Dangereuses convoitises

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Dangereuses convoitises

Message  Engar le Mar 30 Déc 2014, 01:02

Toujours coincé par sa monture Séraphin avait pu assister à toute la scène, la folie du porte-haine, mais aussi l'action de la femme-chat dont la pierre, aussi surprenant que cela puisse paraître sembla suffisant pour assommer net l'humain devenu fou. Puis l'opposant de ce dernier profita justement de cette situation pour s'éloigner, enfourcher un cheval... Il semblait vouloir mettre un terme au combat et le jeune homme ne pouvait qu'enrager. Si seulement il n'avait pas gâché en vain sa munition sur le second couteau qui avait voulu l'achever il aurait peut être pu l'atteindre à cette distance !

Enfin cela ne servait à rien de ruminer, et après une dernière menace, qui lui parut bien vaine, leur adversaire s'enfuit, laissant alors place à un calme étrange, ce silence particulier qui suivait toujours les batailles, une fois que même les gémissements des blessés s'étaient tu... Mais à ce même silence suivait aussi toujours un autre événement, à savoir la manifestation des survivant qui ne manqua pas d'advenir. Ainsi, il put observer le lycanthrope qui les avait devancé, toujours sous sa forme humaine, s'approcher de la présumée Felina et lui parler, tout deux semblant aller bien malgré les blessures du mâle. De leurs propos, il ne put rien entendre et de fait ce fut tout naturellement que son attention se dirigea vers son aimée, toujours inconscient, mais qui au moins semblait exempte de la moindre blessure.

Seulement, il ne pouvait pas se contenter de rester inactif, attendre qu'on le sauve. Surtout que les individus encore conscients semblaient avoir eux même fort à faire. Ainsi il parvint à tendre le bras, suffisamment pour saisir l'épée de l'homme qui avait voulu l'achever. Alors, haletant de douleur il la glissa sous le corps du cheval. De son autre main il cala la crosse de son arme en travers de sa bouche, afin d'avoir quelque chose dans quoi mordre....

Car en effet le brusque effort qu'il fit pour essayer d'intimer un effet de levier avec la lame sur le corps du cheval raviva la douleur qu'il éprouvait dans ses jambes brisées, mais ce ne fut pas vain. En effet, s’il n'avait pas la force nécessaire pour soulever le corps de la monture il parvint à en élever un peu les chairs, juste assez pour que, difficilement il parvienne à se traîner et à extraire ses jambes du corps de la monture.

La douleur alors était intense, alors qu'il pouvait désormais sentir son sang qui n'était plus comprimé par courir ses membres, et s'écoulait d'un d’entre, dont l'os brisée avait créer une plaie ouverte. La douleur... Était telle qu'il manquait de perdre conscience, il n'avait même plus la force de cirer, il lui fallait déjà respirer ce en quoi il peinait allégrement, une sifflement aigu s'échappant de ses lèvres qui avait relâché son pistolet, ce dernier tombant au sol.

Ce ne fut qu'après qu'il remarqua un détail. Le sang qui suintait, noir, et l'odeur pestilentiel comme celle d'un cadavre en décomposition...Bien sûr sous le choc ses bandages aux jambes n'avaient pas tenus le coup et ses plaies ouvertes laissaient deviner le mal qui l'affectait. sous l'étoffe sa peau semblait étrangement sombre, mais le plus sinistre était au niveau des plaies ou la chair était d'un noir purulent, comme si la gangrène rongeait son corps. Ah si seulement cela était aussi simple. Il avait conscience que l'odeur n'échapperait probablement pas aux deux hommes bêtes, mais ils avaient eux même autre chose à faire, et avant tout, Bea, pour laquelle il ne pouvait rien faire dans son état,  ne devait rien voir. Ainsi, il se redressa, ses hanches heureusement indemnes et observa la plaie. Jamais il ne s'en voulut autant de n'avoir jamais maîtrisé les arts sacrés qui lui auraient permis de se soigner aisément. Cependant cela ne menait à rien de se morfondre encore et il avait tout de même appris à pratiquer les premiers soins. Il lui suffirait, simplement de remettre les bandages en place pour limiter l'hémorragie et surtout dissimulé son mal.

Il allait souffrir et ce n'était qu'un bricolage de fortune. Il y avait même peu de chance que ça soit efficient, mais comme toujours le jeune homme était dédiée pleinement à sa tâche, peu lui importait que cette dernière lui semble perdu d'avance...D'autant plus lorsqu'il s'agissait de son aimée, de lui épargner davantage de souffrance que ce qu'elle venait de vivre...

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les effets du poison s'était dissipé dans le corps d'Engar, mais cela n'était pas perceptible, car une fois le poison disparu il restait l’inconscience causée par la pierre et ainsi le corps de l'humain restait inerte, tout comme son esprit... Mais celui de son démon par contre, après avoir été... "effacé", contraint au silence, était de nouveau présent, vif, alerte, et surtout particulièrement inquiet alors qu'il observait la situation alentours. Il aurait pu, à cet instant, prendre sans mal le contrôle du corps d'Engar pour le faire se mouvoir ,aider les autres, mais il n'en fit rien, par prudence, pour éviter de raviver d’ancienne rancœurs, mais surtout parce qu'il y avait une chose bien plus importante qu'il fallait évoquer.

Il se doutait que sa réapparition n'avait pas dû échapper à Felina... Et ainsi il parla dans ce qui semblait être un monologue, mais qu'elle pourrait aisément percevoir.

"A tout prix... Il ne faut pas que cela se reproduise. Engar n'aura aucun souvenir de ce qui c'est passé, libre à vous de le lui dire, mais ce qui est sûr c'est qu'il ne faut pas qu'à nouveau quelqu'un parvienne à m'effacer ! Il t'as sans doute déjà dit que l'exorcisme ne marchait pas sur moi, c'est faux, on peut m'exorciser... Mais cela signifie effacer ma présence, et donc le fragment d'âme qu'il a perdu que je remplace, et produit. ..Ce genre d'effet et bien d'autres encore ! Bien sûr m'arracher entièrement est bien plus complexe qu'user de quelques prières ou même de symboles cabalistique, mais ce n'est pas impossible, et il est même aisé de faire ce qu'Adris a fait. Moi même j'ignore si cela peut lui laisser des séquelles après coup... Mais il y en aura assurément si on devait m'arracher définitivement de lui, alors... Sois vigilante Felina..."


Pourquoi cette mise en garde ? Était ce pour s'attirer les bonnes grâces de Felina ? Pour qu'en même temps que cette dernière protège son cher frère, elle le protège, lui ? Peut être, mais quoi qu'il en soit il ne dit pas un mot sur ses véritables attentions, se murant même dans un profond silence après coup, les laissant panser leur plaies, et évitant de ternir davantage la joie qui venait d'être celle de l'heureux couple d'homme-bêtes.


Dernière édition par Engar le Jeu 08 Jan 2015, 22:03, édité 1 fois
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dangereuses convoitises

Message  Felina le Mar 06 Jan 2015, 17:45

Mon lancée de pierre eut au moins de mérite d'être efficace ! Après un bref moment d'absence, Engar s'écroula au sol, assommé sur le coup. Un court instant soulagée, je me tendis brusquement en voyant la flèche du chasseur pointée sur moi. Terrifiée, je me recroquevillais en protégeant mon ventre, avant de sursauter quand la flèche se planta dans la terre juste à côté de moi. Il n'avait donc pas l'intention de me tuer, du moins pas tout de suite, puisque sa menace fut très clair, alors qu'il s'éloignait déjà sur sa monture. Toujours tremblante, je regardais autour de moi pour constater les dégâts. Je n'avais que faire des cadavres ennemis, mais tous mes amis avaient été sérieusement blessés à cause de ma stupide imprudence... Engar prit de folie, à présent inanimé, Bea rouée de coups toujours au sol, Shkeil criblé de flèches qu'il dut lui-même retirer... Je pouvais même sentir la souffrance de Séraphin qui se libérait tant bien que mal de sa monture morte. Au moins, mes pouvoirs revenaient doucement...

Et alors que Shkeil, inquiet de mon état, me prenait dans ses bras, je fondais en larmes de nouveau. Je m'étais pris plusieurs coups, mais je n'avais aucune blessure visible. Je hochais alors la tête à sa question pour le rassurer, avant de regarder la main qu'il posa sur mon ventre. Bien sur, il avait compris... Rien qu'à son sourire, je le savais. Je lui souriais à mon tour, malgré l'horreur de la situation, afin de confirmer ses doutes. Mais malheureusement, nous n'avions pas le temps de nous réjouir ni même de s'étendre d'avantage, il fallait d'abord aider chacun des blessés et rentrer au donjon.

Je me relevais difficilement, mais tenais sur mes deux jambes. Alors je ne tardais pas à rejoindre Bea, et attendis que Shkeil soit débarrassé de ses lames pour m'aider. Il m'était impossible de la porter toute seule, alors mon loup ne fut pas de trop pour la hisser sur une des montures de la charrette. Après m'être assurée qu'elle soit correctement installée, je passais une main tendre sur sa joue.


" Bea... Je suis tellement désolée.  Ça va aller ? J'ai besoin que tu tiennes les rennes,  nous allons rentrer au donjon... C'est terminé, tout va bien maintenant... "

Sentant de nouveau mes pouvoirs refaire surface, je m'employais immédiatement à atténuer ses douleurs, psychologiquement, afin qu'elle souffre moins et soit capable de tenir sur son cheval. Je voulus un instant lui parler de la présence de Séraphin pour la rassurer, mais vu l'était de celui-ci, je me ravisais rapidement...

C'est alors que la présence du démon d'Engar refit surface soudainement. Je la sentais clairement, et me tournais vers mon frère qui restait pourtant étendu par terre. Je comprenais que seul son démon était réveillé, et il ne tarda pas à se manifester, m'adressant un message des plus inquiétants, mais dont je n'étais pas surprise.  Bien sur qu'exorciser d'Engar aurait probablement de lourdes conséquences...  On ne pouvait pas espérer retrouver le même homme une fois son âme brisée ou scindée ! Nous venions tout juste d'en avoir la preuve, après avoir assisté à une telle démence... J'avais beau rêver de la même liberté que Shkeil pour mon frère, elle avait un prix, et je n'étais définitivement pas prête à l'assumer.

Le démon se mura dans un silence profond avant que je puisse lui répondre, ce qui n'était pas plus mal, puisque je ne savais pas quoi dire en cet instant. Je voulais juste qu'Engar se réveille enfin, et m'assurer qu'il avait bien retrouvé tous ses esprits. Mais avant, j'apportais une autre monture à Séraphin, qui empestait sérieusement. Une odeur forte et acre, difficilement supportable pour mon odorat sensible. Mais alors je vis ses plaies qu'il avait recouvert tant bien que mal, ainsi que la couleur de son sang, qui pour le coup, n'était pas rouge... Mais je n'avais pas le temps de l'interroger là-dessus, d'autant plus qu'il ne semblait pas paniqué par la chose. Je l'aidais à grimper et s'installer malgré l'état de sa jambe, avant de retourner auprès d'Engar. Je m'agenouillais à ses côtés, et posais une main sur son front avant de lui murmurer doucement.


" Réveille-toi Engar, reviens parmi nous maintenant... C'est promis, je ne te jetterai plus de pierre à la figure ! "

J'affichais un maigre sourire, espérant qu'il ne tarde pas à se réveiller, puisque nous n'avions plus de monture pour le transporter. J'aurais bien pu m'en charger moi-même, mais avec ce que je venais de découvrir, j'avais trop peur de me transformer. Alors tans pis, je ferais le retour à pieds cette fois... D'autant plus que la douleur était toujours là, vive, désagréable... Je faisais mon possible pour la dissimuler, afin de pas inquiéter Shkeil, et d'aider au mieux les autres blessés. Mais j'avais tout de même hâte d'être à l'hôpital, afin d'être assurée que mes 3 petites âmes ne souffrent pas.

________________________________________________________________________________________________________
Spoiler:
avatar
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
34/40  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dangereuses convoitises

Message  Bea Boombolt le Jeu 08 Jan 2015, 17:26

Je regardais le ciel depuis un bon moment, les bruits des combats étaient beaucoup plus révélateurs que ce que je pouvais voir. Je tentais de reprendre le contrôle de mon corps, toujours partiellement paralysé l'injection du chasseur. Après un certain moment, après une petite quinte de toux, je réussi à me redresser, utilisant mes bras pour me supporter. La vision d'un humain ayant complètement perdu ses moyens, presque comme s'il était devenu fou. Mon instinct me dictait de partir, encore plus que les avertissements que j'avais eue pour le chasseur. Il était vraiment dangereux, ce type là. Felina avait même réagit rapidement pour l'assommé. Il y avait un homme criblé de flèche également, ce devait être un loup-garou. Enfin, je pense. C'était la seule chose logique que je trouvais puisque je ne voyais plus l'homme-loup qui était présent. Felina tombait à genoux, ses mains contre son ventre. Est-ce qu'elle partageait ma douleur par télépathie? Ses pouvoirs étaient revenus? Non, sinon pourquoi ne me disait-elle rien?

Cependant, avec son groupe décimé et la présence d'adversaires coriaces, le chasseur voulait se replié. J'aurais aimé arrêter sa folie, mais c'était au-delà de mes forces. Il partait maintenant, laissant les cadavres derrière lui... Une victoire pour nous? Je pense que ce n'était qu'un temps de répit... Malgré mes efforts, nous n'avions pas réussi à vaincre, mais simplement survivre dans notre état! Un coup et j'étais mise à terre, Seraphin était hors de ma vue, Felina et son compagnon avaient été blessés. Sans parler de cet humain possédé... Il semblait calme maintenant qu'il était inconscient, mais il aurait mal à la tête en revenant à lui. Mes bras fatiguèrent rapidement et je retournais dos au sol, ne pouvant m'empêcher de regarder le couple.

Je n'étais pas une idiote et je compris pourquoi mon amie se protégeait ainsi. Lorsque son compagnon posa sa main à cet endroit, je n'avais pas besoin d'entendre pour comprendre la nouvelle. Je ne pouvais m'empêcher de faire un petit sourire en coin qui s'effaça rapidement alors que je recommençais à tousser de nouveau. Je maudissais ma faiblesse physique et la fragilité causée par mes héritages! J'espérais que ce n'était rien de grave ou, si c'était le cas, que je ne trépasse pas sans être dans le donjon. J'avais l'impression que mon corps tout entier était ankylosé, comme si j'avais bondit et marché pendant plusieurs jours. Peut-être que mon tour de magie m'avait fatiguer ou bien simplement un effet secondaire du poison?

Je n'avais pas de force dans mes jambes, mais Felina semblait prête à me venir en aide. C'était très alarmant de savoir que, sur tout ceux qui sont ici, elle était probablement la seule qui n'avait pas de blessures très grave. Évidement, j'avais été celle rouée de coups, mais c'était probablement elle qui avait probablement les plus grandes blessures psychologiques. La révélation de pour sa famille, son propre état ainsi que la condition de tout les monstres et humains ici présents... Si j'avais besoin de repos, elle avait probablement besoin de son loup pour se remettre de tout ça. Alors que l'on m'aidait à me relever, je cherchais Seraphin du regard, mais sans succès. Peut-être était-il en train de chasser le chasseur? Non, il était ici... Mais je me concentrais sur mes pas ainsi que sur mes blessures. Chaque chose en son temps! Je grimaçais alors que je montais sur le cheval, mais je pouvais me reposer un peu maintenant. Gardant une main sur les rennes, la seconde était autour de mon torse. Comme si ça pouvait diminuer la douleur! Enfin, je suppose que je ne pouvais rien faire pour me soigner, autant serrer les dents jusqu'au retour. Face au commentaire de Felina, je ne pouvais m'empêcher de lui répondre du mieux que je pouvais:


-Ça ira... Ne t'excuse pas... Ce n'était pas ta faute...

Je n'avais pas vraiment de souffle pour dire tout ce que je pensais, mais l'essentiel était là. Au final, je ne pouvais m'empêcher que nous avions été chanceuses que ce soit moi qui soit frappée aussi durement. Bien que je n'aimais pas souffrir présentement, je ne pouvais m'empêcher de penser si la situation aurait été renversé... Non, je ne voulais pas y réfléchir, Felina était en santé et son ventre n'avait pas été frapper. Je prenais cependant note pour moi-même de rester enfermée chez moi lorsque je serais dans cette situation un bon jour. Alors qu'elle partait vers l'humain, je ne savais pas si elle tentait de m'aider. Je sentais une présence similaire à celle de la télépathie, mais sans pour autant se lié à moi. Je devais être sur la défensive, je ne contrôlais pas les barrières mentales.

Alors que j'étais sur le cheval, je savais que les blessés ne pourraient pas être tous transporter sur les bêtes. Je lançais un regard rapide à la charrette pour constater que nous ne pourrions probablement pas l'utiliser. Bien que la roue ai été détruite, je ne pensais pas que la chute et l'impact aurait causé tout ses dégâts. Si seulement j'aurais pu le réparer... Ou bien utiliser des explosifs comme force de propulsion pour une charrette. Je soupirais tristement à cette triste réalité: sans mes explosifs, je ne servais au final que de distraction. Lorsque je me retournais vers les autres, je pouvais voir Seraphin qui se mit au dos du second cheval. J'étais rassurée de le voir encore en vie, mais s'il utilisait un cheval, c'est qu'il ne pouvais plus marcher. Je m'approchais de lui, tentant de contrôler ce cheval sans pour autant partir à la course!

Une fois à ses côtés, je tentais de trouver quelque chose à dire, mais rien ne me venait à l'esprit. Je ne pouvais pas lui présenter des excuses puisque j'avais agis dans la plus grande prudence! Mais je ne pouvais pas simplement dire ''Merci d'être venu me sauver!'' puisque je me sentais responsable de ses propres blessures. J'appréciais qu'il soit venu à mon secours, je ne le niais pas! J'étais heureuse qu'il ait répondu à ma détresse et que nous soyons tous en vie! Mais je ne pouvais pas m'empêcher de me sentir coupable, aussi bien de mon état que par le sien.


-Je te promet... Que ça ne m'arrivera plus... Et merci d'être ici... Et du sauvetage... Je n'ai pas perdu espoir en sachant que tu arriverais...
avatar
Bea Boombolt

Féminin
Messages : 159
Expérience : 200
Métier : Ingénieure

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Demi-Human
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dangereuses convoitises

Message  Shkeil le Ven 23 Jan 2015, 19:23

Engar eut en se relevant un comportement des plus étranges. Enfin, le démon d'Engar surtout. Shkeil ne comprit pas pourquoi il agissait ainsi, mais des vagues de douleurs le ramena à la réalité. Une fois que la fuite de sang venant de son flanc, il s'apprêta à enlever la lame de son torse. Les flèches était gênantes, mais ce n'était rien à côté de la dague qui transperçait une partie de son poumon et dont la douleur irradiait son corps. Après avoir pris une inspiration aussi forte que possible et l'avoir bloqué, il retira la lame d'un coup sec et la laissa tomber sur le sol.

Le garou se pencha en avant et laissa partir le sang dehors plutôt que de l'avoir de coincé de rentrer dans ses poumons. Il resta penché plusieurs minutes le temps que la douleur se calme. Ce fichu poison était des plus perturbent et il semblerait qu'il affecte sa régénération... Tant pis, il gardera les flèches le temps que ça se passe. Il essaya de se transformer à nouveau, mais c'était comme si c'était complètement bloqué. Cela lui était totalement inaccessible. Il grogna: il devait faire avec. Il déchira la robe du prêtre devant lui, et la noua autour de sa taille. La robe était complètement tachée de sang, mais tout son corps en était recouvert alors ça ne changeait pas grand chose.

Shkeil tenta alors de se redresser, mais il lui fallut plusieurs tentatives pour pouvoir rester debout et il continua de tituber. Il s'appuya sur ce qui restait de la charrette, le temps d'arriver à s'habituer à la douleur. Il allait rester là, les yeux fermés avant le départ.

________________________________________________________________________________________________________
Les enfants de Lune sont là...
Fiche
avatar
Shkeil

Masculin
Messages : 477
Expérience : 360
Métier : Garde

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dangereuses convoitises

Message  Engar le Mer 28 Jan 2015, 12:18

Diable... Je ne savais pas ce qui c'était passé, je faisais face au meneur des humains, j'avais l'ascendant... Et soudainement je m'étais effondré, avant de sombrer dans l’inconscience. Que s'était il passé entre temps ? Étais je mort ? Non je ressentais encore mon corps... Mais en tout cas ce n'avait pas été quelque chose de plaisant, ce dernier me faisant un mal de chien, et mon esprit ne me revenant que lentement. Ma tête, en particulier, me faisait souffrir, et je sentais même sur mon front la sensation déplaisante du sang séché, alors que j'usais de toute ma volonté pour me forcer à me mouvoir, à reprendre entièrement le contrôle de mon être.

Mais alors que je me rendais compte d'un détail, ou plutôt de l'absence de ce dernier, je sentis se poser sur mon front une main, douce et familière, avant que je ne parvienne à savoir ce qui faisait défaut... Quoiqu'il en soit ce contact, que ce soit parce qu'il était plaisant ou me relier à quelque chose de conscient, m'aida à reprendre mes esprits. Même si ces derniers étaient encore un peu confus, je parvenais finalement à ouvrir doucement les yeux, avant de grimacer alors que la lumière du soleil m'aveuglait malgré ma vision encore trouble. Puis ce fut une voix qui parvint à mes oreilles, qui acheva de m'éveiller, ma vision s'éclaircissant...Et un faible rire m'échappant alors que mon regard se posait sur mon interlocutrice.

"Ahah... Ngh... C'est pour ça que j'ai aussi mal au crâne ? Bon sang il n'y avait pourtant pas besoin, j'étais déjà au sol non ?"

Souriant finalement à Felina, lui signifiant que ce n'était pas grave, j'étais tout de même curieux de savoir ce qui c'était passé pour qu'elle s'excuse de la sorte ! Cependant, ces interrogations pourraient attendre, la priorité était de la rassurer, mais surtout de partir d'ici. En effet, en me redressant, assis tout d'abord, je pus constater le piètre état dans lequel nous étions. Bea et Séraphin étaient certes déjà en selle, mais mon congénère arborait une attelle rudimentaire, et Shkeil arborait des plaies pour le moins conséquentes... Même si dans le cas du lycanthrope il en guérirait rapidement il n'en rester pas moins que nous étions vulnérable. Surtout qu'avec ce rapide tour d'horizon je me rendais également compte d'une chose. Il manquait un corps... Et le plus important d’entre eux qui plus est ! Le fait d'être encore en vie alors que j'avais assurément était à la merci de mon adversaire ne me troubla que davantage, mais surtout il était hors de question de rester là, où il pourrait revenir avec d'éventuels renforts.

Me redressant dès lors promptement, le corps certes endoloris, mais pas pour longtemps, je constatais alors que la monture que chevauchait Séraphin m'était inconnue, la sienne gisant au sol, probablement mort de ses blessures causé par les flèches, alors que l'autre otage, la fameuse Bea, était elle juchée sur une autre monture, les deux étant probablement issues de l'harnachement initial du chariot. Shkeil et Felina étant en état de marché, nous étions donc prêt à partir... Mais j'avais un goût amer en bouche, celle de la défaite. je ne voulais pas battre en retraite, pas rentrer ainsi la queue entre les jambes. Certes nous avions atteint notre objectif, mais à quel prix... Il devait bien y avoir quelque chose que nous pouvions faire de plus... Et mon regard se porta alors sur les corps nous entourant. Un prêtre, des mercenaires, de telles personnes n'avaient rien de valeur souvent, mais ils avaient bien souvent sur eux des ordres de missions, ou des contrats, que sais je encore... Et c'est ainsi que prenant la parole d'une voix sèche j'indiquais à Felina la route en direction du donjon.

"Raccompagne les autres au donjon... Je reste ici. Les corps ont peut être des indices sur notre adversaire, et comme ce dernier est encore en vie je préfère en savoir autant que possible sur lui, ne serait ce que pour éviter un nouvel incident...Et éventuellement l'éliminer."

Je m'attendais bien sûr à ce qu'elle proteste. J'avais sombré dans l'inconscience et pour une raison quelconque elle m'avait frappé avec une pierre ! Cependant, je venais tout simplement ébouriffer affectueusement ses cheveux, avant d'ajouter.

"Et ne t'en fais pas... Même si je retrouve sa piste directement je ne la suivrai pas pour essayer de le tuer. Je suis haineux et j'adore le combat, mais je ne suis pas un idiot ! Je vous rejoindrai dès que j'en aurai fini. D'ailleurs si tu as besoin d'une monture pour toi ou Shkeil j'ai laissé la mienne un peu plus loin."

Certes, je me sentais un peu faible, assez justement pour être certains que je respecterai mes dire quant au fiat de ne pas le pourchasser, mais j'étais encore assez fort pour me défendre et éventuellement fuir si le danger était trop grand !

*Ce n'est pas prudent... Tu devrais rentrer avec eux, tu retrouveras sa trace plus tard ?*

Mon démon qui faisait le timoré ? Voilà qui ne lui ressemblait pas. Malheureusement pour lui c'était toujours moi qui contrôlais mon corps et j'étais bien déterminé à rester sur place...

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L'aide de la panthère fut des plus appréciées par le jeune homme, qui après avoir pansé ses plaies avait bien essayé de se traîner vers une des montures plus proches, avant du moins que la créature n'aille la chercher pour lui et l'amener à lui, l'aidant même ensuite à monter, ce qui lui aurait été normalement impossible avec sa jambe brisée, qui allait déjà assez le faire souffrir durant le trajet. Mais au delà de cela il vit bien que la nature étrange de sa plaie n'avait pas échappée à la jeune femme. Certes, il avait recouvert ses plaies de bandages et l'odeur n'était plus perceptible pour lui même, mais le sang noirâtre couvrait toujours le sol où il était tombé et pour une créature doué d'un odorat aiguisée, cette odeur était encore perceptible, sa propre monture renâclant d'ailleurs probablement pour cette seule raison !

Il se sentait par ailleurs des plus faibles, de par la douleur et la perte de sang, et était même pâle de façon inquiétante... Ce qui cependant ne l'empêcha pas de sourire alors que Bea s'approchait de lui. Seulement, un silence pesant s'installa alors, des plus gênants, mais il ne savait comment le rompre... Et heureusement son amour le fit pour lui, le remerciant pour ce qu'il avait fait, ce à quoi il répondit par un léger rire, avant de tendre son bras non bandé pour venir effleurer avec douceur son visage.

"Tu n'as pas besoin de me promettre cela...Car même si cela arrivait, je reviendrai, encore, et encore pour te sauver, tant que tu croiras en moi comme tu l'as fait... Car je sais que je peux tout autant compter sur toi."

A ce moment là il aurait aimé lui offrir plus qu'un simple geste affectueux, mais cela aurait été inconsidéré au vu de leur situation respective, et de fait il se contenta par la suite de se concentrer sur la route qui les ramenait au donjon...
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dangereuses convoitises

Message  Felina le Ven 30 Jan 2015, 18:08

Je grimaçais à la vue de Shkeil ensanglanté, ressentant sa douleur qui peinait à s'atténuer, alors qu'il se reposait quelques instants contre la charrette. Il était évident que le poison avait également affecté ses capacités de régénération... En temps normal, il parvenait à réduire l'intensité de ses blessures, et tout comme moi, encaissait bien mieux la souffrance sous sa forme animale. Mais cette fois ça lui était impossible, quant à moi, je ne voulais même pas essayer. Naturellement, j'orientais ma concentration sur son esprit pour atténuer sa souffrance, ce qui ne fut pas très efficace, mon pouvoir étant déjà exercé sur Bea...

Toujours agenouillée auprès de mon frère, celui-ci attira de nouveau mon attention alors qu'il revenait enfin à lui. Il riait... Faiblement, mais tout de même ! A ses mots, je comprenais qu'il n'avait pas de souvenir sur ce qu'il s'était produit avec son démon, ni même avec le chasseur. L'aidant à se redresser, je baissais la tête alors qu'il analysait la situation. Il se rendit compte immédiatement que son opposant n'était plus là, et bien sur, commençait à vouloir partir à sa recherche ! Je n'étais pas étonnée que ce constat lui soit amer, et qu'il lui soit difficile de réaliser la chance que nous avions de tous être en vie ! Pour autant, j'en avais assez eu pour la journée, et ce n'était pas le moment de me contrarier !

L'air furibond, je l'écoutais me donner ses ordres sèchement et le regardais s'agiter autour des cadavres. J'attendis néanmoins qu'il termine avant de me relever prudemment, les mains sur mon ventre qui me lançait toujours, et que je ne voulais plus lâcher.

" Non ! Fouille les corps si tu veux mais tu rentres avec nous ! Regarde dans quel état nous sommes Engar ! Nous devons rester ensemble, on ne se sépare pas ! Je ne veux pas que tu restes là ! "

J'avais crié comme une hystérique, sans même m'en rendre compte. C'était toute l'angoisse et le stress que je relâchais enfin, ayant gardé mon sang froid depuis notre capture jusqu'à la fin du combat... Je n'en pouvais plus. J'étais exténuée, j'avais mal, j'avais peur, et je ressentais toutes les souffrances de tout le monde autour de moi. Il me fallut être prise d'une toux soudaine pour me calmer et baisser d'un ton.

" Engar... Merci d'être arrivé à temps pour Bea et moi mais... Je n'ai plus la force de m'inquiéter pour toi d'accord ? Alors fais-moi confiance, et cesse d'être aussi obstiné. Ce chasseur, il est déjà parti à cheval depuis un bout de temps, il est intelligent et connait le terrain, tu ne le retrouveras pas. Il... Il portait les crocs des membres de ma famille en collier... Il est venu pour moi... Pour finir le travail...  "

Je jetais un œil à Shkeil pour évaluer sa réaction. Ce n'était peut-être pas le meilleur moment de l'inquiéter d'avantage, mais je ne pouvais pas garder ça pour moi. Je ne savais pas quel avait été le rôle exact de cet homme dans la capture et la mise à mort des miens, mais j'avais bien compris que ça lui tenait à cœur, et qu'il n'avait pas prit tous ces risques pour rien en venant me chercher. Cependant, ce n'était pas lui dont je voulais me soucier pour l'instant.


" Je... Je ne sais pas comment il m'a trouvé, s'il me traque depuis longtemps ou non... Je n'en sais rien. Je sais seulement que je vais avoir besoin de vous, car... Je ne suis plus toute seule à présent... Ils sont trois. "

Finis-je par lâcher avec un sourire, caressant mon ventre pour rendre mes paroles plus explicites. J'espérais que cette deuxième nouvelle efface un peu l'angoisse de la première, et surtout qu'elle soit suffisante pour convaincre Engar de ne pas nous laisser seuls pour rentrer. Aucun d'entre nous n'était réellement capable de se défendre si une nouvelle tuile venait encore nous tomber dessus, alors mieux valait rester soudé. Quant à la démence d'Engar, je la passais sous silence pour le moment, préférant lui expliquer ce qu'il s'était passé quand il serait bien moins tendu, et pas devant tout le monde. Il était inutile de rajouter un nouveau point noir sur sa réputation grotesque au donjon.

Nous devions rentrer, sans trop trainer. Bea et Seraphin restaient l'un à côté de l'autre sur leur monture respective, attendant que nous terminions. Et pendant que Shkeil reprenait difficilement ses forces, Engar avait un peu de temps pour relever les indices dont il avait besoin. J'en profitais pour rejoindre mon loup et m'assoir à ses côtés, histoire de reposer mes jambes quelques instants moi aussi. Mon regard se saisit rapidement du sien, ma main de la sienne, et je parvenais enfin à retrouver son esprit...


* Si seulement tu pouvais les sentir toi aussi Shkeil... Ils sont si pures, si doux... Je les aime déjà plus que tout. Nous allons être parents, parents de trois trésors...*

________________________________________________________________________________________________________
Spoiler:
avatar
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
34/40  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dangereuses convoitises

Message  Shkeil le Dim 19 Avr 2015, 18:07

Tout le monde était sauf. Blessés à divers degrés, mais tous en vie. La respiration du lycan était douloureuse et il sentait le sang continuer de couler de sa plaie au torse. Mais il avait vu et infliger suffisamment de blessures au torse pour savoir qu'à cet endroit là, il était préférable que le sang sorte plutôt qu'il bloque la circulation. Il écouta les propos d'Engar et la réponse presque terrifiée de sa compagne, avant qu'elle ne s'excuse et s'explique.
Cette attaque n'était donc pas une simple embuscade, c'était Felina qui était visée. Et le constat le plus terrible, c'est que son sauvetage s'était bien déroulé uniquement par chance: le chasseur n'avait pas pensé qu'elle recevrait de l'aide si rapidement, et même ainsi il s'en était fallu de peu pour qu'il y ait des victimes....

Ce constat le fit s'assoir. Avec l'Ordre de l'Aube, ils allaient au devant de grands danger, sans doute encore pire que ce chasseur acharné. Et avec les enfants qui s'étaient annoncé, Felina serait plus fragile physiquement. Elle avait vécu plusieurs moi seule et s'était renforcée, mais le garou voulait que sa compagne puisse éviter tout effort. Et pour cela, il fallait qu'il retrouve sa force passée, et qu'il la surpasse. Il avait beau donner l'illusion qu'il avait totalement récupéré de son sommeil prolongé, ce n'était pas le cas. Cet affrontement en était la preuve: il ne pouvait pas accuser le poison et les flèches reçues pour expliquer son extrême fatigue alors qu'il était auparavant capable de fournir plus d'efforts et d'être toujours alerte.

Felina le rejoignit alors, et sans s'occuper du sang dont il était recouvert, s'assit à côté de lui et lui prit la main en le regardant.


* Si seulement tu pouvais les sentir toi aussi Shkeil... Ils sont si pures, si doux... Je les aime déjà plus que tout. Nous allons être parents, parents de trois trésors...*

Shkeil serra sa compagne doucement contre lui, la rassurant.

"Ne t'inquiète pas. Ce n'est pas parce que je ne les sens pas que je ne les aime pas. J'ai hâte de les voir."

Il lui déposa un léger baiser sur la joue pour ne pas rajouter du sang sur les lèvres de Felina, puis un reflet sur le champ de bataille attira son regard. Il se releva doucement et se dirigea vers ce reflet. Il retrouva un bracelet doré semblable au sien. Il mit quelques secondes à comprendre que c'était celui de la femme panthère, et que c'était pour cela entre autres qu'elle ne lui avait pas répondu: parce qu'elle ne l'avait pas entendu, tout simplement. Il profita toutefois d'être proche d'Engar à cet instant pour l'inciter à ne pas rester.

"Regarde dans quel état nous sommes Engar. Ne nous demande pas de partir sans toi. Et si cela t'importe peu que nous nous inquiétons pour toi, alors inquiète toi pour nous. Si jamais cet homme a protégé ses arrières et qu'il a laissé des tueurs pour passer derrière lui, tu es le seul à pouvoir leur tenir tête. Tu es le seul à pouvoir nous protéger dans notre état. Alors si tu souhaite continuer à chercher des indices, nous resterons ici. Mais j'ai pu voir son regard alors qu'il partait, et il reviendra. Si c'est celui qui a tué la famille de Felina, ceux qui habitaient là où ils vivaient avant doivent le connaître au moins de nom. Tu pourras toujours avoir des indices sur lui plus tard, quand nous serons tous en sécurité."

Sur ces paroles, il retourna lentement vers sa compagne, et après s'être assis à côté d'elle, remit le bracelet au poignet de son propriétaire.

"Il ne faudrait pas repartir sans cela. Et si nous voulons continuer la tradition de ta famille, il va falloir en faire pour eux."

________________________________________________________________________________________________________
Les enfants de Lune sont là...
Fiche
avatar
Shkeil

Masculin
Messages : 477
Expérience : 360
Métier : Garde

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dangereuses convoitises

Message  Engar le Mer 13 Mai 2015, 11:49

Alors même que j'étais empli de hargne à l'issue de ce combat au résultat mitigée, et que cela transparaissait dans mes propos que dans mon attitude, je ne pus m'empêcher d'être surpris face à l'agressivité de ma sœur. Même quand il avait été question de ce qu'il convenait de faire à l'égard de ce que savait Elana sur les plans de l’Église et les aberrations, elle n'avait pas fait preuve d'une telle agressivité... Ou tout du moins ne l'avait elle pas manifestée avec aussi peu de retenue. Je ne l'avais pas vu dans un tel état depuis que j'avais ramené les corps de sa famille, alors même que nous étions tous vivant, et le fait était que je ne m'y étais tout simplement pas attendu. Ainsi, à travers ses propos hargneux elle m'intimait l'ordre de rester avec eux plus qu'elle ne me le demandait, et pour être franc j'étais peu enclin à y répondre... Le goût amer de la défaite persistait en moi, et revenait en même temps un de mes traits, qui m'avait permis de souvent persévérer, à savoir que j'avais horreur de laisser un combat inachevé, hors c'était le cas ici, il n'avait pas fuis parce que j'avais gagné, mais parce qu'aucun des deux camps n'avait pu l'emporter et cette situation m'apparaissait tellement grotesque qu'elle ne saurait persister. Cependant je me retenais de lui répondre... Tout simplement parce que je ne savais pas quoi lui répondre, mon propre esprit étant partagé... Elle devait aisément le sentir alors que j'étais des plus crispés, les poings fermés le regard fixe... J'avais bien sûr conscience qu'il y avait toujours un risque, même aussi près du donjon et qu'ils pourraient très bien croiser la route de paladin ou que sais je encore qui pourraient leur nuire, mais en même temps laisser ce chasseur fuir c'était s'assurer qu'il fasse de nouvelle victime, sans doute plus nombreuses que nous...

Mais mon dilemme ne se trouvait pas dans la situation elle même, car je l'avais déjà vécu plusieurs fois à travers mes traques, et toujours... Toujours mon choix a été de traquer le coupable car les dégâts qu'il pouvaient causer étaient bien supérieurs que la perte d'une poignée de personnes... Seulement il s'agissait là de ma sœur et d'amis... J’essayais aussi de ma raisonner par le fait ue c'était la cheffe de l'ordre de l'aube et que de fait sa mort aurait des conséquences désastreuses, mais je ne pouvais m'empêcher de m'interroger, de m'inquiéter sur un point sur lequel j'avais pourtant souvent plaisanté avec elle... A tisser ces liens d'affections n'étais je pas en train de m'amollir, de ne plus être capable d'accomplir ce qui devait l'être, même si cela devait être atroce ? Je n'avais pas la réponse et là était la source de toute ma tension. Je ne voulais pas mettre en jeu la vie de ma sœur mais je me refusais aussi à abandonner ce rôle que personne d'autre ne saurait prendre !

Cependant cette tension se rompit soudainement, balayée par une vague de crainte quand Felina fut prise d'une toux, un élément anodin a priori, mais qui pouvait très bien caché une blessure grave... Et avant que mes doutes ne reviennent Felina avait repris la parole, plus calme... Et plus que son inquiétude, ou le fait que selon elle le chasseur serait difficilement rattrapable ce furent ses derniers propos qui m'apaisèrent, m'arrachant même un sourire un peu narquois, sans doute déplacés alors qu'elle évoquait le meurtrier de sa famille, mais cet élément apportait la solution à mes doutes... Et ainsi je lâchais un léger soupir, en secouant doucement la tête, me rendant à sa raison.

"Très bien sœurette... Je vais vous accompagner... De toute façon s'il est venu finir le travail comme tu le dis c'est toi qu'il convient de protéger en priorité et... Je doute qu'il fasse beaucoup de dégâts collatéraux..."

Et si j'en doutais c'était que moi même, justement parce que je haïssais l'idée de laisser un combat inachevé, j'étais souvent revenu "achever le travail" et qu'alors je me désintéressais alors de tout autre objectif et je ne faisais jamais plus de dégâts collatéraux que ce qui était nécessaire pour achever ce dit travail, hors Adris ne pourrait en commettre aucun qui en vaille la peine en dehors du donjon. certes il pourrait peut être se servir d'autres monstres ou de leurs meurtres comme appât, mais encore fallait il qu'il les atteigne avant l’Église elle même, et il ne savait probablement rien de l'ordre et du fait que justement nous agirions dans une telle situation... Néanmoins il me paraissait évident qu'il faudra renforcer la vigilance quant aux activités de l'ordre, ce qui est arrivé aujourd'hui suffisant à nous donner les raisons pour cela...

Mais une autre vint encore s'y ajouter, et ainsi alors même que je commençais à m'intéresser au corps dans l'espoir de trouver quelque chose, je fus interrompu à nouveau par les propos de Felina, et si mon attention était relativement distraite, je n'en manquais pas moins de m'étrangler alors que je saisissais le sens de l'annonce que Felina venait de nous faire. Me retournant brusquement, mon regard passa de Felina à Shkeil, au ventre de Felina, au moins une demi-douzaine de fois tant j'étais abasourdi... je connaissais leur relation donc je ne devrais pas être surpris, mais... Voilà je voyais Felina tellement sage et Shkeil tellement sobre que... l'idée n'était même pas venu à l'esprit et j'en étais des plus confus, me massant la nuque... Tout en affichant un large sourire, face à ce qui était après tout une bonne nouvelle, du moins a priori.

"Je vois assez mal en quoi je pourrai t'aider... je crois que je suis assez désastreux en tant que père pour ne pas me permettre d'aider en la matière ! Enfin je vais me permettre tout de même un conseil Felina... Évite de crier comme cela à l'avenir, il ne faudrait pas que tes enfants aient peur de toi dès la naissance !"

Riant doucement à ma remarque, l’atmosphère s'était un peu relâché après cette annoncé. Certes elle n'effaçait pas l'odeur du sang, et bien sûr cela accroissait d'autant plus l’enjeu de la survie de Felina... mais cela restait dans le fond un heureux événement. Je laissais par ailleurs le couple profiter de la découverte de ce dernier, mettant à profit leur échange pour commencer à fouiller les corps, assez rapidement. Comme escompté je trouvais des ordres de missions, mais au contenu décevant, car l'auteur avait bien pris soin de n'y mettre aucun nom et même de n'y apposer aucun sceau ! Ainsi les noms du chasseur survivant et du commanditaire me demeuraient inconnus... Cependant je poussais mon pillage un peu plus loin. Bien sûr nous ne pourrions pas décemment ramener les armes et tout leur équipement, mais en plus de m'accaparer les bourse, l'argent étant toujours utile, je m'attardai particulièrement sur le prêtre afin de le dépouiller de tout insigne particulier, des objets sanctifiés et autre que nous ne pourrions récupérer autrement et qui pourrait nous être précieux par la suite pour divers usages.

Cependant alors que je m'exécutais, Shkeil s'avança vers moi, m'amenant à le regarder en coin, sans pour autant cesser mon "ouvrage", alors que j'écoutais distraitement ses propos, qui m'arrachèrent un amer sourire, alors que je lui répondais, tout en enfournant un anneau gravé de symboles religieux dans une de mes besaces.

"Ne t'en fais pas Shkeil... Au vu de ce qu'a précisé Felina j'ai moins de raison de poursuivre cet homme et ça ne va pas me prendre très longtemps pour finir ce que j'ai à faire. Quant au dit village, espérons que quelqu'un d'autre que le marchand qui a découvert la famille de Felina le connaisse, car ce dernier est un peu... Mort... Par ailleurs je pense que tu te sous-estimes, te connaissant tu vas rapidement récupérer, mais surtout tu me surestimes. Je ne sais pas pourquoi je me suis évanoui, mais si c'est arrivé une fois, rien ne l'empêchera de se répéter, et alors je me vois mal vous protéger en étant évanoui ! "


D'ailleurs à ce sujet, mon regard fut attiré par les taches qu'avait laissé au sol l'étrange flasque que mon adversaire m'avait lancé, dès que Shkeil revint vers Felina... Vers cette substance qui avait neutralisé les pouvoirs de mon démon avec une grande efficacité, alors même que certains pouvoirs saints en avait été incapable, mon corps humain y faisant obstacle, et j'avais beau m'y connaitre ne matière de substance non saintes pouvant contrer les démons, je n'en connaissais aucune possédant de telles propriétés, sans même parler de l'inconscience qui m'avait saisit peu après. Néanmoins, maintenant qu'elle était ainsi étalée au sol je me voyais mal en apprendre davantage... mais c'était là que les relations de Felina avec un certain scientifique infernal pourrait nous être utile, et ainsi à tout hasard je me mis en tête d'en récupérer, sortant une petite besace pour gratter la terre et en récupérer, avant de constater qu'une partie, sans doute mieux conservé avait séché sur le bras dont je m'étais servie pour m'essuyer le visage...

Mais alors que je grattais justement ma tunique pour en récupérer une sorte de poudre poussiéreuse, je ressentis une brusque chaleur à mon poignet, celui orné d'un bracelet doré... Et comme mû par un réflexe je me retournais brusquement vers Felina... Simplement pour constater avec une sorte d'étrange soulagement qu'elle avait de nouveau son bracelet, le lien que ces derniers tissaient entre nous se rétablissant, s'ajoutant ainsi à mon soulagement. Ainsi, une fois la substance recueillie au mieux, et donc ce que j'avais à faire ici fini, je m'avançais vers eux avec un léger sourire.

"Je crois qu'il est temps de rentrer... Et je pense qu'on est d'accord sur le fait que le dernier cheval encore disponible soit réservée à Felina vu son état particulier, hm ?"

Affichant un léger sourire taquin, mon regard alla rapidement vers la gobeline et le blondinet qui nous attendait un peu plus loin, avant de revenir vers Felina alors que nous nous mettions en marche... Et quelque part j'étais soucieux, pas tant pour ces blessures, que pour ses enfants... Certes, ils étaient deux pour s'en occuper, mais n'allaient ils pas être soumis au même dilemme que moi ?

A savoir choisir entre voir ses enfants grandir, ou lutter pour leur offrir un meilleur monde où grandir... Et même si c'était égoïste j'espérais que leur choix ne serait pas celui qui balaierait les efforts que nous avions déjà investis à grand peine... Mais à cette question seule la naissance de leurs enfants en apporterait la réponse finale.
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dangereuses convoitises

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum