Canonnades, rigolades et exploration (libre)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Canonnades, rigolades et exploration (libre)

Message  Captain Morgan le Mar 17 Juin 2014, 10:57

Une agitation de fourmis régnait sur le pont du navire appartenant au célèbre capitaine Morgan. Il fallait dire que la promesse d'une expédition en mer attirait toujours les matelots comme le sang attirait des requins. chacun des sacs d'os présent ici avait hâte de partir : que ce soit juste pour ''faire un tour'', verser dans la piraterie ou même emmener quelques gars en croisière ''touristiques'', c'était motivant et point barre. C'était justement la dernière option qui amenait Morgan à sortir le Norvégien volant : vu que la piraterie pure et dure devenait difficile à faire en raison des convois maritimes de mieux en mieux armés et des réprimandes de Kanabo, l'équipage pirate s'était plus ou moins reconvertit. Evidemment, ça avait râlé pas mal dans les rangs mais comme à chaque fois, le capitaine avait fait revenir le calme avec une efficacité presque effrayante et il s’accommodait des obligations de son nouveau ''travail''. Regardant d'un œil expérimenté les préparatifs se poursuivre (malgré leur nature de morts-vivants, certaines provisions devaient être embarquées, certains cabines aménagées et d'autres petites choses comme ça), le forban se dit que le bateau allait être prêt d'ici moins d'une demie-heure. Suite à tout cela, ils pourraient appareiller et se diriger vers la Mer Phlégétonne. Frissonnant déjà d'impatience, le flibustier avisa soudain un petit groupe qui approchait de son bateau : une dizaine d'habitants semblaient s'être prit à l'aventure.


Esquissant une moue pincée en voyant des enfants parmi les arrivant (merde, il détestait les ptits morveux braillards !) Le capitaine changea vite de tête pour ne pas froisser les invités. Marchant d'un pas rapide et fier jusqu'au ponton et fit une courbette digne d'un gentleman en tendant la main à la première venue, une femme à l'allure pale et fantomatique... Ah ? Une banshee faisait partie du voyage ? Excellent ! Les hommes allaient sans doute l'apprécier. Accueillant tous les hommes, femmes et autres trucs qui se joignirent à l'équipage du Norvégien Volant, le flibustier sourit et monta à la barre. Son second s’accouda au bastingage non loin de lui puis cria aux gars de partir en mer. Le navire puissant qu'était le Norvégien quitta lentement les environs du donjon avant d'enfin arriver dans les flots calmes et accueillants de  la Mer Phlégétonne. Alors que le navire commençait à atteindre une vitesse satisfaisante, les hommes de Morgan se mirent à chanter comme ils le faisaient souvent. Souriant doucement, le capitaine attendit un instant avant de joindre sa voix à tous ces maudits pirates qui avaient le moral bien haut :

-Now we are ready to sail for the horn ~Weight hey, roll and go !~

Le chant se poursuivit ainsi pendant plusieurs minutes et Morgan en apprécia chaque couplet en tenant sa barre d'une main nonchalante. L'équipage connaissait bien plus d'une trentaine de chansons mais le flibustier espérait bien que les marins ne fassent pas tout leur répertoire en un coup ah ! Tenant toujours la barre, le mort-vivant regarda ses clients d'un peu plus près : il y avait pas mal d'Undead comme eux, c'était encourageant. Souriant à cette nouvelle, le capitaine reprit la parole, haussant la voix pour couvrir les paroles d'un autre chant de marins, le flibustier dit à ses clients :

-Pour cette journée en mer, plusieurs activités sont prévues : une nage en pleine mer, un peu de pêche pour ceux qui le désirent et un petit tour sur l'île de ''Danidos Salaba", vous verrez, le coin est vraiment parfaits pour ceux ayant une âme d'aventuriers ! Yar arh les amis ! Vous allez bien vous amuser c'est moi qui le dit !

Tout en voguant vers un lieu sûr en mer où il n'y aurait pas trop de monstres marins et où les clients pourraient donc aller nager en toute sécurité, le pirate tendis l'oreille pour voir si les nouveaux venus discutaient entre eux... Il n'y avait rien de mal à mieux connaître ses clients.
avatar
Captain Morgan
Flibustier

Masculin
Messages : 139
Expérience : 179
Métier : piller les trésors

Feuille de personnage
Niveau:
16/40  (16/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canonnades, rigolades et exploration (libre)

Message  Umbriel Celeboer le Mer 18 Juin 2014, 09:47

hrp:
Je tiens à préciser que ce post est, à dessein, complètement hors sujet avec le contexte actuel du RP. Umbriel prendra une voie séparée pendant la première partie du RP, dont je vous fais grâce puisqu'il s'agit de voyager en solitaire. Il se trouve cependant que sa destination est la même que celle de l'équipage du Norvégien volant, donc il se mêlera au RP plus tard.

Le temps était passé vite récemment. Dans l'esprit d'Umbriel se bousculaient incessamment de nombreuses interrogations que les événements, désormais relayés aux archives pour beaucoup d'habitants du Donjon, avaient soulevées en lui. Son puissant guide, qui quelques rares fois seulement s'était entretenu avec le disciple qu'il était en esprit depuis leur séparation, lui avait certes indiqué la voie, elle n'en restait pas moins tortueuse. Mais il lui revenait de l'emprunter seul.
C'est donc seul en lui-même qu'il chercha le chemin. Des mois durant, le triton avait passé son temps en profondes méditations. La vie quotidienne suivait son cours, bien évidemment, et ses devoirs envers le domaine Kanabo l'appelaient à dispenser ses enseignements, tenir des offices -bien qu'ils ne soient que 4 autres dans tout le Donjon à partager sa foi- ou encore procéder à des rondes de garde. Mais entre ces diverses occupations, il méditait inlassablement.

La première épreuve à ce stade de son avancement était d'apprendre à connaître et se faire connaître de ce qui avait pourtant été à ses côtés depuis des années. L'épée qui lui avait été confiée et qui constituait le symbole de sa fonction était plus qu'une simple lame. Il avait réalisé, lors de son âpre combat contre l'un des lieutenants de l'assaillant Naviento, que brandir ce symbole n'était pas pour autant la preuve de son engagement. En se trouvant confronté à cette usurpatrice usant d'un artefact tout aussi sacré et symbolique sans en mériter la responsabilité, et pour cause ignorante de l’importance du cimeterre en question, Umbriel s’était rendu compte qu’il aurait très bien lui aussi pu être un imposteur, un charognard ou un pilleur ayant volé quelques objets et secrets des
lhimlig . Il lui fallait se prouver à lui-même qu’il était digne du titre qu’il arborait.
A force de travail intérieur, isolé à un monde se limitant à cette lame sacrée et à lui-même, il avait déjà fait un pas de géant. Il savait qu’il ne tenait pas là un simple objet. Cette arme, il l’avait senti, avait son âme propre. Il avait été capable de s’en approcher, de l’effleurer. Mais, pour une raison qu’il ignorait, il la trouvait fermée à toute communication, comme s’il lui manquait quelque chose avant que l’esprit ne daigne l’autoriser à approcher davantage.
L’obstacle qui se présentait à son cheminement obsédait le triton. Son esprit était tout entier voué à la recherche de ce qui lui manquait avant de pouvoir enfin prétendre mériter son titre de lhimlug.

A l'issue de mois de travail, il prit la décision de partir en pèlerinage. Il y avait, à quelques jours de voyage de la côte, une petite île depuis longtemps désertée, que les terrestres nommaient Danidos Salaba. Les aquatiques la connaissaient sous un autre nom: la dernière demeure d'argent. Il s'agissait à la vérité d'un lieu sacré, sanctuaire inviolé de l'un de ses prédécesseurs.
Avisant ses employeurs du Donjon de son absence indéterminée, s'organisent avec des collègues gardes et professeurs pour assurer son remplacement, le lindar réunit quelques affaires avant de prendre la mer. Il ne savait combien de temps il resterait et moins encore s'il se rapprocherait des réponses qu'il cherchait.
Mais c'était un voyage qu'il se devait d'entreprendre. Telle était sa quête.
avatar
Umbriel Celeboer
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 652
Expérience : 485
Métier : Lhimlug: gardien, prêtre et théologien

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Aquatic
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://dungeonkeeper.forum-canada.com/t1083-carnets-de-voyage-du

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canonnades, rigolades et exploration (libre)

Message  Sargasu Mortis le Sam 21 Juin 2014, 14:42

Ce fut un matin comme les autres pour le roi....a non? Ha.....
Sargasu s'était levé aujourd'hui il avait entendu parler d'une croisière a l'aventure, si il voulait retrouver sa femme pour lui passer l'envie de se faire des brochettes; il devait voir ce qu'il valait face a un véritable danger.
De plus peut-être que quelqu'un de l'expédition lui en dirait plus sur la dague d'Hania.

Oui le squelette avait tout a gagner c'est donc un beau matin qu'il quitta le cachots, laissant simplement une feuille de papier quelque part avec écrit dessus "Je suis actuellement en déplacement, la durée actuel de ce contre temps reste inconnu, n'hésitez pas a manger la feuille en signe de protestation."

Voila Aryuu' devrait se charger des prisonniers en son absence.
Il arriva donc sur le port, le soleil était chaud; les mouettes se moquaient de lui et déféquaient sur les passants, des marins passaient de ci de la pour aménager leur bateau ou picoler un bon coup, le vent de la mer soufflait fort, des gens se noyaient et tout le monde s'en foutait.
Enfin bref; un port quoi.

Le squelette déambula a travers ce brouhaha, les oiseaux s'écartant a son passage, tout comme les dockers qui n'étaient pas undead, d'aussi loin qu'il se souvienne le squelette n'avait jamais vu la mer; il chercha tant bien que mal dans ses souvenirs, rien, nada; cet étendue d'eau brillant au soleil lui était totalement inconnue.
Il arriva finalement prés du Norvégien, et ben il y'avait un peu de monde, une belle Banshee notamment qui semblait attirait les regards.

Le squelette prit le temps de la regarder de haut en bas sans rien dire; ni même broncher le capitaine fit preuve de galanterie lorsque celle-ci arriva a sa hauteur, cela plut a Sargasu, un marin gentilhomme?
Lui qui craignait d'avoir affaire un ivrogne illettré.

Il monta ensuite sur le bateau, les hommes du capitaine prenant le temps de le regarder en détails étrangement, peut-être se demandait-il comment on pouvait se trimballer dans une armure aussi rouillée, ou bien ils se demandaient, sympa l'armure d'or.
Après tout les chevaliers de bronzes aussi le regardaient avec envie.
Le roi squelette trouva vite un endroit ou s'installer, fixant l'eau. Finalement le bateau se mit en route et les pirates se mirent a chanter.
Sargasu prit bien soin de mémoriser leur chant, le rangeant dans une case répertoire de sa mémoire, peut-être se sentira-t-il d'humeur a les suivre dans leur chansons si jamais ils venaient a les répéter.
En tout cas ce cadre et cette ambiance, satisfaisaient grandement le squelette qui admirait le paysage sans trop se préoccuper d'autrui.
avatar
Sargasu Mortis

Masculin
Messages : 158
Expérience : 435
Métier : Geôlier

Feuille de personnage
Niveau:
15/40  (15/40)
Race: Non-mort
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canonnades, rigolades et exploration (libre)

Message  Invité le Sam 21 Juin 2014, 17:59

HRP:
Au niveau de la description que je fais du port, dites moi s'il a déjà été décrit ailleurs et si du coup je fais n'importe quoi.

Parfois, même les Banshees ont besoin de vacances, et après ma rencontre avec un mage de sang et le combat qui s'en était suivi, j'en avais définitivement besoin. C'était donc un beau matin que je descendis les marches de pierres qui servaient de passage entre le donjon à proprement parler et la crique étroite cachée entre deux falaises qui servait de port à Kanabo.

Malgré un ciel à peine visible, une population incroyable d'oiseaux s'y étaient installés, apportant avec eux leurs cris et souillures. Ce n'était pas ce qu'il y avait de plus charmant, mais ils ajoutaient certainement à l'ambiance du lieux, avec les divers marins qui s'afféraient à charger et décharger leurs colis, assurant en partie la subsistance du donjon qui, comme l'immense majorité si ce n'est l'intégralité des tours en pierre, n'était pas à même de cultiver ou élever la nourriture nécessaire pour ses habitants, sans compter les matières premières pour les artisans.

Evitant les matelots qui semblaient rouler des tonneaux de vin d'une embarcation jusqu'à une charrette qui irait les déposer dans le donjon, je m'avançai jusqu'au navire qui m'intéressait: le Norvégien Volant. La réputation de ce bâtiment n'était plus à faire, et quelle réputation c'était... pilleurs, voleurs, meurtriers. Pirates.

Non, honnêtement, en temps normal, je ne m'en serai jamais approchée même avec une troupe entière de mercenaires, mais apparemment, le sinistre capitaine Morgan s'était recyclé et avait remballé son pavillon noir pour une brochure touristique.

Si je n'étais moi-même une Banshee qui avait décidé de devenir marchande, j'aurais sûrement eu un commentaire sur cette situation, mais au vu de ma situation, ç'aurait été hypocrite.

Etant donné que c'était la première fois que je montais sur un bateau, la transition du ponton, immobile comme les choses sont sensées l'être, au pont du navire, tanguant légèrement malgré le fait qu'il était amarré, ne fut pas des plus aisées, et j'acceptai avec reconnaissance la main qui me fut tendue en tant que salutation, mais attachée à un bras faible qui me permit de ne pas tomber à l'eau avant même que l'on aie levé l'ancre.

Après m'être stabilisée, je répondis avec une révérence élégante à la courbette que mon sauveur m'avait fait.

Vous savez, enfin avoir quelqu'un avec qui vous n'avez pas l'air idiote ou au mauvais endroit quand vous le saluez est plutôt réconfortant après avoir côtoyé des rustres pendant une certaine période. Le fait que celui qui brise cette chaîne soit un pirate était assez ironique, je le reconnais...

C'était d'ailleurs en me redressant que je vis le visage du capitaine, ou plutôt que je le reconnus que le capitaine, et je dus combattre un petit cri en me disant que c'était le capitaine Morgan, le Fléau des Mers, le Sabre à Orphelins, le Pavillon Sanglant, le Fléau Éternel, et tout une série d'autres surnoms tous plus charmants que les autres. Oui, il avait beau s'être reconverti, j'avais lu les histoires à son sujet et elles ne me rassuraient vraiment pas. D'un autre côté, on écrit rarement des histoires au sujet d'un pirate pour rassurer le lecteur...

Heureusement, au lieu de décider de me faire passer à la planches ou de simplement m'égorger, son attention fut prise par les autres passagers et son équipage, et lorsque le navire quitta enfin le port, je m'étais réfugiée avec d'autres invités ailleurs sur le pont.

J'espérais juste que je n'avais pas fait une grosse erreur en participant à cette croisière...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Canonnades, rigolades et exploration (libre)

Message  Captain Morgan le Mer 25 Juin 2014, 18:45

Ah les embruns de la mer ! C'était si plaisant de voir que malgré sa malédiction qui modifiait son... Hem... Sens des priorités dirons-nous, le pirate pouvait toujours ressentir la caresse des vents marins. Emmener un navire comme le Norvégien volant à la mer n'aurait pas été quelque chose de facile pour un équipage normal mais les morts-vivants qui utilisaient le navire ne rentrait pas dans cette catégorie. De plus, le capitaine du bateau savait bien que son navire avait une sorte ''d'âme'', une sorte d'existence spéciale qui facilitait souvent les interactions entre l'équipage et les différents éléments du bateau. Cela se traduisait souvent par une corde qui venait presque se loger dans la main d'un marin en plein travail ou alors l gouvernail qui se déplaçait avec l'aisance d'un danseur alors qu'il aurait dû caler et protester contre une manœuvre ou l'autre. Oui, le Norvégien était vraiment un navire exceptionnel et Morgan flatta un morceau de bastingage de la main comme il l'aurait fait avec le cou d'un bon chien. Secouant la tête, Morgan se dit qu'il serait plus avisé qu'il s'occupe de ses quelques passagers plutôt que du Norvégien et lâcha la barre, laissant son second s'en charger. Vigriss accepta la tâche comme à regrets car il était plongé dans l'observation d'une elfe participant elle aussi à la croisière. Descendant sur le pont principal, donnant une tape virile à un marin ou l'autre, le capitaine échangea quelques blagues, mondanités et autres choses sympathiques avec les clients pour se faire une idée de la mentalité de la plupart des gens venus ici. Amusé, le capitaine remarqua qu'il y avait pas mal d'Undead qui s'étaient laissés tentés.

S'approchant de la banshee qu'il avait remarqué plus tôt, le capitaine enleva son tricorne (et oui, un pirate sans tricorne n'est pas un pirate) et fit une nouvelle révérence à la jeune femme tout en lui offrant un verre (un beau verre en cristal qui venait d'un pillage à n'en pas douter mais ce n'était pas le détail à apporter aux oreilles de la jeune femme). Lui servant un verre de vin de sa cuvée spéciale en espérant qu'elle apprécierait, le flibustier se pencha courtoisement en avant et versa donc le liquide rouge sang avec les gestes d'un maître d'hôtel patenté. Reproduisant les gestes qu'il avait vu milles et une fois alors qu'il se glissait ''incognito'' dans les fêtes privées d'un quelconque notable, le capitaine Morgan releva la bouteille et dit sur un ton velouté à la banshee :

-]J'espère que cette petite croisière est à votre goût mademoiselle : d'ici un peu moins de deux heures, nous atteindrons notre premier arrêt.

En effet, tout d'abord, ils s'arrêteraient dans une petiote crique, sur une île encore mal explorée de ces eaux dangereuses. Pourtant, le capitaine n'avait peur de rien : que quiconque ose se frotter au Norvégien et il le paierait cher ! Comme invoqué par cette bravade, un navire apparut soudain à l'horizon et le cri de la vigie alerta tous les marins présent. Jetant un regard contrit à sa camarade morte-vivante, le hors-la-loi s'inclina, revissa son tricorne sur sa tête et dit sur un ton d'excuse :

-Mademoiselle, je vais devoir m'enquérir de qui est donc ce maudit rat des mers qui ose nous importuner.

Remontant à la barre, le flibustier arracha presque la longue vue des mains de son second et la visa à son oeil. Pestant en voyant un pavillon noir, Morgan ordonna qu'on hisse le leur : un poulpe borgne avec un sabre par tentacule... La classe ! Aussitôt, l'autre navire fit demi tour comme un animal effrayé par un prédateur et l'équipage ricana sombrement... Ce pleutre ! Bref, mise à part cet incident rien ne vint perturber la progression du navire. Le forban s'attela donc à la tâche assez importante de distraire ses invités en leur racontant des histoires de pirates, en faisant grimper les enfants aux cordages (heureusement il n'y en avait pas tant que ça) ou en apprenant des chants de marins aux éventuels intéressés. Une fois l'île en vue, le capitaine du Norvégien Volant prévint tout le monde :

-Mesdames et Messieurs ! Nous voilà en vue de l'île ! Nous allons à présent former deux groupes : le premier restera prêt du bateau et pourra profiter des délices de cette crique ! Vous pouvez nagez, pêcher et tout cela sous l'œil vigilant de mon cher Vigriss et de la charmante Leslia ! L'autre groupe, dirigé par moi même ira exploré les mystères de l'île... Alors, qui est tenté par un peu d'aventure ?

L'œil pétillant de malice, le capitaine fit accoster son navire et prépara les barques : le premier arrêt de la ''ballade'' sera le temple abandonné dans lequel le capitaine n'avait jamais osé mettre les pieds... Voyons donc voir ce que ce lieu lui réservait.
avatar
Captain Morgan
Flibustier

Masculin
Messages : 139
Expérience : 179
Métier : piller les trésors

Feuille de personnage
Niveau:
16/40  (16/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canonnades, rigolades et exploration (libre)

Message  Umbriel Celeboer le Jeu 26 Juin 2014, 16:13

Vêtements:
Umbriel ne porte aucun vêtement particulier pour le moment. Il est donc torse nu.

Les courants, forts en cette saison, avaient fortement accéléré le voyage du pèlerin. Contrairement aux créatures dulcicoles, qui ne se retrouvaient confrontée dans les fleuves et rivières qu’aux courants dus aux obstacles ou aux rencontres de cours d’eau, les monstres et animaux marins évoluaient dans un environnement peuplé de vague de fond, courants inter ou intra océaniques et autres mouvements d’eau importants. Il était donc aisé pour Umbriel, ayant grandi en pleine mer, de les repérer et de les employer à faciliter ses déplacements. La pleine mer lui manquait tant au Donjon…
Après un voyage plus court que prévu, bien que plus éreintant aussi, le lhimlug arriva enfin à destination. Telda martanilsa. La dernière demeure d’argent. Du moins il était arrivé sur l’île, il lui restait encore du chemin avant d’atteindre le sanctuaire à proprement parler.

Il était donc là, sur les rochers près de la plage, à se reposer, lorsqu’il aperçut qui approchait un large navire. Le bâtiment affichait, outre ce drapeau à tête de poulpe qui commençait à être connu au donjon, le pavillon du donjon Kanabo, en somme un signe de paix à l’égard de tous les monstres. Que pouvait donc venir faire ici le Norvégien volant ? L’île de Danidos Salaba était connue des terrestres pour son superbe lagon, certes. Mais elle avait aussi la réputation d’être hantée, du fait de ces anciennes ruines religieuses qui faisaient face au large, perdues dans la forêt. C’était pourquoi les marins l’évitaient. A la réflexion, et d’après ce que le triton avait entendu du capitaine du vaisseau, c’était peut-être précisément pour cela qu’il venait.
Il aurait été stupide que des habitants du Donjon se croisent aussi loin de celui-ci sans se saluer. Aussi Umbriel s’assit confortablement sur les rochers, prenant le soleil en attendant que l’arrivée de l’équipée. Lorsqu’enfin les canots furent mis à flots et s’approchèrent du rivage, il vint à leur rencontre.


“Él síla lumena vomentienguo.” salua le prêtre-mage, alors arrivé à hauteur du canot du Capitaine, inclinant respectueusement le buste au dehors de l’eau, les avant-bras croisés sur la poitrine.
“C’est, croyez-moi, une joie de rencontrer le fameux capitaine du Norvégien volant.”, continua-t-il télépathiquement. Umbriel évoluait maintenant au côté de la frêle embarcation, calquant son allure sur celle des rameurs. “Toutefois, vous me voyez surpris de votre présence ici. Nombreux sont les terrestres tenant cette île pour maudite, bien que les mêmes vantent ses remarquables paysages. Permettez que je m’enquière des raisons de la présence en ces lieux de votre bien étrange équipée ?”

Le triton ne se voulait en aucun cas inquisiteur. Il était simplement surpris de voir des terrestres céans. D’autant plus que, lors de ses nombreuses rencontres à la surface, il avait depuis bien longtemps appris à reconnaître parmi les habitants des étendues aériennes ceux qui avaient, comme ils le disaient eux-mêmes, le “pied marin”. Une telle expression lui paraissait toutefois très exagérée de la part de créatures qui nageaient si mal, mais il se montrait indulgent. Il s’était en tout cas aperçu, sans aucun doute possible, que certaines des personnes dans ce canot et dans ceux alentours n’avaient pas passé leur vie en mer.


traduction:
Él síla lumena vomentienguo = formule de salutations des elfes-marins, signifiant “ Une étoile brille à l'heure de notre rencontre”.


Dernière édition par Umbriel Celeboer le Dim 29 Juin 2014, 19:23, édité 1 fois
avatar
Umbriel Celeboer
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 652
Expérience : 485
Métier : Lhimlug: gardien, prêtre et théologien

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Aquatic
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://dungeonkeeper.forum-canada.com/t1083-carnets-de-voyage-du

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canonnades, rigolades et exploration (libre)

Message  Sargasu Mortis le Ven 27 Juin 2014, 18:32

Une croisière, sans grande folie pour le moment; du moins c'est ce que pensais Sargasu alors que le norvégien continuait de voguer tranquillement; a part une pseudo attaque avec un autre bateau qui finalement s'était résigné en voyant le pavillon du norvégien (en même temps il était badass!) rien de bien particulier ne se profilait a l'horizon.

A part l'escale, il était déjà arrivés a l'île? Morbleu pensa le roi squelette, ce fut rapide!
Toutefois le mort-vivant était ravis, il était impatient d'aller a l'aventure sur cette île,  le capitaine expliqua alors la suite du programme; un groupe qui s'amuserait et l'autre qui irait (peut-être) a la mort.
Voila un programme alléchant et franc, bien sur Sargasu comptait faire partie du second groupe, après tout il était la pour ça, et surtout parce qu'il se voyait mal nager.

C'est donc sans surprise que le mort vivant prit place dans une des barques qui se dirigées vers l'île; regardant la barque du capitaine le devancer, la banshee aux côtés de ce dernier. Décidément, elle lui avait tapée dans l'œil.
Alors qu'il restait tranquillement assis a attendre que la barque atteignent la berge, il vit quelque chose sortir de l'eau a côté de la barque du capitaine, qu'Est-ce que c'est que ce truc?! se demanda-t-il a lui même.
C'était bleu, vaguement humain et sa flottait a moitié hors de l'eau, et toutes ses nageoires par ci par la; ainsi que ses yeux jaunes, a ça non c'était pas normal se dit Sargasu!


"Ha! Quel est cette chose?! Attention capitaine cette chose tente de vous accoster!"

Oui chose c'était le mot mais pas dans le sens propre du terme; enfin venant d'un mort-vivant.....
Il pointait donc la dite "chose" du doigt(malpoli va!) tout en s'étant levé sur sa barque; c'est qu'il pensait vraiment qu'il allait devenir hostile, après tout il n'a jamais vu d'aquatique de sa vie...soyez indulgent....
Surtout que sur le coup Sargasu pensait bien faire, car après tout sans capitaine plus de norvégien et sans norvégien plus d'aventure, et surtout pas de billet retour a la maison.

Seulement le squelette dans sa bêtise ne s'était pas contenté de se lever et de beugler; il avait également perdu l'équilibre, n'étant pas vraiment habitué aux embarcations maritimes; il chuta alors de la barque, entrainant un homme ou deux dans sa chute.

Et bien sur, au vu du poids de l'armure et de l'absence total d'oxygène dans son corps, il coula a pique lançant aussi fort qu'il le pouvait.


"Ha! Au secours! Je me noie!"

Bien sur l'eau déforma quelque peu ses propos en ceci.

"Ha! Glouble! Glableble!"

De suite plus compliqué....
Surtout qu'étant mort et n'ayant pas de poumons; Sargasu ne risquait pas vraiment de mourir d'asphyxie mais cela ne l'empêcha pas d'agir comme si c'était le cas, se tortillant comme un asticot alors qu'il continuait a coulait inexorablement vers le fond.
avatar
Sargasu Mortis

Masculin
Messages : 158
Expérience : 435
Métier : Geôlier

Feuille de personnage
Niveau:
15/40  (15/40)
Race: Non-mort
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canonnades, rigolades et exploration (libre)

Message  Captain Morgan le Lun 14 Juil 2014, 20:24


[hrp : même si c'était le tour d'Ama, ça commence à trop traîner à mon goût...]


Sifflotant toujours un air joyeux alors que la petite embarcation se dirigeait vers l'horizon de sable qui constituait leur destination, le capitaine pirate sourit légèrement. Tout ce beau monde se tenait impeccablement contrairement aux milles et un problèmes que le capitaine avait prévu lors du voyage. Même ce ours de Grant n'avait causé aucun trouble malgré son caractère peut sociable et brutal. Fixant de nouveau la plage non loin d'eux, le capitaine au pied posé sur l'avant de la barque sourit légèrement : franchement cette île en face de lui le fascinait, elle était trop mystérieuse pour être honnête. L'explorer allait donc être un sacré ravissement pour l'âme d'explorateur du mort-vivant. Même Jack, son familier, qui n'aimait pas trop tout ça en général, se sentait tout émoustillé par l'idée d'aller fourrer son museau partout. Glissant distraitement une main dans sa manche assez ample, le pirate alla caresser la tête du rat maudit qui s'y reposait souvent. Soudain, un mouvement se fit voir sur le flanc de leur frêle embarcation. Sachant tout de suite qu'il ne pouvait s'agir d'un animal marin trop dangereux (on était trop près de la plage), le flibustier avisa la silhouette mi-homme mi-poisson d'un aquatic. En général ces créatures là étaient plutôt censée (et donc ouvertes à la discussion) contrairement à certains sahuagin plutôt agressifs ou autres Murdocks ou murolocks ou... Oh et puis bref il ne revenait plus sur le nom de ces stupides créatures repoussantes.

Se baissant en croisant ses bras au dessus de son genou, ses mains pendant mollement dans le vide, le capitaine du navire pirate rendit un sourire éclatant à l'inconnu. Voulant s'adresser à lui, le hors-la-loi fut pourtant perturbé par un cri retentissant derrière lui... Qui était donc l'imbécile assez inconscient pour crier et s'agiter sur la barque ? Sans se retourner au départ, le capitaine poussa un soupir agacé avant de sursauter en entendant un gros ''plouf''... non... Sérieusement là ? Pivotant avec grâce malgré le peu d'espace disponible sur cette coquille de noix, le pirate fixa l'eau puis les passagers. Fixant ses yeux sur Grant, l'autre membre d'équipage de confiance qu'il avait amené avec lui, le capitaine du Norvégien demanda avec une pointe de lassitude à peine dissimulée :

-Qui est l'idiot qui est tombé à l'eau ? Sargasu c'est le grand en armure c'est ça ? *petite pause* Grant, va me le chercher... Rapidement.

L'autre gars trapu secoua vigoureusement sa grosse tête peu avenante et barbue, crachant sur un ton faussement aimable :

-avec tout le respect que je vous doit captain, n'y comptez pas !

-Grant, tu y vas, maintenant...

-Non !

Énervé par le manque de respect de son subordonné, le pirate mort-vivant dégaina son pistolet, une arme très rare qu'il avait obtenu lors d'une visite risquée d'une ville humaine et le colla sur le nez du grand gaillard. Prenant un ton mielleux encore plus inquiétant que son ton habituel, le flibustier arma le chien de l'arme rare qui ne pouvait certes tirer qu'un coup mais qui roussirait assez les poils d'un immortel comme Grant que pour le faire bouger. Ayant bien incrusté son propos dans le front épais du membre d'équipage, le capitaine Morgan ajouta un petit ''je t'en prie mon cher''. Voyant que Grant obéissait enfin, le mort-vivant se retourna vers Umbriel et toussa pour exprimer sa gêne. Reprenant sa conversation avec l'être des mers, le pirate dit :

-Désolé pour cet incident, il est avec moi j'en ai peur alors je règle ce petit problème moi même pas besoin de vous déranger.

La barque tangua un peu alors que cet ours de Grant hissait péniblement le corps de Sargasu sur la petite barque, aidé par les occupants de cette dernière. Voyant que ce problème était résolu, le pirate lâcha sur un ton plus léger mais qui cachait une attention aiguisée quant à la réaction et aux possibles mises en gardes du triton :

-Nous venons ici en ''touristes'', les quelques gens que vous voyez derrière moi sont en quête de frissons et quoi de mieux que d'explorer ce coin réputé maudit pour leur procurer ce qu'ils cherchent ? De plus, avec nous comme escorte, tout devrait bien se passer... Si il y a des zones trop... Hem,... Sensibles ? Pour êtres explorées librement, dites nous tout, nous essayerons de nous arranger entre nous.

Le plissement de paupières du capitaine trahissait qu'il ne serait pas si aisé de le faire dévier de son petit itinéraire déjà prévu mais bon, mieux valait se montrer aimable... Tant qu'ils étaient encore dans l'eau tout du moins ! La barque approchant de la plage, le capitaine dit aux autres de se préparer à accoster tout en observant toujours le triton... Allait-il se montrer compréhensif ? Les aider même ? Tout restait à voir car Morgan restait à l'écart de ces gens toujours un peu trop snob à son goût. Ne sachant pas encore trop quoi dire à propos d'Umbriel, le flibustier se caressa le menton et attendit patiemment d'en savoir plus avant de donner l'ordre à tous de s'égayer sur la plage.
avatar
Captain Morgan
Flibustier

Masculin
Messages : 139
Expérience : 179
Métier : piller les trésors

Feuille de personnage
Niveau:
16/40  (16/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canonnades, rigolades et exploration (libre)

Message  Umbriel Celeboer le Mar 15 Juil 2014, 10:00

Avec la lenteur relative du mouvement des rames, les barques de rapprochaient peu à peu de la berge leur destination, mais aussi du canot du capitaine. L'approche de l'une d'elle se retrouva pourtant ralentie lorsque les mouvements brusques de l'un des passagers, un squelette doté d'une imposante armure, vinrent la déstabiliser, faisant apparaître un importent roulis qui projeta le non-mort par dessus son bord.
S'en suivi un dialogue musclé entre le capitaine et l'un de ses membres d'équipage quant à celui qui aurait la responsabilité de prévenir leur invité de la noyade. Mais Umbriel n'y prêta qu'une oreille distraite. Rapidement après la chute de Sargasu, il tendit le bras vers celui ci et ferma les yeux un court instant, le temps de s'entretenir succinctement avec l'Océan. D'un mouvement léger des doigts, il fit naître sous le squelette de puissants courants de fond avant de le rassurer, communiquant d'esprit à esprit.

¤Calme ta peur, ami. Ce n'est pas aujourd'hui le jour où l'océan t'emportera. Sens sous ton corps comme celui ci te pousse vers la surface.¤

En effet, aussi incroyable que cela puisse paraître, voilà que suite à l'intervention du triton et par la grâce des courants marins qu'il avait créé, Sargasu flottait. Ainsi, lorsqu'enfin le capitaine Morgan et ce Grant parvinrent à "s'entendre", ce dernier tira leur invité de l'eau sans grande difficulté.
Puis, après cet interlude, le flibuster et le prêtre de toisèrent à nouveau et reprirent leur conversation. Le forban se présenta comme un simple visiteur, meneur d'une équipée de curieux à qui le terme maudit évoquait davantage l'aventure que le danger. Bien qu'il ne partageait pas cet état d'esprit, Umbriel ne le condamnait en rien. C'était à la vérité la violence gratuite dont venait de faire preuve le forban qui causait sa méfiance.


"Ne vous est-il pas venu à l'esprit, capitaine, que la rumeur d'une malédiction n'apparaît que rarement sans raison ?
Soit, je conçois que vous passagers et vous souhaitiez profiter que cette île soit déserte pour pouvoir explorer tout votre saoul. Faites donc. Mais il est en effet des lieux sur Danidos Salaba, comme vous la nommez, qu'il vous faudrait mieux éviter de déranger. Autrement, une rumeur ne sera qu'un soucis mineur."


Le triton et le mort-vivant se fixèrent un instant, droit dans les yeux. Umbriel le jaugeait. Il ne se voulait guère menaçant, mais il avait appris depuis longtemps, parfois douloureusement, à ne pas aisément accorder sa confiance à autrui lorsqu'il était question de sanctuaires. Il vint toutefois tempérer ses propos, bien conscient qu'il n'était pas question de se brouiller avec le capitaine et qu'un affrontement avec lui et son équipage n'était en rien une option envisageable.

"Cette île renferme sans nul doute quelques curiosités qui pourraient intéresser votre équipée, j'avoue n'en rien savoir. Explorez donc, je n'ai à la vérité rien à redire à cela. Toutefois, souffrez que j'y impose une unique restriction. Si d'aventure vous souhaiteriez explorer le temple antique que ce rocher abrite, je ne saurais que vous conseiller de n'en rien faire. Mais puisque je lis dans vos yeux une telle obstination, je vous imposerai seulement de ne point y pénétrer sans que je ne vous accompagne. Cet endroit est plein de dangers, mais il abrite l'un des joyaux de mon peuple que je ne saurais vous laisser profaner, et le faire dirigera contre vous l'ire des lindar de la mer Phlégétonne.

Ce sera là l'unique condition. L'affaire est-elle entendue ?"


Il ne se voulait pas particulièrement menaçant. Mais il était lhimlug et en tant que tel il se devait de protéger certains lieux et artefacts des profanateurs. Le fait que ceux-ci viennent ou non du donjon de Kanabo ne faisait aucune différence.
avatar
Umbriel Celeboer
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 652
Expérience : 485
Métier : Lhimlug: gardien, prêtre et théologien

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Aquatic
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://dungeonkeeper.forum-canada.com/t1083-carnets-de-voyage-du

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canonnades, rigolades et exploration (libre)

Message  Invité le Mar 15 Juil 2014, 15:50

HRP:
Pardon pour le délai, j'ai un peu repoussé et après j'ai réussi à tomber malade. En prenant froid. En été. Temps de merde.

Le capitaine ayant fait tout son possible pour m'aborder au tout du long du voyage, je me retrouvai aux premières loges pour le voir menacer un des membres de son équipage, assise à ses côtés dans sa barque comme je l'étais. Le plus discrètement possible, afin de ne pas lui faire décider de changer de cible, je m'écartai, centimètres par centimètres, afin d'être le plus loin possible de son arme, une étrange contraception qui ressemblait aux armes étranges venant d'Amessa[1]. Comment un pirate mort-vivant avait réussi à l'obtenir, je l'ignorais, et je doutais le souhaiter.

Heureusement, il n'eut pas à s'en servir, et nous fûmes peu après abordés par une créature aquatique que je croyais avoir déjà vu quelque fois. Pendant que je réfléchissais à où j'avais bien pu le rencontrer, le capitaine négocia avec lui, et au vu de l'absence de sang, ils arrivèrent à un compromis.

Me rappelant enfin de qui il était, je m'insérai dans la conversation sans trop penser à la possibilité d'attirer la colère du pirate sur moi, bien que oui, je l'avoue, il n'avait menacé que son équipage jusque là, mais on ne sait jamais.

"Ah... Le, mh... Limilug? Une magie qui tourne autour la vénération de dragons aquatiques, ou quelque chose comme ça... Nous nous étions croisés durant la conférence sur les magies peu ordinaires, non?"

Oui, je refusais d’appeler cet événement la conférence sur les magies mineures. Mineures. Mes runes n'avaient pas semblé mineures à cet infâme gobelin lorsque sa traîtrise avait été dévoilée.

"Je suis navrée, mais je ne me souviens pas de votre nom. Pourriez-vous me le redonner?"

Je lançai un regard à l'aquatique et au capitaine alors que j'avais plus ou moins fini de parler et que mes questions étaient posées, et je me rendis compte que dans ma volonté de confirmer mes souvenirs, je venais de faire un non sequitur.

"Eeeeeet... vous n'aviez pas fini de parler et je vous ai interrompus tous deux."

Je me redressai, afin d'être à nouveau droite sur mon siège après m'être penchée dans la direction du prêtre et eus un toussotement gêné.

"Ahem. Désolée. Continuez."

Je fis ensuite mine d'être fascinée par l'île qui approchait (et qui, en tout honnêteté, avait de qoi fasciner, avec ses anciens monuments comme dévorés par la jungle) et qui, chose étrange, faisait que mon regard était dans une direction bien différente de celle du capitaine.

Les mauvaises langues auraient pu dire que je détournais le regard.

C'aurait, bien sûr, été un mensonge.

[1]Terre de l'église, connue pour sa haine des monstres, son puissant dieu de la lumière et sa technologie bien en avance des autres royaumes. Je finirai d'écrire les fiches sur les royaumes un jour. Promis.


Dernière édition par Amaliah le Jeu 17 Juil 2014, 12:51, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Canonnades, rigolades et exploration (libre)

Message  Sargasu Mortis le Mar 15 Juil 2014, 21:11

Le fond de l'eau, c'est pas si mal vous savez; y'a des poissons qui passent, on touche le sable enfin dans le cas de Sargasu on en était loin; mais les quelques poissons qu'il voyait l'avait presque sortit de sa panique; alors qu'il commençait a se calmer et qu'il avait cessé de gigoter, une voix se fit entendre dans sa tête.

Le roi mort-vivant paniqua alors de nouveau, quel immonde démon venait donc lui murmurer ses paroles?! Surtout qu'elles étaient vrais! Il se sentait d'un seul coup remonter vers la surface par une mystérieuse magie; bien qu'il n'allait pas s'en plaindre; il se serait bien passer du moment "j'entend des voix" de la chose.

Renouant alors avec l'air libre, Sargasu se sentit happé par une grosse main; ramener sur une barque l'eau coula abondamment a travers son armure et son corps, sentant l'eau sur son cœur Sargasu se dit que cette sensation était fort désagréable, mais au moins c'était finit il n'était plus dans l'eau il pouvait de nouveau respirer; et cette....chose....était encore la?!

Et elle avait le regard fixé sur le capitaine; lui voulait-t-elle du mal?! C'est donc d'une main leste et lente que le mort-vivant porta la main a la garde de son épée et qu'il l'a dégaina, pointant alors Umbriel du bout de son épée; toujours couché d'ailleurs le visage a peine relevé.


"Arrière bête repoussante!"

Bien sur niveau intimidation on repassera; l'eau lui coulait encore de son crâne. Bien sur la barque s'agita, apparemment ce monstre était un de leur ami? Non Sargasu ne pouvait pas le concevoir! Il se secoua un peu afin de garder son épée et il tomba nez a nez avec Grant; le roi squelette lui décocha alors un crochet du gauche de maniére instinctive.

"Morbleu! Je n'ai jamais rien vu d'aussi laid!"

A côté Umbriel lui semblait plus sympathique et moins monstrueux; mais lorsque Sargasu vit que tout les regards étaient focalisés sur sa personne il se releva en rengainant son arme.

"Veuillez m'excuser pour ces égards de conduite capitaine; je...c'est juste que....quelqu'un pourrait m'expliquer?"

Il pointa son doigts successivement vers Morgan puis Umbriel puis Grant.

"Qu'Est-ce qu'il se passe? qu'Est-ce que c'est que ça? et depuis quand ce truc est avec nous sur cette barque?"
avatar
Sargasu Mortis

Masculin
Messages : 158
Expérience : 435
Métier : Geôlier

Feuille de personnage
Niveau:
15/40  (15/40)
Race: Non-mort
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canonnades, rigolades et exploration (libre)

Message  Felina le Jeu 17 Juil 2014, 23:08

Spoiler:
Bonsoir ! Et merci de me laisser arriver en court de route ! =D
Désolée, c'est un peu long ^^'

J'avais enfin fini par annoncer à mon supérieur mon intention de quitter le service actif du donjon. Je voulais toujours faire partie de la Garde, c'était une évidence. Mais je n'allais plus pouvoir assurer ce rôle à plein temps, étant donné nos prochaines obligations vis-à-vis de l'Ordre. Mon chef l'avait bien compris… Surtout que j'emmenais avec moi quelques gardes, qui adhéraient aux valeurs de l'Ordre et attendaient depuis longtemps une organisation plus offensive et indépendante du donjon. 

Il avait alors pris la décision de me faire suivre un entrainement intensif de trois jours consécutifs, combiné à un régime très strict et deux nuits extrêmement courtes.  Aucun doute. Il s'agissait d'une pure et atroce vengeance, qu'il qualifia en ricanant de " cadeau de départ ". 

L'entrainement terminé, je quittais enfin les remparts, épuisée et affamée…  Je n'avais même plus la force d'aller m'enfoncer dans la forêt pour chasser. Alors pour épargner le peu d'énergie restante, je choisissais la facilité et me rendais au port. Bien sur, j'avais perdu l'habitude de voler depuis le temps… J'étais devenue bien plus raisonnable aux côtés de Shkeil. Mais… Le loup n'était pas là. Et je crevais de faim ! Je méritais bien une récompense ! Après m'être auto-convaincu que ce n'était pas si grave, je décidais de suivre l'odeur alléchante qui était subtilement venue caresser mes naseaux… Du poisson !

Me frayant un chemin parmi la foule qui s'agitait trop pour faire attention à l'énorme fauve noir affamé, je grimpais rapidement sur un bateau et fonçais dans les cales. Mon festin se trouvait là, il m'appelait ! Et j'étais bien cachée en plus. Parfait. Il ne me fallut pas longtemps pour trouver les énormes caisses de poissons frais. C'était comme une espèce de rêve divin et parfait, que même la paix entre les espèces ne pouvait surpasser en ce moment même ! Sans plus réfléchir je me jetai sur les caisses et dévorai bien plus que ce dont j'avais besoin. Impossible de m'en rendre compte cependant. Je me retrouvais dans un état d'extase intense où seule la sieste avait sa place à présent… C'est ainsi qu'étalée sur les caisses vides, je plongeais dans un profond et doux sommeil réparateur.

" LA SALE BÊTE ! SORT TOUT DE SUITE DE LA ! "

Je me réveillai brusquement dans un sursaut d'horreur, face à un pirate squelette visiblement furieux et décidé à me faire bouger. D'abord terrifiée, je reculais contre le mur derrière moi, oreilles plaquées et gueule ouverte pour montrer les crocs. Où étais-je déjà ? Pourquoi on tanguait comme ça ? Qui était cette chose ! Affolée, je cherchais autour de moi le moyen de filer tout en contournant mon opposant, mais celui-ci ne semblait pas en démordre, et se mit à hurler en appelant du renfort. La peur laissa place à une colère virulente, et je sautais d'un bond sur l'affreux pirate, le plaquant au sol brutalement. D'un puissant coup de patte je décrochai sa tête qui alla rouler sur quelques mètres. Satisfaite de constater une telle fragilité, je le fus beaucoup moins en voyant débarquer une dizaine de ses semblables. Furieuse et de nouveau apeurée, je reculais doucement en rugissant de toutes mes forces.

Ceci ne les découragea pas le moins du monde. Au contraire, ils s'avancèrent doucement, formant progressivement un cercle autour de moi. Ils étaient armés, et en surnombre. Je me tapis sur le plancher, toutes griffes dehors, sifflant nerveusement. Soudain quelque chose de lourd me tomba dessus et m'enveloppa complètement. Un filet ! Rugissant de rage  je bondis en avant pour m'en défaire… Mais les liens autour de moi se resserrèrent en un coup sec et les squelettes m'assaillirent avec des cordes, finissant de m'immobiliser. 

Je fus ramenée sur le pont, constatant amèrement que le bateau n'était plus au port, et que l'île que j'apercevais n'était pas du tout la terre que j'avais quitté malgré moi. Dans quoi m'étais-je encore fourrée ? Stupide faim. .. Je ne savais même pas où j'étais ! Les pirates ne m'adressèrent pas la parole, et je n'avais pas envie de leur adresser non plus, toujours très furieuse de notre altercation et du fait d'être attachée comme une dangereuse prisonnière. Étant donné mon gabarit, ils ne pouvaient pas me prendre pour une simple panthère, d'où leur méfiance exacerbée.

Ils m'installèrent dans une espèce de barque, avec trois pirates. Deux se chargeaient de maintenir mes liens, et le dernier ramait. De toute manière, je ne risquais pas de bouger… Si nous tombions, je ne pourrais pas nager ainsi ligotée. Ils m'emmenaient sur l'île, et je commençais à sérieusement flipper. Et s'ils m'abandonnaient là-bas ? Qui viendrait me chercher ? Engar pourrait se téléporter à moi grâce à son bracelet, mais nous risquions d'être coincés sur cette île à deux !

Mais alors que je me noyais dans mon scénario cauchemardesque, j'aperçus la plage - qui en passant, était splendide - avec d'autres barques qui accostaient, et une petite foule de gens ! C'était des créatures, et non des humains, ce qui était déjà formidable. Que faisait-il ici ? Et qu'allait-on faire de moi ?


________________________________________________________________________________________________________
Spoiler:
avatar
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
34/40  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canonnades, rigolades et exploration (libre)

Message  Captain Morgan le Mar 22 Juil 2014, 15:34

Décidément, le capitaine se sentait entouré d’un ramassis de crétins, de bras cassés et d’enquiquineurs ! D’un côté il ne pouvait en vouloir qu’à lui-même car c’était SON idée cette histoire de croisière et il aurait dû se douter de comment ça risquait de se passer. Essayer de convertir des pirates sans foi ni loi en de sympathiques guides pour enfants n’allait pas être choses facile. De plus, il ne fallait pas oublier qu’avant d’être des pirates, les gens de Morgan étaient des squelettes et que donc on ne pouvait pas espérer beaucoup d’eux. C’était un jugement fort hâtif et assurément négatif mais bon n’était-ce pas vrai ? Enfin bref, râler sur ses gars qui prenaient trois heures pour sauver le noyé ne servirait à rien. Secouant la tête, le jeune reprit la discussion avec Umbriel… Enfin, essaya car il se fit u !ne nouvelle fois interrompu par la belle Banshee qui lui avait semblé être très nerveuse en sa présence.

Bien qu’il fût très intéressé par la morte-vivante et par son apparence agréable à l’œil, l’interruption de cette dernière arracha un tic nerveux à la paupière droite du capitaine… Si ça continuais ainsi, il allait juste arriver sur la plage, prendre une pelle et enterrer vivant tous ce monde… Oui, même la banshee et OUI avec une simple pelle. Soupirant intérieurement, le capitaine ne prit pas la peine de s’expliquer ni de rassurer les autres membres de l’équipe mais voilà que Sargasu réclamait aussi son attention... Bordel mais il n’avait pas une tête d’hôtesse de cabaret pourtant ! Comme si il avait des explications à tout et le temps pour les donner ! Bon par contre, petite parenthèse amusante, le capitaine souhaitait applaudir le noyé qui avait décollé une beigne à Grant suffisamment fort pour l’étaler ce mec était pourtant un sacré ours. Faisant un bref signe de la main à Umbriel, voulant lui indiquer de prendre patience une minute et le capitaine n’attendit pas confirmation de la part du triton avant de se tourner vers le ‘’fauteur de troubles’’. Le toisant légèrement, réflexe de pirate censé intimider les moucherons entre ses griffes, le hors-la-loi dit sur un ton caressant totalement en désaccord avec ce qu’il ressentait vraiment :

-Du calme ‘’majesté’’, il s’agit d’un être des mers pacifique, pas besoin de s’exciter alors maintenant rentrez dans le rang avant que cette maudite barque ne manque de chavirer une nouvelle fois par votre faute ! Bien que vous soyez un membre du donjon et sans doute un noble de surcroît, je n’accepterais pas d’autres stupidités de ce genre suis-je bien clair ‘’monseigneur’’ ?

Souriant légèrement, Morgan entendit ses hommes ricaner avec mépris : ils savaient bien que ce ton n’était pas aussi ‘’gentil’’ qu’il n’y paraissait et les paroles proférées par le flibustier contenait sans doute assez de venin pour qu’on puisse le comprendre assez aisément. Pourtant, Morgan ne fit rien de plus envers le pauvre mort-vivant paniqué mais il espérait bien que ses paroles lui remettent les idées en place ! Se fendant d’un sourire d’excuse envers Amaliah, ne voulant pas qu’elle le trouve trop cruel envers le pauvre Undead et voulant la rassurer en même temps, le flibustier se racla la gorge puis revint vers le prêtre poisson (ou triton mais bref, c’était juste un bâtonnet de colin qui parle !) Et lui accorda la réponse qu’il espérait tant :

-Même si mes hommes sont friands de pillages et donc de temples regorgeant de richesses à voler, je tâcherais de respecter vos vœux homme poisson : cette île est assez grande pour nos deux groupes. Ensuite, en ce qui concerne les rumeurs de l’île… Et bien je ne risque pas de gagner ma vie si je fuis la queue entre les jambes à la moindre rumeur.

Partant soudain d’un petit rire, le capitaine du Norvégien Volant se pinça l’arrête du nez puis reprit sur un ton bien plus léger, insouciant même :

-de plus, il faut toujours douter de la véracité des rumeurs et des légendes : dans ce cas précis, les rumeurs courant à propos de la malédiction de l’île pourraient avoir été inventés pour éloigner les crédules de trésors inexploités, c’est assez courant sur les mers. Un pirate veut planquer sont trésor et être sûr de ne pas être dérangé ? Il invente un monstre redoutable, coule deux ou trois navires dans le coin en arrangeant sommairement les épaves et PAF ! Ça fait une île maudite !

Souriant encore plus, prouvant qu’il savait de quoi il parlait grâce à son assurance, le flibustier calma l’éclat de ses yeux qui devait être celui de la convoitise et termina sur un ton plus théâtral et forcé :

-Je ne dis pas ça pour dénigrer vos connaissances ou même vos pouvoirs, homme de la mer mais on en a déjà tellement vu et entendu… Enfin bref, je vous retrouverais à terre… Et j’éviterais votre temple, enfin, en espérant qu’il y ait au moins un panneau indiquant son emplacement pour qu’on l’évite…

L’éviter… Ou au contraire se ruer dessus comme les rapaces des mers qu’ils restaient au fond d’eux. Ce bref interlude permit aux barques d’atteindre la plage et Morgan supervisa le débarquement. Voyant une nouvelle barque avec d’autres pirates arriver, le pirate haussa un sourcil… Que se passait-il donc ? Des retardataires ou alors des ennuis ? Voyant une silhouette massive et sombre recroquevillée dans la barque, le hors-la-loi pencha pour la deuxième option. Une jeune femme descendit souplement de la barque et fit signe aux autres marins de descendre la bête. Une fois la panthère noire couchée sur le sable et tenue en respect par plusieurs hommes, le pirate s’approcha. Saluant d’abord Leslia de la tête, le captain Morgan détailla le monstre puis écouta un message mental de son rat, Jack. Ce dernier lui dit que la créature en face de lui n’était pas ‘’juste’’ une panthère et qu’on pouvait communiquer avec elle. Se penchant, trop près peut-être, de la panthère noire, le flibustier lui dit :

-Je sais que tu me comprends alors écoute : mes hommes et moi ne te feront pas de mal si tu te comportes bien, peut-être pourrais-tu… Te montrer moins menaçante ? Je t’en serais très reconnaissante si tu acceptais de faire ça.

Lui décochant un clin d’œil, le pirate regarda par-dessus son épaule : les préparatifs pour partir allaient bientôt se terminer et Morgan dégaina son sabre pour détacher le monstre si dangereux et il désigna enfin un point par-dessus son épaule :

-On va se rendre dans cette jungle et un guide telle que toi serait très très utile…

Morgan espérait que son argument serait convaincant et que la bête qui n’en était pas tout à fait une selon Jack son familier allait accepter de suivre.
avatar
Captain Morgan
Flibustier

Masculin
Messages : 139
Expérience : 179
Métier : piller les trésors

Feuille de personnage
Niveau:
16/40  (16/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canonnades, rigolades et exploration (libre)

Message  Umbriel Celeboer le Jeu 24 Juil 2014, 01:59

Le capitaine Morgan prenait visiblement la discussion qui se tenait là, pour moitié silencieuse, à la rigolade. Et elle pouvait prêtait à rire, en effet, de la part d’un observateur extérieur, n’ayant de celle-ci que les paroles orales du mort vivant et non celles, plus froides, du triton qui communiquait par télépathie. Les interruptions à répétition avaient tout pour renforcer cette impression, le pirate semblant proche de sortir de ses gonds.
Elle était en réalité bien plus sérieuse que les apparences ne le laissaient croire. Pour Umbriel en particulier. Il n’avait aucune intention de s’opposer ouvertement à l’équipage, d’autant plus qu’ils faisaient partie tout comme lui du donjon Kanabo, mais la protection de ce qui était dissimulé ici faisait partie de l’un de ses devoirs les plus sacrés. Bien qu’il n’ait jamais été de nature belliqueuse, au besoin il agirait sans hésiter.

L’intervention théâtrale du revenant, à sa sortie des eaux, donna l’occasion au triton de répondre à la banshee qu’il avait lui aussi reconnu. Il ne prêta guère d’attention aux paroles et aux actes de Sargasu, habitué qu’il avait été à approcher les habitations humaines lors de ses voyages, son esprit tourné vers celui de la dame éthérée, qu’il effleura à peine.

¤ Nous nous sommes en effet rencontrés lors de la Conférence sur les magies marginales, la mienne étant basée sur une communion avec l’élément aqueux et le Dragon Divin des Eaux. Je me nomme Umbriel Hlocendur, lhimlug de mon état. Et vous êtes mademoiselle Beris, si je ne m’abuse ? ¤

Le triton était entre autres choses un gardien des traditions, majoritairement orales, de son peuple. Bien que lettré, sa mémoire avait depuis toujours été exercée. Aussi se souvenait-il sans grand peine du nom de la libraire morte-vivante, d’autant qu’il lui avait été donné de l’entendre plus d’une fois par la suite à la bibliothèque ou par ses collègues professeurs.

¤ Vous présentiez une magie ancienne ancrée physiquement dans ce monde par un procédé de runes, avant que tout ne tourne au drame. C’est bien cela ? Ce fut une bien triste chose que le revirement de cet évènement, d’autant qu’il nous a privé de l’occasion de discuter plus avant de nos magies respectives. ¤

Mais déjà, le squelette animé calmé, le capitaine du Norvégien volant revenait à leur échange et ce fut à son tour d’interrompre une discussion, bien qu’il ne puisse se douter des paroles silencieuses du triton. Après un sourire vers Amaliah, l’homme dont seule la magie dissimulait la chair putréfiée [ /i](hrp : Me cherche pas trop, Ordalfabetix, ce n’est pas parce que tu n’es pas frais que tu peux prendre des libertés)[i] plongea son regard dans celui du triton. Il lui assura que ses hommes sauraient se tenir, mais son ton indiquait que rien n’était moins sûr. Et puis la réputation de cet équipage n’avait jamais été celle de nobles et altruistes explorateurs.

¤ Je ne doute pas que vous savez quelle foi prêter à la fame publique, ni même que vous savez initier quelques rumeurs. Mais vous devez aussi être au fait, en ce cas, que celles-ci ne survivent pas au temps et à l’oublie lorsque l’on ne l’aide point à perdurer. De même que le pirate n’abandonnera pas son trésor sans surveillance, le fidèle ne laissera point une relique à la merci du premier profanateur. Tenez-le vous pour dit. ¤

Son ton était courtois, comme il l’avait toujours été depuis qu’il avait initié la discussion, mais son regard dur et froid ne laissait pas planer le doute. Les deux hommes étaient suffisamment habiles en paroles pour ne pas en avoir besoin pour se comprendre. Aucun ne comptait céder plus de terrain à l’autre qu’il n’était nécessaire.
Ce dialogue silencieux prit fin lorsque le reste de l’équipage des canots parvint sur la berge. Le capitaine ayant alors fort à faire pour superviser le débarquement, Umbriel le salua d’un signe de la tête avant de le laisser aller. Il lança toutefois à la ronde, après avoir plongé la tête sous l’eau afin d’en avaler un peu, tant pour combler l’interrogation de Sargasu que pour avertir les autres marins et passagers :


“Cela, comme vous me désignez sieur, est Umbriel Hlocendur, membre du donjon Kanabo au même titre que vous. Et je suis aussi lhimlug, ce qui signifie que je suis le gardien de quelques reliques de mon peuple. Je mettais ici en garde votre capitaine au sujet des dangers de cette île, ainsi que des dangers bien plus grands encore auxquels vous vous exposeriez en cas de profanation. Cela dans votre intérêt à tous, même ceux qui s’en croient exemptés, car la non-mort aussi peut prendre fin.”

Il avait la gorge terriblement sèche lorsqu’il acheva sa mise en garde. Car c’était bien là un avertissement et en rien une menace. Il tenait seulement à s’assurer que le capitaine ne garderait pas pour lui seul les informations préalablement échangées.
Il s’écarta ensuite de la plage, ne voulant rien gêner des manœuvres. S’appuyant sur ses bras, évitant de venir frotter la roche ou le sable qui amincirait le mucus couvrant son corps, Umbriel se hissa sur les rochers tout proches afin d’assister à cette agitation. Il ne savait que penser de tout cela. Devait-il se réjouir d’être arrivé ici en même temps qu’eux, pouvant ainsi les empêcher d’avancer trop loin, ou bien redouter que ceci ne tourne à l’affrontement. Il connaissait Morgan de réputation et se doutait que les dangers qui se dresseraient potentiellement sur sa route ne le stopperaient pas.

De son perchoir, il vit sans difficulté approcher l’embarcation retardataire, qui semblait tanguer étrangement. La luminosité trop importante de cette journée ensoleillée l’empêchait de distinguer plus en détail l’équipage, même alors qu’ils se rapprochaient. Il étendit donc son esprit et lut ceux qui voguaient sur l’onde. Il y avait là trois pirates, dont la nature profonde semblait en accord avec celle des autres marins aux ordres du forban, bien qu’ils semblaient plus agités, mélange d’énervement et d’embarras. Mais la quatrième entité était bien différente. Son essence animale, féline, était évidente, mais elle semblait tempérée pas une intelligence plus proche de celle des créatures humanoïdes. Cette signature était caractéristiques des changepeaux et autres créatures mi humaines, mi animales. Il lut aussi de la peur en elle, ce qu’il s’expliqua aisément lorsqu’ils furent suffisamment proches pour qu’il puisse distinguer qu’elle était attachée. Mais ce fut autre chose qui le marqua plus encore : cette créature –les félins ont une signature tellement gracieuse, même pour les hommes, qu’il lui fut difficile de deviner son sexe– était télépathe. Seuls ceux maniant cet art savaient si bien contrôler leur esprit. Elle ne fermait pas le sien, il lui était possible de s’adresser à elle, mais elle semblait naturellement attentive à la moindre tentative d’intrusion.
Après avoir écouté les explications et que le capitaine l’ait déliée, il s’approcha en douceur de la frontière de son esprit, veillant à ne pas l’alarmer. Il faisait seulement connaître sa présence de ce toucher, comme il était de coutume parmi les siens, afin de ne pas surprendre l’autre de ses paroles. Enfin il projeta sa voix cristalline vers elle, se voulant chaleureux.


¤ Mae govannen. Salutations, qui que vous soyez. Je me nomme Umbriel Hlocendur, je suis le triton que vous apercevez assis plus loin, sur votre droite. Je n’ai pu m’empêcher de voir en vous quelques indices laissant penser que vous seriez une changepeau. Peut-être en ce cas serait-il préférable que vous adoptiez une forme moins sauvage. Je vous garantit que vous ne courrez nul danger et cela calmerait sans doute les esprits qui s’échauffent. ¤

traduction:
« Mae govannen » signifie littéralement « Heureuse rencontre ». C’est une formule de salutation moins formelle que celle employée plus tôt pour Morgan.
avatar
Umbriel Celeboer
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 652
Expérience : 485
Métier : Lhimlug: gardien, prêtre et théologien

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Aquatic
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://dungeonkeeper.forum-canada.com/t1083-carnets-de-voyage-du

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canonnades, rigolades et exploration (libre)

Message  Sargasu Mortis le Lun 28 Juil 2014, 01:18

Décidément! On répondait enfin a ses questions, et Sargasu en était ravis; ainsi donc cette anguille humaine était un être des mers pacifique? Diantre! Cela ne répondait pas complétement a la question de Sargasu mais au moins il avait retenu le fait qu'il était pacifique et qu'il n'avait rien a craindre. Puis le capitaine s'emporta faussement envers notre bon vieux roi; celui-ci s'excusant au passage avec une légère courbette car sa comédie était bel et bien de mauvais augure et il pouvait comprendre que le capitaine eut a le réprimander (bien que cela fut gentillet toutefois).

"Je comprend tout a fait mon bon capitaine; et je m'excuse de vous avoir causé autant de gêne, que ce soit auprès de vos hommes; de vos passagers et de cette femme que vous courtisez. Il est donc tout naturel que vous fassiez valoir votre autorité, et je respecte cela."

Accompagnant le tout d'une légère courbette le roi était toutefois toujours aussi troublé par la présence de l'aquatique et de Grant puis il écouta d'une oreille indiscrète les dires du capitaine tout en se remettant assis.
Un temple? Une mise en garde; une île maudite? Quel programme alléchant, lui qui voulait un peu d'action dans son aventure afin de vérifier qu'il n'était pas trop rouillé il allait être servis.

Puis leur discussion sembla prendre fin, enfin pour Sargasu c'était surtout "le capitaine parle tout seul....a une créature des mers....", il se disait même qu'il avait bien plus perdu la tête que lui.
Puis l'anguille plongea sous l'eau et prit la parole.
Ainsi donc il venait lui aussi du donjon Kanabo?! (oh la boulette!) Sargasu ne put que se couvrir de honte et de gêne, Umbril Hlocendur.....toutefois il fut assez indulgent; lui qui aurait pu l'insulter, ce qui aurait était légitime en somme; n'en fit rien, il répondit au squelette et lui dit toutefois ce pourquoi il était venu.

Fort bien, mais le fait qu'il ai prit ouvertement la parole laissa Sargasu se complaire dans l'idée que le capitaine Morgan parlait a un mur depuis tout a l'heure.

Finalement ils posèrent pied a terre; ha! C'était tout de même plus agréable, les pieds dans le sable Sargasu n'en sentait point la chaleur et il se contenta de profiter de la vue; préférant cette stabilité aux embarcations bancales sur lesquelles ils étaient perchés quelques minutes auparavant (oui oui je fais bien référence aux barques), le roi pensait alors qu'ils partiraient directement dans la jungle profonde après s'être scindé en deux groupe; mais il n'en fut rien, le capitaine partit voir un morceaux de son équipage qui était semble-t-il a la traîne, dût au fait qu'ils devaient apparemment garder un gros animal en laisse.

Le squelette bien curieux de savoir ce dont il s'agissait pour que cela constitue un contretemps se rapprocha discrètement, assistant alors a la scène, lorsque le capitaine était a genoux; Sargasu n'était pas bien loin de ce dernier; au mieux a deux pas de lui.

Il prit le soin de regarder la créature en détail; un grand félin au pelage noir, toutefois celui-ci semblait anormalement grand; mais ce n'était point une créature de bas étage; Sargasu fit appel a sa mémoire car il lui semblait bien que cet animal lui était familier; et il n'avait pas entièrement tord.

C'était il y'a fort longtemps, lorsqu'il était vivant; il était partit a la chasse en compagnie des souverains allié a son pays dans une jungle reculé proche du royaume de Trion, il se souvient être tombé nez a nez avec cette créature; une panthère noire....et il se rappelle également ne pas avoir levé son arme contre cette dernière; il avait simplement jouer de sa stature et de son charisme pour la calmer pour que celle-ci s'incline et passe son chemin.
Oui il se souvient que pour lui les panthère noire posséder une quelconque forme de noblesse et il avait respecter ce point la ce jour-la.


"Un animal aussi noble ne devrais point être entravé de cette manière."

Il s'était exprimé tout haut (comme a son habitude) et alors qu'il pensait sortir son épée pour couper les liens qui retenait la panthère; ce fut a sa grande surprise le capitaine qui le fit, le pirate montant alors dans l'estime du roi; il retomba bien vite lorsque celui-ci se mit a parler a l'animal; décidément qu'Est-ce qui ne tournait pas rond chez lui se dit Sargasu, qui s'approcha encore de l'animal; cherchant a voir si il était agressif ou non.
avatar
Sargasu Mortis

Masculin
Messages : 158
Expérience : 435
Métier : Geôlier

Feuille de personnage
Niveau:
15/40  (15/40)
Race: Non-mort
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canonnades, rigolades et exploration (libre)

Message  Felina le Lun 04 Aoû 2014, 19:41


Une fois la barque stabilisée, les marins me sortirent de celle-ci. Histoire de ne pas faire l’enfant, je les aidais en avançant correctement, bien contente aussi de retrouver la terre ferme. Néanmoins ils ne lâchèrent pas leur prise, jusqu’à ce que le pirate qui semblait être leur capitaine s’approcha. Je le reconnaissais très bien. Il n’était pas associé à mon plus beau souvenir, loin de là, mais je lui étais tout de même reconnaissante. Ce pirate était le capitaine Morgan. Il avait participé à l’expédition pour retrouver ma famille… Mais il ne pouvait pas me reconnaitre ainsi, il ne m'avait jamais vu sous ma forme animale.

J’étais soulagée. Il s’agissait bien d’habitants du donjon, et le pirate se voulait rassurant. La colère et l’angoisse étant retombées, j’eus en revanche la terrible envie d’attraper ce rat qui s’agitait sur le pirate tel un super jouet vivant. Mais Morgan m’avait demandé de me calmer alors je mettais cette envie de côté pour l'instant…

Je ne savais pas exactement ce qu’ils comptaient faire dans cette jungle, mais maintenant que j’étais là, je ne voyais pas d’inconvénient pour les guider, comme me le demanda Morgan. La jungle n’avait presque aucun secret pour moi, surtout depuis que je m’y étais exilée pendant de longs mois.
Enfin, Morgan me détacha, d'un coup de sabre assez surprenant ! J'entrais alors dans son esprit en douceur, ne voulant pas le brusquer.

* Merci… Je n’avais pas prévu de me retrouver ici avec vous, et je me suis un peu sentie agressée par vos marins sur le bateau ! Mais je suis d’accord pour vous accompagner et vous guider sur cette île… Et promis, je ne volerai plus de poisson. *

Je n’étais pas sur qu’il comprenne ma dernière phrase, mais moi ça me faisait du bien de le dire ! Je n’avais rien à faire là, je regrettais de m’être ainsi jetée sur une nourriture qui n’était pas la mienne. Finalement, c’était une bonne punition, et j’étais sur qu’Engar en rirait beaucoup en l’apprenant. Quant à Shkeil… Il me disputerait, et à juste titre.

Alors que j’observai les créatures présentes, dont un homme en armure, et une banshee très, très blanche, une douce et chaleureuse voix s’infiltra dans mon esprit. Ce triton, du nom d’Umbriel, m’indiqua sa position. En effet, je pus l’apercevoir en tournant la tête vers les rochers près de la plage. Quelle gentillesse de sa part, de vouloir ainsi me rassurer. Et chose dont je n’avais pas du tout l’habitude, il me vouvoyait ! Intriguée, je fis quelques pas dans sa direction afin de mieux le distinguer, lui faisant bien face.

* Bonjour Umbriel, moi c’est Felina. Merci pour tes recommandations… Je vais tâcher d’être sage. Le capitaine m’a demandé de les accompagner, je vais donc rester sous ma forme animale pour le moment. Il me sera alors plus facile d’évoluer dans la jungle.  Mais que fais-tu donc là-bas ? Fais-tu partie du groupe du Capitaine ? *

Ça ne semblait pas être le cas, et je doutais qu’il puisse facilement nous accompagner dans la jungle. Mais il y avait forcément des cours d'eaux dans celle-ci, ce qui lui permettrait de nous suivre s'il le voulait.

C'est alors que l'homme en armure s'approcha de moi avec une certaine précaution. Ne sentant aucune odeur, j'en conclus qu'il s'agissait d'un mort vivant, et mes yeux cherchèrent les siens au travers de son heaume. Deux iris rouges et sombres me fixaient avec curiosité. Un peu amusée, je tentais de le faire sursauter en entrant brusquement dans sa tête :

* Dis, avec le grincement de ton armure, tu vas nous réveiller la jungle entière hein ! *

Dans un dernier regard avec des yeux rieurs, je bondissais en avant pour quitter la plage et entrer dans cette superbe forêt tropicale.  Je prenais simplement un peu d'avance, histoire de découvrir le terrain et indiquer au groupe les endroits les plus pratiques à emprunter. S'il fallait m'appeler, il leur suffirait de crier légèrement pour que je puisse les entendre. Quant à Umbriel, nous pouvions continuer de nous parler, peu importait la distance qui nous séparait.

J'étais plutôt heureuse de retrouver un tel environnement… Cette végétation verte et luxuriante, ce climat chaud et humide. Même si la jungle était un endroit hostile où régnait la loi du plus fort, je m'y sentais comme chez moi… Je connaissais les nombreuses espèces d'animaux et de plantes, ainsi que tous les dangers de cette terre sauvage. C'était tout simplement mon habitat naturel, et j'avais hâte de voir tout ce beau monde se débrouiller dedans…


________________________________________________________________________________________________________
Spoiler:
avatar
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
34/40  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canonnades, rigolades et exploration (libre)

Message  Captain Morgan le Ven 08 Aoû 2014, 18:29

Le capitaine Morgan commençait à sentir une désagréable migraine poindre au vu des récentes complications à propos de l’expédition. Sauf que voilà, étant un Undead, le flibustier ne pouvait ressentir de migraines logiquement hein ? Enfin bref, toute cette histoire sentait le poisson… Ah non ça c’était la panthère en fait. Bon dieu bon dieu quel sac de nœuds tout ça, à vous redonnez envie de juste canonner le premier navire qui passait. Cependant, un tel acte de piraterie serait inconvenant aux yeux des passagers qu’il transportait et sans doute à ceux de la banshee qui accompagnait les morts-vivants à terre. Car oui, le pirate au tricorne un peu défraichit comptait bien se montrer courtois et civilisé envers les touristes et tout particulièrement envers Amaliah… Essayer de paraître comme ça alors qu’on ordonnait de saborder un navire risquait d’être fort compliqué.

Serrant les dents, le pirate rengaina son sabre d’un geste sec et maîtrisé, appréciant le petit cliquetis du métal avant de diriger son regard vers la foret. Son familier couina un peu en voyant un fauve d’un tel gabarit libre de ces mouvements et Morgan était sur le point de rassurer la bestiole quand la panthère lui parla directement dans son esprit. Evidemment, le hors-la-loi s’était bien douté que la créature n’était pas tout à fait ce qu’elle semblait être et donc ce contact télépathique ne l’effraya pas outre mesure. En vérité, c’était même plaisant car ce contact semblait plus maîtrisé, tout le contraire des contacts mentaux de Jack ou des autres marins maudits qui se contentaient de balancer des informations ou des émotions telle une déferlante s’écrasant sur la coque d’un navire. Epiant du coin de l’œil el fauve au pelage noir, le pirate peignit une moue contrite sur son visage et répondit en espérant que le lien marche dans les deux sens :

*ce poisson là ? Mais ma pauvre, il était avarié depuis quelques jours ! J’espère que vous n’allez pas en tomber malade voir pire ! Virer au vert !... Sans compter qu’il était peut-être infecté par notre malédiction et qu’il est peut-être toujours vivant dans votre estomac*

Ses épaules secouées d’un rire silencieux, le capitaine mort-vivant pouffa de rire et s’éloigna non sans glisser un ‘’je plaisantais bien sûr’’ bien fort dans sa tête pour rejoindre Grant. Cet ours d’Undead attendait impatiemment qu’on parte et Morgan pouvait le comprendre : lui aussi voulait soulever la jupe de cette île et découvrir ses dessous secrets. Cela lui rappela un épisode ou son navire avait attaqué un Clipper à peine sortit d’un violent orage. Le navire ‘’la danseuse de Salma’’ avait été conquis sans coup férir mais le capitaine se souvenait des mots qu’il avait prononcé avant d’aborder le navire ‘’allez les gars, soulevons donc les jupes de cette danseuse comme on le ferait avec celle d’une pucelle !’’ Cet épisode lui était resté gravé dans la tête car, en fin de compte, les cales de la ‘’danseuse’’ s’était révélées emplies d’or et de joyaux destinées à la dot d’un mariage royal. Ce trésor était donc comme la précieuse virginité de la pucelle à la robe soulevée et valait bien milles coups d’épées et milles malédictions… L’île allait-elle être similaire ? Les secrets qu’ils allaient révéler en explorant ce tas de sable allaient-ils être aussi merveilleux ? Les undead n’avaient qu’une hâte : y aller pour le savoir.

Evidemment, le hors-la-loi savait qu’une jungle pouvait se révéler dangereuse aussi allait-il constituer une formation de combat. S’adressant à son équipage et aux touristes, le capitaine du Norvégien Volant se racla la gorge et dit :

-Bon, on va avancer et entrer dans la jungle, je ne vais pas vous le cacher, ça va être dangereux… On va donc constituer une formation !

Se désignant du pouce puis désignant Sargasu, le flibustier continua :

-Moi, parce que je suis le capitaine, et Sargasu allons en tête ! Grant derrière moi, vous autres les marins vous entourez mademoiselle la Banshee… Si il y a ne serait-ce qu’un pli sur sa robe je vous jure que je vous le ferais payez c’est clair ! Leslia, tu fais l’arrière garde ! En avant !

Sans attendre, le groupe se mit en marche et aussitôt que la moiteur de la jungle se referma sur eux, le capitaine détendit l’atmosphère en jouant au guide touristique :

-Mesdames et messieurs sur votre gauche vous pouvez voir des magnifiques spécimens de Lémuriens, une espèce de singe très très rare tandis que sur votre droite vous pouvez voir un… Truc non identifiable pleins de dents donc n’en approchez pas.

Continuant son petit monologue humoristique, Morgan s’interrompit quand un espèce de barrissement torturé retentit dans la jungle… Bon sang on ne pouvait pas être tranquille ici ? C’était quoi ce son ? D’où ça venait exactement et où était donc la panthère censée les guider et leur faire éviter le danger ? Trop de questions pas assez de temps ! Morgan se tendit et sa main toucha le pommeau de son sabre… Qu’ils y viennent en tous cas ! Les pirates morts-vivants étaient prêt à les accueillir !
avatar
Captain Morgan
Flibustier

Masculin
Messages : 139
Expérience : 179
Métier : piller les trésors

Feuille de personnage
Niveau:
16/40  (16/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canonnades, rigolades et exploration (libre)

Message  Umbriel Celeboer le Lun 13 Oct 2014, 03:47

hrp:
J'ai en effet beaucoup de retard, je vous demande à tous pardon pour ça. Comme prévu j'étais absent en août, puis, et ça n'était pas prévu, un peu démotivé en septembre. Mais me voilà, et ce coup-ci pour de bon !

Créature féline et aquatique s'observèrent un moment, tous deux intrigués par cet autre auquel ils n'étaient pas accoutumés. Bien qu'agréablement humide à son goût, les jungles faisaient malheureusement partie de ces régions dans lesquelles il était difficile à Umbriel d'évoluer, le terrain trop accidenté lui rendant tout déplacement pénible voire même périlleux. Aussi n'avait-il jamais rencontré de semblable à Félina, la plupart des félidés du donjons étant plus assimilables aux chats.
Après un bref instant de cette observation mutuelle, la femme-panthère vint confirmer le don qu'il avait supposé en lui répondant de la même manière. Le triton savoura cet échange délicat. Trop rares étaient pour lui les occasions de faire usage de télépathie avec d'autres que ceux de son espèce, car peu avaient le don de lui faire parvenir ainsi une réponse, plus encore lorsque la distance allait croissante. Ainsi que l'on pouvait s'y attendre de la part d'un félidé, le contact de son esprit était gracile et sauvage à la fois, cocktail intriguant entre la caresse et le poids du regard prédateur.

¤ A cette équipée de pirates, je ne prends point part. Toutefois je suis comme vous tous ici un habitant du donjon Kanabo. Il n'y a guère plus que le hasard des vagues qui pousse nos chemins à se croiser en ce jour, comme la raison de ma présence ici est toute autre. ¤

Ils continuaient ainsi à parler alors que la panthère s'enfonçait dans l'obscure forêt dense, bientôt suivie du reste des aventuriers du jour. Il resta un moment, immobile sur son rocher, à les observer disparaître les uns après les autres sous l'épaisse frondaison avant de finalement décider de reprendre lui aussi sa route. Il était déjà sous l'eau lorsque retentit peu après ce cri animal d'origine inconnue.
Il ne comptait pas traverser cet environnement qui, faute de marais, était pour lui un dédale de branches et de rochers dans lequel il risquait plus d'une fois d'endommager le mucus couvrant son appendice ichthyique
(NDA: Je vous avais prévenu, le terme "queue" est banni, bande de dégueulasses ! :P). Ayant en mémoire la configuration du lieu, il se mit en devoir, par la voie des mers, de contourner en partie l'île pour arriver à la réelle destination de son voyage.
Un tel trajet ne gênait en rien cependant ses facultés à s'entretenir avec la femme-panthère nouvellement rencontrée. Ceux de son peuple étaient presque tous dotés de cette faculté de pouvoir, quelle que soit la distance, établir un contact avec un esprit connu afin de lui transmettre ses pensées. Ainsi, puisqu'il avait désormais pris connaissance de celui de Felina, il pouvait le percevoir parmi la masse grouillante qu'il percevait dans cette jungle et continuer leur conversation sans plus de gêne.

¤ A la vérité, je me suis rendu ici en pélerinage, dans l'intention de me recueillir sur les relique d'un illustre ancien de mon culte. Et vous, demoiselle Félina ? Qu'est ce qui vous a amené à embarquer ainsi dans ce navire de forbans ? ¤
avatar
Umbriel Celeboer
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 652
Expérience : 485
Métier : Lhimlug: gardien, prêtre et théologien

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Aquatic
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://dungeonkeeper.forum-canada.com/t1083-carnets-de-voyage-du

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canonnades, rigolades et exploration (libre)

Message  Sargasu Mortis le Ven 24 Oct 2014, 15:11

Une panthére.....qui parle?!
Mais quelle sorcellerie Est-ce donc?! et dans sa tête en plus! Le mort-vivant fixa alors la bête avec de gros yeux.
Et puis la bête partit dans la forêt, décidément cette expédition était une mauvaise idée.
Le capitaine annonça ensuite son attention de s'aventurer en forêt, et ça n'allait pas être une promenade de santé visiblement.....quel calvaire, le squelette était presque au bord de la rupture mais il se ressaisit l'espace de quelques instant avant d'apprendre qu'il serait en tête de groupe aux côtés du capitaine.


"Pardon?!"

Bien sur personne ne l'avait écouté et tout le monde se mettait déjà en place, personne ne l'écoutait jamais....enfin bref, le roi mort-vivant n'eut d'autre choix que d'avancer et visiblement se capitaine se souciait toujours autant de cette banshee; elle lui a tapée dans l'œil on dirait, décidément Sargasu trouvait que c'était une drôle de façon de lui faire la cours, enfin ça devait se faire de cette manière en haute mer, du moins c'est ce qu'il imaginait.
Morgan se mit a jouer les guides touristiques aussi, alors que Sargasu prenait le temps de reluquer la faune et la flore environnante il se disait que cette île était pas mal au final enfin du moins avant d'entendre un sinistre rugissement résonnait non loin d'eux; d'instinct le squelette dégaina son arme, il était prêt a en découdre et s'avança en tête découpant les quelques feuillages qui lui faisaient face faisant fi de toute prévention qui aurait pu être proféré a son égard, mais il n'eut même pas le temps de voir la bête qu'un son métallique se fit entendre; cinglant et puissant le roi sentit un choc sur son plastron et s'est tout naturellement que ses pieds quittèrent le sol, avant que son corps ne retombe brutalement sur ce dernier en glissant d'abord rapidement puis progressivement plus lentement.

Pour finir aux côtés du capitaine.


"Diantre, je ne l'ai même pas vu venir."

Le squelette se releva comme si de rien n'était toutefois, une marque assez lourde sur son armure, sans pour autant que celle-ci ne soit ouverte ou qu'il n'y ait de faille. Visiblement même rouillée elle faisait bien son travaille.

"Si vous avez un plan d'attaque je suis pour; capitaine Morgan."
avatar
Sargasu Mortis

Masculin
Messages : 158
Expérience : 435
Métier : Geôlier

Feuille de personnage
Niveau:
15/40  (15/40)
Race: Non-mort
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canonnades, rigolades et exploration (libre)

Message  Felina le Sam 25 Oct 2014, 21:40

Le triton n'était donc pas venu avec le groupe de touristes de Morgan, et la raison de sa présence était alors différente. Mais il s'agissait bien d'un habitant du donjon, ce qui me réjouissait tout particulièrement car il me serait plus facile de le revoir. La connexion télépathique avec Umbriel étant établie, nous pouvions alors poursuivre nos échanges sans la moindre gêne. Je sus rapidement ce que venait faire l'aquatique en ces lieux...Un voyage sacré selon sa croyance, qui je m'en doutais bien, n'avait rien de chrétienne. J'avais un peu de mal avec tout ça... Les dieux, les pèlerinages... Je n'y comprenais pas grand-chose, hormis que les humains avaient réussi à faire de leur religion l'excuse parfaite pour entamer la plus grande guerre de ce monde.  Néanmoins je comprenais le respect de certaines espèces pour leurs anciens, et il n'y avait aucun mal à honorer leur mémoire comme semblait souhaiter le faire Umbriel. Mais alors il me demanda les propres raisons de ma présence ici. Honteuse, je finis tout de même par avouer la vérité, ne sachant de toute manière pas mentir.

* Ho je... Je n'ai pas fait exprès. Après avoir dévalisé les réserves de poissons, je me suis endormie dans les calles du navire alors qu'il était toujours au port. Quand je me suis réveillée et bien... Tu connais la suite, me voilà. Je sais, c'est stupide... Et bien fait pour moi. *

Je repensais alors à la petite blague du capitaine concernant son poisson soit disant avarié. Sous-estimait-il tant que ça l'odorat des félins ? Bref, au moins était-il drôle ! Et surtout, il ne semblait pas m'en vouloir, ce qui était l'essentiel... Le capitaine avait formé un ordre de marche pour organiser notre petite expédition. Tant mieux ! Si ça pouvait nous éviter une dispersion... Car il ne valait mieux pas se retrouver seul au beau milieu d'un sable mouvant ou encore d'un territoire infesté d'agressives petites créatures... La jungle n'était en somme qu'un immense piège à moins d'en connaitre ses ruses.  

Je trouvais rapidement un passage plutôt facile d'accès et sans trop de danger pour nos compagnons. Il n'y avait pas de haute herbe, ni de crevasse ou encore de point d'eau caché. Les serpents ou autres gros reptiles ne devraient pas poser de problème... Cependant, ce fut un autre habitant de la jungle qui m'accueillit au beau milieu du chemin ! La pauvre bête semblait perdue, et s'était immobilisée en m'apercevant. Un adorable éléphanteau ! L'observant d'un air hésitant, je ne pus que l'estimer chanceux... En effet, les poissons m'avaient déjà rassasié pour la journée. D'humeur joueuse, je contournais le petit pour me mettre derrière lui. Il pivota pour me suivre du regard, terrorisé. Soudainement, je poussais un rugissement sec et grave, qui eut pour effet un brusque sursaut  suivie d'une course folle du petit éléphant. Celui se dirigeait donc droit devant lui, fonçant vers les touristes, et plus précisément sur ceux qui étaient en tête de file !

Le suivant joyeusement, je le vis alors percuter de plein fouet le mort vivant ! Celui-ci s'écroula au sol dans un bruit métallique, intensifiant mon hilarité qui ne se voyait que par les mouvements frénétiques de ma queue - (Moi je ne bannis pas le mot !) -Ce n'était qu'une gentille blague après tout, et je m'étais tout d'abord assurée que l'endroit était sans danger pour pouvoir la faire. Et puis bon... Allait-on m'en vouloir d'amuser les touristes ? Satisfaite, je fis quelques bonds d'excitation le temps qu'ils gèrent l'éléphanteau et décident de ce qu'ils voulaient en faire. Je m'adressais ensuite à l'ensemble des esprits présents.


* Je me demande ce qui a pu effrayer cette pauvre bête... Et où se trouve la mère ! Enfin bref, il faut continuer tout droit, le passage est sur. Mais je vous déconseille de vous aventurer sur les bords du chemin, vous ne savez pas ce que vous pouvez trouver dans ces herbes... Même si la plupart d'entre vous sont déjà... Hum, morts, vous n'êtes pas à l'abri des effets de certains poisons... *

Reprenant alors le chemin, je restais devant sans pour autant qu'ils me perdent de vue. Nous nous enfoncions de plus en plus profondément dans la jungle, et c'était à partir de là que nous entrerions au cœur de certains territoires occupés...

________________________________________________________________________________________________________
Spoiler:
avatar
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
34/40  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canonnades, rigolades et exploration (libre)

Message  Captain Morgan le Dim 26 Oct 2014, 15:21

Servir de guide touristique... Quelle idée à la con. Bon, au moins, son charme et son charisme naturel faisait en sorte d'amuser les autres c'était déjà ça de gagné. En attendant, il n'avait aucune idée de ce qui les attendait là devant donc même si il lançait des plaisanteries, il n'était pas aussi sûr de soit que ça. Surtout que Félina, le véritable guide de cette virée dans la jungle, s'était volatilisée et il ne partageait pas un lien mental assez fort avec elle pour dire de pouvoir lui envoyer un message. Avec un peu de pratique, Morgan aurait bien pu réaliser cet ''exploit'' mais il avait toujours relégué ça à plus tard par manque de temps ou de motivation... Quelle erreur. Enfin bref, mieux ne valait pas s'apitoyer sur le passé et avancer... Au sens propre comme au sens figuré. Pourtant ils n'allèrent pas bien loin avant de tomber sur un os... Enfin un obstacle plus tôt car ce qui agressa Sargasu n'avait pas l'air d'un os.

Sortant son sabre lui aussi avec un vif mouvement de poignet, le non mort regarda plus précisément l'intrus alors que ses hommes s'excitaient en tous sens, sabre ou hache ou poing. Evidemment, le capitaine calma ses hommes car sinon et bien la bestiole aurait été mise en pièces dés le début et ça aurait été bien dommage. Se rapprochant de la bête encerclée en rentrant ses armes pour ne pas paraître menaçant, le non-mort se tapota le menton... Il avait déjà vu ce genre d'animal. Se tournant vers un de ces hommes, un vieux loup de mer qui l'accompagnait depuis le début, le flibustier marmonna :

-J'ai déjà vu ce genre de bébête une fois... A Moadün je pense... Comment ça s’appelle encore ?

Le marin se gratta la tête avec le manche de sa hache d'abordage puis claqua la langue avant de répondre à son officier :

-Ouais ouais je m'en souviens ça s'appelait... Un éléphant ! Mais c'était bien plus grand de mémoire...Et il avait des grandes cornes de chaque côté de la bouche !

Hochant la tête, le capitaine s'approcha encore en ignorant les mimiques et les singeries du vieux marin pour contempler l'animal : ce dernier roulait des yeux effrayés mais il commençait à s'intéresser à Morgan. Son espèce d'appendice nasal surdimensionné (une trompe si Morgan avait bonne mémoire) renifla les vêtements du Undead, s'attardant sur sa poche droite. Curieux, le capitaine du navire maudit fouilla dans la dite poche et en retira une poignée de cacahuètes. Voyant les yeux de la bête s'agrandir et son appendice frétiller de convoitise, le pirate ne se fit pas prier pour lui donner ce qu'il avait en main. La bête avala goulument les cacahuètes puis émit un drôle de son... Qui devait représenter de la satisfaction probablement.

Se tournant vers les ''touristes'' et aussi ses hommes, le capitaine hors-la-loi claironna :

-Et ben on dirait que c'est toujours la même chose avec les bêtes sauvages : donnez leur à manger et ils sont content !

La seule femme pirate du groupe lâcha que c'était la même chose avec les morts-vivants et ça déclencha l'hilarité générale. Feignant de ne rien avoir entendu, Morgan rabattit son tricorne sur sa tête et fit signe au groupe d'avancer sans se soucier de l'éléphanteau qui de toute façon n'avait d'yeux que pour le flibustier.
Après encore une longue marche durant laquelle l'éléphanteau gronda des sons étranges à l'attention de la panthère qui se rapprochait de temps à autre au lieu de leur servir de guide, le pirate décréta une pause car ils arrivaient enfin en vue du temple ou tout du moins de la partie émergée de cet iceberg très mystérieux. Ses hommes se frottèrent les mains en vue du pillage qui ne manquerait pas de suivre mais Morgan préféra s'adresser à tout le monde avant d'entrer :

-Bon messieurs je sais que vous avez hâte d'entrer là dedans pour voir si il n'y a pas d'or et de joyaux tout juste bon à être pillés mais prudence je vous prie ! Nous venons ici pour faire visiter à nos illustres touristes les mystères de cet île, pas pour faire des pirates... Alors on va entrer mais... Doucement, sans toucher à rien... Pour le moment.

De cette façon, il ne ''trahissait'' pas la promesse faites à l'être aquatique moins d'une heure plus tôt mais laissait à ses hommes quelques libertés. Et puis qui sait, ils croiseraient peut-être des copains non-morts là dedans ? Pas que tailler une bavette avec la momie d'un gardien de 1200 ans soit une perspective amusante mais quand même quoi !

Allez, en route mauvaise troupe ! Le temple nous attends !
avatar
Captain Morgan
Flibustier

Masculin
Messages : 139
Expérience : 179
Métier : piller les trésors

Feuille de personnage
Niveau:
16/40  (16/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canonnades, rigolades et exploration (libre)

Message  Umbriel Celeboer le Dim 16 Nov 2014, 18:03

L'île n'était pas très grande et le triton n'avait que peu de distance à parcourir avant d'atteindre sa destination. Dans la jungle dense s'ouvrait sur la mer un canal, dissimulé par les feuillages et que seul laissait deviner une sculpture dans la roche, telle une balise. Il s'y engagea, conversant toujours avec la femme-panthère.

¤ Dois-je m'inquiéter d'un tel appétit pour le poisson, étant moi-même anatomiquement proche de ce qui fut ton dernier repas ? ¤ ironisa-t-il

Voilà que le triton était arrivé, à l'extrémité du canal, jusqu'à un lac exigu flanqué d'une falaise. Sur la paroi rocheuse coulait une petite cascade, dans un creux qui semblait être aménagé pour permettre son passage. Derrière elle, deux mètres seulement au dessus du niveau de l'eau, la roche était percée d'une ouverture derrière laquelle se distinguait une large cavité sombre. Appelant d'un mot, mindo, l'eau à le porter vers le haut, il put arriver à la hauteur de cette entrée improvisée.

Le silence et la faible luminosité qui reignait dans la large salle du temple, inoccupée depuis bien longtemps, la rendait oppressante. C'avait été un édifice majestueux à une époque, avec son haut plafond et les colonnades qui flanquaient la cella. Alors qu'à l'extérieur -invisible à Umbriel- sur la façade étaient acollées de hautes et massives colonnes, le côté intérieur était entièrement sculpté de bas reliefs mythologiques. Fait inhabituel, il n'y avait de la déesse vénérée ici qu'une minuscule statue devant l'autel: une autre sculpture de la divinité, de dimension bien plus imposante, était située au sommet de la falaise, au dessus de la source d'eau magique qui formait la cascade.
Le lhimlug ne s'attarda ni sur la somptueuse cella, ni sur la porte de bois, usée, qui s'ouvrait discrètement dans les ombres de la colonnade gauche. Il n'était jamais passé qu'au large, n'ayant jamais encore pénétré dans ce temple, mais il en connaissait bien l'agencement. Rampant telle une lamia vers les colonnes du côté droit du temple, il descendit la volée de marches discrètes qui s'ouvrait ici.

En bas, son cristal des abysses en main procurant une douce lumière, il découvrit une bibliothèque sans âge. La pièce était basse de plafond et peuplée d'étagères dont le bois, vieux et pourrissant, se tordait douloureusement sous le poids de la littérature. Des grimoires anciens attendaient ici, souffrant des affres du temps et de l'humidité. Les prêtres qui avaient habité ce temple prêchaient l'amour, la tolérance et l'acceptation de l'autre, aussi les textes qu'ils avaient accumulés au fil du temps faisaient références à de nombreuses civilisations et religions, contemporaines ou non.
Ne jetant qu'un bref coup d'oeil au bas relief ésotérique qui occupait le mur qui lui faisait face, Umbriel se mit en devoir de chercher des documents susceptibles de l'aider dans sa quête de l'âme véritable de sa lame.


Il venait de mettre la main sur un parchemin épais en peau de phoque, qui semblait avoir mieux survécu que les autres, au texte intrigant lorsque du bruit lui parvint plus haut, provenant visiblement de la porte principale de la bâtisse. Les échos de voix lui firent craindre, à juste titre, que faisant fi de ses avertissements, le capitaine Morgan avait décidé de guider son équipage et ses visiteurs jusqu'au lieu de culte.
Peu désireux toutefois d'être surpris par un groupe aux intentions moins amicale, il demande confirmation de ses soupçons à la femme-panthère dont il sentait l'esprit tout proche.


¤ Est-ce bien votre équipée que j'entends approcher au dehors du temple ? ¤
avatar
Umbriel Celeboer
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 652
Expérience : 485
Métier : Lhimlug: gardien, prêtre et théologien

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Aquatic
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://dungeonkeeper.forum-canada.com/t1083-carnets-de-voyage-du

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canonnades, rigolades et exploration (libre)

Message  Sargasu Mortis le Mer 26 Nov 2014, 15:49

Qu'Est-ce que c'est que ça? La seule question qui occupé l'esprit du mort vivant a la vue de l'éléphanteau.
Jamais de sa vie il n'a vue un animal aussi étrange....aussi laid, les dieux sont parfois cruels avec certaines choses; et pour lui ça prenait tout son sens. Pourtant cette créature était assez grosse et il n'avait aucun doute sur sa capacité de défense une fois a l'âge adulte c'est certains!

Mais posséder un nez aussi grotesque....enfin bref, le mort-vivant rengaina son arme; visiblement personne n'était d'humeur a saigner la bête. Le capitaine l'amadoua même; avec des cacahuètes, prenez les quand ils sont petit et vous pouvez en tirer n'importe quoi....un animal de compagnie atypique en somme, le groupe se remit a marcher et Sargasu suivit de prêt le capitaine Morgan.

Toutefois il ne manqua pas de sursauter lorsque Felina revint prêt du groupe; entendant sa voix dans sa tête.

*Arrêtez ça! c'est extrêmement perturbant!*

Des pensées instinctive qui disparurent aussitôt lorsqu'il analysa les dires de la panthère.


"Une panthère aurait pu effrayer cette bête par exemple....dîtes moi cher panthère...vous semblez bien connaître cette île; quelles sont en sont les danger exact a part ces choses grotesques appelés éléphant et des poisons, je suis bien curieux."

Il se rendit compte également qu'il avait l'air bien con a parler a une panthère comme si elle allait réellement lui répondre! (même si la en l'occurrence c'était le cas mais bon.) Le roi squelette continua de marcher avec le groupe en regardant aux alentours, son regard ne passait pas a travers les feuillages mais ce n'était pas bien important; tout ce qui comptait c'était de garder cette panthère a l'œil.

Des fois qu'elle ramène une autre bestioles, moins commode cette fois-ci; ils firent alors face au temple, le capitaine stoppa l'expédition et après un bref discours se décida a s'aventurer prêt de celui-ci. Sargasu n'était guère rassuré et il préféré rester aux côtés d'une personne qui connaissait déjà les lieux et les environs, collant a la panthère comme un slime serait accroché a un mur.


"Je doute que cet édifice soit sans danger, il n'y a point de garde j'en conclurais donc que tout est piégé, d'où mon non intérêt a passer en premier..."
avatar
Sargasu Mortis

Masculin
Messages : 158
Expérience : 435
Métier : Geôlier

Feuille de personnage
Niveau:
15/40  (15/40)
Race: Non-mort
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canonnades, rigolades et exploration (libre)

Message  Felina le Ven 28 Nov 2014, 19:37

Même si ça n'avait pas du tout été dans mes plans, il me fallait avouer qu'accompagner ce groupe était des plus amusants... Non seulement de part l'agacement du squelette à entendre ma voix résonner dans son esprit, mais aussi parce que l'équipage avait décidé de garder cet éléphanteau avec eux ! Ce qui avouons le, n'était pas la plus brillante des idées... Celui-ci ne cessait de couiner après moi, risquant d'attirer certaines créatures que nous ne voudrions pas spécialement rencontrer, et de renseigner sa mère quand à notre position. Celle-ci allait forcément venir le chercher, ce n'était qu'une question de temps, et j'espérais vivement  que nous aurions relâché cette bête avant que maman (ou papa !) en furie ne débarque. Mais bon, visiblement l'heure semblait plutôt être au bourrage de cacahuètes...

Mais voila que ce cher Sargasu me soupçonnais d'avoir ramené notre nouveau petit compagnon... Il était également curieux de connaitre les dangers de cette île... Amusée, je ne perdis pas de temps pour lui répondre.


* Ho non, je ne connais pas cette île du tout... Mais je connais la jungle, bien que ce soit la première fois que je mette les pattes ici. Ce petit éléphant n'est qu'un bébé, et son espèce reste inoffensive comparée aux créatures qu'on peut trouver ici... Certaines sont bien plus imposantes que nous, plus agressives, plus fortes, et très territoriales. Sans compter les nombreux pièges de cette nature, qui peuvent t'engloutir sans prévenir, il existe même des plantes capable de te dévorer ! *

Toujours en tête du groupe, je tournais la tête vers Sargasu à quelques mètres derrière moi, et saisis du regard une fine branche au-dessus de sa tête. Celle-ci se courba brusquement pour venir lui chatouiller le cou en passant sous son heaume. Une simple petite taquinerie ! Mais ce fut alors la voix d'Umbriel qui retrouva mon esprit, se décidant enfin à commenter mon aveu quant à mon repas sur le bateau... Je déglutissais... Et m'empressais de lui répondre !

* Bien sur que non ! Pardonne-moi ! Bien que je ne doute pas un seul instant que tu sois appétissant ! Ho non, ce n'est pas ce que je voulais dire... Je suis civilisée ! Je... Je ne mange pas les aquatiques ! Enfin... Pas tous... Enfin... Tu comprends... *

M'enfonçant dans ma bêtise,  je décidais de me taire, en espérant vivement que je n'avais pas avalé ses cousins éloignés... Heureusement, je pus vite penser à autre chose alors que nous arrivions enfin devant le temple recherché. Malgré les âges, l'édifice majestueux se dressait fièrement devant nous, imposant, presque même menaçant... Et même si en découvrir la beauté intérieure me tentait beaucoup, je n'étais pas sur qu'il s'agisse d'une bonne idée. Qu'allions-nous trouver à l'intérieur ? Le squelette qui ne me lâchait dorénavant plus semblait partager la même inquiétude, mais désirait tout de même s'y aventurer.

Et comme le capitaine de cette escapade avait autorisé son équipage à entrer, leur ordonnant malgré tout de ne rien toucher, je me sentis un peu contrainte d'avancer avec Sargasu, ne souhaitant pas les laisser seuls à l'intérieur. Nous franchissions alors les grandes portes du temple, en entrions dans le sanctuaire dont la soudaine fraicheur me saisit. Les pas de l'équipée résonnèrent dans cette immense entrée, brisant le lourd silence, alors que nous avancions lentement, toujours sur nos gardes. Je pus sentir alors la présence d'Umbriel, qui ne tarda pas à communiquer de nouveau avec moi.


* Oui Umbriel, il s'agit bien de nous, et nous sommes entrés... Mais... Dois-je comprendre qu'il s'agit du temple où tu venais te recueillir ? *

Je prenais soudain conscience de cette possibilité, me sentant alors honteuse d'avoir pénétré ces lieux sans son autorisation. Le capitaine était-il au moins au courant de cela ? J'espérais alors que l'aquatique ne tarde pas à nous rejoindre, ne serait-ce que pour empêcher une potentielle bêtise, de la part des pirates qui semblaient alors bien avide de découvertes !

________________________________________________________________________________________________________
Spoiler:
avatar
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
34/40  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canonnades, rigolades et exploration (libre)

Message  Captain Morgan le Ven 05 Déc 2014, 18:55

Explorer un temple oublié était une chose que tout pirate se respectant devait faire au moins une fois dans son existence pour se sentir tout à fait complet. Vu que le capitaine non mort Morgan avait une espérance de vie se résumant à ''éternelle'', la créature avait tout son temps pour dire de cocher cette case sur sa liste de choses à faire n'est-ce pas ? Pourtant, cracher sur l'occasion et revenir par après voir jamais pour respecter la promesse faites à un aquatique si ennuyeux ? Surement pas ! Pourtant, il devait avouer que ce qu'il voyait du temple pour le moment lui inspirait une certaine forme d'humilité et que donc il n'allait pas donner l'ordre à ses hommes de tout piller.

Se tournant vers ces derniers, le marin au tricorne faillit claquer la paume de sa main contre son fronc avec toute la violence que la stupidité de leur geste lui inspirait. En effet, un de ces marins ne pouvait s'empêcher de faire des grimaces devant ce qui ressemblait à un bouclier ou à un petit miroir rond en or. Les tronches ridicule qu'il prenait était certes drôle mais bon dieu, ils étaient censés être un équipage de pirates qui faisaient froid dans le dos, qui faisait mourir ses ennemis sous la terreur... PAS UN RAMASSIS DE CLOW ! S'approchant d'un pas vif, Morgan arracha le bouclier et frappa le haut du crâne de son séide avec : le bruit sourd qui en résultat confirma ce que le capitaine Undead pensait depuis un moment... Ce type n'avait pas de cerveau, ça expliquait sa connerie.

Soupirant, le capitaine reposa le trésor en place et se racla la gorge pour avoir l'attention de tous. Balayant l'assemblée de pirates de banshee, de panthère et on en passe, le flibustier dit :

-Je vous en prie, j'ai dit à l'autre machin visqueux et puant le sentant le poisson pas frai (non mais c'est vrai quoi ! Il ne peut pas faire quelque chose ? Ses marins décatis sentent meilleur que lui !) Que nous n'allions rien voler de trop précieux et que nous n'allons pas non plus explorer tout le temple seulement les étages du dessus.

Il entendit certains marins marmonner mais ils semblèrent s'en satisfaire... Enfin tous sauf un et pour cause il était absent ! Et c'était encore l'idiot de service qui avait utilisé le bouclier d'or plus tôt. Ce dernier surgit de nulle part près du ''lord'' squelette en armure vêtu d'un masque de bois sertit de plumes et de gemmes. Ce dernier s'agita partout en criant des trucs comme ''boummlaga'' ou ''bwrabrwarbwa'' enfin un truc qui ne ressemblait à rien. Plissantl es yeux, le pirate sortit son pistolet à silex... Et tira dans l'œil du non mort, l'envoyant voler à distance''. Certes ça fit plus peur que son cirque mais Moergan en avait légèrement marre.

Se raclant la gorge en rangeant son pistolet fumant, le pirate lâcha :

-Toi, tu me refais encore une connerie comme ça et je te préviens... Le prochain voyage tu le fais attaché à la coque du Norvegien volant ! J'ai été clair... Bon, on avance !

Ramassant le marin sonné par la balle (bah oui ça ne les tuaient pas), le groupe avança, la panthère noir en tête. Cette dernière était suivie de très près par le familier du hors-la-loi qui s'arrêta un demi pas derrière Felina... Et tomba avec elle quand cette dernière actionna une trappe sous son poids. Se penchant au dessus de la fosse, le pirate se rendit compte avec soulagement qu'il n'y avait ni pieux ni étang de poison en dessous mais un tunnel sombre.
Mettant ses mains en porte voix, le flibustier cria à la pauvre panthère (et aussi à son familier hein, on n'oublie pas le pauvre Jack !) :

-Ça va en bas ? Rien de cassé ? On va essayer de faire le tour, de trouver un autre chemin... Bref, ne bouge pas on arrive !

Faisant signe à ses hommes, le non-mort grogna entre ses dents... Qui sait ce qu'il y avait dans les étages inférieurs... Là où Umbriel avait SPECIFIQUEMENT interdit d'aller ?! Ils allaient devoir faire vite...
avatar
Captain Morgan
Flibustier

Masculin
Messages : 139
Expérience : 179
Métier : piller les trésors

Feuille de personnage
Niveau:
16/40  (16/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canonnades, rigolades et exploration (libre)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum