Deux chemins en un [Terminé]

Aller en bas

Deux chemins en un [Terminé]

Message  Jarus Nirogh le Mar 04 Fév 2014, 22:33

Surpris, Jarus regardait autour de lui grâce à ses sens terrestres, ne comprenant pas par quel miracle il venait d'être arraché des champs dans lesquels lui et ses collègues s'afféraient à ranger le matériel agricole, afin de se préparer à la confrontation contre les force de l'église. Pas plus tôt qu'il y a une seconde, il sentait encore ses collègues cogner la terre molle de leurs pas en courant. Alors que maintenant, les pieds de l'élémentaire reposaient sur un sol solide, travaillé avec soin par autre chose qu'une bêcheuse. Il y avait même un tapis qui parcourait toute la longueur du corridor sombre, Juste éclairé par les torches accrochées aux murs. Autant dire qu'il préférait sentir les rayons du soleil chauffer sa carapace rocailleuse. Une recherche plus poussé informa finalement Jarus qu'il se situait actuellement dans la tour Kanabo, au troisième étage plus précisément. Il ne put donc visionner au delà des fondations du bâtiment en raison de hauteur et de la faiblesse des esprits de terre présent à cet étage. A ce propos, depuis qu'Elder occupait la salle du Triumvirat, l'élémentaire ne parvenait plus à communiquer efficacement avec ses frères coincés dans ces murs. Seul les plus puissants d'entre eux parvenaient à conserver toute leur intégrité mental. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il évitait ces derniers temps de se rendre dans ce lieux tant que savoir que son peuple souffrait, prisonnier dans les murs de l'édifice.

Mais cette fois ci, Jarus ne pensa pas à en repartir. Quelque chose l'avait amené jusqu'ici et ce pour une bonne raison. Il comptait donc bien découvrir qu'elle était celle-ci. Il balaya la zone de son radar interne pour savoir s'il était seul. La réponse fut presque immédiate. Sur plusieurs lieux différents, des individus, souvent repartis par pair, semblaient s'affronter. Certains, des magiciens, n'hésitaient visiblement pas à utiliser toute leur puissance offensive pour obtenir la victoire. Cette découverte déconcerta profondément Jarus qui ne put croire sur le coup ce qu'il venait de ressentir. Est ce que le donjon se faisait envahir sans que personne ne s'en rende compte, ou bien les habitants s'adonnaient à des combat fratricides ? Choqué, Jarus estima qu'il était de son devoir de cesser ces exactions tout bonnement absurdes selon lui. Il se mit donc en marche tout en sondant continuellement les environs pour trouver l'origine de ce désordre. Il fit à peine quelque mètre qu'il vit à travers la pierre, une personne massive immobile qui semblait attendre son adversaire. Bien vite, la visibilité magique s'améliora et Jarus put enfin découvrir l'identité de cet individu solitaire. 

L'élémentaire progressa et bifurqua sur le passage de droite au lieu de s'engager dans celui d'en face. Puis il s’arrêta net, fixant droit dans les yeux l'imposant personnage qui se tenait fièrement devant lui, bloquant au passage le chemin. Toujours fidèle à lui même.

-Je ne crois pas à ce que certain nomme "destin", mais si celui ci existe, il semble vraiment décidé à faire croiser nos chemins, n'est ce pas ? Overlord.


Dernière édition par Jarus Nirogh le Lun 10 Mar 2014, 14:13, édité 2 fois
avatar
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux chemins en un [Terminé]

Message  L'overlord le Dim 09 Fév 2014, 10:49

Le souffle du conflit avait littéralement changé l’atmosphère qui régnait dans le donjon. L’air avait à présent un parfum que l’Overlord ne connaissait que trop bien : la peur. Il n’en voulait pas du tout aux êtres qui étaient trop lâche pour vouloir venir se battre : il les méprisait certes mais il n’était pas en colère contre eux. Marchant tranquillement dans un couloir anonyme du donjon, le colosse sourit légèrement… Les choses se passaient bien si on y regardait de plus près : malgré l’assaut et les problèmes internes du donjon, tout se dirigeait dans la direction qu’Engar lui et Mistral s’étaient imposés au début de cette aventure. Que les vagues d’hommes d’églises, d’aventuriers cupides et de soldats aveugles s’écrasent donc sur les murs du donjon ! Lui, ses alliés et son nombre grandissant de sbires y feraient face ! Pourtant l’Overlord devait encore faire plusieurs choses avant de crier victoire et ça il en était conscient. Ce fut alors qu’il réfléchissait aux choses dites à l’instant qu’il se sentit disparaître. Plutôt surprit et surtout très irrité de l’interruption, le démon invoqua sans réfléchir deux sbires colossaux, des gardiens des cauchemars. Pourtant rien d’hostile ne semblait l’attendre à l’arrivée. Se détendant, le maître de la horde révoqua ses deux colosses mort-vivant avant de regarder son environnement. C’était encore un couloir, à croire qu’il n’avait pas bougé de sa position initiale. Pourtant, Daggon avait bien sentit les effets d’un sortilège de téléportation ciblé et savait donc de quoi il en retournait. Se demandant brièvement si une anomalie magique sévissait dans le donjon, le démon finit par hausser les épaules assez sobrement et jeter cette énigme dans un coin de sa tête.

Recentrant ses pensées sur la situation présente, l’Overlord crut entendre au loin des cris et le fracas des armes mais cela devait être ni plus ni moins qu’une illusion auditive causée par son impatience de faire couler le sang et de se battre. Poussant un petit soupir, l’Overlord regretta que ni Shilae ni Veld ne soit disponible : il avait envoyé l’une et l’autre sur le front pour apporter une aide crédible aux yeux de tous. Certains allaient se poser des questions quant à son absence des combats les plus violents mais cela importait peu aux yeux du maître de la horde : ses complots d’abord, le reste ensuite. Pourtant, il fallait bien que quelque chose l’empêche de tourner en rond sinon ça aurait été trop facile. Entendant des pas assez lourds, le démon se dit qu’un adversaire se profilait à l’horizon… Mais il fut dans un sens déçut. L’être qui révéla sa présence à Daggon n’était autre que Jarus, l’élémentaire de pierre qu’il avait rencontré plus tôt. Souriant sous son heaume, le Daedra entendit son ‘’camarade’’ dire quelque chose d’assez juste et si bien formulé que le sourire du démon s’élargit un peu. Inclinant légèrement la tête, le colosse prit à son tour la parole :

-Voilà encore un point sur lequel je suis d’accord avec toi, Jarus : je ne crois pas non plus au destin, pas vraiment en tous cas. Et s’il existe… Et bien… Nous a-t-il fait rencontrer en tant qu’alliés ou ennemis ? On dirait que les règles ont changés depuis notre dernière rencontre : les choses se sont précipitées et il faut voir quelles conséquences ce changement aura entre nous.

Croisant les bras sur son torse musclé, le maître de la horde choisit rapidement un éventail de sbires à invoquer pour se défendre en cas de besoin : un vanquisher serait inutile dans un couloir tel que celui-ci et pire encore pour ses gargouilles. Ses invocations plus basiques ne serviraient à rien non plus car il voyait mal ses larbins ensevelir Jarus sous un tas de corps puants et ses Waargs n’en parlons même pas ! Ils se casseraient les crocs et les griffes sur la pierre sans même l’égratigner. Bref, l’Overlord semblait un peu démunit pour le moment mais ce n’était peut-être pas un mal car l’être de pierre n’avait toujours pas fait part de son attitude face à lui. Voulant enfoncer le clou, le démon dit sur un ton plus doux :

-Mais trêve de paroles sombres, à la base, je n’étais pas venu ici pour me battre contre quelqu’un qui ne s’est pas opposé clairement à moi ! Surtout que toi et moi Jarus pouvons encore nous allier : que ce soit pour sauver tes frères ou rétablir l’ordre, on doit faire quelque chose… On y va ?

L’injonction un peu abrupte aurait sans doute de l’effet sur Jarus : lui préférait l’action à la discussion c’était certain. Plus vite ils se seraient mit en route pour faire bouger les choses, moins vite Jarus aurait le temps de se dire qu’il devait peut-être stopper Daggon pour l’empêcher de tuer et de commettre des erreurs : le démon ne comptait pas rester sur le banc alors que la guerre faisait rage et chacune de ses actions risquait de coûter des vies. Si jamais Jarus et lui s’alliaient pour le ‘’bien’’ du donjon, Daggon espérait que l’être de roche serait bien conscient de ce ‘’détail’’… Si en revanche il l’ignorait… Et bien l’alliance entre eux risquait d’être fort fragile.

________________________________________________________________________________________________________
Tremblez mortels ! (fiche)
Compagnons du démons
Techniques principales.
avatar
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
30/40  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux chemins en un [Terminé]

Message  Jarus Nirogh le Dim 09 Fév 2014, 16:37

Jarus s'approcha sans crainte du démon et s'arrêta tout juste à une coudé de lui, le toisant de ses deux orbites plus solides que l'acier.

-Tu es si étrange. Un coup, tu me menaces à l'avance de me combattre et puis lorsque le moment arrive, tu changes aussitôt d'avis et me propose de te rejoindre. Est ce par peur ? Par doute, jugeant que ton plan initial ne tient plus la route ? Ou bien est ce parce tu sais pertinemment que ce que tu ambitionnes plongera le donjon dans la souffrance et l'affrontement intestine ? Qu'est ce qui te pousse à tant changer de pied ? Ton esprit est il si fragile face à tant de pression ? Non, je ne pense pas. Je t'ai déjà vu plus de détermination dans tes yeux la première fois, que dans tout les autres regards du donjon. Toi plus que les autres que j'ai rencontré jusqu'à présent, es plus complexe autant dans tes actes que dans ta façon de pensée. 

Son ton ne changea pas de tout le long de son monologue. Il ne broncha pas non plus, tout bonnement car il n'en avait pas besoin pour scruter les moindres détail de son interlocuteur et pour se tenir au courant de la situation actuelle dans la tour.

-Je sais que tout le monde oeuvre globalement pour le donjon, je me suis renseigné auprès de mes frères et des habitants. La principale nuance étant que certains souhaitent que tout redevienne comme avant, tandis que les autres souhaite que le gouvernement du donjon soit relevé du Triumvirat, dont l'impopularité ne cesse d'augmenter. Pour quelles raisons ? Je n'en sais rien. Cela a donné naissance à deux camps. Celui de Gaëlle qui oeuvre pour redonner vit aux anciens chef, et celui d'Elder qui prétend les remplacer et vaincre une horde d'humains qui désir notre mort à tous. Ta proposition de nous associé est pertinente, seulement tu es du coté de Elder et moi de celui de l'ange. Tout nous sépare. Et c'est là que se trouve selon moi le non-sens le plus flagrant dans cette histoire : Nous habitants du donjon, sommes poussé à nous battre sous la bannière de personnes extérieur à nôtre domaine. Pourquoi devons nous lever nos armes l'un contre l'autre sous prétexte qu'il s'agit de la volonté d'autres qui ne nous sont même pas liés ? J'ai offert mon aide à Gaëlle. Mais certainement pas pour me battre contre toi ou d'autre. Si Elder et cette ange avaient réellement souhaité le bien être de nous autres, ils se seraient associés et ne nous auraient pas conduit à une situation catastrophique, ouvrant au passage une opportunité pour les humains qui nous attaquent en ce moment même. 

Jarus laissa un court instant le silence s'instaurer pour donner plus de gravité à ses propos et aussi pour laisser l'Overlord réfléchir sur ce qui venait d'être dit. Soudain, un souvenir vint effleurer la mémoire de l'élémentaire. Un souvenir plus qu'important. Sans crier gare, il posa sa main sur son torse qui s'ouvrit ensuite, dévoilant une cavité dans laquelle flottait une petite pierre en forme d’œuf, bercé par les flots de force telluriques.

-Ce que je te montre, c'est moi sous ma forme la plus primaire. Il s'agit de mon noyaux auquel est rattaché mon âme. Plutôt, tu m'as sauvé d'une mort certaine en m'assistant dans mon épreuve le Rul-Dö. J'ai donc envers toi ce que l'on nomme une dette. Une dette dont je compte m'acquitté. Tu as le choix, soit tu persistes à poursuivre ce combat sous les ordres d'Elder, cet être qui est selon moi la source même de ce conflit, et auquel cas je ne m'opposerai pas à toi. Tu n'auras qu'à écraser mon noyaux. Soit tu souhaites vraiment sauver le donjon et dans ce cas, toi et moi quitterons nos camps respectifs pour combattre ensemble pour ce qui est notre maison. Kanabo défendu par ses habitants. Nous ne combattrons pas nos frères mais tenterons de leur faire entendre raison. Que choisis tu ? 
avatar
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux chemins en un [Terminé]

Message  L'overlord le Mer 12 Fév 2014, 18:25

Le démon n'était manifestement pas autant sur ses gardes qu'il l'avait présumé : il avait pensé que rien de ce qui ne pourrait venir de la part du golem si intéressant ne pourrait le surprendre... Pourtant, il devait bien s'avoué prit par surprise en cet instant. Il écouta donc les paroles du tas de pierre avec attention car il ne se serait pas douté qu'il cherche à entamer une conversation de nature plus philosophique. En ça, il se différenciait de lui dans son état actuel qui n'était pas vraiment parfait : il voulait avancer, se battre, en finir avec tout ça et point barre. Les à côtés, et le nombre de ces choses là variait grandement selon ses humeurs. Pourtant, il n'était pas une girouette, il ne changeait pas d'avis... Il savait juste adapter ses avis et ses idées en les modifiant pour qu'elles soient optimales si besoin est. Et donc, dans cette optique, le démon avait un peu repensé à tout ce qui s'était dit à propos du conflit interne du donjon et ce qui risquait bien de s'y passer. Il repensa aussi à la position de chacun... En se disant que certaines pouvaient bien converger. Même si Engar, lui et d'autres voulaient renverser le Triumvirat, il n'était pas exclu que pour cela ils se servent dans un premier temps de ses partisans. Evidemment, le cerveau de leur petit groupe avait sans doute prévu ça avec des stratagèmes complexes et tout ce qui s'en suivait mais l'Overlord préférait faire ça au cas par cas, en face à face.

Par contre, si il y avait bien une chose que le colosse devait dire en face à Jarus, c'est qu'il se trompait lourdement quand à son affectation aux forces d'Elder. Pourtant, devait-il lui révéler que tout ça était factice ? Que son alliance avec l'être masqué n'était qu'illusoire ? Probablement mais c'était prendre le risque de voir ses efforts mit en pièces. Si jamais l'humain apprenait ses plans personnels, ça risquerait bien de sonner sa chute et de compliquer les actions de sa petite faction. Attendant que le golem finisse enfin de parler, plissant des yeux lorsqu'il lui montra son noyau en prononçant une espèce d'ultimatum, Over se racla la gorge avant de parler :

-Je vois que tu m'as bien observé et que tu as fait de même pour le donjon. Cependant, tout comme il me manquais des éléments, tu n'as pas vu de ton regard si calme et sage que tout n'était pas si simple. En effet, je peux paraître inconstant à changer d'avis comme ça mais si je l'ai fait c'est parce que j 'ai réfléchit.

Certaines mauvaises langues pourraient dire que cette action en elle même était déjà un exploit mais il n'était pas question ici de réactions puériles et il n'en attendait pas venant de Jarus qui serait bien le dernier à en faire. Donc, conscient qu'il n'allait pas être interrompu, le colosse ajouta :

-Et j'ai bien comprit que même si on me classais du côté d'Elder, ce n'est pas vraiment le cas. En fait, je suis effectivement opposé à Gaelle qui veut que tout redevienne comme avant : le triumvirat a déjà faillit plusieurs fois, un trop grand nombre aux yeux de quelques uns et c'est dans ce groupe que je suis. Donc oui, je suis opposé à l'ange qui veut remettre le triumvirat à la tête du donjon mais NON je ne suis pas du côté d'Elder non plus ce qui me pose un problème assez délicat.

L'Overlord soupira bien fort et fit jouer ses cervicales jusqu'à ce qu'elles craquent. Devait-il vraiment tout déballer quant à ses plans ? Et bien autant prendre le risque et aviser après... Comme d'habitude quoi ! Regardant le noyau de Jarus avec un intérêt certain, le colosse finit par lâcher :

-Tout laisser à un humain arriviste ? non, c'est hors de question ! Je préfère encore brûler ce lieu pierre par pierre ! Surtout qu'il y a trop de coïncidences depuis l'arrivée de cet être là : Kanabo, tes frères qui souffrent, l'arrivée des humains... Trop de coïncidences.

Croisant ses bras sur son imposant poitrail, le démon acheva sur un ton presque sentencieux :

-En somme, ni Elder ni Gaëlle ne peuvent tout résoudre, tous nos problèmes ne seront pas résolut avec la chute ou le retour du triumvirat. Des deux maux prenons le moindre et débarrassons-nous d'Elder qui empoisonne le donjon.

Suite à cela, j'essayerai donc de rétablir les choses pour le mieux : une fois Elder dégagé et une autre au personne au pouvoir, je te promets de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour ton peuple et celui du donjon.
Cette preuve d'attachement et cette promesse pouvaient sembler étrange de la part de l'Overlord mais comme il l'avait dit juste avant : il devait faire quelque chose pour le donjon et quitte à embarquer des gens avec lui donc pourquoi pas ? Restait à voir si le golem comprenait son point de vue mitigé et comprenait que ce n'était pas la notion d'Elder ou de Gaëlle qui était importante mais bien ce que l'on voulait faire pour le donjon en lui même...

________________________________________________________________________________________________________
Tremblez mortels ! (fiche)
Compagnons du démons
Techniques principales.
avatar
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
30/40  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux chemins en un [Terminé]

Message  Jarus Nirogh le Lun 17 Fév 2014, 17:28

La réponse du démon soulagea Jarus d'un point qui lui avait pesé sur les épaules pendant de trop longues secondes. Mettre a nue son noyaux n'avait absolument rien d'agréable. Il le réintégra d'ailleurs aussitôt en refermant sa cage thoracique. Maintenant que leur union était scellé, ils leur fallaient dorénavant s'attaquer au cœur même du problème actuel : comment déloger Elder du donjon. Les échos des batailles résonnaient toujours dans le long couloir dans lequel ils se tenaient tout deux. Du bruit, germa une idée dans l'esprit incomplet de l'élémentaire.

-Si nous allons directement voir Elder et que nous entrions dans un conflit avec lui, il serait préférable de limiter les risques que des sympathisants de son camps nous prennent en revers. Et même ceux de Gaëlle peuvent s'avérer dangereux tant qu'ils penseront que tu es toujours sous les ordres d'Elder. Je te propose donc d'aller stopper les rixes en cours et de tenter de les rallier à notre cause. S'ils refusent, ce qui peut être compréhensible, nous devrions les pacifier sans attenter à leur vie bien entendu. Tu es d'accord avec moi ?

Jarus lut dans le regard du démon un certain plaisir anticipé qu'il ne sut réellement comprendre et assimila cela plutôt à un simple accord. L'élémentaire désigna alors du doigt la direction du combat le plus proche à son camarades puis se mirent ensemble en route cote à cote sans vraiment se presser. Ils se dirigèrent en direction de l'escalier principal qui joignait les trois étage de l'édifice. Là, ils tombèrent sur deux individus visiblement ancrés dans une lutte qui durant depuis un moment. Le premier, un énorme lézard se tenant sur ses deux pattes s'acharnait sur le bouclier de son adversaire à l'aide d'un grand espadon. L'autre protagoniste ressemblait plus à une sorte de tortue courte sur patte, elle aussi bipède, entièrement recouverte de pic sortant de sa peau. Il maniait une hache de la main droite. Dans leurs yeux brûlait la flamme d'une colère meurtrière intense. Aussi, Jarus décida qu'il fallait impérativement qu'il intervienne avant que ces deux personnes ne s'étripent inutilement. 

-Compagnons de Kanabo, cessez de battre entre vous. Vous n'arriverez à rien ainsi.

Surpris, les deux combattants se séparèrent prestement, orientant leurs armes vers Jarus et Overlord. La vue de ce dernier sembla d'ailleurs les déstabiliser.

-Vous affrontez entre vous n'aidera en rien le donjon Kanabo. Nous avons été scindé en deux factions par des êtres étrangers de nos murs. Nous battre entre nous alors que les humains se pressent autour du rempart est une grosse bêtise. Rangez donc vos armes et rejoignez nous. Nous nous battons uniquement pour le donjon et non pas pour d'autres. Aidez nous à défendre ce qui nous appartiens.

Bien que sincère, la voix monocorde de l'élémentaire troubla les deux combattants qui visiblement ne croyaient pas un mot de ce qu'il leur disait.

-Tss, fadaise ; rétorque le lézard. Hey, Overlord, toi qui est avec Elder, vient plutôt m'aider à régler le compte à ce lèche botte de l'ange. 
avatar
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux chemins en un [Terminé]

Message  L'overlord le Lun 17 Fév 2014, 22:16

Voyant avec plaisir que lui et Jarus étaient parvenus à un consensus pacifique, le maître de la horde hocha la tête et nota bien dans un coin de sa tête où était rangé son noyau. Ce n’était pas une information à ignorer aussi Daggon s’efforça de bien photographier ce détail dans sa tête… que ce soit en cas de combat avec l’élémentaire ou tentative de ‘’sauvetage’’. Evidemment, il serait stupide de vouloir soigner un élémentaire de pierre par des moyens conventionnels mais peut-être que garder son noyau en sécurité au cas où le pire se passerait permettrait de lui laisser l’occasion de se reconstituer. Bien que cela soit sans doute de l’arrogance de sa part, l’Overlord pensa brièvement que, de toute façon, rien ne pourrait parvenir à défaire leur duo si solidement charpenté. Chaque groupe qu’ils risquaient de rencontrer allait rapidement prendre cher face au flot incessant d’invocations du démon et son caractère brutal et à la sagesse de Jarus. L’idée d’allier les deux types de tempérament était vraiment alléchante mais la combinaison serait-elle optimale ? Il n’y avait qu’une seule façon de le savoir en vérité. Souriant doucement sous son heaume, le colosse fut amusé quand il entendit des bruits de combat si proches. Comme si y penser avait suffit à précipiter les choses, un duel (et donc une participation du duo nouvellement formé) se révéla aux yeux de l’Overlord. Laissant son camarade prendre la parole, le maître de la horde fut plutôt déçut et irrité à la fois par la réponse négative du lézard et par son ton cavalier quand il réclama de l’aide.

Poussant un soupir, il jeta un regard impérieux à Jarus qui signifiait ‘’restes là’’ et avança vers le duo en roulant des mécaniques. Le lézard sourit, croyant à présent avoir un allié et il garda cette expression de royal mépris jusqu’à ce que le poing de l’Overlord heurte sa mâchoire et l’envoie s’éclater dans le mur. Ce spectacle ridicule amusa le colosse en armure et il regarda son prétendument allié glissé sur le sol en se tenant la mâchoire déboitée. A la fois pour expliquer son geste à Jarus et aux deux duellistes, le démon dit d’une voix de stentor :

-Il suffit ! Tout d’abord, lézard, on dit ‘’s’il vous plait’’ et ensuite… J’œuvre pour le bien du donjon et ça ne veut pas forcément dire que je me suis rangé du côté d’Elder. Cet homme est un arriviste, un menteur et un manipulateur, je ne lui voue aucune confiance ! Pourtant, l’ange n’est pas beaucoup mieux car elle est idéaliste et je refuse de penser qu’elle n’essayera pas de nous contraindre d’une manière ou d’une autre à agir d’une manière qui n’est pas la notre.

Reprenant son souffle, le colosse regarda aussi la tortue armée d’une hache et sembla s’adresser directement à elle :

-Depuis quand nous entre-déchirer nous a-t-il sauvé ? Depuis quand croire aveuglement des étrangers sous le seul prétexte qu’ils brandissent une solution aussi illusoire que fausse ? Lors de l’attaque de Naviento ? Nous sommes-nous rangés sous l’égide de prédicateurs fous ou avons-nous suppliés à genoux une aide extérieure ? Non, si on veut régler ça, on le fera nous même ! C’est ainsi que ça doit se passer.

Concluant son discourt en se frappant la poitrine du poing, le colosse jeta un regard froid et déterminé qui disait clairement que toute tentative de contredire le colosse se solderait par une vengeance douloureuse. Voulant enfoncer le clou alors que le lézard sonné se redressait sur ses deux jambes, le démon de guerre dit :

-Elder veut nous manipuler pour arriver à ses fins ? Gaelle prétend œuvrer pour le bien alors qu’elle est l’envoyée des dieux oppresseurs ? Pah ! Unissons-nous et prouvons-leur qu’on a besoin de personne pour protéger notre donjon ! Rétablissons l'ordre ensemble !

C’était héroïque, inspiré et Daggon en était plutôt fier mais resterait à voir si les deux apostrophés seraient favorables aux mots ou préféreraient se fermer comme des huitres et poursuivre le combat. Si un tel cas de figure se produisait, Daggon n’hésiterait pas à tailler en pièce les deux habitants quitte à recevoir la désapprobation de Jarus… Ils auraient choisit d’ux même leur sort funeste. D’ailleurs, en parlant de Jarus : avait-il quelque chose à ajouter à son discourt ? Était-il d’accord ? Une bonne question dont la réponse allait arriver vite de toute manière. Une fois ce sujet là réglé, le duo allait sans doute progresser dans le donjon pour rassembler des partisans et défaire des ennemis redoutables : seraient-ils à la hauteur ?

________________________________________________________________________________________________________
Tremblez mortels ! (fiche)
Compagnons du démons
Techniques principales.
avatar
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
30/40  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux chemins en un [Terminé]

Message  Jarus Nirogh le Jeu 20 Fév 2014, 00:14

La démonstration de force du démon m'était d'office le ton. Et ce n'allait pas être Jarus qui allait le stopper. Dans un conflit d'intérêt, quand les paroles ne suffisaient plus, en venir au mains était presque une évidence dans la majorités de cas. Il le savait bien, le combat était le langage le plus ancien en le plus universel dans ce monde. A travers ses coups, Overlord présentait on ne peut plus clairement ses intentions à lui et Jarus. Evidemment, que ce dernier préférait réussir à convaincre ses compatriotes sans devoir les brusquer, mais il n'était pas dupe sur ce point. Les réticences allaient êtres légions. Et cela ne tarda pas.

-Elder est le seul fautif dans l'histoire ; s'insurgea la tortue bipède ; c'est lui qui est venu amener le malheur sur notre donjon. Gaëlle est pure ! Elle est venu nous sauver du fléau en nous dévoilant la vérité. Ses dieux ont finalement comprit que nous ne sommes pas des abominations. Quand Elder sera mort, elle dira la vérité aux humains, et quand ce sera fait, nous pourrons enfin vivre comme autrefois : libre ! Sans devoir nous planquer comme des pleutres dans un donjon. Oui c'est ça la vérité !

Le comportement de la créature se fit plus vindicatif, comme si ses paroles suffisaient à lui redonner le courage dont la vue du démon l'avait momentanément coupé. Tout en défendant ses choix sur l'avenir du donjon, il secouait sa hache à la lame d'obsidienne. Plus il s'enlisait dans son monologue de fanatique et plus l'idée d'une nouvelle alliance avec d'autres membres du donjon semblait compromise. Pour Jarus, les habitants de Kanabo devait -pour ce qui devait être la majorité- s'être fait retourner le cerveau par les discours pompeux et idéalistes des deux candidats au titre de "sauveur de Kanabo".

... Et vous, vous n'êtes que des traîtres qui avez tournez à vos frères. Vous êtes en fait comme Elder, à la différence que là ou lui il vient foutre le merdier, vous vous en profitez pour tenter de créer votre propre partit et réaliser un coup d'état ! Que de misérables merdes sans dignités qui crache sur Kanabo pour le pouvoir, voila ce que vous êtes !

Le lézard venait de se relever quelque peut chancelant mais bien conscient. D'un revers de main, il s'essuya la bouche de laquelle coulait un fin filet de sang.

-Bazeird dit p'tête beaucoup de connerie, mais je suis assez d'accord pour un truc avec lui. Vous n'agissez pas pour le donjon. Je suis sur que c'est toi Overlord le responsable de ce coup tordu, ça te ressemble bien. Mais même si t'es balèze, compte pas sur moi pour vous laissez faire ! J'préfère encore le Triumvirat plutôt que la simple idée que tu diriges le donjon.

Quand il empoigna son espadon et l'orienta vers lui et son compagnon démoniaque, Jarus sut que les négociations étaient closes. Il posa une main sur l'épaule d'Overlord et lui demanda silencieusement de le laisser agir. Il tenta cependant une dernière tentative. Le tout pour le tout.

-Nous sommes frères.

-Vous êtes des ordures sans loyauté.

-Ne nous met pas dans le même tas que des types comme vous sans états d'âme.

Cette dernière remarque vexa tout particulièrement Jarus... Et il ne faut jamais vexer un élémentaire de roche qui ne comprend rien aux émotions. Celui-ci délaissa la discussion et opta pour une approche plus franche. Il tendit le bras en direction de l'homme lézard et projeta un grappin magnétique sur son immense épée. Campé sur la défensive, ce dernier tenait solidement son épée, s'attendant à une attaque brutale et lourde. Mais au lieu de cela, une force -à ses yeux mystique- le fit décoller les pieds du sol et filer en plein sur la statue de pierre de mauvais poil. La réception fut "musclée". Jarus profita de toute sa hauteur pour asséner un violent coup de point pilonné sur le lob frontal du monstre reptilien et ainsi l'aplatir au sol. Le choc fut si puissant, que le crane émit un effrayant craquement, raisonnant avec une étonnante netteté dans tout la pièce.

Sans même prendre le temps de voir si cela avait suffit, l'élémentaire braqua son regard cristallin sur le partisan de l'ange. Par crainte de se faire avoir par le même piège, le dénommé Bazeird lâcha instinctivement ses armes. Ce qui finalement n'incommoda pas Jarus qui fit jaillir du sol un pilier de roc à l’extrémité percutante et non perforante. Le coup fit mouche en plein milieu de la carapace ventrale, propulsant ainsi son adversaire par dessus la rembarre et donc au dessus du vide qui se terminait au rez de chausser. Il termina l'affrontement en arrachant magiquement du mur, une brique de la taille de son poing, puis l'envoya à pleine vitesse percuter de plein fouet sa cible. Celle ci fut brutalement écrasé sur le mur d'en face puis s'écroula sur les marches en colimaçon, plus en contre bas. Bazeird ne donna ensuite plus aucun envie de combattre.

Le silence se fit sentir durant quelque seconde avant que l'élémentaire ne vienne le briser.

-Je sens leur cœur battre. Ils sont encore en vie. Mais fragiles comme ils sont, je ne pense pas qu'ils puissent se dresser de nouveaux contre nous. Il indiqua le couloir. Dans cette direction, deux intersections plus loin sur la gauche, je perçois un autre affrontement. Allons faire cesser ces combats. J'insiste à ce que tu n'attentes pas à leur vie.

Dit celui qui avait donné l'impression quelques secondes plutôt, de se moquer complètement de ce genre de détail.
avatar
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux chemins en un [Terminé]

Message  L'overlord le Jeu 20 Fév 2014, 21:39

Bien que le colosse se soit attendu à de la résistance, à des avis contraire ou au moins plus craintifs quant à sa position, il ne s’était pas attendu à du fanatisme pur et dur ainsi qu’à des crachats portés à son honneur et à sa morale. Certes, discuter d’honneur et de morale avec un démon était toujours une chose compliquée mais l’insulte faite par les deux êtres ne pouvait décidément pas rester impunie. Pourtant, Daggon n’eut même pas besoin de lever le petit doigt car Jarus abattit toute la force de sa magie de la terre sur les ennemis en face du duo si étrange. Cela amena un sourire mesquin sur le visage du démon en armure qui changea pour un sourire vraiment amusé quand il entendit l’élémentaire dire qu’il ne fallait pas les tuer. Jetant un regard emplit d’une joie sauvage aux deux corps ‘’juste un peu’’ hors course, le colosse posa sa hache sur son épaule qui étaient agitées de petits mouvements dû à son rire et lâcha :

-Et après on dit que je peux me montrer un peu ‘’brusque’’. Même si je comprends l’agacement et que j’aurais réagit de la même manière voir de façon encore plus brutale, c’est assez ironique de constater que tu peux dégager ce qui ressemble à s’y méprendre à ce que j’appelé ‘’violence’’ lorsque tu es vexé.

Menaçant d’exploser d’un véritable fou rire alors que Jarus partait déjà vers le prochain duel, le maître de la horde laissa ses pensées dériver vers Shilae et Veld : ayant donné à toutes les deux plusieurs unités et armes à utiliser, il ne doutait pas que l’action allait être tendue mais qu’elles pouvaient réussir si elles unissaient leur forces. Comme quoi, pour un démon réputé solitaire et belliqueux, l’Overlord avait pourtant formé des équipes soudées et très efficaces malgré tout. Que ce soit entre Shilae et Veld ou lui-même et Jarus, à chaque fois qu’il effectuait un peu de travail d’équipe, il n’en ressortait que plus fort. Cette idée fut renforcée par les souvenirs de l’expédition avec Kumie : bien que l’elfe des neiges semblait être la dernière personne avec qui il allait s’allier à cause de troubles passés, ils s’étaient entendu à merveille et s’étaient sauvés à tour de rôle durant toute cette histoire. Réfléchissant trop, Daggon manqua de ne pas se rendre compte qu’il avait avancé trop vite, ayant déjà distancé son camarade rocailleux et tourné au coin du couloir, vers le combat mentionné par le tas de pierre un peu plus tôt. Cette révélation et un son désagréable augmentant rapidement firent ralentirent le démon à la hache ce qui le protégea d’une attaque assez… Particulière.

Une espèce de grosse boule de piquants passa juste sous le nez de Daggon qui ouvrit de gros yeux : que ce que c’était que cette chose ? Avant même que le colosse ne puisse réagir, la boule heurta le mur le plus proche et rebondit dessus après l’avoir endommagé et fait retentir un bruit de scie assez désagréable. Evidemment,  le rebond de ce machin le ramena vers Daggon qui eut juste le temps de croiser ses bras pour se protéger. Rentrant dans sa garde, la boule de piquants ralentit un peu en faisant encore retentir son bruit de scie et en projetant des étincelles partout. Furieux de s’être laissé prendre par surprise, le colosse gonfla sa poitrine avec de l’énergie démoniaque, le maître de la horde l’expulsa de son corps sous la forme d’un cri chargé en énergie. Cela fit rebondir à nouveau l’espèce de toupie mortelle et lui fit enfin perdre sa vitesse. Sur l’entrefaite, deux autres guerrier étaient arrivés et l’un deux dit :

-Razmuz est ptet rapide mais par contre la précisions ce n’est pas encore ça… Hey, mais c’est l’Overlord ! J’ai entendu dire que tu essayais de faire un coup d’état je me trompe ?

Et en plus, il fallait que les deux nouveaux venus mettent directement Daggon et Jarus dans une situation difficile à gérer ! Avec deux guerriers à distance et l’autre saleté de toupie qui était en fait une tortue au dos recouvert de piquants, ils allaient devoir la jouer fine pour ne blesser personne ! Regardant de manière désabusée son compagnon élémentaire, le démon leva sa hache et marmonna :

-N’y en a-t-il donc aucun qui serait prêt à écouter avant de frapper ?! Même moi je suis plus patient que ça !

Enfin sur ce dernier point, l’Overlord ferait peut-être mieux de tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler… Bref, le combat allait être dangereux car ils étaient dans un couloir et, au grand dam du maître de la horde, un des deux compagnons de ce ‘’Razmuz’’ était un magicien car il invoqua une série de boules de feu qui fondirent sur le démon. Cette fois, le colosse allait devoir rendre les coups mais peut-être que Jarus allait tout régler car un couloir de pierre… Quoi de mieux pour un élémentaire de cet élément ?

________________________________________________________________________________________________________
Tremblez mortels ! (fiche)
Compagnons du démons
Techniques principales.
avatar
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
30/40  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux chemins en un [Terminé]

Message  Jarus Nirogh le Dim 23 Fév 2014, 21:49

Jarus se laissa dépasser par son camarade infernal, imaginant que celui ci devait être frustré de ne pas avoir pu en découdre avec leurs précédents adversaires, dorénavant juste bon pour occuper un lit à l'infirmerie. Cependant, l'élémentaire détecta grâce à son écholocation que plus loin, dans un couloir accessible via la prochaine intersection, deux groupe de créatures se faisaient face. Et très vite comme par magie, l'un d'entres eux disparut sous les assauts d'une forme sphérique se déplaçant incroyablement vite en percutant toutes les parois par ricochets. Jarus voulut alors prévenir son "ami" que cette dernière filait droit sur lui... Pas assez rapidement en fin de compte.

Le colosse en armure se fit percuter par la chose. Fort heureusement, il encaissa avec brio le choc. Il fut vite rejoint par son coéquipier qui eu tout juste le temps de comprendre que ce qui se dirigeait droit sur eux était une pluie de boule de feu. L'instinct prit les devants en poussant l'élémentaire de terre à ériger un énorme bouclier de roche devant eux en se servant de celle formant les murs du couloir. L'impact fut brutal et le vacarme assourdissant, à tel point que la vision terrestre de ce dernier fut entièrement brouillée et le força à se rabattre sur ses yeux cristallins. La plus part des projectiles magiques firent mouche à l'endroit initialement prévue et malmenèrent la construction magique terrestre. Les quelques boules de feu qui se glissèrent sur les cotés en ratant la cibles abîmèrent le couloir et arrosèrent de gerbe de cailloux les deux compagnons. Ce fut le bruit des débris roulants sur le sol qui attesta de la fin de la tempête.

Jarus abaissa alors son égide, et put enfin observer correctement leurs nouveaux opposant. Première surprise, ce qu'il pensait être un objet jeté avec violence était en réalité une sorte de tatou au dos bardé de pics. Son regard exprimait de l'amusement. A ses cotés, se tenait fièrement un être humanoïde vêtue d'une robe de magicien. Le teint de sa peau rouge contrastait avec le bleu azuré de ses yeux. Avec sa silhouette androgyne et ses cornes sur le crane, il rappelait à l'élémentaire le démon qu'il avait affronté avec l'humain Engar. Les longs cheveux noir donnait un air maléfique à cet être. Quand au dernier, il ne s'agissait en fait que d'un homme poireau, tenant dans sa main droite une fine rapière. Jarus se dit alors que jamais ailleurs il n'aurait pu espérer croiser un jour un légume vêtu comme un noble humain et doté d'un monocle.

-Je ne puis qualifier, Razmus, votre prestation qu'autrement de brutal sans style et très risqué. Imaginez que vous ayez touché un de nos camarade. Je me serais vu dans l'obligation de dénoncer votre attitude barbare auprès de notre guide Gaëlle. Et croyez moi, elle n'aurait guère été satisfait de cela. Se désola celui-ci avec un dédains des plus agaçant.

-Fais pas trop le mariole avec moi si tu veux pas finir en vinaigrette.

-En... En vinaigrette ?!

Suite à cela, il ne dit plus un mot visiblement effrayé par la menace. De son coté l'humanoïde nous toisa avec assurance.

-Hm... c'est surprenant. Je ne te savais pas adepte de l'invocation de créature autre que tes abrutis de larbins. Il a l'air plutôt efficace d'après ce que j'ai vu. Seulement je doute que cela suffise à nous vaincre moi et mes camarade. Il prit un air pensif. De tout évidence tu représentes un grande menace pour Kanabo et ses dirigeants. Gaëlle nous récompensera sans doute si nous te mettons hors d'état de nuire. Une perspective intéressante en plus du fais de te vaincre. Dans sa paume apparut une boule ignée.

Jarus eu une idée pendant qu'il écoutait le magicien vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Il s'adressa alors à Overlord en parlant suffisamment bas pour que seulement lui l'entende.

-Nous avons un avantage. Ils pensent que je suis le fruit d'une de tes invocations. Ils ne s'attendront pas à un comportement autonome. Avec mon bouclier de terre, ils doivent imaginer que tu vas m'envoyer en avant garde pour te laisser une bonne marge de manœuvre. Le meilleur moyen de vaincre ce trio apparemment efficace ce serait l'effet de surprise. Sauf s tu as un meilleur plan, voici ce que je te propose. Je vais renforcer ton armure avec la magie tellurique. Celle ci sera bien plus résistante, idéal pour tenir au corps à corps face à eux. De mon coté, je me servirai de mes facultés pour te protéger des projectiles magique. Il regarda le sol. Le soucis ici, c'est qu'il y a dû y avoir de violents affrontement. Ce qui a par conséquent fragilisé la structure de l'étage dans la zone. Cela m'empêche de modifier la typographie du couloir sauf si je tiens à ce que tout s'écroule avec nous dedans.

L'élémentaire alla se coller dos à dos avec l'Overlord et activa son énergie tellurique.

-Je ne faillirai pas à la tache qui m'incombe.

Jarus posa sur son tronc, parallèlement, ses avants bras et y canalisa sa force magique. Dans son corps, le métal y contenu s'y liquéfia et coula jusqu'à ses doigts par lesquels il sortit, tel du sang argenté. Dans l'esprit rocailleux de l'élémentaire, une image se créa, et dans la réalité le sang modélisa la pensé. De leur coté, le trio s'organisa prêt à en découdre. Tandis que les guerriers préparèrent leurs armes, le sorcier du groupe lança une nouvelle salve de boules de feu rugissante qui enflammèrent l'air ambiant. Alors, l'esprit combatif de Jarus s'éveilla.

Avant d'atteindre le démon, les flammes magiques explosèrent les unes après les autres, le bruit du souffle de l'explosion accompagné par celui d'un vrombissement discret mais bien audible. Surtout lorsque les responsables de ce son frôlèrent les oreilles d'Overlord. Comme ils étaient partit, ils revinrent tournoyant dans les airs, plus mortels que n'importe qu'elle arme blanche traditionnelle. Sobres, élégants, aux lames acérées finement usinés, saturés par la force de la terre et aux reflets mortels, les chakrams n'attendaient plus qu'une chose : Pourfendre les ennemies de leur créateur.
avatar
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux chemins en un [Terminé]

Message  L'overlord le Mar 25 Fév 2014, 18:49

Décidément, le donjon avait la réputation d'être un repère de cas étranges mais l'Overlord comprenait pourquoi ! D'abord une espèce de boule de pointes volante (enfin plutôt ''roulante'') et maintenant quoi ?! Un homme poireau ? Un homme salade ou quelque autre mélange entre un homme et un légume ?! Il n'y avait vraiment qu'au donjon Kanabo qu'on pouvait voir ça. Pourtant, bien que cette nouvelle découverte choque un peu le démon, elle n'émoussait en rien sa vigilance au combat. Ayant constaté qu'ils étaient inférieur en nombre pour cette petite épreuve, le colosse pensa déjà à envoyer une petite invocation ou deux pour rétablir l'équilibre. Ce fut donc avec le sourire que le démon entendit son plus que probable adversaire commenter son répertoire : ces gens étaient vraiment idiots... Il avait évolué depuis le temps ! Voir que ses opposants le croyait arriéré à ce point aurait dû amener une forme de colère dans le cœur du colosse mais il réussit à transformer cette dernière en vanité et en supériorité malsaine : il allait leur prouver qu'il était bien plus qu'un démon à la con faisant mumuse avec des hobbits mal nourris et corrompus ! Sentant la magie de Jarrus l'entourer conformément à son plan : l'aura l'entourant changea et son corps se recouvrit de métal étrange renforçant sa protection corporelle déjà solide. Surpris mais rapidement confiant le maître de la horde marmonna plus pour lui même :

-Tu vas voir si je ne sais invoquer que des larbins mon grand... Tu vas le sentir bien passer oooh oui.

En effet, en plus de se servir du bonus accordé par l'élémentaire de roche que les autres croyaient sous son contrôle, le démon de guerre invoqua non pas à ses côtés mais à quelques pas de sa position actuelle, un trio de Xinaathis. Ces guerriers silencieux et télépathes allaient bien servir au démon pour progresser vite fait jusqu'aux trois ennemis et quand enfin il aurait comblé la distance... Il transformerait tout le monde en julienne ! Enfin vu qu'il n'était pas porté sur la cuisine, l'Overlord pouvait avoir écorché le nom de cette préparation pourtant bien connue mais l'idée restait la même n'est-ce pas ? Avançant au milieu de son petit trio de guerrier, le démon se dit que de toute façon, les plumes, les feuilles, les poils ou les écailles allaient voler dans tous les sens durant les prochaines secondes à venir. Partant dans un rire sadique en sentant qu'il se riait des coups de ses adversaire comme jamais, le colosse porta son attention de très mauvaise augure sur le plus proche... Le pauvre Razmuz. Gonflant sa poitrine avec son énergie démoniaque en espérant qu'elle n'annule pas celle de Jarus, Daggon poussa un puissant cri de pouvoir qui déstabilisa l'espèce de boule de piquants mobile. Pour que son assaut soit efficace cependant, il ne fallait pas se contenter de ça et c'est pourquoi il fut heureux de voir que ses trois petits sbires armés de cimeterres s'étaient choisis une autre cible en profitant de la masse de son maître pour avancer plus ou moins à couvert.

Ce petit dispositif d'assaut engagé, il ne restait plus qu'à lever et abattre son arme jusqu'à ce que le camp adverse flanche... Ou que son armure et son arme le fassent en premières. Si un tel cas de figure se produisait... Et bien ils improviseraient tous les deux lui et Jarus. N'empêche, le démon avait presque envie de se débarrasser de son ancienne armure pour tester la nouvelle... Hum, ce serait intéressant, vraiment. Enfin bref, le voilà engagé au contact avec l'ennemi le plus résistant du trio, autant en profiter...

________________________________________________________________________________________________________
Tremblez mortels ! (fiche)
Compagnons du démons
Techniques principales.
avatar
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
30/40  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux chemins en un [Terminé]

Message  Jarus Nirogh le Dim 02 Mar 2014, 23:09

Jarus laissa à son camarade prendre de l'avance pour l'assaut afin d'avoir une meilleur mobilité d'action ainsi qu'une vue plus globale du combat. En s’élançant ainsi avec ses serviteurs, le seigneur des démons remit les pendules à l'heure en rappelant au trio que leur ennemie n'était pas qu'un simple démon de bas étage mais bien le dangereux Overlord avec ses terribles sauts d'humeurs et ses tendances quelques peut sauvages. Ils se mit bien vite en ordre. En première ligne, le tatou avec sa carapace bardée de pics redoutable. Derrière lui, le magicien qui préparait déjà de multiples magies offensives. Et enfin en tout dernier, l'homme poireau qui prenait bien soin de se dissimuler dans les plis de la robe de son voisin d'en face avec bravoure... Un groupe en soit très Hétéroclite qui aurait aussi bien put s'appeler : Le bourrin, L'éradicateur et la Tarlouze. Le premier prit de face le chef des démons. Les autres se préparèrent à recevoir ses serviteurs.

Le magicien n'attendit cependant pas que les troupes ennemies leur arrive dessus pour lancer l'offensive. Il leva ses paumes et jeta droit devant lui des boules de feu qui foncèrent en ricochant sur les murs, les marquants au passage par de petites marques sombres. Deux d'entres elles touchèrent les invocations du démon et les blessa assez sévèrement. En revanche, les restantes furent détruites comme la précédente salve par l'intervention des disques d'acier qui sillonnèrent l'espace avec l'éclat de leur tranchant menaçant. Une fois le raid terminé, ils retournèrent gravité autour de leur propriétaire.

-Je vous suggère de vous occupez exclusivement de cette étrange statue animée. Diantre ! Quelle est affreusement mal présenté. L'artiste qui en est responsable doit se haïr pour un tel échec.

-Ferme là, pathétique couard ! Cracha le sorcier en invoquant une fois de plus des orbes ignées, qui cette fois ci, furent canalisée en un point. C'est étrange, je jurerai que cette chose est autonome... Sans laissé plus de temps à ses pensée pour vagabonder sur des détails obsolètes, il tira un puissant rayon incandescent qui fit des ravages lorsqu'il toucha le fond du long couloir, derrière l'élémentaire. Il manqua alors de rire à gorge déployé lorsqu'il vit que son coup avait mouche en désintégrant l'épaule gauche, séparant ainsi le bras du tronc. Mais sa joie fut de bien courte durée. Car il constata bien rapidement et très amèrement l'absence des deux armes volantes qui ne se rappelèrent à lui que par leur distinct vrombissement. Poussé par l'instinct de survie, le sorcier rouge dressa au tout dernier moment un globe de protection tout autour de lui et de son compagnon végétal toujours collé à lui. Tel des bêtes enragés, les anneaux continuèrent malgré tout à s'acharner sur le mur énergétique en malmenant la protection avec leur rotation mortelle.

-Ces choses aussi sont t'elles hypothétiquement autonome ? Couina le légume vivant.

-C'est impossible !!

Malheureusement pour lui, la preuve de son erreur sauta à son tour sur le dôme avec tout autant de violence. La roche encore fumante, Jarus attaqua ses ennemies en brandissant impassiblement son épée au dessus de la tête puis ensuite asséner un attaque de taille tombante. Le choc de la magie et de l'acier créèrent à chaque rencontre d'important ballet d'étincelles brûlantes.

-Sans doute faudrait t-il envisager une quelconque forme de riposte mon ami, car de toute évidence, cette chose ne semble ni sensible à la douleur, ni le moins du monde handicapé par la perte de son membre. Et ne présente aucun signe de fatigue. 

-Je fais ce que je peux !

Plus le nombre de coups s'abattant sur la protection magique grandissait, plus le magicien faiblissait en peinait à maintenant le champs de protection. Le dilemme pour lui était de taille. Soit il continuait ainsi pour finir inévitablement sans aucun moyens de défense, soit il levait la protection pour contre attaquer au risque de se faire lacérer par trois lames folles. Et même en comptant sur son incapable de compagnon, celui ci n'était pas équipé en conséquent pour affronté ce genre d'adversaire. Il envisagea alors de tenter le tout pour le tout, seulement, il était déjà trop tard. Agacé par cette défense tenace, Jarus satura sa lame d'une aura magique de terre puis lança une puissante estocade. Renforcé et aiguisée magiquement, la lame de poignet surpassa la robustesse de la défense et la fit exploser en fine particules balayées par un souffle magique. Le choc ne fit aucun effet sur le corps bien trop lourd de l'élémentaire. En revanche, il fut suffisant pour éjecté plus loin l'homme poireau et déstabiliser le magicien qui ne put se prémunir contre l'offensive suivante. Il reçut alors le plat de l'épée en pleine tête. Ses pieds quittèrent le sol pour suivre le reste du corps qui alla  éprouver la solidité du mur juste à coté.

Le cerveau salement malmené, le sorcier à la peau rouge tomba durement au sol après avoir ricoché contre la pierre. Comme le lézard et la tortue précédemment vaincues, il était toujours en vie, mais le visage méchamment retravaillé, le sang coulant du nez et l'esprit dans la lune.
avatar
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux chemins en un [Terminé]

Message  L'overlord le Lun 03 Mar 2014, 23:25

Le son si familier de l’acier frappant une autre surface… Daggon l’avait entendu tant et si bien qu’il s’imaginait sans peine les modalités de ce son si simple et puissant. Le plus amusant avec ce son était la façon dont l’écho de ce dernier n’avait jamais le temps de se dissiper avant d’être remplacer par le même son, en général à un niveau sonore plus élevé. Heureusement pour le démon de guerre, la résistance de cette boule ‘’d’acier’’ qu’était le dénommé Razmuz lui permettait aisément de frapper à plusieurs reprises. Passant en mode… ‘’Berserk’’, le colosse vrilla ses yeux brillants dans les deux fentes sombres qui semblaient être les yeux de son ennemi et frappa avec toute la force de ses bras. Ici, il n’y avait plus de maîtrise guerrière mais bien un déchaînement de force brute dont seul un pourrait se redresser. Au vu de l’évolution de la situation de la boule de piquants volante, elle n’allait pas pouvoir se dégager de si tôt de ce maelstrom d’acier surtout que les coups de l’Overlord étaient renforcés par la magie de Jarus. L’élémentaire ne l’avait pas précisé mais il devait y avoir un compte à rebours au sujet de ce renforcement : combien de temps lui restait-il encore ? Combien de temps avant que cette sensation de puissance exagérée s’estompe pour le laisser comme avant ?

Daggon ne pouvait le deviner mais quand bien même, il regrettait à l’avance de ne plus pouvoir juste enfoncer la garde de son ennemi sous la force de ses bras sans avoir à se méfier d’une éventuelle faille dans sa défense. Eclatant d’un rire guttural, presque animal, le colosse fit encore plusieurs aller et retours avec son arme endommagée jusqu’à ce que cette dernière ne cède sous tant de mauvais traitement. En temps normal, le démon aurait été choqué que son arme le trahisse autant mais là il s’en fichait : il n’était pas désarmé pour autant. Se servant du pommeau de l’arme comme une dague, le maître de la horde réussit à passer au travers de la garde relâchée de son adversaire qui croyait enfin reprendre l’avantage. Plantant le petit bout pointu de l’arme dans une des fentes sombres de Razmuz, Over vit avec plaisir la créature couiner de douleur et reculer en agitant ses mains griffues. Ne laissant aucun répit à la créature, le démon de guerre se jeta sur elle au moment où elle enlevait le morceau d’arme inutilisable de son œil et lui envoya un coup de paume de la main chargée en énergie… Le résultat fut bien évident, la silhouette de l’adversaire partit en valdinguant par delà l’angle du couloir, glissant sur sa carapace piquante pendant quelques instants.

Riant malgré la perte de sa fidèle hache, le démon observa un instant l’œuvre de son camarade et repartit dans un rire au volume redoublé : décidément, ils avaient bien travaillés. Se rendant compte que son armure partait autant en pièces que son arme malmenée, le démon jura entre ses dents : à ce rythme, il allait finir nu au beau milieu du couloir ! Heureusement qu’il n’y avait pas de filles dans les environs. Se tournant vers l’élémentaire de roche, il dit sur un ton quelque peu acide :
-Si perdre mon arme ne me dérange pas outre mesure, perdre mon armure ça, c’est plus ennuyeux… Heureusement j’ai un plan de secours mais ça va me prendre plusieurs minutes.
Se tournant vers le seul homme encore en bon état dans le trio ennemi, le colosse dit sur un ton plus ronronnant… Et vraiment pas de bonne augure pour l’homme légume :

-Tu peux t’amuser avec lui pendant ce temps mais ne continues pas d’avancer sans moi ! Larbins ! A moi ! Votre maître vous appelle !

Invoqués par ces mots sombres chargés de pouvoir, ses pseudos-gobelins arrivèrent d’un portail à même le sol, se déversant dans le couloir en piaillant. Daggon leur donna rapidement et brusquement des ordres, leur demandant de ramener son armure de rechange et sa hache sans tarder. Repartant à toutes enjambées, les petits sbires obéirent aux ordres et, après plusieurs longues minutes, ramenèrent deux gros paquets en s’entraidant pour les soulever. Grognant sa satisfaction, le Daedra s’équipa avec la vitesse de quelqu’un habitué à l’exercice. Une fois le casque sanglé, le colosse dit à son camarade de roche :

-Me voilà fin prêt… En avant !

Jetant un regard à son camarade puis à l’homme légume, le démon observa son travail avec une neutralité tout à son honneur… Qu’aurait-il fait à ce faible lui ? Dur à dire. Mais bon, c’était le problème de Jarus et il le classifierait comme insignifiant à côté du reste sans aucun doute… Après tout, ils avaient tellement plus à faire maintenant.


[hrp] armure de l'Overlord = https://redcdn.net/ihimizer/v2/210x300q90/829/1i0k.jpg

________________________________________________________________________________________________________
Tremblez mortels ! (fiche)
Compagnons du démons
Techniques principales.
avatar
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
30/40  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux chemins en un [Terminé]

Message  Jarus Nirogh le Ven 07 Mar 2014, 16:05

De son coté aussi, Overlord avait fait un excellent travail. Peut être même un peut trop. Il n'était sans doute pas nécessaire de se servir du pauvre tatou comme balle de jeu. Mais bon après tout, certains de leurs propos avaient été plutôt vexant et ils ne se seraient sans doute pas gêner à leur égard en cas d'échec du duo. Jarus ne comprit cependant pas pourquoi son camarade s'adonnait à de tel vocalise aussi saccadé. Le rire se révéla une fois de plus pour lui une notion bien étrange et complexe. Ce qui l'intéressa cependant le plus fut l'état délabré de son armure. Au fur et à mesure que l'aura appliquée dessus périclitait, le réceptacle du sort se détériorait jusqu'à finalement tomber en fragment.

-J'ai probablement surchargé ton accessoire qui n'a pas su encaissé une telle force magique. Je ne suis pas encore à l'aise avec ce genre de d'utilisation de mon énergie. Avoua sans honte Jarus.

Tandis que son compagnon appelait ses sbires pour se revêtir, lui se dirigea vers le dernier membre du trio toujours valide bien que secoué par le souffle magique précédent. L'homme poireau éloigné de ses compagnons se relevait tout juste lorsque l'élémentaire le rejoignit, occupé à dépoussière son vêtement aux manches bouffantes et aux couleurs criardes mixant le vert et le rose fluo. Si Jarus avait eu la malchance d'avoir un sens du bon gout, il aurait probablement décider d'enterrer cet odieux végétal pour préserver la santé mental des autres habitants et la sienne. Ce dernier détecta du coin de l’œil un mouvement qui le fit se retourné. Il cria subitement, surpris de se retrouver en face à face seul avec la statue qui avait tenté de l'étêter lui et son camarade. Il se mit alors à rechercher frénétiquement son arme qu'il découvrit plus loin sur le sol, hors de porté. Il tenta bien de la récupérer mais Jarus la fit se planter au plafond à l'aide de ses pouvoirs magnétiques. L'homme poireau réalisa alors qu'il allait passer un sale quart d'heure.

-Ho non... dit t-il en commençant à chouiner. Non non non non vous n'avez pas le droit ! Votre façon de faire est pernicieuse ! Vous osez vous en prendre à plus faible que vous et ça ce n'est guère loyal. Un démon géant accompagné de ses immondes complices, et une statue magique qui ne ressent aucun gène alors qu'il a perdu son bras. Et en face qu'est ce qu'on a ? Un tatou demeuré qui ne sait que foncer dans le tas avec un mage imbu de lui même ne sachant invoquer que de petite flammèches. Non décidément, il ne s'agissait pas d'un combat loyal. Mon auguste personne ne saurait tolérer un tel comportement barbare. Si vous agissez ainsi, c'est que vous devez en être. C'est sans doute pour cela que cette belle ange ne vous à point prise sous son ailes.

-Tu les critiques mais tu n'as pourtant pas chercher à les défendre. Ce n'est pas solidaire. rétorqua Jarus sans savoir qu'en réalité, n'importe qui l'aurait occis pour cracher ainsi sur ses compagnons de combat.

-Mais qu'est ce que je fiche à palabrer avec une oeuvre artistique ratée ?! Solidaire tu dis ? Réfléchis un peu si tu le peut. Si j'était intervenu, le combat aurait été déloyale. Une personne de ma qualité ne peut se résoudre à agir ainsi. Je suis pur d'esprit. De plus, si ces vandales ne vous avaient pas attaqué d'office j'aurai pu m'entretenir avec vous pour vous faire comprendre que vous êtes dans l'erreur. Nul âme ne se doit de rester dans une voie égaré du destin. Il est de mon devoir de vous délivrer du joug de la manipulation de cet odieux Elder. Ha que la vie est parfois injuste envers certain. Tous n'ont pas la même chance que moi d'être née sous une si belle étoile. Ô monde cruel !

-...

Il sursauta quand il vit le démon s'approcher d'eux. Mais une fois la peur passé, il repartit de plus bel dans un monologue interminable dans lequel il vantait ses origines quasi divine et détaillant son devoir de sauver les monstres du fléau humain. Et ce, en montant de plus en plus haut dans les octaves.

-... en réalité mon destin n'est pas encore tracé. Ma vie en fait est tellement bousculé par tout les échos du monde que les dieux eux même ne peuvent me contraindre à choisir une voie prédéterminé. Que né ni. Jamais, au grand jamais ces êtres célestes me contraindront à agir contre ma pensé. Depuis que je suis sortit de mon potagé, personne n'a su me dompter, moi fléau de l'ordre établie par les humains. Et vous non plus ne saurez me forcer à vous suivre. Entendez le bien choses absurde. Je suis un chevalier noble ! Oui ! Un vaillant combattant se battant pour la veuve et la graine (c'est un légume il ne faut pas l'oublier). Ma cause est noble. Mon épée bien que fichée au dessus de nos tête à déjà pourfendu plus d'un être abject cherchant à soumettre les pauvres. Mais soyez en sur, que des qu'elle sera de nouveau dans mes mains, je m'en irait bouter l'ennemie au loin de nos muraille. Je ferai de nouveau résonner de nouveaux le chant de la joie dans l'enceinte de ce donjon. D'un geste de cape je chasserai les nuages sombre de la peur planant au dessus de Kanabo ! JE guiderai le monde vers un avenir plus radieux ! Je...

Un des disque tranchant de Jarus fila dans l'air en sifflant et passa au raz du crane de l'homme poireau. Aussitôt le silence se fit de plomb. Seul le bruit de feuilles touchant le sol troubla cette étrange quiétude. L'homme légume trouva alors que leur ressemblance avec celle qui se trouvaient sur sa tête était pour le moins étonnante. Jusqu'à ce qu'il se tâte le lobe pariétal et découvrit que celui ci était dorénavant visible de tous. Il fut prit d'un hoquet de stupeur.

-Hm ? C'est étrange. Je n'ai personnellement pas décidé d'agir ainsi. Mais quelque chose en moi m'a forcé la main. Je ne saurai comment le décrire. C'était comme si mon l'activité de mon énergie spirituelle s'était accentué tout au long de son monologue. Ça ressemblait quelque peu à ce que j'ai ressentit avec la tortue. Mais là... C'était spontané. Je ne comprend pas. Il n'y a rien pourtant.

-HHHAAAAAAAAAHIIIIIIIiiiiiIIIIIIIIIII HAHAHAHAHAHAH NIIIIAAAAAAAAAAIIIIIIIIIIIRRRRRKKKKK !! lâcha spontanément l'homme poireau en proie à une crise d'hystérie affolante. MES .... MES.... MES CHEVEUX !!!! Il hurla à tût tête sans discontinuer tout en se contorsionnant avec une souplesse dérangeante. Jusqu'à ce que ses yeux se révulsent et qu'une étrange mousse blanche sorte de sa bouche déformé par une douleur invisible. Il s'écroula alors pour de bon.

-... Il est en vie. Continuons alors. Nous sommes presque arrivé à la salle du Triumvirat et il n'y a plus aucun ennemies dans les environs. Conclu Jarus en avançant dans la direction désigné.
avatar
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux chemins en un [Terminé]

Message  L'overlord le Ven 07 Mar 2014, 18:23

La nouvelle armure du maître de la horde possédait une souplesse inattendue et pour couronner le tout, elle semblait encore plus résistante que son ancien bien qui était pourtant bien solide. Remuant ses doigts emprisonnés dans le gantelet, le démon de guerre sourit et balaya du regard les ennemis étalés sur le sol… Il aurait été difficile de ne PAS les tuer si il avait déjà eut cet équipement sur lui. Evidemment, il avait envie de tester plus avant les capacités de sa hache et de son armure mais il ne se précipita pas sur l’homme légume pour mettre fin à son agaçant monologue. D’ailleurs, il respecta silencieusement la sagesse et le calme olympien de Jarus car même lui dans ses mauvais jours n’aurait pas tenu vingt secondes face au ton agaçant de l’ennemi vaincu. Penchant la tête, Over s’éloigna d’un pas ou deux pour ne pas prendre de plein fouet le ton horripilant de l’homme légume et donc lui arracher sa tête par réflexe… Jarus avait vraiment des nerfs en béton armé pour supporter ça.

Sauf qu’il ne le supportait pas tout à fait car il réagit d’une façon que les humains appellerait ‘’d’exaspérée’’ voir même de ‘’colérique’’… Était-ce seulement possible venant d’un élémentaire de terre ? A voir mais Daggon n’allait pas lui demander ça directement et avec son tact habituel. Pourtant, il n’allait pas rester immobile et passif : voyant les lames volantes de son allié trancher ce qui servait de cheveux à l’agaçant personnage (ce qui le plongea dans une crise de démence fort amusante quoique douloureuse pour les oreilles) Daggon éclata d’un rire gras et applaudit brièvement. Se décidant à se rapprocher vu qu’il n’y avait plus une voix mortelle pour les nerfs retentissant partout, le colosse toisa la silhouette de l’homme légume au sol. Plissant ses yeux oranges, le démon dit sur un ton à la fois amusé et prudent :

-Enfin il la ferme celui là… A ta place, je l’aurais déjà tué malgré tes directives si sages… Ceci dit, j’ai bien remarqué que tes armes ont réagit de manière… Comment dire ? Instinctive ? Exaspérée ? C’est difficile à dire.

Se retournant, l’Overlord marcha jusqu’au reste du bras de Jarus et lui rendit son membre endommagé. Jetant un bref regard à ce qui les attendait au delà (un simple couloir comme tous les autres avant eux) et ajouta sur un ton plus sérieux :

-Voilà ton bras mon ami, mieux vaut te reconstituer rapidement… Plus on perd de temps avec ces sous-fifres, plus la résistance autour d’Elder et l’assaut de Gaëlle ont el temps de s’organiser et je n’aimerais pas tomber sur un rang entier de défenseurs plein de courage et aussi aveugle que des Kashinï de mon plan natal.

Evidemment, Jarus ne pouvait saisir l’allusion à ce prédateur nocturne de ‘’son’’ plan (il allait devoir s’habituer à l’idée que c’était le plan de Belikios et pas le sien) mais c’était vraiment justifié. Le Kashinï était une espèce de créature caparaçonnée et aveugle qui réagissait surtout aux sons et pouvait donc être leurré assez aisément. On pouvait donc dire que ceux qui défendaient Gaëlle ou Elder étaient des monstres leurrés par des sons différents mais très attirants pour eux. Regardant dans la direction montrée par son allié du moment, le colosse réajusta sa cape qui allait avec l’armure et lui donnait un air encore plus impérial. La phase finale de leur plan était enfin en marche, il en restait plus qu’à marcher jusqu’à la salle du trône et à enfoncer les rangs ennemis.

Prenant la tête, le maître de la horde repassa son répertoire en revue et dit plus pour lui-même que pour son camarade :

-Je crois qu’il est temps d’abattre une carte un peu plus spéciale et plus… Démoniaque.

Levant le poing, le démon de guerre récita rapidement quelques phrases qui ressemblaient fort à un serment et cela fit apparaître des silhouettes en armure à côté de lui. Ricanant sombrement, le colosse finit son incantation lorsqu’une douzaine de silhouette (formant un carré de 3 samouraïs Daedriques de chaque côté). Entouré de ses fiers guerriers, le colosse avança, ressentant l’étrange envie de marcher avec le même pas cadencé et martial que ses troupes. Avec une telle entrée, l’Overlord et Jarus étaient sûr de se faire remarquer mais c’était le but non ? En tous cas, Daggon avait hâte de voir la tête de Gaëlle et d’Elder lorsque ses forces bondiraient dans la mêlée…

________________________________________________________________________________________________________
Tremblez mortels ! (fiche)
Compagnons du démons
Techniques principales.
avatar
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
30/40  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux chemins en un [Terminé]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum