[RP Event] Premier pas sur le sable... (pv: Meridia)

Aller en bas

[RP Event] Premier pas sur le sable... (pv: Meridia)

Message  Engar le Lun 24 Aoû 2015, 23:12

Et voilà... Le voyage avait commencé, et il me fallait désormais veiller sur les rejetons monstrueux que l'on m'avait confié. Je devais avouer être quelque peu fâché par ce départ précipité, et ce tout d'abord de par le fait que je n'avais pas pu observer la réaction du dénommé Umbriel Celemboer suite à mes propos concernant mon homonyme. Certes, le triton avait l'air de quelqu'un de droit et faisant passer son travail avant tout, mais je savais aussi qu'il ne fallait pas forcément se fier à l'impression que les individus laissaient transparaître d'eux, surtout lors de la première fois qu'on les rencontrait !

Malheureusement je ne pouvais pas surveiller à la fois le comportement de l’intéressé tout en gardant un œil sur les petits enfants dont j'avais la garde, ma vigilance avait des limites tout de même, surtout que mon démon m'avait fait "gentiment" savoir qu'il ne se préoccuperait nullement de la marmaille, comme il la qualifiait lui même... Et cela était d'autant plus vrai qu'à en croire la liste d'enfant que j'avais reçu et le descriptif qui était fait de ces derniers, je risquais d'avoir à faire à quelques fortes têtes. Enfin, cela était à vrai dire prévisible, et j'avais ma petite idée, quant à comment réguler la chose...

Néanmoins, tout se passa bien lorsque le portail fut franchi par mon groupe d'enfant et moi même. Ce passage avait été visiblement créer par des mains de maître, la sensation de voyage ne s'avérant nullement déplaisante, ou du moins bien moins que celle résultant de mes déplacements à travers les plans infernaux ! Il en allait de même pour le paysage qui s'offrit à nous une fois que nous avions traversé ! Bien loin des plaines cendreuses ou des lacs de lave, nous avions été amené directement sur une vaste plage de sable fin, s'étendant à pertes de vues sur les côtés, donnant sur la mer en face, et d'un coup d'oeil par dessus l'épaule, je pus apercevoir la falaise qui se découpait, et formait une protection naturelle, ou un piège... Enfin, cela dit, au vu de la région du monde où nous nous trouvions, la seconde hypothèse était peu probable. Non seulement des précautions avaient été prises pour sécuriser les lieux, mais la Pagode de Peng était un donjon allié et l'Eglise n'avait pas encore envoyé ses troupes aussi loin ! Par ailleurs, je pus remarquer sur le haut de la falaise des structures arborant des formes que je n'avais jamais vu, mais qui m'avaient été décrites, bien que toujours succinctement, par quelques grands voyageurs qui s'étaient aventurés aussi loin que possible vers l'Ouest. Un léger frisson me parcourut alors l'échine, et un sourire me vint... Le plaisir de la découverte et de l'aventure me revenait ! Oh, je n'oubliais pas qu'il s'agissait des vacances des enfants, mais après avoir été tant enfermé dans le donjon et ses environs, cela était un plaisir que de découvrir de nouveaux territoires !

Mais je n'eus pas le temps de m'y attarder que déjà l'organisatrice et quelques comparses nous présentèrent les lieux, et que ce soit par la joie, ou l'autorité que dégageait nos accompagnateurs, les enfants se tinrent calme, bien que les éléments les plus remuants, tels ceux évoqués dans mon dossiers, furent quelque peu bruyants... Mais cela ne dura pas, puisqu'ils allèrent tous se coucher ! Ce ne fut cependant pas mon cas et cleui des autres accompagnateurs, nous voyant présenter des encadrants annexes, aux fonctions diverses, avant d'être enfin invité à nous coucher, ce que je fis, mais non sans planifier un petit plan pour asseoir mon autorité.

La nuit s'écoula, et l'aube finit par se lever, les enfants de mon groupe se réveillant à peu près en même temps... Mais la plupart était encore en train de se préparer, que le démon du groupe, Astar, jaillit de son abri en criant !

"A L'EAU !"

Seulement... J'avais dormi, oui, mais m'était réveillé de la même façon que je l'aurai fait si j'avais eu le dernier tour de garde à faire, tant et si bien que j'étais déjà debout et alerte quand il agit, quand bien même je contemplais à cet instant les rayons du soleil levant sur la mer. Seulement je m'étais placé dans un coin du camp, de façon à ce que les enfants ne me voient pas, afin justement de "provoquer" les plus excités d'entre eux.

Oh, il était rapide ce petit Astar, d'autant plus que s'il ne savait pas encore voler malgré ses ailes, il parvenait à user de ces dernières pour se propulser en avant d'autant plus rapidement ! Il avait par ailleurs une apparence assez humaine, si ce n'était ses ailes, justement, ses yeux entièrement noirs aux iris blancs, sa peau légèrement violacée, une queue au bas de son dos et une paire de petites cornes jaillissant de son front... Une forme somme toute assez commune pour les démons les plus intelligents et les plus à même de s'affranchir de leur essence chaotique, même si en tant qu'enfant Astar semblait en profiter pleinement !

Et à vrai dire, il m'aurait peut être distancé à la course, du moins par le passé par le passé... Mais j'aurai trouvé une façon ou une autre de le rattraper, mais là je n'avais pas le temps, ni l'envie de jouer à le traquer, surtout que l'attraper allait me permettre de mettre mon plan à exécution ! Ainsi, alors même qu'il avait gagné quelques mètres, et que d'autres semblaient sur le point de suivre mon exemple, je m'étais déjà placé en travers de toute ma vitesse, et apparut ainsi l'instant d'après devant lui. Projeté par ses ailes, il n'eut pas le temps de ralentir pour s'arrêter ou me contourner, et me percuta ainsi violemment les jambes, un choc que je ressentis à peine... Avant que je ne saisisse ses épaules, le retournant vers ses camarades tandis que mes mains saisissaient ses cornes pour le soulever du sol. La chose allait lui être un peu douloureuse, je connaissais assez les démons pour le savoir, et il se débattait justement avec de légères plaintes, ses mains sur les miennes comme s'il espérait de pouvoir me faire lâcher prise. La scène devait avoir refroidi les ardeurs des plus turbulents, et je m'empressais d'en rajouter un peu, leur annonçant d'une voix sévère, un sourire carnassier aux lèvres.

"Les enfants... Vous avez peut être entendu parler un peu de moi par vos parents ! Si c'est le cas sachez que ce qu'ils vous ont dit à mon sujet est probablement vrai ! Et si vous ignorez tout... Et bien sachez simplement que je règle de façon radicale le cas de ceux qui m'énervent. Or, je m'énerve facilement, c'est clair ?"

Et sur ces mots je relâchais tout simplement Astar, le prenant assez au dépourvu pour qu'il n'ait pas le temps de déployer ses ailes ou de se réceptionner, tombant ainsi sèchement sur le sable. J'avais sans doute été un peu sévère, mais on nous l'avait bien dit, nous n'étions pas les amis des enfants ! Et je crois que la leçon à ce sujet était bien passée ! Bon, je risquais d'être mal vu par les autres accompagnateurs, mais pour l'instant ça ne me faisait ni chaud, ni froid...

Et justement mon regard se tourna vers le groupe le plus proche en train de se réveiller, qui était mené par la femme chat que j'avais aperçu lors de la réunion des accompagnateurs... Et à vrai dire j'attendais leur prochaine action, car maintenant que le rapport de force avait été établi, il fallait que je m'occupe des enfants... Mais comment ? Je n'en avais à vrai dire pas la moindre idée, alors je comptais guetter les autres et les imiter, un minimum.

Enfin, si, j'avais des idées ! Mais celles ci seraient sans doute vraiment mal perçu par mes collègues, ou les parents des marmots...
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP Event] Premier pas sur le sable... (pv: Meridia)

Message  Meridia Inuendo le Jeu 27 Aoû 2015, 12:33

Appréhension, c'était le maître mot qui caractérisait ce voyage. Pour être franche, j'avais accepté le job juste parce que j'avais envie de m'offrir quelques vacances et ça me donnait une très bonne excuse pour fermer mon salon de coiffure quelques temps. Les gens étaient toujours plus réceptif lorsqu'on leur disait qu'on allait s'occuper d'enfants. Les petites vieilles avaient tendance à plus sourire lorsqu'on leur disait qu'on fermait pour aller s'occuper d'enfants que juste parce qu'on avait envie de prendre des vacances.

Mais maintenant que j'avais franchi le portail, accompagnée de tout ces marmots, je me demandais si ça allait vraiment être des vacances pour moi. J'avais hésité longuement à traverser le portail, n'ayant jamais utilisé ce genre de… technologies auparavant et c'était le gosse nommé Barolg qui m'avait poussée dedans alors que je n'étais pas le moins du monde prète, alors que le reste des mioches avaient suivit.

En un instant je m'étais retrouvée sur une plage de sable fin qui n'avait pas dû souvent être foulée du pied par qui que ce soit, et un rapide coup d’œil derrière moi me permit de savoir pourquoi… Les falaises. Il fallait vouloir être motivé en tant qu'humain pour escalader tout ça et profiter de la plage, sans compter que ledit humain aurait dû en plus porter son linge et ses affaires de rechange. Non finalement, les portails ce n'était pas si mal.

Un autre groupe était arrivé un peu avant moi, probablement par un autre portail… Enfin je n'en savais rien, la seule chose que je pensais à vérifier était si j'avais bien pris mon maillot de bain, chose que j'avais pensé à faire pour le coup, et je vérifiais également d'un rapide coup d’œil que chaque enfant avait bien pris son sac avec lui, ce qui était le cas. Histoire de paraître un peu professionnelle tout de même alors que j'étais complètement paumée.

Pour l'instant, les enfants étaient sage et attendaient que je leurs donnent deux ou trois instructions sur la suite, même si je me méfiais tout particulièrement du dénommé Barolg… C'était déjà lui qui m'avait poussée dans le portail, et je m'attendais à ce qu'il m'en fasse d'autres. J'ouvrais la bouche pour décrire un peu ce que l'on allait faire de l'après-midi, mais un cri me fit me retourner moi ainsi que tout les enfants.

"A L'EAU !"

La suite fut très rapide. Ce qui ressemblait à un démon se mit à courir en direction de l'eau, mais l'accompagnateur, visiblement humain, eut tôt fait de le rattraper et de lui donner une leçon qu'il n'oublierait pas d'aussi tôt. Même si le fait de le tenir par les cornes semblaient un peu cruel, je savais d'expérience que ça ne faisait pas mal, ayant tenu certains de mes clients les plus têtus par ce même genre de cornes lorsqu'ils refusaient d'arrêter de bouger alors que je leur arrangeais leurs cheveux.

L'humain semblait un peu perdu après ça alors que je me mis à compter mes propres enfants, pour voir s'il n'en manquait pas un. Et bien évidemment, il en manquait un, et c'était la dénommée Nathalie. Même race que moi, donc je connaissais assez bien ce genre de bestioles pour savoir qu'être têtue ne les définissaient qu'au quart. Lorsqu'on avait une idée dans la tête, on ne l'avait pas ailleurs et je regardais un peu autour de moi pour voir qu'elle s'était mise en tête de grimper à un cocotier assez proche, ce qu'elle faisait sans mal au vu de sa nature féline. Je soupirais lourdement, me tournant vers les autres qui regardaient le spectacle, amusé.

« Vous ne bougez pas, je reviens tout de suite. »

D'un pas rapide, je m'approchais de l'arbre, observant la petite féline qui regardait le paysage d'un air extatique sur son visage. Je soupirais de nouveau.

« Nathalie tu descend, et tout de suite ! »

Elle sembla enfin porter son attention sur moi et un petit sourire que je devinais comme était totalement narquois alors qu'elle me répondit sur un ton qui laissait deviner qu'il n'y avait pas matière à discuter.

« Nan j'veux pas!
- Tu l'auras voulu. »

Elle me regarda sans comprendre alors que je bondissais, haut bien sûr, ma nature féline me le permettant, alors que je me saisis de sa queue et la fit glisser de son tronc. A l'arrivée, je la tenais par la queue alors qu'elle hurlait comme jamais, et que je lui mis une pichenette sur le front.

« Arrête de brailler comme ça, ça ne fait pas mal.
- Siiiiii c'est affreusement douloureux, tu peux pas comprendre !
- Tu oublies un peu à qui tu t'adresses. »

Elle se tût à ces mots, arrêtant de gigoter et commença enfin à comprendre après un certain temps. J'étais de la même race qu'elle, donc elle se doutait bien que je savais exactement que ça ne lui faisait pas mal. Ma mère avait l'habitude de me tenir ainsi lorsque je faisais une bêtise, et la queue d'un hybride était capable de supporter bien plus de poids que son propre corps. Surtout s'il s'agissait d'un enfant. Je la reposais au sol.

« Va rejoindre le groupe. »

Et c'est en boudant clairement qu'elle le fit et que je remarquais qu'il manquait un autre enfant, qui courait déjà vers l'eau. Ca me rappelait clairement quelque-chose. Je soupirais encore plus lourdement, et mon entraînement de voleuse ainsi que mes fuites à répétitions devant la garde la nuit me profita alors que je courus de toutes mes forces pour le rattraper, et me posta devant lui, même pas un petit peu essouflée.

« Balrog !
- C'est pas mon nom !
- Alors Blarog tu vas m'écou... !
- C'est toujours pas mon nom !$
- Oui et bien quelque soit ton nom tu vas retourner vers le groupe, parce que tu n'as pas envie de m'entendre le hurler ! »

Et j'avais dis ça en hurlant, assez pour lui faire peur et le faire retourner vers le groupe. Ces deux petites expériences m'avaient au moins permis de gagner en assurance alors que je le suivais de près, des fois qu'il essaye de me contourner pour retourner vers l'eau, ce qu'il essaya deux ou trois fois mais fut rapidement avorté dans l’œuf, et finalement tout le monde fut réunie à nouveau.

« Bien les enfants… Nathalie laisse tomber ton idée de monter à cet arbre ! Donc les enfants, il y a des petites cabines derrière vous, vous pouvez les utiliser pour vous changer. Chacun son tour, allez mettre vos maillots de bain ! »

Et surprenamment tout le monde m'écouta et se dirigea à la queue-leu-leu vers les cabines, tous excepté Camille, j'avais retenu son nom, qui me regardait avec une certaine admiration dans les yeux. Je fus un peu prise au dépourvue alors que je demandais.

« Qu… Quoi ?
- T'es la dame qui fait toujours des coiffures à maman !
- Ah euh oui... Fis-je en essayant de me souvenir d'une chenille qui me visitait, me rappelant de quelques unes.
- Je veux aussi une coiffure ! Je peux en avoir une ? J'veux être toute jolie aussi ! »

Pour le coup je la trouvais adorable, et savait déjà qu'elle allait être ma préférée dans tout ce tas d'enfant. Je posais un genou à terre, un sourire sur mon visage.

« Ce serait dommage de le faire avant de te baigner tu ne crois pas ? D'abord the te baignes et ensuite je te ferais toute jolie d'accord !
- D'accord ! Répondit-elle joyeusement avant de se précipiter vers la cabine pour se changer.

Bon au moins je savais déjà quelle était la gamine que j'appréciais le plus, même si Nathalie était aussi espiègle juste comme j'aimais vu que j'avais aussi un certain niveau d’espièglerie dans ma besace. Je me retournais vers l'humain d'avant pour voir comment il s'en sortait.
avatar
Meridia Inuendo

Féminin
Messages : 71
Expérience : 95
Métier : Coiffeuse (et truande)

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Métis
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP Event] Premier pas sur le sable... (pv: Meridia)

Message  Engar le Lun 31 Aoû 2015, 15:59

Et bien... il semblait que la jeune féline que j'observais soit également confrontée à quelques troubles comparables au mien, une de ses enfants ayant décidé de jouer la fille de l'air, la forçant à aller la chercher en haut d'un arbre. Une chose qui ne lui semblait aucunement difficile au vu de l'aisance avec laquelle elle escalade le tronc, usant sans doute de ses attributs naturels à son avantage. Seulement, si la tâche ne semblait guère présenter de difficultés pour elle, je ne pouvais m'empêcher d'être dubitatif quant à son choix. En s'éloignant de la sorte les autres enfants risquaient d'en profiter pour se disperser ! Enfin, pour peu qu'on les laisse faire, et justement ce n'était pas mon intention. Certes, il ne s'agissait pas de la marmaille que je devais surveiller, mais ce n'était pas une raison pour les laisser faire n'importe quoi...

Bon ce ne fut pas grand chose, mais tandis que je restais en face de mon propre groupe, je jetais de fréquentes regards vers celui de la féline, le dit regard étant particulièrement menaçant... Et il l'était tout autant pour ceux en face de moi, pour peu que l'exemple d'Astar ne leur ait pas suffit ! Cependant, si mon attitude et mon petits discours semblaient avoir fait leur petit effet, aucun d'entre eux n'affichant de nouvelle velléités de fuite, j'étais toujours autant désarmé maintenant, ne sachant pas quoi faire avec les enfants ! Je me doutais bien que je ne pouvais pas leur faire faire le piquet toute la journée, et cela m'étonnerait qu'ils se montrent aussi volontaire pour mon homonyme quant au fait de s'entraîner au combat ! Oh, je ne doutais pas qu'il y avait des bagarreurs parmi eux, mais justement, ce n'était que des bagarreurs, pas des combattants, et pour moi il y avait là une grande différence... Et finalement j'eus une idée... Le petit démon que je venais de punir me l'ayant inspiré qui plus est !

Ainsi, profitant de l'attention que j'avais de la part des enfants avant qu'elle ne se dissipe, je pris soudainement la parole, levant le doigt.

"Cela étant dit... Astar n'a pas tout à fait tort, nous allons aller à l'eau, mais avant il faut nous préparer ! Pour commencer vous allez tous profiter des cabines mises à dispositions afin de vous changer... Et si un petit malin essaye d'aller dans l'eau avec ses vêtements... Et bien qu'il le fasse ! Mais une fois sortit il les gardera sur lui !"

Une menace qui peut sonner ridicule. Après tout avoir des vêtements mouillés pouvait être agréable au vu de la température qu'il allait probablement faire. Seulement, j'avais pu constater que quand c'était dans de l'eau de mer qu'on nageait, la sensation que procuraient les tissus que l'on portait devenaient rapidement désagréable une fois à l'air libre, entre autre de par le sable qui s'y était infiltré et je parlais d'expérience ! Enfin, les enfants n'en ont peut être pas conscience, mais ceux qui s'amuseraient à braver ma brise en garde le sauront rapidement, ça je pouvais l'assurer !

Se faisant je pouvais également constater que non seulement, ma collègue féline fut confrontée à un problème similaire au mien, mais qu'en plus elle avait eu une idée similaire à la sienne... Et pour être honnête je l'écoutais avec attention, ce qui me permit justement de me rappeler de la présence des cabines, vers lesquelles je dirigeais peu après mes enfants... Mais si la plupart le firent, même Astar qui se frottait encore la base des cornes, deux des enfants ne bougèrent pas sur place, me regardant, visiblement sans savoir quoi faire...

"Bah alors les..."

Je m'interrompais, cependant rapidement ne les regardant de plus près... Ah oui je les avais oublié, Rosalie et Ri'lan. Quand j'avais lu leur fiche, j'avoue que je m'étais demandé si c'était une farce, me demandant comment le concept d'enfant pouvait exister parmi leurs races. Il s'agissait en effet d'une slime, bien qu'il faudra m'expliquer comment cette race se définissait masculin ou féminin que ce soit dans sa forme, son attitude, ou justement, comme ici, le nom et d'un élémentaire d'eau... Or si la première avait des vêtements, probablement plus esthétiques qu'utile, je compris rapidement quel était le « problème », avant même que la slime se mette à parler, visiblement gênée... Je m'étais d'ailleurs toujours demander, comment, au même titre que les fantômes, ils faisaient pour parler...

"Euh... Monsieur... On a pas de maillot de bain."

Bah bien sûr, tout simplement car il n'en avaient pas besoin ! En tant qu'entité aqueuse ils étaient non seulement asexué, et donc n'avaient rien à caché, mais en plus l'eau était leur élément de prédilection ! Ils n'avaient donc pas besoin de s'en protéger. En somme ce n'était pas de leur faute, et ce fut avec un sourire que je leur répondis.

"Bah ne vous en faites pas, vous n'en avez pas besoin vous ! Juste, fais attention à l'apparence que tu prends Rosalie ! Et pour vous deux, garder toujours une forme humanoïde que je puisse vous voir ! Interdiction donc de vous diluer dans l'eau, on est d'accord ?"

Une exigence sévère, mais face à laquelle ils hochèrent vivement la tête... Et à bien y penser il est vrai que je ne les avais pas vu chahuter la veille ou ce matin ! Si les enfants étaient tous comme ça, quelque chose me disait que ce séjour serait bien plus plaisant. Enfin, au moins y en avait il, et par habitude je posais ma main là où il y aurait dû y avoir des cheveux, par habitude du geste affectueux que j'avais envers mon homonyme de les lui ébouriffer...

Et je fus bien sûr un peu désappointé quad au final ma main ne fut que trempée au contact de Ri'lan, ce qui m'amena à éviter de faire de même à l'égard de Rosalie, à laquelle je m'adressais peu après.

"Il faudrait que tu retires tes vêtements aussi ! Ils te vont bien, ce serait dommage qu'ils soient abîmés par la mer !"

Elle hocha timidement la tête, sans plus me répondre, et prenant alors la main, enfin ce qui en faisait office pour lui, de l'élémentaire d'eau elle se dirigea vers les cabines et fit la queue avec les autres. Ce n'était pas vraiment nécessaire, mais en même temps, je pensais que c'était une bonne chose qu'elle ne se mette pas trop en marge des autres, surtout au vu de la timidité qui était évoqué dans le rapport la concernant !

Enfin, les enfants étant calmes,j'en profitais pour les imiter et me changer, puisque j'allais sans doute devoir les rejoindre dans l'eau. Ayant préféré mettre ma tunique en cuir de démon de côté afin d'éviter tout incident pour ce séjour ,j'étais vêtu d'une tunique de lin qu'il m'était osé d'ôté, et j'étais assez grand pour savoir comment me changer sans m'exhiber à la vue de tous. Ainsi, après avoir pris en main les courtes braies qui me feraient office de vêtements de baignades, j’ôtais mon haut et m'en servait pour me couvrir la taille et commencer à me changer.

C'était en m'exécutant que je surpris le regard de ma collègue, auquel je répondis par un sourire amusé, tout en continuant ce que j'étais en train de faire... De toute façon nous allions tout deux aller dans l'eau visiblement, et de fait ce n'était pas comme si je devais cacher ce qu'elle pouvait voir dès maintenant, et plutôt que de m'attarder sur cela, je l'interpellais, parlant assez fort pour qu'elle m'entende.

"Il semblerait que nous allions tout deux à l'eau... Mais peut être préféreriez vous que nous séparions nos groupes pour éviter tout incident, même si je pense qu'il serait plus amusant pour les enfants de se mêler les uns aux autres !"

Puis la détaillant à mon tour, j'ajoutais, avec un certain amusement et sur une intonation moqueuse.

"Mais peut être préféreriez vous que je reste avec eux dans l'eau pendant que vous surveillerez depuis le sable. Après tout vous ne semblez pas vous préparer pour la baignade !"

J'étais taquin, oui, mais mon but n'était pas non plus de la vexer, tout au plus de la titiller gentiment ! Après, j'oubliais parfois à quel point certains individus étaient susceptibles !
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP Event] Premier pas sur le sable... (pv: Meridia)

Message  Meridia Inuendo le Jeu 03 Sep 2015, 18:22

Il semblait plutôt bien s'en sortir au final, ce qui me semblait intéressant tant il ne semblait pas du tout taillé pour faire de la garde d'enfant. Son physique, ses cicatrices ou encore sa manière de parler m'indiquaient clairement qu'il était un combattant, un guerrier, et non un baby-sitter. Enfin je pensais ça, mais regardez moi. J'ai une aversion assez profonde pour les enfants, et pourtant je me suis portée volontaire quand même. Mais bon moi mon excuse c'est que je voulais des vacances gratuites, et j'étais plus que satisfaite de les obtenir, même si ça impliquait de s'occuper de ces mini-monstres pour un temps donné.

Je le vis se changer, alors que j'observais ce qu'il faisait. Il avait mis sa tunique devant ses parties génitales pour pouvoir se changer, chose que je ne comprenais pas forcément en fait. Pourquoi cacher ce qui était entièrement naturel ? Pour les enfants je pouvais comprendre, une certaine pudeur pouvait apparaître à leurs âges et je n'étais pas de celles qui discutaient les traditions d'autres peuples et ethnies, mais là d'où je venais, lors des jours d'extrême canicules de l'été, il n'était absolument pas rare de se balader nu ou nue en fonction de votre sexe, et ça ne choquait que les rares voyageurs qui pouvaient passer dans le coin. Lorsqu'il y en avait toutefois, nous faisions attention à ne pas nous balader à poil.

Je fus sortie de mes pensées lorsqu'il s'adresse à moi, ce qui me fit redresser les yeux en direction de son visage. Je réalisais jusqu'à présent que j'avais les yeux fixés sur ses parties intimes, et même si ça ne me gênait pas plus que ça, je sais que certains n'aimaient pas trop ce genre de regards qu'ils jugeaient mal placé.

"Il semblerait que nous allions tout deux à l'eau... Mais peut être préféreriez vous que nous séparions nos groupes pour éviter tout incident, même si je pense qu'il serait plus amusant pour les enfants de se mêler les uns aux autres !"

Je secouais la tête à cela, un léger sourire sur mon visage avant de répondre simplement.

« Je pense qu'il serait dommage de les séparer, après tout nous sommes deux à les surveiller, je pense que nous pouvons prévenir tout incident. »

Et mon ton était resté normal et amical, même si je l'identifiais comme un ennemi. Je savais qui il était, et je savais qu'il se balançait plus du coté des « gentils » même si la rumeur prétendait qu'il avait fait certaines choses trop horribles pour être racontée dans le détail. Mon cœur balançant du coté du chef de la pègre du donjon ainsi qu'à toutes les activités illégales qui s'y rapportaient, je ne pouvais clairement pas l'identifier comme un allié potentiel. Mais j'avais tout de même décidé qu'il s'agissait de vacances et que, pour cette fois, il me fallait faire le poing dans ma poche et juste accepter les autres accompagnateurs comme des collègues potentiels.

"Mais peut être préféreriez vous que je reste avec eux dans l'eau pendant que vous surveillerez depuis le sable. Après tout vous ne semblez pas vous préparer pour la baignade !"

Je le regardais, un petit peu éberluée pour le coup. Qu'est-ce que je lui avais fais ? Était-ce sa manière à lui de lier connaissance ? Si c'était le cas je comprenais mieux pourquoi on disait de lui qu'il opérait en solitaire. Je gardais toutefois mon calme, me tournant pour lui présenter mon dos, et me déshabillant rapidement. J'étais nue oui mais pour le moment il n'y avait personne en face de moi, et mon interlocuteur ne pouvait voir que mes fesses ainsi que ma queue qui se balançait de droite à gauche juste au dessus de ces dernières. Je savais de manière plus ou moins certaine qu'en matière de nudité, juste une paire de fesses était mieux acceptée que tout le reste. Je me saisis néanmoins rapidement de mon sac, enfilant rapidement ce qui était mon maillot de bain. Une culotte et basiquement un soutient-gorge, mais d'une matière qui ne se déchirait pas dans l'eau. Je l'avais obtenu d'un marchand ambulant de l'époque ou je vivais encore dans mon village, et même si ça paraissait peut-être un peu osé je ne disposais de rien d'autres pour le moment.

« Il semblerait que je le sois plus que vous en tout cas. Nous nous retrouverons dans l'eau. »

Fis-je en me retournant vers lui, un léger sourire aux lèvres avant de constater que le solide guerrier saignait du nez. J'avais entendu parler de ce genre de réactions de la part de certains mâles en voyant le corps d'une femme plus dénudé que ce qu'ils avaient l'habitude de voir, et je fus encore plus amusée lorsque je vis qu'il luttait pour ne pas regarder ma poitrine, le maillot que j'avais mis offrant un décolleté assez profond.

« Je crois que je vais vous laisser le temps de vous remettre.» Fis-je en riant et constatant que les enfants m'avaient rejoint après s'être changés. « Allez ! Le dernier à l'eau est une loque dégoulinante !»

Et bien sûr il n'en fallait pas plus aux enfants pour tous faire la course jusqu'à l'eau, et même la petite chenille que j'avais prise en affection se débrouillait plutôt bien dans cet exercice, même si elle ne finirait pas première elle tenait la distance ! Je ne jetais pas un regard derrière moi. Mon collègue pourrait faire ce qu'il veux ! Nous rejoindre ou juste me mater de loin, à son bon plaisir.
avatar
Meridia Inuendo

Féminin
Messages : 71
Expérience : 95
Métier : Coiffeuse (et truande)

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Métis
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP Event] Premier pas sur le sable... (pv: Meridia)

Message  Engar le Sam 05 Sep 2015, 21:58

Au vu du regard... Pour le moins ébahi qu'elle me lança, je me doutais que ma boutade n'avait pas vraiment été appréciée... En même temps, je m'en étais un peu douté, il me restait bien des progrès à faire en la matière. Cela dit, ma proposition était tout de même sincère, j'aurai fais de mon mieux pour surveiller ses enfants dans l'eau si elle n'avait eu aucune envie de s'y rendre, ce que je pouvais très bien comprendre ! Enfin, peut être était ce aussi moi qui me faisait des idées... Mais quoi qu'il en soit j'allais tout de même essayer de me rattraper par la suite !

Seulement... Alors même que je songeais à autre chose, elle commença à se changer... Et si par respect j'avais détourné le regard, je n'ai pu empêcher de me rendre compte qu'elle ne semblait pas avoir pris d'étoffe pour se couvrir, ce qui m'amena à la regarder de nouveau, par un réflexe de curiosité, et ce pour me rendre compte que, malheureusement, ma première impression avait été la bonne... Je ne saurai décrire exactement ce qui m'arriva exactement alors, mais toujours était il que c'était la même chose que ce qui m'arrivait à chaque fois que j'étais pris au dépourvu par une femme se mettant à nu devant moi. Cette sensation de chaleur, cette gêne... Et ce saignement de nez qui me saisissait à chaque fois... Je ne me l'expliquait tout simplement pas dans le fond. Certes, il suffisait de la moindre sensation de menace pour que ce charme se rompe, ce qui m'avait évité de succomber aux charmes des succubes, mais le fait était là, depuis plus de dix ans, quand bien même j'avais été "déniaisé" depuis, comme le disait si bien certains.

Bon sang, il ne s'agissait que d'un dos pourtant, où s'agitait doucement une queue, et où je ne devais surtout pas regarder plus bas ! Ce qui n'était pas chose facile avec les rires de mon démon résonnant dans mon esprit. Ah ça il n'intervenait pas pour m'aider, mais il se gênait pas pour en rire ! Finalement, je parvenais à arrêter de la fixer, et à finir ce que j'étais en train de faire, à savoir préparer ma tenue pour la baignade, tandis qu'elle faisait de même. Seulement, alors que je pouvais enfin mettre mes vêtements de côté, et posait peu après le dos de ma main contre mon nez afin d'endiguer l'hémorragie, j'eus le droit à une pique moqueur de la part de ma collègue. Cela ne fut pas sans m'énerver quelque peu, je l'avais certes un peu mérité, mais tout de même ! Je grommelais de fait en me retournant vers elle.

"Bah, on finit tous par saigner, moi c'est du nez, vous c'est plus bas..."

Bon je reconnais, c'était bas... Mais j'étais énervé, et je devais avouer que ce que je pouvais apercevoir de sa tenue ne m'encourageait pas à lui valoir ma sympathie. Certes, je savais que certaines créatures au sein du donjon avait une conception toute relative de la pudeur de par la culture dont ils étaient issus. Mais tout de même... De ce que j'avais vu, son soutien-gorge était plus indécent que tout ceux que j'avais vu à ce jour, y compris ceux qu'arboraient les démones tentatrices, lorsqu'elles en avaient un, ce qui était rare j'en conviens.

Cela dit... Je pris rapidement conscience que cette animosité était ridicule. Il n'était rien arrivé de grave après tout ! Et puis plus important... Autant je n'avais cure d'ordinaire du fait qu'on me haïsse, autant c'était différent là. Ces vacances étaient celles des enfants et il ne fallait pas les gâcher par des inimités entre surveillant, non ? C'est ainsi que, alors que les enfants revenaient, tous changé, du moins pour ceux qui en avaient besoins, je rétorquais suite à son rire, fort joli ma foi.

"En tout cas je m'en remettrai rapidement... Et je suppose que ce petit défi vaut pour moi et mon groupe, non ?"


Et... Pour être honnête, je n'attendis pas sa réponse, avant de me retourner vers mes enfants et les mettre au défi de faire mieux que l'autre groupe ! Pour être honnête je ne savais pas si c'était une bonne idée que de mettre les enfants en compétition, mais c'était bien ce qu'il faisait déjà à l'école quelque part, et au moins la chose serait ici bien plus amusante ! En tout cas, les petits se prirent au jeu et ne tardèrent pas à courir afin de rejoindre la mer et, surtout, ne pas être dernier ! Le petit astar fit ainsi de nouveau la démonstration de sa vivacité, arrivant parmi les premiers, tandis que pour ma par,t je courrais avec les enfants, mais me refrénaient afin d'être toujours environ vers le milieu du groupe, afin de pouvoir surveiller à la fois les retardataires et les meneurs de la course !

Et pour m'assurer du compte, je m'assurais de leur présence à tous... Bon, pour être honnête, je n'avais pas retenu tout leurs noms ,de fait je me fis mentalement une liste de leur race. Un démon, une lamia, un élémentaire d'eau, une slime, deux elfes, un halfelin, un kobolds, trois insectoïdes, Une harpie, qui par ailleurs ne savait pas encore voler, heureusement pour moi, ainsi qu'un nain et un orc, qui n'arrêtaient pas de se tignocher... Il m'en manquait un... ou plutôt une, une féline... Et je la vis alors, par devers moi, loin derrière. C'était étrange, vu sa race elle aurait dû faire preuve d'assez de vivacité pour être parmi les premiers arrivés à l'eau ! Et il ne m'avait pas semblé voir dans son dossier une quelconque cause éventuellement de lenteur !

Curieux, et un peu inquiet à l'idée qu'elle se soit blessé, je fis demi-tour afin d'aller à sa rencontre... Elle était bien en train de courir pourtant, et il fallut que je me place devant elle pour qu'elle s'arrête, un large sourire aux lèvres.

"Qu'est ce que tu fais là... Amesty ?"

Son nom venait tout juste de me revenir alors que j'observais son visage malicieux, dont les yeux luisirent doucement alors qu'elle me répondit.

"Oh, j'avais juste oublié de retirer mes boucles d'oreilles..."

A bien y penser, c'était vrai qu'elle en avait, et qu'il avait été prudent de sa part de les retirer avant d'aller dans l'eau, pour éviter de les y perdre... Et puis ça avait été ma faute, je n'avais pas été assez vigilant, pris dans ma petite rivalité avec sa congénère, je n'avais pas fait assez intention. Enfin, au moins n'y avait il pas eu d'incident, et de fait je lui fis alors gentiment signe de rejoindre les autres.

"Allez va rejoindre tes camarades maintenant !"


Elle eut alors un large sourire... Et je compris rapidement ce à quoi elle pensait, tandis qu'elle s'empressait de faire demi-tour... Nous étions les deux derniers sur la plage, et ça ne serait pas moi la loque dégoulinante... Ainsi je m'élançais à mon tour, et la rattrapant sans peine, je la pris soudainement dans mes bras. Je le fis avec bien plus de douceur qu'Astar, quand bien même je la plaçais sur mon dos comme un sac à patate, avant de poursuivre vers la mer... Où je fus le premier de nous deux à toucher l'eau, puisqu'elle était sur mon épaule, m'amenant à rire aux éclats.

"Et la voilà, la loque dégoulinante..."

Ainsi, pour illustrer le propos, je la prenais doucement dans mes mains... Avant de la jeter soudainement dans l'eau, à un endroit assez porfond pour ne pas qu'elle se fasse mal et où il n'y avait personne. Une fois cela fait, avec un léger rire que couvrait ceux des enfants je m'avançais dans l'eau, jusqu’à arriver à mi cuisses, ce qui équivalait à peu près à la taille du plus petit des enfants sous ma garde. Comme ça je pourrai m'assurer qu'ils n'iront pas trop loin, ce qu'ils n'avaient pas encore fait, heureusement.

La plupart d'ailleurs, si ce n'était les plus téméraires, hésitaient quelques peu à entrer dans l'eau froide, mais sous les encouragements des autres, et parfois par quelque jets d'eaux qui les refroidissaient de toute façon, tout le monde finit par entrer dans l'eau, jouant par petit groupe... Je commençais  réfléchir à que faire pour occuper ces enfants, glissant un regard à ma collègue... Quand brusquement une voix quelque peu familière se fit entendre.

"Tous sur l'humain !"

Bon sang... Je savais que les démons avaient la rancune tenace, et j'en eus la confirmation en voyant la quasi-totalité des enfants s'élancer vers moi...


Dernière édition par Engar le Mer 09 Sep 2015, 18:57, édité 1 fois
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP Event] Premier pas sur le sable... (pv: Meridia)

Message  Meridia Inuendo le Lun 07 Sep 2015, 12:18

Je ne prêtais pas plus que ça attention à sa remarque par rapport à mes règles, que fort heureusement je n'avais pas en ce moment, quand bien même elle était d'un mesquin à toute épreuve. Mais je pris tout de même le temps de répondre à sa deuxième réflexion.

« Évidemment que cela vaux pour vous aussi, vous êtes un solide guerrier, j'imagine que vous savez courir. »

J'avais crié ma phrase alors que je continuais à courir, et je n'étais pas du genre à laisser une chance aux enfants, mais pourtant, ce fut bel et bien Nathalie qui gagna, arrivant la première et ne manquant pas de le signaler à grand cri de joie. Je pensais sincèrement que ce serait Taurion qui gagnerait, l'avantage des quatre pattes mais ce dernier semblait beaucoup plus occupé à s'émerveiller devant chaque coquillages et petits crabes qui traînaient sur le sable. Bien sûr il participait à la course, il restait un enfant après tout mais il était ralentit par toute formes de vie qui croisait son regard.

Enfin, j'arrivais troisième juste devant Barolg, ce qui me fit sourire intérieurement. On m'avait avertit à son sujet du fait qu'il était une véritable teigne et j'avais pu en faire l'expérience même si j'avais réussit à le canaliser. Je sentais toutefois la vengeance arriver et je me doutais qu'elle allait arriver très vite. Je comptais les enfants un par un, vérifiant qu'il n'en manquait aucun, constatant avec soulagement qu'ils étaient tous là… Et mon attention fut détournée par Taurion qui restait encore en dehors de l'eau pour le moment.

« Madame ? Vous saviez que la nature reste la même même ici ? Les animaux changent, mais elle se développe de la même façon ! »

On m'avait avertit également sur la nature du centaure à s'émerveiller devant la nature, et je hochais la tête tout en lui renvoyant un sourire calme.

« Je m'en doute Taurion, mais pourquoi ne viens-tu pas dans l'eau ? La nature est également sympathique aussi, et un peu rafraichissante.»

Il n'en fallut pas plus pour le convaincre alors que je me retournais, voyant une petite jarre flotter à la dérive, accompagnée d'une petite tête inquiète qui en dépassait, et elle était assez loin. Heureusement, je savais nager et il ne me fallut pas longtemps pour aller la récupérer, la prenant dans mes bras. Avec sa jarre, elle pesait son poids tout de même et ce fut sur un ton légèrement sévère que je lui annonçais.

« Sarah, reste là ou tu as ton fond s'il te plaît, ne te laisse pas dériver !»

Bon le ton n'était pas violent non plus, mais il suffit à lui faire rentrer encore un peu plus la tête dans sa jarre avant qu'elle ne réponde d'une petite voix timide.

« Mais je sais madame, mais c'est Camille qui a bouché le bas de ma jarre avec sa soie ! »

Une petite vérification me permit de vérifier que c'était bien le cas, et même s'il ne s'agissait que d'une blague sans incidence, cela aurait pu être assez grave au final. Un coup de griffe bien placé me permit de la retirer en toute sécurité alors que les jambes de la petite mimic purent enfin sortir de son récipient.

« Va rejoindre tes petits camarades maintenant.»

Fis-je sur un ton un peu plus bienveillant comme pour m'excuser de l'avoir grondée alors qu'elle n'y était pour rien. Je voulais allez parler à Camille à propos de sa soie, mais je fus coupée dans mon élan notamment par les enfants du groupe du guerrier qui se jetèrent sur lui, mais également par une queue qui dépassait de l'eau et qui se rapprochait de moi, la propriétaire de ladite queue pensant peut-être être discrète. Il ne m'en fallut pas plus pour m'en saisir et la soulever hors de l'eau, plaçant ses yeux au niveau des miens.

« Mais euuuuh ! J'ai pas le droit de nager sous l'eau ! »

Je souriais largement en entendant ça, déposant un petit bisou sur son front qui eut le don de la surprendre comme jamais, n'étant pas habituée à cette marque d'affection de ma part, avant que je ne réplique.

« Pas quand tu essayes de me surprendre.» Fis-je en souriant. « Ne me prends pas pour une idiote s'il te plaît.»

Elle fit une petite moue, croisant les bras, avant de marmonner.

« C'était un pari avec Balorg ! »
- Et tu avais parié quoi ? Demandais-je en la reposant à l'eau.
- Bah que je pourrais vous faire tomber à l'eau.

Je jetais un regard assassin à Balorg qui croisait les bras, ricanant doucement alors que je vis tout les autres enfants s'approcher de moi, à l'exception de Camille et Sarah qui étaient occupée à jouer ensemble, mais sans s'enrouler de soie cette fois-ci.

« Il n'avait visiblement pas fait ce pari qu'avec toi. »

La suite fut un peu confuse, elle consista en une série d'esquive dans l'eau pour éviter les enfants qui se jetaient sur moi. Mon agilité féline m'aidant beaucoup, un ou deux enfants parvinrent quand même à s'accrocher à mon dos, tous veillant toutefois à ne pas me faire mal. Il ne s'agissait que d'un jeu après tout, mais aucun ne parvenant à me faire tomber à l'eau. Après 10 minutes de ce manège, ils étaient tous épuisé et plus aucun n'avaient la force d'essayer de me faire tomber alors que je tenais toujours fièrement et fermement sur mes deux pieds.

« Bien les enfants, vous avez échoué avec moi, voyons avec lui. Le premier à faire tomber Balorg à l'eau aura droit à un bonbon. »

Oui oui, douce vengeance. Je le vis ouvrir des yeux ronds alors qu'il commençait déjà à fuir, et je jetais un œil à mon collègue pour voir comment il s'en était sortit puisque, de ce que j'avais compris, au moment ou j'esquivais tout les enfants, il était en train de se faire envahir également.
avatar
Meridia Inuendo

Féminin
Messages : 71
Expérience : 95
Métier : Coiffeuse (et truande)

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Métis
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP Event] Premier pas sur le sable... (pv: Meridia)

Message  Engar le Mer 09 Sep 2015, 18:58

Ma comparse avait visiblement été confrontée à quelques soucis avec ses enfants, entre un d'eux qui partait à la dérive et un autre qu'elle extirpa de l'eau, il apparaissait donc que j'étais à peu près chanceux avec les miens. Du moins, jusqu'à ce qu'Astar signale le début de l'hallali qui n'avait comme proie nulle autre que moi, une situation visiblement partagée par ma collègue ! Tant mieux, ça m'évitera d'avoir les enfant des deux groupes à confronter en même temps. Quant à comment gérer la situation... Et bien j’avais une réputation à tenir, ou du moins à faire découvrir à certains, alors autant y être fidèle... Campant donc mes jambes, je m'apprêtais à recevoir dignement cette marmaille désorganisée... Allez, dans le fond ce n'était pas si différent que quand une nuée de diablotins se précipitaient vers moi !

Et ainsi, je réceptionnais le premier à se jeter sur moi, rattrapant son torse avant qu'il ne me percute ou ne me saisisse afin de le repousser en arrière... Bien sûr, je faisais attention tout en faisant cela afin de ne pas risquer qu'il se fasse mal ou tombe à un endroit où il n'avait pas pied, et cette vigilance je l'eus également pour ses camarades que j’accueillais un à un, me déplaçant de façon à ne jamais être entouré, tant et si bien que face à mon expérience et ma force d'adulte je n'eus au final aucune peine à les repousser, bien que ce fut avec forte éclaboussures... Par contre, je ne pouvais pas dire que ce n'était pas éprouvant, car le fait de les lancer comme je le faisais s'avéra plus les amuser qu'autre chose et ils revenaient m'assaillir dès qu'ils s'étaient remis sur pied, ne me laissant aucun répit ! Astar en particulier semblait grandement amusé, puisqu'à chaque fois que je le lançais, il déployait ses ailes, planant un peu avant de finalement tomber doucement dans l'eau. Seulement, si c'était fatigant pour moi, cela finit aussi par l'être pour eux, et ce fut ainsi qu'au terme de quinze minutes d'une lutte acharnée, bien que dénuée de violence, ils cessèrent d'essayer de me faire tomber, retournant à des jeux plus calme, bien que visiblement déçu de ne pas avoir réussi ! Le pire c'est qu'ils auraient pu réussir... Mais ils agissaient chacun séparément et ne savaient pas exploiter leurs talents...Ce qui me faisait penser que deux es enfant que je craignais le plus en la matière, finalement, ne s'était pas avancé.

Craignant de les avoir perdu de vue, je m’empressais de les repérer... Avant de lâcher un soupir de soulagement lorsque je vis Rosalie et Ri'lan ensemble, ainsi qu'Esarpis... Cependant la scène était étrange, l'élémentaire d'eau semblant s'interposer entre la lamia et la slime. Cette dernière semblait apeuré, enfin autant que je pouvais en voir avec ses traits indistincts, mais je connaissais un peu la jeune serpente et je savais qu'elle ne ferait pas de mal aux autres... Ainsi interloqué, je finis par m'approcher du groupe, écoutant ce qui se passait.

"Mais laisse là ! Elle veut pas !"

"Mais je veux juste m'excuser ! Je pensais pas qu'elle aurait peur !"

... Voilà ce que j'entendis alors que je m'approchais, eux même ne me remarquant même pas arriver avant que, poings sur les hanches, je ne me racle la gorge avant de prendre la parole. La situation ne me plaisait pas du tout quand bien même Ri'lan semblait rester calme

"Qu'est ce qui se passe ici ?"

"Engar ! Je n'ai rien fait ! ... Je me suis juste demandé qu'est ce que ça faisait quand je touchais Rosalie ..."

"Menteuse ! T'as dis que tu allais la goûter !"

Le regard fuyant qu'eut la lamia face à cette accusation me porta à être encline à croire l'affirmation de l'élémentaire, auquel cas la panique de la slime était justifié... Mais en dépits des mœurs alimentaires étrange de sa race, je ne savais pas Esarpis portée sur la dégustation de slime.

"Bah... Pourquoi t'as dis ça Esarpis ?"

Elle ne semblait pas quoi répondre... Avant de croiser les bras et d'afficher un air bougon, me forçant à poser ma main sur sa joue  et à la pousser un peu pour qu'elle me regarde, et me réponde !

"Mais... C'est juste, que comme elle semble liquide je me demandais si elle était aussi salée que l'eau !"

Sérieusement ? ... C'était trop incongru pour que je ne retienne pas un léger sourire,me pinçant l'arête du nz afin d'essayer de le cacher... Mais c'était vraiment difficile ! Enfin, je parvenais finalement à prendre sur moi, et après un bref sourire, je tapotais le crâne de la lamia, avant de lui dire.

"Si Rosalie ne veut pas, respecte sa volonté, et tu t'excuseras plus tard quand elle aura moins peur... Ce n'est pas le genre de chose qui se demande aux gens ! T'imagines si je te disais vouloir savoir si t'as le même goût qu'un serpent ?!"

"Mais... T'as jamais mangé de serpent !"

"Tu en es sûre ?"

Et tout en répondant cela, j'affichais un large sourire carnassier... Esarpis avait beau m'être reconnaissante pour ce qui s'était passé avec Ferliost, quand bien même j'avais été incapable de lui éviter un passage par la salle d'invocation, de tels propos ne pouvaient que l'effrayer, et elle hocha vivement la tête, s’empressant de rejoindre les autres sans demander son reste. ce qui m'amena à m'intéresser à l'étrange duo aqueux, qui restait toujours à l'écart.

"Tu sais Rosalie... Tu devrais jouer avec les autres. ils ne te veulent pas de mal...Et je suis sûr qu'ils aimeraient beaucoup jouer avec toi !"

"Mais... Mais..."v

"Elle ne veut pas..."

Je lâchais un soupir... Ri'lan était gentil, mais avec son flegme et son calme, il n'aidait pas à la situation... Et alors que je soupirais, je sentis un choc sur ma jambe et un piaillement... Avant qu'un petit gobelin verdâtre se mette à me tirer les braies.

"Monsieur ! Aidez moi !"

Un simple regard vers les enfants de la féline, qui venaient vers moi, fut suffisant pour comprendre ce qu'il voulait entendre par là. Seulement, je ne suis pas dupe, s'il est ainsi poursuivi ans que ma collègue n'empêche les autres c'est qu'il y a une raison. Je le prends donc dans mes bras ce qui semble le refuser...Avant de brusquement le jeter devant ses camarades, dans une grande éclaboussures tout en criant.

"MALHEUR AUX VAINCUS !"

... Cette phrase me semblait extrêmement bien assorti avec le contexte et je ne retenais pas mon rire alors que je voyais le gobelin assailli par ses petits camarades, avant de commenter à Rosalie, qui regardait la chose, paniquée.

"Je pense que cependant, tu préféreras des jeux plus calmes que ça... Alors vous allez tout deux rejoindre les autres ou sinon je les envoi sur vous !"

La menace, bien que ridicule, puisqu'au vu de leur race ils n'avaient rien à craindre des autres, sembla faire son effet, Rosalia paraissant paniquée...Avant de s’éloigner vers les autres, emportant un Ri'lan dubitatif avec elle ! Les enfants jouant ainsi relativement ensemble et calmement, je retournais à ma place initiale, me rapprochant ainsi de ma collègue avec un léger sourire.

"On dirait que tu t'en es bien tiré avec les enfants... Ils ont quand même l'air bien agité... il faudrait trouver quelque chose pour bien les épuiser avant ce soir. Des idées ?"

J'en avais bien quelques unes, mais je préférais d'abord avoir l'avis de ma collègue... Histoire de ne pas risquer de trop mal me faire voir au cas où mes idées étaient trop inappropriées, incluant entre autre une sorte de simulation de bataille sur la plage où il fallait capturer le drapeau, ou de chasse avec les chasseurs et les proies !
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP Event] Premier pas sur le sable... (pv: Meridia)

Message  Meridia Inuendo le Jeu 10 Sep 2015, 13:06

J'avais pu observer mon collègue alors qu'il esquivait et repoussait des vagues d'enfants qui se jetaient sur lui, un peu comme moi, mais je pu observer qu'il s'agissait effectivement d'un combattant aguerri. Même si effectivement ses mouvements n'étaient pas là pour blesser les enfants mais plus pour les repousser gentiment dans l'eau, je pouvais très bien imaginer un adversaire armé tenté de faire les mêmes mouvements pour l'attaquer et être tué sur le coup. Pourquoi un tel guerrier c'était il porté volontaire pour garder des enfants ? Enfin, dans le même ordre d'idée, pourquoi une coiffeuse appartenant secrètement à la mafia du donjon avait-elle pris la peine de faire de même ? Peut-être était-il comme moi et avait-il simplement recherché un moyen d'avoir des vacances gratuitement.

Balorg quand à lui s'enfuyait vaillamment, pour peu que l'on puisse parler de vaillance lorsqu'on s'enfuyait, lorsqu'il remarqua que Engar était enfin de nouveau libre. Les mouvements ralentis par l'eau, il parvint tout de même à atteindre mon collègue en le suppliant de l'aider. Je fus prête à intervenir pour dissiper tout malentendu, mais il sembla comprendre rapidement alors qu'il le jeta au milieu des autres en criant quelques mots qui eurent le mérite de me faire sourire. Je l'avais également vu vaguement s'intéresser à deux slimes, dont une qui semblait très craintive, mais je n'avais pas écouté leurs conversations. Et la première à faire tomber Balorg à l'eau fut sans trop de surprise Nathalie, qui revint vers moi avec un grand sourire, la main tendue.

« Oui oui, tu l'as mérité, attends deux secondes ici. »

Je sortis de l'eau rapidement, me dirigeant vers mon sac et en sortant un petit bonbon dur coloré, tandis que je remarquais que Balorg me jetait un regard assassin. La guerre n'était de loin pas finie entre lui et moi, j'en avais bien l'impression, et les coups-bas n'allaient que se renforcer avec le temps. Je revins toutefois vers Nathalie, tout en méditant sur le fait que je trouvais assez impressionnant qu'elle soit quasiment comme moi au même âge. Les mêmes bêtises, la même ténacité et surtout le même entêtement à faire ce qu'elle avait envie de faire quel qu'en soit le prix. Je décidais, grâce à ça et un peu arbitrairement, qu'elle était ma deuxième préférée dans le lot juste derrière la petite Camille. Je revins enfin vers Nathalie, lui donnant son bonbon.

« Merci madame !
- Comme je te l'ai dis, tu l'as mérité.

Elle s'approcha ensuite de moi, me faisant signe de me baisser afin de me murmurer quelque-chose dans l'oreille, ce que je fis.

« Moi je vous protégerais de Balorg !!

Je n'eus pas le temps de répondre qu'elle repartit jouer avec ses petits camarades, mais un petit sourire se dessina sur mon visage. Je crois que je commençais à la comprendre un peu, même si elle était têtue et bornée, elle s'identifiait à moi. Le fait que l'on soit de la même race y était très certainement pour beaucoup, et il était toujours agréable de voir un visage familier, ne serait-ce que par les oreilles et la queue, lorsque l'on était entourée de tant de créatures différentes. Néanmoins, les enfants jouaient par eux même, et quand bien même je devais élever la voix de temps en temps lorsque l'un d'entre eux tentait de tenir la tête sous l'eau de l'un de leurs petits camarades trop longtemps, tout se déroulait bien et mon collègue, visiblement un peu fatigué s'approcha de moi alors que je m'asseyais dans l'eau pour récupérer un peu.

"On dirait que tu t'en es bien tiré avec les enfants... Ils ont quand même l'air bien agité... il faudrait trouver quelque chose pour bien les épuiser avant ce soir. Des idées ?"


Je hochais la tête tout en les observant s'éclabousser et rire aux éclats. Même Balorg qui semblait n'avoir pour but que de me pourrir la vie le plus possible semblait m'avoir oublié temporairement pour jouer avec ses camarades, même s'il se méfiait un peu de Nathalie maintenant. Je supposais qu'il l'associait à moi à présent puisqu'on était de la même race.

« Je pense que pour le moment ils s'épuisent très bien par eux même mais... »

Je me mis à réfléchir longuement avant de trouver une idée, et c'était une chance puisque j'avais pensé à les prendre avec moi.

« Une fois qu'ils en auront marre de l'eau, j'ai pensé à une course pour attraper un petit drapeau. C'était un jeu populaire dans mon village... » Fis-je avec un gros soupir nostalgique, mes yeux se perdant dans le vide, avant que je me reprenne. « Ahem, le principe est simple. On plante le drapeau dans le sable, on trace une ligne de départ et le premier à attraper le drapeau à gagné. Sinon on peux aussi faire de simple courses, ou les encourager à jour à la balle, j'ai pensé à en prendre une. »

Puis je me taisais, attendant les réactions de mon collègue.
avatar
Meridia Inuendo

Féminin
Messages : 71
Expérience : 95
Métier : Coiffeuse (et truande)

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Métis
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP Event] Premier pas sur le sable... (pv: Meridia)

Message  Engar le Ven 11 Sep 2015, 00:12

Ma collègue n'avait pas tout à fait tort. Certes, les enfants n'essayaient plus de noyer qui que ce soit et jouaient un peu plus paisiblement, il n'en restait pas moins qu'ils se fatiguaient très bien par eux même. Tant mieux ça nous ferait moins de travail... Mais elle n'était pas dupe, et comme moi elle se doutait qu'ils finiraient par se lasser de l'eau, et de fait elle ne tarda pas à me présenter ses idées, une d'entre elle étant similaire à une des miennes, semblant par ailleurs lui rappeler quelques souvenirs nostalgique au vu de son attitude, et le tout étant des plus intéressant, m'évoquant une idée un peu plus précise... Que je formulais tandis que je croisais les bras, un fin sourire aux lèvres, l'air songeur.

"C'est intéressant... Mais tout cela risque de faire un peu court non ? D'autant plus qu'il faut prendre en compte le repas... Alors je pensais qu'on pourrait tout simplement organiser une sorte de compétition entre nos deux groupes, avec ces trois jeux comme épreuve... La course en premier car ce serait la plus simple à préparer, suivie d'un pause repas, puis le jeu de balle, très bonne idée par ailleurs d'en avoir amené une, et enfin pour conclure en beauté la capture du drapeau ! Avec trois épreuves on aura pas de risques d'égalité, et ça peut être intéressant de les pousser à s'affronter, bien que gentiment ! Qu'en dis tu ?"


Seulement il ne s'agirait pas d'une victoire individuelle, comme cela avait été le cas pour la petite course jusqu'à la mer, mais d'une victoire d''équipe... Et c'était justement des plus importants selon moi ! Bien qu'il fallait y ajouter quelques précisions.

"Cependant s'il y a une récompense ils devront tout de même la partager avec l'équipe perdante, par honnêteté, et il faudra veiller à ce qu'il n'y ait pas d'humiliation à ce sujet."

Sur ces mots je ne pouvais m'empêcher de me crisper un peu, pensant alors à mon petit homonyme qui lui était chaque jour victime de ce genre de considération de la part des autres... j'espérais qu'il en irait pas de même ici, alors qu'il était sensé être en vacances ! Cependant, je ne pouvais rien y faire pour l'instant, alors autant m'occuper de qui je pouvais... Et ainsi je posais amicalement une main sur l'épaule de Meridia, qui paraissait toujours songeuse.

"Je ne sais pas ce qui t'as fais quitter ton village, et je ne vais pas te mentir avec complaisance en te disant que tu le retrouveras un jour... Mais s'il t'es si cher, continue comme ça, n'oublie pas ce qui t'as apporté et partage le avec les autres... Fais juste attention à ne pas rester plongée dans le passé. Ce dernier est un traître encore plus fourbe que je ne peux l'être"


Je ris faiblement à cette affirmation. Pour être honnête c'était un sentiment que je connaissais pas trop, que cette nostalgie à l'encontre de notre terre natale  et de fait j'étais sans doute assez mal placé pour en parler... Certes, réfléchir à des jeux pour les enfants m'avaient rappelés ceux de mon village natal, qui pouvait souvent se résumer à des combats entre enfants, que ça soit à mains nues ou à l'épée de doigt, mais je n'éprouvais aucune nostalgie à l'égard de cela...Sans doute parce que j'y avais été tenu à l'écart une fois qu'un certain démon s'était mêlé de ma vie.

Bien sûr, ce dernier profita de cet instant pour se manifester dans mon esprit, protestant, affirmant qu'il n'y était pour rien, et que c'était la culture nordique qui était mal fichue... Mais au final ses mots ne m’amenèrent qu'à sourire en secouant doucement la tête, puis retirant ma main de l'épaule de la féline je commençais à m'éloigner un peu.

"Si tu es d'accord avec mon idée, commence à les regrouper, je vais aller préparer le nécessaire !"

Organiser une course ne serait pas très compliqué, mais ça demandait un minimum de préparatifs, ne serait ce que pour délimiter le terrai, et surtout avec autant d'enfant dont il fallait s'occuper ! Ainsi, je n'attendais qu'un signe d'approbation de sa part face à mon idée afin de commencer à la mettre en œuvre !
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP Event] Premier pas sur le sable... (pv: Meridia)

Message  Meridia Inuendo le Dim 13 Sep 2015, 13:22

Et les réactions ne se firent pas attendre, et sa première proposition eut au moins le mérite de m'intéresser même si elle ne brillait pas par son originalité. Enfin je n'avais rien proposé d'original non plus mais passons. Elle m'intéressait tout simplement parce que tout ce qui pouvait calmer ces petits monstres était le bienvenu de manière générale, et je hochais simplement la tête lorsqu'il eut finit de parler, et l'hochait à nouveau lorsqu'il m'annonça qu'il faudrait que la récompense soit partagée avec les perdants. Même si je n'approuvais pas forcément totalement, car dans ma logique à moi on prenait la récompense quand on gagnait et on emmerdait cordialement les perdants si possible à coup de gestes obscènes, je n'avais pas oublié qu'il s'agissait d'enfants ici et que si l'on voulait éviter des crises de nerfs, il allait falloir adopter cette ligne de conduite. Je me mis à tenter de réfléchir à ce que pourrait bien être les récompenses, avant de me fixer sur les fameux bonbons que j'avais pris avec moi, lorsque mon interlocuteur me coupa une fois de plus dans mon fil de pensée. Décidément il était doué pour ça.


"Je ne sais pas ce qui t'as fais quitter ton village, et je ne vais pas te mentir avec complaisance en te disant que tu le retrouveras un jour... Mais s'il t'es si cher, continue comme ça, n'oublie pas ce qui t'as apporté et partage le avec les autres... Fais juste attention à ne pas rester plongée dans le passé. Ce dernier est un traître encore plus fourbe que je ne peux l'être"


Je réfléchis un brin à ce qu'il venait de me dire avant de secouer la tête. Non ce n'était pas du tout juste ce qu'il venait de dire, et j'ouvris la bouche pour lui signaler pourquoi.

« Je ne regrette pas mon village, je ne fais que regretter les gens qui s'y trouvaient et les souvenirs, bons comme mauvais, qui peuplent ma mémoire par rapport à ce dernier. L'église est arrivée là bas et m'a chassée, et a très probablement tuée ma mère également. Je n'y retournerais pas à moins de vouloir être suicidaire et, qui plus est, ma vie au donjon me plaît. Je me concentre plus sur mon avenir que sur mon passé mais, parfois, généralement quand je m'y attends le moins, ce dernier décide de refaire surface. »

Je me tournais vers lui une fois que j'eus finis, lui adressant un léger sourire. Je ne saurais dire pourquoi mais il me rappelait Crocs Noirs par certains aspects de sa personnalité, même si Engar œuvrait de toute évidence pour le bien de toute chose et que Crocs Noirs consacrait sa vie à exactement l'inverse. J'eus un petit rire discret en songeant à cela… Je travaillais pour Crocs Noirs et était même son amante, de ce fait, et même si nous n'étions pas du tout de la même puissance, cela faisait de moi et Engar des ennemis, même si j'étais la seule à m'en rendre compte. Deux ennemis discutant de comment amuser et fatiguer des enfants. Si des Dieux de la guerre et des querelles existaient, ils devaient être bien déçu par nos performances actuellement.

"Si tu es d'accord avec mon idée, commence à les regrouper, je vais aller préparer le nécessaire !"

Je hochais la tête une fois de plus alors qu'il s'éloignait de moi, retirant sa main de mon épaule et que je m'aidais de ma main droite pour me relever. Mon bikini devenant très légèrement transparent au contact de l'eau, mais il fallait se rapprocher et plisser les yeux pour le remarquer… Et oui, même si j'étais à la charge d'enfants, j'aimais préserver ce petit coté sexy. Tout simplement parce que je restais sur mes gardes en permanence, et si un non-combattant ne pouvait pas le remarquer, quelqu'un comme Engar avait très certainement noté le fait que je gardais toujours une pose légèrement combative qui, en cas d'attaque, me permettrait plus facilement d'esquiver, de bloquer ou de contre-attaquer. Le pire étant que je ne m'en rendais même pas compte moi même, c'était un reflex et rien d'autre.

Je mis mes mains en porte-voix avant de hurler.

« Bien les enfants, rassemblement sur la plage, on a préparé certains jeux pour vous. Et je veux tout les enfants, y compris ceux du groupe d'Engar, et dans le calme. »

Surprenamment, ils obéirent et marchèrent tous derrière moi alors que je les rassemblaient sur la plage comme demandé par mon collègue.

«On attends juste qu'Engar ait finit les préparatifs, et il y aura des prix pour tout le monde. »

Fis-je sur un ton enjoué, attendant que ledit collègue revienne vers moi.
avatar
Meridia Inuendo

Féminin
Messages : 71
Expérience : 95
Métier : Coiffeuse (et truande)

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Métis
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP Event] Premier pas sur le sable... (pv: Meridia)

Message  Engar le Mer 16 Sep 2015, 00:11

Hm... Visiblement j'avais encore des efforts à faire pour analyser la façon de penser d'autrui. Il était vraiment que j'étais plus pour ma part habitué à essayer de deviner les intentions d'engeances malfaisantes, démoniaques, humaine ou autre, et non d'individus paisibles et aux préoccupations bien plus ordinaires, telle mon interlocutrice. Certes j'avais fais des progrès avec Lexi et Felina, mais la proximité que j'avais avec les deux m'y aidait grandement ! Cela dit, je ne parlais pas que de son village, mais aussi de tout ce qui y était inhérent et donc les personnes et les souvenirs qui en découlaient ! Enfin, du moment qu'elle ne s'y perdait pas, continuait à regarder vers le futur et que leur réminiscence demeuraient ponctuelle, ce ne serait pas un problème. Par contre, je ne pus retenir une grimace alors qu'elle évoquait les raisons de son départ et la mort de sa mère... C'était là une histoire qui m'était déplaisamment familière, et qui visiblement se répétait encore. Comme quoi le Triumvirat avait vraiment tort de continuer à prendre l’Église à la légère. Certes, cette dernière n'avait pas effectuée d'incroyables conquêtes depuis un certain temps et e menaçait pas directement le donjon avec toutes ses forces armées, mais c'était aussi oubliée la guerre qui faisait rage dans mes terres natales, à Svartfald, l'assaut qu'avait subi Nachtheim et encore, voir même surtout, l'extension de son influence, dans des territoires jusque là épargnés, tel le village de mon interlocutrice.

Je fus d'ailleurs quelque peu surpris par le sourire qu'elle m'adressa... C’était idiot, mais avec ses mimiques et l'appartenance à la même race, ou du moins un race similaire, je ne pouvais m'empêcher de penser à ma petite sœur de cœur... C'est vrai que je n'allais pas la voir un certain temps, mais il fallait bien quelqu'un pour s'assurer que les vacances de mon petit homonyme se passent bien ! Enfin... Pour cela fallait il encore que je survive, et alors que j'adressais un dernier regard à ma collègue se relevant, quelque chose me disait qu je risquais l'hémorragie à tout instant, mon nez me picotant face à sa tenue... Une simple tenue de bain ordinaire pour une femme certes, mais l'eau l'avait rendu encore plus attrayante... Et je me disais dans le fond elle avait eu de la chance de tomber sur moi et non sur une personne bien plus attirée par la chose, à moins que ça ne soit ce qu'elle veut ! Mais bon, je doutais que les relations entre accompagnateurs soient autorisés. Et sinon je ne pouvais qu'imaginer la réaction des enfants en découvrant la chose.

Seulement il n'y avait pas que cela en elle... Une fois le picotement de mon nez passé, alors même que je me dirigeais vers la plage, je ne pus m’empêcher de penser à son corps... Non pas tant sur ses courbes que sur la façon dont elle se tenait, cette légère tension, cette position, tout cela évoquait quelque chose en moi, l'attitude d'un combattant se tenant prêt... Une attitude a priori étrange pour une accompagnatrice, mais peut être qu'elle faisait partie de la garde après tout ou qu'elle avait dû apprendre à se battre pour survivre au donjon. Quoi qu'il en soit, cela serait un sujet de conversation qu'il me serait plaisant d'aborder, à l'occasion.

Mais en attendant il fallait me concentrer sur les activités des enfants... Et ainsi je préparais le terrain de course, cette dernière se faisant sur une cinquantaine de pas, il s'agirait d'un relais, où une fois arrivé au bord de la piste les coureurs donneraient une petit bâton à un de leur camarade qui fera le chemin inverse jusqu'à ce que tout les membres d'une des équipes soient passés, auquel cas cette équipe gagnerait. Seulement, j'avais souhaité pimenter un peu la course...Et ainsi si l'aller se faisait dans le sable, le retour lui, que devront effectuer un enfant sur deux, se ferait par un de ces petits cours d'eau temporaire créer par la mer et la disposition du sable, du moins je le supposer. Oh ce n'était pas très profond, à peine à hauteur de cheville pour eux, mais ça serait assez pour les entraver quelques peu, et peut être les encourager à se répartir intelligemment, en favorisant au retour ceux ayant le plus d'aisance avec ce genre d’obstacle, tel les élémentaires d'eaux ou les slimes par exemple... en espérant d'ailleurs que le curieux couple que j'avais entre Rosalie et son comparse accepte de participer de participer au jeu.

Enfin cela sembla être a priori le cas, puisque je pus constater une fois finis mes préparais, que tout les enfants, sans exceptions, avaient suivis la féline, déployant alors toute ma volonté pour poser mon regard sur les petits et non son corps sensuel. Pour délimiter le terrain de course et les lices des équipes j'avais usé d'algues, qui bien que peu jolies étaient assez visibles pour qu'il n'y ait pas de doute ou de confusion possible...Et ainsi essuyant mes mains quelques peu poisseuses sur mes brais, je me rapprochais des enfants avec un sourire, avant de prendre la parole.

"Comme ma collègue vous l'a probablement dit, nous allons jouer à un jeu... Ce dernier sera constitué de trois épreuves auxquels participeront deux équipes, chacune composé par un des groupes d'enfants ! La première de ces épreuves sera une course de relais, après quoi nous irons manger avant de passer aux autres."

Ce ne fut qu'alors que je constatais que j'ignorais toujours le prénom de ma collègue, ce qui était quelque peu embarrassant, il allait falloir que je pense à le lui demander... Enfin hormis cela, j'étais apparu confiant, en particulier sur le fait de manger afin de rassurer ceux qui auraient déjà faim... Puis une fois cela fais je précisais les règles. Toutes façon de courir, de sauter, de voler ou de nager était autorisée, mais il était interdit de quitter son terrain ou de gêner la course de l'adversaire ! Toute entorse à ces règles s'accompagnerait d'une pénalité de dix secondes pour l'équipe du tricheur, en plus de l'annulation des conséquences éventuelles de ce qu'il avait fait ! Une fois cela fais, je prenais les enfants de mon groupe afin de les placer sur leur position,s les laissant se séparer en deux groupes, entre ceux étant au niveau du départ initial, et ceux qui se plaçaient au début du retour, laissant ma collègue, faire de même, avant de préciser à voix haute.

"Nous serons vos juges, et de fait nous interromprons temporairement la course en cas de triche, et en aucun cas vous ne devez remettre notre parole en cause..."

Bon je me doutais qu'il y en aurait probablement un pour le faire, à  commencer par Astar, qui était le premier à partir dans mon groupe, mais bon, il fallait bien me répéter... Et ainsi, après un regard vers ma collègue afin de m'assurer de son accord et avoir vérifier que les équipes étaient prêtes, j'annonçais d'une voix forte.

"Vous êtes prêts ? Partez !"

Le signal était lancé, tout comme les deux premiers enfants de chaque équipe. concernant la "mienne", ils s'étaient organisés relativement intelligemment, Rosalie et Ri'lan étant placé par exemple parmi ceux ayant à travers la zone d'eau, où ils seraient particulièrement à l'aise, même s'ils paraissaient paniqués, tandis qu'Esarpis et Amesty était parmi ceux devant traverser le sable, cela étant plus aisé pour les mouvements sinueux de la première, du moins à mon avis, et la seconde pouvant y déployer toute son agilité... Mais rien n'était gagné pour autant, et c'était ce qui rendait le jeu intéressant après tout !


Dernière édition par Engar le Jeu 17 Sep 2015, 15:04, édité 1 fois
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP Event] Premier pas sur le sable... (pv: Meridia)

Message  Meridia Inuendo le Jeu 17 Sep 2015, 12:29

J'avais peut-être sous-estimé mon collègue en matière d'organisation. Je m'étais imaginée qu'il y mettrait des heures puisqu'il semblait aussi doué que moi en matière de garde d'enfants, c'est à dire totalement inexpérimenté, mais le grand guerrier qu'il était semblait avoir plus d'un tour dans sa botte, ce qui n'était pas non plus pour me déplaire. Non parce que s'il avait vraiment fallut compter sur moi pour tout surveiller, il n'était pas sûr qu'on arrive à quoi que ce soit avant le coucher du soleil, voir même après le coucher du soleil.

C'était donc avec un certain émerveillement que j'avais observé Engar préparé le terrain de manière assez sympathique avec les matériaux du bord, c'est à dire quelques algues et également les petits drapeaux dont j'avais parlé, mais j'avais gardé la balle à l'intérieur pour le moment. Une fois qu'il eut finit, il s'adressa à tout les enfants toujours réunis autour de moi, et toujours d'un calme qui m'impressionnait toujours autant même si Barlog, ou quelque-soit son nom, semblait de manière assez évidente comploter avec un autre enfant… Quel était son nom déjà ? Ah oui, Astar. Je gardais un œil sur eux tout en écoutant mon collègue.

"Comme ma collègue vous l'a probablement dit, nous allons jouer à un jeu... Ce dernier sera constitué de trois épreuves auxquels participeront deux équipes, chacune composé par un des groupes d'enfants ! La première de ces épreuves sera une course de relais, après quoi nous irons manger avant de passer aux autres."

Tient, c'était amusant… Est-ce qu'il connaissait seulement mon nom ? Je ne me rappelais pas le lui avoir dit mais, d'un certain coté, ce n'était peut-être pas plus mal. S'il œuvrait du coté des gentils, il avait sûrement entendu parler d'une femme aux contours très félin qui volait la nuit, alors je ne voulais pas non plus lui donner des indices sur qui j'étais réellement, pour des raisons de sécurité. Bien sûr, s'il me demandait mon nom, je lui donnerais mais tant qu'il ne le ferait pas, il n'en saurait rien.

"Nous serons vos juges, et de fait nous interromprons temporairement la course en cas de triche, et en aucun cas vous ne devez remettre notre parole en cause..."

Je hochais la tête à cela, observant toujours Barlog et Astar, qui semblaient toujours comploter alors que j'ajoutais.

« Et je tiens à le dire tout de suite, je me fiche si vous êtes dans mon groupe ou dans celui d'Engar, s'il y a tricherie, il y aura sanction. On est clair ? »

J'eus droit à un hochement de tête de la part de tous alors que mon collègue continua son speech après que j'ai finis de parler.

"Vous êtes prêts ? Partez !"

Pour la première épreuve, Nathalie et Taurion avaient décidé de faire équipe puisqu'il s'agissait d'une course dans le sable après tout. Nathalie avait son agilité naturelle pour elle qui lui permettrait de corriger toute perte d'équilibres, tandis que Taurion, lorsque le relais viendrait à lui, n'aurait aucun mal à distancer ses petits camarades du fait de ces quatre pattes. Il était étonnant que personne n'ait pensé à crier à la tricherie à cause de ça mais ça ne me dérangeait pas.

Pour la suite des épreuves dans l'eau, Sarah et Camille avaient été désigné. Un choix qui pouvait sembler étrange mais en tant que chenille, Camille ne courait pas vite mais nageait plutôt bien tandis que Sarah se servait de sa capacité naturelle à flotter grâce à sa jarre pour prendre de l'avance. Tout se déroulait tout de même Surprenamment bien alors que j'approchais mon collègue tout en gardant un œil sur les enfants. Je lui fis tout de même part de mes inquiétudes.

« Astar et Barlog semblent très proche tout d'un coup, je pense qu'il faut garder un œil sur eux. »

Un choix qui semblait logique vu le nombre d'ennuis qu'ils nous avaient déjà provoqué en peu de temps mais on était jamais assez prudents.
avatar
Meridia Inuendo

Féminin
Messages : 71
Expérience : 95
Métier : Coiffeuse (et truande)

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Métis
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP Event] Premier pas sur le sable... (pv: Meridia)

Message  Engar le Lun 21 Sep 2015, 18:36

Satisfait que ma collègue ne tarde pas à confirmer mes propos concernant la tricherie leur donnant ainsi plus de poids au travers d'une apparente coopération, m'encourageant davantage à continuer de parler, jusqu'à annoncer le début de la course. A peine l'avais je fais que les enfants avaient commencé à courir, chacun sous les encouragement de leurs camarades qui attendaient leurs tour, et un peu plus tard, bien que d'une voix plus essoufflés, les encouragement fusèrent aussi de la part de ceux qui avaient déjà couru. Pendant ce temps j'en suivais le déroulement les bras croisés, souriant doucement. L'équipe de ma collègue avait pris une sacrée avance, car si Amesty et la féline s'étaient montré être d'une vitesse à peu près similaire, l'enfant qui fut opposé au centaure n'eut aucune chance de le rattraper une fois ce dernier lancé au galop. Néanmoins alors que la chenille dans le groupe opposé au mien avait traversé les trois quarts de la distance, ce fut au tour de Ri'lan de partir, et en tant qu'élémentaire d'eau il progressa à une vitesse stupéfiante dans l'eau, semblant y disparaître, comme s'il y nageait malgré la faible profondeur, avant de rejaillir pour tendre le relais à la slime, juste après que son adversaire, ayant bénéficié d'une sacrée avance, ait fait de même avec son compagnon de jeu.

Mon regard s'attarda cependant sur la slime... Alors même que la mimic profitait de sa jarre pour se laisser flotter sur le petit cours d'eau, au risque de finir ensablée, elle restait sur place, tétanisée, serrant le relais entre ses mains... Bon sang, je ne savais pas ce qu'elle avait, mais je savais ce qui risquait de se passer si elle faisait perdre son équipe ainsi... Au vu de ce que j'ai pu voir, je me doute que ça a un lien avec le fait que tout les autres la regardent, mais  si elle continuait ainsi cela serait encore pire ! Et puis ce n'était pas du jeu de toute façon... J'hésitais à intervenir, quand Ri'lan posa alors une main sur ce qui ressemblait le plus à une épaule chez Rosalie et sembla lui dire quelque chose... Et l'instant d'après la slime partit, aussi rapidement qu'elle le put, nullement ralentie par l'eau, usant de sa consistance particulière pour progresser avec vivacité !

La chose était en train de me faire sourire, lorsque ma collègue féline vint me voir, me contraignant une fois de plus à bien veiller à ne pas laisser mon regard descendre trop bas. Interloqué par cet approche en plein milieu du jeu je m'attendais à une question de sa part, ou peut être une remarque quant à l'honnêteté d'avoir placé une partie du terrain en zone d'eau alors que j'avais un élémentaire de cet élément dans mon équipe... Mais le sujet fut tout autre, à savoir le démon de mon groupe, et un autre enfant dont le nom ne me disait rien... Mais je constatais alors que le gobelin qui était venu me demander de la sauver dans la mer se situait en parallèle à Astar en ce qui était les places d départ, était ce lui ? Peut être au vu des regards complices qu'ils s'échangeaient et de la mise en garde qui venait d m'être faite. Néanmoins, je préférais ne pas intervenir s'il n'y avait rien qui se passait.

"D'accord... Après je doute qu'ils fassent quoi que ce soit maintenant. Après tout tout les autres les regardent et je pense que si ce n'est eux ils sont tous plus intéressés par le jeu que par l'idée de nous embêter."


Par ailleurs ça allait à leur tour de partir, et à vrai dire je me disais qu'Astar gagnerait sans peine la manche, certes il allait visiblement avoir un peu de retard au départ, de par l'avance qu'avait la mimique sur Rosalie, mais je ne doutais pas une seconde qu'il soit plus vif qu'un gobelin, suffisamment en tout cas pour rattraper l'écart qu'il y avait... D'autant plus qu'une fois que le relais fut transmis à son adversaire ce dernier ne partit pas, malgré les encouragements de son équipe. La chose m'interloqua déjà, mais je compris rapidement que quelque chose n'allait pas quand lui même le reçut de la part de Rosalia et ne bougea pas d'un pouce... Or je savais très bien, pour l'avoir vu faire le matin même, qu'il était largement capable de s’élancer promptement et avec rapidité. Il y avait anguille sous roche, la slime guettant par ailleurs son camarade, ne comprenant pas pourquoi il ne partait pas, comme tout les autres enfants à peu près...

La course s'était ainsi soudainement figé, les deux coureur en possession du relais ne bougeant pas, ni l'un ni l'autre... avant de nous regarder un large sourire... Un grondement m'échappa alors que je commençais à m'avancer vers eux.

"Ah... Les petites vermines..."

Ils se croyaient malins ? Dans ce cas j'allais leur montrer que toute la malice du monde ne pourrait pas contrer l'usage d'une bonne dose de force brute quand cette dernière savait exactement comment, où et sur qui frapper ! Ainsi je ne tardais pas à me diriger vers eux, poing serrés, et si nul ne m'en empêchait j'allais tout les deux les prendre par la peau du cou et les secouer jusqu'à ce qu'ils lâchent les relais et laissent les autres jouer ! Si eux ne voulaient pas participer juste pour ennuyer tout le monde... Et bien la première partie de la chose s'accomplirait, mais pour la seconde ils pourraient toujours courir... Ce qu'ils allaient sans doute faire d'ailleurs pour essayer de m'échapper !

Néanmoins je m'avançais avec une certaine... Prudence... Je ne connaissais pas trop ces garnements, mais soit ils étaient vraiment très bêtes, soit ils avaient quelque chose derrière la tête pour agir de la sorte devant tout les autres et les deux animateurs... D'autant plus qu'Astar avait été étrangement calme dans l'eau, maintenant que j'y pensais, enfin si on exceptait le fait qu'il avait été l'initiateur de la charge à mon encontre ! ... Mais alors que je marchais sur les algues que j'avais moi même placé sur la plage, je ressentis une violente douleur au pied...Enfin pas exactement... Il y eut un instant où je ne sentis rien, mais où je m'étais tétanisé par réflexe... Juste avant de lâcher un cri rauque de douleur en sentant la brulure sur mon pied droit, le reculant promptement en jurant, alors que je pouvais voir et entendra les deux enfants rire aux éclats, mon regard tombant sur les algues, parmi lesquelles je voyais une masse informe et gelatineuse... Une méduse... je savais ce que c'était, je savais que ça piquait... Mais bon sang celles de la pagode étaient particulièrement virulentes, le simple fait de poser le pied sur le sable me causant de violent élans de douleur, ce qui était visible et ne fit qu’accroître l'hilarité des coupables...

Mon regard se tourna alors brièvement vers ma collègue, qui put sans doute y voir la hargne que j'éprouvais à cet instant... Et qui me poussa à reprendre ma marche vers les deux garnements, passant outre la douleur, qui bien que présente était moindre que ce que j'avais pu connaitre, et ce en des situations bien plus périlleuses... Et cela me semblait sur le moment une bonne idée que de leur faire comprendre cela en leur en donnant un aperçu...
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP Event] Premier pas sur le sable... (pv: Meridia)

Message  Meridia Inuendo le Dim 27 Sep 2015, 12:47

Dans ma tête, un petit déclic se fit alors que je vis ces deux petits monstres nous regarder avec un grand sourire. Je le savais… Ce furent les mots qui m'échappèrent en murmure alors qu'ils nous regardaient en souriant. Et Engar se dirigeait vers eux déjà, alors que je ne bougeais pas. J'avais déjà échappé à la garde bien assez de fois pour comprendre que quand 'l'ennemi' ne bougeait plus et attendait que l'on vienne l'attaquer, il y avait un piège à la clé. Appelez ça mes sens félins ou simplement la force de l'expérience, comme vous voudrez mais toujours était-il que je ne bougeais pas de ma place, bien plantée sur le sable, alors que Barlog me regardait d'un air que je devinais un poil déçu. Ce fut ma confirmation finale qu'il s'agissait bel et bien d'un piège.

Je n'eus néanmoins pas le temps d'avertir mon collègue qui laissa échapper un hurlement rauque alors qu'il marchait dans les algues. Je m'approchais prudemment pour constater que ces deux petits emmerdeurs, parce qu'il n'y avait pas d'autres mots pour les décrire, y avaient placé une méduse. Comment avaient-ils fait pour la toucher sans en souffrir eux même restait un mystère, mais la manière qu'ils avaient de glousser en voyant la souffrance apparente de mon collègue ne fit que me confirmer qu'il ne s'agissait pas d'une coïncidence et qu'ils en étaient réellement les coupables.

Je vis également le regard que me lança mon collègue à ce moment là et je compris à cet instant précis pourquoi il était considéré comme un redoutable guerrier. Cette expression de hargne et de haine pure me fit presque geler sur place, mais il me fallait me ressaisir, je ne savais pas de quoi il était capable mais il me donnait l'impression qu'il allait les tuer s'il les atteignaient. Il me semblait comme posséder et… et même si je n'étais de loin pas à son niveau, il fallait que j'intervienne. Au vu de sa brûlure à la jambe causée par la méduse, je n'eus absolument aucun mal à le rattraper et à poser ma main sur son épaule, ce qui eut au moins le mérite de le faire se retourner vers moi alors que les deux petites vermines ne bougeaient pas.

« Calme toi ! Et laisse faire les enfants. »

Et même s'il ne comprenait pas tout de suite ce que je voulais dire par là, il allait le comprendre rapidement. En effet, les autres enfants, bien qu'ayant été surpris par le hurlement d'Engar, semblait de plus en plus impatients, et les deux petits galopins semblaient se rendre compte de plus en plus que les autres enfants n'étaient pas du tout de leur coté. En fait, ils voulaient juste continuer la compétition pour finalement savoir qui serait le plus rapide, et le fait que Barlog et Astar les bloquent dans leurs jeux ne semblaient pas leurs plaire. Et tout le monde commençait à s'approcher d'eux, ayant l'air tous plus menaçant que les autres. Même Taurion qui était d'un naturel calme semblait absolument furieux et commençait à s'approcher d'eux, et je commençais à voir dans leurs regards qu'ils commençaient à se rendre compte que leurs petites blagues ne faisaient plus rire personne. Barlog fut le premier à courir pour s'enfuir, mais j'observais Camille qui était encore assez proche de lui.

« Camille ! Les jambes ! »

Il n'en fallut pas plus pour qu'un jet de soie vienne se place sur les jambes du gobelin, les liant ensemble et, pour faire bonne figure, également sur Astar. Le tout semblait extrêmement efficace puisque malgré tout leurs efforts ils n'arrivaient pas à séparer leurs jambes et commencèrent à essayer de la retirer avec leurs mains, ce qui fut mis en échec par Camille une fois de plus, qui les entoura totalement dans sa soie, les rendant effectivement prisonnier et plus une menace pour qui que ce soit. Je décidais d'intervenir toutefois puisque à ce moment là, tout les enfants semblaient prêt à procéder à un passage à tabac en règle et je ne souhaitais pas non plus de violence extrêmes. Prenant le soin de ne pas passer par le petit cours d'eau, au risque que d'autres méduses s'y trouvent, je m'approchais d'eux, les mains sur les hanches.

« Sachez messieurs que vous allez rester ficelé pour le reste de l'après-midi, en guise de punition. Camille rajoute une couche.»

Et elle s'exécuta avec joie, les rendant effectivement prisonnier de la soie qui, pour un adulte était facile à enlever mais pour des enfants, c'était une tâche rendue impossible. J'allais les placer contre un palmier proche là ou je pouvais garder un œil sur eux alors que je fis un sourire à tout les autres.

« La compétition reprends, je vous laisse réorganiser vos équipes rapidement ! »

Puis je m'approchais de Engar, observant son pied qui était tout de même en train de bien gonfler. Je n'y connaissais rien en médecine donc je ne pouvais pas vraiment l'aider, à part en lui demandant.

« Ca va ? Tu devrais t'asseoir, je gérerais la suite pour le moment.»
avatar
Meridia Inuendo

Féminin
Messages : 71
Expérience : 95
Métier : Coiffeuse (et truande)

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Métis
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP Event] Premier pas sur le sable... (pv: Meridia)

Message  Engar le Dim 27 Sep 2015, 23:18

Alors même que je prévoyais déjà le sort qui attendait ces sales morveux, je fus interrompu en plein déplacement par ma collègue... Je sus sur le champ que c'était elle, puisqu'elle était la seule assez grande pour pouvoir me toucher à l'épaule comme elle le fit. réagissant dès lors promptement mon regard se tourna sèchement vers elle, et si mes jambes stoppèrent il s'en fallut de peu pour que je ne la repousse pas violemment, mû à la fois par la colère et la douleur qui m'animait. Je parvins cependant à me retenir,seule une légère crispation de mon corps laissant transparaître mon agacement. Si elle avait quelque chose à me dire elle avait intérêt à le faire rapidement, et bien...Et si la première injonction était de celle qui ne faisait qu'accroître ma hargne, sa seconde phrase par contre attira bien plus mon attention. Les enfants hein ?

*Elle plaisante hein ? Les sales morveux sont plutôt du genre à imiter les plus mauvais d'entre eux !"

Pour une fois, j'étais assez d'accord avec mon démon. J'avais après tout une expérience personnelle en la matière, bien que minime, et j'avais tendance à penser que les enfants étaient du genre à suivre les leurs dans les mauvais coups qu'ils pouvaient faire, que ce soit pour rire ou par pure cruauté... MAis alors que je regardais autour de moi, force m'était d'admettre qu'elle avait raison. Les autres enfants semblaient ne pas avoir apprécié le petit manège de leurs camarades, certains affichant clairement leur irritation, si ce nétait peut être certains des plus calmes ! Les deux garnements semblèrent eux aussi s'en rendre compte, et le gobelin tourna brusquement les talons... Mais seulement pour mieux tomber au sol lorsque brusquement une des autres enfants, une sort de chenille, suite à l'injonction de ma collègue, entrava ses jambes à l'aide d'un jet de soie, comme si elle était une arachnide. Il en fut fait de même pour Astar, et leur situation empira encore davantage quand ce fut la totalité de leurs corps qui se retrouva piégé dans un cocon trop solide pour qu'ils puissent le rompe !

La situation semblait ainsi s'être arrangé. Seulement les autres enfants semblait déterminé à ne pas les laisser ainsi impunis, et je craignais fort que cela dégénère, de la même façon que la foule en colère pouvait réserver une punition excessive à un simple voleur de pain, et dont chacun des membres devenait ainsi pire que le criminel initial. Heureusement, ma collègue sembla rapidement gérer la situation, s'avançant parmi les enfants et ne tardant pas à énoncer la sanction réserver aux deux perturbateurs, calmant ainsi les esprits de chacun... La féline semblait s'avoir quelque peu s'y prendre avec les enfants, puisque ces derniers ne tardèrent pas à se réorganiser pour le jeu, tandis qu'elle isolait les deux autres tout en pouvant les surveiller... Même si dans leur état je doutais qu'ils puissent faire quoi que ce soit...

La situation était donc revenue à la normale, si ce n'était pour Astar et Barlog, ainsi que pour mon pied douloureux, sur lequel j'évitais de me reposer alors que je surveillais les enfants se remettant en place... Dans mon esprit mon démon était des plus incrédule face à la résolution pacifique de la chose, s'interrogeant visiblement sur pourquoi ces enfants avaient été aussi dociles... Enfin je n'allais pas m'en plaindre pour ma part, car je me serai mal vu trop intervenir au vu de l'état de mon pied. D'ailleurs je ne tardais pas à suivre l'indication que me donna ma collègue quant au fait de m'asseoir, cela soulageant quelque peu la douleur... Je ne m'étais pas permis de le faire avant au cas où il aurait fallu une intervention rapide parmi les enfants tandis qu'elle même gérait déjà le gobelin et le démon, mais maintenant qu'elle était là je pouvais me le permettre... Et je la remerciais, sur un léger sourire

"Merci de les gérer, j'avoue que là je ne me sens pas vraiment en avoir l'état... Enfin je pourrai mais ça serait douloureux...Cela dit ça va dans le fond, et puis j'ai sans doute eu de la chance. Ça fait mal, mais au moins ça n'a pas l'air de pourrir ou de se nécroser. A moins que les marins qui m'ont raconté ces histoires de méduses à la piqûre mortelle soient des menteurs bien sûr... Enfin j'irai tout de même voir Stéphanie, la Naïade, par précaution. Elle doit savoir de quoi il en retourne quant à la faune de la région et au danger qu'elle représente... Enfin il est temps que le jeu reprenne, je suppose, non ?"

En tout les cas enfants n'attendaient que cela et ils avaient bien mérité de pouvoir continuer à jouer. Leur faisant un signe de la min pour les inviter à reprendre le jeu, tout en sachant que l'équipe de Meridia avait un avantage puisque Astar était un des plus rapides de mon groupe. Mais je m'en moquais un peu présentement, ajoutant peu après avec un rire.

"Bon sang... J'ai horreur de cette sensation de n'être qu'un fardeau !"

Cela dit je ne plaisantais qu'à moitié... Le fait d'avoir été ainsi été ainsi blessé par des simples enfants m'énervait quelque peu, et je ne pouvait m'empêcher de me remettre en question...
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP Event] Premier pas sur le sable... (pv: Meridia)

Message  Meridia Inuendo le Jeu 01 Oct 2015, 19:44

J'étais soulagée qu'il aille bien, fort heureusement d'ailleurs, mais une partie de moi était un peu déçue que cela ne soit pas plus grave. Oh on pouvait sans problème m'appeler une personne horrible pour penser ça, et j'aurais approuvé sans autre forme de procès. Considérant que j'étais la première lieutenante de Crocs-noirs, je crois que je pouvais m'en tirer avec une ou deux pensées malsaines comme souhaiter tout le mal du monde à ce qui était malgré tout pour moi un ennemi. Même si j'avais entendu dire qu'Engar avait fait des choses assez horrible dans son passé, il se catégorisait quand même du coté du bien, et pour ma part j'étais de plus en plus en train de basculer du coté du mal et de la perversion… et je n'y voyais pas le moindre inconvénient. Ce que je voyais, c'était mon propre profit. D'un autre coté tant mieux qu'il n'aille pas plus mal que ça, sinon j'aurais eu à m'occuper des deux groupes en même temps.

Pour l'instant, nous étions deux ennemis en trêve, même s'il ne se doutait très certainement pas qu'à l'intérieur du donjon j'étais son ennemie. Et je n'allais très certainement pas le lui dire, et c'est pourquoi je lâchais un petit soupir de soulagement lorsqu'il m'annonça que ce n'était pas trop grave. Je n'étais pas versée dans l'art de la médecine mais j'avais moi aussi vérifier si ça ne se nécrosait pas, ce qui n'était pas le cas heureusement. La blessure n'avait fait que gonfler, et de mon avis d'amatrice cela dégonflerait petit à petit, ce serait peut-être même partit avant la fin de la journée. Il me parla d'une certaine Stéphanie, naïade de son état, ce qui me fit un peu hausser les épaules. Je n'avais jamais entendue parler de cette personne. Je répondis finalement lorsqu'il eut finit de parler, tout en regardant les deux petits fauteurs de troubles toujours en train de se débattre dans leurs liens, et au vu de la chose ils n'étaient pas prêt d'en sortir à moins que l'on aille les aider.

« Ces deux petits crétins ne connaissent pas la différence entre une farce et le danger. Que se serait-il passé si la méduse t'avais tué sur le coup ? Je sais que certaines espèces de méduse le font, et je ne sais même pas comment ils ont pu la traîner dans ce petit cours d'eau sans se faire piquer eux même. »

Je soupçonnais une immunité au poison pour l'un d'entre eux mais je n'étais pas sûre. Ils auraient tout aussi bien pu se servir d'un bâton pour l'amener.

« Ce qui reste impressionnant à mon goût est qu'ils aient réussit à le faire sans que l'on ne puisse les voir, et crois moi je ne les ai que rarement lâché du regard. Ces deux petits iront loin, je ne sais pas ou ils iront ni de quel coté de la balance entre le bien et le mal ils se situeront, mais d'un coté comme de l'autre, ils iront loin. »

Bien évidemment je l'avais dis assez bas pour ne pas que leurs oreilles ne puisse le percevoir, je ne voulais pas encore qu'ils se sentent flattés après ce qu'ils avaient fait. Même si ils avaient blessé un ennemi, je ne les considérais pas comme des alliés puisque ça aurait tout aussi bien pu être moi qui marche sur cette méduse.

"Bon sang... J'ai horreur de cette sensation de n'être qu'un fardeau !"

Ces paroles me désarçonnèrent quelque peu. Un fardeau ? Ou ça ? Il était encore en état de marcher après la piqûre de la méduse qui avait fait doubler son pied de volume alors que moi j'aurais déjà été par terre en train de hurler à cause de la douleur. S'il était un fardeau alors que pouvais-je dire moi ? Je sentais que j'allais regretter ces paroles mais… après-tous, nous étions en trêve comme je l'avais pensé plus tôt…

« Crois moi Engar, au vu de ce que l'on raconte sur toi, tu n'es pas un fardeau. A chaque fois que j'ai entendu parler de toi, c'était en terme de 'héros' ou de 'légende'. Ce genre d'appellations, on ne les donnent pas à des fardeaux. Comment crois-tu que je sais ton nom alors que tu ne me l'as jamais dis depuis que l'on arrivé ? Description physique, haut-fait jusqu'à tes habitudes alimentaires, on m'a tout dit sur toi alors que je ne demandais même pas. Ceci, mon ami, n'est pas la définition d'un fardeau. »

C'est alors que je réalisais qu'il n'y avait très certainement aucune chance pour qu'il ait entendu parler de moi. Enfin, pas officiellement, il avait peut-être entendu parler d'une voleuse au contour très félin, mais très certainement pas avec mon nom apposé sur cette description. Si c'était le cas, j'avais vraiment du souci à me faire. C'est pourquoi je décidais de donner la présentation officielle tout en observant les enfants continuer la compétition.

« Je m'appelle Meridia, Meridia Inuendo. Je tiens un salon de coiffure dans la zone marchande, si tu y passe un jour tu le reconnaîtras facilement, c'est le seul de la région coincé entre toutes les boutiques d'armes et d'armures. » Fis-je avec un petit rire. « Et puisque l'on en est aux confessions, je n'ai aucune expérience avec les enfants. Pour tout dire, je ne les aiment pas vraiment, tout ce que je voulais c'était des vacances aux frais du donjon. Je crois que ça fait de moi un petit peu plus un fardeau que toi. » Fis-je finalement pour tenter de détendre un petit peu la situation.
avatar
Meridia Inuendo

Féminin
Messages : 71
Expérience : 95
Métier : Coiffeuse (et truande)

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Métis
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP Event] Premier pas sur le sable... (pv: Meridia)

Message  Engar le Sam 03 Oct 2015, 16:17

Alors que Meridia, c'était pensivement que j'écoutais ses propos. En effet, le risque avait été réel... On avait eu de la chance quant au fait que la méduse ne soit visiblement pas d'une variété mortelle, mais il n'y avait pas que cela. Déjà le fait que ce soit moi, qui peut supporter ce genre de douleur, plutôt qu'un enfant qui ait marché dessus était un autre exemple de notre chance, car quelque chose me dit que pour quelqu'un de plus petit les effets de la piqûre ne se seraient pas limités au pied. Quant au fait qu'ils soient parvenus à le transporter, j'avais une petite idée... De ce que j'en savais seul les sortes de petits fouets dépassant des méduses étaient urticants, alors pour qu'ils aient pu la prendre par son "chapeau" et l'affaire était réglée. Enfin je commentais finalement avec un léger sourire.

"Bah ce qui est fait est fait, ça ne sert à rien de s'inquiéter pour ce qui aurait pu arriver ! Quant à la traîner, peut être qu'en fait elle y était déjà et qu'ils l'ont simplement un peu déplacé."

C'était là une autre hypothèse, mais dans le fond cela importait peu, je me contentais d’observer les enfants jouer, assis sur le sable, respirant bruyamment pour essayer de ne pas me concentrer sur la douleur... Mais j'affichais peu après une moue, pas tant de souffrance que face aux propos de Meridia, mon regard s'attardant alors sur les deux mêmes intéressés.

"Il faut plus que de l'audace et un peu de malice pour aller loin. Quant au côté où ils se situeront...Ça me parait un peu sot de parler uniquement en terme de bien ou de mal, mais si avec sa vision on peut les éviter d'aller du mauvais bord, ce serait préférable. Surtout Astar..."


Sur ces paroles ma voix laissa un peu transparaître mon énervement... Car autant pour le gobelin, basculer du mauvais côté pouvait signifier s'en tenir à chaparder, à être un petit voyou ou que sais je, mais Astar... Il commencerait peut être de la sorte, mais cela deviendrait une drogue pour lui, et il lui en faudrait toujours plus, aller toujours plus loin. Après tout, je connais bien les démons, et si j'ai appris avec surprise il y a quelques années qu'ils n'étaient pas tous maléfiques, j'avais aussi compris que cela n'était possible que de par une grande volonté de leur part et surtout le fait de ne jamais se laisser tenter par les pulsions qui leur sont bien souvent naturelles...

Mais alors que je commentais cette impression d'être inutile, rapidement suivi par un grondement de douleur, je remarquais peu après la surprise manifeste de mon interlocutrice... Qu'est ce que j'avais dit pour qu'elle réagisse comme cela ? Cela lui semblait donc aussi aberrant ? J'eus rapidement la confirmation que oui, et aussi surprenant que soient ces propos, surtout par le fait qu'elle connaissait mon nom, c'est un sourire qui m'échappa... Non pas parce que je me sentais vraiment flatté, mais déjà qu'elle me rappelait un peu de Felina, la façon dont elle parlait de moi ne faisait qu’accroître davantage cette impression. Seulement... Elle n'était pas aussi proche de moi qu'elle, et pourtant elle tenait les mêmes propos ? En étais je vraiment arrivé à ça ? Peut être, mais l'idée me semblait étrange, j'étais connu certes, mais pas en ces termes, mon démon appuyant par ailleurs encore sur ce fait.

*Et bien on dirait que t'as une sacrée admiratrice ! Plutôt jolie en plus...*

Je ne pouvais pas lui donner tort, mais en même temps, je ne savais pas trop quoi y répondre sur le coup à vrai dire... et je pensais qu'un silence allait de fait s'installer, quand soudain elle se présenta, me donnant son nom ainsi que son activité...Et les raisons de sa venue ici, qui m'arrachèrent un léger sourire amusé. A ça je pouvais y répondre plus facilement, et levant ainsi la tête vers elle qui était toujours debout je pris la parole avec amusement.

"Pour être honnête je me moque aussi un peu des enfants des autres... Je suis surtout là pour... Comment dire ? Comme si c'était un entraînement pour quand mes propres enfants seront plus grand ? Oui je crois qu'on peut dire ça. Après tout je suis déjà un père assez désastreux, sans en rajouter. En plus, même s'ils n'est pas dans nos groupes, un de mes protégés fait partie du voyage, et je veux être là si quelque chose dégénère à son sujet."

Au vu de ce que j'en savais je faisais confiance à Umbriel pour canaliser mon homonyme, ainsi que l'attitude des autres enfants à son égard, mais au vu de ses ... Particularités, un imprévu pouvait survenir très rapidement, et j'étais peut être le seul ici à pouvoir le gérer. Cependant, tant que rien de mal n'arrivait ce n'était pas la peine que je m'y attarde plus que de raisons, et ainsi c'est avec un sourire que je poursuivis.

"Et tu es une coiffeuse, hein ? Avec les bestioles de tout poil du donjon tu ne dois pas manquer de travail... Mais ce n'est pas très surprenant que je ne t'ai jamais vu alors. non seulement je m'occupe moi même de mes coiffures et rasage, mais en plus ça fait longtemps que je ne fréquente plus les magasins d'arme et d'armure. J'ai mon matériel, et je sais l'entretenir."


Je semblait assez à l'aise quand je parlais... Mais les quelques grimaces ponctuant mes propos trahissait ma douleur. Cette dernière allait en s'apaisant certes, à moins que ça soit juste l'habitude, mais les virulents picotement demeuraient tout de même assez déplaisants... Mais la conversation était maintenant lancée, et pendant que je parlais j'avais trouvé quoi répondre à ce que Meridia semblait savoir, ou croire savoir, à mon sujet.

"Et... Tu es sûr que as bien tout entendu ? Qu'on ne t'as pas plutôt parlé de moi comme "Tueur de héros" ou de "Légende sanglante" ? Ou que tu ne t'es pas trompé sur la personne ? Après tout ce que tu as entendu ne colle pas un individu qui tue montre et humains sans distinction, homme, femme et enfant sans distinction, qui a commis mille atrocités et dont la loyauté envers le donjon est douteuse ! Ça c'est ce qu'on pourrait raconter sur Shkeil ou Felina, et si t'as entendu mon nom dans le tas, c'est sans doute pour qu'on m'accuse d'essayer de les dévoyer... Ou bien la seule personne qui t'a parlé de moi est ma petite sœur !"

J'eus un léger rire à cette idée, que Felina et Meridia puissent se connaître, même si j'en doutais, et de toute façon il était probable que mon interlocutrice ne fasse pas le lien entre la panthère et l’appellation affectueuse que je lui donnais. Cela dit, cela expliquerait le fait qu'elle ait entendu parler de moi en ces termes... Car après tout Félina était connue de tous dans le donjon, orpheline à l'histoire tragique que tout le monde ou presque appréciait avant même mon arrivée, et qui depuis était devenue sans doute la plus puissante gardienne du donjon ? En plus d'être officieusement la meneuse de l'ordre de l'aube. Et Shkeil... Un humain frappé d'une malédiction qui s'était joint au monstre tout en triomphant de sa bête ! Qui avait fait barrage à Focus Navient olui même, quand bien même cela lui avait valu une mort rapide, et qui avait combattu aux côtés de l'archange Gaëlle lors des "heures de pierre". Tout deux de vrais héros, tandis que moi, c'était du côté d'Elder que j'avais été lors des "heure de pierre", les combats que j'avais mené lors de l'assaut de Focus Naviento avaient été ignorés, et j'étais le meurtrier du dernier membre de la famille de Felina, qui était la seule à me considérer comme un héros, et à presque me persuader de cela... C'était là une vision bien superficielle de la chose, mais c'était là celle qu'avait les gens. Enfin, cela dit ce n'était pas comme si j'avais grand chose à en faire, et ainsi je préférais finalement en rire, ajoutant avec amusement.

"Enfin quoi qu'il en soit, je suppose que tu dois être un peu déçu, non ? Mon physique n'est que celui de n'importe quel guerrier qui a su éviter les trop mauvais coups, et encore, quant à mes habitudes alimentaires, tu n'en as pas encore eu un aperçu, mais la seule particularité que j'avais c'était mon endurance à l'alcool, et je ne vais pas en faire démonstration devant les enfants !"

Sans même parler du fait que c'était surtout une nécessité passée, et dont je n'avais plus à me préoccuper. Cependant, mon sourire finit par s'effacer, une pensée moins plaisante me venant à l'esprit, le souvenir d'un vrai héros...

"Cela étant dit...Ce n'est pas parce que le nom de quelqu'un est connu en bien et qu'on te raconte mille légendes à son sujet qu'il n'est pas un fardeau ! J'en ai rencontré, crois moi, des héros, et en plus d'être très rarement à la hauteur de leur légende, il y en a même certain qui était vraiment des fardeaux pour tout le monde et, même plus, des parasites ! Et puis quand bien même... Ce n'est pas parce que tu as fais de grandes choses par le passé que tu n'es pas inutile sur l'instant présent !"

Ah, en effet je pourrai lui en raconter des mensonges dont j'avais été témoins, mais ce serait une perte de temps assez déplaisante, alors, ce fut avec un peu plus d'enthousiasme que je repris, m'étirant les bras.

"Cela mis à part... Je ne vais quand même pas tout faire pour être haï ! C'est pas parce que j'en ai l'habitude que je le cherche alors, plutôt que le terme de héros... Je crois que celui d'ami me va bien."

Reprenant ainsi l’appellation qu'elle m'avait donné, je lui adressais un léger sourire en coin, avant que mon regard ne revienne vers les enfants, dont la compétition touchait à sa fin. Il allait falloir désigner le vainqueur, les regrouper, et il serait l'heure de manger, ce qui promettait bien des préparatifs. Enfin, au moins avaient ils déjà de quoi nourrir les enfants, ils n'auraient donc pas à chercher de quoi manger, même si la répartition risquait d'être une corvée, puisqu'il y avait sans doute des choses spécifiques pour chaque race... Anticipant cette chose pénible, je tendis néanmoins la main vers Meridia.

"Tu m'aides à me lever. Il va quand même falloir que je me traîne jusqu'au camp !"

Et cela... Promettait d'être compliqué, car même si la douleur à mon pied paraissait s'être assoupi, je n'avais aucun doute quant au fait qu'elle se réveillerait brusquement lorsque je me relèverai !
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP Event] Premier pas sur le sable... (pv: Meridia)

Message  Meridia Inuendo le Dim 11 Oct 2015, 11:57

Je ne me sentais pas vraiment mal à l'aise en sa présence, quand bien même nous étions des ennemis qui s'ignorions. Enfin, il ignorait surtout qu'en ce moment même j'étais son ennemie, et ma petite ruse avait plutôt bien marché, même mieux que je ne l'imaginais. Après tout, pour le moment, j'étais toujours l'informatrice de Crocs Noirs et des informations, autant dire que j'en récoltais, et pas qu'un peu, que je notais soigneusement dans un coin de ma tête, les classant une par une. Il y avait bien longtemps que j'avais cessé de recourir à la plume et au parchemin pour noter d'éventuelles informations sur celui qui voulait bien m'en donner. De un cela faisait trop suspect, et de deux cela prenait également trop de temps tout simplement. Il m'était difficile d'écrire en même temps que la personne parlait et je préférais avoir recours à ma mémoire que j'avais affûtée au fil du temps. Je ne répondais pas souvent à Engar alors qu'il parlait, les 3/4 du temps je me contentais de hocher la tête à ces propos, excepté certaines fois comme lorsqu'il me parla du fait qu'il était idiot de parler de bien ou de mal, ce à quoi je répondis assez promptement.

« Nous vivons dans un monde ou je ne pense pas qu'il y ait de juste milieu entre le bien et le mal. Ce sont deux forces qui coexistent, mais là ou nous vivons, nous n'avons pas vraiment le choix de nous situer entre deux. L'église ne nous permet pas de nous situer entre deux, et notre mode de vie ne nous le permet pas. Si l'on décide de se placer au milieu, on se retrouve stigmatiser par les deux bords et, lorsque l'on s'en rend compte, il est déjà trop tard. »

Cela pouvait paraître étrange à mon interlocuteur puisque je parlais avec l'assurance de quelqu'un qui avait déjà expérimenté la chose, ce qui était le cas. Mais moi, contrairement à Engar, je ne révélais pas tout sur moi même. En tant qu'espionne et collectrice d'informations, mon rôle était d'écouter tout en en révélant le moins possible. Je lui avais révélé mon nom et mon activité officielle, et c'est tout ce qu'il avait besoin de savoir. Il me révéla qu'il avait des enfants, ce qui était une autre information que je me permettais de ranger dans ma mémoire, et également qu'il se sentait ne pas être à la hauteur de cette tâche, ce qui me fit avoir un grand sourire intérieur. Cet homme était une mine d'or, et il y avait de quoi faire chanter pour des générations à venir. Je contenais mon enthousiasme toutefois, ça aurait été bête qu'il me demande pourquoi j'étais aussi joyeuse alors qu'il me racontait ce qui lui pesait sur le cœur. Cela me surprenait toutefois, j'aurais pensé que son expérience passé lui aurait appris à ne pas ouvrir son cœur à n'importe qui et en tout cas pas à quelqu'un qu'il ne connaissait que depuis quelques heures, néanmoins, je ne m'en plaignais pas.

Il fit un petit commentaire sur le fait que je sois coiffeuse, ce qui déclencha un petit rire, plus d'autres informations par rapport au fait qu'il soit plus un anti-héros qu'un héros, ce que je savais déjà. Je l'avais mis sur cette voie juste pour voir s'il m'en révélerait un peu plus que nécessaire, mais ce n'était pas le cas, toute les informations qu'il me révéla sur lui n'était que commune. Tout le monde les savaient, et Crocs-Noirs n'aurait que faire de ces dernières.

Je secouais la tête lorsqu'il me demanda si j'étais déçue par rapport à son physique, ou ses capacités, et je répondis à cela.

« Tu es plus ou moins comme je l'ai imaginé. L'expérience m'a apprise à ne jamais faire confiance aux descriptions physiques des légendes que j'entends. Les gens ont en général tendance à exagérer à l'extrême pour se donner de l'espoir là ou il n'y en a pas besoin. »

Il m'annonça ensuite qu'il ne ferait pas tout pour être haï, ce dont je me fichais pas mal. Je ne le haïssais pas tout comme je ne l'aimais pas particulièrement. Moi, je ne faisais que glaner les informations qu'il voulait bien lâcher sur lui même. Je me baissais lorsqu'il me demanda de l'aider à aller jusqu'au camp ou les enfants terminaient la compétition, et c'est avec une force surprenante que je le hissais sur mon épaule et l'aidait, presque sans mal, à aller jusqu'au camp.

Surprenante pour lui, pas pour moi. Le fait de me balader sur les toits chaque nuit avait aidé à développer ma musculature autant au niveau de mes bras que de mes jambes, et même si cette dernière restait fine, elle n'en était pas moins utile lorsqu'on l'on devait supporter un solide guerrier sur quelques mètres. Évidemment cette musculature n'était pas celle d'un barbare même si je venais d'une région trop aride pour que n'importe quel être humain civilisé venant de la ville ne puisse y survivre longtemps, et je flanchais quelque fois mais ce fut sans trop de peine que je l'y amenais, suant tout de même à grosse goutte lorsque nous étions arrivé, juste à temps pour voir les enfants de mon groupe gagner la toute dernière manche et venir clamer leur prix.

« Ohla on se calme ! Le prix arrive, et c'est... »

Je me saisis d'un petit sac mystérieux que j'avais avec moi depuis le début, et le renversais… Faisant tomber une montagne de bonbons emballé dans de petits papiers dorés tomber sur le sable. Ces derniers m'arrivaient jusqu'aux genoux, et je voyais les yeux de chacun s'écarquiller devant un tel trésor. Le sac ne correspondait pas à la quantité mais j'avais payé une mage avant de venir pour pouvoir améliorer la contenance du sac sans que cela ne soit visible de l'extérieur, ce qui était fort possible.

« Bon je me doute que vous n'aurez pas faim pour ce soir avec ça, alors goinfrez-vous, et vous partagez les bonbons avec les perdants aussi ! »
avatar
Meridia Inuendo

Féminin
Messages : 71
Expérience : 95
Métier : Coiffeuse (et truande)

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Métis
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP Event] Premier pas sur le sable... (pv: Meridia)

Message  Engar le Lun 12 Oct 2015, 17:07

Peut être était ce malvenu, mais je ne pus retenir un léger sourire amusé face aux propos de Meridia quant au bien et au mal, une vision des plus manichéennes, voir presque simpliste. Pourtant elle n'avait pas totalement tort d'une certaine façon. J'étais bien placé après tout pour savoir que si on ne rejoignait pas l'avis général il était facile de se retrouver isolé... Mais ce n'était jamais une fatalité, comme nombre de choses que les gens considéraient pourtant comme immuables, alors même que s'ils l'étaient vivre ne mènerait à rien. Pourtant son opinion était assez commune, aussi bien chez les monstre que chez les humains. Après tout quand on ne voyait que le bien et le mal, il était plus facile de se convaincre qu'on est du premier bord et que ceux nous nuisant sont forcément du second ! Cependant, malgré mon point de vue divergent je ne répondis pas sur le champs à ses propos, abordant les autres détails, et gardant ma remarque pour plus tard. De toute façon si nous pouvions discuter nous n'allions pas avoir le temps de nous lancer dans un long débat sur des notions qui étaient si faciles à interpréter !

Cependant plus que cette réponse, ce fut son silence quant à mes propos qui m'interloquèrent un peu. Les gens faisaient rarement preuve d'un tel mutisme, surtout lorsque je contestait leurs propos comme je venais de le faire ! Car en effet, hormis cette remarque sur le bien et le mal elle ne reprit la parole que pour répondre à une de mes questions, quant à comment elle m'imaginait, une réponse qui eut cependant le mérite de m'amuser de nouveau, m'arrachant de nouveau un léger rire, m'amenant à commenter alors.

"De l'espoir... Ou de la peur, les gens sont doués aussi pour exagérer les pires aspects d'un individu... Mais tu me parles d'expérience à propos de légendes, alors. J'avoue être un peu curieux sur comment une coiffeuse a pu acquérir ce genre d'expériences ? Est ce parce que tu as eu quelques légendes qui sont passés dans ton magasin pour recevoir une coupe ?"

Bien que prononcé dans un rire, mes propos n'étaient nullement moqueurs. Après tout cette expérience dont elle parlait pouvait très bien venir d'ailleurs. C'était rare, mais il arrivait parfois que des individus, même sans avoir une vie particulièrement marquante, se mettent à réfléchir différemment de la masse, ce qui se manifestait souvent par un esprit particulièrement critique... Et bien que sa vision manichéenne du monde paraissait des plus superficielles, les dires de Meridia me laissaient à penser qu'en dépit du fait qu'elle ne faisait que prendre soin de la pilosité d'autrui, elle avait très bien pu acquérir cette expérience par ses propres réflexions, à moins que ça soit tout simplement en écoutant parler ses clients, ou même de façon générale ses rencontres de fortunes tel que moi...

Enfin il était venu le temps pour moi de me relever, et je tendis ainsi la main vers Meridia afin qu'elle m'aide à m'exécuter... Et davantage encore. A ma grande surprise en effet, alors que je pensais qu'elle s'occuperait des enfants pendant que je me dirigerais vers le camp, elle m'aida à me déplacer vers ce dernier… Je n'étais pas vraiment surpris qu'elle y parvienne, non seulement ce n'était pas parce qu'il était fin que j'avais manqué le fait que son corps était en même temps quelque peu athlétique, mais je n'étais pas non plus particulièrement pesant et de toute façon je ne m'attendais pas à poser des critères humains dès que j'étais confronté à une créature, même si c'est celle ci ne semblaient pas avoir d'aptitudes dans le domaine en question.. Après tout j'étais moi même un humain et mes propres capacité dépassaient celles d'un certain nombre de monstre ! Enfin quoi qu'il en soit j'appréciais l'attention, qui me permit de me reposer sur elle, et de ne pas prendre appui sur mon pied enflé, et donc de ne pas raviver la douleur, mais pour autant je ne cessais de regarder derrière moi. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle fasse montre de tant de prévenance et pour être honnête j'étais un peu inquiet. Certes, avec Astar et Barlog qui étaient neutralisés les enfants n'allaient faire que peu probablement des bêtises, mais il n'était pas impossible qu'un accident arrive pendant qu'on avait le dos tourné, m'amenant à commenter, d'une voix un peu inquiète.

"Merci… Mais tu n'aurais pas dû me traîner, j'aurai pu me débrouiller… Péniblement, mais je l'aurai fait, alors que les enfants ce n'est pas certain."

Peut être lui paraissais je ingrat, ou paranoïaque, mais ça n'avait rien à voir… C'était tout simplement dans l'ordre idée de ne pas risquer outre mesure la réussit d'une entreprise pour l'intégrité d'un des individus ! Enfin… Peut être voyais je tout simplement les choses d'une point de vue trop stricte, presque trop martiale, Felina me le répétais assez comme ça...Et l'important était qu'une fois le camp atteint, il ne s'était rien passé parmi les enfants, celle qui ayant le plus peinée étant clairement Meridia, qui malgré une relative aisance pour me soutenir semblait avoir déployé de grands efforts pour cela, il suffisait de regarder son visage rougi et en sueur pour le remarquer… Je lui adressais finalement un sourire un peu reconnaissant.

"Je ne sais pas si tu devrais autant te forcer pour moi, mais une fois encore, merci… Allez je crois qu'il est temps que tu rejoignes les enfants pour donner la récompense aux vainqueurs, je vais préparer leurs repas."

Mais pour se faire allait falloir me débrouiller tout seul… Et ainsi alors que la féline retournait vers nos protégés, je me dirigeais péniblement vers la réserve de nourriture, m'appuyant comme je pouvais sur les éléments du campement pour éviter de solliciter mon pied meurtri. Cela finit cependant par arriver, m'arrachant des grondements de douleur. Se faisant je pus voir du coin de l'oeil que la victoire revint au groupe de Meridia, et bien que je fus un peu déçu de la défaite de mon équipe, l'important étaient que les enfants semblaient ravis du jeu qu'ils venaient de faire. Par ailleurs les vainqueurs n'attendirent pas que la féline les rejoigne, pour la rejoindre afin d'avoir leur dû , rapidement suivi par les perdants… Et bien que je me demandais comment elle allait gérer la chose, je laissais ma collègue faire tandis que j'accédais à la réserve de nourriture.

Comme je l'avais prévu les repas étaient différents pour chaque enfant, mais heureusement, les organisateurs avaient eu la bonne idée de noter le nom des enfants sur chacun des repas, afin de savoir auquel cela revenait… Cela dit j'aurai pu en déduire pour certains, qu'il s'agisse de la bouteille de liquide visqueux pour Rosalie, ou bien de ce sachet sentant le souffre pour Astar. Le tout formait un ensemble plutôt hétéroclite, aux odeurs particulières… Et bien sûr il y avait aussi de quoi nous nourrir Meridia et moi, à savoir de la viande séchée pour moi et du poisson salée pour elle, accompagnés pour tout deux de pain noir. Je réunissais alors le tout dans un sac, avant de revenir vers les enfants, de façon périlleuse, devant veiller à ne pas laisser tomber le sac tout en ne m'appuyant pas trop sur mon pied ! Enfin j'y parvins, avec fort grondement de douleur…. Puis je vis alors le monceau de bonbon, écarquillant les yeux, avant de tourner mon regard vers Meridia.

"Tu es sérieuse ? Avec ça ils ne vont pas manger ! … C'est pas grave, mais tu aurais pu me prévenir, ça aurait évité que j'ai à me déplacer, et ça t'aurait évité de me transporter, enfin… Ce qui est fait est fait."

De fait je posais le sac au sol, il allait servir pour ce soir de toute façon… Et si les enfants semblaient ravis avec les sucreries, enfin plus ou moins, Rosalie n'y goutant qu'à l'invitation de Ri'Lan, là où Nathalie essayait d'en mettre le plus possible en bouche, ma préférence alla à la viande séchée et au pain noir. J'avais toujours eu une préférence pour le salé par rapport au sucré, et ce n'est pas le fait que j'ai partagé ma vie avec une pâtissière pendant quelques temps qui a changé cela. Je tendais par ailleurs également sa part à Meridia, au cas où elle partageait cette préférence. Se faisant je constatais avec un sourire que bien loin de se diviser après le jeu, les enfants du groupe de Meridia et ceux du miens se mélangeaient, malgré la victoire des premiers sur les seconds… Mais… Je pensais alors à quelque chose, un détail certes, mais tout de même fâcheux.

"Hm… On ne devrait pas aller détacher les deux autres maintenant ? Je n'aime pas trop les savoir seuls, même aussi solidement attaché qu'ils le sont."

On était peut être en vacances, oui, mais ce n'était pas pour autant qu'il fallait oublier que nous étions en territoire étranger, avec tout les dangers que cela impliquait…
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP Event] Premier pas sur le sable... (pv: Meridia)

Message  Meridia Inuendo le Jeu 15 Oct 2015, 12:15

Il s'intéressait à ce que je pouvais dire, c'était assez nouveau pour moi. Oui, en tant que coiffeuse j'avais plus pour habitude d'écouter les gens, et ces derniers ne prêtaient que rarement attention à ce que je pouvais dire en retour, à moins que cela ne leur soit bénéfique sur certains points. Et, étrangement, cela me pris à revers et me força à réfléchir quelques-peu à ma réponse, même si je n'avais pas besoin de mentir pour répondre à cette question au final.

« Je n'ai pas été que coiffeuse toute ma vie. Comme je te l'ai dis, j'ai dû quitter mon village à cause de l'église et, pour cela, j'ai dû voyager… longtemps. Mon désert n'était pas ce qui se faisait le plus proche du donjon, et je me suis faites de nombreux compagnons sur la route, certains se prétendant héros, certains en étant réellement. Je suis passée par moult villages ou de simple paysans me racontèrent comment le grand Arlax avait vécu 25 dragons à lui tout seul, pour finalement découvrir que le Arlax en question n'était qu'un ivrogne doué pour la poésie et les contes de fée, avant que ce même Arlax ne tente de me tuer parce que j'étais un monstre et qu'il voulait se racheter pour ses mensonges auprès des villageois. Certains de mes compagnons de routes ont finit par mourir sur le chemin, que ce soit en cas d'attaques, ou en cas de maladies. J'ai vu nombre d'entre eux, lors de leurs derniers souffles, me raconter leurs regrets quand aux incroyables légendes qui circulaient sur eux, et comment ils auraient souhaité vivre une vie plus simple. Je ne suis pas une héroïne, mais j'ai vu des héros, des aspirants héros, et des imposteurs. Mais tous avaient le même point commun au bout de leurs voyages : Ils auraient souhaité ne jamais avoir choisis cette voie. C'est comme ça que je sais qu'une légende n'est que ce qu'elle est : Une légende. »

Il m'avait fallu longtemps pour raconter tout ça, et il n'eut cette réponse que lorsqu'il revint avec sa nourriture. Je n'avais pas entendu ce qu'il m'avait dit auparavant, quelque-chose sur le fait qu'il s'était déplacé pour aller chercher la nourriture des enfants alors que son pied était douloureux. Je haussais les épaules à cela, mais hochait la tête quand au fait qu'il fallait probablement détacher les deux autres. Mais dans mon cas, ce n'était pas parce que je pensais aux dangers sur la plage, mais juste parce que je me disais qu'ils avaient été assez puni et qu'il ne fallait pas non plus que ça gâche leurs vacances. Le pied d'Engar avait déjà bien dégonflé, ce qui me laissait deviner qu'ils avaient quand même quelques notions en matière de méduse pour ne pas blesser trop fort et s'en tenir à une simple blague. Je me relevais à ses propos, constatant que tout les enfants s'étaient arrêté de manger pour écouter l'histoire de mon voyage, et des mes compagnons de route. Je me tournais alors vers eux, tout en posant ma nourriture sur une petite pierre plate qui traînait par là.

« Je me doute que la plupart d'entre vous sont nés au donjon, et donc ne connaissent pas les dangers de l'extérieur. Ni les sacrifices que certaines personnes, autant humaine que créature, ont fait pour que vos parents puissent vous donner naissance dans un lieu sûr. Si vous avez encore vos parents avec vous, soyez sûr de les respecter et de les aimer tant que vous le pouvez »

Nathalie sembla réfléchir longuement à mes propos avant de finalement prendre la parole, après avoir avalé le bonbon qu'elle avait en bouche.

« Et toi ? Tes parents ils sont où ? »

La question n'était pas méchante et je pouvais le ressentir, ce n'était que de la curiosité de sa part, mais je ne répondis pas tout de suite, cherchant un peu mes mots.

« Mon père doit encore être au village bien que je ne l'ai pas revu depuis. Ma mère…. »

Je laissais planer un long silence avant de tourner mon regard vers le ciel. Le message était lourd de sens, et même si, il fut un temps, j'avais encore espoir qu'elle soit encore en vie, je m'étais fais une raison. Si moi même j'avais été épargné, c'était certainement parce que j'avais une part d'humanité en moi de par mon père. Ma mère par contre n'avait pas eu cette chance et était une créature de bout en bout, ce qui signifiait aussi sans doute que l'église ne lui avait pas fais de cadeau, et je vis les yeux de Nathalie devenir curieusement humide, ce qui me fit poser un genou à terre pour être à sa hauteur.

« Eh du calme. » Fis-je en lui souriant. « C'était il y a… longtemps. Je n'y pense plus aujourd'hui. »

Ce qui eut pour effet de la rassurer un peu, et de retourner à son occupation principale qui était de manger des bonbons avec ses amis. Elle n'avait pas ressentit la légère pause dans mes paroles, ainsi que le léger tremblotement de ma voix, trop jeune pour détecter d'aussi subtiles nuances d'émotions, mais Engar n'avait pas dû le louper.

« Bon les enfants, vous restez calme avec Engar, je vais chercher vos deux petits camarades un peu plus loin. Pour ceux qui ont encore faim après tout ça, mais j'en doute, vous pouvez demander à Engar pour du rab. Et sage hein ! »

Les trois derniers mots étaient un peu plus sévères et j'eus droit à un hochement de tête de la plupart d'entre eux, et je me dirigeais ensuite vers les deux petits fouteurs de merde toujours en train de se débattre dans leurs liens qui s'arrêtèrent immédiatement en me voyant arriver. Je les libéraient rapidement, ce qui les fit visiblement se poser des questions, avant de leur signaler.

« Il y a des bonbons près d'Engar, et vous pouvez en manger malgré ce que vous avez fait… A LA CONDITION que vous présentiez vos excuses à Engar, et à vos camarades de classe. »

Ils s'en retournèrent vers Engar en courant, alors que je les suivaient sans mal, et c'est au moment ou j'arrivais que j'entendis le gobelin s'adresser à Engar.

« Je m'excuse monsieur, c'était idiot. »

C'était des excuses simples, sans fioritures et qui sonnaient sincère. Je lui fis un signe de tête pour qu'il retourne vers ses camarades en s'excusant promptement, ce qu'ils semblèrent accepter sans trop de mal. Je m'assis ensuite à coté d'Engar, me saisissant de mon poisson que je me mis à manger lentement. Ashtar, ou quelque-soit son nom semblait du mal à accepter sa défaite, mais il savait aussi qu'il n'aurait rien s'il ne s'excusait pas… Et les bonbons restant, qui diminuaient à vitesse grand V, lui faisaient clairement de l’œil.
avatar
Meridia Inuendo

Féminin
Messages : 71
Expérience : 95
Métier : Coiffeuse (et truande)

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Métis
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP Event] Premier pas sur le sable... (pv: Meridia)

Message  Engar le Dim 18 Oct 2015, 15:19

Alors même que j'étais un peu irrité par la décision qu'elle avait prise de les gaver ainsi de bonbon, cet agacement se dissipa sur le champs quand elle répondit enfin à mes propos concernant l'expérience dont elle se targuait. Pour être honnête cela m'était entre temps un peu sortit de la tête, et je devais avouer être surpris que de la voir revenir elle même sur la question. Cela ne m'empêcha pas pour autant de l'écouter, bien au contraire à vrai dire. Ainsi, je déduisais déjà de ses propos qu'elle était originaire de Rak'soom. Je m'y étais moi rendu en de rares occasions et je ne connaissais nul autre désert à Deïsa, à moins qu'elle ne vienne d'Illiomad, mais cela me semblait peu probable. De toute façon il était vrai que dans les deux cas, que rejoindre le donjon avait dû être un voyage quelque peu éprouvant, et qui avaient ouvert bien des opportunités d'expérience et de rencontre. Rencontre dont elle me fit un bref descriptif, m'arrachant par ailleurs un sourire avec son anecdote sur le dénommé Arlax, un beau représentant de cette fraction d'individu qui n'étaient héros que dans leurs têtes et au travers de leurs mensonges, alors même qu'ils étaient les individus les plus innommables qui soient.

Quant à ses compagnons de route... Je comprenais très bien ce qu'elle signifiait par là, moi même, bien que plutôt solitaire à l'époque, j'avais eu plu d'un frère d'arme, en particulier lors de mes chasses aux démons... Et il va sans dire qu'il n'était pas rare qu'un d'entre eux y périssent, parfois même de ma propre main si c'était le seul moyen de venir à bout de l'engeance démoniaque. Combien de fois avais je entendu les confessions des mourants, avant d'abréger leur souffrance ? Je ne sais pas trop honnêtement. Je n'aimais pas écouter cela, je n'aime toujours pas d'ailleurs, j'ai toujours estimé que les regrets n'étaient qu'un frein lorsqu'on était encore en vie, mais cela me paraissait encore pire quand on était sur le point de mourir... C'était comme chercher à renier tout ce qu'on avait vécu au moment même où on ne pouvait plus changer cela. Et justement, alors même qu'elle concluait ses propos quant à ces "héros" et son amère considération à l'égard des légendes. Je constatais alors que tout les enfants étaient en train de nous regarder, de l'écouter. Ça n'avait rien de surprenant en soit, on avait pas été des plus discrets, et de tels récits fascinaient les enfants, en bien ou en mal... Pour ma part, ces propos n'étaient pas sans me rappeler quelques souvenirs, dans lesquels je m'abîmais brièvement en contemplation, m'inspirant quelques réponses à l'encontre des propos de Meridia, mais elle s'était aussi rendu compte de l'attention des enfants, et leur adressa la parole. C'était des propos quelque peu moralisateurs mais légitime. Cependant, d'un rapide coup d’œil je constatais que quelques uns des enfants frissonnaient à ses mots, peut être ces derniers avaient ils vécus une partie en dehors du donjon, et se rappelaient ils quelque peu de à quoi cela ressemblait...

Puis un enfant posa une question... Délicate, mais qui ne m'affecta guère, ne m’empêchant de continuer à manger de mon côté, et la réponse de Meridia produisit aussi peu d'effet. Non pas que je n'avais pas conscience de son malheur, mais j'en étais tout simplement blasé d'une certaine façon. La majorité des habitants du donjon, en particulier ceux qui n'y sont pas nés avaient perdu une parti de leurs familles face aux persécutions de l'Eglise ou durant leur voyage jusqu'à la tour, au même titre que les compagnons de Meridia. A vrai dire, le plus surprenant pour moi dans la chose était le fait que Meridia avait vécu pareille histoire dans le désert de Rak'soom, sur lequel l'Eglise n'avait que peu d'emprise. Cela expliquait cependant peut être sa survie et celle de son père, le fanatisme y étant sans doute moindre. Il restait à espérer pour son géniteur que cela dure !

Cependant, tous n'étaient pas aussi indifférents que moi sur la chose, et il s'en fallut de peu pour que nous ayons quelques crises de larmes, qui ne furent évité que de justesse par l'intervention in extremis de la principale responsable qui s'empressa de les rassurer... Ce qui marcha à merveille sur les enfants, mais j'eus pour ma part une légère grimace. Peu importait la façade qu'elle affichait, Meridia était visiblement affectée par la chose, et je notais qu'évoquer sa famille serait sans doute une mauvaise idée.

*Depuis quand tu sais faire preuve de tact ?!*

Passant outre cette moquerie, n'ayant de toute façon aucune raison de m'intéresser davantage au passé familial de ma collègue. Cette dernière par ailleurs profita de mes propos concernant les deux autres pour s'éloigner, ce qui donnerait sans doute le temps de se reprendre, en plus d'un bon exutoire en la personne de ces deux garnements. Ce ne fut qu'à cet instant que je pus constater que mon pied avait quelque peu dégonflé et me faisait moins souffrir... Bon, visiblement, la piqûre de la méduse n'allait pas avoir de conséquences trop importantes, c'était déjà ça... Mais à peine eu je le temps de penser à cela que déjà plusieurs des enfants m'assaillaient pour demander davantage de bonbons, me fixant de leurs yeux suppliants... Et je n'avais pas vraiment le choix ! Je ne pouvais pas revenir sur ce que leur avait dit Meridia, et quand bien même je m’efforçais de faire preuve de parcimonie dans la distribution et à repousser ceux se faisant trop exigeant, le tas de bonbon commença à diminuer rapidement...

Puis je fus rapidement rejoint par les deux enfants que Meridia venait de libérer, et le gobelin ne tarda pas à s'excuser, alors que son regard glissait vers le tas de bonbon. Je comprenais alors un peu le petit jeu de ma collègue. Du chantage, c'était moralement discutable, mais je ne pouvais également qu'en reconnaître l'efficacité ! Cependant si celui ci ne tarda pas à rejoindre ses camarades et à profiter aussi des bonbons, Astar continuait à me faire face... Et mon regard se fit sévère alors que je le détaillais. Son corps entier tremblant, ses poings serrés, tout en lui trahissait une profonde colère. Était ce simplement à l'idée de s'excuser. Non, il y avait autre chose, à son regard, c'était dirigé spécifiquement contre moi... Et de fait je me contentais d'attendre, les bras croisés, jusqu'à ce qu'il parle, ce qu'il fit... Pas tant avec rage qu'avec dégoût.

"Et vous... Vous vous êtes déjà excusés ?!"

Oh... Je voyais où il voulait en venir, et ainsi je me relevais, le dominant de toute ma taille, les bras croisés, quitte à me faire souffrir un peu, sans rien en laisser paraître. Cela ne suffit cependant pas à le faire taire, Astar continuant.

"Pourquoi je devrai être puni alors que vous ne l'avez jamais été ?! Pourquoi je devrai m'excusez alors que vous ne l'avez jamais fait ?! Ce n'est pas juste !"

Oh oh... Voilà sans doute un petiot à qui on avait raconté quelques une des histoires à mon sujet, vraies ou fausses, et qui se révoltait contre cela. Ce qui est assez normal après tout, si les adultes le font je ne vois pas pourquoi j'en attendrai davantage de la part de leurs rejetons. Et puis... Quelque part je le comprends, j'ai après tout eu la même réaction, et l'ait encore, à l'égard des nobles ou des privilégiés... Et ce fut d'une voix sèche que je lui répondis, légèrement crispé.

"Oui, déjà, mais pas pour tout. Je ne sais pas ce qu'on t'as raconter sur moi, ce qui est vrai ou faux... Mais je ne vais pas te mentir, je ne vais pas te dire que je regrette ou ait déjà été puni et que tu l'ignores. Mais pourquoi toi tu devrais le faire alors ? Tout simplement parce que ta bêtise est suffisamment minime pour qu'il n'y ait pas besoin d'autre chose que des mots pour l'effacer. Il y en a d'autres pour lesquelles ça ne suffit pas, pour lesquelles même les actes ne changent rien. Et si tu me détestes tant pour ça, et bien... Tu ne devrais pas tout faire pour justement ne PAS me ressembler, et donc t'excuser ?"

J'affichais un sourire un peu narquois... Je n'allais clairement pas me faire aimer des enfants, mais je ne savais tout simplement pas comment leur faire comprendre, leur expliquer ma façon de penser un peu particulière... Et quand bien même je ne l'aurai pas fait, car ça aurait été les persuader de me ressembler, et je ne voulais surtout pas de cela. Ce n'était pas le genre de choix vers lequel il fallait influencer ou encourager une personne, sans quoi cela tournerait forcément mal. Enfin, cela étant dit, je décroisais les bras, alors qu'Astar semblait en pleine réflexion, avant d'enfin s'excuser.

"Hrmpf... Je m'excuse."

Je doute que ça ait été sincère, mais ça me suffit. Il serait des plus malvenus de ma part de lui en demander davantage. Je venais donc saisir une poignée bonbons et les lui lançait, me doutant qu'il serait assez habile pour les récupérer.

"Et bien voilà ! Ce n'était pas si dur ! Mais évite de recommencer, je pourrai ne pas m'en contenter cette fois !"


J'eus un léger rire, mais je fus bien le seul. La plupart des enfants se contentaient de finir leur portion de bonbons, mais quelques uns me regardaient, ne sachant visiblement pas quoi penser de mes propos. Je ne pouvais pas les en blâmer... Puis mon regard s'attarda sur Meridia. Qu'est ce qu'elle pouvait en penser ? Et qu'est ce qu'Astar savait, ou croyait savoir, sur moi ? Bah... Au fond, quelle importance ? La seule chose qui comptait était que ça se passe bien pour les enfants, peu importe s'ils ne m'aimaient pas. Je n'allais pas changer pour eux !

*... Comment on a pu t'accepter comme accompagnateur ?*

Je pense que le manque de volontaire à quitter le donjon y fut pour beaucoup ! Enfin... Je laissais les enfants profiter de leur butin avant de m'asseoir non loin de Meridia, revenant sur le sujet des activités.

"On attend qu'ils finisse et on passe à la suite du programme ?"
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP Event] Premier pas sur le sable... (pv: Meridia)

Message  Meridia Inuendo le Mer 21 Oct 2015, 12:48

[HRP]Pour nos éventuels lecteurs assidus, nous avons décidé d'un commun accord que le rp s'arrêterait là vu la tronche de l'event[/HRP]

Je ne pensais pas grand-chose de ce que venait de dire Engar au final. Cela ne faisait que confirmer ce dont il m'avait parlé plus tôt, qu'il n'était pas vraiment un héros et que le chemin de la justice était pavé du sang des innocents.

Quand à moi je continuais à rêvasser quelque-peu, assise sur le sable en me demandant ce que j'allais faire en rentrant, car oui, pour moi ces vacances n'avaient que trop durée déjà et j'avais déjà le mal du pays. Je considérais déjà le donjon comme ma nouvelle maison et en être éloignée trop longtemps commençait à me faire du tord sur mon moral. Néanmoins, quand Engar revint vers moi et me demanda si l'on continuait avec la suite du programme, je hochais juste la tête avec un petit soupir, et les choses continuèrent.

Les quelques jours de vacances suivant se déroulèrent sans trop d'anicroches, même s'il y eut toujours les deux petits monstres pour foutre le merdier, rien qui ne permit à l'ambiance de se dégrader…. Puis ce fut enfin le chemin du retour, celui que j'avais attendu, ou j'allais être débarassé de toute cette marmaille même si j'allais sûrement regretter la petite Neko au final. Bah je la reverrais sûrement au donjon, j'avais pu constater qu'elle s'était intéressée à moi et qu'elle s'était aussi attachée plus que de raison à moi.

Enfin bref, nous étions de retour. Les adieux furent déchirants pour certains, moins pour d'autres mais on arriva à s'en sortir sans trop de larmes. Un simple signe de la main pour Engar, et je me redirigeais vers mon chez moi.
avatar
Meridia Inuendo

Féminin
Messages : 71
Expérience : 95
Métier : Coiffeuse (et truande)

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Métis
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP Event] Premier pas sur le sable... (pv: Meridia)

Message  Engar le Jeu 22 Oct 2015, 23:25

Je ne m'étais pas attendu à cela… Mais il s'avéra en vérité que ce fut le premier jour, et même sa seule matinée, qui fut l'instant le plus mouvementé de ces vacances imprévues. Après les démonstrations d'autorité et les punitions infligées à Astar et Barlog, les enfants s'avérèrent des plus sages . En effet malgré quelques autres incidents, comme quand il s'avéra que le temps mis par Nathalie pour nous rejoindre était parce qu'elle avait caché mes vêtements dans le sable, et que pour la punir je l'avais forcé de les porter. Mais cela n'était encore qu'anecdotique, et je crois ne pas me tromper en affirmant que ces vacances furent une réussite dans leur ensemble. Les enfants étaient contents, et nous même étions à peu près indemne.

Plus rien ne nous retenant donc notre retour au donjon se fit après des adieux plus ou moins déchirant, les enfants retournant auprès de leurs parents, soit en larme, soit avec un grand sourire, mais dans les deux cas parce qu'ils avaient passé de superbes vacances, y réagissant différemment, tout simplement. Il allait être temps pour eux de retourner à l'école, tout comme moi, après ce séjour, j'allais devoir reprendre mes « activités ». Je pris néanmoins le temps avant cela de dire mes au revoir à Meridia, qui malgré ses quelques premiers épanchements, s'était avéré des plus discrètes, ce qui était sans doute préférable… Après quoi je m'étais rendu auprès de mon protégé afin de m'assurer que tout s'était bien passé de son côté, et sinon m'occuper des responsables s'il s'avérait qu'Umbriel avait déçu mes attentes… Mais malgré cela une chose était certain. C'était fini, il était temps de passer à autre chose.
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP Event] Premier pas sur le sable... (pv: Meridia)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum