A la recherche de nouvelles armes (pv Cirno)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A la recherche de nouvelles armes (pv Cirno)

Message  Meridia Inuendo le Mar 07 Juil 2015, 15:20

[HRP]Sachez que j'écris ça sur un vieux portable qui rame sur le forum, je vous demanderais donc de saluer mon courage[/HRP]


Je n'étais pas habituée à combattre certes, mais il fallait tout de même que je me trouve une autre arme que mon rasoir. Certes c'était portable, tout comme mes ciseaux, et facilement dissimulable mais ce n'était pas ça qui allait me sauver si un jour on m'attaquait. J'avais pris des cours de maniement de la dague avec Crocs noirs donc il ne me semblait que plus logique que je m'achète une dague. D'autant qu'avec les clients que je recevais en raison de mon... accord avec lui, je pouvais largement me le permettre. Alors j'avais pris une heure de pause dans ma boutique, ayant tout de même pris le soin de laisser un petit panneau sur ma porte disant : "Je reviens dans une heure, si vous me cherchez je suis dans la boutique d'arme à droite."


Et il n'était pas trop dur de repérer ladite boutique en question puisque c'était celle qui était directement collée à la mienne. Le vendeur ici n'était pas toujours des plus sympathiques mais il essayait rarement d'arnaquer ses clients, ce qui était à son avantage. J'avais tenté d'aller à une autre armurerie mais disons que le vendeur avait tenté de me vendre une dague rouillée presque mangée aux mythes pour la bagatelle de 300 pièces d'or donc j'avais vite déchanté.


Le vendeur à coté de chez moi avait plus tendance à vendre des armes d'occasions et ça se ressentait, mais contrairement à l'autre que j'avais pu visiter il ne s'en cachait pas. Je m'étais arrêtée devant un étalage de dague et il s'était levé immédiatement de derrière son comptoir probablement pour me renseigner mais un petit signe de main de ma part l'avait fait se rasseoir. Je me saisissais d'une dague en plus ou moins bon état et commençait à tenter de m'en servir maladroitement. Malgré les cours de Crocs noirs je n'étais encore qu'une débutante et ça se ressentait. Je soupirais et reposais la dague sur le râtelier, les observant briller de milles feux même si on ressentait qu'elles avaient été utilisé. Le propriétaire en prenait soin et je le respectais pour ça. Il faisait partit de ce rare type de commerçant qui appréciait son métier non seulement pour l'argent qu'il lui rapportait mais aussi tout le reste, même s'il savait à peine lire.


Je ne savais pas laquelle prendre, alors que je me mis à marmonner dans ma barbe.


"A quoi bon après tout ? Ce n'est pas comme si je savais réellement me battre."
avatar
Meridia Inuendo

Féminin
Messages : 71
Expérience : 95
Métier : Coiffeuse (et truande)

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Métis
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche de nouvelles armes (pv Cirno)

Message  Cirno le Sam 11 Juil 2015, 14:26

La fée avait eut beaucoup de mal à se défaire de sa réputation, mais elle y était parvenue, si bien qu'elle disposait désormais d'un certaine notoriété auprès des commerçant (comprenez par là qu'ils ne déconseillent plus la boutique de glace, voir même ils la conseillent par moment). Elle avait même obtenu un partenariat avec un restaurant de "fast-food" appelé Mc Coincoin, et de ce fait elle livrait certains desserts de ce restaurant. D'après ce qu'elle avait compris un fast-food est un restaurant qui sert un repas rapidement, et le nom viendrait d'un tic de langage du propriétaire sur lequel il joue beaucoup pour faire sa promotion. Ce partenariat était relativement lucratif pour Cirno, et tant que cela faisait plaisir aux enfants, cela lui convenait.

C'est lors de ses livraisons quotidiennes que la fée avait remarqué le nouveau salon de coiffure tenu par une nouvelle arrivante du donjon. D'après ce qu'on lui avait dit, elle était doué dans son domaine et originale dans ses idées. Après une discussion avec Akapu sur l'utilité d'un salon de coiffure (pourquoi payer pour se faire couper les cheveux alors qu'on peut le faire soit même ?), elle se dit que vu que ses cheveux lui arrivaient désormais jusqu'au milieu de son dos alors qu'elle préfère lorsqu'ils arrivent juste en dessous de sa nuque, elle pourrait au lieu de se les couper essayer le salon (ne me demandez pas comment elle se les coupait). Manque de pot lorsqu'elle arriva devant le salon, avec une affiche qui indiquait qu'elle serait de retour dans une heure... Mais une heure à partir de combien de temps ? De plus elle ne pouvait pas se permettre d'attendre une heure et de rater la sortie des classes ! Donc comme l'indiquait le panneau, elle se dirigea vers la boutique d'arme à droite... Enfin après s'être trompé de sens et être partie à gauche.

-Je ne savais pas qu'il fallait des armes pour couper les cheveux... et là elle s'imagina quelqu'un en train de couper les cheveux avec un long sabre... Avant de se secouer la tête pour reprendre un peu ses esprits. Sa devait être pour se défendre, rien de plus.

Elle entra donc dans la boutique d'arme en disant :

-Bonjour, je cherche la propriétaire du salon de coiffure qui est juste à droite... Euh na, juste à gauche ! Elle est là ?

Ce n'est qu'après qu'elle se rendit compte que le magasin n'avait qu'une seule cliente actuellement et donc que cela devait probablement être elle. La fée s'approcha et demanda si elle avait bientôt fini et si elle pouvait s'occuper d'elle car elle ne pouvait pas se permettre de ne pas être à sa boutique trop tard. Sans trop à avoir à insister Méridia qui s'était présentée lui demanda de l'attendre devant la boutique. Elle arriva juste après probablement le temps d'échanger quelques derniers mots avec le marchand.

Une fois à l'intérieur, la fée dit la remarque qu'il faisait vachement chaud dans le salon, et avant que Méridia ne puisse dire quoi que ce soit, elle se concentra afin de passer en mode feu.

-Ahh, c'est tout de suite bien plus supportable, s'exclama-t-elle. Puis, en se retourna vers la coiffeuse. En fait, ça consiste en quoi exactement ce que vous faites ?

La question n'était nullement là pour critiquer le métier de Méridia, mais bien pour sa curiosité parce qu'elle n'avait jamais entendu parler d'un tel métier, et qu'elle supposait que c'était un peu plus élaboré que juste couper les cheveux.
avatar
Cirno

Masculin
Messages : 305
Expérience : 674

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Fairy
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche de nouvelles armes (pv Cirno)

Message  Meridia Inuendo le Dim 12 Juil 2015, 13:44

Et je ne pouvais pas avoir la paix deux minutes sérieusement ? Je voulais juste m'acheter une dague, et je m'étais donnée une marge d'une heure pour avoir la paix. Et là ça faisait à peine dix minutes que j'étais dans le magasin qu'une créature plus ou moins étrange vint me demander si j'en avais pour long parce qu'elle pouvait pas se permettre d'être en retard pour sa boutique. La plupart du temps j'appréciais le deal que j'avais passé avec Crocs noirs pour avoir plus de clients, mais certaines fois… Non. Certaines fois il y avait des moments ou j'avais envie d'avoir la paix. Je crois que je vais fermer le dimanche dorénavant histoire d'avoir au moins un jour à moi.

Je répondis simplement que j'arrivais tout de suite, reposa la dague sur son présentoir et me dirigea vers mon salon de coiffure en soupirant. Coiffeuse de jour, voleuse de nuit, il fallait que je me ménage une plage horaire ne serait-ce que pour pouvoir dormir. Enfin pour le moment je n'avais pas vraiment le temps d'y penser alors que j’ouvrais la porte de mon salon et que la petite fée, car il ne pouvait s'agir que de ça au vu des ailes toutefois très étrange et de sa taille, sautilla joyeusement jusqu'à la chaise. Ça me faisait plaisir d'une certaine manière, la plupart de mes clients étaient plutôt renfrogné et c'était toujours un peu plus amusant d'avoir quelqu'un avec le sourire. Et je dû me retenir légèrement de sourire lorsqu'elle s'assit sur la chaise prévue à cet effet et que ses jambes ne touchaient pas le sol.

Je reculais toutefois légèrement lorsqu'elle se transforma soudainement en quelque-chose de beaucoup plus chaud. Ses vêtements avaient pris une teinte orangée, de même que ses cheveux, mais le plus marquant était ses ailes qui avaient totalement changé de consistance. Je remarquais toutefois qu'elle les laissaient de coté afin que je puisse avoir un accès total à ses cheveux… Cheveux magnifiques par ailleurs, touchant presque le sol du magasin que je gardais d'une propreté étincelante quoi qu'il arrive. Elle fit un petit commentaire sur le fait que c'était plus supportable… quoi donc ? La température ? Je trouvais que c'était agréable moi, puis elle se tourna vers moi.

En fait, ça consiste en quoi exactement ce que vous faites ?

Je ne le pris pas mal même si je fus tentée. Je savais bien que c'était pas non plus épique ce que je faisais mais quand même. Il fallait tout de même jouir d'une certaine maîtrise pour ne pas complètement foiré une coupe de cheveux ! Combien j'en avais vue ici qui avait tenté de tout couper soi-même et qui était arrivée en catastrophe ici pour que je corrige le toute hein ? Ha, ils serait fichtrement emmerdé si je n'avais pas été là pour corriger leurs catastrophes. Les pointes de cheveux de la petite fée témoignait d'ailleurs d'un manque de soin assez criminels. Aucune égalité et je me demandais d'ailleurs quand est-ce que ces derniers avaient vu un peigne pour la dernière fois. Je soupirais doucement en voyant cela. Ce n'était pas un crime mais ça devrait ! Lorsqu'on avait d'aussi beau cheveux, on en prenait soin. Mais je pris tout d'abord le soin de répondre à sa question.

"Ça consiste à prendre soin de la chevelure de tout un chacun, une chose que je constate que vous n'avez pas dû faire souvent avec vos propres cheveux."

Je soupirais en passant mes mains dans ses cheveux, qui restaient toutefois doux et exempt de saleté même si les nœuds y étaient bien présents.

"J'espère ne pas vous avoir offensé en disant cela mais, et ce n'est qu'une suggestion, peut-être devriez vous prendre un peu plus soin de vos cheveux. Ils sont magnifique qu'ils soient en bleu ou en orange et les traiter ainsi est un sacrilège. Mais pour répondre à votre question : Mon travail consiste en coiffer, laver, prendre soin de tout les types de poils, cheveux et autres plumes de mes clients en faisant en sorte qu'ils soient satisfait. Ce n'est pas toujours facile mais je trouve cela gratifiant."

Je marquais une petite pause, ayant inconsciemment pris un peigne et commençant à lui coiffer sa longue chevelure sans même qu'elle ne puisse s'en rendre compte. Le geste était précis mais jamais il ne faisait mal, la chevelure de la fée devenant de plus en plus lisse.

"Si vous désirez que je vous coupe vos cheveux, sachez que je m'y refuse. Je ne vous refuse pas mes services entendons-nous bien, mais je considérerais ça criminel de couper quelque-chose d'aussi magnifique. Si vous le désirez je peux vous faire une coupe simple, couettes, tresses ou tout ce qui vous passerait par la tête afin qu'ils vous gènent moins dans vos activités. Autrement je peux également, si vous le désirez VRAIMENT" Et on sentait que le ton était presque suppliant ici, suppliant de ne pas le faire "Vous les couper à la longueur désirée, mais je le répète ce serait du gâchis. Mes tarifs sont de cinq pièces d'argent, tout simplement, pour la totalité du processus."

Et je continuais à coiffer, attendant sa réponse. Puisque j'avais pris l'initiative de le faire, cela ne lui couterait rien.
avatar
Meridia Inuendo

Féminin
Messages : 71
Expérience : 95
Métier : Coiffeuse (et truande)

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Métis
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche de nouvelles armes (pv Cirno)

Message  Cirno le Ven 17 Juil 2015, 00:43

Cirno écouta attentivement la réponse de la coiffeuse même si elle avait senti une pointe d'agacement au moment où elle avait posé la question. La fée s'en voulu un peu de ne pas avoir été plus diplomate, car elle était vraiment curieuse sur ce métier. Fort heureusement Méridia ne sembla pas avoir vraiment prit ça à la négative et lui répondit d'une manière calme et posée. Par contre sa réponse agaça un peu la fée qui fit la moue : de quel droit se permettait-elle de la critiquer alors qu'elle ne la connaissait même pas !... Mais quelque part, elle n'avait pas entièrement tord... Et là elle se demanda si un jour elle avait vraiment prit soin de ses cheveux... Parce que étrangement, avait la sensation d'avoir déjà connu quelqu'un qui avait passé du temps à faire quelque chose de similaire... Et d'instinct elle savait qu'elle devait éviter de trop bouger pour faciliter le travail de la coiffeuse... Mais elle n'eut pas le temps de creuser plus la question avant que Méridia ne reprenne la parole.

Là pour le coup la fée trouva qu'elle allait trop loin ! Un "sacrilège" ! Faut peut être pas abuser ! Néanmoins elle prit ça comme une réponse volontairement piquante à sa question involontairement extrêmement maladroite, et donc ne fit pas trop de commentaire, même si sa tête indiquait clairement qu'elle était entre moyennement et fortement agacée. Elle se reprit un peu lorsque la coiffeuse parla de la satisfaction du client et du bonheur que cela apportait, car si elle avait appris à aimer son métier c'est principalement grâce aux mines réjouies des enfants (petits et grands) lorsque ces derniers commençaient à déguster les glaces/slushs ou tout autre produit de son magasin. Du coup elle se sentie obligé de faire une remarque à demie-voix :

-Désolé d'avoir été maladroite dans ma question, je ne voulais pas vous offenser...

L'atmosphère se détendit un petit peu, le temps que Méridia dise ce qu'elle pensait de son envie de se faire couper les cheveux. Au vu du ton employé il semblerai qu'elle n'ait pas vraiment envie de le faire, soit disant qu'ils étaient magnifiques, remarque qui au passage la gêna autant que ce qu'elle lui fit plaisir... Lorsqu'elle eut fini en lui demandant de demander n'importe quoi à part lui couper les cheveux... et également lui mettre de la boue dessus, elle répondit, en bégayant énormément

-J'ai... Vraiment des cheveux aussi... Magni... Fique ?...

La question était complètement rhétorique, si bien qu'elle n'écouta pas vraiment la réponse. Il s'ensuivit d'un long silence un peu gênant pendant lequel la fée était en train de réfléchir à ce qu'elle pouvait demander. Puis il lui vint une idée. Mais elle avait besoin de se déplacer.

-J'ai une idée mais pour cela je dois me rendre chez moi. Ce n'est pas très loin, je serais de retour d'ici quelques minutes.

Sans vraiment attendre de réponse de la part de Méridia, qui de toute façon était assez contente de ne pas à avoir à couper les cheveux de la fée, elle se leva et se dirigea rapidement en volant vers la sortie. Elle passa de prime à son magasin pour afficher une pancarte en indiquant qu'elle était dans le salon de coiffure si on la cherchait (prudence est mère de sureté et quelque chose lui disait qu'elle n'allait pas être là à temps). Elle arriva assez rapidement à son appartement (un peu moins de 3 minutes (elle avait volé vraiment vite)), mais mit bien deux minutes à retrouver ce qu'elle cherchait : son ruban bleu qu'elle avait fait refaire pour sa nouvelle taille mais qu'elle n'avait jamais vraiment osé remettre (par symbolisme de sa maturité acquise) et son yukata, qui était un poil trop grand avant et qui devait être désormais parfaitement à sa taille. Elle se redirigea vers le magasin à vitesse réduite pour ne pas faire trainer le yukata par terre. Pour cela elle mit de nouveau 5 à 6 bonnes minutes pour arriver devant le salon. Elle s'excusa pour le temps mis avant de poser son yukata bleu foncé aux motifs en forme de glaçons bleu ciel et à la ceinture rouge, puis elle s'approcha en montrant son grand ruban bleu vif.

-Ce sont des habits qui représentent beaucoup pour moi, mais j'ai jamais vraiment osée les remettre. Peut être avez vous une idée de comment les mettre en valeur ? Je vous fais entièrement confiance.

Et pas besoin d'être télépathe pour n'avoir aucun doute sur la profonde sincérité des paroles de Cirno. Sur ce, elle retourna s'assoir sur le siège, en faisant face au miroir, qu'elle venait seulement de prendre en compte.
avatar
Cirno

Masculin
Messages : 305
Expérience : 674

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Fairy
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche de nouvelles armes (pv Cirno)

Message  Meridia Inuendo le Ven 17 Juil 2015, 21:47

Je souriais un peu devant sa réponse, en me disant qu'elle avait été désolée d'être maladroite, ce à quoi je répondis par un simple hochement de tête pour dire que c'était déjà totalement oublié. Je la voyais plus curieuse que maladroite, et une rumeur prétendait que les fées étaient en général curieuses de nature, après je ne savais pas si c'était vrai mais elle semblait plus ou moins correspondre à cette description.

Elle ne sembla pas faire attention à cette réponse gestuelle même si elle m'avait vue dans le miroir et commenta une fois de plus sur ce que je lui avais dis.

-J'ai... Vraiment des cheveux aussi... Magni... Fique ?...

Je riais doucement en entendant sa voix, un mélange de surprise et de contentement qui me fit plaisir alors que je répondis simplement.

Oui ils le sont.

Mais j'aurais tout aussi bien pu ne pas répondre, elle ne m'écoutait pas. Elle flottait sur son petit nuage de bonheur et, tout au fond de moi, ça me faisait plaisir. Elle était bien plus mignonne quand elle souriait comme elle le faisait actuellement. En fait… Je ne savais pas si elle était plus ou moins âgée que moi mais si, et je dis bien SI, je devais avoir un enfant un jour (ce qui n'arrivera sans doute jamais vu que je n'en veux pas), j'aurais aimé qu'ils ressemblent un peu à cette petite fée. Tout du moins ces traits de caractères là.

Enfin je me perdais dans mes pensées. Peut-être un peu trop puisque lorsque je repris mes esprits, je n'entendis que la fin de la phrase qu'elle m'avait dites.

...très loin, je serais de retour d'ici quelques minutes.

Ah mais je...

Et je n'eus de toute façon pas le temps d'en dire plus, elle était déjà partie. Elle avait dit qu'elle revenait, mais qu'allait-elle faire ? Pour le coup je fus curieuse et attendit simplement. J'étais déjà bien assez contente de ne pas avoir à les couper. C'était des années de pousse qu'il y avait là, et tout couper en l'espace d'une seconde, c'était un peu trop pour moi. J'avais une certaine éthique dans mon travail, je me pliais aux demandes des clients mais là… C'était un peu trop pour moi.

Enfin, dix minutes plus tard environ, je n'avais pas vraiment regardé, la fée était revenue, un yukata en main et je la regardais sans comprendre… Du moins jusqu'à ce qu'elle m'explique en posant ce qui ressemblait à un Yukata plié sur le comptoir devant le miroir.

-Ce sont des habits qui représentent beaucoup pour moi, mais j'ai jamais vraiment osée les remettre. Peut être avez vous une idée de comment les mettre en valeur ? Je vous fais entièrement confiance.

C'est une demande compliquée, mais j'adore les défis !

Je fis un grand sourire alors que je disais ça, et je me saisis de mes instruments, mon ciseau, des peignes, des brosses… tout mon attirail que j'avais à une ceinture multifonction ou je pouvais tout accrocher en même temps. Je ne l'utilisais que pour le travail toutefois vu que cette dernière ne me permettait d'y accrocher que mes accessoires de coiffeuse.

Comme demandé, je laissais travailler mon imagination. A mon grand dam pour ce que je voulais faire, je dû raccourcir ses cheveux d'environ 5 centimètres alors que je les ramenaient en grande majorité au dessus de sa tête ou je les fis tenir avec une grande aiguille en tas, pour le moment, alors que je pris mon temps pour coiffer la mèche qui en résultait. Je rabattis également une partie de ses cheveux à coups de peigne plus fin sur son front, laissant une fine ligne de peau apparaître sur le coté gauche de son visage. Enfin, mes doigts s'attaquèrent enfin à la grosse boule de cheveux que j'avais laissée sur son crâne, la séparant mèche par mèche alors que je me servis de différentes petites élastiques pour les faire tenir en place comme je le désirais. J'avais presque finit.

Je fis passer la longue mèche qu'il restait devant, passant au dessus de sa poitrine alors que je réalisais que le ruban bleu était toujours là. Hmmm… Je me rappelais soudainement des petits origamis que je faisais avec mes amies lorsque j'étais petite, et je m'évertuais à transformer le ruban, sans le couper ni l'abimer bien sûr, rien qu'avec du pliage, en petite fleur que je plantais dans ses cheveux. Enfin, je me saisissais de mon second miroir et le plaçais derrière son crâne afin qu'elle puisse le voir.

J'espère que cela vous plaît.

Et j'attendis, anxieuse, qu'elle me donne son avis.

[hrp]En vrai ça donne ceci :
Spoiler:
avatar
Meridia Inuendo

Féminin
Messages : 71
Expérience : 95
Métier : Coiffeuse (et truande)

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Métis
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche de nouvelles armes (pv Cirno)

Message  Cirno le Mer 29 Juil 2015, 03:43

La coiffeuse avait accepté ! Et heureusement qu'elle ne regardait pas directement la fée lorsqu'elle l'avait annoncée sinon elle aurait été abasourdie par le sourire large et les yeux pétillants de la fée qui était pour le moment aux anges. Elle s'assit donc gentiment toute excitée et ne pouvant tenir en place, ce qui causa quelques soucis mineur à Méridia, qui toutefois ne s'en plaignit pas trop, surement parce qu'elle au moins aussi enthousiaste que Cirno, si ce n'est plus.

La fée n'osait pas trop regarder ce que faisait la coiffeuse, surtout quand elle avait fait tenir ses cheveux sur sa tête : pour elle, c'était un peu comme si elle observait les secret d'une magicienne, et cela ne se fait pas. Du coup elle se détendit, ferma les yeux et attendis que ça se passe. Il ne lui fallut guère plus longtemps pour retrouver les mêmes sensations de "déjà vu", même si "déjà connu" est plus judicieux, car aucune image ne lui revenait à l'esprit, juste des sensations agréable, de conforts et de sécurité. Mais le temps qu'elle essai d'explorer plus loin dans ses réminiscences Méridia avait fini et lui demandait son avis.

...

Un long silence s'installa. La fée, la bouche bée et les yeux pétillants, ne se reconnaissait plus vraiment. La coiffure lui allait merveilleusement bien et elle ne comprenait pas comment une telle magie était possible. Ses petits tour de passe passe ne lui semblait n'être pas grand chose face à ça (enfin peut être pas complètement mais sur le coup, oui). Sans dire un mot, elle se leva, attrapa son yukata et le mit, le tissu passant entre elle et ses ailes au niveau de son dos. Elle se dévisagea dans le miroir avant de repasser en mode glace pour mieux coller à ses vêtements. Puis elle se retourna vers Méridia.

Puis elle essaya de parler.

Puis elle lui fit un câlin, s'était encore plus simple. D'autant plus qu'à moitié en larme de joie, si elle avait réussi à parler ça aurait surement été un flot de paroles plus ou moins (surtout moins) compréhensible. Elle ne l'étreignit pas longtemps, juste le temps de se reprendre assez pour aligner quelques mots.

-Merci, je trouve ça super joli !

La fée lui redemanda alors combien elle lui devait, avant de payer la somme due (note du narrateur : elle aurait pu lui demander jusqu'à 20 fois le prix standard sans qu'elle ne dise quoi que ce soit, tellement qu'elle était contente). Une fois ceci fait, elle se dirigea vers la sortie, mais quelqu'un d'autre venait d'entrer.

-Et ben, elle fait styliste aussi ? En tout cas c'est très réussi ! s'exclama Akapu qui venait d'apparaitre.

Elle avait également vu la réaction de Cirno, dont l’étreinte, ce qui l'avait beaucoup amusé : elle avait par moment du mal à l'imaginer avoir plus de 20 ans tellement certaines de ses réactions était complètement infantile. Après avoir rapidement salué son amie (elles s'étaient vues à midi), elle se dirigea vers Méridia pour la saluer, politesse oblige, avant de se retourner vers la fée.

-Sinon est ce que tu te souviens pourquoi je t'ai suggéré de te faire coiffer au et non que tu utilises ta méthode ? la fée fit non de la tête, ce qui entraina un léger facepalm de la père de la renarde. Ce soir il y a une petite fête organisée par des habitants venant de l'est, et comme ils ont des coutumes proche de celles de mon village natal, je compte y aller ! Et on est déjà en retard ! Allez allez allez !

La fée quitta le salon en faisant un grand merci à Méridia, et attendit devant le magasin qu'Akapu la guide vers le lieu de la fête. Toutefois, avant de la rejoindre, la renarde s'adressa à la coiffeuse avec un large sourire.

-Je pense que vous devriez venir vous aussi. Cirno risque d'attirer l'attention et vous pourriez en profiter pour développer votre clientèle... Il sera dommage de ne pas profiter d'un tel coup de pouce non ?

Elle sortie ensuite de la boutique comme si de rien n'était. Et les deux amies furent rapidement rejoints par la coiffeuse. Après une exclamation de la fée du style "Plus on est de fou plus on rit !", le groupe se mit en route vers le quartier résidentiel. Ils n'eurent besoin que de quelques minutes pour arriver au quartier oriental et les festivités ne commenceraient que dans une heure. Mais cela donnait toutefois le temps à Akapu et Méridia de mieux se préparer. Pour ce faire, la renarde invita la coiffeuse chez elle, vu qu'elle n'habitait pas très loin et disposait surement de quelques vêtements à lui prêter. L'appartement de la renarde était relativement simple : une salle principale avec un fauteuil, un canapé et une table basse, une salle de bain et sa chambre. Rien d'extraordinaire en somme.

-Je vais aller chercher des granité spéciaux ! Je dois avoir de quoi en faire au moins 3 ! Je reviens ! déclara Cirno avant d'aller en direction de son appartement, laissant la coiffeuse seule face à la renarde qui prit à son tour la parole.
-Profitons en pour nous changer ! Je vais te montrer ce que j'ai. Le tutoiement était tout à fait volontaire.

Akapu lui montra différent yukata à la coiffeuse en l'invitant à un choisir un, tandis qu'elle mit son préféré qui était à dominante blanche. La coiffeuse avait du choix, surtout qu'elles faisaient sensiblement la même taille. Néanmoins, que ce soit par timidité ou par gêne, Méridia n'en prit aucun sur le coup, ce qui pouvait sembler logique mais qui fit faire une moue légère, qu'elle effaça de suite en s'installant dans le canapé.

-Cela va peut être vous sembler bizarre d'autant plus que je ne suis pas la mère de Cirno mais je vous remercie de l'avoir dissuadé de ... "Couper", ses cheveux elle même. Sinon vous êtes arrivée il y a relativement peut de temps non ? J'espère que ça n'a pas été trop dur de passer de l'air libre à celui emprunt d'enfermement qu'est celui-ci.

Elle avait réussi à entamer la conversation, ce qui, à ses yeux, semblait décontracter la coiffeuse. Il ne fut guère plus de temps pour que Cirno revienne avec 3 de ses granités spéciaux et s'installe à coté d'Akapu dans le canapé. Les 3 se mirent à discuter de tout et de rien dans le simple but de faire un peu mieux connaissance et pour patienter le temps du début des festivités.


HRP:
Je suis claqué, je ne me suis pas relu, c'est surement bourré de fautes, mais au moins c'est posté, j'espère juste que cela te va.
avatar
Cirno

Masculin
Messages : 305
Expérience : 674

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Fairy
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche de nouvelles armes (pv Cirno)

Message  Meridia Inuendo le Ven 31 Juil 2015, 20:58

J'étais contente de moi. C'était stupide mais j'étais tout simplement contente de moi, cela faisait des années que je pratiquais ce métier, depuis que j'étais petite d'ailleurs, les cheveux de mes anciennes amies devaient encore s'en souvenir pour celles qui avaient encore des cheveux, et pas forcément en bien. Enfin, tout artisan devait bien commencer quelque-part non ? Un forgeron ne devenait pas forgeron sans forger, du moins c'est ce que disais l'adage même si je venais de le tourner un peu à ma façon. Je n'étais de toute façon pas très douée en dicton en général.

Enfin même si moi j'étais très contente de mon travail, il n'était pas dit que la fée soit de mon avis, et c'est pourquoi j'attendais anxieusement sa réponse. Et comme je n'avais pas eu le réflex de regarder dans le miroir sa tête, j'eus tout de suite une pensée intensément négative.

Et merde, ça ne lui plaît pas.

Alors que je ruminais en pensant que ce que je jugeais être la meilleure coupe que j'ai pu faire de ma carrière (pas du tout mais sur le moment je le pensais), elle se retourna enfin vers moi et je pu enfin observer l'expression de son visage en baissant les yeux. Et je compris tout de suite à quel point je m'étais plantée. Elle était… rayonnante, il n'y avait pas d'autres mots. Et je n'avais même pas remarquée, trop occupée à m'en vouloir de cette coiffure que je pensais ratée il y a 5 secondes, pour voir qu'elle était repassée en mode « bleu » (oui je n'avais pas du tout la moindre idée de comment ça s'appelait, ce qui ne la rendait que plus jolie d'ailleurs.

Puis elle essaya de parler. Je le remarquais à sa manière d'ouvrir et de fermer la bouche comme un poisson rouge, avant qu'elle ne me prenne dans ses bras et que je lâche un petit

Oof!

De surprise. Bien évidemment elle ne m'avait pas fait mal mais c'était juste le coup de la surprise. C'était bien la première fois qu'une cliente me prenait dans ses bras pour avoir fait ce qui n'était rien de plus que mon travail (même si j'étais particulièrement fière de mon œuvre une fois de plus.) Je lui rendis tout de même son câlin puisque ça me faisait chaud au cœur mais cela ne dura toutefois pas très longtemps puisqu'elle me relâcha rapidement avant d'enfin se mettre à parler.

-Merci, je trouve ça super joli !

Merci à vous !

Rétorquais-je. Il était rare qu'on me complimente sur mon travail, croyez le ou non et ce genre de petites attentions étaient toujours bien sympathiques à entendre. Elle me demanda ensuite combien elle me devait, une autre bonne surprise, avant de me payer après que je lui ai indiqué la somme due. Je me doutais bien au vu de son état d'excitation que j'aurais pu demander n'importe quelle somme et qu'elle aurait payée mais je restais honnête… De jour. C'était la nuit que je devenais malhonnête.

Et elle s'apprêtait à sortir lorsqu'un autre personnage entra, tout aussi singulier que la petite fée. J'eus droit à un autre petit compliment involontaire cette fois de la part de la nouvelle arrivante qui me fit chaud au cœur une fois de plus avant qu'elle ne vienne me saluer, ce à quoi je répondis, avant de se retourner vers Cirno et de lui annoncer qu'il y avait une petite fête locale. Fête locale dont j'avais entendue parler mais à laquelle je ne souhaitais pas participer… avant de coiffer Cirno. Maintenant, et avant même que la nouvelle arrivante ne le signale, j'avais très bien calculé que ma maintenant ex-cliente allait attirer l'attention, et que c'était une occasion inespérée de jeter un peu la lumière sur ma boutique dans un quartier qui, finalement, ne comptait pas beaucoup de clients potentiels en temps normal.

C'est pourquoi je n'écoutais que d'une oreille, littéralement puisque cette dernière se tourna vers elle alors qu'elle me parlait, c'était un réflexe que je ne contrôlais pas le moins du monde elle le faisait toute seule tout comme sa congénère, lorsqu'elle m'en parla, assimilant tout de même ce qu'elle avait à dire afin de ne pas paraître indélicate.

Puis elles partirent toutes les deux sans me laisser le temps de répliquer. Elles en avaient de bonne elle ! Je nettoyais en vitesse, rangea mon fouillis d'outil de coiffure, ferma a clé derrière moi et rejoignit les deux jeunes femmes.

Le quartier ou il y avait le petit festival n'était qu'à quelques minutes et la renarde, qui m'annonça s'appeler Akapu alors que je lui donnais mon prénom, m'invita chez elle et me proposa de me préter quelques vêtements de circonstances.

Ah oui, j'aurais dû penser à prendre mon vieux kimono.

Immédiatement je me rendis compte de la bêtise que je venais de dire, une bêtise dont ne pouvait pas se rendre compte Akapu et à laquelle elle ne prêta certainement pas attention. Ce kimono même si je l'avais mis dans mes bagages, j'avais dû le mettre pour la dernière fois à 12 ans et je me doutais que je ne rentrerais même plus une jambe dans ce dernier, et c'est pourquoi j'acceptais son invitation.

Elle me tutoya, ce qui ne me dérangeait pas, avant de me proposer une sélection de kimono que je refusais pour le moment. Ni par timidité ni par gêne mais plutôt parce que j'observais l'intérieur de son habitat. On pouvait en apprendre beaucoup sur une personne rien qu'en observant son mobilier et ce dernier m'annonça qu'elle était de la classe moyenne, donc aucun intérêt à cambrioler.

Et finalement, elle s'assit sur le canapé avant de me parler à nouveau, et je me décidais enfin à en placer une.

Je ne pouvais de toute façon pas me résoudre à lui couper les cheveux. Il est rare d'en voir d'aussi longs aussi bien entretenus. Les autres créatures du donjon ont tendance à n'en avoir rien à faire et, quand je dois m'en occuper, il s'agit plus d'un calvaire que d'un bonheur. Et concernant ton autre question, non je n'ai pas vraiment vu de différence, le plafond est bien assez haut pour que j'ai l'impression d'être à l'extérieur et l'air ne sent pas le renfermé. Mais merci de t'en inquiéter.

Et finalement je me décidais pour un kimono, entièrement noir pour des raisons pratiques… Si des gardes posté là bas reconnaissais la voleuse que j'étais par le plus grand des hasards (bien que je sois certaine qu'aucun n'ait jamais vu mon visage), il serait plus facile pour moi ensuite de me fondre dans les ombres.

Je prendrais celui là.

Puis je me changeais, devant elle, me mettant nue afin de mettre le kimono, lui laissant tout le loisir d'observer mon corps vierge de toute cicatrice quelconque, laissant savoir que, pour le moment en tout cas, je ne m'étais jamais battue de ma vie. Et je ne ressentais pas la moindre gène non plus… Dans mon village d'origine, il n'était pas rare les jours d'énormes chaleurs, et je parle de chaleurs à 55 degrés celsius, de se mettre nu afin de pouvoir chercher la moindre parcelle de frais dans l'air brûlant du désert. J'enfilais mon kimono rapidement après cela, ce dernier m'allant à merveille.

Puis Cirno revint, j'appris aussi son nom à ce moment là et elle apprit le mien, et le temps passa plutôt vite. Puis l'heure passa alors que je me relevais, redressant doucement les plis de mon kimono alors que je regardais au dehors par l'une des fenêtres.

Je crois qu'on peux y aller.

Et effectivement, le festival avait commencé et battait son plein. Des étals s'était ouvert avec des jeux d'adresses, ces foutus marchands qui vous demandaient d'attraper un poisson rouge avec un truc plus fin que du papier, des masques et des bibelots en vente et également quelques vendeurs de nourritures en tout genre.

Je regardais tout cela avec des yeux de petite fille alors que je ne savais pas par ou commencer. J'avais toujours entendu parler de ces festivals durant toute ma jeunesse de la part de voyageurs passant dans le village mais je n'avais jamais eu l'occasion d'en expérimenter un. Nous n'avions pas ça, nous, peuple du désert, mais c'était aussi bien que je l'avais imaginé. Soudainement, je fus toute excitée et me mit à sautiller légèrement sur table alors que mes oreilles se tournaient dans tout les sens afin de capter tout les sons environnants alors que mes yeux tentaient de faire de même avec les images qui les assaillaient.

On commence par quoi ? Cirno on commence par quoi ! Dis moi par quoi on commence !

Oui il était clair qu'en une heure on avait eu le temps de faire connaissance et je considérais déjà les deux jeunes femmes comme des amies. Et vu mon ton, il était évident que je n'arriverais pas à choisir seule, et mon insistance indiquait que j'avais besoin d'un guide… Ou d'un sort pour me démultiplier et tout faire en même temps. Je sautais encore légèrement sur place alors que je la regardais droit dans les yeux, lui prenant même les mains en pensant que ça la ferait répondre plus vite !

Dis moiiiiiiiiiiiii !

Pour le coup ma personnalité avait totalement changée. J'étais redevenue une adolescente !
avatar
Meridia Inuendo

Féminin
Messages : 71
Expérience : 95
Métier : Coiffeuse (et truande)

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Métis
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche de nouvelles armes (pv Cirno)

Message  Cirno le Mar 11 Aoû 2015, 20:01

*Mais elle fait quoi là ?!?*

La renarde n'en croyait pas ses yeux : la chatte était tranquillement en train de se déshabiller devant elle sans la moindre pudeur, et ce alors qu'elle a une apparence majoritairement humanoïde et donc qu'elle porte habituellement des vêtements. D'un mouvement rapide et peu discret elle détourna le regard par la fenêtre, en se disant que les différences culturelle ne cesseraient jamais de la surprendre, même si elle en voit tout les jours à l'école. Fort heureusement, Cirno ne revint qu'après que Méridia ait fini de se changer. Par la suite les trois filles discutèrent tranquillement si bien qu'elles ne virent pas le temps passer : l'heure était désormais à la fête.

Jeux d'adresse, de précision ou tout simplement de chance. Stand de nourriture locale, exotique, dessert spéciaux ou casse croute classique, la fête semblait beaucoup plus grande une fois au milieu de la foule. L'ambiance était au rendez vous, surtout qu'une poignée d'habitants talentueux s'étaient arrangés pour réaliser une belle illusion de ciel de début de nuit d'été bien dégagée, avec même un peu de vent. Une soirée qui avait beaucoup de saveurs oniriques attendait les trois comparse en kimono blanc bleu et noir. Il semblerai d'ailleurs que la soirée était déjà montée à la tête de la coiffeuse : complètement en extase et intenable, elle n'arrêtait pas de prier, voir supplier Cirno de choisir des activités, sauf que la fée, même si pour une fois elle se montrait un chouilla moins émotive, était dans la même situation : trop de choses à faire !
-J'sais pas j'arrive pas à me décider !...
Il n'en fallu guère plus à Akapu pour comprendre qu'en plus de devoir surveiller des enfants qui ont entre 10 et 15 ans, elle allait devoir surveiller 2 gamines de 25 ans... Cela ne la dérangeait pas outre mesure, si ce n'est qu'elle avait également du mal à tenir en place.
-Ecoutez les filles, on va faire un tour pour repérer des activités singulière et ensuite on commencera à s'amuser ! Ça vous convient ?
-OUI !!!! répondirent en chœur les intéressées.

Le festival était dans les fait bien plus grand que ce qu'elle avait imaginée, du coup elle avait du mal à trouver une des raison pour lesquelles elle voulait venir : ses parents tenaient un stand de nourriture et elle avait promis d'aller les voir, au moins pour le repas du soir (car elle allait rester jusqu'au bout !). Même si c'était un peu tôt (voir très tôt), elle se devait de repérer le stand avant pour être sur de ne pas faire tourner en rond Cirno et/ou Méridia quand elles auront faim. Et autant pour la deuxième elle ne savait à quoi s'attendre, mais pour la première... Elle repéra assez rapidement le stand en question, et après exprima son envie de participer à quelques jeux d'adresses parmi les nombreux à disposition, proposition qui fut accepté à l'unanime.

Lors de leurs déplacements, un des commerçant qui tenait un stand très classique de chamboule-tout, fit une remarque à propos de la fée.

-Vous savez qu'un défilé est prévu ce soir ? Ouvert à tous et à toutes ! Et en plus ça ne coute rien de s'inscrire. C'est vrai qu'il n'y a pas de vraies récompenses non plus mais je suis sur que votre jeune amie a toute ses chances ! Prenez le temps d'y réfléchir, les inscriptions se terminent dans moins d'une heure !

Cirno qui n'avait pas vraiment écouté la discussion (trop occupé à viser) et qui ne percuta pas du tout que c'était d'elle dont il était question ne broncha pas, à la grande surprise du commerçant. Akapu rattrapa le coup en précisant qu'elle était trop dans le jeu pour prêter attention à la remarque, ce qui redonna le sourire au commerçant. Lorsqu'elles sortirent du stand, la renarde passa à l'attaque :
-Dites vous avez entendu ce que disait le commerçant ? demanda-t-elle innocemment, en s'adressant particulièrement à Cirno.
Prise au dépourvue, comprenant immédiatement qu'elle a raté quelque chose de probablement important à très important, elle essaya de se sauver d'affaire en redirigeant la question à Méridia.
-Euh... Oui c'était super intéressant, n'est ce pas Méridia ? répondit-elle.
Akapu n'était pas dupe mais cela l'amusait trop pour qu'elle l'embête plus que ça.
avatar
Cirno

Masculin
Messages : 305
Expérience : 674

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Fairy
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche de nouvelles armes (pv Cirno)

Message  Meridia Inuendo le Ven 21 Aoû 2015, 14:04

La soirée battait son plein, c'était le moins qu'on puisse dire. J'appréciais tout particulièrement le ciel découvert et les étoiles que je pouvais voir en levant la tête. Même si je savais qu'il ne s'agissait là que d'un simple tour de passe-passe, cela me rappelait à quel point j'aimais vivre au grand air. Le donjon n'était pas non plus un horrible endroit ou vivre, en témoignait ma reconversion en voleuse à laquelle je n'aurais jamais même osé imaginé penser lorsque je vivais dans mon désert, mais il arrivait que quelque-fois mon village natal me manque. Et la vue de ce ciel, bien que faux, m'aidait à me débarrasser, ne serait-ce qu'un peu, de toute cette nostalgie qui m'envahissait lorsque parfois mon salon manquait de clients. Car oui, même si Crocs Noirs faisait de son mieux pour m'en apporter le plus possible, il arrivait qu'il y ait des jours sans, et c'était dans ce genre de moment là que mon esprit décidait de vagabonder le plus vers mon passé.

Mais pour l'instant, je n'était pas tournée vers le passé mais bel et bien vers le présent tel qu'il se déroulait devant moi alors que j'attendais avec une certaine impatience une réponse de la fée, alors que j'étais moi même toujours aussi excitée.

-J'sais pas j'arrive pas à me décider !...

Je fus un poil déçue tout de même. Il me semblait pourtant, avec tout ce que j'avais eu comme temps à discuter avec elle, qu'elle était la première lorsqu'il s'agissait de trouver quelque-chose d'amusant à faire. Mais là, un peu comme pour moi, il y avait trop, et ce fut Akapu qui nous donna notre satisfaction.

-Ecoutez les filles, on va faire un tour pour repérer des activités singulière et ensuite on commencera à s'amuser ! Ça vous convient ?

Je ne relevais pas le ton qu'elle avait utilisé, ton qui se rapprochait beaucoup de celui qu'on employait à l'égard d'enfants un peu trop excité, tout simplement parce que en ce moment même, j'étais une gamine beaucoup trop excitée, et bien trop peu rationnelle pour noter quelque-chose d'aussi subtile qu'une différence de ton, alors que je répondais en cœur avec Cirno.

-OUI !!!!

C'était amusant, alors qu'on se balladait je pouvait noter que le festival était bien plus grand lorsque l'on était directement dedans. Depuis l'extérieur, il m'avait semblé que l'on en aurait rapidement fait le tour mais il ne se passait pas un moment sans que l'on ne découvre un nouveau stand, un nouveau jeu ou des nouvelles babioles à acheter, et bien sûr nous les fîment les uns après les autres. Ma bourse se vidait petit à petit certes, mais j'avais pris une bonne réserve au point que je pouvais de temps en temps offrir certaines parties à mes deux nouvelles amies.

Et ce ne fut que lorsque nous nous arrêtâmes à un stand de chamboule-tout somme toute assez classique que Cirno voulut essayer, alors que je commençais moi même à être assez fatigué, que le tenancier du stand fit une réflexion assez innatendue à Cirno.

-Vous savez qu'un défilé est prévu ce soir ? Ouvert à tous et à toutes ! Et en plus ça ne coute rien de s'inscrire. C'est vrai qu'il n'y a pas de vraies récompenses non plus mais je suis sur que votre jeune amie a toute ses chances ! Prenez le temps d'y réfléchir, les inscriptions se terminent dans moins d'une heure !

Pour le coup, je me sentis flattée. C'était la coiffure hein ? Bon ok c'était probablement tout l'ensemble et le fait que Cirno était naturellement mignonne, mais la coiffure devait aider. Je sentis monter en moi une poussée de fierté alors que je répliquais.

Il a raison, il faut que tu participes !

Mais elle ne répondit pas, ce qui ne me surprit pas le moins du monde. J'avais plus ou moins calculé que lorsqu'elle était prise dans un jeu, elle avait tendance à oublier le reste du monde autour d'elle, ce qui sembla surprendre le marchand à tel point qu'Akapu se sentit obligé de préciser que, Eh, c'était juste Cirno et que c'était dans sa nature de ne pas écouter lorsqu'elle était concentrée sur autre-chose. Et elle était apparemment bien concentrée puisqu'elle gagna une petite peluche sans grande valeur mais qu'elle serrait contre elle alors que Akapu parla à nouvea.

-Dites vous avez entendu ce que disait le commerçant ?

Je répondis d'un simple hochement de tête mais compris au regard complice qu'elle me lança qu'elle s'adressait tout particulièrement à Cirno, dont le visage pouvait se traduire à ce moment par un point d'interrogation géant. Elle se tourna vers moi pour de l'aide rapidement, annonçant.

-Euh... Oui c'était super intéressant, n'est ce pas Méridia ?

Je soupirais en faisant un petit sourire, hochant la tête et expliquant.

Tu n'as pas écouté hein ? Il a dit que tu aurais tes chances dans un défilé ouvert à tous et...

Alors que l'on continuait à marcher, nous passâmes justement devant le stand avec les formulaires d'inscription pour le défilé alors que je poussais doucement Cirno devant le stand en question.

Il a dit que tu avais toutes tes chances, alors inscrit toi !
avatar
Meridia Inuendo

Féminin
Messages : 71
Expérience : 95
Métier : Coiffeuse (et truande)

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Métis
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche de nouvelles armes (pv Cirno)

Message  Cirno le Dim 06 Sep 2015, 12:19

Mérdia n'apporta pas l'aide espéré, mais au contraire l'enfonça un peu plus dans sa solitude de son inattention permanente. Rien de bien méchant, une petite pique bien placée et c'était tout, chose qu'Akapu faisait assez régulièrement, donc elle ne s’offusquait plus de ces dernières. Par contre elle fut très surprise de passer par pure coïncidence devant un des stand pour s'inscrire (voir même le seul ?), un peu comme si le destin voulait qu'elle s'inscrive. De plus, elle n'était pas contre cette idée, donc elles s'approchèrent du stand. Ce dernier était tenu par deux beast renards (un homme et une femme) bien plus tempérées qu'Akapu, et ils semblaient un peu chercher désespérément des personnes du regard.

-Il y a vraiment personne de vraiment présentable... soupira la femme.
-C'était prévisible qu'il n'y ai pas grand monde, mais quand même... répondit l'homme.

La femme remarqua alors Akapu et Méridia, et eut un petit sourire et une lueur d'espoir : elles était habillé comme le suggérait la fête, contrairement à un grand nombre de personne, même s'il auraient pu faire un effort sur la coiffure, et fit la remarque à son collègue. Ce dernier, un peu plus grand, vit un début de coiffure extrêmement prometteur, de plus, le groupe se dirigeait vers eux ! Ils ne purent s'empêcher d'esquisser un grand sourire qui fut parfaitement capté par Akapu, qui en déduit rapidement qu'elle n'allait pas avoir de problème pour inscrire Cirno. Une fois proche, ce n'était plus un sourire qu'ils avaient, mais des étoiles dans les yeux quand ils virent la fée ainsi. Aucun doute sur le fait qu'elle ai parfaitement sa place dans le défilé. Reprenant son sérieux, la femme demanda :

-Bonjour, vous venez vous inscrire pour le défilé ?
-Moi oui ! répondit la fée qui venait de s'élever pour signer les papiers.

L'inscription ne demandait pas grand chose : nom, prénom, sexe et âge, surement pour une question d'organisation. une fois remplis, l'homme récupéra le document et ne pu s'empêcher de faire une reflexion sur l'âge indiqué.
-Vous êtes sur qu'il n'y a pas une erreur sur l'âge ?
-Euh... (Cirno ne compte pas l'âge comme les autres habitants) Puis, se tournant vers Akapu, qui était déjà à moitié en train de rire. Ça fait 20 ou 21 ? J'ai un doute...
-21, mais je pense surtout qu'ils n'ont pas l'habitude des fées !
Petit moment de solitude de la part du beast, qui venait en effet de faire une belle boulette.

Après quoi ils se renseignèrent sur les détails du défilé, quand est-ce qu'il commençait et où il fallait se rendre et combien de temps à l'avance. Une fois toutes les informations reçu, le groupe commença à partir, mais fut retenu au dernier moment par la beast.

-Vous êtes sur de ne pas vouloir vous inscrire vous aussi ? demanda-t-elle à Akapu et Méridia, qui s'arrêtèrent net. Si vous voulez on a tout ce qu'il faut pour vous préparer : maquillage, coiffeuse et loge. De plus, pardonnez ma démarche mais est ce que vous pourriez me dire qui a coiffé votre amie ? J'aimerai le, ou la, contacter.
avatar
Cirno

Masculin
Messages : 305
Expérience : 674

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Fairy
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche de nouvelles armes (pv Cirno)

Message  Meridia Inuendo le Dim 13 Sep 2015, 13:36

Je ne fus pas surprise quand à la réaction des deux tenanciers du stands, deux jolis beasts entre parenthèses, lorsqu'ils remarquèrent la coiffure de Cirno. Oui oui, je n'étais pas surprise. Il s'agissait d'une de mes plus belles créations et laissez-moi vous dire que je l'aurais pris plutôt mal s'ils n'avaient pas réagit de cette façon, à savoir avec de grands sourires et de petits étoiles dans les yeux. La seule chose qui me chagrinait en fait était très certainement que Cirno serait probablement incapable de se refaire cette coupe chez elle, mais je savais très bien lorsque je m'étais lancée dans le monde de la coiffure que mes œuvres seraient éphémères.

J'eus un petit sourire, alors qu'Akapu ne se gênait pas pour rire, lorsqu'ils demandèrent s'il n'y avait pas erreur sur l'âge. Ils n'avaient visiblement pas l'habitude des fées, ce que ne manqua pas de signaler Akapu aux organisateurs qui rougirent légèrement. Bon ce n'était pas une grosse boulette mais certaines autres créatures du donjon aurait pu le prendre mal.

La suite fut un poil assommante surtout que la seule à qui profitait les informations était Cirno elle même vu qu'elle était la seule à participer. Je portais pour ma part ma coiffure aux cheveux courts habituels, et même si elle était soignée et que l'on pouvait voir de loin comme de près que je prenais un très grand soin de mes cheveux, elle n'était de loin pas adaptée pour un défilé. Enfin, après avoir reçu bien malgré moi toutes les informations sur ou se déroulerait le concours et quand il commencerait, nous nous mîmes d'accord pour partir mais nous fûmes retenues une fois de plus par la tenancière du stand. Enfin, je fus retenue puisque ce fut la manche de mon kimono qu'elle retint puisque j'étais celle qui me tenait en arrière des deux autres.

-Vous êtes sur de ne pas vouloir vous inscrire vous aussi ?
- Non non je ne crois pas, je ne suis même pas coif...
Si vous voulez on a tout ce qu'il faut pour vous préparer : maquillage, coiffeuse et loge. De plus, pardonnez ma démarche mais est ce que vous pourriez me dire qui a coiffé votre amie ? J'aimerai le, ou la, contacter.

Je me mis à réfléchir un peu à la proposition et décidais d'abord à répondre à la dernière question avant de même considérer la première.

« Cirno ? Je l'ai coiffée. »

Je n'observais pas la réaction de la beast mais me tournais plutôt vers Akapu.

« Et je participe si tu participes aussi ! Tu ne restes pas à l'arrière à regarder cette fois ! »

Fis-je sur un ton enjouée avant de lui mettre un formulaire entre les mains et d'en prendre un moi même.
avatar
Meridia Inuendo

Féminin
Messages : 71
Expérience : 95
Métier : Coiffeuse (et truande)

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Métis
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche de nouvelles armes (pv Cirno)

Message  Cirno le Mar 22 Sep 2015, 10:41

Akapu hésitait entre décliner poliment et refuser catégoriquement l'invitation car elle avait pas spécialement envie de se ridiculiser en public. Mais comme Méridia avait prit les devant elle allait la laisser décliner pour ensuite suivre le mouvement. Lorsque la chatte se tourna vers elle, elle se prépara à répondre à sa suite.
-Et je participe si tu participes aussi ! Tu ne restes pas à l'arrière à regarder cette fois !
-Désolé mais j'ai... puis se rendant compte que la réponse donné était l'opposé de celle qu'elle attendait, et qu'elle avait un formulaire dans les mains, elle se mit à paniquer. Mais mais mais... Je suis pas à l'aise en public ! Je vais être ridicule !
-Pourtant tu es surveillan...
-MAIS C'EST PAS PAREIL !!! cria-t-elle rouge de honte et vert de peur.

Il s'ensuivit une discussion relativement longue pour d'une part rassurer et calmer la renarde et d'autre part pour la convaincre que si on lui proposait la chose c'était surement pour de bonnes raisons. Mais ses amies durent insister 5 bonnes minutes avant qu'elle n'accepte de remplir le formulaire en se demandant si c'était vraiment une bonne idée. Elles remirent leurs inscriptions avant de s'éloigner quelque peu. Une fois à distance raisonnable, les tenanciers firent des commentaires sur les jeunes filles.
-Quel groupe étrange...
-Un groupe hétérogène aussi soudé, ça fait chaud au coeur !
-C'est vrai qu'on ne voit pas ça souvent. Elles vont être resplendissantes tout à l'heure.

Akapu se remit vite de sa "mésaventure" (surement parce que le plus dur restait à venir), et dirigea Cirno et Méridia vers un endroit approprié pour manger quelque chose : le stand de fruits de saisons tenus par ses parents. Ce fut Khloe, la petite sœur d'Akapu, qui fut la première à les voir du coté du stand, et du coté des filles, Cirno se rendit compte bien plus tôt que ce que l'aurait pensée son amie de la présence de la famille, et fila droit vers le stand, suivit de très près par Akapu qui emboita rapidement le pas.
-KHLOE !
-CIRNO !
Les deux filles s'embrassèrent et se mirent à papoter comme si elles n'était pas vue depuis des lustres. Après tout cela faisait déjà une semaine ! Khloe ressemblait un peu à Akapu, si ce n'est ses cheveux coupé court bien plus gris que blanc et ses yeux à mi chemin entre le rose et le mauve. Elle est également plus petite que sa soeur, mais plus grande que Cirno. La renarde fut bien plus calme en arrivant mais tout aussi contente. Elle alla directement voir ses parents dans l'arrière boutique, là ou les salades de fruits étaient préparées, en invitant Méridia à la suivre. Ils étaient un peu comme on pouvais l'imaginer, plus agée mais terriblement accueillant. La chose la plus marquante était le blanc très blanc de Nashu (la mère) et ses yeux bien jaunes, ainsi que les cheveux très gris de Samir (le père) et ses yeux d'un rouge foncé. A coté d'eux se tenait le frère de la renarde, Lhoto, portrait craché de son père. Après s'être embrassé comme il se doit, Akapu fit les présentation
-Je vous présente Méridia, coiffeuse de talent qui a réussi à supporter Cirno. Un vrai miracle ! fit-elle en rigolant
-Rien que pour ça elle mérite une tournée ! Rajouta Samir.

L'invité surprise ne dérangeait pas pour le moins du monde les Tayuun. Ils n'avaient pas spécialement l'habitude de ça, mais ils se gardait toujours la possibilité de rajouter un couvert ou deux au cas où. Le repas en lui même était une sorte de buffet aux fruits et légumes variés préparées de multiples façons et venant de tout les coins du monde. D'ailleurs, une partie de la discussion de la table tourna autour des énormes possibilités qu'offrait les dryades pour l'agriculture. Une autre partie tournait évidement autour de Méridia.
avatar
Cirno

Masculin
Messages : 305
Expérience : 674

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Fairy
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche de nouvelles armes (pv Cirno)

Message  Meridia Inuendo le Dim 27 Sep 2015, 14:03

Il n'avait pas été facile de convaincra Akapu et pour le coup je dû bien avouer que je laissais faire Cirno de ce coté là. Même si je considérais déjà la jolie renarde comme une amie chère à mes yeux, la petite fée la connaissait bien mieux que moi et même si j'intervenais de temps en temps pour contrer les arguments d'Akapu, il fallait bien avouer que c'était principalement Cirno qui avait fait tout le boulot. Et moi je n'avais pas rempli mon formulaire pendant tout ce temps. Je ne voulais pas être la seule et la condition sine qua non était que la renarde participe aussi. Je n'avais pas l'habitude de ce genre de concours et même si je le camouflais super bien, j'étais aussi paniquée qu'Akapu même si c'était moi qui avait lancée l'idée. Pourtant, j'avais envie de le faire afin de me faire de nouveaux souvenirs et de partager une nouvelle expérience avec ce qui était finalement mes premières vraies amies depuis que j'étais rentrée dans le donjon.

Mon ouïe un poil plus développé que la moyenne en raison de ma condition de femme-bête me permit d'entendre vaguement ce que les organisateurs disaient sur nous alors qu'ils pensaient que nous étions assez loin. Quelque-chose comme quoi nous allions être resplendissante, il me semble, affirmation sur laquelle je me permettais d'avoir deux ou trois doutes mais nous verrions bien après tout.

Puis je fus présentée à ce que je comprenais être la famille d'Akapu. Tout cela me semblait un peu flou mais je ne cherchais pas à en savoir plus. Il s'agissait de gens chaleureux et pour moi c'était tout ce qui comptait, même si je vis Cirno tiquer un peu sur le commentaire annonçant que j'arrivais à la supporter, ce qui me fit doucement sourire. Pour moi Cirno était quelqu'un de parfaitement supportable, il suffisait juste d'être aussi énergique qu'elle et ce n'était pas forcément évident pour tout le monde. Moi même je peinais à le faire au vu de mon manque de sommeil constant, mais pour l'instant je tenais la cadence. Et puis, maintenant que Cirno était occupée sur d'autres personnes je pouvais enfin me reposer un peu.

Du moins je le croyais, une partie de la conversation tourna sur l'agriculture, l'autre partie sur moi. Je n'avais pas l'habitude d'être le centre de l'attention et je me sentais mal à l'aise, et je me contentais de siroter verre d'alcool sur verre d'alcool, ce qui au final semblait impressionner tout le monde sans même que je ne m'en rende compte. Dans mon village, la seule distraction étant de boire, j'avais développée une remarquable résistance aux breuvages alcoolisés et je ne m'en rendais même plus compte. Mais autant dire que quand moi je commençais à être légèrement émechée, beaucoup d'autres seraient déjà en état de coma éthylique, et sur le point de mourir.

Je reposais mon verre une dernière fois, constatant que cela faisait déjà un petit moment que nous étions assis à discuter et me relevais.

« Il n'est pas le temps d'y aller ? »
avatar
Meridia Inuendo

Féminin
Messages : 71
Expérience : 95
Métier : Coiffeuse (et truande)

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Métis
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche de nouvelles armes (pv Cirno)

Message  Cirno le Lun 05 Oct 2015, 16:46

Le repas se passa sans encombre, même si le plan de table a du être changé pour éviter que Cirno se retrouvé à proximité de Méridia. En effet cette dernière avait une sacré descente vraiment impressionnante, qui risquerai fort de faire tourner l'oeil de la fée qui tenait à peine ne serait-ce que l'odeur de l'alcool. Ce débit était un peu surprenant, surtout quand on prenait en compte le gabarit de la femme, mais il en fallait bien plus que ça pour déranger les Tayuun.

Au bout d'un moment l'intéressé se leva et prit la parole
-Il n'est pas le temps d'y aller ?
-Aller où ? demanda Samir.
Akapu se raidit d'un seul coup à la pensée que ses parents soient intéressé et puissent venir la voir dans le défilé, elle fit un signe à Cirno, qui, bien évidemment, pour changer, ne regardait ABSOLUMENT pas son amie. De toute façon, elle n'aurait surement pas compris le message non plus.
-Au défilé ! On y a va toutes ! En plus on y participe !
Akapu était encore plus pale de que d'habitude.
-Y compris ma fille ? demanda Nashu directement à Cirno, consciente que sa fille ne lui répondrait pas
-Bah oui ! En plus elle va se faire jolie pour l'occasion !
La renarde souhaitait être invisible.
-Et elle a accepté de faire ça sans rechigner ? J'y crois pas un seul instant ! lâcha Lhoto, bien décidé à faire réagir sa sœur qui commençait à s’éclipser. Par ailleurs, ces paroles firent mouche et Akapu se ressaisit d'un coup pour ne pas perdre la face devant son petit frère.
-MAIS SI j'ai décidé d'y aller ! D'ailleurs on va être en retard ! fit-elle en se levant et en se dirigeant vers la sortie du stand d'un pas que se voulait être assuré.
Elle fut suivi de près par Cirno qui demanda discrètement à Méridia de donner l'heure et le lieu du défilé à la famille.

Une fois dehors, la fée prit un peu de hauteur pour essayer de retrouver son amie, qui bien évidemment avait fui. Pas très loin certes, mais complètement à l'opposé du lieu de rendez vous. Cirno laissa au sol une fine couche de glace bien visible pour indiquer à Méridia la direction à prendre et rejoignit la renarde, qui était alors bien cachée dans un coin. C'est complètement désemparé et à moitié en larme qu'elle trouva son amie, et elle ne savait pas trop quoi faire, car le plus souvent c'était Akapu qui la réconfortait, pas l'inverse ! Du coup elle essaya de l'imiter, donc de l'écouter et d'essayer de la rassurer sur ses craintes et comme quoi ce n'était pas très grave, mais dans ce rôle, il y avait surement beaucoup de personnes beaucoup plus doué qu'elle. Même si elle comprenait bien les crainte de son amie, la fée n'avait que peu d'idée de comment la rassurer, et espérait que Méridia les retrouve bientôt pour l'aider.
avatar
Cirno

Masculin
Messages : 305
Expérience : 674

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Fairy
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche de nouvelles armes (pv Cirno)

Message  Meridia Inuendo le Ven 16 Oct 2015, 12:35

Au bout de mon 25ème verre, je décidais de m'arrêter. Bien que je ne me sente pas du tout ivre, il était fort à parier que lorsque je me relèverais, je sentirais une certaine faiblesse dans mes jambes, ce qui ne manqua pas mais ne m'empêcha pas de tenir debout, même si je titubais très légèrement. Seul un œil avertit pouvait le remarquer toutefois, et je suivais d'un œil un peu distrait toute la conversation qui s'était déroulée entre Akapu et sa famille, qui s'éclipsa rapidement suivit de près par Cirno me demandant de donner l'heure et le lieu de rendez-vous au reste de la famille, ce que je fis après être toutefois passée aux toilettes avant. Il fallait bien évacuer tout ce liquide au bout d'un moment.

Lorsque je revins des toilettes, j'indiquais l'heure et le lieu de rendez-vous et me lançait à la suite de Cirno et Akapu qui étaient déjà partit sans moi. Je fus un peu désemparée pour le coup, comment les retrouver dans cette foule ? Mais je me ressaisis rapidement en constatant que la fée avait laissée une fine couche de glace afin que je puisse la suivre, tout en prenant garde à ce que cette dernière ne soit pas non plus trop épaisse afin que les passants ne se mettent pas à se casser la figure sans raison dans les ruelles, ce qui aurait été drôle certes mais totalement hors de propos.

Après cinq petites minutes, je retrouvais mes deux amies qui étaient toutes les deux dans une petite ruelle un peu à l'écart du festival, et je compris immédiatement ce qu'il se passait. A présent, je connaissais bien assez Akapu pour savoir que, même si elle était très avenante envers ses amies, elle paniquait à l'idée de devoir se produire en public. Et c'était dommage car elle était une très jolie fille et, moi, j'avais vu là une occasion de la guérir un peu de sa timidité vis à vis d'une foule. Pour ma part je ne le prenais pas trop mal, même si je stressais quelque-peu je voyais plus ça comme un bon moment à passer entre amies, que l'on gagne ou perde n'était que secondaire au final.

Mais Akapu ne semblait pas le prendre aussi bien, et c'est en remarquant le regard désespéré de Cirno que je poussais un petit soupir avant de m'approches d'elles et de m'agenouiller à coté d'Akapu, posant une main sur son épaule, avant de l'attirer vers moi pour lui faire un câlin.

« Là là, on se calme veux-tu ? Ou est passée la Akapu qui nous guide ? »

Demandais-je avec un petit sourire sans la lâcher, alors que je la sentais sangloter sur mon épaule. Je n'étais pas non plus la plus douée pour rassurer les gens sur leurs craintes, mais je pensais être plus en mesure de le faire que Cirno. Même si j'adorais déjà la fée, je devais reconnaître qu'elle n'était pas des plus douées en relations sociales. Et puis j'avais déjà entendu assez de mes clients me raconter leurs petits tracas pour savoir comment réagir dans ce genre de situations. Il fallait les rassurer sur le fait que ce n'était pas si grave que ça et qu'ils allaient s'en sortir, puis ensuite allez tout dire à Crocs Noirs afin qu'il puisse les faire chanter comme bon lui semblait. Humaine et altruiste je vous dis. Dans le cas d'Akapu et Cirno toutefois, je pensais faire une exception, il s'agissait de deux créatures que je considérais déjà comme des amies, et je n'avais pas envie de les trahir. Qui plus est il n'y avait pas grand-chose à exploiter chez elles, pas grand-chose à soulever non plus pour leurs soutirer quoi que ce soit… Et puis je préférais balancer des personnes que je ne connaissais pas. Le peu de conscience que j'avais ne s'en réveillait que moins.

Alors que je tenais toujours Akapu dans mes bras, constatant que ses sanglots s'étaient légèrement calmé, je continuais.

« On ne fait pas ça pour gagner ou se donner en spectacle, on fais ça pour s'amuser. Ce ne sera pas la mer à boire, ça ne durera pas longtemps et je sais que tu crois que tout le monde va se moquer de toi, mais ça ne va pas être le cas. Tu es une très jolie fille Akapu, et ce serait dommage de ne pas le mettre en valeur. Je sais que tu as peur et, je ne vais pas te mentir, moi aussi. Mais je compense en me disant que ce sera amusant! Tu devrais faire de même. »

A ce moment là je me séparais d'elle pour la regarder droit dans les yeux, puis déposait juste un petit bisou sur son front, histoire d'essayer de la calmer un peu.

« Fais ça pour moi d'accord ? »
avatar
Meridia Inuendo

Féminin
Messages : 71
Expérience : 95
Métier : Coiffeuse (et truande)

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Métis
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche de nouvelles armes (pv Cirno)

Message  Cirno le Dim 25 Oct 2015, 19:50

Cirno ne s'y retrouvait pas, sa meilleure amie pleurait et elle ne savait pas quoi faire pour l'aider. Ses quelques tentatives maladroites n'arrangèrent rien, si bien qu'elle commençait sérieusement à s'inquiéter : C'est fou ce que le temps semble long lorsqu'on attend sans savoir quoi faire. Fort heureusement, Méridia arriva à la rescousse avant qu'elle ne panique, une excellente nouvelle ! Car sinon Méridia aurait rapidement regretté de les avoirs rencontrés.

Très rapidement, la chatte pris la renarde dans ses bras, en lui murmurant qu'elle ne la reconnaissait pas, sous le regard rempli d'incompréhension de Cirno (quand on vous disait qu'elle ne savait pas s'y prendre !), qui eut toutefois la bonne idée de ne pas trop agir, de peur de tout faire foirer, car là, ce n'était vraiment pas le moment. Il ne fallut que quelques minutes pour qu'Akapu ne se calme un peu, et soit en état d'entendre ce que Méridia avait à dire. Même si elle avait déjà conscience de ce qu'elle entendait, le fait que ce soit quelqu'un d'autre qui le lui répétait la soulageait : surtout parce que cela donnait beaucoup plus de poids au constat. Akapu croisa le regard de Cirno, qui était un peu inquiète, mais qui répondit au regard par un sourire un peu gênée, qui finit de la soulager. Elle se lava, les yeux encore bien humide, et la voix encore un peu tremblante.
-Merci à vous deux.
-Remercie surtout Méridia, moi j'ai rien su faire. répondit nonchalamment Cirno.
La réplique complètement décalée de la fée qui indiquait clairement qu'elle avait pas compris en quoi sa présence avait été bénéfique. Akapu ferma les yeux en secouant légèrement la tête pour montrer son amusement, avant de finir de s'essuyer les yeux, et de prendre plus ouvertement la parole.
-Bon, on a intérêt à se dépêcher sinon on va être en retard !

Elles reprirent la route et retrouvèrent rapidement le lieu d'entrée du défilé, où elles étaient attendues avec une certaine impatience. Au moment d'entrer, la renarde qui les avait inscrites prit un peu à l'écart Méridia.
-Je vous prie de m'excuser encore une fois, mais pourriez vous coiffer votre autre amie ? Un de nos coiffeurs est tombé malade et du coup nous sommes légèrement débordés. Bien sur je peux vous prêter tout les outils que vous jugerez nécessaire.

Pendant ce temps, Akapu et Cirno furent emmené dans la même loge, qui bien qu'elle ne soit pas très grande, disposait de tout les éléments nécessaire pour se préparer à un défilé. Cirno n'avait pas vraiment besoin de maquillage de par sa nature féérique qui lui donnait un air enfantin inimitable. Par contre Akapu doit passer par cette étape, et était complètement débordée par tout les produits présent : le maquillage n'était pas sa tasse de thé, elle avait bien sur une trousse à maquillage, mais elle contenait entre 15 et 20 fois moins de produits que ceux présent dans la loge. Elle respira un grand coup pour ne pas céder de nouveau à la panique.
avatar
Cirno

Masculin
Messages : 305
Expérience : 674

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Fairy
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche de nouvelles armes (pv Cirno)

Message  Meridia Inuendo le Sam 14 Nov 2015, 15:56

J'eus un petit sourire en voyant la réponse de Cirno. Elle était un poil naïve mais toujours très sincère dans ses actions, c'est ce qui la rendait adorable à mes yeux, et au moins ça avait eu le mérite de faire sourire Akapu à nouveau. Malgré ce qu'elle pouvait penser, elle n'en restait pas moins adorable elle même dans son kimono même si je me doutais qu'elle manquait cruellement de confiance en elle.

Enfin, nous nous remirent en route après ces émotions un peu forte tout de même et alors que nous nous préparions à entrer dans le défilé, tout du moins dans les loges de cette dernière, je fus une fois de plus interrompue par la renarde d'auparavant, me demandant si je pouvais coiffer Akapu. Et même si je n'osais pas le dire, j'en bouillonnais d'envie tout simplement parce que la petite beast avait des cheveux magnifiques et qu'il me tardait d'y apposer mes doigts. Je répondis donc rapidement.

"Je la coifferais. Il me faut ceci."

Je notais donc une petite liste de choses dont j'aurais besoin. Les choses habituelles qui constiuaient mon équipement de coiffeuse… Des ciseaux, un petit rasoir, du shampoing, divers onguents… etc etc. La routine. Tout cela me fut apportée une minute plus tard alors que j'arrivais derrière Akapu, un petit sourire aux lèvres.

"Te fatigue pas avec le maquillage, tu es bien assez jolie au naturel. Par contre je suis ta coiffeuse attitrée alors on ne bouge plus ! »"

Et sans attendre une seconde, je me mis à œuvrer sur sa tête, peignant, recadrant, coiffant et coupant les bouts de franges rebelles un peu abîmé, me laissant deviner que même si elle prenait soin de ses cheveux, ce n'était très certainement pas sa principale préoccupation. Au bout d'une petite dizaine de minutes de travail, j'avais finis. J'avais utilisé de mes shampoings secs et onguents pour rendre sa chevelure plus brillante que jamais et avait opté pour une coiffure simple mais néanmoins efficace. Au vu de la longueur de ses cheveux, je n'avais pas eu de mal à faire quelque-chose de joli mais discret en même temps. Je présentais un miroir derrière son crâne en demandant avec un petit sourire.

"ça te plaît ? "

[HRP]ça donne ça ![/hrp]
Spoiler:
avatar
Meridia Inuendo

Féminin
Messages : 71
Expérience : 95
Métier : Coiffeuse (et truande)

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Métis
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche de nouvelles armes (pv Cirno)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum