Par delà l'horizon [Jarus-(?)-Umbriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Par delà l'horizon [Jarus-(?)-Umbriel]

Message  Umbriel Celeboer le Sam 28 Fév 2015, 16:53

Chronologie:

Depuis plusieurs jours déjà le triton préparait son voyage, aussi fût-il paré au départ bien avant que l'aube ne pointe. D'un geste de la roche enchantée qui lui avait été donnée lors de son installation au Donjon, il scella l'entrée de ses appartements. Il resta observer la roche qui se refermait sur le réseau de cavité qu'il avait appelé sa demeure ses dernières années. Il ignorait s'il en reverrait l'intérieur.
A son flanc était accroché son bien le plus précieux, la fidèle lame que la charge de lhimlug lui imposait de protéger. Il avait hésité à la laisser derrière lui, craignant qu'elle ne tombe entre les mains ennemies, mais à la réflexion la nature de celui-ci lui interdisait le contact de l'épée sacrée. Etait aussi accroché à sa ceinture un sac formé d'alges larges tressées et qui contenait l'ensemble de ses affaires de voyage. Outre sa pelisse, il y avait notamment rangé la carte marine qui lui permettrait d'arriver à bon port au plus vite.

Lorsque, quelques instants plus tard, le soleil se leva, Umbriel attendait déjà son compagnon de voyage au lieu de leur première rencontre. Il put alors voir les premiers rayons de l'astre solaire qui, pénétrant par les fenêtres de la galerie marchande, se reflétèrent sur les miroirs et joyaux prismatiques astucieusement disposés pour emplir le carrefour sous-marin d'une lumière dansante. Le jeu chromatique était toujours un émerveillement pour le lindar, malgré son aversion naturelle pour la lumière, comme il lui rappelait sa plaine de cristal natale. Mais ses pensées furent bientôt troublées par un mouvement plus loin, trop pataud pour être celui d'un aquatique.


"Vous voilà donc, messire élémentaire. Avez-vous achevé tous vos préparatifs ?"


Dernière édition par Umbriel Celeboer le Mer 25 Mar 2015, 10:11, édité 1 fois
avatar
Umbriel Celeboer
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 652
Expérience : 485
Métier : Lhimlug: gardien, prêtre et théologien

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Aquatic
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://dungeonkeeper.forum-canada.com/t1083-carnets-de-voyage-du

Revenir en haut Aller en bas

Re: Par delà l'horizon [Jarus-(?)-Umbriel]

Message  Jarus Nirogh le Mer 18 Mar 2015, 19:50

Le jours J étant arrivé, Jarus s'en était allé rejoindre le lieu de rendez vous fixé avec l'homme poisson rencontré quelques jours plutôt. Des adieux larmoyants avec le petit Engar ne manquèrent pas, ce qui nécessita alors l'aide de la mère de celui-ci pour aider ce pauvre élémentaire encore bien maladroit pour savoir comment réconforter un si jeune enfant aussi attristé. Avoir des émotions ne signifiait pas forcement en connaitre les moindres signification à plus forte raison si ce don était nouveau. Tout ce qu'il pu formuler au mieux fut un vague promesse de retour rapide avant de conclure par le chemin le plus court pour s'éloigner au plus vite de cette situation plutôt embarrassante (et inédite au passage) à savoir : la terre.

Rapidement, il put rejoindre le réseau de canalisation en faisant un bref détour  par les souterrains où se situait le bassin d'accès du réseau aquatique le plus proche. Comme la dernière fois, l'immersion total dans un tel milieux lui fit une bien étrange sensation à laquelle il s'accommoda bien vite. Ses gestes étaient certes ralentit mais il n'endommageait pas le sol en sautant des hauteurs présentes aux divers croisement du gargantuesque enchevêtrement  de chemins creusés profondément sous la surface.

Il fut accueilli par Umbriel qui se trouvait déjà sur place. S'il ne releva pas la marque de respect qui était aussi vide à son esprit que le néant pour la création. En revanche, il tiqua sur la fin de sa phrase. Un souvenir du visage peiné de son ami vingt minute s'imposa à lui.

-Je n'en suis pas certain. Je ferais avec. Je vous suis en tachant de ne pas trop vous ralentir.

Jarus attendit ensuite les directives de son camarade de voyage. Au fond de lui palpitait un flamme d'excitation naissante. Il partait enfin pour de bon dans un domaine ou tout serait étranger pour lui. Un monde ou son infatigable curiosité pourrait se s'abreuver de connaissance sans la crainte de voir sa source se tarir prochainement. Un monde de danger et de mystère.
avatar
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Par delà l'horizon [Jarus-(?)-Umbriel]

Message  Umbriel Celeboer le Mer 25 Mar 2015, 14:27

La réponse de l'élémentaire amusa quelque peu le triton qui ne s'était pas attendu à voir chez cette créature de pierre ce qui semblait être de l'embaras. Qui plus est Jarus ne semblait pas à l'aise avec ce sentiment, comme s'il y était confronté pour la toute première fois.

"Même après des décennies de voyages, les adieux restent pour beaucoup l'étape la plus ardue. L'hésitation se dissipera rapidement sur la route. Allez, venez.

D'un geste, Umbriel invita son compagnon de route à le suivre dans le dédale de couloirs, tant horizontaux que verticaux, qui courrait dans les murs du Donjon, lui faisant découvrir ce nouvel univers. Bien qu'il ne lui aurait normalement fallu que quelques instants pour arriver au principal couloir de sortir, ils n'y arrivèrent que presque une heure plus tard, le lhimlug devant s'arrêter à plusieurs reprises afin d'attendre l'élémentaire obligé de suivre les parois.
Ainsi parvinrent-ils, dans les souterrains, au principal poste de garde aquatique. La pièce était simple et de dimensions réduites, mais il n'en fallait guère plus aux deux gardes qui montaient la garde. Ceux ci, un homme-requin (humanoïde donc) à la carrure impressionnante et un bernard l'hermite de près d'un mètre cinquante, patientaient à côté de la lourde grille d'acier en jouant à une version aquatique du jeu de dés: d'un mouvement de leurs membres au dessus du plateau ils faisaient tourner, via les courants, des squelettes d'oursins dont les gravures indiquaient les points gagnés. Lorsqu'il les vit, le crustacé se propulsa du sol pour nager jusqu'à eux.


"Salut l'prêtre ! Alors l'est v'nu l'moment où vous partiez ? Pas trop longtemps j'espère !"

"Laisse-le Aerg'ko, il a bien le droit de faire ce qu'il veut !" intervint l'homme-poisson en quittant sa chaise. Il s'avança d'un pas étrange, comme marchant dans l'eau mais sans toucher le sol, jusqu'à une manivelle dans un coin de la pièce. "Excusez-le, lhimlug, vous savez bien qu'il n'a jamais été très coutumier de la politesse. Bon voyage à vous, messire."

"En effet Aerg'ko, je m'en vais aujourd'hui, mais je crains de ne pouvoir dire quand je serai de retour, ni même si je reviendrai effectivement. Merci à vous deux, et bon courage pour la fin de votre garde. Adieu."

De quelques poussées de ses bras puissants, le requin avait relevé la grille et, la tenant bloquée par le levier, il invita les deux voyageurs à s'engager dans le tunnel. Le décor changeait du tout au tout dès les premiers mètres. Tous les couloirs immergés du donjon étaient pavés, toutes les parois étant couvertes de motifs et de bas-reliefs, et étaient correctement éclairés au moyen de roches lumineuses ou de lanternes magiques. Le boyau qui leur faisait face en revanche était hors du domaine.
De près de 5 mètres de larges, le tunnel était obscur et creusé à même la roche pas l'écoulement de l'eau au fil des siècles. Il s'agissait d'une voie brute, toute naturelle et que le personnel du Donjon ne pouvait entretenir correctement. S'ouvrait en effet sur celui-ci pléthore de tunnels et cavités, véritable labyrinthe qui s'étendait sous la région et servait de protection supplémentaire aux monstres.


"Nous voici, messire élémentaire, au début de notre voyage. Ici nous sortons du domaine Kanabo et nous aventurons dans des eaux que nul ne contrôle. Prenez gare à vous, ces tunnels sont piégeux pour qui ne connaît pas l'itinéraire. Ne vous éloignez pas du boyau principal.

Sur ces mots, le triton s'engagea dans l'obscurité, désireux de regagner sans tarder des eaux plus libres et, à terme, l'océan.
avatar
Umbriel Celeboer
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 652
Expérience : 485
Métier : Lhimlug: gardien, prêtre et théologien

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Aquatic
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://dungeonkeeper.forum-canada.com/t1083-carnets-de-voyage-du

Revenir en haut Aller en bas

Re: Par delà l'horizon [Jarus-(?)-Umbriel]

Message  Jarus Nirogh le Mer 08 Avr 2015, 17:35

Jarus suivit sans trop de peine son guide au travers de multiples canaux , tantôt verticaux, aussitôt inclinés. Hormis ralentir quelque peu sa progression, cela n'eu guère d'impact pour lui. Après même sans ce point négligeable, il n'espérait pouvoir suivre la cadence de son ami des eaux. La nature l'avait doté pour faire de lui prince de ce milieux, il était donc tout naturel qu'il éprouve la plus grande facilité à se mouvoir, à l'instar de l'élémentaire subissant bien plus que n'importe qui la loi de la gravité. Peu importe. Les heures filèrent tel des minutes en retard avec le présent. Les deux compagnons n'échangèrent pas beaucoup. L'un d'un caractère pragmatique et plutôt réservé, associé avec un esprit de la roche comprenant que très récemment les émotions, il ne fallait pas espérer mieux de leur part. Cela avait au moins le mérite de respecter le calme habituellement seigneur en ces lieux.

Et ce jusqu'à ce qu'ils rejoignent tout deux, un duo de garde en poste devant ce qui était une épaisse et lourde grille, trop peu rouillée pour n'être faite que d'un simple acier. Il y eu un bref échange entre eux et le lhimlug avant que celui à la tête de requin daigne ouvrir à l'aide de ses puissants bras le lourd portail. Jarus étant habitué à susciter l'inquiétude et la méfiance chez les autres, il resta en retrait jusqu'à ce que Umbriel l'invite à le suivre. Il dépassa ensuite les gardes qui ne se génèrent pas pour lui jeter chacun un regard circonspect. Jarus le sut mais il s'en ficha totalement. A ses yeux, touts ceci n'étaient que détails réservés aux organiques.

Il eu droit  avant de progresser plus loin à une mise en garde de la part son compagnon très soucieux de son bien être. Sympathique bien qu'inutile selon son avis. Il lui en fit donc part.

-Ta remarque est fondée. Mais ne t'inquiète pas outre mesure. Ces boyaux sont creusés dans la chair de ma mère. J'en suis donc très intimement lié, ce qui me permet d'en connaitre touts leurs secrets. Il est dans ma nature et celle de mes frères d'avoir le pas certes lourd, mais aussi assuré que le serait celui d'un félin chassant sa proie. Je t'en pris, avance. Je suis très curieux de découvrir ce que cache ta demeure. 

Sur ces mots vibrant d'un étrange accent noyé, il suivit sans crainte son compagnon de route aux aguets du moindre piège destiné à l'ennemie. Qu'étaient donc ces insignifiants pièges face à son désir de savoir.
avatar
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Par delà l'horizon [Jarus-(?)-Umbriel]

Message  Umbriel Celeboer le Jeu 16 Avr 2015, 20:21

C'était désormais dans l'obscurité que les deux compagnons avançaient d'un rythme soutenu. Aucun ne paraissait gêné par cet état de fait. Le triton, du fait de ses années d'alevin passées dans les profondeurs abyssales de sa mer natale, loin de la lumière solaire, et de sa filiation anguillaire, était un être plus nocturne que diurne. Quant à l'élémentaire, Umbriel avait cru deviner lors de leur précédente rencontre que l'eau était un handicap plus conséquent à sa vision que ne l'était l'obscurité elle-même. Mais dans un environnement aussi confiné où la roche était omniprésente, même l'élément liquide ne semblait le freiner.
En l'observant avancer, d'un pas décidé mais qui paraissait pour ceux de son espèce infiniment lourd, il se permit de sourire quant à la réponse fière de la créature de roche. La roche elle-même n'était pas traîtresse, quoique les algues qui la couvraient tendait à piéger les membres de ceux qui s'y posaient. L'eau en revanche l'était plus, dans la mesure où les boyaux qui s'ouvraient dans le corps de ce monde courraient sur des kilomètres dans toutes les directions.


"Je ne mets point en doute votre pas ni votre affinité avec la roche. C'est plutôt de par leur aspect labyrinthique que je les qualifiais de piégeux: cette voie n'a pas été aménagée, à l'exception de d'une poignée de pièges principalement d'essence magique, justement pour que le dédale naturel égare les ennemis du domaine. Mais il n'y a pas de raison pour que cela nous arrive."

Ainsi le guide aquatique indiqua-t-il un moment la voie à son partenaire de voyage sur cette route qu'il connaissait par cœur. Au pas qui était le leur, il ne leur faudrait probablement pas longtemps pour ressortir à la lumière de l'astre solaire.

"C'aurait été avec plaisir que je vous aurais fait découvrir ma cité natale, d'autant que la distance qui nous en sépare abrite mille autres curiosités que le voyageur curieux se doit d'admirer. Cependant, ma destination actuelle est tout à fait opposée à celle d'Aqualondë.
Et vous, d'où êtes-vous originaire, si ce n'est point indiscret ? J'ai connu plusieurs élémentaires aqueux, dont la présence en ce monde était due tantôt à une intervention arcanique, tantôt à la décision de l'Esprit de se séparer de partie de son Tout, ou parfois encore de la volonté propre de l'élémentaire de naître. En revanche j'avoue volontiers mon ignorance quant à ceux de votre espèce, faute de terme plus adéquat."
avatar
Umbriel Celeboer
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 652
Expérience : 485
Métier : Lhimlug: gardien, prêtre et théologien

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Aquatic
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://dungeonkeeper.forum-canada.com/t1083-carnets-de-voyage-du

Revenir en haut Aller en bas

Re: Par delà l'horizon [Jarus-(?)-Umbriel]

Message  Jarus Nirogh le Dim 26 Avr 2015, 20:08

Plus ils s'enfonçaient dans ces boyaux obscures, plus les massifs végétaux aquatiques glissant s’amassaient sous les larges pieds de l'élémentaire. Pour ne pas se retrouver à poncer les parois avec son postérieur abrasif, il généra un effet de magnétisme qui le colla irrémédiablement au sol. Ainsi, il pu suivre plus aisément son camarade de chemin qui pour sa part se déplaçait avec toujours autant d'élégance. En le voyant onduler de la sorte, Jarus se fit une remarque pertinente. Lorsqu'ils viendraient à sortir de ce dédale, lui ne bénéficierait plus de la proximité de la roche suffisante pour le voir avec sa vision terrestre. Jarus espéra donc pouvoir profiter d'assez de lumière pour utiliser son autre "regard". Mais là encore, ceci n'était que détail devant sa soif de connaissance à étancher. Et pour ne pas arranger les choses, Umbriel en remit une couche en affirmant que les mystères et beautés présent dans les entrailles de ces vastes étendues d'eaux pouvaient se compter par millier. Pour un être aussi peu habituer à devoir contrôler ses émotions, cette information fit l'effet d'un tremblement de terre au cœur de son esprit.

"Un monde de secret pour mille merveilles et encore plus". Pensa t'il en sentant monter en lui un timide sentiment d'extase. Heureusement, le triton le sortit de ses rêveries fantasmés pour s'enquérir un peu plus sur sa personne. Un rite que l'élémentaire avait dû pratiquer plus d'une fois avant d'en comprendre le sens et ne pas se tromper sur les informations à donner.

-Espèce convient parfaitement. En soit, nous somme bien qualifiable d'espèce vivante. La seul vrai nuance est que nous autres esprits ne nécessitons pas de corps physique pour vivre. Sinon, dans mon cas je suis un esprit de la terre invoqué par une humaine. Avant son décès, celle-ci à modifié les termes de notre union. Depuis son retour dans le cycle des âmes, ma source d'énergie provient non plus de sa force magique mais des flux de la terre. Je suis donc à mis chemin entre l'invocation et la manifestation spontanée. Le soucis que cela soulève est qu'il est difficile pour moi de trouver un quelconque but. Mais depuis mon Rül-Do accomplis, les sentiments m'aident dans cette tâche. Sinon moi aussi j'ai une question pour toi. Est ce que les esprits de l'eau se manifestent régulièrement sous une forme physique dans les océans ? Il est pourtant de mise chez nous, élémentaires, de rester spectateur et non acteur des événements de ce monde.
avatar
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Par delà l'horizon [Jarus-(?)-Umbriel]

Message  Umbriel Celeboer le Ven 01 Mai 2015, 18:05

Après quelques pas maladroits, le triton put observer son camarade réassurer sa marche dans les tunnels contournés de ce dédale immergé. La discussion allant, le temps passait et ils avançaient bien vite de la sortie dont la grande acuité visuelle d'Umbriel lui permettait d'apercevoir la lumière qui filtrait au loin. Ils arriveraient incessamment sous peu au large fleuve qui coulait proche du Donjon.
Tout en gardant à l'esprit leur avancée, il écoutait avec un intérêt non feint les dires de son compagnon de route. Erudit dans l'âme, il n'avait jamais dissimulé désirer en apprendre davantage sur les créatures qu'il rencontrait au cours de ses pérégrinations, ainsi que leur relation à ce monde. De part leur nature profondément magique et leur population hétéroclite, les élémentaires étaient à ses yeux des plus intéressants, et s'il avait déjà eu l'occasion d'en apprendre quantité au sujet de ceux affiliés aux eaux, il ignorait en quoi différaient les êtres liés à la terre de leurs cousins.


"Ainsi donc votre présence physique en ce monde est dû à l'intervention arcanique d'une humaine, bien que votre existence soit plus ancienne, n'est-ce pas ? Si vous dites ne pas nécessiter de corps physique, quel est donc la forme qui était la votre avant cette invocation ?
"Quant à ce que vous nommez "Rül-doh", qu'est-ce ? S'agisse-t-il d'un nom ou bien un terme emprunté à un langage propre aux vôtres ?"


Mais le lhimlug n'était pas le seul intrigué par les dires de son vis à vis, et il lui fallut aussi répondre aux interrogations de l'élémentaire. Celui-ci paraissait étonné de la présence en ce monde de créatures élémentaires de l'eau, mais il ignorait bien sûr les pouvoirs de l'homme-poisson ainsi que les lieux où sa nage l'avait mené.

"Régulièrement est sans doute un terme exagéré pour qualifier leur présence d'apparition. Certains élémentaires sont comparables aux torrents et tempêtes, impétueux et agités, tandis que d'autres ont plutôt la tranquillité et la sagesse qui émane d'une eau calme. Bien évidemment, ils n’apparaissent pas dans les mêmes conditions. Il est courant de rencontrer les seconds dans ma cité natale, du fait de la forte concentration magique du lieu, vivant parmi les miens ou n'étant que de passage. Je n'ai pu en revanche rencontrer d'élémentaires de tempêtes qu'en de bien plus rares occasions, lorsque les éléments se déchaînaient.
"La plupart n'étaient, comme vous le dites vous-mêmes, que simples spectateurs en ce plan. Je suis toutefois un voyageur, sur ce monde certes mais aussi sur d'autres plans d'existence, et il m'a été donné l'immense honneur de me rendre en des eaux que les élémentaires aqueux nomment à la fois foyer et mère."


Mais comme il finissait de parler, la lumière du soleil, qui s'était élevé dans le ciel matinal durant leur séjour souterrain, se révéla au détour d'un tunnel. Les voilà qui sortaient des boyaux et arrivaient en eaux vives, dans ce majestueux fleuve qui coulait, paisible, jusqu'à la mer de Svartfald.
avatar
Umbriel Celeboer
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 652
Expérience : 485
Métier : Lhimlug: gardien, prêtre et théologien

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Aquatic
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://dungeonkeeper.forum-canada.com/t1083-carnets-de-voyage-du

Revenir en haut Aller en bas

Re: Par delà l'horizon [Jarus-(?)-Umbriel]

Message  Jarus Nirogh le Ven 22 Mai 2015, 18:14

Respectueux de la politesse de base que le lui avaient enseigné les livres de la bibliothèque du donjon, Jarus tendit en premier lieux "l'oreille", captivé par les précieuses informations que lui livrait son compagnons écailleux. Quand bien même il s'agissait d'un peuple étroitement lié au sien, il n'en savait guère autant sur le mode de vie de ses cousins aquatiques. Et d'une certaine façon, quelques une de ces révélations l'étonnèrent. Comme celles concernant les manifestations pour déclencher des épisodes tumultueux dans les tréfonds des océans. Après précision, il paraissait plus logique pour l'élémentaire d'assister à ce genre d’événement proche de puissants points magique. Probablement un nœud éthérique sur lequel tout les esprits venaient se ressourcer à condition que celui-là corresponde à la bonne nature. En l'écoutant jusqu'au bout, Jarus souhaita poser encore plus de question. Sauf que se connaissant, s'il venait à se laisser aller, ils en auraient pour la nuit des temps. Il stocka donc tout cela dans un pan de sa vaste mémoire afin d'y revenir ultérieurement. 

Puis répondit à son tour. S'il avait apprit à doser ses intonations, sa joie de parler ainsi de son univers aurait été perceptible tout suite, également pour un poisson dénué de système auditif. 

"Dans ma forme originelle, je ne suis que flux d'énergie. On peut me comparer au fluide sanguin parcourant tout le corps d'un être vivant, mais pour les roches. C'est également cet aspect que partages les autres esprits de la nature quand ils n'invoquent pas la matière qui est la leur. Quand au Rül-Do, il s'agit d'une épreuve qui est soumise aux esprits s'écartant de leur source natale. Contrairement à vous êtres organiques. Nos corps élémentaires sont figés dans leur état tel que nous les prenons, et nos âmes insensibles aux bénéfices de l'expérience et du temps. Nous n'évoluons pas. Nous ne pouvons nous renforcer par nos propres moyens. Les facultés qui nous sont octroyés lors de notre scission avec notre plan d'origine sont celles dont nous devons nous contenter. Le seul solution pour y remédier est d'accomplir les épreuves  soumises par nos seigneurs. En cas de réussite, notre esprits est gorgé  d'une énergie nouvelle. Si nous échouons, nos âmes sont brisées puis réintégrées au cycle de la nature originelle.


Pour sa part, Jarus aurait volontiers poursuit dans sa narration, sauf qu'ils approchaient enfin de l'embouchure du réseaux sous marin du donjon de Kanabo. Son compagnon marin allait donc probablement lui citer quelques directives à suivre.
avatar
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Par delà l'horizon [Jarus-(?)-Umbriel]

Message  Umbriel Celeboer le Jeu 25 Juin 2015, 01:15

Pour l'érudit qu'il était, les précieuses informations que lui délivrait Jarus intéressaient au plus haut point le lhimlug. Trop rares étaient les occasions de converser aussi ouvertement avec un élémentaire. Plus rares encore étaient celles où de telles informations pouvaient être recueillies de la parole même de ces créatures, et non déformées par le prisme des connaissances d'un invocateur. Ce fut donc avec un étonnement non feint que son compagnon de voyage lui expliqua la nature si spécifique de ces flux élémentaires qui prenaient corps, allant de pair avec la notion, à tout organique exotique, de Rül-Do. Pour lui qui, comme beaucoup de créatures n'étant pas d'essence purement magique, n'avait jamais vécu qu'en tant qu'individu et n'avait jamais été partie indissociable d'un tout que par ses méditations télépathiques, le risque encouru lors de telles épreuves semblait considérable. Pour un organique, cela pouvait se résumer en une situation approchant le "vaincre ou périr" dont certains faisaient leur cri de guerre. Mais Umbriel était bien conscient que le point de vue pouvait grandement différer d'une race à l'autre, et les élémentaires comme Jarus ne concevait probablement pas l'échec à un Rûl-Do comme une mort.

"Ainsi donc devez-vous faire le choix de rester continuellement à votre état actuel, ou bien de progresser en acceptant le risque de perdre toute individualité et de retourner à vos origines ? Ce doit être là une décision difficile à prendre que de participer ou non à de telles épreuves. Ce fût courageux de votre part de l'accepter, puisque vos paroles semblent indiquer votre réussite à l'un de ces rül-do."

Mais déjà, chemin faisant, les voici qui atteignaient l'extrémité du tunnel et devant eux apparaissait la lumière de la fin de matinée, filtrée par plusieurs mètre d'eau. Le tunnel qu'ils avaient emprunté les avait amené plusieurs kilomètres au nord du domaine Kanabo, débouchant dans un renfoncement de son lit. Quelques lieues les séparaient encore de l'océan, mais ce passage par les souterrains leur avait fait gagner plus de temps qu'il n'y paraissait, la route tant fluviale que terrestre étant particulièrement contournée aux alentours du Donjon du fait de sa traversée d'une zone des plus denses de la forêt maudite.
Le fond du fleuve remontait ici en pente douce jusqu'à la rive, comme si un chemin avait été tracé par le passage de plusieurs créatures marchantes ou rampantes. Il serait donc aisé à l'élémentaire de regagner la surface sans l'aide du triton.


"Nous voilà donc revenus à la lumière du jour." indiqua le lhimlug en plissant les yeux, préférant la semi-obscurité du tunnel à cette vive clarté. "Peut être préférerez vous, pour les quelques lieues qu'il nous reste à parcourir, cheminer sur la berge plutôt que dans le lit même du fleuve. Je ne sais si l'air ne présenterait pas pour vous moins de gêne que l'eau."

Umbriel attendit un instant que son comparse soit prêt à reprendre la route, puis il chemina en direction de l’embouchure du fleuve, plus loin au nord. Ils pourraient l'atteindre sous peu, peut être même dès le lendemain, tout étant fonction de la vitesse de marche de l'élémentaire. Au moins ne risquaient-ils pour le moment, du fait de la proximité de la forêt et du domaine Kanabo, que peu de mauvaises rencontres: rares étaient les batelier et naufrageurs humains osant s'aventurer au delà des premières ombres du sud de la forêt.
avatar
Umbriel Celeboer
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 652
Expérience : 485
Métier : Lhimlug: gardien, prêtre et théologien

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Aquatic
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://dungeonkeeper.forum-canada.com/t1083-carnets-de-voyage-du

Revenir en haut Aller en bas

Re: Par delà l'horizon [Jarus-(?)-Umbriel]

Message  Jarus Nirogh le Sam 27 Juin 2015, 14:59

Jarus ne répondit pas aux dires de son camarade écailleux lorsque celui-ci le complimenta sur son choix. Pour un être aussi particulier que lui, avoir un but sur ce monde en dehors de son plan d'origine paraissait quelque peu compliqué, son devoir originel étant bien loin de lui. Et quoi de pire pour une créature de pur logique habituée à servir que de ne pouvoir remplir sa mission, raison de son existence. Alors bien évidemment, il s'était détourné de ce chemin tout tracé pour s'orienter dans une autre voie qui s'imposait pour lui comme l'unique possibilité. De ce fait, toutes ces notions de courage, de difficulté à choisir ou autre n'avaient guère raison d'être cités dans ce cas précis. Mais se doutant que leur raisonnement reposaient sur des expériences de vie trop distinctes pour être comparées, Jarus s'abstint de faire tout commentaire. D'une part parce que la communication à outrance sans but lui paraissait superflue, et surtout parce qu'il apercevait enfin la fin du long boyaux dans lequel ils progressaient depuis un moment.

Avec sa vision "profonde", il dessina dans son esprit la topographie du terrain qui l'attendait. Après avoir sauté la marche d'un bon mètre de haut qui séparait le sol du goulot du tunnel, il évoluerait sur une surface sablonneuse de bonne densité ce qui donnerait une stabilité satisfaisante. D'énormes blocs probablement détachés de la parois longeant la sortie de l'édifice  jonchaient le sol. Sans pour autant poser de problème cependant. La surface plane sur laquelle ils reposaient étaient assez vaste pour qu'ils aient eu la possibilité se poser sans former un bouchon. Associé avec la prolifération d'organisme végétaux sous marin, ce lieu s'apparentait à un alter-égo des jardins du donjon dans lesquels l'élémentaire aimait s'installer pour communiquer avec ses frères. A la grande différence qu'ici tout les passants étaient muets.

Une fois devant ce parc rocheux, l'ami lhimlug vint se camper devant son camarade en décrivant de gracieux mouvements de nageoire caudale. Simplement, il lui proposa de choisir entre évoluer à l'air libre ou bien de le suivre sous les eaux calmes du fleuve. Question pertinente pour laquelle Jarus avait déjà tranché depuis un moment.

-Je vais te suivre sous l'eau. Je me sentirais sous doute plus à mon aise là haut, mais si c'est pour procéder ainsi, autant partir tout seul. Je veux profiter ce voyage pour me familiariser avec ton univers natal. j'en connais si peu à son propos. De plus je suppure qu'il est moins probable de croiser des humains ici qu'en bord d'un point d'eau. Juste avant de continuer...


Jarus dépassa Umbriel pour se laisser tomber sur l'un des imposants gravats en contre bas (La chute étant minime, cela ne lui pose aucun soucis). Puis s'opéra une métamorphose de son corps. Celui-ci s'ouvrit pour laisser éclater au grand jour, les lances de lumière émise par son noyaux. Dans un milieux aquatique comme celui-ci, l'éclat de vie de l'élémentaire inondait le décors d'un sublime manteau dorée. Rapidement un balais de caillasse s'orchestra qui après  s'être stabilisé se solidarisa de nouveau étouffant au passage le rayonnement. Au revoir la forme humanoïde et place à la forme de panthère de roche.

-Ceci sera assurément plus pratique pour ne pas trop te ralentir. Je suis enfin disposé à te suivre efficacement. Pars devant, je te suis.
avatar
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Par delà l'horizon [Jarus-(?)-Umbriel]

Message  Umbriel Celeboer le Ven 10 Juil 2015, 20:19

Le fleuve atteint et la mer non loin, le voyage marin à proprement parler pouvait enfin commencer. Le triton ne pouvait qu'acquiescer la décision de son compagnon de voyage de préférer la sécurité discrète du fleuve au confort plus périlleux de ses berges et il s'apprêtait à confirmer ses dires lorsque le changement qui s'opéra lui imposa un mutisme contemplatif. Le coeur de l'élémentaire se révéla un instant, rayonnant, et sa lumière iréelle jouant avec les rochers de cet être de pierre inonda le fleuve, rappelant au lindar emerveillé les reflets irisés des cristaux enchantés de sa natale cité.

Enfin, après ce bref instant hors du temps, la source lumineuse regagna sa gange de roche et ce spectacle prit fin pour en laisser un nouveau prendre place. Désormais Jarus avait pris une forme connue de son comparse, celle d'une majestueuse panthère, en tous points similaire à leur connaissance commune, bien qu'ils l'ignoraient tous deux, dame Felina Black.


"Voilà bien un tour auquel je n'étais point préparé. Ce changement de forme, en soit, est des plus logique comme ceux de votre race n'ont généralement de morphologie que celle qu'ils choisissent d'adopter, ou qu'un invocateur leur aurait imposée. Mais ce fût une agréable vision que celle de cette lumière que vous gardez ainsi dissimulée. Est-ce là le coeur de votre être ?"

Tout en conversant, ils avaient repris leur route, tous deux plus à leur aise pour ce long trajet qui s'annonçait. De longues heures passèrent alors qu'ils cheminaient et conversaient dans le lit du fleuve, se rapprochant de leur destination: le bleu profond des étendues froides de la mer de Svartfald. Ainsi passa cette première journée, ainsi que la nuit qui suivit, sans qu'ils n'arrêtent leur avancée. Plus nocturne que diurne, Umbriel ne sommeillait habituellement pas de nuit, et il avait préféré prendre du repos la nuit précédant leur départ pour éviter justement de devoir faire halte dans ce fleuve, trop peu sûr au goût de la créature des profondeurs qu'il était. En effet, ceux de sa race ne dormaient que par courtes phases d'endormissement, n'ayant de toute manière besoin que de peu de repos, aussi pouvait-il se permettre d'attendre jusqu'à leur arrivée vers des eaux plus profondes.

Ce fut fait vers la fin de la matinée suivante, lorsqu'un dernier coude de leur route d'eau douce passé, le lhimlug perçut à la fois la couleur plus sombre de leur horizon aqueux mais aussi cette subtile variation de leur environnement, deux eaux de nature très différente se mêlant dans cet estuaire d'eau saumâtre. Le temps était venu pour lui de revêtir son manteau habituel, se défaisant de celui qu'il avait dû adopter pour survivre dans les terres: sans que rien n'en fût extérieurement perceptible, le corps de l'homme-anguille s'adapta au changement de milieu en modifiant subtilement la composition du film de mucus qui recouvrait son être, l'immunisant à la corrosivité du sel. Cette métamorphose, aussi discrète qu'avait été spectaculaire celle de l'élémentaire plus tôt, achevée, le guide de l'expédition annonça à Jarus que leur voyage fluvial touchait à sa fin.


"Compagnon, nous voici arrivés à la frontière des territoires dulcicoles et marins. Vous qui ne l'aviez jamais contemplée encore, admirez qui se dresse à quelques brasses de vous l'étendue majestueuse des océans." expliqua-t-il, ne dissimulant pas le plaisir qu'il éprouvait à rejoindre ces grands espaces. "Sans doute voudrez-vous faire surface quelques instants pour l'admirer: son spectacle aérien est admirable lui aussi, bien qu'il ne laisse qu'imaginer les merveilles qu'il cache."

Un instant plus tard, le triton dont le rythme nage s'était quelque peu accéléré dépassait le littoral et, restant à quelques mètres seulement de celui-ci, vint à émerger. Il jeta alors son regard sur la longue étendue bleutée qui s'étendait, infinie, devant ses yeux. La lumière de la mi-journée, qu'il n'appréciait pourtant guère, faisait miroiter l'onde, renforçant encore sa beauté hypnotique. Comment ne pouvait-on désirer de tout son être de prendre la mer lorsque l'on avait le loisir de contempler tel scène ? De tous les paysages qu'il avait pu contempler lors de ses nombreux voyages, aucun ne pouvait ennivrer plus Umbriel que celui qui l'attendait lorsqu'il retournait à l'océan. Pauvres, pauvres aériens qui ne pourraient jamais que la contempler de loin, ignorant de ses charmes.
avatar
Umbriel Celeboer
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 652
Expérience : 485
Métier : Lhimlug: gardien, prêtre et théologien

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Aquatic
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://dungeonkeeper.forum-canada.com/t1083-carnets-de-voyage-du

Revenir en haut Aller en bas

Re: Par delà l'horizon [Jarus-(?)-Umbriel]

Message  Jarus Nirogh le Jeu 26 Nov 2015, 20:32

Tandis qu'il progressait enfin avec une aisance décente selon ses termes, le limhlung manifesta son intérêt pour cette faculté propre à la race de l'élémentaire. Jarus était coutumier de cette réaction, souvent affichée par ceux qui n'étaient pas habitués à le fréquenter régulièrement, contrairement à son responsable de travail Griffik.

-Tout à fait. Plus précisément, ce que tu as vu cracher ce flot torrentiel de lumière est une simple pierre sur laquelle mon âme fut greffée. C'est ce que la plus part des gens du donjon qualifient comme étant ma "véritable" forme. Ce qui est théoriquement faux, mon aspect primaire étant surtout celui d'un flux tellurique. Je suis cependant habitué à ces parallèles arbitraires. Car sans eux, bien des gens se sentent mal à l'aise en ma présence. Ils leur faut très souvent tout expliquer.

Ils continuèrent touts deux à discuter tout au fil du voyage. Sans doute pour tromper l'ennuis pensa l'élémentaire, qui imaginait trop facile pour son ami de se déplacer ainsi, ondulant si gracieusement en suspension dans les courants d'eau dans lesquelles ils se mouvaient. Jarus avait de son coté bien à faire pour maintenir la cadence sans se vautrer sur le lit de la rivière, tant les pierres se révélaient instables à bien des endroits. Et s'il avait déjà imaginé une solution comme se transformer en créature similaire à Umbriel, il ne se faisait pas d'illusion quand son efficacité. Il oublia donc bien vite l'idée de concurrencer son camarade qui semblait très bien s'en accommodé. D'autant plus qu'ils progressèrent par la suite à bonne allure. A la fin de la première journée, Jarus était parvenu à trouver ses repères dans ce milieux aquatique et réussissait enfin à se mouvoir enfin sans trop peiner. Il en était presque à penser que le seul véritable contraste avec la surface résidait dans le comportement des corps tombants.

Ils maintinrent ainsi leur vitesse de progression, également de nuit car aucun des d'eux n'exprima le besoin de se reposer. La luminosité ne leur posa non plus aucun soucis, Umbriel ayant la capacité de voir par faible lumière et Jarus disposant d'une acuité ne se fondant pas sur celle-ci. Tranquillement et surement, les voyageurs monstrueux avancèrent dans le confort des eaux, protégés des dangers des berges,forêts et montagnes tout en profitant de décors tout aussi inhabituels  que riches de détails ainsi que de curiosités. Si pour le Limhlung il s'agissait d'un paysage  anodin, Jarus lui ne manquait goutte des aspects de cet univers si nouveau pour à ses yeux. Rien que le silence reposant de ce monde caché l’émerveillait tant il lui rappelait celui de son domaine.

Et quel fut sa joie quand au petit matin du lendemain, touts deux arrivèrent à la l'embouchure de l'estuaire et que fier comme s'il s'agissait de sa propre demeure, Umbriel présentait à son ami les insondables étendues sous-marines qui s'étalaient devant eux. La vue de l'élémentaire ne pouvait peut être porter aussi loin mais celui-ci savait qu'au delà de ses sens, milles et une surprise l'attendaient. Que ce soit les animaux peuplant ces mers, ces plantes proliférant vers le ciel tout en narguant la gravité, ou bien même des typographies introuvable à la surface. Du haut de son petit promontoire (un amas de roche dessinant un lame en l'occurence), Jarus percevait l'écartement des deux bras de terre comme une invitation vers l'inconnue.

"Ces massifs rocheux taillés par la forces des eaux, ces fleurs les décorant avec tant de simplicité, cette myriade de forme de vie naviguant ainsi dans ce ciel épais. Quel monde merveilleux." Avoua t-il contemplatif.

Il bondit prudemment de pics en plates-formes, esquivant soigneusement ceux étant recouverts de ces étranges bouquets organiques ou s'arrêtant pour observer de plus près ceux présentant les formes les plus curieuses. Il était rare pour Jarus de se laisser aller de la sorte à un tel manque de concentration et de rigueur. Hélas, sa soif de savoir se révélait par moment suffisamment critique pour lui faire oublier momentanément son sens des priorités. Sans compter le poids de ses nouvelles émotions qui n'allaient certainement pas l'aider à se canaliser sur sa tache. Or cette fois-ci, cet instant d'égarement le guida inconsciemment vers une découverte des plus surprenantes. Tandis qu'il progressait en direction des profondeurs azurées de la mer, il cru percevoir un mouvement au niveau des récifs situés non loin sur sa gauche. Un mouvement autre que celui des vagues se brisant en écume sur la surface érodées et coupante des pierres. Jarus se bloqua puis projeta son esprit dans la-dite direction pour en être certain. A son grand étonnement, il découvrit piégé dans l'étreinte de deux lames de roche formant ainsi une pince de crabe, un corps humanoïde partiellement immergé. Ce qu'il avait en réalité perçut était le et viens ses pieds ballottés par les incessants mouvement de la marée.

Jarus se retourna alors vers son camarade qui l'avait suivit dans son errance exaltée.

"Dans cette direction se trouve un corps échoué dans la tenaille de récifs à la surface. Il me parait inconscient. Je propose d'aller de voir quoi il s'agit précisément avant de continuer notre périple." lança t-il en désignant le chemin à suivre de sa patte.
avatar
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Par delà l'horizon [Jarus-(?)-Umbriel]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum