Les aléas de la chasse (PV Lexi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les aléas de la chasse (PV Lexi)

Message  Anub'arak le Ven 31 Oct 2014, 12:32

La vie, était-elle vraiment meilleur maintenant ? Question qui réclame une réponse autre qu’un simple oui ou non … Si Anub’arak devait vous répondre, il vous dirait qu’il y a des avantages et des inconvénients. D’aussi loin que sa mémoire portait, l’ancien roi désirait la paix, la tranquillité, une vie simple et sans soucis. A-t-il atteint son objectif ? Et bien, c’est déjà beaucoup mieux que de fureter entre chaque village humain. Maintenant, un autre mal le ronge depuis son arrivé au donjon, il y a de ça quelques années.  Si on ne l’agresse plus et s’il possède un foyer bien à lui, les regards que l’on pose sur lui sont parfois plus blessants que n’importe quel coup de couteau. Mais allait-il s’en plaindre ? Non, il était trop fier pour flancher, trop fier pour supplier et s’abaisser à devoir rentrer dans le moule pour le plaisir de tout le monde, dirait-il alors qu’il s’était improvisé boucher pour servir les intérêts de cette communauté. Si peu de non-humain semblent l’accepter pleinement comme il était, le Goliath était tout de même infiniment reconnaissant envers le maitre du donjon pour l’avoir recueillit. Sans parler d’honneur, une notion un peu flou pour lui, il ne désirait cependant pas se montrer ingrat envers ses sauveurs, en quelques sortes. Ainsi, se condamnant lui-même, Il serait en charge de nourrir au mieux les monstres du donjon.

Tôt au matin, Anub’arak profita de ce moment de transition, là où les monstres nocturne s’endorment et où les diurnes sont encore à l’abri dans la chaleur de leur maison, pour se faufiler jusqu’à la sortie, quelque part plus à l’aise lorsqu’on ne pouvait  détailler son anatomie monstrueuse, même pour les monstres eux-mêmes. La viande restait fraiche assez longtemps, bien à l’abri dans sa chambre froide mais il fallait tout de même se bouger de temps à autre pour garantir la qualité de ses produits. Quitte à faire les choses, autant les faires bien. C’est pour ça que pour un petit ravitaillement, le géant ne prit pas la peine de réveiller son compagnon de toujours, Aesir. Cela restait aussi une garantie que rien ne pourrait arriver à la boutique, avec un tel garde de maison …

Il aurait pu partir chasser par delà la forêt maudite, cela ne serait pas la première fois, pour trouver de plus gros gibier ou simplement quelque chose de plus exotique mais ce n’était pas la qualité ni la quantité qui le motivait, seulement la faim. Que peu difficile, il se contenterait du moindre cerf  tant qu’il arrive à ingurgiter quelque chose avant midi. De par sa carrure, presque à en déranger les feuillages à certains endroits, le Goliath finit par se poser à un endroit, soulevant la terre de ses quatre membres pour s’enfouir dans le sol. La chasse pouvait se présenter sous plusieurs forme … La traque, l’embuscade, l’affrontement contre certaines proie. En l’absence de son pisteur attitré, le mieux était de se cacher pour égorger la pauvre créature qui passerait pas là, à l’image de certaines araignées qui bondissent de leur trou.

Attendre n’était pas un problème pour le xénomorphe car ainsi était la chasse… Un jeu de patience  qui résultait à quelques brefs instant d’adrénaline. Des minutes, des heures passèrent alors qu’il se complaisait dans la fraicheur du sol meuble, sans pour autant relâcher son attention sur ce qui pouvait se tramer là haut. Il pouvait sentir la chaleur du soleil frapper petit à petit sur son endroit d’attente, priant pour qu’une bestiole passe par-là au plus vite. Eventuellement, son souhait se réalisa et il entendit quelque chose approcher, il sentit la terre se faire piétiner légèrement de temps à autre … Et lorsque sa proie était à portée … La bête bondit hors du sol, sortit de nulle part pour la pauvre victime, et il attrapa sa proie entre ses griffes supérieur, les plus imposante et dangereuse. Emportant le gibier avec lui, il roula au sol sur quelques mètres avant de se redresser, prenant enfin le temps de voir ce qui gigotait entre ses pinces. Il déchanta bien vite … Non pas un cerf ou n’importe quel autre animal mais une pauvre petite fée qui avait de quoi être effrayé.  Quelque part, c’était pleinement sa faute et il s’en rendait bien compte. Il aurait du aller plus loin pour chasser, ou tout simplement vérifier avant de bondir… Honteux, désolé pour cette délicate créature, il la libéra bien vite avant de faire quelques pas en arrière, baissant la tête, refermant la carapace de son visage pour cacher ses crocs et faisant claquer sa langue plusieurs fois, un son qui veut dire « pardon » dans son langage natale. Il n’espérait pas qu’elle le comprenne, bien entendu, mais c’était un reflexe chez lui que de toujours exprimer ses sentiments par ses petites manie raciale. Il força alors sur sa gorge pour créer ses cordes vocales, celle-ci se déformant quelques instants de manière douloureuse pour la vue avant de prononcer difficilement ses quelques mots de sa voix grave.
 
"J’ai …  Fait une erreur. Blessée ? …"


Dernière édition par Anub'arak le Sam 08 Nov 2014, 12:24, édité 1 fois
avatar
Anub'arak

Masculin
Messages : 33
Expérience : 243
Métier : Chasseur / Boucher

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race:
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les aléas de la chasse (PV Lexi)

Message  Lexi le Sam 01 Nov 2014, 19:02

Comme à son habitude, et pour son plus grand bonheur, Lexi passait une partie de la matinée à se ressourcer dans ces bois enchantés. Elle avait besoin de puiser un maximum de magie, afin de tenir les entrainements que Felina lui imposait au sein de l'Ordre. Sans ça, la fée n'avait plus d'énergie et ne pouvait tout simplement pas tenir le rythme. D'autant plus qu'elle devait s'organiser pour jongler avec les cours de danse qu'elle donnait, les répétions... Alors autant profiter intelligemment des quelques heures libres qu'elle avait !

Virevoltant par ci par là, Lexi savourait ce précieux moment et faisait le plein d'énergie. Elle respirait chacune des multiples fragrances, glissait ses doigts sur les pétales qu'elle pouvait effleurer, touchait la terre en quelques petits bonds avant de redécoller et de tournoyer sur elle-même, illuminant son passage par ses trainées de poudres lumineuse. Enivrée, elle était alors dans sa bulle magique, son monde à elle, où tout n'était que lumière et liberté.

Alors qu'elle rebondissait sur l'extrémité d'une feuille dont elle s'était servi comme un toboggan, quelque chose l'attrapa en plein vol. Toujours dans un état un peu second, elle ne se rendit pas tout de suite compte de ce qu'il se passait. Mais rapidement, elle sentit des pinces se refermer sur elle, la compressant dangereusement, si bien qu'elle ne put même pas hurler. Tout était si noir autour d'elle qu'il lui était impossible de voir qui était son prédateur, mais une chose était sure, il s'était sournoisement caché pour la prendre par surprise !  Autrement, elle aurait senti le danger et serait déjà loin à présent. Mais il était trop tard, elle était prisonnière et n'avait pas la place d'agiter ses ailes pour affaiblir l'ennemi. Cependant, celles-ci devinrent instinctivement d'un rouge vif, secrétant une poudre nocive, simple mécanisme de défense.  Au moins, ça devrait bruler un peu !

Puis soudain la lumière perça entre ce qui semblait être de longues griffes, lui offrant enfin la possibilité de voir son agresseur, puis surtout de respirer ! Mais apercevant la... La chose... Lexi regretta presque de ne pas être restée dans le noir. Une immonde bête la dévisageait, prête à l'engloutir dans son énorme gueule aux longs crocs menaçants. Figée d'effroi, elle se demanda d'abord d'où provenait cette créature, cet abominable monstre qu'elle n'avait encore jamais vu.

Mais contre toute attente, elle fut aussitôt relâchée par la bête qui recula légèrement. Puis son visage - si on pouvait appeler ce truc un visage ! - se déforma dans un craquement pour venir recouvrir ses crocs géants. Effarée, Lexi ne s'échappa même pas. Elle resta plantée là, suspendue dans les airs, observant avec dégout cette chose qui ne semblait plus vouloir l'avaler. Mais peu rassurée, les sinistres claquements de langue émis par la créature la firent frémir. Quelque chose sembla encore bouger, au niveau de sa gorge, puis une voix grave et presque hésitante se fit entendre...  Lexi resta perplexe. Une erreur ? Une ERREUR ? Elle vira au rouge, crachant soudain toute sa peur qui venait de se transformer en rage :


" Ha donc tu parles ! Bravo ! On commence généralement par ça au lieu de sauter sur les gens  pour les étouffer avec ses... ses... Mais bon sang tu as combien de pattes toi ! Tu es affreux ! Et méchant ! Et puis c'est quoi tous ces bruits ? Quelque chose est mal passée lors de ton repas, hein ? Tu t’es dis qu'une petite fée faciliterai la digestion ? C'est odieux ! Ce n'est pas parce qu'on est énorme et terrifiant qu'on peut tout se permettre ! "

Très en colère, la fée ne se démonta pas. Ses petits poings serrés étaient posés sur ses hanches, et ses sourcils froncés au maximum. Elle s'était même rapprochée de la bête pour l'intimider ! Bien sur, elle se permettait une telle virulence uniquement car le danger semblait dissipé, puisque la créature ne montrait plus aucun signe d'agressivité. Bon, elle était prête à décamper à tout moment... Audacieuse mais pas folle non plus !
avatar
Lexi

Féminin
Messages : 109
Expérience : 145
Métier : Danseuse

Feuille de personnage
Niveau:
16/40  (16/40)
Race: Fairy
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les aléas de la chasse (PV Lexi)

Message  Anub'arak le Sam 01 Nov 2014, 20:54

Fébrile, honteux, le monstre n’osait pas regarder en face la petite chose qu’il venait de menacer. Malgré ses allures sanguinaire, Anub’arak était comme tout les autres non-humain au fond, il faisait preuve de compassion envers les autres, ressentait des choses … C’est d’ailleurs pour ça que le discours de la fée le toucha, un peu plus que son acte même. La colère animait son visage comme ses paroles, le Goliath était prêt à accepter tout ça, jusqu’à un certain point, cependant. Il baissait la tête pour ne pas affronter son regard mais qu’on le traite, encore et encore, sur ce qu’il était juste par petite vengeance … Méchant ? Qui est méchant, à cet instant précis ? Le monstre ayant fait une erreur et s’en excusant ou la mignonne petite fée qui déversait son venin sans bonne raison ? Qu’on le traite d’idiot impulsif car il a faillit tuer quelqu’un par accident, c’était une remarque légitime.  Que l’on s’acharne sur ce qu’il est et qui il est ?
 

Vu sa morphologie, le terme « serrer les dents » n’était pas d’application mais métaphoriquement parlant, c’est ce qu’il faisait tant bien que mal. Il n’allait pas se laisser aller à la colère lui aussi, il n’allait pas la menacer plus qu’il ne l’avait déjà fait mais au moins, il laissera parler son franc-parler légendaire, malgré sa difficulté à articuler. Il vit la petite s’approcher pour appuyer sa supériorité face à la timidité du monstre, ce à quoi il répliqua en se redressant subitement bien droit,  s’avançant lui aussi pour l’intimider à son tour, faisant claquer sa mâchoire cette fois avant de se tenir la gorge afin de mieux parler.
 
"Je suis … Désolé pour ma faute. Je suis … Honteux. Alors ne rajoute pas ! Ecoute tes paroles ! Qui est « Odieux », qui … est « Méchant » … Comme maintenant ?! Médite là-dessus ! … Kff … Kfrrr …"
 
Il manqua presque de s’étrangler, n’ayant pas l’habitude de s’énerver en utilisant le langage commun, ses cordes vocale assez fragile lors de ses situations. Mais plus encore, sa gorge était irritée. Comment ? Il ne savait pas trop mais oui, au bout d’un moment, il eut un peu mal, assez pour le couper dans son sermon. Anub’ regarda ensuite la patte qu’il avait utilisé pour couvrir sa gorge, découvrant des taches rouge ici et là. Il ignorait ce que c’était mais cela ne lui plaisait aucunement …  Il se mit à tousser, se tournant d’un quart sur le coté pour ne pas la faire assister à ce spectacle qui risquait de l’écœurer encore plus qu’elle semblait déjà l’être. Même si  il était un peu sur les nerfs, il gardait toujours ce genre de petites attentions pour les habitants du donjon …
Il se pencha un court instant face contre terre jusqu’à ce que la douleur passe un peu sans vraiment disparaitre, se raclant la gorge en se redressant plus fièrement mais plus calme, cette quinte de toux lui ayant pompé cette mauvaise énergie qui faillit l’envahir. Il poussa encore quelques bruit peu appétissant, roulant au fond de sa gorge, reprenant son air plus triste, si tenté qu’elle pouvait réellement décrire les émotions sur son visage.
 
"Tout le monde … N’est pas né … jolie petite fée. Si tu n’es pas blessé et … que tu as finit de déverser ton venin … Je retourne chasser. Je suis peut-être un monstre … Mais je veux continuer à vivre …"
 
C’était étrangement dit. Cela l’était un peu moins lorsqu’on savait qu’Anub’arak n’a peut-être pas besoin d’air pour survivre mais de viande. Ce n’était pas une simple faim, c’était un moteur de vie. Il était loin d’être à l’agonie mais tout était prétexte pour fuir cette langue coupante comme un rasoir.  Tout en baissant la tête, il contourna le petit être volant en disant à voix basse.
 
"Malgré les personnes médisantes … Uk … Kfrrr …"
 
Sa gorge lui faisait décidément mal et il du s’appuyer à terre à nouveau, quelque peu en détresse …
avatar
Anub'arak

Masculin
Messages : 33
Expérience : 243
Métier : Chasseur / Boucher

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race:
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les aléas de la chasse (PV Lexi)

Message  Lexi le Dim 02 Nov 2014, 17:52

La créature semblait honteuse, et baissait la tête. Alors ça, c'était plutôt incroyable ! Une telle bête qui se laissait parler comme ça, la fée comptait bien en profiter ! Mais soudain la créature se redressa brusquement, en émettant des espèces de sinistres craquements qui calmèrent très vite Lexi.    ...Oups.

Visiblement, il devait se tenir la gorge pour parler. Alors comme ça, il ne comptait pas se laisser faire, et la renvoya méditer sur ses paroles quant au fait d'être méchant et odieux ! Lexi qui avait l'habitude d'être ainsi qualifiée se pinça les lèvres, vexée. Mais alors qu'elle voulu répliquer la bête fut prise d'une violente toux qui l'obligea  même à se courber. Elle comprit très vite l'origine de sa douleur... Comme quoi, aussi petite était-elle, elle pouvait tout de même blesser les grosses bêtes ! La créature semblait quelque peu calmée après ça... Ce qui ne l'empêcha pas de poursuivre ses étranges bruits de gorge humides et rauques, ne rassurant guerre la fée qui s'était légèrement reculée. Lorsqu'il releva la tête, Lexi cru réellement voir à travers ses traits un air de... Tristesse ? Voila qui était encore plus surprenant.

Il se remit à parler, toujours avec difficulté, ses mots étant saccadés et peu assurés. Mais la fée comprit parfaitement ce qu'il voulait dire, et ceci lui plaisait encore moins ! Elle vola vers lui pour se poster en face, et prit soudain sa grande forme dans un nuage de poussière lumineuse. S'étant reposée à terre, elle restait minuscule par rapport à lui, et se voyait obligée de lever la tête. Plantant son regard dans le sien, elle s'exprima avec fermeté.


" Ho non non non, tu ne me feras pas le coup du pauvre monstre rejeté, ça ne peut pas marcher ça, pas ici, pas dans ce monde ! Les humains se moquent pas mal de quoi on à l'air, on est tous des monstres à leurs yeux, toi comme moi ! "

Elle croisa ses bras avant de soupirer. Diable elle détestait devoir s'excuser, c'était presque au-delà de ses forces. Mais elle n'avait pas envie d'être incomprise, et pourtant c'était bel et bien le cas. Elle tenta de s'expliquer en levant les yeux au ciel.

"J'ai dit que tu étais affreux, méchant et effrayant parce que j'ai eu peur, d'accord ? Tu as écrasé mes ailes, et ça fait mal. J'ai cru que tu allais m'écrabouiller... Sinon je me fiche bien de quoi tu as l'air hein. C'est juste que je n'en ai jamais vu des comme toi, alors c'est surprenant la première fois, et surtout dans ces conditions ! "

Se justifier était déjà un énorme effort de sa part. Elle s'était promis de faire plus attention avec les autres, d'essayer de choisir les bons mots, et de ne pas blesser les gens. Mais bon sang, elle avait presque failli être tuée ! Mais ses nerfs étaient calmés. Finalement, se faire mal comprendre était aussi pénible que d'être écrasée ! Lexi regarda de nouveau la créature, la détaillant d'avantage cette fois ci.

" Mais dis-moi... Qu'est-ce que tu es exactement ? J'ai vu pleins de races surprenantes au Donjon, mais des comme toi, jamais ! Et ça te sert à quoi tous ces bras ? "

Elle s'avança plus près, intriguée, et alla même jusqu'à toucher délicatement la peau de la créature au niveau de son front. La peur étant passée, c'était à présent la curiosité qui avait prit possession de la fée. Un rien pouvait la faire changer d'humeur, ce qui généralement ne manquait pas de troubler voir même d'agacer ses interlocuteurs. Elle se mit alors à l'examiner comme une petite fille le ferait avec un nouveau jouet, très curieuse de savoir comment ça fonctionnait...
avatar
Lexi

Féminin
Messages : 109
Expérience : 145
Métier : Danseuse

Feuille de personnage
Niveau:
16/40  (16/40)
Race: Fairy
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les aléas de la chasse (PV Lexi)

Message  Anub'arak le Lun 03 Nov 2014, 02:20

Cette poussière ayant traversé les pores de sa peau, venant taper directement sur sa gorge qu'il avait déjà fragile, le torturait réellement au point de devoir s'arrêter un instant pour se la rincer ou quelque chose comme ça. Quelques quintes de toux plus tard, il cracha un peu de sang avant de se sentir mieux. Le sang n'était pas quelque chose d'inquiétant pour lui. Il ignorait tout l'étendu du potentiel de son corps mais il savait que par la souffrance, il évoluait et il n'était pas rare qu'il ne doivent verser quelques litres de son propre sang afin de mieux vivre. Mais là n'était pas le sujet du moment. Ce fameux "sujet" se planta subitement devant lui et prit une taille plus ou moins normale, au moins digne de n'importe quel autre non-humain lambda. Anub'arak n'était qu'à moitié impressionné, ayant déjà vu bon nombre de créature magique depuis son arrivé au donjon. Il supporta son regard, riant en silence de sa remarque. Elle avait raison, les humains ne font pas de distinctions mais qu'en est-il des autres races ? Bien qu'accepté, il n'était pas apprécié juste parce que de loin, on le prend pour une bête, un être sans matière grise qui n'est là que pour tuer et ramener de la viande, un chien de chasse tout au plus. Et si à cela, on devait rajouter sa difficulté à parler convenablement, nous avions la totale de la primitivité pour ceux qui ne le connaissait pas.
 
La chose ne pouvait s'empêcher de glousser à la suite, un bruit plus tendre que les autres, qui signifiait la joie ... Ou le rire ... Un rire presque moqueur ici. Malgré ses manières, il comprit bien vite qu'elle essayait de se rattraper, même si ses paroles étaient en deux teintes, entre l'excuse et l'accusation.  Ayant constaté le petit caractère de cette être féérique, il supposait qu'il n'aurait pas mieux aujourd'hui et ça lui allait. Tout en se redressant, il pu observer la petite fée s'élever vers lui en le questionnant sur sa nature. Le Goliath n'était pas gêner d'en parler, il était compréhensif, sans compter qu'il était le dernier représentant de sa race. Il était logique qu'elle n'ait jamais vu d'autre chose comme lui.
 
Il s'apprêtait à parler, s'éclaircissant une Xeme fois la gorge mais fut couper dans son élan par la main de la jeune femme. Une petite sueur froide lui traversa tout le corps en la sentant toucher son front. Anub' la laissa faire quelques secondes avant d'avoir un mouvement de recule, venant saisir sa main pour la retirer, avec une grande délicatesse et une grande lenteur cependant, pour ne pas l'effrayer malgré la situation de rejet qu'il ressentait. Cette réaction pouvait s'expliquer par la cicatrice qu'il avait au front, ce bout de chaire rouge exposé en plein milieu, l'endroit où sa carapace céda sous les assauts des humains. Cette blessure était à l'origine de sa grande perte de mémoire et c'est extrêmement sensible. Sensible ? Non, même en passant ses imposantes griffes sur la blessure, il n'avait pas mal ... Mais l'impacte lui a tellement marqué l'esprit, à jamais, qu'à seulement y penser, il avait l'impression que ça pouvait se reproduire à tout moment.
 
"K-k-k ... Pas toucher ... Pas le front ..."
 
Il la lâcha avec une douceur qu'on ne lui soupçonnait pas pour ensuite passer sa paume ouverte derrière les cuisses de la fée, la ramassant en plein air pour qu'elle s'assoit dans l'une de ses grande griffe. Sans donner plus d'explication sur sa réaction, il reprit sa marche pour se diriger vers l'extrémité de la forêt, dans l'espoir de rencontrer un casse-croute peut-être. Il répondit aussi à ses questions, bien sur.
 
"Les humains nous on surnommé ... Les Goliaths. Peut-être parce que nous somme ... Grand et menaçant. Les grandes griffes ... marchent, coupent, tranchent, percent et tuent. Les petites tiennent ... manipulent et caresses."
 
Il estimait avoir répondu à ses questions, bien que sa franchise pouvait être déconcertante. Dire que l'on est une machine à tuer et en même temps, intégrer un mot comme "caresse" à tout cela ... Il était juste honnête car c'est avec ses petites griffes qu'il s'occupait de son chien, Aesir, une assez grande partie de sa vie pour l'inclure inconsciemment dans ce qu'il était ...
 
"Je suis Anub'arak, le dernier. J'ai trouvé la paix ... au donjon. Je chasse et ... prépare la viande pour ceux qui ... Comme moi ... en ont besoin pour survivre... Hrrm ..."
 
Il s'arrêta un instant pour se frotter la gorge, l'évolution ayant fait son chemin mais ne pouvant pas toujours faire de miracle. Entre temps, pendant son discours, il relativisa en se disant que ce petit être n'était pas si méchant, elle non plus et, sans doute aussi fragile que sa taille est mince, décida de l'écarter du danger.
 
"Pardon encore pour ... Ma férocité. Je chasse. C'est tout ce que je peux faire pour ... ceux qui m'ont recueillit. Tu ne devrais pas rester là ... Hmf ... Petite ... fée ?" Dit-il d'un air interrogatif sans connaitre son nom.
avatar
Anub'arak

Masculin
Messages : 33
Expérience : 243
Métier : Chasseur / Boucher

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race:
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les aléas de la chasse (PV Lexi)

Message  Lexi le Mar 04 Nov 2014, 15:46

Alors que Lexi observait la créature avec grande curiosité, caressant son front pour mieux sentir sa texture de peau, une main vînt saisir sa sienne pour l’arrêter. Étonnée, la fée voulut protester de frustration, car elle n’avait pas terminé sa petite exploration ! Mais la bête articula tant bien que mal que le front n’était pas la zone idéale pour le toucher, ce à quoi Lexi devait alors se résigner.

Puis soudain, la même patte immense vînt la récupérer en vol, faisant en sorte de l’assoir plutôt confortablement. Assez ravie du manège géant, la fée s’installa encore plus à son aise, surtout qu’elle comprenait que la ballade ne faisait que commencer ! Finalement, cette grosse créature s’était transformée en compagnie sympathique malgré les bruits bizarres, mais surtout qui ne rejetait pas Lexi, et qui l’emmenait même avec elle. Pourtant, elle n’avait pas été tendre… Bref, elle était contente !

Écoutant cette voix rauque, la fée apprit alors le nom de cette race… Goliath. Du moins, c’était le nom que leur avaient donné les humains. Puis, ensuite l’utilité des multiples pattes, qui ne manqua pas d’étonner Lexi. Mais c’est qu’il pouvait en faire des choses ! Il n’avait pas besoin d’arme ! Il fallait tout de même reconnaitre que c’était bien pratique, à défaut d’être super esthétique. Anub’Arak, tel était son nom. Il habitait lui aussi au donjon, et semblait être boucher, si la fée avait bien comprit. C’est donc très enjouée qu’elle lui répondit tout naturellement :


" Goliaths… Qu’est-ce qu’ils en savent eux, hein ? Moi je dis que tu es un scarabée géant ! Une sorte d’espèce évoluée, tu vois le genre ? Un scarabée qui peut faire pleins de trucs avec ses papattes ! Qu’est-ce que tu caresses d’ailleurs ? "

Car c’était bien la chose qui avait le plus intrigué la fée. Elle avait directement fait le rapprochement avec les relations que pouvait avoir Anub’Arak, et une question clé avait bien évidement surgit dans sa petite tête : Avait-il une femelle ? Pouvait-il se reproduire ? Comment ? Bon… Ça faisait plusieurs questions clés en fait… Mais peu importe, la curiosité la rongeait d’avantage, et son regard glissa un peu partout sur le corps du scarabée géant pour trouver des réponses…  Sans avoir le moins du monde conscience de son indiscrétion, elle lâcha tout bonnement :

" Comment tu fais pour te reproduire ? "

Ben oui, c’était tout de même important ! Sans compter qu’il s’agissait d’un sujet trèèès intéressant pour la fée. Croisant ses jambes comme si elle était sur son canapé, elle finit tout de même par se présenter.


" Lexi ! Petite et grande fée, parce que je peux faire les deux, je suis trop forte. - Elle se mit à rire de bon cœur - Tu vas continuer de chasser ? Si tu tues des animaux, je ne resterai pas… Comment peux-tu manger de la viande d’ailleurs ? C’est vraiment immonde… Tu as déjà gouté le trèfle ? Parce que ça, c’est bon ! "
avatar
Lexi

Féminin
Messages : 109
Expérience : 145
Métier : Danseuse

Feuille de personnage
Niveau:
16/40  (16/40)
Race: Fairy
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les aléas de la chasse (PV Lexi)

Message  Anub'arak le Mar 04 Nov 2014, 19:22

Cette petite fée s'avérait plus sympathique que prévu, voir, dotée d'un petit grand de folie que l'on ne trouvait que trop rarement dans son entourage. Lui même était quelqu'un d'assez sérieux et solennel dans ses paroles, cette impression venant sans doute de la lenteur de ses paroles, de par sa difficulté à articuler. Mais quand bien même, être entouré de ce genre de personne était quelque chose de rafraichissant, au gout de ce "scarabée évolué". Bien entendu, la chose n'était pas insectoïde ... Ou du moins, il n'en avait clairement pas l'impression.  Après tout, tout es possible puisqu'il avait perdu une partie de sa mémoire. Si ça se trouve, il descendait vraiment d'un insecte même si il avait de gros doute. Il ne la prit pas trop au sérieux, se contentant de glousser, amusé une fois encore.
 

Il n'avait donc pas réussit à la faire partir, pas tout de suite en tout cas. A choisir, sans doute aurait-il voulu qu'elle parte. Pourtant, n'appréciait-il pas cette compagnie ? Oui, elle était amusante ... Mais sa curiosité venait de toucher des points sensibles qui, très certainement sans vouloir, le bouleversa un petit peu. Que caressait-il ? Oui, après tout, il l'avait mentionné mais en y réfléchissant, dire qu'il faisait référence à son chien. Hum, non, c'est faux, il lui arrive aussi d'offrir des tendresses avec ses membres, et pas seulement à son fidèle Aesir. Il allait prendre sa respiration pour répondre à cette petite mais dans son élan, elle posa une autre question qui là, le frappa en plein cœur.
Après ses mots simples, Anub'arak poussa quelques gémissements presque inaudible, plongé dans ses souvenir brumeux. Pendant quelques brèves secondes, il pensait à répondre de manière réaliste, bien qu'il avait honteusement tout oublier, même de ses mystères sur son propre corps. Très vite, cela lui rappela sa reine, le plongeant dans ses songes, n'écoutant même plus cette minuscule amie qui venait de se présenter comme Lexi. Le Goliath marchait sans but désormais, la tristesse envahissant son âme alors qu'il repensait aux seules chose dont il se souvenait de sa partenaire ... Une douce chaleur et la sensation que c'était ... "fort" entre eux. Une sensation qui le manquait terriblement, quand il y repensait en tout cas. Ailleurs, l'ancien roi finit par s'arrêter en plein milieu de la forêt, regardant dans le vide tout en continuant de la tenir dans l'une de ses griffes.
 
"Je ... Je ne me reproduit pas ... Plus." Rajouta-t-il comme pour se corriger. "Je suis le ... tout dernier."
 
Un long sifflement, à la fois sinistre et mélodieux, s'échappa de sa gueule. C'était une manière de dire qu'il était triste, lorsqu'il avait encore des congénères qui comprenaient ce langage. Il resta ensuite silencieux pendant un moment, son énergie s'en allant alors que son morale baissait. Anub'arak regarda un instant autour de lui avant de poser une nouvelle fois son regard sur la jeune femme, secouant un peu la tête pour se reprendre.
 
"Aucun animal ... ne va mourir aujourd'hui ... Je ne vais pas te faire endurer ça ... Alors que chez moi ... J'ai tout ce qu'il faut ... Hrrm ..."
 
La faim le tiraillait malgré son mal être mais cette excuse n'existait réellement que pour cacher sa volonté décadente. Repenser à  cet être cher qu'il ne reverra jamais plus était terrible pour lui. Il voulait juste rentrer, manger un peu puis se coucher, attendre d'aller mieux et d'oublier après un sommeille bénéfique, même si il était encore tôt dans la journée. En ce qui concernait Lexi, il l'aurait bien emmener en balade ou lui aurait cacher sa tristesse afin que cela ne l'affecte pas mais ce n'était pas comme ça que fonctionnait un Goliath. Le mensonge n'existait pas et les secrets ne font qu'envenimer les choses. Même si il venait de la rencontrer, il n'y avait pas de raison à cacher ce qu'il était: Une créature écorchée.
 
"Je te ramène ? A moins ... Que tu n’aies à faire ... dans cette forêt ? ..."
avatar
Anub'arak

Masculin
Messages : 33
Expérience : 243
Métier : Chasseur / Boucher

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race:
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les aléas de la chasse (PV Lexi)

Message  Lexi le Mer 05 Nov 2014, 09:33

Même si le scarabée géant semblait amusé de son hypothèse, Lexi était sérieuse ! Pour elle, il serait un gros scarabée, point final. Ho oui, Anub’Karabée, c’était joli comme tout. En revanche, les petits gémissements à la fois tristes et bizarres, ça, la fée ne savait pas trop comment le prendre. Il n’avait pas l’air de vouloir répondre à ses questions… Ce qui ne l’étonna pas tant que ça, tellement elle avait l’habitude avec les autres. Mais finalement, il se décida, et arrêta sa marche avant d’avouer tristement qu’il ne se reproduisait plus, qu’il était le dernier de sa race.

Lexi le regarda avec de gros yeux ronds. Ha bon ? Vraiment ? Oui, c’était plutôt triste vu comme ça, mais ça ne répondait pas tellement à sa question… Du moins, ce n’était pas ça qu’elle avait voulu savoir au départ. Ce qui l’intriguait, c’était plutôt la façon dont il se reproduisait… Mais à l’évidence, vu l’état dans lequel ce sujet le mettait, et le long sifflement légèrement effrayant, Lexi dû se résigner… Tant pis, elle reviendrait à la charge plus tard…

Ils restèrent silencieux un petit moment, pendant lequel Lexi se demanda où était passé tous ses autres congénères. La réponse ne devait pas être si mystérieuse, étant donné la guerre de ce monde…  Mais comment cette créatures pouvait-elle être sure qu’elle était la dernière de sa race ? Avait-elle parcouru le monde pour s’en assurer ? C’était impossible… Alors comment en avoir la certitude ? Elle fut coupée dans ses pensées quand Anub’Arak reprit difficilement la parole, voulant la rassurer quant à sa chasse d’aujourd’hui. Son attitude avait changé… Il semblait comme… anéanti, vidé d’énergie, complètement las de vivre. Il proposa gentiment de la ramener. 


" D’accord, je veux bien, rentrons tous les deux. De toute façon, je me suis suffisamment ressourcée, avant de me faire attraper et… "

Elle ferma la bouche pour arrêter de parler. Ce qui était, notons le, un très gros effort. Mais la fée ne voulait pas empirer l’état de la pauvre bête. Cet épisode l’avait déjà suffisamment remué… Mais malgré l’humeur morose d’Anub’Karabée, Lexi était assez contente. Il ne lui avait pas encore dit de partir et de le laisser tranquille, ce qui constituait tout de même une victoire pour la journée ! Elle laissa quelques minutes passer, le temps de réfléchir à ce qu'il lui avait dit quelques instants plus tôt. Elle attendit jusqu’à atteindre les rapides limites de sa patience.


" Mais comment peux-tu savoir, avec certitude, que tu es le dernier des tous derniers ? Je veux dire… Peut-être qu’il y a des endroits que tu n’as pas vu, ou d’autres de ton espèces se cachent ? C’est une possibilité, non ? Peut-être qu’en se renseignant un peu… Tu pourrais trouver des indices, et partir à leur recherche ? Le monde est si vaste… Je ne sais pas si tu sais lire, mais à la bibliothèque, il y a forcément des ouvrages qui pourraient t’aider ! "

C’est qu’elle y mettait de la bonne volonté ! Puis la curiosité aidait beaucoup… Mais elle s’identifiait un peu à cette créature, qui au final, était plutôt seule et isolée des siens. Lexi ne connaissait pas son peuple, elle ne savait même pas s’il existait toujours. Elle avait envie, parfois, de partir à la recherche des siens, afin de les retrouver et de vivre parmi eux comme elle aurait du le faire. Mais si son peuple l’avait abandonnée, ce n’était peut-être pas son destin, et elle risquait probablement d’être rejetée de nouveau. Quoi qu’il en soit, si Anub’Karabée avait une minuscule chance de retrouver d’autres scarabées géants comme lui, cela n’en valait-il pas la peine ?
avatar
Lexi

Féminin
Messages : 109
Expérience : 145
Métier : Danseuse

Feuille de personnage
Niveau:
16/40  (16/40)
Race: Fairy
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les aléas de la chasse (PV Lexi)

Message  Anub'arak le Sam 08 Nov 2014, 11:56

Anub’arak ferma les yeux et baissa un peu la tête, roulant longuement un « r » au fond de sa gorge en entendant Lexi lui répondre. Il avait bien compris sa faute, il avait bien compris qu’il lui avait foutu une peur bleu, ce n’était pas la peine d’en rajouter … Mais vu l’état dans lequel était le Goliath, il ne pouvait pas montrer d’animosité à l’égard de cette charmante créature. Il se retourna donc pour se mettre en marche vers le donjon, lentement, veillant toujours au confort de son invitée logée entre ses griffes. Le silence s’installa à nouveau. Pour le géant, le silence n’était pas ennemi, le silence n’était pas un mauvais signe. Il permettait de se ressourcer, de communier avec les choses sans en déranger la beauté.  Un silence valait parfois mieux que de longues phrases et signifiait beaucoup de chose. Visiblement, Lexi ignorait tout de cela car très vite, elle remua le couteau dans la plaie. Sa curiosité devait sans doute la mener à d’étrange ou dangereuse situation. Cela n’était pas une menace, Anub’ ne lui en veut pas mais il ne pouvait qu’imaginer cette curiosité frapper là où il ne faut pas envers des personnes bien moins tolérante que lui. Mais si elle voulait toute l’histoire, alors ce qui doit être sera. Il fit claquer sa mâchoire et entama sa réponse.
 
"Je sais lire … Mais ma race est inconnue. Nous somme sortit des profondeurs … Il y a de ça … quelques années. Et à peine somme nous … remonté à la surface … que les humains nous ont … décimé. Je suis … le seul survivant. Ma reine est morte … Et avec elle … Tout espoir."
 
Discours pessimiste et pourtant assez réaliste. La chose ne savait pas si il existait d’autres … hordes, d’autres meutes, clans, tribus, lui-même ne savait pas comment désigner un attroupement de sa race. Il ne savait pas s’ils étaient les seuls mais il était certains que, de ceux de son nid, il était le dernier, le roi déchu, sans couronne ni peuple à défendre. Cependant, il était conscient qu’à ce moment là, il voyait la vie totalement en noir et c’est en croisant le regard de la jeune fée qu’il reprit un peu de vigueur. Regarder les choses du bon coté était vital désormais. Mais la vérité était qu’il ne voulait pas voir les autres autour de lui s’en fait. Bien qu’il ait peu d’amis, être la cause de leur « cafard » n’était pas plaisant. Alors il continua, en gloussant cette fois.
 
"Mais même si … Je ne trouverais sans doute … plus l’amour… J’ai un autre peuple … à garder. Le donjon m’a … accueillit et … il est de mon devoir de vous nourrir. Pour ceux qui … mangent de la viande … en tout cas. Chaque petit sourire … est une victoire … qui emplit mon … cœur de joie. Pour ça … la vie vaut la peine… Hrm ?"
 
Peut-être allait-il continuer à raconter, à divaguer innocemment, peut-être … Mais on ne saura jamais la réponse car un bruit suspect le coupa dans ses paroles. Des buissons, au loin, étaient remués et bientôt, il pouvait voir les feuillages être dérangé. Quelque chose approchait, sa respiration était lourde, puissante, et cela courait bien vite … Dans leur direction. En un éclaire, une bête bondit pour tacler violemment le Goliath au niveau du ventre, celui-ci ayant le réflexe de lever la griffe tenant sa nouvelle amie pour qu’elle ne soit pas blessée. Il bascula sur le dos, sans lâcher la fée, à la merci d’un dangereux prédateur …
Qui commença à le lécher avec entrain de ses trois langues, en remuant la « queue », tout foufou sur le torse de son maitre. Aesir s’était réveillé sans son maitre à la maison et, suivant sa trace à l’odeur, avait vite fait de punir sa fuite en le noyant de léchouille. C’était une bonne surprise pour le géant, un autre moment terrifiant pour la petite sans doute. C’est vrai que vu l’allure du cerbère, le voir léchouiller ou mordre, c’était confus. Après ce petit moment de folie, Anub’ souleva son compagnon de toujours entre ses petites griffes inférieurs pour le secouer et le retourner comme quand on voulait caresser un chien énergiquement.
 
"En réalité … lui aussi a survécu. Aesir … Mon compagnon …" Dit-il amusé en se relevant lentement, laissant ensuite tomber son chien, tirant les langue et remuant la queue en fixant la petite fée … Se dressant sur ses pattes arrière comme pour essayer de l’atteindre. Atteindre pour faire quoi cependant ?
avatar
Anub'arak

Masculin
Messages : 33
Expérience : 243
Métier : Chasseur / Boucher

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race:
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les aléas de la chasse (PV Lexi)

Message  Lexi le Dim 09 Nov 2014, 20:52

Après un nouveau claquement de mâchoire qui surprit Lexi, Anub'Karabée lui donna plus de détails concernant la disparation des siens. Ils venaient donc des profondeurs ? Sous la terre ? La fée frissonna alors en s'imaginant une immense tribu de scarabées géants grouillant dans de sombres galeries souterraines. Brrr ! Mais elle apprit ensuite qu'il avait vraiment tout perdu, s'était retrouvé seul, sans sa reine. Cela voulait-il dire qu'il était roi ? Seigneur des scarabées ? Incroyable ! Bon... La partie où il avait aussi perdu tout espoir était bien morose, alors la fée haussa tristement les épaules, se résignant à sortir une nouvelle blague qui n'aurait probablement fait rire personne à part elle. Malgré tout, Anub' avait trouvé une nouvelle raison de se lever le matin, en offrant de la viande aux habitants du donjon. La fée trouvait ça vraiment très étrange, pour ne pas dire dégoutant, mais elle s'efforça de sourire pour faire croire que c'était vraiment super.

Anub'Karabée était un gentil. Derrière ses griffes et ses crocs, se trouvait un cœur qui trouvait la joie dans le sourire des autres. La fée en était un peu jalouse... Si seulement elle pouvait se contenter de ça elle aussi... A la place, elle enviait jalousement tous ceux qu'elle voyait heureux, et ne parvenait que dans de rares cas exceptionnels à se réjouir pour autrui. Elle soupira mollement... Puis se retourna en entendant soudain les buissons s'agiter juste devant eux.

" Heu... "

S'agrippant aux griffes sur lesquelles elle était assise, Lexi ouvrit grand les yeux de stupeur lorsque surgit brusquement un énorme... TRUC ! La chose fonça sur Anub', tandis que la fée se sentit soulevée sans pour autant être lachée. Pourtant le scarabée géant fut emporté jusqu'à s'écrouler au sol, surplombé par ce qui semblait être un chien des enfers, lui aussi équipé de multiples petits bras, pattes, peu importe, mais aussi plusieurs langues ! Mais sa gueule pleine de crocs ne se referma pas sur Anub, bien au contraire, puisqu'il se mit à le lécher !

Ahurie et dégoutée, Lexi observa la scène en détaillant le molosse, sans bouger de son perchoir. Comme un chien remuait sa queue de joie, - Ou un homme  ! Lexi... - , la créature agitait son dard dans tous les sens, manquant presque de fouetter la fée qui se recroquevilla dans sa grande patte protectrice.

Jouant avec entrain, Anub' se décida enfin à lui présenter comme son compagnon, et même qu'il avait un nom ! Surexcité, Aesir repéra la fée et se mit à bondir sur place dans l'espoir de l'atteindre. Par reflexe, Lexi replia ses jambes et se mit à genoux, d'abord apeurée. Bon... Si cette bête était le compagnon d'Anub'karabé, et qu'il montrait autant d'affection, du moins ça y ressemblait, il ne lui laisserait pas lui faire de mal, pas vrai ? La fée l'observa quelques instants avant de tendre la main devant elle, mais suffisamment haute pour ne pas se la faire dévorer ! Ses ailes se mirent alors à briller d'une lumière plus intense, et des petites boules de lumières coulèrent de sa main, pour tomber lentement autour du cerbère.


" Salut... Toi ! Tu aimes jouer à la baballe ? Allé attrape ! "


Un peu amusée, Lexi espérait surtout détourner l'attention de la créature. Autant qu'il essai de gober les boules de lumière plutôt qu'elle ! Sans perdre des yeux le cerbère qui bondissait comme un dingue, elle s'adressa de nouveau au scarabée géant.

" Et dis, il ne va pas me manger hein ? J'imagine qu'il a toute la viande qu'il lui faut avec toi hein ? Est-ce qu'il donne la patte ? Aesir, va chercher ! "

Lexi balança soudain un éclair de lumière qui alla s'évaporer dans les arbres. A vrai dire, le méga chient captait maintenant toute son attention, générant un nouvel élan de curiosité quant à son éducation et les choses qu'il pouvait faire ! Elle se mit alors à rire en se bouchant le nez.


" Tu devrais lui donner un bain quand même ! Parce que nom d'un chien, il pue ! "


Dernière édition par Lexi le Dim 16 Nov 2014, 20:05, édité 1 fois
avatar
Lexi

Féminin
Messages : 109
Expérience : 145
Métier : Danseuse

Feuille de personnage
Niveau:
16/40  (16/40)
Race: Fairy
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les aléas de la chasse (PV Lexi)

Message  Anub'arak le Sam 15 Nov 2014, 13:52

Lexi semblait avoir peur d'Aesir au début, réaction classique et d'autant plus attendu lorsque celui-ci se présente en taclant affectueusement son maitre, agitant ainsi la fée. Anub'arak fut cependant ravis de la voir ensuite plus à l'aise en la présence du chien qui continuait de faire le beau en dessous de sa griffe relevée. Sa nouvelle amie utilisa ensuite un peu de sa magie, ou qu'importe l'origine de ses petits tours, pour créer de sphères lumineuse qui, en flottant lentement, captivèrent le cerbère. L'une de ses balle se déposèrent sur son museau, le faisant loucher un court instant avant de vouloir la gober comme tout chiens feraient lorsqu'on leur souffle des bulles de savon au visage. Il s'amusa à chasser les dite bulle avant de se précipiter dans la direction où la petite lança son éclaire, tournant en rond sans le retrouver.
Le géant reprit sa route lentement, toujours témoin de la curiosité dévorante de la fée, à tel point que cela devenait dérangeant. Par là, il ne voulait pas dire qu'elle le dérangeait, juste que c'est la première fois qu'il rencontrait une créature si ... avide de savoir, disons le ainsi. Pas le temps de répondre qu'elle avait déjà posé d'autres questions alors que lui n'est que tranquillité et lenteur. Il tentera de rester aussi agréable que possible cependant et essayera d'assouvir sa soif de connaissance de tout et de rien.
 
"Aesir et moi ... Parlons la même langue. Il n'est pas qu'un chien ... Il est une personne ... Comme toi  ... ou moi. Il ne mangera pas ... une non-humaine comme toi. Et si tu lui demande ... Et qu'il ... t'apprécie assez ... Sans doute te ... donnera-t-il la patte."
 
Et pour sa dernière remarque, Anub aurait pu sourire en voyant justement qu'ils passaient prés d'un point d'eau. Il ne trouvait pas que l'odeur de son compagnon était si repoussante mais en même temps, un Goliath ne perçois pas les mêmes choses qu'une délicate petite fée. La chose poussa un sifflement entre ses crocs, un sifflement qui fit revenir le cerbère au galop prés de son ami le géant. Il usa de sa complicité avec son partenaire pour tenter de faire sourire la petite et, après quelques claquement de mâchoire échangé, le chasseur s'arrêta pour le saisir dans sa griffe supérieur libre. D'un geste négligé, comme si c'était un acte des plus naturel au monde, il lança le chien dans le lac proche. Aesir plongea  et disparut dans l'eau un moment avant de remonter à la surface, l'air heureux. Cette brave bête aimait décidément faire le pitre, au point de profiter un peu de l'eau alors que le Goliath continuait son chemin. Il ne lui faudrait que peu de temps pour les retrouver de toute façon.
 
"Voila pour le bain..." Annonça-t-il en gloussant
 

Après quelques secondes à en rire, quelque chose le marqua. Il avait beaucoup parlé de lui car, naturellement, il répondait aux questions de la petite curieuse mais il ne savait pas grand chose à son sujet. Il faudra encore quelques minutes avant de retrouver le donjon et ses deux là semblent s'être trouvé des intérêts l'un pour l'autre. Un puits de question pour Lexi, un peu de douce compagnie pour sa part. Si cela pouvait résulter en une amitié, Anub' ne cracherait pas dessus. Il n'était pas si écarté des autres, au donjon, mais il devait bien se rendre à l'évidence : Depuis son arrivée, le regard des autre lui torture le cœur. Certains sont indifférent, d'autres ont peur ou sont juste dégouté mais à aucun moment n'a-t-il rencontré quelqu'un qui, spontanément, voulait discuter ou le côtoyer. Il fallait toujours forcer le contacte par la force des choses, comme des relations commerciale pour sa boutique ou quand lui même devait acheter des choses, etc.
 
"Tu es bien curieuse. Si je continue à ... te laisser faire... Tu finiras pas connaitre ... ma vie mieux que moi. Parle moi un peu ... de toi et tes problèmes... Lexi."
avatar
Anub'arak

Masculin
Messages : 33
Expérience : 243
Métier : Chasseur / Boucher

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race:
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les aléas de la chasse (PV Lexi)

Message  Lexi le Dim 16 Nov 2014, 20:51

Lexi était des plus ravies. L'énorme chien jouait comme un petit fou avec les nouveaux jouets éphémères créés par la fée, la faisant éclater de rire et applaudir face à ce si drôle spectacle. Anub'Karabé lui expliqua alors que lui et son compagnon parlait la même langue, et qu'il ne la mangerait pas. Et même que s'il l'aimait bien, il lui donnerait la patte ! La fée afficha un immense sourire, puis sursauta quand la créature poussa soudainement un gros sifflement entre ses crocs. Son cerbère arriva à pleine vitesse, répondant à l'appel de son ami, et se fit alors embarquer dans le grand bras d'Anub' avant d'être balancé dans l'eau comme un sac à patates.

Ahurie, Lexi resta bouche bée devant ce traitement qui était tout sauf délicat ! Ainsi lui faisait-il prendre son bain ? Mais quelle cruauté ! Et puis sans savon, il ne risquait pas de se débarrasser de cette odeur... ! Mais étonnamment, Aesir ne sembla pas le moins du monde en colère, bien au contraire, puisqu'il se mit à barboter joyeusement dans le lac. Soulagée, le rire de Lexi rejoignit celui du scarabée géant, hilare de sa petite blague qui mettait tout le monde en joie ! Décidément, cette matinée qui avait pourtant mal commencée était à présent super géniale !

Ils se remirent lentement en route, le goliath effectuant de longs pas réguliers, assurant ainsi un transport stable et agréable pour la petite fée qui ne voulait plus partir. Mais les choses se gâtèrent quand la créature lui posa une question personnelle... Pire, il évoqua "ses problèmes", faisant grimacer la fée qui se sentait soudainement bien tendue. Elle le regarda d'un air étonné, presque offusquée.


" Mes problèmes ? Quels problèmes ? Je vais très bien je t'assure, je suis en pleine santé ! Mais... Si tu veux en savoir plus sur moi, d'accord... Je veux bien faire l'effort, parce que tu es très gentil ! "

C'était vrai ça, Anub'Karabé était gentil, bienveillant, et Lexi n'avait pas beaucoup de personnes avec ce genre de qualités dans son entourage... Si petit était-il... Ce pourquoi il lui fallait bien faire l'effort de parler un peu d'elle, le plus honnêtement possible, bien qu'elle détestait ça. Sa nature de fée l'empêchait de mentir, elle devait alors trouver un juste milieu pour ne pas trop en dévoiler, et jouer sur les mots...

" Tout comme tu es boucher pour les habitants du donjon, moi je suis danseuse ! J'offre des spectacles aux amateurs de danse, et je donne également des cours. Ainsi je peux vivre de ma passion, et faire pleins de rencontres ! Oui car j'ai beaucoup d'amants, pleins pleins pleins ! Qui me donnent beaucoup d'amour ! Enfin... Je ne vais pas trop m'étendre sur le sujet, car j'ai bien compris que toi... Couic couic ! "

Elle fit un espèce de geste incompréhensible au niveau de l'entre-jambe, signifiant qu'elle avait bien capté qu'Anub avait quelques problèmes à ce niveau là. Il avait perdu sa reine, ne se reproduisait plus... Tout ça tout ça... Elle avait donc fait l'ultime effort de ne pas l'assaillir de questions là-dessus, bien que ce n'était pas l'envie qui manquait !  Elle ne s'était pas non plus posée la question de si son geste était réellement approprié... Et c'était sans la moindre gêne qu'elle avait parlé de ses amants, avec une grande fierté, comme si cela signifiait qu'elle était très appréciée, ne se souciant pas une seule seconde de l'image que cela pouvait lui donner. Et puis de toute façon, ce n'était pas une créature comme Anub' qui allait la juger, ce pourquoi lui parler de ses petites affaires ne semblait pas être un problème ! Tout sourire, elle poursuivit comme si leur conversation était des plus banales.

" J'aime bien prendre des bains aussi. "

Aucun rapport. Mais bon, tant pis.
avatar
Lexi

Féminin
Messages : 109
Expérience : 145
Métier : Danseuse

Feuille de personnage
Niveau:
16/40  (16/40)
Race: Fairy
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les aléas de la chasse (PV Lexi)

Message  Anub'arak le Lun 08 Déc 2014, 21:22

Tout le monde a des problèmes mais au fond, ce n’était pas important, ce n’était même pas ce qu’Anub voulait dire par là. C’était juste une façon de parler, de demander la situation de l’autre, de rendre la pareille car oui, tout le monde ne s’intéresse pas comme ça au Goliath pour des raisons évidentes. Or, peut-être que sa façon de s’exprimer était un peu maladroite, en effet, pour offusquer ainsi sa nouvelle amie … Elle qui semblait apprécier ces moments d’innocences avec lui. Ses inquiétudes s’envolèrent cependant très vite en entendant la fée lui faire un compliment. Gentil ? C’était nouveau mais on ne peu plus appréciable. Ainsi, tout en continuant sa marche, le géant écouta et apprit qui elle était, un peu mieux. Une danseuse ? Vrai qu’elle en avait le physique et l’air général du métier mais Anub’arak avait toujours eu un peu de mal avec ce genre de métier, le genre qui ne sert pas pleinement les intérêts du donjon. Etre garde est important. Être fermier est important. Pour les races en ayant besoin, pour être conforme à la société, être couturier est important … Chasseurs et boucher sont des métiers important. Danseur ? On pourrait s’en passer mais il ne pouvait pas juger. Comme elle le dit si bien, elle travaillait pour des amateurs de danse et la bête savait très bien que nombre d’autre créature bien plus raffinées que lui habitaient au donjon … Le genre de personne à devoir se couvrir de bijou pour appuyer leur importance, à porter de somptueux vêtements, aussi beaux qu’inutiles…

Enfin, il ne pouvait pas juger car … Comme tout le monde n’aime pas la chasse, beaucoup n’aiment pas d’autres choses. Le géant n’avait jamais vu un ballet dans son entièreté cependant et, ouvert, se devait de donner le bénéfice du doute à tout ces gens si différent de lui et de sa simplicité parfois affligeante. Il accueilli cependant la suite avec moins de légèreté. Faire des rencontres ? Bien. En faire des amants ?! Il avait peur de mal comprendre mais son geste, assez vulgaire à ses yeux, confirma ses craintes et le déstabilisa, au point de s’arrêter net un court instant, comme pour se remettre les idées en place. Il avait cerné Lexi comme étant une personne qui dit ce qu’elle pense alors il n’avait comme pas beaucoup de doute sur sa franchise, c’est ce qui le perturba à ce point. Ce qu’il venait d’entendre allait même au delà de sa compréhension, au point qu’il ait du mal à rester ouvert : une des qualités qui le décrit parfaitement. Avoir plusieurs amants ? Plusieurs « amoureux » ? Question de culture sans doute mais cette idée était impensable pour lui. Il pouvait aimer plein de personne sans pour autant les qualifier de … d’amie proche, très proche, intime diront-nous car justement, cette relation intime, pour lui, n’était propre qu’à une seule personne, celui ou celle qui partage sa vie avec l’autre, l’autre moitié.
Il oublia la dernière remarque de Lexi, lui passant totalement au dessus de la tête alors qu’il se frottait le crâne et secoua la tête, un peu … Avant de redémarrer comme si de rien n’était.
 
"Excuse moi … Je n’imaginais pas … les fées si … Folâtre à ce sujet ? Est-ce comme ça … que l’on dit ?" Demanda-t-il, d’un air surpris sans réellement attendre de réponse, lui expliquant la raison de son arrêt car, soyons franc, elle lui en aurait touché un mot. "Pour moi et pour beaucoup … Il ne peut y avoir qu’un seul « amant » … La personne qu’on aime sincèrement … Et on ne peu en avoir un ou une … autre à la fois car … Et bien … Cela ne se fait pas. Car on ne ressentira jamais … Ce que l’on ressent avec cette … personne si spéciale … avec une autre personne. Donc, oui … Je ne comprends pas."
 
Il entendit ensuite Aesir, au loin, revenir vers eux, trempé, pour  venir courir sur la queue de son maitre, s’en aidant pour escalader son dos et s’y dresser fièrement. Anub ne fit même pas attention, habitué aux manies de son ami, encore plongé dans ses songes. Le chien regarda Lexi joyeusement, désormais à sa portée mais, intelligent malgré les apparences, il ne bondit pas sur la fée pour lui faire sa fête, en bon chien fou qu’il était, ayant sentit sa peur la première fois qu’elle l’aperçu. Il se contenta de se coucher sur le dos d’Anub alors que celui-ci continuait, voyant le donjon  apparaitre à travers les feuillages. Le Goliath regarda son amie du coin de l’œil, tout de même curieux et toujours aussi dérangé par cette façon de vivre.
 
"Explique-moi ... Pourquoi  tu as tant d’amant. Tu n’as pas encore … trouvé le bon… Alors tu cherche ?"
avatar
Anub'arak

Masculin
Messages : 33
Expérience : 243
Métier : Chasseur / Boucher

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race:
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les aléas de la chasse (PV Lexi)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum