Sainte charge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sainte charge

Message  La Sainte Église le Dim 02 Fév 2014, 18:07

Sept jours s'étaient écoulés depuis quel e triumvirat avait été changés en pierre, et après cette semaine qui avait aussi bien avivé les hargnes que causé de nombreux désespoirs l'instant de vérité était venu. Que ce soit parce qu'Elder avait dit la vérité ou car l'ennemi avait eu un moyen de savoir ce qui était advenu au Triumvirat le clergé était prêt à frapper. Cet assaut n'aurait rien d'une simple escarmouche d'aventurier, il paraissait évident que les humains qui étaient visibles depuis les remparts, hors de portée de flèche et protégé contre la magie, était bien plus discipliné, bien mieux organisés. A vrai dire si les forces de Focus avaient fait preuve de la même organisation elles auraient pu causer bien plus de dommages ! Néanmoins la situation paraissait moins graves, ils étaient moins nombreux, et ils ne n’agissait que d'humains, dépourvus de capacités particulières bien que probablement bien entraînés. Néanmoins deux éléments contribuer à semer la peur dans les rangs des défenseurs. Premièrement ils s'avéraient bien plus nombreux que la cinquantaine d'hommes qui avait été signalé, les humains devant être au moins deux cents alignés sur plusieurs rangées, ce qui bien qu'insuffisant pour attaquer sur plusieurs fronts étaient tout de même des plus conséquents, et surtout leur fournissait un avantage numérique. Qui plus est bien qu'équipés efficacement ils ne paraissaient nullement être des inquisiteurs ou des paladins, ce qui laissait aux créatures des craintes quant à ce qui les attendait. Secondement le triumvirat n'était pas présent cette fois ci, et si ça n’avait été la mort de Focus, et la débandade qui s'en était suivi, lors du précédent conflit les forces de défenses du donjon Kanabo aurait essuyé une cuisante défaite.

A ce sujet les humains ne semblaient pas avoir un dirigeant précis, mais quelques uns donnaient des ordres, des individus dans d'étranges tenues blanches qui ne semblaient nullement être des combattants, mais qui pourtant s'affichaient en première ligne donnant des directives qui n'étaient guère audible et que la magie ne permettait pas de percevoir grâce à des protections appropriées qui avaient été érigées. Il y avait néanmoins quelque chose de surprenant. Les seules armes de sièges que semblaient posséder ces individus étaient des échelles, ce qui serait bien insuffisant pour prendre d'assaut les remparts, ces dernières pouvant être aisément retirés, malgré des crochets de métal qui leur permettraient de s'accrocher à la pierre. Cela pouvait laisser espérer quelques semaines de repos, le temps qu'ils construisent leurs équipements, quelques jours s'ils s'aidaient de magie... Il ne fut pas plus long qu’une heure.

Nul catapulté n'était apparues par magie, nul trébuchet n'avait été élaboré promptement... mais une trentaine d’humains s’avancèrent promptement, prêt à tirer et décochèrent leurs traits avant de se mettre à l'abri. Rien de bine inquiétant à première vue, les protections naturelles et boucliers des monstres dévierait aisément cette petite volée.Seulement quand les flèches percutèrent le sol ou les protections un bruit de verre brisée se fit entendre... Et l’instant d'après des explosions de flammes survinrent, accompagnées de nuages irritant et nocifs, aux effets divers afin d'éviter qu'un type particulier de créatures puisse y résister entièrement, et même si c’était le cas elle sériât trop peu pour empêcher le plan des humains de mettre en place. Les humains savaient sans doute que les nuages seraient promptement dispersés par magie ou par d'autres méthodes, et de fait réagirent promptement. La troupe se divisa en trois groupes, l'un principal qui allait attaquer de front afin de forcer les défenseurs à conserver leurs forces en un point ,et tenter de créer une brèche, tandis que les autres se positionnant en des points moins défendues allaient essayer de prendre aisément pieds sur le rempart. Une tactique assez classique, mais efficace, d’autant plus grâce aux nuages nocifs et aux explosions causés par des éléments alchimiques qui gênaient la vision de s défenseurs et le empêchait de réagir efficacement.

Les premières échelles furent rapidement posées suivies de quelques grappins, les râles de hargnes des hommes d'armes se faisant entendre à l'approche du combat, et d'un possible trépas. ils étaient prémunis grâce à une barrière magique des sortilèges les plus dévastateurs qui pourraient causer la mort de plusieurs hommes, mais une flèche un lame ou un sort relativement faible pourraient aisément causer leur trépas, pourtant ils n’affichaient nul peur, une voix s'élevant alors du rang, venant d'un des hommes vêtu de blanc, manchot.

"Ne faites pas de quartier, ouvrez la voie aux élus, pour leur plus grande gloire !"
avatar
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sainte charge

Message  L'overlord le Mer 05 Fév 2014, 16:19

Une guerre était en marche. Enfin une véritable guerre malgré la fourberie précédemment utilisée à leur encontre et qui privait le donjon Kannabo de son atout majeur. Ceci dit, que le triumvirat soit indisponible ne signifiait pas la fin de tout : que ce soit l’Overlord, Engar ou d’autres, il y avait des gens parés à reprendre le flambeau. Pourtant le démon ne pouvait pas s’amuser directement à combattre les forces envoyées par l’église car il était occupé ailleurs : où ? Ca seule la démone se tenant sur les remparts le savait mais jamais ce secret ne franchirait ses lèvres. Raide, prête au combat et fixant furieusement de son œil unique l’étendue des troupes de l‘église, Shilae attendait que l’heure de faire couler le sang mortel sonne. Malgré cela, on ne pouvait lire ni mépris ni haine dans le regard de la chevalière démoniaque qui avait revêtu son apparence ‘’de base’’. Si elle était là, c’était pour se prouver à elle-même qu’elle savait se battre sans être couvée par le colosse en armure. Son Katar glacé et ses nombreux sortilèges allaient faire des ravages dans l’ennemi et elle avait hâte de les voir se torde sous les assauts du froid. La maîtrise de la magie que possédait Shilae était grande et elle était parvenue à se diversifier pour ne pas juste être une mage de combat. Ses sort de soin, qu’elle allait sans doute rapidement devoir utiliser, allaient se révéler fort utile. Pourtant, et ce fut presque un choc pour Shilae, l’attaque des humains à coups de flèches empoisonnées la prit de court : en effet, même si elle pouvait soigner les effets du poison, elle n’avait pas de quoi dissiper aisément les nuages. S’entourant promptement d’un nuage rafraîchissant autour d’elle qui soignerait les effets néfastes d’un poison virulent comme des cloques ou encore des dégâts aux poumons, elle avança en luttant contre un haut le cœur. Protégée du mieux qu’elle pouvait contre le premier élément offensif des humains, Shilae regarda ses alliés et soigna en un sort ou deux les plus proches de sa position : elle n’était pas infirmière de combat mais elle faisait ce qu’elle pouvait.

Ses actions remirent sur pied une partie des défenseurs et permit au donjon de tenir bon face à la première déferlante. Pour la démone, c’était une bonne chose mais ils ne s’en sortiraient jamais sans le plan que son maître avait mit au point quelques jours plus tôt. Ayant apprit par une source sure que l’église approchait (bon, dans un sens, ce n’était pas difficile d’être a courant de ça mais bref) et avait donc envoyé une partie assez spéciale de ses troupes dans la portion de la foret maudite la plus proche d’un des fronts d’assaut. La position des bois était assez inadéquate pour une attaque de flanc correcte mais comme l’avait dit le démon… Il ne pouvait pas faire pousser des arbres ou dissimuler des troupes au beau milieu d’un terrain vague comme ça ! Quoi qu’il en soit, une fois que Shilae eut envoyé un pic de glace vers le ciel, pic de glace qui monta bien haut avec une traînée de glace fondue au derrière, le signal fut lancé. Un grondement sourd, proche de celui du tonnerre mais en plus irrégulier… Des troupes en marche… Et sans doute en grand nombre. Voilà la première phase du plan de secours de l’Overlord pour aider à tenir face à l’assaut : des troupes rapides qui viendraient enfoncer les flancs de l’ennemi. Constituées surtout de Waargs, de béhémots de rouilles (qui couraient aussi vite que des humains !) Et de quelques gardiennes de la valse sanglante, le groupe compact de sbires du démon s’abattit sur l’arrière garde de l’église comme une vague bigarrée et impitoyable.

L’élément de surprise et la différence de vitesse des troupes de l’Overlord furent les deux éléments majeurs leur permettant d’atteindre leurs cibles sans trop de pertes : les waargs étaient les plus rapides et les plus agiles donc tirer dessus était une épreuve difficile. Viser les béhémoths de rouille s’avérait inefficace à moins d’avoir de la magie destructrice de haut niveau pour les démanteler. Enfin, les gardiennes, espèces de succubes aux vêtements rouges révélateurs, restaient agiles en l’air et leur ballet mortel devait déstabiliser les tireurs ou les mages assez pour qu’ils ne visent pas parfaitement. Voilà la première chose que l’Overlord avait prévu pour retarder voir bloquer les assaillants : certes ces troupes là étaient peu nombreuses mais restaient efficaces. De plus, l’Overlord avait encore une bonne surprise ou deux en réserve et c’était pour cela que Veld ne s’était pas encore montrée.

Shilae pour sa part avait rallié d’autres troupes encore : des larbins bien sûr mais aussi des étranges monstres flottant au dessus du sol et avec de l’électricité statique courant sur tout le corps. Ces créatures bondirent en lévitant sur les premiers ennemis et les rouèrent de coups, envoyant des éclairs, des coups de queues tranchantes ou même des coups de poings ou de pieds à l’efficacité mortelle. La première ligne de défense était posée et cela permit à Shilae d’observer quelque chose qui lui avait parut étrange… Elle avait crut reconnaître un homme parmi cette multitude. Se fixant pour but de retrouver cet infâme humain, la démone borgne réussit vite à retrouver Rosalnar… Rosalnar. Les souvenirs du coup que lui avait porté cet homme et qui aurait été mortel qi elle avait encore eut ses deux yeux s’affichèrent devant son œil unique et elle feula de rage… Si il passait à portée, elle cisaillerait en deux cet homme mais pas tout de suite.

Après tout, l’église n’allait sans doute pas se contenter d’envoyer des péons à la mort… Il devait y avoir autre chose derrière tout cela mais quoi donc ? Avec Rosalnar dans l’équation, Shilae était prête à tout. Heureusement pour elle, l’Overlord lui avait offert un dernier cadeau, un groupe de ce qui s’appelait ‘’les larmes de la colère Daedrique’’. Elle ignorait à quoi ça faisait référence mais elle se doutait bien que ces troupes d’élites allaient faire mal au moment où elle allait les déchaîner !

________________________________________________________________________________________________________
Tremblez mortels ! (fiche)
Compagnons du démons
Techniques principales.
avatar
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
30/40  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sainte charge

Message  Yann le Jeu 06 Fév 2014, 18:03

Comme il s'y était attendu avec les renseignements de sa femme, les forces assaillantes étaient plus nombreuses que ce que les espions du donjon l'avait dit. Et plus organisées également. Yann était resté un peu en arrière pour voir les choix que l'armée assaillante feraient afin de se protéger des regards sous sa forme humaine. Morgane n'avait pas pu être très précise sur les évènements à partir de maintenant, et il allait devoir improviser. Toutefois, de ce qu'il voyait, ce n'était pas une mission de destruction comme d'ordinaire, mais d'invasion et d'infiltration, ce qui confirmait le caractère inhabituel de cet assaut. Inhabituel, et par conséquent plus dangereux. Heureusement, il n'aurait pas à s'occuper d'assurer sa protection, celle-ci étant resté dans la chambre qu'ils occupaient le temps de leur séjour.

Le forgeron s'était montré discret depuis son arrivée au donjon et après avoir délivré son message à qui pouvait s'en servir. Toutefois, les flèches alchimiques envoyées par les assaillants étaient une surprise de taille. Bien évidemment, il en connaissait le principe et des effets potentiels, mais il les connaissait en tant qu'arme d'infiltration pour les envoyer à travers une fenêtre, pas pour attaquer un lieu qu'on prévoyait visiblement d'envahir. N'étant pas dans les premières lignes de défenses, le forgeron ne fut pas affecté par les divers gaz qui étaient tombé sur place. Il put ainsi voir la manœuvre d'attaque des troupes au sol. Attaque en trois points, dont deux plus petits et discrets. Et certainement composé des meilleurs membres.

Alors que des renforts se dirigeait vers l'emplacement principal, Yann se mit à courir à contre-sens afin de rejoindre une des troupes devant défendre un des points d'attaque en apparence secondaire. Plaçant son bras devant son visage et dégainant son épée de l'autre main, il coupa les cordes des grappins qui s'étaient planté dans les murailles avant de reculer, sentant une brûlure sur sa peau: un des nuages devait être composé d'une sorte de poussière d'argent.

Quand il se retourna, il vit des armes pointées sur lui. Ce n'était pas une surprise.


"Aurais-je coupé les cordes si j'étais avec eux??"

Sa voix, son visage, son épée... Peu importe la raison, mais il semblerait qu'un des gardes non-humains le reconnu et indiqua aux autres de le laisser. Prêt à reprendre la défense, Yann déchira un morceau de tissu léger et s'en fit un masque pour recouvrir tout son visage. Certes, cela obstruait sa vue, mais elle était quand même suffisante pour voir les grappins et échelles sur les remparts et cela le protégeait mieux des effets nocifs des gaz.

Les grappins dont les cordes avaient été coupés gisaient à présent sur le sol. Pris d'une idée, il en ramassa un et l'accrocha à un des barreaux haut d'une échelle, avant de prendre le reste de la corde pour faire basculer l'échelle. Il fut aidé par plusieurs monstres qui comprirent son idée avant qu'un défenseur n'arrive avec un crochet pour la repousser. D'un mouvement sec, il décrocha le grappin avant de pousser sur le crochet avec les autres. Ce n'est que quand elle céda enfin qu'il recula, afin de reprendre son souffle: les gaz n'étaient pas encore dissipés et empêchait tout le monde de rester plus de quelques secondes sous les effets.

Il n'avait pas vu les armées démoniaques venu défendre de leur côté, et ne portait pas son regard aussi loin. Le danger était trop proche pour se permettre de regarder au loin, même si les clameurs lui apprenaient qu'il y avait du mouvement en contre-bas.
avatar
Yann

Masculin
Messages : 24
Expérience : 439

Feuille de personnage
Niveau:
40/40  (40/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sainte charge

Message  La Sainte Église le Dim 23 Fév 2014, 11:29

L'assaut à revers de la part des infernaux prit quelque peu au dépourvu les humains. Ces derniers ne s'étaient en effet pas préparé à ce que le donjon possèdent suffisamment de force pour opérer de telles manœuvres, du moins qui soient aussi menaçante. Il s'en fallut alors de peu pour quel 'assaut des humains ne soient définitivement brisé par cette charge, car une fois les mages et les archers éliminés, les hommes assaillant les remparts se seraient retrouvés isolés et pris en tenaille. Néanmoins il y avait eu ce peu. A savoir la vingtaine d'hommes gardés en réserve en plus de archers et des mages qui formèrent un rempart d'acier face à la vague des monstres, limitant ainsi les pertes des combattants à distance. Bien sûr ils ne tiendraient pas longtemps face à cette déferlante monstrueuse, mais ce fut assez pour permettre aux prêtres dans leurs rangs pour conclure un incantation. Un sortilège de rejet. Or toutes ces créature ayant été invoqués ou animés par magie, cela eut un effet redoutable. La majorité des waargs et succubes furent renvoyés dans les plans infernaux et le golems de rouilles, privées de la magie qui les animait s'effondrèrent au sol.

Néanmoins cette brève escarmouche ne fut pas sans conséquence défavorable. Privés pendant une poignée de minutes de soutien les combattants peinèrent à continuer à prendre pied sur les remparts, et ainsi ceux qui y étaient déjà furent isolés, contraint de changer de stratégie. D'une attitude offensive ils durent passer à une position défensive afin de défendre les grappins et échelles pour bénéficier de renforts bienvenus face à la pression des monstres. Du moins c'était le cas sur le front principale car les fronts latéraux bénéficiant déjà d'un soutien moindre furent bien peu affaiblis.

Cependant si la première vague s’était retrouvée isolée les humains n'étaient pas affectés par les gaz qui meurtrissaient les monstres et de fait ils parvenaient à prendre individuellement l'avantage. Ainsi sur le front principal la situation était en un statut quo, quant au flanc, celui où Yann était, les monstres étaient parvenus à repousser les assaillants, bien qu'une poche de résistance s'était formé près d'une échelle. Quant à l'autre flanc, les humains avaient clairement l'avantage, prenant pieds sur la muraille en nombre toujours plus conséquents, il en fallait peu pour qu'il ne déborde totalement les créatures et assaillent les défenseurs du front principal sur leur flanc.

Les monstres purent alors se rendre compte d'autre chose. Ils étaient parvenus à tuer quelques un des individus en toges blanches, mais ces derniers non content d'être parmi les combattants les plus féroces parmi les humains leur avait réservé d'autres surprises, même au delà de leur trépas. Le corps de l'un avait explosé emportant son meurtrier ainsi quel es individus les plus proches avec lui, ce qui ne devait pas être sans rappelé une certaine chose à Shilae. le corps d'un autre avait émis , comme un dernier souffle, une nouveau nuage nocif pour les créatures. En somme à l’instant de mourir ces individus représentaient encore une menace. Cela associé aux effets des gaz nocifs contribuait à instiller la peur dans le cœur des défenseurs, alors que les assaillants semblaient indifférents face à cela.

Enfin su le front principal Rosalnar prit pied. Ses dards, presque invisible de par leur effet d'optique , faisaient des ravages parmi les monstres, incapable de les esquiver ou de les parer avec précision, ne connaissant pas le secret de ces lames en apparence courte et large, mais dont cette partie visible ne servait qu'à rendre moins apparente la pointe aussi fine que celle d’une seringue et aussi longue que celle d'une rapière. Par ailleurs depuis sa rencontre avec l'Overlord cette arme semblait s'être améliore. Rosalnar n'en possédait qu'une seule, mais avaient déjà défait plus de quatre monstres avec cette dernière, alors qu'auparavant le dard se brisait au moindre choc et était de fait à usage unique. par ailleurs ils ne se contentait pas d'être meurtrier, les venins présent dans sa lame étaient tels qu'ils produisaient de hideuses déformations de la chair de ses victimes, qui mourraient rarement sur le coup, gesticulant de douleur et hurlant leur souffrance après avoir reçu une simple estafilade...

Son regard finit par se poser alors sur Shilae vers laquelle il s'avança, étrangement indifférent au tumulte autour d'eux. Sa voix s'éleva alors au dessus de la tourmente alors qu’il se mettait en garde, un sourire cruel et dément aux lèvres.

"Ton seigneur m'a pris mon bras droit... Je ne vois pas pourquoi je ne ferai pas de même avec lui !"
avatar
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sainte charge

Message  L'overlord le Sam 01 Mar 2014, 14:25

Les revers de fortune étaient communs lors d'une guerre, Shilae en était bien consciente. Pourtant, voir son attaque de flanc être balayée aussi aisément la mit en rage. Le gaspillage de ressource était la chose que la démone détestait le plus à part les anges évidemment. Retenant un juron car il aurait été inconvenant de perdre aussi visiblement son sang froid, la démone se contenta de colmater au mieux les brèches devant elle dans la ligne de défense du donjon. Evidemment, la lieutenante du démon de guerre Overlord avait des cartes à jouer mais elle hésitait à déclencher le signal qui ferait venir Veld à son secours avec d'autres réserves : exploser l'autre subordonnée pourrait se révéler fatal pour elle. De plus, vu le type d'unités qu'elle avait à sa disposition, Veld risquait bien d'être plus un handicap qu'autre chose : de l'artillerie et des unités défensives ne serviraient pas à grand chose sur des remparts sauf pour balayer violemment l'arrière garde sous un déluge de projectiles. Cependant, pour cela, Shilae avait autre chose en tête et ce n'est pas le fait que Rosalnar se présente en face d'elle ou le fait que la ligne manque de céder qui l'inquiéta outre mesure.

Fixant l'homme qui avait attenté à la vie de son maître et à la sienne, la démone ne pu s'empêcher de lui jeter un regard plein de dédain : si lui avait évolué... Elle aussi, et elle avait même beaucoup évolué. Tendant une main devant elle, la chevalière la referma un instant plus tard sur une rapière apparue de nulle part et ouvrit ses yeux qu'elle avait fermé l'espace d'une seconde. Devenue une autre femme, la démone fit face au manchot avec sa nouvelle apparence plus mortelle et rapide qu'avant. Destiné au combat, sa ''vraie forme'', celle qu'elle revêtait par le passé, avant qu'elle ne soit sous les ordres de Daggon, était vraiment plus rapide, forte et souple que l'ancienne. Aussi n'eut-elle aucun mal à entailler la joue du vieil homme et à revenir en place sans qu'aucune égratignure ne lui fusse infligée. Goguenarde, fière d'elle même, la chevalière fit taire la petite voix dans sa tête qui lui soufflait que c'était mal d'avoir profité de la surprise du vieil homme et de l'angle mort que lui infligeait son bras en moins pour l'attaquer comme ça... C'était la guerre non ?

D'ailleurs, en disant cela, Shilae se dit qu'il serait peut-être temps d'abattre le marteau et elle leva son arme. Se méfiant bien de son épée-aiguille dont elle avait déjà fait les frais, la démone pointa la pointe de son arme sur Rosalnar et lui dit sur un ton coupant :

-Ne me sous-estime pas vieil homme : tes tours de passes-passes et tes pitoyables élus ne me font pas peur... D'ailleurs, tu devrais leur dire adieux ! La colère des larmes les emportera

Criant ces derniers mots à pleins poumons, Shilae sourit : elle venait de jouer une carte qui allait faire mal, trèèès mal. Derrière Shilae, une haute silhouette, au moins aussi haute que celle de l'Overlord apparut... Accompagnée d'exactement quatorze autres. Levant chacune la main droite vers le ciel, elles entamèrent une litanie de pouvoir. Quelques secondes après, des éclairs jaillit de nulle part frappèrent l'arrière garde humaine et tous leurs maudits magiciens dans un déluge de sons sourds et d'explosions. De tout ce cataclysme, aucune réserve ne resta debout, il n'y avait plus que du sang et des cadavres ainsi qu'une myriade de cratères calcinées. Avançant ensuite dans les rangs, les larmes de la colère Daedriques se dispersèrent. Ayant observé le combat depuis le début, ce groupe de combattants expérimentés savaient à quoi s'attendre avec les élus. Formant plusieurs petites escouades, ils se concentrèrent sur les zones où il était encore possible d'appliquer une tactique bien particulière. Là où il n'y avait plus que quelques hommes acculés au rempart, ils les jetèrent en bas des murs en se servant de leurs épées larges comme de battoirs. Ceci, se révéla surtout très utiles contre les élus du centre qu'ils repoussèrent sans pour autant s'exposer aux retombées de la mort des élus. Opérant par groupes de deux ou trois, les larmes firent donc pencher la balance du côté des défenseurs avec une redoutable efficacité : après tout, ces êtres œuvraient bien ensemble, l'un protégeant l'autre des interférences extérieures alors que son camarade se centrait sur les élus. Évidemment, ils ne restaient pas assez nombreux et trop dispersés pour faire reculer toute l'armée ennemie mais l'élimination de leur réserve plus l'arrivée fulgurante de l'ordre de guerriers démons allait sans doute faire bouger les choses.

Shilae n'était pas restée inactive pendant ce temps là : adoptant un style de combat assez agressif sans pour autant s'exposer, la démone à la rapière usait de la portée et de la légèreté de cette dernière pour forcer Rosalnar à rester en garde. Il fallait dire que si elle risquait l'élimination à coup sûr en cas de coup, le manchot n'était pas mieux lotit non plus : un coup à la gorge ou au cœur le tuerait aussi... Plus lentement et moins douloureusement qu'elle ceci dit. Forçant le statu quo, la démone se dit que de toute façon elle gagnerait sur la durée car quelqu'un viendrait bien l'aider à défaire le vieil homme mais ce dernier devait avoir une surprise ou deux dans sa manche.

________________________________________________________________________________________________________
Tremblez mortels ! (fiche)
Compagnons du démons
Techniques principales.
avatar
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
30/40  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sainte charge

Message  Yann le Mar 04 Mar 2014, 12:39

Face à la force d'attaque des assaillants, les défenseurs qui entouraient Yann tenaient le coup. L'armée cléricale ne parvenait pas à prendre pied de façon efficace sur les murs. Seule une échelle défendue corps et âmes se tenait sur le mur, mais les hommes qui arrivaient sur le chemin de garde étaient confronté à des troupes de défenseurs supérieurs en nombre et qui ne reculaient pas. Pour sa part, le forgeron avait rangé son arme pour prendre une lame d'acier prise à l'un des attaquants. Affronter leur métal béni n'avait aucun effet sur ces humains, et dans ce cas, l'acier était plus efficace.

Toutefois, quand l'un des hommes en toge blanche mourut devant eux en relâchant son gaz mortel, les défenseurs reculèrent, terrifiés et apeurés. Yann n'en était pas en reste, mais habitué aux coups bas, il se ressaisit rapidement.


"Nous ne devons pas faiblir! Ne les laissez pas grimper!!"

Le forgeron se retrouva en première ligne, et tint le coup face aux troupes ecclésiastiques. Les premiers à l'affronter directement ne semblaient pas le considérer comme une menace aussi importante que les monstres autour de lui, mais au troisième mort, l'attention qu'il reçut était équivalente voir plus importante que celle des monstres. Quand un autre élu se plaça sur les murs, Yann fut le seul à s'avancer, mais au lieu de l'occire rapidement, il frappait du plat de la lame pour le pousser contre le mur tandis que les défenseurs le protégeait des autres.

D'une série de coups à la fois de son épée et de son poing libre, il parvint à trouver une faille et put le prendre à la gorge avant de le jeter de l'autre côté de la muraille, pour le faire s'écraser plus bas.


"S'ils nous laissent pas les tuer, jetons les au bas des murs!!"

Un cri de guerre suivit cet appel, et Yann, en retrait à présent, en profitait pour regarder la situation. Sur le front principal, la situation était stable, malgré l'affrontement visiblement violent entre une démone supérieure et un guerrier humain manchot. L'arrière garde était fortement endommagée, mais l'autre attaque latérale commençait à réussir. S'il tenait ici, cela ne servirait à rien si l'autre lâchait. Le forgeron prévint un défenseur à côté de lui.

"Je vais aider l'autre côté, continuez ici."

Epée à la main, il se mit à courir vers le groupe en difficulté, passant derrière le gros des troupes du front principal pour arriver le plus rapidement possible.
avatar
Yann

Masculin
Messages : 24
Expérience : 439

Feuille de personnage
Niveau:
40/40  (40/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sainte charge

Message  La Sainte Église le Jeu 06 Mar 2014, 20:45

Après l'interruption de leur intervention, la destruction des lignes arrières par la foudre n'aggravait pas davantage la situation, du moins en théorie. Il n'en allait en effet pas de même en pratique, car non seulement un tel déchaînement de puissance n'avait pas échappé aux combattants, en particulier à ceux qui n'avaient pas encore pris pieds sur les remparts, mais aussi parce que l'élimination des mages exacerbaient les dangers de l'assaut, car nul ne pourrait alors défendre les humains au cas où un sortilège de grande envergure était lancé par les monstres. Et quand bien même dans le s faits il s'avérait que pareille chose n'advienne que peu probablement l'impact sur les combattants ne fut pas des moindres. Néanmoins ces individus étaient tel qu'ils ne connaissaient pas la peur, du moins celle qui faisait tourner les talons et exposer leur dos. Non, il ne connaissait dès lors que la fureur et la crainte d'échouer qui ne faisaient que les amener à se battre avec d'autant plus d'ardeur, risquant davantage leur propre vie, pour peu que cela leur permette d'emporter avec eux un des défenseurs du donjon.

Dans une attitude similaire les individus arborant des robes blanches changèrent bien vite d'attitude face à ceux qui croyaient avoir trouvé une méthode idéale pour les neutraliser. Dès lors qu'ils se retrouvaient acculés ou étaient certains de finir jeté au bas des remparts ils s'élançaient en avant avec hargne et se suicidait, que ce soit en s'égorgeant avec leur propres lames ou en s'étouffant après s'être tranché la langue, les conséquences de leurs morts continuèrent à avoir lieu ,bien que commençant à se tarir, car leur proportion parmi les attaquants restait relativement faible. Au moins les humains, contrairement aux forces de Focus, n'essayaient pas de faire basculer les défenseurs de l'autre côté du mur afin qu'ils meurent définitivement, car de par l'absence d'Oni Ni Kanabo les cadavres de chacun, humain comme monstre jonchaient les pierres des remparts qui auraient rapidement été encombrés si leur chemin de ronde n'était pas exceptionnellement large.

Sur le flanc mené par le loup garou, la résistance farouche de ce dernier ainsi que sa découverte avait galvanisé les troupes de telles sortes que même après son départ les défenseurs parvinrent à continuer à repousser les humains. Cependant ces derniers avaient vivement réagis. Si une poignée d'entre eux continuait de défendre la seule échelle en place avec hargne, ceux qui au début attendait d'entamer l’ascension s'étaient déplacé au bas des remparts, tentant de prendre vitesse les créatures afin de venir renforcer leur assaut sur le front principal, leur nombre s'y accroissant petit à petit malgré la situation stable. Quant à l'autre flanc la quasi totalité des combattants humains qui s'y était dirigés et avaient survécu avait pris pieds sur le remparts, forçant alors les défenseurs de ce flanc à se regrouper afin de presque se mêler au front principal afin de défendre ce dernier. Alors que Yann arrivait les humains donner la charge, cinq d'entre eux ouvrant la voie, ayant délaissé leurs épées et haches afin de saisir une arme d'appoint fixé sur leur dos, un épieu avec lequel ils escomptaient enfoncer les premiers rangs des créature et ouvrir la voie à leurs congénères.

Quant à Rosalnar il fut quelque peu surpris par la transformation de son opposante, ainsi que par la plaie qu'elle lui infligea, une simple estafilade mais qui lui fit subir une douleur aiguë... Et pourtant il ne se laissa guère déstabiliser par cet assaut, se contentant de fixer la démone avec son sourire confiant et son regard moqueur. Même l'apparition des puissants serviteurs du démon, même leur intervention remarquer ne sembla nullement le déranger, comme s'il cachait quelque chose d'autre, comme s'il n'avait cure de la réussite de cet assaut, et que tout ce qui importait était l’infernale lui faisant face. A vrai dire il paraissait même encore plus amusé suite à la remarque de la démone, et cette bonne humeur resta même quand elle le força à adopter une attitude défensive, dans laquelle il excellait étrangement. La nouvelle résistance de son arme lui permettait d'user de sa tige fini pour dévier aisément les assauts de la rapière de son adversaire et l'absence de son bras lui donnait un équilibre particulier auquel il fallait que la démone borgne s'habitue. Il profita alors d'une accalmie dans leur échange pour prendre la parole, sur un ton persistant à être hilare.

"Sang dieu... Tu n'es pas borgne en vérité, tu es aveugle ! Comme si les élus s'attarderait à ferrailler avec des êtres comme vous. Enfin je suppose que je devrai être flatté, car ça voudrait dire que j'en suis aussi un à tes yeux."

Un sourire cruel marqua ses traits alors qu'il concluait ses propos...et que brusquement il tranchait de lui même un pan de sa tenue qui tomba rapidement et toucha le sol avec un bruit de verre brisé. Un nuage composé d'un mélange d'acide et d'eau bénite commença à se répandre dissimulant Rosalnar à la vue de Shilae. L'humain en profita alors pour reprendre l'initiative. Il s’avança brusquement vers elle, s'étant décalé d'un pas de sa position initiale pour éviter un éventuel assaut à l'aveugle, et tenta de la frapper au flanc de son dard. Le choix pouvait paraître étrange, mais son adversaire connaissait les propriétés de son arme et elle devait plus s'attendre à être frappé aux bras ou aux jambes, des zones normalement plus difficile à défendre mais qui serait toutes aussi mortelles que le coeur ou la tête face à une telle arme. L'humain tentait ainsi de prendre à contre-pied son adversaire en visant une zone plus évidente, mais dont le choix venant de lui paraissait de fait des plus incongrus !
avatar
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sainte charge

Message  L'overlord le Sam 08 Mar 2014, 14:44

Si les humains subissaient une quelconque perte de moral suite au revers de fortune qu’ils venaient de subir, ils ne le montraient pas autant que ce que la démone chevalière l’avait espéré en dévoilant sa carte. Bien que cela la déstabilise un peu, Shilae n’en montrait rien elle non plus pour ne pas donner ce plaisir à Rosalnar. Voyant que le combat allait encore changer et la chance de victoire vaciller comme une chandelle dans le vent, la démone pesta intérieurement. Déjà que ce n’était pas facile d’improviser un plan potable alors si en plus il y avait comme qui dirait une couille dans le potage, ça n’allait pas vraiment l’arranger. Resserrant sa prise sur la garde de son arme légère avant de la ramener son arme dans une pose plus adaptée au combat qui allait l’attendre contre ce fichu manchot bien arrogant. Ne prenant pas le risque de regarder autour d’elle, la démone sentit pourtant qu’elle n’était pas seule face à Rosalnar. En effet, une des larmes de la colère s’était détachée de son groupe de trois qui se battaient de manière bien plus prudente désormais et semblait vouloir aider la démone à vaincre cet étrange vieillard. Bien que la chevalière ne soit pas contre un peu d’aide, elle se méfiant vraiment des paroles de ce fou de manchot qui réservait bien des surprises à quiconque e croisait. A vrai dire, elle se demandait carrément si elle ne devait pas faire signe à ses renforts d’intervenir.

Ceci étant dit, ce serait de biens maigres renforts et d’une telle sorte qu’ils se révéleraient assez peu efficace étant donné la situation des défenseurs. Veld n’avait avec qu’elle qu’une poignée d’éclaireurs fournis par son maître, des magiciens et des troupes d’artilleries. De telles unités auraient été pratique avec les troupes humaines beaucoup plus loin mais ici… Et bien elles allaient se faire hacher menu un point c’est tout. Distraite par l’idée d’appeler des renforts et surtout rassurée par la présence d’une grosse armure à ses côtés, Shilae ne vit pas venir l’assaut surprise de Rosalnar mais fut sauvée par l’intervention in extrémis du démon qui interposa sa large et lourde lame face à l’attaque en bousculant sa supérieure d’un brusque coup d’épaule. Face à une telle masse d’acier, l’épée modifiée de Rosalnar ne pouvait rien mais il gardait néanmoins l’avantage d’une mobilité accrue car l’arme énorme du démon ne pouvait suivre la cadence. Unetelle combinaison (une rapière rapide et légère avec le soutien d’un véritable hachoir à viande géant) aurait été mortellement efficace s’ils n’avaient pas été entourés de combattant. Comment diable utiliser une telle stratégie alors que le combat faisait toujours rage et qu’un groupe de trois larmes avait sacrifié leur vie pour ralentir l’ennemi ? Il fallait agir vite, trouver l’utilité et l’identité des dits élus avant de finalement se débarrasser de Rosalnar. Heureusement pour elle, l’espèce de nuage qu’il avait fait apparaître ne s’éttendit pas plus que prévu, forçant uniquement la chevalière à reculer d’un pas ou deux avec son camarade plutôt que fuir à toutes jambes. Voulant paraître sûre d’elle malgré son précédent manque d’attention et voulant aussi aiguiller la réponse de l’ecclésiastique, la subordonnée du maître de la horde dit sur un ton sarcastique :

-Et bien, pour un vieillard, tu te débrouilles bien… Mieux que tes camarades là derrière. Ceci dit, tu n’es même pas un insecte en comparaison de la nouvelle puissance de mon maître : même tes élus ne devraient pas lui poser trop de problème pour peu qu’on les voit. Ce serait tellement amusant de les voir se faire écraser sans aucune pitié par l’Overlord… Au moins ils serviraient à quelque chose contrairement à ce que je vois là.

C’était une provocation gratuite mais peut-être Rosalnar serait si agacé par la dite provocation qu’il en commettrait une erreur physique ou verbale. Qu’il en dise un peu plus sur les ‘’élus’’ ne déplairait pas à la jeune femme et à son collègue en armure (bon lui il semblait s’en moquer royalement mais bref) et lui servirait grandement sur un point de vue tactique. En parlant de tactique, le front semblait s’être stabilisé mais il en faudrait peu pour que tout replonge dans le chaos le plus total. Cependant, la seule chose qui pourrait faire pencher la balance serait Veld et ses troupes : un barrage de projectiles magiques… Et de projectiles tout court… Ca faisait toujours des dégâts. Cherchant à titiller la garde du vieil homme tout en restant prête à se servir du plus costaud comme bouclier, la démone attendit de voir si l’ecclésiastique allait tomber dans le panneau et lui donne ne serait-ce qu’un indice sur l’apparence des élus en réponse à sa petite pique de tout à l’heure…

________________________________________________________________________________________________________
Tremblez mortels ! (fiche)
Compagnons du démons
Techniques principales.
avatar
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
30/40  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sainte charge

Message  Yann le Mar 01 Avr 2014, 18:42

Rejoindre l'autre flanc de la bataille ne fut pas aisé, les troupes s'entassant sur le front principal rendait les déplacements d'un côté à l'autre de la bataille. Il n'accorda pas le moindre regard au combat qui semblait pourtant déterminant en plein cœur de la mêlée, il ne pouvait pas se permettre de s'écarter de l'objectif qu'il s'était fixé en voyant la situation: les troupes ennemis avaient complètement pris pied sur le rempart et s'étaient organisés pour avancer. Rien n'était laissé au hasard dans cette attaque, tout avait été préparé et différents scénarios sans doute élaborés en fonction des résultats obtenus et des résistances rencontrés.

Avancer avec des épieux tendus droits devant est une méthode que Yann avait déjà rencontré, et qu'il avait déjà déjoué à plusieurs reprises, mais il y avait toujours une possibilité large de mouvement qui n'était pas possible dans cette situation. En revanche, il y avait une autre possibilité, mais elle était dangereuse et au résultat incertain.

Conscient de devenir une cible facile en agissant ainsi, Yann grimpa sur les créneaux des remparts et dépassa l'attroupement défensif qui tentait tant bien que mal de résister. Bien sûr, au moment d'arriver à la hauteur des lances, il avait été repéré et l'épieu le plus proche du mur se leva pour l'empêcher d'approcher et le faire tomber. Yann lança son épée vers les têtes des porteurs d'épieux, moins pour les blesser que pour les distraire durant quelques secondes, secondes durant lesquelles il put empoigner la pointe de l'épieu dressé devant lui pour l'écarter et remettre le pied sur le chemin de garde, entre les différents épieux. Il venait de créer une ouverture saine derrière lui par laquelle la défense allait pouvoir avancer sans craindre les pointes des assaillants. Mais sans soutien immédiat, il ne tiendrait pas très longtemps cet avantage.


[HRP: Désolé du retard, mais j'ai vraiment eu énormément de mal à trouver quelque chose à faire, sans compter quelques occupations IRL]
avatar
Yann

Masculin
Messages : 24
Expérience : 439

Feuille de personnage
Niveau:
40/40  (40/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sainte charge

Message  La Sainte Église le Mer 09 Avr 2014, 23:26

L’intervention de la larme irrita profondément Rosalnar. Il était en pleine discussion avec cette démone, tant verbale que martiale, quelle impudence cela était que de s’interposer, d'autant plus que son adversaire ne semblait nullement contester cela. Enfin elle ne devait penser qu'à sa misérable vie, sans même s’intéresser aux objectifs bien plus élevés que pourchassaient Rosalnar et les siens... Et de ait il ne la ménagerait nullement ! Enfin pour être honnête il devait surtout veiller sur lui même car entre la lourde lame et la rapière il devait veiller à ne pas être touché par l'un comme par l'autre et de fait alterner prestement entre les différentes façons de parer qui s'adaptaient aux styles de Shilae puis de son compagnon...une situation harassante dont il devait se défaire au plus vite. Le poison dont il avait utilisé lui avait offert un répit précieux, mais qui ne durerait pas...et à sa grande surprise au lieu de reprendre l’initiative la démone lui adressa la parole et malgré sa situation il ne put s’empêcher de rire, elle était si sotte, si naïve, si certaine d'être dans son droit. Il avait un peu de pitié car elle ne pouvait la laisser dans de telles ombres !

"Ton maître ? je me demande pourquoi tu le vénères tant alors qu'il n'est qu'un larbin d'Oni Ni Kanabo et de cette tour ! Ton maître n'est rien comparé à l'archange déchue;..qui elle même n'est rien comparée à l’Église ou aux élus ! Nous, les humains n'avons pas votre force, votre rapidité, mais un don infiniment plus précieux, celui de créer une vie...Qui vous supplante tous !"


Et sur cette intonation il s'élança vers elle, semblant découvrir sa garde... Bien sur la larme tenta d'en profiter, mais c'était ce qu'il avait prévu et ainsi pivotant brusquement sur lui même il esquiva l'assaut du démon et sa lame se glissa sous une fente de son gorgerin... Par rapport à sa stature le démon dut à peine ressentir une piqûre de moustique, mais pourtant il s'effondra la seconde d'après, ma in sur sa gorge toussant et crachotant sous les effets du poison de Rosalnar... Néanmoins se faisant ce dernier, avait bloqué sa lame dans l'armure de l’infernale, il était désarmé, vulnérable, et pourtant il se tourna vers la servante du seigneur démon s'élançant rapidement sur elle, un sourire dément aux lèvres, alors que sa main se portait à sa ceinture pour en dégainer une autre lame courte , et visant l’aine de la démone. il voulait la prendre au dépourvue...pour la simple raison que contrairement au précédentes cette lame ne possédai pas d'aiguille sa véritable allonge était celle qu'elle paraissait avoir, il espérait joué sur cela pour tenter d’atteindre son opposante, veillant néanmoins à bien exécuter un geste ample pour dégainer son arme comme s'il s'était s'agit d’une de ses autres lames.

Mais l'assaut semblait vouer à l’échec désormais , la présence de larmes sur le front principal et la débandade sur le front qu'avait défendu Yann, sans même compter l'absence de soutien à l'arrière, rendaient toute autre issue invraisemblable, le seul espoir malendurant étant que l'assaut sur le flanc gauche perce définitivement et permettent aux combattants restants sur le front principal de se regrouper et de retrouver leur moral qui commençait à défaillir, malgré leur détermination initiale...Et de nouveau le lycanthrope compromit les plans des humains, parvenant à s'avancer à travers leurs barrières de piques il galvanisa les créatures qui en profitèrent pour charger, mais avec un succès plus mitigé qu'escomptés, car si un des pieux avaient été écartés un autre l'avait remplacé peu après, et les piquiers restaient en position malgré la présence de l'humain à la lame d'argent derrière eux car leur groupe n'était pas composé que d’une seule ligne et les hommes à l’arrière se précipitaient sur Yann , lames dégainées, le contraignant à délaisser les piquiers sans quoi il s'exposerait probablement à leurs lames. néanmoins cette action avait bloqué la progression des humains qui ne pouvaient plus avancer sans se séparer et ainsi s'exposer, du moins jusqu'à ce que ce traître soit éliminé, ou bien leurs rangs enfoncés...
avatar
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sainte charge

Message  L'overlord le Lun 14 Avr 2014, 15:17

Shilae savait se battre, son maître avait veillé à parfaire son entraînement déjà respectable de chevalière démoniaque. Pourtant elle devait avoué que la lame qu'elle maniait à présent était bien différente de son katar fétiche ou encore de l'épée longue qu'elle avait manipulée avant de rejoindre l'Overlord. Ce n'était pas une excuse en soit, la jeune femme n'oserait pas s'en servir comme tel mais elle devait s'avouer que sa bonne vieille épée (brisée par son maître) lui aurait bien plus à l'instant. Son arme actuelle, la rapière, était bien pratique car légère et mortelle pourtant elle ne savait pas encore bien parer avec : un inconvénient majeur face à l'autre insecte empoisonné qu'était Rosalnar. Comptant sur le soutien de son allié envoyé par l'Overlord, la démone aux yeux rouge réévalua la situation : les différents fronts du combat s'étaient stabilisé de manière précaire, encore plus précaire qu'avant. Elle l'entendait et le sentait pourtant elle n'osait détourner le regard de peur de ne pas voir Rosalnar bondir. Ce vieillard était vraiment une plaie et elle aurait aimé que son maître soit là car lui aurait réglé la situation en un rien de temps c'était certain. Entendant l'homme qu'elle commençait à vraiment détester ouvrir la bouche, Shilae ouvrit grand les oreilles... Et esquissa une grimace de dégoût quelques instants plus tard. L'homme s'élança vers elle après avoir terminé sa petite pique agaçante mais la chevalière était prête.

Pourtant l'attaque ne frappa pas l'endroit qu'elle avait prévu : le vieil homme l'avait carrément dédaigné pour frapper son camarade en armure. Bien qu'elle fut surprise de voir le guerrier en armure lourde s'effondrer en lâchant son épée aussi grande qu'une rame de bateau, la jeune femme aux cheveux d'argent ne se démonta pas et frappa d'estoc dés qu'elle en vit l'opportunité. Son attaque fut un échec mais il lui permit de gagner du temps car le vieux fut obligé de ralentir pour ne pas se voir éborgné comme elle l'avait été longtemps auparavant. Quoiqu'il en soit, les deux partis en étaient réduit à l'égalité une nouvelle fois... Ce combat allait-il durer encore longtemps ? Il aurait pu si Shilae s'était contenté de rester sur la défensive mais l'agaçant vieillard avait tant érodé le calme de la subalterne du démon de guerre qu'elle chargea. Par des passes vicieuses et rapides, elle força l'homme à rester sur la défensive mais même comme ça, la démone aurait perdu sans un soutien inattendu. Une ombre s'étendit soudain sur les deux êtres en train de s'affronter lame contre lame : la larme de la colère s'était relevée. Toussant toujours, elle rassembla ses dernières forces et expédia son poing ganté... Directement dans la mâchoire de Rosalnar. Evidemment, il s'effondra l'instant d'après, empêchant sa camarade de poursuivre l'ecclésiastique et de l'achever mais toute la manœuvre avait fait gagner un temps précieux à Shilae qui le mit à profit. Reprenant sa forme initiale en un clin d'œil, redevenant la démone borgne armée d'un Katar, la subalterne de l'Overlord utilisa son pouvoir de télékinésie pour détacher une pierre branlante du rempart et l'abattre dans la direction du vieil homme... Un point pour elle !

Alors que Shilae se laissait aller à rire, la situation du champ de bataille se modifia une nouvelle fois. Désobéissant aux ordres établit par le maître au début de la bataille, Veld jaillit de sa cachette avec les troupes qu'elle avait pu rassembler. Accrochée aux pattes de deux gargouilles qui la soutenait, la démone arriva avec un essaim de gargouilles, ces dernières la déposèrent près de Yann et elle leva sa masse d'arme aussitôt pour affronter les épéistes qui les harcelaient. Le combat devint plus chaotique et brouillon à partir de ce moment mais au moins les défenseurs recevaient encore des renforts... Les derniers disponibles sans doute. Voyant ça du coin de l’œil, Shilae esquissa une moue : bon sang, cette idiote avait désobéit aux ordres et laissés les armes de sièges ainsi que quelques troupes sans surveillance ni utilité ! Dés que le combat serait plus calme, elle irait l'enguirlander sans attendre ! Cependant, elle avait encore un adversaire à éliminer...

________________________________________________________________________________________________________
Tremblez mortels ! (fiche)
Compagnons du démons
Techniques principales.
avatar
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
30/40  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sainte charge

Message  Yann le Jeu 24 Avr 2014, 16:00

Si l'action de Yann améliora un peu la situation générale de ce front, la sienne personnelle était mal engagée. Encerclé, il risquait de devoir montrer plus de choses que ce qu'il ne l'aurait voulu pour s'en sortir. Soucieux, il passa à la vitesse supérieure.

Il tenait toujours l'épieu qu'il avait du décaler pour atterrir ici et malgré les tentatives de son propriétaire, il le tenait toujours fermement. Une bataille de possession que Yann ne perdait pas malgré les tentatives de ses ennemis pour l'embrocher. Un des épieux le toucha d'ailleurs au flanc, sous le cuir de son armure, mettant la chair à vif et faisant couler son sang. Changeant alors de stratégie, il empoigna l'épieu des deux mains et entreprit de le soulever. Bien évidemment, le soldat resta à terre et ne lâcha pas son arme, mais ce n'était pas l'objectif du forgeron. Sous l'effort, le bois de la hampe craqua avant de se briser complètement, rendant ainsi l'arme inutilisable sous les yeux surpris des témoins.

Pourtant, Yann ne put pas profiter de l'effet de surprise, puisqu'un renfort inattendu tomba littéralement à ses côtés. Une démone armée d'une masse et apte à s'en servir. Se retenant de lui poser la moindre question, le lycan camouflé profita de la pagaille pour s'avancer rapidement et planter la pointe de l'épieu dans le corps de son ancien propriétaire, désarmé. Ce faisait, il parvint à récupérer la lame d'acier de ce dernier avant de se faire repousser par les pointes des épieux des seconds rangs. Plusieurs points frappèrent le cuir, et deux le transpercèrent même, perçant la peau du forgeron. Des blessures très superficielles sans aucune gravité ni conséquence sérieuse pour la suite, même pour un humain, mais suffisantes pour que les pointes concernées ressortent rougies.

Passant rapidement sa main libre sous son armure pour vérifier l'entaille précédemment faite, Yann raviva discrètement la blessure pour camoufler le début de cicatrisation. Même en plein cœur du combat, il devait garder son camouflage intact s'il le pouvait. Et pour éviter les coups de lance, le forgeron utilisait sa mauvaise main tout aussi bien que la lame pour dévier les coups et abimer les hampes. Et avec le renfort des gargouilles et de la démone, l'avancée des soldats de l'Eglise était contenue et était en voie de régression, mais le forgeron ne pourrait pas - non, ne voulait pas - tenir indéfiniment à un rythme élevé.
avatar
Yann

Masculin
Messages : 24
Expérience : 439

Feuille de personnage
Niveau:
40/40  (40/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sainte charge

Message  La Sainte Église le Ven 25 Avr 2014, 09:35

Malgré sa tentative d’enchaînement, Rosalnar fut pris au dépourvue par la réaction si prompte de la démone et malgré son hargne désespérée cela ne servirait à rien s'il venait à mourir avant elle et ainsi il entreprit d'esquiver les assauts de l'infernale, faisant à nouveau preuve de sa vivacité surprenante pour un homme de son âge, bien que de plus en plus acculé, son opposante ayant redoublé de force dans ses assauts, et lui même étant à courts d'atouts à utiliser après avoir employés ses gaz et poisons... Entre chaque tintement métallique provoqué par le choc de leurs lames il réfléchissait à une voie d'issue à une action, mais s'il demeurait assez concentré sur Shilae pour pouvoir dévier ses assauts, il avait oublié ce qui l'entourait, et ne put ainsi pas éviter le poing de la larme, qui le frappa en pleine joue, l’expédiant à même le sol sans même une cri, alors qu'une violente douleur lui traversait le visage, sa vision s'embrouillant. Il pouvait le sentir, tout les os de sa joue avait été broyée, et le gantelet de métal avait mis sa chair à vif, du sang coulant de la zone frappé. Sa tête lui tournait et sa vision était embrouillée de rouge. Le coup avait manqué de peu d'être mortel, et le serait sans doute sur la durée si rien n'était fait. Il se rendit alors alors qu'il manqua d'air et tenta d'inspirer, en vain de par le sang qui emplissait sa bouche d'un goût acre et qu'il ne perçut qu'alors, s'efforçant alors à le recracher, avec les débris de ses dents du côté droit, toutes brisées par le coup, avant de pouvoir profondément inspiré.

Damné était la satanée endurance de ces suppôts infernaux alors que ce poison avait été spécialement conçu pour les neutraliser, ces saletés, il était tout de même parvenu à y survivre aussi longtemps et même à agir ! Cependant il n'avait pas le temps de se lamenter, il devait se relever, se relever avant d'être embroché. Il avait même été surpris que ça ne soit pas déjà le cas ! Il se laissa ainsi rouler sur lui même se mettant sur le dos avant de se redresser...Et assister à travers son regard brouillé à la transformation de l'infernale. C'était une farce ? Ces créatures...C'était justement pour ce genre de perte de temps et d'attitudes qu'ils s'étaient montré incapable d'empêcher leurs exterminations, et la borgne venait de perdre un temps précieux. Ainsi au terme de sa transformation, qui n'impressionna guère le vieil homme, déjà préparé à mourir, ce dernier s’était relevé, le visage tuméfié et du sang ruisselant doucement de ses lèvres, il avait bien piètre allure.

Pourtant il parvint à s’avancer vers elle, la lame courte qu'il avait précédemment dégainée en main, courant vers elle et toujours cette envie de tuer luisant dans ses yeux injectés de sang... Mais il ne vit à nouveau pas venir la pierre qui le frappa à la jambe, le faisant chuter dans son élan. Il roula pathétiquement au sol, jusqu'au pied de Shilae, il savait être à sa merci à nouveau, et que cette fois ci elle ne perdrait pas son temps... Il lui fallait donc la devancer. Ainsi dans un ultime sursaut, sa lame courte en main il tenta de la planter dans le pied de Shilae, le poison étant tout aussi mortel, ou qu'il soit appliqué, simplement plus ou moins long à agir. Néanmoins il s'attendait à ce qu'elle esquive ce coup... Mais se faisant elle oublierait peut être l'autre menace qu'il pouvait représenter !

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

De l'autre côté du rempart l'action de l'épéiste à la lame d'argent, associé aux renforts qu'il venait de recevoir, acheva de créer le désordre parmi les lignes, le lancier défait de sa lance provoqua finalement par son absence une faille dans la rangée de lance, dans laquelle les créatures s'engouffrèrent. Qui plus les épéistes qui devaient affronter les gargouilles, ne pouvaient pallier à cette brèche et rapidement les rangs des humains se rompirent laissant place à une bataille rangées  comme cela avait été le cas quelques instants plus tôt sur le front principal.

D'ailleurs ce dernier ainsi que l'autre front latéral devenaient de plus en plus calme, la majorité des combattants humains ayant été tués leurs corps jonchant le sol aux côtés des créatures qui avaient elles aussi subi des pertes conséquentes. Par ailleurs la joie n'était pas des plu présentes aux côtés des combattants survivants, car de par l’incertitude qui demeurait quant à la résurrection orchestré par le triumvirat la peur que ces morts le demeurent était dans chaque cœur et la conscience que si d'autres assauts comme celui ci se succédaient, ce dont les humains étaient bien capable au vu de leurs nombres,  le donjon succomberait germa en plusieurs esprits suscitant une forme d'inquiétude en dépit de la victoire proche...Mais pas encore acquise, car de manière stupéfiante, même pour des fanatiques, les combattants humains persistèrent à lutter jusqu'à leurs derniers souffles jusqu’à ce que le dernier d'entre eux fusse éliminé,

Cela ne tarda pas àa advenir, la fureur des combats s'achevant, une silence pesant succédant aux fracas des armes, seulement ponctués par quelques gémissements des mourants et il était presque impossible de s'avancer sur ce portion du remparts sans piétiner un corps, et ce en dépit de la largeur du mur de pierre. Mais en dépit de cela il était un fait que nul ne pouvait daigner.

Le donjon avait de nouveau tenu...

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

... Comme prévu.

Se tenant sur une hauteur qui lui permettait d'assister de loin à l'affrontement, l'archevêque était calmement installé sur un siège simple à transporter mais néanmoins confortable. Encadré de la trentaine d'hommes de sa gardes personnelles, et de ses plus proches suivants, dont trois individus vêtus de blancs, comme ceux qui avaient mené l'assaut sur les remparts, il affichait un léger sourire, imité par ses suivants, puis finalement rit doucement avant de donner un dernier ordre.

"Rappeler les Élus, la diversion s'achève et il ne faut pas prendre davantage de risque de les perdre."

Un des hommes en blouse blanche acquiesça, se saisissant d'un objet accroché à sa tunique et l serrant dans sa min il ajouta d'une air songeur.

"Ils devraient être de retour d'ici un quart d'heure, au maximum, au delà c'est qu'ils auront été tués."

Ce qui serait problématique...Mais de tout les événements qui étaient liés à cet affrontement cela était le moins probable, même l'effondrement avait plus de chance d'arriver que cela ! Enfin les deux ne l'auraient pas arrangés, premièrement car ces élus étaient des éléments précieux, et secondement car le donjon habités par  des individus à même de se défendre efficacement mais dont il ne devait que peu craindre les représailles, en somme il s'agissait du terrain d'expérimentation idéal. Un lieu trop précieux pour être détruit.

Du moins tant qu'il en avait encore besoin.
avatar
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sainte charge

Message  L'overlord le Ven 25 Avr 2014, 15:57

Malgré l'insubordination avérée de l'autre démone au service de l'Overlord, Shilae devait bien admettre qu'elle appréciait sa camarade infernale et surtout l'aide qu'elle venait d'apporter. En effet, malgré le petits nombres des troupes envoyées en renfort et leur arrivée plutôt... Surprenante, la force de frappe des gargouilles suffit à elle seule pour déstabiliser plus encore les derniers humains présents. Cette courte période de déconcentration faillit coûter cher à Shilae mais c'était sans l'intervention désespérée de la lame daedrique et son petit coup de maître avec la pierre : Rosalnar devait avoir oublié qu'elle avait des pouvoirs bien différents lorsqu'elle changeait de forme. Sous sa forme de ''tous les jours'', elle possédaient des talents magiques assez grands et diversifiés... De quoi tenir le vieil homme en respect pendant une poignée de secondes. Car la démone borgne n'était pas aussi stupide que l'autre vieillard semblait le penser en son fort intérieur : elle ne voulait pas le laisser approcher alors qu'elle était sous cette forme. Contrairement à sa forme libérée, Shilae ne possédait pas de compétences de guerrières si évoluées que ça : elle savait se servir de son katar de glace mais ce n'était pas grand chose à côté de la force et de la vitesse de son autre apparence.

De mémoire, la démone savait que certains magiciens avaient mit au point une potion capable de conférer à quelqu'un de médiocre dans l'art de l'escrime l'expérience d'un combattant chevronné. Le petit problème était que ces compétences n'étaient octroyées que de manière temporaire et qu'il était aussi impossible de retenir quoi que ce soit des techniques une fois le délai dépassé. Le changement de forme de Shilae était assez similaire en fait : à chaque fois qu'elle se transformait, elle ne se souvenait plus de rien. Pourtant, la fureur que ressentait son autre forme face à Rosalnar restait bien présente dans son esprit et elle ne perdit pas de temps à vouloir l'occire. L'homme à ses pieds aurait été aisé à tuer mais il y avait quelque chose dont il fallait se méfier : ses reflexes de serpent... Serpent venimeux qui plus est. Déglutissant, elle chercha à reculer mais en invoquant son pouvoir de glace en même temps. Difficile de faire les deux à la fois alors Shilae se résolut à frapper le plus fort possible quitte à périr en même temps... Après tout, elle s'était toujours attendue à ce que sa vie finisse comme ça.

Serrant les dents, elle leva son Katar et des lames de glace d'une taille assez respectables se formèrent autour du corps de la démone borgne. Refusant de reculer, elle opta plutôt pour l'offensive et balaya la zone de ses lames, voulant embrocher le prêtre fou avec au moins une de ces armes glacées. Evidemment, il aurait été difficile pour le vieil homme de pénétrer ça sans se blesser gravement mais Shilae s'en fichait car elle voulait justement qu'il essaie. Elle voulait qu'il se tue lui même quitte à risquer sa propre vie à elle pour prouver qu'elle était tout aussi prête que lui à sacrifier sa vie pour un objectif. D'ailleurs, elle ne pu s'empêcher de le cracher au visage de son ennemi :

-Tu n'es pas le seul à pouvoir sacrifier une vie pour accomplir une tâche Rosalnar... Viens, attaques moi donc. T'éliminer ne changera rien à la face du monde... MAIS CA ME SOULAGERA POURRITURE !
Et sur ces mots pleins de hargne, la subordonnée du démon abattit son sort de glace sur son adversaire, se fichant pas mal des conséquences...


La victoire du donjon allait-elle se sceller sur cette apothéose sanglante ? Ca les survivants du donjon ne pouvaient le savoir avec certitude mais vu que les ennemis étaient tous morts, les défenseurs allaient avoir droit à un peu de repos bienvenu... Enfin... Ca reste à voir.

________________________________________________________________________________________________________
Tremblez mortels ! (fiche)
Compagnons du démons
Techniques principales.
avatar
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
30/40  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sainte charge

Message  Yann le Mar 06 Mai 2014, 23:16

Les derniers renforts démoniaques et la fin de ceux des humains ont conduit doucement à la fin de la bataille. Mais dès que l'issue de la bataille sembla partir dans une bonne direction, Yann s'écarta des combats, épuisé. Enfin, en apparence uniquement. Ce qu'il venait de faire aurait épuisé quasiment n'importe quel humain, surtout avec sa principale blessure qu'il fit encore saigner un dernier coup avant de la laisser enfin cicatriser normalement.

Les combats n'étaient pas encore terminés, mais c'était en très bonne voie. Il ne restait quasiment plus que le combat dans lequel était engagé ce qui devait être une lieutenante démoniaque. Mais au vu de la rage des deux combattants, essayer d'intervenir dans ce duel reviendrait à se faire tuer par le survivant.

Surveillant l'issue de ce combat, il restait à distance, reprenant son souffle. Il avait beau avoir une endurance de loin supérieure à la normale humaine, son action face aux lanciers lui avait quand même couté pas mal d'énergie. Plus pour la concentration requise pour ne pas basculer de l'autre côté des remparts que pour la course en elle-même.
Il porta ensuite son regard vers l'extérieur, vers l'origine de l'assaut. Bien que puissante et ordonnée, cette attaque avait dès le départ peu de chances d'aboutir. Alors, pourquoi la faire?

Un doute soudain frappa Yann. Et si c'était une diversion? Une simple diversion, tandis qu'une autre attaque avait lieu? Mais comment aurait-elle pu se produire?
avatar
Yann

Masculin
Messages : 24
Expérience : 439

Feuille de personnage
Niveau:
40/40  (40/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sainte charge

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum