Jeu de dupe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jeu de dupe

Message  La Sainte Église le Dim 02 Fév 2014, 00:09

La meneuse des inquisiteurs profitait d’un bref instant de repos pour faire le point sur la situation. Cela faisait des mois… Non des années maintenant, c’était vrai, qu’ils étaient en chasse, en quête et maintenant cette tâche touchait à sa fin. Ils avaient été cinquante au départ, ils l’étaient toujours, preuve de l’excellence de chaque individu de leur troupe ainsi que de la parfaite cohésion de cette dernière, mais aussi du manque de progression qu’ils avaient subis durant toutes ces années, le manque de dangers auxquels ils avaient été confrontés. Mais maintenant ils étaient tout près, si près, que leur meneuse avait du mal à y croire… Mais à vrai dire leur temps était compté, ils le savaient très bien. Il faudrait agir vite sous peine de voir non seulement s’échapper cette chance mais aussi d’en payer le prix fort.

A vrai dire ils avaient déjà tous versés plus que leur dû, certains un peu plus que d’autres, mais ne serait-ce que le temps qu’ils avaient passé en cette tâche valait bien plus que les sacrifices de certains des martyrs de l'Église, surtout pour ce qu’ils avaient vus. En temps normal la vision des donjons détruits aurait été source d’une grand satisfaction chez chacun d’entre eux, mais cela avait été différent cette fois ci et tous savaient pourquoi…Et ils n’étaient guère plus dans le secret, ce qui était mieux ainsi aux yeux de la meneuse, même si en vérité il y avait encore quelques zones d’ombres qu’ils ne devaient pas savoir. Du moins pas avant que leur tâche ne soit achevée, après cela n’aurait plus d’importance.

Mais encore fallait-il en finir pour de bon, or cela semblait compromis. Certes ils avaient pu pénétrer facilement dans le donjon, mais elle aurait préféré que cela ait lieu dans d’autres circonstances… mais quitte à agir ainsi il l’avait fait avec maîtrise, profitant d’une portion guère protégée des remparts pour escalader ces derniers et franchir l’enceinte. Quant à trouver l’entrée menant aux niveaux inférieurs du donjon, cela n’avait été qu’une formalité avec les renseignements dont ils disposaient. C’était après que les choses s’étaient corsés. Ils étaient en train d’avancer dans les égouts quand ils avaient aperçus un mouvement dans l’eau. Une créature, s’ils l’avaient voulus ils auraient pu l’abattre avant qu’elle ne s’éloigne, mais ce n’était pas leur intention, il ne fallait pas perdre de temps ou gâcher des efforts pour une proie aussi ridicule.

Bien sur elle allait probablement signaler leur présence, mais maintenant qu'ils étaient à l'intérieur des murs  ce n'était pas vraiment un problème. De toute manière les habitants du donjon devaient bien avoir assez à faire sur les remparts pour être incapable de dépêcher une troupe suffisante pour défaire une cinquantaine de combattants de leur talent... Néanmoins, contrairement à ce que la meneuse avait escomptée ils avaient tenté de leur barrer la route. Jaillissant d'un couloir latéral une douzaine de créature s'en était pris à eux, une tentative désespéré au vu du surnombre des humains qui auraient pu les éliminer rapidement en dépit de l'effet de surprise. Néanmoins un massacre n'était pas dans leur intérêt, et leur meneuse avait ordonné un repli vers une salle qu'ils venaient juste de franchir, et dont ils obstruèrent 'entrée.

C’était justement cinq minute après ce repli que la chef des inquisiteurs s'était plongée dans ses songes. Elle avait conscience que c'était ridicule de perdre du temps ainsi, mais elle savait mieux que quiconque à quel point un acte anodin pouvait entraîner de graves conséquences. Elle avait donc laissée une chance à ce créatures, restait à voir s'ils la saisiraient... Le temps manquait, et sa seconde se chargea de le lui rappeler. C'était sa sœur, non pas au sens figuré du terme, mais réellement, des jumelles. Toutes deux arborait les cheveux noirs coiffé au carré et les mêmes traits fins, seul les distinguait leurs tenues, celle de la meneuse étant un peu plus ornée, et leurs yeux, les siens étaient verts et ceux de sa sœur bleus.

"Yselde, nous ne pouvons rester plus longtemps ici..."


"Je sais Yolande... Je sais..."

"Je comprend que tu hésites maintenant, mais nous ne pouvons plus reculer."

"Je n’hésite pas, et depuis le début nous ne pouvions reculer !"

La remarque de sa sœur semblait avoir éveillée une ancienne et profonde hargne qui disparut rapidement, pour laisser place à une froide détermination alors qu'elle se relevait.

"Quiconque se met en travers de notre chemin doit être balayé, mais ceux qui ignorent quel est notre voie ont droit à une chance, fussent ils des monstres... Nous allons ressortir, et rejoindre le rez de chaussée, si un seul des habitants de ce lieu s'en prend à nous... Purifier le !"


Les barricades bloquant l'entrée de leurs refuges furent alors rapidement retiré et en rangées constitué en huit rangées de six hommes, avec en tête leur meneuse et sa seconde, les inquisiteurs sortirent à pas rapide, avançant droit sur les escaliers, mais avec discipline, et sans avoir leurs armes en mains, bien que ces dernières e tenaient prêtes à dégainer à la moindre menace.
avatar
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeu de dupe

Message  Theorem & Ishtar le Mer 05 Fév 2014, 12:13

Revenant de son duel avec Engar, Theorem revint aux abords du front avant d'aller au sous-sol où sa Cohorte lui avait fait parvenir la présence de soldats d'élite essayant de rejoindre les hautes sphères et attaquer. Malheureusement pour cet assaut, la violence allait être assez colossale. Ainsi Theorem préféra utiliser une méthode plus douce... Lorsque les 50 soldats sortirent de la zone sûre pour continuer à avancer, une barricade les attendaient dans le sous-sol, bloquant leur avancée. Pas de geste violent ou agressif de sa part, pas de regards mal placés ni de main posée sur des armes... Une attitude neutre, en plein centre de la barricade et qui signifiait une rencontre avec le chef de cette milice religieuse.

"Je me nomme Theorem, Banneret du Dualisme Eternel. Si vous venez croiser le fer avec nous pour détruire ce donjon, votre progression s'arrête ici... Mais les ennemis d'Elder sont mes amis et je vous aiderait à rejoindre ce scélérat."

Il abaissa doucement son masque de hyène, montrant l'éclat émeraude de son oeil caché en partie par ses cheveux couvrant le haut de son crâne. Pas question de montrer sa fatigue et ses traits féminins qui pouvait prêter à confusion. En lieu et place, il fit ce geste déjà pour voir par ses yeux à quoi ils ressemblaient, et aussi pour montrer sa détermination.

"L'ange Gaëlle est de notre côté. Elder a usurpé le pouvoir chez nous. Nous vous l'offrons sans inquiétude si vous promettez de ne faire aucune victime ici."

En cas de problème soudain, plusieurs membres de la Cohorte étaient présents, prêt à attaquer pour couvrir leur chef... Le plus imposant, Minatek, n'était pas loin et était prêt à faire bouclier humain pour son chef. Sa carlingue de métal le protégeait efficacement contre les flèches.
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeu de dupe

Message  La Sainte Église le Lun 10 Fév 2014, 12:06

Sans grande surprise leur progression finit par être stoppé par un barrage. C'était prévisible que les créatures aient profités de cette attente pour consolider pleur position, bien que cette dernière ne résisterait sans doute pas longtemps aux inquisiteurs entraînés si ces derniers se décidaient à la prendre d'assaut. Par ailleurs il en fut quelques-uns parmi eux qui prirent cela pour une attitude agressif, dégainant alors leurs armes de distance, de petites arbalètes déjà chargés et dont les carreaux luisaient d'un éclat menaçant, laissant devinés la magie dont ils étaient imprégnés. Cependant avant que la situation ne dégénère la meneuse des clercs leur fit signe de rabaisser leurs armes avec une grande sévérité. Les monstres étaient peut être souvent fanfarons, mais pas inconscients au point de s'exposer sur une barricade comme le faisait la goule haïena qui se mit à les interpeller. A vrai dire cette attitude lui évoquait quelque chose, et cela la surprenait. C'était exactement ainsi que se manifestait le dirigeant d'une cité assiégée qui souhaitait parlementer. Une attitude courageuse et honorable qui montrait la volonté d'un individu à protéger sa terre en exposant sa propre vie.

Or la meneuse n'était pas une de ces clercs aveugles, elle connaissait bien els créatures, ses ennemies, et savait pertinemment que nombre d'entre elles éprouvaient des sentiments aussi complexes que les leurs, une donnée importante à connaître lorsqu’il fallait les traquer ou les éliminer... Mais ce n'était pas son but en ce jour, ainsi faisant signe à ses hommes de rester en arrière elle s'avança, soutenant son crainte le regard d'émeraude que la créature dévoila en la fixant ardemment, regard qu'elle lui rendait avec la même intensité. Elle l'écouta d'ailleurs avec attention, des murmures se manifestant peu après dans son dos, bien qu'il était difficile de savoir si c'était le nom de Gaëlle, bien connue des clercs, ou d'Elder qui suscitait cette réaction. Yselde ramena le silence d'un simple geste de la main avant de prendre la parole d'une voix ferme.

"Premièrement ne faites pas l'injure à Gaëlle de la désigner comme un simple ange comme ceux marchant sur cette terre, coupée par les dieux, elle est une des grandes Séraphine, et sa manifestation, fut ce t-elle à votre côté n'est pas surprenante au vu de ce que vous nous dites. Secondement sachez que je trouve présomptueux, chacun des inquisiteurs présent vaut cinq des aventuriers que vous avez l'habitude d'affronter et vous ne semblez guère nombreux... Néanmoins, je ne sais pas comment vous l'avez déduit, mais oui, l'individu qui use du nom d'Elder parmi vous est bien celui que nous pourchassons. Il est aussi responsable des destructions d'autres donjons qui nous ont été imputés...Et pour être sincère cela ne me dérangerait pas si cet être n'était qu'une menace pour vous. Néanmoins il ne se réduit pas à cela, il est aussi une menace pour l'humanité, pour ce monde...Et, bien qu'il m'en coute de le dire, pour les dieux, d'où le fait qu'ils aient pu envoyer Gaëlle pour agir."

Elle dégaina alors son arme, une fine rapière, à la lame sainte et forgé dans un alliage unissant les effets de l'argent et la robustesse de l'acier, et dont la garde dissimulait un mécanisme à celui de l'arme d'un autre humain que Theorem connaissait bien, un pistolet. La tension monta alors d'un cran... Mais la meneuse des inquisiteurs joua habilement avec son arme et en un instant la garde bascula du côté de la créature, en signe de confiance.

"Et même si ma foi m'impose tôt ou tard votre élimination, je sais avoir le sens des responsabilités. Je vous promets au nom de ma troupe de vous aider à défaire Elder, et de repartir sans nuire à votre donjon ou à ses habitants. Plus encore, et parce que sans cela mes promesses paraitraient dérisoires, nous vous aiderons à repousser l'assaut de nos pairs. Cela peut vous paraître étrange, mais cet assaut a eu lieu à l'encontre de notre volonté, et à l'insu du saint siège, et nous avons pu recueillir sur ses origines des informations compromettantes, qui justifient amplement ce choix, mais que je me dois de vous taire."

Cette déclaration, pourtant osée, ne sembla nullement gêné les inquisiteurs, qui au contraire semblaient afficher une joie féroce à l'idée de se battre contre ces assaillants, de curieuses dissensions semblant avoir cours, ce qui expliquait la différence d'attitude radicale entre ces inquisiteurs et les individus assaillant les remparts. Yselde fit ensuite un nouveau pas vers la barricade, attendant la réponse des créatures. Elle savait pertinemment que tôt ou tard elle devrait les affronter un jour ou l'autre, mais au-delà des compromis, que la religion ne faisait que rarement, elle se devait surtout d'assumer, quitte à en souffrir.
avatar
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeu de dupe

Message  Theorem & Ishtar le Mer 12 Fév 2014, 14:53

Theorem ajusta donc son masque correctement en écoutant cette femme religieuse lui raconter leurs objectifs et ce qu'ils devaient faire. Visiblement, la goule ne s'était pas trompée en pensant être dans le même camp de circonstance qu'avec ces religieux. Qui l'aurait cru ? Des monstres et des clercs combattants de pair, affrontant les ténèbres et arrivant jusqu'à libérer un donjon. L'issu était incertain, mais en coopérant ils donnaient une fin bien plus prometteuse. Le Haiena sortit doucement son sabre, sans faire de signes menaçants ou qui auraient été mal interprétés. A la place, il exposa sa lame en la tenant à deux mains, sa patte sous le plat de la lame à quasiment la pointe, et la main droite gantée de noir sur la garde.

"Je jure sur la lame de mon sabre de donner jusqu'à ma vie pour que la justice soit faite. Croyez moi quand je dis que si vous êtes en danger, je viendrais m'interposer pour vous aider. Monstres et humains gagneraient à se comprendre mutuellement et j'espère que ma promesse dans le métal de ce sabre vous donnera confiance."

Il rabaissa son épée et tendit sa main droite dans sa direction, doigts un peu écartés, pouce éloigné du reste et dans une attitude naturelle et désarmée. Une poignée de main. Ce signe de respect, de salutation, de démonstration qu'on était inoffensif et d'entente souligna sa tirade alors qu'il resta droit et fier. Cette femme devait s'imaginer un bien singulier monstre sous ce masque mais elle aurait été déçue s'il l'avait retiré. En plus, l'inconnu allait laisser un tout petit voile de crainte par la peur, tout comme le fait que Theo savait pertinemment qu'il n'avait pas vu le dixième des ressources de cette combattante.

"Travaillons ensemble et frayons-nous un chemin jusqu'au troisième étage. Ma Cohorte nous accompagnera et nous protégerons. Ai-je votre confiance pour vous guider à travers les raccourcis et les passages moins bien gardés du Donjon ? Nous arriverons en haut bien avant le gros des troupes."

Qui mieux que Theorem pour vous conduire jusqu'en haut par les endroits les moins connus ? Il avait grandit ici, arpenté ce donjon dans tous les sens. Il savait tout de ce lieu et il offrait cela à l'humaine. Mais la menace était trop grande et trop imminente pour faire autrement.
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeu de dupe

Message  La Sainte Église le Mer 12 Fév 2014, 22:12

La meneuse eut un léger sourire en voyant la créature tirer aussi son arme. Tout se jouerait sur cet instant...et comme elle l'escomptait la créature usa de la même manière qu'elle même de son arme. Afin de faire une promesse d'alliance entre leurs deux groupes. Cela fit sourire la religieuse alors qu'elle rangeait son arme, et écoutait avec attention les dires de son interlocuteur, répondant à son geste de la main, serrant vigoureusement cette dernière, scellant pour de bon leur pacte, qui était de ceux que la simple parole suffisait à assurer. Pendant ce contact elle essaya de déterminer par le toucher quel genre de créature se dissimuler derrière ce masque. Un monstre aussi fluet, vêtu d’oripeaux orientaux, à même de conclure un tel pacte et de commander à d'autres monstres. Toutes ces caractéristiques réunies ne pouvaient que donner une certitude à Yselde.  Il s'agissait d'un être qui ne saurait être défini par sa seule race et qui n'en était que plus redoutable... Elle croisa ensuite ses bras sur son torse, Répondant aux dires de la goule d'une voix ferme.

"J'ai confiance en toi créature tant que la menace d'Elder ne sera pas éliminé, et je te suis gré de me protéger durant cela. Néanmoins, ait conscience qu'après cela nous resterons des ennemis. Bien que je tel e concède, rien n'empêche des ennemis de se respecter... Par ailleurs tu parles de nous aider à nous frayer un chemin, mais il nous a semblé que la quasi totalité de vos forces était en train de se battre sur les remparts. Nous avons d’ailleurs était surpris de voir une telle résistance ici. Mais de fait je doute que nous rencontrions beaucoup d'opposition par la suite... Néanmoins l'aide est là bienvenu car je ne vous cache pas que chaque seconde compte maintenant. Alors oui je vous fait confiance Theorem, tout comme vous semblait me faire confiance."

Elle s'avança alors d’un pas, imitée par toutes sa troupe, attendant que la créature les guide, tout en se préparant, par simple précaution, à un éventuel piège...

"Je suis prête à entrer dans l'histoire, même si c'est pour être connue comme celle ayant pactisé avec les créatures..."

Les inquisiteurs derrière elle semblaient un peu moins confiants, mais il était évident qu'ils la suivraient même en enfer, d'autant plus au vu de la menace qu'ils allaient affronter... Mais connaissant parfaitement cette dernière, la seconde savait parfaitement ce que dissimulait la détermination de sa meneuse, et elle en paraissait soucieuse.
avatar
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeu de dupe

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum