Réunion de famille (Pv: Felina)

Aller en bas

Réunion de famille (Pv: Felina)

Message  Engar le Mer 21 Mai 2014, 10:20

Rejoindre les résidences nous prit quelques temps, mais ce dernier fut nullement perdu puisque nous le mimes à profit pour nous raconter ce qui s'était passé, chacun de notre côté, durant tout ce temps, elle me parlant de ses périples au cœur de la jungle, et moi évoquant mon jugement, m transformation en kappa, ma rencontre avec Mistral... Jusqu'à l'incident avec Elder qui avait marqué un tournant.

Néanmoins je ne m’attardais pas sur ce dernier point. Premièrement elle en savait déjà assez...Et secondement nous étions arrivés. Dans le quartier des résidences, Felina put se rendre rapidement compte que je ne prenais ni la direction de ma chambre, mais celle de Kumie, celle qui avait été la nôtre... Je m'arrêtais brièvement devant cette dernière, songeur, puis frappa doucement à la porte. Une voix se fit entendre derrière, annonçant qu'elle arrivait, puis la porte s'ouvrit.

La nourrice qui s'occupait de nos enfants... N'était ni plus ni moins que Shrivei, tenant un biberon vide dans une de ses serres. Je souriais en imaginant la tête que devait faire Felina en voyant l'officière de la garde s’occuper. J'avais eu la même réaction pour ma part. En effet, la question du gardiennage des enfants au vu de ma séparation avec Kumie et de nos travail respectifs s'étaient rapidement posés, d'autant plus si on m’interdisait de les élever comme je le craignais. Si cela advenait j'avais souhaité pouvoir conserver un contact avec eux ,et pour cela je m'étais adressé à Mistral, lui demandant comme paiement des entraînements que je lui donnais de me trouver une nourrice fiable qui ne s'opposerait nullement à ce que je rend e visite à mes enfants et qui surtout ne les traiterait pas pour ce que j'étais.

Et quand il m'avait annoncé que son choix s'était porté sur la harpie j’avais bien cru que j’allais le gifler. entre son caractère irascible, son travail et ses sautes d'humeur je ne pouvais pas imaginer pire nourrice que mon ancienne supérieure ! Mais je décidais de faire confiance au jugement du mimic...Et je ne fus pas déçu, car si Shrivei s'avérait être une commandante implacable, elle se montrait être une nourrice des plus tendres à l'égard des enfants, d'autant plus qu'elle était une des rares en ces lieux à bien me considérer. Quelque part j'aurai dû m'en douter, elle avait toujours eu une sorte de gêne vis à vis des enfants, se montrant d'une grande gentillesse avec eux et faisant alors preuve d'une émotivité accrue, sans que je n'en connaisse, même encore aujourd’hui les raisons.  Ce contraste était d'autant plus saisissant quand des fois je la voyais de nouveau invectiver les hommes sous son commandement. Elle parvenait par ailleurs plutôt bien à concilier ces deux tâches, mais je savais que la situation ne pourrait pas durer indéfiniment...

Mais cela ne sembla nullement déranger la harpie qui me sourit en me voyant ,sourire qui s’agrandit en voyant Felin, alors qu'elle s'écartait pour nous laisser entrer.

"On m'avait dit que tu étais revenue Felina, mais j’avais du mal à y croire avant de te voir... On dirait qu'Engar s'est bien acquitté de la tâche que je lui ai confié après votre rencontre !"


Elle eut un léger rire adressant un doux regard à Felina. Je savais que cette dernière était appréciée de nombreuses personnes, et Shrivei n'était pas la seule à faire montre de son soulagement à la revoir...Elle referma ensuite la porte derrière nous, avant d'ajouter d’une voix moqueuse.

"Kumie ne serait pas contente de te voir ici Engar..."


Ces mots me firent étrangement mal, mieux que quiconque Shrivei connaissait le lien qui m’avait uni à Kumie,car elle avait assisté à ses prémices, ainsi qu'à a a fin ,elle avait été la première à m'en parler, se montrant étrangement compatissante, mais je savais qu'elle ne pensait pas à mal, et je lui répondis d'une voix qui se voulait joyeuse alors que mes pas me menait à la pièce où étaient les landaus...

"Tu sais comme moi qu'elle tolère que je vienne pour rendre visite à nos enfants..Et puis ce n'est pas pour rien que je viens durant ses heures de travail, ça évite des tensions des deux côtés. Hiromi et Elundiviel vont bien par ailleurs ?'"

"Comme d'habitude... Rien de particulier à signaler, ils mangent bien, dorment comme ils peuvent et aucun signe de maladie. Ils m'ont entièrement accepté depuis le temps, et se montrent de plus en plus actifs et casse-cous comme leur père ! Ils sont réveillés d'ailleurs."


Je hochais la tête, souriant à la pensée de mes enfants, et alors Shrivei se détourna pour quelque activité en cuisine, afin de me laisser avec Felina et mes enfants. Ces derniers étaient dans des landaus côtés à côte, dans une pièce spécialement aménagé pour eux. Kumie avait fait bien des efforts pour qu'ils bénéficient d'un bon confort...

A ma gauche était Hiromi, le garçon, et à ma droite était Elundiviel, la fille, principalement différenciable de par les courts habits qu'ils portaient, noir pour le premier, blanc pour la seconde. Tout deux étaient bien plus petit que ne l'était le fils d'Erena, étant non seulement plus jeune, mais suivant aussi une croissance plus ordinaire, au vu de ce que m'avait raconté Felina. Quand je vins ils était debout, se tenant grâce aux barreaux des landaus et tendirent spontanément les bras vers moi alors que je les contemplais songeur. Dans mes yeux se lisaient un mélange de fierté, d’amertume et d'anxiété alors que je lâchais d'une voix un peu amer.

"Les voilà...Nos jumeaux, tes neveux... Ils ressemblent à leur mère non ?"


Shrivei avait dit qu'il me ressemblait de plus en plus, mais je savais que c''était un mensonge. Elundiviel avait peut être la couleur de mes yeux, les rares cheveux d'Hiromi étaient semblables aux miens, leur pâleur n'était pas aussi marqué que celle de Kumie ,car ils n'étaient , à mon grand soulagement, pas anémique mais cela s'arrêtait là. Tout d'abord ils étaient des elfes des neiges à part entière, comme leur mère, de par l'étrange règle du fruit des unions entre un humain et le membre d'une autre race, mais la ressemblance ne s'arrêtait pas là. Ils avaient ses traits, la douceur de sa peau.

Mais malgré cela... Ils restaient mes enfants, et ni Kumie ni le Triumvirat ne pouvait m’ôter cela ! Mais dans le même temps cela me faisait peur, j'avais peur qu'ils me soient arrachés, ou de ne pas me  montrer à leur hauteur. Des fois je songeais qu'il vaudrait mieux que je rompe tout attache avec eux pour leur offrir une meilleure vie, mais je n'étais là confronté qu'à une énième tâche qui m'était impossible et que je découvrais depuis mon arrivée au donjon... Mais malgré ces songes amer je souriais en les regardant. Eux si pleins de vie et encore emplis d'innocence, m'apaisaient, me donnaient de nouvelles raisons de lutter et me faisaient ressentir une inexplicable fierté et cela toutes les craintes du monde ne pouvaient me l’ôter !

"Bonjour les enfants ! Votre père est là, vous m'avez manqué. J'ai quelqu'un à vous présenter."

Et bien que mon regard était toujours empreins d'angoisse je pris Hiromi dans mes bras, soulevant des gazouillement de joie de sa part et des protestations de la part de sa sœur, avant que je ne la prenne à son tour contre moi. Leurs rires, leurs gazouillis se mêlaient, en la joie la plus pure qu'il m'ait été donné d e voir...Et j'avais beau savoir que l'innocence ne durerait guère je profitais de son spectacle tant que possible. Ainsi, un enfant dans chacun de me bras, les calant contre mon torse je me tournais vers Felina.

Les enfants ne la remarquèrent qu'alors, ouvrant de grands yeux face à cette inconnue, qui paraissait pourtant leur être familière. Elundiviel, plus téméraire que son frère tendis même une main vers elle pour essayer de la toucher et d'appréhender la nouvelle venue... Et finalement je tendis un peu les bras, pour présenter les enfants à Felina, à moins que ce ne soit l'inverse, je ne saurai dire.

"Voici votre tante, Felina ! Je vous en ai déjà parlé, vous vous souvenez ?"

Et comme pour y répondre Hiromi tendit à son tour une main vers elle et leurs gazouillements s’accentuèrent formant des « Dada » et des « Feli » confus, mais audibles, semblant réagir à mes mots. Ces derniers d'ailleurs, bien que simples, n'étaient nullement débilitants comme ceux dont certains parents pouvaient avoirs recours. Cela me semblait toujours vain, les enfants étaient souvent moins sots qu'on ne le pensait, et pour peu qu'on leur parle correctement ils comprendraient rapidement ce qu'on pouvait leur dire... Et j'ajoutais avec un sourire.

"Ça doit te faire bizarre de revoir des bébés elfes alors que tu viens à peine d'en quitter...un..."

... JE devais l'avouer... J'avais du mal, même maintenant, à reconnaître le petit Engar comme un elfe avec sa difformité. Non pas que je le jugeais dessus, mais quoi qu'on fasse il était différent, et ce serait se mentir que de le dénier. Mais malgré cela je me repris adressant un sourire à Felina poursuivant.

"Par ailleurs si tu as des conseils à me donner... Je veux bien, je dois avouer que je sais encore peu de choses sur les enfants, et mêmes s’ils grandiront moins vite que le fils d'Erena, toute information me sera utile !"

A condition que je puisse les élever...mais alors que j'étais aux côtés de Felina, mes jumeaux dans mes bras cette idée ne m'effleurait même pas l'esprit, me laissant finalement porté par la magie de l'instant.
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réunion de famille (Pv: Felina)

Message  Felina le Mer 21 Mai 2014, 17:46


Sur le chemin des résidences Engar me raconta ses périples, et moi les miens. Le voyage de la jungle jusqu’au donjon n’avait pas suffi pour tout se raconter. Ajouté à cela nos pouvoirs, nous n’en avions pas fini de bavarder ! Je fus particulièrement surprise par sa transformation en kappa. Je n’arrivais pas à me l’imaginer… Et même si aujourd’hui, son histoire avait un côté drôle, il avait mieux valu que je ne sois pas là le jour où cette décision fut prise…
 
Nous arrivions alors devant la chambre de Kumie, qui avait aussi été celle d’Engar il y a peu de temps… Jetant un regard sur mon frère, je constatai sa mine un peu déconfite. Il frappa à la porte, et une femme que je connaissais très bien vint nous ouvrir.
 
“ Shrivei ! “
 
Incroyable. La voir ainsi avec un biberon, je devinais donc qu’elle était la nourrice des jumeaux. Ce n’était pas commun ! Surtout pour elle. C’était même un peu étrange. Mais je me tus et lançai un regard réprobateur et amusé à Engar qui s’était bien gardé de me le dire !
J’étais heureuse de la revoir, et visiblement elle aussi. Nous échangions quelques mots puis celle-ci referma la porte. Elle ajouta ensuite une remarque pour Engar, qui me déplut fortement. Je ne comprenais pas. Et trouvais ça vraiment anormal. Mais je restais silencieuse pour le moment, préférant observer, et surtout rencontrer mes neveux !

 
Shrivei retourna en cuisine et Engar me fit entrer dans la chambre des enfants. Elle était jolie, bien aménagée pour eux, avec leurs landaus au centre de la pièce. Hiromi et Elundiviel se tenaient là, accrochés aux barreaux les yeux grands ouverts à l’apparition de leur père. Une vague d’émotions me monta à la gorge.
 
"Les voilà...Nos jumeaux, tes neveux... Ils ressemblent à leur mère non ?"
 
Une larme de joie, que je m’empressais d’essuyer, coula sur ma joue. Moi, je voyais les deux enfants d’Engar. Les deux lui ressemblaient. Ils avaient cet air de famille si particulier que je ne savais décrire…

“ Ils te ressemblent énormément… “ Dis-je dans un souffle.


Oui, c’était des elfes et ils ressemblaient à leur mère. Leur peau, leurs oreilles, c’était indéniable. Mais il y avait l’empreinte d’Engar, dans leurs yeux et leur visage. C’était ses enfants, et personne ne pourrait en douter vu la ressemblance. En tous cas, c’était mon point de vu, car je connaissais Engar par cœur…

 
Il s’approcha des enfants et les prit dans ses bras, puis s’avança pour nous présenter. A l’annonce de mon prénom les jumeaux ouvrirent grands leurs yeux et gazouillèrent. Je riais alors de joie devant ces trésors, qui visiblement, avaient déjà entendu parler de moi. Ils me faisaient penser au petit Engar de la jungle que j’avais vu naitre et grandir. Les jumeaux n’étaient pas si éveillés encore, mais leur parfaite innocence me rappela bien des souvenirs.
 
"Ça doit te faire bizarre de revoir des bébés elfes alors que tu viens à peine d'en quitter...un..."
 
Parfois je me demandais si Engar ne lisait pas dans mes pensées. Ou dans mon regard.
 
“ Un peu… Mais ils sont tellement beaux… Je suis vraiment heureuse de les rencontrer… “
 
Sous l’émotion j’avais un peu de mal à m’exprimer. Je me contentais de les regarder avec émerveillement, admiration.  J’étais fière de mon frère, il avait donné vie à deux merveilleux enfants. Et j’espérais que ceux-ci pourraient un jour, lui faire prendre conscience du héro qu’il était. Engar me fit comprendre qu’il était ouvert à tous conseils concernant les enfants. Je ne pouvais pas lui en dire beaucoup, je n’y connaissais pas grand-chose…
 
“ Tu sais, j’ai vu naitre le petit Engar, mais je me suis plus occupée de le protéger et de jouer avec lui, plutôt que de m’occuper de son éducation… Mais je t’aiderai à apprendre si tu veux. “
 
Je lui fis un petit clin d’œil d’encouragement, accompagné d’un tendre sourire. Je savais qu’il aurait besoin de moi. Elever des enfants dans ce monde était extrêmement difficile pour les créatures, surtout quand le couple se séparait si tôt… Heureusement, nous avions la chance d’avoir trouvé un endroit comme celui-ci.
 
Je m’approchais doucement des jumeaux, toujours dans les bras de leur père. Un sourire aux lèvres, chacune de mes mains vint se poser délicatement sur les joues des enfants. Alors, sans les quitter du regard, j’entrais paisiblement dans leur esprit. Concentrée sur mes plus doux souvenirs, je leur montrais les plus beaux paysages de la jungle. Les oiseaux et les papillons multicolores, les feuilles dansantes, puis les grandes cascades d’eau. Ils pouvaient entendre en même temps la musique de mon bracelet, qui était restée ancrée dans mon esprit. Ils pouvaient également sentir les fragrances des fleurs, ainsi que la douceur du vent sur leur peau. Je partageais avec eux une partie de moi tout en éveillant leurs sens. C’était à la fois excitant et apaisant, merveilleux et tendre. Que de découvertes basées uniquement sur ma mémoire. Et moi, je pouvais sentir leur joie et leur bonheur face à toutes ses images et sensations.
 
Pleine d’émotions, je regardais Engar. Même si la pièce était silencieuse, il se passait beaucoup de choses dans nos esprits ! Me concentrant d’avantage, j’entrais alors dans celui de mon frère pour lui faire partager ce moment. Je retournais alors dans le temps, le jour où Engar m’amenait à la taverne. Je fis écouter aux jumeaux ses éclats de rire, et leur montrais son immense sourire, et ses yeux rieurs. Je leur montrais aussi la confiance infinie que je lui portais. Même s’ils étaient trop jeunes pour comprendre, ils pouvaient la sentir…. Puis sa tendresse, lorsqu’il s’endormit près de moi, voulant me protéger du monde entier. Et enfin, je leur dévoilais l’attente que j’avais ressentie, depuis si longtemps, avant d’enfin les rencontrer, et l’amour que je leur portais avant même leur naissance.
 
Après plusieurs minutes de partage, je me retirais doucement de leurs trois esprits. L’intensité du moment m’avait un peu bouleversée. C’était une rencontre très forte en émotions !
 
* Je suis très heureuse de vous connaitre, mes trésors. *
 

________________________________________________________________________________________________________
Spoiler:
avatar
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
34/40  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réunion de famille (Pv: Felina)

Message  Engar le Mer 21 Mai 2014, 22:54

Décidément Felina n'était jamais d'accord avec moi, que ce soit sur ma ressemblance avec mes enfants ou mon rôle de "héros", nous étions toujours en désaccord. C'était presquu'à s'en demander pourquoi nous nous apprécions tant... Peut être parce que justement nous pouvions entendre le point de vue de l'autre, même s'il initiation pas en accord avec le notre, sans qu'elle ne nous énerve, et même apprécier de l'entendre . Et ainsi je souris lorsqu'elle dit que mes enfants me ressemblaient. Elle avait peut être raison au fond, mais cela l'avenir nous le dira davantage car bien souvent tout les bébés se ressemblaient ! Et puis pour être honnête j'espérais que cette ressemblance ne se retrouve pas dans leur vie future, que je souhaitais bien plus paisible que la mienne.

Je souriais par ailleurs face aux compliment qu'elle fit sur leur beauté, c'était vrai qu'ils étaient mignons, et en tant qu’elfes ils ne risquaient pas de s’enlaidir en grandissant ! Mais mon sourire fut rapidement suivie d'une moue volontairement exagérée quand elle évoqua le fait qu'elle n'en savait guère plus que moi sur comment s'occuper d’un enfant, voilà qui ne m'avançait guère, et je dis d’une voix faussement bougonne.

"Oh dommage... Je suppose que je vais devoir demander de l'aide à Erena alors... Même si élever un enfant au donjon doit être différent de le faire dans la jungle elle doit bien savoir quelques petites astuces."

Puis avec une lueur de malice dans le regard et un sourire plus complice j'ajoutais.

"Cependant si tu peux m’apprendre comment jouer avec eux et les distraire ce sera déjà avec grand plaisir ! Je suis bien déterminé à leur laisser le meilleur souvenir possible me concernant !"

Mais alors je ne savais pas à quel point ma formulation était appropriée à ce qui allait suivre. Alors que je m'attendais que Felina prenne à son tour les enfants dans ses bras elle n'en fit rien. S'approchant elle leur caressa doucement le visage, provoquant davantage de gazouillement de la part des jumeaux. Cependant, ces derniers se calmèrent rapidement à ma grande surprise, comme s'il s'était endormi d'un coup, mais je me rendis compte qu'il n'en était rien, leurs yeux grand ouverts, remplis d'étoilés émerveillés, et ce ne fut qu'en regardant à nouveau le regard concentré de ma sœur que je compris. Elle était en train d'user de sa télépathie, et si les enfants ne comprenaient pas encore les mots, ils devaient être particulièrement réceptifs à ce genre de communication. Je me demandais ce qu'elle leur disait, ce qu'elle leur montrait, mais je fis preuve de patience, et même cela n’aurait pas été nécessaire, mes enfants semblant tout simplement ravi...

Puis elle releva son regard vers moi...Et je la sentis s’immiscer dans mon esprit. Par réflexe et habitudes j’érigeais sur le champs mes barrières mentales pour m'en prémunir, mais je me ressaisissais rapidement. Elle ne me voulait en aucun cas du mal et je lui faisais tant et tant confiance que j'aurai pu la laisser voir tout ce qu’elle désirait dans mon esprit. Ainsi fermant les yeux afin d’abattre mes propres barrières je me retrouvais peu après mêlés aux visions. Je ne pus alors que constaté que j’étais le centre de ces dernières. A la vision de ces images du passé je me sentis pris d'une douce nostalgie, que je balayais rapidement. C'était le passé, mais il n'appartenait qu'à moi de rendre le présent aussi beau, voir davantage.

Pour autant je ne me privais pas plus du spectacle que mes enfants, qui pouvaient alors me percevoir sous le jour le plus tendre dont j'étais capable, à une époque même où j'avais délaissé ma "tâche" de porte-haine ! Mais plus que ces images c'était les sentiments de Felina que je pouvais percevoir ,et donc mes enfants aussi, cette confiance et cet amour fraternel qu'elle me vouait et qui été réciproque, cette tendresse que nous partageons. Puis cela fut suivie d'une autre forme d'amour, celle qu'elle vouait d'ores et déjà aux enfants. Je pouvais par ailleurs voir les consciences de ces derrnères, leur reflet, qui tout comme leur corps physiques étaient étrangement calmes face à ce spectacle unique... Et qui persista, Felina nous montrant alors des visions d'une rare beauté et d'une sensibilité unique.

Néanmoins il fallut bien un moment mettre un terme à cela et la vision s'estompa, nous laissant reprendre pieds avec la réalité. Sur le coup je manqua de peu de tituber sous le contrecoup...Mais je ressaisis rapidement de par les babillages surexcités des enfants qui semblaient encore plus ravis qu'ils ne l’étaient avant, une de leurs mains tendues vers Felina....Puis s'abaissant mollement alors qu'ils finissaient par bailler. Une telle incursion dans leur esprit avait dû être épuisant pour mes enfants et il était probable qu'il faille les laisser récupérer.

"Je crois qu'il est temps pour eux de dormir... On dit au revoir les enfants !"

Et ils firent un faible signe de la main comme un salut alors que j'adressais un large sourire à ma sœur, avant de me retourner, déposant les natte dans leurs landaus afin qu'ils commencent à essayer de dormir. Je me rapprochais alors de ma sœur, et continua à marcher afin de sortir de la pièce ne pas les déranger...Et je finis par dire songeur.

"J'ai ôté bien des vies, certaine par nécessité, d'autres avec plaisir, et parfois même fierté... Mais je ne pensais pas qu'en la donnant j'éprouverai des sentiments si intenses, et surtout si durable. Un jour quelqu'un m'a dit qu'il y avait milles manières de détruire, mais une seule pour créer...Et c'est peut être parce qu'elle est unique qu'elle est si plaisante, non ?"

Je lui adressais un regard tendre, avant de l'inviter à s'asseoir à à une table, faisant de même pour ma part avec un léger soupir. Mon regard courut à travers la pièce, où j’avais passé certains des instants les plus doux de ma vie, mais je ne souhaitais pas m'attarder sur cela alors mon regard revint vers Felina a qui je souriais... J'avais autre chose à lui dire, quelque chose de bien plus pragmatique, un autre lègue que son héritage familial...Et d’une voix grave je finis par reprendre la parole.

"Mais pour qu'une vie puisse s'épanouir il faut la protéger... Le donjon y contribue, mais pour combien de temps ? Avec Elder il a bien failli s'effondrer, et puis...Soyons honnête rester confiné toute sa vie en un endroit ce n'est pas être libre, c'est être parqué. On ne peut pas vivre paisiblement alors qu'à chaque pas qu'on fait dehors on peut être abattu gratuitement. Le donjon ne changera rien à cela, et mes méthodes pour faire ne sorte qu'il agisse ont été vaines. Néanmoins, je ne baisse pas les bras Félina, pour eux pour toi, pour chacun des monstres qui méritent un havre de paix... Mais seul, à deux ou à trois nous ne pourrons rien."

Je tendis alors les bras afin de saisir avec fermeté ses mains, en une étreinte fraternelle alors que mon regard soutenait le sien. Dans mes yeux on pouvait lire une grande détermination, alors que je poursuivais mes dires.

"Pour cela il faut fédérer tout ceux prêt à se battre et surtout les organiser et cela...Seul une sorte de guilde peut le faire, un ordre qui agirait à l'extérieur du donjon tout en se servant de ce dernier comme quartier général... Mais tout ordre a besoin d'un chef, un chef qu'on aime, un chef capable d'écouter ses conseillers et ses hommes et un chef capable. Peu d'individus regroupent ses qualités et c'est pour cela Felina que... Je te le demande, à toi qui regroupe ces qualités, veux tu être la meneuse de cette ordre ?"

Cela faisait longtemps que j'y songeais, à une telle organisation. Je l’avais rejeté dans l’espoir que le Triumvirat prenne les choses en main, mais en absence d'action de leur part j’avais décidé de me lancer. Cependant je ne pourrai rien faire par moi même. Les créatures ne m’aimaient guère et tout mes talents ne me permettraient pas de les unir au contraire de Felina...Et je poursuivais alors.

"Nous pourrions faire de grandes choses. Neutraliser les expériences de l’Église comme celles qui ont affectés le petit Engar, Soutenir les royaumes de créatures encore existants ou bien encourager la dissension au sein des territoires humains assujettis à l’Église mais ne partageant pas réellement ses convictions. Cela peut paraître utopique Felina, mais j'ai déjà fait partie d'un tel ordre et nous avons fait de grandes choses avec de moyens réduits, mais il nous a manqué une chose... un chef digne de ce nom...Et tu en es digne Felina."

Je relâchais alors ses mains pour m'affaler davantage sur la chaise, interrompant brièvement mes paroles, avant de reprendre d'une voix plus douce.

"Mais je comprendrait si tu refuses ce fardeau, si tu ne t'en penses pas à la hauteur ou ne veux pas de ces responsabilités... Tu aurais tes raisons et je comprendrai, tout comme j'ai les miennes à ne pas me voir comme un héros."

Je la taquinai à nouveau sur le sujet, bien que j’étais sincère, j'avais un excellent motif ,un de ces vieux fantômes qui ne quittent pas votre esprit, qui n'es ni un remord ni un plaisir enfoui, simplement un souvenir indélébiles et qui s'imposait à son esprit...

Kalet, ne me laisseras tu donc jamais tranquille ?
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réunion de famille (Pv: Felina)

Message  Felina le Sam 24 Mai 2014, 16:11

Les visions partagées avaient fatigué les enfants, alors Engar se décida à les remettre dans leurs landaus pour les laisser dormir. Pour ma part, ce partage m'avait apaisé. J'avais l'étrange impression d'avoir accompli un devoir… Celui de montrer aux jumeaux la véritable nature de leur père, et celui de rappeler à Engar la personne qu'il pouvait et devait être pour ses enfants. Un père, un héro. Et enfin, je venais de créer un lien fort avec mes neveux, en leur faisant partager quelques uns des plus beaux souvenirs de ma vie.  Nous laissions alors les enfants se reposer et sortîmes de leur chambre. 
"J'ai ôté bien des vies, certaine par nécessité, d'autres avec plaisir, et parfois même fierté... Mais je ne pensais pas qu'en la donnant j'éprouverai des sentiments si intenses, et surtout si durable. Un jour quelqu'un m'a dit qu'il y avait milles manières de détruire, mais une seule pour créer...Et c'est peut être parce qu'elle est unique qu'elle est si plaisante, non ?"
Je tournais la tête pour regarder Engar, profitant de cet instant où son humeur était des plus calmes et joyeuses.
" J'espère pouvoir un jour ressentir ça moi aussi. Même si j'aime tes enfants comme s'ils étaient les miens, je crois que… oui, j'aimerai en avoir aussi. Quant à affirmer que l'unique façon de donner la vie est plaisante… Je te dirai ça le jour où je le saurais ! " Lui répondis-je en éclatant de rire. 
Il m'invita à m'assoir autour de la table de la cuisine. Son regard observait la pièce d'une étrange manière, et je ne pouvais que compatir silencieusement à ce qu'il devait ressentir. C'était d'ailleurs assez étrange, de se retrouver tous les deux dans l'appartement de Kumie. Ça l'était encore plus de les savoir séparés. Sans oser lui dire, de peur de lui faire du mal, j'espérais qu'un jour celle-ci revienne sur sa décision et décide de le reprendre, afin d'élever leurs enfants ensemble et dans le même foyer. Après tout, malgré les épreuves, ils avaient été heureux…

Le regard de mon frère me sortit de mes pensées. Je le connaissais bien, c'était son fameux regard qui allait annoncer quelque chose. Je l'écoutais alors avec attention.
Il me parla alors du donjon. En effet, celui-ci n'était pas une finalité. Il était une protection, que j'avais toujours espérée provisoire. Engar semblait du même avis étant donné son désire de se battre pour faire évoluer les choses. Je sentais qu'il avait besoin d'agir. Je sentais qu'il avait un plan.


Ses mains saisirent les miennes, le regard brillant de détermination il poursuivit. Je compris alors qu'il voyait les choses en grand. Il voulait rassembler et organiser une armée au sein d'un ordre offensif. Une boule d'angoisse et d'excitation me prit au ventre. Je savais que quoi décide d'entreprendre mon frère, je le suivrais. Je partageais les mêmes motivations que lui. Mon aversion contre le monde extérieur, notamment l’Église, n'avait fait que croitre depuis les derniers événements.
Tandis qu'il me parlait j'avais soudainement des dizaines d'idées qui déferlèrent dans mon esprit. Je hochais la tête fermement lorsqu'il évoqua le besoin d'un meneur aimé et capable. Puis je me sentis toute petite, lorsqu'il me demanda, comme si c'était une évidence, de tenir ce rôle.  
Je restais alors silencieuse, et continuais de l'écouter. Il évoqua l’Église comme prévu, ainsi que le petit Engar, l'une de ses nombreuses victimes. Puis les autres royaumes de créatures qui tout comme nous, résistaient. Je pensais alors à toutes ses familles, toutes ces vies, tout cet amour, qui avaient tant besoin de protection et d'encouragement… Comment pouvais-je refuser ? Engar m'avait convaincu. Et j'en avais envie. J'en avais besoin. Il relâcha mes mains tout en gardant son sourire. 
"Mais je comprendrait si tu refuses ce fardeau, si tu ne t'en penses pas à la hauteur ou ne veux pas de ces responsabilités... Tu aurais tes raisons et je comprendrai, tout comme j'ai les miennes à ne pas me voir comme un héros."
Je penchais la tête sur le côté en souriant à sa réflexion. Puis repris un air plus sérieux avant de lui répondre. 
" Nous devons beaucoup de choses à ce donjon… Mais il n'est pas sans danger. Nous avons déjà subit des attaques, beaucoup de pertes. L'équilibre est sans cesse fragilisé et l'avenir reste incertain.  "
Mon regard se dirigea vers la porte de la chambre des jumeaux. Puis revint vers Engar. 
" Je repense à Sélèna… Elle voulait exterminer la race humaine en rassemblant une armée. Instaurer la terreur. Harceler, anéantir et dominer. Ces motivations ne méritent pas tant d'ambition, et c'est contraire à tout ce que le Triumvirat a construit ici. Cependant, je ne partage plus toutes leurs convictions… Je ne suis plus aussi naïve qu'il y a deux ans. La défense nous préserve pour l'instant, mais il s'agit simplement de survie, pas de liberté. Cette passivité ne sera jamais suffisante sur le long terme. "
La véritable liberté, je l'avais connu dans la jungle. Pour cela j'avais du abandonner mes souvenir et tout ce que j'aimais. Pourtant elle fut de courte durée, puisque l’Église était rapidement venue tout gâcher.  
" Il y a un juste milieu entre le projet de Sélèna et celui des dirigeants du donjon. C'est cet ordre dont tu parles… Dont les motivations serait l'espoir, la vie, l'amour, la paix… Il est grand temps d'agir pour l'avenir des espèces. Même humaine. "
Je ne quittais pas Engar des yeux. Oui, j'avais bien parlé de l'avenir des humains. J'avais finalement compris que les détester n'était pas la solution. C'était leurs actes qu'il fallait punir. Et l’Église ne regroupait pas la race humaine dans sa totalité… Il m'avait fallut faire la part des choses pour comprendre ça. Les humains étaient capables d'amour, de courage et de générosité. J'en avais la preuve devant mes yeux. 
" J'accepte et ferais honneur à ta demande. Je ferais tout mon possible pour contribuer à sauver les races alliées, ainsi qu'à sauver les humains de leur folie. Même si le sang devra couler, je pense aussi que nous pouvons accomplir de grandes choses, peut-être même des miracles… Nous devons nous accrocher à cet espoir. "  
Je sentis la chaleur sous mon bracelet. Je sentis notre lien. Je pouvais parier qu'Engar sentait la même chose. Nous étions en train de créer quelque chose… Quelque chose de valeur, qui un jour, ferait probablement partie de l'histoire.

________________________________________________________________________________________________________
Spoiler:
avatar
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
34/40  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réunion de famille (Pv: Felina)

Message  Engar le Dim 25 Mai 2014, 14:14

Bien que surpris par son sourire je sus le considérer comme le signe encourageant qu'il était, le fait que ma sœur partageait mes idées quant au donjon... Et les exprima elle même. Moi même n'aurait pas dit mieux. Le donjon était un havre, un refuge, et malheureusement cela ne suffisait pas, il fallait agir, mais avec raison. Or comme elle le fit très bien remarqué ce n'était pas le cas de Sélèna, dont j'avais fini par entendre parler. Je savais ce que c'était qu'être poussé par la haine, mais j'avais parfois l'impression qu'elle était quelque cran au dessus de moi en ce domaine. Moi même j'avais fini par changer d'avis, mais elle, rien ne semblait pouvoir apaiser sa hargne, si ce n'était le sang des miens. Le problème majeure alors était que peu importe d'où venait le sang elle n’en avait cure du moment qu'il était humain, peu importe que sa proie soit femme, enfants, innocents. Je ne pouvais pas la blâmer de les tuer, moi même je l'avais fait, ce que je lui reprochais était de le faire par gratuité et désir de faire souffrir. Elle avait des moyens conséquents pour des monstres, mais elle les dilapidait pour des peccadilles et des choses qui au final ne faisait que nuire à notre cause. Comme elle le disait il fallait trouver un juste milieu entre cette passivité et l'agressivité...Et c’était ce que nous allions essayer de faire.

C'était la seule manière possible pour agir pour l'avenir ! Et bien que ses dires avaient d'ores et déjà trahis l'acceptation de mon plan ce fut un soulagement que de l'entendre dire qu'elle en serait le chef. J’avais certes d’autres issues, mais celles ci était de loin la plus plaisante, et la plus pérenne pour notre projet. pour les créatures pour les monstres, il fallait faire naître et croître ce qu'elle avait si bien nommée. L'espoir.

Mais pour cela il fallait s’organiser, savoir comment agir... Et l'ordre lui même était loin d'être créer ! Il allait nous falloir d'autres membres, nombreux, sans pour autant porter atteinte à l'intégrité du donjon. Une tâche plus ardue qu'il n'y paraissait, car avec l’aide de Shrivei j'aurai pu par exemple débaucher une partie de la garde de la tour, mais cela aurait été trop dangereux pour pour cette dernière... Mais j'avais déjà réfléchi à quoi faire. Cependant, il ne m'appartenait pas de choisir ce que nous devions faire. Felina avait accepté son fardeau, elle était la cheffe. Donc je ne pouvais que lui faire des suggestions, que je lui adressais avec un sourire.

"Pour ce qui est du sang à verser, ne t'en fais pas, je le ferai avec plaisir... Mais avant tout il nous faut mettre en œuvre les moyens pour cet ordre, et tu es la première personne à qui j'en parle. Néanmoins j'ai quelques idées d'alliés précieux, ainsi que de sujets à aborder."

Je regardais autour de moi. Bien sûr Kumie avait jeté toutes mes bouteilles d'alcool, et même si j'avais réduit ma consommation, je devais m'avouer qu'un petit verre aurait été le bienvenu... Je me rabattais finalement sur un jus de fruit dont raffolait l'elfe, le versant dans deux verres, un d’entre eux donnés à Felina alors que je continuais.

"Tout d'abord il nous faudra des moyens financiers et logistiques. pour cela j'avais pensé à m'adresser à une personnalité de l'ombre..."

Je laissais planer un léger silence avec un sourire un peu cruel. La pauvre devait sans doute se figurer que je parlais de Crocs-noirs... Et je m'empressais d’apaiser ses craintes à ce sujet.

"Un certain Mistral s'en chargera très bien. C'est une sorte de rival de Crocs-noirs, mais mes liens avec lui sont meilleurs. qui plus est je le considère comme plus digne de confiance, car contrairement au borgne qui ne fiat pratiquement appel qu'à ses seuls hommes il a des relations parmi toutes les créatures du donjon, relation qu'il, pour être honnête, maintient par le chantage sur des petits secrets que les autres ne veulent pas voir dévoiler. C'est assez immondes dit comme ça ,j'en conviens, mais j'ai pu l'observer. Il respecte toujours sa part du marché, respecte ses employés et est d'accord avec moi pour l'avenir du donjon. Il est d’ailleurs un de ceux qui m'ont soutenu quant à mon plan à l'égard d'Elder. et actuellement je suis son maître d'arme."

L'idée risquait de lui déplaire, surtout qu'au final si nous faisions appel à Mistral nous aurions quelques liens avec Crocs noirs, mais c’était la seule source d'échange que le donjon entretenait avec l'extérieur, et nous avions besoin de cela. Sans quoi nous péricliterions rapidement fautes de moyens... Mais le choix lui en reviendrait de toute façon au final, comme pour les autres...

"Ensuite nous pourrions justement tirer profit de Sélèna. Ca serait risqué mais c'est jouable. Elle a tout de même une meute non négligeable sous ses ordres et si nous pouvons orienter ses assauts sur des objectifs conjoints, comme les centre de travaux de l’Église, quitte à devoir la museler par la suite quand sa rage se tournera vers les innocents. A moins qu'à l'aide d'un miracle nous parvenions à lui faire éprouver de la miséricorde, mais j'en doute."

J'eus un faible rire avant de siroter un peu ma boisons, la laissant un peu de temps pour réfléchir à mes propos avant de poursuivre.

"Il y aurait aussi deux autres personnes. Tout d'abord, l'Overlord, qui avec ses invocations possède une force de frappe non négligeable, et qui malgré son ambition a su prouver quelque fois qu'on pouvait lui faire confiance, malgré son retournement lors de l'avènement d'Elder...Et il y a un autre individu que j'aimerai bien retrouver. Quelqu'un qui est venu au donjon nous aider lors de l'assaut. Il s'agissait d'un humain avec une lame d'argent, accompagné de sa femme. Elle avait l’intéressant pouvoir de voir le futur...Et s'ils ne sont pas restés au donjon c'est qu’ils avaient une vision similaire à la notre. Peut être accepteraient ils ceci dit qu'on coordonne nos efforts. Enfin je pense qu'il serait bien de tenir Theorem écarté de tout cela. Il a des atouts mais est bien trop attaché aux valeurs du donjon...Et puis je ne fais pas confiance à sa compagne...Cette Ishtar."


Je finissais alors mon verre, quelque peu songeur, me disant que si nous arrivions déjà à obtenir de tels soutiens, nous recevrons rapidement d’autres appuis individuels, jusqu'à former un groupe assez conséquents, bien qu'on ne pourrait pas parler d’armée... mais de toute façon ce n'était pas le but. Nous n'allions pas affronter les royaumes humains en de grandes batailles, ça serait courir à notre perte ! Mais ma sœur était assez intelligente pour savoir cela, et avec cette pensée à l’esprit je me souvins qu'il y avait deux autres individus don il fallait évoquer le rôle.

"Et j'y pense, cheffe... Quel rôle comptes tu nous attribuer à Shkeil et moi ? Enfin, je lui ai pas encore demandé, mais je ne doute pas un instant quant au fait qu'il nous suivra. Je me trompe ?"

Je savais que non et de fait lui adressais un regard plein de malice alors qu'elle allait devoir prendre ses responsabilités.
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réunion de famille (Pv: Felina)

Message  Felina le Mar 27 Mai 2014, 18:49

Engar semblait ravi que j’accepte ce rôle, et je pouvais également le sentir par le Lien. Tout en nous servant un verre de jus de fruit, il m’exposa les idées auxquelles il avait déjà réfléchi pour l’Ordre, commençant par les éventuels alliés qui pourraient nous être utiles.

Il commença assez fort, en évoquant tout d’abord “une personnalité de l’ombre”. Je pensais immédiatement à l’homme abominable qu’était Crocs Noirs. Lui lançant un regard sombre, je craignais d’être déjà en désaccord avec lui ! Mais il s’agissait en fait d’une autre personne.

" Mistral… Son nom me dit vaguement quelque chose… Mais je ne le connais pas. Est-il humain lui aussi ? Si tu penses qu’il peut nous être utile, je te fais confiance. Mais tu sais bien qu’il est hors de question de mêler Crocs Noirs à tout ça… Il ne salira pas ce qu'on s'apprête à construire. Je ne veux même pas de lui dans mon champ de vision. "

C’était simple, je le détestais. C’était même plus que ça… Je lui en voulais vraiment. Pour tout ce qu’il m’avait fait subir. Pour ses attaques, ses menaces, ses plans foireux.
Ensuite, Engar me parla de Sélèna. Je fixai mon frère avec des yeux ronds.

" Sélèna ? On parle bien de la même louve qui souhaite exterminer ton espèce hein ?
Si nous lui indiquons les lieux où nous souhaitons frapper, il faudra d’abord s’assurer qu’aucun innocent ne risque d’être touché… Sélèna et sa meute n’hésiteront pas une seconde à tuer des familles entières, des enfants, s’ils se trouvent dans leur passage. Il faudra être très vigilent, car ils ne nous obéiront pas. "


Sirotant son verre, Engar me parla alors de l’Overlord. Un démon dont j’avais déjà tant entendu parler depuis mon arrivée. Je ne l’avais jamais croisé, mais connaissais ses pouvoirs d’invocation qui, selon les commérages, étaient vraiment impressionnants. J’étais d’ailleurs étonnée qu’Engar pense à lui.

" Tu penses vraiment que l’Overlord pourrait être intéressé ? Il serait une réelle force pour l’Ordre, dans le cas où il partagerait nos idées… Je ne lui ai jamais parlé, je ne connais même pas son ambition dont tu parles. Quant à cet homme à la lame d’argent, pourquoi pas. Comment s’appelle-t-il ? "


Continuant sa liste, Engar me fit alors part de sa réticence à impliquer Theorem. Mon ancien flirt était en effet très attaché aux valeurs du donjon, tout comme Ishtar. Je doutais qu’on puisse leur faire changer d’avis.

" Je suis d’accord, je ne pense pas que nous puissions les convaincre… Et s’il venait un jour, où ils viendraient vers nous d’eux même, nous pourrons toujours en reparler. "

J’avais encore du mal à imaginer Ishtar et Theorem ensemble. Un couple si atypique. Mais si on y réfléchissait un peu, ils étaient tous deux si uniques en leur genre, qu’ils pouvaient en effet se compléter à merveille. Engar repris soudain la parole, me faisant sortir de mes pensées.

"Et j'y pense, cheffe... Quel rôle comptes tu nous attribuer à Shkeil et moi ? Enfin, je lui ai pas encore demandé, mais je ne doute pas un instant quant au fait qu'il nous suivra. Je me trompe ?"

J’avais d’abord tiqué quant à la façon dont il m’avait appelé. Mais ce fut surtout la suite qui me ramena à une autre réalité. Shkeil.

" Ne m’appelle pas comme ça. Sinon ton nouveau surnom sera "Héro" à tout jamais. Menaçais-je avec un sourire taquin. Shkeil sera probablement d’accord pour la mise en place d’un tel projet. Ce qui risque de poser problème… ça va être moi. Je doute qu’il adhère totalement à l’idée que je porte autant de responsabilités. Mais j’essaierai de le convaincre. Quant à toi… tu seras celui qui servira le repas aux guerriers. Tu pourras même monter en grade et cuisiner si tu es assidu. "

Je pouffai de rire, manquant de renverser mon jus de fruit sur la table. C'était ma petite vengeance.

" Plus sérieusement ok… Je ne vois pas qui mieux que toi pourrait se charger de toute notre stratégie militaire. Coordonner nos actions, conduire les assauts, gérer les éventuelles crises sur le terrain, utiliser nos ressources à bon escient… Je sais que tu as suffisamment d’expérience pour ça. J’ai pleinement confiance. Es-tu d’accord ? Si tu as d’autres suggestions je t’écoute bien entendu. "

Je lui adressais un sourire avant de boire une gorgée de jus de fruit. Un faible gazouillement endormi venant de la chambre se fit entendre, ce qui m’apaisa encore. Je poursuivis alors.

" Nous devrons procéder par étape, avec discernement, et organisation. Dans un premier temps, nous devrons recruter en fonction des premières missions. Nous devrons d’ailleurs commencer par de petits objectifs afin de tester nos stratégies et renforcer notre travail en équipe. Il est inutile d’être trop gourmand au début… Et je suis sure que nous trouverons quelque chose d’assez facile pour notre première frappe. 
Et enfin, chaque personne, tout aide, sera nécessaire donc la bienvenue. A l’unique condition que notre idéologie soit respectée. On peut ne pas être totalement d’accord, mais la mort d’innocent ne sera pas tolérable, je pense que tu es d’accord avec moi. "

Il y avait quelques gardes qui au court des années étaient devenus des amis proches. J’en avais d’ailleurs un certains nombres dans le donjon, et parmi eux, certains partageaient les valeurs de l’Ordre et le gout de l’aventure. Il me suffirait de sélectionner les meilleurs et de leur parler. A l’idée d’impliquer des amis, autre chose me vint à l’esprit. Je regardais alors Engar de nouveau, mon sourire s’était un peu effacé.

" Mais tu dois me promettre une chose avant tout. C’est une cause juste et essentielle pour laquelle nous nous engageons. Alors peu importe ce qui se passera, promet moi de toujours agir dans les intérêts de l’Ordre, avant nos intérêts personnels. "

Ce que je lui demandais était assez compliqué. Moi même je ne savais pas si je pouvais respecter une telle promesse. Celle ci-signifiait que si un allié se retrouvait en danger, et qu’il fallait choisir, les intérêts de l’Ordre passeraient avant tout. Je savais qu’Engar était un homme prêt à faire de nombreux sacrifices. Mais je pourrais un jour en faire partie, et je devais être sur qu’Engar saurait faire le bon choix, si celui venait à s’imposer.

________________________________________________________________________________________________________
Spoiler:
avatar
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
34/40  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réunion de famille (Pv: Felina)

Message  Engar le Jeu 29 Mai 2014, 00:44

Bon...En dépit de son rejet pour le moins direct de Crocs noirs alors que j'étais prêt à me montrer conciliant à son égard, car je savais qu'il valait mieux l'avoir comme allié que comme ennemi, Felina approuvait globalement mes propositions, en dépit de quelques réticences, ce qui me soulageait quelque peu, car si elle les avait repoussés sans propose d'idées pour les remplacer notre projet aurait risqué de stagner un certain temps Certes quelques détails seraient à arranger, ds explications à lui fournir pour la plupart, mais globalement tout semblait aller pour le mieux.

Je ne pus ensuite m'empêcher de sourire, à la façon dont elle réagit à l’appellation que je lui avais donné, cette expression n'avait pas de prix ! Sourire qui s'élargit quand elle me rendit ma pique me faisant la pire des menaces possibles qui m'arracha une grimace, désespérée au possible et franchement exagérée...Avant que je n'ai à nouveau un sourire, un peu songeur, quant à l'avis qu'aurait Shkeil sur la situation. C'était vrai que le connaissant il aurait peut être des réticences pour que Felina ait de telles responsabilités, moi même était à chaque fois des plus craintifs quand, délaissant un peu sa pâtisserie, Kumie partait en mission avec d'autres membres de la garde, mais je lui faisais confiance et elle était toujours revenu... D'autant plus que tout comme moi il devait bien admettre que Felina avait grandi.

Mais je ne pus par contre pas m’empêcher d'éclater de rire face au rôle que j'aurai selon elle ,alors que je lâchais entre deux rires que j'avais du mal à réprimer.

"Aaah...Tu commences mal ta tâche de cheffe Felina, car tes hommes ne vont pas résister à mon infâme tambouille ! Et ce serait comme demander à l'Overlord d'être le masseur attitré "

Nouvel éclat de rire alors que je voyais le colosse en armure en tain de s'adonner au massage, la scène étant par trop absurde. Néanmoins il fallut bien me ressaisir, et reprenant mon souffle en de grandes inspirations. Il fallait me calmer, tout d’abord car mes grands éclats risquait de réveiller les enfants, encore endormis, ensuite car il restait des sujets important à évoquer. Je remplissais à nouveau mon verre alors que Felina me donnait mes attributions qui me convenait parfaitement y répondant dans un premier temps en levant mon verre et en acquiesçant, mais je ne l'interrompis pas pour la remercier. Après avoir sommairement détailles une tâche, dont je connaissais en effet les ficelles, elle aborda l'aspect pratique de la chose, la méthodologie qu'elle souhaitait que nous abordions dans nos premières tâches.

A vrai dire, une telle prudence me surprenait de sa part, mais ce n'était là qu'une nouvelle trace de la maturité qui était née en elle . Quoi qu'il en soit elle avait parfaitement raison. Dans un premier temps il nous faudra viser de faibles objectifs, nous ne serions pas nombreux, peu reconnus, et certains de nos membres ne seraient guère formés à l'expérience du terrain. De fait il était très bien que notre ordre et ses membres fassent leurs premières armes sur des objectifs simples d'accès, et j'avais justement quelques idées à ce sujet. Néanmoins sa dernière précision m'arracha une légère grimace concernant les innocents. Normalement il ne devrait pas y avoir de problème vis à vis de cela au vu de nos objectifs, mais ne savait on jamais, les caprices de la nécessité étaient parfois cruelles.

Mais elle s pouvaient être prévues, comme dans le cas de figure qu'évoquait Felina, le plus horrible qui puisse advenir, et donc l'évocation m'arracha pourtant un léger sourire énigmatique, regardant avec une petite lueur de provocation Felina. J’aurai sans doute dû paraître désespéré à cette idée, amer, mais il n’en était rien... Et je m'expliquais avant qu'elle ne s'inquiète à ce sujet.

"Je te demanderai de jurer la même chose. Mais je te le promet sans la moindre hésitation...Car en tant que cheffe de l'organisation Felina, quoi qu'il advienne ta sécurité sera une priorité, tant pour moi que pour l'ordre, alors ça ne va pas m'être difficile de respecter mon serment !"


Je irais alors. A vrai dire ce cas de figure pourrait advenir si Felina venait à dévoyer l'ordre, mais l'idée qu'elle puisse le faire me paraissait simplement des plus improbables, presque impossible. Elle avait beau être devenue plus mature ce n'était pas pour autant qu'elle était devenue plus mauvaise, et les dieux savent qu'elle avait vécue des choses difficiles... Et en effet j'avais aussi eu cette motivation en la désignant comme cheffe, en agissant ainsi je m'assurais de pouvoir toujours la protéger sans que l'ordre ne nuise à cela. Bien sûr elle serait en désaccord, mais quoi qu'elle puisse dire c'était un fait...Et j’essayais de détourner son attention en revenant sur les autres sujets.

"Pour en revenir aux possibles recrues... N'hésite pas à faire jouer tes liens, mais évite de trop piocher dans la garde du donjon, il a besoin qu'on le défende un minimum quand même. Sinon si ça peut te rassurer, Mistral n'est pas humain, il peut sembler l'être à première vue, et albinos qui plus est, mais c'est en vérité un mimic. Sans coffre certes, mais un mimic quand même, comme le confirme son talent pour la téléportation et ses jambes des plus faibles qui ne lui permettent même pas de courir une dizaine de seconde. pour Sélèna, cela va de soit. C'est pour cela que je pensais lui faire attaquer les centres de recherches de l’Église. Ils semblent à l'écart des villages humains ,tout les humains qui y sont sont coupables, et je ne connais personne de plus déterminé à sauver ce qui peuvent l'être tout en étant prête à abréger les souffrances des autres."

J'eus une grimace à cette pensée en me remémorant le frère de Felina qui avait été un de ceux à "bénéficier" de la fin de ces souffrances... Mais je savais avoir raison en cela, Sélèna était un être imprévisible sur certains points, mais elle était des plus clairs sur ses qualités, ainsi que sur les défauts de ses qualités. Elle serait en effet un élément instable mais qu'on pourrait à la fois guider et réguler... et dans le pire des cas se débarrasser, mais je préférais ne pas évoquer quelque chose qui ne serait peut être pas nécessaire, poursuivant.

"Pour l'Overlord, l'ordre lui sera une aide, tout comme il nous sera une aide, il faudra juste s'assurer que ce rapport reste équilibré et non pas que nous devenions un de ses outils. Quant à cet homme à la lame d'argent ça fiat un certain temps...Mais si je me souviens bien il se nomme Yann, mais il risque d'être dur à retrouver. Il semble voyagé pas mal."

Pour être honnête mes information à son sujet était des plus limités. Aucun lieu où il habitait ou où il avait l’habitude de se rendre, nulle connaissance de son passé. Juste un prénom, une compagne pouvant voir l'avenir et une lame d'argent, c'était des plus limités; Certes je pourrai en faire une description physique relativement détaillé, mais il ne fallait pas non plus diriger toutes nos efforts juste pour acquérir un peu plus de soutien. Soutien dont il faudrait par ailleurs s'assurer les aptitudes et les convictions.

"Je ne pense pas qu'ils viendraient d'eux même... Et même si je me suis réconcilié avec Theorem, je m'y opposerai. Ishtar à la même haine que Sélèna pour les humains, et elle, ce n'est pas une meute quelle a sen son pouvoir ,mais une nation entière, elle ne nous écoutera pas, se contentant de profiter de nos informations. je préfère que, tant que possibles, ni l'un ni l'autre ne soient mêlés à nos affaires."

La dragonne m’avait peut être sauvé la mise dans l'esprit de son amant, mais tout de même... Je savais aussi quels étaient ses défauts et les moyens qu'elle aviat à sa disposition...

"Et d'une manière plus générale, nous ne pourrons nous permettre d'avoir des éléments trop incompétents ou trop peu fiables. Donc je pense qu'une fois les premiers éléments intégrés il serait judicieux d’imposer une épreuve avant d’entrer au sein de l'ordre. Je songeais peut être au fait d'accomplir une mission aux côtés d'un membre relativement ancien de l'ordre qui le, ou les, jaugeraient, cela te semble bien ?"

Cela permettrait justement d'éviter des incidents à l'égard des innocents, et limiterai également grandement les risques à l'égard des nouveaux. Mais avant que certains se présentent d'eux même il allait falloir nous faire connaître et pour cela il fallait accomplir de premières tâches, pas trop dangereuses... Or j'en avais quelques unes sous la main.

"Quant à nos premières missions... Attaquer un complexe de l’Église serait trop dangereux en l'état, mais nous pouvons agir autrement. Tout d'abord nous pourrions essayer d'effectuer des patrouilles pour intercepter les aventuriers qui rodent autour du donjon pour essayer d'en bloquer l'accès aux réfugiés, ou escorter ces derniers...Ou alors d'une façon moins aléatoires nous pourrions prendre d'assaut une des escortes des impôts cléricaux. Ils sont assez défendus pour repousser des brigands, mais pas un groupe déterminé, misant davantage sur une certaine mobilité. Qui plus est ils ne s'attendront pas à la présence de créatures vu qu'ils en sont généralement éloignés, hormis en passant à un certain village, près duquel nous les intercepterions. "

Mon sourire se mua néanmoins en une légère grimace alors que me venait certains détails à l'esprit.

"Je pense cependant qu'il faudra agir en sorte de manière à ce que notre action soit différencié de celle du donjon, ne serait ce que pour éviter que tout les regards soient attirés sur lui. Ils est bien plus difficile de traquer un ordre un peu inconnu que d'assaillir un tel endroits visible à des lieux à la ronde... Ce qui m'amène d'ailleurs à des détails un peu plus triviaux, mais qui ont leur importance. Quel nom doit avoir ce groupe ? Ou devons nous nous établir exactement pour tenir nos réunion et organiser notre action ? Quel signe de reconnaissance pourrions nous utiliser ? Tout cela ne presse nullement, mais il va falloir que nous y réfléchissions plus avant. Tu as des idées pour ta part ?"

Je finissais alors mon second verre avec une petite moue, songeur. Moi même j’avais bien quelques idées, mais j'avais bien conscience qu'elles étaient médiocres, hormis peut être en ce qui concernait le lieu où nous pourrions nous établir, mais en tout cas je n'étais pas des plus doués pour les noms, les reconnaissance ou que sais je...Et au vu de ceux que j’avais pu voir lors de mes voyages je n'étais pas le seul ! J’espérais pour autant que Felina aurait des idées un peu plus charismatiques que les rares que j'avais !
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réunion de famille (Pv: Felina)

Message  Felina le Lun 02 Juin 2014, 16:48

Dans l’ensemble, Engar était plutôt d’accord avec moi, ce qui était une excellente chose pour commencer. Mais je ne pus m’empêcher d’esquisser une grimace lorsqu’il me fit la promesse demandée.

"Je te demanderai de jurer la même chose. Mais je te le promet sans la moindre hésitation...Car en tant que cheffe de l'organisation Felina, quoi qu'il advienne ta sécurité sera une priorité, tant pour moi que pour l'ordre, alors ça ne va pas m'être difficile de respecter mon serment !"

Ce n’était pas du tout ce que je voulais dire ! Et c’était un peu facile dit comme ça… Mais je ne préférais pas insister sur ce point pour le moment, puisqu’il m’avait demandé de jurer la même chose, et que je n’étais pas encore prête pour ça. J’effaçai alors ma grimace pour lui lancer un regard légèrement réprobateur, tout en gardant mon sourire. Engar sembla lui aussi ne pas vouloir s’attarder, puisqu’il changea aussitôt de sujet.

Il me demanda de ne pas trop piocher dans la garde du donjon. J’étais d’accord avec lui, celui-ci avait toujours besoin de protection. Mais je savais que certains pourraient allier leur engagement auprès du donjon en effectuant leur garde, tout en honorant celui auprès de l’Ordre, en participant à quelques missions. Au fil de la discussion, je répondis à certains points.

" Mistral est un mimic ? Ho comme c’est intéressant ! Je n’en ai jamais rencontré. Quant à Sélèna elle sera surement ravie de contribuer, je pense, à massacrer les centres de recherche de l’Eglise. Ils sont effectivement isolés, étant donné les horreurs qui s’y passent… "

Je repensais à ce que chaque membre de ma famille avait subi. La plaie béante dans mon ventre était toujours à vif, quand j’imaginais les tortures qu’ils avaient pu subir. Je savais qu’au fond de moi, durant ces futures missions, il y aurait toujours un certain plaisir à tuer. Et même si ça ne me ressemblait pas, je ne pouvais pas le faire disparaitre.

Je fus attentive aux informations concernant l’Overlord et Yann, et intéressée par la proposition de mon frère. La mise en place d’une épreuve pour rentrer dans l’Ordre.

" C’est une très bonne idée. Elle me parait même indispensable, pour tester chaque recrue. Nous avons besoin de connaitre les capacités et limites de chacun, tout comme leur réaction face à certaines situations. Dans un premier temps, nous devrons faire passer nous-même cette épreuve, au cours de missions peu dangereuses de préférence… "


Poursuivant, je hochais la tête lorsqu’il me soumit ses idées d’attaques. Il était d’accord avec moi sur le fait de ne pas être trop ambitieux au départ, et ses stratégies tenaient la route. Puis il évoqua un point des plus importants : celui des moyens mis en place pour dissocier l’Ordre du donjon, afin que ce dernier ne soit pas pris pour cible quand l’Eglise entreprendrait des représailles. Ce qui nous emmenait en effet sur de nouvelles questions, auxquelles je répondis.

" J’ai quelques idées qui me viennent maintenant, mais nous pourrons toujours améliorer certains point au fil du temps. Nous serons obligés de nous adapter en fonction de notre évolution. Quant au nom… J’opte pour l'Ordre de l'aube. Une organisation nouvelle née de l’espoir d’un frère et d’une sœur, qui pourtant ne partage ni le même sang ni la même race… Si ça ce n’est pas la preuve que la paix est possible… - J’adressai un clin d’œil à mon frère. - Dans un premier temps, nous devrons faire nos premières réunions au donjon, dans un endroit très isolé. Les cachettes ne manquent pas ici. Mais il nous faudra également au moins deux repères différents à l’extérieur. En cas de problème, c’est là que nous devrons aller. Et pour ce qui concerne notre signe… "

J’improvisai totalement. Tout en regardant ma main, je la ramenai contre mon cœur, pour symboliser les valeurs que portait notre projet, puis la refermait fermement, laissant mon poing quelques instants au même endroit. Car l’Ordre serait ferme, soudé, et déterminé. Une lutte pour l’amour, la paix, et la liberté.

________________________________________________________________________________________________________
Spoiler:
avatar
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
34/40  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réunion de famille (Pv: Felina)

Message  Engar le Lun 02 Juin 2014, 22:41

Sa surprise pour Mistral n'était pas étonnante, les Mimics étaient déjà rares, mais plus rares encore étaient celles qui parvenaient à devenir autre choses que des voleurs ou des pièges sur pattes, exploit qu'avait accompli celui en question et haut la main qui plus est. Néanmoins j'avoue que je craignais quelque peu l'instant où ils se rencontreraient vu leurs comportements opposés, mais bon je faisais confiance à l'un comme à l'autre pour se montrer diplomate... Il fallait qu'ils le soient sinon tout risquait d'être compromis !

Enfin cela était un problème pour plus tard, je me préoccupais ainsi davantage de son avis quant au test d’entrée pour les nouveaux venus et cela sembla la satisfaire. C'était là une technique habituelle parmi les mercenaires. Ça permettait souvent de se débarrasser des incapable ou de ceux qui n'étaient pas vraiment motivés, et un lien se tissait souvent entre le vétéran et le nouveau, lien qui les renforçait l'un comme l'autre et permettait de démasquer plus aisément de possibles traîtres. Bien que cela serait une chose peu probable au vu de l’organisation que nous aurons, il fallait le prendre en compte ! C'était en ne négligeant rien que nous pourrons vaincre ! Qui plus est elle sembla en accord avec mes idées d'assauts. Des plans avec peu de risques mais qui auraient néanmoins leur conséquence pour l’Église, ainsi que pour nous mêmes, car si nous nous en prenions aux impôts l'argent que nous récolterions nous sera alors fort précieux, que nous en fassions usage pour les premières installations de l'ordre ou en le donnant à autrui pour accroître notre réputation.

Pour moi l'argent n’était qu'un bonus pour mes missions, mais soyons honnête, pour un ordre tel que le nôtre il serait une ressource cruciale à ne pas négliger quel que soit l'usage que nous en ferions... Cependant je me permis de préciser un point un peu plus sombre.

"Ce sera en effet bien au début, mais il faudra rapidement changer car les protections de nos premières cibles évolueront rapidement et elles deviendront de plus en plus dangereuses."

C'était à première vue une évidence, mais nombre d'individus oubliaient que s’ils étaient capables de s'adapter, leur ennemi pouvait faire de même et cela avait été fatale à plus d'un ! Alors si nous pouvions nous épargner de telles sottises cela serait mieux pour tout le monde... Felina serait assez intelligente pour comprendre cela, et je n'aurai sans doute pas besoin de le lui rappeler...

Et en tout cas elle s'avéra bien plus créative que moi même pour le nom de l'ordre, faisant preuve là de son lyrisme naturel. L'air de rien, cela avait une grande importance, car ce nom serait bien souvent la première impression que les gens auront de nous et celui qu'avait choisi ma sœur était parfait, véhiculant notre message, nos intentions, sans être agressifs et même si on en comprenait pas le sens il avait une connotation bénéfique, l'aube étant le triomphe de la lumière sur les ombres... Et quand elle poursuivit je lui adressais un tendre sourire. C'était vrai que notre seul lien était la preuve qu humain et monstres pouvaient coexister au mieux, mais nous n'étions pas non plus le seul exemple !

Quant au lieu des premières réunions... Cela ne me plaisait guère, mais elle avait raison, nous allions devoir les faire au Donjon, quitte à être entendu de quelques oreilles indiscrètes. Ma seule consolation serait qu'avec Mistral ce risque serait réduit, il saurait nous trouver une de ces nombreuses cachettes évoquée par Felina. Néanmoins je devais avouer que j'avais hâte que nous bénéficions de repaires hors du donjon, ce serait alors que nous pourrions véritablement agir à une échelle de plus en plus grande. Cependant cela ne serait que pour bien plus tard.

Et alors elle évoqua la question du signe de reconnaissance..Et si j'avais sourit jusqu'alors à ses dires je ne pus m'empêcher cette fois une légère grimace. Je comprenais ce qu'elle voulait dire par ce symbole, mais il était extrêmement similaire au salut formel que pouvaient exécuter certaines armées ou nobles. Il faudrait trouver autre chose, mais pourtant il y avait de l'idée, et c'était assez discret pour ne pas susciter la méfiance... Et ce fut en me remémorant le nom choisi que l'idée me vint ,mon sourire revenant, complice alors que je reprenais son geste, avec une légère différence, me tournant un peu pour l’exécuter.

"Et pour qu'il nous soit unique, le geste devra être effectué dans la même direction que lorsque le soleil se lève... Que lors de l'aube. Cela ne viendra pas à l'esprit du premier venu et cela restera à la fois assez spécifiques pour éviter les méprises et assez discrets pour qu'il ne soit pas trop facilement remarqué ou copiés. C'est vraiment une riche idée que ce nom ! Avec l'aube vient l'espoir et un nouveau jour, et c'est ce que nous offrirons au monde, lorsque nous aurons atteint nos objectifs."

Je me relâchais alors ma main se desserrant pour revenir sur la table, alors que je me faisais légèrement pensif, ajoutant d'une voix songeuse.

"Bon... Je crois que nous avons vu la plupart des choses à ce sujet, pas avant d’en avoir parlé aux autres. Néanmoins, quand bien même je serai ton conseiller en matière de combat, il sera bon aussi que je t'apprenne deux trois choses en terme de stratégies avant que tu n’ai de trop grandes responsabilités."

Je le faisais déjà pour Mistral, alors pourquoi pas pour elle ? Pourtant cette idée m'arrachait un léger soupir car cela me rappelait qu'aussi beau que soient les idéaux de cette lutte, quels que soient nos effort pour en honorer les sacrifices ce serait une lutte de sang, de peine et de douleur.
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réunion de famille (Pv: Felina)

Message  Felina le Sam 07 Juin 2014, 12:54

Le sourire d'Engar en disait long sur ce qu'il pensait du nom pour l'Ordre, et du lien qui nous unissait malgré nos différences. J'étais ravie qu'il lui plaise, car son symbolisme était important et ce nom allait faire partie de nos vies à présent.
En revanche, mon geste improvisé pour nous trouver un signe de reconnaissance lui arracha une grimace. Mais son sourire revint lorsqu'il eut une nouvelle idée. S'exécutant tout en m'expliquant, il imita mon geste en se tournant vers l'aube. J'adorais cette idée. Elle renforçait le symbolisme du signe, nous l'avions ainsi trouvé et construit ensemble, tout comme le projet. Je lui rendis son sourire, en signe d'approbation, et refis le signe à mon tour pour m'en imprégner. 
Comme il me le fit remarquer, nous avions déjà évoqué l'essentiel. Les éléments les plus importants pour la mise en place et le démarrage de l'Ordre. Le recrutement serait une prochaine étape importante, notamment pour Shkeil. Engar me proposa ensuite de me conseiller en matière de combat et stratégie. Je penchais la tête sur le côté, les yeux pleins de malice. 
" Ho oui je me souviens de notre dernière séance en salle de combat. Si tu ramènes du whisky, il y a moyen de négocier ! "
J'éclatai de rire à ce souvenir. Shrivei aussi pouvait en rire aujourd'hui. Surtout qu'il n'y avait eu aucun entrainement ce jour là, mais une punition très drôle. Cependant nous avions fait beaucoup de chemin depuis, je ne pouvais plus prendre Engar par surprise comme je l'avais fait, et ses conseils seraient indispensables. Je reprenais plus sérieusement. 
" Ça fait depuis longtemps à présent que je développe mes pouvoirs mentaux. Et même si ma force brute a évolué naturellement, je ne me suis pas entrainée au combat. Je sais que je suis toujours aussi impulsive et animale. Alors oui, j'aimerai beaucoup pouvoir m'entrainer à tes côtés, je vais en avoir besoin. "
Je repensais ensuite aux premières réunions que nous allions devoir faire au sein du donjon dans un premier temps. Avant de pouvoir en organiser, il fallait que je parle à Shkeil, mais aussi que je rencontre ce Mistral dont Engar me parlait. J'avais beau avoir confiance en mon frère, j'espérais vraiment qu'il ne soit pas comme Crocs Noirs… 
" Ce soir je parlerai à Shkeil. Je veux d'abord lui donner le bracelet de Claws. Tu pourras sentir le moment où il l'activera s'il décide de l'accepter. Puis ensuite, je lui expliquerai en détail notre projet, en espérant qu'il accepte tout ce que ça implique… Concernant Mistral, peux-tu lui dire de me rejoindre au balcon du troisième étage, demain, à l'aube ? Une fois les portes fermées, nous sommes suffisamment isolés pour parler en toute discrétion. Et c'est à ce moment là que la Garde de nuit échange avec celle du jour.  Je pense que c'est le bon endroit et le bon moment pour une première rencontre. Tu pourras même nous rejoindre si tu le souhaites. "
Je terminai mon verre de jus de fruit et me levai de table. Nous avions bien discuté, bien avancé. Toute la journée avait d'ailleurs été forte en émotions. Les bracelets, les enfants, l'Ordre de l'Aube… Nous avions du pain sur la planche, mais tout se profilait pour le mieux. Je m'avançai vers mon frère pour le prendre dans me bras. Un tendre câlin un peu enfantin, pour conclure cette journée et le remercier d'être là pour moi. Shkeil allait bientôt terminer sa garde, et je voulais arriver avant lui dans notre appartement pour l'accueillir. Je souhaitais alors une bonne soirée à Engar avant de quitter l'appartement de Kumie. Nous nous reverrions surement demain, avec encore beaucoup de nouvelles choses à voir…

________________________________________________________________________________________________________
Spoiler:
avatar
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
34/40  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réunion de famille (Pv: Felina)

Message  Engar le Sam 14 Juin 2014, 13:42

A l'évocation du souvenir de notre première rencontre je ne pus retenir un léger rire, tout comme elle. Il était vrai que ça avait été quelque peu rocambolesque ! Elle m'avait fondue dessus tel le plus redoutable des prédateurs, méfiante à l'égard de mes origines, avant d'être finalement être davantage amadoué par mon whisky que ma bonne foi. Avec le recul elle avait été des plus drôles à voir ainsi, et la punition qui avait suivi pour l'avoir laissé boire alors qu'elle était si jeune n'avait fait qu'aggraver les choses et ce sans même parler de la mésaventure avec Crocs noirs. Cependant, comme elle le souligna, il serait nécessaire que les entraînements qu'elle suivrait soient un peu plus sérieux, et je lui répondis avec une certaine gravité.

"En somme comme bien des monstres tu as travaillé ta puissance pure, ce qui est déjà bien... Mais en tant que chef tu devras être plus qu'un monstre parmi d'autres ! Il va falloir que tu apprennes exactement comment en faire le meilleur usage possible, en particulier si tu dois mener autrui. C'est déjà bien que tu en ais conscience, mais pour ne rien te cacher cela sera un entraînement des plus intenses, quelques crans au dessus de ceux que devront recevoir nos recrues."


J'avais déjà commencé à m'exercer en tant qu'entraîneur avec Mistral, mais non seulement je comptais m'investir tout autant, voir plus, avec Felina, mais cette dernière partait déjà avec de bien meilleures bases que le mimic, qui non seulement devait tout apprendre, mais aussi grandement travaillée sa condition physique, domaine dans lequel ma sœur le dépassait de loin ! Et à vrai dire, suite à l'échec de notre plan cela serait bien une meilleure chose qu'en tant que chef elle garde l’aplomb sur ses subordonnées, moi même étant déjà normalement une anomalie en la matière, mais qui serait réglé tôt ou tard.

Et pour l’instant il fallait encore prévoir les rencontre, ce que Felina fit à merveille, se plaçant dans le rôle qui était désormais le sien elle commença à établir un plan d'action. Ainsi elle me donner les ordres concernant ce que je devrai faire dans le cadre de ce dernier, chose largement dans mes cordes, et surtout elle fut à même d'analyser rapidement la situation pour savoir quelles étaient les meilleurs circonstances pour sa rencontre avec Mistral. Cela pouvait paraître d'une simplicité pathétique au vu du fiat qu'elle connaissait bien sûr ces informations, mais justement, posséder des informations n'était pas tout, et ne dépendait pas que du stratège, et c'était complété par savoir comment et quand les utiliser, ce qui là était la seule œuvre du chef, de fait je ne pus retenir un sourire alors qu'elle se levait.

"Rien ne devrait être plus facile, j'ai quelques lien privilégiés avec lui. Le gros du travail ce sera réellement à toi de le faire et je te souhaite bonne chance ! Entre Shkeil et Mistral tu vas te retrouver à devoir convaincre deux personnes aux attitudes opposées !"

Je me relevais alors pour l'accompagner à la porte, mais avant cela elle m'enlaça, décidément je ne m'y habituerai jamais... et c’était peut être mieux ainsi. L'étreignant avec affection je restais brièvement silencieux, avant d'enfin lui souffler mes au revoir.

"Porte toi bien petite sœur."'

Alors seulement notre câlin se rompit, puis elle partit, tandis que je lui adressais un dernier signe de la main, avant que la porte ne se referme sur elles. Mon sourire s'effaça dès qu'elle ne put me voir. Au fond de moi je culpabilisais. Je avisas que mon choix était juste, mais en même temps c'était un bien lourd fardeau qu'elle venait d'accepter sous mon invitation et je craignais qu'elle ne s’effondre sous ce dernier.

Je me relevais alors pour revenir vers mes enfants endormis, Je n'allais pas quitter l'appartement de sitôt, attendant que Kumie revienne afin qu'il y ait toujours quelqu'un pour vieller sur eux maintenant que Shrivei s'était absentée. Ainsi je les regardais, songeur... Et leur vision m’apaisa.

Oui car ce fardeau serait lourd, mais tout comme je serai là pour mes enfants, moi, Shkeil, et tant d’autres à l'avenir la soutiendrons pour qu'elle puisse le porter aussi longtemps qu'il le faudra.
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réunion de famille (Pv: Felina)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum