Prés à portée [PV Siliam]

Aller en bas

Prés à portée [PV Siliam]

Message  Invité le Lun 28 Juil 2014, 11:28

Myriad avait passé toute la journée à chercher de la viande fraîche à se mettre sous la dent. Il n'avait rien trouvé d’intéressant à part une poignée de fraises des bois, et une vingtaine de pommes mûres. Alors que le vent se levait, il trottait à travers les bois, sous les bruits ahurissant de son gosier qui ruminait. Timide, le soleil commençait à se coucher, il n'était plus le temps de chasser pour Myriad. Il savait que cette nuit, une tempête allait frappé. C'est pour cette raison que les animaux furent discret aujourd'hui, ils sentaient venir le temps orageux approché avant même que celui ci ne pointe le bout de son nez.

Le centaure arriva au galop à l'orée d'un petit bois. Il pouvait voir de vastes prés devant lui. Il décida de s'installer entre quelques gros rochers afin d'avoir un semblant de "maison". A l'aide d'une de ses épées, il coupa une centaine de branches d'arbres qu'il aligna au dessus des rochers. De cette manière, cela faisait office de toit. Il y ajouta par dessus un paquet de fougères pour le protéger de la pluie. Cela lui prit une demie-heure pour s'installer. Il avait l'habitude de se constituer des abris de fortune comme celui-ci. Protéger du vent, il pu alors faire un grand feu devant son nid pour la nuit, qu'il entoura de grosses pierres pour que le feu dure dans le temps. Content de lui, il observa son travail à distance, avec le sourire.

Tandis que le feu grandissait, et que la fumée se voyait à des kilomètres à la ronde, une fine pluie commençait à tomber. Au loin, Myriad pouvait entendre les grondements du ciel noir et obscur. Il inspecta une partie du prés par curiosité... Il y trouva un terrier de renards qu'il marqua d'une grosse branche enfoncer dans le sol pour avoir de quoi manger le lendemain. Il revint alors dans son abris, et s'allongea par terre sur la fougère qu'il eut étalée pour un peu de confort. Il dressait ses mains devant le feu pour se réchauffer, tout en méditant tranquillement.


Il repensait à quelques joyeux moments passés avec ses congénères, ainsi que sa famille. Tout cela lui manquait beaucoup. La dernière fois qu'il a pu parler avec quelqu'un, c'était avec Sargasu. Il a vécu une sacré aventure avec lui qu'il n'oubliera jamais.
Le centaure sentait une angoisse qui grandissait en lui. Le sentiment de ne pas avoir trouvé sa place dans ce monde étrange. Il n'avait pas vraiment de but précis dans sa vie, à part être gardien de la nature, ainsi que des êtres dont il estime qu'ils méritent protection. Je commence à m'ennuyer tout seul... pensa t-il. 
D'ailleurs, Sargasu avait proposé à Myriad de rejoindre le donjon Kanabo après une longue quête périlleuse mais heureusement riche en connaissances. Mais il avait refusé son invitation, par peur de perdre sa liberté et d'être dépendant de cet endroit fermé et clos. Pourtant, cela cogitait dans sa tête. Il pourrait y trouver beaucoup de monstres avec qui il pourrait parler. Pour le moment il préférais rester autour du donjon, il n'osait pas y entrer seul. D'un côté, il regrettait un peu la proposition de Sargasu puisqu'il aurait pu l'accompagner pour faire sa place en ces lieux. Alors il traînait non loin du château ses temps-ci, comme si inconsciemment, il voulait revoir le mort-vivant pour refaire la causette.
Il regarda la pluie qui était maintenant torrentielle puis continua de rêvasser à la chaleur de son feu.


Edit 1: correction des fautes, quelques légères modifications
Edit 2: modification du contexte


Dernière édition par Myriad le Sam 02 Aoû 2014, 21:49, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prés à portée [PV Siliam]

Message  Siliam le Sam 02 Aoû 2014, 17:25

Siliam rentrait d'un de ces soirs où elle rendait visite à Jarus, son ami élémentaire, à son travail qui a lieu dans les champs. Ayant changé de saison, celle-ci remarquait que la couleur des champs avaient changé, que certains étaient rasés et d'autres mûrs. Voir ces couleurs chaudes à perte de vue, pouvoir sentir le blé, l'orge, voir les tournesols suivre le soleil et pouvoir goûter au grain... Ce bonheur simple qui apaisait chaque jour où elle y venait la rendait plus sereine. Peut-être que ce qu'il allait arriver dans quelques instant allait être la preuve du contraire?

Remarquant au loin, une montée, qui allait sûrement lui servir de raccourci, l'emprunta au lieu de prendre comme habituellement le sentier. En remontant cette bute ardue, et quittant les prés, relevant une jambe après l'autre, la nymphe remarqua en face un bois qu'elle n'avait jamais aperçu auparavant, chose utile car il commençait à pleuvoir. Toujours curieuse et en soif de découverte, mais restant sur ses gardes, elle y pénétra, pas plus loin que trois pas de distance entre l'arbre qui se trouvait à l'extérieur et qui délimitait l'orée du bois. Puis, longeant cette petite forêt où là où Siliam se trouvait, aucune baie n'était présente à sa déception. Lorsque soudain, elle aperçut entre deux arbres une sorte de cabane, ou plutôt de toit avec trois pans de bois à travers lesquels on pouvait apercevoir quelques formes et couleurs, fait de bois brut. A première vue, elle ne semblait pas ancienne, voir même toute récente. Mais en se retournant devant l'ouverture, la jeune fille ne s'attendait pas à avoir une telle surprise. Non, ce n'était pas le feu qui rougeoyait, mais l'hom...che..mais c'est quoi au juste? Surprise par ce qui était sûr, un monstre, Siliam se cacha sur le côté, et essayant d'observer discrètement l'inconnu, sa dernière phrase fut une occasion de se montrer:

"Hum...Bonjour. Moi...Je suis là. Vous...Dormez ici, seul?"

Elle s'était assise près du feu, car l’atmosphère s'était rafraîchie et cela allait sécher ses vêtements mouillés.Elle se sentait confiante, car l'air de rien ce monstre avait l'air sympathique.
avatar
Siliam

Féminin
Messages : 37
Expérience : 305
Métier : Pâtissière

Feuille de personnage
Niveau:
4/40  (4/40)
Race: Aquatic
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prés à portée [PV Siliam]

Message  Invité le Dim 03 Aoû 2014, 10:49

Au dessus des prés, le centaure pouvait à peine voir le coucher de soleil masqué par les nuages gris. Il se tenait allongé sur son lit de fougère à la lueur d'un feu ardent qui chassait l'obscurité environnante. Alors que ses pensées divaguaient tranquillement, et que ses yeux mi-clos posé sur le prés faisant grise mine, il entendit quelques brindilles craquées au sol tout près de lui. Il se leva en sursaut, quand une humaine surgit de derrière un arbre assez surprise elle aussi. Elle salua le quadrupède timidement, et engagea directement la conversation.
Myriad commençait justement à se demandé s'il n'allait pas lui même devoir aller vers les monstres aux alentours du donjon pour les aborder, afin de leur demander de l'intégrer au château. En effet, cacher dans les bois, ils les regardaient vivre au loin pour étudier leur mode de vie qui ne sembla pas si différent des autres civilisation malgré leur physique exceptionnelle pour la majorité d'entre eux. 
"Mon vœu est exaucé !" pensa le centaure en souriant la tête baisser.


"Salut ! Heu.. Bonjour mademoiselle. Oui je dors ici tout seul. Mais qu'est ce que vous faites dans le coin alors que la nuit commence ? Abritez vous, vous allez prendre froid.


Myriad l'invita a s'asseoir près de son feu à l'abris de la pluie sous son abris de fortune. Il s'écarta comme il le put pour lui laisser un peu d'espace, il prenait beaucoup trop place. Il s'assied donc convenablement auprès de l'inconnue. Il se demanda si l'inviter comme ça, cela se faisait dans son peuple. En tout cas dans le sien, on invitait chaleureusement les voyageurs égarés. Cette jeune femme recherchait sans doute refuge à cause de la tempête qui battait son plein, elle n'avait pas d'autre choix de rejoindre le centaure malgré elle. Myriad se sentait obliger de la rassurer, car rejoindre un inconnu cela devait être éprouvant et angoissant pour elle. Il prit donc les devants:


"Vous êtes en sécurité, je vous rassure je ne suis pas un brigand. Je suis juste un vagabond qui a dut quitter  les siens il y a quelques mois. Je m'appelle Myriad, ne soit pas effrayer je suis... Je ne suis pas un animal, mais un centaure."


Le quadrupède appréciait la présence bienfaisante de la jeune femme, et quand il se sentait bien avec quelqu'un il avait la langue bien pendue comme toujours. Comme avec la fillette chez le tavernier, comme avec Sargasu pendant la recherche de l'elfe. 


"Tu es une humaine, comment tu t'appelle ? Enfin.. Comment vous appelez vous ? D’où venez vous ?"


Myriad pensa alors qu'il serait mieux pour elle qu'elle dorme à l'abris, puisque la tempête continuait de plus belle, et que le feu commençait à lutté contre le vent et la pluie. Il lui proposerait juste bien sur, cela l'étonnerait qu'elle accepte: soit elle est en confiance, soit elle n'a pas peur ou alors elle est inconsciente. En tout cas a sa place, le centaure serai prudent face à un inconnu, surtout d'une race qu'il ne connait pas. Cette humaine lui inspirait confiance en tout cas, elle n'avait vraiment pas l'air de quelqu'un de méchant avec de mauvaises intentions, elle cherchait juste à dormir sous un toit pour la nuit. Au contraire, elle semblait bienveillante et gentille. En plus de cela, elle était très très jolie, on aurait dit un ange. 
Myriad la regardait de ses yeux verts émeraude, sans trop d'insistance pour ne pas lui faire peur. Ses sourcils se haussait quand ses yeux touchait les siens. "Ce bleu... Je n'ai jamais vu de tel yeux" Malheureusement elle allait tombé malade le lendemain vu sa silhouette fragile. Si elle continuait de porter ses vêtements humide, elle allait attraper un rhume, voir pire... Bien sur, à part se sécher auprès du feu, il n'y avait pas d'autre solution que celle-ci. 
La tempête continua, et la nuit commença. Cette rencontre allait-elle bien se passé ? Pensa le centaure.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prés à portée [PV Siliam]

Message  Siliam le Mer 20 Aoû 2014, 15:30

Siliam, toujours aussi direct et délicate en la manière, se rapprocha puis s'empressa de toucher puis de caresser la robe du Centaure. Celle-ci était brune, courte et soyeuse. La température des animaux à poils étant légèrement supérieur à 37 degrés, elle remarqua aussi la chaleur que produisait l'inconnu aux allures de guerrier. Car effectivement, en regardant de plus près, l'on pouvait remarquer la longue épée et sa tunique rouge et noire qui pouvait laisser penser qu'il était en quête, ou qu'il rentrait d'une bataille insoutenable et qu'il rentrait se reposer après une victoire ou une défaite, au donjon KANABO. Cette pensée en l'air, laissa un doux moment de silence tandis qu'elle laissait glisser sa main sur le poil lustré. Puis, tournant son visage vers celui de son partenaire, elle répondit:

"Je...c'est-à-dire que je rentrais des champs pour aller au donjon et il s'est...Et vous? Vous ne deviez pas rentrer au donjon Kanabo non plus?"


Songeuse, elle s'était mis à croire en sa supposition, alors qu'elle s'était sûrement fait des idées sur cet...Animal. Peut-être était-ce simplement un voleur? Ou...Un tuer à gage? Affolée par cette idée, elle se pressa de la chasser et d'écouter sagement sa réponse. Pourquoi s'empresser? Ses cheveux étaient en pagaille, comparables à une pelote de laine avec laquelle un chaton aurait joué. Cependant, cela ne retirait en rien au charme de jeune nymphe, si ce n'est qu'elle ressemblait plus à une aventurière sans craintes qu'à une nymphe et encore moins en sirène. Elle espérait tout simplement que les bois ne seraient pas en crus, pour ne pas être immergée et donc se transformer. Même si elle réussissait de plus en plus à maîtriser ses pouvoirs, ce sujet restait toujours délicat depuis sa dernière rencontre avec un loup-garou.

"Un...Brigand? Mais non ! Je n'ai pas eu une once de pensée sur vous ! dit-elle d'un ton rassuré. Un centaure? D'accord. Je comprends mieux à présent"


Elle avait prononcé cette dernière phrase comme si elle connaissait déjà cette race, alors que même cette désignation lui était inconnue. Elle le regarda dans les yeux, comme pour montrer sa témérité. Au passage, elle remarqua que ses yeux émeraudes étaient aussi charmeurs que ses yeux bleus, ce qui lui laissa parcourir un frisson dans le dos qui la réchauffa un court instant. Remarquant que le Centaure l'avait tutoyé à plusieurs reprises, ce qui lui déplut, elle se permit de le renvoyer dans ses buts avant de répondre:

"Moi, une humaine? Certes, tu n'es pas le premier à me faire remarquer ma ressemblance avec ces bêtes sauvages, mais j'en ai plus qu'assez qu'on me prenne pour l'un deux ! Pour tout te dire, je m'appelle Siliam et je suis une nymphe aquatique et je viens, comme le démontre le nom de mon espèce, des eaux profondes; Ou des mers, plus communément appelées."

Soudain, elle s'était mis à le tutoyer, contrairement à son avertissement, comme pour montrer sa supériorité, malgré ses centaines de Kilos et ses dizaines de centimètres en moins comparé à l'inconnu qui l'avait indignée. Puis le temps passa et elle s'était calmée. Certes, il pouvait sembler maladroit, mais pas malintentionné. Alors, puisque la température semblait s'être rafraîchie, comme pour montrer sa gratitude envers peut être son nouveau compagnon, elle posa sa tête sur son épaule, ou du moins sur son bras, puis se rapprocha en fermant les yeux. Plus le temps passait, et plus il la réchauffait. Elle se sentait paisible et ne pensait plus à la tempête.
avatar
Siliam

Féminin
Messages : 37
Expérience : 305
Métier : Pâtissière

Feuille de personnage
Niveau:
4/40  (4/40)
Race: Aquatic
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prés à portée [PV Siliam]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum