Demie-cœur, femme bête.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Demie-cœur, femme bête.

Message  Demie-coeur le Mer 11 Fév 2015, 20:00

Nom : Geryon


Prénom : Sandra

Surnom : Demie coeur (elle ne dit jamais son nom ni son prénom, de fait c'est ainsi que tout le monde l'appelle.)


Âge : 26 ans

Sexe : Féminin

Race : Femme animale (renarde bleu)

Métier : contrôleuse des conditions de vie et du maintient de l'équipement

Histoire :

Près d'Emoulin, s'est autrefois déroulé une belle histoire d'amour à la fin tragique. Un homme tenu pour respectable vivant dans un village proche à découvert une femme bête, la patte prise dans un piège, pensant d'abord l'achever il fut prit de pitié en la voyant se recroqueviller et pleurer en demandant pitié. N'ayant plus le cœur à l'acte barbare qui l'avait tenté il la libéra, mais il était évident que cette dernière ne pourrait pas aller bien loin, il n'était même pas sûr qu'elle survive encore 24 heures étant donné ses blessures. Il prit sur lui pour l’amener dans sa chaumière, là il prit le minimum de précautions et l’enchaîna à une lourde table de bois, principal meuble de la pièce, avant de la bâillonner comme il le pouvait. Bien lui en prit car le nettoyage de ses plaies ne sembla pas la laisser indifférentes, elle finit même par s'évanouir.


Il cacha du mieux possible son existence aux autres humains du village, préférant évidement qu'aucun dévot n'apprenne qu'il hébergeait et soignait une telle créature. De son côté la femme bête, bien que craintive au début, s'habitua peu à peu à sa présence tout en restant fortement étonnée de la gentillesse de l'homme à son égard, malgré une tentative de fuite ratée lors de la première semaine elle finit par lui trouver quelque chose de plaisant. De toute évidence cela était réciproque car dans le mois qui suivit un enfant fut créé par leur union dans un même lit.


Ils parvinrent à cacher cela au reste du village pendant toute la grossesse, mais une fois la petite créature venue au monde ce fut plus compliquer. comment expliquer les cris d'enfant qu'ils ne parvenaient parfois pas à empêcher. L'homme ne pouvait même pas admettre en avoir trouvé un, il aurait du le montrer et sa fille possédait toutes les caractéristiques raciales de sa mère. Ils durent s'avouer vaincu face à l'endoctrinement massif des hommes envers les autres créatures et décidèrent de fuir. Mais quelqu'un dut se douter de quelque chose, ils n'avaient rassemblés que la moitié de leurs affaire qu'une foule s'amassa dans la rue, les torches levées et le toit de chaume s'embrasant en un instant, un véritable feu de joie dévora la maison en quelques minutes. Alors qu'ils s'enfuyaient vers la forêt une flèche atteint la mère de l'enfant, elle s'effondra et rien ne fut possible pour la sauver. Malgré ses supplications le bûcher n'était pas une option cette fois ci, l'odeur de sa chaire calcinée hante encore les rêves de Sandra.


Terrifié le père fuit aussi vite et aussi loin qu'il le pu, se fiant au peu d'étoiles qu'il connaissait pour le guider, il voulait atteindre les montagnes pour se cacher dans une grotte, malheureusement il se fourvoya sur la direction à prendre. Durant plusieurs jours ils cheminèrent, l'enfant dans ses bras et lui avançant d'un pas mécanique, sans même penser. Ce n'est qu'une fois l'océan en vue qu'il prit conscience de méprise, mais au moins étaient-ils loin des hommes et de leur furieuse vindicte.


Il put ici élever sa fille, construisant une petite baraque dans les basses montagnes qui s'élevaient non loin du rivage. Son enfance fut tranquille mais dérangée par l'absence d'une mère, cette personne qui semblait lui manquait par nécessité mais dont l'évocation faisait naître la tristesse chez son père, lui qui l'avait connue. Il ne lui en parla qu'une fois, lui racontant leur histoire, la beauté de leur amour avec ses mots simple, lui qui n'était pas instruit. Il conta leur romance comme le font les gens qui vivent une histoire, qui partagent plus qu'un souvenir mais une existence, et la petite renarde compris l'origine de ce vide qu'elle ressentait parfois, comme si leur famille avait un trou. Elle y repense encore aujourd'hui parfois, dans ses moments de déprime elle sert un coussin contre elle et cache ses larmes dedans.


Mais alors que la cruelle absence d'une figure maternelle se faisait sentir, le monde lui arracha aussi celle de son père. Une nuit ils entendirent des hurlements, lointains mais qui la firent trembler autant que si ils provenaient de derrière leur porte. Son père ne perdit pas un instant, connaissant la différence entre l'appel d'un loup et celui d'un loups garou, bien plus puissant et dangereux, et surtout un monstre fou qui tuait sans distinction. Il estima qu'ils ne devaient pas avoir plus d'une demie journée avant qu'ils soient là et la pressa de faire ses affaires, emportant le strict minimum. En quelques minutes seulement ils étaient prêts et partirent d'un pas rapide que Sandra eut du mal à suivre. Néanmoins face à la mine des plus inquiète de son père elle se retint de tout commentaire et se força à tenir le rythme.


Ils furent froidement accueillis au petit matin à Orole, bien que son père pensa que la proximité avec les terres d'un donjon rende les gens plus ouverts ce n'était manifestement pas suffisant pour qu'ils acceptent de les laisser se réfugier dans un village qui saurait se protéger. Dans un élan de désespoir il alla frapper le soir à la porte de l'église, ayant erré toute la journée sans trouver de bon samaritain, et demanda asile pour un pauvre croyant. Mais cela aussi lui fut refusé, pire, le fait qu'il ose demander cela avec un monstre à ses côté, sa fille en plus, et asile pour elle aussi, ce ne pouvait être qu'un être à purifié. Comprenant ce qui allait se passer il tenta de sortir du village, mais le clergé est puissant, sans quoi il aurait disparu depuis longtemps. Pour un soir comme les autres les rues étaient encore étrangement pleines. Il prit sa fille à part dans une ruelle et lui donna sa bourse, de quoi manger un peu, et le nécessaire pour faire du feu, et un bâton qu'il entretenait depuis des années et chérissait comme la prunelle de ses yeux bien qu'il ne soit pas combattant. Il lui dit que le soleil se levait à l'Est et se couchait à l'Ouest. Elle devrait ensuite trouver le Nord avec la mousse sur les troncs et les hautes pierres des dolmens. Ainsi en poursuivant sa marche vers le Nord Ouest elle trouverait un donjon, le meilleur endroit pour elle. Il lui dit ensuite de pas s'inquiéter pour lui, qu'il l'aimait plus que toute autre chose au monde et la rejoindrait juste après. Ensuite il l'aida à grimper sur un toit et la regarda fuir comme un petit animal furtif.


Ce fut évidemment la dernière fois qu'elle put voir son père, elle progressa toujours dans la direction indiquée, gardant ses maigres possessions serrées contre elle et esquivant les villages, endroits où les gens semblaient être méchants par nature. Elle subit toute sorte de mauvais traitement sur la route, échappant de justesse à une tentative de viol qui la traumatisa de toute expérience sexuelle et fuyant un autre homme qui tentait de la droguer avec de la nourriture, elle avait sentit la mixture sur la viande. Elle perdit fois dans le genre masculin et reste à ce jour encore névrosée à ce niveau là. Ce n'est qu'affamée par plusieurs jours de jeun et de marche forcée après l'épuisement de ses provisions qu'elle atteint enfin l'endroit désiré, s'effondrant dans un champ au milieux des plaines. Elle se réveilla entre quatre murs, sous un toit et, chose des plus incroyables, dans un lit. Elle soupira de plaisir en sentant l'étoffe chaudes, le duvet moelleux et les coussins volumineux dans son dos, un véritable rêve. Ce rêve avait malheureusement un prix, elle dut rester une semaine à l'infirmerie, et faire un choix difficile à savoir de rester ici ou pas. Elle aurait voulu repartir chercher son père, tout ce qui lui restait dans ce monde, mais malheureusement alors qu'elle pouvait enfin se lever sans voir le monde tourner on lui apprit qu'un homme ressemblant à la description avait été soumit au supplice de la roue et lynché. Elle passa alors plusieurs jours enfoncée dans une profonde déprime, pleurant toutes les larmes de son corps sans que rien ne puisse la consoler. Une infirmière plus maternelle que les autres finit par réussir à tarir le flot de ses larmes, lui parant sans cesse d'une voix douce et réconfortante, la câlinant et la berçant pour qu'elle dorme, il lui fallut un long moment pour retrouver le sourire mais grâce à elle ce fut possible. Elle considère encore aujourd'hui cette personne comme la mère qu'elle n'a jamais eut et se confie facilement à elle. Elle va souvent le voir et ses plus grosses peines et chagrin finissent dans le réconfort de ses bras, son nom est Amaëlia.


N'ayant rien à retrouver dehors elle resta au donjon, elle passa un pacte de sang avec Shiru à son vingtième anniversaire. Elle put ensuite pleinement jouir des différents bienfaits que le donjon proposait, ainsi elle apprit la magie, rien ne pouvait plus lui plaire, mais cela prenait aussi du temps, de fait son niveau n'est pas encore incroyable. Elle s'est aussi trouvée un emplois afin de se rendre utile dans le donjon, elle le parcours sans relâche, en long et en travers, inspectant le moindre centimètre carré de pierre et surveillant comme un mère poule chaque objet, dispositifs magique ou mécanique. Elle transmet aussi les demandes de nombre d'habitants, cherchant les solutions à leurs problèmes de tous les jours, mettre un radiateur ou chauffaut ici, rajouter de la lumière là, plus de verdure dans cette zone etc... C'est une vie qui lui plait et elle ne l'échangerait pour rien au monde, surtout pas pour sortir à nouveau des terres protectrices de son nouveau foyer. Sa terreur absolue du monde extérieur fait qu'elle a son habitation dans le donjon en lui même, lorsque l'on tente de la faire sortir elle refuse à chaque fois, si c'est force elle s'accroche à tout ce qui passe à sa portée et se met à pleurer en criant. de fait tous ont abandonnés depuis longtemps.

Caractère : 

Sandra ne porte pas son surnom pour rien, elle possède deux facettes très marquées de sa personnalité.
L'une est douce et fragile, elle se laisse facilement attendrir et peut même parfois agir de façon enfantine malgré son âge. C'est la partie de sa personnalité qu'elle montre le plus souvent, son comportement naturel, elle veut aider, apprécie tout le monde, aime faire plaisir aux autres et cherchera à résoudre nombre de leurs problèmes si cela est dans ses cordes. Il n'est pas extrêmement difficile d'entamer sa bonne humeur mais la briser c'est une autre paire de manche. Elle semble éternellement optimiste quand elle est dans cette phase là, cependant si vous y allez trop fort les risques qu'elle se mettre à pleurer en hurlant et en se roulant en boule sont élevés.


l'autre face est bien moins agréable, elle est vile, fourbe, rancunière, jalouse, mesquine, méchante, violente, elle représente tout ce que vous ne voulez pas voir chez elle. Il faudra vraiment le vouloir pour la mettre en colère, généralement cela arrive quand elle est fatiguée, aussi bien physiquement que mentalement, quand elle déprime ou qu'elle doute d'elle même et de son utilité. c'est dans ces moments là que les blagues passent mal, elle atteint presque le zéro absolu de la tolérance et se montrera rancunière au possible envers tout ce qui l'a blessé, même si ce n'était pas le but. Dès lors votre vie risque de devenir un enfer. Elle ne reculera devant rien, voler des objets, vous frappez, vous griffer voir mordre, vous droguer, faire courir des rumeurs etc... Voir exploser simplement de rage et se mettre à crier.


Sinon elle prend très à cœur son travail et cherche toujours à améliorer ce qui peut l'être, elle fouine sans cesse les moindres recoins, l'air inquiet, s'assurant que rien ne manque, que tout est en ordre, et répare la moindre fissure expressément.

Apparence :

La renarde n'est pas bien grande ni forte, elle mesure 1,75m pour ses 50 kilos, elle fait même maigrichonne. C'est pourtant une jeune femme pleine de vie, le poil doux et brillant, sa fourrure vogue sur les tons de bleu, la partie ventrale et celle du buste étant plus claires que celles des autres parties. Ses oreilles bien proportionnées ornent fièrement son crâne et elle se maquille souvent selon des coutumes qu'elle seule semble connaître. Sa queue est longue et le poil volumineux, elle glisse plusieurs anneaux tout du long pour rehausser cette impression de volume, la rendant semblable à une adorable peluche. Ses yeux sont la chose la plus étrange chez elle, ormi la fourrure le museau et tout le reste pour ceux qui ne sont pas habitués. Ses iris ont en effet un large panel de couleur, allant d'un bleu clair presque effacé à un vert mousse brillant en passant pour le turquoise. cela varie en fonction de la lumière et de ses humeurs, elle même ne l'a jamais remarqué mais cela ne cesse d'intriguer ceux qui la côtoient.

Compétences : 

Illusion:
Elle l'utilise à la seule force créatrice de son esprit, sans toucher à la perception du monde des autres. Pour faire simple si elle imagine une balle posée par terre en utilisant son pouvoir tout ceux ayant la vision sur cette endroit verrons cette balle, elle a la possibilité de rendre son illusion solide ou pas mais seulement dans le périmètre de son champ de vision possible. Cela signifie qu'elle peut tout aussi bien mettre une illusion dans son dos que devant elle mais elle ne pourra pas en faire une de l'autre côté d'un mur, ou tout autre obstacle, dont elle n'a pas la vision.


Transmutation, elle s'en sert généralement pour pallier à tout ses petits manques de matières diverses et variées, elle a besoin de tel ou tel matériaux pour réparer expressément une machine? Qu'à cela ne tienne, elle prendra autre chose et le transmutera comme elle peut pour que ce soit suffisant en dépannage.


Même si la jeune femme ne sait manier aucune arme elle porte en permanence sur elle un bâton, arme ou sceptre elle ne sait pas, il aurait appartenu à sa mère selon les dires de son père et c'est son bien le plus précieux. A ce jour elle ne lui a rien découvert de spécial si ce n'est que le bout se met parfois à briller avec autant de force qu'une bougie sur le point de décéder. Elle ne sait pas s'en servir mais sa présence la rassure et on ne sait jamais, si elle parvenait à en flanquer un bon coup sur le museau d'un méchant avant de prendre ses jambes à son cou, c'est toujours ça de prit!

Inventaire : 




















Bottes secrètes:



Son défensif :
Cette botte secrète lui sert en général à s'échapper en émettant un son strident qui endommage les tympans de l'adversaire, l'étourdissant ou le paralysant en fonction du son émit, toute fois elle ne peut pas rendre quelqu'un sourd avec, juste "l’assommer" quelques instants.

Forme fumeuse:
C'est un tour de magie qui lui permet de prendre la consistance de la fumée durant un court laps de temps, à ce moment là son corps devient noir et blanc, semblant fumer doucement comme un feu étouffé. Il lui permet de se glisser rapidement dans des endroits étroits pour fuir le danger lorsqu'il se présente, mais cela ne dure que quelques secondes et elle doit donc faire vite, sinon c'est raté.


Tracé aérien:
Permet de dessiner dans les airs, pour Demie-coeur cela signifie qu'elle fait des runes du bout des doigts dans les airs par exemples. (mais si elle a juste envie de dessiner dans l'air ça marche aussi, c'était juste pour donner le côté utile à Demie dans sa vie de tous les jours)

Traits raciaux:

Sandra est une femme renarde, de fait elle possède tout les traits raciaux des renards.
les traits raciaux de la renarde:


  • Vision nocturne (animaux nocturnes uniquement)
  • Sens animaux: Les hommes-bêtes partagent de nombreuses capacités avec les animaux dont ils sont si proches. En particulier, leurs sens sont bien plus développés que ceux de la plupart des autres races. Leur ouïe et leur vue sont plus fines, avec tout ce que cela implique, tandis ce que leur odorat plus développé leur permet de repérer des traces odorantes et que leur sens du goût leur permet parfois d’identifier aux goûts certaines substances nocives. Attention cependant car ces sens plus affûtés peuvent être utilisés à leur désavantage puisque plus aisés à saturer. Ils font aussi parfois preuve d’instinct animal, une sorte de 6e sens qui les rend plus à même d’anticiper le danger (et donc d’esquiver).



Autres : J'aime les choses qui brillent, la bioluminescence c'est joli.


Dernière édition par Demie-coeur le Lun 30 Mar 2015, 19:52, édité 14 fois
avatar
Demie-coeur
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 392
Expérience : 80
Métier : contrôleuse des conditions de vie et du maintient de l'équipement

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Ange
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-horizon.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Demie-cœur, femme bête.

Message  Cirno le Jeu 12 Fév 2015, 02:45

Bienvenue chez les fous comme on dit.

Comme je l'ai dit sur la CB, je n'ai pas les droits de validation, mais je ne vois aucun obstacle à celle ci : la fiche est complète, l'histoire détaillé, au même titre que le reste.

Je vais aller botter des fesses pour que quelqu'un passe puis me cacher pour survivre.
avatar
Cirno

Masculin
Messages : 305
Expérience : 674

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Fairy
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Demie-cœur, femme bête.

Message  Demie-coeur le Jeu 12 Fév 2015, 09:05

MERCIIIIIIIIII
Si il t'arrives des bricoles je te ferais un câlin pour te consoler é.è
avatar
Demie-coeur
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 392
Expérience : 80
Métier : contrôleuse des conditions de vie et du maintient de l'équipement

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Ange
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-horizon.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Demie-cœur, femme bête.

Message  Adélaïde le Jeu 12 Fév 2015, 12:16

Coucou!
Je suis pas modo des fiches non plus, mais il y a un truc qui va pas, c'est pas grand chose, hein.
Dans tes Traits Raciaux, tu sais, on a un guide des races qui les recense, et pour les Homme-bêtes, tout ce que tu décrit est regroupé dans le terme "Sens Animaux".
Voilà voilà.

(Et pour la zone Pegi 18+, c'est noté, je te rajouterai quand tu seras validée :) )

________________________________________________________________________________________________________
Et pour me connaître plus en profondeur... Mon thème(Youtube)
avatar
Adélaïde

Féminin
Messages : 220
Expérience : 257
Métier : Péripatéticienne

Feuille de personnage
Niveau:
18/40  (18/40)
Race: Ange
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://zephis-lexaelle.livejournal.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Demie-cœur, femme bête.

Message  Demie-coeur le Jeu 12 Fév 2015, 12:21

oh donc je dois seulement mettre traits raciaux: homme-bête ? parce que je me suis dit qu'on étaient pas tous les même hommes-bêtes, de fait qu'il devait y avoir des nuances :/
le mieux ne serait-il pas que je mette traits raciaux hommes bêtes et une spécification de mes traits raciaux personnels entre parenthèses ?
avatar
Demie-coeur
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 392
Expérience : 80
Métier : contrôleuse des conditions de vie et du maintient de l'équipement

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Ange
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-horizon.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Demie-cœur, femme bête.

Message  Theorem & Ishtar le Jeu 12 Fév 2015, 13:02

Avec les modifications faites à ta fiche, je peux te souhaiter la bienvenue dans notre donjon et signaler que tu es officiellement validée :)
Bon jeu, amuse-toi bien, et si tu as une quelconque question, n'hésite pas à t'adresser à un modo ou un admin ^^
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Demie-cœur, femme bête.

Message  Demie-coeur le Dim 22 Fév 2015, 17:34

Je passe juste prévenir que j'ai ajouté ma dernière botte secrète "tracé aérien"
avatar
Demie-coeur
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 392
Expérience : 80
Métier : contrôleuse des conditions de vie et du maintient de l'équipement

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Ange
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-horizon.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Demie-cœur, femme bête.

Message  Umbriel Celeboer le Mar 24 Fév 2015, 09:50

Botte secrète validée, tu peux dessiner tout ton saoul.
avatar
Umbriel Celeboer
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 652
Expérience : 485
Métier : Lhimlug: gardien, prêtre et théologien

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Aquatic
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://dungeonkeeper.forum-canada.com/t1083-carnets-de-voyage-du

Revenir en haut Aller en bas

Re: Demie-cœur, femme bête.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum