Recrutement [PV Mistral]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Recrutement [PV Mistral]

Message  Felina le Sam 07 Juin 2014, 18:17

Tout s'était très bien enchainé depuis hier. Engar, Shkeil et moi avions activé nos bracelets et découvert nos nouveaux pouvoirs. Une étape importante, qui m'aidait dans mon deuil, d'une certaine manière. J'avais ensuite rencontré mes neveux, et avec mon frère, nous avions mis en place les bases de l'Ordre que nous voulions créer.
Après avoir réglé les points essentiels,  nous avions fini par trouver le nom et le signe idéal pour celui-ci. Le soir même, Shkeil avait accepté de nous suivre dans cette aventure, même s'il était loin de partager mes motivations quant aux responsabilités qui allaient m'incomber... 

Le recrutement était l'étape suivante, et il allait peut-être commencer par Mistral, un mimic dont Engar m'avait parlé la veille. J'appréhendais cette rencontre. J'appréhendais de me retrouver devant un nouveau Crocs Noirs. Un nouvel être qui ne partagerait aucun de mes principes, aucune de mes valeurs. Cependant, j'avais confiance en Engar. Et s'il disait que Mistral pouvait être un réel atout, je devais faire l'effort de le rencontrer et d'envisager la possibilité de collaborer avec lui.

Comme je lui avais demandé, Engar avait du contacter Mistral pour lui demander de me rejoindre, à l'aube, au balcon du troisième étage. Je m'étais levée tôt pour arriver en avance. Je souhaitais être là avant lui, ne serait-ce que pour vérifier la tranquillité des lieux, puis l'attendre moi. Ce balcon, qui ressemblait d'avantage à une terrasse, donnait vu sur l'immensité de la forêt. Le soleil dormait encore, tout comme les oiseaux, tandis que la lune faisait doucement ses adieux. Les remparts étaient suffisamment éloignés pour tenir à distance d'éventuelles oreilles indiscrètes de la garde. C'était d'ailleurs l'heure où la garde de nuit échangeait sa place avec celle de jour.

Je laissais les portes fenêtres du balcon ouvertes pour l'arrivée de Mistral, et m'asseyais sur la rambarde, au bord du vide.  Je laissais le petit fauteuil disponible pour le mimic, face à la table où j'avais déposé une carafe de jus de fruit, et quelques biscuits. En regardant le petit déjeuner, je me demandais si je n'en faisais pas un peu trop… Mais après tout, j'avais envie que Mistral se sente à l'aise, et une marque de gentillesse n'avait jamais fait de mal.


________________________________________________________________________________________________________
Spoiler:
avatar
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
34/40  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutement [PV Mistral]

Message  Mistral de Sade le Lun 09 Juin 2014, 23:25

Hum... Il n'y a pas à dire, heureusement que Félina à un "frère" doué, sinon je ne serai jamais venu la voir pour des raisons professionnel. Du moins, je suppose que c'est professionnel, car je vois mal Engar de demander aussi tôt pour autre chose, sauf une éventuelle trahison, ou un contrat. Et j'espère que ce sera plutôt le second. M'enfin, j'ai déjà prévu des gardes pour ça qui ne seront pas loin du balcon, et de toute manière, je ne vais pas me mettre au dos du balcon. Je me demanda malgré tout si Félina allait vraiment me demander un truc, car pour demander un truc à un des "méchants" du donjon... Elle doit vouloir du pouvoir. Et c'est ou moi, ou croc noir, qu'elle déteste encore plus. Et donc. Logiquement, c'est moi qu'elle choisit. 

Après, cette fille à peut être changer depuis la dernière fois ou j'ai eu des informations sur elle... Mais il n'empêche que je ne pense pas que elle est devenue moins gentille ou ignorante. Ou du moins rien de vraiment fort. Mais pour que Engar veuille me la faire rencontrer veut dire que elle a du changer, si c'est elle qui m'attend, et pas d'autres personnes, genre des tueurs. Mais bon, j'irais quand même.

Je me contenta donc de faire un petit bout de chemin à pied, avant de me téléporter à longue distance quand j'étais suffisamment près du balcon, de manière à arriver discrètement au milieu de la pièce, ma tasse de thé encore chaude en main. En effet, je préfère prendre un thé en chemin, pour me réveiller et avoir un truc dans l'estomac. En effet, on ne peux pas négocier avec le ventre vide, ou du moins, ça nous rend plus manipulable et faible. Donc je vais manger un truc avant d'arriver.

Et j'arriva donc en me Téléportant, ce qui ne fit aucun bruit, au milieu de la pièce, tandis que Félina était assis sur le bord de la rambarde. Un peu con comme truc, car si on la pousse, elle meurt pour de bon. C'est peut être un test ou un piège ? Peut importe, car je ne vais pas encore approcher, et me contenter de dire quelques mots, d'un voix brisant le silence sans être forte, ni douce ni dure, juste neutre.

"Félina... J'ai entendu parler de toi nombre de fois. De tes amis, tes ennemis, ta famille... Mais c'est la première fois que nous nous voyons. J'imagine que je n'ai pas besoin de me présenter, et que tu n'en a pas besoin non plus. Je vais donc simplement de demander pourquoi tu as besoin de moi... Surtout au point que tu délègue la tâche de m'inviter à ton cher frère."

Aucune formule de politesse, aucune diplomatie, gentillesse ou émotion. Typique cher moi la première fois que on me demande. Pour tester et comprendre les réactions de la personne.

Et je regarda autour de moi, et je vis une carafe de jus de bruits et des biscuits, sans approcher, buvant mon thé. Le fauteuil, la nourriture... Tout semble avoir été mis pour que je me sente à l'aise. Sauf si c'est un piège . Et ça ne m'étonnerai pas, comme test.


"Tiens, tu as préparer un petit déjeuner ? Les poisons mortels seraient stupide... Paralysie musculaire ? Sommeil ? Élixir de vérité ou autre potion ? Ou juste de la naïveté pour croire que je mangerai quelque chose de la part d'une inconnue. Mais je ne dois pas jugé trop vite... Je suppose que tu as besoin des services de mon boulot, et que tu n'a pas demandé à croc noir car il a déjà essayer de faire un commerce "en nature" nous allons dire.... Si cela peut te rassurer, je ne m'abaisserai pas à ce genre de pratique. Mais j'ai déjà trop parler... Et je vais te laisser me dire les raisons de mon invitation, ainsi que pourquoi je t'écouterai."

Évidemment, je la testais. Après, plus que à voir si elle va réussir à me convaincre ou se planter.

Et espérons que elle ne va pas se planter, vu l'heure à laquelle j'ai du me lever.
avatar
Mistral de Sade

Masculin
Messages : 54
Expérience : 126

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Mimic
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutement [PV Mistral]

Message  Felina le Mar 10 Juin 2014, 20:08

J'eu un petit sursaut lorsque Mistral apparut au beau milieu de la pièce, sans bruit, tel un fantôme. C'était bien ce à quoi la pâleur de sa peau et la blancheur de ses cheveux me faisaient penser. La malice dans ses yeux lui donnait un air si jeune… Je voulus lui sourire, mais fus d'abord étonnée de le voir rester planté là où il était et ne pas s'avancer sur le balcon. Était-il craintif ?

D'une voix neutre il rompit le silence. Il était froid, dur, ce dont je n'avais pas l'habitude avec les personnes que je rencontrais et côtoyais. Je restais figée sur la rambarde à l'écouter. Plus il parlait, plus je me ratatinais. Comment pouvait-il penser que je veuille l'empoisonner ? Il évoqua ensuite Crocs Noirs, tout en me rassurant sur le fait qu'il n'avait pas les mêmes projets que le rufian me concernant. Je penchai un peu la tête sur le côté. Pensait-il vraiment en avoir le pouvoir ? Même Crocs Noirs n'en était plus capable aujourd'hui.

Une fois qu'il eut terminé, je sautai de la rambarde et m'approchai de la table. Sans un mot et ne le quittant pas des yeux, je pris un cookie et croquai dedans furieusement. Juste histoire de montrer à quel point sa paranoïa était ridicule avec moi.
* On n'est pas tous des truands ici. * Lâchais-je en entrant dans son esprit, un peu exaspérée, avant de remonter sur la rambarde. 
J'inspirai un grand coup tout en le regardant. Était-ce vraiment le genre d'élément dont l'Ordre avait besoin ? Ne prenais-je pas le risque qu'il décide un jour de tout détruire, tellement les valeurs de ce projet lui étaient étrangères… ?
Finalement les cookies étaient bons. Mon regard s'en saisit alors d'un autre que je fis léviter vers moi jusqu'à pouvoir le prendre. Je faisais exprès de prendre mon temps. Cela m'amusait un peu et me détendait, contrairement au mimic glacial qui restait inutilement à distance. Je finis par lui sourire, et repris la parole.
" Ce n'est pas moi qui ai besoin de toi. C'est le projet qu'Engar et moi mettons en place. Et je n'ai rien délégué du tout, je ne savais tout simplement pas où te trouver. - Mon regard s'arrêta un instant sur ses fines jambes - Tu peux t'assoir tu sais, tu seras surement mieux. Et puis je ne vais pas te manger, les cookies sont suffisants. "
J'avais quelques doutes quant à sa réceptivité à l'humour. Quand j'y pensais, être aussi méfiant à l'égard de tout le monde, c'est quelque chose que je ne pourrais pas supporter. C'était même assez triste, et injuste. Il fallait avoir pas mal d'ennemis pour craindre d'être empoisonné ici, au donjon, lieu de paix pour les créatures. 
" Engar et moi voulons agir contre certains comportements humains. Nous voulons lutter de manière concrète contre l'Eglise, indépendamment du donjon puisqu'il ne partage pas ce genre de projet, ni ne l'autorise.  Comme tu peux l'imaginer, il nous sera indispensable d'avoir des moyens financiers et logistiques, choses pour lesquelles tu pourrais nous être précieux. "
C'était clair et concis. Je voulais ne pas en dire trop pour le moment. Je voulais d'abord savoir ce qu'il pensait de l'essentiel, de cette lutte. Partageait-il cette idée d'action contraire à la politique du donjon ? Sans le savoir, je ne pouvais pas lui parler de nos espoirs de paix entre les espèces, des réelles motivations de l'Ordre de l'Aube.

________________________________________________________________________________________________________
Spoiler:
avatar
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
34/40  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutement [PV Mistral]

Message  Mistral de Sade le Dim 15 Juin 2014, 15:15

Sans trop de surprise, elle sursauta en me voyant apparaître sans bruits. Qui ne le ferai pas ? Néanmoins, ça montre que elle ne s'attendait pas à me voir arriver comme ça, et que elle a du mal à contrôler ses mouvement. Elle m'écouta néanmoins jusqu'au bout, se s'écrasant légèrement. Je fais souvent cette effet là aux gens, mais je doute que cette fois, ce soi pour la même raison. En effet, c'est normalement par la faute de mes menaces, ou de mes remarque pour détourner l'attention de l'autre et le faire baisser sa garde. Mais je ne pensais pas que c'était ça avec elle.

Une fois mes phrases fini, elle sauta de la rambarde et s'approcha de la table, pour aller croquer furieusement dans un cookie, en me regardant dans les yeux. Je soupira, tandis que sa voix apparut dans ma tête, me disant que nous ne somme pas tous des truands. Je haussa les épaules, et répondit simplement, d'une voix dénué d'émotion, comme d'hab'

"Rien que le fait d'avoir besoin de moi prouve le contraire..."

Puis elle inspira un grand coup, avant de me regarder. Elle semblait malgré tout en pleine réflexion, sûrement sur moi, et les raisons pour lesquels elle venait me voir. Je vais la laisser réfléchir...

Et je la vis regarder les cookies avec envie. Dire que j'avais pensé une seconde à quelqu'un d'un minimum sérieux... M'enfin, rien de grave. Elle se contenta de le faire léviter vers elle, avant de le prendre, le tout avec une lenteur exagéré. Quel attitude de gamine. J'espère que c'est un piège pour que je la sous estime... Elle repris alors la parole, après un sourire futile. 

Elle dit que ce n'est pas elle qui a besoin de moi, mais le "projet" de Engar et elle. Ce qui est grossièrement la même chose, et que elle n'a rien délégué, juste que elle ne savait pas où je pouvais me trouver. Puis elle regarda mes jambes, des jambes de mimic, ce qui peut intéresser des gens car c'est rare, et me dit de m'assoir, et que elle ne va pas me manger, remarque qui m'arracha un sourire glacial. Plutôt drôle, de dire ça en me parlant. Mais j'imagine que elle ne sait pas pour moi, car je doute de ses connaissance dans le domaine. Et je lui répondit, bien évidemment, et avec l'inévitable voix glacial et tout le tralala qui fait méchant pas beau vilain.

"'Ouais. Donc c'est toi qui a besoin de moi, en plus d'Engar , vu que ça vous concerne. Et tu aurais pu simplement demander à Engar, ou chercher par toi même. J'en tiens donc que il y a une raison pour que tu n'y sois pas aller de toi même..."

Évidemment, j'avais mon idée sur la question, mais je ne pense pas que elle sache que c'est pour ça. Et je ne pense pas avoir à m'exprimer sur ça. Tout comme je ai pas besoin de faire des remarques sur sa plaisanterie ou le fait de m'assoir. Je pense que mon air glacial et le fait que je reste debout répondent pour moi.

Elle continua en m'expliquant le but de leurs projets, et pourquoi ils ont besoins de moi... Mon dieu, j'espère que c'est un piège. Parce que sa manière de le présenter est... Bon, je lui expliquerai plus tard si ce n'est pas un piège. Mais il n'empêche que...

"Très bien. Et dans cette organisation, tu es... ? La recruteuse ? Je doute que une organisation aussi petite ait des rôles aussi précis... Donc j'imagine que tu dois être plutôt dans un bon rôle dedans, ce que j'ai du mal à comprendre pour le moment, vu ce que je sais pour toi, de plus de ce que je vois actuellement. Je te demande donc pourquoi je vous aiderais, ainsi que quel est ton boulot et celui d'Engar là dedans."

Je lui ai peut être laisser une chance de trop... Mais Engar ne peut pas avoir envoyer quelqu'un d'incompétent, si ? Ah, et sinon...

"De plus, j'aimerai savoir ce que vous compter vraiment faire. Parce que je vous vois me demander de l'aide pour s'occuper de quelques transports de l'église... Donc précise ce que vous allez faire précisément contre l'église, pour qui et pourquoi, de plus de l'utilité des moyen financiers et logistique, car tu n'a pas précisé sur quel plan vous comptiez vous opposés. Ah, et sache juste que si tes réponses me conviennent, il y a des grandes chances que j'accepte. "

Je déteste que on me cache des truc en me prenant pour un con.
avatar
Mistral de Sade

Masculin
Messages : 54
Expérience : 126

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Mimic
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutement [PV Mistral]

Message  Felina le Ven 20 Juin 2014, 20:12

Les efforts pour garder une attitude ouverte et agréable n'eurent aucun effet sur le mimic. Mistral restait extrêmement guindé. J'avais presque envie de le secouer pour le détendre. Quel sauvage alors… Il était mon opposé. Pourtant, ici c'était moi l'animal.

Selon ses dires, avoir besoin de lui faisait de moi une truande. Je n'étais pas d'accord, mais préférais ne pas me justifier. Il ne comprendrait pas. Nous étions trop différent l'un de l'autre. Il revint alors sur le fait que j'avais demandé à Engar pour notre rendez-vous. Selon lui, il y avait même une raison bien particulière au fait que je ne me sois pas déplacée moi-même. Je soupirais doucement. Quelle obsession alors ! Qu'est-ce que ça pouvait bien lui faire au final ? 
" Engar est mon ami le plus cher, on se rend des services de temps en temps, sans arrière pensée, c'est ainsi qu'on fonctionne, voila tout… "

Je n'en rajoutais pas plus. De toute manière, ce principe là devait lui échapper totalement. Et probablement chercherait-il encore quelques raisons mystiques et imaginaires sur le fait qu'Engar soit allé lui parler pour moi… Je préférais laisser tomber cette partie là et le laisser penser ce qu'il voulait. Ce n'était vraiment pas important.

Finalement, Mistral ne s'approcha pas et ne s'assit pas malgré mon invitation. Il resta donc sur place, glacial au possible, et posa ses questions quant à l'Ordre et les rôles qu'Engar et moi avions. Ce n'était pas la conversation que j'imaginais. Tout était froid, distant. Si lointain des valeurs de notre projet…  On aurait presque dit que ce nous faisions était mal. C'était la sensation que Mistral dégageait. Cependant, je devais faire confiance à Engar et aller jusqu'au bout.

" Pourquoi as-tu du mal à comprendre que je puisse avoir un bon rôle, comme tu dis ? Que sais-tu de moi pour porter ce jugement ?

J'étais curieuse. Mais en même temps, pas si surprise. Pour ceux qui ne me connaissaient pas, je n'étais qu'une beast qui avait naïvement attendu sa famille jusqu'à ce qu'Engar ramène leurs corps. Je n'avais pas accompli d'exploit, du moins, ce que j'avais pu accomplir jusqu'à présent n'était pour moi que mon devoir.  Et j'étais loin d'être surpuissante.

" Mon rôle est simplement de porter notre message, et d'accueillir les créatures qui voudront nous rejoindre. C'est l'idée d'Engar… Il doit penser que tout le monde m'apprécie comme il le fait… - Mon regard se perdit à cette pensée qui me faisait sourire, puis revint sur Mistral. - Engar sera chargé de nos stratégies militaires, et des actions sur le terrain. Il est vraiment doué pour ça. "

Mistral voulait aussi du concret. Alors j'enchainais.

" Ce qu'on aimerait faire, c'est détruire l’Église. Mais ce qu'on compte faire, c'est procéder par étape, et saisir toutes les occasions que nous pourrons. Organiser des patrouilles dans les alentours  du Donjon,  prendre d'assaut des escortes des impôts cléricaux, ou bien détruire les centres de recherches de l’Église et en libérer les créatures prisonnières. Notre champ d'action sera large, et évoluera en fonction de nos capacités et ressources. Plus nous avancerons, plus nos actions auront de l'impact. L'
Église va s'adapter rapidement, ce pourquoi nous aurons toujours besoin d'avoir une longueur d'avance sur elle. Pour ça, ton aide sera précieuse, si tu peux nous fournir  les informations nécessaires, notamment sur leurs transports, comme tu dis. Je te laisse imaginer les différentes ouvertures que tu auras sur des marchés extérieurs, quand notre Ordre prendra de l'ampleur. C'est également une opportunité pour toi, tu le sais, même si j'aimerai ne pas avoir besoin de ça pour te convaincre… "

Je restais silencieuse quelques secondes. Puis retournais dans son esprit.

* Il n'y a aucun piège Mistral. Mes intentions sont bonnes. Je t'offre la possibilité de rejoindre une cause juste. Dans ce monde, nous sommes dans le même camp. Tu seras libre de partir quand tu le souhaiteras si tout ça ne te convient pas. Il n'aura jamais de punition ou de vengeance entre nous. *


________________________________________________________________________________________________________
Spoiler:
avatar
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
34/40  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutement [PV Mistral]

Message  Mistral de Sade le Lun 23 Juin 2014, 00:09

Elle est encore une fois déçu, car son attitude n'a pas l'effet prévu sur moi. Comme si j'allais tombé dans un piège aussi simpliste... Même si c'était pour me faire baisser ma garde, c'est minable. Et en parlant de déçu, si Engar compte sérieusement sur elle pour me recruter... Alors je pense que je l'ai surestimer. Largement. À moins que ce ne soit seulement un test pour sa "sœur", ou dans ce cas... C'est lui qui risque d'être déçu. Bref, tout le monde risque d'être déçu à la fin si ça se passe comme ça... Et ça risque de se passer comme ça, si elle continue sur ce chemin, sa "sœur".

En m'entendant, elle fit une tête dans le genre "Laisse tomber, tu comprendra jamais", avant de soupirer, bien doucement, pour montrer sa lassitude. Je pense être le plus lassé des deux, mais bon... Je ne dois pas me laisser influencer. Malgré ses manœuvres, ça doit être un piège. Engar n'enverrai pas ça pour me recruter... 

Elle m'expliqua que c'est un grand ami, qu'ils se rendent services sans penser à autres choses ni à leurs intérêts, et que c'est comme ça.

"Sans arrière pensées ? Je pense que ça te concerne uniquement. En effet, nous ne pouvons pas ne pas penser aux possibilités probable d'intérêt, même si on se le cache. Mais bon, toi, je pense que tu le fais sans arrière pensée, pour la même raison que tu as envoyer Engar me chercher seul... Ah, et tu peux l'appeler ton "frère" devant moi, parce que je sais très bien que tu le considère plus comme ça que comme un ami."

Toujours fidèle à elle même... Et ce n'est pas un compliment. Elle souffre de nombreux défaut, et est assez désespérante en soi. Je me demande si les deux pensent sincèrement réussir à m'avoir ou me recruter... Espérons que elle n'y attache pas trop d'importance et que ça lui servira de leçons. Ouais, c'est le meilleur des cas pour le moment.

Elle me demanda pourquoi j'ai du mal à comprendre. Ouais, elle le confirme. Et s'enfonce en me demandant ce que je sais d'elle pour porter ce jugement. J'ai vraiment de besoin de répondre ? On va dire que oui.

Et je répondis donc, toujours aussi glacial:

"Pour la même raison que le reste. Et ce que je sais de toi... Tu t'enfonce. Mais bon... Tu connais au moins mon boulot ? Si oui, ça répondra amplement à ta question. Et sinon... J'imagine que ça confirmera le reste."

Elle continua, tandis que je reprenais une gorgée de thé chaud, me réveillant un peu. Car même si je suis plutôt matinal, je dois admettre que ce n'est pas l'heure idéal pour moi, et que de plus ma dernière soirée a été plutôt chargée... Mais mon thé est agréablement réveillant, bien que il a un brin refroidit durant le temps. Je l'écoutais malgré tout avec attention, l'observant.

Elle dit que son rôle était de porter leurs messages et d'accueillir les gens qui voudraient les rejoindre. Une idée d'Engar. Et elle dit une des rares phrases intelligente jusqu'ici, disant que il doit penser que tout le monde doit l'appréciée comme lui, avant de conclure sur le fait que Engar fera tout ce qui est militaire.

Jusqu'ici, c'est pas trop mal.

Elle enchaîna en disant que ils veulent détruire l'église, par étapes, grâce à divers actions, et elle m'expliqua ce qu'elle attend de moi, ma "récompense", me disant que c'est une opportunité. Bof.

"Et bien... Peut tu arrêter de me prendre pour une quiche ? Premièrement, je tenais à savoir qui était le ou la chef, si tu n'avais pas compris les sous entendus. Ne me répond pas que il y en a plusieurs principaux ou que c'est un système libre ou démocratique, c'est faux, car je doute très sincèrement que Engar approuve une chose qui rendrait votre organisation plus fragile. Ensuite, quoi que tu dise, c'est surtout un gouffre à argent. En effet, malgré ta prétendu "opportunité", ce n'est que des gains aléatoire, car rien ne m'indique que ils accepteront de commercer, qu'ils auront des choses intéressantes et même que ça fonctionnera, et de plus, ça ne marchera que sur le long termes, avant que vous ayez de l'influence. Donc je ne suis pas sûre d'en avoir, même si j'en ai, je ne suis pas certain d'en avoir beaucoup et en plus, il me faut attendre. De plus, une organisation ne se base pas sur la destruction d'une chose, mais sur la création d'une autre. Si vous comptez juste détruire l'église, elle reviendra, et même si elle ne le fait pas, l'organisation s'effondrera tout seul et l'église pourra revenir sans avoir à  se soucier de nous. Clairement, il faut trouver quelque chose à construire, surtout que vu ta "gentillesse", ça m'étonnerai que tu veuille simplement détruire l'église. Donc je te demande la vérité sur l'organisation, ainsi que des arguments sur l'économie plus développer, et surtout... Une raison de croire en vous. Car c'est ce qui manque grandement pour le moment."

Et je repris une gorgé de thé, chaude et amère, mais tellement douce... Et attendis une réponse, qui arriva directement dans mon esprit.

Elle me dit que il n'y a aucun piège, que ces intentions sont bonnes et que ça me donne la possibilité de rejoindre une cause juste, disant que nous somme dans le même camp et que ce n'est que des avantages et cetera. Bref, que des remarques agaçante mais qui demandent des réponses, que je donna froidement.

"Dire qu'il n'y a pas de piège est stupide. Tu pense vraiment que je vais te croire ? Et je suis sensé en avoir quelque chose à faire de ta cause "juste" ? Ensuite, qui te dis que nous somme du même camp ? Tu ne sais presque rien de moi. Et il y aura une vengeance, car ce serai comme si je vous laissais tomber." 

Et je poussa un soupire et regarda Félina en face, mes yeux rouges dans les siens.

"Il faudra plus que une bouille de chat, une poitrine et du blabla gentillet pour convaincre les personnes utiles de vous aider. Car ceux qui ne le font que pour ça ne seront jamais que des pions, même si tu semble de pas le comprendre. "
avatar
Mistral de Sade

Masculin
Messages : 54
Expérience : 126

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Mimic
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutement [PV Mistral]

Message  Felina le Mar 24 Juin 2014, 19:13

Mistral fut très clair avec moi. Il n'était pas convaincu. Pas du tout même. Mes paroles avaient glissé dans le vide, dans le néant de son esprit paranoïaque et glacial. Je pensais très fort à Engar pour ne pas remercier le mimic pour son temps et quitter la pièce, ou bien devenir panthère et lui foutre une bonne trouille. Je devais canaliser la colère qui montait. Car dorénavant, je ne pouvais plus me laisser m'emporter, être impulsive… Faire l'enfant quoi.

Je sautais de la rambarde du balcon et m'avançais vers lui d'un pas décidé. Mon regard à présent froid fixait ses iris rouges. La tasse s'échappa de ses mains et alla se briser violemment contre le mur, avant de retomber au sol, gisant dans une flaque de thé. Sans un mot, je me rapprochais de plus en plus. Autour de nous, une ombre épaisse avança, lascive, pour venir nous envelopper totalement.  Mon regard se saisit d'un coup sec de ses vêtements au niveau du torse. Il pouvait sentir cette pression, et s'il décidait de se téléporter, se serait sans ses vêtements que je tenais fermement. Arrivée quelques centimètres devant son visage, il ne pouvait plus voir la pièce, mais seulement mes deux iris d'or, brillant d'un étrange éclat. Ma voix gronda dans son esprit.

* Tu n'as pas idée de qui je suis et ce dont je suis capable pour cette lutte dont je suis l'autorité. Nous allons vaincre l’Église Mistral, peu importe le temps que cela prendra. Nos vies y seront dévouées jusqu'à notre dernier souffle. Comment peux-tu ne pas voir la vérité, toi, si perspicace ? Nous voulons la paix. La paix entre les espèces. Nous voulons l'arrêt des tortures et des persécutions contre les êtres innocents. Nous voulons la liberté. *

Quelques secondes s'écoulèrent tandis que je regardais au plus profond de ses yeux. Puis doucement, l'ombre épaisse se dissipa et mon esprit lâcha ses vêtements. Je restais néanmoins toujours proche de son visage. Non pas par intimidation, mais j'en avais plus qu'assez de cette distance qu'il avait voulu nous imposer. L'enjeu de la lutte était trop important pour s'embarrasser de ses futilités. Ma voix s'adoucit un peu, mais le ton resta ferme.

" Face à l'armée du clergé, nous sommes dans le même camp Mistral. Si elle te faisait prisonnière, je serais une des premières à te venir en aide quitte à risquer ma vie. Toute créature mérite de vivre et d'être libre. Si tu persistes à croire qu'il y a un piège dans ma démarche, c'est toi qui t'empêcheras d'être libre, et nous ne pourrons rien l'un pour l'autre, je suis d'accord. "

Mistral était son propre problème. Lui seul pouvait s'élever et évoluer, s'il apprenait à faire confiance aux bonnes personnes. Et même si j'avais envie de l'aider dans ce sens, je ne pouvais rien faire s'il n'acceptait pas de se joindre à nous. Mon temps se consacrait à l'Ordre de l'Aube à présent. Et si Mistral était son propre ennemi, je n'avais pas le temps de l'affronter.

" Nous ne sommes pas des fous, fonçant dans la gueule du loup pour se faire massacrer. Nous avons déjà vécus le pire dans nos vies. Nous avons la passion et la force. Nous sommes équipés pour ce combat. Mais si toi tu ne l'es pas, personne ne voudra ni ne pourra te forcer. Je respecterai ton choix Mistral, peu importe s'il va dans mon sens ou non. "

J'espérais, pour lui, qu'il puisse enfin croire à mes paroles. J'étais patiente, calme, et repris doucement pour en venir à ce qui l'intéressait le plus.

" Durant nos missions, nous allons récupérer des armes, des outils, des richesses telles que des artefacts, des potions, des livres... L’Église n'est pas en reste de ressources. Nous n'aurons pas toujours besoin de tout ce que nous trouverons. Alors soit nous brulerons ce qui nous sera d'aucune utilité, soit nous le rapporterons à ceux qui seraient intéressés et qui voudraient bien nous aider en retour. Alors bien sur, ces "gains" seront aléatoires, mais c'est à prendre ou à laisser.  En parallèle des missions, nous allons rencontrer d'autres groupes de créatures pour leur proposer de se joindre à nous. Pas tous ont la chance d'être protégés par un donjon, ils auront des demandes et des besoins bien particuliers, ce qui pour toi représente un nouveau marché extérieur et exclusif. C'est toujours aléatoires, et toujours à prendre ou à laisser. "

Je me demandais s'il était bon de lui parler d'un troisième point extrêmement important. Je le connaissais si peu, et ce qu'il voulait bien me montrer n'inspirait pas une immense confiance. Cependant, je ne voulais pas le juger sur cette première et unique rencontre. Même s'il ne le voyait pas, il y avait forcément du bon en lui. Et il n'était jamais trop tard pour évoluer.

" Tu as raison, si nous ne créons rien après notre passage dans les institutions de l’Église, elle reviendra. Ce pourquoi nous instaurerons des autorités, progressivement et discrètement, par le biais et grâce aux humains que nous aurons convaincus. Ils ne sont pas tous croyants, et pas tous haineux envers nous. De telles responsabilités nécessitent quelqu'un de très persuasif, et bon gestionnaire, qui saura organiser un tout nouveau gouvernement au sein des communautés libérées du clergé. Une opportunité unique d'accroitre ses relations, son influence, son pouvoir. Sans oublier de transmettre les valeurs de l'Ordre, soit la liberté pour tous… Mais pour ça, il me faudra quelqu'un en qui je peux avoir totalement confiance, et vice versa. "

Mon regard ne quitta pas le mimic. Oui, il pouvait remplir cette mission, et devenir bien plus puissant qu'il ne l'était aujourd'hui. Il avait la possibilité de devenir quelqu'un. D'important, et de bien. Mais lui seul pouvait le décider. Moi, je croyais en ses capacités. Je le sentais. Néanmoins et comme tout le reste, il y avait quand même du chemin à parcourir pour en arriver là…

" Un bon investissement est un investissement sur le long terme. Et prendre des risques doit faire partie de ton métier, non ? Je te le répète, il n'y a aucun piège. Et il n'y en aura jamais. Si tu acceptes de rejoindre l'Ordre, je prendrai le risque de te faire confiance totalement. Une collaboration, c'est donnant-donnant. A toi de décider si le risque en vaut la chandelle, Mistral. "

________________________________________________________________________________________________________
Spoiler:
avatar
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
34/40  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutement [PV Mistral]

Message  Mistral de Sade le Dim 13 Juil 2014, 01:59

J'espère avoir été clair dans mes propos. En effet, après avoir vu ses réactions à mes propos ainsi que son caractère naturel, je me permet de douter de sa capacité à comprendre. En effet, elle me semble assez peu douée avec les sous entendus et autres formes verbales pour exprimer ses idées de manière plus... Subtil ? Ou simplement plus ambigüe, ce qui est pour certains une simple déformation, mais me sert personnellement à "tester" la personne. Et visiblement, ou elle bluff très bien et essaye de me piéger, ou elle a échouer. Mon petit doigt me dit que c'est le deuxièmes, mais on ne sait jamais... C'est bien le genre de 
de faire des coups dans ce genre, et qu'il utilise sa sœur avec son accord pour ça ne me surprendrais pas tant que ça. Mais bon, observons la scène pour le moment.

Elle sauta de sa rambarde (Vers l'intérieur du donjon. On ne sait jamais...) et s'avança vers moi, décidée et en essayant de me regarder dans les yeux  de manière sérieuse, ce qui donna une impression plutôt ridicule. Quoi ? C'est une jeune fille enfantine. Même en essayant d'avoir l'air sérieuse, ça ne ferai pas grand chose d'autre que faire rire quelqu'un de normal. Alors moi... Autant dire que j'ai vu largement pire. Et je sentis ma tasse s'échapper de mes mains avant de se briser sur un mur, libérant le thé sur le sol. Mon thé. Elle est donc effectivement stupide, mais bon. C'est comme ça. Tout le monde n'est pas doté des mêmes capacités mentales, et visiblement réfléchir n'est pas une obligation pour tout le monde. Triste pour elle. 

Elle se rapprocha encore de moi, tandis que une ombre épaisse se levait autour de nous, preuve que elle a besoin de la magie pour espérer un minimum me faire peur. Ce qui ne marche pas. Et ce n'est pas d'utiliser sa magie destructrice de tasse pour me chopper mes vêtements au niveau du torse qui va changer la donne. Par contre, je n'aime pas trop l'idée de me retrouver entouré d'ombre et aussi près d'elle. Et comme elle se rapprochait encore plus, bah... Je pensa à me téléporter, mais ça aurait été étonnement plus risqué. En effet, il y avait peu être quelqu'un à l'extérieur pour m'avoir, et elle ne pouvait pas, vu ses vêtements et mes infos, avoir d'armes qui prend l'âme. De plus, fuir la placera en position de supériorité, ce qui est mauvais quand on négocie. Je me contenta donc de la regarder dans les yeux, sans avoir aucune peur ni aucune émotion visible. Et même quand son visage était à quelques centimètre du mien, je ne bougea pas.  Et j'entendis à nouveau sa voix dans ma tête. C'était bien la peine de se rapprocher.

Vantardise. Vantardise. Vantardise. Vantardise. Utopie. Utopie. Utopie. Utopie. Au moins, c'est bien équilibré dans les sujets des phrases. Par contre, niveau rapport nombre de mots et intelligence du propos, il y a clairement un déséquilibre, car un des côté est vide. Et comme elle a prononcer des mots... Bref, ce qu'elle dit semble toujours et encore dénué d'intérêt. De plus, elle parle comme si elle me connaissait, ce qui n'est absolument pas le cas vu ce qu'elle dit. Bref, rien de bien intéressant.

Elle lâcha finalement mon haut de ses pouvoirs, tandis que l'ombre disparaissait. Elle, par contre, restait proche. Pourquoi ? Pas mal de réponses possible, et aucune qui me donne envie de faire de même. Je me retourna donc et m'éloigna de quelques pas, avant de lui refaire face, tandis que elle continuait de me parler, tandis que je me demandais pourquoi elle s'était rapprochée.

Elle me dit que nous sommes dans le même camp face à l'église, ce qui est à priori vrai, et me fit que si j'étais prisonnier, elle m'aiderait, avant de dire des phrases utopiste et me disant que je m'empêche d'être libre, et que si je continue, elle ne pourra rien pour moi et inversement. Heu... Elle sait que c'est le type de discours des sectes ? Après, c'est une expression, évidemment: les sectes savent depuis un bout de temps être plus subtiles. Ses deux autres arguments pourrait tenir la route, mais ce sont des "si". Et de plus, ce ne sont pas vraiment des arguments, car ils me sauveront, si ils sont ce que ils prétendent, même si je ne les aides pas. Et si ils ne sont pas ce que ils prétendent... Alors il ne me sauveront pas, peu importe la situation. Donc aucun argument valable.

Donc finalement, toujours rien d'intéressant... C'est déprimant de voir à quel point cette fille est paumé. Elle parle à quelqu'un qu'elle ne connaît pas, et essaye de trouver à l'aveugle une touche de moralité... Je suis assez curieux de savoir ce que Engar lui a dit sur moi pour que elle se trompe aussi lourdement. Sûrement pas grand chose, en comptant sur elle. Et pour le moment, ça a été une erreur.

Elle me dit ensuite que ils n'étaient pas des fous qui fonçaient dans la gueule du loup pour se faire massacrer, que ils avaient vécu le pire, que ils sont près, que ils peuvent parfaitement le faire grâce au pouvoir de l'amour, la passion et l'esprit, et continue dans des stupidités prévisible. Sérieusement... Le coup de "tu n'es pas prêt sinon tu ne nous rejoindrais, mais tu peux toujours nous rejoindre pour nous montrer que tu es près..."... Même enfant, je trouvais ce stratagème prévisible. Adulte, je le trouve effrayant de stupidité, contre n'importe quelle personne qui a réussi.

Elle repris calmement, tandis que je restais toujours de marbre, sans parler. Et pourtant, je ne pensais pas moins.

Elle repris donc sur les sources d'argents, parlant des richesses que ils pouvaient trouver. C'était aléatoire, ça pouvait être intéressant... Mais visiblement, elle n'a aucun sens des affaires. De plus, elle parle comme si c'était déjà faite et je doute que ils puissent véritablement le faire... De plus, ça me demanderai d'avantage de moyen, et rendrait les transports de matériaux risqué. Car ils ne vont lutter que contre l'église, et donc laisser des ruines... Mais des ruines sans églises. Car ils ne vont pas empêcher les révoltes, sous peine de laisser des points faibles autre part , et créerons des problèmes en masse, ce qui m'empêchera de me faire l'argent promis et risque de mettre les villes et autre dans des situations périlleuse. Si elle savait gérer ça, j'aurai pu me permettre de lui accorder un point... Mais visiblement, ce sont des paroles en l'air, qui prouve un certain manque de vision. Parce que la première chose que vont demander les uns, c'est de quoi frapper sur les autres. Et encore des problèmes... 

Bref, ça ne suffira pas à me convaincre, malgré quelques idées simplistes mais qui pourrait rapporter un peu en théorie. Après, je vais aussi beaucoup la juger sur ce qu'elle propose pour les territoires conquis.

Hum... Je me demande si elle a la moindre connaissance en politique et sociologie. Parce que moi, oui, même si je ne suis pas un véritable connaisseur du sujet, et je peux malgré tout dire que son idée est extrêmement mauvaise. Instaurer des autorités de la part des monstres pour les humains... Rien de tel pour réussir à rendre le monde parano, surtout que elle oublie que par l'effet de masse, les gens se comporterons comme des croyants car c'est la majorité. Et elle essaya de me complimenter, d'essayer de me frotter dans le sens du poil avec une occasion "unique", avec le devoir, aussi important que les saints 5 fruits et légumes par jours, valeur de leurs ordres, qui est au passage totalement impossible. Et elle finit par une remarque sur la confiance  dans le but d'essayer de me mettre en confiance, ce qui créer l'effet totalement opposé, car me montrant que elle ne sait absolument pas même le minimum des règles de politesse et de diplomatie. 

Et elle continua de me regarder fixement, tandis que je restais de marbre, encore et toujours, préparant mes phrases comme d'autres des lames empoisonnés. Sauf que la seule chose que je tuerai, c'est ses espoirs.

Elle conclut en me disant que un bon investissement est un investissement à long terme, ce que je sais très bien, même si il y a évidemment nombres d'exceptions, qui font au final que c'est rarement le plus judicieux, car le long terme et la sûreté sont deux notions très différentes. Elle continua en me parlant de mon métier, même si elle ne le connait à priori pas, vu ses comportements, et en sortant des phrases sensées êtres rassurantes, mais qui ne réussirent que à me convaincre qu'elle ne sait absolument pas qui je suis et ce que elle doit faire.

Je pris donc finalement la parole, confiant mais toujours glacial.

"Le prix de la tasse sera prise sur ton argent personnel, selon les tarifs habituels en cas de destruction volontaire d'objet. Je suppose que tu n'y verra nul inconvénient, et de toute manière tu es en tort, et donc je me contente de faire ce que la police ferait en plus rapide et moins visible. Je ne prélèverai donc que le nécessaire, tu pourra vérifier."

Évidemment, ça pouvait paraître étonnant que je commence par ça, mais c'est un sujet que je préfère aborder tôt, car ayant une valeur réelle, et étant donc simplement une exposition des faits ainsi que des sanctions prises, sans rien de personnel. Maintenant, passons au plus personnel.

"Je sais qui tu es, sûrement bien mieux que tu sais qui je suis, et ce n'est pas compliqué car tu ne connais visiblement rien sur moi. Je pourrais être vendeur de chaussure que tu ne le saurait pas... Ne me contredis pas, réfléchi juste à ce que tu sais sur moi. Ensuite, ce que tu dis me prouve bien que tu n'a absolument pas grandis dans la plupart des domaines depuis le temps. Tu reste une jeune fille utopiste, et absolument pas une quelconque autorité. Et les utopies ne font que rendre les choses pire qu'avant, l'histoire nous le prouve. Vous n'aurez pas la paix, vous n'aurez pas l'arrêt des persécutions des innocents, vous n'aurez pas la liberté. Et si vous continuez de vouloir les chercher obstinément, vous finirez juste en tant que dictateurs autoritaire. Et c'est tout.  N'essaye pas de me contredire, des centaines, des milliers d'autres ont essayés, et ça n'a pas marché. Tu n'es pas l'exception. Et évite de te rapprocher sans avoir de choses intéressante à dire, surtout pas télépathie."

Je continua donc à l'observer, toujours froid, malgré mes paroles pouvant paraître méchante. Je me contentais d'exposer ce que je voyais en elle pour le moment.

"Face à un être voulant nous détruire, nous somme certes dans la même galère, mais pas dans le même camp. Il ne faut pas confondre opinion et instinct de survie. Et mon instinct de survie ne pense pas que tu sois le meilleur choix. De plus, si je suis prisonnier, je suppose que tu m'aidera peu importe ma réponse, car cela semble être répéter en boucle. Et il n'y a pas de mérite de vivre ou de mourir. Mais entrer dans ce genre de débat avec toi  ne ferait que me rendre plus las que je ne le suis déjà."

Et malgré le fait que je sous entendais être las, je restais aussi glacial, mais réveillé et attentif que avant.

"Vous êtes des utopistes, et ce genre de personnes semble être des inconscients, ce qui est proche sur certains points du fou. Et je pense que vous ne savez pas l'ampleur des choses dont vous parler. Particulièrement toi. Car visiblement, tu n'y connais absolument rien. Autant en économie que en politique, que en sociologie, que en diplomatie... Que dans les domaines requis. De plus, vu ce que tu dis, tu ne va, et c'est visiblement un rôle à ta mesure dans lequel tu risque d'être bien au dessus de la moyenne, être que une simple mascotte. Car tu n'a ce qui est requis pour ce que tu pense faire pour le moment et pour les mois, voir les années à venir.  Ensuite... Combien de fois j'ai entendu des  personnes dires que elles avaient vécu le pire ? Je ne compte pas. Mais tout ce que je peux dire là dessus, c'est que les gens qui le disent ne sont jamais ceux qui ont vraiment vécu le pire. Juste que l'égocentrisme normal des personnes font que leurs soucis sembles plus graves que ceux des autres. Et si vous étiez équipés pour ce combat, vous n'auriez pas besoin de moi."

Je regarda encore ses réactions, avant de continuer:

"Économiquement parlant, c'est trop risqué, surtout que tu semble vouloir tout délégué, sans avoir la moindre idée de jusqu'à quel point vous risquer de faire pire que l'église. En effet, si économiquement parlant, le principe peut marcher, il reste le problème du fait que ce que tu compte mettre après sera surtout de quoi créer la panique et le chaos, car réveillant des années d'endoctrinement inconsciente. Et personnellement, ça va faire que les apports d'argents seront plutôt négatif, car risquant des prises par la force des ressources transportées... Donc ton idée souffre de nombre de défauts, même si je ne suis pas expert dans le domaine. De plus, tu ne me connais absolument pas, et me propose un post des plus important sans savoir que la combinaison de l'inconnu et de nombreux points flous et fragile risque surtout d'empirer la situation. Quand on retire quelque chose d'un corps, il faut bander la plaie, et essaye d'aider à se réparer. Pas mettre de force une autre chose."

Je conclus rapidement.

"Pour finir, un bon investissement est un investissement certains et qui rapporte. Ce qui montre que tu ne sais rien de moi, même pas mon métier, ni même le genre de comportement qu'il faut avoir. Donc ça pourrait valoir la chandelle... Mais malheureusement, ce n'est que la théorie, car tu ne semble pas capable de faire que ça puisse avoir de la valeur ajoutée, même incertaine. Le risque est plus proche pour le moment d'une certitude d'échec que d'un vrai risque. Pour finir, ta naïveté des plus visible et ton absence de connaissance font que tu n'es absolument pas le genre de personne sur lesquels je peux mettre de l'argent, car tu prend des risques inutiles par centaines, et ne propose rien de certain, simplement ta vision ignorante du monde, qui souffre de trop de points faibles pour avoir la moindre valeur."

Et je finis en commençant à partir: 
 
"'Et s'essaye pas m'inventer un plan quelconque à l'arrache pour essayer de te corriger: ça ne marche pas. Je pense donc malheureusement que ce que j'ai vu pour le moment ne réussira pas à me convaincre de vous aider... Sauf si il y a d'autres éléments qui pourrait me faire changer d'avis. Des vrais choses. Je pense que si tu es ici, ce n'étais que pour te tester, ou que Engar te teste, voir que on me test. Mais dans les deux premiers cas, je ne pense pas que ce soit concluant, et j'espère juste pour toi que tu as un deus ex machina sous la main pour me convaincre." 
avatar
Mistral de Sade

Masculin
Messages : 54
Expérience : 126

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Mimic
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutement [PV Mistral]

Message  Felina le Dim 13 Juil 2014, 02:54

J'avais abattu toute mes cartes. J'avais été honnête, motivée et indulgente avec Mistral jusqu'au bout. Le problème n'était pas qu'il ne comprenait rien, mais plutôt qu'il ne m'entendait pas. C'était comme si les mots n'avaient pas le même sens pour lui que pour moi. Une vision des choses et du monde complètement opposée. Évidement, il n'avait pas tord sur certains points, et j'admettais que ça pouvait être inquiétant. Je n'étais pas autant expérimentée que lui dans certains domaines, mais c'était bien pour cela que l'Ordre avait besoin de quelqu'un comme lui… Je ne lui demandais pas de me remplacer sur le terrain pour les combats. 
Finalement, aucun argument ne l'avait convaincu. Mais je n'avais plus rien à lui proposer, et surtout plus de temps et d'énergie à perdre pour quelqu'un qui avait déjà pris sa décision depuis le premier regard. Il ne voyait en moi que ma faiblesse, mes erreurs passées dont il avait surement eu échos. Mais ce n'était pas ce qui me définissait. Je le savais, et culpabilisais bien assez pour  en plus l'écouter me juger. Engar aurait peut-être plus de chance, plus de crédibilité, pour le convaincre. Du moins je l'espérais, sinon nous devrions trouver un autre moyen d'être informé. 
Je ne pus m'empêcher de sourire quand il me parla de rembourser sa tasse de thé. J'étais même prête à lui payer une thérapie, ça ne lui ferait pas de mal.
Il m'avait jugé, s'était moqué de moi depuis le début, et ne m'avais jamais prise au sérieux. Mais dans tout ça, dans son refus de m'écouter, de me faire confiance, de me croire et de voir au-delà des apparences, je ne pouvais pas lui en vouloir. Je ne le connaissais pas suffisant pour porter le moindre jugement. Nous étions seulement différents. Et je ne pouvais pas blâmer quelqu'un pour ça. 
Je le laissais terminer de parler, et le regardais s'en aller. Je lui souriais toujours. Un sourire sincère qui ne lui voulait aucun mal, aucune ironie ni moquerie. 
" Je m'excuse pour t'avoir faire perdre ton temps Mistral. Je m'excuse aussi pour ta tasse, bien sur que tu peux te servir dans mes économies.  Tu as raison, je ne te connais pas, et mes désirs de paix sont surement utopiques. Je ne t'importunerai plus avec ça. " 
En revanche, je ne pourrais rien promettre en ce qui concernait Engar, qui prendrait surement la relève. J'avais l'espoir qu'il réussisse à le convaincre, lui qui faisait tellement plus sérieux que moi. Mistral avait raison, je n'étais qu'une mascotte. C'était une stratégie d'Engar depuis le début, et je l'avais bien compris. C'était ingénieux, et me convenait parfaitement. Car comme je l'avais promis à mon frère, je serais prête à tout pour l'aider, et j'avais foi en ses projets. J'avais d'ailleurs hâte de commencer l'aventure…

________________________________________________________________________________________________________
Spoiler:
avatar
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
34/40  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutement [PV Mistral]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum