Le secret des émotions (suite/PV Kumie) [Rul-Dö] [RP N°4]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Le secret des émotions (suite/PV Kumie) [Rul-Dö] [RP N°4]

Message  Kumie Astara le Mar 21 Oct 2014, 17:43

Les explications de Dil-Kéron eurent un impact sur le moral de l'elfe qui ne s'attendait guère à ce genre de réponse, elle qui pensait que Jarus avait enfin commencé a ressentir des sentiments il s'avérait être qu'au final ce n'était pas du tout le cas, toutes les attentions qu'il avait apporté à Kumie n'avait donc été que pour accélérer leur voyage ? Difficile à croire mais pourtant c'était la vérité, l'elfe poussa un soupir en se grattant l'arrière de la tête, ses quelques efforts furent vains mais pourtant il semblerait que, d'après Dil-Kéron, un lien s'était installés entre eux, l'elfette n'en a pas du tout eue l'impression bien qu'elle ait régulièrement parlé avec l'élémentaire durant leur périple pour arriver jusque là seulement Jarus ne s'en était pas rendu compte non plus.
Dil-Kéron pouvait donc ressentir ce genre de choses chez les gens ? C'était impressionnant cependant cela n'avait en rien changé l'attitude de l'élémentaire qui accompagnait Kumie bien qu'il ait pris des initiatives vis-à-vis d'elle ce matin mais cela ne voulait rien dire car vu le nombre de fois où il l'avait porté durant ce voyage...

Seulement, il y'a un problème, je ne ressens en aucun cas une sorte de lien entre nous, certes j'ai cherché à mieux le comprendre et à l'aider mais ce n'est pas suffisant pour qu'un lien naisse entre nous, si ?

Kumie était confuse, elle ne savait plus trop quoi penser tandis que Dil-Kéron leur expliquait la raison de leur lien naissant, cela ne l'arrangea pas le moins du monde et elle était toujours aussi confuse, donc en gros Jarus n'avait ressenti aucune émotion pour le moment ? Et cette histoire de lien ? Décidément c'était très déroutant pour elle.

Dans ce cas qu'est-ce qu'il faudrait faire pour qu'il puisse ressentir des émotions ? Si j'ai bien compris quelque chose c'est que je suis la personne censée être sensible aux émotions qui doit montrer ou du moins sensibiliser Jarus aux émotions n'est-ce pas ? Dans ce cas que dois-je faire pour y arriver ? Vous n'allez pas nous aider ?

Effectivement elle était curieuse mais sachant qu'elle n'était pas aussi calée sur le sujet des émotions qu'elle aimerait le faire croire, Kumie se sentait plutôt mal à l'aise. Certes elle avait dit à Jarus qu'elle réussirait à lui faire ressentir des émotions mais là honnêtement...Elle voyait pas vraiment comment faire.
avatar
Kumie Astara

Féminin
Messages : 247
Expérience : 409
Métier : Pâtissière

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elf
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le secret des émotions (suite/PV Kumie) [Rul-Dö] [RP N°4]

Message  Jarus Nirogh le Lun 27 Oct 2014, 19:02

-Evidemment que non. Il n'est pas de mon devoir de faire les choses à sa place. Ma tache est de guider ce jeune élémentaire à atteindre un autre niveau de compréhension du monde. Non pas de lui mâcher le travail. En revanche, toi seul peut l'assister dans sa tache.

Il fixa son cadet silencieusement, puis il s'éloigna des deux compères avant de se camper en face d'eux à deux bonnes longueurs de bras et croisa ces derniers.

-Vous voici enfin tout les deux au pieds de la ligne qui vous sépare du moment fatidique. Surtout toi jeune enfant de la terre. Si tu réussi ce à quoi tu seras confronté, le monde t'ouvrira un peu plus la porte derrière laquelle se dissimule ses innombrables secrets. Quand à toi Kumie, si tu acceptes de poursuivre ce périple avec ton ami, tu atteindras alors le but que tu t'es fixé. Avant de vous demander si vous souhaiter continuer je vais vous exposer les termes du contrat. Il croisa fièrement les bras. Vous allez devoir vous découvrir et vous comprendre au plus profond de vous. Plus clairement : Je vais établir un lien entre vous deux afin de vous plonger dans un état de profonde transe. Dans celle-ci, vos souvenirs et émotions seront totalement mélangés. Sachez donc que vos vie seront exposées aux yeux de l'autre. Dans un premier temps je vous guiderai dans ton subconscient jeune élémentaire. Puis ensuite, je procéderai à l'inverse ; vous voyagerez dans ta mémoire jeune elfe. Le but de cet exercice est de vous faire vivre et revivre vos moments passé avec vos deux ressentit.

-Nos deux ressentit. ?

-Tout d'abords avec ta perception froide. Puis avec celle de Kumie. Ainsi, ton esprits assimilera la nature et le fonctionnement des émotions. A ce propos, si Kumie ne risque rien dans le processus, sache qu'il n'en sera pas de même pour toi. La difficulté dans ce Rul-Dö réside dans l'assimilation des sentiments. Si les choses se passent mal, ton esprit peut être amené à se briser définitivement. Soit en bien conscient. Maintenant que vous êtes aux courant, êtes vous près à vous lancer dans ce défi ? Kumie ? Petit frère ?

Jarus ne comprenant pas totalement la porté de ces mots, il n'hésita pas et fit signe qu'il se sentait paré à commencer. Il ne manquait plus que son amie accepte.

-Tu te demandes si un lien existe entre vous ? Et bien tu le verras seulement si tu essayes.

Une ultime provocation pour un ultime moment.
avatar
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le secret des émotions (suite/PV Kumie) [Rul-Dö] [RP N°4]

Message  Kumie Astara le Mar 28 Oct 2014, 13:25

Kumie eue droit aux réponses qu'elle attendait et elle n'en attendait pas moins de la part du Délite des émotions, elle acquiesça quand il eu fini, certes Dil-Kéron n'avait pas donné une réponse très claire mais il s'était bien fait comprendre pour dire que seule l'elfe des neiges pourrait aider Jarus à ressentir des émotions mais Kumie avait bien compris : Il ne les aiderait pas durant l'épreuve qui attendait le duo.
L'elfe des neiges poussa un soupir et se gratta l'arrière de la tête, cela n'allait pas être facile et elle le savait bien mais elle était bien déterminée à atteindre son objectif.

Quand Dil-Kéron commença à énumérer les termes du "contrat" qui étaient en fait surtout ce qu'ils allaient faire dans ce Rül-Do, une exploration au sein des souvenirs de chacun, Kumie verrait la vie de Jarus étalée à ses pieds dans un premier temps mais dans un second temps ce serait l'élémentaire de roche qui pourra observer la vie de sa compagne étalée à ses pieds, l'elfette devait l'avouer : Elle était gênée que Jarus puisse voir quoi que ce soit de dérangeant à propos d'elle. Elle souffla un coup et secoua la tête afin de reprendre ses esprits, si c'est pour la bonne cause alors qu'importe si sa vie doit être montrée aux yeux du monde entier, elle regarda le Délite dans les yeux (ou du moins ce qui semble être des yeux) puis elle regarda ensuite l'élémentaire qu'elle accompagnait, ce Rül-Do serait donc risqué pour lui mais pas pour elle ? "Bien, qu'il en soit ainsi, cela ne fera qu'enhardir ma détermination à réussir." Se dit-elle avant que son regard ne se pose à nouveau sur le Délite qui venait de lui lancer sur un ton de défi que si elle se demandait si il y'avait un lien entre eux elle n'avait qu'à essayer.
Ce défi la fit sourire et elle s'avança donc avant de faire signe à Dil-Kéron qu'elle était prête.

Dans ce cas qu'est-ce que l'on attends ? Allons-y !

Elle lança ceci au Délite en rigolant doucement, elle était de bonne humeur et ses doutes avaient disparus, elle n'était concentrée que sur une chose désormais : Le fait de faire réussir ce Rül-Do à Jarus et sur rien d'autre, avant la fin de cette épreuve Jarus ressentirait LES sentiments qui habitent ce monde et ce depuis qu'ils avaient quittés le donjon Kumie s'était mise cet objectif en tête.
Elle tourna son regard vers l'élémentaire en souriant de manière confiante avant de le pointer du doigt.

Quand tout ça sera terminé j'espère que tu n'oublieras pas de me remercier !

Ainsi donc les dés en étaient jetés, tout deux prêts pour cette épreuve ils n'attendaient donc que Dil-Kéron qui devait lancer ce fameux Rül-Do.
avatar
Kumie Astara

Féminin
Messages : 247
Expérience : 409
Métier : Pâtissière

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elf
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le secret des émotions (suite/PV Kumie) [Rul-Dö] [RP N°4]

Message  Jarus Nirogh le Lun 10 Nov 2014, 12:14

-A ne pas douter que l'expérience elle même saura te satisfaire. Mais j'y réfléchirai le temps de l'épreuve, sois en certaine. Mais trêve de paroles futiles, joignez vous les mains en vous tenant face à face l'un de l'autre pour que je vous éjecte dans le monde merveilleux du subconscient !

Jarus qui n'avait pas tout saisit de leur échange se contenta d’obéir sagement en se mettant en place et en présentant paume face contre ciel ses mains rocheuses. Kumie laissa quelques secondes seconde s'écouler avant de saisir son compagnon de voyage. A peine eu t'elle fait ce que le délite lui demandait, que son esprit ainsi que celui de l'élémentaire furent happé par ce qui leur parut être un siphon cosmique sortit de nul part. Sous leur yeux, la trame du monde s'étira jusqu'à se déchirer. Le néant libre de ses entraves les avala alors instantanément. Puis, le silence...

***
Tout deux seuls dans ce vide insondable, Kumie et Jarus se tenaient toujours face en face l'un de l'autre les mains jointe. L'elfe troublée promenait frénétiquement dans tout les sens son regard. L'élémentaire toujours stoïque n'en n'était pas moins surpris également. Pourquoi ne pouvait t-il tout simplement pas sentir le sol sur lequel il se tenait quelques secondes auparavant  alors qu'il captait bien sa compagne ? Pourquoi malgré sa peur instinctive du vide ne se sentait t-il en aucun gêné de se retrouver sans aucun repère ? Et surtout : pourquoi avait t-il l'impression de reconnaître quelque chose dans ce noir absolu ? Perturbé, il lacha son amie sans pour autant la perdre de vue ce qui en rajouta une couche sur son questionnement intérieur.

-Ce lieu... Ce moment... Je le connait. Mais où ? Et quand ? 

Il avança sans trop savoir où aller. Pourtant, il ne bougea pas d'un iota. Il réessaya, mais n'eu pas plus de résultat.
Kumie aussi tenta de se déplacer. Sauf qu'elle aussi se retrouva dans l'incapacité d'avancer d'un millimètre. Tout deux essayèrent maintes fois mais ils ne purent que rester au même endroit à se tenir face l'un à l'autre. Jarus pensa alors à éprouver la tangibilité du lieu en frappant le sol de toutes ses forces. Il arma donc son bras de roc prêt à pilonner le vide. Mais son élan fut interrompu par un son. Ou plus exactement... Par une voix.

-Youpi !! J'ai réussi !!

Cette voix, si jeune, si fébrile portée par l'extase de la réussite, Jarus s'en souvint comme s'il l'avait entendu la veille alors qu'en réalité cela faisait plus de trois ans qu'il avait cesser d’espérer de l'entendre encore une dernière fois.

-Bonjour ! Moi c'est Yfal Nirogh .

Enfin, le néant se retira doucement laissant place à un univers champêtre estival tout à fait quelconque. L'image s'imposa au fur et à mesure des secondes s'écoulant gagnant en netteté pour enfin permettre d'en voir les moindres détails. Pour Jarus, ce fut comme un dessinateur faisant une première esquisse que ce dernier corrigea presque immédiatement afin qu'elle corresponde parfaitement à la vision de son imaginaire. Enfin, il comprit. Lui et Kumie n'était plus dans le monde réel. Le Délite les avait immédiatement plongé dans sa mémoire et dans le vrais monde, il se tenaient toujours en même endroit mais dans un état de semi-sommeil. Ce qu'ils voyaient, c'était les premiers de sa vie, au moment ou Yfal, cette très jeune humaine de sept ans avait réussi à appeler à elle un élémentaire de terre mineur. Les deux compagnons voyaient la scène comme s'ils s'y trouvaient à deux mètres.

-Je suis la fille d'un grand sorcier, mon papa est très fort mais aussi très occupé, c'est pourquoi j'ai donc piqué un de ses bouquins. Ha oui moi aussi je suis très forte, j'ai sept ans mais je connais déjà certaines bases de la magie, la preuve ! Je t'ai appelé pour que tu sois mon ami. T'es d'accords pour l'être ?


Jarus connaissait déjà la réponse que l'élémentaire debout et stoïque comme une statue devant elle allait lui donner.

-Je jure d'être votre ami et bien plus encore, et ce pour le temps du pacte qui me lie à vous. Demandez et j'obéirai.

-T'obéira que pour une chose : tu t’appelleras JarusJarus Nirogh en référence à cette légende de cet élémentaire de terre qui tomba amoureuse d'une humaine. Après tu fais comme tu veux. T'es mon ami d'accords ? Allez ! Viens on va jouer.


Ce moment de sa "vie". Jarus n'était pas étonné qu'il soit le premier à apparaître à leur yeux. Tout chez lui avait basculé à ce moment précis. Charmé par cette jeune enfant, il avait abandonné derrière lui son peuple ainsi que son devoir de subvenir aux besoins de la matière. Il se souvenait qu'à ce moment précis, seul les désirs de sa maîtresse importaient pour lui, rien d'autre. Kumie pour sa part aurait été en droit de penser que pour Jarus, revoir de telles images soit une épreuve poignante. Et pourtant... Tout deux reliés aux émotions de l'autre, l'elfe pu sentir les états d'âme de son compagnon.

Rien.

A la vue de ce moment clef de son existence, pas une émotions, pas une palpitation. Juste une vision factuelle de choses sans rien au cœur pour lui donner du sens. Pour Jarus, il ne s'agissait "que" de souvenir sans aucune consistance.
avatar
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le secret des émotions (suite/PV Kumie) [Rul-Dö] [RP N°4]

Message  Jarus Nirogh le Lun 23 Mar 2015, 13:45

Et les choses n’évoluèrent pas beaucoup aux files des souvenirs défilant sous leurs yeux. Jarus et Kumie observèrent ainsi toujours privé de leur libre arbitre  la jeune enfant tirer derrière elle cet imposant tas de roche habité par un jeune esprit de la terre ignorant beaucoup trop de chose de la surface. Alors le monde vibra soudainement. Autour des deux gens, le temps se déforma pour s’accélérer avant de s’arrêter à un autre épisode de la vie du golem toujours au même endroit. Les feuilles des arbres s’étaient paré en un instant de leur belle robe d’automne avant de céder, épuisées par ce douloureux vent du nord qui comme chaque année s’installait dans cette partie du pays pour plusieurs mois. Elles s’étalèrent sur le sol pour l’habiller et le recouvrir d’un beau tapis carmin.

Plus rapide qu’un éclair, les jours et les nuits s’étaient succédés voyant alors passer à chacun de leur passage les deux jeunes amis qui quotidiennement venaient toujours au même endroit. S’amusant pour Yfal, apprenant, ou fouillant touts les secrets de ce riche écosystème qui les englobait. Des jours heureux pour cette jeune enfant mais sans le moindre sens pour Jarus qui en plus de ne rien connaitre des émotions comme à cette époque, voyait cette fois-ci les événements de l’extérieur. 

A ses coté, Kumie serrait durement la main rocheuse de ce dernier, rageant de ne pouvoir éprouver aucune émotion quel qu’elle soit. Hélas pour elle, dans cet univers onirique basé sur la mémoire de son voisin, elle ne pouvait qu’être une spectatrice muette obligée de voir les jours, les semaines et mois filaient devant ses yeux. Là elle comprit que ce tout ce quelle pensait avoir réussir à propos de l’apprentissage de son camarade n’était qu’illusion. Pas de considération autre que celle dû à un être vivant. Pas de relation amicale ou même juste complice. Non. Après ces semaines à marcher ensemble, Jarus n’était toujours qu’une coquille vide sans le moindre sentiment pour son entourage. Dur vérité qui dans un autre instant l’aurait blessé.

Vérité d’autant plus incroyable que lorsqu'elle le voyait ainsi, portant avec ce qui laissait à croire une grande tendresse cette petite humaine dormant dans ses puissants bras. Un peu comme lorsqu’il l’avait fait pour elle durant les nuits précédentes. Puis les événements s’affolèrent encore. Les feuilles tombées sur la terre fraîche se craquelèrent puis s’effritèrent pour ensuite laisser place au manteau blanc de l’hiver. Donnant au passage un air dépouillé aux arbres ainsi qu’une impression de calme imperturbable dans cette forêt dorénavant blanche.

Yfal était alors emmitouflée dans une épaisse peau d’animale avec posé sur sa tête un chapeau probablement confectionné à partir de la même bête. Quand le monde se calma, elle jouait à faire un bonhomme de neige à l’aide du Jarus du rêve. Jusqu’à ce qu’une voix grave résonne durement à travers les arbres au loin.

Les souvenirs de Jarus furent soufflés. Et l’abysse refit surface avec lui le silence.

-Que se passe t'il ? Pourquoi ? Quel était ce son ? Jarus ! Qu'est ce qu'il s'est passé ensuite ? Kumie n'arrivait pas à se libérer de la poigne du golem. Mais elle pouvait cependant reprendre la parole pour alors exprimer toutes ses craintes enfin libres. Que vous est-il arrivé par la suite ?

-Je n'arrive pas à le savoir moi même.

-Quoi ? Mais ce sont pourtant tes rêves.

-Je le sais. Seulement je ne parviens pas à retrouver le moindre souvenir de mon passé.

Stupéfaite par tant de détachement, Kumie ne su quoi lui rétorquer. Plus les secondes avançaient et plus cette épreuve mettait à l'épreuve ses nerfs déjà bien entamé par le vérité apprise à l'instant sur son camarade. Elle pesta intérieurement contre elle même, regrettant un peu d'avoir abandonné ainsi ses enfants pour se fourrer dans une telle misère qui la dépassait de très loin. 
avatar
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le secret des émotions (suite/PV Kumie) [Rul-Dö] [RP N°4]

Message  Jarus Nirogh le Dim 30 Aoû 2015, 02:12

Dans ce chaos d'images sans âme, l'esprit de l'elfe se retrouvait mis à rude épreuve sans aucune possibilité d'échappatoire. Ainsi prise au piège de sa folle volonté de poursuivre le Rül-Do de son camarade, elle allait devoir se confronter à l'horreur. Alors qu'ils flottaient -main dans la main- dans les profondeurs abyssale de leur subconscient, les couleurs coulèrent tel un ruisseau de montagne en pleine crue printanière. Les formes se dessinèrent, les personnages apparurent et les sons s'invitèrent pour offrir la dernière touche de vie à la scène. Kumie ainsi que Jarus se retrouvèrent donc propulsés dans au beau milieux d'un étrange village, niché dans le cœur d'une dense forêt de conifères. L'ensemble de cette civilisation furtive se tenait dans un immense creux formé naturellement à flanc de montagne. Ce bien bel édifice, construit en harmonie avec les éléments était au delà délimité par une longue palissade habilement édifié entre les tronc d'arbres centenaire. Un décors de rêve embellit par une chape de neige d'un blanc éclatant.

L'élémentaire et son amie, tout deux invisible aux yeux de ce monde onirique, se tenaient au centre de la place centrale. Autours d'eux, les habitants du quartier passaient ou courraient, omnibulés par les taches que les incombaient. Au nord, les coups de marteau de la forge donnaient du rythme. Les parfums de la boulangerie du coins se chargeaient d'égayer l'ambiance. Tandis que sur le coté est, l'archerie et la cordonnerie donnaient sujet à débattre sur la qualité des produits proposés pour la chasse. La vie d'un village prospère et insouciant du lendemain.
Pour Kumie, cette vision fit l'effet d'une claque magistrale, la faisant osciller entre la nostalgie fébrile et l'épouvante macabre. Il ne lui fallu qu'une fraction de seconde pour reconnaître son ancien peuple, autrefois peuplant les White Plain. Si revoir ce lieu lui procurait un soupçon de joie, l'idée de ce qui allait s'ensuivre la glaçait de terreur. Alors que son teint pâlissait d'avantage, une enfant elfe piaillant joyeusement les dépassèrent elle et Jarus, tenue fermement par la sa mère. Dans tout ce brouhaha, sa vive voix aiguë parvenait sans soucie à se faire entendre.

-Maman, est ce qu'on passer prendre un pain azneth (pain fait à base de pâte végétale issue de plantes spécifiques à cette région) s'il te plait ?

-Non kumie, tu en as déjà eu l'autre jour. Je sais que tu en raffole mais il faut savoir varier son alimentation. Lui rétorqua sa mère bien décidée à ne pas revenir sur sa décision. Une enfant sage se doit de contrôler ses caprices.

La Kumie du rêve fit une moue boudeuse, fidèlement au souvenir qu'en avait l'originale. Cette dernière pu même anticiper la réplique qui allait s'en suivre.

-Bouhh... Ben c'est pas grave, car quand je serai grande, je ferai ce que je veux. Et je ne mangerai que du pain azneth.

-Si c'est le cas, j'aurai sans doute le droit alors de t'appeler ma princesse boudinée.

La jeune femme s'en souvint. A l'époque, cette phrase l'avait vexée. Mais comment se reprocher d'avoir si mal interprété une blague aussi innocente. A six ans, il était tout à fait normal de se tromper.

(La suite prochainement)
avatar
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le secret des émotions (suite/PV Kumie) [Rul-Dö] [RP N°4]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum