Un aperçu de l'innocence

Aller en bas

Un aperçu de l'innocence

Message  Gaëlle le Ven 03 Jan 2014, 00:26

Tout était prêt...

Gaëlle avait enrôlé à ses côtés toutes les personnes dignes de confiance et à même de l'aider, leur plan était prêt à être mis en œuvre, il ne manquait plus que le signal. Ce dernier serait l'assaut que mènerait l’Église à l'encontre du donjon, une agression humaine tel que ce lieu n'en avait pas connu depuis des années et à l’instar où il était dépourvu de ces gardiens... Et Bien qu'elle était prête cette pense faisait souffrir Gaëlle, certes elle était équivalente en puissance à son ancienne congénère, Kanabo, mais elle était sous une forme restreinte, et c'était à elle qu'incombait la lourde tâche que de remplacer son maie sans en posséder les dons... Le doute était une chose rare chez les être céleste, mais quand il était présent c'était toujours par soucis d'accomplir correctement leurs tâches. Or Gaëlle , bien que confiant, n'avait nulle certitude. Les dieux se taisaient, et elle même repoussait l’accomplissement de sa tâche fondamentale. Dans ce donjon vivaient bien des pêcheurs, mais pour préserver les innocents elle devait reporter son châtiment, du moins c'est ce qu'elle estimait, mais elle craignait d'avoir tort.

Pour protéger une faible lueur, elle était prêt à sauvegarder les ombres, mais était ce une bonne chose ? Il n'appartenait pas à elle d'en juger, et de toute manière elle ne devait pas afficher ce sentiment. Elle devait être forte, comme l'élue divine qu'elle était et dont elle devait renvoyer l'image à ceux qui avaient accepté de la soutenir ,et aux autres aux cœurs purs, mais trop faible pour pouvoir l'accompagner, ceux pour qui elle se battait. C’était d’ailleurs en songeant à ces derniers qu'elle retrouvait espoir et force, et qu'un maigre sourire venait orner ses lèvres... Et justement plongée dans une de ses périodes de doutes elle perçut l'aura d'un innocent dont elle n'avait pas encore croisée la route. Elle était dans la salle de piège;.. généralement les habitants du donjon ne prenaient pas de risque avec ce lieu ,mais en dépit de cela, Gaëlle préféra se montrer prudente et se rendit dans la zone piégée. Elle même se montra extrêmement prudente, sous sa forme restreinte un simple piège pourrait lui causer des dommages conséquents.

Ainsi ce fut d'un pas léger qu'elle s'avança, et qu'elle se rendit compte que l'aura qu'elle ressentait provenait d'un pot... Un enfant qui était caché...ou bien un mimic. la seconde hypothèse lui paraissait plus probable, car pourquoi y aurait il un pot dans un tel endroit, si ce n'était un piège. D'ailleurs peut être était ce la raison de la présence de la mimic, user de sa condition pour servir de pièges.. Cependant, en dépit de ces suppositions, l'archange s'avança un peu, elle avait envie de discuter avec un de ses innocents...Elle s'approcha alors du pot, puis s'exprima sur un ton presque maternel, comme elle en avait l'habitude.

"... Ce n'est pas très prudent de rester ici tu sais ? Non seulement il y a les pièges, mais avec les humains qui approchent tu cours un certain danger en restant ici, alors... Pourquoi es tu là ?"
avatar
Gaëlle

Féminin
Messages : 60
Expérience : 446

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un aperçu de l'innocence

Message  Invité le Ven 03 Jan 2014, 11:43

J'avais essayé beaucoup d'endroits dans le donjon dans le vain espoir d'avoir la paix. La taverne ? Je crois que ma jarre n'avait jamais été autant ouverte en 5 minutes, les boutiques ? N'en parlons même pas, c'était un souvenir plutôt gênant. Même dans le cachot, il avait fallut qu'un geôlier curieux vienne ouvrir mon couvercle pour voir à quoi je ressemblais, ce qui n'avait eu pour effet que de me faire bégayer et de me téléporter à un endroit totalement aléatoire du donjon. Ils voulaient tous mon trésor de toute façon ! J'en étais sûre ! Mon trésor... ou voir autre-chose que je n'étais pas du tout prête à montrer ! Parfois, j'aurais aimée naître autrement, être une autre créature. Démone ça aurait été bien, j'aurais imposé le respect partout ou j'allais. J'aurais sûrement été plus grande aussi, et plus confiante ! Mais le fait est que j'étais une mimic, pas le moins du monde dangereuse, et tout ce que j'évoquais c'était une curiosité que je jugeais plutôt malsaine à l'égard de ma vie privée.

Après m'être téléportée une nouvelle fois, j’atterrissais dans ce que je reconnaissais comme étant la salle des pièges. J'avais entendue une fois une conversation entre deux montres se disant que peu de monde s'y aventurait pour des raisons plutôt évidentes. Le danger de mort omniprésent qui y régnait, y compris pour les habitants du donjon, devait y être pour quelque-chose. Pour ma part, j'avais été assez chanceuse pour me téléporter dans un coin, cachée par deux immenses piliers. Je vérifiais mes pieds... Non, la dalle sur laquelle je me trouvais était normale. Au pire même si j'avais atterri sur un piège lançant des flèches empoisonnée, ma jarre me protégerait, mais comme ce n'était pas le cas, je me décidais à rester ici. L'endroit était parfait pour quelqu'un comme moi. Je n'étais pas visible au premier coup d’œil puisqu'il fallait contourner les piliers pour me voir, et il y avait sûrement moult trappes secrètes et autres fossés remplis de piques tranchantes et empoisonnée pour me protéger du prochain curieux qui voudrait venir voir ce que cachait ce récipient incongrue dans un lieu pareil. C'était même un avantage ! N'importe quel humain un tant soit peu intelligent qui aurait survécu aux divers pièges en arrivant jusqu'ici penserait à elle comme à un autre piège et éviterait de l'approcher !

Forte de ses constatations rassurantes, je me repliais à l'intérieur, refermant mon bouchon en liège sur ma tête et me mettant à jouer avec mon trésor. Il n'y avait que ça qui me rendait heureuse et je l'avais gagné durement ! J'avais dû joué de la flûte devant tout le monde pour ça, et même si ça me gênait énormément comme à chaque fois, j'avais appris à contrôler mes nombreux rougissements spontanés. Depuis le début de ma « carrière » de musicienne, peu d'accidents étaient arrivés. Seulement 2 fois, des monstres avaient voulu m'approcher pour me toucher, pour je ne sais quelle raison, ce qui n'avait eu pour résultat que de me faire téléporter plus loin en oubliant de récolter mes trésors, ce qui après coup m'énervait plus que tout.

Enfin bref, j'étais seule... Ou l'étais-je ? La pièce ici était silencieuse, je pouvais attendre chaque petits craquements des pierres, ainsi que le tic tic régulier de certains pièges qui fonctionnaient grâce à un système d'horlogerie. Mais un nouveau bruit s'était ajouté, et c'était un bruit de pas. Il était très léger, comme si la personne marchait sur du vent, et malgré la peur qui attaqua mon ventre presque immédiatement, je ne pu me résoudre à me téléporter plus loin. La curiosité était bien trop forte ! Je connaissais les pas des humains qui s'aventuraient dans le donjon : Ils étaient lourds et patauds à cause de tout l'équipement qu'ils trimbalaient sur eux, comme s'il y avait besoin d'un tel set d'armure pour venir ici. En ce qui concernait les monstres, c'était différent. Certains glissaient, volaient, avaient des sabots ou... des pieds, mais elle pouvait presque reconnaître chacun d'entre eux. Ce qui la rendait curieuse ici, c'était que cette personne semblait avoir des pieds humains, mais vu le bruit qu'elle faisait, presque inaudible, elle devait peser dans les 200 grammes à peine. Une fée ? Je n'en avais jamais vue, mais je ne pensais pas que ça n'existait pas. Dans le coin, tout existait, mais je me demandais pourquoi une créature aussi petite et vulnérable voudrait s'aventurer dans un lieu aussi mortel et dangereux. Je me mis à rire intérieurement en réalisant que ce que je venais de penser s'appliquait également à moi : Petite et vulnérable.

Et pendant que je me triturais les méninges à savoir ce qui s'approchait, mon cœur fit un bond dans ma poitrine, loupant probablement quelques battements, lorsque je me rendis compte que les bruits de pas s'étaient arrêtés devant ma jarre. Ce n'était pas quelqu'un de passage, non, c'était quelqu'un qui était clairement, distinctement et directement intéressé par moi. Mais qu'est-ce que j'avais fais aux Dieux pour qu'on veuille toujours venir me voir ? J'étais probablement la créature la plus asociale du donjon, mais j'étais également probablement celle que l'on dérangeait le plus. Est-ce que j'allais toquer tout les jours aux portes de tout les monstres qui habitaient dans le donjon moi hein ? Non ! Alors pourquoi eux ils le faisaient.

Je me terrais tout au fond de ma jarre, me répétant en boucle dans ma tête que le propriétaire des bruits de pas allaient sûrement repartir vu que ça faisait bien 15 secondes qu'il ne se passait rien, mais ce ne fut pas le cas. Je me recroquevillais encore plus au fond lorsqu'une voix presque... Non, lorsqu'une voix maternelle me parla. Je fus surprise, vraiment. C'était la première fois que l'on utilisait ce ton de voix avec moi et ma peur fut une fois de plus complètement oblitérée par cette même curiosité grandissante que je ne me connaissais que rarement.



"... Ce n'est pas très prudent de rester ici tu sais ? Non seulement il y a les pièges, mais avec les humains qui approchent tu cours un certain danger en restant ici, alors... Pourquoi es tu là ?"

Fit-elle, ce qui me fit une fois de plus lever la tête. Les humains qui approchent ? Quels humains qui approchent ? Je me redressais lentement, soulevant mon bouchon en liège pour ne laisser dépasser que le haut de mon front et mes yeux, le bouchon restant à demi en équilibre sur mon crâne. Je pus observer la créature qui se tenait en face de moi. Une... ange ? Non, impossible ! Pourquoi une créature aussi céleste viendrait me parler à moi ! Mais, c'était quand même la représentation la plus proche que je me faisais de ce genre d'entités, puisque je n'en avais jamais vue auparavant. Ou alors, c'était un monstre qui se déguisait, ce qui n'était pas impossible. J'étais bien un objet piégé, alors un monstre imitateur ne me semblait pas hors de propos. Dans tout les cas, je ne ressentais pas d'intentions agressives de sa part. Elle me regardait avec un sourire, et je ne pouvais ressentir que de la bonté émanant d'elle, ainsi qu'une grande gentillesse. Ma méfiance, toujours bien présente, n'arrêtait pas de me souffler qu'il s'agissait d'un piège, que ça ne pouvait être que ça et qu'elle était là pour me voler mes trésors, mais elle fut clairement bâillonnée par mon bon sens. Ce dernier ne se montrait pas souvent mais lorsqu'il le faisait, c'était toujours pour s'exprimer avec la voix de la sagesse. Et ce même bon sens m'annonça de rester sur la défensive, mais que cette entité n'était pas là pour me faire du mal, ou me voler. Habituellement, j'aurais choisie la voix de la méfiance, le bon sens perdant souvent la partie avec moi, mais juste pour cette fois je décidais de l'écouter. Peut-être en avais-je un peu marre de discuter toute seule dans ma tête aussi... et puis, si c'était réellement une ange, qui pouvait donc se vanter parmi le « petit peuple » d'avoir pu discuter avec une créature céleste ? Il restait des questions toutefois, dont la principale était : Pourquoi s'intéresser à moi ?

Ma tête n'avait toujours pas été plus loin. Seuls mes yeux, une partie de mes cheveux et mon front étaient visibles, alors que l'on pouvait voir mes doigts dépasser de chaque coté pour me tenir. Je ressemblais plus à une petite fille qu'autre-chose en ce moment. Je laissais s'écouler une bonne minute de silence avant de me décider à parler. Chacun de mes mots étaient pesé, mesuré et avaient tournés au moins 20 fois dans ma tête avant de traverser la barrière de ma bouche. Qui qu'elle soit, je n'avais pas envie de l'offenser. J'étais à cours de magie pour ma téléportation, et fuir à pieds dans la salle piégée me semblait idiot autant que mortel. J'étais piégée par ma propre stupidité, mise au pieds du mur mais j'étais au moins chanceuse sur un point, ça aurait pu être un humain. J'ouvris finalement la bouche, laissant s'échapper des mots timide, presque murmuré, alors que je rougissais ardemment, chose qui était visible malgré le peu que je laissais voir de moi même.

« Qui... êtes-vous ? Il va y avoir... une attaque d'humains ? Les pièges... »

Je remarquais qu'elle flottait légèrement au dessus du sol, probablement pour éviter d'activer quoi que ce soit, et je sortis un peu plus la tête pour regarder les dalles au dessous de ses pieds.

« Euh... Vous pouvez vous poser, il n'y a rien ici. C'est pas dangereux. »

Fis-je de la même voix presque murmurée, rougissant encore plus fort alors que je ne croyais même pas ça possible. Mais je voulais quand même continuer à parler, parce que des questions me taraudaient.

« Les humains vont attaquer ? » Fis-je dans un murmure, on aurait presque pu croire que je me parlais à moi même mais c'était bien une question destinée à mon interloctutrice. « Mais pourquoi ? » Fis-je un peu plus fort, pas beaucoup toutefois. « On... on a rien fait, et on veux juste vivre tranquillement. Moi je veux vivre tranquillement. »

Je ne savais pas si c'était un blasphème. Peut-être que tout ce que je disais en était un ? Dans tout les cas, ça ne m'empêcha pas de continuer, alors que je rentrais un peu plus dans ma jarre, laissant mes yeux à peine dépasser, mais toujours la regardant dans les siens.

« P... Pourquoi les humains veulent tuer ce qui est différent d'eux... ? Ils parlent de héros et tout lorsqu'ils tuent les notre, mais ils ont juste peur... non ? »

C'était des spéculations fantaisistes, mais... ce genre de questions, je me les étaient toujours posée depuis que je m'étais « réveillée », depuis que j'avais appris ce qu'il se passait dans le donjon et à l'extérieur. Ma tête ressortit un peu plus... je voulais être sûre d'entendre sa réponse, quelle qu'elle soit.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un aperçu de l'innocence

Message  Gaëlle le Ven 03 Jan 2014, 15:42

Se maintenir en l'air était presque un réflexe pour l'ange, même si ce n'était qu'à une poignée de centimètres du sol, de fiat elle n’avait aucune difficulté à ne pas toucher le sol sensible de ce lieu tout en adressant la parole à l'innocente qu'elle avait perçue... Et à sa grande satisfaction cette dernière se manifesta. Relevant légèrement le bouchon de son pot elle laissa apercevoir une partie de sa longue chevelure bleutée ainsi que des yeux orangée, et quelques traits qui trahissaient un jeune âge. Elle paraissait quelque peu intimidée par l'arrivée de l'ange... C’était vrai qu'elle n'avait pas dû faire beaucoup de bruit, et il était un fait que bien qu'étant de remarquables piégeurs ,nombre de mimics préféraient éviter d'avoir à se montrer, tout simplement parce que cela signifiait sortir partiellement de leur habitat et une grande partie d'entre eux n'appréciaient guère de se dévoiler.

Néanmoins la créature prit la parole, confirmant par le ton de sa voix le jugement que Gaëlle avait eu en estimant que de par ses traits il s'agissait probablement d'une femme. Oh, à vrai dire elle ne répondit nullement à la question de l’archange, bien au contraire elle l'assaillit d'interrogations, arrachant un sourire amusée à l'être céleste qui ferma doucement les yeux, écoutant avec patience et intérêt la mimic paniquée. Elle faillit par ailleurs répondre à ses premières phrases, quand elle lui indiqua qu'elle pouvait se poser... Et se basant sur ce qu'elle ressentait d'elle l'archange lui fit entièrement confiance, se posant avec délicatesse sur le sol sans même s'assurer de la véracité des dires de la mimic, qui s'avéra ne lui avoir nullement menti. Satisfaite, elle rouvrit les yeux, constatant que la créature était ressorti un peu plus de son po t e elle en profita pour voir un peu plus son visage. Des traits fins et délicats, quoique marquée par la peur, l'image même qui était souvent faite des innocents qu'elle devait protéger...mais aussi rassurés, car il ne servait à rien d'être prémuni du danger si continuait à en avoir peur.

De fait elle l'écouta à nouveau, la regardant cette fois, et entendant chacun de ses dires elle prépara ses réponses, toujours souriante à la créature, afin de l’inviter à s'exprimer tant qu'elle le désirait pour que l'être céleste puisse lui répondre tant qu'elle pouvait... En fait plusieurs des questions qu'elles posaient se répétaient, mais plus elle parlait plus elle y évoquait des éléments de réponses. Les humains tuaient ce qui était différents d'eux et ce dont ils avaient peur, rien qu'en cela elle répondait en partie à ses questions... Mais sans doute désirait elle en savoir plus à ce sujet, pour interroger ainsi une inconnue...Et elle l'interrogeait également sur d'autres sujets qui se devaient tout autant de trouver leur réponse et ainsi l'archange déclina en premier lieu son identité, toujours avec cette voix douce.

"Excuse moi, j'aurai dû me présenter avant de t'adresser la parole. Je vais réparer ce tort. Je me nomme Gaëlle, je suis une archange un peu particulière. je ne suis pas exactement comme la plupart des anges qui vivent en ce monde, ce dernier n'est pas le mien, mais je suis justement ici pour le défendre, pour vous défendre. Je ne peux pas trop t'en dire sur moi, mais sache que je suis une vieille amie de Kanabo."


Ce dernier point n'était peut être pas tout à fiat exact. Elle savait Kanabo plein de pardon, mais pouvait elle encore voir celle qui avait eu pour tâche de lui infliger son châtiment comme l'amie qu'elle avait été ? Gaëlle elle même en était incertaine et, en partie pour cela, elle craignait le retrouvailles, bien que rien n'entraverait la tâche qui lui avait été donnée en cette occasion... Et plutôt que de se laisser aller à son inquiétude elle poursuivit dans son élan, ne s'interrompant que brièvement avant de répondre aux autres question de la mimic.

"Et oui... Il va y avoir un assaut humain. Tu sais déjà que le triumvirat a été pétrifié, et ils vont sans doute essayé d e profiter de cela. Ils seront plus nombreux, mieux organisés, que d'habitude, mais ne t'inquiète pas... Ce donjon et ses habitants sauront les repousser, à la seule conditions que ses habitants s'y préparent. Enfin, pour être honnête ils auraient déjà détruits d'autres donjon avant, mais je ne crois pas qu'ils soient assez puissant pour venir à bout de celui là, même sans ses dirigeants."

A vrai dire la troupe qu'elle évoquait n'était même pas assez puissante pour venir à bout de n'importe quel donjon, la vraie menace était ailleurs, mais cela la mimic se devait de l'ignorer. L'archange s'en voulait de lui mentir aussi délibérément, mais c'était pour son bien. Si la rumeur se répandait ce serait une véritable guerre civile qui aurait lieu dans le donjon et dans ce cas l'église n'aurait aucune peine à triompher, ce qui serait le pire qui pourrait advenir.

"Et...tu as en partie raisons, les humains tuent ce qui est différent d'eux, parce qu'ils ont peur, du moins c'était le cas à l'origine du conflit, car maintenant ils le font par profit et simple haine. Il y a longtemps de cela, les races vivifiante en harmonie, mais les humains étaient...en marge...ils étaient dépendant du on vouloir de toutes les races, chacune d'entre elle de par leurs puissances naturelle pouvait détruire leurs royaumes et leurs empires comme si elles le désiraient. Leur commerce ne pouvaient pas vivre sans les nains, l'ire des elfes les empêcher de se procurer en bois, le fruit de leurs pêches dépendaient du bon vouloir des créatures marines. Les créatures ne voulaient pas leurs déclins, mais les aléas de leurs créations en avaient voulus ainsi... Mais comme chez les humains il existaient des créatures néfastes, et ces derniers s’en prenaient aux plus faibles, à eux. Or quand il s’agissait de dragons ou de géants les ravages étaient terribles."

elle soupira doucement... Cela remontait à des siècles désormais, voir des millénaires, mais elle avait tout vu et elle s’en souvenait encore, en ces jours le sort des humains n'étaient guère enviable, bien qu'il demeurait meilleur que celui des créature aujourd’hui. D’autant plus que la situation actuelle était rendue plus injuste par un certain détails.

"Mais ils n'étaient pas seuls face à ces autres menaces, les autres races les aidant souvent à les repousser...Et les dieux écoutaient cette race meurtrie, l'aidant à subsister... Puis les autres races, voyant cette attention divines laissèrent petit à petit les humains survivre par eux mêmes, mais ils n’étaient pas prêts. Certes les divinités leur ont permis de résister aux menaces, mais la disparition soudaine du soutien des autres races leur laissa penser qu'elle les avait abandonné, puis au terme de quelques générations cette pensée se mua en l’idée qu'elles avaient délaissés les dieux et étaient partis car ces derniers aidaient les hommes, et cette même pensée finit par se muer en l'idée que les dieux étaient ennemis aux autres races et alors le conflit commença. Les humains étaient faibles oui, individuellement, mais en étant fédérés autour de cette pensée, ils obtinrent de nombreux succès, puis ils se renforcèrent, volant le savoir faire et les secrets des autres races ils finirent par toutes les supplanter, jusqu'à aujourd'hui...Quant aux dieux qui les avaient aidés... Ils ne peuvent plu guère agir, car si certains désapprouvent ces actons, les plus brutales ou ambitieuse se satisfont de cette situation où ils sont vénérés comme jamais... Et moi leurs serviteurs je ne peux que peu agir...mais je ne vous trahirai pas."

Elle lui sourit doucement...Et cela était vrai, elle était la servante des dieux oui, mais s'ils devaient lui ordonner de chasser l’innocent, d'aller à l’encontre de leurs propre voie, elle suivrait Kanabo dans la voie de la sécession...mais le le savait que cette possibilité était des plus faibles. La situation des cieux étaient bloquées, mais stables à la fois, une pareille chose ne saurait advenir, mais de fait c'était aux habitants de ce monde de lutter pour ce dernier.

"Néanmoins tu as parlé de héros... Et il en a existé chez les humains, c'est juste qu'ils sont différents de comment on les imagine. Ces héros, il en existe encore aujourd'hui, et nombreux parmi eux ont conscience des torts de l'église et, plus important encore, les héros ne sont pas l'apanage des humains. Les créatures ont leurs héros. ils sont moins nombreux car votre population est plus rare...mais il en existe... Et d'autres sont encore à naitre, en particulier dans ce lieu..."

L’archange eut une pensée songeuse, parmi ceux qui l'accompagnerait, il n'y avait nul héros, mais plusieurs parmi eux pourraient le devenir, ils en avaient l'étoffe. il suffisait juste qu'ils l'éveillent... Cela viendrait sans doute en son temps, après tout le créatures n'avaient pas à craindre les affres de l'âge, et c'est ne partie pour cela que les héros de cette nature étaient plus précieux que ceux humains, intense mais éphémères... Elle quitta rapidement cette rêverie, afin de conclure enfin ses dires.

"J'espère avoir répondu à tes questions... Maintenant puis je t'en poser une ?"

Son sourire s’agrandit alors, accompagné d'un doux rire cristallin.

"Comment te nommes tu ?"
avatar
Gaëlle

Féminin
Messages : 60
Expérience : 446

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un aperçu de l'innocence

Message  Invité le Ven 03 Jan 2014, 18:13

J'écoutais. C'était tout ce que je pouvais faire, écouter. Je n'avais encore jamais rencontré quelqu'un d'aussi... Je ne trouvais pas de mots qui correspondaient exactement à ce que je pensais d'elle, mais le plus proche aurait été : étrange, sans doutes aucun. Elle avait attendu que je pose toutes mes questions pour répondre à toute à la fois, et moi je n'avais même pas été fichue de répondre à la première qu'elle avait posée. Je m'en voulais légèrement pour le coup, mais pas trop non plus, puisque c'était tout simplement dans ma nature de changer de sujet. Elle par contre, elle n'en changeait pas, et son sourire bienveillant, probablement pour la première fois de ma vie si ce n'était la première tout court, m'aida à me relaxer alors que j'étais en présence d'une parfaite étrangère. Au fond de moi, je vouais un profond respect aux créatures divines. Ils étaient les serviteurs de ceux qui avaient créé toutes les races, les Dieux, alors comment pouvais-je simplement ne pas ressentir de respect à son égard. Un respect mélangé de peur sous-jacente toutefois, j'avais lu un jour que les anges et archanges pouvaient devenir vengeurs et, laissant tomber leurs principes, se mettaient à tuer. Ce que je ne comprenais pas toutefois, c'était que même après ça, ils continuaient à être considérés comme bienveillants. Comment pouvait-on continuer à les considérer comme telle alors que leurs mains étaient recouvertes de sang ?

J'écoutais l'ange parler. Elle avait confirmée mes pensées en me révélant son identité et sa race, et je ressentis une petite pointe de fierté à avoir pu l'identifier au premier regard même si au fond ça ne devait pas être un grand exploit. Par contre, le fait qu'elle était une amie de Kanabo était une donnée intéressante. Kanobo... J'avais toujours entendu dire que cette créature était solitaire. Peut-être m'avait-on mentit en me le disant, mais si ce n'était pas le cas, comment cet archange avait pu se lier d'amitié avec ? Je secouais doucement la tête en me rappelant que toutes les deux étaient immortelles, peut-être que cette amitié remontait à avant ces rumeurs sur la solitude de notre protectrice ? De plus, comment une archange déchue pouvait-elle être amie avec une archange ? Je chassais toutes ces questions de ma tête, je réfléchissais à un niveau bien trop élevé pour moi. D'autant que mon interlocutrice avait continuée à parler. Plutôt que de me répondre par un simple oui, elle se mit à me donner un véritable cours d'histoire que j'écoutais avec intérêt, tout simplement parce que je ne l'avais jamais entendu. Jusqu'à maintenant, je savais juste que les humains voulaient exterminer les monstres à cause d'une foi aveugle en leurs Dieux, ou alors ils se cachaient derrière cette foi... Je ne savais pas vraiment.

Mais avoir l'histoire complète était autrement plus intéressant. Cela remettait un peu la faute sur le dos de tout le monde. Les autres créatures avaient abandonné les humains à cause de la protection divine dont il bénéficiait, et les humains avaient cru que les autres créatures les avaient abandonné parce qu'ils craignaient les Dieux. Je ne pu m'empêcher de faire un commentaire à se sujet lorsqu'elle eut enfin finit son petit cours.

« Tout ça repose sur un stupide malentendu... »

Qui étais-je pour dire ça ? Personne, mais c'était l'impression générale qui s'en dégageait pour ma part. En gros, on se faisait en ce moment attaquer par les humains parce qu'ils croyaient que c'était ce que les Dieux voulaient. Pour moi, ça sonnait stupide, mais après tout je n'étais qu'une petite mimic perdue dans son coin qui voulait juste vivre une vie tranquille et ne surtout pas s'attirer d'ennui.

Je venais de me rendre compte qu'à mesure qu'elle racontait son histoire, j'étais sortie de plus en plus de ma jarre, mes jambes sortant par le bas et laissant totalement apparaître le haut de mon corps. Lorsque je m'en rendis compte, je retournais immédiatement à l'intérieur, ne laissant que ma tête sortir à nouveau, et mes mains qui s'accrochaient au rebord. Je continuais de l'observer... elle m'inspirait confiance, mais j'avais appris depuis longtemps que les monstres étaient doués pour ce genre de choses. Même moi j'étais dans ce cas... personne ne se méfiait de moi, jusqu'à ce que le personne en question ne se retrouve avec une flûte plantée dans l’œil jusqu'au cerveau. On sous-estimait souvent les pouvoirs destructeurs d'une flûte, et je n'avais eu l'occasion de m'en servir qu'une fois. Je n'ai jamais su ce qu'il était advenu du cadavre ensuite, mais je ne m'étais pas attardée pour le découvrir de peur d'être punie pour mon geste.

J'écoutais encore lorsqu'elle parla des héros. On en avait visiblement pas la même définition. Elle, elle me parlait de héros protégeant les monstres comme moi, moi je parlais de ceux que les humains considéraient comme des héros... ceux qui massacraient sans vergogne et qui revenaient avec des têtes tranchées, et qu'on adulait pour cela. Ceux que moi j'appelais les barbares.

« Les humains ont d'autres sortes de héros. Ceux là, ils tuent... Ils ne se soucient pas de savoir si on est gentil ou pas, ils tuent parce qu'on est différent, et les autres humains les portent dans le panthéon de leurs héros pour ça. Les humains que tu décris toi sont des héros pour nous, mais pour les autres humains, ils sont des hérétiques. Les héros des humains ne sont que des meurtriers... »

Je ne savais pas du tout pourquoi je lui disais tout ça, elle devait déjà le savoir de toute façon. Je ne faisais que citer des évidences. Je me risquais à ressortir de nouveau entièrement de ma jarre, cette dernière tenant grâce à des petites chaînes reliée à mon haut. Après tout, si elle avait voulue m'attaquer elle aurait eu l'occasion de le faire avant lorsque je m'étais redressée sans m'en rendre compte, très certainement. Je restais donc debout, quoique quand même collée contre le mur derrière moi et tout dans mon langage corporel indiquait que je ne voulais pas que l'archange s'approche plus de moi. Elle était déjà à la limite de la distance de sécurité réglementaire selon mes critères. Il y avait tout de même un point sur lequel je l'appréciais, c'est qu'elle n'avait pas essayé d'ouvrir mon chez moi comme une malpropre, et rien que pour ça je l'aimais déjà un petit peu plus.

Je buguais légèrement lorsqu'elle me demanda mon nom. Elle avait tellement parlé de l'histoire de l'humanité et des créatures qu'il me fallut quelques secondes pour me rendre compte qu'elle avait posée une question à son tour. Je hochais rapidement la tête, histoire de ne pas passer trop pour une idiote, et fut encore plus surprise lorsqu'elle m'en posa une deuxième alors qu'elle venait même de me dire qu'elle allait en reposer une directement. Cette fois, je ne plantais pas sur place et répondit directement, même un peu trop rapidement.

« JemappelleSanaelWo... »

Je toussais bruyamment et pris une grande inspiration. Du calme, ce n'était pas un interrogatoire, et de toute manière tu avais déjà récupéré assez de magie pour te téléporter à nouveau en cas de danger. Je respirais ainsi une bonne dizaine de seconde avant d'accrocher un petit sourire timide sur mon visage, rougissant encore très fortement.

« Je... Je m'appelle Sanael Wolf, je suis musicienne. »

C'était inutile mais je plongeais quand même mon bras dans ma maison, en ressortant ma vieille flûte un peu cabossée, pour prouver mes dires.

« Je n'en joue pas souvent en fait... je n'aime pas vraiment la compagnie des autres... »

Oui bien sûr elle ne s'en était pas du tout rendue compte idiote ! Je rougissais encore plus à mon propre commentaire interne et me collait un peu plus au mur, étant terriblement gênée par tout ce que je révélais sur moi même. Quasiment rien pour d'autres, beaucoup trop pour moi.

« Je... Mais... Vous faites quoi ici alors ? »

Bin oui, j'avais beau réfléchir... Ca ressemblait à de la reconnaissance ce qu'elle faisait. Mais pour qui ? Nous, ou les humains ? Ou alors... ou alors je me trompais complètement. Je baissais le regard, ne pouvant soutenir le sien plus d'une dizaine de secondes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un aperçu de l'innocence

Message  Gaëlle le Ven 03 Jan 2014, 21:13

Gaëlle ne pouvait qu'acquiescer quand la mimic parla d'un stupide malentendu. L'origine de cette guerre n'était ne effet rien de plus. Cela aurait d'ailleurs pu être réparé si chacun des partis avait été prêt à parler et à écouter, mais cela n'avait été nullement le cas, et maintenant il était trop tard pour que l'issue soit si simple que cela. Et encore cela était en supposant qu'il y ait une issue, ce que rien ne garantissait. Bien sûr en étant optimiste on pouvait dire que cela finirait par disparaitre comme toute chose si ce n'était les dieux, mais cela était vrai lorsqu'on se plaçait du pont de vue de ces derniers ou d'un être céleste, mais pour ceux qui vivaient en ce monde cela n'était pas si simple... L'archange remarqua par ailleurs qu’en l'écoutant la mimique était un peu sortie de son enveloppe, dévoilant  une jolie silhouette, bien que très petite. enfin si elle se cachait ce n'était surement pas par criante de jugement sur une possible laideur. D'ailleurs à peine l'archange songeait elle à cela que son interlocutrice se dissimulait à nouveau, arrachant une légère moue à Gaëlle, qui, néanmoins , l'écouta toujours avec autant d'attention sur le sujet des héros, sur lequel elle ne répondit rien, cela aurait été vain.

elle savait très bien de quoi il en retournait ,de ce que les "héros" des humains commettaient pour être ainsi reconnu pour la plupart, mais en vérité il ne s’agissait que de vulgaire mercenaires et aventuriers qui avaient juste pour se démarquer des autres une habilité hors norme.  Des pales reflets des individus qu'elle évoquait, qui, certes, ne combattaient pas forcément pour la cause des créatures, mais n'agissaient pas par appât du gain ou de la gloire. Il étaient capables de prendre chaque décision par eux mêmes, et cela toujours pour le mieux que ce soit pour le s hommes ou les créatures, bien souvent sans distinction... Aux termes de ces propos elle s'était à nouveau dévoilée, ce qui lui fit valoir un sourire de la part de l'ange, qui alla même jusqu’à rire quand elle parla très rapidement, l'être céleste pouvait la comprendre certes, mais cela l'amusait profondément, et il lui fallut faire quelques efforts pour adopter à nouveau un sourire tendre alors que son interlocutrice refit ses présentations plus calmement et auxquelles elle répondit doucement, en regardant la flute qu'elle lui montrait tout en s'expliquant sur sa faible activité.

"Sanael Wolf... C'est un joli nom, tout comme musicien est un beau métier, et pour le faire avec un instrument aussi usé tu dois être douée. C'est dommage que tu ais peur des autres, tu pourrais leur apporter beaucoup de bonheur."

Elle surpris par la suite l'ange avec sa nouvelle question, mais en même temps elle était justifiée. Cela avait paru évident pour l'ange que de se rendre dans cette zone pour parler à une âme pure, mais il était vrai que pour autrui sa présence avait de quoi surprendre, ainsi se ressaisissant elle s’expliqua dès que possible.

"Il me semble que je t'avais posé la question la première Sanael... mais soit je vais te répondre... J'avais juste envie de parler à un innocent, et tu es la première que j'ai sentie alors je suis venu. Qui plus est j'ai eu peur pour toi vu le lieu où nous sommes, mais tu as l'air de bien le connaître."


En effet, pour arriver jusqu'ici, et malgré le don de téléportation des mimics, Sanael devait un minimum connaître l'emplacement des pièges pour ne pas en activer un seul en se rendant ici... d'ailleurs en y repensant l'archange avait sa réponse à sa première question.

"Et justement peu de personnes viennent ici, c'est pour ça que tu y es, hein ? Mais... Pourquoi as tu peur des autres ?"
avatar
Gaëlle

Féminin
Messages : 60
Expérience : 446

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un aperçu de l'innocence

Message  Invité le Ven 03 Jan 2014, 22:52

Je n'avais plus tellement peur de l'archange, même si je conservais une méfiance de principe. A ce stade, il était devenu plutôt évident que Gaëlle n'allait rien me faire, même si je trouvais que son prénom était plutôt commun pour une créature céleste. Dans tout les livres que j'avais pu lire à ce sujet, j'y avais vu des noms comme Nyridwin ou encore Ayla. Gaëlle... c'était courant. Bien, il fallait croire que quelque-fois même les Dieux manquaient d'imagination lorsqu'il s'agissait de nommer leurs serviteurs ? Je ne m'avançais pas sur ce point, et qui plus est je blasphémais déjà peut-être rien qu'en le pensant, alors je n'allais pas le citer à haute voix.

On me reprochera bien d'être une paranoïaque, ce que je ne nierais jamais puisque c'était le cas, mais la voir toujours avec ce même sourire sur le visage avait le don de me relaxer et de me mettre mal à l'aise en même temps. Une sensation nouvelle que je n'appréciais pas forcément puisque je ne savais pas comment y réagir. Quel coté devait-je écouter ? Le coté relaxant ou celui qui me disait de m'éloigner ? Contre toute attente, je choisis la relaxation... Pour une fois, j'en avais marre de fuir et c'était sans doute la première fois que je parlais aussi facilement à quelqu'un. Et comme je l'avais déjà dis auparavant, ce n'était pas tout les jours que l'on pouvait parler à quelqu'un qui venait des cieux !

Curieusement, elle ne trouva rien à redire face à la définition des héros que je lui donnais du coté humain. A quelque-part, elle devait très bien se douter que j'avais raison, ne serait-ce qu'un peu. Il s'écoula un assez long silence que je trouvais assez gênant, me faisant me balancer légèrement sur mes jambes, faisant tinter les piécettes dans ma jarre, tandis que je regardais sur le coté, légèrement gênée une fois de plus. Mon état naturel en somme.

Elle se moqua légèrement lorsque je lui annonçais pour la première fois mon nom et ma profession très rapidement, mais je ne le prit pas mal. C'était une moquerie plutôt gentille, et la moquerie en général ne me blessait pas. Je ne me méfiait que des douleurs physiques... On me regardait déjà bizarrement avec ma manie de fuir à tout va, donc ce n'était pas ça qui allait me blesser en même temps. Je ne pu m'empêcher de rougir, oui encore ça n'en finissait jamais avec moi, lorsqu'elle m'annonça qu'il s'agissait d'un joli nom. J'en étais particulièrement fière puisque j'avais choisi mon nom de famille moi même ! Je n'allais toutefois pas lui dire que c'était parce que je voulais que les machines que je créais de temps à autres ait un prénom et un nom, ça aurait sans doute achevé de la faire fuir.

Lorsqu'elle parla de ma flûte, je la regardais avec un petit sourire, la faisant tourner dans ma main. Je n'avais aucun souvenir de mon passé, donc je ne savais pas ou ni comment j'avais appris à en jouer, mais je savais au moins que j'adorais le faire. Et puis, le faire en public, quand j'osais le faire, me rapportais mes trésors alors c'était encore mieux !

Je l'écoutais encore lorsqu'elle reprit la parole après ma deuxième question. Elle me désigna comme étant une innocente, mais voilà bien une chose dont je n'étais pas sûre moi même. Peut-être mon aura dégageait-elle cela, ou quoi que ce soit qu'elle pouvait ressentir me concernant, mais j'avais deux ou trois indices concernant le fait que mon passé était loin d'être tout rose, preuve que je cachais dans mon dos pour le moment, tout en écoutant sa dernière question, ou plutôt ses dernières questions, qui me donnèrent pour le coup l'impression d'être en face d'une maîtresse d'école essayant d'aider une élève timide... Ce qui était à peu près une bonne analogie si on se fiait à nos rangs respectifs vis à vis des Dieux. Elle au rang de messagère, moi à celui d'insecte... probablement.

Quand au fait que je connaissais bien le lieu ? Non, j'avais procédé par déduction en me téléportant. Les coins n'étaient jamais piégés parce que les aventuriers avaient rarement l'occasion d'y accéder en vie, et d'ailleurs aucun aventurier n'avait envie d'aller dans un coin. La seule chose dont il avait envie en découvrant que la salle était piégée, s'il n'était pas mortellement blessé à ce moment là, c'était de se diriger en direction de la sortie. Je secouais donc la tête.

«Non c'est la première fois que je viens, mais les coins ne sont jamais piégés. Les aventuriers meurent avant. » Fis-je en haussant les épaules avant de continuer. « Oui... Oui c'est pour ça que je suis ici, c'est calme. En plus, je suis pile en face d'un piège à flèche... Si un humain trop curieux approche, il mourra transpercé ! »


J'avais dis ça avec pas mal de joie dans la voix, mais c'était ma façon d'être. Je n'aimais pas les humains de manière générale. Je me doutais bien qu'il y en avait qui étaient mieux, mais tant que je ne les rencontreraient pas, je n'y croirais pas le moins du monde.


Et nous arrivions enfin à ce que j'appelais la question piège : Pourquoi avais-je peur des autres ? Je n'en savais rien moi même et je pense que je ne le saurais probablement jamais même si une fois de plus je pensais que mon passé avait sûrement sa part de responsabilité dans cet état de fait. C'était l'une des raisons qui faisaient que je ne souhaitais pas le connaître. L'autre ? J'allais en parler tout de suite. Je sortis mes mains de mon dos, révélant ma flûte à nouveau. L'archange avait vue l'ancienneté de l'instrument, mais pas les traces de sang séché qui y étaient déposée. Je la lui montrait de plus près, pointant les traces du doigt avant de soupirer.



« Je ne suis sans doute pas si innocente que tu le crois. Je n'ai aucun souvenirs de mon passé mais je suis sûre que c'est moi qui ai répandu ce sang... et... je ne sais pas pourquoi j'ai peur des autres. Je suis mieux seule... » Fis-je finalement, incertaine.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un aperçu de l'innocence

Message  Gaëlle le Sam 04 Jan 2014, 13:27

Gaëlle parut quelque peu surprise par la réponse de la mimic, elle était venue ici sans rien savoir de ce lieu ? Voilà qui relevait presque de l'inconscience ! Certes son raisonnement se tenait ,et le fait qu'elle soit toujours en vie le prouvait, mais tout de même...Pour peu qu'un des organisateurs du donjon ait voulu briser cette "règle" la pauvre Sanael aurait péri, et si cela était d'ordinaire assez relatif dans ce donjon, il n'en était rien depuis la pétrification du Triumvirat. Néanmoins sa logique se tenait ,d'autant plus qu'elle connaissait un minimum les pièges pour savoir qu'il y en avait un juste devant elle, en somme elle semblait savoir ce qu'elle faisait et cela arracha un sourire à l'ange. Évidemment, elle fut un peu déroutée par la sorte de joie qu'avait eu son interlocutrice en évoquant la mort d'autrui, mais en même temps au vu de son point de vue sur les aventuriers humains cela pouvait se comprendre, même si le fiat de se réjouir du trépas d’autrui avait quelque chose de malsain, qui amenait l'ange à remettre en cause l’impression d'innocence qu'elle avait ressentie en elle...

Et en vérité Sanael le fit pour elle, lui montrant à nouveau sa flute, de manière à exposer un détail que l'archange n'avait pas remarqué la première fois, un peu de sang qu'elle lui désignait. les traces à la base carmine s’était assombrie sous l'effet du temps, cela faisait longtemps que cet objet avait servi à blesser, voir à tuer... Proutant, l'archange ne ressentait pas la mimic comme étant une meurtrière, peut être quelqu'un d’autre était il responsable de ces traces, malgré la certitude qu'elle avait que ce soit elle la responsable... ou bien cela se puisait dans ce passé qu'elle avait oubliée. C'était en vérité fort possible, et expliquait l'impression que l'archange avait d'elle, même si elle s'avérait avoir été une meurtrière par le passé et trouver quelques plaisirs à l'idée du trépas d'autrui... Gaëlle parut alors un peu pensive, puis reprit la parole, s'approchant un peu, se voulant rassurante.

"En tant que servante des dieux il m'arrive de châtier les pêcheurs...Et parmi ces châtiments, pour ceux qui ont commis des crimes graves mais peuvent être pardonnées il arrive qu'on donne une seconde chance, on efface leur souvenir ,nous purifions leurs âmes et ils sont aussi innocents qu'au premier jour. Peut être est ce ton cas. Tu as peut être tué quelqu'un, tu ... Éprouves peut être quelque plaisir à l'idée du trépas d'un assaillant, mais tu as une seconde chance qui t'as été offerte assez récemment, et de fait, à mon regard, tu es innocente, car tu peux encore tout bâtir, pour le meilleur , comme pour le pire."

Ceci dit cela compliquait la chose...Et elle comprenait un peu mieux une étrange sensation qu'elle avait ressentie à son égard, le fait d'avoir l'impression de ne rien savoir sur elle, alors qu'elle observait toute chose depuis les cieux. La raison en était simplement qu'elle reconnaissait et puiser ses information sur le personnes en les reconnaissant à l'aura qu'ils dégageaient et aux souvenirs qui les accompagnaient, or ici cette mimic étant amnésique elle ne pouvait tout simplement pas, sous cette forme restreinte, savoir qui elle était exactement, mais elle avait tout de même quelques certitudes.

"Cependant, je le précise, ce n'est pas moi ou une de mes semblable qui est à l'origine de cette amnésie. j'ignore quelle en est la cause, mais je ne sens nulle magie divine t'affecter, la cause est toute autre. J'ignore quelle est elle précisément tout comme j'ignore ton passé. Cependant, je peux l'apprendre, plus tard, quand je quitterai cette apparence restreinte, voudras tu alors que je tel e dise, au risque de perdre cette second chance qui t'as été donnée, ou préfères tu poursuivre sur la voie que tu empruntes aujourd'hui ?"

Elle baissa alors brièvement la tête ,semblant pensive, avant de la relever et d'ajouter faiblement, avec un petit rire.

"Mais quel que soit ton choix... Essaye d'en apprendre plus sur ta peur. je ne cherche pas te forcer à aller vers les autres. J'ai connu des êtres qui vivaient seuls et cela valait mieux pour eux et les autres, mais tous avaient une raison précise, toi même tu l'ignores...Et il faut que tu la découvres."


Elle ne voulait pas lui donner d'ordre, et elle s'efforçait à ce que ses dires n'y ressemble nullement. Même pas une leçon, juste un conseil...Car sur ces sujets la vérité est différente pour chacun et Gaëlle essayait de faire découvrir à Sanael quelle était réellement la sienne.
avatar
Gaëlle

Féminin
Messages : 60
Expérience : 446

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un aperçu de l'innocence

Message  Invité le Sam 04 Jan 2014, 17:21

-HJ- Musique écoutée durant cette réponse : https://www.youtube.com/watch?v=vpSUw2RKOhM  -HJ-


Je ne comprenais pas vraiment tout de ce que pouvait me dire Gaëlle. Je pensais vraiment qu'elle allait ne serait-ce... qu'au moins me gronder pour ces traces de temps. A vrai dire, je m'y étais préparée... et je l'espérais presque. Je ressentais toujours une culpabilité, constante, que je ne m'expliquais pas, mais j'étais sûre au fond de moi que ça avait un rapport avec ces traces de sang sur ma flûte. Et qu'est-ce que je ferais si je découvrais que j'avais tuée ? J'écoutais attentivement l'archange qui m'annonça qu'il lui arrivait de châtier les pécheurs, tout en ayant une lueur d'espoir dans le regard. Peut-être était-ce ça ? Peut-être avais-je été « punie » pour mes actions passée en me supprimant la mémoire ?

Mes espoirs furent toutefois déçue lorsqu'elle continua en me disant qu'elle ne ressentait aucune magie divine en moi... Pourquoi avais-je perdue la mémoire du coup ? Cette question me taraudait à présent, surtout après ses explications. Avais-je été punie pour mes actions passée ? M'étais-je punie moi même ? J'étais plongée dans mes réflexions lorsqu'elle continua en me disant quelque-chose à laquelle j'avais de la peine à croire. Elle pourrait me redonner la mémoire plus tard, et bien que je n'en ai jamais rien eu à faire de mon passé jusqu'à présent, ou du moins avais-je voulu me le faire croire puisque cette culpabilité que je ne comprenais pas ne m'avais jamais quittée, j'étais... intéressée. Aucun doute là dessus, parce que même sans mes souvenirs, cette impression d'avoir fait quelque-chose d'horrible ne me quittait jamais. De jour comme de nuit, quoi que je fasse, je ressentais le besoin de m'excuser... Mais auprès de qui, de quoi ? Je pris la parole une fois qu'elle eut enfin finit de parler.

« Je... Je veux retrouver la mémoire. Je ne sais pas pourquoi je l'ai perdue, peut-être est-ce même moi qui me la suis faites perdre... mais je veux la retrouver, je veux savoir... pourquoi je suis comme je suis, pourquoi je me sens... coupable. »

J'avais presque murmuré le dernier mot, mais je n'osais pas le dire à elle trop fort. J'avais déjà eu du mal à lui montrer ma flûte, comment pouvais-je lui dire que je me sentais coupable ? En même temps je l'avais dis, mais j'avais l'impression que le ton réduit réduisait aussi la teneur de mes propos. Lorsqu'elle me demanda finalement pourquoi j'avais peur des autres, et pourquoi je devais comprendre cette peur... je secouais la tête avec un petit sourire timide.

« Je le sais déjà... J'ai peur d'être reconnue. J'ai peur que quelqu'un vienne me parler parce qu'il me connaît, et moi pas. J'ai peur d'être mise en face de mes responsabilités... J'ai peur de redevenir moi... »

Je baissais la tête après ça et gardais le silence.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un aperçu de l'innocence

Message  Gaëlle le Sam 04 Jan 2014, 18:49

-HJ- Musique écoutée durant cette réponse : https://www.youtube.com/watch?v=7wfYIMyS_dI  -HJ-

Les sourires de l'archange disparurent au fur et à mesure des propos hésitants de la mimic...Elle se préoccupait sincèrement de ce qu'elle ressentait et avait peur pour elle, de cette tristesse intense qu'elle éprouvait de ces remords que son interlocutrice éprouvait sans en connaitre les raisons. Coupable..Voilà un mot qui était lourd de sens, surtout au vu de la manière dont l’ange la percevait... Sanael paraissait entièrement perdue, ses propos étaient même contradictoires au final ! Mais en même temps l'être céleste comprenait son trouble, et n'en éprouvait qu'un besoin plus grand de l'en guérir. Pour cela elle s'avança un peu plus vers elle, et une fois assez porche, d'elle elle se mit à genoux, venant effleurer doucement son menton pour qu'elle relève la tête. peut être qu'elle allait la fuir, peut être qu'elle allait se dissimuler dans sa jarre... Mais cela n’avait pas d’importance, elle devait simplement lui dire.

"Tu le dis toi même...Tu as envie de retrouver ta mémoire, tu as envie de savoir... Alors en faisant cela tu redeviendras également toi, tu seras mis devant tes responsabilités. Alors pourquoi ne veux ut pas prendre le risque de fréquenter, les autres pour cette raison ?  Je ne peux m’empêcher de penser que c'est parce que tu ne voudrais pas entraîner qui que ce soit d'autre avec toi dans un sombre passé, tu veux y faire face seul, sans nuire ou être accompagné pour autrui, mais peut être que je me fourvoie, malgré mon essence divine ce ne serait pas la première fois. Néanmoins... Si quelqu'un te connait par ton passé et qu'il te le dévoile tu te retrouveras soit seule, comme tu l'aurais été en le trouvant par toi même ou avec mon aide... Soit accompagnée d'une personne qui ne pourra que t'aider."


Elle se recula alors un peu, par respect pour la mimic, puis les mains jointes sur le bas de son corps, elle semblait un peu soucieuse, son regard fuyant un peu celui de son interlocutrice ,alors qu’elle ne pouvait s’empêcher de songer au fardeau qui devait être sien, le passé n'était jamais aisé à supporter...

"Sanael... Tu m'as laissé t'approcher, le regrettes tu ? Si ce n'est pas le cas, je ne te cache pas que tu regrettera la compagnie d'autrui, mais ça, ça ne sera rien en comparaison de ceux auxquels tu t'attacheras... Et si oui... Eh bien j'en suis désolé."


Mais alors elle afficha à nouveau un tendre sourire en regardant Sanael. Il lui arrivait des fois de s'attacher à des créatures mortelles, et c’était ce qui advenait présentement. Normalement les êtres célestes ne devaient pas se laisser aller à de pareils sentiments, mais depuis longtemps cette interdiction n'était plus à considérer... Les dieux s'étaient rendus compte que brimer les sentiments de leurs serviteurs était par trop néfaste...

"Et...merci Sanael... Car des fois le doute m'habite...Et c'est en voyant des gens comme toi qu'il me quitte, car c'est pour des individus comme toi que j'existe, et j'en suis heureuse..."
avatar
Gaëlle

Féminin
Messages : 60
Expérience : 446

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un aperçu de l'innocence

Message  Invité le Sam 04 Jan 2014, 21:18

Gaëlle était en train de faire quelque-chose que peu de monde, si ce n'était personne jusqu'à maintenant, avait réussit à faire avant elle : Envahir mon espace vital. Ce n'était pas un mince exploit, mais ce n'était pas un des trucs sur lequel j'étais la plus enthousiaste non plus il fallait bien l'avouer. En fait, je commençais légèrement à perdre tout mes moyens et mes mains se mirent légèrement à trembler, chose que l'archange ne sembla pas remarquer. Elle me parlait, mais je ne saisissais pas tout de ce qu'elle me disait, quelque-chose en rapport avec mon passé. Des paroles que je devinais empreinte d'une grande sagesse mais dont je ne comprenais pas le sens tant mes sensations étaient tournée vers ses doigts qui me maintenaient le menton en place, me forçant à la regarder dans les yeux, chose que je faisais uniquement car je n'avais pas d'autres choix.

Lorsqu'elle eut finit finalement sa longue diatribe, elle me relâcha et se recula légèrement pour revenir à ce que j'appelais ma distance limite de sécurité. Elle me demanda si je regrettais que je l'ai approché, citant des trucs qui étaient plus ou moins évident par la suite, même pour moi. Mais sa première question me fit réfléchir... Est-ce que je le regrettais ? N... Non ? Voilà qui était une surprise pour moi... C'était la première fois de ma vie, du moins dans mes souvenirs, que je laissais quelqu'un me toucher et le contact n'avait pas été désagréable. Même si mes réactions corporelles avaient pu faire croire aisément tout le contraire, le souvenir de ce premier contact était déjà en train de se graver dans ma mémoire. Le contact de sa main avait été chaud, maternel, et à bien y réfléchir, je ne savais même pas pourquoi j'avais réagis comme ça. Ce n'était pas une réaction consciente... mon corps le faisait de lui même. J'étais sûre que si elle me touchait à nouveau, j'aurais de nouveau la même réaction même si je ne le désirais pas. Qu'est-ce qui me faisait faire ça ? Etait-ce une réaction inconsciente face à un traumatisme passé ? Non non Sanael tu commençais à penser un peu trop intelligemment là, reste sur ce que tu connais le mieux. Je secouais la tête à sa question avant de répondre.

« Le contact m'a plu mais... je ne contrôle pas mon corps. Je me met à trembler, j'ai la vision qui se trouble quand quelqu'un me touche, même si j'aime ça. Je ne comprends pas. »

J'étais sincère dans mes propos, et je constatais aussi que c'était l'une des premières fois ou je parlais d'une voix normale, sans trembler. C'était idiot... Les seules autres fois ou je le faisais, c'était quand je créais mes machines. J'avais l'impression que la conversation touchait à sa fin, et j'avais l'impression que mon interlocutrice s'en était rendue compte. Alors... je fis quelque-chose qui me fit faire un énorme effort pour contrôler mon corps. Je m'approchais d'elle et... la serrais dans mes bras. Juste pour une seconde, mais je me reculais... Rouge de honte une fois de plus, avant de faire un bref signe de la main.

« Au revoir Gaëlle. »

J'avais dis les 3 mots rapidement, puis disparu. Téléportée Dieu sait ou.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un aperçu de l'innocence

Message  Gaëlle le Sam 04 Jan 2014, 22:46

L'archange sourit doucement face à ce que lui dit Sanael. Elle craignait au vu de sa réaction de l'avoir par trop gêné, mais non... Elle semblait même plutôt "heureuse" de cette brève proximité, ce qui arracha un sourire, ainsi qu'un bref hochement de tête à l'archange. il y avait encore du progrès à faire, mais au moins avait elle conscience que se laisser approcher n'était pas si terrible que cela et que, justement, elle finirait par cesser de trembler une fois qu'elle aura assez côtoyé physiquement autrui... Il fallait juste qu'elle trouve en elle même le courage, comme elle était finalement parvenu à lui parler sans trembler sur place.

Mais à vrai dire l'archange ne s'était pas attendu à ce qu'elle vienne d'elle même la prendre dans ses bras...Elle fut alors prise au dépourvue par ce geste soudain d'affection, mais elle en était heureuse. D’ailleurs elle le lui rendit doucement, passant une main affectueuse dans ses cheveux. Ce fut bref, trop bref, mais au moins l’avait elle fait, même si ce fut pour ensuite lui faire ses salutations auxquelles répondit gaiement l'archange.

"Au revoir Sanael...j'espère te revoir..."

Et sans grande surprise la mimic disparut en usant de sa téléportation. Gaëlle aurait alors pu la suivre, en cherchant son aura et en remontant la piste, mais il n'y avait rien de plus à dire et il faudrait sans doute un peu de temps pour que la jeune femme assimile tout ce qui s'était passé en si peu de temps. Qui plus est, elle même, n’avais pas besoin de plus parler, elle était en paix avec elle même après avoir parlé avec Sanael . elle savait exactement quoi faire désormais.

Et puis... Elle avait une promesse à tenir, et pour cela il lui faudrait triompher.
avatar
Gaëlle

Féminin
Messages : 60
Expérience : 446

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un aperçu de l'innocence

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum