Reconstruction d'une boutique.

Aller en bas

Reconstruction d'une boutique.

Message  Meredith le Sam 30 Mai 2015, 13:47

Même si la porte était ouverte, un panonceau fermé signalait que la boutique n'était pas disposée à vendre quoi que ce soit. Pour que ce soit clair, c'était deux haches de bataille qui maintenaient le signe en place. A l'intérieur, c'était un chaos en voie d'organisation. En fait, en regardant attentivement, on se rendait compte que c'était bien plus organisé qu'il n'y paraissait, l'influence de la renarde bleutée ayant étendue ses vrilles jusqu'ici. Le côté boutique paraissait très vide : les mannequins étaient empilés dans un coin, dépourvu de tenues ou d'armures. Partout, des caisses usées posées à même le sol qui débordaient de matériel qui ne semblait plus de première fraîcheur. Il y avait un autre tas sur la table central composé de débris de tissus. De l'autre côté du comptoir, par contre, c'était tout simplement vide. Il n'y avait qu'une poignée d'outils sur les présentoirs dont un présentement entre les mains de la forgeronne.


Lourde masse d'acier totalement dépourvue de la moindre grâce et d'une efficacité implacable, elle partageait beaucoup de points communs avec sa propriétaire. Cognant comme une possédée sur une plaque de métal maintenue avec des pinces au-dessus de l'enclume, Meredith transpirait abondemment bien que la forge soit éteinte. S'arrêtant pour reprendre son souffle, elle ramena la plaque de métal à hauteur de ses yeux pour constater que deux heures d'efforts n'avaient même pas entamé un début de commencement d'amorce d'éventualité de bosse. Il avait dit qu'il s'appelait comment déjà ce métal? Vibranium, non? Dommage qu'il soit impossible de l'affûter mais elle devrait pouvoir en faire un sacré bouclier. Sentant la présence plus que regardant en direction du côté boutique, Meredith prit un autre morceau de métal en main, le palpant soigneusement tout en parlant.


"La boutique du Coeur de Fer est fermée pour travaux. J'prends pas d'commandes et j'fait c'que j'peut pour finir celles que des clients m'ont fait. R'passez plus tard..."


Après tout elle attendait quelqu'un qui semblait avoir une espèce de réseau de distribution. Elle avait demandé à la bleutée d'écrire une belle lettre et il restait plus qu'à attendre que l'poisson morde à l'hameçon.
avatar
Meredith

Messages : 192
Expérience : 50
Métier : Forgeron

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Semi-humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reconstruction d'une boutique.

Message  Goldie Wyrmfalcon le Sam 30 Mai 2015, 14:25

Une nouvelle journée que comptait bien fructifier Goldie, comme toute les autres d’ailleurs. Le temps c'était de l'argent. Chaque minute était important. Alors on ne la dérageait pas pour rien. Quelqu'un toqua à la porte de son bureau. La dragonne releva son visage de la lettre qu'elle écrivait. Avec une voie forte et autoritaire, elle ordonna :

- Enter !

Un petit nouveau passa timidement sa tête et tenait une missive pour la dragonne. Il la donna rapidement et courue se cacher. La dragonne dorée soupira. Elle n'était pas méchante, juste pragmatique. Oubliant ce type, sa lourde patte écailleuse prit le papier et son regard parcouru la note. Une forgeronne avec un commerce abimer et en manque de ressource ? Parfait. Elle manquait de forgeron dans son réseau. Avec le sourire, elle se releva et prit ses affaires ainsi qu'un lourd coffre d'or. Escorter par deux garde, ils allèrent dans les quartiers marchands à la recherche de cette boutique.

Ce fut facile. Son enseigne était bien visible. Goldie ordonna à ses créatures de rester là et elle entra. Directement, elle vit la forgeron frapper un bout de métal qui résonnait bruyamment, mais elle sentit la présence de la grande reptile



-La boutique du Coeur de Fer est fermée pour travaux. J'prends pas d'commandes et j'fait c'que j'peut pour finir celles que des clients m'ont fait. R'passez plus tard...



Goldie se contenta d'un haussement d'épaule et répondit.

-Justement je suis là pour ça.

Pendant que la forgeronne arrête, la dragonne commença à examiner du regard la pièce et ce qu'il est entreposé. Plus grand chose certes, mais il restait des détailles intéressant. Déjà elle se nota à elle même de revenir quand la boutique fonctionnera.

-Bien. Je me présente. Goldie Wyrmfalcon. Investisseuse, gestionnaire et mercenaire. On m'a contacté afin de vous aider à... vous relancez dans votre activité.

avatar
Goldie Wyrmfalcon

Féminin
Messages : 25
Expérience : 90
Métier : Mercenaire. Chef de famille.

Feuille de personnage
Niveau:
1/40  (1/40)
Race: Reptile
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reconstruction d'une boutique.

Message  Meredith le Sam 30 Mai 2015, 18:51

La nouvelle venue (ou un nouveau venu allégé de son service trois pièces) dit qu'elle était effectivement venue pour ça? Pour quoi? Peu pourvue en matière cérébrale, Meredith n'aimait pas les petits malins et se tourna vers l'intruse avec un regard peu amène. Regard à l'agressivité diminuée en voyant qui avait eu le culot de rentrer chez elle. L'inconnue prit la peine de se présenter : représentante d'une espèce de société d'investissement? La forgeronne aurait dû mieux regarder l'adresse de l'enveloppe.


Faisant un grand sourire, Meredith posa la plaque de métal et se pencha en avant pour s'accouder au comptoir. La dragonne dorée faisait près d'un demi-mètre de plus qu'elle mais la psychopathe au cheveux blanc avait l'habitude d'être la plus petite de la pièce et ne fut nullement dérangée par le gabarit. Elle laissa même ses yeux faire des petits balayages haut/bas histoire de profiter du spectacle.


"Z'avez le sens de la relation clientèle dans vot'boite. C'est juste pour moi qu'vous envoyez des vendeuses sexy ou c'est un ordre de vot'patron. Rappelez-moi de l'remercier..."


Les yeux se verrouillèrent sur les cristaux brillant sur les écailles, vieille habitude de pillarde diplômée. Bijoux? Non, ils sont incrustés dans la masse vu qu'il n'y a pas de ficelles. Pas possible de les piquer discrètement. Chier! Les yeux refirent alors l'ascension pour chercher le contact visuel.


"J'vous fait l'topo. J'ai un bon fond d'caisse pour la boutique mais j'ai payé pas mal pour les meubles quand j'me suis installé. Du coup, plus de grosse réserve. J'avais pas pensé non plus qu'ma boutique se f'rait ravager par un putain de sort."


Tranquillement, elle fouina sous le comptoir pour remonter un lingot doré. De l'or.


"Techniquement, j'suis riche. J'en ai plusieurs de ces beautés. Mais sont là pour faire des trucs pour les clients. Et c'est pas tout..."


Croisant les bras, elle recula jusqu'à des piliers soutenant le bac qui surplombait tout le côté forge de la boutique. Coup de l'occiput contre le pilier. Trois pas en avant. Trente litre d'eau glacée qui lui déferlent du plafond. Frissonnant de plaisir, maintenant lavée de la sueur collante, Meredith rabattit les cheveux en arrière et se prépara à une petite joute oratoire où il y avait du fric à la clé. Son fric. Donc c'était une version moins sanguine qu'une baston normale avec autant d'enjeu.


"Vous pouvez proposer quoi?"
avatar
Meredith

Messages : 192
Expérience : 50
Métier : Forgeron

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Semi-humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reconstruction d'une boutique.

Message  Goldie Wyrmfalcon le Dim 31 Mai 2015, 09:03

La forgeronne relâcha sa masse et sa plaque de métal et leva son regard sur elle. Faut dire que Goldie était grande. Le regard de la femme parcouru son corps qui était mit en valeur dans une robe noire. Par contre, elle ne devait pas être une flèche pour ne pas connaitre la dragonne dorée et sa famille.

- Z'avez le sens de la relation clientèle dans vot'boite. C'est juste pour moi qu'vous envoyez des vendeuses sexy ou c'est un ordre de vot'patron. Rappelez-moi de l'remercier...


L'écailleuse ria et se dandina devant elle pour bien lui montrer ses atouts.

-C'est moi la patronne.

En tout cas, elle nota bien que la forgeronne zieuta son corps avec insistance. Son corps était à vendre si besoin. Écaille ou sexe... Sa lui était déjà arrivée dans le passé. En bonne fabricante, la dame au cheveux blanc lui montra un lingot d'or.


-Techniquement, j'suis riche. J'en ai plusieurs de ces beautés. Mais sont là pour faire des trucs pour les clients. Et c'est pas tout...


Pendant qu'elle parlait, Goldie lui prit le lingot pour l'observer en détaille. Poids, qualité... C'était de l'or pur. En soit, elle sentait bien que la vendeuse s'appliquait dans son travail. Celle si prit une douche improviser devant l’investisseuse qui sourit de voir son corps tremper. La petite était très belle. Polie, la dragonne prit une serviette et la déposa sur le dos de la forgeronne.


-Vous pouvez proposer quoi?


On abordait enfin le cœur de leur discutions. Goldie s'installa à côté de la cuve de métal, sans la moindre peur de tomber dedans.

-J'ai avec moi ce coffre. Il contient des pièces. Environs 100 000. Il est à vous. Si vous me prouvez que vous faites du bon travail et que vous me prouvez que votre commerce est rentable. Car vous me devrez cette somme avec un taux d’intérêt dont nous pouvons discuter le montant. Par exemple, si vous forgez pour moi des choses, alors votre taux d’intérêt baisse en paiement.

Elle ouvrit le coffre et le donna à la gérante. Puis elle se releva et tira sur l'un de ses cristaux et le déposa dans le coffre.

-J'ai bien vue que tu regardais mes saphirs. Sa repousse vite. Bien. J'aimerai vous regardez forger une arme pour moi. Une masse. Je veux être sur que votre travail sera parfait. D'ailleurs, si vous voulez mes écailles pour forger quelque chose, nous pouvons aussi en discuter, mais sa ne sera pas gratuit.

Par contre, elle planta un regard méchant et froid juste après.

-Mais si tu n'arrives pas à me rembourser. Attend toi à de grave conséquence. Saisit de tout les biens et esclavage.

Son sourit revenu sur son visage et elle eut une regard plus chaleureux.
avatar
Goldie Wyrmfalcon

Féminin
Messages : 25
Expérience : 90
Métier : Mercenaire. Chef de famille.

Feuille de personnage
Niveau:
1/40  (1/40)
Race: Reptile
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reconstruction d'une boutique.

Message  Meredith le Jeu 04 Juin 2015, 13:35

Meredith prit plutôt bien d'apprendre qu'elle n'était pas face à une employée mais face à une patronne. Ayant le sens du respect à peu de choses prêt aussi développé qu'un champignon flottant dans un volcan, elle ne comprit seulement qu'elle parlait à une patronne en étant elle-même une patronne.


"Bonne idée ce genre de fringues. Quand ils passent plus de temps à mater les nibards que la facture, c'est fou c'qu'on peut passer comme frais..."


Petit sourire entendu puis la véritable proposition de la dorée vint sur le tapis : Un gros coffre d'or pour elle si elle était capable de faire ses preuves. Luttèrent alors deux instincts contradictoires sur le moment : le côté pillard qui voulait prendre le coffre et s'enfuir et le côté baston qui aimait les défis. Pour ne pas tenter la facette Gengis Khan, elle ne tendit pas la main vers le coffre : il aurait fallu qu'elle claque le couvercle dessus pour s'arrêter! Elle arracha ensuite son regard à grand regret du coffre pour arrimer de nouveau celui de la dragonne.


"Sympa, mais un peu abusé. J'suis pas manchot question forge alors on peut résumer mon stock en trois parties. La première c'est les armes réparables (affûter de nouveau, refondre les plaques pour les recréer, tout ça...). La seconde partie, c'est les trucs fichus mais que j'peut refondre pour faire des lames de Damas (ça m'prend juste du temps mais j'adore cogner de toute façon...) et la dernière est irréparable et impossible à recycler (les bijoux magiques, les armures en cuir clouté déchirées, tout ça...)"


Oui, elle avait réussi à brandir trois doigts sans se tromper. Demie-coeur serait fière d'elle! La forgeronne ouvrit ensuite en grand les bras, embrassant l'ensemble de la boutique  du regard.


"Y a des réparations à faire et des outils à refabriquer, mais pour les outils c'est déjà payé et les trucs en bois ça coutera pas plus de 500 pièces d'or. Et j'ai une petite rentrée d'argent permanente..."


L'alambic avait été la toute première chose qu'elle avait réparée. Presque totalement en cuivre, elle pouvait presque le retaper avec les doigts.


"Mon autre petit job me fait un bénef de 50 à 60 pièces d'argent par mois. J'peut chasser ma bouffe et j'ai deux associés qui ont rien à m'refuser. En fait, j'aurai bien besoin d'vous pour avoir des nouveaux lingots par contre. L'or et l'argent, ça va. Mais l'matos qui vient du fournisseur habituel a une qualité qui chute. Y m'dit lui-même que les mines veulent plus nous vendre du bon avec des conneries du genre "ça s'ra assez bon pour une bande de monstres!" Ces crétins ont juste la chance d'avoir des mines trop loin pour qu'j'dise ma façon d'penser. Z'avez la possibilité de m'fournir une fois qu'mon stock sera écoulé?"


Le fait de construire une nouvelle masse aurait été un défi intéressant pour la forgeronne. En temps normal, à savoir quand un élément essentiel ne manquait pas au décor.


"Heu... J'ai presque plus d'outils. Faudra que j'passe par la forge libre ou qu'j'paye un collègue histoire qu'il me la prête pendant qu'il pionce. Mais ça m'prendra du temps et faudra donc vous prévoir de la bouffe, à boire et un bon strapontin si vous voulez profiter du spectacle."


Le fait que la dragonne n'avait qu'à attendre pour avoir de nouveaux bijoux écoeurat la forgeronne qui en fit une moue.


"C'pas juste... Si vous z'avez qu'à transpirer pour avoir des brillants, j'ose pas imaginer le fric qu'vous amassez au moment d'aller aux gogues..."


Il devait y en avoir qui avaient voulu mettre une telle poule aux oeufs d'or en cage. Mais, bon, quand la poule fait dans les deux mètres et qu'elle a des dents qui vous arracher une jugulaire comme un fétu de paille ça avait tendance à pourrir les perspectives d'avenir d'un marchand trop entreprenant! Puis, Goldie fit LA grosse bêtise à ne jamais faire. D'un seul coup, Meredith eut comme un voile rouge devant les yeux, entendit la voix trop familière dans son crâne hurler *TUE* et la suite fut extrêmement floue. Quand, à force de volonté, Meredith parvint à refouler son extrême aggressivité dans le coin miteux de son cerveau où elle était cloitrée depuis sa nouvelle vie de forgeronne, la forgefolle se rendit compte qu'elle n'avait pas bougé, la main gauche agrippée au comptoir ayant explosé le bois dans la prise solide qui l'avait maintenue en place. Tout le reste de son corps était encore tendu comme un arc et elle sentit ses os sur le point de se rompre sous la puissance de sa musculature bandée pour l'assaut gémir de soulagement quand elle se détendit peu à peu. Décrispant sa mâchoire où les dents étaient si serrées qu'elles grinçaient, Meredith poussa un profond soupir.


"Putain... Faites un peu gaffe... Me menacer, comme ça, sans prévenir... J'ai passé la moitié d'ma vie à trucider du monstre et c'est pas en réfléchissant dès qu'j'sentais une menace qu'j'ai survécue!"


Bougeant lentement pour ramener de la vie dans son corps qui voyait une chute rapide de l'adrénaline, Meredith se maudit pour avoir baissé sa garde. Il fallait dire qu'elle avait tant travaillé ces derniers temps qu'elle n'avait plus eu l'occasion de participer à une des bastons de taverne quotidienne...
avatar
Meredith

Messages : 192
Expérience : 50
Métier : Forgeron

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Semi-humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reconstruction d'une boutique.

Message  Goldie Wyrmfalcon le Mar 09 Juin 2015, 14:05

- Bonne idée ce genre de fringues. Quand ils passent plus de temps à mater les nibards que la facture, c'est fou c'qu'on peut passer comme frais...



Sa phrase fit exploser de rire Goldie. Cette petite avait potentiel. C'était en effet le bute rechercher. Jouant, la dragonne se souleva un peu sa poitrine et se pencha pour donner une vue sur son décolletée.




- En effet. Sa marche sur vous ?




Voulut elle savoir, essentiellement pour l'amusement, mais toute les info était bonne à prendre aussi et puis, elle était craquante la demoiselle. Mais son regard préféra aller au coffre d'or. Elle resta un petit moment à le regarder, comme hésitante. Son nez capta son odeur qui se fit plus fort, signe de son état de tension. Avait elle des idées avec cette or ? Mystère... Au final, la forgeronne claqua le haut du coffre pour cacher sa vue au pièce.




-Sympa, mais un peu abusé. J'suis pas manchot question forge alors on peut résumer mon stock en trois parties. La première c'est les armes réparables (affûter de nouveau, refondre les plaques pour les recréer, tout ça...). La seconde partie, c'est les trucs fichus mais que j'peut refondre pour faire des lames de Damas (ça m'prend juste du temps mais j'adore cogner de toute façon...) et la dernière est irréparable et impossible à recycler (les bijoux magiques, les armures en cuir clouté déchirées, tout ça...)



Goldie hocha de la tête à ses parole et nota tout.




-Y a des réparations à faire et des outils à refabriquer, mais pour les outils c'est déjà payé et les trucs en bois ça coutera pas plus de 500 pièces d'or. Et j'ai une petite rentrée d'argent permanente...



Des réparations d'accord... Un rapide coup d’œil, elle évalua un peu ses dire. En effet ses outils étaient usés, mais si elle était déjà en cours de changement ok... Et un autre job ?




-Mon autre petit job me fait un bénef de 50 à 60 pièces d'argent par mois. J'peut chasser ma bouffe et j'ai deux associés qui ont rien à m'refuser. En fait, j'aurai bien besoin d'vous pour avoir des nouveaux lingots par contre. L'or et l'argent, ça va. Mais l'matos qui vient du fournisseur habituel a une qualité qui chute. Y m'dit lui-même que les mines veulent plus nous vendre du bon avec des conneries du genre "ça s'ra assez bon pour une bande de monstres!" Ces crétins ont juste la chance d'avoir des mines trop loin pour qu'j'dise ma façon d'penser. Z'avez la possibilité de m'fournir une fois qu'mon stock sera écoulé?"
- Oui il n'y a pas de soucie. J'ai investie mon or dans une mine d’Etan, d’ébonite et d'argent. Vous pourrez en faire directement des demandes à un prix intéressant. Pour le reste, je peux essayer de négocier avec d'autre marchant pour vous aidez. Moi même j'organise des échange avec autre donjon pour vendre et acheter des ressources. Je peux vous procurez aussi des chose rare dans nos régions.




Par contre, elle fut un peu déçu de la suite :




-Heu... J'ai presque plus d'outils. Faudra que j'passe par la forge libre ou qu'j'paye un collègue histoire qu'il me la prête pendant qu'il pionce. Mais ça m'prendra du temps et faudra donc vous prévoir de la bouffe, à boire et un bon strapontin si vous voulez profiter du spectacle."



Zut... Elle aurait bien aimer voire rapidement la forgeronne bosser... Mais elle n'avait pas le choix, elle tenait à la voir forger.




-Bien... je vais attendre alors. Je tiens à voir votre travail.




Et quand les deux femmes abordèrent le sujet des saphirs, Goldie nota bien le ton de jalousie dans la voie de Meredith.




- C'pas juste... Si vous z'avez qu'à transpirer pour avoir des brillants, j'ose pas imaginer le fric qu'vous amassez au moment d'aller aux gogues...



Goldie ne faisait jamais ça ! Ses écailles se vendaient aussi très bien. Elle allait rétorquer quand l'odeur de la forgeronne changea en parlant des risques du contrat. Son attitude se fit plus menaçante... Plus dangereuse. Ses doigts sur le comptoir serrèrent fort le bois qui explosa. Sa patte griffu se saisit de sa masse, près à se défendre.




- Putain... Faites un peu gaffe... Me menacer, comme ça, sans prévenir... J'ai passé la moitié d'ma vie à trucider du monstre et c'est pas en réfléchissant dès qu'j'sentais une menace qu'j'ai survécue!



Voulant jouer à prudence, la dragonne soupira, rangea son arme et posa sa main sur celle de Meredith pour la calmer.




- Il n'y a pas de problème. Je m’excuse. Soyez pas jalouse de moi... Mes écailles et mes saphir tombent tous seuls. Je vous les donnerai pour en faire des matériaux.




Passant une tête dans la rue, elle ordonna à deux homme d'aller chercher des outils de forgeron et un repas pour deux. Rapidement les deux larbins arrivèrent avec tout ça et Goldie s'installa dans un coin pour l'observer.




- Bon... Je vous demande pas la lune. Faite une masse comme bon vous semble, mais avec ça.




Elle lui montra un lingot blanc, des écaille de dragon, de l’étain et une pierre magmatique.


Dernière édition par Goldie Wyrmfalcon le Dim 14 Juin 2015, 13:41, édité 1 fois
avatar
Goldie Wyrmfalcon

Féminin
Messages : 25
Expérience : 90
Métier : Mercenaire. Chef de famille.

Feuille de personnage
Niveau:
1/40  (1/40)
Race: Reptile
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reconstruction d'une boutique.

Message  Meredith le Ven 12 Juin 2015, 18:23

La dragonne fit ce que la forgefolle nommait "cadeau au client", spectacle apprécié par la demi-humaine plus qu'obsédée sexuelle mais quelque chose la fit frissoner. Pivotant doucement la tête, elle regarda la peluche de renarde bleue sur le coin du comptoir. Quelle était la probabilité que la magicienne ait installée un système de double-vue sur ces mignons petits lapis-lazulis? Plus que très élevée, encourageant Meredith à prendre un ton moins intéressé qu'elle ne l'était réellement.


"Chacun son truc. Moi, j'suis plutôt poil!"


Son collègue reptilien qui lui fabriquait les outils aurait bavé d'envie devant un tel spectacle par contre! Revenant au travail, la dragonne parla de la possibilité de lui fournir des nouveaux lingots et de l'importance de l'investissement. Ayant vécue la majorité de sa vie comme chasseur/cueilleur, la forgeronne avait du mal à envisager l'éventualité d'acheter un terrain très loin qu'on ne voit presque jamais. Sur le coup, elle fut impressionnée d'être devant la vitrine d'un empire foncier.


"Pas mal... Par contre, évitez les trolls pour bosser dans les galeries, ils ont tendance à bouffer en travaillant et les diamants c'est d'la friandise pour eux."


Passa dans son cerveau le mauvais souvenir où elle avait vu le troll qu'elle traquait bouloter tranquillement un trésor sous ses yeux alors qu'elle attendait la levée du jour pour l'affaiblir. Ça vous serrai le coeur de voir trois tonnes de caillasses se curer les dents avec un diadème valant au moins huit tonneaux de bière. La dragonne n'en resta pas là et décida de fournir manu militari les outils pour créer une masse! Plus intéressant encore, elle imposa l'utilisation de plusieurs éléments obligés : des écailles de dragon, de l'étain, de la pierre lunaire et une roche poreuse.


"Huuum. C'est pas courant tout ça pour une masse... huuummmm...."


On pouvait presque voir les rouages tourner derrière les yeux de la forgeronne! Manipulant les ingrédients avec délicatesse, elle ne chercheait qu'à occuper ses mains pendant que le cerveau alignait des plans. Aidé par son habitude à survivre en situation difficile, il imaginait une façon de faire une arme avec tout ce qui lui tombait sous la main : arme, meuble, architecture....


"Sympa tout ça... On va voir si une de mes commandes est déjà terminée... Mais avant ça..."


Ignorant le repas, elle alla rallumer sa forge. Mettant de l'amadou en-dessous et le recouvrant de paille, de vieux papiers et de morceaux de bois de plus en plus gros, elle mit le feu à la mousse séchée et l'ensemble s'alluma très vite. Elle mit vite de gros morceaux d'anthracite histoire qu'ils s'allument rapidement et montent vite la température du four. Ensuite, la forgeronne sortit de la boutique. Revenant quelques minutes plus tard avec un petit sac qu'elle glissa sous le comptoir, elle continua d'ignorer la dragonne pour aller vers les débris irrécupérables et se saisir de différentes pièces métalliques composées de métaux différents.


"Pas mal comme défi. La pierre noire et l'étain sont trop fragiles pour une masse! C'est bien comme déco à la limite. La pierre lunaire est super pour faire des armes solides et légères mais ce qui fait mal avec une masse, c'est le poids! J'vais tenter un truc pas courant. En fait, j'crois même qu'j'suis en train d'improviser au fur et à mesure, là!"


Cherchant les moules (non métalliques donc intacts après le chaos post-Demie-Coeurien), elle prépara une drôle d'installation sur une table de travail, alignant des morceaux de métal tordus et cherchant à faire des tas de volume équivalents. Une fois cette tâche finie, elle se mit aux écailles.


"Bien. J'vous conseille de faire gaffe. Ça surprend en général..."


Dans un coin de l'atelier, il y avait une meule. Bizarrement massive et dotée d'un châssis épais, la pédale pour la faire tourner fut bien graissée avant l'usage. Il y eut aussi un gros rab d'eau qui fut rajoutée.


"C'est parti!"


Activant furieusement la pédale, la pierre de la meule se mit à vombrir sur son axe avec un son grave avant que Meredith commença à affuter le bord de l'écaille. Immédiatement, de grosses étincelles se mirent à jaillir et l'eau se mit à fumer, portée à ébullition par la pierre surchauffée. Une meule normale ne pouvait affûter des écailles de dragons. Une meule renforcée et activée par une cinglée le pouvait. Après quelques minutes de travail, elle s'arrêta, admirant le travail : l'écaille était à présent aussi affûtée qu'une hache sur un côté pendant que l'autre était en train d'être raboté. Elle aurait pu terminer mais la meule commençait à manquer d'eau. Sortant du nuage moite, Meredith alla entretenir le feu avant d'aller chercher de l'eau pour la meule. Satisfaite du niveau de chaleur de la forge, elle posa les premiers débris métalliques dans un creuset qu'elle glissa dans le four.


"Y commence à faire chaud, hein? Tout le plafond d'la forge est un grand bac de flotte toujours plein. Double sécurité : ça rafraichit l'air et si elle passe en post-combustion, le bac en fondant lâche plein de flotte sur le feu!"


Et elle se remit à affûter les écailles dans un bruit épouvantable.
avatar
Meredith

Messages : 192
Expérience : 50
Métier : Forgeron

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Semi-humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reconstruction d'une boutique.

Message  Goldie Wyrmfalcon le Dim 14 Juin 2015, 14:32

Goldie vit bien le regard de la forgeronne sur son décolleter et l'étincelle dedans, mais cela dura que quelque seconde en soit qu'elle détourna le regard sur une figurine sur le bureau. Tous connaissaient Demie la renarde. Un souvenir ou un avertissement ? Aller savoir. En tout cas, cela lui fit dit une excuse qui sonnait faux :




-Chacun son truc. Moi, j'suis plutôt poil!



Ne voulant pas la contredire, Goldie se contenta de hocher de la tête, mais en laissant sa poitrine visible. Revenant à leur mouton, les deux protagoniste se remirent à parler affaire :




-Pas mal... Par contre, évitez les trolls pour bosser dans les galeries, ils ont tendance à bouffer en travaillant et les diamants c'est d'la friandise pour eux."

-Hahahaha. J'en prends bonne note.




Pour voir ses talents de forgeronne. Le premier teste était de voir si elle devinait se que s'était ce lingot blanc. AU vue de son regard, elle comprit qu'elle avait parfaitement deviner qu'elle était ses matériaux.




-Huuum. C'est pas courant tout ça pour une masse... huuummmm....




En effet, mais c'était plutôt un bon défis pour cette forgeronne. Meredith réfléchit un long moment. Moment que Goldie utilisa pour encore observer l’artisane. Visiblement, elle cherchait le meilleur moyen pour trouver comment les utiliser. Allait elle réussir ?




-Sympa tout ça... On va voir si une de mes commandes est déjà terminée... Mais avant ça...




Aussitôt, elle redémarra sa forge. Le feu augmenta rapidement la chaleur dans la pièce, au point que la dragonne eut chaud. Alors elle se mit dans une tenu légère, ne gardant que son soutien gorge et le bas de sa tenu pendant qu'elle regardait faire Meredith. Elle bue une gorger d'eau glacer alors que la forgeronne choisissait des métaux de récupération pour  compléter ce que Golide avait fouine.




-Pas mal comme défi. La pierre noire et l'étain sont trop fragiles pour une masse! C'est bien comme déco à la limite. La pierre lunaire est super pour faire des armes solides et légères mais ce qui fait mal avec une masse, c'est le poids! J'vais tenter un truc pas courant. En fait, j'crois même qu'j'suis en train d'improviser au fur et à mesure, là!

-En bon combattant, c'est en improvisant qu'on fait souvent les meilleur plan. Faut innover.




Puis Meredith déposa le tout sur un plan de travail avec un moule et prit les écailles.

-Bien. J'vous conseille de faire gaffe. Ça surprend en général...



Elle se dirigea vers une meule et une fois assurer que tout était OK, elle s'installa, sous le regard de Golide, intriguer par ça démarche.




-C'est parti!




La forgeronne donna un grand coup de prédalle qui fit bouger la meule. Dés que la pierre atteignit une bonne vitesse, elle posa les écailles contre la roue pour les affuter, sous une plus d'étincelle.




-OUAAAAAAAAAA !




La c'était impressionnant en effet. Goldie regardait activement se spectacle. La pluie d'étincelle illuminait la pièce, bien plu que le feu et augmentait encore plus la température, mais elle monta pas bien haut heureusement. Meredith s’arrêta que au moment où l'écaille fut bien tranchant. Mais son outil de travail avait besoin d'eau et elle dut s'arreter pour l'instant pour en récupérer. Pendant ce temps, elle glissa le fer dans un creuset pour le faire chauffer.




-Y commence à faire chaud, hein? Tout le plafond d'la forge est un grand bac de flotte toujours plein. Double sécurité : ça rafraichit l'air et si elle passe en post-combustion, le bac en fondant lâche plein de flotte sur le feu!




C'était ingénieux en effet. Tendant une coupe d'eau fraiche à la dame, la dragonne lui répondit :




-C'est une super idée. Au moins votre atelier est un lieu sur pour bosser.
avatar
Goldie Wyrmfalcon

Féminin
Messages : 25
Expérience : 90
Métier : Mercenaire. Chef de famille.

Feuille de personnage
Niveau:
1/40  (1/40)
Race: Reptile
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reconstruction d'une boutique.

Message  Meredith le Ven 19 Juin 2015, 21:48

Les négociations purement monétaires étaient à présent terminées et l'investisseuse (ou envahisseuse, Meredith ayant un vocabulaire très spécialisé envers tout ce qui pouvait lui être hostile) voulait voir de quoi la forgefolle était capable. Bien que peu de temps s'étaient déroulé entre la catastrophe et maintenant, la possibilité de montrer son talent était un bon coup de boost au moral de Meredith. Le fait d'avoir une spectatrice était un bonus sympathique. Le fait qu'elle se déshabille était un jackpot inattendu. Mais il y avait du vrai : la température avait atteint un niveau qu'elle appelait "fournaise de croisière". Du coup, elle retira sa veste en cuir et enfila le tablier et les gants : pas que son épiderme soit durement marqué par des brûlures ou qu'elle verrait des difficultés à saisir à pleines mains des barres d'acier porté au rouge mais elle perdrait un temps inutile à attendre que ça cicatrise.

"Bien. La dorée, vous restez hors du côté forge, okay? Vous v'nez à peine de m'filer du pèse, j'voudrais pas verse des indem... indes... bref, payer le doc!"

Pour montrer le danger, elle ramena le creuset contenant un métal fondu qui luisait doucement d'un ton rouge maladif. Faisant pivoter le creuset sur son axe, elle versa doucement le métal dans un long moule afin d'obtenir un lingot d'environ quarante centimètres de long pour six de large. Une fois le creuset vidé, elle le remit en place, le remplit d'un autre assortiment de pièces de métal tordues et le renvoya dans les flammes. Se remettant au travail sur les écailles, elle entama tranquillement la conversation avec la dorée pendant qu'elle remplissait l'air d'étincelles.

"J'pense que ça aide d'transpirer des brillants mais c'est zarb de d'venir usurière. Z'êtes baraquée, sexy et j'vous vois franchement pas derrière un comptoir. Comment z'êtes venues à faire la banque?"

Il y avait encore trois autres assortiments de métal qui devaient être fondus, dont un qui était composé du lingot blanc et des restes d'armes elfiques. Le processus allait prendre du temps. Une fois qu'elle eut un moment de libre (la pierre de la meule nécessitait un refroidissement plus lent ayant atteint une température proche de la transformation en lave) Meredith se retrouva avec plus de temps à attendre que de travail. Elle entreprit donc de commencer à parler de son passé.

"J'étais mercenaire. Tueuse de monstre. Criminelle. L'un après l'autre de temps en temps mais le plus souvent un peu d'tout ça en même temps. J'ai vu tout type d'feraille dans le job et j'me suis mise à faire des armes pour moi. Puis des armures pour des types près à payer. J'aurai pas ce p'tit souçi, j'serai sûrement forgeronne quequ'part dans une ville humaine..."

Elle versa alors le métal en fusion dans un autre moule et rempli le creuset d'un nouvel assortiment de feraille.

"Mais j'suppose qu'vous êtes pas v'nue sans savoir un deux p'tits détails m'concernant? J'ai du tabasser un ou deux d'vos hommes à la taverne, donc vous d'vez savoir que j'suis un peu dingue..."

Soulignant la phrase, Meredith brandit une des écailles affûtées, la tenant fermement dans sa main. Puis, d'un geste larges, elle fit un grand arc de cercle horizontal passant par la table de travail couverte des petits morceaux de fer et du lingot blanc. Reposant l'écaille avec les autres, la forgeronne prit le lingot, le tendant vers Goldie. Puis, tout doucement, elle le pencha. Avec la même douceur, une ligne de démarcation se fit visible, la pierre lunaire ayant été tranchée en deux égales moitiés. Avec un coup de poignet, elle joua au bilboquet, refaisant tomber la pièce de métal tranchée sur celle qu'elle gardait en main, un sourire barbare sur les lèvres.

"...Mais salement efficace."

Meredith eut un petit rire avant de se rappeler les outils qu'elle venait de récupérer. Fouillant dans le sac, elle en sorti des espèces de stylets noirs et d'autres outils de la même couleur.


"L'a pas eu le temps de faire les manches. Pas pratique mais tant pis... Y me les fera plus tard..."

Serrant une écaille affûtée dans un étau, Meredith entreprit de poser le petit stylet contre sa surface plane et, frappant avec un petit marteau sur le côté émoussé de l'espèce de petite lame de métal, entreprit de graver quelque chose dessus.

"Outils en ébonite. J'vais demander une enclume dans le même métal. Marre de les démolir tout le temps..."
avatar
Meredith

Messages : 192
Expérience : 50
Métier : Forgeron

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Semi-humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reconstruction d'une boutique.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum