Fusion Forge!

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Fusion Forge!

Message  Meredith le Sam 21 Fév 2015, 11:03

La forge était calme. Très calme. Trop calme. De temps en temps les autres propriétaires des boutiques à proximité jetaient un coup d'oeil, surpris par le silence. En temps normal, quand la forgeronne était à la fois présente et sobre, on entendait un concert de coups de métal entrecoupés de jurons bien sentis or depuis une demi-heure le silence régnait. Le fait que Meredith soit assise sur un tabouret devant la porte intriguait aussi mais étant donné que la jeune femme avait sa tête des mauvais jours, personne n'était assez fou pour lui demander ce qui se passait.


Ils l'avaient tous une fois croisée dans la taverne quand elle cherchait à passer ses nerfs sur quelque chose ou quelqu'un et son air actuel disait "Selon la façon que vous aurez de m'aborder, mes réponses mettront plus ou moins de temps à cicatriser."


Mais quelque chose ne tournait pas rond, tous s'en rendaient compte : Les habits de la forgeronne étaient bizarrement déchirés (plus qu'en temps normal) et la jeune femme était un peu pâle. Voir cette force de la nature un peu hébétée fichait un coup et les monstres se demandaient bien ce qui se passait dans la boutique! Un homme-lézard, forgeron quelques couloirs plus loin, tenta une approche.


"Salut!
-Lut...
-T'as pas de client?
-Personne dedans, nan...
-Et tu laisses personne rentrer?
-J'attends...
-Heu... quoi?
-D'mandé quelqu'un. J'l'attends. T'as pas des épées à affûter?"
La dernière phrase contenant a peu près autant d'amabilité qu'une déclaration de guerre fourrée dans la bouche d'une tête de diplomate décapité, l'homme lézard reparti avec tout le détachement dont il était capable. Toutefois, en pivotant, sa queue toucha quelqu'un qu'il n'avait pas entendu arriver.
"S'cuzez, j'ai du boulot qui m'attends..."


Dernière édition par Meredith le Dim 01 Mar 2015, 21:01, édité 1 fois
avatar
Meredith

Messages : 192
Expérience : 50
Métier : Forgeron

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Semi-humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion Forge!

Message  Demie-coeur le Sam 21 Fév 2015, 12:01

Demie-coeur était passée voir les différentes requêtes des monstres, et quelques humains, du donjon, comme d'habitude il y avait de tout, cela allait du petit mot de remerciement aux insultes parce qu'une réparation n'avait pas tenu. Elle soupira en en lisant certaine, si certaines personnes évitaient de taper sur leur mobilier quand quelque chose n'allait pas ses journées seraient plus agréables et moins tendues. Elle éplucha rapidement le paquet de papier, mettant automatiquement à la poubelle tout ce qui était grossier et sourit devant quelques remerciements, elle grimaça devant des demandes... n'ayant rien à faire là, il y avait les clubs du donjon pour cela!

Mais alors qu'elle froissait un énième papier en ayant vaguement vu un mot grossier une phrase attira son attention lorsque la poubelle tomba vers la poubelle. En effet, les insultes ne semblaient pas lui être adressée, interloquée elle ouvrit la boulette et entreprit de relire le message intitulé "ma putain de forge". Il semblait tout autant y avoir un problème de forge que de langage mais elle ne s'occuperait que du premier, l'éducation des mauvais éléments n'était pas son fort.

Tout cela s'était passé la veille, depuis elle avait récupéré le matériel nécessaire pour des réparations de ce genre, bien qu'elle n'ait pas tout à fait compris la nature du problème. Trop d'insultes pour ce pauvre objet, trop de lettres se chevauchant au point d'être illisible et quelques phrases ne voulant rien dire, à croire que les mots étaient parfois choisit au hasard pour le simple plaisir d'être écrit mal écrit. Elle arrivait donc ce matin, assez tard car un autre ennuis était survenu sur sa route mais de toute façon elle n'avait pas d'horaire pour l'ordre de ses travaux. Elle arriva donc tranquillement devant la forge, un petit sourire pensif flottant sur son visage alors qu'elle regardait passer les boutiques des forgerons et ferronniers à ses côtés, les gens capables de donner des formes précises et généralement agréables à l'oeil à un élément aussi dur que le métal, cela l’impressionnait. Elle fut cependant déçue en arrivant à la boutique dont la propriétaire avait écrit cette superbe demande. Poliment elle se mit en face d'elle et lui fit un grand sourire.

-Bonjour! Il parait que vous avez un problème! Alors je suis venue voir ce que je peux faire! -Elle tendit une main pour saluer la personne, notant au passage que parmi tous les individus croisés ce matin il avait fallut que son travail lui fasse rencontrer celle qui tirait le plus la gueule du donjon.- Par contre je n'ai pas bien compris la nature du problème rencontré... dans votre heu... lettre ? Hrm oui dans votre lettre vous dites clairement que votre forge n'est plus praticable pour votre travail, je conçois que ce soit un problème des plus ennuyeux, néanmoins je ne suis pas devineresse, pourriez-vous montrer l'objet en question et m'expliquer plus clairement ce qui se passe ? 
avatar
Demie-coeur
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 392
Expérience : 80
Métier : contrôleuse des conditions de vie et du maintient de l'équipement

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Ange
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-horizon.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion Forge!

Message  Meredith le Sam 21 Fév 2015, 13:13

Meredith avait baissé la tête après le demi-tour de l'homme-lézard, réservant son regard assassin pour la suivante sur la liste. Quand elle entendit le petit laïus tout à fait professionnel du genre "Je suis là parce que c'est mon travail mais il se passe quoi bordel!?" la forgeronne bondit sur ses pieds pour détailler plus précisément la nouvelle venue. Plus grande qu'elle, mais ce n'était pas dur vu le gabarit d'adolescente pré-pubère qu'elle avait, c'était une beast d'un genre qu'elle n'avait pas encore rencontré ni traqué. Une espèce de grand renard qui aurait pris un bain dans une teinture azur. Regard de bas haut. Correction. Renarde. Elle était venue pour le problème...


Le changement dans la physionomie fut comme un lever de soleil radieux accompagné de chants d'oiseaux, de double arc-en-ciel et de brise de printemps sur la Vallée de la Mort. Elle posa ses deux mains sur les épaules de la bleutée, tapotant doucement comme si c'était une vieille amie.


"J'suis bien content d'vous voir! Ouaip! C'est moi qu'vous ai appellée! Meredith Coeur de Fer! Z'allez voir c'est pas triste!"


Un petit geste de la main pour finir de congédier le forgeron concurrent puis elle tenta d'entourer les épaules de Demie-coeur. Trop petite pour ça, elle se contenta alors de rapprocher son visage pour chuchoter avec un air de conspirateur.


"Vous savez qu'y a toujours des aventuriers assez cons pour vouloir nous chercher des noises? La plupart tombent dans les chausses-trappes et les gnolls récupèrent le matos. J'ai un p'tit arrangement avec eux et ils m'donnent les trucs métalliques intéressant... De toute façon, les gnolls bouffent pas le métal! J'ai refondu ce qui était trop amoché pour être réparé mais y avait un bout de ferraille qui voulait pas fondre! J'l'ai mis sur l'enclume et j'ai commencé à cogner dessus pour le redresser et puis... Nan, z'avez qu'à voir par vous-même!"


Ouvrant la porte, elle se glissa à l'intérieur avec précaution avant de faire signe à la renarde de la suivre. On arrivait dans la partie boutique de la forge, avec force présentoirs, étagères, râteliers et autres pièges à clients. La grande différence était dans le fait qu'en tendant l'oreille on pouvait entendre tout vibrer doucement sur leurs fixations. Chuchotant d'un air plus inquiet qu'avant, Meredith montra le côté forge, de l'autre côté du comptoir.


"La ferraille faisait dix centimètres sur trente environ, pas plus d'un pouce d'épaisseur. Quand je l'ai cognée, il y a eu plein de textes bizarres bleu brillant qui sont apparus dessus. Des runes, un truc comme ça. Puis, ça a fait ça..."


Tournant sur lui-même comme un astre metallifère miniature, une boule d'une cinquantaine de centimètres lévitait au-dessus d'une enclume. On voyait que la boule était composée d'un agrégat d'outils, d'armes et de lingots de métaux divers qui devaient se trouver tout près lors de l'activation.


"J'ai peur d'rien dès qu'on peut le tuer en lui tapant d'ssus. Mais cette saleté m'a choppé mes meilleurs marteaux, tout mon stock de bagues et d'amulettes et tous les boutons de mes fringues! C'est quoi c'truc à la fin?"


Meredith restait accroupie derrière le comptoir, préférant savoir du bon chêne massif entre elle et la chose. Elle n'en menait pas large visiblement face à la magie...
avatar
Meredith

Messages : 192
Expérience : 50
Métier : Forgeron

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Semi-humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion Forge!

Message  Demie-coeur le Dim 22 Fév 2015, 11:08

Demie-coeur fut tout d'abord assez inquiétée par l’attitude de sa "cliente", cette dernière la détaillant comme si elle était une simple chose à expulser au plus vite de la devanture de sa boutique. Elle se détendit nettement lorsque l'autre lui sourit, changeant totalement d'attitude et oubliant au passage de lui serrer la main pour venir poser ses mains sur ses épaules. Tout en se tournant vers sa boutique elle tenta visiblement de l'entourer d'une étreinte chaleureuse autour des épaules mais malgré son envie sa taille lui dit non, elle devrait attendre de grandir un peu. Puis elle se lança dans une sorte de monologue presque secret à l'oreille de la renarde, cette dernière penchant son oreille pour maintenir la confidence, elle comprenait très bien que certaines personnes n'aient pas envie que tous leurs petits secrets ou problèmes soient dévoilés au plus grand nombre.


Sauf qu'en fait cette partie de la discussion ne lui apporta pas grand chose niveau information, elle avait juste compris que la forgeronne avait tapé sur un bout de métal bizarre qui ne voulait pas fondre et que ce morceau de métal avait fait une réaction bizarre. Elle lui ouvrit la porte et se faufila par l'entrebâillement, laissant la renarde passer à sa suite. Elle entra en regardant autour d'elle dans la pénombre de la pièce, seul un feu de forge mal alimenté et le peu de lumière qui passait par les fenêtres presque obstruée par la masse d'objets accumulés devant éclairant l'endroit. Mais cela n'était pas important, elle voyait directement ce qui n'allait pas, cela se passait derrière le comptoir de la forgeronne, un objet étrange qu'elle lui décrit avec ses propres termes flottait quelques centimètres au dessus de l'enclume, tout un tas d'objets flottant autour. Demie-coeur hocha doucement le museau sans vraiment l'écouter.


Elle se rapprocha et fut peu surprise de voir son interlocutrice se cacher derrière son comptoir, tout juste assez haute maintenant pour pouvoir regarder par dessus et observer ce qu'elle ferait. Ce qu'elle fit fut simple, elle se rapprocha, passant tranquillement le bureau de chêne, puis elle se ravisa, sentant quelque chose l'attirer. Reculant prudemment elle détailla plus les objets flottant autour de la sphère lumineuse. Bon tout était en métal, du moins en partie, elle défit donc son armure de protection, laissant tomber des pièces de métal recouvertes de cuir au sol, tout ce qui était brun de son habillage, elle dut aussi retirer de nombreuses parties fines de métal tressé, se retrouvant en sous vêtement avec tout juste quelques voiles pour protéger pudiquement son corps. Si c'était ce qu'il fallait pour approcher...


Une fois cela fait elle avança, récupérant un outil qui ne semblait pas très important elle regarda la forgeronne désolée... et elle en brisa le manche, gardant un simple bâton de bois dans la main. Elle se rapprocha ensuite à nouveau, regardant d'un œil perplexe cette boule de métal qui ne faisait rien d'autre que flotter et vibrer. Du bout de sa perche elle toucha l'un des objets, rien ne se profuisit, elle tenta alors de pousser la sphère mais cette dernière refusa catégoriquement de bouger ne serait-ce que d'un millimètre. Se passant une main sur le musau en laissant retomber le bout de bois le long de son corps elle approcha encore un peu, réflechissant visiblement assez intensément. La chose n'était pas véritablement dangereuse, juste intrigante, mais elle avait tout de même préférée prendre des précautions, ne désirant pas particulièrement être réduite en cendre aujourd'hui


-Je pense que vous n'avez rien à craindre, ça n'attire que le métal. Je ne sais pas à quoi ça servait mais visiblement c'est plus une curiosité qu'une arme, peut être un enchantement raté d'un mage qui est venu mourir ici ? En tout cas je dois pouvoir vous rendre vos objets, enfin j'espère…


Une fois ses 'explications' finit elle s’accroupit à côté de l'enclume, regardant la pièce de métal toujours posée dessus qui luisait faiblement, ou plutôt dont les symboles luisaient faiblement. En y regardant de plus près c'était bien des runes d'enchantement assez simple, très certainement un mage qui avait voulu créer un artefact de contrôle du métal sans avoir les connaissances nécessaires, alors il avait juste fait un gros aimant sans s'en rendre compte. Demie-coeur eut un petit sourire, ce serait moins compliqué que prévu. Elle retourna vers ses affaires, posant au passage le bâton au sol, et revint avec une craie, pour le moment c'était ce qu'elle avait de mieux sur elle pour tracer des runes alors elle ferait avec.


De nouveau proche de la pièce métallique elle étudia un moment les runes, il ne lui en faudrait que quelques unes pour libérer le matériel de la forgeronne. Avec un petit sourire jovial elle commença à tracer les symboles, vérifiant qu'elle ne se trompait pas, l'enchantement étant simple le briser l'était tout autant, si le niveau avait été plus haut nul doute qu'elle se le serait fait exploser à la figure en moins de deux. Néanmoins alors qu'elle allait tracer la dernière rune elle fut prise d'un doute, deux possibilités se battaient dans sa tête, mais elle n'aurait su dire laquelle était la bonne. Peu sûre d'elle mais ne voulant pas laisser la forgeronne avec quelque chose dont elle avait peur et qui l'empêchait de travailler, elle en traça une des deux au hasard et se releva pour regarder le résultat.


Ce dernier ne se fit pas attendre, à peine la renarde fut elle à nouveau droite debout qu'un vibrement assourdissant se fit entendre et qu'elle fut projetée à travers la boutique. Elle s'était trompée de rune, au lieu d'annuler l'enchantement elle l'avait inversé, et un marteau au poids conséquent l'avait cueillit à l'estomac pour la faire voler avec lui jusque dans la rue, traversant la vitre au passage alors que de grand bruits se faisaient entendre dans la boutique. Toutes ces pièces de métal qui avait été expulsées si fort… il devait y avoir des dégâts, mais Demie-coeur ne fut pas très à même d'y penser pour le moment, étalée sur le dos dans la rue, la masse sur le ventre et complétement sonnée, elle essayait déjà de se rappeler qui elle était.
avatar
Demie-coeur
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 392
Expérience : 80
Métier : contrôleuse des conditions de vie et du maintient de l'équipement

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Ange
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-horizon.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion Forge!

Message  Meredith le Dim 22 Fév 2015, 20:04

La nouvelle venue ne semblait pas intimidée par le squatteur magnétique de la forge. Facile quand on sait comment manipuler cette saleté de cheval fou dopés aux stéroïdes coupés à la pisse de rhinocéros qu'on appelait "magie". La jeune bleutée observa un moment puis... s'effeuilla.


Pour le coup, le cerveau de Meredith se mit en pause. C'était bien la première fois qu'une gonzesse se mettait à retirer tous ses vêtements devant elle sans qu'elle ai besoin d'utiliser d'argent, de menaces ou, dans une occasion mémorable, un kidnapping d'une mariée pendant une soirée trop arrosée. Elle n'avait rien contre la bagatelle mais on fait pas ça quand une entité démoniaque faisait mumuse avec SA forge! Puis, elle se rendit compte que ce n'était pas pour elle mais pour le... truc.


Il y avait des cultes zarbs dans le donjon. Meredith ayant l'esprit si imbibé d'alcool qu'il était imperméable au prosélytisme religieux, elle ne connaissait que par ouï-dire certaines des religions les plus extrémistes qui se pratiquaient dans les environs. Elle se demandait sincèrement si la bleutée ne venait pas de se rappeler qu'il fallait qu'elle fasse sa prière du soir! Quand elle s'excusa avant de casser le ratissoir à cendres, Meredith la laissa faire. Si elle allait avoir droit à un spectacle gratuit en rab, elle n'allait pas se plaindre.


Toutefois, la suite fut tout ce qu'il y a de plus normal et ennuyeux. La... chose... ne serait qu'un brouillon d'une saleté de mage amateur qui s'est dit "Tiens, essayons de déchirer le tissu de la causalité spatiale pour voir les effets sur l'espace/temps sur une zone réduite?" comme tout pratiquant occulte qui se respectait. Mais l'ennui dans la réponse de la renarde, c'était le "peut-être" qui se trouvait en filigrane tout le long. Quand elle voyait une épée, c'était une épée. Clair et pas d'erreur : un bout arrondi pour tenir, un bout pointu pour embrocher et un côté coupant pour trancher. Ce n'était pas pour rien que ses clients se faisaient enchanter leurs armes et armures hors de sa forge : des armes qui commencent à causer ou des armures à changer de couleur, c'est pas naturel...


"Oh, vraiment? He ben... allez-y!"


Pour un peu elle était déçue. C'était pas vivant donc elle ne pourrait pas lui casser la figure et, plus important, lui faire payer un putain de loyer pour le temps qu'il avait bloqué la forge. Meredith s'assit sur le comptoir, profitant de la jolie vue offerte innocemment par la renarde qui s'accroupissait pour tracer... des runes! Bon, c'était de la craie donc au pire elle pourra l'effacer à grande eau. Puis, quand elle eut fini... L'enfer se déchaîna.


Meredith ne comprit pas tout de suite ce qui se passait, vue qu'elle eut juste la vision fugitive d'une boule de fourrure bleue passant à toute allure à côté d'elle comme une mascotte de console de jeu. Elle tournait instinctivement la tête pour essayer de suivre le mouvement de l'aide pour finalement se faire mitrailler par une grêle de lingots de métal de plusieurs kilos. Elle n'avait pas encore atterri au milieu de sa boutique, fauchée par l'impact, qu'elle se félicitait de ne pas aimer la couture : un assortiment de couteaux et de ciseaux auraient fait beaucoup plus de mal que ses outils de forge faits pour pincer et cogner! Un crépitement métallique lugubre la fit se redresser contre l'avis négatif d'une bonne partie de son anatomie lui signalant des dégâts réçents. Les outils rebondissaient les uns contre les autres près de la zone centrale et cognaient surtout sur le bac de métal qui... se soulevait... Un bac de métal faisant tout le plafond du côté forge de la boutique, rempli d'eau pour refroidir l'atmosphère, commençait à tout doucement se soulever. Bon, là ça devenait personnel.


Un rapide coup d'oeil lui apprit que la bleutée n'était plus là. La fenêtre était pulvérisée. Quand même pas... Courant à l'extérieur, il ne fut pas difficile de trouver la tache bleue à moitié nue sur du pavé marron. Ayant suivi une petite formation dans la garde, la forgeronne se rappelait quelques bribes de ce qu'il fallait faire en cas de personne sonnée. Des baffes? Elle venait de se prendre un marteau de forge en travers du tiroir à steak! Ce ne serait pas avec un truc qui tiendrait de la caresse à côté qu'elle attirera son attention. La boisson! Un sourire mauvais sur le visage, Meredith fouina dans sa veste... et ne trouva rien. Fouille de l'autre côté. Gros blanc. Gros hurlement.


"MA PUTAIN DE SALOPERIE DE FLASQUE!"


Aller/retour sur les joues de la bleutée.


"On a un blem! Plus gros que prévu! Dans tout ce foutoir il y a une flasque de 100 cl environ! Si elle est en métal et bien fermée c'est parce que c'est pas le genre d'alcool fait pour rencontrer de l'air sans s'exprimer. Et par exprimer je veux dire prendre feu! J'ai besoin que d'une gorgée pour faire une flamme à foutre des complexes à un dragon et il y a une putain de bombe en puissance qui rebondit dans tous les sens dans ma putain de forge!"


Meredith se calma soudainement, son passé mercenaire resurgissant face à l'éventualité de perdre sa forge et, surtout, une pleine flasque d'haleine de dragon, trois ans d'âge. Le cerveau peu sollicité en temps normal mit les bouchées doubles pour faire un plan. Un plan peu habituel vu la nature de "l'adversaire" mais un plan quand même.


"J'sais comment m'en débarrasser. Si c'est juste un truc de métal avec des runes et pas un truc vivant, il saura pas ce qui arrive. Mais faudra me faire une ouverture."
avatar
Meredith

Messages : 192
Expérience : 50
Métier : Forgeron

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Semi-humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion Forge!

Message  Demie-coeur le Lun 23 Fév 2015, 18:53

Demie-coeur tentait de se remettre du choc qu'elle venait de recevoir, ou plutôt des chocs, entre la masse dans le ventre, le vol plané à travers la vitre et le fait de s'écraser sur un sol qui n'avait rien d'accueillant. Elle compris vaguement que quelqu'un l'agrippait et la secouait, visiblement pas assez pour que le puzzle de son esprit se remette en place rapidement, elle compris néanmoins au bout de quelques secondes que c'était la forgeronne qui la secouait, mais cette dernière grimaçait, puis elle perdit ses tympans.


"MA PUTAIN DE SALOPERIE DE FLASQUE!"


Ce fut suffisant pour lui faire écarquiller les yeux et remettre son cerveau en place cette fois. La renarde se tira même vivement les oreilles contre le crâne dans un fol espoir de préservation si l'autre taré recommençait à brailler. Mais en se tenant les oreilles elle avait malheureusement laissée son museau à découvert et se prit une magistrale paire de baffe, croyant presque voir sa truffe s'envoler jusqu'à quelques pas d'elle, une chance qu'elle soit en fait restée en place mais devenue insensible par la force des coups. Elle écouta donc la femme avec un air terrifié, tremblant de son corps en redoutant une prochaine violence sur sa personne, on venait aider les gens et voila comment ça se passait !


Elle lui raconta ensuite qu'elle avait un plan, Demie-coeur faillit s'étrangler dans un pouffement nerveux, vu ce que lui montrait la forgeronne depuis le début elle soupçonnait son plan de s'en tenir à foncer/taper/taper/taper encore/taper un peu/taper si nécessaire. Mais elle ne dit rien, tenant à son corps tel qu'il était en ce moment même, c'est à dire intact. Elle se relava ensuite, difficilement tout en tanguant légèrement, remarquant qu'une bretelle de son haut, dernier rempart avant la nudité de sa poitrine, craquait et menaçait de mourir sous peu. Là une vraie peur la prit, de plus en plus de gens accouraient dans la rue, elle se sentait déjà extrêmement mal à l'aise qu'autant de personnes la voit dans cet état, hors de question que cela empire !
L'autre voulait une ouverture ? Elle allait être servit !



Elle se rapprocha de la boutique et commença à tracer des symboles dans les airs, ces derniers s'illuminant peu à peu alors qu'elle dessinait les runes allant avec les formes, elle finit rapidement et lança le sceau sur la forgeronne, il repousserait tout objet se rapprochant trop rapidement d'elle. Ensuite elle s'adossa à un mur dans son dos et utilisa la magie d'illusion pour faire apparaître une coque de pierre sur la gourde encore visible, rien de bien incroyable mais de quoi éviter qu'elle explose pour une raison X ou Y. Pour finir elle puisa dans ses dernières forces et tenta de transmuter un maximum du métal présent dans la pièce, le changeant en mousse, mais seul un tiers fut transmuté. Puis elle ferma les yeux et se reposa.
avatar
Demie-coeur
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 392
Expérience : 80
Métier : contrôleuse des conditions de vie et du maintient de l'équipement

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Ange
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-horizon.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion Forge!

Message  Meredith le Mer 25 Fév 2015, 20:03

Meredith sautillait sur place, impatiente d'en découdre comme un catcheur sur le point de rentrer sur un ring où l'attendait une pieuvre géante, un requin blanc et un petit chanteur à la croix de bois (pour l'épauler). Dès que la rune fut placée, la forgeronne fonça dans la boutique, les bras en croix devant le visage et ne prêtant aucune attention à ce qui se passait derrière elle. A sa décharge, devant, il y avait de l'animation...


Les outils la percutèrent dès qu'elle mit un pied dans la pièce. Les armes et les armures s'étaient mises dans la danse, ricochant comme des boules de billard infernales dans une version à 666 bandes. Les plus vigoureuses furent heureusement déviées par la rune tracée dans son dos mais ça ne la protégea pas contre des plaques d'armures baladeuse et un lourd bouclier qui venait de se rappeler de l'importance de la gravité. Titubante et ayant une pensée émue pour tous les rumsteack du monde ayant passé à travers un hachoir à viande, la forgeronne parvint à l'arrière-boutique au prix de nombreuses entailles, quelques frayeurs et une énorme question métaphysique. Le marteau qui avait rebondi sur sa tête, avait-il bien fait "boing"? Et cette épée, elle s'était bien déformée comme du nougat au moment de faire une brochette de sa poitrine, non? Secouant la tête pour reprendre ses esprits, elle grimpa le petit escalier menant aux combles. A ce niveau se trouvait l'autre accès au puits d'eau, celui nécessaire pour refaire le niveau du bac qui avait toujours des velléités de nuage cotonneux. Il y avait encore la corde pour le seau et l'autre corde. La fameuse corde. Avec un sourire rapace, Meredith tira dessus.




                ****************


Un grand sourire sur le visage, la pièce à conviction numéro un appelée Meredith sortit de la boutique. La renarde avait-elle préférée fuir en petite tenue? Non, elle était restée là, piquant un roupillon. Peut-être un rapport avec la masse prise dans le ventre un peu avant? Ne sachant pas ce que la magie faisait sur les lanceurs eux-même, Meredith se gratta la tête. Hochant les épaules, elle se décida pour la ramener à l'intérieur en la soulevant et se la jettant sur l'épaule comme un sac de ciment. L'autre épaule fut occupée par la masse (ça coute cher ces trucs!). La forge était à présent immobile comme devraient l'être plusieurs centaines de kilos de métaux divers et variés. Déblayant un peu derrière le comptoir, elle allongea la bleutée avant de se trouver face au travail qui l'attendait.


Combien de matos pourrait-elle ranger en attendant que la renarde se réveille?
Mauvaise question.
Combien de matos pourraient-elle ranger ensemble si elle la réveillait?


Un sourire sadique sur ce qui lui servait techniquement de visage vu le nombre de coupures et de bleus l'ornant, Meredith frappa d'un coup sec un poteau. La vibration fit bouger l'eau dans le bac, créant une vague qui le déséquilibra. Au bout de plusieurs déséquilibres, il bascula de quelques degrés et une douche tiède aspergea la renarde à qui elle montra l'enclume.


Le bout de métal gisait, tordu en tout sens, les runes détruites. D'ailleurs, il sifflait et se cloquait encore.


"Tadam! Bienvenue parmi nous chère princesse. On est à court d'princes charmant et j'me suis dit qu'vous rouler une pelle dans vot'sommeil ça pouvait passer pour un acompte seulement si vous z'êtes du bon bord."


Pas un monstre d'insensibilité pour autant, elle lui lança sa veste en cuir bien abîmée avant de relançer le feu de la forge, chauffant très vite l'air alentour.
avatar
Meredith

Messages : 192
Expérience : 50
Métier : Forgeron

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Semi-humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion Forge!

Message  Demie-coeur le Jeu 26 Fév 2015, 20:57

La renarde se fit transporter sans même s'en douter, plongée dans un sommeil profond et sans rêves. Un de ces sommeils dont seul la fatigue a le secret. Elle respirait encore doucement, allongée contre la pierre du sol, quand une véritable vague tiède déferla sur elle, la douchant comme si elle passait sous une cascade. Elle ouvrit les yeux en se redressant précipitamment et heurta de plein fouet le bac d'eau, se délivrant une nouvelle douche qui la crispa de toute part.
Alors seulement elle reprit ses esprits et regarda les alentours, bâillant très longuement, il lui fallait forcer pour tenir ses yeux ouverts et elle dut à plusieurs reprises se passer les paumes sur les yeux pour les réveiller un peu.


"Tadam! Bienvenue parmi nous chère princesse. On est à court d'princes charmant et j'me suis dit qu'vous rouler une pelle dans vot'sommeil ça pouvait passer pour un acompte seulement si vous z'êtes du bon bord."


Elle bâilla encore, dodelinant de la tête vers l'enclume, elle y vit la forme quelque peu floue de l'artefact massacré. Dans son esprit passa le fait qu'elle avait eut raison, elle se doutait bien que le plan de la forgeronne serait à base de destruction pure et simple. La renarde aurait bien soupirée mais elle n'en avait même pas la force, elle se contenta de ne plus bouger, regardant l'objet avec des yeux vides.
Puis elle se prit la veste de Meredith en pleine figure, en la dépliant doucement cela lui rappela qu'elle avait un peu froid malgré la forge dont les braises reprenaient en force. Elle se regarda et fut véritablement horrifiée de se découvrir presque nue, ah oui elle s'était déshabillée pour éviter que les parties en métal de sa tenue ne soient attirées. Mais ses pauvres dessous avaient méchamment soufferts, son soutient gorge surtout, il ne tenait plus que par miracle, l'une de ses bretelles menaçant de laisser se déchirer le dernier fil qui la faisait encore tenir.
Elle plaqua donc la veste en cuir contre son corps et chercha des yeux les vêtements qu'elle portait en arrivant, action qui lui fit encore plus mal au crâne. Elle tenta alors de se lever, parvenant à se hisser sur ses jambes tremblantes à l'aide du comptoir. Puis elle avança en direction d'un bout de truc bleu flou un peu plus loin. Arrivée au terme de son effroyable marche de deux pas elle se laissa tomber à genoux et sortit ce qui était bien ses habits des décombres métalliques. Ils étaient tout déchirés et la moitié des plaques devaient être de la mousse maintenant, au vu de leur tendresse.


Peinant elle parvint tout de même à l'enfiler, ce qui lui arracha ses dernières forces, elle se traîna alors jusqu'à un mur et regarda l'humaine en appuyant son museau de côté contre la pierre afin de moins se fatiguer.



-Na… navrée pour tout… je vais… je vais me reposer… un peu… trop fati… -bâille- fatiguée… après je vous… vous ai… vous aiderrrrzzzn… -elle venait de se rendormir, n'ayant pas l'habitude de se dépenser autant en une seule fois, et après avoir été molestée par une masse qui plus est.-
avatar
Demie-coeur
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 392
Expérience : 80
Métier : contrôleuse des conditions de vie et du maintient de l'équipement

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Ange
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-horizon.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion Forge!

Message  Meredith le Ven 27 Fév 2015, 20:14

La forgeronne avait suivi des études intensives en titubement et marche peu assurée. Détentrice d'un doctorat "Taverne" et d'une mention spéciale "alcools forts", la courte promenade de la bleutée l'inquiéta franchement. Elle était si fatiguée que ça?! Elle n'en avait pas l'air en arrivant, pourtant! La renarde ne lui laissa même pas le temps de lui répondre, s'écroulant sur place. Soupirant, elle la ramassa une fois de plus pour se la jeter sur l'épaule et aller dans l'arrière-boutique. Relativement épargnée par le chaos magnétique grâce à l'épaisseur des murs et la peu de quantité de métaux à influencer, l'endroit était seulement un foutoir au lieu d'être un chaos. Dans un coin se trouvait un petit arrangement qu'elle avait mis en place il y a quelque temps déjà et qui allait retrouver un usage. Utilisant d'épaisses poutres de bois d'oeuvre, Meredith avait délimité un carré grossier qu'elle avait rempli de la paille et des balles de coton utilisées pour caler les marchandises les plus précieuses. Par-dessus, elle avait encore une ou deux toiles utilisées pour emballer les mêmes ballots. La déchargeant sans délicatesse au beau milieu de cet espèce de lit de deux mètres sur deux, la forgeronne regarda autour d'elle, cherchant ce qui pourrait tenir lieu de couverture. Ayant l'habitude de l'enfer intime que constituait la porte de la forge, elle n'avait jamais vu l'utilité de couvertures. Maintenant qu'elle avait une renarde trempée sur les bras, il fallait bien trouver quelque chose.


Laissant tomber les peaux d'ours, trop rêches, et d'autres fourrures bien trop odorantes, elle dispersa sur l'endormie son stock de fourrures d'hermine.


"Voila! Dort bien parce que j'aurai un paquet de question à te poser à ton réveil! Bonne nuit... heu..."


Gros blanc.


"Putain, c'est quoi ton nom déjà?"


Rembobinage rapide. Lecture. Rembobinage. Ralenti.


"Merde... tu ml'as même pas donné..."


Eclatant d'un de ses gros rires dont elle avait le secret, Meredith retourna à la forge. Redresser une étagère pour la mettre devant la fenêtre brisée, nécessaire à cause des petits curieux furtifs. Fermer la porte à clé, nécessaire à cause des petits curieux suicidaires. Puis elle contempla la boutique. Ferma les yeux quelques secondes avant de les rouvrir, espérant que son trauma crânien y était pour quelque chose. Non, même chaos indescriptible mêlant armes, armures, cargaisons, lingots de métaux divers et autres objets tordus par les ricochets.


"Funérailles... j'me croirais d'retour dans ma chambre d'ado..."




       *********


Au réveil, Demie-coeur trouva Meredith à son chevet. Avec une patience toute minérale, elle mâchait un bout de viande séchée tout en sirotant une bière. L'indice le plus notable qu'elle n'était pas une infirmière diplômée devait déjà être sa tenue : elle n'avait pas pris la peine de se changer. Pourtant, elle ne présentait plus aucune des blessures et semblait bizarrement propre.


"Alors la belle? t'penses quoi d'mon p'tit nid?"
avatar
Meredith

Messages : 192
Expérience : 50
Métier : Forgeron

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Semi-humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion Forge!

Message  Demie-coeur le Ven 27 Fév 2015, 22:26

La renarde dormit longuement, très longuement même. Six heures après avoir fermé les yeux elle remua faiblement, l'abdomen toujours endoloris, et battit des paupière en tentant de s'habituer à la lumière un peu trop vive de l'endroit. Elle bâilla longuement, passant une main sur son museau pour se réveiller et remarqua alors qu'elle était quasiment nue, ses habits déchirés ne la couvrait plus vraiment. Pour autant ce n'était pas la fraîcheur de l'air qui le lui faisait remarquer, mais plutôt quelque chose de très doux, lisse et tiède, elle renifla l'air, de l'hermine.
Alors qu'elle tendait le bras pour faire glisser sa main le long des peaux un bruit de mastication lui fit tourner la tête. La forgeronne était assise juste à côté d'elle, mâchouillant quelque d’indéfini tout en la regardant d'un air bovin. Un moment elle lui fit peur, non pas parce qu'elle était tarée et inhumaine, mais parce qu'on ne percevait rien qui s'échappait d'elle. Elle vivait et mastiquait, ça s'arrêtait là, pour le niveau de la pensée il faudrait repasser plus tard.
Demie-coeur retint un frémissement et se détendit en voyant une lueur s'allumer faiblement dans ses yeux. Elle se redressa en tenant les peaux contre elle pour se couvrir et dit faiblement merci en hochant doucement le museau. Elle se tut ensuite, ne sachant trop quoi faire. Elle avait très envie de courir chez elle, de se laver et de s'habiller convenablement. Mais à l'attitude de la forgeronne elle savait que ce n'était pas possible, alors elle resta là, sur le lit de fortune, à attendre. Prenant finalement la parole.






-Hrm je… je suis désolée pour votre boutique… ça ne devait pas se passer comme ça… enfin si mais non, enfin je… je voulais pas tout casser. Je me suis rendue compte trop tard que ce que j'avais fait ne fonctionnait pas très bien, vraiment désolée… -la renarde en avait presque les larmes aux yeux, elle qui voulait tout faire pour aider les gens du donjon, voila qu'elle ravageait stupidement l'une des boutiques.- Je... je vous aiderez à ranger bien sûr... c'est la moindre des choses et... si vous avez encore besoin d'aide je, je comprendrais que vous ne vouliez pas me revoir... ce fut un échec...


Soudain quelque chose lui traversa l'esprit, elle resta un moment indécise, le regard perdu dans le vide en réfléchissant. Elle se rappelait un truc étrange qu'elle avait vu dans la forge avant de tomber de fatigue, ce n'était ni ses habits déchirés, ni la tête de la forgeronne qui avait été salement amochée, ni les objets en mousse qui quelques instants plus tôt l'aurait tué en la percutant. Non il y avait quelque chose d'autre qui clochait... elle mit le doigt dessus quand Meredith allait prendre la parole, elle se tourna alors vivement vers elle en fronçant légèrement le museau, l'air troublée.


-Mais... comment... comment avez-vous fait... je veux dire pour l'objet... ce n'est pas quelque chose sur lequel vous avez pu frapper pour le casser, un objet en métal aurait immédiatement été repoussé. De plus je crois me souvenir qu'il n'était pas tellement cabossé, vous y êtes allée avec les dents ou quoi ? -cela ne l'aurait même pas surprise comme idée, par contre celle qu'elle ait réellement réussit comme ça, là elle aurait eut du mal à y croire.-
avatar
Demie-coeur
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 392
Expérience : 80
Métier : contrôleuse des conditions de vie et du maintient de l'équipement

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Ange
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-horizon.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion Forge!

Message  Meredith le Ven 27 Fév 2015, 23:04

La bleutée ne semblait pas vraiment du matin. Enfin, du soir si on considérait l'heure a présent bien avancée. Encore une heure et elle l'aurait taxée d'un putain de loyer! Avant même le premier assaut verbal, la beast s'écroula lamentablement sur elle-même. Quand elle eut fini de s'excuser, Meredith ne trouva rien d'autre à dire que la première chose qui lui passait par la tête.


"Parce que c'est à cause de vous qu'ça a dégénéré?"


Chute de la température ambiante de quelques degrés.


Avant ça, Meredith mettait le gros délire de l'enchantement sur le compte de la plaque de métal, n'ayant pas fait le rapprochement entre le tracé à la craie et le carnage qui a suivi. Elle se leva lentement, marchant de long en large en grommelant.


"Toutes ces armures à redresser... Ces armes émoussées par les impacts... Ces outils à devoir faire retaper chez des concurrents... tout ce manque à gagner... La coupable mérite une sale correction pour avoir foutu tout ce bordel! Et j'suis pas du genre à retenir mes coups!"


Sans prévenir, Meredith flanqua un énorme et ample uppercut... à elle-même. Elle avait été généreuse et n'avait effectivement pas retenu l'impact, faisant presque un 180°, son crâne résonnant lors de l'impact sur les pavés. Elle resta quelques secondes allongées avant de se relever souplement, en lançant les jambes en avant avec un petit "hop". Elle avait le menton qui allait virer au violacé d'ici peu.


"Ouaip. C'est moi qui ai ramené cette féraille en douce. J'irai me foutre quelques coups de boule dans les murs plus tard pour bien me le graver dans le crâne. Quand à la méthode employée..."


Elle partie quelques minutes. On entendit un treuil puis Meredith revint, un panier d'osier trempé dans les mains. Dedans se trouvait une bouteille fermement fixée, bouteille qu'elle entreprit de détacher.


"Y a quelqu'temps, j'ai trouvé un grimoire. La version pour tavernes du Necrononichons. Y a un paquet de cocktails tous plus destroys et sympas les uns qu'les autres. Celui-là, j'l'appelle le court-falaise. Il a un sacré gout de pomme et réagit mal dans des bouteilles en métal. Au bout de la deuxième explosion, j'l'ai mis dans des bouteilles en verre que j'garde au fond de mon puit. J'ai juste versé une rasade sur la feraille et elle s'est sentie toute chose. Bon, y a eu des effets bizarre, comme une espèce de disque brillant qui ressemblait à de l'eau qui a pas pigée qu'elle peut pas tenir à la verticale et après un gros oeil enflammé tout étonné d'me voir! Puis, la féraille a été si tordue qu'les runes marchaient plus."


Comme si c'était la chose la plus naturelle du monde, Meredith s'enfila une rasade du redouté brevage. Vu qu'elle ne portait que la bande de latex autour de sa poitrine et son boxer, Demie-coeur put voir en direct une vague de chair de poule partir de la tête pour aller vers les extrémités. Gardant quelques instants encore la respiration bloquée, elle finit par lâcher un soupir de plaisir si chargé en effluents alcoolisés que la torche à proximité brûla brièvement plus vivement en prenant une couleur verte.


"Haaaarrrrr. Un vrai plaisir. Mais pour l'connaisseur. J'vous en propose pas, devez pas avoir l'habitude d'ça. Vous avez encore toutes vos dents! Bien, faut solder les comptes!"


Joyeusement, Meredith se releva une nouvelle fois mais n'alla pas loin : la petite boite n'était qu'à quelques mètres dans l'arrière-boutique.


"J'sait qu'mon derrière d'boutique est pas franch'ment aussi organisé qu'un bureau d'la haute, mais c'qui est d'vant est déjà bien rangé! Vous z'avez piqué un roupillons de presque six heures j'dirai. J'ai eu l'temps de ranger. J'vous ai d'mandé de venir, z'avez bossé, moment d'payer!"


Toujours aussi joyeusement, elle ouvrit le coffret, révélant l'éclat doré de pièces. Elle en prit une poignée et les laissa tomber au sol. Aucun bruit. Pas de tintement métallique. Pas de rebonds. Pas de "rriiinnnng" d'une pièce roulant sur les dalles. Silence de mort.


"La moitié de mon stock est comme ça. D'la mousse. Les armes et armures, j'peut voir pour les changer. Mais mon fond d'caisse, j'prends ça pour une insulte..."
avatar
Meredith

Messages : 192
Expérience : 50
Métier : Forgeron

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Semi-humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion Forge!

Message  Demie-coeur le Sam 28 Fév 2015, 22:57

Tout d'abord Demie-coeur dut admettre qu'elle avait peur, la forgeronne lui avait répondue sur un ton qui laissait deviner qu'elle lui en voulait pas mal d'avoir semé une telle pagaille dans sa boutique. Puis finalement elle se leva et commença à tourner en rond dans la pièce tout en marmonnant des paroles toujours plus inquiétantes, le pire étant que la renarde savait qu'elle n'aurait pas assez de force pour fuir plus loin qu'une rue. Quand Meredith amorça un coup de poing elle se recroquevilla sur elle même, sentant déjà les larmes lui monter aux yeux prévision de l'impact… et la vit se frapper elle même, elle regarda d'un air étonnée son corps, elle n'avait pourtant pas de rune renvois sur le corps, qu'est-ce qui s'était passé, pendant elle moment elle craint qu'un autre mage se soit infiltré ici pour… faire quelque chose même si elle ne savait pas quoi.
Mais heureusement pour son petit coeur qui commençait à se serrer douloureusement alors qu'elle scrutait les environs avec crainte, Meredith se releva d'un petit bond, l'air tout à fait en forme. Elle se justifia de son coup de poing et enleva par la même le poids sur la poitrine de la renarde, elle était vraiment folle à lier, lui faire une peur pareille… complètement folle !


Elle répondit ensuite à sa question sur la façon dont elle avait rendue l'objet inutilisable, lui expliquant qu'elle avait des alcools… un peu spéciaux. Elle lui expliqua comment tout s'était passé, trouvant visiblement tout à fait normal de croiser le regard d'un œil en feu qui planait dans un bout de métal enchanté, rien de plus normal à vrai dire. Elle était vraiment sérieuse ?!! Un moment Demie-coeur se demanda si elle était totalement stupide où le faisait exprès, mais Meredith était déjà occupée à autre chose, buvant de sa… mixture, la renarde fronça le museau, elle avait sentit des détergeant et acides avec une odeur plus douce.
Se passant une main sur le museau, et plus particulièrement sur la truffe pour la protéger comme elle pouvait de l'agression sensitive de cet alcool, elle commença à réfléchir à ce qu'elle devait faire. De toute évidence l'artefact était plus complexe qu'elle ne le pensait, elle devrait en référer à quelqu'un d'autre, un des dirigeants du donjon par exemple, après tout, c'était une intrusion dans LEUR donjon.
Tout en réfléchissant elle remarqua une étrange forme ronde se rapprocher d'elle, en relevant le museau elle s'apperçue qu'il y en avait plusieurs éparpillées au sol, de la taille de… ah merde ! C'était des pièces de monnaie, elle avait aussi changé ça en mousse, quelle poisse. La renarde resserra les peaux contre son corps en tentant de se faire toute petite.



-Je… je peux vous arranger ça… pas tout, tout de suite, mais en deux jours, je devrais pouvoir vous rendre tout votre matériel. Et pour votre or aussi bien entendu, par contre vous n'avez pas à me payer, le donjon Kanabo se charge de me rémunérer pour tout mon travail. Ah et heu… je suis navrée mais il va falloir que j’amène cette pièce de métal aux dirigeants, eux sauront quoi faire, pas moi, ça me dépasse… -la renarde se leva à alors, laissant glisser les multiples peaux le long de sa fourrure jusqu'à former un petit tas soyeux sur les balles de cotons.- En fait ce serait même plutôt à moi de vous dédommager, pour avoir ravagée votre boutique et… le soin dont vous avez fait preuve à mon égard… j'espère réellement ne plus vous attirer d'ennuis, cependant je dois encore me changer parce que… -elle regarda ses vêtements.- Non vraiment je ne peux pas rester comme ça, c'est impudique !


Elle se dirigea alors vers la sortie, titubant encore un peu et les jambes légèrement tremblantes, le coup prit à l'estomac était peut être plus violent qu'elle ne l'avait cru, elle se sentait étrangement faible et peina à atteindre l'enclume, ramassant l'étrange objet rongé par la corrosion et le fourra dans sa sacoche à la ceinture. Puis elle se dirigea vers la porte qu'elle trouva close, une étagère était rabattue sur la vitre brisée. Elle se retourna vers la forgeronne, inquiète.


-Je je... s'il vous plait laissez moi sortir... -elle se sentait piégée et pas rassurée du tout.-
avatar
Demie-coeur
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 392
Expérience : 80
Métier : contrôleuse des conditions de vie et du maintient de l'équipement

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Ange
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-horizon.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion Forge!

Message  Meredith le Dim 01 Mar 2015, 00:00

La bleutée n'avait pas l'air à l'aise. Il fallait dire que peu de personnes ayant tapé dans la caisse se sentaient à l'aise en présence de Meredith. En fait, ils sentaient surtout la pression de leur propre menton contre leur hanche, voir ils ne sentaient plus rien du tout. Elle avait l'air sincèrement désolée et la forgeronne voulait bien la croire : pour ce qu'elle en avait vu pour le moment, la renarde tenait plutôt de la souris qui file vers le trou le plus proche à la première lumière.


"Ça m'va. J'ai mis tout le matos en mousse sur les tables centrales. Certaines sont en plusieurs morceaux, faudra donc que j'retape tout ça une fois qu'mes outils seront réparés..."


Le fait de voir ses ustensiles tordus en tout sens lui avait fait a peu près le même effet qu'une princesse qui découvrirait son tiroir à sous-vêtements entrouvert. La renarde fit alors une variation poilue de "Aphrodite sortant des eaux". Il y avait pas de petits angelots charnus mais les formes étaient intéressantes. N'étant pas contre un spectacle gratuit après des heures de dur labeur, Meredith se rinça tranquillement l'oeil. Suivit un discours comme elle les aimait, à savoir qu'on parlait de la payer. La forgeronne resta à distance, bras croisée, observant la promenade de la renarde qui tenait plutôt de la marche de poivrot ayant dépassé le stade de "quelle journée de merde!" et n'ayant pas encore atteint celui de "quelle jour on est bordel?" Après six heures de repos total, elle ne semblait pas fraîche pour un sou! Toujours les bras croisés et adossée contre le comptoir, Meredith poussa un de ses rires bruyants quand la bleutée supplia de pouvoir fuir à toute jambes. Il avait beau régner la chaleur, ce n'était pas l'enfer.


"Ouais! Bonne idée! J'vous ouvre la porte et vous filez, à moitié à poil, dans d'couloirs avec des incubes, succubes et autres trucs en cube qui auront pas ma politesse d'attendre la permission avant d'violer. Commencez d'ja par prendre ça!"


Elle se retourna, se pencha très fort par-dessus le comptoir. En fait, elle était à plat ventre dessus, les deux jambes fouettant l'air pendant qu'elle avait l'air de lutter contre quelque chose, un ferraillement accompagnant ses grommellement.


"Là! C'est pas vrai comme c'est tordu c'truc..."


Elle finit par se redresser et brandit un objet métallique tordu en tout sens au bout d'une petite cordelette pendant dans sa main droite.


"Amulette de soin. Booste la récupération physique. Vu comme elle est tordue, j'peut plus la vendre et faudra me mettre au lit avec une pelle avant qu'j'recommence à essayer de r'dresser un truc avec une rune d'ssus. Cadeau pour vous si vous m'dites votre nom..."


Elle marcha ensuite droit sur la bleutée pour lui tendre l'objet. Mais son autre main fit un geste rapide sur le bras de la renarde et elle amena quelque chose à son propre visage. C'était petit, clair et translucide.


"Z'avez encore des bouts d'verre dans le pelage. M'étonne pas, z'êtes passé à travers une vitre. Faut nettoyer ça... Et pour sortir d'ici sans faire baver tout les mecs et une partie des gonzesses du donjon, j'ai c'qui faut!"


Vu que tout avait été rangé un peu avant, elle dégotta rapidement ce qu'elle cherchait : un ensemble de cuir marron garni de pièces métalliques. Le haut était un bustier avec un décolleté assez prononcé et des épaulettes qui revenaient sur les bras. Le bas tenait plutôt du string mais elle mit un pagne de cuir grossier avec.


"Une de mes meilleures vente! La Reine Barbare TM! Un produit qui donne pas envie de se frotter à vous. Un rapport sûrement avec toutes les pointes qui sortent. Oh, mais j'm'emballe, j'emballe..."


Retour vers la bleutée avec un sourire tenant plus du piège à ours modèle familial qu'un sourire commercial.


"Vous v'lez tenter vot'chance dans les couloirs ou m'devoir quelqu'services d'plus?"
avatar
Meredith

Messages : 192
Expérience : 50
Métier : Forgeron

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Semi-humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion Forge!

Message  Demie-coeur le Dim 01 Mar 2015, 00:42

Demie-coeur frémit en regardant la forgeronne rigoler, ses exclamations résonant d'une façon étrangement effrayante dans la forge. D'un seul coup elle ressemblait à l'antre d'un démon brutal, des armes un peu partout, même si celles en mousse atténuait le danger de ce côté là. Une lumière tamisée et rougeoyante provenant d'une forge infernale. Partout des étagères pleines d'objets en métal, qui même si ils étaient finement travaillés respiraient la violence et le carnage. Le tout complété par cette créature qui ne pouvait définitivement par être humaine, trop de force, trop de résistance, un truc clochait, ce devait être une sorte de démon qu'elle ne connaissait pas et voulait la prendre au piège.


Paniquée elle activa encore plusieurs fois la poignée, sans plus de succès que lors de sa première tentative. Elle lâcha sans le vouloir un petit couinement plaintif de renard en la voyant se rapprocher pour lui expliquer que tout ce qui l'attendait dehors c'était un viol, parce qu'ici c'était mieux ? Très franchement elle commençait à en douter.


Mais finalement elle put rouvrir les yeux après quelques seconde à entendre l'autre farfouiller, regardant craintivement entre ses bras levés devant son museau elle la trouva sur le point de basculer de l'autre côté du comptoir sur lequel elle était allongée. Chose des plus déconcertantes pour la bleutée, pendant un moment son cerveau sembla s'arrêter disant *Heu… on est d'accord qu'après tout les sous entendus c'est elle qui nous montre son cul ? Non mais juste pour être sûr hein...* Mais elle était trop polis pour penser aussi grossièrement, elle censura donc son cerveau et se détendit, se disant en regardant les carreaux brisés qu'elle pourrait de toute façon fuir par là si un quelconque problème subvenait.


Ce fut avec surprise qu'elle vit une amulette pendre du poing de Meredith lorsque celle ci se retourna victorieuse, lui expliquant que le bout de métal avait des propriété régénérantes. Si seulement c'était vrai, cependant vu les connaissances magiques de la forgeronne elle en doutait, beaucoup. Elle hésita à lui révéler son nom, et si c'était pour la traquer ensuite dans le donjon, venir la persécuter jusqu'à son logement ? Si c'était le cas elle ne ferais pas dans la demie mesure, elle verrait cette… chose… quelle qu'elle soit. Mais la possibilité qu'elle soit juste effrayante sans être méchante commençait à se faire une place dans l'esprit de la renarde, aussi bredouilla-t-elle un.


-Je les… je… on m'appelle Demie-coeur… parce qu'il paraît que je peux être adorable tout comme être une peste… -elle baissa tristement le museau, ce surnom la suivait depuis son arrivée au donjon.- C'est peut être vrai après tout…


Un contact dans sa fourrure la fit brusquement sursauter, elle releva vivement le museau en regardant Meredith qui souriait et se trouvait bien trop près d'elle à son goût, mais en regardant sa main et en l'écoutant elle compris que ce n'était rien de grave. Enfin si, avoir la fourrure pleine de verre c'était grave mais cela n'était en rien de la faute de la forgeronne. Elle rougit fortement face au compliment sur son physique, elle ne se voyait que comme quelqu'un de normal. Une femme-bête comme les autres, ni plus ni moins, et son travail l'omnibulant elle n'avait pas trop le temps de s'admirer dans un miroir ou de faire les magasin, ses tenues arrivaient chez elle sur commande et puis c'est tout. Elle prit au passage l'amulette que lui tendait Meredith et se la passa autour du coup, poussant un léger soupire bien être tandis qu'une vague tiède parcourait son corps.


La renarde baissa à nouveau le museau, sentant son visage s'enflammer, en général les personnes qui la complimentait étaient soit trop mielleuses pour être vraies, soit au contraire trop brutal et pas du tout agréable à écouter. Meredith elle, était brusque mais ses mots restaient du domaine de l'écoutable pour une prude comme Demie-coeur. Sa fourrure qui cachait pourtant son rougissement que ses yeux fuyants révélaient déjà, décida de se mettre de la partie, se hérissant légèrement le long du museau et sur les oreilles. Damnation ! A quoi pouvait bien servir tout ces poils si ce n'était à cacher de telles réactions !


Mais alors qu'elle pestait contre son pelage la forgeronne était repartie vers les étagères en lui disant des choses qu'elle n'avait pas écouté. Elle la regarda ensuite avec un grand sourire en lui montrant une armure qu'elle ne porterait jamais, en premier lieux parce que cela ne correspondait pas du tout à son style vestimentaire, et en second lieux parce que c'était affreusement vulgaire. Elle préférait encore se promener avec ses habits déchirés, ces derniers cachant assez ce qu'ils avaient à cacher.
La dernière phrase de la forgeronne la laissa perplexe, elle ne voyait pas de quels genre de services elle parlait. Elle allait lui remettre ses outils et son or en état, réparer ce qu'il fallait et la payer si elle le désirait pour les soins prodigués. Mais en dehors de cela elle n'avait aucune dette envers elle.



-N-non merci… c'est très aimable à vous mais, ma tunique bien que malmenée reste ce que je préfère comme équipement. Et heu… je ne vois pas de quels services vous voulez parler… je… je ne vous suis redevable en rien en dehors des réparations de votre équipement et d'un remerciement pour la couche… enfin il me semble… -quelques instants elle sembla perdue, perturbée par les pensées qui lui traversaient l'esprit quand elle regardait la tenue de la forgeronne. Plus elle y pensait plus elle se disait qu'elle pourrait avoir quelques… penchants, dehors ce serait tout aussi bien en fait.- Heu je je… je vais… sortir hein, merci pour tout, j'essayerais de vous remettre l'amulette en forme et je vous la rapporterait, avec ce sera suffisant pour rentrer chez moi. Je repasse vous voir demain ?… A moins que vous préfériez un autre jour… ? -elle tenta de regarder Meredith dans les yeux pour se donner de la contenance mais ne parvint pas à soutenir son regard, le sien fuyant en moins d'une seconde pour lui faire aussitôt baisser le museau de côté vers le sol, les oreilles basses. Sûr que si elle avait été un vrai animal elle aurait fait penser à un renardeau perdu et effrayé.-
avatar
Demie-coeur
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 392
Expérience : 80
Métier : contrôleuse des conditions de vie et du maintient de l'équipement

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Ange
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-horizon.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion Forge!

Message  Meredith le Dim 01 Mar 2015, 12:52

Mais comment diable avait-elle fait pour survivre jusqu'à présent? Elle avait pris le créneau évolutif "je suis mignonne donc je survis"? Meredith avait vraiment du mal à la voir être une peste, vu qu'elle faisait penser totalement à un petit animal terrifié qui ne s'éloigne de son terrier que le temps de voir que ce qui s'y trouve dehors ne lui plaît pas.


"Ben mon p'tit coeur, Coeur-de-fer est pas mon vrai nom non plus. Rapport aux yeux qui s'raient le miroir de l'âme une connerie de ce genre. Moi j'pense qu'ça a plutôt un rapport avec l'fait qu'j'suis plus dure dedans qu'dehors!"


La petite présentation de la marchandise n'eut pas l'effet escompté. Il allait falloir davantage ruser pour arriver à ses fins. Un peu de franchise directe pouvait aussi aider! Elle se rapprocha donc de la bleutée au nom cardiaque, lui posant les mains sur les épaules et lui parlant d'un ton calme et doux.


"Ma chère, ma chère, ma chère... Vous m'proposez de sortir d'ici avec les habits en loque, la fourrure en pétard et la démarche aussi assurée qu'un ivrogne après avoir passé plusieurs heures seules avec moi? Puis de r'venir demain ou plus tard pour r'partir de nouveau après plusieurs heures, la fourrure en pétard et la démarche bizarre? Devant toutes les boutiques, les clients et ces pro du commérage qui s'disent commerçants? Avant la fin d'la s'maine, tout le monde dira : Demi-coeur se fait des extras! Voir, Demie-coeur se fait payer en nature! Et ma p'tain de réputation va pas aider! Si j'veux vous voir sortir d'ici propre, coiffée, bien habillée et marchant droit, c'est aussi pour qu'j'ai pas à vous sortir de chez vous par la force la prochaine fois qu'j'ai un problème ici."


Relâchant son emprise sur la boule de nervosité et d'embarras nommée (techniquement) Demie-coeur, Meredith revint à son stock, brandissant des tenues de cuir plus ou moins déchirées, surtout aux endroits les plus stratégiques.


"J'tiens une forge. J'fait pas dans le délicat et le tissu soyeux, l'cuir clouté c'est le plus léger qu'jai. Mes armures plus grandes se sont fait un p'tit peu déchiqueter dans ce bordel et mon stock de Reine Barbare est ce qu'j'ai de plus intact... quand à c'que vous m'devez..."


Avec un plaisir manifeste, Meredith revint à son comptoir, fouina en-dessous pour en sortir un boulier et commencer à claquer les boules. Elle ne savait pas l'utiliser, c'était juste pour le claquement accompagne chaque ligne de la facture.


"Outils massacrés. Va falloir totalement les r'faire pour une bonne partie, surtout les plus grands. Armes abîmées : Certaines ont carrément ont le manche cassé et tout c'qui est tranchant doit d'nouveau être affûté. Armures en fer : fixations qui ont morflé, impact divers et variés. Armures en cuir : trouées par le stock volant. Pointes de flèches : Y en a un paquet qu'j'ai pas retrouvées, doivent être plantées qu'qu'part dans la charpente. Charpente : avec la chute du bac d'eau, plusieurs poutres se sont fissurées. Alambic : le fait d's'changer en mousse l'a fait s'affaisser sur lui-même, donc faudra qu'je r'commence à zéro pour ça. Déco : toutes les toiles sur les murs et les tables ont fini en lanières, donc faudra tout rach'ter..."


Elle laissa le boulier tomber sur le comptoir avant de jeter un regard amusé à la bleutée qui devenait de plus en plus rosée.


"Vous s'riez moins mignonne, j'vous aurai fait une déco sur la figure façon charbon d'bois pendant vot'sommeil rien que pour les intérêts. J'vous propose donc de prendre un bon bain pendant qu'j'réfléchis comment z'allez me rembourser tout ça."


Elle bondit par-dessus le comptoir pour marcher droit sur la renarde, un doigt tendu vers la poitrine de Demie-coeur.


"C'est des frusques, mais j'peut faire quequ'chose avec. J'ai du tissu déchiré et j'peut en récupérer assez pour faire un truc correct. J'manque pas de pièces de métal à coudre par-dessus. Ça s'ra pas beau à voir mais suffisant pour rentrer chez vous sans vous faire siffler. Juste besoin d'vos mensurations. Pour l'bain..."


Avec un sourire entendu, la forgeronne revint vers l'arrière boutique, faisant signe à la bleutée de la suivre. Il y avait là un escalier qui montait contre un mur, menant au-dessus de la partie forge. En fait, tout le plafond consistait en un grand bac métallique rempli d'eau. Une barre graduée indiquait 75cm de profondeur. L'eau était chaude.


"Bienvenue à mon jacuzzi privé! Les brosses sont là, là et là. Pratique après une sale journée de boulot et toujours chaud vu qu'ça sert à refroidir l'air. Maintenant j'vous laisse le choix, miss. Soit z'êtes bien gentille, vous m'laissez vous r'faire des frusques et vous sortez d'ici avec un p'tit contrat en règle pour classer cette affaire et une réput clean. Soit vous filez par la porte avec une réput de merde (sans qu'j'dise quoi'ce soit, notez bien!) avec des s'maines de boulot pour réparer p'tit à p'tit l'préjudice!"


Meredith aimait particulièrement le dernier mot. Long et facile à placer dans ses conversations. Joignant le geste à la parole, elle sortit la lourde clé de la porte comme un prestidigitateur et la glissa dans son boxer. Le tissu collé contre sa peau permettait de voir clairement la forme de la clé.


"Choisissez quoi?"
avatar
Meredith

Messages : 192
Expérience : 50
Métier : Forgeron

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Semi-humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion Forge!

Message  Demie-coeur le Dim 01 Mar 2015, 20:01

Demie-coeur dut bien admettre que la forgeronne avait raison, si elle partait maintenant dans cet état là les gens feraient circuler des rumeurs, après ils avaient tous bien vu et entendus les explosions et autres bruits incongrus que les deux femmes avait fait résonner dans tout l'étage durant leur… léger problème de forge. Après elle ne voyais pas pourquoi elle serait repartit dans le même état la fois suivante mais bref, si la forgeronne avait prévu de lui dévoiler d'autres objets dangereux d'ici là c'était fort probable que tout recommence.
La renarde regarda ensuite une nouvelle fois les habits proposés, ça c'était bien pire que les siens, même dans cet état, jamais elle n'accepterait d'en porter de pareils, ou en tout cas il faudrait plus qu'une bonne raison.
Elle grimaça ensuite quand Meredith commença à compter tout ce qu'elle lui devait, jouant visiblement avec son boulier plus qu'autre chose. Demi-coeur savait s'en servir et elle eut du mal à ne pas sourire en la voyant faire, qui comptait-elle tromper ? Elle en vint à se demander si elle était seulement capable de compter. Néanmoins le décompte suffit à lui faire de plus en plus honte et elle baissa le museau, sentant à nouveau sa fourrure se hérisser doucement. La forgeronne ne l'aida pas en lui faisant un nouveau compliment, il y avait trop d'émotions contradictoire depuis un peu trop de temps dans cette journée, elle ravala des larmes qui lui montait au museau et continua de regarder par terre.


Meredith en profita pour se rapprocher d'elle d'un bond par dessus le comptoir, lui disant qu'elle réfléchirait à comment lui demander de la payer plus tard, elle l'emmena vers l'étage supérieur en lui proposant de lui prendre ses vêtements pour les raccommoder pendant que la renarde prendrait un bain. Demie réfléchit, elle aurait pu prendre sa forme fumeuse pour partir puis dissimuler son corps à la vu des autres par des illusions floues mais… ce serait aussi un manque incroyable de politesse face à cette personne dont elle avait ruinée la journée et qui pourtant, continuait de la traiter comme une hôte. En fait sa conscience ne lui laissait pas le choix. Et la forgeronne non plus en lui expliquant sa vision des choses quand à sa proposition qui n'en était pas une étant donné ce qu'elle lui promettait en cas de refus.
Elle obtempéra alors et lui donna ses mensurations, retirant ensuite ses habits à l'exception de ses sous vêtements, après tout Meredith était une femme, ce n'était pas grave qu'elle soit en sous vêtements ici… enfin elle espérait… Elle lui tendit les habits puis la repoussa dehors.


-Je… je vous remercie mais… je préfère prendre mon bain seule, merci.



Demie-coeur referma la porte en soupirant, le dos plaqué contre son bois elle se laissa glisser au sol, se palpant le ventre sans ressentir de douleur, cette amulette fonctionnait vraiment bien. Elle tendit l'oreille, percevant les mouvements de Meredith au rez de chaussé, et retira ses derniers habits avant de se glisser dans l'eau. C'était chaud, elle s'enfonça jusqu'au dessous de la truffe, son souffle créant des vaguelettes sur la surface. Elle savait qu'elle devrait se savonner, mais ne trouvait pas de savon, mais là tout de suite, après tout ce vacarme, toute ces douleurs et cet épuisement. Elle se sentait tellement bien dans un bon bain sans personne dans la pièce, elle décida de prendre cinq minutes pour elle… et s’endormit inévitablement.
avatar
Demie-coeur
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 392
Expérience : 80
Métier : contrôleuse des conditions de vie et du maintient de l'équipement

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Ange
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-horizon.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion Forge!

Message  Meredith le Dim 01 Mar 2015, 20:59

Bien. Fin de l'étape numéro 1! Meredith ne put retenir un sourire de citrouille quand le petit coeur lui dit qu'elle se lavrait seule.


"Mais j'ai jamais dit qu'j'allais vous frotter le dos, mon p'tit coeur!"


Elle rit, les bras chargés des habits encore chauds, quand elle fut poliement mise à la porte de sa propre arrière-boutique. De toute façon, si deux des côtés du bac donnaient sur des murs et un sur l'arrière-boutique où se trouvait l'escalier, le quatrième pan donnait sur la boutique! Il suffirait à la bleutée de s'appuyer sur le bord et de se pencher pour voir Meredith travailler dans la boutique. Mais elle ne verrait pas grand-chose, étant donné que le travail aurait surtout lieu exactement sous elle, dans la forge.


Sur une ardoise, elle écrivit vite fait les mensurations pour ne pas les oublier. Ensuite, ce fut le début du travail proprement dit! Les outils pour tailler et découper le cuir allaient devoir suffire. Encore heureux qu'ils étaient stockés dans une boite en bois lourde et coincée sous une table! Elle avait du tissu mais aucun d'assez ample pour remplacer ce qui a été déchiré dans la tenue. Il allait falloir faire du raccomodage de différentes pièces... Ce ne serait pas joli-joli, mais bon... Meredith se mit en mode "travail", concentrée, efficace et silencieuse hormis les impacts de métal contre métal causés par le boulot.


Elle commença par ce qu'elle connaissait le mieux : l'armure de cuir. Traçant à la pierre noire les formes à découper selon le gabarit de la renarde sur une grande plaque de cuir souple, elle prépara le terrain au découpage proprement dit qui consista en des mouvements francs et sans hésitations. Ayant eu le privilège de voir la bleutée presque nue, Meredith savait précisement comment elle était faite. Vaguement jalouse, elle fit donc un corset de cuir bien moulant et  des épaulettes par-dessus. Les plaques de métal furent plus difficiles à placer : elle ne manquait pas de stock de plaques à utiliser avec le chaos juste avant, mais les outils pour poinçonner le métal étaient tordus! Elle se rabattit sur une dague d'assassinat à la pointe conique et frappa le pommeau avec un manche de pioche. Une fois la pièce de métal cerclée de petits trous, elle la fixa sur le cuir en utilisant des lanières fines mais robustes.


La partie la plus difficile fut de réunir toutes les plaques de cuir. Elle avait extrudé dans le cuir des petits trous circulaires pour faire passer la lanière mais laissa sur le côté droit de l'armure une fente du haut jusqu'en bas. Une fois tout le reste de l'armure bien fixée, elle posa deux plaques de métal fines ornées de petits anneaux d'acier. Chacune des plaques fut fixée sur un côté de l'armure : Demie-coeur pourra la fermer toute seule en tressant une lanière de la même façon qu'on ferme une botte.


Elle admira pendant quelques secondes l'ensemble. C'était très bon, très solide. Très moulant. Jamais elle enfilerait ça. C'est là que venait la suite du plan. Etape 2. Utilisant des bandes de tissu, Meredith les fixa comme des piles de voiles. Même si l'armure la couvrira comme une seconde peau, les gens ne verront qu'une robe dotée d'épaulières et de plaques de protection supplémentaires. Elle aurait pu faire quelque chose de parfait si elle ne manquait pas tant de tissu. Elle se rabattit alors sur du cuir très fin pour compléter.


De temps en temps, elle jetait un coup d'oeil sur l'espèce d'oeuf de pierre qui trônait sur une enclume. Elle entendait vaguement un bruit de liquide à l'intérieur et soupçonnait ce truc de contenir sa flasque. La briser était une mauvaise idée, du genre incendiaire. Ce truc restait donc dans la catégorie "à faire".


N'étant pas spécialement douée avec du fil et une aiguille, la conception prenait plus de temps que prévu. Elle hela donc la clien... future associée.


"J'ai pas encore fini. Vous pouvez prendre l'armure de Reine Barbare en attendant. Z'allez finir par cuir façon court-bouillon sinon..."
avatar
Meredith

Messages : 192
Expérience : 50
Métier : Forgeron

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Semi-humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion Forge!

Message  Demie-coeur le Mer 04 Mar 2015, 21:46

Demie-coeur resta longuement assoupie dans l'eau, rêvant tranquillement de son appartement, elle se voyait avec une vie sans peur, son travail allait bien, elle s'était trouvée quelqu'un qui prenait soin d'elle et dont elle prenait soin, et ensemble ils passaient des jours heureux. Un rêve simple mais sûrement l'un des meilleurs qu'elle puisse faire. Quel fut donc son malheur qu'il soit brisé par les retentissants coups de la forgeronne sur son plan de travail. Elle soupira et comprit qu'elle ne pourrait pas dormir tranquillement, alors elle saisit la brosse la plus proche et commença à se frotter, regardant tout le verre prit dans sa fourrure tomber au fond du bac.


Une fois cela finit et le se leva et s'essora la queue au dessus de l'eau, séchant son pelage alors que Meredith se tournait vers elle pour lui parler… se tournait vers elle… quelque chose la dérangeait dans cette idée. Elle réalisa soudain que la forgeronne pouvait parfaitement la voir et lâcha immédiatement sa serviette pour se cacher le corps comme elle pouvait avec les bras. Puis elle sauta hors du bac et se réfugia derrière un mur pour que Meredith ne puisse plus la voir, ne retenant pas un « perverse » qu'elle siffla entre ses crocs. La renarde prit ses sous vêtements du bout de son bâton, qui était appuyé contre le mur, et les revêtit en allant voir où en étaient ses habits.


Au début elle ne vit pas bien, une espèce de forme de métal et de cuir étrange, elle ne comprenait pas dans quel sens la tourner dans sa tête. Elle se rapprocha, l'étudiant du regard, et grâce aux mouvements de Meredith commença à comprendre à quoi l'objet devait ressembler comme vêtement. Elle fut véritablement émerveillée, et pour l'apparence de l'armure et pour le peu de temps que cela avait prit à la forgeronne pour en constituer la structure. Elle resta plantée face à la forgeronne, les yeux pleins d'étoiles, ce n'était certes pas le genre d'habits qu'elle portait, mais tout même, absolument superbe.



-Je… je ne pourrais jamais vous rembourser… vous vous êtes donnée du mal pour rien, je suis navrée de vous le dire… -elle la regarda d'un air passablement gêné, après tout le mal qu'elle s'était donnée, la forgeronne ne pourrait pas être payée pour ça, Demie avait un bon salaire, mais de là à s'offrir une superbe armure…- Je pense que je vais rentrer comme ça, je suis propre et je me sens mieux, l'amulette que vous m'avez prêtée m'a rendue assez de forces pour que je puisse passer dans les couloirs sans qu'on me voit dans cette tenue. Merci tout de même c'est… c'était très gentil de votre part. -elle avait prononcée les derniers mots en baissant le museau, sa fourrure trahissant pour la énième fois sa gêne.-
avatar
Demie-coeur
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 392
Expérience : 80
Métier : contrôleuse des conditions de vie et du maintient de l'équipement

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Ange
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-horizon.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion Forge!

Message  Meredith le Jeu 05 Mar 2015, 21:30

HRP : test d'un nouvelle couleur pour le texte. /HRP


Après avoir poussé son appel, la forgerone s'attendait à entendre des bruits d'eau et d'essorage, pas de voir carrément la renarde se dresser dans le bac du côté boutique histoire qu'elle profite du spectacle. Bon public, elle n'en perdit pas une miette. Elle entendit même dans le silence gêné la petite remarque perfide de Demie-Coeur mais n'en prit pas ombrage : elle ne se sentait pas du tout insultée quand on lui disait la vérité! "La vérité ne blesse pas mais le mauvais payeur meurs", telle était sa devise! Ricanant un peu, elle se remit à l'ouvrage avant que la bleutée débarque... en sous-vêtements. Quel étrange concentré d'exhibitionnisme et de timidité cette beast...


"Ecoute mon p'tit Coeur, j'ai pas d'souris dans ma forge (j'lance mes couteaux plus vite qu'elles courent) donc tu peut pas t'rentrer dans un trou. J'vais pas t'bouffer, t'sauter d'ssus ou te faire faire le trottoir... enfin plutôt le couloir vu où on s'trouve... J'ai plein d'défauts mais je ne touche JAMAIS à plus faible qu'moi pour l'plaisir. Pour moi, l'sexe c'est comme la baston, c'est meilleur quand les deux côtés sont d'accord pour y aller à fond et dans la bonne humeur."


Elle cessa le travail disparaissait quelques instants dans l'arrière-boutique pour revenir avec la bouteille de bière et la viande séchée. Elle posa le tout sur le comptoir et y rapprocha un tabouret surélevé qu'elle utilisait rarement (tout du moins en tant que support. Il avait une utilité incontestable comme instrument contondant improvisé).


"Commence par t'remplumer un peu. Ça fait des HEURES qu't'es là et t'as clairement vidée tes réserves t't à l'heure alors tu vas commencer par r'prendre un peu d'poil de la bête! Quand à ta façon d'payer... c'est super simple en fait..."


Avec son grand sourire de citrouille, Meredith alla à un mur où était fixé comme un chiffon au mur. Elle le déchira, révélant une plaque de métal d'environ vingt centimètre sur vingt fixée au mur par de gros clous. Sur la plaque, on voyait, en relief, Meredith se lançant en avant, le poing droit armé et la main gauche disparaissant vers le bas. Le visage exprimait la pure surprise et on dirait qu'elle se jetait droit vers la personne admirant la plaque. Le niveau de détail était saisissant et le tout était très ressemblant. La forgeronne se remit à son travail mine de rien, laissant la bleutée admirer le chef d'oeuvre.


"C'est pas moi qu'l'ai fait. C'est un alchimiste, à trois couloirs de là. Il a fait une espèce de boîte où on pose une plaque de plomb et où on verse une espèce d'acide bizarre. Puis, il fait une petite explosion de lumière dans une espèce d'auge à cochon miniature et pouf! L'acide gicle sur la plaque et fait fondre jusqu'y faut d'plomb pour graver d'ssus c'qu'il y a d'vant la rondelle de verre! J'te rassure, il va beaucoup mieux maintenant et n'a plus du tout de séquelle. L'a oublié de parler d'l'explosion et j'l'avais un peu ratiboisé avant qu'je recommence à voir quequ'chose."


Fouinant sous son comptoir aux secrets multiples, elle exhiba une espèce de carnet épais aux couleurs vives. Le feuilletant devant Demie-Coeur, elle montra l'ensemble de peintures de guerriers dans différentes poses.


"Catalogue d'la concurrence. C'est des peintures et y marquent en tout p'tit en bas "produit pas forcément comme ça dans la réalité". J'vais leur couper l'herbe sous l'pied avec des images plus vraies que vraies avec de vraies personnes dans mes vraies armures. Pour les mecs, pas de prob. T'as pas idée du nombre de types prêts à frimer. Par contre, pour le côte femelle, c'est pas la joie. T'en penses quoi... associée?"


Nouveau gros sourire, contenant masse de $$$$$.


"T'en fait pas, c'est du plomb. Un coup de burin et la tête disparaît avant la mise sous presse. Et ça s'ra du noir et blanc, personne saura qu'c'est toi!"
avatar
Meredith

Messages : 192
Expérience : 50
Métier : Forgeron

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Semi-humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion Forge!

Message  Demie-coeur le Jeu 05 Mar 2015, 21:56

Demie-coeur l'écouta attentivement, ne perdant pas une miette de ce qu'elle lui disait, après tout elle ne pouvait simplement pas partir comme ça, en faisant comme si de rien n'était. Elle ne comprit pas tout au début mais du s'avouer incroyablement soulagée que la forgeronne ne lui demande pas de payer en espèces, ni en nature bien que le début de ses propos l'ait effrayée. Elle regarda ensuite l'alcool et la nourriture, rougissant assez pour éclairer la pièce quand elle entendit son estomac gronder. En effet elle avait faim et se sentait bien faible, depuis combien de temps n'avait elle pas mangé, depuis combien de temps était-elle ici, il devait faire nuit maintenant dehors, entre l'étude de l'objet, le temps évanouie, celui dans le bain et tous les petits passages entre. Elle soupira en comprenant qu'elle devrait vraisemblablement faire une croix sur son lit pour cette nuit.


Elle s'assit donc en tirant un truc pas trop recouvert de ferraille sous elle, attrapant distraitement la nourriture pendant que Meredith continuait de parler de son habituel ton bourru, elle commençait à l'apprécier, le trouvant marrant car il ne collait pas vraiment avec la gentillesse dont elle faisait preuve. Par contre elle faillit s'étrangler quand elle lui demanda de poser, ou plutôt quand elle comprit qu'elle la voulait dans ses armures pour ensuite distribuer les images à tout le monde. Elle toussa longuement, une rondelle de viande coincée dans la gorge et les larmes aux yeux, mais finit par la recracher. Une action manquant certes de classe mais c'était cela ou virer à un bleu plus sombre.
Elle finit par se reprendre en inspirant de grandes goulées d'air puis croassa d'une voix enrouée.


-Qu-quoi ? Moi dans … dans vos armures… mais je suis pas forte. Je veux dire c'est, c'est pas un problème hein. -elle tritura nerveusement sa queue qu'elle avait, par réflexe, rabattue sur ses jambes.- Mais vous avez vu ma carrure, je vais juste vous faire rigoler… je suis pas une guerrière… -elle baissa le museau en laissant tomber ses oreilles, rougissant de honte, voila qu'elle sortait des niaiseries comme pour se désister. Après la façon dont s'était comportait Meredith elle avait envie de se donner des gifles en s'entendant parler comme ça. Aussi ne releva-t-elle pas la tête mais ajouta.- Mais je veux bien essayer, je suis certaine que je vais flotter dans tout vos modèles mais je vous doit bien ça…


Elle se releva en reprenant un peu de viande et avisa la bouteille de boisson, elle en flairait l'odeur depuis un moment déjà, le goulot n'étant pas protégé par un bouchon. Ce n'était pas souvent qu'elle buvait mais elle jugea cela nécessaire. Aussi saisit elle la bouteille d'un air décidée et en descendit-elle la moitié d'une traite, reprenant ensuite son souffle en haletant doucement. Elle s'essuya le museau et regarda Meredith d'un air qu'elle voulait assuré mais qui tenait plus du chiot qui sait qu'il va faire une bêtise et a déjà honte.



-Bon… on commence par laquelle ?
avatar
Demie-coeur
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 392
Expérience : 80
Métier : contrôleuse des conditions de vie et du maintient de l'équipement

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Ange
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-horizon.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion Forge!

Message  Meredith le Jeu 05 Mar 2015, 22:22

Elle s'était attendue à de la résistance. Il y en a toujours. Après tant d'essais et d'erreurs, elle s'était même fait un petit carnet de truc face à cette situation. Pas que le carnet ne contienne beaucoup de "choses à dire", plutôt une très longue liste de "trucs à ne surtout pas dire du tout!" Elle se rapprocha donc et tapota les épaules de la bleutée.


"Ecoute mon p'tit coeur y'a un truc dans l'métier qu'j'appelle la vue du client. Il se voit pas moche. Une guerrière est pas forcément fière d'être un paquet de muscles ambulant et elle s'voit canon. Même si elles sont canon avec leurs muscles, les mecs bavent pas dessus et elles préfèrent s'voir comme de frêles jeunes femmes qui trucident les connards avec une hache de 60 kilos. T'es canon, tu remplis les armures où il faut, t'as c'qui faut où y faut et le donjon manque pas de beasts. Personne saura jamais qu'c'est toi et j'rajouterai même une ligne à la fin du catalogue qui dit "Celui qui cherch'ra l'adresse du modèle féminin s'porte volontaire d'office pour m'aider à tester les flèches!". Faudra juste trouver un moyen, comme une gaine de cuir fourrée à l'extérieur pour cacher ta queue. Jamais vu un truc aussi poilu... Tu t'en sert comme oreiller au fait?"


Rigolant, elle vit la bleutée chercher le courage dans l'alcool avant de la fixer avec tout le courage dont est possible un renard quand il chercher à faire baisser le regard à un camion sur l'autoroute. Du coup, la forgeronne fut sincèrement et étonnamment navrée par la réponse à lui donner.


"Ben... aucune. J'ai pas d'armure en bon état sous la main à part la Reine Barbare et j'ai pas l'appareil. L'alchimiste a récupéré le plein contrôle de ses doigts que la semaine dernière et il peaufine les détails. Mais continue d'manger et d'boire, on va faire la discute pendant qu'j'termine ton armure."


Puis, se rappellant de l'extrême timidité de la bleutée, elle compléta.


"Du moins, j'vais causer pendant qu'tu va écouter, vu qu't'auras la bouche pleine. T'veux écouter quoi? J'ai plein d'histoires! Il y a le temps où j'étais chasseuse de monstres. Celui où j'ai défendue une ville d'une invasion armée. Celui où j'ai rencontré un prince charmant au bord d'un lac dans une forêt par une nuit de pleine lune. Il y a aussi eu le moment où j'ai fréquentée une mort-vivante pendant un temps... Vas-y envois, d'quoi tu veut entendre parler!"


Découpant le cuir pour les protections des bras, Meredith prenait toujours du plaisir à parler d'elle. Un peu comme dans les tavernes, mais avec moins d'alcools pour elle.
avatar
Meredith

Messages : 192
Expérience : 50
Métier : Forgeron

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Semi-humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion Forge!

Message  Demie-coeur le Jeu 05 Mar 2015, 23:16

La renarde qui se sentait un aplomb comme elle en avait rarement eut fut quelques peu déstabilisée par la réponse de Meredith. Cette dernière n'avait donc aucune armure en état, et en plus elle n'avait pas non plus le matériel pour faire les images. Ce fut comme si les bras les en tombait et elle resta quoite un moment, la regardant comme si elle lui faisait une blague. Mais comme la forgeronne avait l'air véritablement gênée et assez mal à l'aise de son aveu elle se fit a l'idée que c'était et se rassit. L'alcool aidant elle ne retint pas un soupir impolis du à son mécontentement. 


Elle regarda la viande d'un oeil torve, l'ennuis arrivant se lisait déjà dedans. Mais la viande avait tout de même un avantage avec la renarde, elle aimait tellement ça que ça la mettait forcément de bonne humeur. Alors après quelques morceaux elle retrouva un petit sourire tout en écoutant distraitement Meredith. Elle finit de mâcher ce qui occupait sa gueule puis réfléchit une poignée de secondes.


-Et bien... je sais pas... je ne suis pas certaine de pouvoir choisir. -elle sentit sa fourrure manifester sa gêne alors qu'elle lui faisait l'aveu suivant.- En fait... je suis une grande lectrice des histoires un peu... rose... trop roses même... Mais heu ! L'aventure ça me plait aussi ! Si vous aviez une bonne histoire d'aventure qui ne soit pas sur... la traque ou le meurtre de mes congénères... j'aimerais bien... -elle s'en voulait un peu d'avoir terminée comme ça sa phrase mais son interlocutrice avait avoué d'elle même qu'elle était une ancienne chasseuse de monstres.-


Elle attendit donc, espérant ne pas l'avoir blessé et reprenant à manger plusieurs fois entre temps. Lorgnant la bouteille d'alcool elle se dit que la boisson pourrait certainement l'aider à endiguer l'impact de sa réponse si Meredith n'avait pas apprécié. Et puis... au point où elle en était... un peu plus ou un peu moins, cela ne lui semblait plus être très important. Elle reprit donc une longue rasade en s'essuyant ensuite le museau de l'envers du bras, remontant dans le même mouvement la bretelle cassée de son soutient gorge alors qu'elle menaçait de la dénuder sur un partie qu'elle n'aurait pas voulue dévoiler.  Surtout pas dans son état actuel.
avatar
Demie-coeur
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 392
Expérience : 80
Métier : contrôleuse des conditions de vie et du maintient de l'équipement

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Ange
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-horizon.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion Forge!

Message  Meredith le Sam 07 Mar 2015, 18:01

Alors que Meredith était en train de prendre des mesures pour glisser une plaque de métal pour remplacer celle qui a fini en mousse broyée au niveau du bras, la phrase de Demie-Coeur finit par bousculer quelques neurones et envoyer les informations jusqu'à ce qui lui tenait lieu de centre de réfléxion. Qui est proche d'une zone plus spécialisée donc qui a réagit d'autant plus vite.


"Oh... Il y a donc des livres comme ça? Des livres très... roses? Prêtes-m'en quelques un, j'voudrai bien voir c'qui y a dedans. Pour une fois, j'finirai peut-être un bouquin!"


Elle reprit le travail, se concentrant sur les coutures, un travail peu habituel pour elle.


"Bien, alors voila mon histoire! Je revenais d'un boulot très salissant et passait à travers une forêt plutôt épaisse vu que... comment dire... J'étais un peu recherchée. Il y avait un lac plutôt sympa au beau milieu et vu que la lune se réfléchissait d'ssus, il faisait bien clair. J'me suis déssapée et prit un bon bain. Et alors qu'j'sortais d'la flotte, v'la qu'débarque un mec. Un beau mec. Cheval blanc, habits classes, dents qui brillent, façon de parler de rupin, tu vois l'genre."


La plaque était trop grande, elle la sortit de la poche de cuir pour la raboter avant de recommencer la couture.


"Il descent de son ch'val, me tend la main et m'tient un discours du genre "bonjour, belle demoiselle, quelle belle chevelure que voila, etc, etc, etc... Moi, à poil, j'sort de la flotte et j'm'approche d'lui. Il continue ses mièvreries, se penche vers moi et commence à approcher ses lèvres d'mon cou... Et moi, à c'moment... Ben j'lui balance mon genou dans le tiroir à bijoux."


Haussement d'épaules puis retour au boulot.


"J'l'attache à un arbre pendant qu'il retrouve ses esprits. Puis j'vais chercher mes affaires : j'avais encore des provisions dont quelques gousses d'ails. T'as pas idée de c'qu'on peut descendre dans l'estomac si on a de l'ail! Bref, j'lui ai fait bouffer de force plusieurs gousses. Il se sentait pas bien et j'voulais l'finir avec un pieu mais j'ai pigé qu'un truc tournait pas rond. Il aimait pas l'ail mais il semblait pas en crever. V'l'a't'y pas qu'j'entends plein d'bruits dans la forêt alentour. Y avait un paquet de serviteurs qui cherchaient leur patron."


Gros éclat de rire accompagné d'un coup de coude et d'une oeillade complice.


"Comment j'pouvais deviner qu'c'était pas un vampire qui m'voyait comme un buffet nocturne mais simplement un nobliot local qui aimait deux choses : la chasse et courir la gueuse! J'ai ramassé mes cliques et mes claques et l'ai laissé attaché à l'arbre. Il y avait plein de gars dans le coin vu les torches et j'avais l'choix : tous les trucider ou les éviter. J'ai préféré courir : j'étais seule et z'étaient au moins une centaine bien dispersés dans les environs. Ça m'aurait pris une plombe de tous les buter! J'suis revenu dans la région quelques s'maines plus tard et y avait un avis de recherche pour un monstre. 1000 pièces d'or le bestiau! Une créature femelle très dangereuses qui vivrait près du lac. J'ai campé une semaine sans rien voir d'ce genre et c'est seulement quand j'suis allé au château pour toucher un dédommagement (on m'dérange pas pour rien!) que j'ai pigé. Enfin, surtout quand le type a hurlé et qu'ses gardes m'ont sauté dessus."


A ce moment, en riant, Meredith s'est tournée vers Demie-coeur est resta quelques secondes immobile. Ouhla... Elle est déjà pompette? Cette renarde était vraiment le résultat d'une alchimie bizarre. Comment diable avait-elle survécu jusque là?


"Heu... ça va?"
avatar
Meredith

Messages : 192
Expérience : 50
Métier : Forgeron

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Semi-humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion Forge!

Message  Demie-coeur le Sam 07 Mar 2015, 20:02

Demie-coeur écouta la forgeronne d'une oreille un peu distraite, d'un esprit entier un peu distrait à vrai dire, la boisson lui avait déjà sérieusement attaqué les neurones à la première rasade. Alors maintenant que l'alcool avait eut le temps de se diffuser dans son corps et qu'elle en avait en plus rajouté une couche, elle se sentait quelque peu mal en point. Elle comprit vaguement ce que lui dit Meredith, son histoire de prince, un truc bizarre avec un passage où elle retournait au lac, mais tout se mélangeait dans sa tête. Finalement son hôte se tourna vers elle en rigolant, visiblement elle avait atteint la chute de son histoire mais cela ne l'atteignait pas le moins du monde, son regard torve fixé son un point qui dansait devant ses yeux.
La forgeronne sembla tout à coup inquiète et lui posa une question dont les mots se transformèrent en une bouillie incompréhensible dans l'esprit de la renarde bleue. Elle tenta tout de même de leur donner un sens mais l'effort intellectuel lui fit mal au crâne et elle commença à tanguer sur son siège, voyant les murs et le sol faire des vagues autour d'elle.


-Je… je me sent mal… j'ai mal au ventre et… -elle s'appuya son le comptoir, l'air visiblement mal en point. Elle essaya de se lever mais ne réussit qu'à se vautrer sur le comptoir et vomir aux pieds de Meredith, marmonnant faiblement.- Pu… pu jamais… alcool… *burp*



Elle ne tenta même pas de se lever une nouvelle fois et resta affalée sur le meuble, sentant son esprit qui s'effilochait en menaçant de la plonger dans le sommeil, ce qui ne tarda pas à arriver. Elle glissa mollement et lentement sur le bord, avant de s'écrouler au sol en ronflant, totalement détruite par le peu qu'elle avait ingurgité.
avatar
Demie-coeur
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 392
Expérience : 80
Métier : contrôleuse des conditions de vie et du maintient de l'équipement

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Ange
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-horizon.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion Forge!

Message  Meredith le Dim 08 Mar 2015, 12:04

Pour un contrefort de bistrot (un levelup de pilier) comme Meredith, voir quelqu'un vomir n'était pas une première. Que ce soit causé par moins d'une bouteille de bière par contre, c'était fort! Elle se retrouvait donc avec, sur les bras, une renarde canon à trois quart nue, complètement ivre et en train de naviguer joyeusement dans ce brouillard rose nommé coma éthylique. N'importe qui en profiterai. Mais voila, il y avait un problème dans l'équation : Elle était tombée inconsciente AVANT de signer le contrat... Elle avait plein d'exemplaires avec des clauses plus ou moins délirantes selon le niveau de chantage qu'elle pouvait atteindre envers ses cibles... employées potentielles.


"J'ferai mieux de t'embaucher pour amener ma bibine à Crocs-noirs. J'serai sûre que t'y toucherai pas en chemin..."


Soupirant, la forgeronne se chargea la bleutée sur l'épaule. Elle entendit un craquement de tissu : visiblement, le soutient gorge avait fini par rendre l'âme et déposait plainte pour mauvais traitements. Retour à la case arrière-boutique, retour à la case lit, retour des hermines. Pestant, Meredith nettoya le vomi avant de désinfecter le sol avec une rasade d'haleine de dragon. Elle se réinstalla, baignée dans les vapeurs extrêmes de la liqueur finissant d'attaquer la brique du sol, pour terminer l'armure de Demie-coeur. La renarde allait sûrement de nouveau dormir pendant un bon moment et aurait très très peu envie d'entendre des chocs métalliques au réveil. Maintenant qu'elle y pensait, ce qu'elle savait de Demie-coeur pouvait se résumer à : super-timide, a un sale caractère si on l'agace, dort BEAUCOUP!


Avec le sourire satisfait de qui sait qui va bien rigoler, Meredith alla dans l'arrière boutique, armée de son mètre à ruban. Cette armure allait comme être une seconde peau... huh huh huh...


                                                 ****




Quand la bleutée se réveilla, ce qu'elle pouvait voir, c'était un derrière de forgeronne en sous-vêtements, Meredith se servant de la queue touffue comme oreiller. Habillée uniquement de ses sous-vêtements en une matière très moulante, elle dormait au-dessus des couvertures improvisées en hermine, supportant parfaitement l'air chaud de la forge. Elle ronflait doucement, vannée par les heures d'attente devant sa boutique, le rangement et la création de l'armure.
avatar
Meredith

Messages : 192
Expérience : 50
Métier : Forgeron

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Semi-humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion Forge!

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum