A la poursuite des péchés

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

A la poursuite des péchés

Message  La Sainte Église le Dim 29 Juin 2014, 22:19

Les pêchés...

Ces aventuriers s'étaient fait une certaine réputation avec le temps, ancien membres de l'ordre des parangons, ils s'étaient distingués en annihilant des organisations composés de bien plus d'individus qu'eux, volant des secrets ou des artéfacts parmi les mieux défendus. Mais cette renommée était surtout causé par le fait qu'ils ne semblaient agir que pour eux mêmes. Certes il advenait qu'ils soient payés pour des missions, mais il n'avait pas été rare qu'ils se retournent contre leur commanditaire, mais pas parce que quelqu'un d'autre les avait payé davantage. Ils semblaient ne pas chercher l'argent, ni la gloire, ils ne soutenaient nulle faction, nul idéal, nul politique. Cela, ajouté à leurs talents, les rendait des acteurs redoutables si on ne parvenait pas à deviner leurs intentions. Or ils avaient récemment été repéré non loin du donjon, incomplet, au nombre de six, car il manquait la "Colère". Pour autant il n'en restait pas moins dangereux, tel que le prouvait leur dernier coup d'éclat où ils avaient réussi à s'introduire dans la cathédrale d'Auran et à en ressortir avec de nombreuses informations !

Depuis lors ils étaient établis dans un tour à trois jours de marche du donjon, et il paraissait peu probable qu'ils en partent de plus tôt. Or il s'avérait que certaines autorités du donjon souhaitait entrer en contact avec eux. Ainsi une quête avait été lancée, avec deux objectifs. Établir un contact avec ces individus, et s'ils sont amicaux établir une alliance avec eux, mais surtout, récupéré les informations qu'ils avaient pu obtenir ! Pour se faire Shrivei les informa sur les individus auxquels ils allaient devoir faire face.

"Envie", le cadet du groupe, était aussi le meilleur combattant et un voleur hors pair, cleptomane il dépouille aussi bien ses alliés que ses ennemis. "Luxure" était l'espion de la bande, et cela s'expliquait aisément puisqu'il n'avait pas le même visage à chacune de ses visions, étant un véritable maître du déguisement. "Avarice", pour sa part, était le trésorier, celui qui s'assurait que les fonds de la bande était en bon état et parvenait à payer toujours le prix le plus bas pour n'importe quel bien. "Gourmandise" était justement celui s'occupant des dépenses, l'intendant en somme. La plupart de son travail était causé par "Orgueil" la saboteuse du groupe, les explosifs, leur création et leur manipulation n'avaient plus de secret pour lui. Enfin tout ce petit monde était dirigé par "Paresse", la stratège et meneuse du groupe, ainsi que la doyenne.

C'était hélas tout ce que l'on savait, quel était leur armement ? Leur tempérament ? Tout cela était inconnu du donjon et donc Aryuu qui avait accepté cette tâche devait faire seulement avec cela. Enfin, Shrivei lui offrit une dernière chose, en plus de lui souhaiter bonne chance et de lui donner des vivres, une carte avec tracés dessus les itinéraires pouvant mener à la tour. Ainsi en quittant le donjon s'offrait à lui le choix suivant. Soit il progressait dans la partie de la forêt maudite extérieure au rempart, soit il progressait sur les routes. Avancer sur les routes serait plus risqué vis à vis des patrouilles de l’Église, mais lui ferait gagner une bonne demi journée de marche, tandis que dans la forêt il serait à l'abri mais risquer de s'égarer et de perdre plus de temps que nécessaire.


Dernière édition par La sainte église le Ven 18 Sep 2015, 15:11, édité 1 fois
avatar
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite des péchés

Message  Caligo le Lun 30 Juin 2014, 16:24

Hall d'entrée du Donjon Kanabo.
Environ 5h du matin. Les nocturnes se couchaient. Les premiers diurnes se levaient. Toujours éveillé, jamais ne dormant, l'ombre observait.
Il lisait l'une des stèles accrochées au mur du hall. Elles indiquaient les missions et les récompenses associées que les membres du donjon étaient prêts à offrir pour certains services. Aucun assassinat aujourd'hui. Mais un nom avait éveillé son attention.
Les Pêchés...
Il avait déjà entendu ce nom. Il sortit un parchemin de sa stola, d'un geste si vif que le vélin avait semblait être juste apparu au creux de sa paume indistincte. Ce qui, au vu des capacités de ladite cape, était des plus probables. L'être flou déplia le parchemin, parcourant rapidement l'écriture serrée. Voilà. La ligne qu'il cherchait.

Artefact n°195 - Cathédrale d'Auran - Pêchés

Parfait. C'était une occasion idéale. Caligo avait récupéré chez Crocs-noirs une liste d'artefacts dont il avait entendu quelques rumeurs. Il savait que, si l'occasion venait d'en récupérer un, tous les hommes de l'organisation étaient fortement encouragés à la saisir (et que toute tentative de cacher une telle acquisition au ruffian serait plus sévèrement punie qu'ils ne pourraient l'imaginer). La clé d'une infiltration, lorsque l'on ne devait pas laisser de trace et donc ne faire aucune victime, était la diversion. La personne remplissant cette quête lui en offrirait une. Voilà qui était parfait. Il n'y avait plus qu'à patienter.

Deux jours plus tard. Même endroit. Bien sûr, il n'était pas resté immobile tout ce temps. Pas constamment. Mais il avait été présent pour observer ce qu'il l'intéressait.
Anna Dino, lamia, humaine transformée.
Aryuu, slime, geôlier.
Voilà l'équipée. Voilà sa diversion. Eux ou un autre, peu importait à vrai dire. Ils seraient son occasion. Toutefois, il avait pris la précaution de se renseigner. Discrètement, bien entendu.
C'est tout aussi discrètement qu'il traversa le grand hall, se plançant derrière les deux émissaires du donjon Kanabo alors qu'ils partaient en quête. Il les suivit ainsi sans le moindre bruit jusqu'à ce que, sur l'allée principale menant aux grandes portes de la muraille, ils se retrouvent seuls, tous les trois. Alors il s'approcha furtivement, juste dans leur dos.


"Je viens. Je vous ferai office d'escorte armée. Seule règle: pas de question."

Les informations étaient quelque chose de précieux, qu'il pouvait être difficile à obtenir et qui se revendaient potentiellement à prix d'or. L'assassin avait pour règle de ne jamais en offrir plus que nécessaire. Il attendit à peine la réponse des deux monstres, leur faisant presque aussitôt signe de se remettre en marche.
avatar
Caligo

Masculin
Messages : 40
Expérience : 170
Métier : Assassin

Feuille de personnage
Niveau:
5/40  (5/40)
Race: Elemental
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite des péchés

Message  Aryuu' le Mar 08 Juil 2014, 18:12

Et bien. Anna ne faisait pas dans la dentelle, franchement. Elle avait à peine vu cette annonce qu'elle fulminait déjà, rien qu'à voir un mot «  Pêchés ». Comment un groupe pouvait-il porter un nom aussi... Hérétique ? Elle qui souhaitait unir les monstres et les humains... Il fallait aussi qu'elle cherche à unir ce type d'humain ? D'ailleurs, c'était cela, la demande qui était faite : entrer en contact, chercher une alliance et surtout des informations. Un jeu d'enfant, non ? Alors pourquoi personne n'avait pris cette requête avant eux ? Ils étaient aussi effrayant que cela ? Non, ce ne pouvait être cela. Alors la Lamia convainc Aryuu' de sortir de son trou pour aller mener à bien cette demande. Il grogna en premier lieu avant de voir les récompenses. Okay, il allait le faire.

Quelques jours plus tard, ils eurent un petit briefing qu'Aryuu' enregistra bien profond dans sa mémoire. Visiblement, il y avait qu'un seul vrai combattant, mais ils n'étaient sûr de rien. Il avait donc perfectionné sa magie de foudre pour pouvoir se défendre, au cas où, et s'était entrainé – plus ou moins- à être diplomate. Anna allait jouer les gardes du corps et Aryuu' le parleur, en somme. Ils arrivèrent donc enfin à la porte de sortie du donjon, alors que la gelée appréhendait. Était-ce vraiment une bonne idée ? Hors du donjon, ils risquaient de mourir, Anna en particulier, étant donné qu'elle ne savait pas aussi bien fuir que le slime rose. Mais elle avait l'air si déterminée... Il soupira finalement, se disant que si un combat devait éclater, ils le feraient, malgré tout, en évitant les pertes. Et peut-être que sa déesse voudrait bien les ressusciter, non ? Il fut sorti de sa réflexions par un petit cri aigu de sa compagnon, qui le fit se retourner vers celle-ci. Une ombre était apparu juste dans le dos de la Lamia et elle avait pris peur. Elle respira rapidement, en cherchant à retrouver son calme, alors que la gelée étudiait du regard l'ombre ainsi que sa proposition. Une escorte armée ? Tant mieux, se disait Aryuu'. Il n'y avait pas beaucoup de risques, après tout : il -elle ?- faisait également partie du donjon. A moins que ce soit un de ces mangeurs d'âmes et de corps ? Peu importait, en fait. Aryuu' hocha doucement la tête avant de reprendre la route.

Anna était la seule à porter des provisions, dans le petit groupe, étant donné qu'elle devait se nourrir, elle. Aryuu' pouvait bien tenir une semaine, avec les réserves qu'il avait prises au donjon. Qu'en était-il de l'ombre ? Elle n'était pas très bavarde, en tout cas.

Dans tout les cas, Anna et Aryuu' avaient décidés de prendre le chemin des bois, au risque de perdre du temps. Après tout, des monstres sur des routes publiques risquent de se faire écraser, non pas par des voitures, mais par l'église et l'armée. La forêt était un choix plus sûr, oui. Ils pénétrèrent donc dedans, sans savoir si l'ombre était toujours avec eux.
avatar
Aryuu'

Masculin
Messages : 46
Expérience : 77
Métier : Goelier

Feuille de personnage
Niveau:
5/40  (5/40)
Race: Slime
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite des péchés

Message  La Sainte Église le Dim 13 Juil 2014, 23:54

En choisissant de progresser à travers la forêt la troupe s'assurait une certaine sécurité. En effet, même si les fourrées recelaient certains dangers et qu'il advenait aussi que des humains s'y aventurent, ils auraient probablement l'avantage du terrain, et ne risqueraient pas de croiser inopinément la route d'une troupe importante d'aventurier. Qui plus est, les provisions qu'ils avaient emportés leur éviter d'avoir à chasser, ce qui représentait moins de temps perdus et de risques d'être découvert.

Ainsi ils purent poursuivre leur voyage sans être le moins du monde menacé. Certes la forêt était  parcourue de son habituel agitation, les oiseaux chantant à travers les feuillages, l'eau d'une rivière ruisselant plus loin, mais cela signifiait également la présence de prédateurs, qu'il s'agisse de simples loups ou de créature diverses dénuées de véritable intelligence. Néanmoins ils ne furent nullement menacés pour deux raisons très simples. Premièrement, en tant que lamia, Anna était elle aussi une prédatrice, et les bêtes sentaient son odeur en tant que tel, or l'année était actuellement dans sa belle période, les bêtes étaient repues et aucune d’entre elles n'auraient pris le risque de se prendre à un être un tant soit peu dangereux... Quant à la seconde, c'est que seuls l'odeur de leurs provisions auraient pu attirer les bêtes sauvages. En effet Caligo ne dégageait nulle odeur, quant à celle d'Aryuu elle ne s'apparentait à rien dont pourrait se nourrir les bêtes de ces bois.

Mais au terme d'une heure de marche ils purent constater que d'autres personnes étaient présentes, des branches brisées, des marques au sol... Et depuis un surplomb ils purent voir un campement. En ce dernier n'était qu'un duo d'homme, des gardes sans doute, mais le nombre de chevaux un peu à l'écart et l'armement présents trahissait le fait qu'ils étaient bien plus nombreux. Les éviter serait une chose aisée, néanmoins au vu de la surveillance très relative qui avait lieu voler une ou deux montures ne serait guère une tâche complexe, or s'ils pouvaient laisser leurs effets à un tel animal ils gagneraient probablement du temps... Ce qui allait suivre ne dépendrait que d'eux.
avatar
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite des péchés

Message  Caligo le Jeu 17 Juil 2014, 17:39

L'ombre s'était arrêtée, tant pour observer que pour attendre ses compagnons de voyage. Quoique compagnons était un bien grand mot. Il ne leur avait plus adressé la parole depuis ces quelques mots devant le Donjon. A moins d'avoir une information importante à communiquer, toute discussion était superflue, une perte de temps autant qu'un risque inutile pour qui voulait passer inaperçu. Mais cette fois ci, l'information méritait qu'il parle.
Accroupi, Caligo se releva et fit face aux deux autres créatures qui arrivaient à sa hauteur. Il leur murmura quelques mots, le strict minimum.


"Plus un bruit. Nous ne sommes pas seuls. Il y a des traces, des humanoïdes patrouillent ici. Leur camp est en bas."

D'un geste, il leur désigna le campement succinct qu'ils pouvaient observer discrètement depuis leur position. Son emplacement était mauvais. Ainsi placé non loin de ce surplomb, ils faisaient des proies trop faciles à l'observation et pouvaient aisément être pris par surprise par une attaque. Mais l'équipement et les montures présents trahissaient la présence d'autres humains, probablement à patrouiller dans les alentours. Erreur tactique ou piège qu'un tel placement du campement ?
Qui ?
Depuis quand ?
Pourquoi, si proche du donjon de Kanabo ?
Beaucoup de questions se posaient là. Trop pour qu'ils continuent leur route sans un minimum de réponses.


"Je reviens." furent les seuls mots prononcés par la créature de l'obscurité avant de disparaître dans les ombres de la forêt.

Usant volontairement d'un itinéraire erratique, il avança sans un bruit jusqu'à la lisière de la clairière aménagée. Là, tapi dans l'obscurité, il observa les deux hommes qui discutaient, se reposant plus qu'ils ne montaient la garde. Malgré son ouïe fine, habitué qu'il était au silence, il ne parvenait toutefois pas à capter leur conversation. Aucune information utile ne put être dégagée de cette observation. Celle-ci prenait donc fin.
Il passait à la suite.
Alors que l'ombre se préparait à mettre en place un stratagème pour prendre les gardes par surprise, il vit l'un d'eux se lever pour se diriger vers les arbres les plus proches. Être organique et de fait, boire et manger, avait cela comme défaut, parmi beaucoup d'autres, qu'il était parfois nécessaire de vider ses organes. Généralement, cela ne posait guère de gros problème. Parfois cependant, cela arrivait au pire moment. C'était le cas de cet homme-là car, alors qu'il relevait ses chausses, il sentit une main sans chaleur presser fortement sur sa bouche, l'empêchant de crier. Mais il ne la sentit pas longtemps. Le corps dont la vie s’échappait chût, une dague noire fichée dans sa nuque. Celle-ci s’évanouit en ombre lorsque son propriétaire fit volte-face vers le camp.

Dans l’espace dégagé, l’homme qui était resté en poste n’était au courant de rien. Aussi lorsqu’il vit une silhouette s’approcher, depuis la direction qu’avait prise son camarade, il ne prit pas garde. Il ne vit donc que trop tard les trois dagues qui volaient dans sa direction. C’est une arme assez peu précise que la dague de jet, ce qui explique que l’un des projectiles le manqua et qu’un second ne fit que percuter son épaulière sans causer le moindre dégât. La troisième arme toutefois le toucha, entaillant sa cuisse. C’était un soldat entraîné, aussi fut-il prompt à s’armer et faire face à son adversaire, rondache et épée en main. Il ne comptait pas mourir sans combattre.
A peine s’était-il levé que Caligo était sur lui, une dague meurtrière à chaque poing. L’épée para l’attaque de la main gauche lorsque déjà la droite filait vers le visage de l’homme. L’assassin trouva le bouclier sur sa trajectoire, mais c’était là exactement ce à quoi il s’était préparé. Ce fut la main qui frappa le bois de la rondache, tandis que dans un mouvement expert il fit tourner la lame entre ses doigts, lui donnant la vitesse nécessaire pour la lancer en ligne droite vers la botte dans laquelle elle vint se planter. La surprise se lut sur le visage de son adversaire, mais l’ombre n’en avait cure. Dans un mouvement circulaire, il passa sous le bras tenant l’arme de l’humain, se plaçant ainsi dans son dos, profitant de ce passage pour entailler profondément le muscle.
L’homme était devant lui, de dos, l’épée pendant de son bras endolori, les jambes, blessées, le portant difficilement. Il n’était pas mort sans combattre. Mais il était bien mort. Bientôt tout du moins. Il pouvait encore servir. C’est pourquoi lorsqu’il tira la tête du soldat vers l’arrière, Caligo ne trancha pas cette gorge fragile, ni ne brisa ces cervicales si précieuses. La dague plongea dans le bas du dos, glissant entre deux vertèbres et sectionnant la moelle. L’homme eut un spasme avant de s’effondrer, ses jambes coupées de toute information nerveuse désormais incapables de le soutenir.
L’ombre vint se placer au-dessus de lui, non sans avoir couvert les yeux de son prisonnier d’une sphère d’obscurité. Il ne pouvait plus bouger, plus voir. Il sentait juste la froide pointe de métal sur sa gorge et entendit cette voix qui semblait venir de si loin, cette voix qui suffit à réveiller en lui l’enfant terrorisé par les ténèbres.


“La mort n’est pour toi que délivrance maintenant. Je te la donnerai peut être.
“Qui ? Combien ? Pourquoi ? Depuis quand ?”
avatar
Caligo

Masculin
Messages : 40
Expérience : 170
Métier : Assassin

Feuille de personnage
Niveau:
5/40  (5/40)
Race: Elemental
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite des péchés

Message  Aryuu' le Ven 25 Juil 2014, 10:42

Des humanoïdes ? Des humains ? Anna avait compris, hochant simplement et silencieusement la tête, laissant la gelée larguée derrière elle. Puis l'instant d'après, l'ombre disparue, les laissant seuls. Que fallait-il faire ? Rester ici et attendre ? Chercher un meilleur endroit pour se cacher ? Ils ne savaient pas et cette hésitation leur coûta : Anna entendit des branches craquer, non-loin. Après avoir averti silencieusement la boule rose, elle alla se mettre à couvert, faisant les simples bruits d'un serpent ondulant dans la forêt : Aryuu' allait se charger de neutraliser l'humain.

Il se changea rapidement en un petit oiseau, tellement courant dans ce genre de forêt, passant discrètement derrière l'homme en armure. Enfin, pas en armure complète : il avait l'air de faire du zèle, celui-ci, sans son casque. Enfin, tant mieux. Aryuu' prit rapidement son apparence et d'un mouvement vif, lui colla la main gluante sur la bouche, pendant que l'autre allait sur le haut de son crâne délivrer tout le jus que le métamorphe pouvait lâcher en un fois. Et ce pendant près d'une minute. La durée d'exposition était tout aussi dangereuse que l'intensité de la décharge. L'électricité ne lui faisait pas de mal, à lui, étant donné que c'était lui qui la déchargeait, par contre, le corps de la victime était parcouru de spasmes, avant qu'il ne le lâche, le laissant tomber par terre. Tout simplement. Net et sans bavure.

Après cela, il cacha le corps inconscient de l'humain dans un fourré – il n'allait pas se réveiller avant un bon moment, après cette décharge-, pour observer plus sereinement ce que faisait l'ombre quelques mètres plus bas. Elle ne pouvait pas se dépêcher, si ? Ce n'était pas comme si c'était une promenade de santé dans les rangs ennemis. Et ils étaient combien, d'ailleurs, ces ennemis ? Aryuu' observa rapidement le campement, avant de trouver quelque chose qui semblait pouvoir lui l'indiquer : les chevaux. Un cheval pouvait porter une personne, plus une plus petite ou blessée, ce qui semblait peu probable. Et un cheval pouvait être également vierge de tout monteurs, servant de porte-bagage. Malheureusement, Aryuu' était mal placé pour voir complètement ceux-ci et il ne voulait pas risquer de laisser Anna toute seule en se transformant en oiseau. Ils étaient donc condamné à rester là.
avatar
Aryuu'

Masculin
Messages : 46
Expérience : 77
Métier : Goelier

Feuille de personnage
Niveau:
5/40  (5/40)
Race: Slime
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite des péchés

Message  Mistral de Sade le Dim 09 Nov 2014, 19:01

Encore du boulot....
 
Évidemment, j'aurais pu refuser. C'est un privilège rare que de pouvoir refuser ce que Mistral demande sans véritable conséquences, et beaucoup de gens vont se demander pourquoi je ne l'utilise pas. Et bien, simplement parce que sinon, je m'ennuierais. Parce que on va pas mentir, même si il y a les cours de Mistral pour se marrer quelques fois, ça ne suffit pas à nous donnez ce petit frisson, celui du danger, de la découverte, du travail accompli, durant ce moment de proximité avec la mort... Bref, celui de la vie quoi. Evidemment, Mistral ne serait pas d'accord sur ça. Toujours parano, et essayant de se protéger de tout... Mais vu son physique, c'est pas plus mal. Parce que si il faisait ses missions par lui même, son moment de proximité avec la mort serait un peu plus long. L'éternité par exemple, même si il essaye de changer cela par les cours. Mais pour le moment, et pour un moment, je fais les missions en dehors du donjon, et ça me va. Pourquoi je râle alors ? Mais depuis quand a t'on besoin d'une raison pour râler ? C'est quand même une des bases de notre civilisation que de se plaindre, peu importe la raison. Donc je vais le faire avec plaisir, mais en râlant, ce qui sert de petite cerise sur le gâteau. Parce que râler quand Mistral nous demande un truc, même en priver, c'est un luxe. Et on abuse tous du luxe à disposition.
 
Le boulot qu'il m'a proposé est donc assez simple: aller discrètement voir le groupe, appliquer le plan pour rester seul, récolter les infos utiles et autres, et revenir. Pourquoi ne pas s'être inscrit directement ? Parce que c'est jamais une bonne idée se laisser des pistes trop évidente. Pourquoi prendre des risques inutiles ? Là où ce boulot commence a devenir intéressant, c'est que les personne qui vont me donner les informations sont les péchés, un groupe de personnes avec, oh, surprise, des surnoms en rapports avec les péchés (Capitaux, évidement. "Pas manger cinq fruit et légume par jour", c'est moyen comme surnom). Premièrement, c'est des gens plutôt dangereux, donc passionnant. Deuxièmement, c'est d'anciens compagnons d'Engar. Et rien que ça, ça peut nous donnez des informations intéressantes. Et puis, c'est toujours drôle d'en savoir plus sur la vie privée de ses "petits" camarades, même sans en faire l'usage que le blafard en fait.
 
Bref, mon boulot m'obligeait à me lever tôt, même si j'étais plutôt un lève tôt de manière générale. Mistral m'a prévenu hier après midi, et précisant bien tout les détails. Je parti donc discrètement, ce qui est assez aisé avec la téléportation, et ce, malgré les personnes qui me surveillent. Ouais, je sais, ça surprend au début, mais on s'y fait vite. Et puis, c'est pas si dérangeant. Il faut juste faire gaffe.
 
Et je parti donc tôt, bien que un peu moins qu'eux. En effet, il n'est pas simple d'aller a la rencontre de personnes qui sont pas encore là. Partir discrètement... C'est inutile, c'est vrai. J'ai parfaitement le droit de sortir. Mais ça me fais marrer. Et ça permet de garder la forme. M'enfin, bref, je sortis du donjon, avant d'aller a l'endroit prévu pour le boulot. Évidemment, j'avais préparé mes affaires avant, et je partis donc avec provision et tout.
 
Je décida de prendre par la forêt. En effet, je suis habitué à ce genre d'endroit, et je doute que les autres aient pris la voie publique, avec l'église et tout. Je décida donc de faire de même, suivant certaine traces fraîches, même si ils restaient loin devant. Juste assez d'avance pour par les perdre, juste assez de retard pour éviter qu'ils pensent que c'était prévu. Bref, le bon timing. Je n'eu aucun problème avec les bêtes sauvages. Il faut dire que je suis à priori plus dangereux que la majorité d'entre eux. Et toute manière, j'ai pris soin de camoufler mes traces et de cacher mon odeur.
 
J'arriva donc à un endroit ou divers traces se mélangeaient. Hum... On est pas seul donc. Et ça se confirma par la présence d'un campement pas trop loin, avec une surveillance très relative.  Que foutaient ils là ? Aucune idée. Mais ça peut donner des informations. Mais d'un autre côté, je ne peux pas prendre le risque de perdre les autres. Certes, un cheval me permettrait d'aller plus vite, mais me rendra beaucoup plus visible... Mais ils pourraient être ici pour les chevaux.
 
Et, comme par magie, mes problèmes se résolurent en l'apparition de deux personnes dans mon champ de vision. Si c'est pas incroyable.... Je vis donc la lamia de dos, et le slime en train de se débarrasser d'un humain sans casque. Rien de bien compliquer. Bon... Il est l'heure de parler. Premièrement, pour éviter les problèmes...
 
"Je viens pour le donjon."
 
On va commencer donc en se présentent, afin d'éviter tout problème. Je dis donc à voix basse
 
"Je viens donc du donjon pour vous prévenir que le niveau de difficulté de la mission a été finalement sous estimée. Heureusement, vous n'avez pas encore pu le vérifier, mais il se trouve que c'est bien trop dangereux pour vous. Il vous est donc conseillé de rentrer au donjon. Désolé pour le dérangement, mais certains informations ont prises ... Du temps pour arriver, on va dire. Après je ne peux pas vous en dire plus, désolé."
 

Du bluff, évidement. Mais c'est beaucoup plus réaliste comme ça. D'ailleurs, ils se montrèrent plutôt compréhensifs, et j'arriva finalement a les convaincre en leurs donnant quelques preuves que j'étais du donjon, toujours discrètement et a l'affût d'un bruit. Je finis par leurs donner quelques pièces en prétendu dédommagement. Je sais très bien que des informations vaudraient bien plus, et de toute manière, c'était prévu. Ils repartirent donc, mais avant, ils évoquèrent une ombre qui les accompagnait en escorte armée. Je doute que se soit un être extérieur au donjon vu la proximité, ou dans ce cas elle doit être discrète. Mais bon... Normalement, ça fait un allié de plus. Je verrais bien si elle peut m'accompagner sans tout foutre en l'air. Mais dans tout les cas, cette endroit méritait que je m'y intéresse. J'attendis donc simplement l'ombre, qui selon les deux allait revenir, et observa autour de moi, histoire de savoir si ce camp méritait mon intérêt ... Même si ce n'est pas vraiment mon travail. Mais Mistral aime les bonnes surprises. En réalité, non, mais bon... Espérons qu'il ne crache pas sur un petit bonus ! Et bon, je suis là aussi pour m'amuser. Alors autant s'échauffer ici, non ? 
avatar
Mistral de Sade

Masculin
Messages : 54
Expérience : 126

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Mimic
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite des péchés

Message  Caligo le Jeu 16 Juil 2015, 14:30

A ses pieds, le soldat était terrorisé. Il mit un instant à regrouper ses pensées et à réaliser la situation catastrophique dans laquelle il se trouvait. Le seul membre de son groupe à portée de voix avait disparu là où son assaillant était arrivé. Aucune aide ne viendrait donc par là. Quant aux autres, ils ne devaient pas revenir avant quelques heures...
Se sachant proche de la fin mais la douleur et la panique l'empêchant de percevoir la gravité de ses blessures, l'homme n'eut d'autre choix que de répondre aux interrogations de son bourreau et de prier pour sa vie. Il ignorait que sa mort était déjà inéluctable, ignorant l'avertissement de la créature à ce sujet.


"On est onze ! Enfin on l'était... corrigea-t-il après un regard vers les bois, devinant son compagnon mort. "On n'est rien que des soldats, je vous jure ! On voulait récupérer une prime en chassant quelques monstres ! On s'est posé ici il y a deux semaines, on pensait que ce serait tranquille... Je vous en prie, épargnez moi !

Estimant qu'il n'avait plus rien à apprendre d'essentiel de la part du pauvre hère, Caligo relacha son étreinte, sans dissiper les ombres du visage du soldat. Méticuleusement, il inspecta rapidement le campement, à l'affut de quelques détails supplémentaires, mais rien ne se révéla digne d'intérêt.
Il retourna enfin vers sa proie tremblante de peur. Un chasseur ? Ca ? Il n'évoquait à l'assassin que le mépris. Personne ne méritait d'être récompensé pour une telle chasse. La véritable traque se faisait seul, non pas en profitant du surnombre pour embusquer une créature plus faible que soi. L'homme n'était guère plus qu'un charognard.


"Accordé."

A ces mots, la sphère d'ombre se dissipa et, dans les lambeaux d'obscurité qui s'évanouissait, l'humain vit se dresser au dessus de lui son assassin, une dague à la main. Alors qu'il avait enfin regagné espoir lorsque l'élémentaire avait dit l'épargner, ses traits se ternir à nouveau d'effroi lorsqu'il comprit. La créature ne le tuerait pas maintenant, mais il allait mourir, inéluctablement.
Lorsque Caligo se releva, un instant plus tard, et se mit en route pour rejoindre ceux qui partageaient sa route, le soldat était toujours vivant, incapable du moindre mouvement, son sang se déversant lentement par les plaies de sa gorge. Il sera mort d'ici quelques heures.


---------------------------------------------

"...conseillé de rentrer au donjon. Désolé pour le dérangement, mais certains informations ont prises ... Du temps pour arriver, on va dire. Après je ne peux pas vous en dire plus, désolé."

Lorsqu'il arriva, en silence, vers les deux émissaires qu'il avait laissé derrière lui, l'élémentaire les surprit en pleine discussion avec un nouveau venu. Prudent, il resta plus loin dans le bois, évitant d'être repéré, et écouta la conversation. Cette tierce personne se prétendait envoyée par le donjon et convainquit la lamia et le slime de rebrousser chemin, plus lourds de quelques piécettes.
Méfiant, la créature d'ombre ne se révéla pas à ce personnage énigmatique. S'il ne connaissait pas la peur, il était ignorant aussi de la notion de confiance, et rien ne poussait à croire ces belles paroles de "relève" de la mission. Mais puisque l'autre était informé de sa présence, mieux valait ne pas s'attarder ici. Caligo se remit donc en route, initiant un large détour autour du campement humain pour s'assurer de ne pas être vu par l'homme de main de Mistral, et prit la direction du repaire de ces fameux Pêchés. Il ne bénéficierait peut être pas de la diversion escomptée, mais il pourrait au moins reconnaître les lieux et, si la situation s'y prêtait, récupérer ce pour quoi il s'était engagé dans cette expédition.
Ce fut encore quelques heures plus tard, alors qu'il était tout proche de sa destination, qu'il entendit une cavalcade, probablement dirigée vers la même destination.
avatar
Caligo

Masculin
Messages : 40
Expérience : 170
Métier : Assassin

Feuille de personnage
Niveau:
5/40  (5/40)
Race: Elemental
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite des péchés

Message  Theorem & Ishtar le Dim 19 Juil 2015, 16:21

Une cavalcade était bien le mot. On pouvait entendre, non pas des bruits de sabots, mais des griffes tapant le sol avec la frénésie de la course alors que deux montures apparurent au détour d'un chemin de bois. Ouvrant la marche, une puissante machine de combat, un golem quadrupède aux yeux multiples et verdâtres. Une crinière d'algue s'agitait sur lui alors que son cavalier masqué semblait terriblement déterminé. Son masque bicolore et sa tignasse rouge laissa peu de doute sur l'identité de ce dernier alors que sa veste au vent s'ouvrait d'elle-même sous la vitesse de cette ruade. Lance à la main laissant une grande bannière noire et blanche derrière lui qui ondulait sous le vent.

Derrière lui, un grand dragon quadrupède rouge courrait. Scellé, harnaché de plusieurs colliers à pics, il avançait avec rage et détermination, une grande bannière au vent comme pour annoncer la venue de celle qui la chevauchait. Ishtar était droite, bien installée et épée à la main, tenant solidement les rennes de son dragon alors qu'il avançait sans se formaliser des quelques humains terrifiés qu'ils avaient croisés sur la route et qui allaient bénir le ciel de ne pas avoir attiré l'attention de ces monstres.


"Les péchés ne devraient plus être très loin. Si ce sont bien les personne que je crois..."

Theorem se souvenait avoir vu quelques humains pendant l'attaque du donjon. Mais quand il avait vu la stèle, Theorem avait aussi dût convaincre Ishtar de partir avec lui pour avoir un soutient en cas de besoin. Si en effet il ne s'agissait pas de ceux qu'il croyait, ça pouvait très mal se passer. Du coup, ils suivirent la route le plus vite possible pour que les humains ne s'affairent pas à bloquer la route. Mais leur progression fut ralentie forcément par quelques aventuriers humains qui pensaient faire fortune. Du haut de leurs montures déterminés, Theorem et Ishtar ne s'inquiétaient pas d'éventuel guet apens dont leurs montures ne sauraient être effrayés.

"Cela me fait sortir alors de mon côté... Je n'ai rien à dire pour l'instant."
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite des péchés

Message  La Sainte Église le Mar 21 Juil 2015, 00:00

La notion du temps était une chose très relative pour un être immortel , et encore plus un élémentaire dépourvu de corps physique à entretenir, et de fait ce qui n'était que quelques heures pour la créature s'avéra être l'équivalent de deux journées pour les hommes... Mais quoi qu'il en soit il était désormais tout près de son objectif, la tour en ruine dans laquelle se trouvaient les hommes qu'ils cherchaient s'apercevait désormais non loin, et s'il était sur un escarpement qui pourraient poser des difficultés à des créatures physiques, les petits talents qui étaient siens lui permettraient d'y accéder rapidement en tout discrétion.

Cependant il n'était pas seul sur la piste, un étrange couple chevauchant le long de la route. leurs montures leur avaient permis de gagner un jour sur le temps nécessaire pour rejoindre ces lieux, et ils en auraient sans doute gagné davantage encore si certains individus ne s'étaient pas mis en travers de leur routes, tel un groupe d'une dizaine de chasseurs de monstre particulièrement irrité, qui les avait accusé du meurtre de deux de leurs congénères.

Ces deux équipées avaient deux objectifs différents, mais qui les menaient au même endroit, un endroit qu'ils étaient toutes deux à même d'atteindre en moins d'une poignée d'heure... Le temps commençait alors à se couvrir, promettant une ondée prochaine qui les rendrait plus difficile à voir, mais aussi plus aisé à pister par la suite, le sol risquant de s'amollir et de mieux retenir leurs empreintes. Quand à l’escarpement, le fait qu'une tour ait été par le passé construite dessus était évidente. Non seulement, il s'agissait d'une poste d'observations idéal sur les alentours de par la hauteur, mais qui plus est il s'agissait d'une position facile à défendre. pour peu que l'assaillant ne sache pas escalader ou voler, ce dernier était en effet contraint de suivre un étroit chemin qui menait jusqu'à la tour en montant sans cesse, et le long duquel il était exposé au tir des assaillants, sans bénéficier du moindre couvert. Se faisant la tour pouvait facilement interdire l'accès aux territoire au delà de ce lieu pour tout groupe armé restreint. Pourquoi avait elle été abandonnée ? La raison en était sans doute son inutilité, puisque le territoire avait été pacifié, et si elle aurait pu servir à interdire le passage à certaines créatures, il était probable que cela ait été considéré à la fois comme trop incertain et dangereux au vu des capacités de certaines d'entres elles.

Mais alors même que leur regard portait sur la structure, un cri déchirant, inhumain se fit entendre, résonnant sur la roche sur laquelle était perchée la tour en ruine... Et à bien les entendre ils étaient plusieurs, qui se mêlaient formant une cacophonie discordante. Qui plus est, chacune de ces voix était des plus méconnaissables. Même Theorem, malgré ses sens des plus aiguisés, ne pouvait déterminer à quelle race pouvait bien appartenir une seule de ces voix... Mais rapidement d'autres s'élevèrent, clairement humaine, et se préparant soudainement pour le combat !

Or tout cela provenait de leur destinations... Il apparaissait donc évident qu'aussi rapide qu'ils aient été, le temps leur soit soudainement compté pour obtenir ce qu'ils souhaitaient ! Et encore, leur champ d'action s'était également restreint, et de fait il leur fallait faire les bons choix dans la précipitation à venir !
avatar
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite des péchés

Message  Caligo le Ven 31 Juil 2015, 18:43

Immobile sous le couvert sombre des arbres, l'ombre observait, inexpressif, le passage des deux créatures.

++Theodorik "Theorem" Stanov, goule haiena++
++Ishtar Sakipat Tebisha Naviento, dracoliche++

Ces noms étaient connus de bien des habitants du domaine Kanabo. Déjà parce qu'ils étaient des résidents de longue date, bien qu'ils aient depuis quitté le Donjon. Theodorik Stanov avait longtemps été l'un de ses défenseurs. Quand à sa compagne, elle était le rejeton de Focus Naviento, nom honni s'il en est. Elle avait participé à sa déchéance et avait repris les rênes de son royaume autrefois ennemi.
Ce n'était pas là des adversaires, ils venaient probablement pour la même mission qui avait intéressé ceux avec qui il avait précédemment partagé la route. De plus, ils étaient puissants. L'ombre ne connait pas la peur, mais Caligo savait pertinemment qu'il ne ressortirait pas d'un combat contre l'un d'eux.
Quoique...
De sa stola, il fit apparaître un minuscule éclat de gemme. La pierre d'âme de Ferliost.
Puis elle disparut à nouveau dans les replis ombreux de la cape. Ils n'étaient pas ses ennemis.

L'ombre vivante attendit prudemment que les cavaliers se soient éloignés avant de continuer son cheminement. Il prit garde à les contourner encore pour se rapprocher du repaire des Pêchés qu'il atteignit quelques courtes heures plus tard. C'aurait pu être une poignée de minutes, ce n'aurait pas fait la moindre différence.
Les humains se terraient dans une ancienne tour de guet, abandonnée depuis des lustres. C'était ingénieux pour éviter l'attaque d'un groupe armée. La position était facilement défendable.
Mais il n'était pas un groupe armé. Lui était l'arme.
Le vacarme de cri et de coups le rassurant quand à la peu probable présence d'un guetteur, il s'approcha de la roche. Avisant une meurtrière qui avait pour lui des airs de large porte, il se prépara à l'ascension.
Quoique le terme n'était pas adapté.
L'ombre disparut dans le sol.
Plus exactement, il avait quitté ce monde.
Désormais à mi chemin entre le plan matériel et celui de l'Ombre, ne restait plus de Caligo dans ceux-ci que, respectivement, une tâche sombre et une tâche lumineuse au sol.
Ombre portée dans le plan matériel, il n'avait désormais plus que faire des reliefs. La gravité n'existait plus. Tout n'était pour lui que surfaces.
Ainsi, sans aucune peine, une trace d'obscurité évolua sur la paroi verticale. Bientôt, il était de l'autre côté de la meurtrière.
Du sol émergea à nouveau l'assassin, ombre menaçante dans cette pièce peu éclairée. Il était seul ici.
A l'étage inférieur, il entendait paroles, cris et mugissements. Les éclats des armes sonnaient jusqu'à lui.
Peut-être irait-il voir de quoi il en retournerait. Plus tard. Il avait quelque chose à récupérer avant cela.
avatar
Caligo

Masculin
Messages : 40
Expérience : 170
Métier : Assassin

Feuille de personnage
Niveau:
5/40  (5/40)
Race: Elemental
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite des péchés

Message  Theorem & Ishtar le Lun 03 Aoû 2015, 16:22

La tour était en vue, au dessus d'une haute colline. L'endroit semblait parfaitement lugubre, surtout en la voyant juchée sur ce monticule. Du coup, les montures ralentirent progressivement pour entreprendre la montée. Mettant son masque bicolore, la vue de la Hyène augmenta et lui permit de constater l'absence de tireurs ou de sentinelles sur les hauteurs de la tour. Ils ne craignaient donc pas de tireurs isolés qui pouvaient le mettre à mal. Sans attendre, Ishtar s'agrippa au cou de Katzbalger qui commença la montée de cette colline, enfonçant ses puissantes griffes dans le sol. Theorem resta bien attaché à son golem Grafsteen qui lui aussi entama la montée avec dextérité. Des cris inhumains leurs revinrent depuis cette vaste construction.

"Ils nous attendaient pour débuter les festivités, on dirait."

Les montures ne souffraient pas de cette longue ascension et commencèrent à atteindre des surfaces plus agréables pour poursuivre. Vu les cris, un combat imminent se profila et juchés sur leurs créatures, ils avaient l'avantage. Theorem empoigna sa lance dont le manche s'allongea pour permettre d'attaquer facilement en bas de Grafsteen. Ishtar comptait sur le souffle de feu de Katzbalger mais avait également son épée en cas de besoin. Les dernières roches se succédèrent et enfin, Theorem et Ishtar arrivèrent au pied de cette vaste tour, pour combattre la menace quelconque qui s'y profilait.

"Grafsteen, en avant !"

Theorem fut le premier à s'élancer en fer de lance, prêt à charger l'ennemi. Ishtar était juste derrière, à moins de deux mètres, en soutient pour ce qui les attendaient.
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite des péchés

Message  La Sainte Église le Mer 05 Aoû 2015, 11:12

A vrai dire, les festivités n'avaient pas attendus qui que ce soit pour commencer, et le couple put rapidement s'en rendre compte alors qu'il s'approchait de la tour... Le chemin menant à cette dernière commença à être ornée de trace de sang  à environ cent mètre de la battisse ,et non loin se trouvait un corps étendu au sol, une sorte de reptilien, mais aux proportions excessivement massives, alors qu'un de ses bras paraissait au contraire rachitiques. Une ample plaie à la gorge trahissait la raison de sa mort, bien qu'elle fut en partie dissimulée par la langue démesurée s'échappant de sa gueule, effilée comme un harpon et exhalant d'intenses odeurs de poisons... Progressant le long de la route, ils purent constater qu les traces de sang se faisaient de plus en plus importantes et que parfois même il y avait d'autres traces ,telles une oreille difforme, un bras tranché, et autres signes de violence...  Ils purent rapidement se rendre compte que la porte avait été enfoncé, et avec elle une partie de la pierre l'encadrant, de telle sorte que l'entrée ainsi formé permettrait à Theorem et Ishtar de charger jusque dans la tour. Se faisant ils purent voir un second corps dans les décombres, ce qui semblait être une parodie d'homme oiseaux, possédant des chairs démesurées ,une chair tuméfiée en tout endroit de son corps, ainsi que des ailes qui se limitait à de la chair boursouflée pour l'un et à des ossements effilées pour l'autre... Seconde aile qui avait été vraisemblablement brisée et dont on avait usé du fragment pour la tuer, au vu de l'os effilée qui transperçait sa gorge.

Un autre avantage offert par la large ouverture de la porte, c'était que la chose ,associé au sens de Theorem, offrit à ce dernier une vision clair de la situations, lui montrant le rez de chaussée de la tour, infesté par une dizaine de créatures difformes, et troublantes. Troublantes, car aussi diverses et hideuses soit elle on retrouvait toujours chez eux les éléments d'une race de monstre, homme-bête, démon et autres et souvent une partie de leur corps paraissait presque normale, leur confèrent une apparence d'autant plus chaotique et perturbante, et ce même jusque dans l'odeur, Theorem pouvant sentir les effluves de nombreux monstres, mais qui semblaient comme... Viciées

Cependant, il n'y avait pas lieu de s'attarder sur l'allure de cs créatures, car c'était le chaos dans la salle. Deux d'entres elles, dans un coin, se disputaient ce qui semblait être un cadavre humain, lacéré , déchiqueté, le tronc séparé des jambes et laissant ses entrailles souiller le sol... Mais les autres étaient encore plus agité, certaines bondissant de part et d'autres de la pièce pour des raisons inconnues, tandis que d'autres s'élançaient vers ce qui semblait être l'accès à l'escalier en colimaçon... Cependant ce dernier était entravé par deux tables renversées, piètres obstacles, si derrière ces dernières ne se tenaient pas deux hommes. L'un était des plus corpulents, à la panse démesurée, et maniait une masse qui l'était tout autant, tandis que l'autre était probablement un des plus bel homme qu'il ait pu être donné de voir à Ishtar et Theorem, et il portait en sa main une lance. Les deux usaient de leur allonge afin de repousser les avancées des créatures, sans jamais parvenir à leur infliger de coups mortels, quand bien même leurs assauts auraient été efficaces face à des adversaires ordinaires. Derrière leur silhouette pouvait se deviner une chevelure flamboyante, légèrement effacé derrière eux, mais qui révéla la raison de sa présence lorsqu'un des créatures parvint à franchir la masse et la lance, seulement pour être accueillie par une pièce de métal semblable à un canon qui imitait la gueule d'un dragon et d'où jaillirent des flammes ardentes, qui repoussèrent la créature, mais sans parvenir à la terrasser, ce qui expliquait sans doute les traces de brûlures que la plupart arboraient...

La situation semblait se limiter pour l'instant à ce statut quo, à cette situation où les créatures attaquaient pour être seulement repoussé face à l'habilité des humains. Seulement, ces derniers finiraient par être fatigués, et il était peu probable que ce soit le cas de leurs adversaires, au vu de l'énergie qu'ils déployaient et ce en dépits des graves blessures et des membres qui leurs manquaient, comme si rien d'autre que la mort ne pouvaient les arrêter. Seulement la positions des défenseurs était efficace, car entre les flammes, l'allonge de leur arme, et l'étroitesse du passage, ils seraient probablement à même de rompre une charge directe de la part des créatures, peut être même avaient elles déjà essayées, mais il suffirait qu'un seul d'entre eux succombe, et ce serait la fin...

Et c'était là un affrontement auquel ils allaient être mêlés de gré ou de force, bien que ce soit plutôt de gré vu leur charge... Non seulement, le son caractéristique d'une arme à feu se fit entendre depuis les hauteurs, et si le projectile ne fit que frapper le sol derrière leur monture, projetant quelques éclats rocheux, et ce probablement de par la distance entre eux et le tireur, ils auraient probablement moins de chance s'ils devaient faire face à d'avantage de tir. Mais qui plus est une des créatures qui était affairé avec le corps sembla remarquer la présence des deux intrus en train de charger depuis l'extérieur, se redressant dans un grondement bestial de toute sa hauteur, avant de leur faire face. Il s'apparentait vraisemblablement à un ange, avec un visage des plus fins, souriant, amical presque, aux yeux améthyste et aux cheveux blond, mais c'était là une vision juste troublante au vu de sa peau sur le reste de son corps brunâtre et et crevassé, parsemée de bubons rouge ou verdâtre, mais ce n'était pas tout... Une jambe rachitique, une autre de taille normale, mais parsemée de plumes placée anarchiquement, une main parsemée de piques osseuses et de seulement trois doigts, là où l'autre arborait un poing immense, ce torse famélique, ce ventre si maigre qu'il semblait dépourvu de tout organe, cette aile unique, qui semblait formé à partir des excroissances de la colonne vertébrale qui perçait son dos, aux ossements seulement retenu de cartilage et surtout le fait qu'il n'y avait pas la moindre trace de sang sur lui et ce malgré le carnage dont il se repaissait et ses propres blessures... Même si à bien y regarder il avait encore du sang sur le visage, mais ce dernier disparut rapidement, comme s'il avait été absorbé par sa peau... Or, tout cela correspondait à la description d'une de ces créatures qui s'en étaient prises au civil lors de l'assaut que l’Église avait mené durant la prise de pouvoir d'Elder, et qui avaient pu s'enfuir...

Mais quoi qu'il en soit, celle ci leur faisait face, et le sourire qu'il avait aux lèvres, s’agrandit, dévoilant de longs crocs, avant de fléchir ses jambes pour passer à l'assaut, sans cri ni grondement,  étrangement silencieux par rapport à ses congénères... Et elle demeura lorsque le son du métal tranchant la chair et les os se fit entendre, et que son bras droit, le famélique, tombait au sol dans un son mat. A cet instant Theorem put entendre le son caractéristique d'une lame fendant l'air à grande vitesse, un son qui se poursuivit à vrai dire et qu'il put plus nettement percevoir au travers des grondements des créatures une fois l'ayant entendu... Voilà qui expliquait sans doute l'agitation des créatures qui n'attaquaient pas, s'efforçant à éviter cette assaillante mobile et qu'ils ne semblaient pas pouvoir arrêter... Néanmoins l'absence d'odeur autre que le métal trahissait le fait qu'il ne s'agissait pas d'une personne invisible à l’œuvre, mais quoi qu'il en soit, ils n'avaient pas vraiment le temps d'y réfléchir, puisque sans s'inquiéter davantage de sa blessure, la créature aux vagues atours d'anges se précipita vers eux, à la rencontre de Theorem, son aile s'agitant et se redressant, se tenant comme prête à frapper avec son extrémité pointue...

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Quant à Caligo, il n'y avait en effet personne à l'étage supérieur dans lequel il se trouvait, mais également pas grand chose. Il était évident qu'une personne avait accédé au sommet de la tour, car si la trappe y menant était bien fermée, l'échelle qui permettait d'accéder à la dite trappe avait vu un de ses jalons brisés récemment, le morceau de bois se balançant encore en de légers craquements. Quant au lieu lui même, il semblait que c'était ici que les péchés se reposaient d'ordinaire, des tissus pouvant faire office de couverture étant étendue au sol et quelques effets personnels jonchaient ce dernier... Mais il s'agissait de vêtements, de babioles, et s'il fouillait il pouvait trouver quelques objets intéressants, tel ce qui semblait être une trousse de maquillage, mais des plus complexes, permettant probablement de se grimer en n’importe qui et en bien des choses pour peu d'avoir le savoir nécessaire et la morphologie adaptée, ou encore une pile de documents évoquant ce qui semblait être des expériences qui parlait "d'humanité parfaite" et "d'altération" mais au vocabulaire des plus complexes qui amènerait l'ombre à prendre bien trop de temps s'il voulait les étudier en détail... Enfin il trouva un coffre, particulier, puisqu'en plus d'être doté de protections physiques, elle en possédait également des magiques qui l'empêchaient de simplement s’immiscer dedans pour observer ce qu'il y avait. L'objet qu'il cherchait aurait pu s'y trouver, mais un bref instant lui suffirait sans doute pour se rendre compte que le coffret était sans doute trop petit au vu de la description que lui en avait faite Crocs-Noirs, aussi superficielle soit elle, puisque n'évoquant qu'un objet de la taille d'une épée courte.

Il lui fallut rapidement se rendre compte à l'évidence, ce qu'il cherchait n'était pas à cet étage, mais alors qu'il pouvait le constater il put entendre, près de lui et contrastant avec les sons du combats en contrebas, un cliquetis, similaire à celui que ferait de fines pattes, sur la pierre... Cela venait de l'extérieur, mais était tout proche, et ainsi, s'il portait son regard vers le source de ce bruit il pourrait voir, s'infiltrer par une meurtrière ce qui ressemblait à une fée d'une vingtaine de centimètres... Mais s'il était difficile de voir à quoi elle ressemblait exactement  de par sa petite taille, il était évident qu'elle était anormale. Elle avait des ailes, oui, mais elles semblaient atrophiées, incapable de le porter, et elle ne paraissait pas avoir de jambes.Ainsi pour se mouvoir, elle paraissait ramper avec ses bras, auquel s'ajoutait le supporte d'étranges appendices jaillissant de son torse. Quant à l’endroit où auraient dû être ses jambes, il ne paraissait être que la prolongation de sa colonne vertébrale qui se traînait au sol pathétiquement, rampant en suivant les mouvements de la partie haute de son corps.

Quel qu'elle soit, la créature ignora tout simplement la présence de Caligo, et il était évident qu'elle prenait la direction des escaliers, menant aux étages inférieures où se déroulait le combat. L'ombre ne paraissait donc pas avoir à s'inquiéter, rien, pas même cette chose, ne semblant s'être rendu compte de son intrusion, et de fait il avait toutes les cartes en main en ce qui concernait ses actions !
avatar
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite des péchés

Message  Theorem & Ishtar le Jeu 03 Sep 2015, 11:27

Une véritable foire aux monstres déformés venait de s'ouvrir devant eux. Theorem en tête, il fut le premier à voir le carnage et la grande confusion qui régnait en ces lieux. Doucement, il se tourna naturellement vers le monstre qui semblait être hostile. Un simili ange, difforme et aberrant qui n'avait absolument rien de familier avec ce qu'il avait déjà vu. Il y avait des humains défendant l'endroit, probablement ceux que la mission demandait de contacter, mais retranchés et vu le tir qui venait de se faire non loin de lui, il se doutait bien qu'ils étaient sur leurs gardes. Avant même qu'Ishtar ne charge à son tour, Theorem dût gérer cet étrange ange difforme qui pointa son aile squelettique dans sa direction pour lui envoyer un coup d'os acéré. Mais la charge de cet agresseur fut stoppée nette par un arc de cercle mortel de sa lance d’éclipse. La pertuisane trancha net le cou de l'ange sans grande cérémonie. Histoire d'être certain, une fois le corps au sol, Theorem planta sa lame dans le coeur de l'ennemi sans descendre du dos de Grafsteen. On ne sait jamais...

"Reste mort."

Ishtar ne tarda pas à venir à la suite, regardant le bordel ambiant qui régnait visiblement ici. Mais même s'ils étaient sur des montures, il semblait compliqué de tenir une position pareil, même à deux. Autant ce simili-ange avait été facile à attaquer à cause de son assaut inconsidéré, ils risquaient d'être surmenés sous peu. La dragonne fit grincer ses gants de cuir avant de s'emparer de son arme, observant comme un épervier les ennemis approchant au cas où.

"On va s'occuper de ces sales bestioles !"
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite des péchés

Message  La Sainte Église le Ven 04 Sep 2015, 11:18

Contrer la charge de cette parodie d'ange fut une chose aisée pour Theorem, la chose, bine que vive, ne se souciant nullement de parer ou d'esquiver un éventuel coup, alors même que son adversaire avait l'avantage de l'allonge. Ainsi, il fut décapité, et ce avec une telle violence que le corps bascula sur le champ en arrière... mais un détail s'avéra surprenant, puisque s'il y eut une brève gerbe de sang au moment de la décapitation, l'hémorragie s'arrêta net l'instant d'après, comme si le cœur de la chose ne battait pas assez pour cela.

Pourtant Theorem et Ishtar pouvaient tout deux percevoir qu'il ne s'agissait pas de mort-vivants, de simples corps réanimés, d'autant plus qu'au vu des plaies que certaines arboraient il était évident qu'elles saignaient, ce qui rendait d'autant plus curieux le cas de la parodie d'ange que l'haïena venait de décapiter. Cependant, alors qu'il allait porter un coup au cœur de sa lance, le corps dont il s'était ainsi approché fut parcouru d'un brusque tressaillement... Et alors même que sa lance allait frapper le torse, à l'endroit même où aurait dû se trouver le cœur, les bras de la créature se mouvèrent et ses mains se refermèrent comme un étau autour du manche de la pertuisane, comme pour immobiliser cette dernière, alors que de nouveau son aile squelettique s'articulait afin de frapper Theorem...

Mais au même instant, le sifflement continuel qu'il y avait dans la pièce, sembla se rapprocher à toute vitesse et après un nouveau son mat, la parodie d'aile fut tranchée net en deux, l'articulation osseuse tombant sèchement au sol. Le corps se débattit alors en de violente convulsions, tels qu'il n'aurait fait nul doute que la créature aurait criée si elle en avait été encore capable ! Cependant, la chose semblait toujours refuser de mourir continuant à essayer de lutter face à la pertuisane qu'il avait saisit ! Et les autres créatures ne furent pas en reste, trois d'entre elles continuèrent à faire face aux humains, mais les autres, au nombre de six, se tournèrent sur le champs vers les intrus, qui représentaient à la fois une menace plus immédiate, mais aussi des proies plus aisées à atteindre, car n'ayant pas pris positions comme les humains dont ils tentaient de rompre le barrage ! Cependant, alors qu'Ishtar prenait en main son arme et revendiqua l'élimination de ces créatures, une voix se fit entendre depuis les escaliers, d'une personne n'étant pas visible.

"Méfiez vous... On ne sait pas comment les tuer. Pour certains les méthodes habituelles marchent, mais pour d'autres... On a beau les frapper là où il devrait y avoir leur cœur, leur trancher la tête, rien n'y fait, il faut frapper ailleurs, mais c'est à chaque fois différent. Par contre ils ne semblent pas se régénérer ! Avec les bonnes blessures, ils ne devraient plus pouvoir bouger."

Bien qu'ayant parlé rapidement, la voix semblait étrangement lasse au regard de l'urgence de la situation, et au vu de sa tonalité il était évident qu'elle émanait d'une femme d'un certaine âge... Et comme pour ponctuer ses mots, deux grandes entailles apparurent sur les jarrets d'une des aberrations, toujours précédés de ce sifflement, et coupant net la charge d'une des aberrations.

Car c'était bien de cela qu'il s'agissait. Autant ces parodies de monstres avaient elles fait preuve de prudence face à la résistance des humains, autant leur stratégie face à ces créatures ainsi exposées se limitaient elle en une charge brutale et implacables... Mais autant les plus massives d'entres elles se contentaient de courir vers elle, gueule ouverte pour hurler un cri des plus dérangeants, alors que d'autres bondissaient par à coup, se rapprochant rapidement d'eux, mais avec une trajectoire difficilement prévisibles, tandis qu'une d'entre elles restaient étrangement en retrait, se contentant de leur tourner autour. Cependant, Theorem put constater un détail, qui était que ces choses ne semblaient pas, du moins pour l'instant, prêter la moindre attention à sa monture...

Les humains, par ailleurs, ne demeurèrent pas statique, et voyant la pression sur eux relâchés, ils en profitèrent pour agir. Ainsi les deux hommes tenant l'entrées des marches, profitèrent d'un mouvement de recul de leurs adversaires, pour s'écarter, laissant place à une jeune femme rousse, la même qu'avait pu entrapercevoir le couple. Et si elle était jolie, elle n'était pas des mieux vêtu, arborant simplement un haut sans manche et un pantalon de toile grossière, ainsi que deux longs gants de cuir brun lui remontant jusqu'au coude... Mais de toute façon son apparence n'était pas ce qui attirait le plus son attention, au vu  des gueules de dragon qui semblait prendre la place de ses mains, et d'où jaillir rapidement une barrière de flammes, accompagnés d'un large sourire de sa part. Le feu frappa alors les trois créatures leur faisant face leur arrachant des grondements et couinements de douleur et les faisant reculer... Avant que les deux hommes ne s'avancent, celui à la lance profitant de leur aveuglement pour en transpercer une de part en part, et la souleva sur son arme pour l'empaler. La chose bien sûr ne suffit pas à la tuer, mais perchée comme elle l'était, incapable de rompre le manche de l'arme, la créature ne paraissait plus représenter un danger... Bien plus définitif fut par contre le coup de masse que le plus large d'entre eux asséna à un monstre, qui encaissa le coup de plein fouet cette fois ci, et se retrouva comprimé entre la masse et le mur, sans même un grondement. Après quoi, elle ne bougea plus du tout... En même temps, il était à eu près certain au vu de l'état du corps que peu importe ce qui la maintenait en vie, cela avait été détruit avec le coup de marteau, et quand bien même ce n'était pas le cas, aucune créature encore en vie ne pourrait se mouvoir avec autant d'os brisé.

Il restait ainsi encore un monstre leur faisant encore face, qui regarda tour à tour le colosse obèse et l’éphèbe, comme s'il hésitait quant à ce qu'il devait faire... Et alors que des piques d'os commençaient à croître sur ses membres, ces derniers furent brusquement fauchés, d'abord ses deux bras, l'un après l'autre, puis ses jambes, laissant le tronc et la tête tomber pathétiquement au sol... L'horreur gronda, malgré le flot de sang jaillissant de ses moignons, mais le grondement lui même fut interrompu quand un disque de métal tournoyant s'abattit sur son crane... Et il continua à tourner, dans la chair et les os de la chose, jusqu'à séparer le tronc de l'horreur à l'endroit où se trouvait sa colonne vertébrale... Puis le disque vola de nouveau, plus doucement, revenant vers les escaliers, où une nouvelle silhouette se devina, celle d'une femme, âgée d'une cinquantaine d'année, avec de long cheveux d'ébène blanchissants par endroit et semblant des plus fatiguée malgré des traits encore fin, ses yeux sombre avec des nuances violacées reflétant une profonde lassitude. Elle était vêtu d'une tenue noire et violette assez masculine, mais élégante et, surtout, confortable... Et elle ne dissimula pas un bâillement, alors que son chakram revenait, sans doute mû par magie, vers les aberrations assaillant le couple de créatures.

"Waaah... Il est temps d'en finir..."

Et suivant ses mots, les deux hommes s’élancèrent vers les créatures, la femme aux cheveux de feu, elle s'avançant un peu... Avant de lâcher un juron, et l'instant d'après, deux grands cylindres métalliques tombent au sol, roulant étrangement facilement, étant de fait sans doute creux, et vide.

"Bon sang il fallait que je sois à sec..."

Cela semblait lui déplaire... Mais elle n'était pas sans ressources, un cliquetis se faisant entendre, et deux lames, semblables à celle de Katar, en plus imposantes, jaillirent des gueules de dragon couvrant ses avants bras, avant qu'elle ne s'élance avec ses pairs.

Et au dessus de la fureur du combat qui avait lieu dans la salle des cris, humains, se faisaient entendre dehors, chose que la femme au chakram sembla percevoir, commentant.

"Tiens... "Envie" a commencé à jouer on dirait."
avatar
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite des péchés

Message  Theorem & Ishtar le Mar 15 Sep 2015, 11:30

Theorem et Ishtar se demandaient bien du coup à quoi ils pouvaient bien servir. Ils étaient certes dans un tas de monstres désireux de se battre et de les anéantir, mais face à une équipe soudée qui, visiblement, se connaissaient et avaient des pouvoirs paranormaux pour des humains. En clair, ils étaient un peu la cinquième roue du carrosse. Ishtar se battait toujours du haut de sa monture et son boulet à pics fit des dégâts monstrueux sur les quelques ennemis qui essayaient de l'approcher, ceux qui passaient la défense implacable que faisait Theorem. Voici certainement ce qu'on appelait des aberrations, ces monstres lâchés là par l'église.

"Les humains deviennent plus monstrueux que nous de jour en jour."

Un constat simple, que même Theorem pouvait faire alors qu'il asséna un coup de lance en plein coeur d'un ennemi avant de faire en sorte que son golem ne lui écrase la tête sur le sol. Ceux qui étaient présents faisaient du bon travail et cette équipe lui rappelait sans mal ce que Engar faisait, entre les surnoms, les techniques et même le régal du combat. Intérieurement, la Hyène de Guerre fulminait et contenait sa rage alors qu'il anéantissait tout ceux qui s'approchaient de lui et qui n'était visiblement pas du tout amicaux. Ceux qu'ils étaient venus sauver ne semblait pour autant pas les approcher. Ils verraient plus clair après la bataille et cet assaut repoussé.
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite des péchés

Message  La Sainte Église le Ven 18 Sep 2015, 15:16

Jusque là acculés par les aberrations et obligés de conserver une position défensive, les humains voyaient leur situation s'inverser avec l'arrivée de l'étrange duo de créature et de leurs montures. Meurs adversaires avaient séparés leurs force, et ceux qui avaient continué à faire face aux humains n'avaient pas suffi pour les repousser, de telle sorte que maintenant les être difformes étaient pris en tenaille par leurs deux groupes d'ennemis. Ce n'était cependant pas pour autant qu'elles étaient moins dangereuses ! Bien qu'acculés, ces êtres ne connaissaient pas la peur et malgré les blessures qui leur étaient infligé ne semblait pas les empêcher de déployer toute la sauvagerie dont elles étaient capable, sans même parler de leurs particularité, de leurs dons que certaines n'avaient pas encore été dévoilées...  Ou n'en eurent même pas l'occasion.

En effet, la situation leur était par trop défavorable. L'espace relativement exiguë de la tour et leur encerclement les empêcher d'user de toute leurs capacités, d'autant plus que la situation précédente du groupe d'humain avait eu une conséquence des plus favorables pour eux. En effet, à force de tenir la ligne face à ces créatures, ils s'étaient adaptés à capacités, à leurs talents particuliers, et même à la façon dont elles mouvaient leurs corps difformes... Car c'était peut être bien là le plus difficile au sujet de ces êtres, à savoir le fait que de par leur anatomie des plus particulières il était impossible de savoir comment ils useraient, comment ils pouvaient être dangereux avec une morphologie aussi aberrante.

Qui plus est, les humains tout comme  le couple de créatures se battaient d'une façon qui réduisait les possibles avantages de leurs morphologie. En effet, l'arme dont usait la dragonne était, tout comme le marteau du plus large des humains ,assez pesant et lourd pour que les assauts  affectent de toute façon les organes vitaux de leurs adversaires, quelque soit leur dispositions anarchiques, et il en allait de même pour les mouvements de leurs montures de guerre. Quant à Theorem, il n'était pas le seul à agir de façon aussi systématique, car même si certaines de ces créature ne mourraient pas malgré la perte de leurs tête et la perforation de l'endroit où aurait dû se trouver leurs cœur, cela suffisait tout de même à s'assurer pour que certaines ne se relèvent pas, les autres faisant l'objet, comme la parodie d'ange, d'une destruction méticuleuse de leurs corps, de telle façon qu'il était à peu près sûr de mourir, et que même si ce n'était pas le cas, leurs corps soit tellement détruit qu'ils soient incapable de faire quoi que ce soit.

C'est ainsi que la bataille qui semblait avoir duré à un certain temps, devint brusquement plus brutal et s'acheva promptement, la confrontation ne durant dès lors pas plus d'une poignée de minutes, avec une victoire certaines pour Theorem et Ishtar, ainsi que pour les humains, qui n'avaient pas eu à déplorer davantage de pertes, en dépit de quelques blessures... Ce qui amena justement la jeune femme rousse, arborant une blessure encore sanguinolente, à donner un franc coup de pied dans les côtes d'un des corps de créatures.

"Saloperie ! Comment as tu osé me faire cette blessure ?! Si j'avais encore de quoi le faire je brûlerai ton corps ! MORCEAU PAR MORCEAU !"

A côté de cette...Virulente démonstration, la femme plus âgée, visiblement lasse et indemne, malgré la brutalité de l'affrontement, récupéra son chakram, qui vint se loger, encore couvert de sang et d'autres fluides, dans sa main avant qu'elle ne le range, sans prendre la peine de le nettoyer. Après quoi, elle s'avança vers l'étrange couple de créature, les regardant avec une certaine mollesse, les bras croisés sur son torse, avant de prendre la parole d'une voix lasse.

"Eh bien... Ce n'est pas courant de voir des monstres aussi loin du donjon. Enfin... On ne va pas s'en plaindre, sans vous on aurait sans doute pas pu se débarrasser de ces...Trucs."

Négligemment elle tâtonna du pied le corps d'une des horreurs, tandis que les deux hommes semblaient affairer autour du cadavre visiblement humain, bine que déchiqueté, que Theorem et Ishtar avaient pu voir en arrivant, la rousse se défaisant pour sa part de ses pesantes armes qui tombèrent lourdement au sol... Puis leur interlocutrice reprit la parole.

"Enfin... Je ne sais pas ce que vous faîtes là, mais vous devriez ne pas commettre notre erreur qui a été de s'attarder ici... Je pensais que le clergé se douterait qu'on se trouve ici. Cela dit, je me doute d'une chose, vous n'êtes pas venu vous perdre ici sans raison, vous êtes là parce que vous en avez une... Cela aurait il à voir avec nous ?"

... Malgré ses propos qui pouvaient paraître suspicieux, sa voix ne l'étaient nullement, les quelques inflexions qu'elle avait dans ses propos étant aussi las que son intonation ordinaire... Néanmoins elle sembla faire un léger effort, bref, quand un sourire se dessina sur ses lèvres à l'évocation de la dernière phrase, attendant la réponse du couple.

"Peut être devriez vous mettre pied à terre... Nous devrions après tout avoir un peu de temps, "Envie" à dû s'occuper des hommes sur les falaises et ne devrait pas tarder."

Elle tourna alors la tête vers une table dans un coin, qui semblait avoir été à peu près épargné par les combat... mais comme si l'idée de faire l'effort de s'y rendre lui paraissait insupportable elle haussa les épaules pour elle même et secoua la tête, sans raison apparente.
avatar
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite des péchés

Message  Theorem & Ishtar le Mar 22 Sep 2015, 15:46

Le massacre avait été complet et depuis leurs montures, les deux monstres avaient un avantage tactique certain. Ca les rendaient inaccessibles pour la plupart des ennemis à pieds, et ceux qui s'approchaient trop s'exposaient à la terrible Lance de Theorem nommée Oorskadulans, ou à l'imposante Ancre d'Ishtar nommée Ankerflegelerin. Le reste des monstres difformes furent pris en étaux et les morts ou hors-combats jonchaient le sol comme des décombres sanguinolents. Constatant de la fin des combats, Theorem et Ishtar restèrent assez impassibles devant la femme qui les interpellaient, son chakram encore couvert de sang. Vu le peu de retenue à parler à des monstres et surtout leurs paroles, le duo de monstre descendit de leurs montures, se mettant l'un à côté de l'autre bien que Theo fut légèrement devant.

"En effet, nous sommes venus à votre rencontre. Nous devions venir à votre rencontre. Arriver pendant ce combat est tout a fait fortuit mais heureusement nous furent bien utiles."

La Hyène de Guerre retira son masque bicolore de hyène avant de calmement l'accrocher à sa ceinture. La dragonne jaugea du regard les personnes composant ce groupe et sentait bien que le danger venait surtout de cette position, stratégiquement difficile à tenir et trop exposée. Une attaque ne leur laisserait pas la chance de s'échapper si elle était bien préparée... Même si Ishtar et Theorem pouvaient toujours prendre la voie des airs.

"Je me doute que ce nous avons affronter sont des difformités créées par l'église. Mais nous pourrions trouver un meilleur moyen de les attaquer en trouvant leur nid. Une frappe en plein coeur me paraît être une stratégie plus réaliste que d'attendre l'ennemi dans ce trou à rat."

La dragonne savait ce que la stratégie voulait dire. En tant que Beast Tamer, elle devait toujours anticiper une stratégie. Celle de ces créatures seraient de venir vague après vague, sans possibilité de lutter. Inutile d'en ajouter plus sur ce sujet. Theorem se tourna vers la femme.

"Est-ce que le nom d'Engar vous dit quelque chose ? Ou peut être que vous le connaissez sous le pseudonyme de Porte-Haine."
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite des péchés

Message  La Sainte Église le Mer 23 Sep 2015, 13:44

Pendant un bref instant, l'interlocutrice du couple parut interloquée, haussant le sourcil alors que Theorem évoqua le fait qu'ils étaient venus spécifiquement à leur rencontre mais cela ne dura guère et elle retrouva rapidement sa moue impassible, les bras croisés sur son torse. Pour autant cela ne l'empêcha pas de détailler le visage de l'homme-bête une fois que ce dernier eut ôté son masque, paraissant plongé dans une profonde réflexion, quand bien même elle répondit à ses propos.

"Et bien, vous nous avez trouvé, mais je trouve quelque peu curieux toute l'attention que nous recevons ces derniers temps, alors je me demande pourquoi vous êtes venus nous voir..."

Mais Alors Ishtar prit à son tour la parole, amenant la femme à se taire, tandis qu'elle l'écoutait avec une attention relative... Avant d'effectuer un geste las de la main, comme si elle repoussait quelque chose, rapidement suivi par quelques mots amers.

"En effet, l'Eglise est derrière ces choses... Mais justement ces dernières n'ont pas de nids à proprement parler, ou alors, plutôt, les lieu où l'Eglise procède à leurs créations y correspondraient... Et autant les trouver n'est pas si difficile, après tout la chose nécessite des ressources telle qu'il est impossible de les approvisionner assez discrètement pour échapper à un individu déterminé et un minimum doué, autant les détruire est plus compliqué. La surveillance en a été renforcé de plus en plus, et surtout, agir directement serait un acte de guerre, qui amènerait le clergé à déployé encore davantage de force sur ces terres, ce qui, je pense, ne vous arrange pas."

Il paraissait évident qu'elle les supposait venir du donjon. Après tout c'était le refuge de monstres le plus proche d'ici, mais aussi le plus menacé si jamais l'Eglise décidait de rompre le statut quo relatif qui s'était installé... Elle s'interrompit alors brièvement, comme pour leur laisser le temps de réfléchir, à moins que ça ne soit pour reprendre son souffle au vu de ses profondes inspirations et expirations qui précédèrent sa reprise de parole.

"Quant au fait que nous soyons ici... Il s'agissait simplement d'une halte avant de continuer notre voyage. Je ne sais pas pourquoi l'Eglise en a après nous. Bon, elle ne nous a jamais vraiment aimé, mais elle ne s'en était jamais assailli aussi ouvertement, et la venue de ces choses... N'en est qu'une preuve supplémentaire. Cependant, fuir indéfiniment n'est pas notre but, bien trop de temps perdu et d'efforts gâchés, mais déjà découvrir ce pourquoi nous sommes ciblés me semble un bon début."

Concluant ses propos, elle parut alors un peu songeuse, levant le visage vers le plafond, comme si elle pouvait regarder le siel au travers de ce dernier... Avant d'être ramené à la réalité aux propos de Theorem, qui lui arrachèrent un léger sourire, et pour la première fois sa voix se teinta d'autre chose que de lassitude, d'une pointe de joie peut être.

"Oh... En effet. C'est son prénom, et le surnom qu'il portait avant de nous rencontrer, et qu'il a sans doute gardé après. C'est qu'il avait déjà sa petite notoriété dans certains milieux quand nous l'avons croisé ! Mais pour nous... Nous le connaissons mieux sous l’appellation de "Colère" ou de "Haine". Il était plutôt bon dans ces domaines. Dommage qu'il nous ait quittée, enfin... Cela faisait quelques années que nous ne l'avions pas vu mais il y a de cela... Quoi... un an, peut être deux déjà peut être ? Bref, Nous l'avons revu à la ville d'Auran. mais pourquoi cette question ? Il vous pose quelques soucis ? Ça ne serait pas très surprenant de sa part."

Elle parut vouloir en dire davantage... Mais s'interrompit de nouveau, se caressant le menton, ne se penchant vers Theorem, l'examinant plus avant... Avant d'ajouter.

"Oh... mais ce n'est pas le seul que je connais ! Il me semble que nous nous sommes déjà croisés, nous et toi, homme-bête... Je me souviens oui, tu étais avec une vampire et vous traîniez un blondin, qui au vu de son état avait dû passer quelques jours dans les lieux de la base que nous avons attaqué pour obtenir quelques informations... C'était avant que ces aberrations n'apparaissent et que la garde soit renforcée."

En effet... Quand Séraphin avait été capturé et que Theorem était venu le sauver en compagnie d'Akaracthe, ils avaient reçu l'aide imprévu d'une bande d'humain, qui n'étaient ni plus ni moins que ceux avec qui il était en train de parler, si ce n'était le plus gros d'entre eux, et le fait que le plus maigres des hommes semblait manquer... Seulement, à l'époque leur conversation avait été interrompu par la précipitation des événements, peut être que cette fois ils pourraient la mener à bien...

Et pendant qu'elle parlait les autres individus s'organiser, récupérant ce qui pouvait l'être et commençant à le rassembler... La femme n'avait pas menti, ils n'allaient visiblement pas s'attarder davantage ici.
avatar
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite des péchés

Message  Theorem & Ishtar le Lun 28 Sep 2015, 11:41

Visiblement, la femme devant lui ne faisait que l'observer et prenait le temps de le détailler du regard, sous tous les angles. Ca ne le dérangeait pas, la Hyène de Guerre avait l'habitude de faire la curiosité des autres. Ishtar de son côté soupira intérieurement en voyant l'humaine dire qu'ils n'avaient pas de nid avant d'ajouter qu'ils venaient d'un camp caché de l'église. C'était une métaphore quand elle avait dit nid... Mais apparemment ce n'était pas le fort de leur interlocutrice. Vu la situation de départ qu'ils venaient d'entreprendre, Theorem et Ishtar restèrent passifs, vu qu'ils n'avaient rien à reprendre. Passant simplement un linge sur les multiples lames de sa lance et Ishtar fit de même avec l'imposante boule à pic.

"Non, il ne pose pas spécialement de problèmes et effectivement je me rappel de vous brièvement. C'est ce genre de base qu'il faut écraser une bonne fois pour toute. J'ai put entrer dans une et même voir qui en faisait partie. Je sais le visage de l'ennemi."

Ishtar remonta à bord du dragon, regardant ensuite le groupe d'humain qui s'afféraient à partir.

"Il est évident que vous subirez leurs raids continuels si nous n'éliminons pas proprement ce groupe, qui est probablement dissident à l'église des humains. Nous pouvons régler ça en petit comités et ne laisser aucun survivant. Vu ce qu'ils font, ils vont finir par diluer les monstres et les humains alors que vos dieux vous ont mis en garde là-dessus. Aucun doute qu'ils sont autant les ennemis des humains que des monstres."

Theorem monta à son tour sur son golem, ajustant son masque de hyène bicolore sur son visage. Il se tourna de nouveau vers la femme.

"Au fait, je suis Theorem, fils de Tobor et d'Annava. On m'appelle aussi la Hyène de Guerre."
"Et moi, je suis Ishtar Naviento, fille de Focus et de Tiamat. Autant vous dire que comme je suis Princesse d'un royaume de monstre et d'une lignée pure souche de dragon... Cette église qui torture et créer des abominations par la force est une hérésie totale."
"Et en tant que fruit d'un accouplement entre humain et monstre volontaire, je crois en une paix possible entre nos deux camps. Mais ces fanatiques ne font que détruire les deux. Il faut les stopper à tout prix."
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite des péchés

Message  La Sainte Église le Lun 28 Sep 2015, 23:12

Il était quelque part frustrant de discuter avec "Paresse", car bien qu'il lui arrivait de laisser échapper un haussement de sourcil ou un maigre sourire, il était difficile de savoir ce qu'elle pensait vraiment de ce qui lui était dit... Oh elle semblait intéressée certes, mais pour ce qui était du reste... C'était difficile de se prononcer avec certitude. Et le comportement de ses compagnons n'était pas moins étrange, le plus large d'entre eux étant visiblement en train de découper les aberrations, tandis que la jeune femme rousse rouspétait à l'encontre de ses armes ,quant au fait qu'elles se vidaient bien trop vite, tandis qu'enfin l'homme à la lance semblait fixer Theorem et Ishtar avec un certain... Intérêt... Mais c'était toujours la plus âgée du groupe qui leur parlait, ce qu'elle fit lorsqu'ils eurent fini de se présenter, non sans bailler bruyamment jusqu'avant.

"Mouais... C'est noté, les noms me disent quelque chose. De notre côté, c'est "Paresse", "Orgueuil", "Luxure" et "Gourmandise", je vous laisse deviner qui est qui, c'est assez facile ! "Envie" quant à lui ne devrait pas tarder à arriver, quant à "Avarice"... Et bien il n'a pas eu de chance avec cet assaut, et il va falloir le remplacer... Déjà qu'on ne trouve pas quelqu'un de convenable pour remplacer "Colère"..."

Quand bien même elle semblait parler de la chose en des termes aussi neutre, il était cependant aisé de deviner que le trépas de son camarade l'attristait quelque peu, une légère moue, se dessinant sur ses lèvres, avant qu'elle ne continue.

"C'est bien de connaître le visage de son ennemi... Mais il ne le cache pas vraiment, ses petits précautions visent seulement à écarter les nuisances les plus minimes... Et puis quelque chose me dit, le connaissant, que vous n'en savez pas tant que cela sur "Vie", hm ? Enfin, de toute façon vous m'avez l'air d'un beau duo d'utopiste ! Sans offense, hein, mais si vous croyez que les dieux en ont quelque chose à faire ou qu'ils ont dit quoi que ce soit, vous vous trompez... Et si vous pense z que les créateurs de ces horreurs sont les seuls instigateurs de la haine des humains à l'encontre des monstres, vous vous leurrez encore davantage, sinon vous n'auriez pas besoin de vivre dans des donjons ou dans les territoires les plus inhospitaliers pour être un tant soit peu à l'abri... Mais surtout, ne laissez aucun survivant de cela, ça revient à dire d'éliminer la quasi-totalité des clercs de la région, je pense, et pour cela il faudra un peu plus qu'un "petit comité". On parle quand même de l'archevêque qui, parmi les siens, gère le plus grand territoire, portion qui constitue au bas mot un cinquième du territoire appartenant à Amessa, avec tout ce qui se trouve à l'Ouest d'Emoulin."

Elle semblait remarquablement désinvolte, comme si elle ne se souciait guère des considérations héroïques et altruistes de ses interlocuteurs, quand bien même elle les commentait en leur recommandant la tempérance... Puis elle poursuivit, au sujet de son propre groupe, leur faisant toujours face quand bien même ils étaient revenus sur leurs montures.

"Quant aux raids que nous subissons... Je ne me les explique pas vraiment ! Hormis peut être le fait que nous faisons parties des quelques individus qui connaissons un peu l'histoire de "Vie", et encore... Mais justement c'est que nous essayons de comprendre, et à ce sujet..."

Elle sembla commencer à lever la tête vers le ciel, se dirigeant vers la sortie, semblant chercher quelque chose du regard au niveau des falaises... Quand brusquement un cri d'humain se fit entendre, un cri de douleur, similaire au précédent, mais celui ci fit tressaillir la femme.

" "Envie" !"

Elle n'était pas la seule à avoir entendu, et à peine avait elle dit cela que déjà la jeune femme et le bel homme s'était élancé vers les escaliers, comme pour rejoindre le sommet de la tour, tandis que le fracas d'une lutte féroce se faisait entendre en haut des escarpements, où pourtant le calme était retombé...
avatar
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite des péchés

Message  Theorem & Ishtar le Jeu 08 Oct 2015, 11:38

Theorem et Ishtar en apprirent un peu plus sur ce groupe de combattants. Mercenaires ? Paladins ? Dur à dire, ils semblaient surtout un peu paumés là, et sur le déclin. Engar avait décidé de les quitter donc en voila une autre qui indiquait bien que ce groupe ne devait pas être simple à vivre, tout simplement. Ce n'était pas leurs affaires, ils étaient là surtout pour prendre contact et voir s'ils pouvaient devenir des alliés. Mais là c'était la débandade. Entre un qui les lorgnait, une autre qui leur parlait avec lassitude, un mort et un bientôt... Bref, même s'ils devenaient des alliés est-ce qu'ils seraient vraiment des aides significatives ? C'était une autre histoire.

"Bien on dirait qu'ils ont encore besoin de nous."
"On ne peut pas monter ces escaliers avec nos montures, allons dehors."


Une fois à l'extérieur, Ishtar déploya ses ailes pour de suite monter au sommet de la tour. Theorem utilisa une autre méthode en se hissant via un tentacule de slime noir qui alla s'accrocher au rebord de la fenêtre pour le hisser jusqu'à l'ouverture. Désormais, il ne leur restait plus qu'à anticiper le danger et se préparer au combat. Le combat s'annonçait dans un terrain plus étroit mais tant qu'à faire, autant le faire correctement. Si le prénommé "Envie" était déjà mort, ce serait aussi le moyen de le venger.

"En avant !"
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite des péchés

Message  La Sainte Église le Dim 11 Oct 2015, 01:42

Quand bien même la réactions des "péchés" avait été immédiate, l'obligaiton qu'ils avaient de monter les escaliers les ralentissant dans leur progression... Un obstacle qui fut passé outre par Theorem et Ishtar avec leurs ailes, laissant se faisant leur monture avec "Paresse" qui après son exclamation semblait être replongée dans sa réflexion. Elle laissait les autrs s'agiter alors qu'elle paraissait réfléchir intensément, tandis que, de son côté, "Gourmandise" continuait la besogne, moins pressante, mais nécessaire, que de poursuivre leurs préparatifs pour le départ, récupérant également des fragments des aberrations qu'il glissa dans les besaces à sa ceinture...

Mais c'était un tout autre spectacle qui s'offrait à Ishtar et Theorem alors qu'ils arrivaient à hauteur du sommet des falaises longeant le corridor de roches... A première vue il s'agissait d'une scène de massacre, une demi-douzaine de corps reposant sur le sol de part et d'autres, avec comme détail étranges qu'ils semblaient tous avoir été tués par une arme différente. Voilà qui expliquait peut être les cris qu'ils avaient entendu durant l'affrontement, quelqu'un ayant éliminé avec habilité, et sans la moindre hésitation visiblement, la totalité des humains qui leur avaient tirés dessus à leur arrivée... Mais ils ne tardèrent pas à remarquer la scène de lutte qui se déroulait à leur droit. Le crâne tourné vers eux, un jeune homme blond semblait résister du mieux qu'il pouvait face à un adversaire... Etrange. Ce dernier avait le corps d'un homme, et paraissait être un mort vivant au vu de la dague qui lui transperçait le ventre, mais son corps paraissait déformé par endroit, sa peau étant étrangement tendue par endroit, et craquant, dévoilant des pièces métalliques... Et il avait un de ses bras levé, une lame jaillissant de son poignet, prêt par abattre sa proie qui peinait déjà à ne pas être étranglée d'une seule main.

Seulement, la venue de Theorem et d'Ishtar attira son regard un instant, le détournant de sa cible... Un instant suffisant pour que cette dernière saisisse brusquement la dague dans son ventre, grondant avec force.

"C'est à MOI !"

Et avec un léger rire dérangeant, il retira prestement la dague, et avec vivacité la planta dans la mâchoire de son opposant, traversant le crâne de bas en haut. Le coup fut visiblement mortel, si on pouvait dire cela au vu de la chose qui l'avait attaqué, qui tressaillit juste un instant, avant de s'effondrer sur le côté, libérant l'humain. Se faisant il fut aisé de voir qu'il arborait de nombreuses besaces et sacoches, de différentes tailles, certaines pouvant aisément contenir un livre. Seulement, il en allait de même pour les profondes plaies au niveau de ses jambes, qui expliquaient sans doute pourquoi il ne se relevait pas après avoir défait son opposant.

Cela ne l'empêcha pas cependant de se traîner vers la tour, son regard s'attardant sur les créatures... Et malgré le rire qu'il avait échappé, il était aisé de deviner une chose... il était terrifié. Ce qui était aisé à comprendre au vu des aberrations qu'il avait probablement affronté avec les autres dans un premier temps, et maintenant ça. Un effroi qui par ailleurs s’accrut brusquement quand, les autres commencèrent à être parcourus, l'un après l'autre, de frémissements, quelque chose semblant se mouvoir sous leur peau, sous leur chair, certains commençant à se relever. Le tout ressemblait à de la nécromancie... Mais Ishtar et Theorem pouvait le percevoir. Ces corps dégageaient de la magie, mais bien tro peu pour cela et qui n'était nullement nécromantiques. Pourtant ils se relevaient, avec une certaine agilité qui plus est... Mais pour autant ils paraissaient moins dangereux que les aberrations et surtout, leur morphologie demeurait humaine.
avatar
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite des péchés

Message  Theorem & Ishtar le Lun 19 Oct 2015, 11:20

Theorem et Ishtar furent bien forcés de constater que le haut de cette tour était également parfaitement corrompus. La dragonne étant une nécromancienne d'expérience pouvait ressentir sans mal que ces corps devant elle n'étaient pas mués par la magie noire de résurrection. Theorem de son côté pouvait utiliser sa perception surnaturelle pour voir à l'intérieur d'eux une étrange armature métallique qui les aidaient à bouger. C'était donc une magie d'animisme qui les bougeaient et la chair sur eux n'était qu'une enveloppe. Vu comme un coup de poignard dans le crâne l'avait achevé. Ishtar prit donc la décision de commander à sa Hyène de Guerre.

"Vice-Amiral, détruisez toutes ces entités en les frappant à la tête. Je protège cet humain des autres qui passeront votre ligne."
"A vos ordres !"


Sans discuter, Theorem se propulsa en avant en tenant sa lance dans sa main dont la lame se mit à rougeoyer. Dans une danse macabre de mise à mort, bougeant rapidement et avec une grâce du combattant toute féminine, Theorem perfora le crâne de ses ennemis d'un coup précis entre les deux yeux avant de faire un arc de cercle de manière à scalper chaque être devant lui. Ceux parvenant à passer la vigilance de Theorem, vu leur nombre, furent reçus par la terrible ancre d'Ishtar qui virevolta dans les airs en sifflant avant de s'écraser sur leurs têtes en les défonçant. Certains reçurent même la pointe de l'ancre en plein dans la tête, avant d'être rejetés d'un coup de pied bien sentit dans la poitrine. L'humain blessé eut de là un assez bon point de vue en contre plongée sur Ishtar le protégeant de manière sanguinaire avant de s'arrêter en voyant plus aucun n'était debout. La Hyène de Guerre fit un arc de cercle rapide avec sa lance, rejetant le sang sur sa lame par terre avant de se tourner vers Ishtar qui essuya son ancre sur l'étoffe des morts. Puis elle se retourna, regardant l'humain blessé avant de lui tendre sa main gantée.

"On vous laisse ce qu'ils ont éventuellement dans les poches, Envie."

Dit-elle sur un ton un peu sarcastique, Theorem restant vigilant quant à une éventuelle réactivation de ces ennemis. Il ne les quittait pas des yeux, regardant tranquillement chaque corps au sol avec attention. Si l'un d'eux dégageait une éventuelle chaleur ou énergie magique, il se prendrait aussitôt des coups de lame jusqu'à ce que ça ne soit plus le cas.
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite des péchés

Message  La Sainte Église le Mer 21 Oct 2015, 12:55

Malgré leur comportement chaotique et des aptitudes clairement supérieures à la norme humaine, les corps qu'affronta Theorem s'avérèrent tout de même bien moins dangereux que les horreurs qu'ils avaient affronté plus bas. La principale raison en était que contrairement à ces dernières ils ne semblaient pas avoir de dons particuliers, ou d'aptitudes spécifiques pouvant le prendre au dépourvu. Néanmoins, si les coups à la tête furent suffisant pour certains d'entre eux, d'autres continuèrent à se mouvoir même après de tel coups. Ils étaient cependant rares et il ne fallut pas longtemps à Theorem et Ishtar pour les mettre hors d'état de nuire. "Envie" pour sa part observait la scène avec... Attention. En effet il ne semblait pas manifester de peur, mais un grand intérêt un sourire se dessinant sur ses lèvres alors qu'il regardait les créatures éliminer ses adversaires. Cela dit, il était assez difficile de savoir à quoi il pensait... Mais ce fut en tout cas avec un rire qu'il répondit à la remarque de la dragonne, et ce en dépit de ses propres blessures.

"Je venais de finir de le faire quant un d'entre eux s'est réveillé et m'a infligé ces blessures ! Et de toute façon il n'y avait pas grand chose d'intéressant..."

En effet, à bien y regarder, il y avait non loin les vestiges d'un campement, qui avait visiblement été minutieusement fouillé. Pour autant, ses dires pouvaient paraître surprenant puisque près de la falaise reposaient quelques mousquets et des stocks de poudres, sans doute d'une certaine valeur... Mais ils n'eurent pas le temps de s'y attarder bien rejoint, la femme aux cheveux roux et l'homme à la lance les rejoignant. Atteignant le sommet de la tour et usant d'une planche déjà en place pour rejoindre la falaise où ils étaient. Il était évident qu'ils avaient couru, mais ils ne semblaient pas particulièrement essoufflé, l'homme prenant alors la parole.

"On dirait que le travail a été fait proprement... Mes félicitations."

"Mouais... On aurait pu gérer nous même je pense, mais on peut pas dire la même chose de toute le monde !"

Le regard de la rousse s'attarda sur "Envie", et plus particulièrement sur sa blessure, affichant clairement un air de reproche à l'égard du blessé. Ce dernier se contenta pour sa part d'un sourire, commentant.

"Bah, au moins il y en a aucun qui s'est échappé ! Et cela signifie personne pour faire de rapports à l'Eglise, ce qui va nous laisser un peu de temps !"

Mais malgré son enthousiasme il ne tarda pas à afficher une grimace de douleur, portant ses mains à une de ses jambes par réflexe, avant que ses compagnons ne viennent le soutenir, visiblement afin de rejoindre la tour... Mais l'homme à la lance se retourna alors, avant de s'éloigner, vers l'étrange couple.

"En tout cas... On vous doit une fière chandelle, c'est un fait..."

Il sembla vouloir ajouter quelque chose, mais haussa finalement les épaules. Il était évident qu'à moins que le duo ne les interpelle le groupe allaient se contenter de finir de préparer ses affaires avant de partir.
avatar
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la poursuite des péchés

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum