Derrière le masque

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Derrière le masque

Message  Shkeil le Mar 09 Sep 2014, 20:25

La tour cessa de trembler, et un dôme s'était formé autour des statues du Triumvirat. Ce n'était pas une coïncidence, et l'élémentaire de pierre qui était présent avant l'effondrement y était sans doute pour quelque chose. Shkeil souffla un peu, mais le danger n'était pas écarté pour autant. Les deux grandes puissances autour étaient toujours présentes et il suffisait probablement d'un coup dévié pour détruire le dôme protecteur. Mais de manière plus surprenante, Engar qui était présent, commença à s'attaquer au dôme. Enfin, plus surprenante... Si ce qu'il avait entendu sur ce qui s'est passé durant le sommeil du garou était fondé, sa réaction était plus compréhensible. Pas acceptable, juste compréhensible. Le lycan se dressa face à lui.

Il ne voulait pas le blesser, mais ne voulait pas le laisser faire non plus. Il se contentait d'éviter les coups et d'empêcher l'humain de pouvoir frapper de manière optimale sur la roche.


"J'ai appris ce qu'ils t'ont fait. Mais crois-tu vraiment que les détruire t'aidera? A calmer réellement ta frustration?? A prouver que tu n'es plus celui que tu étais?"

Il cherchait à répondre avec la même intensité aux propos de l'humain, sans même lui rappeler qu'il n'était pas le seul à avoir fait des sacrifices. Mais parler en même temps que le combat lui avait fait perdre un peu de réflexes, et une des lames d'Engar le toucha. De façon superficielle, rien qui le gênerait après quelques minutes de régénération, mais l'explosion qui suivit fut plus dommageable. L'assourdissant d'avantage que les autres, Shkeil ne comprit pas un mot de ce qu'il se passait, et ne commença à retrouver l'usage de son ouïe qu'une fois les... missionnaires ou inquisiteurs ou d'autre encore, partis.

L'archange se tourna alors vers le garou alors qu'il se relevait en enlevant la poussière de ses oreilles, et un rire retentit, détournant l'attention de la séraphine. Engar s'était également relevé, et se tenait sur un des trônes. Gaëlle s'approcha, mais Engar arriva avant elle aux côtés des statues. Le lycan n'avait lui pas bougé, sachant pertinemment qu'il ne l'aurait pas atteint à temps non plus. Il était encore sous le choc, et même si il pouvait à nouveau entendre, il ne parvenait pas à sentir le sol stable sous ses pieds.

Toutefois, il écouta le discours d'Engar, comprenant ce qui l'avait poussé à agir ainsi. Et c'était vrai, sans l'intervention de Gaëlle, le donjon aurait été totalement perdu. Et cela n'aurait jamais dû se produire. Il était sur le point de défendre son ami quand Gaëlle lui adressa la parole.


"Toi... Toi qui me fut fidèle jusqu'à la fin je vais répondre à ton souhait. Je t'avais déjà révélé que ton aimée était en vie.... Mais je peux te dire où elle est désormais, les dieux m'accordent le droit de te donner cette récompense. Elle ne vit pas très loin d'ici, dans la jungle la plus proche. Sa mémoire est troublée, mais tu pourras la retrouver sans peine, elle n'y est pas très discrète."

Shkeil resta quelques instants bloqué. Il entendit à peine le rire sarcastique d'Engar, et encore moins ce qu'il dit par la suite. Felina... Et il savait où elle était désormais. Même s'il était persuadé qu'elle était bel et bien en vie, savoir qu'il pouvait la retrouver, c'était autre chose. Alors que Gaëlle commença son rituel, il se ressaisit et s'exprima.

"Vous pouvez dire ce que vous voulez, mais Engar a raison. Ceci n'aurait jamais dû se produire. Elder n'aurait jamais pouvoir approcher du Triumvirat et encore moins au grand complet. Et je ne vous ais jamais été fidèle: j'ai uniquement fait ce qu'il me semblait être juste pour le donjon et ses habitants, uniquement pour eux. Pas même pour le Triumvirat.

Mais... Pour Felina, je ne pourrais jamais assez vous remercier."


Il n'attendit même pas la moindre réponse, et fit demi-tour pour sortir du donjon au plus vite, titubant au début avant de reprendre se l'assurance dans sa course. Autour de lui, les roches se remettaient à leur place sur les murs et les habitants semblaient se reposer petit. Dans son esprit, l'espoir était revenu, et avec lui le reste des sensations. A son réveil, il avait bloqué tout ceci pour ne plus souffrir quand il avait apprit que Felina était partie, mais maintenant, tout revenait.

Il ne descendit même pas jusqu'au rez-de-chaussée: arrivé au premier étage, il sauta par une fenêtre ouverte sur les remparts, et de là il ressauta jusqu'au sol, à l'extérieur des murs. La jungle... Il savait où elle était, il en avait entendu parler avant d'arriver au donjon. Il fallait juste qu'il se rappelle, et qu'il s'oriente à nouveau. Mais il y parviendrait, et très vite.

________________________________________________________________________________________________________
Les enfants de Lune sont là...
Fiche
avatar
Shkeil

Masculin
Messages : 477
Expérience : 360
Métier : Garde

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière le masque

Message  Oni-ni-Kanabō le Mer 10 Sep 2014, 13:49

Bloqué dans une stature de défense, Oni avait la plupart de ses sens bloqués, flous, incompréhensible... Un tourment qui dura une semaine alors que son énergie s'insinuait partout dans cette roche maudite. Il lui aurait fallut des mois pour sortir de la pierre sans aide extérieure, mais son bourreau ne laissait qu'une semaine avant de puiser le donjon de sa mana et l'effondrer sur lui-même. Elder... Voila le nom de cet humble monstre masqué venu au Troisième Étage pour faire une doléance, comme ils en avaient écouter des centaines de milliard en plus de six siècles à la place du Triumvirat. Il avait été exceptionnel que le dragon soit présent, moins rare que Shiru et Oni qui s'aiment se retrouvent. Cela avait été soudain, imprévisible... Mais cela avait été fait. Oni avait malgré tout foi en ses membres du donjon pour les aider à les sortir de cet état. Oni sentit la présence de son amie d'un autre temps... Gaëlle... Sa soeur de combat. La pierre s'effrita enfin et Oni tomba brièvement à genoux, recouverte de poussière alors qu'elle se redressa, s'époussetant avant de regarder autour d'elle. Son énergie réparait doucement la tour, réveillait les morts au respawn point... Elle reprenait sa place.

"Gaëlle, mon amie... Ta soeur Yelahiah n'est plus, comme tu vois... Des siècles passés dans les enfers avant d'en sortir m'a corrompue... C'est dans cette population défavorisée par nos seigneurs que j'ai décidé d'être utile, de nous délivrer du joug de la race toujours plus grande qu'est l'humain... Les Dieux ont aussi créé les monstres... Je crois en un équilibre et c'est ici, sur ce monde, que je peux être utile."

Elle embrassa doucement Gaëlle, chose plus que naturel entre les anges qui n'ont pas de sexe, hormis l'amour entre leurs frères et soeurs. Yelahiah lui souria doucement sentir l'énergie de sa soeur s'insinuer en elle... Son crâne douloureux saigna abondamment quelques secondes avant que la faille sur son crâne ne perde en brillance, ne se resserre, pour enfin se fermer, ne laissant même pas une cicatrice. L'armure divine d'Oni se reforma magiquement mais son métal anciennement brillant et magnifique fut d'un noir obsidien complet. A peine surprise, mais très honoré de ce cadeau dont la gratifiait Gaëlle, elle lui remercia d'une longue caresse sur la joue.

"Ma soeur, nous savons que les humains sont capables du pire mais aussi du meilleur... Certains sont envieux, colériques, auto-destructeurs... D'autres croient en la vertus universelle, le courage, l'honnêteté. Cet humain s'est longtemps fourvoyé en ne donnant de sens à sa vie qu'en levant le fer et s'attirer le déshonneur s'il était nécessaire de le faire. Il m'a longtemps voulu d'avoir laissé le démon en lui prendre le pas sur sa personnalité, mais il n'a pas comprit que le démon s'adressait à la part d'ombre qui existe dans le coeur de chaque êtres humains. Il n'a pas les millénaires de recul que nous avons sur la situation..."

Elle regarda ensuite sa Shiru et Svent, toujours coincés, avant de balancer une sphère d'énergie chargée sur les deux. La pierre se disloqua avec violence, les sortant de cette prison. Même si Engar, simple humain, avait poussé la statue au sol, elle n'aurait pas brisé. La magie pétrificatrice qui l'avait bloquée ne pouvait être brisée par une simple chute. Et il ne s'agissait pas non plus de l'obscure magique des Médusa, sinon le donjon se serait effondré immédiatement.

"Les humains sont ce qu'ils sont, nous ne rendrons pas les coups ni ne formeront d'armée conséquente pour leur donner motif à attaquer. Nous ne leur feront pas ce plaisir. A force de patience, dans un siècle ou dans un millénaire... Un jour... eux et nous cohabiteront et prospèrerons... Je dois rester pour guider ces créatures vers le droit chemin et résister aux envies d'attaquer les humains, race jeune et violente qui manque de sagesse... Cela viendra et le Très Haut le sait... Ta présence me fait tellement de bien..."
avatar
Oni-ni-Kanabō

Messages : 22
Expérience : 415

Feuille de personnage
Niveau:
50/50  (50/50)
Race: Demon
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière le masque

Message  Gaëlle le Jeu 09 Oct 2014, 21:35

Gaëlle sourit doucement à la réaction de Shkeil, peu lui importait qu'en son cœur il n'ait pas agi pour elle ou ses idéaux. L'important était qu'il avait été présent jusqu'au bout, qu'il s'était battu pour que le donjon continue à tenir, que son cœur et son âme était juste et loyal... Et qu'en tant que tel il méritait amplement la récompense qui avait été la sienne. Seulement, il s'avérait avoir aussi raison sur ce qui était advenu. Tout cela n'aurait pas dû se produire, la naissance d'Elder,sa présence au donjon Kanabo, sa prise de pouvoir, et cela l'inquiétait quant à l'avenir...

Mais pour l'instant elle savourait ses retrouvailles avec sa sœur perdue, et désormais retrouvée, conformément à la volonté des dieux. On dit souvent que pour les êtres éternels les années ne comptaient pas, mais pourtant la séraphine avait parfaitement conscience de tout les millénaires qui s'étaient écoulés depuis qu'elle même avait dû appliquer le châtiment sur son amie, jusqu'à ce jour elle l'en libérait... Mais un doute la saisit lorsque la maîtresse du donjon ne lui dit ne plus être celle qu'elle avait été, celle qu'elle avait connue. Corrompu par les enfers ? Elle même peinait à le croire, car elle songeait dès lors à ces êtres tels que ceux qu'avaient invoqués Overlord, qui avait donné leur âmes au forces sombres, alors que par ses actions sur ce monde, la protection qu'elle offrait au plus défavorisé, prouvait suffisamment aux yeux de l'archange de la justice que si son corps avait été marqué, l'esprit de Yelahiah restait tel qu'il était au jour de son châtiment... Et elle prouvait à travers ses mots suivant, sa volonté de recréer l'équilibre.

Mais elle n'eut pas le temps de protester, sa congénère venant l'embrasser ,un geste choquant pour les mortels, mais ici une simple manière, bien que particulière, de s'échange leur énergie, c'était là la manière de faire pour les êtres divins liés par ce qui s'approchait à de l'amitié pour les mortels ou un lien fraternel, puis quand le baiser se rompit elle ne dit pas un mot. Elle savait ce qui allait se produire, les dieux l'en avait prévenu, mais elle souhaitait y assister par elle même, à la résurgence de l’archange déchu. La plaie qui la défigurait et la meurtrissait se résorbait et l'armure dont elle n'arborait plus que des fragments et qui attestait de leur rôle s reforma.... Certes le tout altéré par la corruption qui avait frappé son corps en effet et qui ne serait probablement jamais dissipé, quand bien même Oni le souhaitait... Mais peu importé cela, car ce qui venait d'être fait était lourd de sens, mais peut être que sa sœur n'en avait pas encore conscience...

Mais toujours était il qu'après un nouveau geste affectueux elle poursuivit ses propos sur les hommes, mais alors qu'elle se prononçait Gaëlle parut quelque peu gênée, son regard se faisait un peu fuyant. Autant le passage concernant le seul humain Engar ne l'intéressait guère, le bras du châtiment était suspendu au dessus de la tête de ce mortel et attendait simplement le bon moment pour s'abattre, mais ça ne serait pas en c jour. Non ce qui la troublait c'était l'assurance qu'affichait son ancienne amie sur ce qu'elle disait sur les humains de façons général, et plus avant sur la position que prenait le très-haut, l'autre nom désigné à l'entité dont chacune des facettes était une divinité distincte... Et si ce fut avec finalement un maigre sourire qu'elle accueillit la dernière phrase de son amie, elle saisit l’instant d'après sa main, les siennes tremblaient un peu et si elle soutenait son regard, le sien n'en était pas moins marqué par une sorte de crainte profonde, qu'elle finit par formuler.

"Yelahiah... Car tu seras toujours elle pour moi... C'est justement pour cela que le Très-haut m’envoie pour te libérer de ton châtiment. Il est divisé, et cela a été déterminé de justesse que tu sois pardonné. Nombreuses sont ses facettes qui refusent toute action contre les hommes, estimant que c'est l’ordre naturel des choses qui se déroulent, et les quelques qui veulent agir en sont empêchés... Le fait est cependant qu'il en est tout de même qui veulent agir, et ma sœur j'ai pu voir le monde changé, en permanence. Dans le nord les humains ont presque gagné la guerre, les refuges de monstres se sont effondrés un à un et rien ne laisse présager que cela cesse. J'approuve ta façon de faire, et je sais bien que certains hommes sont doué de bonne volonté, au sein même de l’Église certains complotent même pour changer les choses, mais comme les dieux ils sont une minorité. Le destin du monde définit par les dieux connait ici une rupture ma sœur, ce sont les actions de ces mortels qui vont changer la donne. Et si ce sont les hommes comme cet Engar qui le font le pire pourrai advenir."


Elle relâcha alors sa main se reculant un peu et la détaillant... A une époque elles avaient été très similaire d'apparence, comme tout les anges, mais désormais ce n'était nullement le cas, l'archange qui lui faisait face était unique de corps, comme elle l'avait toujours été d'esprit et justement...

"Et tu as été libéré de ton fardeau pour deux raison. La première est l’officielle et que désormais tu peux revenir au paradis, comme par le passé, et ainsi les partisans des humains souhaitaient voir disparaître la dernière aide divine que recevaient les créatures. Mais c'était sans compter la seconde raison, qui est simplement de te rendre tes pouvoirs pour aider davantage les monstres et que de par ta corruption tu ne sois pas tenu d'obéir aux ordres de la majorité des dieux. Moi même il s'en est fallu de peu pour que je te dise cela, et je peux te dire que lorsque les partisans du premier argument ont découvert le second ça a été ... Chaotique. J'espère que le bon choix a été fait."

A ses yeux, c'était le cas, mais malgré son libre arbitre partiel elle restait l'instrument des dieux contrairement à sa sœur qui en était à jamais libéré, ce que n'avaient pas pris en compte certaines des divinité... Mais alors un rire moqueur se fit entendre derrière elles, tandis que le reste du Triumvirat achevait de s'éveiller... L'humain, Engar, qui s'était rapproché de la sortie malgré ses blessures et se tenait devant la porte.

"Ahaha... Oui... Je n'ai pas le recul de milliers de siècles, certes, mais cela me permet justement de ne pas être aveugle justement, je vois le présent et ce dernier me permet de présager le futur... Un équilibre avec les miens ? Oh peut être oui... Mais je vous ai dit ce que j'ai vu, les aberrations, leurs expériences et là, nul équilibre ne peut être atteint ! Eurk... Enfin, j'aurai fait ce que j'ai pu, insister ne servirait à rien. Il était de toute façon un peu temps que je m'occupe des miens..."

Gaëlle put sentir que par ces derniers mots ils parlaient de Felina. Allait il se lancer à sa trace comme l'avait fait Shkeil ? Oh elle connaissait leur lien, certes, mais cela à ses yeux n'auraient pas été la première fois que l'humain abandonnerait un être chef. Ne venait il pas de le faire après tout à plusieurs reprises en se joignant à Elder. Enfin, ne prêtant pas attentions à ses élucubrations, de toute façons il n'irait guère loin avec ses blessures, elle gronda alors faiblement.

"J'apprécierai grandement le jour où je pourrai le châtier..."
avatar
Gaëlle

Féminin
Messages : 60
Expérience : 446

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière le masque

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum