Même les anges ont leurs démons [Pv Seraphin)

Aller en bas

Même les anges ont leurs démons [Pv Seraphin)

Message  Bea Boombolt le Dim 22 Juin 2014, 00:20

Je me suis réveillé en sursaut, l'alarme magique avait été activée et me tirait de mon sommeil. Après tout, comme sécurité, les gardes du donjon avaient insisté à ce qu'une alarme soit mise pour protéger les produits explosifs. Je pense que Croc Noir était également de cet avis puisqu'il avait trafiqué le système afin qu'il soit au courant de ce qui se passait. Donc, en résumé, cette alerte était donc entendue par trois groupes: les gardes, qui avaient un système de protection des matières dangereuses pour les commerçants, Dent Drock et moi quand je me retrouvais dans ma maison. Et je jure que c'est la pire chose qui m'a réveillée de toute ma vie!

Non seulement le bruit était insupportable, mais ça voulait dire que quelqu'un était en train de prendre ce qui m'appartenait! Je sautais hors du lit, je n'avais pas une très bonne allure avec mes yeux à moitiés fermés! Au moins ce bruit me réveillait et je me dirigeais assez rapidement vers mon atelier, un étage plus bas. J'avais avec moi un bâton, mais soyons honnête: je ne pouvais pas utiliser de mes bombes dans mon atelier... Je n'avais pas de moyen de défense, si ce n'était que de ralentir celui ou ceux qui venait me voler! Je ne pouvais pas vraiment faire grand chose, ils pouvaient exploser les murs s'ils le voulaient!

Je me dirigeais donc dans l'atelier et, puisque je ne voyais personne, je savais que l’intrus devait être dans mes réserves. Là où se trouvais mes tonneaux scellés remplis de mes matériaux. C'était surtout pour une question d'entreposage puisque la poudre noir nécessitait un milieu sec et chaud. Pourtant, alors que je me trouvais devant la porte, cette dernière était en parfait état. Ils se sont téléporter? Il était peut-être trop tard! J'ouvrais donc la porte alors que je voyais une étrange créature. Je ne pouvais pas vraiment dire ce que c'était, je n'avais jamais vu cette créature avant. Dans tout les cas, il possédait des mains et pieds palmés, il devait être un aquatique. Un trou dans le coin de la pièce, menant au système de transport d'eau des aquatiques expliquait son intrusion. Il avait dans les mains une caisse que je reconnaissais assez facilement: celle qui contenait les matières pouvant exploser sous l'eau. Bon sang, c'était du suicide! Elles étaient peut-être étanches, mais ça n'empêcherait pas l'eau de s'y infiltré! Pas si on les plongeaient immédiatement dans l'eau!


-Dépose ça tout de suite! Tu ne sais pas t'en servir!

Il me répondit dans un dialecte que je ne connaissais pas. Mais visiblement, il ne s'attendait pas à ce que je sois ici, même si j'étais peu habillé et avec un bâton à la main. Il ne devait pas avoir compris mon message puisqu'il plongea tête première avec la caisse! Je restais près de mes autres tonneaux, espérant que ça n'explose pas avec l'aquatique! D'ailleurs, quelques secondes plus tard, une explosion sous-marine se fit entendre. Un jet d'eau rougeâtre sortit d'un trou recouvrant en partie les murs ainsi que le sol. Je reculais précipitamment, question de ne pas avoir du sang sur les pieds!

Mais un bruit plus inquiétant se fit entendre, comme un grondement sourd. Je regardais le plafond, la source du bruit continuait de bouger. Laissant tomber le bâton, je remontais les escaliers à une vitesse folle. Mais c'était un peu trop tard... A peine arrivé en haut, l'eau coulait déjà pour se diriger dans l'atelier. L'explosion avait été faite près de la tuyauterie de ma maison, l'explosion avait tout bousillé! La porte de la salle de bain était fermée, mais l'eau coulait rapidement... Mon instinct me confirmait de ne pas l'ouvrir. La cuisine était aussi une zone sinistrée. Je tentais de prendre mes affaires dans ma propre chambre, mais rien à faire: les tuyau qui passaient par le toit avait rendu tout ce que je possédais en très mauvais état...

Il ne me restait plus qu'une chose à faire: sortir de ma maison et d'attendre les gardes. Ils pourraient facilement m'aider et, de toute façon, ils voudraient savoir ce qui s'était exactement passé ici! Une fois dehors, je voyais déjà certains gardes qui arrivaient, me posant quelques questions. Je leur donnais les faits que je connaissais, une vague description de l'homme-poisson ainsi que du problème d'inondation de ma maison et de mon atelier. Il y aurait une équipe d'intervention qui viendrait réparer tout ça une fois que les lieux seraient inspectés pour examiner la scène. Ça prendrait quelques jours...

QUELQUES JOURS??? Et je fais quoi durant ce temps??? Je ne pouvais plus travailler, ni même rester chez moi! J'avais à peine de quoi me mettre puisque tout mon domicile était maintenant ''scène du crime''! Enfin, je ne savais pas exactement où je m'installerais pour ses quelques jours, mais j'avais présentement besoin d'un endroit calme pour me sécher un peu. Je commençais à avoir froid après tout et j'avais été aspergé d'eau à de nombreuses occasions. Mais je savais où je me dirigerais pour le moment! C'est donc après quelques minutes que je frappais à la porte de Seraphin. Je ne devais pas être des plus belles à voir. Sans gants, sans souliers, dégoulinant d'eau et avec mes cheveux qui se collaient sur moi... Je tentais donc de lui sourire alors qu'il m'ouvrait la porte, je lui dit:


-Bon matin Seraphin! Est-ce que je peux te demander une serviette et possiblement entrer par la suite? Tu n'imaginera pas ce qui as fait exploser mon atelier ce matin!
avatar
Bea Boombolt

Féminin
Messages : 159
Expérience : 200
Métier : Ingénieure

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Demi-Human
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Même les anges ont leurs démons [Pv Seraphin)

Message  Seraphin le Dim 22 Juin 2014, 17:16

Eh bien voilà une nouvelle rude journée de travail qui s'était achevé.. .Et cette fois ci entièrement ! Car en effet Séraphin séparait son temps de travail en deux phases, la première où il œuvrait pour répondre aux commandes des clients, et la seconde durant laquelle il s'adonnait à ses propres créations ! Celle qu'il exécutait sans qu'aucune commande ne lui soit passé et qu'il faisait pour son bon plaisir, ou bien pour des requêtes un peu particulières et personnelles, comme cela avait été le cas pour Bea. Certains, qui savaient cela, le considérait comme bizarre pour s'adonner encore à son travail alors qu'il aurait pu en profiter pour se détendre, mais à vrai dire il en avait besoin ! Sans cela il n'arrivait tout simplement pas à dormir, et puis de toute manière ce n'était pas comme si cela lui était une charge. Oh certes il lui arrivait des fois de sortir de son atelier pour se rendre à la taverne ou se prélasser dans le jardin, mais toujours il revenait à son atelier et se mettait à l'ouvrage avant de rejoindre son lit, bien qu'il veillait toujours à être discret pour ne pas déranger ses voisins.

Cette fois là n'avait pas fait exception, et c'était ainsi qu'il s'était rendu jusqu'à son lit pour se reposer, un sourire aux lèvres. Il fermait les yeux et se préparait d’ores et déjà pour la journée de travail à venir ! Du moins c'était ce qu'il faisait d’habitude. Or ses habitudes furent changés, cette nuit là. En effet, comme il l’avait constaté, ses réflexes d’inquisiteur n'avaient pas disparu, et cela impliquait deux choses, parmi tant d'autres. La première était qu'il dormait toujours avec son arme à portée de main, la seconde qu'il avait un sommeil des plus légers. Ainsi il ouvrit brusquement les yeux quand il entendit frapper à la porte. Sa main bandée se tendit, preste, vers son arme qu'elle saisit ei l se releva, sans se soucier de n'être vêtu que d'une simple bure.

Ses pas étaient rapides ,bien que prudent, et pour être honnête il était aussi bougon, n’appréciant guère d'être tiré de son sommeil ! Néanmoins il se devait de répondre, surtout s’il s'agissait de quelque chose de grave, comme dans le cas où une de ses machines risquait de blesser quelqu'un. Il craignait aussi une autre fourberie de Crocs-noirs, d'où l’arme qu'il tenait en main. Ainsi il ouvrit assez rapidement le battant, se plaçant néanmoins de façon à ce que son pistolet ne sois pas visible...Et il ne put s’empêcher de hoqueter de surprise en découvrant Bea sur le pas de sa porte. La pauvre était dans un bien triste état, et ce malgré son sourire ! Habillée juste comme il fallait et trempée des pieds à la tête, elle n'avait même pas besoin de s'expliquer pour que l'humain comprenne en partie ce qui c'était passé !

Ainsi, il déposa discrètement le pistolet sur le meuble le plus proche et lui fit signe d'entrer alors qu'elle le lui demandait. Il se souciait assez peu de l'humidité, car contrairement à elle et à ses poudres il ne possédait rien que si peu d'eau puisse endommager !

"Oui bien sûr Bea ! Attends moi cinq secondes !"

Il s'absenta brièvement, disparaissant ans sa salle d'eau ,et revenant avec une serviette propre qu'il tendit à la gobeline afin qu'elle puisse se sécher. Une fois cela fait il l’invita à s'asseoir et s'assit lui même face à elle, sur le tabouret proche de son atelier, les mains jointe,s l'observant avec un léger sourire.

"Laisse moi deviner...Tu faisais des test avec tes explosifs, et une bombe a explosé, détruisant ton arrivée d'eau, et maintenant tu te retrouves sans logis. je me trompe."

Il n'y avait là rien de bien sorcier... Si elle s'était juste mouillée elle aurait très bien pu se sécher chez elle, hormis si justement elle ne pouvait pas avoir accès à chez elle, ce que cette explication justifiait. Néanmoins, il y avait aussi d'autres possibilités, qu'il était tout aussi prêt à entendre. Songeur, il se leva pour chercher deux bols, les remplissant avec la soupe, encore chaude, qu'il avait eu pour dîner, en tendant un à Bea afin qu'elle se réchauffe...Et il poursuivit.

"En tout cas je doute que tu sois venu et m'ait arraché à mon sommeil pour rien, donc si hormis te prêter cette serviette je peux faire quoi que ce soit pour toi n'hésite pas à me le dire."

les mains posées sur son propre bol, il se rassit à nouveau face à elle, lui adressant un large sourire, alors qu'elle pouvait constater qu'il avait toujours ses bandages sur son bras droit, ainsi que sur sa jambe gauche, ces denriers étant d'ordinaire dissimulé par ses chausses et ses bottes. En tout cas il était curieux d'entendre ses explications,

Connaissant la gobeline cela risquait encore d'être une sacrée histoire !
avatar
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
21/40  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Même les anges ont leurs démons [Pv Seraphin)

Message  Bea Boombolt le Dim 22 Juin 2014, 23:46

Au vu de ses vêtements, Seraphin devait être au lit lui aussi. Il devait être encore assez tôt pour que l'on considère être encore dans la nuit. C'était bien différent de ses vêtements de travail après tout. Néanmoins, je n'ai pas eu besoin d'une seconde invitation pour rentrer dans l'atelier. Je commençais à grelotter un peu, ce n'était pas vraiment chaud le donjon quand on était trempé! Je pris rapidement la serviette pour me réchauffer vigoureusement. Je remerciais mon ami alors que la serviette épongeait mes cheveux... Me donnant probablement une allure très peu féminine, mais bon. Il y avait des circonstances atténuantes! J'enroulais la serviette autour de ma taille pour le moment. Ce n'était que temporaire, mes vêtements étaient encore bien humides suite à ce déluge à domicile!

Heureusement que l'atelier de Seraphin était bien réchauffé. Un peu moins que le mien, qui est construit pour rester sec et chaud, mais tout de même bien agréable. Je tentais quand même de frotter mes épaules pour arrêter de frisonner. Ce n'est qu'avec le bol de soupe que je recommençais à retrouver une chaleur stable. Même si je n'avais pas vraiment faim, c'était parfait pour me réchauffer. Du coup, le bol à rapidement été vidé, comme la majorité des plats que je consomme par ailleurs!

L'humain n'était pas très loin dans ses hypothèses. Enfin, à condition que l'on me croit capable de faire exploser ma poudre comme une amatrice! Mais comme nous étions tôt le matin, je laissais passé pour le moment. Aussi, j’apprenais qu'il était bel et bien en train de dormir quand je suis arrivée ici. Je me sentirais presque honteuse si ce n'était pas de cette situation des plus particulières.


-Tout d'abord, je suis désolée de t'avoir tirer de ton sommeil. J'ai vécue la même chose après tout. J'étais en train de dormir quand mon alarme magique s'est déclenchée. Il y avait un être aquatique qui a utiliser les canalisations et le système de transport des êtres aquatiques pour percer un trou jusque dans mes réserves de poudre explosives. Il a fait quelque chose de stupide et puis voilà...

Le reste de l'histoire n'était pas des plus importante. Le fait est que les explosifs avaient tout détruit m'empêchait maintenant d'accéder à ma maison le temps de l'enquête et des réparations. Heureusement que j'avais fait la commande de Dent Drock pour ce mois-ci. Bien que, dans une telle situation, il pourra bien voir que je ne pouvais rien faire sans matériaux, sans atelier et sans repos! Dans tout les cas, j'étais tranquille pour le moment.

-Je ne sais pas vraiment pendant combien de temps je serais sans logis, mais je ne pouvais pas rester au milieu de la rue en pleine nuit. Je ne veux pas vraiment te déranger dans ton sommeil. Cependant, si je peux avoir un petit endroit pour me poser pour la nuit et si je peux emprunter ta baignoire pendant que mes vêtements sèchent aussi...

C'était une petite demande subtile jusqu'à ce que je puisse faire des démarches demain pour me trouver un toi temporaire. Au moins, si je restais dans l'atelier de Seraphin, je pourrais l'aider au travail un peu. Question de ne pas poireauté pendant les réparations! Mais j'avais encore sommeil et si je venais de faire sortir le petit ange de son lit, ce devait être le cas pour lui aussi. Je trouverais une solution demain, mais j'espérais qu'il accepte pour la nuit au moins!
avatar
Bea Boombolt

Féminin
Messages : 159
Expérience : 200
Métier : Ingénieure

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Demi-Human
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Même les anges ont leurs démons [Pv Seraphin)

Message  Seraphin le Lun 23 Juin 2014, 20:00

Séraphin fuit un petit signe négligent de la main afin de signifier que ce n'était pas si grave qu'elle l'ait tiré de son sommeil, il était habitué aux nuits courtes, et puis c'était de toute façon toujours un plaisir que de pouvoir aider son amie ! Cependant son air se fit rapidement plus grave lorsqu'elle lui expliqua les détails exacts de sa mésaventure. Un voleur d'explosif ? Voilà qui était plutôt préoccupant. Même si au vu de ce qu'elle expliquait il n’avait pas pu les emporter le fait été là, et surtout cela constituait un dangereux précédents qui allait peut être suivis par d'autres. Cependant, face à cette situation il était bien obligé de reconnaître quelque chose, même si ça lui faisait mal au cœur.

"Je vois... Enfin cela paraît étrange car hormis Crocs-noirs je ne vois pas quel individu pourrait avoir assez de moyens pour pouvoir voler tes explosifs les dissimuler et en faire un usage pertinent, or tu l'aides déjà, et toute rancœur que je puisse avoir à son égard, i lest trop malin pour piller ses propres partenaires, d’autant plus qu'il tient toujours ses accords... En plus, tu risques de pouvoir compter sur son aide, que ce soit pour la restauration de son atelier ou sa future protection. Je connais sassez peu d’individus qui défendent aussi tenacement leurs plate-bandes. Mais justement... Je persiste à me demander qui dans le donjon serait assez fou pour s’opposer aussi directement à Crocs-noirs tout en sachant les moyens qu'il peut déployer. Enfin, au moins avec l'accord que tu as passé avec lui et la mésaventure de ton voleur, ça évitera que des plaisantins essayent de te faire le même coup ! D'ailleurs je le plains celui là lorsqu'il va ressusciter"

En effet, s’il avait fais quelque chose d'idiot avec les explosifs ayant entraîne une détonation je ne donnais pas chair de sa peau, et comme pour illustrer ma pensée j'eus une brève grimace tout en sirotant sa soupe. En effet, non seulement il aurait Crocs-noirs à ses trousses, mais aussi la garde, ce qui promettait  à l'aquatique de nombreux ennuis. Enfin, avant de songer à ces derniers, il fallait déjà qu'ils règlent les leurs, et en particulier ceux de Bea. Or il s'avérait qu'il ne s'agissait rien que l'ingénieur ne pourrait pas régler !  Ainsi, finissant son bol de soupe, il adressa un sourire à l'artificière, juste avant de s'essuyer les lèvres, puis se releva en lui répondant.

"Ne t'en fais pas pour cela, mon logement est largement assez pour deux et je sais que tu ne dérangera rien. Tu as donc frappé à la bonne porte ! Pour cette nuit, tu la finiras dans mon lit, je serai bien le dernier des hôtes pour te laisser dormir sur le canapé ou mon atelier...Ce que je vais faire pour ma part, j'en ai de toute façon l'habitude, crois moi, quand je travaille tard sur une invention. Quant à te laver..."


Il se dirigea vers un porte un peu à l'écart, près de laquelle nulle invention n'encombrait le passage, et l'ouvrit d'une simple pression sur la clenche. Cela dévoila une salle aux murs de pierre, sobre, mais où était présent une sorte d'évier et une baignoire de métal ainsi que des tréteaux où pendaient certains habits du jeune homme, principalement des toges et des bures donc rien qui ne soit gênant. Le jeune homme fit alors signe à Bea de rentrer.

"Voilà tu as tout à disposition ici ne te gêne pas pour user des savons et autres, fias tout ce dont tu as besoin. Pour tes habits, étends les sur les tréteaux afin de les faire sécher et surtout, prends tes aises ! Par ailleurs si tu n'as pas d'habits secs, n'hésite pas à prendre une de mes tenues de bains, elles seront un peu amples, mais mieux que rien... Ah et fais attention avec la température, j'ai l'habitude de prendre mes basin très chauds, voire bouillants."

Et il n'y avait nul sous entendu... Cela par ailleurs avait la fâcheuse manie de le faire ressortir rouge comme une écrevisse, mais la température l'aidait à se concentrer...Cependant alors qu'il passait près de Bea, il vit quelque chose accroché à ses habits, et le retira, par réflexe.... et eut une légère moue, il s'agissait d'un lambeau de chairs couverts de quelques écailles, voilà qui le fixait sur le sort du voleur... Néanmoins il rit faiblement jabotant.

"Dommage... Il y en a pas assez pour faire une friture."


Puis s s’éloignant, alors que Bea devait accéder à la salle de bain, il jeta le lambeau de chair dans une poubelle non loin et il profita du temps qu'il avait devant lui afin de mettre en ordre quelques affaires, éviter que la gobeline ne tombe sur quelques petits trucs gênants, ou bien des effets dont il aurait besoin au réveil. Rien d’important en soit, c'était juste qu'il était organisé...Et qu'il devait bien faire quelque chose pour s'occuper en attendant qu'elle ait fini !


Dernière édition par Seraphin le Mar 24 Juin 2014, 10:36, édité 1 fois
avatar
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
21/40  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Même les anges ont leurs démons [Pv Seraphin)

Message  Bea Boombolt le Mar 24 Juin 2014, 00:10

Avec un peu de recule, je tentais de comprendre la pensée derrière le vol que l'on avait tenter de faire. Il ne semblait pas au courant de ma relation avec Croc Noir ou, si c'est le cas, était protégé par quelqu'un d'aussi influent. Il avait réussi à creuser ou à se créer un chemin sans que personne ne soit au courant! Je ne pense pas qu'il ai creusé à la cuillère, mais avec quoi aurait-il réussi à faire un tel tunnel? De la magie? C'était possible, mais il ne semblait pas magicien. Par contre, je savais exactement pourquoi j'avais été la cible: simplement parce que j'étais la seule et unique à faire des explosifs! Ensuite, je ne savais aucunement ce qui l'avait motiver à tenter ce vol...

-Je pense que c'est surtout parce que je suis la seule à produire des explosifs. Je ne sais pas ce qu'il voulait réellement en faire, mais il n'avais probablement pas l'argent pour se payer mes services dans la matière. Au moins, ce n'était pas une bande de malfrat qui m'a attaqué! Mon atelier sera beaucoup plus protégé et surveillé à présent par contre...

C'était un peu dommage, j'aurais beaucoup moins de liberté. Si Croc Noir et les gardes du donjon postent des gardes ou observateurs pour ma protection, ça finirais par me gêner. Enfin, je ne pouvais pas faire grand chose pour le moment... Mais si on tente de me gâcher ma vie privée ou bien réduire mes déplacements et ma création, ça serait très problématique! Par contre, je suis bien d'accord avec Seraphin sur un point précis: l'aquatique serait probablement dans une très mauvaise situation lorsqu'il reviendra. Je ne pouvais pas trop lui en vouloir maintenant, sachant qu'il finirait dans une prison, une salle de torture ou bien devenir un fugitif pour le reste de sa vie. Il pourrait toujours quitter le donjon, mais c'était un peu compliqué avec Dent Drock ou la sécurité du donjon à ses trousses...

Seraphin me tira de ma réflexion en m'annonçant qu'il voulait bien m'héberger pour la nuit. C'était une excellente nouvelle! J'étais un peu soulagée pour tout dire. Je ne doutais pas vraiment que Seraphin me laisserait dormir sur le seuil de sa porte, mais c'était toujours rassurant que l'on confirme ce que l'on pense. Bien que j'ai eue une pause mentale quand il mentionna que je finirais la nuit dans son lit. Bien qu'il avait précisé qu'il dormirait dans son atelier par la suite, mon esprit avait eu un peu trop de liberté. Je blâme le fait que l'on m'a tiré de mon sommeil, je le jure!

Heureusement qu'il s'était levé pour me montrer la salle d'eau, sinon il se serait imaginé probablement ce que j'avais penser. Ça pourrait causer un malaise au niveau de la conversation! Je me levais donc et je passais ma tête pour voir ce qu'il y avait dans cette salle de bain. Elle était très modeste, mais elle possédait l'essentiel après tout. Je rentrais donc dans la salle après quelques instants, j'étais très près de lui à présent. Il me dit que je pouvais utiliser certains de ses vêtements puisque les miens étaient encore dans un état lamentable. L'idée d'un bain chaud me plaisait bien, ça me relaxerait et je pourrais me reposer sans aucune honte. Déjà que j'avais un peu de gêne qu'il me prête des vêtements et son plumard, je n'allais pas dormir dans ce dernier en étant trempé et probablement couverte d'un peu de sang d'aquatique!

Pendant que je pensais à ça, regardant la baignoire, je me tournais la tête pour voir la main de Seraphin qui s'approchait de ma poitrine. Le feu me montait aux joues tout d'un coup! Je ne le pensais pas ainsi! Puis, il retira un morceau de peau écailleuse qui se trouvait à l'intersection entre mon épaule et mon vêtement. Je me grattais la tête nerveusement, j'avais besoin de sommeil! Sinon, j'imaginerais plein de choses! Je riais nerveusement aussi tout en lui répondant:


-Je n'ai jamais été une grande fan de poisson de toute façon! Enfin, merci du conseil pour l'eau, je ferais attention. Je ne sais pas vraiment combien de temps je resterais là, mais je me ferais discrète pour ne pas te réveiller si je reste trop longtemps. Et... Merci pour tout encore...

Je lui fit un petit clin d'oeil avant de refermer la porte. Rapidement, je commençais à faire couler l'eau afin que je puisse me laver. Mes vêtements devront subir le même traitement, il y avait peut-être des saletés que je n'avais pas vu. Enfin, une fois que la baignoire était bien remplie, je me glissais dedans rapidement. Fini cette sensation de froid! Je passais l'éponge sur mes vêtements et j'en profitais pour m'assurer d'être aussi propre que possible. Néanmoins, l'eau était si chaude... C'était si calme... Je m'y suis endormis...

Je me réveillais plus tard, je ne savais pas combien de temps j'avais pris pour dormir. L'eau était tiède, alors je devais avoir passer quelques heures de plus que je ne le pensais! Mes doigts me le confirmaient, ils étaient gorgés d'eau! Je pris cependant mon temps pour me sortir de la baignoire, je ne voulais pas que Seraphin me voit assommée par terre à son réveil! Il devait être en train de dormir par ailleurs, je n'entendais rien pour le moment. Je me saisis de ma serviette pour me sécher alors que j’accrochais mes vêtements maintenant propres. Une fois bien sec, je pris une de ses bures, bien que vraiment trop grandes pour moi! Les manches étaient trop grandes et le bas trainait un peu par terre. Je ferrais attention, mon but était maintenant de ne pas me prendre les pieds dans la bure pour faire un boucan du diable!

J'ouvris la porte doucement, passant ma tête pour mieux y voir. Ma vision s'adaptait à l'obscurité rapidement, me permettant de voir l'atelier de Seraphin. Il était d'ailleurs endormis à sa table, il devait tenter de travailler avant de tomber endormis! Une partie de moi trouvait ça adorable, la seconde s'inquiétait pour savoir si le petit ange n'était pas inconfortable. C'était la personne la plus près de moi après tout, c'est normal que je pense ainsi! Je me dirigeais donc furtivement vers le canapé, là où se trouvait une couverture provisoire. Je m'approchais de lui avant de lui mettre la couverture sur les épaules. Je me demandais à quoi rêvait le petit ange par ailleurs...
avatar
Bea Boombolt

Féminin
Messages : 159
Expérience : 200
Métier : Ingénieure

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Demi-Human
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Même les anges ont leurs démons [Pv Seraphin)

Message  Seraphin le Mar 24 Juin 2014, 11:51

Séraphin fit une petite moue à sa remarque quant au fait qu'elle était la seule à produire des explosifs. Certes cela expliquait pourquoi c'était elle qu'on avait volé, mais pas pourquoi un individu avait cherché à se procurer des explosifs et cela le préoccupait véritablement. Enfin l'heure n'était pas à cela et avant de se remettre au travail il adressa un léger sourire à son interlocutrice lorsqu'elle le remercia.

"C'est tout naturel voyons... Je te rappelle que sans toi tout cela ne m'appartiendrai plus !"


Il eut un léger rire et ferma la porte derrière elle. Libre à Bea de la verrouiller ou non, mais de toute façon l'ingénieur ne comptait pas y toucher , du moins tant qu'elle n'en serait pas sortie. Après cela il s’était occupé du rangement, et une fois ce dernier finit il s'installa à son atelier avec un léger soupir d'aise. La torpeur qui avait suivi son réveil s'était dissipé avec le récit de l'artificière ainsi que le bol de soupe, et ainsi il se mit de bon cœur à l'ouvrage, à la lueur d'une bougie.

Absorbé dans ce c dernier il en vit pas le temps passé, bien qu'il était étonné que Bea ne sorte toujours pas de la salle de bain ,après peut être que es gobelins avaient des rituels spécifiques, et longs, lors de leurs ablutions. Une chose qui était étonnante à savoir, déjà qu'avant de rencontrer Bea, Séraphin ignorer que ceux de sa race pouvaient être portés sur l'hygiène. Néanmoins, il avait pu entendre l'eau couler à travers les murs, alors si son hôte avait le moindre problème il l’entendrait tout autant... oh bien sûr il n'entendrait rien si elle se noyait, mais à son avis elle n'était pas aussi peu dégourdie !

Enfin quoi qu’il en soit, le manque de sommeil finit par le rattraper, et cette fois la fatigue fut des plus brutales puisqu'elle le prit en plein milieu de son travail ! Il eut seulement le réflexe de relâcher ses outils et son œuvre, de les écarter pour éviter de les abîmer puis il s'effondra à même son atelier, les bras croisés lui servant d’oreiller, avec rien d'autre sur le dos que sa bure. Heureusement pour lui même durant la nuit son atelier n'était pas particulièrement froid, de fait cela ne le dérangea nullement. Le temps continua à s'écouler et à côté de lui la bougie finit par s'éteindre sous le coup d'un courant d'air, plongeant la scène dans une obscurité totale.

Quand Bea l'aperçut il paraissait dormir paisiblement, sa respiration étant légère et son visage des plus neutres... Mais dès qu'elle posa la couverture sur ses épaules il parut , réagir, un de ses bras quitta la table, semblant essayer d’attraper vainement quelque chose et un doux sourire illumina ses traits..puis sa voix s'éleva faiblement.

"Maman... C'est toi ? Tu es rentrée de la messe ? Est ce que papa va bientôt rentrer ?"

Sa voix était encore plus douce et calme que d'habitude, comme celle d'un enfant... Il paraissait à cet instant si serein, si heureux que cela ne pouvait qu'être plaisant à voir, mais alors tout son être se tendit brusquement, le sourire fut remplacé par une grimace, et sa main finit par agripper le bras de Bea qu'il se mit à serrer de toutes ses forces. Il n'y avait nulle haine ou hargne dans ce geste, simplement un profond désespoir.

"Non... Ne l’enterrez pas, rendez moi mon père, rendez moi ma mère... où êtes vous ? ... Je ... Je ne veux pas être seul, je ne veux plus être seul !"


Sa voix restait celle d'un enfant, simplement un peu plus grave, mais surtout désespéré. Dans son esprit ressurgissait des souvenir confus de quand i lavait découvert le corps de son père dans son atelier, l'enterrement. Sauf que cette fois nul clerc n'était venu pour lui prendre la main, personne pour le former, lui donner une raison de vivre, simplement... Le néant qui l'entourait et menaçait de le happer à tout moment,  il n'y avait rien d'autre. Puis une lumière faible apparut, il s'y élança.

Et se réveilla en sursaut relâchant Bea, le regard perdu, il cherchait autour de lui du regard, reprenant sa respiration par à coups. Tout son être était en panique... Et finalement il se tendit brusquement, ses mains se précipitant sur ses outils et ce sur quoi il travaillait, commençant à œuvre frénétiquement. C’était aussi là une des raisons pour lesquelles il dormait souvent à son atelier, seul le travail s'apaisait lors de ses nuits de cauchemars... mais cette fois cela ne marcha pas. Il était trop nerveux, les pièces tressaillaient entre ses doigts et finir par lui échapper retombant sur la table, il eut un faible couinement de hargne, se passant une main sur le visage.

Puis seulement alors il sembla se rendre compte de la présence de Bea, son regard se posant sur elle ,la fixant avec un air de démence... Mais pourtant il se calma, était ce par honte qu'elle le voit ainsi ? Surprise ? Gêne ? C'était difficile à dire, mais toujours était il qu'il parut reprendre ses esprits, et que, malgré les sillons qu'avaient tracés ses larmes et la sueur plaquant ses cheveux sur son front, il paraissait sincèrement contrit.

"Désolé... On dirait que je ne peux pas m’empêcher d'être un pleurnichard."

Il eut un léger sourire, essayant de plaisanter à ce sujet, se rappelant très bien de leur première rencontre suite à laquelle il s'était déjà lamenté sur le fait qu'il craignait de rester au fond de lui un inquisiteur...Et puis il se sentait ridicule d'ainsi larmoyer par rapport à elle, après tout elle lui avait raconté le récit d'un de ses propres frères, elle aussi avait vécu de terribles épreuves, mais elle...Elle restait forte contrairement à lui ,et il était réellement désolé qu'elle ait à le supporter.
avatar
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
21/40  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Même les anges ont leurs démons [Pv Seraphin)

Message  Bea Boombolt le Jeu 26 Juin 2014, 14:21

Tout semblait calme lors des premiers instants. Le sommeil semblait avoir réussi à gagner Seraphin profondément et je laissais probablement un petit sourire au coin de mes lèvres. C’était un peu cliché comme scène quand on y pensait bien, mais c’était tout de même une petite attention furtive. On pourrait me demander pourquoi je le fait si même la personne concernée ne le saura jamais. Ma réponse pour le moment serait que je ne sais pas vraiment pourquoi…

Pourquoi avoir sauvé l’atelier de Seraphin alors que ce serait plus simple si je n’avais pas à me positionner entre deux murs? Pourquoi ne pas avoir fuis les dangers quand nous étions attaqués lors de notre première collaboration? Pourquoi est-ce que j’avais choisi l’atelier de Seraphin comme refuge sans la moindre hésitation? Probablement puisque le petit ange devenait de plus en plus important pour moi?
Mes oreilles se trémoussaient un peu, je tentais presque de les arrêter pour ne pas réveiller l’ingénieur. Je trouvais néanmoins cette scène touchante, j’espérais simplement qu’il n’attrape pas froid… C’est tout! C’est ce que je lui dirais s’il se réveillait et qu’il me voyait sous ses teintes foncés et avec mes oreilles qui se trémoussaient comme celles d’un chat! Et puis, il était tout de même adorable en train de dormir!

Par contre, la suite était un peu plus difficile à pour moi. Enfin, non pas que le prit comme un évènement difficile à vivre pour ma personne, mais que j’imaginais avec quoi Seraphin devait lutter à chaque soirs. Les gobelins en voyaient des choses horribles dans leurs vies, la majorité des monstres de nos jours le subissaient aussi bien souvent! Je me souviens parfois d’images que je désire oublier, mais le petit ange devait vivre un enfer… Revoir ce qui s’est passé sans cesse, ce n’était pas quelque chose de sain pour un esprit.
Quand il me prit par le bras, un miracle au vu de la bure ample que je portais, et que j’écoutais, je ne pouvais m’empêcher de porter mon autre main à ma bouche pour éviter de laisser un son passé. J’écoutais, les yeux un peu humides. Oh Seraphin… Tu vis vraiment avec tout ça? Hanté tous les jours par le passé? Les nuits dans l’atelier, c’était pour repousser au plus tard ses sombres pensés?

Son réveil brusque me fit sursauter, bien qu’il ait lâché ma main, mais il me rassurait d’une certaine façon. Il était sorti de ce cauchemar pour l’instant. Mais moi, je n’avais rien pu faire pour l’aider. Moi qui lui avais dit que je l’aiderais du mieux que je pouvais, je ne pouvais rien faire pour le moment! Je ressentais mon bras qui était un peu engourdis. Il avait serré fort sans en avoir conscience, il était vraiment en quête d’aide. Mais qu’est-ce que je pouvais faire, moi une pauvre gobeline qui travaille dans les explosifs?
Je le voyais tenter de travailler, mais il en était incapable pour le moment. Il me vit, il n’avait pas eu conscience de ma présence. Il était trop secoué pour m’avoir remarqué, cherchant uniquement à effacer ses visions. Seraphin tentait de s’excuser, mais je ne voyais pas pourquoi. Il était encore en vie, il luttait contre tout ça! Même si je savais que c’était difficile pour lui, il n’avait pas laissé tomber. Je posais ma main sur son épaule, je le fixais dans les yeux. Si je devais dire quelque chose d’important dans toute ma vie, c’était maintenant.


-Tu sais Seraphin… Montrer ce que tu ressens à l’intérieur de toi, ce n’est pas une faiblesse. On a tous notre moyen de canaliser nos peurs et nos faiblesses, pourtant on ne peut pas dire que c’est de la faiblesse.

Je tentais de lui faire un petit sourire en coin, mais je conservais pourtant le même regard. Je n’avais jamais fixé quelqu’un aussi longtemps. Ses yeux bleus… Il pensait peut-être que c’était de la faiblesse, mais ses yeux témoignaient d’un lourd passé. J’avais vécue des choses, mais j’ai toujours eue le support de ma famille au moins. Lui, il n’avait simplement rien eu de tout ça, obligé de travailler seul… La chose qu’il ne désirait pas par-dessus tout…

-Si laisser couler des larmes te permet de mieux te sentir dans ta peau, ne les laisses pas à l’intérieur. Fait ce qui permet d’être bien dans ta peau! Moi, je m’attache aux souvenirs heureux. La première fois qu’on a fait une invention ensemble… Ou bien comme la soirée des feux d’artifices…

À un moment dans la conversation, je m’étais accroupie pour me mettre au niveau de ses yeux. Je ne voulais pas le regarder de haut, surtout que j’étais habituée que ce soit l’inverse puisque je suis une gobeline! Je l’avais fait pivoter, afin qu’il soit entièrement en face de moi, j’avais posé mon autre main sur l’autre épaule. Je m’étais peut-être un peu rapprochée, je n’avais pas vraiment remarqué alors que je le regardais ainsi.

Seraphin était fort à sa façon, mais il pensait que les marques qui lui ont été imposés restent des signes de faiblesses. Il avait besoin d’un peu d’aide, d’une oreille pour écouter en cas de besoin. C’était une épreuve à surmonter, probablement une des plus difficiles et qui prendrait le plus de temps dans toute sa vie! Mais il réussirait, j’en étais certaine! J’étais là après tout et, même si on ne se connait que depuis peu, nous avons vécus plusieurs situations difficiles! S’il avait besoin de moi, je serais là!

avatar
Bea Boombolt

Féminin
Messages : 159
Expérience : 200
Métier : Ingénieure

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Demi-Human
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Même les anges ont leurs démons [Pv Seraphin)

Message  Seraphin le Jeu 26 Juin 2014, 23:00

Y avait il une seule chose qui pouvait effriter la bonté de Bea ? En vérité Séraphin savait pertinemment que oui, puisqu'il avait lui même assisté à la mort d'un de ses adversaires et il s'était bien disputé avec elle. Mais pour l’instant tout ce que le jeune homme voyait c'était son empathie et sa présence, le fait que non seulement elle acceptait ses larmes là où tant d'autres lui aurait dit de se comporter en adulte, en homme et de les sécher, et même elle les accueillait à bras ouvert, l'invitant à se laisser aller, à se libérer. Cela il le faisait chaque nuit, mais les larmes seules ne suffisaient pas à l’apaiser, la présence d'autrui, de quelqu'un à ses côtés qui pouvait entendre et comprendre sa douleur et l'accepter lui était d'un grand secours. Ainsi malgré les larmes brouillant ses yeux il soutint le regard carmin de celui de son interlocutrice, et cette fois ne fus nullement gêné par le contact de sa main sur son épaule. Au contraire c'était un lien, un lien avec la réalité après le cauchemar.

Ainsi fort de ses propos rassurant il se laissa aller, versant quelques larmes dans un profond silence, seulement secoué par quelques sanglots... Mais des larmes qui furent accompagnés d'un sourire alors que Bea évoquait ses bons souvenirs, citant ceux qu'elle avait partagé avec lui. Dans le même temps elle l'avait forcé à pivoter, afin qu'ils se fassent face, et une autre main se posa sur son autre épaule...Et ans plus attendre il la serra dans ses bras se lovant contre elle, sa tête posée sur son épaule. Son corps frissonnait faiblement malgré lui. De fatigue, de tristesse et de soulagement, le tout à la fois, alors que de sa voix tremblante il répondait enfin à Bea.

"Pour cela, tu es forte Bea, pour toujours parvenir à garder l'esprit radieux pour cela je t'envie...Et te remercie car ce genre de souvenirs sont ceux qui m'empêchent de sombrer dans la folie, et depuis notre rencontre je t'en dois tant... Merci."

Il n'oubliait pas non plus Theorem qui lui en avait procuré de nombreux. De toute manière c'était aussi grâce à lui qu'il était ici de toute façon... Mais il devait s'avouer se sentir particulièrement bien dans les bras de Bea, serein pour être exact. lui qui d'habitude fuyait tout contact avec la gent féminine s'y abandonnait volontairement là...

Et pourtant il finit par desserrer son étreinte, le rouge aux joues. Il paraissait à nouveau confus, mais il se ressaisit vite, parvenant à formuler sa demande sans accrocs, bien que cette dernière lui causait visiblement une grande honte.

"Tu as dis que tu avais besoin d'un toit pour la nuit... Mais il est clair que moi j'ai besoin de toi pour cette nuit, et peut être d'autres.. accepterais juste déjà de rester avec loi pour le temps qu'il reste avant le lever du soleil ?"

Et le rouge ne cessa de monter à ses joues. Il avait parfaitement conscience que ces mots pouvaient être interprétés bizarrement... Mais ce qui le rendait le plus honteux c'était le fait que même en y réfléchissant il n'aurait formuler sa requête d’aucune autre manière, comme s'il avait voulu cela...Et lui même était incapable de le dire, se contentant de sourire à la gobeline, ses larmes étant maintenant asséchées, ne laissant que leur souvenir et leur sillon sur la peau du jeune homme.

Mais au fond d lui il n'en menait pas large car il commençait à identifier ce qu'il ressentait, ce même sentiment qu'il avait éprouvé au près de son plus proche ami...Et cela l'inquiétait !
avatar
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
21/40  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Même les anges ont leurs démons [Pv Seraphin)

Message  Bea Boombolt le Ven 27 Juin 2014, 06:53

Ça n'avait pas prit beaucoup de temps avant que Seraphin ne se lance dans mes bras afin d'y trouver un peu de réconfort. J'avais réussie à lui montrer mon point de vue et à lui dire ce que je trouvais important comme moments. Cependant, je mis un genoux par terre pour me permettre de supporter le poids de l'humain face à ma force de gobeline. Une partie de moi riait un peu en réfléchissant au fait que, si je suis pas trop mauvaise pour du support intellectuel, c'était une autre chose pour le support physique! Mais d'un autre côté, ça ne me dérangeais pas le moins du monde.

Alors qu'il posait sa tête sur mon épaule, je ne pouvais m'empêcher de sourire faiblement. Non pas à cause de la tristesse qu'il vivait, mais plutôt du fait que je pouvais l'aider à passer au travers de cette épreuve. On m'a toujours aidée quand j'étais petite alors que je ne semblais jamais être vraiment utile à ce niveau là chez les miens. Je passais une de mes mains au niveau de sa nuque, alors que la seconde restait un peu plus sur l'épaule, cherchant à garder l'étreinte la plus confortable possible. Une partie de moi redoutait l'attachement, au vu de ce que je connaissais avec la société gobeline, mais une autre ne cherchait qu'à créer des liens encore plus solide qu'auparavant.


-Ce sont des moments que j'affectionne aussi tu sais. C'est grâce à eux que je peux rester comme je suis. Grâce à toi pour la majorité d'entre eux pour le moment...

J'avais fait la rencontre de quelques autres monstres à l'extérieur du cadre professionnel, mais je devais avouer que j'étais beaucoup plus proche du petit ange que de n'importe qui d'autre. Je ne sais pas si c'est bel et bien réciproque, mais je savais qu'il me tenait au moins en grande estime. Et puis, même si j'étais sensée lui redonner courage et l'aider dans ce qui le tracassait, je me sentais bien présentement. Je n'étais pas habituée à de tels marques d'affections normalement, alors je ne pouvais pas dire que je n'appréciais pas! Seraphin fini cependant par se redresser un peu, il avait évacué sa tristesse pour le moment probablement.

Par contre, il avait les joues zwifys comme une pivoine! Qu'est-ce que j'avais fait? J'avais dis quelque chose qu'il ne fallait pas? À quoi pense-tu Seraphin? Puis, il me dit sa requête... Je... Ne savais pas exactement quoi répondre. Je passais de l'histawy au katol en quelques secondes. Il venait vraiment de dire ce que je pensais? Non, je devais imaginer des choses... Stupide gobeline, ne laisse pas le sommeil corrompre ce qui était dit! Bien que nous étions plus l'un contre l'autre, j'avais mes mains mise au niveau du torse. Je serais un peu son vêtement, mais j'étais incapable de le regarder dans les yeux pour le moment. Je tentais de répondre intelligemment, mais la seule réponse qui se fit entendre était décevante!


-Bien... Bien entendu! ... Oui... Sans hésitation! Enfin... Je... Je veux t'aider oui! Je resterais le temps qu'il faut!

J'entendais mon propre cœur qui battait la chamade. Traitre! Pourquoi est-ce que tu t'emballe comme ça! Je ressemblais à quoi maintenant! Une gobeline qui a perdue son teint naturel alors qu'elle était devant un humain qui avait les couleurs d'un coup de soleil? J'étais confuse, les évènements allaient rapidement, ma tête tournait presque! Je tentais de reprendre mon calme, dire quelque chose d'intelligent au moins! Je lâchais un peu son vêtement, je ne voulais pas le garder dans mes mains après tout! Ni tenter de l'influencer ou quoi que ce soit...

-Aller, nous devrions-nous mettre à nos aises au moins. Le sol n'est pas le plus confortable pour moi après tout...

Je lui laissais le choix après tout. Et puis, je ne savais pas exactement ce qu'il voulait dire par ''passer la nuit''. Est-ce qu'il désirait tenter de se rendormir avec moi à ses côtés, de me parler pour oublier le sujet ou autre chose? J'étais moi-même fatiguée, mais je pourrais dormir durant la journée, je ne pouvais pas travailler pour quelques jours de toute façon! Je me levais tout en aidant l'ingénieur à faire de même. Nous étions proche, un de l'autre... Je pouvais ressentir son souffle sur mes cheveux. Je le regardais avec un petit sourire nerveux, mais je pense que mes yeux en disaient long sur ce que je pensais vraiment. Je me doutais bien de ce que je ressentais mais... Mais est-ce que c'était réciproque? Ou mon esprit qui continuait de me jouer des tours? Je bougeais peut-être de quelques centimètres mon visage vers le sien, très discrètement. J'attendais sa réaction à présent.
avatar
Bea Boombolt

Féminin
Messages : 159
Expérience : 200
Métier : Ingénieure

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Demi-Human
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Même les anges ont leurs démons [Pv Seraphin)

Message  Seraphin le Ven 27 Juin 2014, 20:07

C'est alors qu'elle lui répondit, expliquant que ces souvenirs lui étaient tout aussi précieux que pour lui, qu'il comprit. Elle était aussi seule que lui, quand bien même cela paraissait moins l'affecter. Il était vrai qu'à bien y penser le jeune homme ne l'avait jamais vu converser avec quelqu’un d'autre s’il ne s'agissait pas d'un client ou d'un fournisseur, en somme en dehors du cadre de son travail. Certes on pourrait considérer que toute discussion avec lui n'était que du travail, mais ils avaient aussi eu d'autres sujets de discussion, et même ceux où ils avaient œuvré ensemble avaient quelque chose de particulier. Tout comme elle était une de ses précieuses attaches il était un des seuls liens qu'il avait et cette pensée le ...Rassura, tout en suscitant en lui une étrange sensation qu'il ne sut qualifier.

Et bien sûr elle fut tout aussi gênée que lui par la formulation de ses mots, passant du vert au mauve sous ses yeux et s'accrochant avec gêne à sa tunique. Il avait beau s'y être attendu il n'en était pas moins confus et coupable, bien au contraire. Enfin, tout ce qu'il pouvait faire maintenant c'était assumé, et il le fit du mieux qu'il put ! Enfin au moins accepta-t-elle sa demande, et ainsi il se laissa faire quand elle se releva, l'entrainant avec elle. Par ailleurs il ne pouvait que confirmer ses propos, il avait mieux à lui offrir que son sol pour se tenir.

D'ailleurs il ne se formalisa guère pour la prise que la gobeline exerçait sur l'étoffe de son haut. Au vu de la gêne qu'il avait causé chez elle c'était tout naturel, et ainsi alors qu'elle commençait à le relâcher il  se sépara un peu d'elle, puis elle se redressa, l'aidant à faire de même. Se faisant il croisa de nouveau son regard, tandis qu'il souriait encore. Mais alors il se figea un peu en croisant son regard. Ce dernier... Avait quelque chose de différent, elle semblait vouloir exprimer quelque chose, une chose qui troublait grandement l'humain sans qu'il soit capable de savoir de quoi il s'agissait. Bon sang il n’avait pas besoin de cette nouvelle énigme, alors qu'il ne savait même pas ce qui le dérangeait tant lui même, lui faisait monter ce rouge aux joues, comme le jeune clerc qui voyait pour la première fois l'épaule d'une femme !

Puis elle bougea son visage vers le sien, en un geste discret. Cependant, au vu de leur promiscuité ces quelques centimètres étaient significatifs, qui plus est ce n'était pas simple un simple mouvement du crâne, non elle se tendait vers lui. Pourquoi ? Il l'ignorait, mais à cet instant il eut mille envie, mille pulsions, et mille craintes de la blesser et de la décevoir. Il souhaitait répondre à cette voix au fond de lui, mais en même temps il savait très bien que l'artificière pourrait être offusquée... Mais il se rappela aussi son autre peur, bien plus ancrée, bien plus destructrice. Peut être... Peut être qu'elle le comprendrait, et peut être même lui répondrait elle. Ainsi prenant son courage, à moins qu'il ne s'agisse d'inconscience, à deux mains il la relâcha d'une main, l'autre sur sa taille, et vint doucement effleurer son menton, lui faisant remonter le visage, afin qu'il puisse le voir au mieux.

Puis avec douceur il déposa un tendre baiser sur son front. Du bout de ses lèvres, il put sentir qu'il n'y avait que la couleur qui rendait cette peau différente de celle d'un humain, ou sinon, c'est qu'elle était plus lisse et plus agréable au toucher. Ce contact, fut très bref, mais des plus tendres. Pendant ce dernier la main sous le menton  avait glissé sur sa côte. Mais cela c'était encore la partie facile, celle où il n'avait pas osé aller jusqu'au bout afin de ne pas risquer de perdre cette précieuse relation qu'il avait avec elle, mais dans ses mots il ne pourrait pas faire dans la demi mesure. Ses mains venaient finalement saisir avec douceur celle de Bea, les enserrant doucement, il dit avec douceur.

"On dirait finalement que tu as d'autres préoccupations que le confort...mais j'ai peur de me tromper Bea, j'ai l'impression que tout va trop vite pour que ce soit vrai, j'ai peur de me tromper, et pire encore, de te blesser en te disant ce que je ressens... Alors s'il te plait Bea, dis moi ce que je suis pour toi. Un partenaire de travail ? Un ami ? Ou plus ?"

Voilà... Même s'il ne l'avait pas dit explicitement il venait d'avouer, tant à elle qu'à lui même ses sentiments naissants pour la gobeline, pour cette femme qui avait depuis leur rencontre toujours été là pour lui, et ne l'avait jamais laissé tombé. Cette personne dont les qualités resplendissait à ses yeux et donc il ne se souciait guère des défauts. Mais en même temps il se savait si émotif, si prompts aux sentiments qu'il avait peur de se fourvoyer et de se faire des idées. Il était cependant prêt à toutes les réponses, si ce n'était une, une seule, alors que sa prise fit un peu plus ferme, et sa voix empreinte d'un mélange d'inquiétude et d'espoir.

"Je sais ce que je dis dans mes cauchemars, ce n'est pas la première fois que je les fais... Alors tu te doutes sans doute de ce que je vais te demander. Quel que soit ta réponse, et en dépit de ce que je t'ai avoué... Ne me laisse pas seul."

Il aurait aimé pouvoir conclure ses mots par un geste, celui qui l'obsédait alors qu'il la regardait, et qu'il n'avait pas osé accomplir, mais il attendait sa réponse, trop respectueuse d'elle pour oser faire un pas de plus.
avatar
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
21/40  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Même les anges ont leurs démons [Pv Seraphin)

Message  Bea Boombolt le Sam 28 Juin 2014, 07:41

Au final, nous nous regardions en silence pendant quelques instants. Ce n'était pas vraiment un malaise, mais je pense que l'on se posait une importante question depuis au moins quelques secondes. Dans mon cas, je me demandais exactement quand j'ai commencée à y réfléchir. Je ne pouvais simplement pas me mentir à moi-même, mon cœur battait la chamade et j'attendais son mouvement, sa réponse, son rejet ou son acceptation... Ça ne servait à rien de me le cacher, j'avais probablement des sentiments pour lui. Je savais bien que je l'avais en haute estime depuis longtemps, depuis la première journée même! Mais depuis quand est-ce que cette relation de travail avait évoluée pour devenir quelque chose de plus intime? C'était rapide, certes, mais les coups de foudre l'étaient encore plus!

Je pense sincèrement que le fait d'avoir traversé plusieurs phases de sentiments. On ne se cachait rien depuis le début, même si ça avait conduit à une grande dispute. Mais au final, ça nous avait rapproché et les liens étaient plus fort qu'auparavant. Enfin, c'est ce que je pense. J'étais très à l'aise avec l'humain, mais peut-être que je me fais des idées. Ou du moins peut-être que je voyais trop loin? Après tout, il ne faut jamais presser les choses. Peut-être que Seraphin ne me voyait que comme une confidente, voir son amie la plus proche mais sans plus. Peut-être qu'il était timide par ce qu'il savait qu'il devrait me rejeter? Me dire de me ressaisir et que ce n'était pas le temps d'y réfléchir?

Je réfléchis trop! J'étais fatiguée et j'étais en train d'imaginer les pires choses! Peut-être qu'il ne pensait pas à ça, mais uniquement à se reposer lui aussi. Je ne savais rien, je devais attendre qu'il bouge, qu'il dise quelque chose au moins! Le suspense me rendais folle, mais je ne laissais rien paraitre pour le moment. Mon instinct me disait d'attendre, mais mon pouls s'accélérait rapidement. Quelques secondes après, alors que Seraphin posait sa main au niveau de ma taille et une à mon menton. Je le regardais pendant un moment, je me sentais toute petite tout d'un coup. J'étais nerveuse, plus que je ne l'ai jamais été auparavant. C'était comme ça que l'on se sentait quand on avait un puissant lien avec quelqu'un? Il approchait son visage du mien, mais il posa son baisé un peu plus haut, au niveau du front. Je restais un peu ébahie pendant un moment, incertaine de ce que ça voulait dire. Ce n'était pas une réponse, mais plusieurs questions qui me venaient en tête!

Mais après tout ça, il me posa la question qui me confirmait que ce que je me posais comme question était en fait une réponse! S'il me demandait ce que j'étais pour lui et qu'il ne voulait pas me dire ce qu'il ressentait par peur, c'était qu'il avait les mêmes papillons que j'avais! Mais ce n'était pas juste, il me tenait les mains de cette façon. Je ne pouvait rien faire, si ce n'était le regarder droit dans les yeux. Il n'avait pas le droit de faire ce que je fais normalement! Il m'empêchait de détourner le regard, de faire d'autres gestes... J'étais piégée pour le moment, moi qui voulait savoir ce qu'il ressentait, il me demandait ce que moi je ressentais pour lui à présent. Mais avant tout, je devais le rassurer.


-Peu importe la réponse, je serais là ce soir, tu en as ma parole... Et les autres aussi quand tu en aura besoin... Tu ne mérite pas d'être seul!

Je le regardais dans les yeux avec un petit sourire. Ça, je n'avais aucune difficulté à lui dire. Après tout, si je n'avais pas désirer l'aider, je ne serais pas ici présentement. J'aurais passé mon chemin pendant qu'il tentait de retourner au travail, ni vu ni connu! Non, même si tout le reste restait encore un problème à expliquer, c'était une chose que je ne voulais pas qu'il y ai la moindre interrogation. Les amis, c'est fait pour s'aider en cas de besoin et je le considérait comme tel! Néanmoins, après quelques moments, je fini par détourner les yeux, regardant nos mains.

-Pour moi, tu est plus qu'une simple relation de travail. Probablement la personne envers qui je suis la plus proche présentement. Mais...

C'est probablement cette partie qui me posait problème à présent. Je savais ses sentiments et je connaissais les miens. Mais il y avait tant de choses qui me passait à travers la tête. Surtout sur ce que je pensais que j'étais. Je ne voulais pas donner de moi une image idéalisée uniquement parce que je l'aidais. Il devait savoir à quoi s'attendre avec moi. Néanmoins, je m'approchais de lui et, sans enlever mes bras de sa position, j'appuyais ma tête sur l'épaule du petit ange. Je parlais avec une petite voix timide maintenant.

-Je... Suis loin d'être parfaite... Je n'ai pas confiance en moi, j'ai une personnalité improbable, une apparence étrange pour une gobeline... Sans parler des défauts que je ne vois pas en moi et qui sont là! Je n'ai jamais vraiment été appréciée si ce n'est toi... Peut-être que tu mérite mieux que la personne que je suis mais...

Cette fois, je dégageais mes bras des siens avant de les placés tranquillement autour de son cou. Attrapant mon poignet d'une main, me positionnant sur la pointe des pieds, afin d'être au niveau de son visage. Je le regardais, le feu aux joues et peut-être avec une petite perle d'eau au coin des yeux. Il pourrait toujours dire qu'il ne pensait pas tel que je le voyais. Mais tant pis, je m'étais lancée, à mon tour de m'assurer de ne pas faire une folle de moi! Je m'approchais de lui, afin de lui glisser à l'oreille:

-Mais si on ressens les mêmes choses, alors ce n'est pas si important, pas vrai?

Je reculais mon visage de nouveau, me repositionnant dans une position très proche de celle que j'avais plus tôt. Cette fois-ci, j'étais bien plus proche de lui... Et si ce que je pensais arriverait, ce ne serait pas sur le front que j'aurais un baisé! Juste de penser que ce serait mon premier vrai baisée s'il était mon premier véritable amour... Je tremblais un peu, il était temps de finir le suspense! Dire que je n'avais remarquer que nous étions beaucoup plus que de simple amis grâce à un accident dans mon atelier. Je le regardais avec un petit sourire. S'il ne bougeait pas et qu'il ne me repoussait pas, c'est moi qui prendrait les devants! Mais ce n'était pas ce que je devais faire, pas vrai? Il doit faire ce geste comme j'ai fais le mien!
avatar
Bea Boombolt

Féminin
Messages : 159
Expérience : 200
Métier : Ingénieure

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Demi-Human
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Même les anges ont leurs démons [Pv Seraphin)

Message  Seraphin le Sam 28 Juin 2014, 16:35

Tout d'abord il dut s'avouer soulagé par sa première réponse. Elle resterai avec lui quel que soit sa réponse, quoi qu'il arrive...Et il ne demandait tout simplement rien de plus ! Mais pourtant... Tel un enfant insatisfait il se surprit à ce que ce soulagement soit des plus bref, laissant au contraire rapidement place à une angoisse plus conséquente, comme s'il craignait encore davantage d'apprendre comment elle le considérait... Et enfin elle apporta un début de réponse. Elle l'appréciait plus qu’une relation de travail ? C'était déjà ça, mais en même temps nombre de choses étaient plus importantes que cela ! Mais rapidement le doute s'effaça à l'entente d'un simple mot, ce mais... Ce mais qui voulait tout dire, cette peur de ne pas être à la hauteur que lui même éprouvait ! Cette peur qui trahissait ce qui allait dit et le soulageait.

Il fut également attendri par la manière dont elle laissa sa tête reposer contre lui, comme si elle cherchait un soutien en sa personne alors qu'elle énumérait ses défauts. Néanmoins, Séraphin ne l'interrompit pas, elle en avait besoin, tout comme lui avait eu besoin de parler de ses peurs. Cela lui fut pourtant difficile, en particulier lorsqu'elle disait qu'il devait mériter mieux, alors qu'à ses yeux il n'en était rien... Mais elle ne lui laissa pas le temps de s'insurger, ses mains se croisant autour de son cou, en une étreinte affectueuse, et balayant par elle même ses propre mots, auxquels l'humain répondit rapidement, d'une voix douce.

"Vrai."

Alors qu'elle s’éloignait un peu, il soutint à nouveau son regard, toujours souriant. Il savait cette fois ce qu'elle voulait, et lui aussi... Et pourtant il bloquait, il n'avait nulle envie de la faire languir, mais lui même était intimidé par la scène... Mais enfin il se prit en main, secoua brièvement la tête, et en un élan délicat, ses mains croisées sur le dos de la gobeline pour l'aider à se maintenir à sa hauteur, il l’embrassa avec délicatesse. Ce n'était pas un de ces baisers passionnés et sensuel qui durait de longue minutes, accompagnés de rapides mouvements de langue. Non c'était juste un simple contact, léger, et même bref, entre leurs lèvres, mais qui état tout ce qu'il y avait de plus sincère et d'agréable.

Puis ses lèvres descendirent rapidement sur le cou de l'artificière de son aimée, y déposant de nombreux baiser, comme pour trouver à nouveau assez de courage pour dire avec la plus grande des simplicités du monde ce qu'il ressentait exactement... Et ce fut ainsi, que sans la relâcher il vint mordiller avec tendresse une de ses oreilles, et enfin y souffler en un murmure, tendre.

"Je t'aime..."


Il s'éloigna ensuite doucement, ses mains glissant sur sa taille, il la regarda une nouvelle fois dans sa tenue trop grande, se permettant pour la première fois de voir à quel point elle était belle... Et il poursuivit.

"Je t'aime, malgré et pour tout tes défauts. Moi l'ingénieur, dépressif, meurtri et hésitant je t'aime et je sais que rien ne pourra me faire renier cela, Bea Boombolt. Je ferai tout ce que je peux pour te rendre heureuse."

Et alors simplement pour la taquiner il rapprocha encore son visage du sien, un sourire moqueur aux lèvres avant d'ajouter.

"Même si cela signifie devoir dormir encore quelques nuits dans mon atelier, malgré le fait que mon lit soit assez large pour deux !"


En dépit de son ton taquin, il était sincère, malgré leur déclaration réciproque, il savait que les sentiments pouvaient ne pas suivre la réalité. Ainsi si elle avait encore besoin de temps pour partager le lit de l'humain, il comprendrait parfaitement. Lui même n'était pas tout à fiat préparer pour cela, et puis... Il avait bien su vivre seul longtemps, il avait même fait des vœux par le passé pour le rester, il saurait bien attendre encore un peu...

Et enfin il conclu ses dires sur un nouveau baiser, plus durable et passionné, à l'image de ses sentiments
avatar
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
21/40  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Même les anges ont leurs démons [Pv Seraphin)

Message  Bea Boombolt le Dim 29 Juin 2014, 07:45

J'ai eue une hésitation pendant quelques secondes, mais la peur s'effaça rapidement quand j'entendis la réponse de Seraphin. Un seul mot, un seul! Une voix qui se fait rassurante et qui apaisent la moindre de mes craintes. Après tout, il m'avait dit qu'il me voyait comme qui j'étais. Même avec mes défauts, je lui plaisais? J'espérais vraiment que ce soit le cas! Après tout, il me plaisait bien le petit ange. Il était gentil, aimant, il était toujours prêt à m'aider. Il avait juste eu un mauvais passé, mais ce n'était en aucun cas une mauvaise personne! Et puis, il me plaisait voilà! Depuis quand ma tête devait tenter de raisonner mon coeur?!? Surtout quand on cherchait simplement à confirmer les raisons de nos propres sentiments. L'important n'était pas simplement de savoir ce que l'on ressentait? L'amour, ça ne s'explique pas, ça se vit!

Je n'avais pas à attendre longtemps pour que Seraphin ne bouge de lui-même. Il semblait un peu hésitant, mais au moment où il avait mis ses mains en arrière de mon dos, je savais ce qu'il ferait. J'avais hâte, mais j'étais aussi nerveuse! Et si j'embrassais mal? Et si les gobelins et humains étaient pas compatibles? Et si mes jambes décidaient de me laisser tomber suite à ça? Je ne savais rien, mais c'était quelque chose que je désirais au plus profond de moi. Je respirais silencieusement, mais je prenais de grandes bouffées d'air pour rester calme. Ça y est, il s'approchait de moi à présent! Doucement, sans pressé le moment. Nous sourions tous les deux, nos regards se croisaient. À ce moment, il y avait un choc en moi. C’était la première fois que j’embrassais et c’était un instant des plus magiques.

Je fermais les yeux pendant un instant, je me concentrais sur cette chaleur et sur ce contact que nous partagions. Ce n'étais qu'un petit moment, mais c'était un nouveau souvenir que je chérirais du plus profond de mon cœur. Et puis, comme les feux d'artifices, je recommencerais le plus souvent possible! Je le serrais un peu plus dans mes bras, tentant de prolonger ce baisé ne serait-ce qu'un instant de plus. C'était instinctif après tout, mais une partie de moi appréciait encore plus ce moment. Peut-être parce que je pensais finir seule depuis ma tendre enfance? Après tout, je ne pensais jamais changer de refuge et encore moins finalement trouver la bonne personne. C'est curieux parfois que l'on trouve ce que l'on cesse de chercher!

Puis, il commença à me donner quelques petits bisous dans le cou. C'était agréable, mais ça me chatouillais à la limite. Je souriais encore, les yeux toujours fermés, me laissant bercée par la magie du moment. Je m'abandonnais dans ses bras pour le moment, j'appréciais le moment tout simplement. Je poussais un petit ''eeep!'' quand il toucha mon oreille. C'était sensible! Je me reprenais en main, puis les mots tombèrent. Un simple ''Je t'aime'' qui avait commencer ce couple comme des milliers d'autres auparavant. Il me regardait, non... Il me contemplait? Je respirais un peu plus fort, j'étais tout de même embêtée par mon physique après tout... Peu importe ce qu'il disait, je savais qu'il était beaucoup plus qu'il ne le disait. Il réussirait à me garder heureuse, il réussissait déjà à le faire!


-Je t'aime de la même façon Seraphin. Je t'aime pour qui tu est et, pour le moment, je suis sur un petit nuage. Tu réussira, je t'aiderais... Mais merci de me laisser un peu de temps...

Et nous étions repartis pour une seconde fois. Je m'approchais un peu plus, gardant le plus de contact entre nous. Mes mains se perdaient dans ses cheveux alors que nous continuions. Je n'était pas si fatiguée finalement, je serais peut-être celle à entamer le prochain...
avatar
Bea Boombolt

Féminin
Messages : 159
Expérience : 200
Métier : Ingénieure

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Demi-Human
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Même les anges ont leurs démons [Pv Seraphin)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum