Diagnostique Médical [PV Serenos Sombrechant]

Aller en bas

Diagnostique Médical [PV Serenos Sombrechant]

Message  Usolia & Cronix le Mar 12 Aoû 2014, 18:03

Usolia était bien sagement assise sur une longue table d’auscultation. Elle était plutôt grosse et large, mais après tout, l’hôpital avait pour habitude d’accueillir toutes sortes de créatures non humaines... Et la plupart son plutôt grandes! Vous imaginez vous une table qui peut accueillir un troll? C'est pas une table de michou qu'il faut.

Les mains jointes, elle attendait avec un petit brin de nervosité l'arrivée du docteur qui devait la voir. Un docteur... Un parmi tant d'autre. Depuis son départ de son village natale, Usolia en avait vue des dizaines. Elle avait aussi été voir des shaman, des sorciers, et d'autres personnes plus étranges les une que les autres. Mais elle ne perdait pas espoir : Un jour, quelqu'un lui offrirait le remède qu'elle attendait tant.

Cronix n'était pas venu avec elle. Il avait malheureusement du partir plusieurs jours dans une ville humaine pour faire le plein de nouveaux produits qui devraient être ramener au donjon. Elle avait pensée a l'accompagnée, mais elle avait prit se rendez-vous il y avait un long moment maintenant - très malheureusement, son état n'était pas considérer comme "urgent" et donc, elle avait du attendre un certain temps - et il aurait été vraiment malheureux qu'elle le manque. Qui sait, ce médecin serait peut-être le bon. Elle le souhaitait, de tout son cœur. Plus que tout, elle voulait avoir un jour un enfant. Leur tanière lui semblait si désespérément vide... Il manquait cette vie et cette joie qu’emmène les enfants avec eux.

Soudain, elle redressa la tête, regardant en direction de la porte. Le bruit de la poigné que l'on tourne venait de capter toute son attention....
avatar
Usolia & Cronix

Féminin
Messages : 117
Expérience : 89
Métier : Coureurs des Bois

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diagnostique Médical [PV Serenos Sombrechant]

Message  Serenos Sombrechant le Mar 12 Aoû 2014, 19:08

Visiblement, il n’arrivait toujours pas à tenir une épée comme il le fallait. Pourtant, son corps se souvenait encore de la manière, mais c’était comme si son esprit n’était pas encore prêt à accepter la charge d’une arme. Une épée devait devenir une extension du corps, pas un simple objet que l’on agitait à droite et à gauche. Après plusieurs heures d’entrainement, il ne se sentait toujours pas fondre dans son arme comme il pensait pouvoir le faire. Il quitta donc la salle d’arme, laissant l’épée d’entrainement, une arme sans tranchant, avec ses jumelles, récupérant lors de sa sortie son grand manteau blanc. Il était triste, déçu même, mais pas forcément affligé, parce qu’il savait que tôt ou tard, il y arriverait, il serait capable de manier une arme comme il s’en sentait capable.

Aujourd’hui, il devait se rendre à l’hopital. Ce n’était pas son lieu de travail habituel, mais il y avait quelque chose chez sa patiente qui avait réussi à motiver une part de lui à faire ce déplacement, parce que son laboratoire n’aurait pas été propice à une telle auscultation. Alors qu’il gravissait les marches menant à l’étage supérieur, il révisa rapidement le dossier médical d’Usolia, qu’il avait monté en entrant en contact avec quelques-uns de ses collègues au sein du donjon et aussi des informations collectées par les shamans d’ailleurs. Apparemment, la dame avait été atteinte d’une grave maladie qui avait affectée sa capacité à concevoir. Déjà, ce n’était pas un cas léger; la plupart du temps, passer par le respawn point suffisait à guérir la plupart des maladies et afflictions, alors que la condition de la demoiselle ne semblait pas pouvoir se rétablir d’elle-même. Le dossier lui donnait également des informations sur ses origines, son anatomie et quelques autres renseignements indispensables pour pouvoir l’examiner adéquatement.

Docteur, il n’en avait que le nom. En fait, c’était ses connaissances variées qui faisaient de lui l’homme de la situation dans beaucoup de cas de maladie. Connaissant un large éventail de malédictions, de poisons, de problèmes magiques et encore beaucoup d’autres désordres qui pouvaient affecter la vie d’une personne, mais comme un monstre ayant eu la chance d’aller à l’école médicale était un élément d’une rareté plus haute encore que les miracles, n’importe qui ayant un minimum de savoir-faire pouvait prendre la place de docteur. Au moins n’avait-il pas la prétention d’en être un à part entière. Les Wendigowaks lui étaient d’ailleurs, jusqu’à ce matin, une race parfaitement inconnue, jusqu’à ignorer comment épeler ce nom ma foi très vocalisé. Il s’en sentait un peu coupable, d’ailleurs, parce que tous les membres du donjon étaient comme ses frères et sœurs, ce qui justifiait pour lui son désir de s’en occuper, et pour cette même raison, il se reprochait de ne pas avoir passé plus de temps à passer au travers de la liste des créatures vivants dans cet énorme demeure.

Il ouvrit alors la porte de la salle d’examen, trouvant Usolia bien assise, sage comme une image, sur la table. L’Undead l’examina physiquement un moment, tout en refermant doucement la porte derrière lui, avant de s’approcher d’Usolia. C’est donc avec un sourire rayonnant qu’il l’accueillit. À première vue, Usolia pourrait peut-être percevoir son étrange odeur de créature coincée entre deux mondes, celui de la vie et de la mort, ou alors même sa bonté envers elle. Devant ses semblables, qu’ils soient amis ou simples monstres sans histoire, Serenos faisait preuve d’une douceur et d’une affection très fraternelle, alors qu’il se montrait implacable envers ceux qu’il désapprouvait, comme les nécromanciens et les humains en général, bien qu’il partageait avec ces deux mêmes exemples quelques points similaires, à savoir son apparence physique et sa proximité avec la mort.

« Bonjour, Usolia. Je suis Serenos, un guérisseur, et je serais celui qui fera ton diagnostic, aujourd’hui. J’ai pris le temps de lire au sujet de ta maladie, et j’aimerais te poser quelques questions avant de commencer. »

Le sourire de Serenos restait chaleureux, mais ses yeux avaient le plus grand sérieux du monde; il n’y avait pas matière à rire, et il était déterminé à aider la jeune femme. Tirant une chaise haute qui le maintiendrait à la hauteur de la Wendigowak pendant qu’il lui parlait. Il laissa de côté sa tablette, couverte de nombreux dessins et des phrases écrites dans une langue étrange qu’il semblait être le seul à connaître. Peut-être du code, qu’est-ce qu’il en sait. Ce geste voulait la laisser comprendre qu’il lui accordait sa pleine attention

« Tout d’abord, comment te sens-tu? Je sais que tu es ici au sujet d’un problème bien spécifique, selon la missive qu’on m’a fait parvenir, mais j’aimerais savoir comment ton corps se porte en général. »

Les mains posées sur les genoux, un sourire doux sur les lèvres, le corps légèrement incliné vers l’avant, il lui accordait effectivement toute sa concentration.
avatar
Serenos Sombrechant

Masculin
Messages : 59
Expérience : 30
Métier : Roi de Meisa et Héritier des Ashanshi

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diagnostique Médical [PV Serenos Sombrechant]

Message  Usolia & Cronix le Mer 13 Aoû 2014, 10:25

Il avait une odeur des plus étranges. Pas tout a fait dérangeante, mais un peu particulière. Étant un non-mort, ou un Undead, certaines personnes avec un nez aussi développer qu'elle aurait pu dire qu'il empestait, mais pas elle. En plus, il n'était pas rare chez les Wendigo de profiter de la carcasse d'un animal mort dans la neige pour se nourrir... Certains diraient "dégouttant", mais pour eux, S'était de la survie. Et il n'avait pas a s’inquiéter, elle n'allait tout de même pas le manger tout cru.

Elle réfléchit quelques instant avant de lui répondre. Son état de santé en général? Hmmm, et bien, elle allait plutôt bien, à son avis. Pas de symptôme d'une possible "folie du sang". Et si son frère avait remarquer des détails inquiétant concernant sa santé, il l'aurait sans aucun doute averti. Ils faisaient très attention depuis qu'elle avait attraper cette grave maladie, il y avait quelques années.


- " Me semble que tout roule... J'ai rien eu a part un rhume, y'as plusieurs mois, et s'était la faute de Cro. "

Dit-elle d'un petit haussement d'épaule. Ils étaient retourner dans les terres froides, et pour s'amuser, ils s'étaient lancer l'un l'autre dans l'eau glacer... S'était froid à en mourir, mais vivifiant. Et après, ils avaient passer une semaine au lit à éternuer et a tousser, tout en se traitant l'un l'autre d'imbécile et en disant que s'était la faute de l'autre.

- " Quelques irritations de la gorges et d'la langue aussi, mais ça, c'est parce que vous utilisez trop de métal au donjon. On est presque sur que c'est à force de tout l'temps bouffer ou boire au donjon. On prépare notre bouffe nous même, maintenant, et on chasse. "

Bien sur, c'est pas parce qu'un morceau de viande avait été découper avec un gros couteau en métal qu'ils allaient tomber malades. Mais certainement qu'a force d'en manger tout les jours, plusieurs fois par jours, les petites pédicules de métal avaient finit par leur faire des irritations de la gorge. Elle lui sourit.

- " Sinon, rien d'autre à déclarer! Enfin... "

Elle soupira, se sentant soudain fortement déprimer alors qu'elle repensait encore une fois à son problème de santé. S'était tellement injuste de ne pas pouvoir avoir d'enfant...
avatar
Usolia & Cronix

Féminin
Messages : 117
Expérience : 89
Métier : Coureurs des Bois

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diagnostique Médical [PV Serenos Sombrechant]

Message  Serenos Sombrechant le Mer 13 Aoû 2014, 15:28

« Sinon, rien d'autre à déclarer! Enfin... »

À son air, il comprit de suite ce qu’elle tentait de lui dire. « Enfin, sauf que je n’arrive pas à avoir d’enfants. » Pour une créature vivante, humaine ou pas, la capacité de concevoir était d’une importance capitale, surpassant même celle de la survie, parfois. Il voulut se mordre la langue, regrettant encore sa position de guérisseur qui nécessitait de poser cette question, en sachant pertinemment que c’était l’habitude des patients de parler de leurs maux. Mais il ne se débarrassa pas pour autant de son sourire. Pourquoi? Parce que le sourire était la partie la plus importante de son travail, le sourire rassurait le patient, lui disait que tout allait bien se passer et qu’il trouverait une solution à son problème. Il n’en avait aucune certitude pourtant; si tant de médecins lui avaient dit que la guérison était impossible ou l’avait mise sur une fausse piste pour se sauver la face, il ne savait pas si lui pouvait changer la donne. Il fera un essai, au moins, mais pas en tant que médecin, mais en tant qu’archiviste et réceptacle d’un savoir intemporel.

En la voyant aussi déprimée, la wendigowak lui semblait beaucoup plus vulnérable, seule. Il aurait voulu la réconforter, la prendre dans ses bras, mais ce serait outrepasser la barrière de la familiarité, et ce serait probablement une raison pour elle d’être très mal à l’aise. Enfin, il ignorait en même temps tout de ce qui concernait les wendigowaks, hormis leur anatomie et ce qu’il avait entendu des autres médecins. Serenos leva alors la main et l’approcha d’Usolia, avant de la poser sur le bas de son abdomen, les doigts en forme de serre ou de griffes pressant son bas-ventre, comme s’il cherchait quelque chose au niveau de son utérus. Il ferma immédiatement les yeux et tâta cet organe si important pour les dames. Il n’était pas encore très doué en sonde magique, mais ses habiletés magiques grandissaient de plus en plus, donc, il se sentait assez confiant pour trouver une raison à la défaillance de cette partie de son corps. Autant il ne captait pas grand-chose avec ses sens physiques, il sentait un désordre magique autour de l’utérus. Déjà, les maladies inexpliquées et inconnues ne sont pas fréquentes, la plupart pouvaient effectivement être d’origine magique. Mais pourquoi sur Usolia, spécifiquement? Un essai de malédiction? C’était probable. Une revanche? Il en doute. Peut-être un des humains capturés par les wendigowaks qui cherchait à leur causer du tort. Il n’emit encore aucune théorie, mais continua son examen, passant derrière Usolia pour lui tâter les reins, professionnellement, mais quand même avec douceur. Il pressa quelques points au creux de son dos, avant de reculer.

« Je n’ai pas connu beaucoup de cas de maladies de ce genre. Les Wendigowaks sont une race inconnue pour moi. Est-ce que la maladie est fréquente, chez vous? Vos semblables tombent-ils régulièrement malade? Est-ce qu’il y a eu une raison particulière pour que vous tombiez malade, à ce moment précis? Une activité, un aliment, un breuvage? Aviez-vous une relation tendue avec un membre de votre clan? »

L’empoisonnement était une théorie qui pouvait sembler être discourtoise, puisque beaucoup de groupes ethniques abhorraient l’usage de telles choses, mais comme le poison était souvent l’élément le moins suspecté par ce groupe, il pouvait facilement passer comme une maladie, et pour qu’une maladie endommage ainsi un utérus, on pourrait parler de trois situations; soit il y avait effectivement un poison qui avait été utilisé, soit il s’agissait d’une maladie contagieuse et qu’elle ait été en contact avec un porteur ou alors il y avait bel et bien une malédiction, et dans ce cas, il fallait trouver un contre-sort ou exécuter l’homme ou la femme qui l’a utilisée. Dans le dernier cas, ce serait probablement une chasse à l’homme très longue et laborieuse, quoi que le contre-sort, Serenos pouvait lui-même faire ses recherches dans les archives de la sorcellerie. Il en aurait pour tout au plus quelques mois, mais il aurait certainement des progrès. Mais il ne voulait pas alarmer inutilement sa patiente avec ses théories; une théorie n’en était une qu’une fois qu’il y avait des preuves pour l’appuyer. Entretemps, ce n’était qu’une supposition, et rien de plus.
avatar
Serenos Sombrechant

Masculin
Messages : 59
Expérience : 30
Métier : Roi de Meisa et Héritier des Ashanshi

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diagnostique Médical [PV Serenos Sombrechant]

Message  Usolia & Cronix le Jeu 14 Aoû 2014, 17:36

La jeune femelle le laissait faire. Le contacte physique n’était pas du tout gênant pour les Wendigowak, bien au contraire! Ils étaient très tactile, aimant se toucher et entrer en contacte les uns les autres. Bien sur, se genre de chose n'est pas forcément accepter partout.

Tout en appuyant sur certaines zones de son dos qui, visiblement, ne semblaient pas aléatoire, le médecin lui posa des questions sur son état de santé et ce qui s’était passer, a l’époque. Même si elle avait déjà du raconter cette histoire une petite centaines de fois, et elle l'avait revécu encore plus de fois. Il s'agissait certainement de la pire période de sa vie, mais elle était condamnée à la vivre encore et encore, jusqu'à ce qu'elle puisse aller de l'avant.


- " Ne t’inquiètes pas, ceux de mon espèces ce balade pas souvent... Presque personne ne nous connais. "

Elle eu un léger sourire, habituée a être confondu avec tout et n'importe quoi.

- " Les maladies arrivent, mais la mienne était différente. On ne savait pas trop ce que s’était... Mais la shaman disait que s'était très contagieux. On m'a isoler dans une tanière quelques semaines et c'est mon frère qui c'est charger de moi. Il n'est pas tomber malade par contre, et moi, j'ai survécu. Et personnellement, je vois pas de raison.. Je veux dire, je ne vois pas trop ce qui aurait pu me rendre malade. "

Elle se frotta le menton, réfléchissant à cette époque. Sa commençait à remonter a loin... Que s'était-il passer, disons, la semaine avant qu'elle ne tombe malade? Elle croisa les bras, fixant le plafond.

- " On avait fait la première récolte de sirop de l'hivers.... Il était super écœurant, d'ailleurs. Avec Jordan, on en avait manger pas mal... "

Elle eu une grimace en repensant a son "compagnon de corps", Jordan. Il l'avait quitter après qu'il ai apprit qu'elle ne pourrait plus avoir d'enfant. Elle lui aurait bien refait le portrait, mais Cronix s'en était charger à sa place. Comme quoi, c'est toujours les même qui s'amuse!

- " C'est la même semaine que Zachary a capturer un énorme orignal! On a pu bouffer dessus pendant des jours... Et pour des Wendigowak, c'est impressionnant! "

Ils avaient tous un énorme appétits. Elle réfléchit, fouillant dans sa mémoire tout ce qui avait pu se passer d’inhabituel, à cette époque.

- " Sinon... Ah, oui. Des chasseurs avaient aussi trouver les traces d'un camp, certainement humain. Ils ne sont pas entrer sur nos terres, ils sont passer à la limite de notre territoire, cependant. Le chef avait décider de ne pas les poursuivre. "

Habituellement, quand des étrangers pénétraient sur le territoire, ils étaient capturés pour servir de reproducteur. Mais l'hivers venaient de commencer, et mieux valaient ne pas trop penser à la reproduction, à ce moment précis. Ces humains avaient eu de a chance. Elle tourna légèrement la tête pour regarder son médecin. Elle n'aimait pas vraiment avoir quelqu'un dans son angle mort - déformation du chasseur - mais il n'était pas hostile. Elle n'avait pas a s’inquiéter.

- " On est pas aussi barbare qu'on le croit. Bon, ok, on se bagarre beaucoup plus que la plupart des autres peuples, mais on s'apprécies tous en général... On a pas le choix, on est en petit groupes, et c'est rare que les notres partes. C'est surtout quand une femelle choisit ces compagnons. "
avatar
Usolia & Cronix

Féminin
Messages : 117
Expérience : 89
Métier : Coureurs des Bois

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diagnostique Médical [PV Serenos Sombrechant]

Message  Serenos Sombrechant le Ven 15 Aoû 2014, 00:07

Elle lui raconta ce qui s’était passé à l’époque. Elle lui parla de deux choses qui attirèrent son attention plus spécifiquement. Le campement humain dans les environs et la récolte de sirop. Ses suppositions formaient graduellement des théories, et il était sûr que quelque chose de non-naturel s’était produit au moment de la visite du campement humain. La plupart des chasseurs de monstres étaient des troupes d’aventuriers recherchant l’aventure et la gloire, mais certaines organisations usaient de méthodes répugnantes pour éliminer une cible. Elle lui avait parlé de Jordan, qui avait également consommé le même sirop qu’elle avant qu’elle ne tombe malade, et n’avait lui-même pas souffert de la maladie, et Cronix, son frère, non plus n’avait pas été atteint, alors que la Shaman avait affirmé qu’elle était contagieuse. Les shamans n’étaient pas réputés pour mentir ou inquiéter inutilement ceux qu’ils protégeaient des mauvais esprits et de la maladie. Il y avait donc fort à parier qu’Usolia était effectivement contagieuse, mais pas pour les représentants mâles de son espèce. Il ressortit immédiatement de ses pensées, claquant des doigts, une ampoule métaphorique s’illuminant au-dessus de son crâne alors qu’il se dirigeait vers un comptoir où il avait déposé son vieux livre. Le Recueil des Remèdes et Maladies Magiques, 3e édition. Il en ouvrit les pages et chercha rapidement ce qu’il pensait être la cause de la maladie. Il tira alors une page blanche et un fusain. Le Recueil était créé pour avoir des lettres en reliefs, ce qui le rendait très simple à copier en très peu de temps. À l’aide du fusain, il parvint à recopier parfaitement la page, avant de s’approcher d’Usolia avec trois différentes pages, qu’il déposa à côté d’elle. Il l’invita à jeter un coup d’œil à ce qu’il avait trouvé, remontant alors une mèche de cheveux qui révéla la face gauche de son visage. Malgré son âge, l’homme paraissait d’une jeunesse surprenante, et cela n’était pas dû qu’à son état d’Undead; même dans son regard, il y avait quelque chose de jeune, d’irrépressiblement vivant. Mais avant de lui montrer ce qu’il voulait lui montrer, il plaça une main devant la feuille, ne laissant que quelques mots de visibles entre ses doigts.

« Je ne dis pas que j’ai raison, et je ne dis pas que j’ai trouvé le problème. Si je vous donne ces informations, ce n’est pas pour nourrir de faux espoirs. Je ne sais pas si votre problème A une solution. Je sais seulement que ce que je peux vous révéler RISQUE de vous soigner. Mais il n’y aucune certitude, Usolia. Je veux que vous le sachiez. »

Sur ces mots, il retira sa main. Sous celle-ci, le texte se révéla à la vue de la Wendigowak. Sur la première page se trouvait l’image d’une fleur, la Gehen Shë Saïamen, ou la Fleur sans Lendemain. Il s’agissait d’une plante sécrétant un puissant poison que très peu d’être vivants ont réussi à combattre une fois qu’ils l’ont ingéré. C'était une plante dont l’existence était ignorée de beaucoup, mais qu’à une époque, certains membres de la royauté se servait pour éliminer des ennemis. Ou plutôt des ennemies. Ou contre les futures mamans attendant un heureux événement qui, tristement, était souvent la cause de leur trépas. En effet, la peur des bâtards dans la ligne de succession motivait beaucoup d’aspirants royaux à empoisonner les maitresses du Roi ou des princes de la contrée, ce qui réduisait le nombre de concurrents potentiels à la montée sur le trône. Cette plante causait non seulement de terribles souffrances à sa cible, mais en plus, une fois dans le système d’une femme, elle pouvait générer un petit flux de gaz par les pores de la peau et infecter une autre femme, lui infligeant la même souffrance. Le poison attaquait farouchement un utérus fécondé en se propageant grâce aux cellules, devenant de plus en plus fort grâce aux hormones que produisaient seulement les femmes enceintes. Pour cette raison, les femmes stériles ou même qui n’ont pas eu d’enfants depuis une bonne année ou deux pouvaient s’en tirer plutôt aisément.

« Si je devais écarter toutes les menaces d’origine magique, ce serait ma meilleure option. En extrayant le poison de la plante, il suffit de quelques gouttes pour empoisonner toute une population. Les futures mamans et les nourrissons sont les seules créatures pouvant être leur victime. Les hommes n’en font pas les frais en raison de la testostérone, qui agit comme un inhibiteur, alors que l’œstrogène agit en catalyseur. Les bébés n’ont simplement pas assez de force pour lutter contre la maladie, même à son état le plus bas. Ses effets sont une puissante fièvre, des vomissements incessants, des contractions musculaires douloureuses et de terribles migraines. Son action sur l’utérus entraine des hemmoragies, et si le poison se diffuse dans les ovaires, ils affectent la fécondité de l’ovule. Je crois que dans des cas très rares, il y a une femme ou deux sur trois millions qui arrivent à concevoir dans ces conditions.»

Et cela était la même probabilité qu’un homme survive à un coup de poignard à la tête. Usolia était déjà chanceuse d’avoir réchappé à cette maladie, si elle en était la cause. Il regarda cependant la jeune femme, pas avec les yeux d’un homme qui venait de lui trouver une solution, mais avec ceux de celui qui annoncait de mauvaises nouvelles.

« Mais si ce n’est pas cette fleur… Alors, il ne reste que deux autres maux magiques que je connaisse qui aie de tels effets. La Malédiction de l’Infanticide, qui peut être lancé par un nécromancien pas nécessairement puissant, mais habile dans le domaine de la magie. La seconde… est une malédiction qui ne peut être lancée que pendant un acte sexuel. Il ne nécessite pas de préparation, seulement un totem particulier qui doit être porté pendant l’acte. Ce dernier… est la facon idéal de se débarrasser d’une amante… ou de faire porter le blâme à quelqu’un qui est cher au cœur d’une personne que le vrai responsable déteste. Une malédiction sous forme de présent. »

Sur la dernière feuille se trouvait une représentation parfaite du totem. Il s’agissait d’un animal, visiblement un rongeur, avec les crocs révélés.

« Dans le cas des malédictions, il n’y a qu’une solution; trouver le responsable et le forcer à lever le sort… le tuer… ou attendre qu’il meurt, en espérant qu’il meurt avant nous. »
avatar
Serenos Sombrechant

Masculin
Messages : 59
Expérience : 30
Métier : Roi de Meisa et Héritier des Ashanshi

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diagnostique Médical [PV Serenos Sombrechant]

Message  Usolia & Cronix le Mer 27 Aoû 2014, 19:17

Se docteur était surprenant, et très intéressant. Il ne semblait pas chercher a lui vendre de faux espoir, bien au contraire, il l'informait même du peu de chance qu'elle avait d'un jour être guérie. Elle savait déjà que ces chances d'un jour avoir un enfant étaient très très mince, mais elle se refusait a baisser les bras.

Alors qu'il lui expliquait différentes causes possibles de ses problèmes de santés, elle lisait les feuilles qu'il avait copier. La lecture n'étaient pas trop son fort, les Wendigowak n'ayant pas vraiment d'écriture, mais elle s'y étaient habituée, et elle avait vite apprit.

Il avait plusieurs bonnes théories... Il serait difficile a Usolia d'essayer de toutes les "tester". Il était presque impossible de savoir avec certitude quel mal l'avait atteint. Cependant, elle avait déjà quelques théories : Pour elle, personne n'aurait pu sciemment, dans son clan, la maudire avec un artefacts.
Peut-être un humain capturer, alors? Elle avait cependant des doutes, car ils n'en avait pas capturer peu de temps avant qu'elle soit malade... bien sur, si la maladie avait mit du temps a apparaître, ce serait possible. Elle ne se rappelait pas d'avoir un jour pu voir un petit bibelot ou un artefacts ressemblant a celui que lui avait montrer le docteur. Néanmoins, elle rangea quelque part dans sa tête une image de cette chose, au cas où elle retomberait dessus un jour, on ne sait jamais. Elle en voyait, des choses, à force de faire du commerce avec tout le monde.

Il ne restait donc que deux possibilités : Soit un sorcier suffisamment puissant, comme il le disait, l'avait maudite a distance, soit il s'agissait d'un empoisonnement... Elle préférait encore croire qu'il s'agisse d'une malédiction. Là, elle aurait une chance... Une chance d'un jour retrouver celui qui lui avait fait ça et de lui faire payer. Elle lui ferait retirer sa malédiction, et elle le punirait, pour tout le mal qu'il lui avait fait. Il devait payer pour la mort de son enfant, de son petit bébé qu'elle n'a jamais pu connaitre, jamais pu tenir dans ces bras... Il était mort par sa faute, et il le regretterait. Qui que soit cette personne.

Repliant soigneusement les feuilles, elle les rangea dans un sac en peau qu'elle avait apportés avec elle. Son habituel vieux sac, qu'elle traînait un peu partout. Elle regarda alors a nouveau le médecin, et elle lui sourit.


- " Je sais, y'as de bonne que sa donne rien... Mais c'est de supers pistes, tout ça! Je suis sur que ça va m'aider. Je vais retourner dans mon village et les autres villages environnent et leur demandés si des humains ont étés vues ou capturés à la même époque... On trouvera surement une piste! "

Elle en était convaincu et déterminer. Et puis, sa lui donnerait une bonne raison de retourner visiter sa famille. La jeune femelle se remit alors sur pied, faisant face a Serenos. Elle était très proche, certaines personnes auraient pu considérer qu'elle envahissait son espace. Bien sur, cela ne la gênait pas. Elle aimait les contactes physiques.

- " C'est sympa de m'avoir ausculter. Y a-t-il autre chose que tu aimerais regarder...? Peut-être plus en profondeur, au cas où... "

Oui, elle l'allumait un peu. S'était dans sa nature, elle ne pouvai s'en empechre. Elle aimait les mâle, huhuhu.
avatar
Usolia & Cronix

Féminin
Messages : 117
Expérience : 89
Métier : Coureurs des Bois

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Diagnostique Médical [En Ellipse]

Message  Serenos Sombrechant le Ven 29 Aoû 2014, 14:37

[C’est un peu court, mais je me rattraperai sur la prochaine o/]

" C'est sympa de m'avoir auscultée. Y a-t-il autre chose que tu aimerais regarder...? Peut-être plus en profondeur, au cas où... "

S’il avait effectivement pu rougir, Serenos l’aurait fait sur le champ. Pas qu’il soit indifférent aux charmes d’une femme, et en parlant franchement, la Wendigowak était exactement ou presque son genre de femmes. Il aurait évidemment pu prétendre ne pas se rendre compte qu’elle cherchait à lui susciter quelque chose, mais à moins de prétendre être aveugle ou insensible, elle pourrait être vexée.  Il décida donc de ne pas commettre cette erreur. Plutôt que de se faire violence, le jeune homme regarda la belle Wendigowak dans les yeux et se rapprocha légèrement d’elle, frôlant sa truffe de son nez avant de glisser doucement ses mains sur la fourrure de la dame, sur le flanc droit, détaillant avec un plaisir évident la sensation que ces poils doux évoquaient à sa main. Il n’avait jamais vraiment approché une Beastwoman, et pourtant, toucher Usolia le ramenait quelque part dans le brouillard de ses pensées; il se rappelait d’une telle sensation, mais pas de la personne qui la lui avait évoquée.

« Je peux bien procéder à une extension de notre rendez-vous… à la condition que vous me laissez vous accompagner le jour de votre départ pour votre village. »

Serenos ne semblait pas chercher à vouloir se coller dans les pattes de la future maman et ne pensait pas à mal, bien au contraire; il avait simplement aussi envie de quitter ce donjon, alors, s’il pouvait le faire pour aider une patiente qui avait une condition assez particulière, il y avait une raison suffisante pour justifier qu’il laisse tous ses autres patients aux médecins de l’hôpital. Il devait également, à titre de guérisseur, rencontrer le peuple d’Usolia pour ses recherches, car ses théories nécessitaient encore quelques autres correspondances qu’il ne pourrait confirmer s’il n’était pas sur place. Peut-être qu’il y avait des détails qui lui avaient échappés. Il regarda Usolia, dans les yeux. Il avait beau avoir l’apparence d’un humain, il se sentait beaucoup plus près de sa partie monstrueuse, ce qui expliquait certainement que là où certains verraient la dame comme une créature dangereuse,  il ne voyait rien d’autre qu’une femme magnifique, possédant un charme que personne ne parviendrait à reproduire. Il lui adressa un sourire, tout en la tenant en joue de son nez contre le sien, comme pour la défier de lui dire non, sans pour autant se montrer arrogant. Il pouvait sentir son souffle contre le sien, et ses mains, toujours délicatement, détaillaient le grain de sa fourrure.

La barrière des races n’était plus aussi détectables qu’avant; à une époque où tous étaient presque forcés de cohabiter, des liens finissaient quand même par se tisser entre les différents membres de la communauté, qu’ils soient de la même race ou pas, ce qui faisait graduellement partir les restrictions qui tenaient les peuples à l’écart les uns des autres. Par exemple, il y a trente ans, un humanoïde tel que Serenos, qui était plus une âme contenue dans un corps humain qu’un monstre réellement, aurait probablement eu du mal à ne pas voir qu’il existait des différences entre lui-même et la jolie dame, il y a quelques années, alors qu’en ces temps de paix relatives entre les clans des monstres, il ne voyait Usolia que comme une magnifique jeune demoiselle, qui en faisait probablement rougir plus d’une de jalousie… s’il était possible pour une beastwoman de rougir sous sa forme humanoïde. En fait, par les critères qu’il avait lu sur ceux de la race de la belle dame, même par les standards de ses semblables, elle aurait été digne que deux, voire trois hommes se fasse compétition pour gagner son affection, ce qui, en fait, justifiait une de ses théories, mais il n’osait pas la soulever; il semblait avoir blessé Usolia d’une certaine manière lorsqu’il lui avait parlé du risque que quelqu’un de son clan, de sa famille, avait bien pu vouloir lui faire du mal.

Il attendait encore sa réponse, tout en maintenant son nez contre le sien, avec un sourire calme, quoi que légèrement impatient de savoir ce qu’elle allait lui dire.
avatar
Serenos Sombrechant

Masculin
Messages : 59
Expérience : 30
Métier : Roi de Meisa et Héritier des Ashanshi

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diagnostique Médical [PV Serenos Sombrechant]

Message  Usolia & Cronix le Mer 22 Oct 2014, 11:10

Elle ne pu s'empêcher de sourire, sentant Serenos céder a ces avances, quand soudain, il lui fit une proposition qu'elle ne s’était absolument pas attendu. Venir avec eux? Voila une demande des plus incongrus.

Reculant très légèrement, elle regarda Serenos de haut en bas. Il semblait être plus ou moins au courant de la communauté Wendigowak, alors, n'avait-il pas peur d'y aller? Apres tous, les étrangers n'étaient pas beaucoup apprécier.

Cependant, il existait une alternative... Elle leva les yeux, réfléchissant un instant. Oui, il y avait une solution. Mais plairait-elle au médecin? Les hommes pouvaient être si matcho... Tapotant son menton du bout du doigt, elle regarda a nouveau Serenos.


- " C'est possible, mais sous certaines conditions... "

Cela l'amusait, en réalité. Mais lui, accepterait-il?

- " Les étrangers ne sont pas forcément bien vue sur notre territoire. Si tu te balades seul, ou si tu désobéis a nos règles, tu auras des problèmes. Maaaaais... Si tu acceptais d'être a moi, il n'y aurais aucun problèmes. Bien sur, il s'agirait d'une façade. Mais tu devras rester avec moi, faire ce que je te dis, et bien sur, coucher avec moi. "

Elle le regarda à nouveau, se léchant les lèvres. Il était séduisant, intéressant, et intelligent. Oui, se serait un voyage des plus intéressant. Elle attrapa cependant son sac, l’enfilant.

- " Cependant, si tu viens, cela change quelque peu mes plans. Je vais devoir partir et tout préparer. Je viendrai te chercher dans... disons 7 nuits, avant les premières lueurs de l'aubes. Soit pré. Prend des vêtements chauds, et le nécessaire, cependant, ne te charge pas trop. "

Elle hocha de la tête, surtout pour elle même, préparant déjà tout mentalement. Elle allait devoir rénover son traîneau pour permettre à quelqu'un de rester assis à l’intérieur plusieurs heures, tout en lui permettant de transporter aussi du matériel... enfin, rien d'impossible. Agrippant brusquement Serenos par le col de ces vêtements, elle l'embrassa alors, un long baiser, promesse de passion dont il n'avait pu que rêver. Elle le libéra après de nombreuses secondes, se léchant les lèvres a nouveau, comme pour le goutter encore.

- " A dans quelque jours, mon jolie (l) Je sens que nous allons beaucoup nous amuser. "

Le saluant d'un geste de la main, elle partie alors, de très bonne humeur, déhanchant son délicieux derrière, de bonne humeur. En fait, elle ne lui avait même pas laisser la possibilité d'argumenter, le pauvre! Mais que voulez vous, elle peut être plutôt directrice, avec ces amants.


[HJ - Pour ma part, j'ai terminer! Et je tiens a dire que si j'avais pu, Usolia lui aurait en fait sauter dessus!*sort* La suite dans le prochain rp! - HJ]
avatar
Usolia & Cronix

Féminin
Messages : 117
Expérience : 89
Métier : Coureurs des Bois

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diagnostique Médical [PV Serenos Sombrechant]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum