Derrière le masque

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Derrière le masque

Message  Gaëlle le Sam 01 Mar 2014, 18:19

Les dernières protections d'Elder avaient chue.. Gaëlle était désormais seule, car tout ceux qui l'accompagnaient avaient du affronter les sbires de l'usurpateur pour que les défenses placées par ce dernier se lèvent. Elle serait seule contre lui, mais elle savait que c'était aussi son cas. Derrière la porte qui lui faisait face il n'y avait personne, c'était ce qui lui criait ses sens angéliques, mais elle même le savait... Elder échappait au pouvoir des dieux, c'était ce qui le rendait si dangereux, et il était bien derrière cette porte... Sa lame immaculée en main, vêtue comme à son accoutumée de son armure partielle elle ouvrit vivement la porte d'une simple pression de la main.

Les deux battants s'abattirent à la volée, le bois et les renforts de métal qui les composait frappant les mirs de pierre. Ces derniers, privés de la magie les ayant érigés, commençaient à s'effriter. En fait il en allait de même pour le donjon, mais cela se voyait davantage en cette salle. Coeur de la tour, elle en avait irradié de splendeur, mais cela n'étais plus qu'un souvenir. Les tentures accrochée aux murs s'étaient défraîchies, les dorures ternies. A l'image de ses dirigeant le lieu semblait privé de toute sa grandeur. Il était grand temps que cette histoire touche à sa fin et d'un pas déterminé l'archange s'avançait vers Elder. Ce dernier n'était alors qu'une silhouette qui se découpait dans la lumière tenue de la salle. Tournant le dos à Gaëlle, faisant face aux statues du Triumvirat, l'être céleste pouvait sentir l'énergie qui affluait vers lui, provenant aussi bien de la tour que des statues des dirigeants du donjon, incapables de s'opposer à ce rituel... Alors la lame siffla l'air, et une vague d'énergie magique file droit sur Elder.

Gaëlle savait que cet assaut ne l'éliminerait pas, il ne lui ferait probablement guère de dommages, mais il le forcerait à s'interrompre, à lui faire...Ou plutôt LA forcerait...Car maintenant que Gaëlle la voyait d'aussi près il ne faisait aucun doute. Ce tour de taille cette allure... Elder était une femme ou tout du moins ressemblait davantage à une femme qu'à un homme. Mais peu importait, homme ou femme, et encore plus les aberrations comme Elder, tous devaient subir le châtiment des cieux quand ils étaient coupables. Ainsi sa lame toujours pointée vers Elder la voix de Gaëlle résonnait entre les murs séculaires de cette pièce, alors que ses ailes se déployaient dans son dos, lui conférant une attitude menaçante.

"Elder...Ton existence abjecte prend fin aujourd'hui..."

Et sans plus un mot, avec juste le sifflement du vent courant sur sa lame et faisant frémir ses ailes, grâces auxquelles elle s'était propulsée, elle s'élança vers Elder, tenant de lui asséner un puissant coup d'estoc.
avatar
Gaëlle

Féminin
Messages : 60
Expérience : 446

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière le masque

Message  Elder le Sam 01 Mar 2014, 21:04

A travers le voile étouffant de mon masque, je pouvais sentir face à moi les volutes lumineuses de l'énergie du cœur du donjon se rassembler sous le regard impotent des statues du triumvirat. J'ignorais s'ils approuveraient de ce que je faisais... probablement pas.

Mais bientôt... Bientôt, tout ceci n'aurait plus d'importance.

Bientôt, mon objectif serait à portée de main.

Etais-je damnée pour mes actes? Peut-être... probablement. Mais il était trop tard pour faire marche arrière. Bientôt, le sang de ceux qui m'étaient chers serait sur mes mains.

Endurcie par ma volonté et la répétition, je ne m'arrêterai pas, et maudits soient ceux qui se mettraient en travers de mon chemin. Tous seront anéantis.

Un bruissement puis le bruit singulier de l'air déchiré par l'énergie m’arracha à ma contemplation, me poussant à réagir rapidement. Dans cet état, j'étais impuissante, mais...

Sois le vent, sois la feuille portée par la riviè-Bouge, bouge ou meurs, c'est la seule règle absol-La défense est inutile, il suffit d'abattre son ennemi avant qu'il ne te vo-Ignore les pathétiques piqûres des insectes, ils ne sont rien face à ta pui-Un bon jeu de jambes est la base de tous combattants, rappelle toi de cette leçon et t-

... les souvenirs m'emplirent, se battant pour dominer, et mené par eux, je fis une série de pas sur le côté, mélange de nombreux styles de combat, avant de chercher mon adversaire, la face de mon masque s'orientant dans une multitude de directions dans le but de le trouver.

Le son de sa voix ne fut pas aussi utile qu'il ne l'aurait été sans écho, mais il restait une base, et bien vite, le miroir se posa sur celle qui était arrivée dans le but de m'abattre.

La justice est la seule chose à impor-Ces ailes sont à la fois ton symbole et ton arm-La Seraphim a trahi, le conseil interdit de la contac-est la seule chose à importer

Voyant à présent la lame de l'ange jaillir vers moi, je pus réagir. Mes mains s'enrobant d'une énergie dorée, je fis un pas sur le côté et bloquai la pointe de l'épée d'une main alors que l'autre retenait son tranchant. Même aveugle comme je l'étais, je voyais bien qu'il n'y aurait pas de négociation ou même de dialogue avec cet adversaire et j'ouvris don ma bouche non pas pour lui parler, mais afin d'affaiblir son esprit.

"Tu es naïve... Il n'y a pas de rédemption pour celles qui ne se sentent pas damnées par leurs actions."

Je relâchai son arme alors que j'exécutai un coup de pied retourné pour la renvoyer à distance.

"Ces ailes qui ne sont pas tiennes sont apportées en vain."
avatar
Elder

Masculin
Messages : 24
Expérience : 200

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière le masque

Message  Gaëlle le Sam 01 Mar 2014, 23:02

Si Gaëlle s'était attendu à ce que son premier assaut n'ait nul autre effet que d'attirer l'attention de son opposante, elle s'avoua un peu désappointé en voyant sa lame arrêtée aussi facilement. Il était évident qu'Elder maîtrisait bien l'art du combat à mains nues, car même avec l’énergie qui entourais ses paumes il lui avait fallu faire preuve d'un grand savoir faire dans la pratique de cet art, ainsi que de certaines aptitude  physiques au vu d celles de l'archange. Cette dernière tenta bien sûr de se défaire de cette prise, mais son adversaire avait parfaitement saisie son arme et il allait lui falloir agir autrement. C'est alors qu'Elder prit la parole. Ses paroles insidieuse résonnèrent dans l'esprit de Gaëlle... Mais non pas parce qu'elle songeait un seul instant qu'elle ait raison, mais parce qu'elle les avait déjà entendu, quelqu'un d'autre avant Elder, qui avait adressé ses mots aux dieux, après que lui ait été souhaité de trouver la rédemption, juste après que le châtiment l'infamant ait été prononcé.

Ainsi le trouble de Gaëlle fut largement suffisant pour qu'Elder porte son coup de pied sans être inquiétée. La force du coup fut suffisante pour faire reculer Gaëlle, qui vit néanmoins sa lame libérée. Ainsi projeté, elle se retint de choir grâce à ses laies dont un simple battement fut suffisant pour qu'elle retrouve son équilibre et se remette en garde. Elle ferma brièvement les yeux, reprenant son souffle alors qu'Elder concluait ses dires. Elle parlait en sous entendu, mais l'être céleste n'était pas dupe, elle savait parfaitement ce qu'elle voulait dire par là... Et elle avait conscience de cette possibilité, mais ce depuis le début, et le fait que son adversaire le lui rappelle importait peu. Si elle les remettait parfois en cause leur décisions, Gaëlle ne faillissait jamais, ni ne tremblait, lorsqu’il fallait les appliquer, et cela tout les mots d'ELder n'y changerait rien. Dès l’instant où elle avait saisie sa lame, Gaëlle n'était pas la mère attentionnée se souciant des mortels, elle était l'archange du châtiment, un outil, qui telle une lame bien entretenue et aiguisée ne faillirait pas à ses maîtres.

"Il n’appartient pas au mécréant de juger qu'il l'est, seul ses victimes, les dieux et leurs vrais serviteurs en ont le pouvoir..."


Alors les ailes de Gaëlle semblèrent irradier d'une lumière sainte et l’instant d'après de multiples éclats chatoyants furent projetés à travers la pièce, certains en direction d'Elder, d'autres volant en cloche pour couvrir une plus grande zone, empêcher Elder de pouvoir les éviter, à moins qu’elle n'use de magie, auquel cas elle pourra au mieux les dévier, car cette énergie sainte ne pouvait blesser Gaëlle, soit en s'avançant vers elle...Et auquel cas l'archange était prêt à l’accueillir, sa lame en garde haute et son regard empli de détermination guerrière fixant le masque, comme s elle tentait de deviner le visage qu'il dissimulait.
avatar
Gaëlle

Féminin
Messages : 60
Expérience : 446

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière le masque

Message  Elder le Sam 01 Mar 2014, 23:38

L'ange avait-elle été atteinte par mes dires? Dur a dire, du moins au delà de l'instant de surprise qui m'avait permis de la projeter, mais il semblait tout de même qu'elle n'avait pas apprécié, si sa réponse et son attaque subséquente était un indice. Visiblement, elle avait décidé de passer outre d'autres échanges de coups classique pour directement passer aux attaques plus sérieuses.

Qu'il en soit aussi, si elle montrait ses crocs, elle découvrirait que je n'étais pas dénuée de griffes.

"Il était une demoiselle qui s'était retrouvée au centre d'un champ de fleurs..."

Les plumes et éclats de lumière emplissaient la pièce, m'enfermant dans une toile qui se resserrait rapidement.

"Elle regarda alors qu'elles tiraient leur énergie du sol, et senti sa chaleur et stabilité..."

De l'énergie commença à parcourir mon corps, mais il était trop tard pour la première vague. Je subis quelque impacts, mais ils étaient individuellement faibles et étaient sans conséquence tant que je ne tentais pas d'encaisser également la seconde vague de projectiles à m'arriver dessus.

"Elle ferma ses yeux et sentit le soleil caresser sa peau comme il enveloppait les pétales..."

Comme si j'avais été blessée, ma garde commença à être instable, mon corps flottant aléatoirement dans ce qui semblait être des tentatives pour ne pas tomber. Aucun des projectiles suivant les premiers ne me touchèrent.

"Elle retira sa robe et laissa le vent souffler à travers son corps alors que les plantes autour d'elle pliaient..."

Je libérai l'énergie qui avait été appelée dans mon corps lors de ma première phrase et frappai un coup, deux coups, trois coups dans le vide devant moi et le vide répondit, portant mes coups jusqu'à mon adversaire quelques mètres plus loin.

J'aurais dû être folle pour m'approcher d'elle alors que son épée m'attendait, mais j'aurais été encore plus folle de ne pas attaquer. La passivité était la mort en combat, et j'étais trop loin pour mourir ici.

Reprenant une garde normale en préparation de la prochaine action de mon adversaire, je continuai le 'dialogue' qui ponctuait ce combat.

"Mécréant, maintenant? Tu lui briserais le cœur si elle entendait ça. Et pourtant... certain disent qu'elle a un cœur de pierre..."

C'était bien en deçà de mes provocations habituelles, mais je n'avais pas eu le temps de glaner plus d'informations durant l'échange précédent... et qui sait, peut-être que la simplicité marcherait mieux contre l'ange que mes énigmes habituelles.
avatar
Elder

Masculin
Messages : 24
Expérience : 200

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière le masque

Message  Gaëlle le Dim 02 Mar 2014, 00:03

Les paroles d'Elder suscitèrent bien entendu la curiosité de Gaëlle, pourquoi parlait elle ainsi sans même se protéger des plumes qui bien que faisant individuellement des dégâts minimes en causerait rapidement de plus conséquents ? Face à un adversaire ordinaire l'archange aurait pu penser qu'elle l'avait prise de court, mais pas contre Elder, cela aurait été bien trop simple. Ces mots dissimulaient quelque chose. Cela Gaëlle s'en rendit compte dès que son adversaire sembla tituber. Elder esquiva ensuite tout ses projectiles, et elle put sentir l'énergie qui affluait en elle, ainsi dès que cette dernière donna un premier coup Gaëlle réagit.

Sa magie lui permettait ainsi de transmettre ses coups dans l'air, une faculté redoutable, mais Gaëlle put percevoir les ondes de choc avant qu'elles ne l'atteignent. Ainsi elle parvint à dévier le premier choc avec sa lame, mais l'impact la déstabilisa. Pour autant elle avait prévu cela et ainsi, ne tenant plus son épée qu'à une main elle forma à son bras gauche un bouclier d'énergie divine, dont elle usa pour bloquer les deux autres coups d'Elder, sans subir le moindre contrecoup. Néanmoins l'énergie dont elle avait usait se morceler après les impacts, tombant au sol, alors qu'Elder essayait à nouveau de la provoquer. Cependant Gaëlle se montra impassible, aucune émotion ne traversant son visage alors qu'elle lui répondait d’une voix hargneuse.

"Je vois que pour toi les mots sont des armes... Mais, malheureusement pour toi ils ne sont pas de celles qui m'atteignent, d'autant plus quand mon adversaire parle sans savoir..."

A nouveau elle attaqua d'estoc, une attaque similaire à celle qu'Elder avait déjà arrêté, mais différentes en deux points. Le premier était qu'au dernier instant Gaëlle escomptait se propulser rapidement grâce à ses ailes afin de prendre de court Elder. Le second reposait sur le fait que cet assaut visait en premier lieu à détourner l'attention de son adversaire, pour ne pas qu'elle voie que les fragments du bouclier de Gaëlle suivait de près cette dernière, et filait droit sur ses jambes afin de le meurtrir et la gêner dans ses déplacements. Une attaque dérisoire à première vue, d'autant plus vu le peu d'effet qu'avait eu les plumes sur l'usurpatrice, mais pour avoir déjà mené de tels combat Gaëlle savait...

Ce combat allait durer longtemps jusqu'à l'épuisement d'un des deux adversaires plutôt que sa mort, et pour cela chaque coup orté, dut il être dévié ou à première négligeable avait son importance pour entamer les ressources de l'opposant, qui plus ... il valait mieux une arme dérisoire à laquelle ne s'attend pas l'adversaire que l'arme redoutable qu'il s'est préparé à affronter.
avatar
Gaëlle

Féminin
Messages : 60
Expérience : 446

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière le masque

Message  Elder le Dim 02 Mar 2014, 15:42

J'avais mal jugé et, en laissant ma bouche agir comme elle le souhaitait, avais compromis mes chances de blesser mon adversaire si je trouvais une information intéressante. Tant pis, j'attendrai un peu pour reparler lorsqu'elle s'y attendrait le moins.

Concentrée sur le combat, je vis ainsi venir l'attaque de l'ange. Sa vitesse était telle que même préparée, je ne pus que tomber à genoux pour passer en dessous avant de me pencher en arrière afin d’esquiver le coup de bouclier qui suivit. Plaquée au sol, je dépliai mes jambes en un cercle pour faucher celles de mon adversaire avant de me projeter en l'air avec mes mains, retournant sur mes pieds.

Changeant ma position en une garde plus agressive, je m'élançai ensuite vers Gaëlle et commençai une série de coups qui, malgré leur grande technique, ne porteraient probablement pas face à un adversaire de l'acabit de l'ange. A vrai dire, plus que de ne pas la toucher, mes impacts non augmentés par une arme ou par magie n'auraient aucun effet autre que peut-être une légère perte d'équilibre face à l'armure divine de mon adversaire.

Mais peu importait, ils n'étaient qu'une préparation pour la suite.

"Elle ouvrit sa bouche et bût la pluie avec la même faim que le champ..."

Plus subtilement qu’auparavant, mes doigts furent enveloppés d'énergie, les changeant en redoutables griffes, et je continuai l'assaut, espérant que la phrase que j'avais du prononcer pour charger cette technique n'ait pas dévoilé mon plan à l'ange. Heureusement, cette ligne n'avait que peu de lien avec l'effet de la technique et bien qu'encore une invocation, il n'était pas certain qu'elle connaisse son effet.

Je projetai ma main dans un coup vertical qui déchirerait la poitrine et la gorge de mon ennemie.
avatar
Elder

Masculin
Messages : 24
Expérience : 200

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière le masque

Message  Gaëlle le Dim 02 Mar 2014, 23:37

Les réflexes d'Elder était stupéfiant, alors que Gaëlle l’avait acculée, elle était parvenue à trouver le seul geste qui pouvait lui permettre d'esquiver ses deux assauts, et il en fallut de peu pour que sa riposte ne fasse tomber Gaëlle au sol, cette dernière parvenant à éviter ce coup de pied en s'élevant au dessus du sol, brièvement, à l'aide de ses ailes, avant de revenir au sol, tout comme son opposante qui avait déjà récupérée et lui faisait face , en garde.

Ce fut ensuite Elder qui prit l’initiative entamant une succession d'assaut. Néanmoins ses mains nues ne faisaient guère de dégâts à l'archange et ce dernière, bien que déviant la plupart des coups encaissa sans criante certains d'entre eux, les mains d'Elder ne faisant que frapper le métal de son armure, sans la moindre conséquence, alors qu'elle même tentait de profiter de cela pour lui asséner des coups d'épées. Ses assauts étaient tout aussi vain, car Elder, usant toujours de ses incroyables réflexes parvenaient sans peine à éviter que la lame ne l'atteigne au grand dam de l'archange, qu i pour autant persista, jusqu''à ce qu'Elder prenne à nouveau la parole... Et prononce la suite de sa comptine !

Et bien qu'elle ne perçut alors pas l'énergie magique, Gaëlle avait compris que ces comptines annonçaient l'accumulation d'énergie magique de la part d'Elder, et de fait recula promptement, par simple précaution, pour bénéficier de la marge de manœuvre pour éviter un éventuel projectile....mais la chose s'avéra tout autre la main d'Elder s’abattant sur elle de haut en bas, et l'atteint. Néanmoins le mouvement de recul de l’être céleste avait été suffisant pour que son être ne soit pas affecté par cet assaut, seule son armure avait subi le coup, des profondes griffures étant alors visible sur le métal, pourtant plus solide que l'acier. Si cel l'avait touché de plein fouet le combat aurait été finie, et elle en avait parfaitement conscience. Cependant elle savait désormais à quoi s'attende au corps à corps... Par ailleurs trop s'approcher aurait été dès lors suicidaire, car de par les mouvements qu'elle devait effectuer avec sa lame Gaëlle serait gênée si une distance minimale ne le séparait pas.

Ainsi elle poursuivit le combat, mais avec davantage de précaution, tâchant de profiter de l'allonge quel ui procurait son arme, reculant ou pivotant à chaque fois qu'Elder s'approchait trop. Son arme s'avérait par ailleurs plus robuste que son armure, conçu pour trancher les écailles de dragons elle résistait efficacement aux chocs contre les griffes d'Elder... Et alors que ce dernier venait d'esquiver u de ses coups d'estoc, elle tenta de le prendre par surprise, augmentant brusquement l'allonge de son arme, la lame se trouvant allongé par une flamme ardente et sacrée qui se propagea presque instantanément, visant le cœur de son opposante et s'inspirant de ce que cette dernière avait fait pour rendre ses assauts plus meurtrier. L’instant d'après que son coup porte ou non, elle s'éleva dans les airs et joignit les mains, une lumière semblant naître au creux de ses paumes alors qu'elle paraissait hors d'atteinte.
avatar
Gaëlle

Féminin
Messages : 60
Expérience : 446

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière le masque

Message  Elder le Ven 07 Mar 2014, 19:18

L'estoc de l'ange se vit soudainement allongé d'une langue de flamme, me prenant par surprise, et je dus abandonner le combat quelques instants pour me jeter sur le côté. Lorsque je me remis en position, je vis qu'elle s'était à nouveau mise en l'air pour préparer une attaque, et au vu de la concentration d'énergie sacrée qui se rassemblait entre ses mains, nul doute qu'elle serait puissante.

Qu'à cela ne tienne! Il ne me restait qu'une ligne à prononcer avant que la mienne ne soit prête! Les cinq vers que j'avais déjà invoqué m'enveloppaient encore et me suppliaient de prononcer le dernier... et je n'allais certainement pas le refuser.

"...et lorsque ses ennemis vinrent, le champ lui-même se dressa contre eux, uni avec elle."

Il était une demoiselle qui s'était retrouvée au centre d'un champ de fleurs...
Elle regarda alors qu'elles tiraient leur énergie du sol, et senti sa chaleur et stabilité...
Elle ferma ses yeux et sentit le soleil caresser sa peau comme il enveloppait les pétales...
Elle retira sa robe et laissa le vent souffler à travers son corps alors que les plantes autour d'elle pliaient...
Elle ouvrit sa bouche et bût la pluie avec la même faim que le champ...
...et lorsque ses ennemis vinrent, le champ lui-même se dressa contre eux, uni avec elle.


Invoqué dans son entièreté, sa conclusion prononcée, ma fable s'ouvrit à moi, m'offrant tous ses bienfaits à l'unisson. Je sentais sa nature m'envelopper, me protégeant et m'offrant des griffes mortelles pour abattre mes ennemis ainsi que les ailes qui porteraient mes coups jusqu'à eux.

Comme plus tôt, mes mains frappèrent le vide trois fois...

...et le vide fut déchiré par des lames acérées.
avatar
Elder

Masculin
Messages : 24
Expérience : 200

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière le masque

Message  Gaëlle le Ven 07 Mar 2014, 21:03

L'énergie affluait rapidement dans ses paumes, enserrant la garde de son épée, elle récitait une litanie d’une voix trop faible pour être audible... Mais celle d'Elder ne lui échappa pas. Elle savait qu'elle allait attaquer, se doutait qu'elle parviendrait à l'atteindre malgré son envol. Pourtant elle ne réagit pas dans un premier temps, tant et si bien que les les griffes d'Elder entaillèrent profondément sa chair. C'est à peine si elle se décala pour éviter que sa gorge ne soit lacérée. Ses ailes par conter furent profondément meurtries, ainsi que son torse. Son sang ruisselait, souillant ses plumes et ses habits, elle peinait à se tenir dans les airs, alors qu'une douleur aiguë lui parcourait le corps. Les trois coups avaient atteint leur cible avec efficacité, mais cette dernière semblait à peine réagir, du moins sur le coups Car peu après elle se laissa tomber au sol. Sa jambe droite manqua de la trahir, d e la faire tomber au sol, d'autant plus qu'elle ne pouvait plus user de ses ailes pour rétablir son équilibre. Mais elle afficha un sourire à Elder, presque tendre, alors que sa main sep osait sur sa poitrine...Et que l'énergie qu'elle avait accumulé se déversait en elle même et la guérissait de ces blessures, en intégralité, et que seul restait dès lors comme souvenirs de ces dernières le sang . Alors son visage attentionnée laissa de nouveau la place à son masque impassible d’exécutrice et d'un mouvement de sa lame elle fit siffler l'air, son regard soutenant le masque.

Elle avait prit brièvement le temps de réfléchir à la façon de se battre d'Elder, et elle estimait avoir pu deviner un point faible de sa magie. Cette dernière semblait reposer sur les comptines que son opposante récitait, mais qu'adviendrait il si elle ne lui en laissait pas l'occasion ? Sa seule habilité à l’exercice des arts martiaux ne suffirait pas pour qu'elle puisse résister à l'archange. Cette dernière passa ainsi à l'assaut, entamant une succession d'enchaînement, bien déterminée à l'empêcher de conclure le moindre de ses vers, et pour cela elle se préparait non pas à des bottes redoutables comme celles avec lesquelles elle s’était jusqu'alors battu mais des assauts qui bien que ne causant au mieux qu'un choc moindre avait plus de chance de porter, et d'interrompre ainsi Elder. Cependant cela surviendrait après la surprise qu'elle lui avait réservé.

Malgré toute sa puissance Gaëlle n'aurait pas pu se guérir aussi facilement si elle n'avait pas anticipé cela. Or le moindre humain aurait pu reconnaître ce qu'elle avait fait. L'imposition des mains, un sort d'une grande puissance qui purifiait le corps de toutes ses plaies et maladies et qu'elle avait préparé en canalisant l'énergie dans ses mains. Elder avait dû le comprendre. Cependant il y avait une chose que nombre d’individus ignoraient sur l'imposition des mains. Elles étaient certes un vecteur de l'énergie divine pour soigner le juste, mais elles étaient tout aussi redoutable pour châtier l'impie, or Gaëlle n'avait usé que d'une seule de ses mains pour se soigner. La droite. Ainsi elle entama un coup de taille, tenant alors son épée de sa main gauche, mais dès l’instant où Elder dévia son coup, elle en lâcha la poignée, sa main droite rattrapant presque instantanément la lame, alors que sa paume tentait d’atteindre Elder. Elle ne chercha néanmoins pas à viser son visage ou son torse. Non, elle profitait d’une des faiblesses des arts martiaux dont usait Elder. Lorsqu'on use de ses poings ou de ses pieds pour dévier un assaut on est obligé d'exposer ces derniers... La paume de l'archange chercha ainsi à atteindre le bras d l'impie, afin d'y appliquer le châtiment sacré.
avatar
Gaëlle

Féminin
Messages : 60
Expérience : 446

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière le masque

Message  L'overlord le Dim 23 Mar 2014, 15:37

Ca le rendait malade. Oh oui ça le rendait malade de voir que tout le monde se déchirait comme ça dans le donjon. Evidemment, il avait caché cette partie de lui à son camarade du moment, Jarus l’élémentaire de pierre : il devait se faire passer pour un rustre et un démon sans laisser ressortir ces émotions profondément ancrées en lui. Ca n’avait pas été si compliqué que ça au départ… Après tout, chasser le naturel comme le dit le proverbe et il reviendra au galop. Autant dire qu’abattre son poing, sa hache ou ses sorts avait semblé tout naturel à Daggon au début de son soulèvement contre les troubles internes du donjon. Cependant, maintenant qu’il approchait de l’épreuve finale, le colosse commençait très légèrement à se poser des questions : il ne savait rien de ce qui l’attendait au sein de la salle du boss ni même devant ses portes car ses rapports étaient incomplet. Logiquement, il aurait dû recevoir des infos de Mistral voir même le soutient direct d’Engar qui était un autre des éminents conspirateurs mais rien de tout cela ne lui était parvenu pour l’instant.

Ayant la désagréable impression d’être abandonné par presque tous ses alliés, le démon en armure jeta un œil au tas de cailloux qui continuait à marcher à ses côtés, toujours emplit par ses convictions si sages… Et dire qu’au départ il avait pensé devoir affronter l’élémentaire pour pouvoir progresser ! En voilà une surprise agréable comme on en fait plus. Rassuré quant à la présence d’au moins une créature non hostile (outre ses invocations mais elles ne comptaient pas car aucune ne pouvait réellement se rebeller contre son maître) le colosse approcha des portes de l’imposante salle du boss. Un combat semblait avoir lieu tout près et l’Overlord maudit d’avance les ennemis qui se battaient non loin car il n’avait rien pour les bloquer au cas où l’un des deux duellistes réussirait à se surpasser et à venir lui chercher des noises. Se frappant soudain le front, le démon se tourna vers Jarus qui l’accompagnait toujours :

-Attends, je préfère poster quelques monstres au cas où on viendrait nous ennuyer. Ils ne serviront qu’à ralentir d’éventuels opposants mais quiconque en tuera un avec une lame le sentira… Vraiment passer.

Avec un petit ricanement sombre, le maître de la horde invoqua un trio d’espèces d’araignées mécaniques tordues par la corruption démoniaque. A la place d’un abdomen arachnéen se tenait une espèce d’immense réservoir contenant un acide particulièrement agressif… De quoi ennuyer ceux se basant sur la régénération ou encore les magies de soin. Ceci fait, il leur ordonna de garder les portes puis entra en demandant à se sbires samouraïs d’ouvrir les lourdes portes. Les énormes battants de la salle s’ouvrirent à la volée et le groupe de révolutionnaires entra dans la pièce et l’Overlord tonna avec sa voix grave et rocailleuse :

-Elder, Gaëlle je vous annonce que le chaos que votre présence engendre finit en cet instant …

Jetant un regard à l’archange, le colosse ne changea pas d’expression malgré les promesses qu’il lui avait faite et balaya ses obligations envers elle d’un revers de main mental. Prenant une courte inspiration, il dit à son compagnon de pierre :

-Peux-tu essayer d’empêcher Elder de venir nous gêner ? Empêche là de parler et d’agir en lui envoyant une pluie de roche, ça va la calmer ! Moi je me charge de notre ange ‘’adorée’’.

Ricanant devant cette petite touche d’ironie, Daggon s’avança, toujours entouré d’une partie de ses gardes du corps dont celui qui semblait diriger ses derniers, un Daedra plus grand, armé d’un énorme cimeterre. Le reste de ses troupes chargea Elder l’épée au clair et poussant des cris de guerre dans la langue de l’Overlord… Jarus allait peut-être avoir besoin de ça pour clouer Elder au sol. Regardant à nouveau l’ange vers qui il s’avança avec ses hommes, le maître de la horde leva sa nouvelle arme imposante et dit à Gaëlle :

-Que tu trouves que ce soit la bonne solution ou pas, ce que je vais faire me semble juste : autant Elder est une menace évidente, autant je sens que te laisser l’emporter risque tout aussi bien de nous nuire. Nous allons régler ça comme les habitants de Kanabo l’ont toujours réglé… Par eux même car ils s’en sont toujours sortit seuls !

Ordonnant à ses hommes de fondre sur Gaëlle comme un tourbillon de lames de Katana suivit par celle plus imposante de l’arme de l’Overlord, le colosse fendit l’air de son arme, visant non pas la tête ou l’aine mais les mains de l’archange… Ne voulait-il que la blesser ? Probablement mais pourquoi donc ? Le démon hésitait-il ou voulait-il juste neutraliser Gaëlle ? Ce serait logique vu ce qu’il avait dit juste avant à propos de menace évidente et moins évidente mais pas sûr que l’intéressée se laisse faire !

Ce qui ressemblait bien à la dernière étape du conflit Gaëlle/Elder venait de s’engager avec l’entrée en lice de la dernière faction… Avec ce qui allait s’annoncer comme un résultat fracassant.

________________________________________________________________________________________________________
Tremblez mortels ! (fiche)
Compagnons du démons
Techniques principales.
avatar
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
30/40  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière le masque

Message  Jarus Nirogh le Sam 29 Mar 2014, 23:00

Jarus suivait de près son compère lorsque celui fit irruption dans la salle du triumvirat, dans laquelle se déroulait un combat d'anthologie entre une ange et un être mystérieux et trompeur. Bien entendu, il ne fit pas la chose avec douceur et encore moins avec discrétion. En fait, il se donna même la peine de faire un petit effet de scène avec sa tirade. Autant dire de suite que Jarus ne fut guère surpris et qu'il commençait à connaitre un peu le schéma d'action du démon. Pour autant, il tira profit que l'attention n'était pas tourner vers lui pour sonder en profondeur la salle. Son regard naturel balaya l'intégralité de la salle. Ils se tenaient à l'entrée d'une grande salle riche en décorations avec un certain sens de l'esthétisme. Un lieu digne de l'importance des actions qui s'y déroulaient en ce moment même.

A propos d'action, l'Overlord ne s'attarda pas à se donner plus longtemps en valeur et rentra immédiatement dans le vif du sujet sans cacher ses intentions. Sans aucun remord à immiscer dans un duel, il prit à partit Gaelle avec visiblement la ferme intention de lui faire comprendre sa façon de penser. Il ne demanda finalement à Jarus qu'une chose : s'occuper d'Elder. Et pour ce faire il lui offrit même le soutient de sbires franchement invoqués. Après, il ne s'intéressa plus qu'à sa tache, c'est à dire, régler ses comptes avec l'ange.

Jarus n'objecta rien, car il ne souhaitait pas avoir à s'en prendre à une personne qui s'était révéler plutôt bon avec lui. En revanche pour ce qui était d'Elder... Il alla se camper en face d'elle avec lui les quelques démons qui lui avait été confié et les disques tranchants gravitants toujours autours de lui.

-Elder, tu es venu ici en te faisant passer pour ce que tu n'es pas. Tu t'es joué d'une partie des habitants du donjon pour assouvir tes objectifs personnels. Et en agissant pour cela-même, tu as plongé les miens dans une profonde folie.

Jarus souleva son bras gauche qu'il tenait jusqu'à présent dans sa main droite et le colla à ce qu'il restait de son épaule précédemment perforée. La suture ne s'effectua qu'en quelques secondes. Ainsi, l'élémentaire retrouva immédiatement l'utilisation de son membre et donc son plein potentiel au combat. En plus de cela, il fit jaillir de ses poignets des lames de la longueur de celle d'une épée longue.

-Je fais le serment de réparer le tord que tu as fait subir au miens.

Jarus chargea avec les sbires, les épées prêtes à entailler la chaire et les chakrams fendant l'air, en diffusant dans la pièce le son d'une vibration mortelle.
avatar
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière le masque

Message  Elder le Sam 19 Avr 2014, 01:00

J'avais commis une erreur en parant le dernier coup de l'ange, et le toucher de sa paume sur mon bras envoya un torrent d'énergie dans mon corps, la première attaque à vraiment m'atteindre de ce combat. J'avais pêché de confiance après avoir vu qu'elle avait été forcée d'utiliser un sort de soin plutôt puissant après ma dernière attaque et avais subi les conséquences.

Heureusement, avant qu'elle ne puisse capitaliser sur son action, deux idiots firent irruption dans la salle.

Certes, je ne pouvais affirmer cet état que sur l'un des deux, mais étant donné qu'ils étaient entrés ensemble, j'imaginais que l'élémentaire partageait le légendaire bon sens du démon. Et pour ceux qui se demandent, les légendes sont infondées, c'est bien pour ça qu'elles ne sont que des légendes.

S'ensuivit une tirade que j'ignorai, en ayant déjà entendu suffisamment durant mon existence pour en être lassée, profitant simplement du temps qu'elle m'octroyait pour soigner mes blessures comme mon adversaire l'avait fait auparavant.

Puis le démon invoqua sa horde, laissant l'élémentaire m'affronter à ses côtés, déclarant qu'il allait s'occuper de l'ange. Je n'avais aucune fierté en les compétences qui m'habitaient, contrairement à bien des guerriers, et cela ne me causait aucun problème, bien qu'une mêlée générale aurait pu me permettre de placer un coup décisif sur mon adversaire.

Chaque chose en son temps, j'imagine.

Je me tournai pour faire face à ceux qui pensaient pouvoir m'affronter et senti le pouvoir emplir mon corps. Le reflet de mon masque englobant ceux qui étaient assemblés pour me faire face, j'attendis poliment la fin de la tirade de l'élémentaire.

Sang, meurtre et pill- oire à la Horde!- Harmonie et calme dans la te- Renie la lumière et ses fa-Je vis!

Malgré mon habilité à sentir les motivations de ceux qui me faisaient face, je dois avouer que je ne voyais pas de quoi il parlait.

"Jarus, que-"

Alors que je commençai à parler d'une voix désinvolte, la horde de démon se jeta en avant, visiblement décidée à ne pas me laisser placer un mot. Leur maître avait-il aussi peur de ma voix? Je ne faisais pourtant que dire la vérité...

Tant pis pour eux; s'ils souhaitaient le carnage, qu'ils le reçoivent!

Bougeant avec une vitesse et une puissance qui n'avait rien à voir avec celle que j'avais démontrée face à l'ange, je commençai à déchirer le déferlement de démons qui s’abattaient sur moi, profitant des charmes que j'avais activés auparavant pour glisser entre les attaques sans danger avant de déchirer leur chair. Appeler ce qui se passait un combat aurait été un odieux mensonge, il ne s'agissant que d'une boucherie à sens unique, un carnage sans aucun sens ou pitié dans lequel se lançait la horde, obéissant aveuglément aux ordres qui lui avait été donnée.

A vrai dire, je ne savais pas vraiment s'il s'agissait d'obéissance aveugle ou simplement de manque de temps, car ce massacre se termina en moins d'une trentaine de secondes, le plus long consistant à me débarrasser des derniers démons survivants alors que mon pouvoir se rendormait.

Il ne restait face à moi que l'élémentaire, que j'avais choisi d'épargner dans la chance infime qu'il accepte de cesser ce combat. Après tout, il semblait me faire face pour une cause juste, bien que n'existant qu'à travers ce dont il était persuadé...

Je secouai mes mains afin de les débarrasser de l'ichor qui les couvrait, puis je repris ma parole, confiante dans le fait que je n'allais probablement pas être interrompue.

"Que racontes-tu? Je ne me présente pas tel ce que je ne suis pas et n'ai pas de motivation égoïste... quant au tort que j'ai causé au tiens, je ne vois même pas de quoi tu parle."

C'était vrai sur tous les points. Même au sujet des détails les plus minimes tels que mon sexe, je n'avais jamais déclaré être mâle bien que je ne l'avais jamais démenti non plus...

Je relâchai à contrecœur mes charmes, qui étaient de nature plutôt défensifs afin de pouvoir me préparer à adopter un style plus agressif s'il le fallait.

"Maintenant, choisis. La voie des mots si tu souhaites que nous nous comportions de façon civilisée, ou celle des armes si tu souhaites partager le sort de ceux qui t'ont précédés."

HRP:
Avant de crier au Grosbillisme, rappelez vous que j'ai dit, ou en tout cas fortement sous-entendu, qu'il fallait deviner les compétences et plus précisément les bottes secrètes d'Elder si vous vouliez avoir une chance. Ce post était bien moins subtil que les autres à ce sujet, donc ne vous plaignez pas et réfléchissez =P

Aussi, si vous voulez partir à la chasse aux indices, Elder n'a jamais menti de tous ses posts. Après, je ne dis rien au sujet des omissions et des double sens...
avatar
Elder

Masculin
Messages : 24
Expérience : 200

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière le masque

Message  Gaëlle le Jeu 24 Avr 2014, 17:26

Gaëlle éprouva une réelle satisfaction quand sa main toucha le bras d'Elder, cette dernière s'était montré trop confiante, elle avait crue avoir l'avantage parce qu'elle avait la première toucher...mais maintenant que l'énergie sacrée de l’imposition des mains l'avait frappé de plein fouet elle se retrouvait dans une situation délicate, car son bras allait quelque peu tarder avant d'entièrement récupéré et elle serait de fait vulnérable ! Ainsi la lame de l'archange commença à décrire une courbe droit sur le flanc exposé d'Elder...Quand soudain un grand claquement se fit entendre, familier. Gaëlle comprit que les portes venaient de s'ouvrir et ressentant aussi bien l'énergie de l'Overlord, qui à sa connaissance avec rejoint Elder, et celle de Jarus, en sachant comme interpréter cela, elle se recula brusquement d'un brusque battement d'aile. Se faisant elle sep laçait hors de portée d'Elder tout en pouvant observer les nouveaux arrivants. Dans ses yeux pouvait se lire la frustration que de n'avoir pu porter son coup, mais malgré sa puissance elle savait pertinemment qu'il fallait toujours se retirer tant que possible quand un élément imprévu entrait en jeu, plutôt que de risquer plus qu'on ne pouvait gagner.

Et elle semblait avoir eu raison, la première  phrase de l'infernal annonçant ce qui venait de se passer. Jarus tout comme lui s'était retourné contre ceux dont ils avaient rejoint le camp, pas très étonnant de la part d'un individu aussi avide de pouvoir. Elle devait néanmoins s'avouait déçu... Par le seigneur démon car elle avait pour sa part tenue la promesse qu'elle lui avait faite et elle s'était attendue à une même droiture de sa part en retour, en souvenir de sa congénère,  à croire que son père avait réussi à pourrir tout l'héritage qu'aurait pu lui léguer sa mère. Quant à Jarus... Eh bien elle avait su dès le début que s’il trouvait un meilleur moyen d'aider les siens il l'abandonnerait, mais qu'est ce que ces deux individus avaient bien pu décider ensemble pour que l’élémentaire repousse finalement l'archange ?

Cela elle ne le comprit que quand le démon s'adressa directement à elle, accompagné de certains de ses hommes les autres allant soutenir Jarus. A cet instant elle fut emplie d'une hargne intense. Même sans connaître la présence d'Elder elle était venue aider le donjon, si elle aurait voulue leur nuire, elle aurait agi depuis longtemps en suant de ses fonctions et nul n'aurait pu y faire quoi que ce soit ! Qui plus...C'était ridule, un individu tel qu'Overlord lui faisait la morale alors que combien de fois avait il agi pour lui même, au risque de déstabiliser le donjon ? Elle n’avait pas le temps de les énumérer, mais déjà bien trop pour qu'il soit considéré comme pleinement digne de confiance... Elle répondit ainsi d'une voix hargneuse, juste avant que les démons ne chargent sur elle.

"Espèce de fou... Nous pourrions combattre ensemble, mais au lieu de cela vous divisez encore davantage nos forces, et tout cela par un orgueil aveugle, la vérité et que tu ne supportes pas de devoir réclamer l'aide d'autrui, à moins que ça ne soit ton "cher" père qui t’ai mis en garde contre moi."


Peu après elle ressentit un sentiment oppressant, mais qui ne venait pas du démon. Pourtant elle afficha un sourire ouvertement moqueur alors qu'elle fit tournoyer sa lame entourée d'une énergie sainte, défiant les démons qui lui chargeait dessus...Et à l’instant où ces derniers  pouvaient espérer l’atteindre elle s'éleva d'une brusque poussée, volant quelques mètres au dessus du sol hors de portées des armes conventionnelles. Elle avait conscience des pouvoirs de l'Overlord, elle savait qu'elle ne serait pas à l'abri assez longtemps. Mais son arme était lourde, son armure aussi, et tout bon combattant qu'il soit elle avait une poignée de secondes devant elle. Amplement suffisant pour ce qu'elle voulut faire, l'énergie divine s'amassant autour d'elle, mais son regard fut attiré par ce qui se passait à l'autre bout de la salle.

Le massacre des sbires du démon par Elder... Ce dernier était bien plus vifs, rapide et même plu puisant que lorsqu’elle l'avait affronté, et, elle comprit peu après que la sensation oppressante qu'elle avait ressenti c'était l’énergie qui émanait directement d'Elder, bien plus grande qu'avant. Un bref instant l'effroi envahit l'esprit de l'archange. S'était elle tout simplement retenue contre elle ? S'était elle limitée pour jouer avec elle ? Elle n'avait encore jamais rencontré un être d'une telle, du moins sous cette forme... Mais sa nature lui permit rapidement de prendre le dessus sur ce sentiment. Elle même était sous une forme restreinte, et elle se rendit compte de quelque chose. Cette sensation semblait décroître au fur et à mesure qu'Elder se livrait à son carnage. Avait elle usé d'un pouvoir accroissant temporairement ses aptitudes ? Possible mais dans ce cas Gaëlle ne comprenait pas pourquoi ce pouvoir décroissait irrégulièrement...

De toute manière elle avait d'autres soucis dont elle devait se préoccuper. Affronter Overlord ne lui plaisait guère, sous cette forme restreinte elle allait grandement peiner quant à lui tenir tête et l'un comme l’autre serait affaibli à l'issue de l'affrontement et Jarus, même accompagné des sbires du démon, ne pourrait e terrasser seul, ou avec un compagnon en piètre état. De fait elle avait certes amassé rapidement son énergie divine, mais quand elle libéra cette dernière ce fut juste en un intense déversement de lumière divine qui éclaira tout la salle, elle gênerait probablement un peu la vision de tout les combattants, mais son but premier était de neutraliser les infernaux. Ces derniers ne périssaient pas, mais pour eux l'aveuglement étaient bien plus conséquents, affectant tout leurs sens et s’ajoutant à une grande douleur... Seulement ce sort n'affecterait pas l'Overlord, de par sa part angélique. Oh elle aurait pu lui nuire, de façon bien moindre qu'à ses sbires, mais c’était sciemment qu'elle l’avait fait.

Elle fondit ensuite depuis sa position sur l'infernal, tombant en piqué, tournoyant légèrement pour éviter un potentiel assaut à distance et enfin sa lame frappa avec force celle de l'infernale. Son coup n’avait pas été porté pour tuer, ou même blessé, la manière dont elle avait frappé, et la façon qu'elle avait d'appliquer sa force sur son arme, tout ne visait qu'à immobiliser celle de l'Overlord, établir un statut quo, le temps d'une poignée de mots, tout en se tenant prêt à réagir en cas de contre attaque.

"Overlord... Tu peux me haïr pour avoir scellé ta mère, tu peux même écouter la voix de ton père, mais si tu tiens vraiment à ce donjon, tourne toi vers le véritable ennemi ! Je suis même prête à te faire la promesse, aussi sacrée que ma première, d'accepter tout duel de ta part, mais une fois seulement qu'Elder aura été terrassée."

Dans un ahanement, elle dégagea alors son arme dans un crissement et recula, déployant à nouveau ses ailes, non pas pour s'envoler mais pour bousculé les infernaux encore aveuglés les plus proches d'elle, guettant la réponse de l'Overlord, tout en se tenant prêt à se battre si nécessaire... A vrai dire cela la révulsait que de affaire à nouveau un tel serment auprès d'un individu aussi traître que lui, mais  pour sa tâche elle ne reculerait devant aucun sacrifice... Pas même celle de la vie de l’infernal si cela devait s'avérer nécessaire.

A vrai dire elle aurait été encore prête à l'affronter, si n'était pas apparu ce pouvoir de la part d'Elder qui suscitait ses plus vives inquiétudes...
avatar
Gaëlle

Féminin
Messages : 60
Expérience : 446

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière le masque

Message  L'overlord le Mar 29 Avr 2014, 17:34

Tourner le dos à un ennemi n'était pas le genre de l'Overlord : c'était une erreur et il le savait mais il comptait à présent un allié, l'élémentaire Jarus qui serait sans doute suffisant pour tenir Elder en respect. Maintenant, le combat se déroulant entre lui et l'ange allait pouvoir commencer. Au fond, le colosse éprouva une étincelle de regret mais elle fut noyée par une sombré détermination. Cette noirceur étendit ses vrilles jusqu'à chaque bout de son corps et l'Overlord gronda de fureur : avec ses sbires, il allait enfin mettre à bas tous ces êtres moqueurs qui ne cessaient de le traiter d'abrutis. A présent sûr de lui et emplit de hargne, le colosse resserra son emprise sur son arme dévoreuse de magie. Pourtant, l'ange refusa la confrontation directe comme le démon l'avait prévu... Il n'avait que quelque secondes lui aussi. Ne prenant pas la peine de préparer une offensive, le colosse murmura quelques paroles impies, les mots d'un contact bien particulier qui le liait à une créature plus sombre que le cœur des ténèbres de l'espace lui même. Il hésitait à s'en remettre à eux mais c'étaient des guerriers bien particuliers avec une méthode bien à eux pour se battre.

Une vive lumière l'aveugla une seconde à  peine après qu'il eut terminé de prononcer ses mots incompréhensible pour le commun des mortels. Cela ne correspondait pas du tout à ce que le colosse avait prévu comme résultat d'invocation aussi Daggon comprit-il instantanément que c'était Gaelle qui était passé à l'attaque. Dérangé par l'idée que son invocation puisse échouer, le démon jura et poussa un juron redoublé quand il entendit ses sbires se faire massacrer sans mal par la femme masquée. Comment osait-elle se défaire de ses troupes aussi aisément ? Comment avait-elle trouvé des capacités si puissantes ? Ces menaces proférées à l'entrée n'était donc pas du vent ? Quoi qu'il en soit, elle allait le payer au centuple car ses samouraïs étaient des guerriers précieux et rare, difficiles à remplacer.

Cependant, aussi enragé soit-il, les paroles de l'ange qui l'avait aveuglé plus tôt lui restèrent en tête et il ne pouvait pas faire sans répondre. Voyant le chef d'unité des samouraïs secouer la tête et lever son imposante lame, remit plus vite que les autres de ce sortilège lumineux, l'Overlord leva les yeux vers l'ange et grogna sur un ton moqueur :

- Pourquoi te haïrais-je alors que je n'ai pas connu ma mère si ce n'est par le biais de souvenirs abstraits. Mon père a beau être détestable pour toi, il ne l'est que parce que c'est un démon mais au moins lui n'a rien fait d'autre que me guider sans s'imposer, sans imposer ses vues que du contraire... Alors que toi ? Et bien je n'ai pas envie de voir ce qui risque de se passer après tout ce foutoir... Mieux vaut prévenir que guérir comme on dit et à propos du ''évitable ennemi'', ne t'en fais pas car il va disparaître.

Disant cela, l'Overlord sourit et toutes les lumières de la pièce s'éteignirent comme soufflées par une bourrasque invisible, les ténèbres furent total ou presque et il n'y eut aucun son pendant une courte seconde. Ce silence pesant fut rompu par le son fluide et discret de lames sortant de leurs fourreaux. Les lumières se rallumèrent soudain et à la place d'Elder se tenait juste une orbe d'obscurité totale assez étendue. En réalité, c'était le résultat tant attendu par l'Overlord : les lames de l'écrin noir avait répondu à son appel. Plus précisément, c'étaient elles qui avaient crées l'orbe de ténèbres qui avait engloutie Elder.

A l'intérieur avec elle, les quatre entités avaient leurs lames en main et attendait sans mot dire, sans respirer sans même... Penser. En effet, ces êtres étaient particuliers, étranges, méconnus mais de ce qu'en savait le démon de guerre, ces dernières ne se battaient pas en se basant sur des émotions ou des pensées. Certaines légendes prétendaient que les lames de l'écrin noir n'avaient pas d'âmes... Qu'il s'agissait donc de coquilles mortelles mais vides et imperturbables. De plus, leur méthode d'assassinat préférée consistait en amener la victime avec elle dans une dimension de poche où les sens d'un mortel se voyaient amoindris puis de laisser le corps et l'âme de la victime pourrir là dedans. D'aucun disaient que cette dimension était une extension des limbes, là où erraient les hérétiques ou les âmes égarées mais comment démêler la vérité de la légende ? Quoi qu'il en soit, les quatre guerriers aux armures noires et aux masques d'argents s'élancèrent comme si un marionnettiste derrière eux avait tiré certains fils. Sans un bruit ni même une pensée guerrière ou sanglante, les lames tourbillonnèrent vers Elder dans une synchronisation mortelle avant de se retirer... Mais que dans un certain périmètre bien préçis.

Du dehors, dans la salle du trône ensanglantée, on entendait des bruits sortir de l'orbe de ténèbres mais quoi qu'il en soit, personne ne pouvait s'en soucier car l'Overlord s'était élancée vers Gaëlle à la fin de son dialogue. Le fait que l'Overlord soit pressé d'en finir avec l'ange et cherche à la noyer sous les coups et les éclairs magiques signifiait sans doute qu'il y avait un sentiment d'urgence de bien mauvaise augure. Pourtant, malgré cela, il ne fallait pas sous-estimer Daggon et ses sbires qui continuaient de harceler la guerrière angélique en espérant renverser enfin ce combat qui s'éternisait déjà trop aux yeux de Daggon. Sûr de lui grâce à son arme et à son armure anti-magie et au soutien de ses sbires, l'Overlord poussa l'assaut... Cela allait-il suffire à mettre à bas l'ange guerrière ? Si ce n'était pas le cas... Et bien ce n'était pas comme is Daggon manquait de monstres puissants à envoyer au charbon !

________________________________________________________________________________________________________
Tremblez mortels ! (fiche)
Compagnons du démons
Techniques principales.
avatar
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
30/40  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière le masque

Message  Jarus Nirogh le Sam 03 Mai 2014, 17:19

Jarus Adopta une position défensive en plaçant ses lames-poignet en avant pour parer une éventuelle charge. Pour sa part, il jugea l'offensive risquée sur un adversaire dont il n'avait aucune information hormis celle de son effrayante puissance capable de terrasser un groupe de démon. Puis il se concentra sur sa vision tellurique afin de lire dans les lignes de force de la tour et s'assurer de suivre la totalité des événements se déroulant dans la pièce.

-Les mots sont souvent l'arme de ceux qui trompent. Il suffit de voir comment tu manipules les habitants et les ligues contre les camarades pour le comprendre.

Il décida ne pas en ajouter d'avantage afin de se concentrer pour comprendre le fonctionnement de ses pouvoirs. Il obliqua cependant une partie de son attention sur le duel des deux combattants situés dans son dos. Le duel s'était déjà engagé. Il faut dire que même si parfois, Overlord semblait aimer palabrer pour tuer d'ennuis ses ennemies, il dégageait toujours cette envie sauvage de combattre. Jarus pour sa part l'interprétait comme une volonté dominatrice sur les autres combattants. C'est pour cela qu'il ne s'était jamais posé de question sur une attitude aussi virulente.

Tout en observant constamment Elder prêt à réagir en fonction de son offensive, il guetta les assauts que menaient les deux monstres, cherchant dans la créature ailée une faille à exploité pour favoriser la victoire de son compagnon (son esprit n'étant pas limité aux critères des êtres organiques il peut se focaliser sur plusieurs objectifs). Cette idée, il la puisa dans la leçon du premier Rul-Dö qu'il avait justement accomplis avec le démon. Celle qui affirmait que la plus grande force était celle de l'union synergique de plusieurs forces en une seule. S'il parvenait à assister Overlord afin qu'il puisse conclure rapidement avec Gaëlle, il pouvait espérer ensuite profiter de son aide pour combattre plus surement le monstre masqué qui se tenait en face de lui. Immédiatement, Jarus décela alors une possibilité forte intéressante. Les ailes de l'ange. Cette dernière s'en servait justement pour garder une grande mobilité pour ainsi gagner en défense et attaque.

Porter une attaque subtile, rapide et précise permettrait sans doute à son compagnon de profiter d'une fenêtre d'attaque pour prendre le dessus. Mais pour bien réussir, il ne fallait surtout donner l'impression de s'occuper de leur affrontement. De plus, Gaëlle ne touchant pas le sol, Jarus ne pouvait la capter que grâce à l'air brasser qui allait caresser la pierre. La viser efficacement allait être très difficile. Il se mit alors avancer un peu vers son adversaire sans pour autant souhaiter passer à l'assaut. C'était tout bonnement suicidaire comme l'avaient démontré précédemment les invocations de son ami. Il s'arrêta en face de lui toujours en garde défensive, à peu près à quatre longueurs de bras. En attendant le bon moment, il joua des mots afin de gagner du temps.


Enfin... C'est ce qu'il escomptait faire jusqu'à ce qu'une sphère de force obscure englobe Elder. Jarus devina que cela résultait de la volonté de son compagnon. En fin de compte celui avait eu la même idée que lui. En revanche, il ne comprit pas pourquoi Gaëlle avait cesser de passer à l'offensive (la vision tellurique l'immunisant à la cécité). D'une certaine façon, cela compromettait son plan. Il dut donc le revoir et l'adapter à la situation présente. L'élémentaire feinta de ne pas se désintéresser de son adversaire initial. Il préféra plutôt patienter pour voir comment l'ange allait réagir en lui gardant le dos tourné.

Il attendit jusqu'à ce qu'il ressente un puissant brassement d'air caresser la pierre, significatif selon lui d'une attaque. Il jugea alors l'occasion bonne et après avoir une dernière fois estimé la position de sa cible, propulsa dans les airs à la vitesse maximal ses deux chrakrams qui fendirent l'air avec leur mouvement circulaire acéré. 
avatar
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière le masque

Message  Elder le Mer 04 Juin 2014, 20:43

HRP:
Pardon pour le délai, travaux de fin d'année. Je devrais reprendre un meilleur rythme maintenant...

J'allais répondre à l'élémentaire que je n'avais ligué personne contre personne; après tout, c'étaient bien les manigances de Gaëlle qui avaient mené à cette guerre civile alors que l'Eglise était à nos portes. Malheureusement, alors que j'ouvrai ma bouche, mes sens, renforcés par l'absence de ma vue, entendirent le son distinct de lames dégainées.

Ce qui était étrange car je n'avais pas senti quiconque arriver, et je ne sentais personne à l'endroit d'où le son était venu.

Quoi qu'il en soit, ce ne fut que la sensation du déplacement de l'air qui me permit de réagir à temps lorsque quatre lames se croisèrent là où je me serais trouvée si je ne m'étais pas jetée à genoux dans un mouvement désespéré. S'ensuivi un léger sifflement alors que les lames se séparaient, repartant probablement en arrière étant donné que je ne sentis rien m'approcher durant ce mouvement.

Cette situation était... agaçante, et suivant ce qui s'ensuivait, elle pourrait même devenir dangereuse. J'hésitai un instant à dévoiler un des atouts que je gardais précieusement caché, mais j'en décidai autrement au final.

Il ne me restait qu'à attendre la suite, et je restai près du sol, afin de m'aider des vibrations infimes que les mouvements de mes ennemis propageraient, ce qui me permettrait, je l'espère, de réagir plus tôt qu'à l'aide du vent, car cette esquive avait été bien trop dangereuse et je doutais que je pourrais continuer à réussir de tels actions bien longtemps, la concentration nécessaire pour percevoir l'imperceptible pesant rapidement lourd sur mon mental.

Ainsi, mes sens poussés à l’extrême m'avertirent facilement de la pierre qui avait été projeté dans ma direction, et je réagis par instinct en esquivant à l'aide d'une roue sur le côté. Je ne me rendis compte que trop tard de mon erreur quand j'étais au milieu de mon mouvement, là où il serait le plus dur de réagir à une attaque de mes ennemis les plus furtifs...
avatar
Elder

Masculin
Messages : 24
Expérience : 200

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière le masque

Message  Gaëlle le Jeu 05 Juin 2014, 00:00

L'Overlord était définitivement déraisonnable. Elle qui avait espéré qu'il est quelque rancœur à l'encontre de son père, voilà qu'il le complimentait, voilà qui était un combat... Mais cela ne fit qu’accroître la hargne de l'archange. Comment pouvait il savoir ? Oui par leur nature elle haïssait les démons ,ces êtres qui n'avaient pas été conçus par les dieux, mais elle avait su se montrer compréhensives, comme avec lui, alors au nom de quoi affirmait il qu'elle ne haïssait os père que pour ses origines ? Non... C'était bien plus profond que ça. Elle le haïssait pour tout le mal qu'il avait fait endurer à une de ses amies, elle le haïssait pour le chaos et le sillage de mort qu'il avait laissé derrière lui au fil des siècles. Elle le haïssait pour avoir fiat de l'Overlord ce qu'il était aujourd’hui. Oh il ne s’était peut être jamais imposé à lui, mais il ne faisait nul doute que Daggon avait été modelé exactement selon les dessins et les plans de son père, cet être abject.

Néanmoins elle ne laissa pas cette hargne et cette rancœur l'envahir et ainsi, au lieu de charger tête baissée, elle s'était préparée à un éventuel assaut alors qu'il évoquait la disparition du véritable ennemi...Et s'était promptement envolé quand les ténèbres avaient annihilés toutes lumières, permettant aux démons aveuglés de récupérer plus rapidement. Elle se préparait à agir à nouveau...Mais quelle ne fut pas sa stupeur alors de voir qu'Elder lui même avait disparu. Était ce fini ? Non... Un tel être ne saurait disparaître aussi simplement que cela. Pour autant elle comprenait les mots de Daggon, peut être que la chose touchait à sa fin.

Mais apparemment le seigneur infernal ne l’entendait pas de cette oreille, la disparition d'Elder ne semblait avoir nullement calmé ses ardeurs guerrières. Forcée de se mettre à terre à nouveau face à ses éclairs elle devait affrontés ses assauts puissants et répété, ainsi que repoussés les autres infernaux qui l'épaulaient, qui bien que moins dangereux représentaient une menace, la forçant à toujours être en mouvement l'assaillant sur les flancs.. Du sang ne tardait pas à perler sur ses bras et ses flancs. des blessures superficielles, mais qu'elle n’avait pas le temps de soigner face aux rythmes soutenus de ses adversaires.

Alors encerclées elle n'eut d'autre choix que de s'élever brusquement dans les airs afin de se dégager, elle ne devait pas rester ainsi longtemps pour ne pas que l'Overlord l’intercepte.

Cependant son attention étaient entièrement tournée vers lui et de fiat elle ne fit qu'au dernier moment les cercles de métal lancée dans sa direction. Elle avait complètement oublié Jarus et surtout...Au vu de leurs accords passés elle ne s’était pas attendue à devoir lui faire face. Elle ne put ainsi que tournoyer brusquement sur elle même pour se décaler sur la droite, mais une brusque douleur la traversa, et sa réception fut bien malhabile s'écrasant presque contre le marches menant aux statues du Triumvirat..

Alors à genoux elle faisait pitié à voir, une main posée sur la garde de son épée, sur laquelle elle s'appuyait, son dos laissait voir ses ailes, dont une avait presque été tranchées e n deux par le chakram de Jarus, un flot de sang s'en écoulant continuellement, à un rythme qui aurait déjà probablement tué un mortel... Mais Gaëlle pourtant se releva, et se retourna pour faire face aux mortels...Et jeta sa lame, serrant les dents.

"Que vous faut l de plus ? Si Elder ne revient pas comme le prétendez Seigneur Daggon je n'ai aucune raison de continuer à lutter... Néanmoins j'ai une tâche à accomplir et je ne peux pas la faire tant que le Triumvirat est ainsi pétrifié... Et tant qu'ils le sermon le donjon tournera au ralenti. Vous savez comment les libérer ? Probablement pas, mais moi je le peux, et avec 'assaut de l’Église chaque seconde compte. Vous m'aviez promis de me faire confiance, allez vous me tourner à nouveau le dos ? Si c'est le cas sachez ceci..."

Elle avait lâché sa lame afin de leur faire comprendre qu'elle était encore prête à leur pardonner, mais elle ne se faisait pas d'illusion; Overlrod l'avait dit lui même, les habitants du donjon devaient se sauver par eux mêmes. De belles parole,s mais vides de sens... A moins que par la sauvetage du donjon il signifiait en vérité son accession au pouvoir de ce dernier, ce qu'elle ne tolérerait pas , pas plus que la faillite de sa tâche... Et elle sentit alors une énergie nouvelle la parcourir, une énergie familière, ancienne... Sa véritable puissance qui lui revenait. Les dieux avaient enfin libérés le sceau qui la restreignait à cette fois affaibilie. Qu'est ce qui les avait en fin décidé ? Elle l'ignorait, mais cela était bienvenu.

La transformation en fut pas des plus visibles dans un premier temps, mais le sang de l'ange, aussi bien celui qui coulait encore que celui déjà versé de dissolvait en une poussière dorée qui convergea vers l'être divin, qui se redressait, ses blessures paraissant s'effacer alors s que ses iris tendaient vers le dorée, une tempétueuse s'élevant alors.

"Vous ne m’empêcherez pas d’accomplir la volonté des dieux, ni d'accorder le pardon à mon amie..."

de son être irradiait une puissance plus conséquente que ce qu'elle était avant, si Overlord pouvait la sentir il devait savoir qu'elle était au moins du niveau de son père. L’archange s'était effacée pour laisser place à ce qu’elle était réellement, un être d'une rare puissance une des premières suivantes des dieux.

Une séraphine... Et son regard n'était pas tourné vers l'élémentaire ou le seigneur démon, mais vers la sphère noire qui contenaient la véritable menace.
avatar
Gaëlle

Féminin
Messages : 60
Expérience : 446

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière le masque

Message  L'overlord le Jeu 12 Juin 2014, 11:21

Le souffle du démon résonnait à ses oreilles comme si ce dernier avait soufflé dans une corne de brume et que le son reviendrait en boucle tourbillonner sous son heaume maléfique. Ce signe de fatigue avait le don d'irriter le démon car il ne devrait pas déjà être en train de souffler trop fort. Haussant un sourcil, le démon se demanda brièvement si a la place de la fatigue, ce n'était pas plutôt la peur qui dictait cette réaction corporelle. Puisant dans une bouffée de rage soudain, le colosse supprima cette désagréable sensation et se recentra sur le combat, sur la victoire. Ayant isolé Elder de l'équation instable que représentait cet espèce de coup d'état, le démon et ses rares alliés pouvait remporter un succès retentissant si ils s'y mettaient bien. Cependant, le colosse en armure se méfiait de Gaëlle et de ses prétendus pouvoirs supérieurs : l'archange pouvait bien tricher en les utilisant et ça ne le surprendrait pas outre mesure car lui même le ferait si jamais la situation se retrouvais inversée. Sauf que bien entendu, quand c'était l'autre être à plumes qui le faisait ce n'était pas de la triche  mais une ''nécessité divine''... Amusant les points de vues hein ?

Bien qu'il ne puisse pas le savoir, un être d'une puissance égale voir supérieure à l'archange éclata de rire à cet instant précis. Frappant du poing l'accoudoir de son trône, Belikios s'étrangla de rire encore quelques instants puis reprit son souffle en se tenant les côtes. Regardant l'orbe d'un noir d'encre qui lui envoyait les images de la salle du trône de Kanabo, le seigneur démoniaque tranquillement installé dans son trône effrayant se pencha en avant en murmurant pour lui même :

-Bien envoyé mon fils ! Même si tu ne l'as pas dit à voix haute, c'était fort juste tout ça... Dés que moi je me mettais à cracher du feu et à répandre la mort sur le champ de bataille c'était ''répugnant'', c'était ''inhumain''... Par contre quand un ange rasait une ville d'un coup ou massacrait des hordes d'innocents, c'est pour ''purifier l'infamie''... Et mon cul c'est du gobelin ?!

Perdant soudain sa bonne humeur, le colossal démon observa avec attention la suite des événements et se lécha inconsciemment les lèvres lorsque le sang de Gaëlle souilla le sol : il se souvenait encore du goût que ça avait le sang d'ange et franchement c'était aussi agréable sous la langue qu'un bon vin ! Mais revenons à la situation du démon : ce dernier jubilait un peu en voyant enfin l'ange si suffisante et si sûre d'elle quant à la prétendue justice de sa tâche mise à bas. Les gênes de son paternel étaient peut-être pour quelque chose dans son caractère et son comportement mais son mépris envers les êtres angéliques devait venir d'ailleurs. La solution la plus simple serait de dire que la ''perte'' de sa mère avait laissé des marques indélébiles dans son être mais ce serait la solution trop facile n'est-ce pas ? Remarquant que l'ange ne se laissait pas juste tomber au sol pour y mourir, le démon pesta intérieurement... Elle ne lâchait pas l'affaire l'autre emplumée. Pensant pour lui même que si sa mère avait été aussi tenace lors de sa rencontre avec Belikios, le colosse resserra sa prise sur le manche de sa hache et remarqua quelques petites choses. Tout d'abord, malgré la transformation de Gaëlle et la disparition de son sang, il n'était pas encore réduit à l'état de poussière moléculaire et ensuite, le sang doré de la jeune femme n'avait pas entièrement disparut. Tout d'abord le sang sur les armes de Jarus et sur la lame de sa hache (il était parvenu à l'entailler légèrement) n'avait pas suivit le même chemin que celui sur son corps ou sur le sol. Peut-être le contact du métal (ou la corruption du démon) avait empêché la transformation du fluide vital de l'archange... Si c'était le cas, il avait intérêt à en récupérer une grosse partie. Imaginant déjà les possibilités que pouvait donner une telle ''denrée'', le démon sourit sous son heaume... Restait cependant la difficulté de survivre au combat pour pouvoir en profiter !

________________________________________________________________________________________________________
Tremblez mortels ! (fiche)
Compagnons du démons
Techniques principales.
avatar
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
30/40  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière le masque

Message  Jarus Nirogh le Mar 24 Juin 2014, 00:45

Les chakrams avaient fait mouche et entaillant sévèrement l'une des ailes de l'ange. Le résultat qui en suivit convint à Jarus qui sentit son corps heurter brutalement le sol, lui donnant au passage une vue nette de sa blessure. Dépourvu de sentiment, il n'éprouva aucun regret face à cette acte. Pourtant, quelque chose le gênait dans ce qu'il venait de commettre et il ne savait quoi. Hélas pour lui, le moment n'était guère propice à l'interrogation de son propre ressentit. Certain qu'un adversaire était suffisamment handicapé pour que son camarade s'en charge dorénavant seul, il reporta tout son attention sur Elder ou tout du moins sur l'étrange sphère qui s'était formé suite à l'apparition d'étranges démons. Jarus ne l'avait pas vraiment lâché du regard un seul instant, mais à ce moment précis, tout son être était dirigé sur ce curieux phénomène qui n'en finissait pas.

Il ne parvenait pas à comprendre la nature du pouvoir en action. Tout ce qu'il comprenait, c'était que son ennemie avait disparut dès son apparition et que dorénavant, elle était coupé de ce monde duquelle elle était originaire. Mais dans ce cas, qu'est ce que l'élémentaire pouvait faire ? Sa sagesse lui hurlait de ne pas s'approcher de ce pouvoir démoniaque, l'empêchant donc de poursuivre son affrontement. Et de l'autre coté, Gaëlle rampait misérablement sur le sol, le sang se rependant sur le sol. Que faire alors ? Ne voulant rester inactif et louper une opportunité rarissime, il décida de profiter de cette accalmie pour se donner toutes les chances au cas ou Elder surgirait du dôme d'ombre toujours apte à se battre. 

Jarus en appela alors à sa force interne et la projeta dans le sol.  Tout autour de lui son aura se déversa pour qu'il puisse la manipuler de façon à effectuer une modification sur la structure de la pierre. L'effet se fit doucement mais surement afin de ne pas gâcher sa puissance. Le sol s'éroda pour former  un nuage sable fin de faible densité. Progressivement, celui-ci se développa  sur une large surface qui engloba Jarus ainsi que la boule obscure dans laquelle était enfermée Elder. Il ne relâcha pas un seul instant son contrôle sur l'élément ordonnant ainsi à la pierre fragmentée d'englober le sort d'Overlord. Il continua son effort un bon moment jusqu'à ce qu'il soit certain qu'il y ai suffisamment de particules dans l'air pour préparer son piège. Si la femelle venait à sortir, il aurait de quoi la surprendre dorénavant, et probablement de quoi la terrasser.

Hélas, à ce moment là, Jarus sentit une puissante force magique frôler hargneusement le sol dans son dos. Gaëlle, bien que blessée se releva débordante d'une nouvelle puissance tout bonnement gigantesque. Jarus se dit que les complications arrivaient tout juste.
avatar
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière le masque

Message  Elder le Mar 15 Juil 2014, 16:46

Cette zone où j'étais dénuée de mes sens commençait à m'agacer, de même que les choses qui m'y attaquaient. Mes réflexes étaient suffisants pour éviter que les blessures m'étant infligées soient graves, mais j'étais suffisamment isolée pour que tout le temps que je passais ici serait du temps où je ne pourrais pas manipuler le donjon, et déjà, j'imaginais qu'un certain nombre de vaillants défenseurs étaient tombés, et avec Oni vaincue et ma manipulation manuelle du sort pour récupérer les âmes que je pouvais afin de les retourner lorsque la résurrection serait rétablie, leur mort serait définitive.

Cette pensée alimentait ma colère envers les imbéciles qui, dans une notion perturbée de justice ou dans une basse soif de pouvoir, avaient décidés de m'affronter.

Oui. Chaque instant faisait mourir plus de monstres, et s'il fallait que je décide entre deux morts ou une centaine... ce ne serait même pas un choix.

Ce fut là que je sentit une vague de puissance traverser même ce qui m'isolait; l'ange avait décidé de mettre fin à ce combat, visiblement.

Quel hasard, moi aussi.

M'abreuvant de puissance, j'augmentai ma vitesse, et cette fois, mes réflexes me permirent d'attraper mes ennemis, des pantins réalisai-je à présent que je les avais en main, et je remontai la piste de leurs fils, plus magie qu'autre chose et bien dissimulés, mais j'avais déjà fait pire.

D'ordre et de lumière. De justice et de flammes. Reçois tes ailes, ma fille.

Leur manipulatrice n'eut qu'un instant d'horrible réalisation avant d'être vaporisée dans une vague de lumière, puis la sphère d'obscurité qui m'enfermai éclata alors que deux ailes d'or et de lumière étaient déployées de mon dos.

Si nul ne les protège, je le ferai. Ce défi n'est pas né de ma fierté, père, mais de la justice que tu m'as toi-même confiée.

Je clignai des yeux, la vue étant un sens qui m'était devenu étranger avec le temps, et fixai mes ennemis.

Qu'importe... si tu me retire ces ailes... ma cause... reste juste.

Au vu de l'expression de Gaelle, elle m'avait reconnu.

Après tout, ce visage était celui de l'une de ses plus vieilles amies, alors qu'il n'était pas encore souillé par ses blessures et une corne.

La forme originelle du Seraphin déchu, avant qu'elle ne décide d'un autre nom en signe de défi après que son créateur ne l'aie privée de ses ailes.

Tout le pouvoir et la puissance de ce corps, cependant, était sous mon contrôle. Après tout, il s'agissant toujours de moi.

Je pointai un doigt élégant en direction de l'Overlord, écoutant à contrecœur ma merci une dernière fois.

"Maerun... Quitte cette salle et protège ce donjon, comme tu déclare le vouloir."

Je n'avais bien sûr pas besoin de préciser qu'il s'agissait de sa dernière chance...
avatar
Elder

Masculin
Messages : 24
Expérience : 200

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière le masque

Message  L'overlord le Sam 19 Juil 2014, 21:10

L'ombre semblait toujours tenir bon et cela ne pouvait qu'être bon signe : plus longtemps elle resterait enfermée dans la bulle menant sur cette étrange replis de la réalité, plus longtemps Elder ne serait pas là pour ennuyer le démon. Daggon pourtant avait autre chose en tête dans sa liste de priorité : Engar et sa coalition lui avait promit des renforts, renforts qu'il attendait encore et toujours. Rien ne pouvait empêcher une certaine amertume de se former dans les pensées du colosse à la hache souillée du sang de Gaelle. Pour le démon, cette scène avait comme un étrange goût de déjà vu : n'avait-il pas déjà vécu une situation similaire, seul ou en nombre restreint dû affronter un ennemi surpuissant ? Que ce soit durant son ancien règne ou même sous ''l'égide'' du donjon face à Focus ou à d'autres, le colosse avait souvent l'impression de rester l'idiot de service qui se faisait planter un couteau dans le dos pendant les moments les plus critiques. Sur qui le colosse pouvait-il vraiment compter ici hein ? PERSONNE ! A part ses sbires et les démones qui à présent faisaient partie de lui, il n'avait aucune personne pour qu'il il sacrifierait sa vie. Cette révélation lui fit un peu de mal mais il finit par se reprendre et analyser froidement ses émotions et les conséquences de ce qu'il semblait vouloir faire. Serrant les mâchoires en fixant l'ange du châtiment, le démon sentit son regard se faire plus froid et plus... Désintéressé ? Oui, c'était vraiment ça le mot. Il ne voulait plus entendre parler de tout ça. Il n'avait plus envie de risquer sa vie pour ce donjon insignifiant que finalement ne lui avait jamais rien apporté.

Continuant son analyse froide et détachée, le démon de guerre grogna doucement : si on faisait la liste des bonnes choses que lui avait apporté le donjon... C'était bien court. De la puissance ? Il avait tout reprit lui même, à la sueur de son front, au sang qu'il avait versé et aux vies qu'il avait prises ce n'était pas d'autres qui lui avaient apportées tout ça sur un plateau. Des amours ? AH ! Quelle amère plaisanterie que cela, Mina l'avait planté dans le dos pour aller avec Theorem quant à Umbrella elle avait disparu aussi soudainement qu'elle était arrivée dans sa vie. La seule chose qu'avait vraiment donné Kanabo à l'Overlrod c'était un toit et devinez quoi ? Il n'en avait même plus besoin ! Repensant brièvement à son monde, à son plan d'origine enfin découvert, le colosse en armure se dit que tourner le dos au donjon, prendre ses affaires et s'en aller vers cet univers si particulier qui était le sien. Cette hésitation dura un long moment, un si long moment qu'Elder réussit à sortir de son piège. La disparition définitive des lames de l'écrin noir passa carrément au second plan et il entendit même à peine l'injonction de la créature. Pour lui tout ça ne représentait plus un enjeux suffisant pour y risquer sa vie et comme pour enfoncer le clou, un événement supplémentaire vint changer la donne.

Surgissant de proprement nulle part, Biscornu, le chétif larbin déjà bien âgé, vint se poster devant son maître vénéré. La petite créature grisâtre frappa le tibia de son maître avec la pointe de sa canne noueuse pour réclamer son attention. Une fois cette dernière obtenue, le plus vieux larbin dit de sa voix éraillée :

- Maître, arrêtez immédiatement ce combat stupide ! Nous avons un problème d'importance ! Shilae est entre la vie et la mort sur les remparts du donjon, il vous faut venir !

Le démon baissa la tête si vite qu'il entendit distinctement ses vertèbres craquer sèchement: Shilae... Mourir ? Alors ça c'était hors de question ! Les guerres idiotes du donjon n'allait pas lui voler une partie de lui. Car oui, c'était ainsi que le colosse voyait la démone borgne qui le servait fidèlement depuis quelques temps. Jetant un dernier regard à la créature à l'apparence angélique qui l'avait désigné du doigts et lui avait enjoint de quitter la pièce, le démon poussa un grognement furieux et concentra son pouvoir dans son poing ganté. Sauf qu'au lieu de la lancer à la face de son possible adversaire, le colosse s'en servit pour faire s'écrouler une partie du mur à côté du mur... Oui, prendre la porte, c'était trop chiant. Sans un mot de plus, ni même un semblant d'explication, le démon de guerre franchit les débris et partit sans se retourner. Dans sa tête, un véritable ouragan de rage supprimait toute pensée cohérente : il ne vit rien de ce qui se passait, seul un   voile rouge   semblait s'éteindre devant lui... Il ne pouvait pas laisser Shilae mourir ainsi c'était simplement interdit.

Atteignant la zone dite, il prit le corps atrocement mutilé de la démone dans ses bras et constata d'un œil amer les dégâts : son armure avait fondu en partie pour se mêler à la chair carbonisée et des grosses plaies suintantes s'étalaient sur d'autres endroits de son corps... Décidément, son adversaire ne l'avait pas raté. Poussant un soupir saccadé, le démon se redressa soudain, tourna les talons en observant avec indifférence les morts et les blessés des deux camps et s'enfonça dans le donjon. Son but ? Rejoindre sa demeure et s'y barricader, ouvrir un portail et aller la soigner dans le plan démoniaque qu'il avait enfin trouvé et avec lequel il avait à présent un lien indélébile. Quelques instants plus tard, la dernière vision que les défenseurs eurent du démon pendant l'attaque fut celle de sa haute stature tenant le corps brisé de la démone Shilae entre ses mains, les lourdes portes de sa demeure se refermant derrière lui...

Mais cela ne voulait pas dire pour autant qu'on ne reverrait plus jamais le démon, loin de là... Il en faisait que lécher ses plaies.

[HRP : voilà, à présent si vous voulez finir, ne prenez plus mon tour en compte et finissez-en, bon jeu aux autres]

________________________________________________________________________________________________________
Tremblez mortels ! (fiche)
Compagnons du démons
Techniques principales.
avatar
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
30/40  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière le masque

Message  Gaëlle le Mar 22 Juil 2014, 00:04

Avec cette énergie nouvelle balayer l’infâme Overlord et ce traître de Jarus ne prendrait qu'un instant, un simple geste et l'énergie débordante de l'archange les réduirait à néant. Sous cette forme elle avait terrassé des princes infernaux, vaincus des dragons ancestraux devenus déments, le rejeton bâtard de Belikios et un simple élémentaire de terre ne faisait tout simplement pas le poids face à elle, et elle en avait parfaitement conscience. Elle devait agir vite et bien. Dans ses gestes, plus une once de compassion, simplement la maîtrise de chaque mouvement, en son esprit plus d’instinct maternel simplement une faculté accrue de décision...

Et le châtiment venait de tomber pour Overlord et Jarus, ils étaient coupables, le châtiment à choisir ? En temps normal elle y réfléchirait, mais là il n’était que nuisance qui pourraient entraver à la vie de centaines êtres vivants, la sentence était donc la mort ! Pour décider de cela il ne lui avait fallu qu'un instant, il ne lui en faudrait qu'un second pour l'application du jugement !

Mais c'était un instant de trop, car Elder put alors se libérer et elle ne pouvait plus se permettre de s'occuper du menu fretin ! Ayant pleinement récupéré, et désormais emplie d'une énergie qui n'était que sienne elle s'apprêta à s'élancer sur la traîtresse au masque, l'aberration qui n'aurait jamais dû voir le jour ! Mais cette dernière avait encore quelques cartes en main et en usa une nouvelle, adoptant l'apparence d'Oni Ni Kanabo, l'archange déchue, l'amie perdue de Gaëlle...Mais le trouble qu'elle causa fut rapidement balayée. Cela aurait pu peut être marché si la statue de la personne concernée ne trônait pas derrière eux et surtout si Gaëlle n'avait pas adoptée sa véritable forme. Sous cette dernière les émotions n'avaient plus cours, seul compter l'accomplissement de son devoir et en la créature qui lui faisait face elle ne voyait qu'une énergie viciée à annihiler !

Ainsi elle s'élança s'appuyant sur ses ailes pour entamer un nouvel échange, sa force s'était accrue, ainsi que sa vitesse ou sa résistance. Sa lame dégageait une énergie radieuse à chaque coups qui, à moins qu'elle ne soit bloquée sur toute sa longueur, empêcherait Elder de pouvoir simplement la parer sans être blessée. Les plaies qui lui étaient infligées se guérissaient rapidement sous l'énergie sainte qui lui servait de sang et de fait elle ne semblait que peu se dédier à la défense.

Mais malgré sa frénésie elle remarqua le départ de l'Overlord, avait il suivi les ordres d'Elder ? ou bien était il parti pour une autre raison. Peu importait, c'était une bonne chose, restait à savoir si Jarus serait aussi sage... Ou bien qu'il en serait de même pour le nouvel arrivant, qu'elle reconnu à son aura...

Engar.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les portes par rapport à leurs tailles s'étaient à peines entrouvertes pour le laisser passer , mais il s'avançait d'un pas déterminé. un tracé sanglant barrer son torse, son bras gauche semblait par ailleurs salement entamé à la façon dont il se tenait, et bien que nul plaie n'était visible le cuir de son armure était empoissé de sang. Sa démarche, bien qu’emplie de volonté était un peu chancelante. A ses lèvres était un sourire un peu fou et en ces yeux une hargne intense, mais il ne regardait ni Elder ni Gaëlle, il ne semblait même pas leur accorder son attention et pourtant prenait soin de se déplacer à une distance respectable de l'affrontement de ces titans face auxquels il savait ne rien pouvoir faire. Non, en fait son regard se porta vers l'Overlord qu'il voyait partir, et alors qu'il s'était ut il appela d’une voix emplie de hargne.

"Overlord ! Reviens ! OVERLORD ! OVERLOOOOORD !"

Mais rien ne semblait pouvoir faire revenir le seigneur démon et il abandonna, le souffle court. Son regard balaya alors la pièce, et s'attarda sur le Triumvirat pétrifié, à moins que ça ne soit sur leur trônes.

"Par le passé il avait déjà échoué, tout comme vous. Il semblerait que les donjons sont voués à être bâties par des mains incapables."

Sa voix s'était faite tenue comme pour ne s'adresser qu'à lui... puis il s'arrêta, alors qu'il remarqua enfin Jarus. il savait qu'il n’avait pas été du côté d'Elder, donc peut être avait il été de celui de Gaëlle, mais quelle importance cela avait désormais ? Pourtant il fit basculer sa lame intact sur son épaule, fixant l'élémentaire de pierre.

"Et toi... Vas tu lutter jusqu'à la fin ? ... Question idiote, comme si ça avait encore de l'importance."

Et brusquement, plus rapidement que n'aurait pu le laisser supposer son état il s'élança vers lui, en un contact violent, l'élémentaire n'eut aucun mal à parer son coups, mais il n'en eut aucun également à l'entendre, au contraire des deux autres combattants.

"Je sais de quoi tu es capable Jarus... Grave un pentacle autour d'eux. Toi...Fais moi confiance, au moins toi..."

Il n'avait pas l'habitude de supplier, mais dans son regard on pouvait voir qu'il était déterminé, qu'escomptait il faire ? Cela seul lui pouvait bien le savoir, mais cette fin qu'il évoquait semblait en effet approcher à grand pas, le toit du donjon commençant à trembler, faute de l’énergie qui le soutenait jusqu'alors, pompé par Elder.

Mais justement ce qu'il visait à faire devrait empêcher cela. Le pentacle que formerait Jarus additionné au sang qu'il y verserait allait accomplir son usage premier, un pentacle pouvait sceller même le plus puissant des démons, ou tout du moins réduire son plan d'action, car en muant la zone sur laquelle il été tracé en une espace du plan infernal il empêchait toute énergie d'en sortir, mais aussi d'y pénétrer, faute de portail entre les deux. Ainsi l'énergie pompée par Elder reviendrait au donjon et il ne pourrait pas rompre ce pentacle sans s'exposer à son adversaire

Enfin cela en serait un des avantages en fait, le véritable but d'Engar était que ce soit lui qui sonne le tomber de rideau de cette mascarade.
avatar
Gaëlle

Féminin
Messages : 60
Expérience : 446

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière le masque

Message  Shkeil le Mer 23 Juil 2014, 21:09

Enfin. Il avait été plus retardé que ce qu'il pensait, mais il était enfin arrivé. Après une longue discussion, il avait pu convaincre Amaliah de le laisser passer, mais sans l'accompagner. Dommage, mais cela aurait été pire pour lui de ne pas avoir pu venir. Arrivé en haut des escaliers et avant d'arriver dans les environs de la salle des boss, Shkeil ne put s'empêcher de regarder par une fenêtre l'avancée des combats sur les remparts. A son grand soulagement, il semblait terminé et dans le bon sens pour le donjon. C'est l'esprit rassuré qu'il se mit à courir vers le Triumvirat, s'arrêtant brutalement pour se cacher derrière une colonne quand il entendit des pas métalliques s'approchant de lui.

Il calma sa respiration, laissa passer l'inconnu et regarda brièvement de qui il s'agissait. Malgré le dos qui lui était présenté, il reconnu le démon appelé Overlord. Il l'avait uniquement croisé brièvement de temps à autres, mais il était reconnaissable de loin. Peu lui importait les raisons de sa présence ici, ni pourquoi il semblait partir, mais Shkeil estima préférable pour lui de ne pas l'arrêter. Il reprit sa course, et les bruits des combats se fit entendre. Mais ce n'était pas la seule chose qu'il ressentait. Il n'était pas spécialement sensible à la magie, mais là, c'était flagrant.

Préférant opter pour la prudence, Shkeil s'approcha et rentra dans la salle via un immense trou dans le mur. Mais il n'eut pas trop le temps de constater l'état de la salle, ni même la situation, que le toit de la salle commença à s'effondrer. Sans plus réfléchir, il courut jusqu'aux statues pétrifiées en essayant d'éviter les pierres qui tombaient du plafond. Il était venu uniquement pour les protéger, et c'est bien ce qu'il comptait faire.

________________________________________________________________________________________________________
Les enfants de Lune sont là...
Fiche
avatar
Shkeil

Masculin
Messages : 477
Expérience : 360
Métier : Garde

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière le masque

Message  Jarus Nirogh le Dim 27 Juil 2014, 17:33

Une petite minute... Voila le temps qu'il avait fallut pour qu'une situation en tout point avantageuse -pour Jarus et son allié- devienne le théâtre d'un véritable chaos. S'il ne pouvait concrètement rien ressentir, une forme de malaise s'instaura cependant dans la poitrine du golem, une sensation qui portait le nom de "déception" ou bien "désespoir" mais dont lui l'ignorait. Si proche de la victoire durant un instant pour finalement voir cet espoir se faire déchiré par l'humour noir de la vie. Jarus envisagea même fugacement d'abandonner et de se laisser porter par le cours des événements. En fin de compte, pourquoi se débattre si c'est pour assister à la dure vérité : que quoi que l'on tente, les choses seront comme l'auront décidé les entités supérieur tenant d'une main de fer le déroulement du spectacle. Une pièce ô combien sournoise et ridicule qui aurait tout aussi bien put se contenter de deux protagonistes, les autres n’étant que d'inutiles figurants ne servant qu'à créer de faux rebondissement.

Heureusement ou malgré lui ? Il ne saurait le dire, mais dans un élan de persévérance vaine, Jarus décida qu'il était hors de question pour lui de trahir le serment qu'il s'était promis de respecter, à savoir protéger le donjon, ses habitants et ses dirigeants de toute forme de menace. Et des menaces potentielles dans l'immédiat il y en avait. A commencer par les deux êtres contre nature qui s'affrontaient dans un ballet dévastateur dans lequel seul un fou ou un suicidaire se serait jeté, avec l'idée saugrenue de les arrêter. Puis il y avait cet humain -Engar- avec qui Jarus avait déjà combattu une fois au abords d'un village. A la vue de l'attaque sans sommation qu'il exécuta contre lui, il n'était clairement pas de son coté, et les quelques mots qu'il lui lança ne lui donna guère l'occasion de penser l'inverse. Et pour terminer, il y avait cette étrange créature garou qui se dirigeait dans leur direction et qu'il avait réussit percevoir grâce à ses sens terrestres. Comble de la malchance, Overlord, le seul allié sur lequel Jarus pouvait vraiment compter s'était retiré des affrontements pour une raison totalement inconnue.

Après un bref résumé de situation, Jarus se permit pour la seconde fois de remettre en cause le bien fondé de son intention, de persévérer dans une défense totalement futile. Puis il eu une idée.

Dans une situation pareille à savoir être cerné uniquement par des adversaires potentiel, bien que plus dangereuses, les possibilités d'action s'en retrouvaient bien plus nombreuses et donnaient ainsi la possibilité de riposter sans se soucier des dommages collatéraux -sauf pour les statues du triumvirat-. Tout ce qu'il fallait c'était de dresser au préalable une forme de protection pour les dirigeants pétrifiés du donjon. Et dans l'immédiat, Jarus avait en tête une solution qui à défaut de le faire gagner pouvait mettre fin au incessants combats.

Faire effondrer toute la toiture ainsi que les murs du dernier étages.
Cette idée était risquée mais il n'en avait pas beaucoup qui ne risquaient pas de mettre en périls les créateurs de Kanabo. Et encore moins de temps pour en trouver une autre, car à peine eu t'il pénétré dans la salle que le garou s’élança en direction de ces derniers. L'heure d'agir dans un acte ultime de loyauté pour le donjon était enfin venu.
D'une simple pensée, l'élémentaire ordonna un mouvement du sol afin de se placer en un instant aux cotés du Triumvirat. L'étape 1 du plan d'action étant de sécuriser les statues, Jarus modifia le sol et fit émerger sur toute la surface entre lui et Shkeil et sur une grande largeur, de petites pointes de roc très fine mais solides dont le buts était tout simplement de ralentir la progression de l'attaquant. Il ajouta aussi un simple rangée de piliers acérés pour parer une éventuelle tentative de sa part de sauter jusqu'à lui. Pour Engar, la solution fut plus simple. Il commanda le nuage de sable qu'il avait préalablement formé et l'envoya harceler le guerrier pour le retenir le plus longtemps possible. Pour les deux autres furies, elles étaient trop occupée à se trucider et cela convenait parfaitement à Jarus qui passa ainsi au deuxième stade de sa stratégie : la destruction.
Bien que conscient qu'il ne disposait pas du luxe d'hésiter, l'élémentaire fit plonger son esprit dans la dimension tellurique de l'édifice dans lequel, tout le beau monde se tenait. A peine fut t'il arrivé sur place qu'un esprit terrestre majeur se présenta à lui. En fait, il se doutait déjà de ce qu'escomptait faire son cadet du plan matériel. Il se contenta donc de lui faire comprendre qu'il s'avait ce qu'il devait faire et que de son coté, Jarus pouvait dors et déjà se préparer à la suite de son plan. Ce dernier ne se le fit pas demander deux fois et réintégra son corps de suite, tandis que son frère de terre commandait à leurs frère d'aller se réfugier aux niveaux inférieurs de la tour.
En revenant à lui, Jarus perçut que malgré ses précautions, Shkeil et Engar avançaient trop rapidement dans sa direction et qu'à ce rythme, il n'allait jamais pouvoir mener ses ambitions à leurs termes. Il opta alors pour un tactique plus radical et ordonna à la pierre de former un dôme hermétique autour de lui et de ses protéger. Casser un mur de pierre d'une cinquantaine de centimètres d'épaisseur allait probablement leur donner de quoi s'occuper. Suffisamment pour que l'élémentaire puisse jouer son vas-tout : L'éclat tellurique.
Le moment décisif. Jarus toujours très calme malgré la situation tendue dans laquelle il se trouvait mêlé, posa ses mains avec douceur sur la pierre froide sur laquelle il se tenait. En faisant cela, il se fit la remarque qu'à peine deux heures auparavant, il se trouvait encore dehors en train de travailler la terre avec ses collègues. En soit cela ne changeait rien pour lui, mais il trouva ce constat ironique. Ironique car dans un laps de temps de seulement cent vingts minutes, il passait du rôle de créateur à celui de destructeur. Destructeur selon un simple pensée...
Puis son cœur se mit à cracher d'intenses torrents de force pure.
Jarus ne fut pas témoins de son oeuvre, trop occupé à libérer toute la force de la terre contenue dans les mur du donjon. Trop occupé à s'assurer que son plan se déroulait comme il l'imaginait. Et ce malgré les incessantes détonation de magie qui déchirèrent la pierre de l'intérieure. Malgré que le toit -travail d'orfèvre- se consumait dissous par la magie tellurique et que de lourds bloc s'écroulaient sur le sol en fracassant celui et en projetant des centaines d'éclats tranchants. Pour Jarus, la chose qui importait était de tout ravager afin qu'à la fin seul le Triumvirat survive à ce déchaînement de violence brute. Car dans son plan, Jarus lui même ne s'envisageait pas survivre. Il était prêt à donner sa vie pour ceux qui lui avait donné une nouvelle famille. Rien d'autre ne comptait. Dorénavant, il n'agissait plus que comme un simple golem dont l'ordre était de tout détruire sans exception, sans prendre en compte sa propre sécurité. Et sur ce genre de chose, l'élémentaire de terre excellait en tout point.
Tandis que la magie nécessaire à sa survie le quittait, les pierres du plafond s'effondrèrent traversant par endroit le sol et n’épargnant pas le dôme dressé pour le Triumvirat. Les murs défait de leur supports, tombèrent tels des châteaux de cartes bousculés par une brise de printemps et l'ébréchèrent également. Fort heureusement, il tint bon. Par un effort terriblement éprouvant, Jarus parvint à empêcher la base de l'étage de céder en créant à l'aide de ses dernières forces, de nouveaux points de soutenances qui aidèrent à maintenir les multiples impacts dévastateurs. Mais au bout du compte, il se retrouva sans plus aucune goutte de force. Son corps de golem ne put garder sa forme et s'écroula lourdement au sol. A l'image de son sort, l'esprit du golem s'éteignit progressivement, tout doucement, jusqu'à finalement s'éteindre pour de bon...
S'il avait réussit à tenir sa promesse ? Il n'en s'eu rien. Tout ce qu'il ressentit à la fin de son oeuvre, ce fut les limbes des ténèbres qui vinrent l'engloutir avec pour seul réconfort, ce magnifique point lumineux qui brillait au loin.

Hrp : Vous l'aurez compris, pour moi c'est fini. J'espère que vous prendrez le temps d’apprécier mon cadeau d'au revoir [mode trollage en béton]
avatar
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière le masque

Message  Gaëlle le Mer 03 Sep 2014, 23:54

La scène qui se déroulait alors avait des relents de fin du monde. Deux entités s'affrontant dans un théâtre dévasté, les murs du dernier étage ainsi que le toit s'étant effondré il ne restait rien pour les protéger du vent, tant et si bien qu'ils semblaient s'affronter dans le ciel avec pour seul support un gigantesque pilier de terre. Dans cet affrontement de terribles puissances étaient déchaînées et libérées, couvrant le souffle violent du vent comme le ferait le tonnerre. Avec sa puissance pleinement libéré Gaëlle dominait amplement Elder dont les astuces et sombres sortilèges étaient impuissants face à sa furie divine, mais la femme derrière le masque conservait son ultime atout son essence même qu, allant à l’encontre de toutes les lois divins, empêchait ces dernières d'y mettre un terme.

Et ceux qui auraient pu le faire, s’étant tout deux prémunis de l'effondrement du toit semblaient au contraire parachever cette scène de fin du monde. Après le sacrifice de l'élémentaire pour protéger le Triumvirat, l'humain, dont la cape ne cessait de claquer, porté par les vents violents de ces hauteurs, avait malgré tout essayer de percer le dôme à l'aide de sa lame encore intact. Mais il avait été interrompu par le lycanthrope et dès lors un terrible affrontement avait débuté entre les deux, affrontement où la voix de l'humain couvrait leur ahanement et le crissement des os de ses armes contre la pierre alors que son adversaire évitait ses coups.

"Tous ! Tous vous ne vous comportez que comme des pantins. Loyauté, honneur, vous ne faites que ce qu'on vous a dit qui était bien sans regarder plus loin que le bout de votre nez ! Sans rien sacrifier ! Alors pourquoi... Pourquoi moi qui ait tout donné ne puis je atteindre mon but ?"


Mais alors que sa lame frappait enfin, de façon superficielle le lycanthrope, elle se brisa, libérant toute l'énergie qu'elle avait accumulé en une terrible onde de choc qui sépara les deux protagonistes, manquant de  peu de les faire tomber de la tour. L'humain pour sa part semblait avoir été assommé par cela, tandis que le mode couvrant le Triumvirat s'effondrait sous la violence de cet onde, laissant apparaître les statues des dirigeants.

Et alors que la poussière Gaëlle  'élevait encore, des ombres apparurent à travers cette dernière, nombreuses. Elder se retourna alors, c'était peut être là sa chance, les autres tant la source de sa puissance, copiant leur pouvoir... mais quelle ne fut pas sa déception lorsque franchissant par la poussière ne vinrent que des humains, dépourvu du moindre pouvoir ,mais armé de pistolet, de mousquet et de poudre dont elle ne pouvait imiter la puissance, et qui la visaient... mais ce ne fut pas cela qui la tétanisa, amenant à arrêter là ses assauts, pour le moment vains. Non ce qui la captivait c'était ces deux femmes qui s'avançait vers elle.

"Soeur Hélène... Par la voix du pape et au vu des exactions que tu as commis en possession du masque du fou, la peine capitale a été prononcé à ton encontre, et sera appliquée maintenant."

Elder tendit alors la main vers elles, alors qu'elles baissaient la tête. Et alors une voix s'éleva...Mais ce n’était pas la sienne. Elle ne semblait cette fois pas venir du masque, mais d'en dessous. Elle était aussi beaucoup plus frêle, fragile et triste.

"Mes... Mes sœurs."


Mais l'instant d'après les armes claquèrent, tel un coup de tonnerre malgré le lieu ouvert où ils étaient désormais, et alors que la vie quittait Elder, Gaëlle revenait à sa forme scellée. Une fois cela fait ils s'inclinèrent brièvement adressant une prière, à l'égard de l'archange leur faisant face ou de la défunte ? Impossible à savoir, mais toujours e relevèrent ils, et alors que Gaëlle s'apprêtait à devoir les chasser de là afin de régler des affaires divines qui ne les regardaient pas et protéger le donjon comme elle l'avait tant promis. Mais alors qu'elle l'évoquait les femmes se relevèrent et celle semblant être la cheffe prit la parole.

"Nous ne sommes venus que pour réparer le crime que nous avons commis par nos expériences. Les monstres de ces lieux ont coopéré pour nous permettre d'atteindre notre but, nous respecterons la promesse qui leur avait été faite..."

Et aussi rapidement qu'ils étaient arrivés, ils repartirent. Gaëlle se retourna alors, prête à enfin accomplir sa tâche. Se faisant son regard se posa sur Shkeil. Elle sentit que parmi tous ceux venus en ce lieu il était le seul à être resté loyal à sa cause et de fait il aurait sa récompense... Mais une fois sa tâche accomplie, et une dernier obstacle semblait se dresser, en maintenant qu'un rire cruel.

Juste derrière les statues, un peu en hauteur, Engar était assis sur le trône de Shiru, le seul à peu près à sa taille et qui avait été épargné par la pierre, et son rire laissa place ensuite à des mots, pas moins empreint de hargne et d'amertume.

"Voilà une belle histoire pour les bardes. Le gentil triomphe du méchant qui ne l'était pas tant que ça et tout va finir en une fin joyeuse où tout le monde trouvera son compte...Sauf ceux qui ont tant perdu qu'on ne mentionnera pas leur nom, car le peuple n'aime pas les histoires tristes ! A moins bien sûr qu'il n'est d'autres choix que l'accepter."

Gaëlle s’élança rapidement vers lui, mais sa puissance étant de nouveau scellée elle n’était pas plus rapide que l'humain. Ce dernier semblait pourtant bien pathétique, un de ses bras était clairement brisé vu comment il pendait misérablement sur son flanc, et son autre main était ensanglantée en tenant un fragment de lame, mais malgré cela, Gaëlle en savait assez sur lui pour craindre sa réaction, alors qu'il atteignait le Triumvirat sans même que Shkeil puisse l'arrêter.

"Vous, divinités, vous avez peut être créer ce monde, mais chaque chose qut de voir... Ce que vous faite en agissant sur ce dernier ne fiat que l'empirer...Et il en va de même pour ce Triumvirat. On Ni Kanabo a créer cette tour, mais elle ne la mènera qu'à sa perte, il suffit de voir ce qui serait advenu sans votre intervention Gaëlle. Et même maintenant."

Sa main se posa sur l'arrière de la statue de Kanabo, une simple poussée suffirait à la faire tomber,  à la détruire, à la tuer...

"Ils n'étaient pas préparés à cela...Et si tout s'était fini si simplement ils n'auraient pas réparé leurs erreurs. A force de vivre des millénaires j'ai l’impression qu'on oublie de suivre la marche du monde..."

Et sa main se retira alors. Gaëlle ne comprenait pas, alors que la tête d'Engar se basculait lentement en arrière...et qu'il s'asseyait calmement sur les marches du trône.

"Tout ça... N'était qu'une farce, un bluff, pour convaincre des entités qui n'auraient pas daignés me croire sinon. Un bluff pour le bien de tous pour lequel j'ai sacrifié tout ce qui me restait... Si j'avais fais tombé la statue, vous ou Shkeil l'aurait rattrapé de toute façon, hm ?"

Cela était possible... Mais ça aurait aussi pu ne pas être le cas, et elle le savait. Pourtant cet humain semblait calme maintenant alors qu'elle arrivait à la hauteur des statues, si ce n'était une grimace de douleur qui lui traversa le visage.

"Quel gâchis..."


"Peut être, mais tu en es en partie responsable, tu devras assumer ton châtiment."


La voix de l’archange s'était faite sèche à l'encontre de l'humain, bien qu'il ne lui appartenait pas de le punir... Mais pourtant ce fut avec un certain nonchalance qu'il lui répondit.

"Allons je n'ai pas déjà assez payé ? ... Aïe ! Enfin, de toute façon c'est pas comme si je pouvais allez trop loin dans mon état."

Et en effet... avec un bras brisé et tant de sang perdu c'est à peine en fait s'il pouvait encore marcher et Gaëlle en avait bien conscience... Mais le sort de cet humain attendrait un dessin bien plus important. Sa main, se posa alors sur le front de pierre d'Oni Ni Kanabo, et enfin elle s'adressa à Shkeil, tandis que sa magie se diffusait dans la statue de pierre.

"Toi... Toi qui me fut fidèle jusqu'à la fin je vais répondre à ton souhait. Je t'avais déjà révélé que ton aimée était en vie.... Mais je peux te dire où elle est désormais, les dieux m'accordent le droit de te donner cette récompense. Elle ne vit pas très loin d'ici, dans la jungle la plus proche. Sa mémoire est troublée, mais tu pourras la retrouver sans peine, elle n'y est pas très discrète."

En effet s'il n'avait tenu qu'à elle, elle lui aurait dit cela dès le début, mais seulement elle devait interférer le moins possible avec le sort des mortels, et de fait il fallu que les dieux lui transmettent par un signe qu'elle seule avait vu leur accord pour transmettre cette information. Cette dernière parut par ailleurs touché l’humain qui rit à nouveau, nerveusement avant de se relever pour revenir un peu devant le Triumvirat à l'opposé du lycanthrope, alors que la magie divine faisait son œuvre.

"Je me demande si de leur prison de pierre ils ont tout entendu..."


Ne prêtant guère attention à ses mots, Gaëlle continua son œuvre...Et la gangue de pierre commença à se dissiper, et avec elle revint la magie de Kanabo, qui brusquement retourna alimenter le donjon. Les pierres effondrées de la salle furent affectés par la magie de réparation et commencèrent, petit à petit à se remettre en place, le décor e reformant autour d'eux. Le rituel d'invocation aussi s'activait à nouveau et non loin put s’entendre la clameur des premiers à revenir à la vie, dont l'âme avait erré dans le néant, un état proche de la véritable mort sans l'être. Enfin la gangue de pierre du Triumvirat se dissipa, chacun d'entre eux revenant à la vie en même temps que leur magie, et alors seulement une fois le sortilège entièrement levée, Gaëlle prit Oni Ni Kanabo dans ses bras, la serrant contre elle, avant d'annoncer doucement.

"Ils t'ont pardonnés... Tu peux revenir à nos côtés."

Le donjon était protégé, et le message transmis... il ne lui restait plus qu'à connaître la réponse qu'elle aurait à transmettre aux dieux.
avatar
Gaëlle

Féminin
Messages : 60
Expérience : 446

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière le masque

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum