A la recherche d'un fou [PV Engar]

Aller en bas

A la recherche d'un fou [PV Engar]

Message  Sargasu Mortis le Lun 30 Juin 2014, 18:55

Un rêve? Un cauchemar? Ou plutôt; une vision.
Voila ce qui avait sortit Sargasu de sa torpeur; le squelette marchait a travers des flaques d'eau, dans la boue et la saleté; tout ce qu'il y'avait autour de lui était des cadavres; des hommes; des monstres aussi, tous étaient unis dans ce spectacle macabre.

Le roi quant a lui déambulait a travers eux, ses pieds s'enfonçant dans les flaques avec bruit, a part le bruit des maisons en flammes et celui de la pluie qui tombé sur lui; seul un silence l'accompagnait, puis finalement il tombait a genoux devant un monticule de corps entassés les uns sur les autres, une sorte d'autel ou de trophée sur lequel siégé un drapeau a moitié déchirant filant au vent.
Il reconnu aisément le symbole du royaume de Basnet sur celui-ci, le pays avec lequel il était autrefois allié; mais pourquoi donc? Serait-ce? Le futur? Némésis; serait revenu?

Puis rien, tout s'obscurcit, et c'est le brusque retour a la réalité; le donjon Kanabo, le mort vivant soupira alors, peut-être soulagé ou bien lassé; il ne saurait le dire, en tout cas il ne semblait pas avancer dans la quête pour sa femme.
Mais dans l'immédiat c'est la question de Némésis qui le préoccupait, c'est donc pour ça que Sargasu n'ai point d'état d'âme a s'équiper de son épée; a vérifié que les prisonniers seraient gardés par quelqu'un d'autre que lui et qu'il sortit des cachots, avec le livre qu'il avait pris a la bibliothèque, regardant encore une fois la carte.

Ce serait un voyage pas trop long, il espérait bien avoir des montures ou autre mais il ne savait pas comment s'en procurer; de plus voyager seul n'est jamais conseillé; il lui faudrait donc un compagnon.
Il passa alors en revu ses différentes connaissances du donjon, et il se rappela....du porte-haine, un guerrier aguerri qui se bat contre les démons depuis des décennies, voila le genre d'homme qu'il lui fallait! Avec lui rien ne pourrait mal tourner.

Il questionna alors les passant; "J'ai besoin de l'aide du tueur de démons." disait-il; les gens généralement ne lui adressaient pas un bon regard mais il le guidaient toutefois; jusqu'à ce que le roi échoue dans un quartier qui ne semblait pas vraiment de bonne augure, enfin du moins aux vu des maisons pas réellement puis il se retrouva face a la bâtisse ou le porte haine passait ses jours.

Un taudis...oui un véritable trou a rat voila comment on pouvait appeler cela; bizarrement Sargasu ne fit point de commentaires, étrangement ce taudis avait quelque chose de nostalgique a ses yeux.

Le roi vint alors jusqu'à la porte, et toqua plusieurs fois.


"Messires Engar, c'est moi Sargasu; je viens quérir votre aide, et j'ose espérer que vous serez disposer a m'aider dans ma tâche."

Il était sur le point de parler d'une récompense au cas ou, mais il fallait d'abord s'assurer que celui-ci était a son domicile.
avatar
Sargasu Mortis

Masculin
Messages : 158
Expérience : 435
Métier : Geôlier

Feuille de personnage
Niveau:
15/40  (15/40)
Race: Non-mort
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche d'un fou [PV Engar]

Message  Engar le Mer 09 Juil 2014, 00:58

Bon sang... Si j'avais cru penser cela un jour.

Mais me voilà, j'étais devant le fait accompli...

Cette ordure de démon me manquait. Dokpel m'étranglerait probablement s'il savait cela, mais voilà, l'absence de l'infernal avec lequel je partageais mon corps m'était déplaisante. Oh, certes, je n'avais nullement oublié ce qu'il avait fait, l'agression de Shkeil et de Felina, l'abus de Kumie, et je comptais bien régler mes comptes avec lui, mais sa disparition cétait accompagné d'une baisse de mes aptitudes et de pouvoir, je ne pouvais plus commander à on énergie démoniaque sous forme d'ombre ou pour accroître mes propres capacités. Dire que j'en avais absolument besoin serait un mensonge, mais j'étais devant le fait accompli. Sans lui... Je me sentais réduit.

Et puis quelque chose ne collait pas, au vu du récit de Felina mon démon semblait à peine conscient lors des événements de la forêt maudite, et les ravages qu'il avait pu commettre par le passé quand j'en perdait le contrôle s'avérait plutôt réduit par rapport au potentiel qu'il avait manifesté. Certes, cela n'excusait en rien l'aspect abject de ses actes, mais j'avais la fâcheuse impression que quelque chose de différent se cachait derrière cela. De toute façon, je savais pouvoir dominer mon démon par moi même, ce n'était pas de l'arrogance, simplement la réalité, et au delà d'une vulgaire soif de puissance je souhaitais surtout me défaire tant que possible de l'emprise que le Triumvirat pouvait avoir sur moi. Après tout, avec ce signe, il sériât aisé pour Shiru de manipuler comme elle le voudrait mon fragment d'âmes qui était lié aux démons et ce peut être même jusqu'à ma mort.

Ainsi après de longues réflexion ma décision avait été prise, je lèverait le sceau qui emprisonnait totalement l'infernal en moi. Je n'avais certainement pas abandonné l'idée de lui faire payer ce qu'il avait fait subir à mon aimée, mais chaque chose en son temps, et à l'approche de la création de l'ordre de l'aube prendre mes distances avec le donjon et ses règles était une bonne chose... Je m'étais donc préparé à cela. Les talents de ma gie et de démonologie de Shiru dépassaient de loin les miens, cependant l'expérience m'avait appris que des sortilèges lancés par les plus grands mages pouvaient être levé par des sorciers aux talents moindres, mais bénéficiant d'un temps conséquents et de certaines aptitudes. Parfait, je possédais les deux.

Ainsi je m'étais procuré sans peine le nécessaire, grâce en partie à mes liens avec Mistral, et m'était rendu en mon logis. Ma première demeure que j'avais rejointe après ma séparation avec Kumie. elle ne m’avait pas été à nouveau attribuée officiellement, mais nul autre ne s'y était installé, et de toute façon je ne voyais nul part ailleurs où aller. Oh certes, Félina et Shkeil se feraient sans doute une joie de m’accueillir, ou je pourrai encore prendre des chambres à l’auberge, mais de toute façon ce lieu me convenait. Qui plus est j'avais horreur de dépenser de l'argent vainement et bien que j’adorais sincèrement ma sœur, je préférais pouvoir lui laisser sa part d'intimité... Ce lieu était qui plus est parfait, étant assez vaste pour se prêter au rituel, et surtout personne ne viendrait fouiner en mes affaires.

Je commençais ainsi les préparatifs pour tout d'abord sonder le sortilège apposé par Shiru, un signe spécifique gravé au sol, au centre duquel je me tiendrai et qui réagira de façon particulière en fonction de la nature du sceau qui m'avait été apposée. Cette phase d'investigation serait la plus longue et la plus fastidieuse, mais elle était nécessaire pour ne pas encourir le pire par la suite. Cependant alors que je finissais le tracé avec une roche rougeâtre affecté par les plans infernaux on frappa à ma porte. Instinctivement je me retournais, lâchant ma pierre et portant une main à une de mes lames. Qui diable pouvait me déranger ? Felina ? Shkeil ? Mon homonyme ?

Et la réponse vint peu après, Sargasu. Je l'avais presque oublié à vrai dire ce squelette en boite ! Enfin, sa visite ne me dérangeait pas, d'autant plus au vu de ses raisons et des propos que je lui avais tenu. relâchant mon arme je me dirigeais vers la porte et lui ouvrit. M'épaulant contre le chambranle je lui adressais un large sourire, l’accueillant pour le moins chaleureusement, et même une pointe d'humour.

"Il y a de nombreuses choses que l'expérience m'a apprise, et parmi elles il y a le fait de ne jamais accepter une tâche sans savoir quelle est elle. au vu de notre précédente rencontre je me doute un peu de ses tenants et aboutissants, mais j’aimerai que tu me dises exactement ce que tu comptes faire, ainsi que ce que tu attends de moi Sargasu."

En dépit du fait que je n'acceptait pas directement sa requête, je l'invitais à entrer, m'écartant de l'ouverture. J'avais tout de même quelques notions de politesse. En pénétrant en ma demeure il put constater l’exiguïté de cette dernière. Une planche de bois avec de la paille me faisait officie de lit, n bureau branlant me permettait de stocker mes effets et une fenêtre dotée de barreaux m'apportait quelques lumières. Pour autant ces lieux n'étaient pas purement pathétique. J'étais tout de même une homme relativement ordonné, et bien que la propreté n'était pas mon principaux soucis j'avais finis par débarrasser les murs du salpêtre et autre incrustations qui le recouvraient. Le revenant pouvait aussi voir mes effets correctement ordonné sur mon bureau, ainsi qu’une porte qui menait à la salle de bain, toute aussi étroite que cette pièce, mas elle me suffisait. Enfin son regard pouvait être attiré par le signe au sol. sil avait des connaissances en démonologie il lui dirait quelque chose, mais il s'agissait là nullement de glyphes d'invocation, il pouvait donc se rassurer à ce sujet...

Enfin je lui tendait la seule chaise présente en ce lieu, veillant bien à ne pas abîmer mon signe et j'allais m'adosser moi même au mur ,lui faisant face, les bras croisés et une jambe repliées, le pied contre la paroi de pierre. Je reformulais alors ma question.

"En soit je suis disposé à me joindre à toi, mais j'ai besoin de toutes les informations que tu peux me donner, d'autant plus que je suis quelque peu occupés ces derniers temps."

et pas seulement avec le démon, mais aussi les soucis que causaient le petit Engar ou la création de l'ordre de l'aube...Et dire qu'il y a encore quelques temps je me moquais en disant que ces lieux étaient trop calmes !
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche d'un fou [PV Engar]

Message  Sargasu Mortis le Ven 11 Juil 2014, 14:17

A la grande joie du mort-vivant, Engar vint lui ouvrir l'accueillant chaleureusement au sein de son foyer; Sargasu s'inclina légèrement en lâchant un petit "merci" a l'encontre de son hôte, se disant qu'il était normal qu'il n'accepte pas encore la requête mais qu'il était fort aimable de le laisser entrer.

Sargasu regarda alors l'intérieur, le "taudis" dans lequel vivait Engar, c'était bien modeste; mais bizarrement la ou il s'attendait a se demander comment pouvait-on vivre dans pareil lieux; il fut prit d'une étrange nostalgie, comme si ce décor lui était familier; et pourtant cela le terrifia également, il ne saurait dire pourquoi d'ailleurs, son regard s'attarda un peu plus sur ce symbole au sol.

Qu'était-ce donc? Que cette chose? ces symbole, cette façon d'ordonner des signes au sol; sa vu se voila alors rapidement, sa tête commença a lui faire mal de nouveau, des flash lui venait en tête; des signes similaire gravés a même la glace, le squelette se courba alors que Engar lui proposait de s'asseoir, portant une main a son heaume il se mit a trembler et a respirer comme une bête.

Prenant appuie sur la chaise il s'assied du mieux qu'il pouvait alors que les visions continuaient a affluer, une simple voix lui venant alors en tête.


"Je vous remercie pour ma libération...Mon roi."

Les ténèbres s'étaient fait dans son esprit, un visage monstrueux y apparut alors; un sourire carnassier, "Mon roi", puis plus rien; il revint a la réalité en reprenant une grande bouffé d'air (étrange pour quelqu'un qui n'a pas besoin de respirer normalement non?).

Il regarda alors de nouveau autour de lui, attrapant Engar par le bras, de façon instinctive; puis se rappela qu'il était chez ce dernier, il le lâcha alors doucement.


"Hum...veuillez m'excuser, ce sont encore ces maudites visions qui viennent me hanter; cela ne s'arrête pas depuis quelques jours, je commencerais même a en devenir fou."

Puis il regarda Engar droit dans les yeux.

"Je ne sais pas ce que vous étiez entrain de faire; et je m'en contre fiche a vrai dire, si vous êtes hélas trop occupé pour accéder a ma requête je ne vous en tiendrais pas rigueur Engar, mais sachez que j'aurais du mal a trouver quelqu'un d'aussi fiable que vous. Et par fiable j'entend plutôt; efficace."

Sargasu espérais que Engar ne serait pas offensé par ce qu'il venait de dire, il ne le prenait pas pour un mercenaire non, mais il avait raison en disant qu'il était surement de loin le guerrier le plus fort qu'il ai vu.

"Voila ou je veux en venir....j'ai eu une vision, le royaume de Basnet qui était autrefois mon allié en proie a la guerre, je ne crains que Némésis revienne a la vie grâce au même maléfice qui m'a vu renaître; et si jamais cela venait a se produire se serait une catastrophe."

Il prit alors le livre qu'il avait pris a la bibliothèque, le sortant de sa botte, il montra alors l'endroit qu'il avait gratté sur la carte.

"La forteresse de Basnet se trouve ici, c'est la que j'ai affronté Némésis et je veux être certains que sa dépouille s'y trouve encore; seulement, je me suis renseigné; sur cet histoire d'église tout ça, je sais qu'il est donc dangereux pour ma personne de voyager hors de ces murs, mais vu que vous êtes humain peut-être pourront nous feinter les uns et les autres, et au pire si il y'a des ennuis, vous les réglerez en un clin d'œil. Je ne suis pas un guerrier extraordinaire mais vous ce n'est pas la même chose."

Voila il lui avait tout dit, il voulais s'assurer que Némésis était toujours mort mais il lui fallait un compagnon d'arme; un chevalier.
avatar
Sargasu Mortis

Masculin
Messages : 158
Expérience : 435
Métier : Geôlier

Feuille de personnage
Niveau:
15/40  (15/40)
Race: Non-mort
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche d'un fou [PV Engar]

Message  Engar le Mer 16 Juil 2014, 16:18

J'avais fini par m'habituer aux étranges manies du squelette, ainsi, contrairement aux premières fois, je ne fus nullement surpris quand après m'avoir remercié de mon offre et que je lui ait tendu une chaise il se voûta et se mit à respirer bruyamment. Je ne pouvais pour ma part m'empêcher de soupirer doucement un peu las. Au moins se tenait il sur place et n'errait il guère à travers ma chambre, ce qui aurait été quelque peu gênant pour les inscription que j'y avait marqué. Cependant, malgré mon accoutumance à mes crises je m'inquiétais quelque peu, je doutais que ce soit mon taudis qui lui fasse revenir de tels songes, je ne voyais alors qu'une coïncidence, ou le signe démoniaque pouvant provoquer cela, et si c'était la seconde option j'espérais qu'il n'allait pas m'en tenir rigueur. Il était vrai qu'au vu de son histoire et de ce que je lui avais raconté il risquait de prendre très mal le fait que je m'adonne à de tels rituels.

Néanmoins je m'étais approché de lui au cas où il nécessiterait quelque aide, ce qui fut sans doute une mauvaise puisque lorsqu'il m'agrippa le bras il s'en fallut de peu pour ne pas que je lui envoie mon poing dans son heaume par réflexe. Me retenant à temps il s'avéra cependant que malgré ses hallucinations ce mouvement n'avait nullement été agressif, encore heureux pour lui, et se ressaisissant il me relâcha en s'excusant... Eh bien décidément il n'allait pas mieux depuis notre dernière rencontre et le donjon s'était visiblement avéré inefficace pour l'aider en cela, malgré mes espoirs, au vu du clame relatif qui y régnait désormais. Me reculant ainsi un peu pour m'adosser au meuble le plus proche, le regard planté dans le sien, j'eus la confirmation que peu lui importait ce que je faisais dans mon coin... Mais pour autant il attendait quelque chose de moi, ça crevait les yeux, ou du moins les oreilles, et ce n'était pas difficile de cerner quoi au vu de notre précédente discutions. Allons, qu'est ce que cela allait être ? Traquer sa femme aux confins de quelque terres obscures ? Déterminer quelle était la véritable nature de Nemesis et de son armée ?

Et en vérité... Il s'agissait d'un mélange des deux, soit possiblement traquer Nemesis au confins d’anciennes terres alliées, j'en étais pas loin ! Enfin sans lui répondre quand à mes disponibilité je l'écoutais avec attention, les sourcils froncés. Il avait capté mon attention, mais il restait à savoir exactement ce qui m'attendais. Le nom du royaume de Basnet m'était un peu lamifié, sans doute avait il survécu plus longtemps que celui de mon interlocuteur... Mais avant que mes souvenirs me reviennent je retenais un hoquet de stupeur en le voyant sortir un livre entier de sa botte ! Bon sang, même les voleurs n'avaient pas des bottes assez ample pour ça ! Enfin c'était vrai que vu qu'il n’avait plus que les os dans son armure il devait avoir de la place maintenant, mais quand même... c'était assez impressionnant à voir sur le coup !

Mais me reprenant, je regardais par la suite la carte présente entre les pages afin de repérer exactement le royaume de Basnet. Ce dernier avait été désormais partagé entre divers comté et duchés, mais quoi qu'il en soit il était en effet en plein cœur du territoire humain, et il n'était même pas impossible que la forteresse où s'était déroulé et affrontement ait été entièrement rasé et remplacé par un autre édifice, ou bien encore reconstruit pour les besoins du nouveau possesseur des lieux, ce qui me paraissait probable, car même si ce lieu pouvait avoir la réputation d'être maudit il y avait du y avoir des cohortes de prêtres qui étaient passés pour chasser toute trace de corruption... Et justement le fait que ce soit situé en plein territoire humain me rendait quelque peu sceptique quant au fait que la sépulture d’une telle menace soit laissée sans surveillance, ou tout du moins que quelqu’un puisse la réanimer sans que personne ne s'en rende compte ou tente de l'arrêter.

Néanmoins cela n'était pas impossible et nous pourrions probablement en savoir plus sur ce qui s'était passé dans son cas... Et de toute façon ce n'était pas comme si j'y avais grand chose à perdre me concernant. Du temps dirait certains, mais pas plus qu'en restant ici alors que mes enfants étaient entre les mains de leurs mères, ou bien pour organiser l'ordre, mais actuellement tout était entre les mains de Felina, il fallait qu'elle apprenne à se débrouiller seul, quand bien même mon expérience lui serait utile. En fait ça serait même utile pour ce dernier, me permettant de prendre la température à l'égard des localités humains proches du donjon et peut être acquérir quelques informations pour nos plans d'action futur. Cela acheva de me décider, ce que trahit un sourire adressé à mon interlocuteur, alors que je refermais le livre.

"Cela me convient très bien... Une telle menace pourrait être nuisible aux humains certes, mais aussi pour le donjon, il vaut mieux éviter qu'elle refasse surface. En somme je suis ton homme !"

Me frappant le torse en un mine exagérément orgueilleuse, je reprenais néanmoins rapidement mon sérieux, ma voix se faisant un peu plus sèche alors que je croisais les bras.

"Bon par contre pour le voyage proprement dit... Il faudra changer ton armure, car vu son état de décomposition tu vas trop attirer l'attention, si tu pouvais t'en procurer une autre ou  la restaurer ça serait parfait. L'armure dissimulerait ta condition et tu pourrais aisément passer pour un chevalier errant accompagné de son homme de main qui réglerait pour lui les affaires courantes, ainsi bien peu de personnes oseraient te demander des comptes."

Négligemment je saisis un poignard traînant sur le meuble le plus proche, le faisant tourner avec vivacité dans mes mains. les épées étaient peut être mon arme de prédilection mais je savais aussi manier nombre d'armes...

"Surtout avec un homme de main comme moi, le porte-haine est encore assez connu et ce nom devrait suffire à faire fuir quelques gêneurs et puis... Sans être arrogant je ne peux que te donner raison, en matière d'aptitude martiale je serai efficace, et toi même tu n'as pas pu perdre vos propres connaissances, en tant que roi tu devrais savoir te battre un peu. Pour autant je répète ce que j'ai dis avant, il vaut mieux essayer de te cacher. Je pourrai aisément tenir tête avec des brigands, des malfrats ou même des gardes, mais si nous avons le clergé sur le dos ce sera autre chose."

Pour être honnête j'estimais désormais être à même de battre un paladin à plat de couture, mais ma mise en garde n'était pas tant pour le menace des armes que dès lors notre e progression serait des plus entravés... Et puis il y avait une limite au nombre d'ennemis auquel je pouvais faire fasse simultanément. Enfin, je préférais éviter que mon visage soit trop connu. Certes j’avais déjà fait du grabuge à Auran, mais tout s’était passé si vite qu'il ne semblait pas avoir été retenu que le prote-haine en était coupable, alors que là ce serait une autre paire de manche.

"Ah...Et dernière condition, laissez moi trois jours le temps de régler certaines affaires et d'organiser un minimum cette expédition. Tu n'auras peut être pas besoin de manger, mais moi si et si on pouvait éviter de perdre du temps en chassant cela serait un atout... Ah et d'ailleurs sais tu monter à cheval ?"


Si ce n'était pas le cas tant pis, mais avec une monture nous risquions moins d'être arrêter par des voyageurs importuns et nous progresserions plus rapidement...Et pour être honnête les trois jours seraient aussi pour organiser les derniers détails avant mon départ au sujet de l'ordre, ainsi qu'essayer de finir ce rituel au sujet de mon démon, avant cette nouvelle aventure... Et quand bien même j’essayais de le dissimuler cela me faisait en soit grandement plaisir, partir comme cela à l'extérieur, de façon moins oppressantes qu'avec la famille de Félina allait me faire un bien fou, et pour être honnête il y avait une autre raison, moins avouables.

Si certaines hypothèses sur Némésis s'avéraient vrai je pourrai à nouveau traquer du démon sans que personne m'en fasse la moindre remarque. Une bonne façon de me débarrasser de ce sale ressenti que j’avais en essayant de libérer le mien !


Dernière édition par Engar le Jeu 17 Juil 2014, 17:51, édité 1 fois
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche d'un fou [PV Engar]

Message  Sargasu Mortis le Mer 16 Juil 2014, 19:00

Quel joie ce fut pour le mort-vivant! Engar était d'accord pour venir! Oui!
Toutefois le fait qu'il lui dise qu'il aurait nécessairement besoin de changer son armure ne l'enchanta guère, mais en écoutant attentivement son interlocuteur Sargasu ne put qu'approuver; c'est vrai que si il voulait être incognito il devrait paraître....bien vivant! Il fut également réjouit de voir que Engar savait ou se situé le royaume de Basnet et qu'il semblait aussi savoir quelques choses sur la région, la tâche serait plus simple; toutefois le sobriquet d'Engar attisa la curiosité de Sargasu.


"Porte-haine?"

Dit-il tout bas; visiblement cet humain avait plus de secret qu'il ne laissait paraître. Mais il ne lui en tint pas rigueur car après tout; il serait son garde du corps non? Sargasu répondit simplement.

"Bien sur que je sais monter a cheval; dois-je vous rappeler que j'ai était roi de mon vivant?"

Le tout aurait était accompagné d'un sourire si cela était possible; toutefois Sargasu se leva, posant les mains sur les épaules d'Engar.

"Prenez le temps qu'il vous faut messire Engar; après tout l'Orôle ne s'est pas construit en un jour!"

Il se dirigea alors vers la sortie.

"Nous nous retrouverons donc dans trois jours! J'espère ne pas arriver en retard ou en avance; après tout quand on ne dors pas il est dur de savoir le temps qui passe; a bientôt!"

Il fit un signe de la main et sortit de la demeure de son ami; trois jours donc, il avait des objectifs; c'était déjà cela. Il lui faudrait donc passait a la salle d'arme; histoire de changer l'armure, mais peut-être son arme, car malgré qu'il ait une épée Sargasu ne se semblait pas forcément très a l'aise avec cette dernière.

Il se rendit d'abord chez un armurier, lui commandant une nouvelle armure, lui disant qu'il était geôlier et qu'il en avait expressément besoin au vu de l'état de la sienne; deux jours donc voila le délai qu'il lui fallait attendre; Sargasu retourna donc au cachot pour faire son travail.

Le lendemain il se rendit a la salle d'arme, s'exerçant avec son épée; puis prenant d'autre armes pour voir la différence; et quel ne fut pas sa surprise lorsqu'il se saisit d'une hallebarde, cette arme qui était de base lourde lui semblait plus légère qu'a l'accoutumé; mais lorsqu'il commença a s'exercer, il fut capable de faire des mouvements que lui-même ne soupçonné pas, faisant des moulinet; se servant du poids de l'arme pour frapper dans tel ou tel direction.

Il planta même son arme dans le sol, de sorte a pouvoir faire levier avec le manche de cette dernière; s'élevant dans les air et retombant en faisant ressortir sa lame du sol en un coup couvrant 180 degrés, partant de derrière lui pour retomber devant lui. Le squelette prit alors l'arme avec lui, jugeant que son épée n'était pas si efficace que cela.
Cette journée fut instructive, il avait bien plus d'affinité avec la hallebarde que ce qu'il pensait; et il semblait pouvoir se débrouiller a mains nues, même si de ce côté la il ne savait pas d'où cela venait, encore la hallebarde il avait quelques bribes de cette arme, mais jamais il ne s'était battu a mains nues.

Le deuxième jour, il alla voir l'armurier; il avait fait du beau travail; l'armure était pile a sa taille, et il avait même eu droit a une paire de gantelet avec, il les pris avec lui et repartit au cachot pour se changer.

Sargasu enleva son armure d'or qui rouillait, il regarda cette dernière; une voix lointaine et familière lui vint alors en tête.

"Une armure, c'est comme une seconde peau Sargasu, si elle s'érode, si elle casse, si elle s'use; tu es vulnérable; et alors tu deviens a l'image de celle-ci, prend toujours soin de ton armure Sargasu, et si jamais tu doit en changer; assure toi qu'elle reste toujours a ton image."

Il ne savait pas d'où venait cette voix; mais un sentiment de nostalgie l'envahit, et cette fois il ne se soucia pas de sa santé mentale ni même de savoir qui ou quand. Non, il enleva simplement l'armure et la déposa délicatement au sol; revêtant alors la nouvelle se disant qu'elle était neuve! A son image! Bien qu'il n'était qu'un squelette; un roi déchu il allait renaître, cette quête serait sa nouvelle source de vie! Il comptait bien mettre a profit cette après vie; et a devenir quelqu'un de meilleur; toujours!

Une fois équipé de sa nouvelle peau; Sargasu rangea son ancienne armure dans la salle ou il venait dormir; et retourna a son travail, le troisième jour Sargasu continua de s'entraîner avec son arme; si Némésis devait revenir il devait se tenir prêt; et il ne savait pas si il aurait des humains fort a affronter aussi. Le quatrième jour vint enfin; et Sargasu revint devant la demeure d'Engar, équipé d'une nouvelle armure et d'une nouvelle arme; il était fin prêt au voyage et espéré que son allié le soit tout autant que lui!
avatar
Sargasu Mortis

Masculin
Messages : 158
Expérience : 435
Métier : Geôlier

Feuille de personnage
Niveau:
15/40  (15/40)
Race: Non-mort
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche d'un fou [PV Engar]

Message  Engar le Jeu 17 Juil 2014, 18:14

A sa remarque quand à ses aptitudes de monte je ne pus retenir un large sourire. C'était vrai que tout comme il devait avoir un minimum d'aptitudes martiales au vu de ses origines il devait savoir chevaucher, cependant ma question s'était davantage porté sur le fait qu'avec sa nouvelle... Corpulence dirons nous il allait devoir s'adapter  au niveau de la selle et des étrier, bien que son armure stabiliserait sans doute tout cela. Enfin nous verrions bien ce qu'il en était. Je me laissais faire alors qu'il posait promptement ses mains sur mes épaules. En fait je lui rendis même la pareille, lui répondant joyeux.

"Je ne sais pas si me comparer à un royaume soit une bonne idée... Ou alors j'en plaindrai les habitants."

En vérité je m'étais retenu que par contre l'Orôle s'était très bien effondré en une journée et qu'il ne faudrait pas plus de temps pour réanimer Némésis avec les bons préparatifs... Enfin, me précédents déboires avec Dokpel m'avait appris comment ménager un minimum des interlocuteurs à l’ego fragile, et encore l'humain n’était pas aussi instable mentalement que pouvait l'être le revenant ! Enfin, lorsqu'il sortit je lui adressais un dernier salut de la main, tout en répondant à sa remarque.

"Si vous arrivez en avance je saurai bien vous repousser, et en retard je saurai vous retrouver !"


J'avais donc trois jours devant moi...Trois jours, ça me semblait raisonnable pour tout organiser et achever de me préparer... Et si en trois jours j'étais incapable de libérer mon démon c'est qu'il me faudrait de toute façon une quantité de temps bien plus importante pour se faire et qu'il valait de fait mieux que cela attende quelque peu.

Mais trois jours c'était peu au final et de fait je n'avais pas de temps à perdre.

Ainsi, avant même que cette journée ci s'achève je sortais de ma demeure afin de procéder à l'achat de provisions qui ne manquerait pas de se perdre, tel du pain noir ou de la viande séchée. Après cela je rendis des comptes à Felina, à laquelle j'exposais non seulement les tenants et les aboutissants de cette mission, mais aussi les atouts que pourrait en tirer l'ordre. Elle ne s'y opposa nullement, et au contraire me donna même sa bénédiction. En fait je commençais à me demander si elle pouvait me refuser quoi que ce soit... Enfin passons, j'allais enfin voir Shrivei, afin de la prévenir quant à nos enfants. Je ferai mon possible pour revenir dès que possible, mais au pire Kumie e elle serait là... J’étais sans doute un père indigne aux yeux de beaucoup pour laisser ainsi mes enfants, mais je l'acceptais, après tout je le faisais pour leur offrir un meilleur monde où vivre. Cela n'effaçait en rien mes torts, mais au moins ces derniers étaient justifiés, et je leur offris justement une dernière visite, jouant un peu avec eux. A cet instant j'tais heureux, libéré, mais je savais que cela était fragile, trop pour que je m'en contente, pas tant pour moi même que pour eux.

Ainsi je finis par revenir chez moi et alors fit craquer mes articulations en regardant le signe achevé au sol... Maintenant que totu était réglé j'avais trois jours plein devant moi alors ne perdons plus de temps !

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Eh bien...Ça c'était mieux passé que prévu. Contrairement à mes craintes Shiru n’avait pas placé toute sa puissance dans ce sceau, ça lui ressemblait bien, tiens ! Ainsi il me fut aisé de l'analyser et d'être certain qu'il était dans mes corde de le lever ! Néanmoins il y avait tout de même des protections robustes,  donc un mécanisme particulier. Le lien existait tant grâce à une magie extérieur que grâce une énergie puisée en moi même, l'opération était alors périlleuse, car il me fallait couper les deux sources a à peine quelques secondes d'intervalle. Soit donc agir sur le plan physique et spirituel de façon extrêmement rapide et si je me ratais je risquais fort d'être plongé dans un profond coma car mon âme aurait une partie d'elle détruite.

Mais j'avais confiance en mes capacité et après m'être exercé à plonger dans mon inconscient je passais au matin de la deuxième journée à l'action. Il fallait à tout prix rompre en premier lien lien du plan physique avant le spirituel ,car ce serait en mon esprit que je mènerai la lutte contre mon démon, car une fois ce dernier libéré il était probable qu'après avoir été tant enfermé il déploie tout e son énergie accumulée pour reprendre le contrôle de mon corps.

Ainsi, libérant l'énergie de la glyphe gravée à même le sol je brisais le premier lien et ferlant les yeux, me plonger au sein de mon esprit, reformant aussi rapidement que possible ce même signe qui rompit le second lien. La tête alors baisée je la redressais alors pour l'orienter sur un point précis. A travers la plaine rouge sang que formait mon esprit se dressait avant un rocher où était perché le démon... Mais suite au rituel de Shiru ce rocher avait été remplacé par un haut monolithe noir qui perçait même les nuages... La réaction de ce dernier me dirait si j'avais réussi...Et j'en eu la confirmation quand de multiples craquelures commencèrent à courir le long de sa surface, l'énergie la constituant privée d'apport s'épuisant rapidement ! Ainsi sa structure se fragilisa, se mettant même à trembler alors que je me préparais au combat çà venir...

Puis le monolithe s'effondra, en de multiples fragments qui tombèrent en un pluie d'éclats noirs... Mais son hôte n'était pas déterminé à attendre qu'elle ait fini de tomber avant de jaillir de cette nuée, se précipitant vers moi. Je l’avais toujours connu sous la forme d'une ombre qui me ressemblait vaguement, mais là ce n'était nullement le cas. Alors qu'un grondement effroyable raisonnait en mon esprit je pouvais voir sa silhouette bestiale me charger, faisant trembler le sol. L’instant d’après les fragments noirs semblèrent le rejoindre, mais pour se former en espèce de lianes d'ombre qu'il manipulait. comme à son habitude il manipulait son énergie sombre à merveille... Mais il n'était pas le seul à avoir une carte en sa manche. Cet esprit demeurait le mien et cela faisait longtemps qu'il n'avait nulle emprise sur ce dernier, ainsi alors qu'avant une sorte de statut quo était établi j'avais là tout emprise sur ma pensée. Ainsi à ma simple injonction le sol se déforma de telle manière qu'il me protégea des excroissances d'ombres et fit trébucher le démon devant moi. J'enfonçais alors mes lames en lui... Mais cela ne faisait que commencer, je n'avais fais que drainer un peu de l'énergie qu'il avait accumulé, de ces pulsions qui l'animait.

Heureusement en ce plan je ne connaissais nullement la fatigue, car dès lors s'était ouvert un combat des plus inéquitable, au moindre coup mortel que je subirai il aurait gagné, alors que moi je devais le frapper, encore et encore, jusqu'à ce qu'il soit trop faible, car le détruire reviendrait à me suicider au vu du lien qui nous unissait. Mais j'avais pour moi la maîtrise totale du terrain et une meilleure maîtrise de mes armes, d'autant plus qu'à chaque "mort" il s'affaiblissait. En vérité cette maîtrise totale de mon esprit me permettait aussi d'effacer toute blessure qui m'atteignait, il n'avait donc d'autres choix que de me finir en un coup , chose dont je ne lui offris nullement le plaisir.

Ainsi au terme d'un combat long et pénible je finis par le mettre à bas pour de bon, alors que sa silhouette ressemblait à nouveau à ce qu'elle était par le passé. Nous étions alors juste à côté du rocher qui était son domaine...Et je me reculais en grondant alors.

*Ça y est t'as fini ta crise ?*

Un rire sardonique accueillit mes propos alors que promptement l'ombre se redressait encore, et mimer de faire craquer son corps.

*En effet... Je crois qu'il est vain que je m'acharne encore aujourd'hui, enfin c'était amusant et pendant que les pulsions physiques faisaient le travail ça m'a permis de récupérer ce qui c'est passé depuis mon emprisonnement et on peut dire que c'est chargé.*

Bien sûr, en tant que part de mon esprit il avait accès à ma mémoire et il était aisé de savoir ce qu'il avait pu y trouvé. A la pensée de ses commentaires mes poings se serrèrent, mais un sourire me vint. Dan le fond ça m'avait manqué quelque part... Mais au lieu de cela il resta dans le silence, se contentant de me fixer.

*Aucun commentaire à faire à ce sujet ? Tu me surprends !*

Nouveau rire de sa part alors qu'il retourne enfin s'asseoir sur son rocher, me fixant nonchalamment à travers deux éclats rougeâtres perçant les ombres.

*Tu t'attendais à quoi ? Allons je sais me tenir un minimum quand même...Et puis surtout nous sommes quittes maintenant, non ?*

Sur le coup cela me surpris...Et puis au final mon sourire s'élargit doucement. Dans le fond, il avait raison, au vu de ce que nous avions partagé et de ce que j'avais appris sur lui par la suite... Oui nous étions quittes maintenant. J'acquiesçais alors doucement la tête, prêt à retourner dans le plan physique.

*Tu as raison, et puisque tu as accès à mes souvenirs je suppose que le pacte qu'on a passé est caduque maintenant, hm ?*

*En effet, enfin si tu parles de celui que t'avais passé pour elle, car celui qui nous unit il en faudra plus que ça pour le rompre... Ah, et...Félicitations pour les enfants.*

J'eus du mal à saisir ses dernières paroles alors que je reprenais contrôle de mon enveloppe charnelle... Mais non je n'avais pas rêvé. Bon sang, je pouvais encore comprendre qu'il considère une vengeance comme achevé, mais faire preuve d'une telle amabilité voilà qui ne lui ressemblait pas ! Brièvement je me concentrais faisant jaillir une ombre de mon corps qui s'enroula autour de mon bras, selon mon désir. Je le contrôlais parfaitement... Levant alors les yeux au plafond je grognai alors faiblement.

"Et n'espère pas reprendre le contrôle de ce corps, même sans alcool maintenant..."

*Oh très peu pour moi ! J'ai fini ce que j'avais à faire et je commence de e faire taper dessus à cause de ce que font les pulsions physique, comme tu viens de le faire !"

De plus en plus étrange pendant des années il n'avait pas arrêté d'essayer et maintenant il osait essayer de me faire croire que ça ne l’intéressait pas... Bon sang il y avait de sortilèges hallucinogènes mêlés au sceau de Shiru ? Je l'ignorai, mais dans un premier temps il me fallait être sur mes garde...Et je constatais alors que mon affrontement spirituel s'était quelque peu manifesté dans le plan physique ! Heureusement j'avais pris son de solidement barré la porté car tout les meubles, même le lit était soit brisé soit renversé, ça allait demander du travail.

*Bah, on réglera ça en rentrant non ?*

Oui rien ne pressait...  Mais quelqu'un frappé à ma porte. Faisant disparaître l'ombre à mon bras j'espérais que ce n'était pas un agent du donjon venu faire l'état des lieux. Néanmoins, j'ouvris ma porte, et je fus quelque peu surpris envoyant Sargasu. il s'était trompé de jour ou bien cet affrontement avait duré tant de temps ?

*Seconde option ! *

Décidément mon démon était sous un jour serviable... Il était donc ici pour notre voyage, l'heure du départ était venu. Ainsi je le fis attendre à l’extérieur, bien que gardant la porte ouverte et sans lui cacher l'état déplorable de la chambre, pour récupérer une sacoche empli de vivre, et heureusement intactes ! La calant ainsi sur mon dos je revins vers le seigneur revenant, souriant doucement tout en sortant de la chambre et la refermant derrière moi.

"On peut y aller. Je me suis arrangé avec un officier. Deux chevaux nous attendent déjà en bas..."

*Encore Shrivei je paris ? Elle a toujours sa place elle ? Elle avait pourtant pas vraiment brillé face à Ferliost à mon souvenir. D'ailleurs pourquoi des chevaux, vu l'état actuel de ton corps et mon éveil je suis sûr que tu pourrais courir plus rapidement qu'eux.*

Ah toujours aussi arrogant...Mais cela ne fit que m'arracher un léger rire et lever les yeux au ciel, sans que le seigneur squelette y comprenne grand chose sans doute... Et bien que je n'aimais pas mentir je taisais toujours la chose au roi squelette, ne voyant pas comment lui annoncer non seulement qu'on avait un compagnon de route imprévu, mais qu'en plus il s'agissait d'un démon, en dépit de sa possible utilité.

*Bah au moins comme ça il ne sera pas le seul à avoir des voix dans sa tête. Ah, et désolé de te décevoir ,mais je ne sais strictement rien sur ce Némésis, enfin on est bien d'accord tu ne penses pas au gros tas de chair de mon congénère palot hein ?*

Bon sang, son emprisonnement s’était ajouté à la torture d'avoir pour seul interlocuteur un diablotin ou quoi ? Enfin, faisant fi de sa remarque, et un peu dépité qu'il ne sache rien sur l'ancien adversaire de Sargasu, je changeais de sujet, remarquant l'arme qu'il arborait désormais en refermant la porte derrière moi.

"Tiens ? Tu as abandonné l'épée ? Pourtant c'est l'arme avec laquelle les rois sont souvent entraînées à ma connaissance. Rassure moi que ce n'est pas une lubie passagère et que tu sais la manier !"

Riant à cela, précisant ainsi que c'était une boutade je détaillais néanmoins l'arme. La hallebarde... Souvent utilisée sur les champs de batailles ou la garde des villes les plus aisées, c'était une arme redoutable, mais difficile à manier en duel de par son poids et son allonge, qu'il fallait savoir gérer face à un adversaire doté d'une lame, bien plus adapté pour un tel affrontement.... Et certes j'avais déjà vu des nobles user de fléaux de haches et d'autres armes, mais pour être honnête je ne m'étais pas attendu à cela de la part de Sargasu. Il risquait de me réserver encore quelques surprises je le songeais, et avec mon démon ça ferait un cocktail explosif.

Enfin, se faisant je me dirigeais vers l'étable où nous attendais nos montures, et le début de notre grande aventure !
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche d'un fou [PV Engar]

Message  Sargasu Mortis le Jeu 17 Juil 2014, 22:26

Quel foutoir....c'est ce que se dit Sargasu en voyant l'étendue des dégâts causé par la lutte interne d'Engar, bien qu'il n'était au courant de rien il se dit simplement que monsieur n'avait pas perdu son temps pendant trois jours; enfin ce n'était pas vraiment important, la face métallique de Sargasu qui ne laissait qu'entrevoir la lueur de ses yeux a présent, fit juste un mouvement de tête pour faire comprendre a Engar qu'il avait bien compris pour les montures.

Toutefois le squelette rit un peu lorsqu'il entendit la remarque d'Engar par rapport a sa nouvelle arme.


"Vous savez messire Engar, je ne crois pas m'avancer en disant que ce nouveau corps est plus performant que l'ancien, de plus je retrouve quelques souvenirs au fur et a mesure; et le maniement de l'hallebarde en faisait partie."

Il fit tourner l'imposante arme sur elle-même, en utilisant sa paume comme centre d'inertie, laissant une belle marque au sol d'ailleurs; la lame étant rentrée dans le sol; il s'éloigna ensuite de la demeure de son compagnon de fortune en continuant a faire tourner l'arme la prenant ensuite a deux mains pour la faire tourner cette fois-ci au dessus de lui puis sur les côtés; s'adonnant alors a une véritable démonstration, dans son esprit Sargasu se revoyait face a ses frères et sœur déchu; au moment ou il avait fondé l'Orôle ceux qui restaient avaient jugés bon de s'allier pour défier Sargasu dans un combat a mort; uniquement entre eux.

Il y'avait Tindal, son frère ainée armé d'un trident; Rosa sa sœur plus jeune faisant duo avec Anita, l'une armé d'un marteau a deux mains et l'autre de deux épée longue, et finalement Ashi son plus jeune frère, armé de multiple couteaux.

Deux devant et deux sur les côtés; le premier a lancer l'attaque était Tindal tentant de plonger son trident dans la gorge de Sargasu alors que Anita qui était face a ce dernier tentait également un coup d'estoc; d'un mouvement horizontal la hallebarde de Sargasu balaya leur attaque, frappant de gauche a droite Sargasu releva l'arme au dessus de sa tête et tenta de frapper Rosa, qui esquiva avec un saut sur le côté; Ashi lança ses couteau sur Sargasu, se servant alors de la lame planté au sol Sargasu sauta en avant avec la hampe en main callant un pied sur la base de la lame de son arme il prit appuie et donna un bon coup de pied en plein dans la face d'Anita.

Se servant de son visage pour se propulser en arriére et éviter le trident de son frère; Sargasu retombait au sol a genoux après avoir effectuait un saut périlleux arrière, le manche de la hallebarde lui revenant dans la paume de la main; il se leva en donnant un grand coup vertical qui vint dévier les couteaux d'Ashi qui décidément se montre plus nuisible que prévu, d'un main Sargasu prit son arme, la lame tournait vers l'extérieur tournant alors sur lui-même pour éloigner les autres il récupéra quelques couteaux dans leur chute pour ensuite les lancer vers ses deux sœur qui se mirent dans une position bien compliquée pour esquiver.

Une erreur que Sargasu exploita en une seconde a peine; les fauchant toute deux au niveau de la taille après avoir donné un violent coup horizontal avec sa hallebarde; plantant ensuite la pointe de cette dernière dans le sol s'en servant comme perche pour sauter sur le côté; décrivant un arc de cercle au dessus d'Ashi pour retomber dans son dos, lui administrant un violent coup de pied dans le dos qui fit tombé son frère sur la lame de sa hallebarde qui était tourné vers le ciel.

Sargasu vira ensuite le cadavre de son cadet et reprit sa hallebarde faisant face au dernier debout, Tindal qui ne se dégonfla pas pour autant cherchant a tout prit a planter son frère avec une série d'estoc rapide, Sargasu se défendit en faisant des moulinet avec sa hallebarde et ce fut le trident qui cassa le premier; le bout de l'arme de Tindal s'envolant au quatre vent tandis qu'il restait tétanisé; Sargasu qui ne perdit pas un instant pour braquer son arme au dessus de son crâne et l'abattre avec force sur son dernier adversaire, le coupant net en deux!


Le songe prit alors fin, la vision se voila et il se retrouva de nouveau dans la rue qui mener a la demeure d'Engar, fort heureusement il n'avait blesser personne; et a part le sol rien d'autre ne portait les marques de son combat, même si bon y'avait quelques trou a présent et que ça avait du faire pas mal de bruit.
La démonstration était terminée et Sargasu avait bien conscience qu'il avait rejoué la scène en temps réel; rangeant alors l'arme dans son dos, en utilisant divers tissus et cordage le roi mort vivant se tourna vers Engar, le toisant presque du regard; son armure d'acier grise luisant a la lumière, toutefois son attitude laissait transparaître une certaine joie.


"Alors, Verdict?"

Il ne perdit pas de temps pour se diriger vers les écuries; prêtant une oreille attentives a ce qu'aller lui répondre Engar, espérant qu'il saurait reconnaître que c'était quand même pas mal mine de rien.
avatar
Sargasu Mortis

Masculin
Messages : 158
Expérience : 435
Métier : Geôlier

Feuille de personnage
Niveau:
15/40  (15/40)
Race: Non-mort
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche d'un fou [PV Engar]

Message  Felina le Ven 18 Juil 2014, 13:53

La biche s'empiffrait goulument dans les hautes herbes alors qu'elle était protégée du soleil par l'ombre des arbres. Elle semblait si bien, elle était détendue, si sereine. Elle fermait presque les yeux en mâchant. Elle se pensait seule, en sécurité. Plus je la regardais, plus j'étais impatiente. Je raffolais tellement des biches. Même si ce n'était pas des énormes repas, leur chair était tendre et divine.

Moi aussi j'étais bien. Couchée au sol et abritée des rayons par les feuillages. Ça devait bien faire une heure que je le flemmardais devant mon repas. J'aurais presque pu m'endormir en la regardant…  Mais même si je l'avais voulu, l'odeur de la biche m'en empêchait. Je savais bien qu'à mon prochain mouvement, elle détalerait. Et il faudrait alors réveiller tous mes muscles à moitié endormis pour aller la chercher. Bon allé… Motivation !

Je repris mes instincts de chasseuse et doucement, relevai mon corps pour rester couchée mais avec les quatre pattes bien plantées au sol, prête à bondir. Quand soudain une atroce sensation me fit lâcher un grognement. La biche détala comme prévue en entendant son prédateur, mais je ne pus la suivre. La sensation revînt, plus puissante, et à présent très clair : Engar.
Ma fourrure se réchauffa sous mon bracelet. Je pouvais le sentir, quelque chose n'allait pas. Il était dans un état de stress important, mais il n'y avait pas que ça… Il était… En transe ?

Le souvenir de Shkeil et sa bête vînt me frapper en pleine tête. Engar affrontait-il son démon lui aussi ? Non… Je ne voulais pas, c'était trop risqué. La dernière fois, il y avait eu des conséquences catastrophiques ! Paniquée j'oubliai complètement la biche et sortis de la forêt en me ruant vers le donjon. Je détalai dans la cours, arrivai dans l'entrée et grimpai comme une flèche les étages jusqu'aux résidences. Je pouvais sentir son odeur… Mais il n'était plus chez lui, et sa porte était fermée. Soit j'arrivais trop tard, soit il était parti. Je ne sentais plus son stress, ni sa transe. Mais je ne pouvais dire si c'était bon signe ou non !

Je me souvenais alors qu'il devait partir avec ce roi squelette, aujourd'hui, pour une expédition dont il m'avait expliqué les détails. Peut-être allais-je le trouver aux écuries, comme il avait prévu d'aller… Ou bien je me renseignerai auprès de Sargasu, que j'avais rencontré lors de cette fameuse excursion sur le Norvégien… Me rendant alors aux écuries, je vis au loin les deux hommes en train de se préparer.

Sous forme humaine à présent, je me dirigeais vers eux d'un pas furax ! Sourcils froncés, des éclairs jaillissants de mes iris dilatés. En pleine avancée, lorsque je fus suffisamment proche, je  me mis à vociférer à l'adresse de mon frère.

" ENGAR ! Non mais ça ne va pas de faire des trucs pareils ?! Tu m'as fait une peur bleue ! Et si ça c'était mal passé hein ? HEIN ? Comment j'aurais fait pour te récupérer ! Comment j'aurais su ! Tu es irresponsable et égoïste ! C'est vraiment nul de me faire peur comme ça sans me prévenir que tu vas entrer en transe avec ton démon pour faire JE NE  SAIS QUOI ! "

Je repris mon souffle soudainement. Je n'avais même pas pensé à respirer. Bon… j'y étais allée un peur fort, surtout pour la partie irresponsable et égoïste. Mais Engar comprenait très bien ce que je voulais dire. Et puis mince, mon cœur battait encore à tout rompre ! Je fermais les yeux et pris quelques secondes pour me calmer. Puis mon regard revînt vers Sargasu. Tiens, celui-ci avait une nouvelle armure et une nouvelle arme ! C'était une bonne nouvelle.

" Excuse-moi et… Bonjour Sargasu. Mon frère m'a un petit peu contrarié tu vois… Mais ça va mieux maintenant que je le vois sain et sauf. Seulement, je reste très fâchée contre lui et ne compte pas le lâcher d'une semelle pour un petit moment. Je pars donc avec vous, pour votre expédition, si tu me le permets. "

Bon… Je me servais un peu du roi pour m'adresser indirectement à mon frère. C'était le seul moyen de lui faire passer le message sans lui crier dessus. J'espérai tout de même que Sargasu serait d'accord pour me laisser les accompagner. Après tout, j'étais aussi là pour aider. Je lançai alors un regard meurtrier à Engar, celui qu'on pouvait interpréter très nettement comme : "Ça n'est pas négociable".


________________________________________________________________________________________________________
Spoiler:
avatar
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
34/40  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche d'un fou [PV Engar]

Message  Engar le Mer 23 Juil 2014, 01:44

L'annonce quant au fiat que ce nouveau corps était plus performant que l'ancien ne me surprit pas vraiment. Sans subir de besoin tel que la faim, la soif, la fatigue ou encore la douleur il advenait aussi fréquemment que la magie animant les carcasses des revenants, et plus particulière de ceux qui comme Sargasu était conscient de leur état, accroissent leur force, leur endurance et leur vitesse. Néanmoins il fallait à ces morts vivants un certain temps pour s'adapter à cette nouvelle enveloppe et je me demandais si c'était pleinement le cas de Sargasu, peut être que ce corps qui était sien lui réservait encore bien des surprises...Mais quoi qu'il en soit il ne s'agissait probablement pas d'une sérieuse menace à notre encontre.

Quoi qu'il en soit il ne se fit pas prier pour me démontrer son habilité avec cette arme, et le moins que l'on puisse dire c'était qu'il ne m'avait pas menti le bougre ! Ses gestes étaient fluides, précis, il parvenait à compenser à merveille le déséquilibre causée par cette arme et sa tête pesante. Cependant quelque chose me perturbait dans sa démonstration. Face à un adversaire solitaire sa façon de se battre présentée de nombreuses failles, mais j'avais plutôt l'impression qu'il semblait lutter face à plusieurs adversaires... Et ces gestes ne relevaient nullement d'une succession d'enchaînement aléatoires. Sargasu savait parfaitement ce qu'il faisait. Était ce là un enchaînement qu'il avait répété encore et encore ? Une technique qu'il avait utilisée au cours d'un de ses anciens combats ? Difficile à dire, mais toujours était il qu'il s'agissait là d’une très bonne démonstration de ses forces et faiblesses.

Et c'était parfait puisqu'alors qu'il calait l'arme dans son dos, ou ce qu'il en restait, il demandait lui même mon jugement. Tournant alors légèrement les talons pour converser tout en nous dirigeant vers les écuries je lui donnais donc mon opinion sur sa façon de faire, et ce d’une façon quelque peu professorales. Bon sang, les leçons que je donnais à Mistral commençaient à déteindre sur moi !

"Comment vous dire ? En soit votre enchaînement trahit une grande maîtrise de votre arme, vous en connaissez les forces et les faiblesses... Mais pour être honnête vos mouvements ressemblaient un peu à ceux d'un novice, qui répétait l'enchaînement qu'on lui a appris. Même s'ils comportaient des éléments complexes j'ai pu lire à plusieurs reprises à travers vos mouvements votre prochaine action. Donc en soit vous avez la connaissance, mais il vous manque, je pense l'habitude du combat... Je suppose que des décennies passés sous terre n'aide pas en ce..."

J'allais alors ajouter que quelques situations de combat réel face à des adversaires quelconques arrangeraient cela ... Mais je dus alors faire face à une ombre bien plus terrible que toutes celles que j'avais déjà dû affronter. Un fléau que personne ne saurait arrêter... Une petite sœur en furie ! Et surtout une Felina en furie ! Nous étions tout proche des écuries lorsque je la remarquais s'avançant vers nous. J'ignorais quelle était exactement les causes de sa col_ère, son échange avec Mistral ? Un soucis avec l'ordre ? Toujours était il que je savais que l'orage allait éclater sous peu, et pour éviter de l'aggraver je fis singe à Sargasu de rester silencieux, et m'avançais d'un pas au devant d'elle.

Puis le tonnerre gronda. Faisant preuve d'une agressivité rarement vue à l'égard de ses ennemis, elle m'adressa de sévères remontrances dont au moins je pus saisir la teneur. Ma transe avec le démon... C'était vrai qu'avec celle où elle avait failli perdre Shkeil elle pouvait être méfiante à ce sujet. Quant à comment elle l'avait appris... Je comprenais rapidement qu'en dépit de toutes les précaution le lien que formait entre nous nos bracelets m'avaient trahis, tant pis... Mais décidé à laisser la hargne passée afin de mieux l'apaiser, j'étais un peu sonné par cette dernière...Et de fait ne réagit pas à temps face à la bourde causée par Felina. Bon sang, décidément j'aurai du appliquer ma franchise habituelle et dire de suite au roi squelette que j'abritais un démon en moi, sa réaction ne pourrait pas être pire que celle qui allait suivre maintenant. Surtout que mon attitude spontanée n'y arrangea rien, puisque lorsque je me rendis compte j’adoptais une mimique pour signifier à Felina de se taire, le dos légèrement voûté, les bras un peu tendu vers elle et les lèvres serrées, en vain...

Enfin il fallait voir le bon côté des choses, quand bien même elle me sous estimait c'était que se souciait un peu de moi... Mais en fait les choses allèrent de mal en pis, puisqu'alors que j'espérais qu'elle parviendrait à détourner l'attention de Sargasu de mon démon en s'adressant à lui elle eut une réclamation... Pour le moins problématique, qui m'arracha une large grimace. Je n’étais pas dupe par les moyens détournés de ma sœur pour s'adresser à moi, sans compter le fait que je n’avais pas mon mot à dire dans l'affaire, sans quoi il me faudrait craindre son courroux... Je me permis néanmoins une prise de parole, afin de me dédouaner un peu à son égard, et la rassurer, la pauvre, mais aussi essayer d'apaiser la réaction de Sargasu quant à mon démon.

"Bon sang Felina, je n'ai pas besoin d'être materné, je suis assez grand pour faire mes propres choix, et l'ordre a besoin de toi, si nous partons tout les deux cela va poser problèmes... Je suis bien évidemment désolé de t'avoir inquiété avec cette trans,e mais je crois qu'en matière d'affrontement psychique j'ai plus d'expérience que n'en avait Shkeil. C'était loin d'être mon premier combat contre lui alors pour l’inconscience on repassera...Quant à ton volet sur l’égoïsme je ne l'ai pas fait car entendre sa voix m'était une douce mélodie, bien au contraire d'ailleurs. Seulement je ne peux pas mésestimer l'apport de puissance qu'il représente pour l'ordre, qui plus est il n'est pas impossible qu'il puisse nous apprendre des choses intéressantes sur l'ancien adversaire de notre ami ici présent. Enfin... J'en avais assez d'avoir un sort de Shiru agissant sur moi, j’avais l'impression d'être pisté en permanence, je pense que tu peux comprendre non ?"

Bien sûr j'allais encore entendre parler de cette histoire longtemps, car Felina laissait tout le temps parler ses sentiments davantage que sa logique, mais au moins dans un coin de son esprit elle connaîtrait mes motivations et serait à même de les comprendre un jour, restait à espérer que Sargasu prenne bien pour sa part la présence cachée d'un infernal en moi et que les avantages qu'il procurerait feraient oublier mon petit mensonge. J'espérais aussi, bien que ce soit sans grand espoir, qu'il refuse la requête de ma sœur, puisque moi n'en avait pas le pouvoir.

*Eyh mais c'est la petite panthère...Passe lui le bonjour !*

...Je levais alors mes yeux au ciel, qu'est ce qu'il pouvait être pénible celui là... Néanmoins...

"Il te dit bonjour..."
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche d'un fou [PV Engar]

Message  Sargasu Mortis le Mer 23 Juil 2014, 15:55

Sargasu marchait d'un pas tranquille; écoutant le jugement d'Engar, bien sur il était sévère et franc; tant mieux bien que le squelette tiqua un petit peu lorsqu'il fut traité de novice; bah il se rattraperait face a de vrais adversaires et montrerait de quoi il est réellement capable.

Ils arrivaient alors aux écuries; Engar s'arrangeant pour que les deux lascars puissent avoir des montures, le squelette fredonna un air tranquille; comme pour cherchait a se calmer lui même, quelque chose le dérangeait et il ne saurait dire quoi; depuis qu'il avait revu Engar il sentait quelque chose en ce dernier; quelque chose....de familier.

C'est la qu'intervint Felina; alors que les montures étaient prêtes et que le roi squelette admirait le cheval qu'on venait de lui fournir, la petite panthère débarqua comme une furie, fort heureusement pour notre ami mort-vivant sa colère était dirigé contre Engar, d'ailleurs Sargasu ignorait que ces deux la se connaissaient, et ils semblaient plutôt proche; arrachant un sourire au fond du mort-vivant.

Mais ce sentiment s'effaça aussitôt qu'il était arrivé lorsqu'il entendit les propos de Felina, entrer en transe avec son démon?! Quel sottise; donc voila que le chasseur de démon en côtoyer un finalement? Il ne valait pas mieux que les hommes de Némésis alors....le roi squelette resserra les reines de sa monture; ses os craquant sous le fait qu'il serrait les poings aussi fort qu'il le pouvait, c'est la que ce visage immonde lui revint en tête, lui arrachant un petit soupir d'agacement rauque.

"Les dieux me connaissent sous le nom...d'Hassin; je suis a votre service, mon roi..."

Le tout suivit d'un petit ricanement; Sargasu sentit un frisson lui parcourir le dos, une sensation désagréable et pourtant lointaine; il se refocalisa sur l'instant présent, une aura assez menaçante se faisant sentir a l'égard d'Engar; qui entama des justifications a l'égard de Felina.
Il ne comprenait strictement rien mais cerna bien vite le but, un apport de puissance; Est-ce donc la ta motivation chasseur de démons? Pactiser avec ces derniers pour le pouvoir....bizarrement Sargasu n'eut pas l'impression qu'il pouvait continuer a lui en vouloir, il desserra son étreinte; et commença a se calmer son aura se faisant de moins en moins forte.

C'est la que Féli lui fit la proposition de venir, apparemment elle semblait bien remontée contre Engar et ne voulait pas le quitter d'une semelle; ce que le roi squelette compris tout a fait, il caressa alors la tête de Felina; une habitude qu'il allait vite adopter apparemment.


"Je n'y vois pas d'inconvénient a cela demoiselle Felina; je serais même ravis de nous compter parmi nous pour notre petite escapade a l'extérieur de ces morts; mais je vous préviens rien ne dit que cela sera de tout repos."

Il regarda alors Engar qui ne semblait pas vraiment ravi de l'apprendre, c'est d'ailleurs pour ça que le roi squelette s'approcha de ce dernier pour venir lui murmurer a l'oreille.

"Je n'ai pas bien compris votre histoire messire Engar, ni même votre relation avec Felina; mais ce que j'ai bien comprit c'est qu'il est question de démon...vous m'expliquerez tout ça en temps et en heure j'imagine; mais du coup ne soyez pas surpris que j'accède a la requête de cette panthère."

Sa voix était aussi froide et glaciale que le vide intersidérale; une voix d'ailleurs qui ne lui ressemblait pas; bien loin de celle qu'il possédait d'habitude ou même de celle qu'il avait lorsqu'il était dans ses humeur les plus sombre, lui-même n'en avait pas eu conscience qu'il avait adopté brièvement ce timbre de voix; reprenant alors sur une sonorité plus habituel.

"Très bien! Sur ce, mettons nous en route, j'espère que vous avez tout ce qu'il vous faut!"

Il monta alors sur sa monture d'un pas précipité et fit se dresser celle-ci sur ses deux pattes arrière; s'affichant comme un véritable seigneur.
avatar
Sargasu Mortis

Masculin
Messages : 158
Expérience : 435
Métier : Geôlier

Feuille de personnage
Niveau:
15/40  (15/40)
Race: Non-mort
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche d'un fou [PV Engar]

Message  Felina le Mer 23 Juil 2014, 19:50

Ce fut quelques secondes après m'être défoulé sur mon frère que je me rendis compte de mon erreur. Je venais de relever l'existence de son démon à Sargasu… Mince, la bourde. Dans ma colère, j'avais parlé avant de réfléchir. Engar finit par prendre la parole pour me répondre, et me fit me rendre compte que j'avais un peu exagéré. Il avait raison, il n'avait pas besoin d'être materné. Mais j'étais sa sœur, quoi qu'il arrive, et c'était mon rôle de veiller sur lui. J'étais la seule à le faire, et jamais je ne pourrais faire autrement. Il m'expliqua ensuite les raisons de sa transe, que je finis par comprendre. Cet apport de puissance était nécessaire, et le fait de s'être débarrassé du sort de Shiru me soulageait beaucoup. Trop d'erreurs avaient été commises. Me calmant progressivement, mes sourcils restèrent froncés mais je fis une petite moue boudeuse.

" Dans ce cas… Oui, je comprends. Je suis rassurée. Excuse-moi pour cet éclat… Mais tu sais à quel point je suis fébrile quand il s'agit de démon intérieur ou autre partie bestiale… J'ai toujours l'impression que cette paix que nous avons enfin trouvée risque de s'effondrer à tout moment. "

* Et bon sang, pardon d'avoir parler de ton démon, je suis une idiote. *
Ajoutais-je dans son esprit.

Je me retournais alors vers le roi squelette, pour lui annoncer qu'il n'était donc pas vraiment nécessaire que je les accompagne, à moins qu'il ne le souhaite quand même.  Quand Engar ajouta…

"Il te dit bonjour..."

Je me suis figée d'effroi. Ce il maudit… Ce il si douloureux… Je relevais la tête vers Engar, le regard sombre. Comment pouvait-il être sur et certain qu'on puisse lui faire confiance ? Au nom de quoi ? Moi, je n'étais pas convaincu. Pas du tout même. J'étais horrifiée à l'idée qu'ils s'entendent bien, craignant que ce ne soit qu'un piège pour un jour reprendre le dessus.

* Je me demande bien s'il est capable de la même audace face à Kumie. *

Oui, ça devait être douloureux. Et Engar pouvait trouver ça injuste. Mais moi aussi j'avais souffert. Ces images gravées dans ma mémoire ne pourraient jamais disparaitre. J'étais décidée, je partais avec eux. Pour garder un œil sur mon frère, même si celui-ci était un grand garçon, et pour prêter main forte à Sargasu. Ce roi qui d'ailleurs, accepta ma requête, tout en me caressant la tête. Perplexe, je jetais un œil à Engar.

* Est-ce affectif ? Ou pense-t-il que j'ai 15 ans ? * Je finis par sourire, même si je voulais garder mon sérieux.

Il se pencha ensuite vers Engar, pour lui murmurer froidement ses doutes quant à son démon, dont il ignorait l'existence jusqu'à présent. Honteuse, je baissais la tête pour éviter le regard de mon frère. Puis nous nous mettions en route, après que le squelette fasse cabrer sa monture de façon très théâtrale. Je retrouvais alors ma forme animale pour les suivre, et en profitais pour rassurer Engar quant à l'Ordre. J'avais beau user de ma télépathie, je m'adressais tout autant à lui qu'à Sargasu, histoire d'être polie.

* J'ai croisé Shkeil dans les résidences, quand je suis passée devant ton taud… devant chez toi. Je lui ai rapidement expliqué la situation, et fait savoir que je risquais de partir avec vous. Il représentera l'ordre en notre absence, tu sais qu'on peut lui faire confiance. Et je doute qu'il se passe quoi que ce soit d'extraordinaire sans nous, pour le moment. *

Je lui lançais un doux regard de mes iris sauvages. Le voyage commençait alors, et j'étais ravie d'avoir cette occasion de connaitre d'avantage cet étrange roi.


________________________________________________________________________________________________________
Spoiler:
avatar
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
34/40  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche d'un fou [PV Engar]

Message  Engar le Ven 25 Juil 2014, 00:45

Bon... Le roi squelette l'avait mieux pris que je ne le craignais. bon, j'eus certes droit à un regard des plus assassins, et à la prise qu'il exerçait sur les rennes du pauvre cheval il m'était aisé de deviner ses pensées meurtrières à mon égard. Mais à ma grande surprise il parut s'apaiser légèrement peu après. J'en ignorais exactement la raison, es propos l'avaient il convaincu ? Peut être, mais l'important restait que la tension qui s'était rapidement installé était tout aussi prestement repartie. Enfin, je dus tout de même en payer le prix visiblement puisqu'il accéda à la requête de ma petite sœur, me mettant ainsi à la fois sous sa surveillance et à portée de son courroux ! Enfin ce dernier parut rapidement moindre, puisqu'elle s'excusa rapidement, et pas seulement par les mots. Faisant usage du pouvoir télépathique qui était sien elle réitéra ses excuses. Je ne prix même pas la peine de lui répondre, lui adressant un simple sourire. Ce n’était pas si grave, et puis ça m'apprendra à mentir...

Et cela Sargasu me le fit bien comprendre, s'avançant dans ma direction pour s'adresser à moi seul ses mots et le ton de sa voix trahissait toute la méfiance qu'il pouvait encore avoir à mon égard et à celui de mon démon, me confirmant que l'acceptation de l'arrivée de Felina était une façon comme une autre de me punir, ou de me garder à l’œil... Mais je hochais vivement al tête. Il voulait des explications ? Il en saurait davantage dès notre première halte et il ne serait pas déçu le seigneur ! Enfin pour être honnête ç a n'avais pas été très facile de me concentrer sur ses propos alors que ma sœur avait évoqué ce qui était arrivé à Kumie. J'avais certes fait le deuil de notre séparation, et je n’éprouvais nul regret qui me ralentirai, mais je ne pouvais malgré tout pas oublier ce jour et sa douleur... Enfin je pus tout de même saisir les intentions de Sargasu. Cette voix d'ailleurs... elle n'avait pas été que menaçante, elle était comme malsaine, très étrange au vu du calme qu'il avait manifesté juste avant.

Enfin, ce n'était pas le moment de me soucier de cela. Montant à mon tour en selle, une fois les vives calées dans mes fontes, alors que le seigneur faisait son beau avec sa monture. D'ailleurs il était heureux que les montures soient habitués à porter tout types de monstres sans quoi l’animal aurait sans doute paniqué en voyant un squelette le grimper ! Enfin, plus sérieusement, un problème me venait à l'esprit alors que je sentais les provisions sous mes jambes. J’avais pris de quoi manger pour une seule personne, ce qui impliquait le fait que Felina allait devoir chasser, et donc prendre des risques...Et ça... Ça ne me plaisait guère !

Mais elle avait grandi, et cela elle me le prouva au vu des précautions qu'elle avait prise. En effet, mettre Shkeil au courant était la meilleure chose qu'elle pouvait faire, et bien que m'accompagner était puérile c'était déjà mieux que ce qu'elle aurait fait par le passé. Après je n'étais pas aussi catégorique qu'elle sur le fait qu'il ne se passe rien d’extraordinaire. On était des aimants à embrouilles, mais quand même... Mais je ne pouvais pas tout prévoir ,et je préférais de fait revenir sur ce que je savais. Je n'avais pas son don pour lui parler télépathiquement, néanmoins les barrières de mon esprit lui était ouverte, et pour peu que je formule précisément un pensée elle pouvait aisément la lire.

*Je pense que c'est affectif... Il est, je pense, assez responsable pour ne pas faire courir de risques à une jeune fille de quinze ans. Après va savoir, Sargasu n'a pas tout ses esprits..."


Et alors venez la question de Kumie. A cette simple pensée mes mains se serrèrent sur mes rennes, une brusque bouffée de rage, mais qui se dissipa bien vite, alors qu'en un soupir je formulai en mon esprit une réponse que je voulais des plus objectives.

*Je te rappelle que le démon n'était pas le seul coupable. Shiru l'a libéré, et Kumie s'est montre aussi coupable que victime, je l'avais mise en garde, prévenue et elle ne m'a pas écoutée, elle a préféré lui faire face...Et elle a payé le prix de sa défaite. Je ne peux même pas entièrement le blâmer.*


C'était immonde, infâme quelque par,t mais je ne cherchais nullement à atténuer l'horreur de ce qu'il avait commis, simplement souligner le fait qu'il n' en avait pas été le seul responsable... Oh certes à ce stade on pourrait étendre la liste des coupables à ceux qu i n'avaient pu la protéger, Shkeil et Felina, mais eux même avaient fait tout leur possible alors cela ne mènerait à rien... Mais c'est alors que la voix du démon s’imposa en mon esprit, couvrant tout les autres songes, comme s'il voulait être certain que Felina l'entende.

*Oui, je ferai preuve d'autant d'audace. De ce que j'en ai vu Kumie n'est pas le genre de femme qui s’apitoierait et courrait après les excuses, elle est trop fortes pour ça... Et qu'elle ne ne soit pas brisée après toutes ses épreuves relève du miracle.*

Par ces épreuves je me doutais bien qu'il évoquait le viol, mais aussi son combat contre moi et son suicide...Et je ne pouvais que lui donner raison, Kumie était forte, mais elle avait encore plein de potentiel inexploité. De toute façon j'étais trop troublé par le ton respectueux de ses "paroles" pour penser à autre chose. Il parlait de la même façon que le ferait l'officier qui annonçait à une famille le trépas du père ou du fils;..Et ça ça allait pas plaire à Felina.

Un démon grande gueule, une panthère sur les dents et un seigneur squelette irrité...Sans oublier un humain pris entre tout ça, ce voyage promettait d'être mouvementé !
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche d'un fou [PV Engar]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum