Négociation à la pagode

Aller en bas

Négociation à la pagode

Message  Gardien des quêtes le Lun 23 Nov 2015, 23:33

Depuis l'assaut du territoire Naviento, et la prise de pouvoir de ce dernier par Ishtar Naviento, propriétaires des maisons de plaisir du donjon Kanabo, ce dernier n'avait eu rien à craindre de la part des autres refuges de créatures. Au contraire même, le réseau de portail qu'avait tissé Oni avait favorisé les échanges entre ces différents lieux, permettant une communication soutenue et étant un gage de confiance. Néanmoins il était extrêmement rares que des individus voyagent de donjon en donjon, non seulement parce qu'ils étaient souvent attachés à leur terre natale, mais également car il demeurait une certaine défiance de donjon en donjon. Après tout, tous avaient connus un individu similaire à Focus Naviento, et aucun n'avait de garantie qu'un de leur "collègue" ne développe pas des ambitions comparables et puissent mettre à profit toute collaboration entretenue entre eux pour s'en prendre à eux. Certes le donjon Oni Ni Kanabo était le plus exposé face à l'Eglise et à la menace humaine, mais chacun des refuges avaient des ennuis similaires auquel il devait faire face, les encourageant à ne pas s'exposer davantage.

Néanmoins les temps commençaient à changer. Sans même compter l'apparition des aberrations, dont la présence semblait cependant se limiter aux territoires avoisinant la tour, l'Eglise était en train d'agir. Cela avait commencé il y a quelques années avec la reprise du conflit entre les nordiques, soutenu par le clergé, et les elfes de givres, mais maintenant une pression croissante était également exercée sur Endercross, rempart entre Amessa et les créatures du désert de Raksoom. Enfin, des rapports issus de quelques partisans du donjon établis à Illiomad, avait confirmé le fait que l'Eglise avait envoyé des individus afin d'établir des avant-postes au sud de Nachtheim, et ce de façon antérieure à l'assaut, tandis que certaines des Franches-Lames, les plus grands héros humains qui de par leur talent avaient été reconnus par l'Eglise, exploraient l'arrière pays, répandant, que ce soit par les mots, les sorts, ou le fer la parole du clergé, en des lieux jusqu'alors à l'abri de ces choses.

De fait, il devenait urgent de renforcer les liens avec les autres donjons, en particulier ceux les plus exposés à la menace. Or un d’entre eux était la pagode de Peng. Il s'agissait là d'un des refuges entretenant les relations les plus cordiales avec Kanabo, la preuve en était la permission qu'avait donné l'archipel pour que les enfants du territoire de Deïsa puissent profiter de vacances sur ses plages ! Néanmoins, il y avait des choses plus importantes que cela à obtenir. Ainsi, Taconix et Alexis Sarber, quand ils furent volontaires pour la mission, furent tout deux renseignés sur la chose. Ainsi il savait qu'ils pouvaient offrir à la Pagode certaines ressources que sa nature insulaire lui empêchait de posséder, en échange de quoi, le triumvirat escomptait pouvoir bénéficier des informations que la pagode pourrait obtenir quant à la progression de l'Eglise sur Illiomad, ainsi qu'un éventuel soutien armé en cas d'assaut massif de l'Eglise... Après tout si le donjon Kanabo tombait il était évident que l'Eglise ne tarderait pas à avoir des projets similaires à l'encontre des autres refuges de monstres, et ce malgré leur éloignement.

Voilà les informations qui furent confiées aux diplomates, qui reçurent aussi des missives certifiant leur fonction et leur habilitation à négocier au nom de la tour Kanabo, et maintenant, ils faisaient face aux portails, qui les mènerait à l'autre bout de monde.

________________________________________________________________________________________________________
Spoiler:

Leaves from the vine...  Falling so slow... Like fragile, tiny shells... Drifting in the foam... Little soldier boy... Come marching home... Brave soldier boy... Comes marching home...
avatar
Gardien des quêtes

Masculin
Messages : 7
Expérience : 45

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Négociation à la pagode

Message  Alexis Sarber le Mar 24 Nov 2015, 10:58

Si on lui avait dit un jour qu’elle deviendrait émissaire pour le donjon, elle aurait sans doute hausser les épaules. Ce n’était pas exactement ce à quoi elle avait profondément rêver en arrivant ici. Mais après tout, elle n’en avait pas beaucoup, des rêves, à part vivre sa vie tranquille. Quelqu’un lui avait parlé d’une mission diplomatique pour le donjon, quelques jours auparavant, elle s’était dit “Pourquoi pas?”, c’était à la Pagode de Peng que cela devait se faire, et elle y était déjà allé en tant qu’animatrice pour le camp de vacances des enfants du donjon. Elle connaissait l’endroit. Et peut-être la reconnaîtrait-on, elle n’avait pas forcément fait forte impression — les enfants lui avaient énormément marché sur les pieds — mais elle ne s’était pas faite remarquée d’une mauvaise façon.

On lui avait présenté la personne avec laquelle elle allait travailler sur cette mission, et elle se sentit très vite à l’aise. Comment ne pas être à l’aise avec un être de la forêt quand on était connectée avec les plantes comme elle était. Oh, bien sûr, elle savait que certains des Petits Êtres pouvaient être particulièrement espiègles, elle l’avait remarqué dans ce monde-ci également, mais ça ne la dérangeait pas. En général, même les plus insolites représentants du Petit Peuple possédait une sagesse dont les humains n’avaient pas la moindre idée, trop cartésien qu’ils étaient. Elle aussi, souvent, et elle appréciait de se faire remettre à sa place par le Petit Peuple quand elle se prenait pour une Grande Humaine Importante. Une… quoi? D’où sortait-elle ça? Qui lui avait dit ça? Ce n’était pas ici qu’elle avait entendu ça, elle en était certaine, alors où? Qu’importait, elle avait le temps de le découvrir plus tard.

Taconix, c’était son nom. Elle avait été amusée, intérieurement, que son nom soit assez proche d’une plante plus ou moins toxique, elle avait juste espéré qu’il ne l’était pas autant. Il semblait être un lutin tout à fait respectable, érudit et calme, il était professeur à ce qu’elle avait compris, rien que pour ça, elle le respectait — elle n’avait jamais su expliquer les choses correctement, même quand elle les comprenait parfaitement.

Et maintenant, valise faite, déjeuner avalé sur le pouce comme à son habitude, elle se retrouvait une nouvelle fois devant les portails de déplacement du donjon. C’était amusant comme cela lui rappelait quelque chose d’antérieur à sa venue, sans qu’elle sache au juste quoi, comme d’habitude. Ils étaient étonnamment beau. La magie l’avait toujours attirée de toute façon. Quoiqu’il en fut, elle prit à la main son sac comprenant ses quelques affaires, un tout petit peu plus chaude que ce qu’elle avait eu pour les vacances d’été, mais pas beaucoup plus, on lui avait dit que la saison avait avancé mais qu’il faisait encore très doux là-bas, elle jeta un regard à Taconix, lui souriant, confiante.

— Je ne sais pas si vous avez déjà traversé ces portails, mais ne craignez rien, vous serez possiblement un peu désorienté en arrivant, mais ça passera rapidement.

Alors, elle traversa. Les mêmes sensations que la première fois l’étreignirent. Ce n’était pas inconfortable, mais cela passait tellement vite qu’elle ne pouvait pas mettre de nom sur ces sensations. Et ses pieds nus foulèrent le sable de la plage en contrebas de la Pagode. Elle y pensait maintenant, mais elle ne trouvait pas cela très sécurisant pour les habitants de la Pagode, qui ne pourraient pas s’enfuir rapidement en cas d’attaque. Mais cela offrait quelques stratégies de défense intéressantes.

On les attendait à la sortie du portail, fort heureusement. Une délégation représentative du donjon, comprenant des personnes de différentes races les accueillirent bien obligeamment. Oh, bien sûr, elle n’aurait sans doute pas eu de problème pour retrouver les espaces qui leur avaient été prêtés lors de leur séjour, mais ce n’était pas là qu’ils devaient aller, Taconix et elle. Si elle se souvenait bien du programme, ils devaient d’abord être menés à leur chambre pour déposer leurs affaires, ensuite on leur ferait visiter une partie de la Pagode, puis le soir ils auraient un dîner informel avec les autorités dirigeante, si tout se passait bien. À ce qu’elle savait, ils ne parleraient pas “politique” dès ce soir. Mais, si elle avait bien compris les sous-entendu, elle devait garder les oreilles ouvertes, car beaucoup de chose seraient dites de manière détournée tout au long du séjour.
avatar
Alexis Sarber

Féminin
Messages : 11
Expérience : 70

Feuille de personnage
Niveau:
1/40  (1/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Négociation à la pagode

Message  Taconix le Mer 25 Nov 2015, 17:34


Taconix était encore à son bureau à feuilleté les dossiers sur La pagode de Peng. Étant envoyer là-bas pour une mission diplomatique, le jeune lutin avait emprunter aux archives les dossiers concernant ce donjon.
Il examina tout dans les moindres détails concernant l'architecture et l’environnement qu'il y avait là-bas. Il découvrit aussi que c'était un territoire ou la magie spirituel était la plus dominante et ou un bon nombre de déités exotiques y étaient vénérées. La culture qu'ils y avaient là-bas était assez méconnu par ici, du fait qu'ils étaient sur un regroupement d’îles coupé du reste du monde. Le peu d'information qu'il avait eu était parvenu principalement grâce au échange qu’avait eu le donjon avec le leur par le biais des portails de téléportation. Il se renseigna alors sur leur coutumes et leur croyance, quand il regarda sa clepsydre et qu'il vit l'heure de son départ approcher.

Il prépara assez rapidement ses affaires et prit ses dossiers dans son sac avant d'aller au point de rendez-vous.
Là-bas la secrétaire du Triuvirat devait présenter une jeune femme au nom de Alexis Sarber qui servait d'émissaire lors de la rencontre avec les résidents de La pagode de Peng. Il ne la connaissait pas, mais savait qu'elle avait participer en tant qu'animatrice lors de la sortie d'été des enfants du donjon. N'ayant pas pu être de la partie lors de cette sortie pour cause d'un bon nombre de cour qui avait à donner, le professeur avait tout de même aider le comité d'organisation dans leur démarche administratives pour que celle-ci puisse avoir lieu sans encombre. Il avait donc vu à l'occasion la fiche de mademoiselle Sarber comme pour les autres animateur.

Arriver au point de rendez-vous Taconix rencontra la jeune femme et découvrit après quelques échanges sur La pagode de Peng, que sous ces air un peu timide se cachait un réel potentiel et une personne au grand cœur. Pour la tique, il était indéniable que cette charmante demoiselle était tout à fait la personne requise afin de jouer l'émissaire au sein du donjon. Et par la même occasion le binôme parfait pour cette mission diplomatique.

Après ces brefs échanges, ils se dirigèrent vers les portails de Téléportation. Arriver devant celui qu'il devait prendre, la secrétaire du Triumvirat rappela quelques points avant de les laisser. Une fois prêt à prendre le portail, Alexis conseilla le petit lutin.

« Je ne sais pas si vous avez déjà traversé ces portails, mais ne craignez rien, vous serez possiblement un peu désorienté en arrivant, mais ça passera rapidement. »

Après ces quelques paroles celle-ci prit le portails et disparu. Pour le professeur, ce ne fut pas la première fois qu'il prenait un portail. Et la désorientation dont Alexis parlait ne lui était pas inconnu. Seulement le professeur était habitué, d'un car il avait donc déjà emprunté des portails par le passé et parce que quand il se métamorphosait en tique la sensation était similaire à celle-ci.
Ce fut dont sans hésitation qu'il entra dans le vortex.

Une fois arriver sur place, le jeune lutin et la jeune femme étaient accueillit par l'intendant et une partie du personnel afin d'assurer leur confort le temps de leur séjour à La pagode. Comme il avait pu le lire dans son dossier, Taconix mit en application vite leur coutume et salua par politesse l'assemblé en abaissant le haut du corps en avant, tout en fermant les yeux. En relevant la tête il remarqua le groupe d’accueil qui leur rendit son salut et Alexis qui se trouvait sur sa gauche qui souriait en le regardant. Était-il juste ridicule ou seulement à côté de la plaque se demanda-t-il ? Il chercha quelques instant la réponse dans les yeux de sa camarade, pour au final comprendre cette échange de complicité et lui rendre son sourire des plus radieux.
avatar
Taconix

Masculin
Messages : 186
Expérience : 110
Métier : Professeur Runique et Archiviste

Feuille de personnage
Niveau:
15/40  (15/40)
Race: Insectoïde
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Négociation à la pagode

Message  Gardien des quêtes le Mer 02 Déc 2015, 14:53

Aussi surprenant que cela, et contrairement au donjon Kanabo, les portails liant la pagode de Peng avec les autres refuges de monstres ne se trouvaient pas dans la structure elle même, mais à l'extérieur, à l'endroit même en fait où les animateurs et les enfants avaient été téléportés lors des vacances ! Ainsi, Alexis fut en terrain familier quand elle arriva, malgré le trouble causé par la téléportation, et d'un rapide coups d’œil les deux diplomates purent constater qu'ils étaient en plein air, sur le début d'une plage, face à la mer. Une telle position pour le portails pouvaient paraître étrange, étant ainsi vulnérable, aussi bien dans un sens que dans l'autre...

Mais ils ne purent vraiment s'attarder sur la question. La visite diplomatique ayant été prévue, il allait de soit qu'un minimum d'organisation avait été mise en place afin d’accueillir les diplomates. La tâche avait ainsi visiblement incombé à l'intendant, une sorte de créature aviaire vêtu d'une sorte de robe ample, particulièrement au niveau des manches, tout en paraissant mâle. Ses traits aviaires étaient particulièrement marqué, bien plus que ce qui était le cas d'ordinaire chez les hommes-oiseaux de la tour Kanabo. A sa présence s'ajoutait celle d'une sorte d'esprit volant, juste au dessus de son épaule, qui ne cessait jamais de prendre des notes, ainsi que deux onis, dont le nom avait inspiré celui de Kanabo, des créatures imposantes, proche des ogres si ce n'était la corne ornant leur front et la couleur vives de leurs peaux, rouges et bleus. Au vu de leur carrure et de l'imposante massue à pointes qu'ils avaient en main, il était évident que leur principale fonction était d'assurer le rôle de garde, que ce soit des diplomates ou de la pagode. A cela s'ajoutait un petit attroupement de créatures, diverses et variées, voir étrange selon les critères des diplomates, même si Taconix venant d'Illiomad pouvait constater des similitudes entre certaines des espèces présentes et certaines de celles qui vivaient dans sa forêt. Se faisant ils constatèrent également la présence d'individus, armé, semblant séparer de la délégation, et montant la garde.

Mais quel que soient leurs origines, toutes les créatures présentes, au nombre d'une petite douzaine,, exception faite des gardes à peu près aussi nombreux, s'inclinèrent en réponse au salut de Taconix, exception faite de l'espèce d'esprit qui se contentait de continuer de noter, mais de par le long bec lui servant de bouche il était impossible de savoir si l'homme oiseau souriait... Mais ce fut en tout cas d'une voix chaleureuse qu'il s'adressa aux diplomates.

Portrait de l'homme-oiseau:

"Bienvenu Taconix-Dono et Alexis-Dono, Je me nomme Hiraki... Nous attendions votre arrivée avec hâte, Quand bien même les affaires vous amenant parmi nous ne seront abordés que dès demain au plus tôt, les représentants de la pagode nécessitant un peu de temps afin de finir de régler quelques affaires d'importance, vous le comprendrez. Néanmoins, vous serez convié à sa table pour le repas de ce soir. En attendant je vous invite à me suivre jusqu'à vos chambres, le temps de déposer vos affaires avant de vous faire découvrir les lieux, afin de vous en donner un aperçu. Par ailleurs, n'hésitez pas à m'adresser la moindre question qui vous viendrait à l'esprit. je suis à même de répondre à chacune d'entre elle... Néanmoins, ne vous adressez qu'à moi, je suis un des rares individus à même de comprendre exactement votre langue, et encore il est certains terme que je ne puis vous traduire, et il n'est pas impossible que certaines personnes, à défaut de vous comprendre, pense que vous les insultez."

Sur ces mots il les invita à le suivre en direction de la pagode, accompagné du reste de l'escorte, les individus armés, exceptions faites deux onis, restant cependant en arrière, ayant visiblement pour charge de garder les portails. De fait, quand bien même les négociations ne seraient pas entamés avant le lendemain, l'attroupement affichait déjà une certaine solennité. Se faisant il était évident qu'ils allaient quitter la plage, et si quelques habitations au loin trahissait la présence de village il apparaissait évident qu'ils ne passeraient par aucun d'entre eux. Ainsi, à bien y regarder, la pagode de Peng n'était pas un donjon à proprement dit, mais plus un véritable territoire où vivaient paisiblement des monstres, donnant lieu à ces visions qui pour la plupart des créatures d'Amessa appartenaient au passé. Par ailleurs, leur progression fut loin d'être silencieuse, Hiraki s'adressant aux diplomates afin de leur faire part de conseils et de certaines indications, quand bien même quelques unes d'entre elles leur avait déjà été communiqué par leurs instructions.

"Je sais que mes propos quant au fait que des individus puissent mal réagir à vos propos ont pu paraître inquiétants, mais normalement vous ne devriez pas être inquiété. Les règles de l'hospitalité sont très importantes chez nous, et en ce qui vous concerne, Alexis-Dono, vous n'avez rien à craindre de par votre race. Je sais que les humains sont quelques peu problématiques par chez vous, mais il n'en est rien ici. Malgré quelques rivalités entre peuples nos relations sont cordiales, en grande partie parce que si un nuit trop grandement aux autres, ils s'uniraient pour le remettre à sa place. Qui plus est, ils sont assez différents de vous, plus petit, une teint de peau différent, alors il n'est pas impossible que certaines personnes ne vous reconnaissent pas en tant qu'humain."

Il était un fait que grâce à son isolement la pagode de Peng n'avait rien eu à craindre jusqu'à ce jour des exactions de l’Église, et l'équilibre imposé par le partage d'un même territoire entre autant de peuple avait empêché l'un de ces derniers de se saisir d'une opportunité afin de prendre l'ascendant sur les autres ! Ce point de détail soulevé, l'homme oiseau poursuivit, les mains jointes dans son dos.

"Cela étant, contrairement à vous, nous n'avons pas une autorité dirigeante fixe. Aucun des peuples n'admettrait d'être dirigé par un membre d'une autre race, qui risquerait de bafouer ses coutumes et ses traditions. De fait les décisions à l'échelle de l’île sont prises par un regroupement de représentant, un pour chaque clan, chacun étant désignés d'un façon propre à son peuple. Cela étant, vous n'avez pas à vous inquiéter de ces coutumes, si nous devions toutes les respecter, la discussion entre les représentants seraient impossible, de fait, elles sont donc ignorées en grande partie lors des réunions et vous n'aurez pas à vous en soucier en tant que diplomate. Par contre ce regroupement lui même est régi par certaines règles que vous vous devrez de respecter. Tout d'abord, la parole est libre, n'importe qui peut la prendre, mais seulement tant que personne d'autre ne parle. L'individu brisant cette règle pourra être exclue de la réunion… Mais pour autant, et pour éviter qu'une seule et même personne parle durant toute la réunion, cette dernière ne peut aborder qu'un sujet à la fois, et doit attendre qu'au moins un autre représentant se soit prononcé avant d'en évoquer un autre. Il convient également de rester assis durant toute la réunion, une personne qui viendrait à se lever durant cette dernière est considéré comme l'ayant quitté et ne pourra plus y revenir. Toute prise de parole de sa part sera ignorée, et s'il persévère, il pourra être sanctionné. Je pense avoir évoqué là les plus importantes, mais si jamais vous avez des questions, n'hésitez pas."

Mais alors que Hiraki parlait, le lutin et l'humain purent constater qu'ils ne croisèrent personne sur leur route, alors même qu'ils se dirigeaient vers ce qui semblait être le point névralgique de l'île, à savoir la pagode. Ils savaient qu'il s'agissait là du lieu où était prises les décisions à l'échelle de l'île, mais dans le fond bien peu de détails étaient présents à son sujet dans les livres que détenait la bibliothèque du donjon Kanabo et bien peu en avait été dit dans ce qu'on leur avait dit en les informant de leurs objectifs.

Tout en progressant ils passèrent également en dessous de plusieurs arches, légèrement courbées, tels qu'ils n'en avaient jamais vu, en dehors de quelques rares illustrations, parsemant leur chemin… Et ce fut finalement au terme de longue minutes qu'ils arrivèrent devant la pagode un important édifice bâti en pierre, dont les murs étaient devancés par des colonnes et des boisures laquées de rouges, doté de plusieurs toits arqués de bois, laqué et aux teintes dorées et semblant constituer de plusieurs étages. Bien sûr, ses proportions paraissaient ridicules au regard du donjon Kanabo, mais il rivalisait sans peine avec certaines des cathédrales du clergé. A la fin de leur route, ils étaient arrivés devant d'imposantes portes, elles aussi en bois laqué de rouge, et orné de deux gigantesque battant de bronze représentant des faciès effrayants, et gardé par deux colosses, vêtu d'armure tel qu'il était impossible de deviner leur race, armé de naginata qui se croisaient et semblant ne pas bouger…

Image de la pagode:

Hiraki s'arrêta un instant devant ces dernières et, comme tout les membres de leur escorte, s'inclina légèrement avant de se retourner vers ses « hôtes ».

"Il va de soit qu'aucune race en particulier ne va vous héberger, les autres craindraient le favoritisme, mais pour autant nous ne pouvons vous loger dans la pagode même. Vous résiderez donc dans des quartiers annexes..."

Il leur fit un signe de tête en direction d'escaliers discrets sur leur droite, et se retrouvant également sur leurs gauche, qui semblait mener sur le flanc de la pagode. Ce fut à cet instant que le reste de l'escorte cessa de les accompagner, restant au porte de la pagode, et ne tardant pas à se disperser, seul restant sur place les deux onis, tandis que Hiraki et l'espèce d'esprit le suivant ouvrait la marche pour leurs invités. Les marches furent rapides à monter, et une fois rejoint le premier étage, les diplomates de Kanabo purent constater que la pagode elle même n'apparaissait nullement comme un lieu de vie, seul des gardes, moins grands mais à l'armement similaire à ceux gardant les portes, étant positionnés, scrutant le lointain, tournant le dos au mur de pierre, sans même se tourner vers les nouveaux venus, et ce même lorsque l'homme-oiseau expliqua leur nature.

"N'essayez pas de leur parler, ça ne sert à rien… Les gardiens de la pagode ne sont affiliés à aucune race et à aucun clan. Ils ne répondront à rien et ne réagiront à aucune de vos actions, à moins que vous ne soyez une menace. Mais il n'y a aucune raison à cela ! Enfin avec eux près de votre chambre, vous pouvez être certain que vous ne risquez rien !"

Et justement à cet sujet, il ouvrit une porte, visiblement non verrouillée, de bois sur sa droite, ouvrant sur ce qui semblait être une salle de travail, décorée par ce qui semblait être des tiges de bois peintes et assemblées pour représenter des motifs et aux meubles particulièrement bas, sans la moindre chaise. A bien y regarder la pièce avaient des limitations symbolisés par deux paravents, qui, lorsqu'on regardait par derrière, dissimulé une sorte de matelas à même le sol, probablement ce qui leur servirait de chambre.

"Si vous souhaitez vous isoler, que ce soit pour travailler ou vous reposer, n'hésitez pas un seul instant. Je vais devoir pour ma part vous laisser, les représentants des autres peuple que le mien n'apprécieraient guère que je reste isolé avec vous trop longtemps. Néanmoins si vous avez le moindre besoin, usez du parchemin rouge, sur votre table, tout ce que vous y écrirez me parviendra."

Sur ces mots il saisit un rouleau, rogue également, qu'il avait à sa ceinture, afin de le montrer aux diplomates. Puis il le rangea, avant de s'incliner en reculant jusqu'à la porte.

"Sur ce, à moins que vous n'ayez de rapides questions, je vous laisse. En espérant que les négociations de demain seront fructueuses pour nos deux territoires."

________________________________________________________________________________________________________
Spoiler:

Leaves from the vine...  Falling so slow... Like fragile, tiny shells... Drifting in the foam... Little soldier boy... Come marching home... Brave soldier boy... Comes marching home...
avatar
Gardien des quêtes

Masculin
Messages : 7
Expérience : 45

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Négociation à la pagode

Message  Alexis Sarber le Mer 16 Mar 2016, 21:33

Alexis admira le bâtiment, la structure était bien différente de celle du Donjon mais elle possédait une majesté qu'elle ne pouvait pas lui renier. Le toit particulièrement la laissait pantoise, courbé comme il était, elle en trouvait la ligne très pure, la hauteur de la structure était impressionnante pour ce qu’elle semblait faite de bois. Le Donjon Kanabo était en pierre et tenu par magie, elle ne savait pas si la magie entrait en ligne de compte ici. Mais, loin de ces considérations architecturales, elle suivit jusqu'à leur appartement l'homme-oiseau.


Elle s'étonna de la promiscuité avec laquelle on la laisserait en présence d'une créature de sexe masculin, elle avait cru comprendre que leurs traditions étaient plus strictes que celles du Donjon en ce qui concernait les rapports homme-femme. Peut-être était-ce parce qu'ils étaient étrangers, ou qu'ils n'avaient pas su. Que lui importait de toute façon, les paravents seraient là pour leur garder un peu d'intimité, au moins pour s'habiller.


- J'aurai effectivement quelques questions avant que vous ne partiez, s'il vous plaît, Hiraki-dono — c'est bien en ces terme là que je dois m'adresser à vous, n'est-ce pas? — questions de protocole et de traditions, nous ne voudrions pas vous froisser, serait-il de bon ton que nous portions une tenue comme la vôtre ? De plus, comme nous allons avoir du temps libre avant le repas de ce soir — vous serez là, non? — pouvons nous participer à quelque activité ... comment dire, je m'intéresse beaucoup à la botanique et je me suis laissée dire que les plantes qui poussent dans votre contrée sont bien différentes de celles de chez nous, j'aurai aimé les connaître, et je crois que mon collègue aimerait aussi apprendre certaines choses de votre culture, si tout cela est permis.


Elle inclina le buste respectueusement. Était-ce trop prononcé, pas assez, elle ne saurait dire, elle avait appris qu’il y avait différentes inclinaisons de buste, mais elle ne saurait se souvenir. Ce qu’elle avait retenue c’était qu’en tant que personne de sexe féminin ses mains devaient être jointes, vers le bas, quand elle s’inclinait. D’ailleurs ce n’était pas quelque chose de naturel pour elle, mais elle s’acclimatait facilement aux marques de respects des autres peuples — elle appréciait à sa juste valeur la pinte de bière naine, ou le frottement d’oreilles chez certains elfes, et même les rots des orcs.

— J’aime apprendre de nouvelles choses, même si je ne peux pas rendre la pareille ici-même, croyez bien que la faveur sera dûment enregistrée.

Elle pencha cette fois la tête sur le côté, peut-être son collègue aurait quelque chose à rajouter.
avatar
Alexis Sarber

Féminin
Messages : 11
Expérience : 70

Feuille de personnage
Niveau:
1/40  (1/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Négociation à la pagode

Message  Taconix le Jeu 17 Mar 2016, 01:01

Taconix suivit avec beaucoup d'écoute ce que l'homme-oiseau leur indiqua comme renseignement et suivit le groupe avec curiosité. Il remarqua sur le chemin que leur architecture était d'une beauté éblouissante et d'une finition parfaite. Il constata également, qu'aucunes personnes n'avaient croisé leurs chemins, comme si un protocole avait été instauré pour éviter de ne pas les importuné lors de leurs séjours ici. Ce fut après quelques explications supplémentaires qu'il comprit que pour un meilleurs équilibre, aucune des races ne devaient rester trop longtemps auprès d'eux afin de ne pas bénéficier de favoritisme qui pourrait être mal vu par les autres peuples.

Quand il arrivèrent sur leurs logement, Taconix ressentit une certaine gène venant de sa camarades. Le professeur compris alors en voyant la chambre qu'il n'y avait aucune séparation en se qui concernait le lieux de couche. Il avait étudier par le passé que dans cette contrée il était courant de dormir séparer juste par un paravent, se qu'il vit justement près des couchettes.
Taconix n'était pas très inquiet concernant se petit détail. De plus si c'était un problème majeur pour la jeune Alexis, il était tout à fait possible pour le sage de se transformer et de se cacher dans un tiroir pour laisser de l'intimité à la demoiselle.

Il écouta avec attention les dernières instructions d'Hiraki et vit que sa camardes avait quelques demandes particulière à formuler. En soit sa question n'était pas anodine et on voyait qu'elle aussi connaissait aussi un peu les us et coutumes du coin, quand elle mentionna la question de la tenue adéquate à porter dans leur territoire. Le professeur avait aussi lu un petit passage de cette coutumes dans un grimoire, mais étant de petite tailles, les questions concernant les vêtement  était moins importante que les formes de politesses par exemples. Cependant étant sur le territoire cette question avait toute son importance et Taconix était légèrement furieux contre lui d'avoir laisser se genre d'informations de côté.

Quand elle demanda également de pouvoir découvrir leur végétation afin de parfaire ses connaissance en botanique, Taconix lui était plutôt curieux de leur médecine et de leur connaissance en magie de soin. L'érudit avait lu que dans la région , ils avaient pousser leur médecine à leur maximum et avaient développé des techniques particulières reposant sur la pose d'aiguilles afin de stimuler une énergie appelé chakra pour soigné toute sortes de maladies. Ils auraient d'ailleurs grâce à cette énergie, développé une magie curative assez puissante. Voulant également devenir un pilier protecteur au sein du donjon, le jeune professeur voulait étudier ce genre de magie régénératrice afin de soigné ces camarades.

« Effectivement j'aimerais si vous me le permettez, en apprendre plus sur votre médecine local et votre magie curative afin de parfaire mes connaissances et me permettre d'être davantage utile parmi les miens. Si toute fois, vous êtes dans l'incapacité de pouvoir accéder à notre demande, serait-il au moins envisageable de consulter des ouvrages concernant ces techniques et connaissances ? »

Taconix s'adressa à l'homme oiseau avec le plus grand respect en espérant que celui-ci y réponde à l’affirmative. Cependant étant très certainement dans l'impossibilité de sortir de cette pièce et encore moins dans la capacité de s'exprimer avec des personnes extérieur, Taconix avait tout de même eu l'idée de demander à voir des manuels concernant leur demande afin d'occuper leur temps libres. En espérant que ceux-ci serait lisible sans trop de problème. Pour le professeur qui connaissaient plusieurs dialecte à son actif avait plus de chance de réussir à traduire un texte écrit que oral. Cependant en ce qui concernait Alexis, le problème était tout autre. Il espérait réellement que leur requête soit accepté, surtout pour sa camarade à qui la botanique était une passion qui lui tenait à cœur.
avatar
Taconix

Masculin
Messages : 186
Expérience : 110
Métier : Professeur Runique et Archiviste

Feuille de personnage
Niveau:
15/40  (15/40)
Race: Insectoïde
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Négociation à la pagode

Message  Gardien des quêtes le Sam 26 Mar 2016, 22:23

Comme il l'avait dit, le Tengu resta afin d'écouter leur doléance, même s'il paraissait quelque peu mal à l'aise, le simple fait de rester ici semblant le déranger, et ce malgré la contenance qu'il essayait de se donner. Il ne répondit pas moins avec politesse aux interrogations qui lui furent adressées, s'inclinant par ailleurs comme l'avait fait Alexis, mais avec davantage de maîtrise, avant de prendre la parole.

"C'est bien ainsi que vous pouvez m'appeler, et je vous conseille de faire de même pour les autres individus de l'île, c'est le suffixe le plus... Approprié, je dirai, pour s'adresser avec respect avec une personne sans pour autant qu'il y ait forcément de lien de hiérarchie, de parenté, ou d'affection. Quant à votre tenue, je vous recommanderai de conserver celle que vous avez. Chaque peuple à ses habits, qui en plus correspondent bien souvent à une fonction, à une position de la société. De fait en arborant une tenue de chez nous vous risqueriez de montrer votre affiliation à une race ou un corps de métier. Non, le plus approprié pour des diplomates est selon moi de conserver leur tenue, comme ça il n'y a nulle ambiguïté sur le fait que vous êtes étrangers, et personne ne s'en sentira insulté ! Ou si cela devait être le cas n'hésitez pas à m'en informer, que le problème soit réglé.  Quant à votre requête et votre soif de savoir elle est louable, et la persévérance est une qualité appréciée ici. Malheureusement, je ne peux accéder par moi même à votre requête. Les territoires occupés par mon peuple sont principalement constitués des zones les plus montagneuses de l'île, et de fait la végétation y est assez limité, et nous ne sommes pas non plus des spécialistes en matière de soin. Nous, les Tengus, sommes plutôt spiritualiste, gardes ou encore artisan en quelques domaines... Mais j'essayerai de voir auprès des Kitsune, pour les soins, et pour les plantes... Hm, il me semble que les plus habiles avec les plantes sont les Kappas. Bref, j'essayerai de m'entretenir avec eux, mais comme il est assez peu probables qu'ils prennent contact avec vous je veillerai à ce que vous soient transmis des ouvrages à ce sujet, afin que vous puissiez étudier ce que vous souhaitez."

Il sembla alors un bref instant pensif alors qu'il concluait sa, plutôt longue, réponse, levant la tête au ciel, avant d'ajouter.

"Et si je peux me permettre... Je vous ferai parvenir des parchemins vierges, ainsi vous pourriez compléter ces ouvrages avec vos propres connaissance, ou y ajoutez vos remarques ? Cela pourrait être des plus intéressant pour nos deux contrées. Cela étant, je n'ai que trop tardé, je vous ferai parvenir tout cela aussi rapidement que possible, et n'hésitez pas à consulter le parchemin jaune sur votre table. Tout comme je pourrai savoir tout ce que vous notez sur le rouge, je vous tiendrai informé de l'évolution de vos requêtes par le jaune."

Sur ces mots, il s'inclina légèrement et sortit de la chambre, laissant donc Alexis et Taconix seuls, et libre de décider de ce qu'il ferait par la suite. Après tout, rien ne les empêchait a priori de quitter les lieux afin d'exploiter un peu le territoire de la pagode, voir cette dernière peut être, quand bien même Hiraki avait précisé qu'il ne pourrait pas y dormir, et pour peu que les gardes de la pagode les laisse faire... Ou bien ils pouvaient aussi choisir d'attendre ici des nouvelles du Tengu, ou qu'arrive le repas de ce soir !


Dernière édition par Gardien des quêtes le Sam 11 Juin 2016, 15:10, édité 1 fois

________________________________________________________________________________________________________
Spoiler:

Leaves from the vine...  Falling so slow... Like fragile, tiny shells... Drifting in the foam... Little soldier boy... Come marching home... Brave soldier boy... Comes marching home...
avatar
Gardien des quêtes

Masculin
Messages : 7
Expérience : 45

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Négociation à la pagode

Message  Alexis Sarber le Jeu 05 Mai 2016, 19:20

Alexis resta pensive quelques secondes après le départ du Tengu. Elle jeta un regard vers l’extérieur - leur chambre avait une ouverture - et estima qu’il leur restait encore quelques heures avant que le dîner ne fut sonné. Elle soupira doucement en souriant à Taconix.

— Je ne sais pas pour vous, mais je ne pourrais pas rester sagement assise à attendre jusqu’à ce soir. Je vais aller me promener, peutêtre essayer de retrouver les lieux où l’on était en vacances avec les enfants. Ou alors je risque de m’endormir, et je ne suis pas très loquace au réveil.

Elle se leva donc et sorti de la chambre, toujours nu-pieds, son châle sur les épaules. Elle se dirigea par rapport à la position du soleil vers les plages où ils avaient été accueillis quelques mois plus tôt. D’ailleurs, c’était assez étonnant que cet échange diplomatique n’ait pas été fait avant les vacances d’été, car ils semblaient être les premiers diplomates que le donjon envoyait. Mais tout c’était bien passé pendant l’été, peut-être était-ce ce qui avait motivé leur arrivée ici.

Quoiqu’il en fut, elle retrouva les maisonnettes où ils avaient séjourné. Elle parcourut la plage et arriva au petit bosquet où les enfants s’étaient égaillés avant qu’elle ne les rappel à l’ordre de la pire des façons pédagogique à son goût. Elle les avaient attrapé qui par une cheville qui par la taille avec les lianes des arbres qui les entouraient. Elle sourit tout de même, se concentra quelque peu pour faire danser les plantes autour d’elle. Oh, rien de très spectaculaire en soit, quelques lianes, quelques fleurs, elle avait la sensation que cela leur faisait plaisir de pouvoir bouger un peu, elles qui n’étaient que peu visitées par le vent de la mer à cause des arbres.

A un moment il lui sembla voir du mouvement du coin des yeux. Elle se retourna mais ne vit rien de concret. Craignant qu’un autochtone puisse penser qu’elle veut du mal aux plantes ou autre méchanceté, elle arrêta et sortit du bosquet. A la lisière, elle remarqua une trace de pas qui n’était pas la sienne mais qui était tout aussi fraîche. Elle se tourna vers les arbres, s’inclina respectueusement et dit :

— Pardon si j’ai offensé quelqu’un ou si j’ai fait quelque chose de mal.

Se redressant, elle ne vit toujours rien, mais un froissement dans les branche lui confirma qu’il y avait bien quelqu’un près d’elle. Elle recula doucement avant de s’en retourner vers la chambre qu’elle partageait avec Taconix.
avatar
Alexis Sarber

Féminin
Messages : 11
Expérience : 70

Feuille de personnage
Niveau:
1/40  (1/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Négociation à la pagode

Message  Taconix le Sam 07 Mai 2016, 12:56


Apparemment Alexis avait besoin de se dégourdir les pattes, au vu de son discours. Pour Taconix il était clair qu'il n'allait pas la suivre. Il s'était rappelé que son village était pas très loin d'ici et que les peuples féeriques du coin ne portaient pas dans leur cœur le peuples des Canwins. Il préféra alors pour le coup, rester dans la chambre afin de se détendre tranquillement en relisant quelques passage d'un livre qu'il avait apporter.

C'était un manuel sur les dialectes du coin, les connaissant pour la plupart, ce n'était que de la révision avant tout. Mais il prit tout de même le temps de revoir les forme de politesse dans son intégralité avant de vouloir se poser quelques instant devant la fenêtre ouverte afin de se détendre. Il se mit en tailleur devant celle-ci et regarda au loin la nature environnante afin de faire le vide au fond de lui. Il entama tranquillement une petite séance de yoga pour s'harmoniser.

Alors qu'il était en plein calme intérieur, il ressenti une présence au loin qui le regardait au dehors. En ouvrant les yeux il ne remarqua personne, mais sentait encore ça présence négative. Que lui voulait cette personne ? Était-ce à cause de sa nature de Canwins ou bien du fait qu'il était avec Alexis des négociants venue d'un autre donjon ? Une question qui restera sans réponse, car son étrange individu disparu aussi sec sans laisser de trace. Sa présence une fois parti, relaissa place au calme et à la tranquillité du lieu. Cependant pour le sage qui se sentait pas très rassuré, il ne pu se détendre d'avantage et prit le temps de se diriger vers le parchemin rouge.

Il hésita quelques instants en se demandant s’il n'était pas mieux d'attendre sa camarade afin de lui en parler. Mais après quelques réflexion, il se dit que cela n'était pas très important, il ouvra le parchemin et y écrit quelques lignes adressé au tengu. Il demanda alors sur le papier si leur présence au sein de la pagode était apprécié et bien vu par les peuples d'ici ou s'il y avait quelques familles qui étaient réticentes à leur venu. C'était d'une certaine manière, la meilleur façon de savoir si cette présence était un problème personnel ou bien un soucis d'un tout autre ordre. De plus cette information pouvait leurs être d'une importance capitale pour les futurs négociation à venir.

Après avoir adressé quelques mot à Hiraki grâce au parchemins rouge, il regarda également le papier jaune afin d'y voir si le tengu leur avait envoyé de nouvelle information. Alors qu'il s’apprêtait à l'ouvrir, Alexis revint dans la chambre calmement.
avatar
Taconix

Masculin
Messages : 186
Expérience : 110
Métier : Professeur Runique et Archiviste

Feuille de personnage
Niveau:
15/40  (15/40)
Race: Insectoïde
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Négociation à la pagode

Message  Gardien des quêtes le Sam 11 Juin 2016, 15:57

En effet, le "spectacle" offert par Alexis avait visiblement attiré quelques regards, dont les propriétaires n'étaient pas visibles, mais a priori pas particulièrement discret au vu des mouvements l'entourant... Mais quand elle s'inclina et prit la parole, le mouvement s'accentua, jusqu'à ce qu'un silhouette devienne visible à travers les fourrés, ne tardant pas à dévoiler une créature assez surprenante. La peau de cette dernière était non seulement d'un vert comparable à celui d'orcs ou de gobelins, mais elle affichait également des traits plus aquatiques. Non seulement ses mains étaient palmées, mais en plus, son torse était couvert d'écailles qui se poursuivait en une carapace dans son dos, rappelant une tortue. Le plus surprenant cependant se trouvait au niveau de son visage, qui était orné d'une sorte de bec de canard d'un jaune pâle, surmonté par deux yeux entièrement noirs, que ne dissimulait guère la tonsure brune qui lui servait de chevelure. Par ailleurs, le sommet visible de son crâne, ne semblait pas faire partie du même bloc que le corps, ressemblant plus à une sorte de roche.

Avant qu'Alexis ne puisse faire quoi que ce soit l'être agit... Et s'inclina à son tour, mais la tête droite, soutenant le regard de l'étrangère, avant de se redresser et de prendre la parole, d'une voix un peu nasillarde, et l'ouverture de son bec laissant deviner une dentition de prédateur à l'intérieur...

"Rassurez vous étrangère, ce que vous avez fait n'ait nullement perçu à tort. Nous sommes seulement curieux, nous ignorions que l'envoyée de Kanabo aurait les mêmes pouvoirs que nos plus talentueux charmeurs de plantes ! Des charmeurs de moins en moins nombreux malheureusement, et cela faisait longtemps que cette partie de la forêt ne s'était agitée, donc... Non, votre action est au contraire bienvenu. Ah, et permettez moi de me présenter, je me nomme Taberu Kyuri."

Ce n'est qu'une fois son nom prononcé qu'il se redressa, regardant autour de lui, et fit un léger signe accompagné de paroles incompréhensibles pour Alexis, se faisant d'autres être similaires sortirent des fourrés, tous s'inclinant de la même façon avant de se redresser.

"En toute honnêteté, ce n'est pas moi qui vous ai remarqué, mais un de mes semblables. Se doutant que vous étiez une étrangère il a eu l'intelligence de venir me chercher. Heureusement que Hiraki n'est pas le seul interprète de cette île..."

Sa voix laissa par ailleurs transparaître une légère amertume... Mais cela ne dura guère, et d'un geste il invita Alexis à s'avancer, a priori dans la forêt.

"Vous devez d'ailleurs avoir des raisons d'avoir quitté la pagode ! Je suppose que c'est la curiosité, et vous êtes bien tombé ! Je me ferai un plaisir de vous aider..."

Et ainsi, Taberu guida la jeune femme à travers la forêt, jusqu'à ce qui semblait être un lac au bord duquel était quelques habitations, la plupart partiellement immergées d'ailleurs. Durant la route il répondit à toute interrogation qu'elle put avoir au sujet des plantes, et en même temps il lui expliqua quelque peu la situation de son peuple. Les kappas, comme ils s'appelaient, étaient à l'origine majoritairement acqueuses, et l'eau était toujours primordiales pour eux, mais suite à un accident avec les hommes-singes, ils avaient dû accepter la charge de s'occuper des forêts et des plantes. Seulement, pour cela ils avaient besoin de magie, et ceux qui en étaient capables étaient appelés des charmeurs de plantes, mais ces derniers se faisaient de plus en plus rare, et ses propos laissèrent transparaître qu'il en tenait responsable les Kitsune, ou hommes-renards, qui effectuait de nombreux rituels magiques...

Alexis passa ainsi plusieurs heures aux côtés des Kappas avant de revenir à la Pagode, ou durant ce temps Taconix n'avait pu trouver trace de son étrange visiteur. Néanmoins lorsqu'elle rentra la tique avait tout de même reçu une réponse à ses interrogations... Et mêmes d'autres messages le précédant, mais ces derniers étaient rédigés dans une écriture inconnue pour la tique, qui ne put donc lire que le message de Hiraki.

"Gardez vous de tels craintes, chers invis, nous respectont Kanabo et tous ont accepté de recevoir ses diplomates. Seuls les Onis feront montre de quelquesfiances à votre égard, mais leur peuple formant la majorité de ce qu'on pourrait appeler la garde de l'île cela est presque naturelle pour eux."

Taconix put aisément remarquer que certaines lettres étaient d'une couleur différentes, d'un rouge profond... Puis un message, dépourvue de ces lettres de couleurs les avertit qu'une délégation allait les rencontrer d'ici une heure afin de les amener au diner...

________________________________________________________________________________________________________
Spoiler:

Leaves from the vine...  Falling so slow... Like fragile, tiny shells... Drifting in the foam... Little soldier boy... Come marching home... Brave soldier boy... Comes marching home...
avatar
Gardien des quêtes

Masculin
Messages : 7
Expérience : 45

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Négociation à la pagode

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum