Accord Difficile (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Accord Difficile (Terminé)

Message  Taconix le Mar 10 Mai 2016, 21:37

« Voilà la réponse, c'est à Balmor ! »

Taconix, installé dans son bureau personnel et entouré de milliers d'ouvrages, venait enfin de trouver la réponse aux recherches qu'il faisait depuis quelques mois.

Quelques temps auparavant, le jeune professeur avait lu dans un grimoire de la bibliothèque qu'un certain mage au nom de Ash Urah aurait existé. Celui-ci était apparemment, d'après le bouquin qui le mentionnait, le plus grand  maître runique de tous les temps. Taconix, étant un grand passionné et pratiquant de la magie des runes, s’intéressa au dit maître et décida d'en apprendre plus sur lui. Cependant les informations le concernant étaient difficiles à trouver pour de multiples raisons, informations erronées, trop vagues, ou encore incomplètes.

Le petit lutin avait tout de même appris quelques petit détails en épluchant tous les manuel de la bibliothèque du donjon. Ash le magicien était en fait un humain qui venait d'un petit village du nom de Nofal qui se trouvait au sud de la capital d'Amessa, non loin de la frontière avec Endercross. À l'époque le jeune garçon n'était que le fils du forgeron du village et ne pratiquait pas la magie, même si celui-ci avait apparemment des prédispositions dans ce domaine. Ce n'est que quand son village fut attaqué une nuit par des monstres que ces pouvoirs s'éveillèrent et l'aidèrent à protéger celui-ci. Seulement même si la menace avait été éloignée grâce à ses talents, les membres du village virent dans ses capacités le mal et décidèrent de l'expulser du village. Ash quitta alors son foyer et alla vers la civilisation pour trouver refuge. Il se dirigea vers la capitale d'Amessa où il se cacha.

Taconix vit qu’une bonne dizaine d'année s'étaient écoulées entre son arrivée et son départ de la capitale, sans vraiment savoir ce qui s'y était passé entre temps. Tout ce qui était mentionné durant cette période était que le magicien avait perfectionné ses talents et se serait intéressé à la magie runique. Certains récits parleraient même qu'il aurait découvert lors de ces quelques années, que l'église avait été la cause de la vague de monstre sur son village. Celle-ci traquant tout les monstres en général, se serait mise en chasse d'un groupe de créature qui, terrifié, aurait attaqué toute personne de forme humanoïde sur leur passage. Apparemment très peiné par cette nouvelle et par le malheur qui touchait les pauvres monstres, Ash développa par la suite une aversion pour l'église et ses préceptes.

Très certainement après cette information, le mage quitta la ville où il ne se sentait pas en sécurité et décida de découvrir le monde lors d'un long voyage. Ce fut à partir de là qu'à nouveau Taconix entendit parler de lui dans les grimoires. Il trouva plusieurs textes racontant des légendes qui furent crées suite à son passage, où il aida à droite et à gauche tous ceux qui avaient besoin de son aide, humains comme monstres. Rien de bien intéressant pour le lutin qui voyait plus ces histoires comme des contes pour enfant. Cependant un vieux texte attira tout de même son attention. Sur celui-ci, il était question d'une rencontre au lac des merveilles avec Galbran, le dieux de la sagesse, du savoir et des mystères.

Cette divinité, touchée par la compassion d'Ash, serait venue à lui lors d'une pleine lune afin de l'aider dans sa voie de réunification entre les humains et les monstres. Pour cela il lui confia un bâton du nom de Eolh, qu'il transforma à partir d'une branche d'if. Cet artefact chargé en magie runique, serait, dit-on, indestructible et utilisable seulement par le mage. Il lui conférerait selon certain textes, des pouvoirs immenses, mais jusque-là encore inconnu.

Après cette rencontre avec Galbran, Ash Urah serait parti vers l'est et aurait rejoint un groupe de magicien qui partageait les même idéaux que lui et qui se dirigeait vers le domaine de Balmor. Suite à cela, plus aucune information n'exista sur lui et son précieux bâton, comme s'il avait disparu complètement de la surface de la terre.

Le jeune professeur qui ne s'avoua pas vaincu décida de faire plus de recherches sur le dernier lieux où le mage avait été. Il découvrir que Balmor était en fait une cité état indépendante qui de battait pour l'égalité entre les humains et les monstres. Et que celle-ci était principalement habité par de nombreux magicien au fil du temps. Ce n'est que quelques années après l'arrivé d'Ash à Balmor, qu’une guerre aurait été déclarée par le domaine voisin, Astran, qui fut bien entendu soutenue par l'église qui voyait Balmor comme un problème majeur à leur combat contre leur chasse aux monstres. Apparemment la guerre fut assez brève, mais les séquelles de celle-ci furent dévastatrices. Suite à un siège important et de puissantes énergies lâchées lors de cette confrontation, plus rien ne resterait du domaine de Balmor aujourd'hui.

Pour Taconix ces informations étaient bien maigre, surtout sachant qu'après la guerre, l'ancien domaine fut laissé à l'abandon et donc aux oubliettes dans les manuels. Cependant il savait maintenant où chercher pour avoir plus d'infos. Balmor était la clef de l’énigme. Certes plus aucune documentation concernant cette région n'était répertorié dans les grimoires de la bibliothèque du donjon. Comme si, après cette guerre, Balmor avait disparu complètement du continent de Deïsa.
Cependant le lutin avait de la ressource et savait où trouver des informations quand les livres, eux, n'en n'ont plus. Il avait entendu parler qu'un des nouveaux résidents du donjon, aurait, selon les dires, une grande connaissance de tous les lieux aquatiques du monde et donc du lac proche de l'ancien domaine de Balmor. Bien entendu il savait qu'il y avait des risques que les informations n'aient aucun rapport avec la guerre, mais il y avait aussi tout de même des chances que cela concerne ses recherches.

Taconix aurait préféré se renseigner auprès du grand prêtre Umbriel qui avait aussi de grande connaissance sur les lieux aquatique, cependant celui-ci étant en voyage, il lui était impossible d'avoir son aide. Il devait pour cela voir cet homme pieuvre du nom de Neius. Au vu de son dossier aux archives, le professeur apprit qu'il était un homme peu recommandable. Il était cynique, arrogant, mauvais, manipulateur et ce n'étaient là que quelques mots parmi toute une liste sur son dossier. Cependant outre ces traits peu sympathiques, il était inscrit qu'il était quelqu'un tout de même de très charismatique, passionné et extrêmement cultivé. Il était aussi mentionné sur son fichier qu'il tenait un magasin où il vendait principalement des poisons de sa composition. Une activité qui allait bien avec son profil. Il savait que pour avoir plus d'information sur Balmor et son passé, il serait dans l'obligation de passer par des sentiers détournés pour atteindre son but. Et Neius était un de ces choix qu'il devait prendre.

Il descendit alors de son bureau, mit sa veste et prit son grimoire de runes. Ce fut d'un pas décidé qu'il prit le chemin des boutiques pour rencontré le fameux marchand de poison.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Encore quelques gouttes de larme de méduse et son poison paralysant était enfin prêt. Neius, comme à son habitude, passait son temps perdu au fond de son petit commerce, afin de créer de nouveaux poisons aux multiples effets néfastes. Une fois celui-ci enfin terminé, il le laissa reposer un peu afin que les éléments à l'intérieur se mélange parfaitement. Ensuite il le mit dans un flacon avant de le mettre avec les autres en vitrine pour le vendre. Cependant le jeune homme pieuvre ne savait pas qu'il rencontrerait tantôt dans cette même pièce un lutin un peu spécial.

Alors que Neius était encore en train de tester un de ses poison sur une pousse d'algues de sa région,  il entendit la clochette de sa porte d'entrée retentir. Bien entendu pour le sorcier, son futur client lui était beaucoup moins important que son expérience. Pour Neius, tester ses poisons sur cette spécialité d'algue, lui était capital afin de voir la puissance de ceux-ci. Cette algue est une des cousines de la Caulerpa Taxifolia, « l'algue tueuse », une plante aquatique ultra toxique et nuisible par son côté envahissant. Étant une variété d'algue assez résistante, il était facile de testé ses poisons sur elle afin de voir comment elle réagissait. De plus cette plante participait activement à l'évolution de certain de ses poisons une fois intégré dans son organisme. Elle développait selon certain éléments toxiques une résistance accru et un poison doublement plus puissant afin de se défendre. Une rareté pour Neius et l'élément principal pour fabriquer ces précieuses créations.

Cependant, Neius devait hélas laisser de côté son expérience, car le visiteur n’arrêtait pas de sonner à intervalle régulier la sonnette du comptoir, se qui l'exaspéra au plus au point. Ce fut au bout de la cinquième fois qu'il lâcha enfin sa création avec un juron dans sa langue maternelle.

« Nasda ! »

Le sorcier, rangea ces affaires rapidement et mit le poison en création de côté dans sa chambre froide magique. Une fois débarrassé de tout ça, il se dirigea vers l’avant du magasin en marmonnant par énervement.

« Ce qu’ils peuvent être impatient. »

Quand il arriva au comptoir, Neius aperçu une petite tête blonde caché derrière celui-ci. C'était un lutin au nom de Taconix. Il le connaissait un peu, car il avait entendu parler d'une rumeur le concernant. Une histoire qui circulait au donjon expliquant que le petit monstre se serait transformer en une bête assoiffée et aurait détruit un atelier dans son intégralité. Il aurait aussi, dit-on, la capacité de se transformer en tique, une espèce d’insecte parasite qui transmet un bon nombre de maladie. Étant un friand concernant les poisons et autres produits néfastes, Neius voulait savoir comment profiter de sa nature de tique. Cependant en faisant quelques recherches plus approfondit, il avait apprit que le petit lutin ne se transformait que très rarement et qu'en plus de cela cette espèce de monstre ne transmettait pas de maladie étant une race magique.
Ce fut alors avec peu d’intérêt pour lui qu'il s'adressa tout de même au jeune professeur.

« Que puis-je pour vous ? Je vois mal un lutin avoir recourt à un poison. »

« Vous pensez bien. Je viens à vous monsieur pour un tout autre service... »


« Et de quel sorte ? »

Neius vit que le farfadet était déterminé, mais aussi très stressé de cette rencontre. Un fait qu'il aurait dû mieux caché, pensa l'homme pieuvre qui voyait en cela une faiblesse avec laquelle s'amuser.

« Voilà... j'ai apprit que vous veniez de très loin et que vous connaissiez tout ce qui concerne les milieu aquatique qu'il puisse exister... »

« Évidemment ! »

Coupa l'homme pieuvre en lui montrant ces huit tentacules noires. Taconix regarda et reprit sans prêter attention à sa remarque.

« Donc vous devez connaître le lac des arcanes ? »

« Bien entendu ! Pour qui me prenez-vous ? »

« Que pouvez vous me dire sur ce lac et sur sa région avoisinante ? »


Neius était agacé par son ton et de toutes ces questions. Que voulait-il à la fin se demanda le sorcier. Ce qui était certain, c'était que ce petit avorton ne partirait pas tant qu'il n'aurait pas les informations qu'il recherchait. Neius le savait bien.

« Et bien suite à la défaite de Balmor dans une guerre l'opposant à Astran, toutes les énergies magiques que possédait le domaine de Balmor se sont déversées sur le territoire et ses eaux. Les puissantes magies lâchés ont modifié le climat et la nature avoisinante. On dit que des tempêtes et autres maelströms magiques s'y produisent là-bas tellement la magie y est instable, ouvrant de temps à autres des portails à de multiples créatures élémentaires. La faune et la flore ont eux aussi subit les effets de ces énergies, leurs organismes ce sont transformés afin de prendre des proportions gigantesques.  D'ailleurs au vu de leur taille et du danger qu'il y a là-bas, ont dit que que l'ancien territoire de Balmor est sous le contrôle de cette végétation magique et que les quelques fous qui se sont aventurés là-bas pour les trésors que le domaine possède ne seraient jamais ressorti. »

Taconix écoutait avec intérêt le sorcier, mais sembla peu satisfait des informations qu'il venait de recevoir. Neius déduisit par son comportement que le lutin cherchait très certainement une chose en particulier qui devait être très importante pour lui. Venait-il de trouver un nouveau gros poisson avec lequel il pourrait conclure un nouveau contrat ?

« Je vois à votre regard que les informations que je viens de vous donner sont bien maigres pour vous et que vous recherchez quelque chose ou quelqu'un en particulier. Puis-je vous aiguiller sur celui-ci? »

« Oui c'est effectivement le cas. Mais je pense que c'est impossible car la personne que je recherche est justement morte lors de cette fameuse guerre qui toucha le territoire de Balmor. ... »

« Attendez, ne soyez pas aussi défaitiste. Si je peux vous rassurer, j'ai quelques contacts qui vivaient justement là-bas avant que la guerre n'éclate. Dites moi son nom, il se peut que je le connaisse ou qu'un de mes amis l'ai côtoyé là-bas. »

Neius n’était pour une fois pas en train de mentir comme à son habitude, enfin presque. Il connaissait réellement du monde qui avait vécu ce fut un temps à Balmor. Par le passé, sa mère la grande Asthéria Nosnosas, avait des contacts un peu partout sur les territoires et connaissait une bonne partie des mages terrestres. Ce fut d'ailleurs pour elle une terrible nouvelle quand elle appris qu'une grosse partie de ces contacts  fut exterminé par l’église d'Amessa. Cependant certains réussirent tout de même à filer avant que le désastre n'arrive. Ils purent par la suite la renseigner sur ce qui s’était passé là-bas, sur les terres lointaines du continent de Deïsa. Bon il était vrai tout de même que ces fameux amis étaient morts depuis le temps pour une bonne partie d'entre eux. Un petit détail que le sorcier évita bien sur de mentionner au jeune professeur. Tout ce qu'il avait ce n'était que les informations qu’avait eu sa mère à l'époque. Des renseignements que Neius pensait être inutiles jusqu'à maintenant, mais qui venaient de prendre, depuis peu, pas mal de valeur. Peut-être assez pour aboutir à un échange sous contrat.

L'homme poulpe patienta encore quelques minutes qui lui parurent longues et interminable avant d'avoir une réponse. Une attente qui finit bien sûr par agacer Neius qui attendait patiemment que le petit nabot, une fois mit en confiance, se décide enfin à lâcher le morceau.

« Voilà je m’intéresse à un mage runique du nom de Urah, Ash Urah. La dernière information que je possède le concernant explique qu'il aurait rejoint la ville de Balmor avec un groupe de mage avant que la guerre ne soit déclaré par Astran. Seulement suite à cette guerre, Ash disparu comme la plupart des magiciens de la cité, ainsi qu'un objet lui appartenant. Je suppose qu'il n'a pas pu survivre à cette confrontation entre les deux domaines, mais en se qui concerne l'objet, il en est tout autre et je le recherche. Que savez-vous sur se qui c'est passé juste après la guerre ? Qu'à fait l'église après leur victoire et ont-ils récupérés les artefacts de la ville ? »

Neius ne pu retenir un petit sourire quand il reçu enfin toutes les informations qu'il attendait pour monter son contrat. Il connaissait bien le sujet et pouvait répondre sans problème à ses questions. La pieuvre pouvait même lui parler de l'homme qu'il recherchait. Cependant il s'attendait juste à discuter de la guerre et de son fameux Urah, mais pas à parler des artefacts que regorge le domaine dans ses décombres. Le sujet était bien trop important afin d'en parler si facilement et les quelques rares contacts qui lui restait, lui avait fait promettre de garder sous silence toute cette histoire. L'ancien territoire de Balmor était un endroit très dangereux et ses précieux trésors enfoui devait y rester cacher. Certes ils étaient la cause pour un bon nombre, de la source de l'énergie ambiante et ils devrait être normalement retirés pour assainir le lieu, mais leur instabilité pourrait avoir des effets dévastateurs en dehors de Balmor. Bien entendu ce n'était qu'un échange de renseignement, rien de plus. Et Neius ne pouvait se permettre de laisser une chance pareil de pouvoir faire une tel affaire. Il ne pouvait donner ce genre d'information à la légère, mais au diable la vielle promesse qu'il avait faite avec sa mère à l'époque. Un contrat était nécessaire pour un tel échange. Et un peu de manipulation ne serait pas de refus pour y aboutir sans encombre.

« Je peux effectivement vous renseigner sur tout cela, cependant il y a certains détails qu'il me sera difficile de vous raconter car j'ai promis à certains de mes contacts d'en garder le secret. Pour être plus précis, il s'agit des artefacts et donc de la possession du mage Urah... »

« Même si je vous assure que je n'irais rien dire de tout cela ? »

« Oui et j'en suis navré... À moins que... non, non se serait une erreur. »

« Allez-y je vous écoute. S'il y a un moyen de pouvoir avoir ces informations, je ferais ce qui est nécessaire pour y arriver. »

Le poisson avait enfin mordu à l’hameçon. Neius jouait plutôt bien la comédie et était arrivé à ces fins. Taconix était prêt à faire ce qu'il fallait pour avoir ces renseignements.

« Et bien je pense que pour être sûr que vous ne dépasserez pas la limite du raisonnable, il serait bon que je vous accompagne dans vos recherches et votre quête afin de vous seconder. De plus il sera obligatoire de créer un contrat qui certifiera tout cela sur papier. Un contrat magique. »

« Cela va de soit. J'en conviens que c'est une procédure importante à effectuer pour vous afin de vous rassurez de mon honnêteté. Cependant pourquoi vouloir venir avec moi là-bas ? N'était-il pas un lieu extrêmement dangereux ? Et qui vous dit que j'irais à Balmor ? »

« Et bien je suppose qu'après ce que je vous raconterais il y a fort à parier que vous iriez là-bas. De plus je trouve aussi pour ma part que ce lieu est fascinant et j'aimerais l'étudier de plus près. En se qui concerne le danger qui y réside, je me dis qu'à plusieurs se sera plus facile à l'affronter. N'êtes-vous pas de mon avis ? »

Neius ne laissait aucun détails de côté et aucune faille transparaître qui pourrait être utilisée contre lui une fois le contrat signé. Il était vrai que le sorcier était très intéressé par Balmor et sa végétation luxuriante. Là-bas se trouvait une multitude d'espèce de plante magique aux propriétés extraordinaires qui n’existaient nul part ailleurs. Des spécimens rares et impossible à étudier. Alors quand une telle occasion se proposa devant Neius, il n'hésita pas à s'ajouter au voyage.

« De plus, je pense que mes connaissances pourraient vous être utile une fois sur place. »

Taconix hésita quelques instants car l’enjeu était de taille. Une fois les pour et les contres étudiés, la petite tique accepta le marché.

« Ok, marché conclu, mais je tiens à lire toutes les clauses du contrat si vous ne voyez aucun inconvénient.»

« Bien entendu »

Le sorcier se douta que le jeune sage serait méfiant tout de même. Cependant ces contrats magiques étaient ce qu'il avait de plus réglo. Neius était certes fourbe et manipulateur, mais s'il y avait bien une chose où il était le plus droit c'était bien ça.
Alors qu'il  mettait le contrat avec sa plume noir et l'encre magique devant le professeur, l’homme pieuvre reprit ses explications.

« Il y a par contre une clause dans ce contrat qui stipule que tout échange ou toute information, ne doit pas être donné sans une contrepartie équivalente. Cela concerne surtout ce qui concerne la magie. Comme vous devez le savoir en tant que grand pratiquant, celle-ci est capricieuse et peut être difficile à contrôler. Pour cela, afin d'être sûr que le client est capable de connaître ou bien de maîtriser un tel savoir, il est nécessaire que celui-ci cède un objet de puissance équivalente. »

Taconix regarda avec inquiétude le parchemin, mais n'ouvrit pas la bouche. Il restait concentré sur le contrat et après avoir relevé la tête vers Neius celui-ci répondit.

« Et quel sera le prix pour de tels informations ? »

« Et bien pour ces renseignements, je vous demanderais le grimoire de runes que vous avez là accroché à votre ceinture. Si cela vous convient, vous n'aurez qu'à signer ce contrat pour valider cet accord. Après ça, je vous communiquerais tout ce que je sais sur le sujet en échange du savoir que contient votre livre. »

Le sorcier vit que le petit lutin prit le temps nécessaire afin d'étudier l'échange sous toute ces formes. Ce grimoire lui était apparemment très précieux et s'en séparer lui était plutôt difficile.
Taconix s'approcha du comptoir et attrapa la plume que Neius avait apportée. Toute les clauses du contrat furent minutieusement étudiées encore une fois par le sage afin d'y chercher toutes formes d'entourloupes. Après quelques minutes de lecture, Taconix d'un air triste, monta sur le comptoir, trempa sa plume dans l'encrier magique d'un noir de geai et signa d'un coup sec.

« Voilà qui est fait, ainsi que mon grimoire de runes. Maintenant dites moi tout ce que vous savez s'il vous plaît.»

Taconix posa sur le comptoir son grimoire et le contrat, puis revint à sa place derrière celui-ci. Neius qui accepta donc le marché également, attrapa tout et lui révéla les informations.

« Je vais vous conter tout se que je sais. J'ai bien entendu parler de votre homme au nom de Ash Urah et de son bâton Eolh.  Il était un grand mage runique et aussi un des sages de Balmor. Aucun récit ne parle de son implication dans cette ville, mais grâce à mes contacts, j'ai apprit qu'il était un des membres du conseil de Balmor et qu'il travaillait principalement à la protection de cette cité. Apparemment quand Astran les attaqua, Ash aurait, avec plusieurs mages de la ville, placé un dispositif afin de protéger la cité et permettre à une bonne partie des résidents de fuir celle-ci afin de les mettre en sécurité. Une fois cela fait il entra dans l'ombre lors de la guerre et soutenu à distance les sages sur le terrain afin de protéger la cité. Grâce à son bâton et ses runes il pu résister pendant un certain temps à leur adversaire. Cependant il avait sous estimé la puissance de frappe de leur ennemi et ceux-ci réussirent tout de même à percer leur défense en attaquant le cercle principal de mage qui servait à la défense de Balmor. Une fois la première défense atteinte, Astran et l'église avancèrent sans mal jusqu'au cœur de la ville où il firent un carnage. La guerre était finie et Astran avait gagné. La ville fut détruite sous les explosions de l'ennemi et ses mages et artefacts furent enterré pour une bonne partie là-bas. On se sait pas vraiment ce qui est advenu de Ash, mais certains pensent que le mage avant de mourir, aurait utiliser ses dernières forces afin de lancer un sort de protection sur le territoire de Balmor. Celui-ci voulant protéger les puissants artefacts, il aurait renforcé les énergies dégagées lors de la guerre afin que celle-ci s'imprègne dans la faune et la flore à proximité pour créer une zone de confinement. Comme une sorte de défense naturelle... »

Neius voyait que Taconix buvait ses explications et attendait que celui-ci lui annonce davantage d'informations sur son homme.

« … Certains de mes contacts, qui ont des prédispositions dans la magie de la nature, ont essayé de faire quelques analyse sur le terrain pour déterminé de quel genre de sortilège il avait pu s'agir. Ils auraient découvert dans l'essence de la terre, que le sort en question était lié par une ancienne rune au nom de « Atma ». Celle-ci étant bien entendu lié à un artefact bien précis et enseveli qui serait connecté au autres énergie environnant... »

« Eolh. » Murmura le jeune lutin.

« C'est se que je pense aussi. Et vu que le site est classé dangereux et donc protégé par sa végétation, je pense qu' Amessa et Astran n'ont pas pu faire grand chose pour s'approprier tout le savoir et les objets que le territoire de Balmor possède. Si nos déduction sont exactes, le bâton que vous recherchez se trouve bien là-bas et il serait lié à la nature grâce à cette rune s’appelant « Atma ». Connaissez-vous celle-ci ? »

Taconix fit quelques pas de droite à gauche tout en se tenant le menton. Il était en pleine réflexion et essayait de se remémorer ce qu'il savait sur celle-ci. Apparemment il devait la connaître, mais son ancienneté lui posait quelques soucis.

« Oui je la connais, c'est une rune d'osmose afin de se lier et se connecter à tout ce qui ce qui est proche de celle-ci pour ne faire qu'un. Ce qui est surprenant, c'est que c'est une rune qui ne peut être utilisée que par un être humain. Alors comment un bâton pourrait réussir un tel exploit ? À moins que... celui-ci aurait une conscience. Dans les écrits, il est dit que Eolh aurait été créé grâce à une branche d'if par la divinité Galbran. Peut être que lors de la création la divinité du savoir aurait mit une toute petite partie infime de l'âme de son nouveau possesseur afin de créer celle-ci, donc d'Ash. Et que donc le sage connaissant se détail, aurait lié le bâton avec la rune « Atma » à la nature environnante. »

« Et pensez-vous qu'il soit possible de stopper le sortilège ? »

« Oui, mais là n'est pas mon intention. Si ce sortilège existe, ce n'est pas pour rien. Tous les artefacts cachés sont d'une puissance phénoménale et entre de mauvaises mains, ils pourraient être dangereux. De plus ce sort ne fait que renforcer et lier en une seule conscience toute cette énergie et végétation luxuriante. Elle était déjà imprégner de la magie de tous ces sortilèges après de la guerre. Seulement suite à se sortilège elle a maintenant une conscience commune et se défend d'elle même. Le problème majeur que nous pourrions rencontrer serait qu'une fois le sortilège rompu, la végétation magique n'ayant plus de limite, s'étende au de là de sont territoire et  provoque des dégâts gigantesque autour d'elle. »

Neius était stupéfait par son analyse et sa réflexion rapide. Taconix portait bien son nom d'érudit et le sorcier commençait à se méfier de lui. Un lutin aussi bien cultivé et réfléchi pouvait être un obstacle au projet qu'il avait en tête. Il resta tout de même conscient que sans lui il ne pourrait avancer dans cette quête. Même si Neius avait récupéré lors de la transaction le grimoire de rune du jeune farfadet, cela ne voulait pas dire pour autant qu'il était capable de les maîtriser comme le jeune professeur. Seul Taconix était capable de résoudre l’énigme de la rune « Atma ».

« Alors comment ferez-vous pour récupérez le bâton sans que la nature soit livrée à elle même ? »

« Et bien il faudrait pour cela que j'arrive à lier la nature à un autre artefact dont le créateur aurait laisser une toute partie de son âme à l'intérieur. Ou bien il y a la solution de lié la végétation à un arbre ou une plante dont l'esprit serait assez fort pour les contrôler, comme une sorte d'arbre mère à la façon d'un Goshinboku qui est un arbre sacré qui protège les sanctuaires ou les temples. »


« Et comment pensez-vous y parvenir? »

« Ça j'ai ma une petite idée. Mais je ne vous dit rien pour le moment. Il faut que je réunisse encore quelques informations et que je parle à un ami. Bon sur ce je vous remercie de votre aide et je vous recontacterait lorsque nous déciderons de partir. »

« Nous ? »

« Oui nous ! J'ai l'intention de réunirent quelques personnes afin qu'il m'accompagne avec vous lors de se périple. Je ne suis pas assez fou pour y aller rien qu'avec vous monsieur Neius. Ce serait du suicide sinon. Et puis ne dit-on pas « plus on est de fou plus on rit » ? »

« Oui... sûrement... »

Neius était décontenancé par son discourt, et commença à douter de la gentillesse de celui-ci. Était-il allé trop loin en demandant son grimoire comme prix ou est-ce son attitude qui lui avait mit la puce à l'oreille ? Il était en tout cas très clair que pour le sorcier, celui-ci n'était pas né de la dernière pluie et qu'il se méfiait de lui.

« Bon je vous dit à la prochaine et à très bientôt »

Taconix avec sa petite stature s'inclina devant le comptoir et prit la porte en regardant vite fait une dernière fois son grimoire qu'il laissait là dans la boutique. Neius lui regarda le contrat et le rangea parmi les autres à côté de ces trésors où le grimoire y résiderait aussi pour un petit moment.
Il ne put s’empêcher de réfléchir à tout se qui s'était dit et pensa aux préparations qu'il devait également faire pour ce périple afin de réussir son projet de récupérer des échantillons de cette végétation magique. Il savait que c'était la partie la plus facile et que maintenant le jeu venait de commencer. Les cartes étaient jouées, maintenant à lui de saisir les opportunités et les occasions qui se présenteraient devant lui.
Pour cela il rangea sa boutique et décida de la fermer un peu plus tôt afin de rejoindre sa résidence afin de prévoir la suite des opérations.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Taconix rejoignit ses appartements avec grande tristesse. Se séparer de son grimoire lui avait déchirer le cœur. Même s'il savait que ce n'était pas grand chose et qu'il serait capable de le refaire sans soucis, il ne pouvait s’empêcher de penser au temps qu'il avait mit pour le créer. Il avait passé tellement de temps avec son livre, que ne plus l'avoir accroché à sa ceinture, lui faisait un énorme vide au fond de lui.

Une fois arrivé à ses quartier, le professeur consigna tout ce qu'il avait entendu dans un journal. Il profita par la même occasion de faire des recherches complémentaires sur la rune « Atma ». C'était bien la rune de « Soi », ou rune d'union, ou encore rune de communion. C'était une rune très ancienne afin de se lier à la planète. Elle était principalement utilisée par les druide lors de leur pèlerinage afin de faire osmose avec la nature pour comprendre le sens de la vie. Une étape essentiel pour atteindre la sagesse des anciens. En théorie cette rune prenait fin quand le druide atteignait ce savoir. Seulement dans le cas de figure auquel ils étaient confronté, la rune posait problème. Celle-ci étant relié non pas à un être humain mais à un objet, « Atma » ne s’arrêterait pas d'elle même. Il fallait donc trouver un autre moyen de la stopper ou de changer son hôte.

Après ces recherches, Taconix avait enfin réuni toutes les informations nécessaire pour l'excursion au lac des arcanes. Il ne lui restait plus qu'à créer un petit groupe de personne afin d'y aller. Mais qui serais assez fou pour bien vouloir le suivre lors de ce périple ? Une demande serait alors des plus importantes à faire pour former cette expédition. Il avait tout de même déjà en tête le nom d'une personne qui lui était chère et qui serait très apprécié lors de ce voyage. Un ami lutin qui lui serait d'une aide nécessaire dans un tel environnement. Surtout qu'il pourrait lui fournir les informations nécessaires pour trouver un arbre ou une plante assez puissante pour récupérer en son sein la rune « Atma ». Le petit inconvénient, qui était tout de même de taille, était que son camarade Tunski ne pouvait quitter sa forêt et les alentours du donjon. Alors comment faire pour qu'il l’accompagne lors de ce voyage ?

Pour répondre à cette question, il était nécessaire que le professeur rejoigne l’intéressé afin d'y trouver une solution.
En partant le sage récupéra quelques notes afin d'expliquer la situation aux personnes qu'il voulait dépêchées et se dirigea en direction de la forêt pour retrouver son farfadet préféré.
avatar
Taconix

Masculin
Messages : 186
Expérience : 110
Métier : Professeur Runique et Archiviste

Feuille de personnage
Niveau:
15/40  (15/40)
Race: Insectoïde
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum