Never thought I would need help... [PV: Theorem/Ishtar]

Aller en bas

Never thought I would need help... [PV: Theorem/Ishtar]

Message  Serenos Sombrechant le Jeu 07 Aoû 2014, 23:17

« Il est passé par là! Attrapez-le avant qu’il ne sonne l’alarme!
-Saleté de mort-vivant! Je te montrerai les flammes de l’enfer, par tous les dieux!
-Désolé, j’ai déjà donné! » répondit le non-mort en continuant sa course.

Serenos avait l’habitude de fuir dans les nombreux tunnels des galeries souterraines. Tous les premiers jours de la semaine, il y faisait une course de santé et d’obstacle.  Et aussi parce que dans les tunnels, il y avait des variétés de champignons qui valaient leur pesant d’or pour un amateur des soins magiques comme lui. Pendant sa cueillette, il fut surpris, ou peut-être surprit-il lui-même, une bande d’aventurier étant entré par un des murs d’un tunnel. En le voyant, ils s’étaient immédiatement mis à sa chasse. Sans une bonne préparation et une connaissance profonde des lieux, aucun monstre ou humain ne pouvait espérer sortir de ces tunnels, parce qu’il y a un nombre incroyable de boucles qui ne servent qu’à désorienter les imprudents,  qui finissent par perdre leur sens de l’orientation ainsi que tout espoir de s’en sortir si les Résidents du Dessous ne leur venaient pas en aide. Les enfants étaient d’ailleurs formellement interdits d’entrée dans les tunnels, sauf dans quelques rares occasions, qui étaient les raids et les festivités. Il ne suffisait que de se tromper une fois pour être perdu, et seuls quelques rares indications permettent de se repérer en cas de problème, des indications qui n’étaient perceptibles que par ceux qui les connaissaient déjà, et qui comprenaient la logique de ce réseau labyrinthique de galeries souterraines.

L’homme s’arrêta à un carrefour et hésita à prendre une direction, mais un trait d’arbalète, passant à deux centimètres de sa tête et finissant sa course sur la pierre, l’incita à poursuivre sa fuite, disparaissant dans un détour.

Les poursuivants s’arrêtèrent alors à ce carrefour et cherchèrent la pénombre pour trouver leur proie, mais elle avait disparu. Parmi eux, un Traqueur incita ses compagnons à cesser tout bruit, pour se concentrer sur les sons environnants. Mais rien; il ne captait aucun son, aucune respiration. Dans son exaspération, il lâcha une série de jurons avant de dire à ses camarades que la cible avait pris la fuite, et s’était immobilisée pour ne pas faire de bruit alors qu’ils s’étaient arrêtés également. Les aventuriers grommelèrent avant de déposer leurs effets sur le sol, alors que le Traqueur passait sa torche derrière eux pour s’assurer que son Fil d’Ariane était toujours là. Un artéfact utile pendant les raids de donjon; même dans un labyrinthe, le fil conservait le point de départ dans sa mémoire et guidait les aventuriers humains vers la route du retour, et il évitait de s’égarer. Il allait se retourner quand subitement, le fil cessa de briller. L’homme jura; le fil ne cessait de briller que lorsqu’il était coupé, ce qui voulait dire que l’homme était parti derrière eux. Mais le Traqueur avait quand même prévu une seconde mesure de sécurité; pendant leur marche, il avait laissé tomber de petites boules de terre. Difficile à voir dans le noir et surtout difficile à disperser, il savait qu’il n’aurait pas de problème à retrouver la sortie.

Il allait vanter son ingéniosité quand son regard se tourna vers ses camarades, qui continuaient de parler sans se douter de rien. Pourquoi le monstre leur avait faussé compagnie? Pourquoi n’avait-il pas cherché à les forcer à le suivre dans les niveaux encore plus complexes du labyrinthe? Il tenta encore une fois d’écouter, sans succès, avant qu’en reniflant, son nez capta une étrangeté. Quelque chose dans l’air interpellait son attention. Une odeur. Une odeur… d’huile? Non, de gaz. Dans les mines et galeries souterraines, il n’était pas rare qu’il existe de vieilles poches de gaz naturel, et du coup, cela justifiait la prudence des mineurs pendant leur travail. En suivant l’odeur, l’homme découvrit une petite fissure dans le mur, qui laissait passer une petite quantité de gaz. En se penchant un peu, l’homme remarqua une petite poudre dispersé autour de la fissure. De la poudre de sorcier. C’était un des ingrédients d’un onguent très puissant servant à la cicatrisation, mais qui avait un terrible défaut lorsqu’il n’était pas combiné à la sève de pin; lorsqu’il entrait en contact avec un gaz spécifique, qu’on retrouvait souvent dans les mines, il s’enflammait.

« Oh le fils de p… »

D’un coup, le gaz s’enflamma au visage de l’homme, le carbonisant sur place, au même moment qu’un de ses compagnons, alors que les autres eurent le réflexe de reculer prestement pour échapper aux flammes, se protégeant de leurs capes lorsqu’ils ne se sentaient pas assez loin des flammes. N’étant assez concentré dans l’air, le gaz ne provoqua pas d’explosion, et la fissure était trop petite pour causer une explosion dans les murs. C’était un piège, pas un phénomène naturel.

« Il a tué le Traqueur! Et le Mulot!
- Et vous êtes les prochains. »

Les hommes se retournèrent, mais pas un dans la même direction; la voix de leur ennemi provenait de toutes les directions en même temps. L’acoustique des tunnels était son second piège; ils ne pouvaient pas dire avec certitude de quelle direction la voix provenait, et donc, s’élancer sans réfléchir dans les grottes reviendrait à se suicider, et puisque le Traqueur était mort, il n’y avait pour eux aucun moyen de sortir de cet endroit vivant, pas avec leurs maigres ressources de voyage.

« Il nous a eu.
- Bon sang, ce lieu va être notre tombeau.
- Croyez bien que je le regrette, continua Serenos. Mais vous en avez trop vu; la position de ces tunnels ne doit pas tomber entre d’autres mains. Ce serait une erreur stratégique de vous laisser partir. Nous autres, créatures de ce monde, ne nous laisserons pas exterminer pour satisfaire vos rêves de grandeur et d’héroïsme, et si je vous laissais fuir, je serais un criminel envers mon propre peuple. »

Au moment où il finissait de parler, le guérisseur apparut subitement devant un des humains et lui plaqua sa main sur la bouche, l’empêchant de hurler, avant de le trainer brutalement dans les ombres. Horrifiés, ses compagnons libérèrent leurs carreaux dans le tunnel dans l’espoir de le toucher. Serenos abandonna donc son otage criblé de flèches pour recommencer à courir dans les tunnels adjacents au carrefour, tournant autour de ses ennemis. Il s’apprêta à recommencer son assaut, mais au dernier moment, sa nouvelle proie se retourna et ouvrit le feu sur lui. La force de l’arbalète était telle que l’homme, pendant son saut, fut repoussé dans la direction inverse. Le trait traversa son épaule et se ficha dans un des supports en bois de la galerie. La douleur n’était pas telle qu’il put vraiment s’en faire une condition, mais il se sentit très rapidement faible; la pointe était creuse, remplie de poison.

*Merde!* jura mentalement le mort-vivant. *Si seulement mes pouvoirs… si seulement je savais comment m’en servir…!*

« Tu vas rester sagement là. Eden, passe-moi la dague d’argent. On va montrer à ce monstre qu’on ne déconne pas avec les Loups du Temple!
- Ouais, vas-y, mon grand, montre-moi ce que tu peux faire avec ton jouet! » répliqua moqueusement Serenos.

Il aurait bien continué à faire le malin, mais pour un Undead comme lui, la frime n’avait pas longue durée lorsque quelqu’un lui fichait une dague d’argent trempée dans l’eau bénite par leurs dieux infernaux. Très vite, ses moqueries furent remplacés par des cris de douleur, qui pouvaient être entendu jusqu’à l’intérieur du Donjon. Qui avait besoin d’une alarme quand les tunnels étaient aussi échos?
avatar
Serenos Sombrechant

Masculin
Messages : 59
Expérience : 30
Métier : Roi de Meisa et Héritier des Ashanshi

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never thought I would need help... [PV: Theorem/Ishtar]

Message  Theorem & Ishtar le Sam 09 Aoû 2014, 11:11

Les souterrains avaient une population assez grosse de monstres qui voulaient de la discrétion et surtout de l'obscurité. Pour l'occasion, Theorem et Ishtar n'avait envie que d'une balade calme et amoureuse dans les tréfonds de ce donjon. L'avantage aussi de ces souterrains c'est que la chance de tomber sur quelqu'un qui souhaite bavarder était mince, qu'on pouvait se tenir la main et échanger des tonnes d'idées dans le plus grand calme et l'anonymat. On ne vous voyait pas vous embrasser non plus, ce qui était plutôt un luxe. Après plus d'une heure de marche dans les souterrains en passant par les endroits les plus sympa (car il y en avait) que Theorem connaissait, un cri de douleur leur revint par écho. Ishtar en fronça les sourcils, regardant son compagnon pour reprendre son rôle principale, maîtresse.

"Tu n'es peut être plus garde, mais je t'ordonne d'aider cette personne en difficulté." Puis l'idée qu'on pense qu'elle faisait ça par courtoisie l'étrangla. "MAIS ce n'est pas gratis... Je t'ordonne ça pour qu'il me doive une faveur après coût, huhuhu."

Oh elle n'aurait sûrement rien demandé, mais Ishtar n'était pas habituée à la bonté gratuite. Cette petite excuse la couvrait côté opinion publique. Theorem replaça son masque bicolore avant de foncer dans les couloirs avec juste derrière lui l'imposante dragonne. Une bande d'humain torturaient un monstre cloué au mur par une flèche ! Ni une ni deux, Theorem dégaina son large sabre chinois et fonça telle une furie sur le plus proche qui ne vit par le coup venir. Le coup latérale coupa son bras qui tenait la dague bénie. Ishtar usa de sa supériorité physique pour envoyer un déhanché de football directement dans la poitrine de l'autre humain, l'écrasant contre le mur proche. Un craquement sinistre et la toux ensanglantée que l'humain eut quelques secondes plus tard indiqua sans mal qu'elle lui avait écrasé toute la cage thoracique sous ses épaisses bottes métalliques. Elle s'abaissa pour poser ses mains de cuir sur son crâne et le fit pivoter d'un coup sec sur la droite. Sa mort fut instantanée. Theorem avait des réticences à tuer celui sous sa lame déjà bien amoché, mais il savait que celui-ci non plus ne devait pas ressortir vivant. Il détourna donc le regard et le tua proprement en plongeant sa lame dans sa poitrine et pivota la lame pour ouvrir son coeur. Deux secondes plus tard, il était mort exsangue. Ishtar s'approcha de Serenos et jugea un peu de son physique avant de tirer la flèche d'un coup sec pour la sortir du mur. Theo prit le relais pour briser la pointe derrière et la retirer sans aggraver les blessures.

"Tu as la clavicule de casser. Il faudra un peu de temps pour qu'elle se répare mais... Je crois que tu préfère un peu de convalescence à mourir pour ressusciter au respawn point, non ?"

Dit-il en faisant pression sur la plaie. Ishtar de son côté, lootait sur les corps pour en récupérer des objets intéressants. Il n'y avait pas de menu profit !
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never thought I would need help... [PV: Theorem/Ishtar]

Message  Serenos Sombrechant le Lun 11 Aoû 2014, 19:26

Une réaction rapide et aussi surprenante qu’il pouvait s’attendre d’Ishtar Naviento et Theodorik Stanov. À peine eurent-ils le temps de le torturer un peu que le couple débarqua à sa rescousse, le débarrassant aussi rapidement que possible de ses opposants avec l’efficacité que l’on pouvait s’attendre des puissants représentants qu’ils étaient. Le sang gicla et des os furent brisés, pendant que Serenos luttait pour ne pas fermer les yeux, car les lacérations provoquées par la lame d’argent ne cessaient de saigner, et que se laisser sombrer dans le confort de l’inconscience revenait à faire un aller très rapide vers le respawn point, et il serait incapable de se pardonner lui-même si une telle chose devait se produire, en raison de son aversion pour tout ce qui est le retour de la mort par magie. Autant mourir hors du donjon qu’être ramené à la vie par une magie qui s’apparente à de la nécromancie de très haut niveau, aurait-il voulut marmonner. Il vit alors Ishtar s’approcher. Il s’apprêtait à la remercier de son assistance lorsque la sa… la gente demoiselle agrippa le trait d’arbalète se trouvant dans son épaule et tirait dessus d’un coup sec, l’arrachant de la pierre derrière, lui coupant la parole en le forçant à se fondre dans un gémissement protestataire. Mais deux étant mieux, Theorem s’occupait déjà de briser la tige de bois épais et l’extraire de son épaule.. Le Doc leva alors la tête et nota deux cadavres sur le sol, et ce ne fut qu’un réflexe au timing parfait qui lui leva le bras pour relâcher une nouvelle boule de feu, se servant de l’épaule de Theorem devant lui  pour contrôler sa visée et le recul du sortilège, dans un des tunnels. Aucun son pendant deux bonnes secondes, avant qu’un hurlement déchirant leur parvienne; il avait fait mouche, et sa cible était maintenant au sol, en train de brûler sous la chaleur intense des flammes. L’épuisement augmenta drastiquement, mais il parvint encore de garder conscience, avant de lever les yeux vers le visage masqué de Theorem. Retirant sa main de l’épaule du jeune homme, il frôla son masque, songeant brièvement à le lui retirer, avant de simplement laisser retomber son bras.

« Ca va aller... J’ai juste besoin d’un peu de sang… ou de chair, et je serai comme neuf en quelques heures… »

Il leva les yeux vers Ishtar. Ce devait être la toute première fois qu’il tombait sur une femme avec une telle puissance. Non pas qu’il manqua de créatures assez impressionnantes en ces lieux, mais elles comptaient pour la plupart sur les dons magiques qu’elles avaient pour se défendre, alors qu’elle venait de massacrer un homme à la simple force de son corps. Il voulut protester contre le fait qu’elle ramassait les bourses et objets précieux de leurs adversaires, mais il se rappela qu’il avait une dette envers elle, et vouloir une partie du butin alors qu’il aurait pu mourir et ne jamais en voir la couleur pourrait être perçu comme de l’ingratitude, donc, il se tut. Doucement, il incita Theorem à reculer, avant de retirer son manteau et le haut de sa tenue de combat, découvrant un corps couvert de cicatrices encore saignante, ainsi qu’un nombre surprenant de très anciennes blessures, qui lézardaient son corps. Malgré sa silhouette plutôt humble, l’Étranger arborait une musculature imposante. S’approchant d’un cadavre, il l’agrippa par les cheveux puis par la manche au niveau de l’épaule. Son code de conduite l’interdisait de se nourrir d’êtres vivants non-hostiles, et n’étant pas nécrophage de nature, il avait quelques scrupules à se nourrir des carcasses, mais dans certaines mesures d’urgence, il s’autorisait à plus de souplesse, aussi ouvrit-il la bouche, dévoilant une dentition composée de dents acérées, et de quatre canines plus longues et pointues, avant de les planter dans un généreux morceau de la gorge de son ennemi décédé, tirant ensuite d’un coup sec. Les veines, nerfs et muscles s’étirèrent, puis dans un son sinistre, cédèrent, abandonnant le bout d’homme à son terrible prédateur. Recrachant la chair morte, l’homme fondit sur l’ouverture saignante de son adversaire avant de se gorger généreusement de son fluide vital, suçant le flot bien vite arrêté de liquide rouge avant de repousser le cadavre au loin. Les lacérations sur son ventre cessèrent de saigner, et très vite, des croûtes de sang séché se formèrent sur ses blessures. Le vampirisme ne lui accordait pas une régénération accéléré, comme certains, qui voyaient leurs blessures disparaitre en quelques secondes. À la place, il pouvait tout juste obtenir des premiers soins; en se nourrissant du sang, il pouvait purger un poison beaucoup plus rapidement ou se débarrasser d’un saignement abondant qui pouvait mettre sa vie en danger. Dégoûté par son geste inhumain, l’homme prit quand même la peine d’agripper les vêtements d’un autre cadavre, plus propre que son prédécesseur, pour se débarrasser du sang qui souillait sa bouche, ses joues et son cou, coulant un peu même sur son torse.

Alors qu’il se débarrassait des dernières gouttes de sang, jouant même de sa langue dans sa bouche avant de recracher sur le sang les résidus rouges qui y restaient, il se releva et se tourna vers Theorem. Sa vie étant hors de danger, et son corps ne manquant plus le sang dont les humains l’avaient privé, il ne se sentait désormais plus étourdi ou fatigué. Calmement, il se rhabilla, masquant son corps à la vue de ses camarades, avant de sourire gentiment à Theorem et se tourner vers Ishtar. La dragonne ne manquait pas d’un certain charme, mais Serenos n’osait pas la scruter de trop près; si elle était capable de broyer un humain sans même y mettre du sien, ni même en étant fâchée, il ne pouvait que s’imaginer ce qu’elle lui ferait s’il la vexait.

« Ils n’ont rien, ou presque. Je crois qu’ils n’ont que des défenses en cas d’attaque surprise pendant leur exploration. Pas d’argent, pas de vivres, pas même une armure décente. Je n’ai que bien peu, mais une de mes cachettes de vivres se trouve dans la Caverne aux Lumières, à quelques minutes de marche d’ici.»

La Caverne aux Lumières était un endroit accessible seulement aux gens qui savaient encore se repérer dans cet endroit. Un lieu très joli, fabriqué artificiellement par Serenos et quelques volontaires pour y cultiver des ingrédients. La Caverne était nommée ainsi parce que non seulement elle cachait de grosses Pierre de Lune, des pierres qui brillaient seulement dans les endroits les plus sombres de ce monde, mais aussi parce qu’avec l’effet réfléchissant, les nombreuses fleurs semblaient briller elles aussi de mille feux. Un endroit très calme et serein. Cela changeait beaucoup de la vie mouvementé du Donjon. Il y avait même un grand bassin d'eau glaciale, qui servait comme principal source de vie à ces nombreuses plantes.
avatar
Serenos Sombrechant

Masculin
Messages : 59
Expérience : 30
Métier : Roi de Meisa et Héritier des Ashanshi

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never thought I would need help... [PV: Theorem/Ishtar]

Message  Theorem & Ishtar le Sam 16 Aoû 2014, 12:01

Theorem remarqua que la personne qu'ils venaient de sauver se concentra plutôt à ponctionner les victimes de leur sang afin de pouvoir régénérer son corps. Il s'agissait donc d'une sorte de non-mort et pour tout avouer, Theorem s'en était parfaitement douté. Une personne vivant dans les sous-sols du donjon ne pouvait être que ce genre de créature craignant la lumière du jour. Un nocturne comme le luthier s'en doutait parfaitement. De son côté Ishtar fouilla dans les vestes des morts et dans leurs bourses. Pas étonnant qu'ils avaient été s'aventurer dans le donjon pour la richesse... Pas une seule pièce d'or et un équipement de merde. Elle ne tira qu'une épée d'un fourreau plutôt bien décoré mais d'un coup d'escrime dans le vent en tapant à la fin la roche du mur, la lame céda en trois morceaux. Un acier de très mauvaise qualité. Les dires de celui qu'ils venaient de sauver confirma donc la crainte de la dragonne qui jeta l'épée brisée derrière comme on se débarrasse d'un emballage perdu.

"En effet, ils ne valent rien... Mais laissons-les ici, qu'ils nourrissent les créatures locales et que ceux en haut ne se fatiguent pas à remonter leurs carcasses pour le cimetière."

Replaçant ses cheveux et sa casquette, elle s'approcha de Serenos alors que Theorem rangea son arme pour revenir auprès de sa dragonne et maîtresse. Le lien les unissant était clair pour ceux regardant extérieurement : Theo appartenait à Ishtar, comme un esclave appartenait à un maître. Pour autant elle ne semblait pas mal le traiter ni de manière brutale. Ceux percevant la magie pouvaient voir le lien existant entre ces deux êtres, comme si Ishtar maintenait en vie Theorem par un gain de mana et d'énergie vitale. Mais dans l'immédiat, c'est Theorem qui parla.

"Dans ce cas, vous voudriez nous conduire dans un endroit moins lugubre ?"
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never thought I would need help... [PV: Theorem/Ishtar]

Message  Serenos Sombrechant le Lun 18 Aoû 2014, 01:24

"En effet, ils ne valent rien... Mais laissons-les ici, qu'ils nourrissent les créatures locales et que ceux en haut ne se fatiguent pas à remonter leurs carcasses pour le cimetière.
- Attendez, je ne crois pas qu’il y a de min…

Un puissant mugissement de taureau se fit entendre dans les tunnels, coupant net la parole au magicien.

« … On est déjà à la mi-année, c’est ça?... Bon, tout va bien, alors. »

La mi-année était une période rituelle pour le Minotaure, qui sortait de son lieu de repos pour recommencer à vagabonder dans les labyrinthes. Pas qu’il soit nécrophage non plus, mais comme il n’y avait que des champignons et quelques racines à manger dans ces tunnels, l’Undead doutait franchement qu’il ferait la fine-bouche devant quelques cadavres à dévorer. Mais par mesure de prudence, il préférait de loin s’éloigner, au cas-où la viande remuante lui soit plus attirante, que ce soit pour le plaisir de la chasse ou parce qu’il était plus agréable de manger chaud que des cadavres froids et raides.

« Dans ce cas, vous voudriez nous conduire dans un endroit moins lugubre ?
- Mon ami, votre idée m’est si charmante que je vous suggèrerai même de presser le pas! »

Le ton plaisantin du Roi n’échappa à personne, pas plus que sa nervosité. Pas qu’un Undead avait quoi que ce soit à craindre d’un autre monstre, ou même qui que ce soit dans ce donjon, mais l’idée de tomber sur cette montagne de muscles n’ayant pas encore toute sa tête ne le séduisait pas particulièrement, ce qui justifiait son désir de mettre un peu de distance entre lui-même et ce brave type. Et surtout qu’au cours de l’année dernière, une dispute d’ivrognes entre eux avait tourné au vinaigre, terminant avec Serenos qui se faisait joyeusement encorner pendant qu’il poignardait sauvagement son opposant, l’envoyant au travers du respawn point. Enfin, c’était une longue histoire, mais tout ça pour dire que la tension n’était pas encore retombée entre eux, et il ne croyait pas que c’était encore le bon moment pour faire la paix.

Il guida donc les deux amoureux dans les galeries, se servant d’une flamme sans chaleur pour illuminer le passage. Bien que sa nature de revenant s’accordait très bien avec les ténèbres, il n’était pas tout à fait aux courants des multiples capacités de ses nouveaux compagnons. Il marchait calmement, en faisant bien attention de ne pas se prendre une poutre en pleine tête ou de trébucher sur une pierre, en prévenant ses compagnons lorsqu’il remarquait un détail, comme des pierres glissantes à cause des champignons qui poussaient en ces lieux humides et frais, ou parfois même un trou. Pourquoi des trous? Il n’en savait rien lui-même. Les galeries avaient été creusés avec soin, mais il y avait quand même des trous dans le sol. Peut-être qu’il y avait une créature mangeuse de pierre dans les tunnels; il ne connaissait pas encore tout ceux qui vivaient au donjon; ils étaient si nombreux.

Au bout d’un quart d’heure, ils débouchèrent dans une très grande caverne. Les dimensions et la présence de piliers de pierre soutenant la voûte trahissait l’aspect artificiel de cet endroit, car après tout, celui-ci n’avait été créé que quelques mois auparavant, avec l’aide de quelques nains et bâtisseurs du Donjon. L’étranger regarda alors ses camarades et sourit avec amusement avant de simplement fermer les doigts, faisant disparaître la lumière des flammes. Soudainement plongée dans la noirceur, plus rien n’était perceptible, jusqu’à ce que, graduellement, quelques lueurs apparurent ici et là. Bien vite, des centaines d’autres lumières de toutes les couleurs se manifestèrent, la plus imposante étant celle d’un énorme champignon bioluminescent, au centre de l’endroit, au milieu de ce qui semblait être un grand étang souterrain, qui illumina de son scintillement la totalité de la caverne. Tout devint plus clair, bien que sombre, ce qui fit réapparaître Serenos à la vue de ses sauveurs. Le mort-vivant souriait, alors que des centaines de fleurs et de plantes brillants dans la plus totale des noirceurs les entourait.

« Je vous présente la Caverne aux Lumières. Pendant des mois, j’ai réuni ici avec nos amis les voyageurs des dizaines, peut-être même des centaines, d’espèces de plantes des cavernes différentes. J’espère que vous aimez; vous êtes les premières personnes en dehors de moi et les quelques responsables de l’entretien des lieux à visiter cet endroit à ce stade. »

Il se tourna alors vers Theorem, sans se débarrasser de son sourire.

« Alors, moins lugubre? »
avatar
Serenos Sombrechant

Masculin
Messages : 59
Expérience : 30
Métier : Roi de Meisa et Héritier des Ashanshi

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never thought I would need help... [PV: Theorem/Ishtar]

Message  Theorem & Ishtar le Ven 22 Aoû 2014, 12:13

Sous-terre, les seules chances de voir de la lumière était celle de l'extérieur ramenée en sous-sol par un jeu de miroir ou un puits de lumière. Mais il existait aussi les moyens d'avoir des plantes phosphorescente qui allaient dégager de la bio-luminescence. Les champignons brillants et autres insectes dégageant leur propre source lumineuse était des fois employées. Dans le cas de cette caverne il s'agissait surtout de plantes et la lumière douce qui s'en dégageait était une des plus chaleureuse qu'on pouvait trouver sous terre. Theorem se sentit même obligé de caresser une des feuilles proche de lui, regardant autour. Ishtar avait également vu des algues brillant dans le noir et ce genre de beauté sous-terraine dans sa ville natale qui ne voyait pas beaucoup la lumière du soleil.

"Certainement ! Beaucoup moins lugubre que le reste de ces sous-sols."

Ishtar resta mine de rien plus terre à terre. Elle-même utilisait des cristaux brillants dans le noir pour ses zones sans fenêtre et l'intérieur de son lit à baldaquin quand les rideaux étaient fermés. Theorem quant à luis observait l'endroit calmement et silencieusement, son masque ne traduisant pas son expression de curiosité qui marquait son visage. Ishtar restait un peu plus neutre tout simplement parce qu'elle avait déjà connu ce genre de choses. Elle était plus curieuse par rapport à Serenos et elle ne tarda pas à parler enfin.

"Je m'appelle Ishtar de la maison Naviento et voici ma goule haiena Theorem. Je peux savoir qui nous avons sauvé ?"
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never thought I would need help... [PV: Theorem/Ishtar]

Message  Serenos Sombrechant le Ven 22 Aoû 2014, 20:10

« Je m'appelle Ishtar de la maison Naviento et voici ma goule haiena Theorem. Je peux savoir qui nous avons sauvé ? »

Surpris par la question, le Roi perdit son attention un instant pour la tourner vers Ishtar avant de sentir contre sa botte quelque chose de dur qui entravait son chemin… une pierre, tout simplement, mais une pierre qui lui causa de perdre pied et de s’effondrer sur tout son long au sol. C’est en jurant que le jeune homme se redressa, époussetant son manteau et ses vêtements, se tournant vers le couple.

« Mon nom est Serenos Sombrechant. Quant à savoir qui je suis… hormis un magicien, un docteur et un archiviste, je n’ai pas souvenir de rien d’autre me concernant. Je crains de faire un bien piètre sujet de conversation. »

Serenos les guida alors vers un endroit à l’écart des plantes, ramassant un scarabée au sol avant de le balancer dans le vide un peu plus loin; un son de claquement brusque se fit entendre quand une des plantes carnivores se jeta sur sa proie pour la gober d’un coup sec. L’homme en profita pour faire passer à ses invités cette géante créature pendant que celle-ci s’affairait à digérer son dîner. Un peu plus profondément dans la grotte, flottant sur l’étang et se trouvant très près du grand champignon central avait été aménagé une petite terrasse flottante avec des chaises et une grande table en bois. Une fois dessus, Serenos s’approcha du rebord et agrippa une ficelle qui disparaissait dans l’eau, avant de tirer dessus, faisant apparaître un coffre de plastique bien scellé et de le déposer devant Theorem et Isthar; il en tira d’ailleurs quelques breuvages, dont du vin, de la bière et quelques alcools forts, mais aussi des cassettes en aluminium contenant des fruits conservés.

« Ce n’est que bien peu, mais servez-vous. » les invita-t-il avec courtoisie.

Il détailla un moment le curieux couple et leur sourit.

« Ishtar Naviento et Theorem… Eh bien, qui aurait cru qu’un jour, je croiserais deux très célèbres membres de notre communauté en jouant à chat avec des aventuriers! Mes collègues adorent votre musique. »

Il était apparent que Serenos ne s’y connaissait en rien à la musique actuelle; lui se contentait très bien des sons harmoniques d’une harpe ou d’un saxophone, mais il ne les privait aucunement de leur crédit; puisque ces deux jeunes gens avaient les oreilles d’une bonne partie du donjon rivés sur leurs instruments, c’est qu’ils avaient un talent certain. Serenos s’approcha alors de Theorem et l’examina brièvement du regard, assimilant très rapidement ses informations.

« Je n’ai jamais vu de goule haiena auparavant. »

Il n’arrivait pas à mettre le doigt dessus, mais il semblait que quelque chose manquait chez Theorem. Quelque chose qu’Ishtar semblait lui fournir, soit parce qu’il s’en nourrissait ou parce qu’au contraire, elle le lui donnait de son plein gré. D’une manière ou d’une autre, il y avait de la magie là-dessous, et il aurait donné cher pour savoir les tenants de celle-ci, mais ce n’était pas à lui de discuter de cela avec ces deux braves gens. Il réfréna son envie d’examiner Theorem plus intensivement, quelque chose lui signalant dans un coin de sa tête que ce serait une grave erreur à commettre sans le consentement du jeune homme et surtout de celle qui semblait tenir sa vie entre ses doigts, et il se redressa pour regarder Ishtar.

« J’ai entendu parler de vous, Lady Naviento. Les rumeurs, les histoires. Comme pour tout, j’essaie d’en filtrer la vérité. Cependant, les gens racontent que vous ne faites jamais rien sans pouvoir obtenir quelque chose en retour. Je suis votre débiteur, madame, ainsi que celui de votre compagnon. J’ai aujourd’hui deux dettes, et je repaie toujours mes dettes… une vie pour une autre, comme dit le dicton. »

Cela dit, Serenos ne semblait pas plus inquiet que cela. Au contraire, il semblait ravi; il souriait encore joyeusement, d'une part parce qu'il était encore vivant, et d'une autre parce que hormis le fait qu'il détestait avoir des dettes, il appréciait le fait d'avoir avec d'autres personnes des liens à créer; ces trois années au sein du Donjon lui avait offert un généreux nombre de patients, mais il n'avait que très peu d'amis, voir aucun. Lestat, évidemment, ne comptait même pas comme un ami; il était beaucoup trop amateur des secrets pour pouvoir être digne de confiance.
avatar
Serenos Sombrechant

Masculin
Messages : 59
Expérience : 30
Métier : Roi de Meisa et Héritier des Ashanshi

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never thought I would need help... [PV: Theorem/Ishtar]

Message  Theorem & Ishtar le Ven 22 Aoû 2014, 22:13

Quand Serenos s'effondra à cause d'une pierre, Theorem et Ishtar se firent un facepalm en voyant que celui qu'ils avaient sauvé était probablement le plus maladroit qu'ils pouvaient trouvé dans le donjon. Il n'y a qu'Ishtar qui gardait à l'esprit qu'un homme comme ça pouvait aussi cacher son talent en se montrant des plus malhabile. Mais bon, pour la peine il eut la main tendue de Theorem pour l'aider à se relever. Sa caverne était plutôt bien équipée et il fallait mine de rien noter l'originalité de l'endroit. On était loin de se douter qu'il y avait ce genre de richesse sous le donjon. Montant calmement avec lui jusqu'à son belvédère fongique, il sembla s'interroger quant à Theorem qui, même si son masque cachait son expression, se sentait un peu trop observé pour rester totalement neutre. Que cherchait donc Serenos en regardant ce Haiena d'à peine 1m60 en vêtements chinois ? Ishtar ne s'en inquiéta pas trop cependant.

"Et bien, je ne pensait pas que les débuts de notre groupe de musique commençait déjà à faire parler de lui. Eklektik n'édite pas encore ses vinyles mais si vous le souhaitez, on doit avoir encore une ou deux photos à dédicacer."

Ishtar savait que son image ferait vendre un jour ou l'autre. Mêlé à cela le talent de Theorem pour créer des instruments de musique, leurs ouïes fines nourries à la musique depuis des lustres pouvaient donner des résultats très intéressants pour la population du donjon. Leurs textes parlaient aussi assez naturellement des problèmes avec les humains, de la condition de monstre mais faisaient surtout l'apologie de leurs races et de leur supériorité sur l'espèce humaine. Bon le peu d'humain pure souche dans le donjon ne devait pas apprécier d'être ainsi réduit, mais pour la population très dense de créatures, c'était du velours ! En plus le rythme rapide et puissant de leur musique exprimait la force des monstres et leur brutalité qui faisait hurler de plaisir la foule en délire à plusieurs répétitions. Mais visiblement Serenos n'était pas preneur de leur musique et vint plus rapidement à la dette de vie qu'il avait envers Theorem et Ishtar. C'est le luthier Haiena qui coupa court à ce genre d'insinuations douloureuses. S'il laissait Ishtar parler de suite, ce que venait de dire Serenos serait comme un steak saignant jeté à un raptor affamé.

"Et bien à proprement parlé, on a juste économisé à Oni et Shiru une réapparition dans le Respawn Point. Considérant cela, on peut dire que ça s'équilibre."

Mais la main gantée de cuir d'Ishtar qui avait plutôt prit de la bouteille d'alcool fort offert par Serenos et en avait descendu plusieurs lampée comme si elle buvait de l'eau se posa sur l'épaule de Theorem pour réaffirmer un peu sa place. Elle replaça ses lunettes en faisant son sourire le plus carnassier.

"Et c'est quoi ces rumeurs qu'on raconte sur moi ? J'ai bien hâte de les entendre !"
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never thought I would need help... [PV: Theorem/Ishtar]

Message  Serenos Sombrechant le Sam 23 Aoû 2014, 04:52

Le manque de tact pouvait être une raison pour laquelle Serenos n’avait aucune crainte de vexer la Dragonne, mais en y pensant bien, Serenos savait surtout que nier les rumeurs et faire semblant de ne rien avoir entendu était encore plus insultant, de son point de vue. Theorem, volontairement ou non, se montrait très protecteur de la réputation d’Ishtar, avec une dévotion qui n’échappa pas à Serenos, pas plus que le signe de possessivité qu’Ishtar avait manifesté en l’appelant « sa Goule Hainea », un peu plus tôt.

Personne ne supportait les cachotiers ou les flatteurs, communément appelés les lèches-culs, à part ceux qui était de l’autre côté de ces flatteries, si celles-ci appréciaient qu’on mette en valeur leur propre manque de personnalité. Sans chercher à se faire violence et se confondre en excuse, Serenos se pencha plutôt pour agripper une bouteille de liqueur Arkanik, une boisson peu populaire car possédant un goût très fort, qui était principalement un tonifiant pour les voyageurs. Serenos avait d’ailleurs appris à l’apprécier puisqu’il passait beaucoup de temps sur les routes, presque autant que dans ses grandes archives. D’ailleurs, ce goût fort lui permettait d’oublier les souffrances atroces que les résidus de la dague d’argent dans sa chair lui provoquaient. Il s’adossa alors à la rambarde, face à la Dragonne et à la Goule.

« Les rumeurs sont ce qu’elles sont. Je n’ai d’attrait pour les potins que celui de l’étranger. Et si vous me permettez ces mots, je n’y vois que des flatteries. Discerner le vrai du faux, ensuite, c’est à force d’observation. Les rumeurs vous disent tantôt agressive, tantôt étrange, et bien peu proviennent de gens qui vous connaissent vraiment. J’ai parfois entendu dire « Mercenaire », par rapport aux rumeurs que vous n’agissez jamais sans une bonne raison de le faire, ou dans votre intérêt. Pour ma part… »

L’ancien Roi plongea son regard dans celui d’Ishtar et la regarda avec la plus grande attention. Il l’étudiait, lui aussi, tout comme elle semblait l’étudier elle-même. Une femme très intelligente, qui ne se laissait visiblement pas impressionner par les apparences.

« Je ne crois que ce que je vois, affirme-t-il sans même un tremblement dans la voix. Vous m’êtes venu en aide, madame, avec votre compagnon. Je ne ressens envers vous que de la gratitude… et, puis-je admettre sans honte, une grande curiosité. Ainsi qu’envers Theorem. Beaucoup de questions, mais très peu que je puis poser sans sembler envahissant. La curiosité est mon plus vilain défaut. »

Il ne savait pas exactement comment ces deux braves gens préféraient être appelés. Il sentait venant de la Dragonne une vive énergie qui forcait le respect et la déférence, sans pour autant contraindre à respecter un code de conduite particulièrement fixe. Theorem était animé par une flamme aussi franche, mais il y notait une plus grande sensibilité, une douceur notable et raffinée. Il ne sentait chez lui aucun attrait pour la violence, pour le mal. Il y avait cependant des nuances, mais faute de le connaître, Serenos ne pouvait identifier ces variations avec exactitude.

Et puis, Ishtar n’était pas la seule à être la cible d’une réputation propre à son caractère énergique, que certains pourrait considérer comme marginal; Serenos lui-même avait une réputation assez mitigée. Certains prétendaient qu’il se nourrissait de ses patients, par exemple, en guise de paiement, ou même qu’il pratiquait la magie noire. Lui qui peinait à comprendre les notions de la magie blanche, cet odieux mensonge venait surtout du fait que parfois, quand il s’emportait, il parlait dans une langue étrangère qu’apparemment lui-seul parvenait à comprendre qui donnait l’impression aux autres qu’il leur lançait le mauvais œil, mais qui n’avait rien à voir avec le Noir Parlé, une des langues majeurs utilisées par les nécromanciens et autres maléficiens. Lui-même se pensait encore bien trop faible pour commettre de tels actes, de toute façon.

Le Roi finit enfin par décrocher son regard d’Ishtar pour le poser maintenant sur Theorem, qui n’avait toujours pas retiré son masque. Autant la tenue étrange de la dame le laissait un peu sur sa faim tant il n’osait pas poser de question, celle de Theorem lui rappelait étrangement les tenues du Lointain Orient. Mais également quelque chose d’autre, quelque chose qui échappait au Roi, quelque chose qui provenait d’une mémoire antérieure à celle qu’il possédait. Il fut soudainement pris d’une vive douleur au crâne, qui ne se manifesta physiquement que par un clignement des yeux et d’un froncement de sourcil, ainsi que d’un resserrement bref des dents pour ne pas faire un son. Aussi rapidement que la douleur fut, il discerna une image d’une jeune femme, aussi rousse que Theorem, et d’une grande plage, avec d’énorme bateaux.

« … Avez-vous beaucoup voyagé? Ces vêtements ne semblent pas venir des environs… »

En effet, la mode actuelle, surtout pour les monstres qui devaient parfois se fondre dans la masse se contentaient de tuniques et de pantalons, alors que la tenue de Theorem, qui ne manquait pas de souligner une certaine élégance, et aux yeux de l’étranger, une certaine féminité, sortait visiblement du commun.

[HRP : Je pars du principe que le monde est principalement médiéval, plus Européen que japonais. Mais n’hésite pas à me reprendre, hein, je dois encore m’adapter au forum]
avatar
Serenos Sombrechant

Masculin
Messages : 59
Expérience : 30
Métier : Roi de Meisa et Héritier des Ashanshi

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never thought I would need help... [PV: Theorem/Ishtar]

Message  Theorem & Ishtar le Mar 26 Aoû 2014, 14:07

Leur interlocuteur semblait bien curieux. Il voulait savoir beaucoup de choses, en particulier les origines des différents protagonistes qui étaient venus à son secours. Le couple n'était pas spécialement gêné de raconter ça, surtout que ce n'était pas la première fois qu'on interrogeait Theorem sur l'origine de ses vêtements. Cela lui avait prit un certain temps pour trouver son style vestimentaire. Entre la tunique verte que son père lui avait donné quand il était en bas âge, l'uniforme de soubrette que sa mère lui avait fait et un entre-deux, Theorem avait finalement opté pour la mode de Peng qui lui plaisait bien.

"Et bien ma tenue est de cette île par delà la Mer Phlégétonne. Ils appellent ceci une qipao, et par dessus je porte un hanfu. Et ce que j'ai à mes pieds ce sont des geta. Je suis natif de ce donjon mais j'avais cette tenue avant de quitter les murs de cet endroit. Ce n'est qu'une fois devenue la goule haiena d'Ishtar que j'ai put voyager, à bord de son navire le Czarina Tiamat."

Leur interlocuteur aussi ne semblait pas d'ici et semblait avoir également voyagé. Mais pour autant, le couple semblait mesurer leurs mots pour éviter de paraître intrusifs. Autant Ishtar, ça ne la gênait pas de poser des questions indiscrètes, Theorem préférait ne pas être indiscret malgré sa curiosité. La dragonne se resservit un verre en ne semblant pas tant que ça affectée par la puissance de l'alcool. Au mieux elle avait l'air de boire un verre d'eau. Doucement, elle posa ce dernier avant de regarder Serenos plus directement.

"Moi par contre, j'ai voyagé. D'Inferis j'ai bravé la Mort Blanche jusqu'à cette partie du monde. J'ai vécu dans plusieurs villages humains, puis dans la Forêt Maudite avant d'arriver à ce donjon. J'ai fait une longue croisière quand je suis arrivé au pouvoir à Inferis, mais comme ma mère s'occupe désormais des affaires courantes, je peux naviguer librement. Votre breuvage manque de puissance ! Tout ce qui fait moins de 50° chatouille à peine mon palais."

Theorem l'avait vu boire du diesel alors ça ne le surprenait même pas qu'elle disait ça. En même temps quand on est un dragon, le plus puissant des alcools pour humain doit être particulièrement fade. Ce n'est pas le Haiena qui allait dire ça avec son alcool préféré, le bronzini d'olive, qui dépassait à peine la vingtaine de degré.
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never thought I would need help... [PV: Theorem/Ishtar]

Message  Serenos Sombrechant le Jeu 28 Aoû 2014, 05:47

"Et bien ma tenue est de cette île par-delà la Mer Phlégétonne. Ils appellent ceci une qipao, et par-dessus je porte un hanfu. Et ce que j'ai à mes pieds ce sont des geta. Je suis natif de ce donjon mais j'avais cette tenue avant de quitter les murs de cet endroit. Ce n'est qu'une fois devenue la goule haiena d'Ishtar que j'ai pu voyager, à bord de son navire le Czarina Tiamat."

En écoutant Theorem parler, Serenos afficha un sourire indescriptible, un sourire mêlant la nostalgie, et une part de regret, et peut-être d’envie. Depuis qu’il est arrivé au Donjon, il avait abandonné une bonne part de sa liberté, et son désir de voir le monde avait été grandement refoulé. Theorem lui évoquait de très vieux souvenirs, mais lui-même ne les connaissait pas; il ne reconnaissait dans sa mémoire qu’un sentiment très tendre d’une époque où il n’était pas complètement seul. Le Donjon était très beau, certainement, mais pour ceux qui, comme lui, ne possédaient qu’une force réduite, s’aventurer ailleurs était très dangereux. Il eut soudainement envie de poser une main sur la tête de Theorem, de lui caresser la tête, pour se rapprocher un peu plus de ce souvenir que son âme semblait conserver, mais son corps et sa raison ne bougea pas. Il reporta ensuite son regard vers Ishtar, qui venait de prendre la parole à son tour, pour en fait établir qu’elle était une grande amatrice d’aventures. Il l’écouta donc parler d’Inferis, de sa vie auprès des humains, de sa mère… Il faillit même hausser un sourcil surpris à la mention d’un parent vivant, mais il n’osait pas questionner la dame. Lui-même n’avait pas de parents en ce monde, il ne pouvait donc qu’imaginer la relation qu’une mère pourrait avoir avec une fille aussi… énergique et libre. Soudainement, il imagina Ishtar étant enfant et cette fois, il laissa échapper un petit ricanement. Il tendit plutôt sa bouteille de liqueur Arkanik vers la dragonne, un air plus détendu sur les lèvres.

« Tenez. Si vous aimez le fort, ça devrait vous mettre un coup. »

Bien que sa mesure d’alcool soit moindre que le 50°, l’Arkanik avait d’autres effets sur le corps qui se comparait parfois à l’absinthe, quoi que ses effets soient beaucoup moins dangereux que cette boisson. Après tout, la liqueur était tirée de la mandragore, une plante très répandue dans le domaine de la sorcellerie, et d’une larme de sirène. Serenos évitait souvent de trop boire, car il n’appréciait que peu la proximité avec le royaume intangible et omniprésent des esprits. Une forme d’hallucinations. Même si l’Arkanik était un tonifiant, il restait un alcool combiné à un médicament, et trop de l’un ou l’autre pouvait causer de graves problèmes.

Après avoir donné la bouteille à Ishtar, l’ancien Roi s’accouda à la rambarde.

« J’aimerais voyager. Quitter le Donjon, explorer le monde. Malheureusement, il n’y a qu’ici que je peux garder le monstre en moi en échec. Si je partais trop longtemps, j’en viendrais à attaquer monstres et humains sans distinction. Selon Lestat, mon état se dégrade avec les périodes de chasse. La solution serait d’avoir un Fourreau, une personne capable de contenir mon appétit, de me fournir et me protéger de moi-même. »

Les monstres étaient très sujets aux crises de folie. Beaucoup de monstres avaient des instincts primaux si sauvages qu’ils en étaient incontrôlables, ce qui leur refusait l’entrée au Donjon, comme Serenos ou les Beastmen et encore quelques autres, avaient la possibilité de rester en contrôle tant qu’ils respectaient certaines conditions, parfois pour leur plus grand découragement. Le revenant, par exemple, ne pouvait se nourrir de viande saignante, qui risquait d’éveiller son désir pour la chair, alors qu’il devait quand même compenser avec au moins un litre de sang par jour pour ne pas que son appétit ne se manifeste à un moment importun. Pour les gens comme lui, un autre être, nommé le Fourreau, en rapport avec l’aspect dangereux du monstre et d’une lame, pouvait naître et prendre sur lui le devoir de neutraliser la bête de son compagnon, voir de le tuer si la première partie s’avérait impossible. De ce fait, le Fourreau devait surpasser sa Bête dans les domaines complémentaires; surpasser la vitesse par la technique, la force par l’agilité, la sauvagerie par le contrôle, et ainsi de suite, ou simplement supplanter sur les mêmes capacités. Ishtar n’aurait, par exemple, aucun mal à dominer Serenos tant que celui-ci restait moins puissant qu’elle, mais elle n’aurait pas le dévouement nécessaire pour désirer ardemment rester en contrôle sur lui.

Serenos regarda ensuite Ishtar plus intensément. Tout comme Theorem l’intriguait, surtout parce qu’il se demandait quel genre de frimousse se cachait sous ce masque, Ishtar ne lui laissait pas le temps de se faire un avis sur elle. Comme elle aimait l’alcool et qu’elle présentait une attitude mêlant l’arrogance et la confiance en elle, il la dépeignait comme une femme qui, en elle-même, était beaucoup plus libre que ce que certains pourraient penser.

« Au fait… qu’est-ce qui vous a amené dans ces souterrains? »

La question venait tout juste de lui monter à l’esprit; rares étaient ceux des niveaux supérieurs qui s’aventuraient insouciamment dans ces endroits lugubres. Ce qui voulait dire qu’ils n’y étaient pas par hasard.
avatar
Serenos Sombrechant

Masculin
Messages : 59
Expérience : 30
Métier : Roi de Meisa et Héritier des Ashanshi

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never thought I would need help... [PV: Theorem/Ishtar]

Message  Theorem & Ishtar le Mar 02 Sep 2014, 10:45

La dragonne ne savait guère si cet alcool était plus puissant que celui qu'elle avait descendu il y a quelques temps. C'est comme si pour elle, la bière était à peine plus que de l'eau pétillante pour un humain. Certes, c'était toujours meilleur que de l'eau... Mais pour la saouler il fallait plus que l'alcool le plus fort du monde. Celui qu'on utilisait en médecine avait la possibilité de lui faire un peu tourner les sens au bout d'une bouteille à l'autre. Mais le meilleur c'était encore de boire un bon jerrycan de gasoil ! Rien ne valait un bon verre de Fuel Lourd et ne chercher pas à lui donner du sans plomb, ce serait une grave insulte pour elle. Quatre ou cinq grands verres de ce cru, et vous pourrez commencer à la voir devenir saoule, mais pas avant.

"Ce que l'on faisait dans ce sous-terrain ? Et vous, que faisiez-vous ici ? Je suis une dragonne noire des profondeur et mon Theorem est une goule haiena du clan Aardwolf. Nous aimons l'obscurité et sommes nocturnes. Je conçois cependant très bien de sortir en plein jour... Mais je préfère l'éclat de la lune à celui du soleil."

Ishtar s'amusa quelques temps avec Theorem à doucement le coller contre elle. La différence de taille était assez conséquente mais bien vite elle releva son masque bicolore pour que le Haiena ne montre son minois. En douceur, elle déboutonna les premières attaches au cou de Theorem, sa qipao s'écartant un peu. Autour de sa gorge se trouvait un collier en toile de Kumo, qu'on disait impossible à couper. Aucune couture ni ouverture ne semblait pas non plus présente. Le collier avait donc été tissé autour du cou de la hyène et le symbole de la dragonne qu'on retrouvait sur la casquette militaire d'Ishtar était enchâssé dans la toile noire et brillante. Theorem ne pouvait se débarrasser de ce collier discret qu'en séparant la tête de son cou, ce qui était donc impossible par des moyens conventionnels.

"Theorem est miens." "Et je suis à elle."

Malgré l'apparente soumission de Theo à Ishtar et la facilité qu'avait la dragonne à considérer son compagnon comme un bien, cette situation cachait cependant un amour pur et puissant d'attachement mutuel. Ishtar avait été timide et distante avec Theo aux premiers abords, puis cet amour timide s'était mué en une passion ouverte, assumée et dévorante. Autant elle ne marchait à ses côté en lui tenant la main que quand personne ne regardait... Devant les autres elle était fière de tenir Theo contre elle, de l'exposer et surtout de montrer qu'il était tout à elle, que personne ne le toucherait sans son autorisation. Scrutant les réactions de Serenos avec avidité, Ishtar donna alors un coup de langue sur la joue de Theorem tout en ne quittant pas Serenos des yeux. Sa réaction serait la clé de la suite de ce moment mais elle plaqua ses mains sur Theorem autour de sa taille, croisant ses avant-bras sur son plexus, le plaquant contre elle alors qu'elle ne quittait pas celui qu'ils avaient sauvé des yeux.

"Vous n'êtes pas trop jaloux ? Nous nous sommes trouvés dans ce donjon... Et maintenant qu'il est miens, nous ne nous quitterons plus jamais..."

Pour autant, Theorem ne semblait pas contraint. Il avait l'air de se sentir bien dans l'étreinte de la dragonne possessive. Il ne simulait pas son confort ni son plaisir de la sentir ainsi envahissante.
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never thought I would need help... [PV: Theorem/Ishtar]

Message  Serenos Sombrechant le Jeu 04 Sep 2014, 16:43

[HRP : Serenos est plus difficile à jouer que ce que je pensais face à Ishtar. J'ai du éliminer des passages complets de cette réponse, et biffer d'aures qui pouvaient avoir un effet negatif sur le rp >> Never Thought I Would Need Help...]

« Ce que l'on faisait dans ce sous-terrain ? Et vous, que faisiez-vous ici ? Je suis une dragonne noire des profondeurs et mon Theorem est une goule haiena du clan Aardwolf. Nous aimons l'obscurité et sommes nocturnes. Je conçois cependant très bien de sortir en plein jour... Mais je préfère l'éclat de la lune à celui du soleil.
- Ce que je fais… Le Donjon recèle de nombreux secrets, et beaucoup de choses qui pourraient intéresser un homme tel que moi. Hormis vivre dans ces tunnels, je dois avouer que j’enquêtais sur certaines rumeurs qui entouraient les environs. Les histoires de monstres portés disparus, et ce genre de choses. Et lorsque j’ai croisé les humains, plus tôt… je me suis surtout laissé croire que je pourrais me servir d’eux pour leur tendre des embuscades. Ce qui a, de toute évidence, échoué.

Scientifique de la magie, communément appelé Magicien ou Sorcier, Serenos aimait tout ce qui était hors de l’ordinaire, ce qui expliquait qu’il se retrouvait souvent en dehors de sa zone de confort pour peu qu’une légende ou une rumeur urbaine soit lancée. Décidé à vérifier et à trouver une explication à tous les phénomènes magiques, et même des miracles, il voyageait autant dans le Donjon qu’à l’extérieur pour mener son enquête, et parfois, il se retrouvait dans de beaux draps, ou alors, au contraire, il découvrait des secrets merveilleux qu’il pouvait relater aux autres, comme la légende des Perles d’Or, qui se sont révélés en fait être des œufs d’une espèce de monstre presque éteinte, qu’il a fallu délocaliser pour sa propre survie.

Il eut un mouvement de recul lorsqu’Ishtar dévoila le visage de Theorem. Il aurait pu s’attendre à beaucoup, et au ton de la Goule, il s’était un peu attendu à voir un visage plutôt efféminé, mais non; ce visage était troublant car autant il s’adaptait à un garçon qu’avec les vêtements et ses longs cheveux roux, Serenos en resta un peu pantois. Lui-même devant parfois se déguiser en femme pendant ses sorties du Donjon pour aller chercher des ingrédients et ayant été complimenté par des humains pour sa « beauté », il ne pouvait faire que très pâle comparaison avec Theorm. Le corps de l’adulte était certes svelte, et de sa posture, on pouvait deviner que son corps n’était pas celui d’un colosse de muscles, mais autant en taille qu’en finesse, le « lui » déguisé passerait rapidement inaperçu s’il devait se tenir aux côtés de Theorem. Cette même comparaison manqua de lui arracher un sourire, s’il n’avait pas été aussi choqué. Une fois sa surprise passée, il fut saisi d’un frisson d’excitation, exactement le même qu’il ressentait lorsqu’il faisait une découverte très importante, ou lorsqu’il apprenait quelque chose de nouveau.

Serenos fixa le visage d’Ishtar alors qu’elle faisait glisser sa langue sur la joue de son compagnon, tout en promenant ses mains sur lui, le maintenant bien contre elle. Son regard le troublait autant que son geste, mais il ne le décrocha pas, fasciné par les yeux de la dragonne. Un peu troublé par la dame, il ne se rendit pas compte qu’il tremblait d’envie, preuve qu’Ishtar lui évoquait bien quelque chose. Un désir lentement naissant croissait en lui, un désir coupable pour une personne qui respectait autant les liens entre deux personnes, mais qui était bien présent. Une part de lui se le reprochait, alors qu’une autre essayait de découvrir cette émotion, de lui donner un nom.

"Vous n'êtes pas trop jaloux ? Nous nous sommes trouvés dans ce donjon... Et maintenant qu'il est mien, nous ne nous quitterons plus jamais..."

Devant cette évidente provocation, Serenos ne sût pas exactement comment réagir, et en fait, il ne put que détourner son regard, se mordant l’intérieur des joues pour conserver une certaine contenance. Déjà, l’apparence complète de Théorem le troublait hautement, l’empêchant de le regarder trop longtemps en raison de cet enthousiasme anormal qu’il ressentait envers le jeune homme, qu’il n’avait d’ailleurs vécu qu’avec des femmes, mais avec Ishtar qui semblait chercher à le faire réagir, il ne savait plus où se placer. De la jalousie… Oui, une part de lui jalousait leur relation. Il ne les connaissait que depuis peu, mais il sentait les vibrations dans l’air, et il n’était pas aveugle, ni sénile (avec son grand âge, c’est encore surprenant. Ou alors les Undead ne sont pas affectés par les maladies chroniques… à voir.) Conscient qu’il avait laissé le silence durer un peu trop longtemps, il s’éclaircit la gorge avec quelques toussotements, avant d’agripper à nouveau l’Arkanik et s’en envoyer une rasade. Après avoir déposé la bouteille, il regarda Theorem, plongeant ses saphirs dans ses émeraudes. Il ne cherchait plus à masquer sa fascination. Il était tout curieux de savoir ce qu’Ishtar manigançait, maintenant. Il décida de simplement se laisser aller à son flot.

« Un peu jaloux, oui. Surtout avec la tête actuelle de Theorem. Il me semble être très confortable, là où il est.. »

Il indiqua simplement le visage de Theorem, qui était visiblement ravi d’être dans les bras d’Ishtar, bien confortablement calé contre elle. Serenos regarda Ishtar et sourit en se grattant la joue. Il était quelqu’un d’honnête avec les gens, et avec autant d’Arkanik dans les veines, il n’arriverait même pas à cacher convenablement le fait qu’Ishtar l’intéressait, autant en tant que personne qu’en tant que magicien. Quoi qu’il parviendrait certainement à masquer son intérêt pour la goule haiena.
avatar
Serenos Sombrechant

Masculin
Messages : 59
Expérience : 30
Métier : Roi de Meisa et Héritier des Ashanshi

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never thought I would need help... [PV: Theorem/Ishtar]

Message  Theorem & Ishtar le Lun 15 Sep 2014, 12:47

Theorem comme Ishtar ne quittaient pas des yeux le magicien non-mort qui était visiblement troublé non seulement par l'apparence de la goule et de la dragonne. Pour autant, même si Ishtar se donnait à plaisir de narguer Serenos en touchant comme elle le voulait Theorem, ce dernier semblait un peu plus timide mais un oeil expert aurait reconnus un simple embarras quand il est noyé dans le plaisir. La dragonne replaça elle-même le masque bicolore sur le faciès de son compagnon avant de replacer une mèche de cheveux dans son dos. Le rire étouffé d'Ishtar qui vint en réponse à la remarque de Serenos et sa descente immodérée d'alcool eut un écho dans la grande caverne alors qu'elle déposa son verre vide sur la table devant elle.

"Ne vous fiez pas aux apparences. Theorem a beaucoup souffert pour avoir le luxe de se tenir à mes côtés. Il faut du courage pour me supporter, huhuhu."

La goule pouvait en attester. Entre le dressage, la servitude, l'acceptation et le surpassement de soi, Ishtar lui en avait fait baver pour tester sa bravoure et sa dévotion. S'il pouvait se présenter à côté d'elle comme ça au quotidien, c'est parce que la dragonne avait trouvé en Theorem l'individus qu'elle cherchait et surtout parce qu'il lui apportait la tolérance et l'espoir qui lui manquait farouchement. Seule la vengeance l'avait motivé, mais maintenant... c'était l'esprit d'aventure avec son compagnon qui la faisait avancer. Theorem brisa le silence à nouveau en déposant son verre à son tour.

"Nous avons un peu abusé de votre hospitalité. Il est temps pour nous de retourner à nos occupations. Mais ce fut un réel plaisir de faire votre connaissance et de venir à votre aide."

Le couple allait reprendre la route vers les appartements qu'ils occupaient. Serenos avait certainement besoin d'une petite pause et c'était compréhensible. Cela ne voulait pas non plus dire qu'ils ne se reverraient pas, loin de là. Mais chacun avaient leurs occupations. Ishtar lança un dernier regard hypnotique à Serenos, de son violet byzantin, avant de repartir en ajustant sa veste en cuir. Quand à Theo, les reflets rouges du bout de sa queue luisirent encore un peu dans l'obscurité avant que leur présence ne soit plus en ces murs sous-terrains.
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never thought I would need help... [PV: Theorem/Ishtar]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum