrer dans les maisons et kidnappait les enfants pour les dévorer dans son antre, avec selon le motif... De détruire à petit feu la descendance de l'humanité, un sacré fêlé et une loque en combat; ah ça doué pour s'en prendre à des gosses, mais je suis certain que si un des fermiers avec sa fourche l'avait retrouvé il n'en aurait fait qu'une bouchée."

Mes propos pouvaient paraître provocateur, mais ce n'était que la stricte vérité... je me souvenais très bien de la plupart de mes proies et celle là était vraiment un incapable quand il s'agissait de se battre et il n'avait aucune prédisposition pour cela, il savait juste se faire discret et avait une apparence repoussante avec ses membres grêle et son visage osseux... Cependant mes mots ne semblèrent pas convenir à mon interlocuteur qui porte une main à son avant bras... Un poignard de jet y était dissimulé...

"...Chien !"

Il ne m'en fallait pas plus alors que je voyais l'éclat de métal luire dans sa main pour faire brusquement basculer la table en me relevant, l'empêchant de me lancer son arme. J'en profitai pour reculer d'un pas afin de m'accorder plus de marges d'esquive... Ça partait mal, je ne connaissais nullement les capacités de mon adversaire qui hormis deux cornes semblaient avoir une allure humaine et je n'osais sortir mes armes de crainte que les créatures qui désormais nous regardaient toutes bien qu’elle n'avait pas semblé prêté attention à notre conversation... Dans tout les cas si je faisais preuve d'animosité j'étais perdu cari l était probable que tous ou presque se jettent sur moi... Et pourtant... Je n'avais pas envie que l'inu s'en mêle, pas par mépris à son égard, je respectais son honneur même si je n'en avais aucun mai par fierté je refusais de lui être redevable pour un affrontement...

Mon opposant se défit enfin de la table qui l'avait violemment percuté et il me fit face, me regardant d'un air haineux alors que je tachais d'être plus décontracté, bien que la même rage m'animait... Comme prévu il me jeta son poignard que j'esquivais en me fendant, entendant la lame se planter dans le bois un peu plus loin. Il portait la main à une autre partie de sa tenue contenant probablement une autre arme de jet... Et je n'avais pas l'intention de lui laisser l'occasion de m'envoyer tout son attirail et sans dégainer mes armes, je m’élançais vers lui.. laissant un sourire carnassier m'échappé à l'idée d'affronter un démon.
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: dialogue entre un chasseur et un protecteur

Message  Theorem & Ishtar le Lun 28 Mai 2012, 16:25

Le travail de serveuse reprenait. Après avoir servit Engar et souri à sa réponse et ses remerciements, il se tourna vers le reste de la taverne. Il y avait bien une cinquantaine de clients ici et rien que des monstres. Un seul humain dans cette foule était encore une preuve de l'inégalité inversé. Dans toutes les auberges de la planète, tomber sur un seul monstre dans toute la bâtisse, plus ou moins toléré, était une moyenne acceptable. Alors que Theorem servait une entrecote à un beastman bouc, il entendit le grabuge. Quand il se retourna, il vit le démon provoquer Engar. D'abord ne désirant pas s'en mêler, il entendit Engar rétorquer de façon provocante. Le combat était inévitable à partir de là. Ils eurent le temps de se jeter une table et de se jeter l'un sur l'autre.

*Je ne les laisserait pas mettre le souc pendant mon service !*

Alors que le démon et l'humain allaient se mettre dessus, un mur de flammes se dressa entre eux. Theo se glissa derrière le démon, donnant un rapide coup derrière son genoux, le faisant chuter en arrière avant de Theo se glisse à côté de Engar, plaçant son doigt sous son nez avant de le lever vers le haut, sapant tout élan à l'humain qui dût stopper s'il ne voulait pas sentir son nez craquer. Fronçant les sourcils, le mur de feu disparu aussitôt.

"Vos querelles n'ont pas leur place ici ! Marak, tu as deux jours de retard pour payer ta note ici. Ne me force pas à augmenter la somme ! Et toi Engar, c'est ainsi que tu me remercie pour ce repas tout frais payé ?"

Il relâcha son nez, le faisant tomber sur les fesses avec l'élan qu'il donna. Mina de rien, la poigne de sa dextre avait eut de quoi imposer une certain respect. Theo croisa les bras en regardant le démon puis l'humain.

"Sortez d'ici ! Vous avez de la chance que je ne sois pas garde ce soir, car ce serait une nuit au cachot pour vous apprendre la tolérance ! Ce sont des comportements de la sorte qui divisent les humains, je ne laisserait pas ce poison pénétrer notre donjon !"
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: dialogue entre un chasseur et un protecteur

Message  Engar le Lun 28 Mai 2012, 20:36

Encore quelques pas et je l'atteignais... Seul problème une hachette de jet avait déjà fait son apparition dans sa main et de fait il allait falloir que je parvienne à l'esquiver en pleine course et même si je prévoyais le mouvement que j'allais faire je doutais fort de mes chances de réussite au vu de l'assurance de mon opposant... Et je alors une violente chaleur m'assaillir... Une barrière enflammée ? S'il pensait que cela allait m’empêcher de l’atteindre il pouvait toujours rêver ! Je savais très bien qu'à condition de passer assez rapidement le feu ne faisait pas de mal, sans compter ma tenue de cuir qui n'était pas un matériau particulièrement inflammable et en plus cela n'allait pas l'aider à me viser...

Cependant la seconde chose que je n'avais pas prévu me stoppa net... Était ce lui qui m'avait pris de vitesse, dans ce cas il avait bien caché son jeu... et c'était une bien curieuse façon de m’assaillir, bine qu’efficace du moins pour arrêter ma course car s'il ne réagissait pas très vite j'allais dégaine mon arme et l'éviscérer au passage... Quand je me rendis compte, alors que la chaleur s'estompait, qu'il ne s'agissait pas du démon, qui était cul au sol par ailleurs, mais de Theorem qui m’immobilisait ainsi, je stoppais alors son geste essayant de soutenir son regard furieux... Et me blâmant... J'avais envie de rejeter la faute sur le démon, mais je savais être le fautif, je devais cohabiter avec les monstres et encaissé leur menaces et accusation, dut il s'agir de démon... J'étais tellement confus que je fus incapable de me ressaisir quand il me relâcha et retombait au sol en guère meilleur position que mon opposant et sous les regards moqueurs des autres clients... Je m'empressais de me relever et à obéir à Theorem... Mais à l'écoute de sa déclaration utopiste je me stoppais dans l'encadrement de la porte...

"... Je comprends ta hargne, mais je suis au regret de t'apprendre qu'elle est vaine... Aucune société n'existe sans être divisé de quelque manières que ce soit, c'est... tout bonnement impossible ce n'est pas que dans la nature humain ça l'est chez tout être vivant. La meute de loup se retrouve divisé quand le mâle dominant se retrouve confronté au jeunot qui veut prendre sa place et il en va également de même pour des espèces plus...Pacifiques..." Je lâchais alors un soupir me rendant compte que mes paroles risquait surtout de l'offusquer. "Theorem... Je respecte tes efforts et te suis gré de ce que tu as déjà fait pour moi, malheureusement je crains que... Bah laisse tomber, je ne suis pas un orateur... Sache quoi qu'il en soit que... Je te dois déjà des choses, quoi qu'en dise ton honneur, et ne plus j'ai une erreur à réparer alors si tu as un jour besoin d'un combattant humain un peu ivrogne... Au revoir..."


Et sans plus un mot je sortais de la salle afin d'errer à ma convenance dans les couloirs, me demandant comme l'inu allait interpréter mes propos.
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: dialogue entre un chasseur et un protecteur

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum