Carnage champêtre. (Event+ Libre)

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Carnage champêtre. (Event+ Libre)

Message  Felina le Mar 01 Mai 2012, 01:21

Un éclat sauvage alluma mes iris d’or tandis que je prenais une puissante impulsion sur le sol, bondissant sur mon frère pour le plaquer lourdement à terre. Hors de question qu’il blesse Kumie, déjà parce que c’était intolérable, mais aussi car il allait s’en vouloir plus que tout… Et Engar avait déjà bien assez de choses sur la conscience. Je n’allais pas laisser son démon lui rajouter une nouvelle souffrance. Son aura lui permis de s’échapper et de s’enfuir en contre bas de notre emplacement. J’entendis les pas de Kumie se précipiter à mes côtés.

"Comment pourrait-on lui extraire ce démon de son corps ?"

Comment lui répondre… Je ne savais même pas si c’était chose possible.


"Je vais m'occuper d'Engar, il faut que quelqu'un reste ici pour veiller sur Shkeil et je crois que tu est plus a même de t'occuper de lui plutôt que Engar ou bien moi..."

Et voilà que l’elfe détalait à sa poursuite. Sous le choc il me fallut quelques secondes avant de lui répondre.

" Kumie, non ! Tu ne peux pas t’occuper de lui maintenant, Engar ne reviendra pas avant trois jours ! Kumie ! "

Ça relevait de l’inconscience. Le corps d’Engar semblait en mauvais état, mais je supposais son démon assez intelligent pour trouver le moyen de s’en sortir, d’où sa volonté de quitter le conflit. Mais si l’elfe persistait à vouloir le rattraper, et si il elle y arrivait, le risque que le démon s’en prenne à elle restait évidement bien présent. Je voulus me jeter à sa poursuite pour l’en empêcher, mais d’instinct je tournais la tête pour voir Shkeil. Je crus que mon cœur cessait de battre.
Mon loup, ou plutôt mon humain, allongé sur le sol, inconscient. Je me ruais vers lui, reprenant forme humaine pour me laisser tomber genoux à terre à ses côtés et l’entourer de mes bras pour le relever un peu. Sa tête sur mes genoux, j’hésitais à ouvrir ses yeux pour en voir la couleur… Ambre, ou grise… Je n’allais pas tarder à le savoir, je le sentais bouger, se réveiller doucement… Un son minuscule sortie de ma bouche.

"... Shkeil.. ? "


________________________________________________________________________________________________________
Spoiler:
avatar
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
34/40  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnage champêtre. (Event+ Libre)

Message  Shkeil le Mar 01 Mai 2012, 23:33

Les bruits qui parvenaient à l'oreille du lycanthrope étaient confus. Il se sentit soulevé du sol, et le vent parcourut sa peau nue. Quand il commença enfin à émerger, il entendit une voix à côté de lui.

"... Shkeil.. ? "

Avant d'ouvrir les yeux, son slime reçut enfin les instructions qu'il attendait, et recouvrit enfin son corps de ses vêtements habituel sous sa forme humaine, le rendant plus présentable. Quand il ouvrit enfin ses paupières, ce fut pour voir Felina avec ses yeux gris. Le soulagement qui se dessina sur son visage le fit sourire.

"Tu ne verra jamais la Bête avec ce corps, elle ne le supporte pas."

*TU VA ME LE PAYER!! CE N'EST PAS FINI!!!*

Shkeil se crispa un peu, sous l'impulsion de la Bête qui tentait d'effectuer la transformation. Mais son corps ne bougea pas. Il se détendit légèrement.

"Enfin... Elle essaie quand même de revenir."

Puis il se redressa pour se relever. Après un léger vertige où il fut soutenu par Felina, il se retrouva debout. Il regarda autour de lui, et ne vit ni Kumie, ni Engar. Même si l'absence de ce dernier était peut-être profitable compte tenu de son état, celle de l'elfe était plus surprenante, et inquiétante.

"Qu'est ce qui s'est passé avec Engar? Et où sont-ils, lui et Kumie? Je crois avoir raté quelquech..."

Shkeil s'interrompit et porta la main à son crâne, l'air soucieux : sa Bête semblait frapper sur les parois de son esprit pour revenir, mais même s'il avait l'avantage dans ce corps, dans son état, il était hors de question de revenir à sa forme garou. Déjà qu'il n'était pas totalement certain de pouvoir résister, pas question de lui donner plus de chances. Du coup, il était totalement désarmé face aux zombis qui restaient autour.

"Ce n'est rien... Ca va passer, j'espère."

________________________________________________________________________________________________________
Les enfants de Lune sont là...
Fiche
avatar
Shkeil

Masculin
Messages : 477
Expérience : 360
Métier : Garde

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnage champêtre. (Event+ Libre)

Message  Engar le Mer 02 Mai 2012, 16:16

... Surprenant.Le démon ne trouvait pas d'autre terme pour qualifier l'attitude de l'elfe, elle qui s’était montré si fragile, a sa portée et sans la moindre volonté de résister, voila qu'elle faisait preuve de se séparer des autres afin de le traquer... A moins qu'elle est tout simplement deviné son évidente faiblesse et tente de le mettre hors d'état de nuire. dans tout les cas la situation devenait de plus en plus mauvaises pour le démon... Mais après tout n'avait il pas évolué sur des terres chaotiques aux événements anarchiques ? Il avait appris à gérer ce genre de situation et à ne pas cesser de les retourner à son avantage. Ici la lutte frontale était proscrite, car même si Kumie n'était pas une experte du combat au corps à corps, l'état de son corps ne lui permettait pas de lui faire face... L'humain avait décidément bien choisi le moment pour se aire ainsi opérer ! Il lui fallait donc agir insidieusement, comme à son habitude, mais sans se montrer à découvert comme peu avant... Il l'avait déjà choqué en se comportant de manière insolente, peut être parviendrait il à la briser s'il se forçait un peu....

A peine arrivait elle dans son champ de vision qu'il se cacha dan les feuillages et se mit à se mouvoir de manière constante ainsi même si l'elfe était dans son domaine elle aurait bien du ml à le localiser ne serait ce qu'à la voix, d’autant plus qu'il tendait son aura autant que possible afin de faire s'agiter des branches aux endroits où il n'était
pas. Quand enfin l'elfe atteignit la branche où il était peu avant il entame son projet, commençant à parler d'une voix qui changeait à chaque mot d’origine, marquant des pauses afin qu'elle ne puisse pas le suivre à l’ouïe.

"Quelle curieuse personne tu fais...Partant de la plus noble des lâchetés selon vos critères à la plus sotte des audaces, te jetant dans la gueule du loup pour une cause perdue... Tu n'as donc rien compris ? Même Engar, malgré son courage, ou son entêtement, ne s'est pas borné à essayer ce que tu tentes de faire... Aucun de vous, ni moi, ne pouvons contester les sorts de Shiru et celui qui nous concerne impose ce partage de ce corps... Oh et ne crois pas pouvoir espérer quoique ce soit en m’assommant, les heures de "transition" ne sont comptées que quand le corps est "éveillé"... Cependant malgré son régime de "tolérance" L'invocatrice méprise les humains... Et ce n'est pas pour les "incartades" que je pourrais t'infliger, à toi qui te compromet avec lui, qu'elle révoquera son incantation et que je pourrais user de toi tout à mon aise... D'autant plus si je révèle détails les plus... Dérangeants de son passé qu'il t'as évoqués... Je me demande si ce serait une bonne chose que tu les connaisses..."


Et plus son discours avancé et plus, pour ajouter à l’ambiance malsaine, son aura semblait sinuer entre les feuillages comme une corruption qui coulerait dessus, sans la détruire car elle ne visait qu'une seule proie, l'elfe. Cependant cela n'était nullement offensif et était juste pour ajouter à son angoisse et ainsi, lorsqu’il conclut ses propos et que son aura se faisait plus présent que jamais il ajouta la touche finale... une de ses lanière d'ombres s'approcha par derrière de Kumie, contre laquelle elle n'aurait rien pu faire car trop ténu, et s'éleva près de son visage,effleurant presque son oreille, pour prendre l'apparence d'une bouche garnie de crocs qui semblait articuler, le parasite le disant à haute voix.

"Qu'en dis tu ?"
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnage champêtre. (Event+ Libre)

Message  Kumie Astara le Jeu 03 Mai 2012, 23:09

Ignorant les mises en garde de Felina a mon grand regret malheureusement, je me précipitais sur les lieux où je pouvais encore sentir la trace du Démon malheureusement pour moi encore il ne fut pas là et quand des branches bougeaient je me précipitais dessus pour essayer de débusquer ce démon afin de le neutraliser mais jamais il n'était là...Alors il entama un long discours qui semblait s'adresser a moi et je pouvais sentir que ses paroles étaient dites exprès pour davantage me briser mentalement connaissant un peu ce démon fourbe et sournois, jamais je n'aurais crue qu'il serait aussi redoutable...

Ses paroles me blessaient intérieurement même si c'était que de faibles égratignures a mon mental cela faisait mal mais je restais concentrée sur mon objectif : Ramener Engar a son état normal ou bien le mettre hors d'état de nuire pour un moment...Malheureusement encore le mieux que je pourrais faire serait de l'assommer et de l'enfermer pour pouvoir ensuite avoir un oeil sur le démon et libérer Engar quand il serait redevenu humain...Cependant je ne trouvais pas ce démon de malheur qui venait juste de finir son dialogue, cela me perturbais et je restais donc sur une branche pour réfléchir a une stratégie jusqu'à ce qu'une voix proche de mon oreille me fit sursauter avant que j'empoigne ma dague pour trancher ce qui s'avérait être une ombre...Ainsi donc il voulait vraiment jouer avec moi jusqu'à ce que j'en puisse plus et qu'il se montre enfin pour pouvoir venir me torturer pour me blesser davantage...

"Je refuse d'écouter les paroles d'un démon qui divague tout en s'en prenant a Engar de l'intérieur ! Sais-tu au moins a quel point il souffre ? Sais-tu combien il voudrait te voir quitter son corps pour qu'il puisse vivre tranquillement ? Tu n'est qu'un parasite tu entends ? Un P-a-r-a-s-i-t-e !"

J'étais énervée, très énervée, il ne pense qu'à semer le malheur autour de lui pour son plaisir égoïste...Une chose que je ne pouvais supporter d'autant plus venant de quelqu'un d'étranger qui squattait dans le corps de la personne qui m'est le plus cher a mon coeur...Si il fallait que je joue au même jeu que lui pour qu'il se montre et que je puisse enfin l'affronter alors je le ferais !

Sautant de branches en branches pour inspecter chaque arbre pour tenter encore et toujours de débusquer ce démon, j'avais remarquée que l'espace autour de moi devenait plus lourd...La volonté du démon commençait-il a faire effet sur mon mental ? Non...Ma détermination a l'éliminer était sans failles mais cette impression de lourdeur autour de moi continuait de se développer...Un sort ? Je l'espérais pas car je ne savais pas si je pourrais l'éviter car le démon était toujours caché...
avatar
Kumie Astara

Féminin
Messages : 247
Expérience : 409
Métier : Pâtissière

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elf
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnage champêtre. (Event+ Libre)

Message  Engar le Jeu 17 Mai 2012, 18:51

Détermination et esprit d'initiative. C'était bien deux choses que le démon était bien obligé de reconnaître chez Kumie. Les recherches actives de cette dernière l'obligeait à sans cesse se mouvoir et à user de toute sa malice afin de lui échapper, sachant parfaitement qu'il ne pourrait lui faire face au vu de son état, néanmoins malgré la force d'esprit qu'elle essayait de lui présenter il commençait à le sentir, dans ses propos agressifs et amères dans ses gestes... il avait réussi à créer une faille dans sa volonté et il fallait qu'il l'exploite avant que sa propre faiblesse ne cause sa perte et pour ça il savait comment s'y prendre... Quel était ses principaux traits de caractère ? La bonté, la naïveté et, depuis peu, sa passion pour Engar... Tout ces facteurs combinés, lui donnèrent une arme des plus redoutables et qui était improbable entre les mains d'un démon... La vérité.. Et cette fois elle ferait bien plus mal que les mensonges, il allait par ailleurs donnez tout son sens à l'expression "toutes vérités n'est pas bonnes à dire.

"Oh ma petite dame...Enfin je pense que je ne suis plus en droit de t'appeler damoiselle vu ta condition... Tu es si candide. Oh certes tu as raisons je le ronge de l'intérieur, mais pas plus que le temps qui aura sa peau dans tout les cas, si je l'emportais ne serait ce pas mettre un terme à ce lent supplice ? Enfin... Passons... Ceci dit tu as peut être raison, peut être qu'il souffre de ma présence, mais cela est bien le cadet de ses soucis en vérité crois moi. Oh bien sur il criant ce que je pourrais faire avec son corps, mais il a trop besoin de mon énergie et s'il le pouvait il ne se déferait pas de moi car il aurait peur de ne pouvoir défendre qui que ce soit... par exemple l'aura qui l'a sauvé contre Ferliost, c'était la mienne. Alors oui je suis un parasite, mais qui se nourrit autant de son hôte que ce dernier se sert de moi, aussi honteux cela puisse t-il paraître."

C'est alors que comme pour appuyer ses propos, et montrant une audace effrontée, il quitta sa cachette pour faire face à Kumie, un sourire goguenard aux lèvres et son aura continuant de sinuer autour de lui, formant par ailleurs des formes vaguement humaines, le contour d'un bras, l'ombre d'une jambe.

"Et au final en fait... Que connais tu de lui ? Seulement ce que tu as voulu entendre dans ce qu'il t'as dit... Connais tu ne serait ce que son passé de chasseur de démon ? La férocité dont il peut faire preuve au combat, comme quant il a horrifié toute une foule en s'opposant sur la place au démon Kalnor dont il n'a pas hésité à arraché une des cornes pour la lui enfoncer dans la gorge et alors que cela n'était pas suffisant il lui a arraché la jugulaire avec les dents. L'aveuglement surprenant dont il a déjà fait montre alors que les enfants de tout un villages avaient été possédé à l'aide d'un sortilège et qu'il les a tous massacré avant l'intervention d'un exorciste, sous le seul prétexte qu'ils souffriraient moins."

Et à chaque parole, les ténèbres l'entourant se formait pour représenter, en version miniature, ce qu'il évoquait, un affrontement acharné entre un humain et un démon imposant, mais où le premier faisait montre d'une bestialité surpassant de loin celle de l'infernal pour ensuite se changer en la représentation du jeune homme empalant un enfant au fil de sa lame... Et l'on pouvait voir dans les yeux du démon une excitation malsaine face à ces diverses visions,se demandant bien comment réagirait Kumie face à ces révélations, osant même faire un pas de plus.

"Et je peux t'assurer que ces actes sont bien les siens et non les miens...Alors penses tu toujours que tu devrais risquer ta vie, voir plus pour cet homme ? Après tout...S'il se retrouve dans tes bras c'est peut être uniquement pour que tu te substitues à sa défunte amante... Il t'en as parlé non ?"

Oui, le démon savait qu'il avait évoqué brièvement Amelya pour informer Kumie lors de leur nuit ensemble que ce n'était pas première fois, mais quelque chose disait au démon que rappelait cette hypothèse après ce qu'il venait de dévoiler devrait faire son petit effet... Il avait pris des risques en se montrant ainsi et il espérait bien au final rafler la mise.
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnage champêtre. (Event+ Libre)

Message  Felina le Mer 04 Juil 2012, 19:18

"Tu ne verra jamais la Bête avec ce corps, elle ne le supporte pas."

Je fermais les yeux de soulagement. Mais les rouvrais aussitôt pour le regarder, éprouvant le besoin, chaque seconde, de m’assurer qu’il restait avec moi. Je le sentais se crisper dans mes bras, signe évident que la bête était toujours là, exprimant sa colère, luttant pour retrouver le contrôle.


" Tu as réussi… je savais que tu en étais capable. "




J’avais presque envie de rire de bonheur face à cette victoire, mais la situation actuelle ne permettait pas de se laisser aller. Avec mon aide il se releva péniblement, je guettai chacun de ses mouvements pour m’assurer qu’il ne fut pas blessé quelque part.

"Qu'est ce qui s'est passé avec Engar? Et où sont-ils, lui et Kumie? Je crois avoir raté quelquech..."

Inquiète je portai ma main sur sa tête en même temps que lui. J’aurais tout donné pour qu’il cesse de souffrir ne serait-ce qu’un instant, qu’il soit enfin débarrassé de ce combat mental.

" Engar s’est enfui, je crois qu’il est blessé… Mais Kumie a fait sa tête de mule, elle est partie à sa recherche. Je ne sais pas si elle a vraiment conscience du danger. "

Je regardais autour de moi, des zombis approchaient encore et toujours. C’était à se demander s’il n’y avait pas dix zombis qui apparaissaient par magie à chaque fois qu’on en tuait un.

" On ne peut pas rester là. Tu n’es pas en état de combattre et je ne pourrais pas tous les retenir pour nous deux. On rentre au donjon. Je repartirai trouver Kumie une fois que tu seras en sécurité. "


Je m’efforçais de garder une voix assurée. Je voulais qu’il pense, qu’il croit, que je maitrisais la situation. Chose bien évidement fausse, comme d’habitude je ne maitrisais rien. J’étais inquiète, paniquée, et je me sentais terriblement coupable d’avoir laissé Kumie partir ainsi. Mais là je n’avais pas le choix, il fallait faire une chose une chose à la fois. Ramener Shkeil en lieu sûr, trouver Kumie et… m’assurer qu’Engar, du moins son corps, ne soit pas dans un état critique.
Étant donné son affaiblissement, je pris le bras de mon loup et le passai sur mes épaules. Même s’il restait bien plus grand et massif que moi, sa forme humaine était plus préférable que celle du lycan pour l’aider à marcher. Rentrer au donjon, rentrer au donjon… vite.



________________________________________________________________________________________________________
Spoiler:
avatar
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
34/40  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnage champêtre. (Event+ Libre)

Message  Kumie Astara le Mar 10 Juil 2012, 17:35

Subissant la vue de telles atrocités sa voix en fut coupée, est-ce que le démon racontait la vérité ? La détermination de Kumie en prit un coup et a chaque pas que faisait le démon en sa direction elle reculait également, Engar avait-il été aussi sanguinaire par le passé ? Aussi cruel ? Très vite Kumie tomba dans le doute et après qu'il lui ait parlé de sa femme défunte et comme quoi elle était son substitut l'elfe se paralysa sur place...Elle était brisée, dans le doute et brisée...

*M'a...M'a-t-il déjà aimé au moins...Au moins une fois sans penser a elle ? Ses paroles étaient-elles sincères et non pas dénuées de sentiments ? Est-il venu dans mes bras pour ce que je suis ?*

Tombant a genoux et regardant le démon dans les yeux, étant brisée psychologiquement Kumie ne savait plus du tout quoi faire puis elle se mit à se souvenir de cette fameuse nuit en compagnie d'Engar, essayant de retranscrire chaque parole qu'il ait pu lui dire et l'elfe réussit a se souvenir qu'à un moment il lui ait dit cette fameuse Phrase...

*"Je t'aime"*

Cette simple phrase suffit a redonner du courage a l'elfe qui décida de se relever et d'empoigner sa dague tout en regardant le démon dans les yeux.

"Je...Je dois ramener Engar même si il faut que j'en meure pour ça, je comprends pourquoi tu me fais subir tout ça...Tu aimais Amelya mais pas Engar et quand elle est morte et qu'Engar m'a trouvée et aimée tu en fut fou de rage car tes actions ce sont manifestés moins rarement...Ai-je juste ? Et puis malgré les actes de Engar...Je sais qu'il le regrette du plus profond de lui même sinon jamais il n'aurait fait cela avec moi cette nuit là...Alors arrête de le tourmenter et laisse le vivre une vie normale avec les gens qu'il aime..."

L'elfe regarde le démon dans les yeux, insistante pour qu'il abandonne puis elle s'avance doucement vers lui, déterminée et serrant sa dague bien fort...

"A moins que tu n'aies d'autres choses a me montrer ou me dire démon, rends toi et devient docile..."
avatar
Kumie Astara

Féminin
Messages : 247
Expérience : 409
Métier : Pâtissière

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elf
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnage champêtre. (Event+ Libre)

Message  Engar le Mar 10 Juil 2012, 19:39

Si facile... Il était si simple de briser une personne quand on connaissait ses faiblesse et Kumie était parfaite pour cela. Douce, aimante, attachée à ses proches et surtout gentilles alors être tiraillé entre son amitié et ses valeurs elle n'en pouvait déjà plus et s'offrait presque à lui, aussi vulnérable que possible. Mais même au delà de cela le démon exultait de joie ! Il allait arracher à cet humain ce dont il avait causé la perte et dont il ne se remettrait jamais ! Oeil pour oeil. Dent pour dent. Femme pour femme... C'était de fait avec un sourire s'étirant de plus en plus, déformant de manière hideuse les traits de l'humain qu'il avançait, contemplant le faciès ravagé de Kumie comme s'il s'agissait du plus splendide des tableaux... Un tableau peint avec des larmes. Cependant, alors qu'il s'apprêtait à saisir le menton de l'elfe afin de passer à une torture plus directe pour son plus grand plaisir, sa victime se releva et trouva la force de se relever... Et le démon eut peur. Réellement, même lorsqu'il avait faillit trépasser. Car trouver quelqu'un de plus fort que soit ça pouvait arriver, ça existait toujours, mais c'était la première fois qu'une personne qu'il avait brisé parvenait à se ressaisir aussi vite. Qu'un regard rempli par le désespoir était envahit par la détermination. Qu'une volonté devenu aussi branlante que l'honneur d'Engar se muait en une chose aussi solide que la lame d'acier qui le menaçait désormais... Néanmoins le démon aussi changea brusquement d'attitude face aux mots de Kumie, qui avait probablement commit une grave erreur en prononçant ces mots qui blessèrent le démon dans son âme autant qu'il l'était physiquement et il fut bien incapable de retenir les mots qui lui vinrent à ce moment, sur un ton des plus brutaux, mais dans lequel se percevait aussi une forme de détresse.

"Tu persistes dans ta bêtise, tu ne peux le ramener ! Cela est dût à un sortilège de Shiru et je doute que tu puisse le briser ! Quant au... pourquoi je m'en prends à toi, tu as raisons, oui... J'ai manipulé cet humain de manière insidieuse pour lui faire croire qu'il aimait Amelya, car même s'il ne la tuait pas malgré les soins qu'elle lui avait prodigué, c'était... Un splendide hasard que nos routes se croisent de nouveau et j'étais prêt à tout supporter pour rester avec elle, c'était aussi pour le cas pour elle. Au point qu'elle accepta la présence de l'humain chez elle pour me garder et même partager sa couche avec lui dans l'espoir que j'en ressente quelque chose, mais il n'en était rien... Qui plus est il a été incapable de la protéger ! Donc non ma hargne ne vient pas de mes actions devenus un peu moindre, et encore seulement en ta présence, mais du fait que vous jouissiez d'un bonheur qui m'a été arraché par sa faute alors que malgré la nature de votre rencontre vous n'avez rien sacrifié pour l'obtenir ! Alors si... Je le, et vous, tourmenterai jusqu'à ce que vous ayez conscience du prix à payer !"

Et alors que Kumie était juste en face de lui il tendit le bras pour tenter de saisir le sien qui tenait son arme, prêt à tout pour mener à bien son désir, maintenant que sa rage avait atteint son paroxysme.

"Et si j'ai encore des choses à dire... Je ne me rendrai pas car moi aussi je suis prêt à mourir pour atteindre mon but... Et c'est aussi le cas d'Engar et ce n'est pas le seul point qui nous relie... Nous n'avons JAMAIS de remords quant à nos actes et je crois qu'il te l'avait dit, pas de regrets, juste de la haine à la rigueur, contre nous même parfois, mais on en souffre beaucoup moins, car elle est partagé avec celle que l'on voue aux circonstances... Et toi... Souffriras tu petite elfe ?"

Et, sans même s'assurer, trop pris par son discours et ses pensées confuses, qu'il avait bien réussit à maîtriser le bras armé de son opposante il tenta de la faire chuter alors que son aura faisait un large arc de cercle autour d'eux pour chasser quelques zombies qui s'étaient approcher d'un peu trop près. Les chocs ne furent pas réellement brutaux, mais furent suffisant pour déstabiliser les non morts maladroits et les faire tomber de la branche. Et... Étrangement il balançait son corps de manière à ce que, s'il réussissait son mouvement il tombe avec l'elfe.
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnage champêtre. (Event+ Libre)

Message  Shkeil le Mer 11 Juil 2012, 13:06

Il ne comprit pas vraiment la réponse de Felina avant de se rappeler du démon qu'il avait vu la première fois. Mais du coup, tout ce qui lui revenait en tête devenait logique, mais tout était tellement confus...

" On ne peut pas rester là. Tu n’es pas en état de combattre et je ne pourrais pas tous les retenir pour nous deux. On rentre au donjon. Je repartirai trouver Kumie une fois que tu seras en sécurité. "

Le garou tenta de protester, mais c'est à peine s'il tenait sur ses jambes, alors devoir se battre... Cela lui en coûtait de l'admettre, mais c'était effectivement impensable. Il se laissa donc guider par la panthère, et surveillait autour de lui les approches des zombies encore sur place. S'ils semblaient toujours aussi nombreux, un regard attentif permettait de constater que cela n'était plus qu'une impression. Ça et là, des trouées dans la masse indiquaient que leur nombre n'était pas sans fin. Et Shkeil remarqua quelque chose d'autre, certains morceaux qui tombaient d'eux-même

"Les zombies... Ils semblent plus fragiles..."

Chaque mot qu'il prononçait était suivi d'une douleur au crâne supplémentaire provenant de sa Bête qui sentait l'épuisement de son geôlier. Mais il tenait bon. Il devait tenir bon, sinon c'était la catastrophe.

________________________________________________________________________________________________________
Les enfants de Lune sont là...
Fiche
avatar
Shkeil

Masculin
Messages : 477
Expérience : 360
Métier : Garde

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnage champêtre. (Event+ Libre)

Message  Felina le Sam 14 Juil 2012, 18:33

J’assenai un coup de griffe au mort vivant s’étant dangereusement approché de Shkeil. J’avais bien envie de reprendre ma forme animale pour le prendre sur mon dos. Mais j’étais sceptique sur le fait de pouvoir courir et le faire tenir en place en même temps. Puis me battre dans ces conditions… Impossible. Nous continuions de marcher, rapidement et attentif.

"Les zombies... Ils semblent plus fragiles..."

" Hein ? "


Ho non… Ce n’était catégoriquement pas le moment de divaguer ! Je regardais le crane de mon loup si des fois je n’avais pas loupé une sévère blessure. Apparemment non… Mais lorsque mon regard retrouva le chemin ainsi que les horizons, le spectacle me frappa. Il avait raison, les zombies étaient non seulement moins nombreux, mais ils se décomposaient de manière bien plus radicale. Je fus ravie de voir certains perdre leurs deux jambes pour s’affaler en grognant. Shiru devait avoir trouver un moyen de les arrêter… un sortilège ou.. quelque chose en tout cas.

" Tu as raison ! Continue d’avancer courage, on arrive bientôt. "

Le soutenant d’avantage je ne m’arrêtais pas. La disparition progressive des morts vivants était une victoire, mais ce n’était plus eux qui m’inquiétaient le plus à présent. Kumie et Engar… J’espérais tellement qu’elle ne l’avait pas retrouvé.
Nous arrivions enfin au donjon, où tout semblait s’être calmé. Quelques gardes combattaient les derniers zombies encore debout, d’autres s’affairaient à soigner les habitants blessés. Je n’avais pas vraiment le temps de demander ce qu’il s’était passé, mais j’implorai une infirmière de bien vouloir s’occuper de Shkeil. Je m’approchais de son oreille pour lui murmurer :


" Je dois retrouver Kumie, je reviens vite, repose toi. "

Je l’embrassai doucement puis remerciai l’infirmière, avant de redevenir et panthère et détaler de nouveau vers la forêt maudite.


________________________________________________________________________________________________________
Spoiler:
avatar
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
34/40  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnage champêtre. (Event+ Libre)

Message  Kumie Astara le Sam 14 Juil 2012, 23:14

Voyant une telle expression sur son visage me fit un peu sourire, lire de la peur sur le visage du démon semblait être chose peu courante vu de la façon dont il me répliqua comme quoi j'avais effectivement raison mais qu'il agissait comme ça uniquement parce qu'il était jaloux de notre bonheur à Engar et moi car il avait pas pu protéger Amelya et qu'ainsi ils n'ont pas pu avoir le même bonheur, le démon et elle, je me mis a soupirer doucement tandis qu'il s'avançait, se faisant menaçant mais je restais de marbre, toujours déterminée à en finir avec le démon.

"Notre bonheur ne regarde que nous, Engar et moi, si tu est aussi dégoûté par notre bonheur alors ne regarde pas, par ailleurs je suis étonnée que toi, démon sans scrupules et sadique, connaisse la signification de bonheur, enfin que suis-je bête ! C'est vrai qu'avec toi le bonheur c'est être sadique, torturer tout le monde et même tuer n'importe qui ou n'importe quoi. Je te plains, franchement à part Amelya, qui serait tombé amoureux de toi ? Pose toi bien...Eh mais qu'est-ce que tu fais ?! Lâche mon bras !"

Le démon venait de m'attraper le bras, sa prise était si forte que je ne pouvais bouger le poignet tandis qu'il essayait de me faire comprendre comme quoi Engar ne regrettait nullement ses actes, ce qui me semblait faux vu qu'il était venu habiter au milieu des monstres et même que j'étais sa compagne, je fronçais les sourcils, tentant de me libérer de sa main.

"Tu n'as aucune logique, si il n'éprouvait aucun remords alors pourquoi fréquente-t-il les monstres en tant qu'allié ? Mieux encore ! Pourquoi m'aurait-il choisi comme compagne ? Tu as perdu, admet-le ! Jamais tu ne pour...Que...Que fais-tu ?! On-on va tomber !"

Je me retrouvais au bord de la branche qui était quand même très haute au dessus du sol, si jamais je tombais de cette hauteur, jamais je ne pourrais me relever et je finirais sans aucun doute mes jours dans l'estomac d'un zombie si la chute ne me tue pas sur le coup.
Je m'agrippe donc au bras du démon avant de le faire basculer au dessus de moi pour le renvoyer sur la branche, mettant mes genoux sur sa cage Thoracique pour faire pression dessus pour pas qu'il bouge et je le regarde dans les yeux.


"Qui c'est le plus fort ? Avoue que tu as perdu et ne revient pas avant qu'Engar ai repris le contrôle, tu es un fléau pour tout être vivant au donjon, tu dois donc être neutralisé au plus vite, je vais attendre le retour de Felina pour t'attacher et on t'enfermeras dans les cachots le temps que tu disparaisse et qu'Engar revienne, tu as déjà causé assez de soucis comme ça !"

La colère pouvait s'entendre dans ma voix car je ne pouvais plus supporter de savoir qu'Engar devait vivre avec cette...Horreur avec lui, donc si un jour je trouve le moyen d'extirper le démon de son corps, je le ferais sauf si cela a trop de risque de blesser grièvement voir tuer mon humain cependant en attendant on devras tous faire avec...

J'espérais juste que Felina ne mettrais pas trop de temps pour revenir car le démon se débattait déjà...
avatar
Kumie Astara

Féminin
Messages : 247
Expérience : 409
Métier : Pâtissière

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elf
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnage champêtre. (Event+ Libre)

Message  Engar le Dim 15 Juil 2012, 01:32

Fichu corps, fichues expériences, fichue fragilité... Sans l'effet de surprise il avait été incapable de maintenir l'elfe sous sa domination pendant plus de quelques secondes. Sans même compter le fait qu'il n'avait même pas eu la force de la faire taire et qu'il avait ENCORE du subir son discours moralisateur qui ne faisait qu'accentuer la rage du démon, chose que son corps était incapable de suivre. De fait il ne tarda pas à se retrouver à la merci de Kumie qui en profitait amplement pour imposer ses conditions, chose que l'infernal comprenait parfaitement, ça faisait partie des règles du jeu. Néanmoins, alors qui'l n'était pas du tout en position pour cela, il poussa l’outrecuidance à continuer de narguer son opposante et à lui montrer ses erreurs, se débattant vainement, plus pour la forme qu'autre chose...

"Amelya est la seule qui m'a aimée ? ... Sans doute, mais... Si tu es capable d'aimer d'autres personnes est ce que...Tu aimes vraiment Engar ?"

Cette question pouvait avoir l'air moqueuse, satyrique, mais c'était pourtant avec une grande gravité que le démon la posa à l'elfe, comme si lui même en attendait la réponse... Et pourtant il enchaîna sur ses dires comme si le temps lui manquait, à lui être éternel.

"Quant à ma logique... TU te fourvoies encore. Imagine un être dépourvu de toute émotion qui suit une voie qui lui a été donné à sa naissance, mais il se rend compte que cette voix est la mauvaise. Il ne va éprouver aucun regret pour ses actes passées, mais il va quitter le chemin qu'il empruntait jusqu’alors pour rejoindre son opposé... Rajoute la haine, la joie, les excès, quelques sentiments mineurs et maintenant l'amour et il s'agit d'Engar... Il est parfaitement logique qu'il ait pu changer de voie sans pour autant être amer à l'égard de son passé quant au fait qu'il t'aime... Ne dit on pas que le coeur à des raisons que la raison ignore ?"

Et maintenant elle passé aux menaces... Inutiles puisqu'il pourrait aisément sortir du cachot, même si elle réussissait à obtenir des dirigeants que sa cellule soit gardée... Comme si ça pourrait l'arrêter... Au pire il lui suffirait de pousser ce corps à dormir et comme il ne serait pas conscient, le temps ne compterait pas pour le retour d'Engar et on finirait par le relâcher. Finalement, n'en tenant plus face à l'arrogance de l'elfe, qui caractérisait parfaitement se semblables aux yeux de siens il soutint de nouveau son regard. Et son visage se crispa.

... Allez savoir ce qui provoqua ce qui s'ensuivit ? La voix de l'elfe ? Son regard foudroyant ? La fatigue du corps d'Engar ? celle de l’esprit du démon ? Sans doute un peu de chaque. Et au final peu de chose importait vraiment par rapport à la vision elle même du démon. A ses yeux l'elfe se mua en succube et le décor s'apparenta à une plaine infernale... Une scène qu'il ne connaissait que trop bien et dont il connaissait à l'avance chaque détail... Et bien que Kumie ne prit pas de nouveau la parole la succube le fit, accentuant la pression sur le torse de l'infernal.

"... Cela suffit ! Tu sais très bien que la loi de notre famille est très claire à ce sujet ! Elle sera exécuté demain et tu devras trouver une autre maîtresse ! Cela est un drame, mais nous nous devons de le faire pour atteindre le grand but de notre famille !"

A ce moment là il avait accepté de se laisser faire, pour ensuite la flouer, mais cela n'avait pas suffit comme il ne le savait que trop bien. Était ce une nouvelle chance qui s’offrait à lui ? il l'ignorait et au final s'ne moquait, c'était un espoir et il ne comptait pals e laisser passer...

Quand la haine ne suffit pas à animer le corps d'un être qui n'éprouve plus ni amour ni joie quelle force peut bien lui permettre de dépasser ses limites ? Il semblerait que concernant le démon il s'agisse de la folie puisqu'alors que sa vision se poursuivait son aura s'intensifia de nouveau pour saisi les épaules de Kumie et la faire basculer de manière à ce qu'elle relâche sa prise. Mais ce ne fut que pour se redresser avec une vigueur surprenante au vu de son état et ensuite saisir la gorge de son opposante avant qu'elle ne se ressaisisse et la plaquer sur ce qui était à ses yeux un rocher, semblable à de l'onyx, vertical, mais n'était en réalité que le tronc de l'arbre. A nouveau un sourire vint sur ses lèvres, mais il était bien plus désespéré et amer que ceux qu'il avait pu avoir avant et il répondit alors à la "succube".

"...Tu as toujours voulu la place de ta soeur Keslana ! Alors très bien je vais te l'accorder pour cette fois, mais de telle manière que même une succube comme toi en souffrira !"

Et sur cette dernière exclamation il lui arracha un baiser, mais en lui mordant les lèvres tout en glissant sa langue démesuré, une des premières transformations qu'il avait appliqué au corps de l'humain, dans sa gorge afin qu'elle s'étouffe douloureusement sans pour autant mourir d'asphyxie... Rien que par cela il était aisé de deviner ses intentions, mais cela fut confirmé, alors que sans resserrer sans prise et sans chercher à se protéger des éventuels coups que pourraient lui donner son adversaire il commença à défaire ses habits d'une main fébrile et à proprement arracher ceux de celle qui été devenue sa proie et s'apprêtant à savourer autant que possible cet instant... Peu importe que ce soit celui qui se déroule réellement ou celui qui s"imposait à sa conscience, les deux seraient délicieux à mettre en oeuvre...

Et ce fut le cas quand, faisant fi de la résistance de l'elfe il assouvit ses instincts les plus bas avec brutalité, faisant tout son possible pour la faire souffrir, que ce soit en lacérant son corps, en continuant sa strangulation particulière ou durant tout le long du martyr qu'il fit subir à Kumie, ou à Keslana, ce qui revenait au même, il s'exécuta avec violence et brutalité, de telle façon à ce qu'il n'y ait pas la moindre once de plaisir même malsain pour la succube de son esprit, sans se soucier de ce qu'il pouvait lui-même ressentir. Au point qu'en la matière même des démons n'auraient pu apprécier cela et encore... Il comptait bien la défigurer, l'écorcher et enfin, s'il se sentait miséricordieux, l'achèverait, mais en attendant il pouvait encore se montrer un peu doux ... A sa manière.
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnage champêtre. (Event+ Libre)

Message  Kumie Astara le Dim 15 Juil 2012, 19:38

Continuant de plaquer le démon à la branche avec mes genoux j'attendais le retour de Felina qui serait d'un grand secours pour stopper le démon et le neutraliser cependant il s'obstinait toujours à vouloir avoir le dernier mot d'ailleurs une question de sa part me surpris et je lui répondis rapidement en fronçant les sourcils, toujours énervée.

"Bien sûr que j'aime Engar ! Je serais toujours à ses côtés quand il aura besoin de moi et l'aiderais à se relever quand il tombera..."

Ensuite je l'écoutais encore parler et dire des choses qui n'atteignaient pas mes oreilles, trouvant qu'il racontait encore n'importe quoi et qu'il voulait discréditer Engar a mes yeux, chose que je ne supportais pas du tout mais me retenant de le blesser davantage je le regardais alors que le démon ne se débattait plus et me fixait dans les yeux tandis que son visage s'était pétrifié, j'en profitais pour accentuer la pression de mes genoux sur son torse pour éviter qu'il ne bouge.

Nous restâmes silencieux tout deux pendant quelques instants, le démon allongé sur la branche et moi sur son torse avec mes genoux pour l'empêcher de bouger, je trouvais cependant bizarre qu'il ne bougeait et parlait pas, je commençais un peu à m'inquiéter cependant...

*Il est mort ? Il fait semblant ?*

Relâchant mon attention et ma pression sur son torse par la même occasion pour lui passer une main devant les yeux pour voir si il était toujours vivant mais il me fixait toujours avec les même yeux vides jusqu'à ce que je me sente décollée du torse du démon et que je tombe à terre mais avant même que je n'ai pu me mettre sur mes jambes, je me retrouvais contre le tronc de l'arbre, à demi-étranglée par le démon qui semblait avoir trouvé une vigueur nouvelle mais continuant a étouffer doucement j'eue le temps d'apercevoir un rictus se former sur ses lèvres, un rictus mauvais...

"...Tu as toujours voulu la place de ta soeur Keslana ! Alors très bien je vais te l'accorder pour cette fois, mais de telle manière que même une succube comme toi en souffrira !"

Je fus étonnée par les paroles du démon, qui était Keslana ? Une succube ? Pourquoi il m'appelait ainsi ? Il délirait ? Mais avant même que j'ouvre la bouche, il vint poser un baiser sur mes lèvres mais pas un baiser normal, il vint me mordre les lèvres très fort tout en glissant son horrible langue extensible dans ma gorge pour me faire suffoquer tout en me faisant très mal, ces actions m'arrachait des gémissements de douleur tellement cela me faisait mal et je tentais de le repousser vainement car sa prise était trop forte et sa détermination était bien supérieure à la mienne ce qui lui faisait un supplément de force déjà écrasante mais il ne s'en arrêta pas là, il commença à arracher mes vêtements sauvagement tandis que je résistais en le frappant à l'aide de mes pieds mais il semblerait que cela ne lui fasse rien et il me maîtrisa avant d'entamer ses plus noirs desseins avec moi, sa brutalité m'arracha des cris déchirant le silence et surpassant les gémissements des morts-vivants qui se trouvaient en contrebas pourtant le démon continuait sa brutalité bestiale...

Continuant de crier et d'arracher l'écorce avec mes ongles dû à la brutalité qui m'étais infligée, je suppliais le démon en de vains espoirs pour qu'il arrête de me torturer ainsi mais pour lui tout ce qui comptait c'était de commettre son méfait, et ce fut au bout de plusieurs minutes de brutalité intense que mes yeux devinrent vitreux, tout mes muscles se relâchèrent et je ne disais plus rien, j'étais à demi dans le coma...

"Ja...Jamais...Engar...Ne me fera ça...Mais...C'est lui que j'ai en en...Face de moi..."

Je regardais le démon, toujours avec mes yeux vitreux, une expression de terreur vint se dessiner sur mon visage et je me remis a crier en pleurant, en plein effroi et devenant folle...

"Pourquoi tu me fais ça Engar ?! Que t'ai-je fais pour mériter pareil traitement ?! Pourquoi me fais-tu aussi mal ?! Répond moi Engar ! M'aimes-tu au moins ?! Ou alors suis-je seulement une femme de plus sur ta triste route ?! Répond...Répond moi...Je t'en prie..."

Je ne pouvais plus distinguer clairement Engar et son Démon, tout deux étant la même personne je croyais avoir en face de moi mon amour et cela me brisais mentalement de voir et surtout sentir la douleur qu'il m'infligeait...
avatar
Kumie Astara

Féminin
Messages : 247
Expérience : 409
Métier : Pâtissière

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elf
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnage champêtre. (Event+ Libre)

Message  Felina le Dim 15 Juil 2012, 20:24

Je détalais comme une force née à travers les arbres, bousculant violement les zombies déambulant maladroitement sur mon passage. Je pouvais entendre le détachement de certains membres sous le choc des collisions. Tous les sens à l’affut, je cherchais désespérément le moindre signe de la présence de l’elfe. J’avais l’espoir qu’elle n’avait pas trouvé l’Engar démoniaque… Espoir qui s’envola radicalement lorsque des cris atroces parvinrent à mes oreilles. Je frémis d’angoisse et accélérai ma course si cela était encore possible. Je me rendis compte avec horreur que l’écho de ses cris raisonnait partout… Et combien de temps allais-je mettre à la trouver parmi toute cette broussaille ! Je me concentrais d’avantage et décidai de suivre l’odeur. Celle-ci m’amena enfin à l’endroit où les cris étaient enfin plus nets, mais je ne vis nulle part la victime. Je levai la tête. Qu’est-ce qu’ils foutaient là-haut ?
Bondissant sur le tronc d’arbre auquel ils étaient perchés en y plantant mes griffes, il me fallut quelques secondes pour les rejoindre. Vision d’horreur.

Mon cœur s’arrêta de battre un instant qui me sembla être une éternité. J’avais sous les yeux celui que je considérais comme mon frère, violer cette pauvre elfe sans aucune défense. Je restais sous le choc devant la violence de l’acte, mais devais agir tout de suite… Faire cesser ce spectacle des plus ignobles.
Il me fallait trouver rapidement le moyen de les séparer. Diversion. J’allais faire diversion. Je me concentrai alors afin utiliser pour la première fois mes capacités de vision télépathique. Il n’allait pas s’agir de communiquer par la parole comme j’en avais l’habitude. Il s’agissait de faire voir…
Tout pouvait échouer, mais je n’avais pas vraiment d’autre solution, et surtout pas assez de temps. Tout en fixant mon frère possédé, je plongeai alors au plus profond de son esprit…

* Tu entends un bruit, juste à ta droite. Vous n’êtes pas seul. Quelqu’un d’autre arrive et te veux du mal. Tu tournes la tête et tu vois. La panthère est là, tu la vois. Elle arrive vite. Tu regardes ses crocs qui foncent sur ta gorge. Tu dois te défendre ! *

Un doux sentiment de victoire me fit frissonner lorsqu’Engar lâcha Kumie et regarda sur sa droite tout affolé. Maintenant. Je bondis de l’autre côté, celui où je me trouvais réellement, et heurta brutalement le démon pour le faire tomber avec moi sur les bosquets pouvant amortir notre chute. Avant qu’il ne réalise vraiment ce qu’il se passait, je pris sur moi et lui enfonçai une griffe dans le mollet. C’était l’endroit le moins critique que j’avais trouvé…
Le poison allait se répandre rapidement, l’empêchant complètement de marcher et lui infligeant une douleur exécrable. Mais même si je n’avais mis qu’une griffe afin d’injecter une dose minime de venin, il allait falloir faire un garrot dans peu de temps. Sa jambe allait bientôt gonfler comme un ballon et des soins seraient nécessaires rapidement pour ne pas qu’elle pourrisse. Je levais la tête pour regarder Kumie restée sur la branche de l’arbre.

* Désolée… Je n’avais pas d’autre choix pour l’immobiliser… *

Sans réponse de l’elfe je remontais sur l’arbre laissant Engar seul se tordre de douleur. Les yeux vitreux, elle semblait comme ailleurs. Je ne pouvais pas savoir comment se sentait-elle après un tel traumatisme, je pouvais seulement l’imaginer… Je me sentais soudain terriblement triste et désolée pour elle. Je pensais également à Engar, au vrai Engar, qui serait dévasté en apprenant ce qu’il s’était passé.

* C’est terminé, tout est terminé Kumie… Il ne te fera plus de mal. *

J’attrapai un de ses vêtements laissé sur la branche dans ma gueule et le lui tendis. Puis je me glissais sous ses jambes en exerçant une légère pression pour qu’elle puisse s’assoir sur mon dos. Je devais la ramener au donjon pour qu’on soigne ses plaies et...qu'elle se remette du choc, puis revenir ensuite pour Engar… Il n’allait pas pouvoir s’enfuir dans ces conditions de toute manière.

* Accroche-toi à moi, on va descendre de cet arbre. *


________________________________________________________________________________________________________
Spoiler:
avatar
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
34/40  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnage champêtre. (Event+ Libre)

Message  Engar le Dim 15 Juil 2012, 21:33

... Les cris de l'elfe avait beau ne pas parvenir au démon dans sa démence son amante forcée semblant soudain frappée de mutisme, mais cela ne l'empêchait pas pour autant de sentir toute la douleur qu'elle ressentait, spécialement exécuté dans ce but et cela lui était la plus admirable de félicités... Et cela était sans compter qui plus est sur la "charmante" vision que lui offrait le faciès déformé par la souffrance de la "succube" et de son regard semblable désormais à des miroirs qui reflétaient parfaitement ce qu'elle ressentait... Et dire que ce n’était que le début, le démon avait cru qu'elle serait un peu plus solide, mais la détruire avec aisance ne serait pas pour lui déplaire... Oh bien sûr elle lui résistait mais seuls ses hanches et chaque parties de son corps qui participait à cet ouvrage était encore douées de sensibilité, de fait peu lui importait ses faibles coups qui allaient en s'amenuisant alors que son esprit s'engageait sur la même voie que son corps. Bien sure, il était évident qu'elle voulait le supplier d'arrêter de cesser ce méfait, mais n’était pas ce qu'elle avait toujours désiré ? Elle qui avait toujours ourdie contre lui...contre eux... Alors pourquoi ne s'acquitterait pas de cette "tâche" jusqu'au bout ? ... Ceci dit la conclusion de ce qu'il était en train de commettre n'allait pas tarder à arriver, mais peu importe, il passerait à autre chose ensuite, quelque chose moins en lien avec la succube et bien moins "propre..."

Cependant... Son esprit fut attiré par autre chose, une présence... Bien sur elle n'était pas seul, un autre membre de la famille l'accompagnait, mais malgré leur alliance il avait savouré le spectacle avant d'agir. C'était de bonne guerre, mais il aurait mieux fait de rester dans l'ombre et de profiter de sa vue jusqu'au bout, car maintenant la folie du démon avait en autre pantin sur lequel se déversé. Ainsi se retirant brusquement de sa victime il prit néanmoins la peine de rajuster ses habits, il serait bête de mourir car son pantalon se baissait brusquement et le faisait basculer... Et une fois ces "préparatifs" fait il gifla une dernière fois la succube aussi violemment qui'l en était capable sans risquer de la tuer et s'élança vers la positon supposait de son adversaire, ne se rendant pas compte que chaque organe de son corps, chaque tendon lui suppliait d'arrêter ces efforts inconsidérés alors que les expérimentations de Franken Fran se développait et par la même les épuisaient... Peut être est ce cela, ou juste ses illusion, qui l’empêchèrent de réagir à temps face à l'assaut de cet inconnu, qui assaillit son mollet. Une blessure loin d'être grave en soit, mais alors qu'il se retournait pour lui décocher un coup de pieds sa jambe cessa de le porter et il s'effondra sur le sol volcanique, en vérité sur un branche dont il manqua de peu de tomber. Un poison... Il le sentait parfaitement, cela devait être l'oeuvre de ce couard de Besselek ! Il ne pouvait plus bouger, il était à sa merci, qu'attendait il pour en finir ? ... Le démon l'ignora, peut être qu'au final son cousin avait décidé de s'amuser également avec la succube... Et bien qu'il le fasse à sa guise car d'autres membres de la Famille n'allaient sans doute pas tarder à arriver et lui ne devait plus être là à ce moment, sinon peu importe ce qui allait se passer à l'avenir, puisqu'il n'en aurait plus... Il en avait horreur, mais il devait fuir et bien que sa jambe cessait de lui obéir il parvenait à ramper, mais rapidement l'engourdissement devint une douleur paralysante, qui remontait le long de sa jambe.... Il n'y avait qu'une seule solution, et sans plus attendre il s'entailla profondément le long de la jambe, pour que le sang vicié s'en aille. Cela allait encore l'affaiblir, mais il ne sentait même pas la force de se concentrer pour faire un garrot tout ce qu'il devait faire c'était fuir, partir, pour devenir plus fort, mettre ce qu'il avait de précieux à l'abri et un jour...Reprendre sa vengeance où il l’avait laissé.

Dans son délire le démon croyait continuer de ramper le long d'une roche volcanique désertique et les zombies lui paraissaient être des frêles pantins de ses détracteurs qu'ils n'avait qu'à pousser de son aura pour s'en débarrasser, ce qui quelque part n'était pas totalement faux. mais en vérité il ne tarda pas à atteindre le tronc de l'arbre sur lequel il était et commença à faire une escalade sans même s'en rendre compte, aggravant par la même son hémorragie... Qui eut enfin raison de lui, puisque perdant conscience il finit par basculer, n’ayant plus que la force de souffler un faible non avant de basculer dans l'inconscience, ce qui était heureux puisque son corps ne tarda par à percuter violemment la branche qu'il venait de quitter, heureusement, encore une fois, il dut le fiat de s'en sortir "indemne" à son aura qui amortit la chute et il était fortuit qu'il se soit débarrassé des zombies présents lors de son passage, comme ça ,les non morts étant trop stupides pour grimper aux arbres il ne risquait pas de finir dans l'estomac d'un d'entre eux... Et ironiquement même dans sa vision il se croyait en sécurité ayant assimilé sa chute à la traversé d'un portail providentiel... Au final il était bien, il n'avait qu'à se reposer et quand il rouvrirait les yeux... Il pourrait recommencer à agir.
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnage champêtre. (Event+ Libre)

Message  Felina le Lun 16 Juil 2012, 00:04

Engar, tout comme Kumie, semblait dans un autre monde. Je me sentais un peu seule pour le coup…
Kumie s’accrochait très mal à ma fourrure. En même temps je ne possédais pas la crinière d’un lion, mais ça devenait vraiment périlleux de descendre de l’arbre sans qu’elle glisse et s’affale au sol. Je pris donc le soin de descendre en douceur, branche par branche, par de petits sauts légers. J’étais soulagée une fois les pattes sur terre.

* Comment te sens-tu ? *

Mal visiblement. Aucun mot ne sorti de sa bouche. Elle restait là, prostrée sur mon dos, le regard vide, se laissant faire sans rien dire… Je jetais un coup d’œil à Engar. Il était toujours affalé dans le bosquet, inconscient. Sa jambe avait commencé à enfler, et je constatais péniblement que la plaie infligée par ma griffe était déjà purulente. Il fallait vraiment que je me dépêche. Je reprenais alors le même chemin emprunté plus tôt pour ramener Shkeil au donjon. Il n’y avait presque plus de zombis, et tant mieux. Car j’étais dans l’incapacité de courir étant donné l’état de Kumie. Je la sentais valser de droite à gauche, ne s’accrochant absolument pas.

* Je ne sais pas si tu m’entends Kumie… Tout va bien se passer je te le promets. Nous rentrons. On va pouvoir te soigner et tu te reposeras. Je suis tellement désolée de ne pas être arrivée plus tôt… Tellement désolée… *

Je n’aurais jamais dû la laisser partir. J’aurais pu empêcher ça si j’avais mieux réfléchi. Et si seulement elle m’avait écouté ! Mais je la comprenais tellement… Si l’était arrivé la même chose à Shkeil, je n’aurais pas fait autrement. Je me rappelais la fois où la bête m’avait saisi dans les cachots. J’aurais très bien pu subir la même chose si Skedar n’avait pas été là. J’avais eu de la chance… Mais pas Kumie. Elle avait été complètement seule et personne ne l’avais protégé.

Une fois arrivée au donjon, j’accélérais un peu plus. Les infirmières étaient toujours dehors, même si la plupart des blessés avaient été rentrés à l’intérieur du bâtiment. Shkeil devait être à l’hôpital par ailleurs. J’interpellai un beast cheval, il tombait très bien.

* Infirmier ! Occupez-vous d’elle s’il vous plait. Elle s’appelle Kumie. C’est une elfe des neiges, merci de la mettre dans un endroit frais, elle s’y sentira mieux… *

Reprenant forme humaine, j’aidai le beast à hisser Kumie sur son dos, puis caressai le visage de l’elfe au regard si lointain…

" On va s’occuper de toi… Je passerai te voir tout à l’heure, je vais chercher Engar."

J’adressai un signe de tête à l’infirmier puis fis demi-tour, reprenant, une nouvelle fois, ma forme animale. La route commençait à m’être bien familière… Je ne sentais pas la fatigue dans mes pattes, ni mêmes les douleurs dus aux diverses blessures sur mon corps, je suivais seulement le plan.. Toujours le plan. Les ramener, tous, vivants.

Je retrouvais enfin Engar. Sa jambe était dans un état catastrophique. J’imaginais déjà la tête de Franken Fran quand j’allais lui ramener. Je pris un instant pour le regarder, dépitée à l’idée de devoir transporter le corps jusqu’au donjon. Parce qu’effectivement, son poids n’avait rien avoir avec celui de Kumie, et l’avoir sur mon dos n’avait rien de plaisant dans ces conditions. Après lui avoir fait un garrot, je me débrouillai pour le hisser tout de même, et repris, lentement, la route habituelle.

Cette fois ci je ne m’arrêtais pas dans la cour du donjon, mais j’entrais bel et bien à l’intérieur pour l’emmener de moi-même à l’hôpital. Hors de question de le confier à un infirmier qui aurait eu du mal à ne pas le laisser s’échapper. Épuisée, je traversais les couloirs jusqu’à passer devant la chambre de Kumie. Je sentais une soudaine fraicheur, comprenant qu’elle avait été mise dans une chambre particulièrement froide, comme je l’avais demandé. Je marchais donc plus loin, ne voulant pas déposer le démon trop près de Kumie. Il y avait enfin un lit vide, dans une pièce où plusieurs patients blessés recevaient des soins. A ma grande déception Shkeil n’était pas là.
Un médecin vînt m’aider à soulever Engar pour le déposer sur le lit. Je me transformai alors.


" Je sais c’est un humain mais il est possédé par un démon. Celui-ci a d’ailleurs le contrôle sur son corps en ce moment… Il a perdu beaucoup de sang, et il a subit des opérations il y a peu de temps. Quant à sa jambe, faut s’en occuper rapidement, ce n’est pas un venin inoffensif qui est en train de se répandre. Ne le laissez pas approcher la chambre de l’efle des neiges et prenez soin de lui s’il vous plait… Ha, et… Il s’appelle Engar…"

Après ces informations données d’une voix fébrile, je tournais les talons, voulant passer voir Kumie puis retrouver Shkeil. Mais la fatigue eut raison de ma volonté et je m’écroulai au sol.



________________________________________________________________________________________________________
Spoiler:
avatar
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
34/40  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnage champêtre. (Event+ Libre)

Message  Shkeil le Lun 16 Juil 2012, 00:43

Shkeil avait beau être épuisé, il n'en restait pas moins un garde et finalement sans blessures graves. Quand Félina fut parti aller chercher Kumie, l'infirmière tenta bien de l'amener à l'hôpital, en insistant.

"Ca va aller... J'ai juste besoin... de souffler un peu"

*Ne fais pas le héros!*

L'infirmière resta bien quelques secondes pour voir si le lycan changeait d'avis, mais avec l'affluence des blessés, elle dut le laisser. Shkeil en profita pour s'éloigner un peu et reprendre sa forme garou, mais à peine a-t-il commencé qu'il sentit comme une brûlure dans son âme à l'endroit où son corps changeait.

*Tu présume de tes forces, tu abuse de ce que je t'offre! C'est fini! Je reprend ce qu'il m'appartiens!!!*

Shkeil voulu arrêter sa transformation, mais ses griffes étaient déjà là, et sa fourrure montait sur ses avants-bras. Un zombi survivant s'approcha et toucha le lycan, ce qui eut pour effet immédiat de se retrouver proprement découpé en rondelle par les griffes tranchantes. Le sang des blessés était enivrant en cet instant, et les iris de Shkeil gagnaient en éclat.

*NON!!*

*SI!!

Le corps même du garou semblait prit entre des ordres contradictoires. Il titubait, tantôt vers les blessés, tantôt vers les zones encore désertes des environs. Finalement, il tomba à nouveau, sombrant dans un sommeil semi-comateux. Il entendait encore autour de lui, mais n'arrivait pas à réagir. Dans cette forme d'inconscience, le corps du garou redevient humain, et ce n'est que quand la dernière griffe rentra sous sa peau qu'il put se redresser.

Il venait de s'épuiser encore davantage, mais il était toujours là. Sa Bête lui martelait le crâne, mais il ne lui laisserait pas une nouvelle fois cette ouverture. En attendant, il devait se reposer, et entreprit de retourner dans sa chambre quand il vit passer Felina portant sur son dos le corps inconscient du démon d'Engar, et la suivit pour qu'ils puissent y retourner ensemble.

Il marchait lentement, mais finit par atteindre l'hôpital, pour voir une infirmière penchée sur le corps inconscient de sa panthère.


"Felina?..."

Paniqué, il accéléra et rejoignit l'infirmière, qui se révéla être qui aurait du l'accompagner ici. Elle avait une apparence humaine, et Shkeil n'était pas en état de chercher à en savoir d'avantage.

"Elle s'est juste endormie. Elle est épuisée après vous avoir ramené, l'humain possédé, vous et l'elfe des glaces."

Ces quelques mots le réconfortèrent. Il soupira de soulagement.

"Et comment vont-ils? L'elfe et l'humain?"

Donner les noms n'auraient servi à rien.... Elle n'avait sans doute pas eu le temps de les noter.

"L'humain est dans un état critique et sous surveillance pour le maintenir en vie. Quand à l'elfe, nous avons du l'isoler. Elle a subi un choc psychologique important et semble paniquer à la moindre vue d'un infirmier et de manière générale à tous les mâles ressemblant un peu trop à un humain à son gout."

Shkeil réflechit rapidement: Felina voudrait sans doute avoir des nouvelles de Kumie et d'Engar dès son réveil, et s'il l'amenait chez eux, elle devrait refaire le trajet. Sans compter qu'il ne savait pas s'il était capable de la porter jusque là.

"Vous n'auriez pas un lit pour elle? Je resterais à côté d'elle."

L'infirmière lui indiqua un lit libre à l'écart, et elle l'aida à y transporter Felina. Une fois qu'elle y fut installé, elle partit aider les autres. Avisant une chaise à côté, Shkeil la déplaça juste à côté et s'y assis. Il prit la main de la panthère dans la sienne, et attendit son réveil, insensible à sa propre fatigue. Il ne tiendrait peut-être pas avant de sombrer lui aussi, mais il ne pouvait pas dormir maintenant.


Dernière édition par Shkeil le Mer 18 Juil 2012, 13:01, édité 1 fois

________________________________________________________________________________________________________
Les enfants de Lune sont là...
Fiche
avatar
Shkeil

Masculin
Messages : 477
Expérience : 360
Métier : Garde

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnage champêtre. (Event+ Libre)

Message  Kumie Astara le Lun 16 Juil 2012, 23:49

Je ne savais plus où j'étais, qui j'étais réellement ni même ce qui m'arrivais, c'était comme si un trou noir avait remplacé mon cerveau et ma vue cependant je pouvais ressentir quelque chose qui me brûlait le corps et l'esprit...C'était de la douleur mais je ne savais pas d'où cela venait, peut-être des souvenirs qui me revenaient...Ces souvenirs qui était a la fois doux mais si terribles a mon esprit, cette nuit avec Engar qui fut si douce se muait désormais en cauchemar, ce bien-être que j'avais ressenti se muait en une douleur extrême, cette complicité que j'avais également ressentie se muait en une relation prisonnière-geôlier quand au sourire serein et si rassurant d'Engar, il se muait en un rictus sadique et malsain...
Je tentais de me défendre, de me débattre pour ne plus avoir à sentir cette douleur et me reculer de cette homme qui m'étais désormais méconnaissable même si il avait les traits de mon bien aimé mais je ne pouvais pas bouger mes membres...Ils ne répondaient pas mais la douleur, elle, était toujours grandissante, je voyais les lèvres de cet homme bouger et je devinais donc qu'il me parlait mais je n'entendais rien tout ce que je savais c'est qu'il était menaçant car ses traits étaient déformés, entre le sadisme et la colère, soudain il fit un mouvement extrêmement douloureux qui me brûla le bas-ventre avant de répéter ce mouvement à plusieurs reprises sur ma personne, je secouais la tête de douleur et ouvrais les lèvres pour hurler cette douleur mais aucun son ne sortit de mes lèvres, tout ce que je pouvais faire désormais, c'était de subir cette infâme torture...Hurlant intérieurement...Tentant tout de même de parler...

"A-Arrête...Je t'en prie...S'il te plait...Ca fait mal...Est-ce que tu m'entends ? Ca fait si mal...Qu'ai-je bien pu te faire pour mériter tel châtiment ? Réponds moi...En...Gar..."

Ma vue se brouillait par des larmes, je devais subir la vue de cet homme qui se nommait Engar en train de me torturer pour son bon plaisir puis peu de temps après il entre-ouvrit les lèvres pour dire quelques mots en ayant toujours cet effrayant sourire dessiné sur ses lèvres et je pu entendre quelques bribes de phrases...

"...Quoi ? C'est...imple...C'...Par..que...Tu m'a aimé...Quelle erreur fatale..."

Ces 6 derniers mots...J'ai pu les entendre parfaitement et j'aurais voulu rester sourde plutôt que d'entendre cela, des larmes se mirent à rouler sur mes joues et que de profonds sanglots résonnent dans ma tête tandis qu'à travers ma vision brouillée je voyais distinctement le sourire de mon bourreau se transformer en éclats de rire mais je n'entendais plus rien désormais...
Soudain je vis l'humain me montrer son poing avant de le voir foncer directement sur moi puis ensuite...Ce fut le vide...


Ce doux souvenir transformé en cauchemar hantait encore mes pensées même si je m'efforçais à tenter de penser à autre chose...
Alors que j'étais dans le vide de mon esprit, je me sentais comme transportée avant de ressentir un grand froid m'envahir de sa douce étreinte, je du avouer que pendant un instant j'espérais que ce soit la mort elle-même qui vienne me prendre dans ses bras mais je me rendis compte que ce n'était pas le cas car je me réveillais dans une chambre froide, désorientée en me sentant extrêmement mal que je ne pouvais pas parler et puis une douleur désagréable m'avait envahie la joue, me rappelant que j'étais vivante finalement.
Je m'approchais d'une surface luisante qui fit miroir et je pus voir mon visage se refléter, je m'observais pendant quelques secondes avant de me détourner du miroir et enfilant sur mes épaules une couverture qui avait été mise à ma disposition avant d'ouvrir doucement la porte de cette chambre froide.
Je me mis ensuite à errer dans les couloirs de ce qui semblait être la section médicale du donjon, j'évitais soigneusement les endroits trop fréquentés par des gens, des hommes en particulier, me rappelant cet affreux cauchemar durant mon coma...Je repassais ensuite devant un nouveau miroir beaucoup plus net que celui de la chambre froide et je pu encore regarder mon visage se refléter dedans, découvrant mon visage empli de fatigue et inhabituel car ce dernier reflétait d'habitude la joie, désormais il reflétait le désespoir. Je détournais donc les yeux encore de ce miroir pour continuer mon errance, n'ayant aucune idée de l'endroit où j'allais, sans réfléchir, tel un zombie...Répétant toujours en boucle dans ma tête une seule et même phrase...

*Tu m'a aimé...Quelle erreur fatale...*
avatar
Kumie Astara

Féminin
Messages : 247
Expérience : 409
Métier : Pâtissière

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Elf
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnage champêtre. (Event+ Libre)

Message  Engar le Mer 18 Juil 2012, 11:56

Le néant....C'était le mot qui qualifiait le mieux l'état dans lequel était le démon après la fin de ses hallucinations et sa chute dans l’inconscience . Ce dernier était tellement profond qu'il n'eut nullement connaissance de son "sauvetage" par la panthère, ni de sa prise en charge par l’hôpital. Il est par ailleurs à noter que cette dernière ne fut pas effectuée par Franken Fran qui était déjà débordée ailleurs, mais fut malgré cela des plus efficaces, étant traité en priorité de par son état critique et le fait que le poison qu'il gangrenait sa jambe était autrement plus complexe que les infections que pouvaient transmettre les griffures et les morsures de zombies. Ainsi après s'être extasié sur le fiat qu'il ait survécu après avoir perdu autant de sang et se demandant ce qui, en dehors du poison affectant ce qui pouvait bien affecter tout son métabolisme. Au final ils furent bien incapable de le découvrir, mais comme cela s'apparentait à de faibles hémorragies internes dans les symptômes ils réussirent à l'en guérir, comme pour ses plaies en surface ainsi que le poison qu'ils purgèrent à grand peine avant qu'il ne rende la jambe du démon inutilisable.

Mais au final l'état du démon fut rapidement stabilisé au terme d'une demi heure et as conscience étant bien plus détaché des souffrances de ce corps qui n'était pas le sien que la moyenne des créatures il se réveilla au bout de trois heures, se retrouvant dans une incompréhension totale quant au fait qu'il se retrouvait dans une pièce et était en train de se faire transfuser des quantités importantes de sang... Il lui fallut quelques secondes pour se remettre les idée en place et faire le lien entre son rêve et la réalité, ce pour quoi il ne fallait pas être une lumière, et quand ce fut fait il afficha un large sourire inquiétant. Il avait finalement atteint son but, il était parvenu à abuser de l'elfe malgré sa résistance, qu'il était obligé de reconnaître comme admirable, et jubilait d'avance quand Engar l'apprendrait. Oh il ne le lui dirait pas, ou alors le ferait douter, ça serait à lui de le découvrir et d'assumer tout la douleur de son amante ainsi que son probable rejet... Et le meilleur c'est que s'il ne se dénonçait pas explicitement, le connaissant il allait se blâmer lui même, se haïr, encore. Que du bonheur somme toute... Néanmoins il y avait une ombre au tableau. Cette personne qui l'avait agressé, ce n'était nullement un zombie ça il en était certain. Mais ça ne pouvait pas être non plus ce loup ou sa panthère à moins que contrairement à ce qu'il songeait l'un d'entre eux ne maîtrisent les poisons. Quoi qu'il en soit il ne fallait pas que cette personne le dénonce car, sachant parfaitement les conséquences de son acte l'elfe serait surement traumatisée et il ne risquait rien de ce côté, mais un témoin serait désastreux ! Peut être était ce d'ailleurs pour cela qu'on l'avait soigné si vite ! Pour le mettre au cachot dans les plus bref délais. Et cela ne faisait nullement partie de ses perspectives d'avenirs, il devait donc partir d'ici aussi rapidement que possible...

Il arracha alors vivement ses perfusions laissant le sang s'écouler au sol et se releva de son lit.... Il était pas en parfait état mais devrait pouvoir se traîner hors d'ici et se trouver un autre lieu pour se reposer, se traînant lamentablement jusqu'à la perte il se débrouilla un peu mieux par la suite, le sursaut d’adrénaline qu’avait causé l'urgence de la situation lui ayant permis de reprendre le plein contrôle de son corps, et c'est ainsi que l'on put voir un "humain" aux cheveux blancs et à la tenue de pom pom boy qu'on ne lui avait pas retiré traversé les couloirs menant vers la sortie qu'il ne tarda pas à rejoindre sous la mine ébahie ou moqueuse des personnes qu'il croisait... Peu lui importait, bientôt il établirait sa propre gloire et pourrait faire table rase sur ces moqueries. Une fois quitté cette salle il se dirigea vers une des salles de gardes... Parfait, comme l'échange de vêtements s'était fait alors qu'Engar portait cette belle tenue prise sur le corps d'un humain et qu'il avait arboré durant sa soirée avec l'elfe son armure avait fini de se régénérer et était demeure sur un valet de la salle où il s’était changé et personne en vue tous devant être en train d'achever les derniers zombies ou à l’hôpital qu'il venait de quitter. Bien sur de par le matériau qui la composait personne n'aurait osé la prendre, mais revêtir les oripeaux de ses congénères défunts ne dérangeait pas le démon. et après s'être accoutumé un bref instant à cette tenue, qu'il n'avait plus porté depuis un bail il sortit de la pièce, sans être plus inquiété... Bien sur il y avait un risque qu'on le pourchasse pour ce qu'il avait fait, mais bien peu de personnes le connaissait et si le témoin donnait une description physique de sa personne tout les autres monstres penseront que c'est l'oeuvre de l'humain et attendront que les trois jours se soient écoulés... Bon bien sûr il y avait ses cheveux blancs, mais les gens n'écouteront que ce qu'ils voudront entendre... Et peut être même qu'avec un peu de chance pour éviter que la réputation de Kumie soit souillée la panthère se taira... Oui c’était ridicule, mais c'était souvent le cas une femme dont le corps avait été souillée par un homme était souvent vu comme une faible ou une traînée alors qu'elle n'était qu'une victime et elle était parfois châtié de manière pire que son agresseur. Douce ironie du sort... La tenue de pom pom boy en main il alla sur les remparts et laça par dessus les créneaux ces grotesques habits avant de disparaître dans un tunnel quelconque. Encore récemment il se demandait ce qu'il ferait avec ce corps en main et après ce divertissement il savait parfaitement quel allait être son but et pour l’atteindre la voie qu'il prenait importait peu...

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

"BARBIER ! Le patient de la chambre 87 a disparu !"

"Qui était ce, selon le dossier ?"

"Une humain du nom d'Engar..."

"Un humain... Pourquoi s'en soucier ?"

"... Il aurait... Peut être un lien avec l'état de l'elfe qui nous a été amené dans une chambre froides..."

"La pauvre demoiselle en plein état de choc... Pff.. On ne peut rien faire à part tenter de la soigner, c'est désormais le travail de la garde. Vous pouvez disposer... Vermine d'humain."
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnage champêtre. (Event+ Libre)

Message  Felina le Mer 18 Juil 2012, 14:47

Je ne m’étais jamais senti aussi fatiguée au réveil… Mes muscles me tiraillaient toujours, signe que j’avais du dormir une heure ou deux tout au plus. Je sentais l’odeur de mon loup. Shkeil était près de moi, et je l’entendais respirer. Cette nouvelle m’ayant calmée, j’ouvrais alors les yeux, réalisant que j’étais toujours à l’hôpital, et dans un lit. Chose qui ne plut pas vraiment. Je me relevais brusquement, sentant ma colonne vertébrale protester cette action. Shkeil, l’air épuisé, s’était assoupi sur une pauvre chaise à côté de moi.

" Shkeil… Tu plaisantes ? Pourquoi tu n’es pas en train de dormir dans un lit ? Te rappelles-tu au moins de ce que tu as subi ? Non vraiment, tu n’es pas raisonnable."

La fatigue accentuait ma colère. Je soufflai alors un bon coup pour détendre mes muscles endoloris et repris d’une voix douce.


" J’ai eu si peur… Pour vous trois. Mais je crois que Kumie ne va pas bien du tout…"


Le souvenir de Kumie et Engar sur l’arbre me revînt comme un violent coup dans les flans. Revoir cette scène bien récente dans ma mémoire me tordit le ventre, et les larmes ne tardèrent pas, la fatigue aidant…
J’arrivai à articuler en pleurant :


" Si tu savais ce qu’il lui a fait. Il…"

Les mots ne voulaient pas sortir. Ils restaient bloqués au fond de ma gorge. Je pleurais comme une madeleine à présent. Le contre coup de toute cette pression, cette angoisse. J’aurais dû m’y attendre, mais il fallait que ça sorte, et je ne le contrôlais pas. Je me laissais alors aller aux larmes.
Ne pouvant m’exprimer comme je le voulais pour lui raconter, je serrai d’avantage la main qu’il me tenait. J'attendrais avant de lui montrer ce qu'il s'était passé là-bas. J'en avais le pouvoir, il suffisait juste de lui faire voir quelques images de ma mémoire. Mais pas tout de suite, c'était au-dessus de mes forces. Je levais mes yeux remplis de tristesse vers les siens.


"Il ne va jamais se le pardonner…"


________________________________________________________________________________________________________
Spoiler:
avatar
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
34/40  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnage champêtre. (Event+ Libre)

Message  Shkeil le Ven 20 Juil 2012, 22:53

Shkeil s'était effectivement endormi sur sa chaise, et il avait lâché la main de sa panthère en se faisant. Et il fut réveillé par ses réprimandes dont il ne comprit pas le sens, la tête encore embrumée. Néanmoins, le ton était suffisamment clair.

Il l'écouta parler, et comprit qu'il s'était passé quelque chose de grave. De très grave même...


"On ne peut rien faire pour eux pour l'instant... Et si on veut pouvoir faire quelque chose, il faut que l'on se repose..."

Shkeil se releva, grimaçant. Dormir sur une chaise n'était décidément pas agréable, et en fin de compte moins confortable qu'à même le sol. Enfin, c'était vrai pour sa forme garou, mais peut-être pas sous sa forme humaine... Cela fait si longtemps qu'il ne l'avait pas revêtue autrement que pour quelques heures et marcher à côté d'humains...

"Retournons dans notre chambre... Je ne pouvais pas prendre un lit à un blessé, et vu comment tu t'étais effondrée, tu en avais encore plus besoin que moi."

Il aida sa panthère à se lever, et ils retournèrent ensemble dormir dans une meilleure situation que celle-ci. Mais le repos ne serait sans doute pas agréable, au vu des évènements de cette journée...

________________________________________________________________________________________________________
Les enfants de Lune sont là...
Fiche
avatar
Shkeil

Masculin
Messages : 477
Expérience : 360
Métier : Garde

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carnage champêtre. (Event+ Libre)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum