Le Skaven Berzerk.

Aller en bas

Le Skaven Berzerk.

Message  Ickaboth le Sam 26 Sep 2015, 13:31

Établissement banal à première vue. Murs de pierre, porte en bois, un étage, du brouhaha émanant de l'intérieur et même un gars jaugeant son équilibre tout en pissant au coin de la rue. Jusque là rien d'anormal et tout de banal en somme, pourquoi rentrer ici plutôt qu'ailleurs alors ? Ickaboth avait tout simplement les yeux rivés sur l'enseigne et une question le démangeait : est-ce vraiment un rat géant qui tient cette taverne ? Et puis, y a-t-il une chance sur deux qu'il vous rentre dans le lard quand vous lui commandez à boire ?
Bon d'accord, ça fait deux questions mais ne chipotons pas.

Ne tenant plus, son premier geste fut de pousser la porte et de franchir le seuil du débit de boisson. Le volume sonore ambiant augmenta naturellement d'un cran. Partout où il posait le regard, le nouvel arrivant ne voyait que pelages, écailles et peaux vertes. L'espace d'une seconde il ferma les yeux. Du chahut ambiant s'extirpèrent les voix de deux types se disputant dans le fond, le roulement de dès sur un table proche, une chanson alcoolisée du coté du bar, un type crachant au sol, des tintements de verres et chopes un peu partout.
Même au niveau olfactif c'était une fête ! Une forte teneur en alcool bien sur et en majorité de bière, mais également des soupçons d'hémoglobine ça et là. Sans oublier quelques relents acides prouvant que l'endroit avait du vécu et parfois ses clients buvaient et rendaient leur alcool sur place.

Un sourire se dessina sur les lèvres du golem et il rouvrit les yeux. Ouaip, il se sentait comme chez lui, aucune erreur. Sans hésiter, il alla poser ses fesses à une table au centre de la pièce. Table servant d'oreiller à un orc dont un petit hoquet intempestif venait perturber les légers ronflements. A coté de sa tête trônait une grande chope hélas vide. Ickaboth s'installa à la droite du dormeur sans s'inquiéter de la tête que ce dernier ferait en s'il se réveillait. Il chercha un instant le tenancier des yeux, cette légère nostalgie lui avait presque fait oublié ce pourquoi il avait choisit cette taverne plutôt qu'une autre. Ses yeux se posèrent sur une impressionnante boule de poils de dos derrière le bar. Probablement dans les deux mètres cinquante, des bras comme des cuisses de taureau et assez de gras sur le cul pour tenir quelques hivers en hibernation sans souci.
L'instant d'après, le tenancier se retourna pour servir un verre à un type au bar et là Ickaboth sourit de plus belle. A défaut de rat, c'est un castor-garou qui vous sert en ces lieux !

Ickaboth leva un bras et beugla pour se faire entendre.
"Patron ! Une grande chope de bière et un truc à manger !"

Les petits yeux noirs du rongeur géant cherchèrent un instant dans la salle et repérèrent le bras s'agitant derrière une table d'habitués.
"Ça marche !"


Le golem baissa sont bras et s'intéressa à son camarade de table. Il l'attrapa par la crête de cheveux hirsutes lui sortant du crâne et lui leva la tête pour jetait un œil à l'expression de son visage. Celui-ci, bavant à intervalles réguliers, arborait un air satisfait, serein, comme s'il était en train de rêver. Le tavernier arriva avec la commande juste au moment où Ickaboth lâcha la tête de la peau verte qui retrouva son doux oreiller de bois dans un "Bong !" magistral.

Le castor haussa son mono-sourcil.
"Vous savez ce que c'est Patron. Quand on entre dans une taverne qu'on ne connait pas, c'est à la tête des piliers de bars que l'on voit si la bière est bonne."
Ickaboth sourit à cela et posa son regard sur sa future chope trônant dans la main du rongeur tout en se léchant les babines. Il ne vit pas ce dernier le dévisager durant quelques secondes.

Il est vrai que ce "nouveau client" n'avait pas à première vue le profil de la maison. Il avait là une sorte d'humain dans des vêtements usés et trop grands pour lui. Non pas qu'il était petit pour un humain mais disons plutôt que cette chemise aurait pu aller parfaitement à un tonneau de cidre. Tout en posant la chope sur la table, le castor aperçu quelques détails changeant la donne. Il y avait, de ci de là, des trous dans la peau de cet "humain" qui ne semblait pas en souffrir plus que ça. Le dos de sa main droite et sa joue gauche manquaient en l’occurrence. Et par ces quelques ouvertures, on pouvait apercevoir de magnifiques reflets argentés à sa mâchoire et des pistons miniatures s'activer en suivant le mouvement de sa main pour saisir la chope digne d'un tonnelet.

Il haussa les épaules et posa l'assiette devant le client qui prenait une première gorgée de bière en.. penchant la tête de coté. Sans doute pour éviter que le précieux liquide ne s'échappe par sa joue absente.

"Les golems sont capables de manger du ragoût ?"

Levant la tête de sa chope, Ickaboth le regarda droit dans les yeux avec un grand sourire.
"Pour les autres allez savoir, mais aucun soucis pour moi en tout cas."

Il sortit quelques piécettes d'une poche et les posa sur la table, avant t'attirer à lui son assiette et de s'y attaquer.


Dernière édition par Ickaboth le Sam 26 Sep 2015, 16:28, édité 1 fois
avatar
Ickaboth

Masculin
Messages : 77
Expérience : 210
Métier : Technicien en pièges

Feuille de personnage
Niveau:
5/40  (5/40)
Race: Golem
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Skaven Berzerk.

Message  Gray Ashura le Sam 26 Sep 2015, 15:45

Gray venait de passer une agréable nuit dans une auberge recommandée par son nouvel employeur. Avec l'avance reçu sur son salaire, et n'ayant rien trouvé en termes d'objets qui l'intéressait, le jeune décida d'essayer de nouveaux bars. Qui sait, il arriverait peut-être à refaire le coup du bras de fer ?

Sur cette pensée agréable, Gray alla au second étage, sifflotant gaiement. Certes pas mal de monstres tiquaient en voyant un humain se balader dans le donjon, mais le physique de Gray empêchait de réellement s'énerver contre lui... S'emporter contre un môme s'était mal vu.
Par contre, on pouvait clairement s'étonner de voir ledit môme entrer dans une taverne, en la reniflant en premier. Yep, c'était une odeur de bonne taverne ça !

Le jeune homme entra donc dans la taverne... Où son apparence appartenait pas vraiment au lieu. Sans compter que Gray se dirigea donc vers le bar... Ou le Barman était un truc poilu énorme. Gray aimait bien la nature, mais il ne se serait pas risqué à deviner la nature du truc... Mais l'inverse n'était pas le cas, vu qu'au moment ou Gray s'installait sur son tabouret, près d'un autre humain, le barman dit à Gray...

"On sert pas les gamins."

"Euh je suis adulte..."

Dit Gray qui quand même en avait marre de cette scène... Bon il avait toujours sa bouteille d'absinthe, mais ce n'était pas encore l'heure...

"D'ailleurs, je parie que je peux battre n'importe qui ici à un concours de boisson !"

Affirmation qui déclencha un gros rire gras derrière lui. Gray se retourna et vit un minotaure... Ce qui fit sourire Gray.

"Ah ouais ? Et tu mettrais quoi en jeu ?"

"Ma bourse, assez pleine d'ailleurs "

dit le jeune homme en souriant, montrant une bourse effectivement pleine de ses gains de la veille.

"Le perdant paie les consos et perd sa bourse, d'accord ?"

Le minotaure rigola, et s'installa à côté du jeune homme, mettant au supplice la chaise sur laquelle il s'installait.

"Je marche ! Hoy, mets nous de la biè..."

Gray sortit de sous sa cape sa bouteille d'absinthe pleine.

"On va commencer avec ça."

Le minotaure regarda la bouteille, avec l'air... What ?

"Heu gamin, où t'as piqué ça ?"

"De ma dernière virée dans un bar dans le coin."

Dit le jeune homme avec un grand sourire, alors que le Rat amenait des verres... Et que Gray servit les deux verres.

"A trois ?"

Le minotaure était désormais moins sûr de lui... Surtout quand il vit le jeune homme vider cul sec le verre... Alors que même lui sentait le truc dans le fond de sa gorge... Et remettait déjà une deuxième couche....

Quelques minutes plus tard à coup d'absinthe, et autres alcools forts, Gray était debout, en pleine forme, et le minotaure dormait sur le sol.

"Jamais défier un humain capable de boire son poids en alcool sans problème."

Dit le jeune homme en prélevant son du et en demandant...

"Une bière s'il vous plaît !"
avatar
Gray Ashura

Masculin
Messages : 45
Expérience : 85

Feuille de personnage
Niveau:
5/40  (5/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Skaven Berzerk.

Message  Demie-coeur le Ven 02 Oct 2015, 17:54

Demie-coeur se trouvait devant une porte. Large, haute, sans vitre pour observer l'intérieur de la bâtisse. Elle tenait fermement son « arme » entre ses mains, laquelle possédait probablement le même potentiel de destruction qu'une brosse à dent coincée dans le bec d'une poule tétraplégique entres ses mains à la fourrure bleutée.
De petits tremblements l'agitaient, un observateur extérieur aurait vu là les signes d'une alcoolique chronique tentant de se résoudre à ne pas sombrer pour la troisième fois depuis qu'elle avait arrêté, hier soir. Mais celui connaissant bien ce museau à la truffe frémissante, ces petites moustaches tremblotantes et ce regard entre peur absolue et résolution relative savait qu'il n'en était rien. Peut être aurait-il alors pensé que Meredith, meilleur pilier de comptoir depuis la création de l'univers, était parvenue à ses fins en noyant avec elle Demie dans les vapeurs alcoolisées de sa forge.


En réalité ce n'était ni l'un ni l'autre, mais un combat au moins aussi épique que celui de deux manchots à concours de fléchettes faisait rage dans le crâne de la bleutée. Elle avait une « mission », depuis peu la verrou de la réserve du tenancier ne se portait plus très bien, encore moins après s'être fait défoncer la serrure deux trois fois. Il lui fallait donc pousser cette porte, de préférence sans toucher la poignée dont les relents de glaires chargées, de vomi et d'urine lui montait déjà à la truffe. Mais le vrai problème se présentait sous la forme d'une foule très certainement beuglante et aussi sensée qu'un enfant bercé trop prés du mur.
La foule, une des phobies de la pauvre renarde, ou plutôt la foule dans un lieu clos, pressée contre elle sans échappatoire. Elle en avait horreur, de la chaleur des corps dont elle ne pouvait éviter l'intrusion dans son espace personnel, des gestes brusques qui surgissaient sans prévenir juste devant son museau, les bousculades inévitable qui, ajoutées à sa maladresse congénitale, la jetaient inévitablement à terre.
Et elle devait affronter tout cela, comme un parpaing lancé en pleine figure avec un post-it « dit merci » collé dessus. Bien entendu il était difficile pour elle de se lancer, sauf qu'au plus profond de sa pensée, une autre entité se plaisait en de tels lieux. La perdition pour compagne et la rage comme ivresse Shaden ne perdait jamais l'occasion de semer la discorde. Quoi de plus facile que de le faire dans un bar empli de gens à moitié conscients et prêts à saisir le moindre prétexte pour frapper leur voisin de façon « valable ».


Mais fonce ! Tu vas finir par prendre racine ici !

Aller ! Magne toi ! Je crois que t'as déjà vu assez de poignées pour savoir comment les utiliser ! Fixer celle ci pendant les deux prochaines heures ne t'apprendra rien de plus !
Je ne veux pas…
Bha pourtant il va falloir. C'est bien toi qui doit aider les gens dans ce taudis de pierre que tu te rengorge de nommer donjon non ? Pour une fois que je suis pour j'aimerais que tu magne ton maigre petit cul d'emmerdeuse à l'intérieur sans que ce soit parce que quelqu'un t'as poussé !
Mais je n'aime pas là dedans. C'est plein de gens…
Oooooh, finement observé. Tu ne crois pas que c'est UN PEU LE BUT ?!
Les oreilles de la renarde se couchèrent sur son crâne, lui conférant un air penaud tandis qu'elle répliquait d'un ton acide dans son propre esprit.
Je ne suis pas stupide
Permet moi d'en douter
Je sais à quoi servent les bars
Je risque de me répéter en disant que j'en doute.
Mais je n'aime pas les gens qui s'y trouvent, ils sentent l'alcool.
Je crois que… hmm oui ça doit être PARCE QUE C'EST UN BAR ! Tu crois qu'on y sert des tisanes peut être ?!
Je n'aime pas l'alcool, c'est tout. C'est pour ça que j'essaye d'empêcher Meredith de trop boire.
Ouai et je la plaint la pauvre, je crois bien que se bourrer la gueule est la seule chose à faire en ta présence. C'est ça ou se trouver une corde. A moins que tu ne parviennes à tuer d'ennuis en racontant les intrigues aussi plates et inintéressantes que toi qui remplissent tes journées.
Hmf ! Tais toi où je pense à du papier peint rose à motif de coeurs !
Oh non… pitiééééé, pas ça !
Si. Maintenant tu me laisse tranquille, je ne tiens pas à rester plus longtemps que nécessaire dans cette bauge de la dépravation.


Et comme Shaden grommelait déjà, mêlant des commentaires peu agréables à des insultes imaginatives remettant en cause la qualité de partenaire sexuelle de Demie celle ci lui envoya une flopée d'images des cadeaux de saint Valentin qu'elle imaginait pour Meredith et il se tut avec un gargouillis d’écœurement.
La main sur le panneau de bois la bleutée se préparait à le repousser vers l'intérieur quand, dans le fracas d'un choc sourd, celui ci s’ébranlât avec force. Il fut alors promptement ouvert et un grand gaillard cornu, l'arcade saignant d'un liquide noir et poisseux sur le reste de son visage, apparut dans l'embrasure. Au bout de son bras, agrippé par un col débraillé, pendait un être à la peau sombre, les épaules larges, le torse dénudé et la peau tatouée de symboles compliqués. Tous deux empestaient l'alcool, mais le second puait aussi le sang et, elle le sentit, la douleur. Dans un grondement animal le premier individu balança l'autre par la porte, manquant de frapper Demie du corps inerte au passage. Le halé s'écrasa quelques mètres plus loin dans la flaque d'urine jaunâtre qu'un personnage peut soucieux de la bienséance avait laissé au bas d'un mur quelques minutes plus tôt.



Se retenant de prendre une grande inspiration par peur de défaillit, Demie se fit violence pour amasser la petite cuillère de courage qui devait bien se trouver quelque part en elle, puis elle se glissa dans la pièce pleine de bruits et d'odeurs inquiétantes avant que la porte ne se referme, le penne s'encocha dans son dos avec un petit claquement sec, semblable à celui d'un verrou sur ses espoirs de marche arrière.
avatar
Demie-coeur
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 392
Expérience : 80
Métier : contrôleuse des conditions de vie et du maintient de l'équipement

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Ange
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-horizon.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Skaven Berzerk.

Message  Ickaboth le Ven 02 Oct 2015, 21:27

Assiette terminée et chope vidée, il était temps de passer à la suite. Se levant de table, Ickaboth salua son voisin ronflant qui avait été d'une politesse exemplaire durant ce repas. A cela, l'orc dormeur ne répondit que par un rôt bien sonore.

Il partit ainsi en direction du comptoir, slalomant entre les tables et esquivant les types un peu trop saouls. Cela pourrait s'apparenter à un sport ou bien à un jeu de hasard, il y a une part de chance et on est pas sur de s'en tirer vivant. Un tabouret qui recule ou un bras qui se lève et vous pouvez vous heurter à un gros lard qui, par votre faute, aura renversé sa bière sur ses genoux. Je vous passe les détails concernant la suite de cette rencontre, mais j'imagine que l'on peut compter les points selon les dents que le sportif à perdu au passage.

Arrivé au comptoir et s'emparant d'un tabouret libre, le golem n’eut qu'à tourner la tête pour assister au combat non pas de l'intelligence sur le muscle mais bien d'un foie sur un autre. Il regarda la scène assis de biais sur son tabouret avec un air amusé. Cela après avoir bien entendu commandé une autre chope au castor-garou massif.

Ce dernier aussi regardé la scène en essuyant sa vaisselle, lâchant de temps à autre un petit "Et ben dit donc.." en voyant la descente du gamin.

Quand la fée verte eut assommée le minotaure et que celui-ci commença à tanguer, on pu observer un réflexe de groupe. Toute personne ayant un verre devant lui le leva légèrement au-dessus de la table. Les premiers furent ceux assistant à la scène, les seconds imitèrent les premiers rapidement sans même penser au "Pourquoi ?". La réponse était tellement évidente et ne se fit pas attendre. Le choc engendré par la chute du minotaure secoua les tables alentours et renversa les verres des inattentifs. C'est à ça que l'on reconnait le vrai pilier de bar ! Le monde autour de lui peut s'écrouler il en aura rien à secouer.. à moins que sa bière n'en soit directement menacée !

Ickaboth regarda le vainqueur d'un mètre cinquante revenir au bar
en parfait d'état et commander une bière.
"Jolie match Gamin. Mais tu as fais deux erreurs :
De un, ta règle du perdant payant les consommations ne compte pas quand on apporte son propre alcool.

De deux, commencer directement à l’absinthe et le battre aussi vite sans rien laisser paraître a dissuadé toute autre personne de cette salle de t'affronter."


Après une bonne gorgée de bière, il conclut :
"Il vaut mieux tourner à un alcool moins fort et paraître alcoolisé pour laisser croire aux autres qu'ils ont leur chance. Ainsi certains voudront t'affronter même une fois ton premier adversaire au sol."
avatar
Ickaboth

Masculin
Messages : 77
Expérience : 210
Métier : Technicien en pièges

Feuille de personnage
Niveau:
5/40  (5/40)
Race: Golem
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Skaven Berzerk.

Message  Gray Ashura le Ven 02 Oct 2015, 23:21

Alors que le golem faisait ses remarques sur le plan de Gray... Celui se tapa le front.

"LE CON ! Merde, j'aurais effectivement du faire comme cela !"

Eh oui. Le jeune homme était le premier à reconnaître ses erreurs, et là il en avait fait une belle... Plus personne ne voudrait faire de concours de boisson dans cette taverne, du moins pas avec lui... Mais au moins le rat géant lui avait apporté une bière. C'était l'essentiel.

"Raf, je me suis déjà suffisamment fait hier, et mon salaire devrait pas trop tarder, donc c'est pas trop grave. Mais merci du conseil, je ferais plus gaffe."

"En même temps, les nains ont toujours l'avantage dans un concours de boisson."

Gray ne répondit pas. Il posa sa chope après l'avoir fini tranquillement. Toutefois un observateur attentif remarquera que son dos était pour le moins tendu. Le jeune homme ne se retourna même pas pour voir son interlocuteur. Après tout, il était effectivement petit. Cela ne valait pas le coup de s'énerver...
Jusqu'à ce qu'un lézard se mette à la place du minotaure, désormais sur le sol.

"Allez humain... Tu vas bien me payer un coup à boire non ?"

Gray le regarda brièvement cette fois là. Le lézard était loin de son camarade de beuverie de la veille, et l'autre avait une mauvaise lueur dans son regard.

"Non."

"J'étais sûr que t'étais un gars sym... Attend, tu viens de dire non ?"

"Yup."

Dit le jeune homme en retroussant ses manches, afin de laisser apparaître sa musculature. Mieux valait prévenir que guérir... D'ailleurs le rat regarda méchamment le lézard.

"Si tu t'asseois la, tu commandes. Sinon, tu embêtes pas mes clients.
"

Le lézard regarda Gray et émit un sifflement indiquant qu'il n'avait pas aimé l'attitude du jeune homme.

"C'est qu'un humain, de quel droit il croit pouvoir venir ici et boire ? Ou même pouvoir ..."

"Du droit du client de profiter de sa bière en paix."

Le rat regarda Gray.

"Si vous voulez vous expliquez, c'est dehors."

"J'ai pas envie."

"V'voyez ? c'qu'une mauviette. Un lâche, comme sa famille probablement."

Crak ! L'anse de la chope venait d'exploser dans la main du jeune homme qui venait de s'entailler. Le sang goutait sur le comptoir... Alors que Gray ne disait toujours rien. Ne laissait rien transparaître. Le lézard commençait à s'aventurer dans une direction dangereuse... Et les ricanements qu'il recevait montrait à Gray qu'il n'avait pas des masses d'alliés dans le temps. En invoquant le nom de Crocs Noir, il pourrait rétablir l'ordre, mais...
Mais cela ne se faisait pas. Il était employé pour sa discrétion et le fait qu'il ne cause aucune histoire.
Sans un mot, il sortit le prix de la chope détruite pour la donner au Barman.

"Mes excus..."

"Roh, regarder comment le petit fils à sa maman est poli comme tout ! C'est migno Waaaah !"

Le lézard n'eut pas le temps de terminer sa phrase que Gray l'avait attrapé par le col et plaqué sur le comptoir.

"Je veux bien être patient et tolérer pas mal de trucs. Mais là t'as commis deux erreurs. Un, insulter ma famille. Deux, insulter ma mère."

Apparemment, le lézard n'avait pas trop compris ce qui venait de se passer. Comment un nabot pouvait avoir autant de force ?! Il était en train de le faire suffoquer.

"Encore un mot. Un. Et je te jure que tu ne pourras plus jamais manger de viande de ta vie."

Le lézard allait tapoter pour signaler son accord, quand Gray sentit qu'on le soulevait et qu'on le lança... Contre la porte qui céda sous l'impact. Gray, lui, bénit la petite armure de cuir qu'il portait et qui avait épargné sa colonne.
De la porte défoncée surgit le lézard... Accompagné d'un minotaure, et d'un homme-bête. Probablement un tigre vu ses rayures... Les trois se frictionnaient les poings.
Gray cracha par terre, et ramena ses poings devant lui. Il allait leur montrer ce que savait faire un montagnard !
avatar
Gray Ashura

Masculin
Messages : 45
Expérience : 85

Feuille de personnage
Niveau:
5/40  (5/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Skaven Berzerk.

Message  Demie-coeur le Sam 03 Oct 2015, 16:18

Demie-coeur n'avait pas sitôt fait deux pas dans la taverne qu'elle le regrettait déjà. Depuis la porte elle remarqua quelque chose de plus désagréable encore que les odeurs de la taverne. Pourquoi les gens ne pouvaient pas faire en sorte de bien entretenir leurs lieux de plaisir d'ailleurs. Fallait-il nécessairement que la pièce pue pour que la bière soit appréciable ? Mais là encore elle ne touchait pas le pire de cet endroit. Le pire, le vraiment pire, résidait dans cette impression persistante qu'elle n'était pas à sa place, que rien n'y était. Elle reconnu un museau plus loin, celui d'un homme lézard qui, Demie le savait, possédait une forge voisine de celle de Meredith. Il aurait dut se trouver derrière l'enclume et non une bière ou quelconque alcool au goût abrasif. Bien des gens avaient mieux à faire que de s'asseoir là, noyant de faux chagrins dans des chopes trop grandes au point d'y disparaître entièrement. L'alcool, une chose terrible, la renarde constatait chaque jour les ravages que la boisson produisait dans les rangs du donjon. Surtout chez les humains, peut être bien ceux qui avaient le plus de soit disant bonnes raison de se saouler. Il est difficile de faire toujours bonne figure quand chaque pas en avant s'accompagne de brimades, de remarques désobligeantes, et parfois même de coups ou de bris de matériel.
Le coeur gros à cette pensée demie se dit qu'elle aurait voulut connaître une magie empêchant les gens de se laisser aller de cette façon. Elle même ayant de gros problèmes au niveau de sa sociabilisation il lui arrivait de déprimer pour rester étendue des journées entières sur son lit, le museau enfoncé dans les plis de la couverture, sans bouger, respirant à peine. Mais jamais, jamais elle ne se serait abîmée dans la boisson. Il y avait quelque chose de vil, de contre nature, à se suicider à petit feu. Aussi bien en posant ses fesses pour remuer les bassesses de la vie qu'en mêlant ses larmes à un alcool fort.



Alors que Demie s'enfonçait peu à peu dans ses pensées elle en fut tirée par un grand bruit. Quelqu'un venait de plaquer l'homme lézard, la connaissance de Meredith, contre le comptoir tout en proférant des menaces. Malgré la distance la renarde pouvait déjà sentir l'odeur du sang, chaud, qui coulait d'une plaie de l'un des deux adversaire. Le museau entrouvert elle n'osait intervenir, elle avait maintenant l'habitude des bagarres entre membres du donjon, certains se faisaient même une fierté du nombre de coups qu'ils avaient donné ou reçus durant la journée. Mais la scène lui semblait toujours surréaliste, des gens prêts à se taper dessus pour régler leurs problèmes… Voilà comment les hommes s'étaient comportés avec ses parents, un brûlé un lapidé, étrangement son aversion pour la violence devait trouver quelques fondements là.
Seulement elle ne se trouvait pas sur son terrain habituel. Elle manquait déjà d'assurance dans les couloirs du donjon, mais dans une taverne la chose empirait, comment se faire valoir l'autorité dans un lieu où elle n'en avait aucune, qu'elle ne connaissait, qu'elle détestait même au plus haut point. Finalement la réponse lui vint quand, après avoir fait traverser salle et porte à un jeune homme, le lézard, un minotaure et un tigre s'avancèrent pour lui régler son compte. Le premier, trop téméraire pour sa propre survie, se dressait déjà devant eux.



Là c'était trop.



-Arrêtez ça tout de suite !
Dans un élan d'autorité la renarde avait fait claquer sa voix comme un fouet et quelques regards se tournaient vers elle, pas assez pour lui assurer l'attention de tous, surtout pas de ceux à qui elle s'adressait. Si bien que, quand le tigre saisit un gourdin lui pendant à la taille, celui ci se disloqua entre ses mains sous l'effet de la magie de Demie. Un tas de sable se forma alors aux pieds de l'étonné.
-Je vous ai dit d'arrêter ! Vous n'avez pas le droit de frapper quelqu'un comme ça ! Pas le droit du tout même ! Excusez vous !
Certains dans la salle durent alors reconnaître celle à qui ils avaient à faire car des chuchotements s'élevèrent un peu partout avant qu'enfin quelqu'un ne clame.
-C'est la coincée de l'entretien ! R'gardez comme elle se tient droit avec son balai dans l'cul !
-La putain de forgefolle ! Renchérit une autre voix.
Et comme les invectives commençaient à pleuvoir et que le tigre, pas content du tout, se rapprochait d'elle avec pour tout vestige de son arme la poignée de clous le rendant au par avant plus dangereux, Shadden se remua dans la tête de Demie.
*Hé bha, on dirait qu'ils t'aiment bien dans le coin. Dit moi un peu, que crois-tu qu'il va se passer maintenant ? Tu es seule tu sais ? Tu ne trouveras pas de soutiens ici. Je suis prêt à parier que tu vas finir à quatre pattes, crachant sang et dents dans quelques secondes. C'est ça quand on se mêle des affaires des autres. Hmm… si le minotaure s'y met aussi je doute que tu puisses seulement remarcher un jour. Mais bon, ça c'est ton problème, après tout, ne l'ai-je pas assez répété ? Tu n'es rien qu'une petite emmerdeuse, une mijaurée incapable qui traîne sa carcasse aussi inutile que les pensées stupides encombrant son crâne vide d'un bout à l'autre du donjon.*
Il marqua une pause.
*Par contre… par contre moi je suis fait d'un tout autre bois.*
Le susurrement de sa voix se fit alors plus doux, comme un poison au goût de miel se frayant un chemin dans la pensée de Demie.
*Tu le sais, tu l'as vu, contre moi ils ne pourraient pas grand-chose. Oh bien entendu je ne promets pas leur sécurité, mais au moins la tienne. Plus que cela même, de l'autorité. Qui oserait encore se dresser contre toi ici une fois que j'aurai montré à ces fous la puissance que tu renfermes ?…*
La renarde se préparait à répliquer mais il ne lui en laissa pas le temps.
*Cesse de tergiverser ! Tu ne peux rien pour ce gosse, tu ne peux rien pour toi non plus d'ailleurs ! Parce que tu es trop stupide pour te rendre compte de la mana qui coule en toi ! Je n'ai plus de corps, par ta faute ! Mais je sais encore ce qu'est la magie, je la sent qui pulse dans ton sang, tu en es gorgée. Laisse moi te montrer comment faire, laisse moi un moment guider ta main, laisse moi t'enseigner ce que la souffrance à de bon.*
Et comme Demie hésitait il profita de la faiblesse de ses réticences pour manier son bâton à la place de la renarde. Au moment où le tigre penchait dangereusement son museau aplatit vers elle, crocs jaunes à demi visibles, il se prit un violent coup de son extrémité, lui faisant tourner la tête sous le choc. Le minotaure, proche lui aussi, tendit sa main pour se saisir de la renarde mais Shadden ne lui en laissant pas le temps et, la main braqué sur son torse, une onde translucide passa de Demie à lui, le faisant s'affaisser dans les secondes suivante. Le tigre regarda avec effrois son compagnon tomber comme une poupée de chiffons, puis il leva le poing, hésitant visiblement entre frapper la renarde ou fuir en souillant sa culotte de cuir. Trop tard, Demie avait entrevu dans ce poing levé la même violence que celle des gens de la ville lorsqu'elle avait laissé son père. Sous l'impulsion de Shadden et de son instinct elle mêla deux magies et un glyphe noir se traça en un instant devant elle avant qu'une puissante déflagration ne retentisse. Un nuage de fumée envahit la salle et le tigre vola dans la rue. C'est une demie aux yeux noirs qui suivit, l'homme lézard n'ayant pas bougé elle le toisa, ou plutôt Shadden le toisa à travers les yeux de la renard.



-Va ! Dégage tant qu'elle garde le contrôle. Si ça ne tenait qu'à moi tu pleurerais déjà dans une mare de sang et de pisse.



L'intéressé ne se fit pas prier, il déguerpit à toutes jambes, en même temps que quelques habitués du bar qui opéraient une fuite discrète en espérant ne pas se retrouver mêlés à un combat un peu trop déséquilibré à leur goût.



*Aller gamine, je te laisse la suite, tu devrais te faire obéir sans trop de problèmes maintenant, mais je ne promets pas que tu apprécies héhéhé…*



Shadden retira son emprise de Demie, la rendant à nouveau totalement libre de ses mouvements et tremblante de ce qu'elle venait de faire. Car oui, même si l'autre avait guidé tout cela, elle n'avait put s'empêcher de le suivre. Elle avait ressentit ce côté grisant de la capacité à écraser quelqu'un pour lui faire faire ce qu'elle voulait, en l'occurrence les stopper dans leur bagarre sans qu'ils ne puissent s'y dérober. Mais maintenant elle se trouvait répugnante, elle se faisait peur à elle même.
La fumée se dissipant dans son dos et ses yeux recouvrant leur couleur habituelle la renarde s'avança d'un pas rapide jusqu'à l'humain pour vérifier qu'il aille bien. Puis, tout en lui agrippant le poignet elle le tira jusqu'au tigre étendu plus loin.




-Reste près de lui, tu vérifies qu'ils n'a rien pendant que je me charge de son ami.
avatar
Demie-coeur
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 392
Expérience : 80
Métier : contrôleuse des conditions de vie et du maintient de l'équipement

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Ange
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-horizon.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Skaven Berzerk.

Message  Ickaboth le Sam 03 Oct 2015, 22:56

Ickaboth était là, les bras croisés à l'ancien emplacement de la porte, une épaule appuyée contre le chambrant. Un air blasé s'était installé sur son visage et exprimait une forte déception. La soirée avait pourtant si bien commencée.. Dommage qu'elle est tourné court avec l'entrée en lice d'un participant à la force trop écrasante.

Enfin bon, encore si ça n'avait été que cela ce n'aurait pas été trop grave. On pouvait aussi fermer les yeux sur l'utilisation de magie là où les poings auraient du parler. Quand on a pas le physique, il faut bien équilibrer les chances dira t-on.

Alors pourquoi le golem affichait-il une mine aussi dégoûtée ? Pourquoi leva t-il les yeux au ciel avant de s'infiltrer à nouveau dans le mur de curieux qui barrait la porte ?

Dans son esprit cette pièce de théâtre comportait un acte de trop. Après qu'un chasseur ait blessé sa proie, il ne va pas aller la soigner et lui donner des béquilles. Cette dernière scène puait l'hypocrisie à pleines narines, du moins à celles d'Ickaboth.

Quand on écrase quelqu'un, on lui laisse sa dignité en tournant les talons. On ne va ni lui pisser dessus ni lui apporter des fleurs.

Il repris sa place au bar et plongea son regard dans sa bière. Boarf, ce n'était pas la première fois qu'il voyait un spectacle aussi désolant. Humains et monstres sont biens plus semblables qu'ils ne s'en doutent.

Face à lui, le patron fulminait les yeux braqués sur les dégâts et les débris. On ne pouvait dire s'il psalmodiait des incantations et malédictions ou s'il essayait de garder le contrôle de ses nerfs. Cela redonna un léger sourire à Icka, au moins voici une personne honnête avec elle-même.
avatar
Ickaboth

Masculin
Messages : 77
Expérience : 210
Métier : Technicien en pièges

Feuille de personnage
Niveau:
5/40  (5/40)
Race: Golem
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Skaven Berzerk.

Message  Gray Ashura le Dim 04 Oct 2015, 11:55

Gray s'apprêtait à partir dans un combat de rue comme il en avait l'habitude, en garde pour pouvoir encaisser et riposter. Il comptait sur sa petite taille et ses muscles bien forgés par l'exercice pour les neutraliser... Le minotaure était costaud, mais Gray se savait plus leste et capable de le frapper dans l'aine.
Alors que le jeune homme s'apprêtait à colleter les enfoirés de racistes, une renarde bleue les interpella... Et au vu de leur réaction, bien que cela soit normale pour elle, les autres ne l'aimaient pas, faisant des commentaires sur la sexualité de la renarde... et sur sa partenaire. Instinctivement, Gray recula de deux pas. Il n'aurait pas su dire pourquoi, mais quelqu'un risquait de voler dans pas longtemps ou de s'écrouler, et ce ne serait pas "la coincée de l'entretien.
Bien que le recul ne soit pas nécessaire, Gray eu raison. Le minotaure s'écroula, et le tigre... Bah découvrit que la chanson "Fly me to the moon" pouvait également s'appliquer à lui.

"La vache ! Il vole bien quand même !"

Fit un Gray admiratif... Ca c'était de la magie de haut niveau... Quel dommage qu'il ne puisse la pratiquer, avec son absence de magie dans son corps...
C'est alors que la renarde qui était alors dans un état second sembla reprendre ses esprits... Et lui demander de s'occuper du minotaure. Gray allait répondre non, après tout le mec allait déjà avoir suffisamment mal à son honneur... Quand il se rappela la démonstration de vol du tigre. Mouais, il préférait éviter une deuxième éjection, sa protection n'était pas de super qualité.

"Oui m'dame."

Fit un Gray qui appliqua les bases de ce qu'il savait : Respiration ? Check. Saignement ? Check. Pour l'humain, le minotaure allait bien...

"Au fait, merci madame ! Je pense que j'aurais passé un sale quart d'heure si vous étiez pas arrivé."

Dans ses paroles, aucune trace d'ivresse... ce qui était étonnant vu ce qu'il avait bu, aux yeux d'autrui.
avatar
Gray Ashura

Masculin
Messages : 45
Expérience : 85

Feuille de personnage
Niveau:
5/40  (5/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Skaven Berzerk.

Message  Demie-coeur le Dim 04 Oct 2015, 15:53

Demie-coeur se rapprochait rapidement du deuxième combattant à terre. Tandis que l'humain s'occupait de celui qu'elle avait envoyé volé la jeune renarde se mit à genoux proche du premier à être tombé sous sa magie. Elle lui passa les mains devant la bouche, lui palpa la gorge, et finalement soupira de soulagement. Lorsque Shadden avait prit le dessus elle lui avait en quelque sorte fournit sa puissance magique mais sans vraiment comprendre ce qu'elle faisait. De fait elle se trouvait dans l'incapacité de chercher des symptômes précis ni de trouver comment soigner si elle avait atteint plus durement qu'elle ne le pensait la personne. Mais visiblement le vaincu se portait bien, sa respiration sifflante restait stable, il ne s'étouffait pas, son coeur battait, et son visage n'avait pas pâlit, avec un peu de chance il ne se souviendrait que du fait d'avoir été assommé, ou autre chose quoi qu'elle ait fait, elle demanderait plus tard les éclaircissements nécessaires à Shadden, pour le moment il lui fallait apaiser la tension de la salle.


-Je vous en prie, je ne peux pas laisser les gens se taper dessus, c'est contre les principes même de paix du donjon. Mais il ne faut pas dire merci, je n'aurai jamais dut faire ce que j'ai fait et c'est bien pire que si je n'étais pas intervenue… enfin je crois. L'autre va bien ? Elle attendit, le front soucieux, d'avoir les résultats de l'examen rapide que le jeune homme avait appliqué. Bien, je demanderai à ce qu'il soit porté à l'infirmerie du donjon afin de bénéficier de plus de soins. Je pense que même s'il ne semble pas trop mal, il appréciera que des soigneurs s'occupent de lui.


Sur ce la renarde se redressa et, tentant d'ignorer la foule de coups d'oeils et de regards en coin qui la suivait, se rapprocha du grand Skaven des ses yeux furieux. Il avait les mains tremblantes, dans l'une d'elle un torchon sale et humide gouttait doucement, la pression du poing de taulier l'écrasant. Dans l'autre une bouteille de verre fissurée montrait que sa gauche comme sa droite se retenaient de partir dans la figure de la renarde. Celle ci s'inclina devant lui avant de dire d'un ton véritablement gêné.


-Je suis désolée monsieur. Je suis venue sur votre demande afin de vous apporter l'aide demandée de par mes services. Je m'engage à rembourser personnellement tout ce qui a été endommagé ici, dans la mesure où les dégâts sont de mon fait bien entendu. Si vous le désirez je peux partir et vous envoyer quelqu'un d'autre pour s'occuper des réparation, sinon je suis tout à fait à même de remettre votre porte en l'état, celle de l'entrée comme celle qui vous a valut ma visite. Enfin je vous demanderai de produire un écriteau de mise en garde contre les rixes possibles et les sanctions qu'encourent les fauteurs de trouble. Que vous le vouliez ou non je suis obligée de signaler cet événement à mes supérieurs ainsi qu'à la garde et je suis certaine que, l'un comme l'autre, ils feront en sorte que les risques de bagarres s’amenuisent.


Son petit laïus terminé Demie tint un moment en place avant de se dandiner d'une patte sur l'autre, le museau baissé, intimidée par la foule et la colère tout à fait palpable du tavernier. D'une petite voix elle ajouta après de longues secondes de silence.



-Je suis vraiment désolée pour tout…
avatar
Demie-coeur
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 392
Expérience : 80
Métier : contrôleuse des conditions de vie et du maintient de l'équipement

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Ange
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-horizon.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Skaven Berzerk.

Message  Ickaboth le Dim 04 Oct 2015, 17:31

Un soupir, une main posée devant ses yeux et un léger mouvement de tête de droite à gauche. Que pouvait-on faire d'autre face à un tel discourt de boyscout ?

"Par tout les dieux, une éducation entière à refaire.. Bon !"
Le patron poilu s’apprêtait à parler quand il fut coupé par une légère tape sur le comptoir. Ickaboth se tourna sur son tabouret pour faire face à la renarde tout en gardant un coude posé sur le bar.

Puis il haussa le ton pour que sa voix porte dans la pièce.
"Qui ici présent fait partie de la garde ?"

A cette question le volume sonore ambiant descendit d'un cran. Quelques secondes s'écoulèrent sans que rien ne se passe avant qu'une main ne se lève dans le fond, puis une autre à coté de la première. Au final c'est une demi-douzaine de mains qui se levèrent vaguement dispersées dans la salle.

Le golem désigna d'un geste vague les mains levées.
"Voyez, même les gardes viennent ici dans leurs heures libres. Et savez-vous pourquoi ils n'ont pas bronché pour cette bagarre ? Tout simplement car eux, comme tout les clients ici présents, viennent ici pour cette ambiance. Sinon nous irions dans un comptoir à vins pour boire et dans un restaurant pour manger. Ceux qui rentrent ici savent ce qu'ils cherchent et sans ce léger goût de risque alors cet établissement n'aurait plus qu'à fermer."

Il laissa quelques instants pour que la donzelle digère ses mots, avant de reprendre.

"Les bagarres sont liées aux tavernes au point que s'en ait devenue une tradition culturelle et universelle ! Chassez les bagarres d'ici et elles deviendront des attaques de rues, sans règles et sans retenue ! Ici on ne peut allez trop loin par respect au patron pour les habitués et par respect à ses muscles pour les nouveaux venus."

Le gros rongeur acquiesça du chef les bras croisés sans quitter des yeux le goupil penaud.

"C'est ici que l'on relâche la pression après le boulot. Enlevé cela et vous aurez des explosions de violences partout ailleurs et quand vous ne vous y attendrez pas. Comme je l'ai déjà dis dans la rue, mais aussi au travail ou même chez les personnes ! Mieux vaut mettre un pain à un autre gars pour une broutille qu'à son gosse, non ?"

A ces mots, plusieurs commentaires approbatif fusèrent dans le public. L'un se plaignant de son chef qu'il aimerait voir pendu à une poutre, un autre exprimant que sa femme serait déjà partie s'il passant son temps à la maison con comme il est. Chaque phrase était accompagnée de hochements de tête ou de "Ouuaais !" bien appuyés.

"Nous sommes tous ici pour des raisons propres à chacun d'entre nous. Mais ce n'est pas car le chaos règne qu'il ne fait pas partie de l'ordre."
avatar
Ickaboth

Masculin
Messages : 77
Expérience : 210
Métier : Technicien en pièges

Feuille de personnage
Niveau:
5/40  (5/40)
Race: Golem
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Skaven Berzerk.

Message  Gray Ashura le Dim 04 Oct 2015, 20:36

Gray regarda l'humain... Qui était vraiment quelqu'un de réfléchi. Enfin, qui avait raison en tout cas ! Le minotaure commençait à maugréer, signe qu'il se réveillait... Gray ne se le fit pas dire deux fois, et retourna dans le bar.

"Moi j'ai pas arrêté de voyager sur les routes pendant deux ans. J'ai juste envie d'une pause tranquille de temps en temps... Sans problème. Je sais que pas mal d'humains ont causés du mal aux monstres..."

Plusieurs personnes regardaient le jeune homme...

"Pas chez moi... Un petit village perché dans les montagnes. J'ai grandi avec des monstres, et j'ai pas les préjugés qu'ont les autres sur vous. Merde on a tous la même réaction après une journée de travail : Passer une heure ou deux avec les copains à la taverne, pas vrai ?!"

Pas d'assentiments aussi bruyant que les déclarations d'Icka (Gray ne connait pas le nom hein, c'est juste le narrateur là), mais quelques acquiescements.

"Mais si on me cherche, on me trouve. Comme vous, j'aime pas qu'on touche à ma famille. Or, le lézard qui s'est barré l'a insulté, et a ensuite insulté ma mère. Je veux savoir qui parmi vous l'aurait pas encastré après ça ?"

Aucun bruit. Juste un silence, alors que le minotaure se relevait enfin...

"J'ai conscience que ma présence peut déranger. Alors ignorer moi si c'est le cas. Je me détendrais dans mon coin sans vous importuner."

Sur ces mots, le jeune homme retourna dans la taverne, et sortit quelques pièces de sa bourse.

"Je suis désolé pour le dérangement monsieur."

Fit le jeune homme en tendant les pièces au rat... Qui perdit de son hostilité envers le jeune homme. C'est vrai qu'il avait tenté autant que possible d'éviter le conflit, et que c'était le lézard qui avait franchi les limites sacrés dans une taverne.
Gray se remit donc sur un tabouret... Avant de se dire qu'on ne vivait qu'une fois. Vidant une bonne part de sa bourse, il dit en s'adressant à la salle, les mots magiques qui unissaient les peuples à travers l'espace et le temps.

"Tournée générale de bière !"

avatar
Gray Ashura

Masculin
Messages : 45
Expérience : 85

Feuille de personnage
Niveau:
5/40  (5/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Skaven Berzerk.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum