Un déchu en cavale [PV Crocs Noir][Finit]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un déchu en cavale [PV Crocs Noir][Finit]

Message  Sargasu Mortis le Sam 13 Juin 2015, 03:13

Était-ce un songe?
Une chimère?
Une cruel désillusion?

Non; Sargasu était bien la et toujours en vie, sa psychose toutefois ne semblait pas être finit, depuis son retour des ruines il n'était plus le même et il le sentait, il sentait une présence étrangère en lui; il essayer tant bien que mal de recoller les morceaux de sa psyché fragmentée, un seul nom en tête qui revenait inlassablement, Pakao, Pakao.

Alors qu'il posait sa main contre le tronc d'un arbre de cette forêt maudite; Sargasu recompilait les souvenir, depuis qu'il avait tué sa défunte femme, si tant est qu'elle était réellement sa femme; son retour au donjon, les meurtres et les problèmes qu'il avait causé, Shrivei; et sa fuite....

Il passait une main sur son  visage, depuis sa résurrection il avait l'impression d'être vivant, d'être lui, toutefois impossible de mettre un nom sur sa personne autre que Sargasu, Mortis....Mortis lui semblait étranger, comme si...


Il faut...Il faut que je retrouve ces gens; ceux qui m'ont aidé, ces gens qui m'ont amené a Basnet, F....Felina...Engar? Je crois qu'ils s'appelés comme ça.

Réfugie toi auprès de tes alliés tant que tu veux.

Encore toi?! Qu'Est-ce que tu veux!

Te faire payer? T'amener a la vérité? Ou bien simplement...exister.

Mais qui es-tu?!

.....

Réponds! Réponds!

Il déchaîna de nouveaux son aura ténébreuse, faisant plié l'herbe sous le souffle de cette dernière; il sentait sa puissance monter, il se rapprocher de plus en plus de ces fameuses ténèbres qui se nichaient dans son cœur.
La nuit ne devrait pas tarder a tomber, Sargasu décida donc de trouver un tronc creux pour s'y réfugier et attendre ces ténèbres si douce a son âme désormais.


Dernière édition par Sargasu Mortis le Mer 15 Juil 2015, 04:07, édité 1 fois
avatar
Sargasu Mortis

Masculin
Messages : 158
Expérience : 435
Métier : Geôlier

Feuille de personnage
Niveau:
15/40  (15/40)
Race: Non-mort
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un déchu en cavale [PV Crocs Noir][Finit]

Message  Crocs noirs le Sam 13 Juin 2015, 14:43

Tout homme doit payer ses dettes... Crocs noirs le savait parfaitement, cela étant même le fond de commerce de ses affaires, et ce même pour celles qui étaient légales. Après tout qu'était ce une vente, si ce n'est un échange de dettes ? Mais de fait il fallait aussi savoir prendre des sanctions contre ceux qui ne payaient pas leurs dettes, les mauvais payeurs, ceux qui se croyaient plus malins que lui. Généralement la sanction se résumait à rembourser la dette, plus quelques intérêts en argent... Mais dans les cas les plus graves ces intérêts pouvaient prendre des formes plus tangibles, plus... Physiques. Or c'était exactement ce qu'il convenait de faire lorsque le débiteur essayait de fuir, comme semblait le faire un certain roi mort-vivant.

En effet, alors même que Vinz était revenu et avait annoncé l'accomplissement de sa mission, et que le dénommé Sargasu était bien rentré au donjon, ce dernier n'avait pas manifesté la moindre volonté de payer les services de son congénère, que ce soit auprès de ce dernier ou de son employeur. En soit, il ne s'agissait certes pas de grand choses, mais qu'il laisse passer une telle chose et nombreux seraient ceux à essayer de l'imiter. De fait l'exemple qu'il lui donnerait serait exemplaire, une chose rendue par ailleurs bien plus aisé par le fait qu'il s'était attiré les foudres de la garde du donjon pour quelques exactions, exactions dont on avait d'ailleurs pensé que le ruffian pouvait être le commanditaire, une chose qu'il lui avait été aisé de démentir ! Quoi qu'il en soit, le fait que les autorités cherche à les capturer rendrait ces dernières beaucoup moins regardantes quant à ce que pourrait lui infliger Crocs-noirs, ce qui signifiait moins de pot de vin à verser et de désinformation à mettre en place !

Cependant au vu du titre prestigieux, bien que désuet, dont s'était targué le revenant, Crocs-noirs souhaitait s'occuper personnellement de son cas, surtout que ses sbires seraient probablemet incompétent pour s'occuper convenablement d'un mort-vivant... Mais il était surtout là car il était loin d'être impossible qu'il soit possible de réclamer autre chose qu'une sanction exemplaire à un individu qui se targuait d'être aussi ancien. Après tout certains artéfacts de son époque était encore introuvable, et il n'était pas impossible que Sargasu en sache quelque chose.

Ainsi, le ruffian s'était il mis en chasse dès la nuit de la disparition du mort-vivant, accompagné de deux sbires, et équipés d'une poignée d'artefacts, la plupart visant à "s'occuper" convenablement du seigneur défunt, et l'un d'entre eux permettant de suivre aisément sa trace, en s'aidant simplement du contrat qu'il avait fait signer au mort-vivant, contrat qui n'avait bien sûr rien d'ordinaire...  Et ce fut ainsi qu'alors que l'aube se levait, Crocs noirs faisait face au tronc dans lequel Sargasu avait trouvé refuge pour son sommeil... Une drôle d'idée d'ailleurs qu'un mort-vivant qui avait besoin de repos, mais le ruffian avait vu assez de choses bizarres pour ne pas s'interroger davantage dessus. Faisant alors signe à ses hommes de se placer de part et d'uatres du tronc, leurs courtes masses en main, alors qu'il dégainait pour sa part une lame sur laquelle était gravée de nombreux symboles magiques, certains étaient saints, d'autres arcaniques et il y en avait même qui émanaient d'une sombre énergie... Mais ce qui était certain c'est qu'à son réveil Sargasu aurait une sensation de malaise en la voyant, un réveil quelque peu précipité par le fait que de son autre main Crocs-noirs lança nonchalamment un caillou sur le mort-vivant avant de l'interpeller.

"Sargasu... Il me semblait pourtant t'avoir bien fait comprendre lorsque nous avons signé notre accord qu'essayer de me doubler était une très mauvaise idée. Non ?  Et voilà qu'en plus tu t'enfuis comme un voleur, ce qui est bien étrange pour un roi, qui se doit de payer rubis sur l'ongle... Et donc tu te doutes que maintenant ta dette va s'accompagner de quelques intérêts et donc je suis curieux de savoir de quelles façon tu comptes me les verser."

Il avait parlé d'une voix très calme, mais dont l'intonation n'était pas moins menaçant. Se faisant, il agitait négligemment sa lame, semblant imprudent, mais en vérité son attention était bien fixée sur son interlocuteur et il se tenait prêt à réagir, en bien ou en mal, au moindre mouvement du revenant qui avait cependant intérêt à s'exécuter promptement. Il avait après tout des affaires à régler et à faire trop traîner celle ci les intérêts qui lui étaient dus pourraient bien s'accroître.
avatar
Crocs noirs

Masculin
Messages : 119
Expérience : 1170

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un déchu en cavale [PV Crocs Noir][Finit]

Message  Sargasu Mortis le Jeu 18 Juin 2015, 20:13

Le repos; voila a quoi aspiré tout les morts, toutefois il est dit que les morts-vivants ne se reposaient jamais; ce n'était pas le cas de Sargasu, même si son corps ne se fatigué jamais, son esprit lui pouvait avoir ses limites; c'est donc pour cela qu'il ne restait jamais éveillé plus de trois jours, cela lui rappeler sa vie, ça lui donnait la sensation d'être vivant, car dans l'état actuel des choses il refusait sa morts; il était presque heureux d'être mort-vivant en fait.

Car il pourrait exercé sa vengeance, retrouver son peuple et le guidé tel le roi qu'il est. Mais son sommeil était troublé, par une entité inconnu qui résidait au fond de lui; un colosse en armure qui tentait de reprendre le dessus, qui voulait reprendre sa place en ce monde lui aussi; toutefois au travers de ses rêves ils ne se parlaient pas, ils ne faisaient que se toiser sur regard, jusqu'à ce que l'heure de leur duel n'arrive.

Toutes les bonnes choses ont une fin ceci dit, et c'est lorsqu'il sentit un toc sur son crâne que Sargasu s'éveilla, face a Crocs noirs, il sentait également deux présence de part et d'autre du tronc; une sensation de malaise s'empara très vite de sa personne lorsqu'il posa les yeux sur l'arme du ruffian, un malaise bien trop vivace pour sa personne, cela l'embêter fortement dans un premier temps; il écouta attentivement son interlocuteur, supportant cette sensation désagréable qui lui donnait encore la sensation d'être en vie.


Je n'ai pas de temps a perdre, ils m'attendent.....ta dette....est nul, jamais je ne signerait de contrat avec quelqu'un d'aussi pompeux que toi; cloporte.

Son énergie commença doucement a l'envelopper dans l'ombre du tronc, la rage de Sargasu commençait a monter en flèche, de quel droit cet homme pouvait lui exiger quoique ce soit? Il se croyait au dessus de tout parce qu'il possédait une quelconque richesse, de l'or voila tout ce qu'il avait; mais l'or ne nourrit personne, voila ce que Sargasu pensait.

Tu te crois en droit d'exiger quelque chose parce que tu possède des objets de valeur? Je n'ai nul or sur moi, nul arme, et mon armure restera sur moi; de la d'où je viens, l'argent n'a pas de valeur, nous luttons pour notre survie, seul compte les armes. Ta lame...elle me gêne.....

Un long râle commença a s'élevé du tronc, Sargasu se leva a l'intérieur de celui-ci et déchaînant sa puissance traversa ce dernier en se propulsant sur la gauche, fondant sur l'un des hommes de main de crocs noir, lui décochant un direct chargé par sa magie des ombres; y mettant toute sa force Sargasu ne comptait faire qu'une chose, l'éjecter et lui subtiliser sa masse dans le même temps.

Cette épée, je vais la détruire! Et si tu cherche a faire le malin encore après ça; JE TE DETRUIRAIS AUSSI!
avatar
Sargasu Mortis

Masculin
Messages : 158
Expérience : 435
Métier : Geôlier

Feuille de personnage
Niveau:
15/40  (15/40)
Race: Non-mort
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un déchu en cavale [PV Crocs Noir][Finit]

Message  Crocs noirs le Sam 20 Juin 2015, 01:32

Un sourire moqueur fut la réponse que reçut Sargasu tout d'abord suite à sa première phrase, tandis que Crocs noirs, rapidement imité par ses hommes, pointa son arme sur lui, contrastant avec son faciès jovial... Et cette dualité se retrouvait aussi dans son esprit. Il était à vrai dire amusé par l'attitude si déterminée et aveugle du revenant, mais il n'avait pas pour autant perdu son sens des affaires, or il était hors de question que celle qu'il entretenait avec Sargasu en reste là ! Ainsi ce fut d'une voix amusé, mais avec des propos on ne peut plus sérieux, qu'il répondit à l'ancien souverain.

"Dans ce cas il fallait t'y aviser à deux fois avant de justement en conclure un ! Je comprends maintenant pourquoi ton royaume s'est effondré si son roi ne tenait pas les paroles qu'il donnait pour des prétextes ridicules. Du nobles qui devaient vous traiter de parjure, aux marchands qui vous nommaient mauvais payeur, pas étonnant que vous ayez fini perdu seul dans votre caveau ! Quant à être pompeux... Ce n'est justement pas moi qui me croit au dessous de tout !"

Cependant, si le transpercer de sa lame alors qu'il était lové dans ce trou paraissait aisé, le ruffian attendit. non seulement parce que rien ne disait que Sargasu avait de quoi payer sa dette sur son corps, mais aussi parce qu'il percevait très bien l'accumulation d'énergie sombre autour du revenant, ce qui n'annonçait rien de bon... Mais le ruffian n'en était pas moins certains quant à ses propos, car en terme de pompeux, son interlocuteur était pas mal non plus en rejetant encore ses demandes, sous prétexte qu'il n'avait aucun droit, ce qui arracha une grimace au ruffian dont la voix se fit plus grave, tandis qu'il adoptait une posture plus agressive, les jambes fléchis, lame en avant.

"Puisque c'est ainsi, me faudra t-il user de ma lame pour que tu payes ta satanée dette ?! Ou bien la seule chose que tu es capable de me donner en échange est ce qui te reste de vie ?"

Cependant, le temps qu'il parle est le seigneur revenant était passé à l'assaut... Certes le hors-la-loi était assez prudent et vif pour réagir à temps si c'était lui qui avait été la cible, mais ce n'était pas le cas de ses hommes, dont celui visé par Sargasu ne put qu'encaisser le coup, s'effondrant au sol, inconscient, après un court vol plané. Lâchant alors un juron Crocs-noirs ne laissa cependant pas tomber tout dialogue, toute esbroufe, et annonça donc, toujours moqueur.

"Briser cette lame ? Je te souhaite bonne chance... aussi fort que tu sois et aussi solide que soit ta hallebarde, je doute que tu puisses briser Arcana."

Arcana... La seule lame au monde à avoir été infusé avec l'énergie des magies majeures, à savoir les élémentaire, la sacrée et l'impie... D'ordinaire un tel enchantement se soldait par la destruction de l'arme, mais le procédé qui avait été utilisé était unique, et avait impliqué de nombreux et puissants archimages ,pour former cette lame pouvant terrasser n'importe qui et ne pouvant être manié que par une personne n'étant vulnérable à aucune des magies dont elle était infusée... A y voir de plus près Sargasu pouvait voir que la lame avait plusieurs teintes, comme si elle était composé de divers fragments, mais elle n'en était pas moins solide pour autant... Et cela Crocs noirs comptait bien le lui montrer, faisant signe à son sous fifre de s'occuper de son collègue, alors que lui même passait à l'assaut, s'avançant d'un pas chassé pour asséner un coup d'estoc précis au revenant, avant de s'éloigner promptement, pour se mettre hors de portée de sa hallebarde. Le combat avait commencé, et au vu de la folie de son opposant, Crocs-noirs était confiant quant à son issue.
avatar
Crocs noirs

Masculin
Messages : 119
Expérience : 1170

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un déchu en cavale [PV Crocs Noir][Finit]

Message  Sargasu Mortis le Sam 27 Juin 2015, 14:58

"Arcana dis-tu?"

Sargasu marqua un temps d'arrêt, une lame qui a un nom est souvent réputé incasable, cela allait fortement l'embêter; car la sensation dégageait par cette arme l'entraver dans un sens, ajoutons a cela le soleil qui venait de se lever et son pouvoir d'ombre venait de devenir aussi inoffensif qu'une feuille de papier jetée au grés du vent. Le roi était en fâcheuse posture et il le savait, il se mit en position face a Crocs noirs; sachant pertinemment que le ruffian allait perdre patience et l'attaquer en premier, il se tenait prêt a esquiver ses assaut dans un premier temps afin d'aller tuer son dernier homme de main.

Sargasu n'était pas en assez bonne posture pour se permettre de laisser un ennemi conscient hors de son champ de vision. Il se jaugèrent grâce a leur regard, puis Crocs noirs amorça un mouvement, au vu de sa posture et de la différence de portée entre leurs armes il n'allait certainement pas se risquer a donner un coup de taille, non l'estoc avait l'air d'être sa meilleur option, mais si il comptait porter un coup a portée maximum alors il serait facile de l'esquiver, Sargasu fit un bond en arrière afin d'évité le coup mais fut surpris de voir que son adversaire avait reculé aussi rapidement et aussi loin que lui.

Toutefois sa cible prioritaire n'était pas Crocs Noir, Sargasu se saisit de la masse qu'il avait subtilisé plus tôt pour la jeter sur Crocs noirs avant de se précipiter sur le dernier homme de main vivant qui était occupé a relevé son ami encore K.O, dans un grand cri de rage Sargasu vint abattre sa Hallebarde pour lui trancher la tête, saisissant par la suite son corps pour s'en servir de bouclier humain face a la riposte de Croc Noir qui avait certainement esquivé ou dévier la masse pour revenir attaquer le mort-vivant. Sargasu se débarrassa ensuite du corps, toujours en garde et ne quittant pas des yeux Crocs Noir.


"Cette non-mort....je ne suis malheureusement plus au même niveau que de mon vivant mais ça reviendra; qui pourrait croire qu'un humain de ta stature pourrait me faire vibrer un tant soit peu, surement a cause de cette maudite lame Arcana....toutefois je ne m'avoue pas vaincu, je vais te montrer de quoi je suis capable et tu comprendra qu'il est fort déconseillé de s'en prendre a Sargasu Di Némésis!"

A la fin de sa tirade Sargasu se jeta sur le ruffian, donnant des grand coups profitant au maximum de son avantage de portée, balayant la zone grâce a ses coups il restait a distance et observait surtout les failles qu'il pouvait y'avoir dans la garde de Croc Noir, frappant avec plus de colère et d'impact a chaque coup, l'avantage de sa non mort dans l'heure actuel, était le fait qu'il ne pouvait plus ressentir la fatigue.
avatar
Sargasu Mortis

Masculin
Messages : 158
Expérience : 435
Métier : Geôlier

Feuille de personnage
Niveau:
15/40  (15/40)
Race: Non-mort
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un déchu en cavale [PV Crocs Noir][Finit]

Message  Crocs noirs le Lun 29 Juin 2015, 19:19

S'attendant à une riposte de la part de Sargasu, Crocs noirs fut quelque peu surpris par le jet de masse qui lui fut adressé. Cependant, le jet avait été maladroit, et le ruffian n'eut ainsi aucune peine pour l'esquiver d'un pas sur le côté, avant d'avancer prestement. Son intention était alors de devancer son adversaire qui s'était sas doute servi de cet assaut pour essayer de détourner son attention et le prendre ensuite par surprise, une stratégie qu'il comptait retourner contre lui en usant de l'avancée de son adversaire cumulée avec la sienne afin de dépasser la zone de frappe de la hallebarde et être à portée pour le frapper directement.

Seulement... Son adversaire n'avait pas agit comme prévu. Oh, il était habitué à s'adapter, une nécessité en combat, mais toujours était il qu'il avait escompté que l'attention du seigneur mort vivant lui soit entièrement dédiée. Or ce ne fut pas le cas, et le revenant chargea ses malheureux complice, profitant de leur état de vulnérabilité et de la distraction causée par la masse pour se faire sans être directement menacé par son adversaire. Ce dernier n'eut ainsi guère le temps de s'interposer et ne put que voir son homme de main être décapité, alors que son compagnon inconscient retombait au sol vulnérable. Or... Dire que Crocs-Noirs était attaché à ses hommes serait exagéré, mais il avait plus d'empathie à leur égard que bien des seigneurs à l'encontre de leurs petites gens... Et ainsi, quand lors de sa tentative raté pour stopper le mort sa lame ne fit que rencontrer le corps de son suivant, il cracha un juron, alors que le corps de son suivant commença à se dissiper, le rituel du donjon entrant en oeuvre, le rituel permettant la résurrection œuvrant jusqu'aux remparts, et la forêt maudite se situant heureusement entre ces dernier, amenant le ruffian à commenter finalement d'une voix presque moqueuse, se remettant en garde, alors que le seigneur revenant lui adresser une diatribe empreintes de fanfaronnades, à laquelle il répondit d'une voix moqueuse.

"Un humain de ma stature, et même un nain, pourrait faire bien plus que te faire vibrer, surtout au vu de la dette que tu me dois,  et qui vient de s’accroître brusquement, roi de pacotille. S'en prendre à un homme en train d'aider un blessé... Finalement il n'y a qu'une couronne et des mensonges qui sépare tes semblables des miens. Seulement aujourd'hui la couronne est brisée, et seuls restent les mensonges."

Il conclut ses propos par un rire, en même temps qu'il esquivait le premier assaut du revenant, qui ne tarda pa à enchaîner, une chose qu'il pouvait amplement se permettre de par l'allonge de son arme qui lui assurait une certaine sécurité, et par son état de mort-vivant qui lui permettait de passer outre le principal défaut d'un assaut aussi agressif, à savoir l'épuisement. Cela était une chose dont Crocs-noirs se rendit tout de suite compte, et de fait il sut qu'il ne pouvait pas gagner sur la durée, il lui faudrait faire une action d'éclat pour prendre l'ascendant et neutraliser le payeur récalcitrant. Cependant, pour cela il fallait une faille, et en l'attendant il fit de son mieux pour esquiver les coups, cela étant bien moins épuisant que de les parer au vu de leur puissance, et se faisant il conservait une main dans le dos, hors d'atteinte et de vision...

Et finalement la faille survint, lors d'une attaque de bas en haut effectué par le revenant, qui approcha dangereusement sa lame du sol. Le mouvement suivant logique serait de la ramener, ou d'essayer de faucher les jambes de son adversaire, mais quelque fut le mouvement intenté, ce dernier se retrouva bloqué. Réagissant dès que le coup avait été amorcé, la main que Crocs-Noirs dissimulait jaillit de son dos, armé d'une dague dont la garde était en angle droit, et frappa, de façon à ce que le manche de la lame se retrouve coincé sur une des côtés par la lame, et de l'autre ainsi que vers le haut par la garde. Seul restait alors comme issue possible le bas, mais l'arme ayant déjà été abaissée, cela semblait difficile de s'en défaire. Bien sûr Sargasu pourrait probablement s'arracher à cette prise par la force, un duel qu'il gagnerait surement, Crocs-Noirs n'étant qu'un humain ordinaire. Cependant cela prendrait du temps, bien plus qu'il n'en fallait pour le ruffian pour profiter de l'immobilisation de l'arme de Sargasu, pour s'avancer, faisant glisser sa dague le long du manche de la hallebarde, pour enfin avoir le revenant à portée, et là faire d'une pierre deux coups, à savoir frapper l'endroit où Sargasu tenait son arme afin détruire à la fois cette dernière et ses mains, ne laissant pas beaucoup d'alternative au seigneur revenant qui devait réagir rapidement pour contrer l'assaut !
avatar
Crocs noirs

Masculin
Messages : 119
Expérience : 1170

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un déchu en cavale [PV Crocs Noir][Finit]

Message  Sargasu Mortis le Mar 07 Juil 2015, 02:51

Répondre a une provocation par une autre provocation; rien n'était plus normal mais cela créer un cycle sans fin si nous n'étions pas animé d'un minimum de cervelle, c'est ce que Sargasu pensa lorsqu'il entendit la réponse de Crocs noirs a son encontre; il se contenta de répondre lors de ses assauts.

"Celui qui ne sait rien ne peut rien comprendre...Je ne suis pas un roi qui s'est targué de posséder une quelconque couronne, ta dette restera impayé je le crains; quant a ta remarque sur mon attaque envers tes hommes, c'est vrai que c'est très honorable de venir chercher paiement a trois contre un; désolé mais pour ce qui est de l'honneur ou de l'éthique je pense que tu es bien mal placé."

Il continuait a frapper; en analysant les mouvements de Crocs noirs, en cherchant une faille dans sa garde, jugeant surtout sa vitesse de déplacement et sa technique; imaginant déjà le prochain coup qu'il pourrait porter, ce genre de chose; et Sargasu devait reconnaître qu'il savait se battre, mais il lui manquait quelque chose d'essentiel pour lui; la conviction, il était bien trop prudent, le roi mort-vivant le sentait presque détaché du combat; il devait surement préparé un coup qui mettrait Sargasu en mauvaise posture, il se tint alors prêt.

"Ce qui sépare les miens des tiens; c'est la force; de la d'où je viens, les faibles n'ont pas leur place! Notre vie est faite de combat; tu te targue de régner sur un donjon peuplé de réfugié, tu n'es rien d'autre qu'un homme un peu trop arrogant."

Au moment ou il venait de prononcer ses paroles, la lame de Sargasu se retrouva bloqué par une dague dissimulé par Crocs noir, cela était sans surprise pour le mort-vivant qui s'attendait a une manœuvre de ce genre; toutefois elle lui laissait un assez grand panel pour se sortir de cette situation, mais les souvenirs affluèrent alors que son corps commençait déjà a bouger pour préparer une manœuvre de contre attaque

De la d'où je vient....les faibles n'ont pas leur place.....

La morsure du froid; une sensation désagréable, comme si la mort venait vous prendre, on dit souvent que voir la neige tombé est l'un des plus beau cadeau du monde; mais qu'en est-il lorsqu'elle est noire?

"Sargasu? Qu'Est-ce que tu fais?"

"Je regarde la neige tomber."

"Ha; ce n'est pas en rêvassant que tu deviendra quelqu'un de fort!"

"Dis Ajagara...pourquoi je dois devenir fort?"

"Parce que c'est ainsi; dans notre monde les faibles n'ont pas leur place et tu le sais! Seul les forts survivent!"

"Pourtant je suis toujours vivant moi....."

"euh...."

"Pourquoi m'as-tu sauvé? J'étais faible, tu aurais du me laisser mourir normalement non?"

"Tss....tu comprendras quand tu sera plus grand."

".....je veux devenir fort."

"Alors reprenons l'entr...."

"Je veux devenir fort pour faire comme toi!"

"Hein?"

"Je veux devenir le plus fort de tout Pakao pour protéger les faibles! J'unirais tout le monde! Et ensemble on vivra mieux! Tout le monde s'entraidera et...."

"Hahaha! Haahahaha! Tu sais que certains ne se laisseront pas faire Sargasu?"

"Oui! Alors je deviendrais suffisamment fort pour les écraser! Je serais le roi de Pakao! J'aiderais les faibles a devenir fort!"


Ces paroles résonnaient dans sa tête, l'espace de ces quelques secondes il y voyait clair dans son esprit, il commençait a comprendre qui il était, et d'où venait sa détermination, et son ardeur au combat! Tout en lisant l'attaque de Crocs noirs, Sargasu se déporta du côté du bras qui tenait la dague, le laissant frapper délibérément dans son arme, peut importe si celle-ci était détruite, il combattrait a main nues si il le fallait, il ne pouvait se résoudre a être vaincu ici et maintenant, et bien qu'il fut pris d'un haut le cœur en passant prés D'Arcana sa rage lui permit de bloquer sa jambe d'appuie et d'armer son poing pour décocher un direct a Crocs noir, frappant de toute ses forces.

"Ne sous estime pas! Sargasu Di Némésis! Le roi de Pakao!"

Il se mit en position et malgré qu'il faisait jour, commença a incanter son pouvoir; gorgeant son esprit de volonté pour rester debout et déchaîner la puissance des ombres autour de lui, afin d'entourer ses deux poings d'une grosse masse qu'il s'apprêter a expulser sur Crocs noir.

Je dois vaincre cette lame! Je dois vaincre ce type il le faut! Ils m'attendent là-bas j'en suis sur!

"Je n'ai pas le droit de les décevoir!"

C'est sur ses mots que la puissance de Sargasu atteint son paroxysme et qu'il put déchargé un flot continu de ténèbres l'espace de plusieurs seconde en direction de Crocs noirs; le but étant de chargé tellement Arcana en énergie sombre que celle-ci explose sous le coup d'une éventuelle surcharge.


Dernière édition par Sargasu Mortis le Mer 15 Juil 2015, 01:56, édité 1 fois
avatar
Sargasu Mortis

Masculin
Messages : 158
Expérience : 435
Métier : Geôlier

Feuille de personnage
Niveau:
15/40  (15/40)
Race: Non-mort
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un déchu en cavale [PV Crocs Noir][Finit]

Message  Crocs noirs le Mar 14 Juil 2015, 22:16

La réponse de Sargasu arracha un sourire à Crocs-Noirs. Oh le mort-vivant n'avait pas tout à fait tort en ce qui concernait l'honneur, seulement, contrairement à lui, le ruffian ne s'était jamais targué d'en avoir, alors qu'il savait pertinemment la chose fausse. Quant à ce qui était d'être un roi... Il pouvait bien se mentir, mais aux yeux du ruffian il en était bien un, trop ancien pour encore réclamer son "dû" ! Et cela il le lui ferait entendre d'une façon ou d'une autre !

Néanmoins parler, ne servait à rien, il le servait, et malgré ses pensées il se concentrait ainsi pleinement sur le combat, usant de ses facultés d'analyse et de sa vivacité d'esprit pour compenser son manque d'aptitude surhumaine. Ainsi il laissa le revenant parler, encore et encore, jusqu'à ce qu'il laisse voir la faille qui lui permette de porter son coup. Une faille accompagnée de propos qui amusèrent de nouveau le criminel. Que croyait donc ce mort qui avait pour seul mérite de s'être vu donner une seconde chance ? Que c'était en étant faible et arrogant qu'il avait réussi à imposer sa façon de faire et son existence à un donjon ancien de plusieurs siècles et protégé par des entités ancestrales ? Sa vie aussi avait été construire au travers de combat, mais ces derniers ne s'étaient pas gagné par la seule force et cela l'amenait justement à éviter le piège qu'était l'arrogance, qui se confondait par trop aisément avec une légitime fierté, qu'il éprouvait cependant pleinement.

Et sa force il la montra lorsque profitant de la brève absence du revenant, il porta finalement son coup avec Arcana... Mais la jubilation laissa place à la stupeur, quand faisant preuve d'une vitesse de réaction anormale, son adversaire parvint à déporter sa main, assez pour qu'elle ne soit pas frappée par son arme, qui ne fit qu'atteindre avec violence le manche de la hallebarde, brisant certes cette dernière... Mais se faisant le revenant s'était placé dans un de ses angles morts, autant dire que la situation était dangereuse pour lui. Il s'apprêta cependant à reculer d'un pas pour éviter le pire... Mais ce fut trop tard, de par sa vitesse inhumaine Sargasu parvint à devancer la réactivité du ruffian, et le poing ganté de plaque frappa de plein fouet le visage de son adversaire, ou tout du moins l'aurait fait, si un mélange d’entraînement et d'instinct n'avait permis au ruffian de positionner sa tête et son corps de façon à amortir le coup qu'il recevait, lui évitant donc de sombrer dans l'inconscience et d'avoir la mâchoire brisée sous l'impact. Ce dernier n'en fut pas moins douloureux et le fit méchamment tituber, sa vision se faisant flou quelques instants avant de revenir à la normale. Heureusement pour lui, cela aurait pu être bien pire, au lieu de profiter de sa situation pour infliger un coup meurtrier ou enchaîner sur son assaut réussi, son opposant était reparti dans ses discours grandiloquents, se réclamant cette fois ci roi, mais ne se contredisait il alors pas avec ce qu'il avait dit plus tôt ?

Seulement il n'y avait pas que cela, et Crocs-Noirs s'en rendit rapidement compte en voyant l'ombre s'amasser autour des poings du revenant... Cela correspondait au rapport lui ayant été fait, mais jamais ces derniers n'avaient fait mention d'une telle puissance. Or cela était fâcheux. Arcana était très robuste face aux chocs physiques, et pouvait affecter tout ce qui existait. Seulement, cette accumulation de pouvoir la rendait instable, et si elle devait servir à protéger face à une énergie magique...Et bien la part opposée sur la lame y réagirait violemment et se désolidariserait de l'ensemble, et avec elle l'épée se briserait !  C'était en somme une arme offensive avant tout, or Crocs-Noirs allait devoir se défendre face à cette magie, et l'attaque avait beau être parfois la meilleure des défenses ce n'était pas le cas ici, surtout face à un adversaire qui se souciait peu de ses blessures tel un squelette ! Ainsi, à l'instant où ce dernier déchargeait ses flots de ténèbres, le Ruffian avait rengainé sa lame, sans plus d'attention à l'exaltation du revenant à son propre égard.

Cependant ce dernier réussit son objectif, les ombres filèrent vers le ruffian afin de le consumer en leur sein, un sort auquel nul humai ne pourrait survivre... Mais alors d'autres semblèrent surgir du néant, n'émanant nulle énergie démoniaque, ni élémentaire, juste un impression de pur chaos, alors que ce qui s’apparentait à deux lames dentelées se formaient de par et d'autre de la vague d'ombre de Sargasu... Avant de se refermer dessus. Contrairement à bien des magies cela ne fut pas silencieux, leur mouvement produisit une sorte d'étrange grondement, et quand ils se refermèrent sur les vagues d'ombre ce fut comme si de la chair était déchirée, et maintenant qu'elles étaient rejointes ce à quoi ces nouvelles ténèbres ressemblaient était évidente, une mâchoire... Et quand cette dernière se dissipa aussi rapidement qu'elle était venue, Sargasu put se rendre compte que sa vague d'ombre avait été proprement sectionnée, et que ce qui devait atteindre Crocs-Noirs avait disparu. Pourtant, ce dernier semblait épuisé, ses ahanements laissaient transparaître une profonde douleur et ses mains, dans lesquelles étaient maintenant logés deux poignards aux lames noires tremblaient. Cela semblait l'occasion parfaite pour en finir, après ce sursis.

Mais si Sargasu essayait de reformer sa vague d'ombre il se rendit rapidement compte qu'il en était incapable. Pourtant il s'en sentait le pouvoir, la capacité, mais le monde extérieur n'y réagissait pas... Du moins pas de la façon souhaitait, puisque soudainement il put voir ce qu'il voyait se distordre à l'emplacement où s'était refermée la mâchoire d'ombre, comme s'il regardait l'endroit au travers d'un feu...et ses propres ombres, du moins celles restantes, furent parcourues de crépitements qui remontaient le long de ce qui fut une vague de ténèbres, revenant vers lui. Il put alors distinctement entendre un juron de la part du ruffian, mais avant de faire quoi que ce soit ces crépitements furent sur lui... Et il se sembla comme projeté violemment en arrière... mais cela était en vérité différent, car il ne tomba pas au sol, jamais il ne le fit, et devant Crocs-Noirs il ne restait rien, rien d'autres que les débris d'une hallebarde, seul vestige de la présence de Sargasu Mortis, ou de l'être qu'était en réalité le souverain revenant. La chose n'était pas clair, Crocs-Noirs le savait, et c'était la raison pourquoi il avait prit tant de précaution avec le revenant, il y avait tant de choses à y gagner.

Seulement, lui même était incertain quant au sort que lui avait réservé la magie déchaînée, après que cette dernière ait été affecté par ses "Crocs". Avait il été purement et simplement détruit ? Projeté dans un autre plan ? Ou bien même simplement rendu invisible ? Quoi qu'il en soit, le criminel avait toutes les raisons de jurer, et quand bien même son débiteur pourrait bien revenir il ne pouvait pas rester plus longtemps ici. Leur affrontement avait certainement attiré l'attention de quelques créatures vivant au sein de la forêt, et ces dernières lui étant bien moins assujetties que celles établies au donjon, il risquait de voir la garde intervenir. Il lui fallait donc de partir et c'est ainsi ce qu'il fit, non sans s’accaparer les restes de l'arme du revenant, certains de pouvoir en tirer quelques précieux savoir.

Un premier acompte sur la dette qui lui était dû en somme.
avatar
Crocs noirs

Masculin
Messages : 119
Expérience : 1170

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un déchu en cavale [PV Crocs Noir][Finit]

Message  Sargasu Mortis le Mer 15 Juil 2015, 01:47

*Allez!*

Ce furent les seules pensées qui parcoururent l'esprit de Sargasu lorsqu'il déchaîna son attaque, toute sa haine se déversait vers son ennemi; son ultime attaque, pour ce défaire de l'ennemi le plus puissant qu'il ait rencontré depuis le chasseur; seulement alors que Sargasu se sentait en mesure de le faire, de parvenir a la victoire, un son terrible se fit entendre, le genre de son que l'on entend qu'une fois dans sa vie, et généralement avant de mourir.

Le temps se figea quelques secondes pour Sargasu, il vit les ombres se muées de part et d'autres des siennes, et déchirer la terre; la réalité elle même en fait, avalant littéralement son attaque, une mâchoire impressionnante pour gober son ultime effort. Sargasu sentit alors les battement de son cœur en lui, comptant les secondes; il se sentait privé de quelque chose, Sargasu tenta alors de réunir de nouveau son pouvoir; mais plus rien ne répondait, comme si sa haine s'était volatilisée, il ne comprenait pas vraiment; mais il pu apercevoir les deux lames dentelées de Crocs Noir, une insulte fusa, prononcé par le ruffian mais le squelette avait plus la sensation qu'il l'avait exprimé pour lui plutôt que pour sa propre personne.

Alors qu'il tentait de comprendre exactement ce qu'il s'était passé, qu'il se posé la question "ai-je gagné?" un nouveau flot de magie surgit vers lui; des ombres encore mais celle-ci étaient différente comme, altéré et elles se rassemblèrent autour de Sargasu et finalement se concentrèrent pour formées un impact, un choc plus pour l'esprit que pour le corps; voila ce que le monarque mort-vivant ressentit alors que le monde se déchiré autour de lui, et l'expulsé vers un lieu lointain; inconnu...sa vision se voila l'espace d'un instant.


*J'ai....perdu....? Est-ce le repos éternel?*

Le voile se dissipa légèrement, Sargasu sentit alors le souffle du vent sur lui; et la morsure du froid, il était allongé dans la neige; il s'éveilla peu a peu, comme émergeant d'un rêve, il se releva lentement, comme une seconde naissance, il regarda autour de lui, une étendue de neige lui faisait face; des montagnes se dressées dans le lointain, une étrange sensation de nostalgie envahit Sargasu; un sentiment bon; depuis qu'il avait ressuscité c'était la première fois qu'il se sentait bien. Il se leva complétement, sur ses deux jambes, il ouvrit la main pour attraper un flocon de neige, il le sentit même fondre au creux de sa main, le squelette enleva alors son gantelet et constata avec stupeur qu'il était de nouveau humain, sa main était bel et bien en chair et en os.

Un sourire s'afficha sur son visage, il enleva d'ailleurs son casque pour sentir encore le vent souffler sur son visage; ça faisait du bien. Il était rentré a la maison, et il le savait; ces terres inhospitalière qui l'avait vu naître, loin de tout, loin de la folie des hommes et de la religion. Toutefois il ne comprenait pas vraiment, l'attaque du ruffian l'aurait renvoyé dans le passé? Ou bien tout ce qu'il avait vécu jusqu'à présent n'était qu'un rêve? Engar; le donjon; Felina, le chasseur, Scampi, Bea, tout ceci n'était qu'un songe? Ils n'avaient jamais existé?

Sa réponse ne se fit pas attendre; il vit un enfant passer a côté de lui, un enfant aux cheveux blancs, comme les siens, et une grande figure; un beastman crocodile. Sans comprendre pourquoi Sargasu sentit une grande tristesse mais également une grande joie a la vue de cet individu, comme si il l'avait connu toute sa vie. Il décida alors de les suivre; l'homme crocodile portait des créature a la peau aussi noir que le charbon sur ses épaules, surement de la nourriture, leur éventuel repas; il les suivit jusqu'à une grotte dans laquelle ils s'étaient installés visiblement, un autre enfant les attendait, a la tignasse brune, lui aussi était humain, et il affichait un sourire, insouciant et heureux. Sargasu ne semblait pas être visible pour eux, il compris alors qu'il devait s'agir d'un souvenir ou d'un nouveau songe.

Alors que le crocodile était entrain de faire a manger avec l'autre enfant, celui a la chevelure blanche, vint s'asseoir a l'entrée de la grotte; Sargasu resta immobile a le regarder, comme si ce dernier le voyait.


"Sargasu, qu'Est-ce que tu fais?"

"Je regarde la neige tomber."

"Ha, ce n'est pas en rêvassant que tu deviendras quelqu'un de fort!"


A leur mot Sargasu compris qui était le Beastman Crocodile, et ce petit garçon; il était stupéfait, les souvenirs affluérent en lui, il commença a se rappeler, ce petit garçon s'était lui; et ce monstre s'était.

*Ajagara......*

Son père adoptif, l'homme qui avait toujours pris soin de lui; depuis son plus jeune âge; Sargasu se rappela alors des événements, la mort de sa mère lorsqu'il était tout petit, la folie qui gagna son père lors de la famine, et son sauvetage par Ajagara qui décida de le recueillir et de l'élever comme son propre enfant.

C'était agréable d'être ici et de les regarder discuter; puis Sargasu se focalisa plus sur l'autre enfant, a la tête brune, ce garçon....qui était-il? Si ce n'était celui qu'il considérait comme son frère, l'autre adopté.

Alors la scène se voila de nouveau, les souvenir lui revint en tête, et il fit face a un autre songe.

Il se voyait, plus grand bien sur; entrain de courir dans la neige, avec des gens autour de lui; une tribu qui n'est plus de ce jour désormais.


"Melisa! Melisa! Ou es-tu?! Melisa! On arrive tiens bon!"

Melisa? Ce nom sonnait étrangement familier aux oreilles de Sargasu, il suivit son lui plus jeune qui arriva au bord d'un précipice situé en contre bas d'une colline; il se mit a genoux au bord de celui-ci et hurla de désespoir, les poings serrés et les yeux rouge, il hurla encore et encore, un cri continu qui semblait déchirer le ciel; une tristesse si grande que tous purent la ressentir, Sargasu vint voir ce qu'il y avait au fond de ce même précipice, il s'agissait du corps d'une jeune femme, une chevelure bleu clair (ce qui était bizarre, mais dans cette région....allez savoir), habillé d'une longue robe blanche, tachée de sang toutefois....lorsqu'il la vit lui aussi, Sargasu sentit son cœur se déchirer, comme si une partie de lui venait de mourir.

Il s'était souvenu de qui était cette personne; la femme qu'il avait aimé de son vivant, la seule d'ailleurs; il se souvenait de ce jour tragique, il devaient se marié (chose extrêmement rare dans cette région) vivre l'un pour l'autre, jusqu'à ce que la mort les sépare, ils devaient être le couple qui régneraient sur Pakao, mais tout ceci avait connu une fin tragique a cause de Varis Jaeger......


*Mon frère.....*

Ainsi une autre scène se profila, ou Sargasu était entrain de passer a tabac le garçon a la chevelure brune qui lui aussi avait grandit, il le frappait encore et encore de toutes ses forces, tandis que Varis s'excusait; puis Sargasu le souleva par le col et le plaqua contre un arbre, avant de sortir son épée et de le transpercer. Varis cracha une gerbe de sang tandis que son corps tremblait de la tête au pied, il affichait toujours ce visage terriblement désolé alors que Sargasu fulminait de rage.

"Vas y....Tue moi. Après tout, c'est un juste retour des choses non? Sargasu...."

Sargasu hurla de nouveau de colère en enlevant son épée du ventre de Varis.

"MELISA!"

Il lui trancha net la tête, un meurtre par amour, une vengeance sur la jalousie....Sargasu se souvenait alors pourquoi cette accident avait eu lieu, tandis que la tête de Varis roulait sur la neige, un sourire au lèvre comme content d'avoir était punis pour sa faute. Lui et son frère aimaient la même femme et lorsqu'il avait appris qu'elle se mariait il l'avait repoussé par jalousie, mais sans mesuré sa force il lui avait fait dévaler la colline et elle avait chutée dans le précipice.....il ne lui avait jamais pardonné et il l'avait tué pour ça....perdant encore une fois un membre de sa famille.

*Au final...ceci n'est qu'un cauchemar? Prendra-t-il seulement fin un jour?*

Pour seul réponse Sargasu n'eut droit qu'à un autre changement de décor, ou cette fois-ci cela tenait lieux dans une sorte d'arène, un plateau surélevé dans une grande ville; Sargasu avait encore grandit, et des ennemis tous plus impressionnants les uns que les autres, humains et monstre venaient lui faire face. Sans surprise Sargasu arrivait a s'en défaire, les tuant les uns après les autres.

"Peuple de Pakao! J'ai défait tout vos champions! Par conséquent je suis votre roi! Vous devrez me jurer allégeance! Si qui que ce soit a encore quelque chose a redire qu'il vienne m'affronter! Je me ferait un plaisir de lui trancher la tête pour asseoir ma suprématie!"

Sargasu fut pris d'un haut le cœur en voyant cette scène, il se tétanisa; se figeant complétement, cette scène....ce jour...le jour ou il avait était roi; c'était également le jour ou.....

"Très bien alors; je serais ton dernier adversaire. Moi Ajagara je me dresse face au futur roi de Pakao, voyons voir jusqu'ou ta détermination va pour unir notre peuple; Affronte moi! SARGASU!"

Il tomba à genoux, les larmes perlant sur son visage tel un torrent tandis qu'il se voyait lui-même s'infliger la souffrance de devoir combattre son père, l'homme qui l'avait sauvé, l'homme qui lui avait tout appris, l'homme qui avait fait de lui ce qu'il était, le père qui l'avait guidé au milieu des ténèbres pour finalement le faire entrer dans la lumiére; et c'est par un cri tout aussi déchirant que l'acier de sa propre lame que Sargasu s'exprima lorsque la tête d'Ajagara vola en l'air; il se tenait la tête entre ses mains, se la taper au sol, voulant nier cette mort, il hurlait et frappait par terre, il ne voulait pas y croire; il ne voulait pas revivre ça! Pas une seconde fois! Sans famille de nouveau!.

".....Voyez....j'ai tué mon propre père pour arriver la ou j'en suis! Je suis votre ROI! Et nul ne contestera jamais mon autorité! Si vous doutez de ma détermination! VOILA! VOILA LE RESULTAT!"

Tous s'agenouillèrent devant ce nouveau roi; et tandis que l'ancien Sargasu s'avancer d'un pas déterminé; la lame en l'air, dégageant une aura puissante; son peuple le suivit, laissant le Sargasu actuel seul.....il rampa alors a quatre pattes pour venir prendre la tête de son père, et bien que ceci n'était qu'un souvenir, il put la prendre dans ses bras, et la serrer contre lui.

"Je.....Je suis désolé! Pardon! Je suis....JE SUIS TELLEMENT DESOLE! J'aimerais tout recommencer! J'aimerais changer tout ça! Si j'avais su! Si j'avais su.....Je te demande pardon...pardon...pardon! pardon!"

Il serra la tête aussi fort qu'il put, dans les larmes et la tristesse, la scène changea encore; le désir de Sargasu de tout changer était toujours aussi fort, il voulait changer....la neige de nouveau, une colline qui laissait voir la ville. La ville qu'il avait bâtit, la ville ou tout le monde s'était réunis, la ou il régnait. Une petite fille passa alors, se cognant contre lui, car oui dans cette vision il n y avait pas d'autre Sargasu, il n y avait que lui; se tenant debout, la cape flottant au vent, les larmes sur son visage avait séchées, il ne comprenait pas vraiment ce qu'il se passait.
Mais une fille, appartenant a la race des insecte lui faisait face; un livre a ses pieds.


'Je suis désolée mon roi...je ne regardais pas devant moi, je n'ai pas fais attention...."

Sargasu resta bloqué un instant; il regarda le livre, puis la fille, la fixant longuement avant de se mettre à genoux et de ramasser le livre; la petite fille fut surprise, elle sembla avoir peur un court instant de la réaction de Sargasu jusqu'à ce qui lui tende l'objet, qu'elle prit avec ses deux petites mains après un instant d'hésitation.

"Ce n'est pas bien grave.....tiens reprend le, il est important d'être instruit tu sais. Un jour peut-être échappera-tu à la vie rude qu'est la notre grâce a cela. Ne perds jamais de vue tes objectifs."

La petite fille acquiesça avec un grand sourire sur son visage avant de repartir avec son livre vers la ville; Sargasu aussi sourit alors, oui il avait certes perdu beaucoup mais ce qu'il avait créer n'avait pas de prix. C'était donc a ce moment la qu'un de ses guerriers arrivait alors sur une monture, comme il s'était souvenu.

"Mon roi il faut que vous veniez; c'est urgent."

"Oui je sais...j'arrive."


Sargasu montait alors sur la monture, et son guerrier l'amenait vers une vision ignoble, des piles de cadavre avaient étaient empilées prêt de la frontière de Pakao; dans un ancien village sur la bordure extérieur, la neige étaient teinté de rouge, tellement gorgée de sang qu'elle en avait prit une teinte noirâtre. Et au milieu des flammes et des cadavres, même au sommet des piles, des drapeaux flottés; des drapeaux portant l'emblème de Basnet.

"Ces hommes viennent de loin; ils se targuent d'obéir a la volonté des dieux, ils se font appelés l'église, et ils tuent parce que certains sont différent de nous, ce sont tous des gens comme vous mon seigneur, je veux dire physiquement, mais ils tuent aussi ceux comme vous, sous prétexte qu'ils sont avec ceux qui sont différents."

"Je sais...Laisse moi descendre de cette monture. Des hommes qui tuent d'autres hommes, des hommes qui tuent d'autres personnes; séparaient par la différence et l'ignorance, et ce sont nous les fous. Tout ceci n'a aucun sens et il n'en a jamais eu, tuer les monstres et au final vous deviendrez vous aussi des monstres. Pas dans le même sens, mais dans un sens bien pire; une ignominie voila ce qu'ils sont, regarde; vois ce qu'il y a à l'extérieur de nos terres, la folie. Ils ne savent pas ce que c'est d'être séparés, ils se complaisent dans le massacre plutôt que s'unir et ce sont nous qui en sommes les victimes, assez! Assez de tout cela, si ils veulent nous détruire nous le feront avant eux!"

"Comment mon seigneur? Comment ferons-nous pour les vaincre?"

"Je libérerais le démons dans la montagne; je raserais Basnet....Et nous auront alors un nouveau futur face a nous."


Oui il s'en souvenait c'était ses mots, Basnet avait semés les graines de la guerre chez lui et il comptait bien le leur faire payer; et cette rancœur l'habitait encore plus depuis qu'il était mort-vivant, et c'est en réalisant qu'elle était alors son vrai but que Sargasu redevint le roi mort-vivant; cherchant son peuple pour détruire Basnet et se défaire de l'église; pour créer un nouveau monde et offrir un lendemain a son peuple.

Cela sonna comme une tel évidence que la réalité sembla se déchirer de nouveau, et le happa hors des souvenirs.

Le songe est terminé mon roi!
avatar
Sargasu Mortis

Masculin
Messages : 158
Expérience : 435
Métier : Geôlier

Feuille de personnage
Niveau:
15/40  (15/40)
Race: Non-mort
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un déchu en cavale [PV Crocs Noir][Finit]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum