Des complots dans l'ombre [Terminé]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Des complots dans l'ombre [Terminé]

Message  L'overlord le Ven 20 Juil 2012, 16:57

L'air immobile de la crypte se retrouva vite saturé de bruits de bataille et de cris de guerre ou de douleur. Dans ce chaos où se débattaient hommes et gardiens de bronze, un seul être semblait on ne peut plus calme : il attendait patiemment son heure. Le géant était debout, son épée plantée dans le sol sous lui et il attendait : il savait parfaitement bien que la cage n'était pas un sortilège assez puissant pour tenir indéfiniment. Il savait bien aussi quel genre de pièges attendaient les pilleurs de tombe plus loin dans le couloir obscures : des pieux, des lames de haches fonçant depuis les murs ou des fléchettes empoisonnées. Et encore, cela n'était que l'amuse gueule car bien pire attendait les mortels entre ses murs poussiéreux et hantés. Alors que les intrus combattaient les gardiens rouillés et mal en point, Amarath se souvenait du jour où lui même avait franchit les portes de cet endroit oublié de tous même des dieux. Il se souvenait de chaque visage composant son groupe de "héros" et comment chacun avait périt... Deux d'entre eux ayant d'ailleurs quitté ce monde se sa propre main. Le géant voyait encore défiler devant ses yeux à peine visible sous son masque de fer le couloir où chaque pas était synonyme d'une mort brutale, il se souvenait du chaos, de la peur et du désespoir qui avait jaillit sur eux tel un aigle sur un pauvre lapin terrorisé. La scène fit place à ce qui se trouvait au bout du couloir : un mur, un mur de pierre noire comme la nuit et luisante de mal pur. Sur ce mur était gravée d'inscription centrée autour d'une tête démoniaque assez large pour avaler un cheval entier. La gueule de cette statue était grande ouverte et semblait exprimer une attente muette : celui qui, à ce moment là, avait décrypté les écritures avait dit ceci :




- Ceux qui veulent pénétrer en ces lieux devront me montrer un coeur pûr, un coeur en bonne santé et qui n'est souillé par nulle maladie ou difformité, le coeur d'un homme ou d'une femme amené à de grandes choses et dont je pourrais goûter la qualité...


Tous s'étaient présenté sous le regard de la statue et avaient clamés leurs qualités, leurs faits d'armes... Tous sauf Amarath qui avait réfléchit. Ses réflexions s'étaient tournées vers la statue et la forme de sa gueule. Le géant la toucha même, passant sa main gantelée sur la langue de la bête enchâssée dans la pierre et frémit quand il la sentit s'enfoncer doucement sous ses doigts mais se bloquer après quelques centimètres malgré toute la force qu'il avait déployé pour faire bouger l'appendice de roche. Cet évènement l'avait quand même éclairé sur la marche à suivre et, alors que la chef du groupe s'avançait vers lui, un sourire angélique sur les lèvres et qu'elle lui demandait ce qu'il avait trouvé, l'homme à demi-nu sût quoi faire. Il exécuta la volonté de l'horrible statue avec une fermeté et une satisfaction qui fit trembler l'âme du géant lui même : il arracha la coeur de la jeune femme prit par surprise et le déposa sur la langue de la statue. Avec des grincement digne d'un rire brisé, la statue referma sa gueule et disparut... Laissant un nouveau couloir libre devant le reste de la compagnie qui ne comptait déjà plus que trois membres. Cependant, les deux autres survivants étaient corrompus et donc tentèrent de se trahir entre eux... Et d'égorger Amarath au passage. Bataillant contre ses deux anciens alliés, le géant triompha des deux autres humains en empalant le dernier sur l'autel que contenant l'artéfact pour lequel ils étaient tous venus. S'en emparant, Amarath hurla de peur, de colère et de douleur quand la magie s'activa sans prévenir, le faisant sombrer dans les ténèbres. Revenu à lui ce qui lui semblait être des années plus tard, le géant comprit qu'il était devenu une espèce de ''gardien'' de ce lieu.




Maintenant, pas loin d'une décennie après cet évènement, le voilà de nouveau ici, cherchant à protéger le trésor qu'il avait entreprit de piller plus tôt. Voyant la cage céder enfin alors que le groupe de pilleurs s'engageait dans le couloir maudit pourtant bien défendu, Amarath se demanda brièvement si jamais les voleurs parviendraient à surmonter pieux et flèches, brouillard et maléfice pour finalement parvenir à résoudre l'énigme mortelle de la statue qui s'était refermée derrière le géant une fois que ce dernier aie été changé par la magie du cristal. Marchant rapidement à la suite des êtres humains en bousculant au passage les derniers Golem abîmes, le géant en armure fit crisser la pointe de sa lame contre le sol, créant une pluie d'étincelles menaçante... La mort allait bientôt être répandue à nouveau en masse dans cette crypte maudite. Pendant ce temps là, un autre humain, son armure couvertes de griffures et même d'un peu de sang à cause des pièges qu'il n'avait pas vu arriver ou n'avait sût détecter à temps, entra à son tour dans le hall. Le géant devant lui ne le remarqua pas alors qu'il posait le pied dans un couloir subitement encombrées par des ombres épaisses et poisseuses. Refusant de se jeter dans un tel piège, Wulgräft prit une autre des voies possibles... En évitant pour une fois de poser le pied sur une des runes mortelles parsemant l'endroit. Filant dans une halée plus discrète mais si étroite qu'elle le forçait souvent à avancer en crabe ou a baisser la tête, le barbare prit de l'avance sur le groupe principal marchant dans le couloir enchanté et finit même par déboucher sur une petite alcôve reculée de la salle au cristal magique qui attirait tant de convoitise. Le nordique se posa donc en embuscade dans son petit coin, prêt à bondir sur le premier pillard arrivant dans cette salle. Ce que n'avait pas prévu le chien de l'enfer... C'est qu'il n'était peut-être pas seul.

________________________________________________________________________________________________________
Tremblez mortels ! (fiche)
Compagnons du démons
Techniques principales.
avatar
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
30/40  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des complots dans l'ombre [Terminé]

Message  Engar le Sam 21 Juil 2012, 10:13

... Après les golems et le passage des runes avançait dans ces ruines était d'une aisance confondante... Oh bien sûr ceux qui les avaient érigés les avaient hérissés de pièges en tout genre, mais ce n'était pas la première fois qu'il menait pareil expédition et avait fini par relever la quasi totalité des pièges existant... Alors oui prendre la peine de sonder les lieux allaient ralentir un peu leur marche et leur firent perdre de vue la lueur qui les guidait, mais le colosse allait devoir faire la même chose pour espérer survivre et comme lui était seul cette tâche allait lui prendre bien plus de temps et le couloir continuait sans jamais présenter une forme labyrinthique, donc l'absence de guide ne posait pas de problèmes... Cependant au vu des ossements présents sur les lieux il était évident que le ruffian et ses hommes n'étaient pas les premiers homme à être venu... Comment était il venu puisque la porte était toujours en place et que le toit était intact jusqu'à ce qu'ils en fasse une entrée. Existait il un autre passage ? Peu importe, mais autant de corps firent craindre au hors la loi que ce qu'ils cherchaient avait déjà été prit, d'autant plus que certains au vu de la présence de quelques chairs putréfiés ne devaient pas être mort depuis plus d'une décennie... Cependant dans ce cas comment cela se faisait il qu'il y avait des golems et qu'il y ait clairement toujours une sorte d'énergie qui provenait de ces lieux et qui avait animé leur "meneur".

Durant le trajet ses hommes n'arrêtèrent pas d'avoir l'intime conviction d'être suivit et Crocs noirs en aurait fait fi... Si cela ne lui rappelait pas un certain mauvais souvenirs dans les cryptes avec cette louve... Il était probable que ce soit à nouveau elle, mais quelque chose les suivait et il était désormais sur ses gardes... Même quand ils débouchèrent dans une impressionnante salle extrêmement grande, mais sans autre ornementation qu'un mur d'un noir d'ébène et un imposante tête de démon que le ruffian tapota, tout en veillant bien à ne pas déclencher de pièges, avec un sourire moqueur, amusé par les espoirs qu'avaient placés les créateurs de ce lieu dans leur mise en scène pour effrayer les visiteur et si cela marchait sur ses hommes qui parlaient déjà de malédictions lui y restait insensible... Si malédiction il y avait il savait parfaitement comment la, ou les, vaincre. Enfin il lut le texte gravé en un langage ancien, sans réelle difficulté, un pilleur de tombes se devaient de connaitre les langues des anciens... Certes il n'aurait pas su la parler, mais la déchiffrer ne posait pas un problème pour lui et les fils de l'énigme lui parurent bien simple... Soit c'était à prendre au sens figurés et il faudrait revenir avec un héros à leur côtés soit c'était à prendre au sens direct et dans ce cas il leur fallait placer un vrai coeur, probablement d'humain forcément ou d'une race s'en approchant. La seconde hypothèse lui paraissait la plus probable... Après tout la présence de golem trahissait une culture très terre à terre et pour lui ces sottises d'élus, d'âme purs et de futur glorieux n'était apparu qu'après l'avènement de la religion actuelle et ces ruines n'en arboraient aucun signes. Dès lors la solution été simple, il lui suffisait de sacrifier un de ses hommes... Mais il s'y refusait, d'autant plus que ces deux là faisaient partis de sa bande originel, mais sans vouloir faire dans les sentiments Crocs noirs était peut être un escroc et un manipulateur, mais nullement un meurtrier, bien qu'il soit amplement capable de tuer quelqu'un au combat, et encore moins à l'égard de ceux qui le servait...

Mais en plus avec ce colosse le temps leur était compté, donc hors de question de rebrousser chemin pour récupérer le coeur de leur défunt compagnon...Et soudain la solution lui apparut, limpide. Leur poursuivant devait avoir un coeur des plus vaillants et malgré ses capacités il leur serait aisé au vu de la configuration des lieux de le prendre en embuscade. De fait il ne tarda pas à ordonner à ses hommes de placer près des bords de l'entré, demeurant invisible pour une personne venant du couloir alors que lui même se contentait de se fondre dans un coin d'ombre et sa ceinture fit le reste pour le dissimuler... Peu importe que celui que ses hommes ait "perçu" soit le colosse ou autre ou même qu'il s'agisse d'un fruit de leur imagination et que le colosse les rejoigne après... Tout était désormais à ses yeux réglés comme du papier à musique, mais il demeurait prudent... Une fausse note était toujours à craindre...
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des complots dans l'ombre [Terminé]

Message  Ophyde le Ven 27 Juil 2012, 17:20

Après quelques minutes pendue la tête en bas, ne voyant toujours pas le fond, ce qui ne présageait rien de bon si je tombais, je décidai de remonter. M'apprêtant psychologiquement à réussir qu'après moult tentatives, je me cambrai pour redresser la tête vers le mur dans mon dos béate au vu de ce que j'avais sous les yeux je restai bloqué quelques secondes à papillonner des paupières... Une corde pendait du haut du trou jusque visiblement en bas... Enfin visiblement jusqu'à que la lumière éclaire la corde... Quelle continue jusqu'au sol n'était que pure spéculation. En même temps quand on laisse pendre une corde dans un lieu c'était souvent pour y remonter (ou y redescendre) il y avait donc de forte chance pour qu'elle aille jusqu'en bas. Je remis mon dos droit et ma tête dans l'axe du dos pour reposer mon cou avant de commencer à me balancer jusqu'à pouvoir attraper la corde. Une fois le fil de vie dans mes mains, je tirai dessus de toutes mes forces plusieurs fois. Voyant qu'il ne bougeait trop je lâchai ma queue dont j'avais préférer oublier la présence pour ignorer la douleur avant de chuter en me brûlant les mains contre le cordage. Je faillis lâcher tout le long de cette descente qui me sembla interminable mais je serais les dents tout en me répétant que lâcher la corde serait plus douleur et définitif que de s'entailler les mains par frottement, merci la volonté. Je m'étais tellement encré l'idée de ne pas lâcher le fil que même une fois au sol, mes mains restèrent fermement accrochées.

Je réalisais que j'étais arrivée à destination qu'après avoir remarqué le silence de la crypte. Alors que j'avais entendu des échos de bataille, il ne semblait ne rien avoir ici... Seul le capharnaüm d'ondes que sentait ma queue me permit de savoir que je n'avais pas eu des hallucinations auditives. Tout en dépliant difficilement les mains pour libérer la corde je me concentrai sur toutes les ondes qui m'arrivaient pour en suivre une. Le problème était qu'en plus d'être très peuplé pour un caveau, les ondes avaient tendances à se répercuter dans tous les coins et comme des échos je sentais plusieurs fois le même pas mais qui venait à chaque fois d'un point différent. J'avais beau me concentrer, je n'arrivais pas à savoir d'où provenaient les pas. Grâce au peu de lumière, qui arrivait de l'extérieur et de quelques runes éclairées je constatais qu'il n'y avait pas qu'un ou deux chemins, cette pièce qui devait être plus ou moins central donné sur assez de couloir pour y perdre un village. Soit tous les chemins menaient à l'artefact, mais un étaient moins dangereux que les autres, soit un seul menait à l'objet de malheur... Mouai la seconde option était quand même la plus probable... Je fis un tour de salle de mes yeux avant de les reporter sur la corde. Oh et puis zut! Qu'est ce que j'en avait à faire de ces humains stupides qui ne pensaient qu'au pouvoir! Tant pis pour eux s'ils devaient enclencher l'apocalypse! Je savais que j'y survivrais et quand bien même, je pourrais toujours me réfugier dans le monde des esprits!... Et qu'est-ce qui me disait qu'ils allaient m'écouter, hein? Ça se trouve, ils allaient joyeusement s'entre tuer et aucun ne pourra toucher à leur but... Et ce sera bien fait pour eux!

Ayant décidée que cette affaire n'était plus la mienne, je repris la corde et commençai à remonter en serrant les dents. Grimaçant sous la douleur j'avançai lentement à la fois pour la même raison mais aussi car la corde était poisseuse de sang ou était-ce mes mains... Enfin que ce soit l'un ou l'autre je glissai sur le cordage. Après une ascension interminable et douloureuse, je revis les pieds des humains qui visiblement tenaient la corde. Les bras posés dans l'herbe soutenant le reste de mon corps je regardais les humains d'un air qui sous-entendait qu'ils auraient pu m'aider. Mais sans attendre leur aide en question, je poussai sur mes bras pour me soulever jusqu'à glisser une bonne partie de ma queue sur le sol. Enfin debout à côté des deux pilleurs de tombe, je constatais que je ne pouvais rien faire se me retrouver couverte de sang... C'était d'un charmant... Je tournais le dos aux hommes qui avaient des yeux de merlan frit pour m'affaler un peu plus loin de telle façon que je pouvais voir les deux sortie de ce lieu infernal. En attendant que quelque chose sorte du tertre, je sortis de la mousse pour penser mes blessures aux mains.


hrp:
Suivant comment le rp avance je referais une apparition de suite. Si non sautez mon tour.
avatar
Ophyde

Féminin
Messages : 341
Expérience : 652
Métier : marchande : potions, herboristerie

Feuille de personnage
Niveau:
24/40  (24/40)
Race: Lamia
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des complots dans l'ombre [Terminé]

Message  Sélèna Moonlight le Sam 28 Juil 2012, 21:20

Décidément, tout aussi fort qu'il l'était, cet humain était bien naïf de se croire seul. Il me fut facile de le suivre dans une grande salle, mais le fait que l'on suivait toujours cette odeur sombre et puissante ne m'encourageait pas. Le plus difficile était d'éviter les pièges dissimulés, mais cet imbécile semblait tous les déclencher, ce qui faisait que même cela était aisé. Cependant, j'en activais un par accident, mais prévu pour quelqu'un debout, pas pour une louve, et le bruit provoqué par ce piège fut couvert par un autre déclenché par le mercenaire. Toutefois, je redoubla de vigilance: je n'aurais sans doute pas de seconde chance si je me faisais avoir.

Il me conduisit dans une grande salle, qui devait être le lieu d'un combat contre d'antiques gardien, si ces débris colossaux éparpillés un peu partout en étaient. Beaucoup de magie avait circulé dans cette salle, je pouvais presque la sentir. Et l'odeur du contrebandier et l'autre étaient toujours présentes. L'humain que je suivais s'avança dans un couloir étroit en avançant très précautionneusement pour le coup, et ce chemin n'avait pas été emprunté par les autres. Cela me soulagea un peu, mais en même temps était source d'inquiétude... Était-ce vraiment le bon chemin pour l'artéfact? Toutefois, je le suivi quand même... C'était ma meilleure option, et même si la mort du collectionneur contrebandier serait d'un ravissement exquis, je n'avais pas envie de savoir à quoi appartenait l'autre odeur.

Le couloir que l'humain me fit emprunter était très étroit, même pour moi. Je sentais les murs sur mes deux flancs parfois, ce qui devait être encore plus inconfortable pour l'humain. Si toutefois je ne pouvais pas me retourner dans un tel lieu, j'y étais quand même plus à l'aise que lui.

Au bout d'un moment, il s'arrêta et se mit visiblement à attendre. Je garda ma distance, mais celle-ci m'empêchait de voir ce qu'il regardait, observait ou que sais-je... Était-ce un autre piège? Une autre salle? D'autres personnes? Il était trop loin, et m'approcher d'avantage était risqué. Je repris ma forme garou pour prendre de la hauteur dans ma vision, mais je n'avais pas prévu que le plafond serait bas... J'arrêta mon mouvement quand je senti mes oreilles le toucher, mais mon crâne le heurta quand même, dans un léger bruit amortit par ma fourrure. Mais si l'humain l'avait entendu... Ma fourrure clair était immanquable, et je préféra reculer jusqu'à ne plus le voir. Cela serait peut-être suffisant s'il se retournait.
avatar
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des complots dans l'ombre [Terminé]

Message  L'overlord le Lun 30 Juil 2012, 15:19

Obscurité, humidité, moisissure et couloirs étroits... Vraiment, Wulgräft détestait les grottes. A cause de sa carrure et de sa nature nordique (bien que certains petits plaisantins aient dit que ses origines lorgnaient du côté des trolls !) Il trouvait très dérangeant de se retrouver dans un endroit où il ne pouvait se mouvoir aisément. Son armure racla une nouvelle fois contre les parois du tunnel et le grand homme jura, ce qui lui masqua un bruit sourd rapidement suivit d'un second. Le premier bruit fut celui d'une plaque à pression qui envoya une série de dards en direction de son torse épais qui ne subit aucun dégâts grâce à son armure de bonne qualité. Le second bruit fut celui de sa poursuivante mais le barouf crée par Wulgräft l’éclipsa totalement donc nulle crainte à avoir. Et puis quand bien même, dans la situation actuelle du barbare, ce dernier aurait été bien en peine de contre-attaquer et aurait été obligé de se battre à mains nues ou avec sa petite dague accrochée à l'épaulière de son armure. Bien conscient de sa vulnérabilité, le barbare ne parvenait pas à calmer un tic consistant à caresser sa barbe bien fournie. Il devait trouver un autre moyen de se libérer de cette merde : entrer dans la salle pour s'embusquer ? Rebrousser chemin ? La première solution semblait la meilleure mais il n'avait nulle confiance en cette pièce : le cristal magique qui y flottait ressemblait trop à son goût à un... Coeur humain. D'ailleurs, le regard du barbare se perdit dans les reflets sanglants de l'artéfact sans même que ce dernier ne s'en rende compte ou puisse tenter de résister. S'avançant sans le remarquer, Wulgräft marcha comme un automate en bousculant les tas de trésors, de gravats ou d'autres choses qu'abritait la pièce maudite. Dans l'esprit du guerrier, des voix sombres et inconnues retentissaient à présent comme sous le toit d'une cathédrale. Wulgräft pouvait les entendre : parfois moqueuses, d'autres voix chaudes et sensuelles ou encore sourdes et menaçantes... Tout ça dans un concerto improbable qui empêchait l'homme de réfléchir convenablement. L'homme en armure aurait bien voulut réussir à s'emparer du cristal pour le détruire et faire taire ces voix mais il n'était vraiment pas sûr d'y parvenir. La volonté de l’artéfact maléfique se fit encore plus écrasante au fur et à mesure que le nordique avançait et les pulsassions du coeur cristallisé commencèrent à se répandre dans l'air tel un roulement de tambour lointain. L'énergie noire se répandit même dans un certain tunnel où se terrait une certaine louve. Ayant déjà été en contact avec de l'énergie maléfique auparavant, cette dernière serait donc plus sensible à l'influence néfaste de l'artéfact et les voix s'attaquèrent aussi à elle : lui demandant de s'emparer de l'objet qui flottait à présent dans l'air en pulsant d'une aura écarlate.






Les deux êtres ne furent cependant pas les seuls à ressentir le changement d'aura du cristal : le géant à demi-nu qui parcourait le couloirs de son pas de gladiateur victorieux se tint soudain la poitrine en poussant un grognement sourd. Titubant et crachant, le géant se débattit contre ce qui semblait être une adversaire invisible juché sur son dos : ruant comme un cheval furieux et poussant des cris sourds ponctués de paroles incompréhensibles, Amarath Bloodlust finit par tomber à genoux. Il resta ainsi, la tête penchée et l'épée tenant mollement dans sa main ouverte, pendant plus d'une minute. On aurait même pu le croire mort tant il ne bougeait pas mais sa voix s'éleva finalement depuis la pénombre de son visage, cachée par sa vieille capuche de cuir élimé qui faisait partie de son armure :



-J'avais pourtant prévenu Kane : il ne faut pas toucher au coeur, jamais... Sa puissance est trop fort : j'en ai fait les frais il y a de cela longtemps et à présent je ne suis plus qu'une abomination avec un corps humain. Il ne faut pas y toucher, non non non non non ! Wulgräft pauvre imbécile, sais-tu seulement ce que tu es entrain de faire ? Ne brise surtout pas le coeur, surtout ne brise pas le coeur... Je vais donc... T'arrêter... Refermer une nouvelle fois ce lieu maudit et l'enterrer sous la roche, la terre et les os.


Se redressant soudain de toute sa taille, le géant fit un moulinet avec son épée et ses yeux brillèrent soudain de volonté sous sa capuche. Roulant des muscles sous sa peau, il fixa sans prévenir les trois humains proches de lui, ceux qui avaient attendu dans l'ombre pour l'occire. Son regard passa sur chacun d'entre eux et s'arrêta sur crocs noir dont il fixa l'oeil unique. Dans un soupir qui résonna comme le souffle d'un grand tigre blessé, Amarath dit d'une voix plus faible :

-Humain, écartes-toi, je sais pourquoi tu es venu mais tu DOIS repartir d'ici. Les puissances qui vont se déchaîner dépassent ton entendement. Je ne suis cependant pas stupide et je te récompenserais pour ton... Obstination. Enfin, pour cela il me faudra déjà combattre ce Chien de l'Enfer et le vaincre ce qui ne seras pas une mince affaire tu peux me le croire.



Avec un petit rire, l'être se déplaça jusqu'à la statue et pencha la tête, murmurant quelque chose. La statue s'éclipsa de la même manière que si Amarath l'aurait nourrie et ce dernier dit aux humains l'accompagnant :

-Après tout, j'ai "déjà payé" le droit de passage autrefois...


Entrant dans la pièce où se situait le cristal, Amarath contempla ce qu'était devenu Wulgräft le borgne : à la place du nordique en armure se tenait un être aux muscles hypertrophiés et auréolé de volutes noires. La créature avait la peau de couleur violette et son épée s'était transformée en une masse de métal dentelée à l'allure extrêmement tranchante. L'ancien humain souffla d'une voix d'outre-tombe :


-Traître... Tueeeer.... Cristal... A Moooiiiii !

Et le nordique corrompu se jeta sur Amarath qui para le coup assez difficilement : si l'être parvenait du premier coup à faire plier le géant à demi nu, cela signifiait que sa puissance était hors du commun ! Pliant des genoux, l'homme de grande taille siffla :


-Je vois, tu as succombé à l'entropie du coeur Wulgräft ! J'avais pourtant bien dit de ne pas essayer de le toucher ! Humains, partez d'ici ou sinon vous finirez comme lui !


Le géant doutait que le voleur de trésors l'écoutent et surtout, qu'ils se retiennent de dérober le coeur, chose contre laquelle Amarath ne pourrait rien faire, trop occupé à ferrailler contre l'imposant nordique corrompu par la magie de l'artéfact. L'acte finale de cette quête était lancé : les pilleurs de tombes partiraient-ils ? Comprendraient-ils que cette mission n'était que folie et quels dangers les guettaient si ils osaient s'emparer de l'objet tant convoités ? Et si eux revenaient à la raison... En serait-il de même pour le louve qui se faisait toujours agresser par les voix du coeur ?

________________________________________________________________________________________________________
Tremblez mortels ! (fiche)
Compagnons du démons
Techniques principales.
avatar
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
30/40  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des complots dans l'ombre [Terminé]

Message  Crocs noirs le Mer 01 Aoû 2012, 12:16

Intéressant... Ce colosse était donc loin d'être un humain normal s'il pouvait le voir, ou tout du moins le percevoir, malgré sa ceinture. Il devait même être au delà du statut de "simple" être vivant puisque même un mage ou un être aux sens extrêmement affûtés n'aurait pas pu le remarquer... Peut être que sans prendre à lui serait un peu inconsidéré, pas parce que Crocs noirs avait peur de ne pas faire le poids, mais peut être qu'avec un tel individu une autre voie que le conflit était possible. Heureusement dans ce sens la stupeur fut telle pour ses deux hommes que leur chef soit percé à jour qu'il n'assaillirent pas l'ennemi et se contentèrent de demeurer sur leurs position, interrogeant leur meneur du regard alors que ce dernier sortait de manière très théâtrale des ombres. Ce qui en comparaison des paroles du colosse parut bien dérisoire, lui même s'arrêtant une fois à découvert pour écouter avec attention ses propos... Puis se retourna comme ses comparses pour voir la paroi s'ouvrir à sa grand stupéfaction. combien de mystères recelait encore cet individu ? Toujours est il que malgré ses propos inquiétants ses actes venaient de grandement facilité le travail de Crocs noirs qui se contenta d'afficher un énigmatique sourire...

Dans tout les cas il se devait de remanier son plan... certes il serait probable que le colosse serait une gêne mais le tuer l'épuiserait bien plus que de raisons d'autant plus qu'il évoquait un adversaire que lui même semblait craindre, donc il lui suffirait de le laisser s'affronter... Néanmoins au vu des risques qui s’annonçaient et qui étaient d'une toute autre nature que de simples gardiens.

"... Mark, Siegfried, Dégagez en reprenant le même itinéraire que nous avons empruntés et faites bien attention à ne pas déclencher les pièges. Les autres devraient toujours être là avec la corde. Si vous y parvenez soyez certains d'être récompensés pour ce que vous avez fait, mais concernant ce qui va suivre seul moi peut m'en approcher..."

Ses hommes ne se firent pas prier, contrairement parfaitement ce qu'il voulait dire et la tête déjà rempli des gains accordé à ceux qui avaient contribué à la découverte d'un artéfact et qui avaient survécu, chose déjà accordé à quelques, rares, autres jusqu'alors, il s'engouffrèrent derrière l'ingénu pour retourner vers leur point de départ. Pendant ce temps le ruffian marcha distraitement devant son interlocuteur pour finalement s'adresser à lui d'une voix joviale, presqu'amicale.

"Merci pour votre prévention ça m'évitera de perdre deux excellents éléments, néanmoins... Je crois que pour ma part mon entendement dépasse clairement ce que vous imaginez... J'ignore les pouvoirs de cet artéfact il est vrai, mais honnêtement je "l'entends" déjà. Oh bien sûr cette capacité à troubler les esprits est redoutable, d’autant plus que je suppose qu’après il les fait dégénérer les transforme en servile gardiens ou les pousse tout simplement au suicide... Hors ce n'est pas la première fois que je suis exposé à pareille chose et on finit par développer quelques astuces. Lui dire de la fermer de manière mais ferme quand l'objet commence à vous faire de offres fait généralement son petit effet."

Bien sûr c'était une manière TRÈS simplifié de ce qu'il convenait de faire, mais cela résumait bien la méthode du hors la loi qui se retourna pour jeter un coup d'oeil à l'objet de ses propos. Ce cristal l'appelait et il allait répondre à son appel, mais à sa manière... comme quoi des fois faire la sourde oreille pouvait porter ses fruits. Cependant il put aussi également apercevoir l'être abject qu i le gardait, probablement l'adversaire évoqué par le colosse... Et qui s’élança sur ce dernier en laissant juste le temps au ruffian de se jeter sur le coté pour esquiver sa charge. A la réception il put constater qu'il semblait n'avoir rien à faire de lui... Tant mieux cela lui laissait le champs libre durant leur affrontement comme il l’avait escompté. Bien sûr il aurait pu aider celui qui retenait l’aberration d'autant plus qu'au vu de l'anarchie organique qu'il était devenu sa fine barre de métal vibrante serait particulièrement redoutable sur lui, mais il doutait que, même s'il l'aidait, le colosse lui laisse aussi aisément la possibilité de récupérer le cristal...

De fait il profita amplement de l'ouverture entrant dans la salle à pas rapide alors que sa main se portait sur une de ses besaces. La voix se faisait de plus en plus pressante et même un expert comme Crocs noirs ne tarderait pas à lui succomber s'il demeurait aussi proche d'elle trop longtemps. Ainsi dès qu'il fut en face d'elle alors quel es chuchotements étaient devenus des hurlement il extirpa une étoffe irisée de son sac et en entoura le cristal... Il pouvait sentir les vibrations de l'artéfact au travers du tissu, mais les voix s'étaient tues, l'étoffe absorbant les ondes magique et il poussa un long soupir de soulagement face à ce silence soudain, se permettant alors une légère pause, même si l'étoffe ne tiendrait pas indéfiniment. De toute manière... Il en avait en réserve. Finalement après avoir repris son souffle il retira l'objet de son état de lévitation et s’apprêta à revenir sur ses pas quand il la vit... La louve... A cette vision il dégaina à nouveau la lame vibrante et plaqua le cristal contre son corps.

"... Encore toi."

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pendant ce temps ses hommes avaient fini par rejoindre sans encombre la grande salle et a remonter à la surface grâce à la corde que leurs camarades avaient surveillée. Ils furent alors grandement surpris d'apercevoir une lamia non loin et interrogèrent leurs compagnons du regard... Et leur étonnement était d'autant plus grand qu'ils savait qui étaient cette lamia. Une des amantes du chef et il s avaient interdiction d'y toucher... Ce qui était pitié au vu de sa semi nudité, mais leur chef, lui, n'aurait pas eu de pitié s'ils se permettaient le moindre écart et de fait ils se contentèrent de s'asseoir autour du trou en attendant le retour de Crocs noirs ou une directive, jetant cependant quelques regards peu discret à la créature...
avatar
Crocs noirs

Masculin
Messages : 119
Expérience : 1170

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des complots dans l'ombre [Terminé]

Message  Sélèna Moonlight le Ven 03 Aoû 2012, 00:11

Après quelques secondes de silences, le mercenaire humain ne s'était pas approché. On dirait même qu'il s'éloigne... Je me rapprochais, et constata qu'il s'était effectivement avancé vers le centre de la salle. Je pris sa place pour constater qu'il s'approchait de manière troublante vers ce qui semblait être un coeur en cristal. Un coeur qui semblait pulser de sa propre énergie... Si il y avait un artéfact dans ces ruines, cela ne pouvait être qu'ici.

*Approche...*

Je m'arrêtais. Cette voix dans ma tête... D'où venait-elle?

*Viens.... Je te donnerais.... la puissance... la force...*

Le coeur se mit à pulser plus fort, et plus vite. Son énergie se répandait en une vague sombre, presque démoniaque. C'était la même signature que celle dont nous suivions la trace avant d'emprunter ce couloir.

*Je te permet.... vengeance.... le sang...*

C'était donc ce cristal qui était à l'origine de tout ça? Toute cette énergie noire... cela renfermait forcément quelque chose de néfaste... Et pourtant, cette pulsation était ... Attirante. Dangereuse, mais attirante. Je fis quelques pas en avant, rentrant dans la salle avant de me rendre compte que j'avançais seule, comme cet humain juste avant moi et qui avait presque atteint le cristal...

*Pouvoir... Force.... Vengeance... Mort*

Les voix étaient de plus en plus forte... Ce coeur ne devrait pas être là... Il était trop dangereux... Son pouvoir méritait d'être exploité... Je devais partir vite... Je ressentis une nouvelle vague de puissance venant de l'artéfact... Oui, après tout, pourquoi ne pas le prendre? Pourquoi le laisser à cet humain qui était sur le point de poser sa main dessus? Mais je n'eus pas le temps de réagir qu'il le toucha, et l'énergie de l'artéfact sembla l’imprégner immédiatement., dégageant une telle énergie que je tombais à terre dans un maigre espoir de ne pas être emportée.

Je levais les yeux, et ce je vis me paralysa... La peau de l'humain sembla enfler sous une quelconque pression interne, et son armure ne tarda pas à se briser pour tomber au sol. Sa peau prenait une teinte violacée, tandis que même son arme semblait absorber l'énergie. Ce qui se tenait devant moi n'avait plus rien d'humain... C'était comme un démon, une masse de muscles difforme et énormes, puant l'énergie noire et armée d'un amas de métal d'apparence aussi dangereuse qu'effrayante.


*Il a simplement touché le cristal... et est devenu ça?? Et je voulais le toucher aussi... Je serais devenue quelque chose comme ça?*

Je n'essaya pas de m'imaginer à sa place. Je devais partir, et vite... Je regardais à nouveau le cristal, et mes forces me lâchèrent... Partir sans ça? Mais pour devenir cette chose?
Les voix se faisaient pressentes, presque irrésistible. Le peu d'énergie venant de ce dieu-démon qui restait en moi semblait résonner avec les pulsations émises par le coeur, et m'incitait à m'approcher. Mais il suffisait que je porte le regard sur cette chose qui remplaçait l'humain, toujours en train d'enfler, pour me convaincre ne pas m'approcher. Mon esprit se bloqua, et je ne vis plus grand chose de ce qui m'entourait...

Ce fut lorsqu'un choc résonna dans toute la salle que je repris un semblant de conscience. La chose venait de se jeter sur un humain géant, et ce fut la parade de ce dernier qui était à l'origine du bruit. Je reconnu cet humain, c'état celui que j'avais voulu suivre après avoir quitté la succube. Et soudain, les voix du coeur s'éteignirent, et je ne put m'empecher de pousser un soupir de soulagement. Soulagement de courte durée quand je tourna ma tête sur l'emplacement du coeur, à présent occupé par un sac aux couleurs irisées maintenu par le collectionneur. Dès que nos regard se croisèrent, il me reconnu et me menaça, portant le sac de toile contre lui. Je me redressais enfin.


"Et oui, moi. Tu pue tellement fort que je serais capable de flairer ton odeur à des lieux à la ronde."

Pure forfanterie, mais la simple vue de cet humain me mettait hors de moi, me rappelant que trop le demi-echec qu'il m'infligea dans les cryptes du donjon. Cela aurait été n'importe quel autre humain, je serais sans doute partie, préférant la sécurité. Mais ce n'était pas possible avec lui. De plus, j'étais exactement dans la même tenue que lors de notre dernière rencontre, ce qui accentuait encore plus le rapprochement de ces deux situations.

"Alors? Il faut encore que je vienne chercher ton trésor ou tu accepte de me le donner? Cela t'évitera une nouvelle humiliation."

Maintenant que le coeur restait silencieux dans sa toile, j'avais à nouveau les idées claires. Et cet artéfact était beaucoup trop dangereux pour que je le prenne. Mais si je pouvais faire en sorte que cet humain le touche avant pour le faire devenir pareil que l'autre, je n'aurais plus à me soucier de lui.
avatar
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des complots dans l'ombre [Terminé]

Message  L'overlord le Dim 05 Aoû 2012, 15:01

Le traître et le colosse étaient vraiment plongés dans leur duel à mort qui aurait fait trembler d’effroi et d'excitations des bardes. Pourtant point de lumière glorieuses, de spectacles apocalyptique ou de phrases épique n'étaient échangées entre les deux duellistes assoiffés de sang... Juste une débouche de fer, de désir de mort et de cris de colères. La masse de métal de ce qui avait été Wulgräft rebondissait toujours contre l'épée démesurée de l'autre géant qui était d'évidence un bon épéiste mais qui restait dépassé par la férocité de l'ancien Chien de l'enfer à présent corrompu. La puissance à l'état brute et la concentration des deux êtres étant bien centrées sur eux même, ils ne purent remarquer le petit manège qui se déroulait entre la louve et le contrebandier et de toute manière, aussi occupés par leur joute guerrière… Ils les auraient sans doute ignorés pour continuer à s’en mettre sur le faciès ! Enfin, passons ce duel pour nous concentrer sur les deux intrus. Le voleur d’artefacts était certes malin pour avoir réussit à étouffer la voix corruptrice du cœur mais croyez-vous donc sincèrement que ce serait là la seule capacité de cet étrange artéfact ? Bien sûr que non, la magie du cristal, bien qu’étouffée largement par l’étoffe de Crocs-Noirs, agit donc sans attendre. Rien ne fut visible de prime abord mais bien vite, quatre paires de yeux incandescent descendit du plafond de la salle avec des cris dignes d’une Banshee furieuse… L’effet mortel du son en moins bien entendu. Alerté par le son, le géant à demi-nu laissa une faille dans sa garde l’espace d’une seconde. Ce laps de temps fut largement suffisant pour que le nordique corrompu traverse le poitrail musclé de l’homme de son poing entouré de fer. Pourtant, alors que la logique aurait voulut que Amarath s’effondre et rende son dernier soupir, ce dernier ricana de manière étranglée. Il repoussa la créature qui avait autrefois été Wulgräft et la lança d’un brusque coup d’épaule dans l’alcôve d’où la louve et l’humain étaient venus avant de lancer son épée sur la voûte du passage. La puissance du choc fit s’effondrer le passage et un tas de rocaille boucha donc la voie et enterra sans doute Wulgräft par la même occasion. Amarath poussa un bref soupir alors que sa plaie qui aurait dû saigner à gros bouillons se referma. Il marmonna ‘’comme si j’avais encore un cœur à pourfendre ! » Avant d’avancer vers le duo d’aventuriers que tout opposait. Ce ne fut qu’après un pas où deux qu’il remarqua que le voleur tenait l’artéfact serré contre lui. La rage l’envahit instantanément : le voleur avait donc à présent encore plus d’ennemis. Il ne le laisserait jamais partir avec l’objet, quitte à finir dépecé et éclaté en un nuage de molécules sanguines. Pourtant, le géant était désarmé et remarqua aussi le quatuor d'âmes en peines qui fonçait sur le voleur d'artéfacts. La présence de ces spectres vengeur ne surprit guère Amarath : d'autres aventuriers s'étaient enfoncés dans cette crypte sans jamais en ressortir : la plupart de leurs corps pourrissaient quelque part mais les autres... Qui sait ce qu'ils étaient devenus. Une ébauche de réponse apparaissait donc à présent au gardien du coeur : les âmes trop corrompues s'étaient changées en spectre emplit de haine et de désespoir qui hantaient les couloirs du tombeau et répondaient à l'appel du coeur pour venir le défendre.




Cela n'inquiéta pas outre mesure le géant : les spectres n'avaient pour objectif que d'empêcher le coeur de quitter la crypte comme lui en avait aussi l'intention. Bien qu'on ne puisse pas appeler les deux entités des alliés, les spectres et l'être de grande taille se postèrent entre Crocs-Noirs et la sortie. Les spectres aux yeux rouges grognèrent menaçant et sortirent des griffes à l'allure éthérée de leurs manches sombres. Le message était clair : ils ne voulaient pas que le coeur sorte de l'endroit et Amarath se devait d'expliquer au voleur pourquoi. Prenant une inspiration un peu sifflante (avec un trou à moitié refermé à travers la poitrine, c'était plutôt compliqué de respirer convenablement)... L'homme allait-il entendre raison ? Peu probable ais jusqu'au bout, il essayerait : il ne voulait pas qu'on se souvienne de lui comme un gardien brutal, frisant avec le boucher sans une once de compassion. Attendant une seconde que sa blessure finisse de se refermer, ne laissant qu'un bourrelet de chair pâle comme preuve de sa blessure au torse, Amarath finit par dire :

- Humain, je te l'ai déjà pourtant bien dit de ne pas essayer de déplacer le coeur : sa puissance est trop grande, même pour toi. Cette... Chose est d'une manière consciente et tu finiras par faire un écart, lui céder ou laisser une autre personne la toucher. Je ne peux te laisser passer ces portes mais je ne suis pas ingrat : il y a d'autres trésors dans ces cryptes : un petit nombre s'est déjà risqué ici avec le fruit de ces précédents pillages. Il y avait certains d'entres eux qui portaient de puissants objets comme des armes enchantées, des parchemins de magie ou des ingrédients rares dont l'utilité m'échappe... Serais-tu d'accord pour laisser le coeur ici en échange ? Si tu n'es pas d'accord, sache que la proposition tiens aussi pour la louve : si cette dernière * il lui coula un regard* est plus... Compréhensive que toi, je lui propose la même chose ! Si tu ne veux pas entendre raison... Et bien tu seras seul contre nous tous car il me semble qu'elle aie comprit que le coeur est trop dangereux pour être manipulé ainsi.

Voilà, les conditions étaient posées : soit le voleur acceptait de laisser le coeur ici en échange d'autre chose soit ils se retrouverait seul contre tous...

________________________________________________________________________________________________________
Tremblez mortels ! (fiche)
Compagnons du démons
Techniques principales.
avatar
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
30/40  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des complots dans l'ombre [Terminé]

Message  Crocs noirs le Mar 07 Aoû 2012, 20:49

Revoir la louve éveillait bien des souvenirs à Crocs noirs, et pas des meilleurs. Néanmoins il ne paniqua pas, ni ne s'inquiéta à sa vision. Pour lui chaque combat entre deux personne ne saurait se résumer à une brève rencontre, la leur s'étant terminé sur une espèce d'exaequo, mais sur une période passablement longue et sur laquelle il avait déjà de nombreux coups de préparés. Ces divers facteurs l'amenèrent à effectuer un négligent rêver de sa main tenant l'arme, comme s'il balayait les railleries de son opposante à son égard, lui accordant néanmoins une réponse.

"Tu sais que tu n'es même pas crédible ? Car au vu de la fourberie dont tu avais fait preuve tu m'aurais encore assailli par derrière si tu m’avais réellement repéré avant. Par ailleurs dit toi que cela est un compliment venant de ma part... Ceci dit à propos d'humiliation c'était très amusant de te voir patiner sur la glace comme tu l'avais fait."

Il était calme, posé et réfléchi, tant dans ses mots que son attitude et pourtant... Il se mit en garde. tout simplement car il serait réellement plaisant de donner une petite leçon à cette impudente... Et surtout potentielle rivale. Il avait eu vent de ses tentatives de recrutement au sien de la tour et s'il n’avait cure de son désir d'annihiler ses congénères il s'en faisait bien plus vis à vis des clients qui risquaient de lui tourne le dos pour suivre son idéologie. Il était si facile de faire changer d'avis les faibles...Mais rapidement il eut d'autres soucis à gérer quand sentant le cristal vibrer dans ses bras il put apercevoir des formes spectrales en sortir pour se précipiter vers la sortie dans des hurlements stridents, néanmoins bien moins douloureux que ceux de l'ombre avec laquelle il avait eu affaire la dernière fois et se poster aux cotés du colosse auquel il avait eu à faire et qu'il toisa longuement... Rarement une explorations avait été aussi périlleuse et d'habitude il avait bien plus de soutiens que cela... Néanmoins il écouta attentivement le géant, après tout ce n'était pas comme s'il allait pouvoir se carapater de cet endroit aux nez et à la barbe des personnes présentes. De nouveau il lui faisait l'offre d'abandonner le cristal sans quoi il en paierait le prix fort, au fond de lui il connaissait la solution qui lui permettrait de se débarrasser du colosse et de ses sbires fantomatiques, mais lui même ne l’aimait pas et cela l'exposerait à la louve. Il la regarda ensuite un bref instant... Et en plus s'il ratait son coup ça serait elle qui empêcherait le tout...

On ne peut pas gagner à chaque fois et en bon marchand Crocs noirs l’avait comprit depuis longtemps de fait ce fut avec un geste négligent qu'il lança le cristal en direction de ses gardiens, viellant bien à ce qu'il demeure enroulé dans le tissu afin que la voix ne les assaillent pas à nouveaux, puis il rengaina son arme. Mais ce fut pour dégainer ses crocs, les deux, dont les lames légèrement incurvés s'entourèrent dans la seconde qui suivit d'un aura noir malsain, mais leur pouvoir ne s'activerait que quand il frapperait et il se mit justement en position pour cela, croisant ses bras en plaçant ses poignards à l'horizontale, l'un un peu plus haut que l'autre, presque devant son visage, puis enfin il parla.

"Excusez cette posture, mais on est jamais trop prudent... Toujours est il que j'accepte votre offre, mais vous pouvez garder ces objets magique et parchemins, cela m'étonnerait fort que des choses méritant réellement le titre d'artéfact soit tombé entre les mains d’aventurier incapable d'atteindre cette pièce, mais je veux quand même un prix pour le cristal et ce dernier est tout simplement... Quels sont ses secrets ? Son origine ? L'histoire de ces lieux ? et surtout... Ses pouvoirs et ce qui vous effraie tant à l'idée que quelqu'un le sorte d'ici. Oui ma demande peut paraître étrange, mais si je possède tant d'artéfact ce n'est pas pour déchaîner leur puissance, sans quoi j'aurai une bien plus grande d'influence sur un certain donjon que notre ami et moi connaissons bien. Voyez vous chacun de ces objets à écrit une partie, infime ou majeure de l'histoire, et en s’appropriant leur pouvoir... J'empêche que d'autres écrivent la mienne. Avec pareil idée pourquoi j'accepte de vous laisser ce cristal en échange de ce prix ? Tout simplement car posséder l'objet ne suffit pas il faut savoir de quelle manière il a influencé le cours des choses, quel sont ses pouvoirs, ses limites... et parfois cela suffit pour mon idéal."

Il tourna un instant vers la louve... Sans doute le prendrait t'elle comme une faible, tant de par son abandon que de par ses idéaux, mais il n'en avait cure, son regard retournant finalement sur le colosse qu'il fixa intensément, attendant sa réponse... Et prêt à agir en conséquence.
avatar
Crocs noirs

Masculin
Messages : 119
Expérience : 1170

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des complots dans l'ombre [Terminé]

Message  Sélèna Moonlight le Sam 11 Aoû 2012, 22:52

Cet humain avait décidément le don de m'agacer à chaque fois qu'il ouvrait la bouche. Mais avant que je ne puisse lui répondre, des esprits apparurent du plafond en criant d'une voix stridente, me faisant grimacer. Je les regardais, inquiète jusqu'à ce qu'ils se mettent aux côtés du géant et face au collectionneur. Je ne put m’empêcher de soupirer en écoutant le géant faire sa proposition. Des ingrédients rares? Cela pouvait être intéressant.

Mais pour l'instant, l'attention de ce qui semblait être les gardiens de ce lieu était portée sur le collectionneur, qui sembla peser le pour et le contre de leur proposition. Apparemment, ma présence sembla l'inciter pour le choix d'accepter cette offre puisqu'il me regarda avant de lancer le sac contenant le cristal vers les gardiens. Je craignis un instant qu'il ne s'ouvre, libérant les voix qu'il contenait, mais ce ne fut pas le cas heureusement. Mais les paroles de l'humain, qui s'était mis en garde entre-temps, étaient plus que surprenantes: ce n'était pas l'objet en lui-même qui l'intéressait, mais sa signification et ses effets? C'était troublant, comme s'il semblait craindre quelque chose. Mais s'il n'était pas à la recherche de la puissance, nous aurions pu nous entendre... s'il n'était pas humain.


"En ce qui me concerne, je serais tout de même curieuse de voir les ingrédients dont vous parlez. Si vous n'en avez pas l'utilité, il vaut mieux qu'ils soient entre de bonnes mains."

Bien sur, il était inutile de préciser, je pense, que les mains dont je parlais sont les miennes. Et même si cela n'était pas au gout du collectionneur. Il avait laissé passer sa chance, c'était trop tard. Et si il ne mourrait pas ici... Je trouverais bien une autre occasion. Mais à cet instant, je n'étais pas en mesure de lui faire face, encore une fois. Mais je le gardais à l'oeil. L’étroitesse des couloirs par lesquels j'étais arrivée me fournissait un bon avantage pour prendre mes distances.
avatar
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des complots dans l'ombre [Terminé]

Message  L'overlord le Dim 12 Aoû 2012, 14:11

Amarath, même désarmé, était impressionnant tant par sa hauteur que par sa musculature et son aura inhumaine. Normalement, il aurait mit ces caractéristiques à profit pour effrayer et dissuader les moins courageux mais justement ceux s'étant infiltré dans la crypte ne semblait pas vraiment l'être. Étouffant un soupir contrit, le gardien des lieux chercha du regard une arme et ne trouva rien de plus que des grosses pierres ou d'autres débris divers. Cependant, même sans une arme digne de ce nom, le géant aurait tout aussi bien pu écraser les deux survivants... Ça aurait juste été plus lent et plus dégueulasse car briser le corps d'un homme à mains nues était toujours plus salissant : le sang qui souillait les poings, les dents qui volait et la matière grise qui giclait... Tout un programme ! Enfin, pour que cela se produise il aurait fallut que l'un des deux tente quelque chose d'inconsidéré et l'un comme l'autre semblaient bien loin de pouvoir faire ces actes de témérités folles communs aux aventuriers décérébrés. Les observant avec un oeil nouveau, le géant à demi-nu plissa quand même son regard brillant quand il vit le contrebandier se mettre en garde en proclamant qu'il faisait juste preuve de ''méfiance'' : pourquoi craignait-il l'autre être à ses côtés ? Quelle rivalité les opposaient ceux là ? Éludant la question, le gardien du coeur se concentra sur l'humain : il semblait bien curieux mais cela était tout à son honneur. Durant plus d'années qu'il n'avait su les compter, Amarath n'avait pu partager ses connaissances à propos de l'artéfact ni même sa véritable histoire. Hésitant un instant, le colosse s'abstint de renvoyer les spectres hurlants qui n'étaient plus que des entités nébuleuses contrôlées par le cristal : il ne voulait pas s'exposer inutilement à un plan du voleur. Après tout, il avait vu à quel point il était fourbe et intelligent, le sous-estimer ou accorder pleine confiance à ses paroles n'était sans doute pas la meilleure chose à faire. Pourtant, après la pugnacité qu'avait montré l'humain, il méritait une petite récompense. L'histoire que le géant allait lui conter, il allait un peu la modifier : tout lui dire dans les détails était dangereux. Mais reste à savoir comment en parler : il n'était pas un barde que diable ! Alors autant parler simplement sans essayer d'enjoliver, s'en tenir à ce qu'il fallait dire et rein de plus. Croisant ses bras musculeux sur sa poitrine qui semblait être ciselé dans du marbre sombre, Amarath se racla la gorge. Semblant hésiter, il regarda la cristal qu'avait toujours l'aventurier et dit :

-Cet objet... Est très ancien, il existait déjà bien avant que les premiers troubles entre les humains et les monstres ne naissent. Il s'agissait, si les légendes disent vraie, de l'essence d'un Archi-démon qui aurait été emprisonné dans cet objet. Nombreux thaumaturges et serviteurs du démons ont cherché ce qui restait de cette puissante entité sans se demander comment et par qui un tel être avait été vaincu. Tous ceux qui s'y risquaient disparurent si bien que l'objet tomba longtemps dans l’oubli. On ignora longtemps ce qu'était devenu cet objet mais ce n'est pas pour autant que certains ne le cherchaient pas. Pendant ce temps là, l'artéfact n'est pas resté inactif : il faut croire que la puissance mentale du démon emprisonné était si grande qu'il arrivait à influencer le monde à distance. Il construisit donc cette crypte grace à sa magie : manipulant de faibles êtres tel que des gobelins, des orcs et des humains pour lui bâtir une cachette. Oui, cette crypte est là depuis si longtemps que cela, il suffit d'en voir son état pour comprendre.


Amusé malgré lui, le géant repensa à l'état des golems de garde : tous étaient verdit par l’âge et inutiles. Désignant la salle du cristal avec un grand geste théâtral, le grand gardien poursuivit son discourt :

- Le cristal ne recherchait en fait qu'une chose en accomplissant sa série d'actes mystérieux : que du sang soit versé en son nom. Que ce soit un homme qui en assassine un autre pour récupérer des informations à son sujet ou bien une véritable guerre déclarée pour s'emparer du territoire où reposait l'objet, toutes les boucheries le renforçait. Avide de pouvoir et d'un champion qui lui en emporterait encore plus en son nom, l'artéfact projeta sa volonté dans tout le pays. Son objectif cette fois était de corrompre l'esprit de plusieurs dirigeants puissants pour qu'ils provoquent une guerre en son nom. Cela ne marcha que trop bien : bien vite, les tensions entre les hommes, des elfes et des orcs présent dans le secteur se firent plus violentes. Tout explosa quand un village humain fut brûlé et pillé par ce que l'on croyait être une troupe orc en maraude. Cela força les humains à se mettre en marche pour une ''sainte'' purification : les elfes furent eut aussi forcé d'agir contre les humains quand ces derniers, prit de frénésie guerrière massacrèrent les êtres sylvains. Une grande guerre embrassa donc ce territoire il y a de cela des siècles... Tout ça pour renforcer le pouvoir du cristal qui se nourrissait de tout ce sang versé.



Frissonnant au souvenir des grandes batailles, des morts par centaines et des autres choses innommables s'étant produite lors de ce conflit, Amarath fixa ses yeux sur le cristal une nouvelle fois et sa voix fut tintée d'un peu de colère quand il reprit son histoire :



- Le conflit atteint son paroxysme quand l'objet, par pure malice, voulut faire s'opposer trois champions : un paladin fanatique, un elfe de sang... Et moi même. Le duel déchaîna des forces dont vous ne pouvez même pas imaginer l’existence et finalement, les trois champions se retrouvèrent accompagnées de leurs divers alliés dans cette salle où se trouvait le coeur. Beaucoup avaient péri avant même d'arriver ici et d'autres allaient encore trépasser. Après tout, le démon emprisonné dans le cristal n'avait pas dit son dernier mot. Il imposa une épreuve redoutable à qui voulait s'arroger son pouvoir sans dire qu'il s'agissait d'un piège. L'humain s'y risqua le premier et devint le même genre de monstre que l'humain qui était ici quand vous êtes entrés.


Regardant vers le tas de rochers qui obstruait l'un des passages donnant à la salle, Amarath soupira. Il repensa à tous les morts dont les âmes devaient encore parcourir désespérément la pièce et poursuivit sur un ton plus morne :

-Le combat fut rude et finalement, l'elfe de sang et moi même convinrent que seul un sacrifice pourrait retenir le cristal assez longtemps pour bloquer ses pouvoirs et nous permettre de l'empêcher de déchaîner un terrible fléau sur le monde. Car oui, si jamais le cristal rassemblait tant d'énergie c'était bien pour quelque chose ! Il comptait en réalité déclencher la même malédiction qui lui permettait de transformer un être en un mutant servile sur le pays tout entier ! Voilà pourquoi il avait déclenché des guerres aussi terribles ! Donc, je sacrifiai ma propre vie pour affaiblir le cristal et l'enfermer dans cette crypte qui lui servait de cachette, je devins son gardien qui devait empêcher quiconque de lui laisser l'occasion d'à nouveau rassembler ses forces.


Resserrant ses poings, le géant avança et regarda l'humain droit dans les yeux, il le sonda un long moment puis dit :


-Voilà toute l'histoire, vous comprenez à présent pourquoi il est important de laisser cet objet ici pour l'empêcher de nuire à nouveau ? Sa seule volonté à réussit à déclencher une guerre bon sang !


Bien entendu, Amarath avait passé certains détails sous silence comme le fait qu'il avait trahit la plupart de ses compagnons pour lui aussi tenter de s'approprier le cristal et aussi la manière dont il avait bloqué ses pouvoirs... Ou le moyen de se les approprier pour soi ! Se tournant enfin vers la louve qui était resté sur le côté depuis le début, il hocha la tête à son attention puis se dirigea vers une colonne de pierre à l’apparence anodine. Il toucha trois endroit à un rythme précis et aussitôt apparurent dans les quatre coins de la pièce d'innombrables choses. Tas d'or, bijoux, armes de qualités, ouvrages finement décorés ou sacoches mystérieuses, tout y était. Souriant doucement, le géant dit avec de l'amusement dans la voix :

- Un simple sortilège de camouflage, ne vous inquiétez pas tout est vrai : il ne s'agit pas d'une illusion. Le cristal avait sa volonté propre souvenez vous et il semblerait qu'il était aussi cupide qu'un dragon dans le temps. Aujourd'hui, il est trop faible pour vous empêcher de vous servir. Les ingrédients rares sont dans la sacoche de cuir ornée de runes : il s'agit des ingrédients ayant servit au rituel pour bloquer le coeur... Ils sont peut-être vieux mais leur puissance alchimique est énorme.


Se retournant, le géant saisit une immense épée dentelée faite d'argent massif et la soupesa. Satisfait, il la passa en bandoulière et ajouta sur le ton d'un adieu :

-Voilà, vous avez ce qu'il vous fallait l'un comme l'autre non ? Si le "coeur" vous en dit, vous pouvez prendre un objet de cette salle comme souvenir ah ah ! Et bien entendu, remettez le coeur à sa place je vous prie...

Un avertissement inutile mais on en sait jamais que l'histoire aie attisé la curiosité de l'homme au point qu'il aie changé d'avis.

________________________________________________________________________________________________________
Tremblez mortels ! (fiche)
Compagnons du démons
Techniques principales.
avatar
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
30/40  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des complots dans l'ombre [Terminé]

Message  Crocs noirs le Mar 14 Aoû 2012, 22:05

Ce fut avec une attention toute particulière que Crocs noirs écouta les dires du colosse sans pour autant se défaire de sa position défensive... Aucun mot ne lui échappa et il ne fut pas un détail des actes sordides causés par le cristal qu'il n'assimila pas... Et il dut s'avouer au final un peu déçu. Il s’était attendu à quelque chose de bien plus mystique qu'un "simple" démon enfermé dans un cristal et qui se servait de l'énergie qui en filtrait pour s'en prendre à la volonté des autres êtres vivants et de manière affligeante encore. Il avait causé une guerre ? La belle affaire, les "mortels" étaient très bien à même d'en faire sans qu'on les y pousse... Non pour être honnête si ce n'était la puissance qu'il possédait ce truc n'avait... Aucun intérêt, ce qui fit s'afficher une légère moue à Crocs noirs une fois que son interlocuteur eut finit de parler pour accorder à lui et à la louve ce qu'il leur avait s'ils se tenaient "sages"... Enfin le ruffian était un peu mauvaise langue et il en avait conscience, ce que venait de lui raconter le gardien de ces lieux était des plus intéressants en soit et éclairerait bien des zones d'ombres de l’histoire de ces lieux, et qui justifiait le fait qu'il ait eut du mal à trouver cet objet, malgré ses informateurs ,ses archives, ses recoupements... Et après s'être donné tout ce mal il allait devoir renoncer à se l’approprier et il comprenait les motivations du colosse. Les artéfacts ayant une conscience étaient rare et même Crocs noirs n'en avait aucun, peut être ne parviendrait il pas à l'amadouer et se ferait manipuler, ce qui était bien la dernière chose qu'il voulait. Ainsi il jeta un coup d'oeil aux maigres trésors qui lui tendaient les bras... Puis lâcha un long soupir.

"C'est ridicule... Vous dites qu'il est redoutable car sa "simple" volonté peut déclencher une guerre... Les hommes comme moi sont également capables du mêmes exploits, néanmoins j'accepterai à votre requête... Néanmoins je vais exécuter votre requête..."

Et, au lieu d'aller se servir dans le butin il rangea ses crocs et s'avança d'un pas rapide en direction du cristal, sortant de nouveau un peu de ce tissu anti magie, celui qu'il avait déjà appliqué devant commencer à être "corrompu" par l'énergie du démon... Il en eut rapidement confirmation car alors qu'il le saisit la voix revint dans sa tête, lui soufflant de l'emporter avec lui de tuer tout ceux présents dans cette pièce. Il le garda quelques instants à hauteurs de son visage , comme fasciné... Puis afficha un sourire narquois avant de changer la "protection" autour du cristal, comme si ainsi il avait pu ouvertement donner un faux espoir au démon et se moquer de lui. Après cela il se dirigea vers le piédestal et y replaça le cristal, qui malgré le tissu anti magie se retrouva à nouveau en suspension...

"Vous savez pourquoi cette chose ne me fait pas peur... Car même les hommes peuvent apprivoiser le pouvoir des dieux... Et ce qu'ils ne peuvent pas apprivoiser, il le détruisent... Comment ils le font, car à chaque fois on sous estime leur talent... En particulier ceux de prestidigitation."

Et alors d'une manière presque ridiculement théâtrale, mais efficace, il sortit tout les tissu irisée qu'il avait prévu, à savoir deux bons mètres carrés et en entoura le cristal. bien sur cela attira l'ire des spectres qu’avait convoqué la "conscience" contenue dans l’artéfact et qui se jetèrent sur le profanateur. Mais ce dernier avait prévu son geste bien à l'avance et de fait l'avait exécuté , promptement. Ensuite il dégaina à nouveau ses crocs bondit en arrière et murmura pour lui même.

"Abracadabra !"

Et sur ce "mot" clamé haut et fort il donna un coup en ciseaux droit devant lui.... Mais dans le vide, mais alors l'énergie noire qui émanait déjà de ses poignards s'accrut soudainement, mais ce n'était pas cela qui attirait l'attention. Non ,c'était ce bruit de déchirure, comme si on déchirait une ample feuille de papier, avec une intonation plus malsaine, cela n’était que pour l'ouïe. La vue, elle, put voir une ample mâchoire semblant être composé d'ombres s'ouvrir ... Puis se refermer brutalement, engloutissant les spectres, mais s'arrêtant su le cristal qu'il semblait mordre comme un chien. La gueule tremblait, vibrer face à cette résistance étonnante, et il en était de même pour les bras du ruffian qui étaient incapable de finir le mouvement de croisement de ses lames. Son front perlait de sueur et dans sa gorge naissait petit à petit un grondement de rage et de frustration mêlé. Mais au delà de ce son, de ces visions, ce qui supplantait tout pour quiconque avait une affinité magique était cette énergie qui se dégageait de cette confrontation, elle n'était pas malfaisante à proprement parler... Juste chaotique et incompatible avec toute autre forme d'énergie, comme si elle venait d'un autre plan d'existence.

La lutte était intense et Crocs noirs jetait toutes ses forces, physiques ou psychologique, dans la bataille, car s'il montrait la moindre faiblesse il serait tout bonnement anéanti par la déferlante d'énergie qui résulterait de la dissipation de la mâchoire... Et ça serait bête puisqu'il avait tout prévu en prévision de sa victoire, le comportement des spectres, le fait d'enrouler le cristal dans autant de tissu anti magie que possible, qui bien que tranché par la mâchoire, absorberait une grande partie de l'énergie que libérerait le coeur à sa destruction, n'en faisant infliger que le "souffle" aux gens présents dans la pièce, évitant ainsi qu'ils soient corrompus comme avait pu l'être l'individu qu'avait affronté le gardien de cette crypte... Mais quoi qu'il en soit l'entité elle même serait détruite, car il n'y aurait pas que le cristal qui serait affecté. La particularité de ces crocs, et ce qui faisait qu'il ne s'en servait que rarement, était que la "mâchoire" affectait tout les plan d'existence parallèle au monde physique en plus de ce dernier, le plan spirituel, le plan astral, le plan magique, aucun n'en réchappait. Les conséquences pouvait en être désastreuses, le ruffian pouvait très bien couper un noeud tellurique et provoquait ainsi une explosion dans le "monde réel" qui le tuerai lui et bien d'autres personnes.... Et de fait cela devrait aussi annihiler la conscience que contenait ce cristal ainsi qu’une grande part de son pouvoir...

Il commençait à haleter sous l'effort, une partie de l'énergie filtrant qui plus est en le fouettant tel un vent violant. Au point de faire apparaître de multiples écorchures su sa peau et il sentait qu'il allait céder, ses muscles ne lui répondaient presque plus...Mais pourtant après une profonde inspiration il parvint à tourner la tête vers Séléna et le colosse, du moins dans la direction où il pensait qu'ils étaient ...

"... Aidez moi... N'importe comment mais faites quelques choses pour atténuer cette énergie, ou créer une faille ! ... La louve je sais qu'on ne s'aime pas, mais bon sang, si tu ne m'aide pas non seulement tu crèveras sous l'énergie libéré et même si tu survivais qui sait ce que ce démon pourrait faire... J'ai eu vent de tes plans... Il serait sérieusement compromis, s'il parvenait à pervertir les tiens... Et toi le géant... Tu veux encore servir de garde du corps à cette chose ? Honnêtement... Je pense que tu vas mourir quand son pouvoir s’éteindra, mais cela ne vaut il pas mieux que cette espèce de non vie asservi à cet être infâme ?!"

Oui... Crocs noirs avait beau être un homme fier et préférant agir seul, là il le savait... Il allait avoir besoin d'aide... Et il espérait que les autres ne seraient pas stupides ou orgueilleux au point de refuser. Sans quoi... Même lui ne pourrait prédire les conséquences.
avatar
Crocs noirs

Masculin
Messages : 119
Expérience : 1170

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des complots dans l'ombre [Terminé]

Message  Sélèna Moonlight le Ven 07 Sep 2012, 00:30

J'écoutais d'une oreille distraite l'histoire de ce cristal... L'intérêt en était assez limité, jusqu'à ce que j'apprenne qu'il avait été responsable de nombreux conflits. Ce n'était qu'une preuve supplémentaire de la cupidité humaine, presque une tare commune à cette espèce nuisible.

Toutefois, j'observais avec attention le manège du collectionneur, craignant une astuce de sa part visant à s'approprier malgré tout ce cristal, mais ce qu'il fit dépassa totalement ce que j'avais pu imaginer. Ces espèces de mâchoires spectrales étaient sur le point de tout faire s'effondrer. Et ce fourbe se permettait même de m'apostropher!


"... Aidez moi... N'importe comment mais faites quelques choses pour atténuer cette énergie, ou créer une faille ! ... La louve je sais qu'on ne s'aime pas, mais bon sang, si tu ne m'aide pas non seulement tu crèveras sous l'énergie libéré et même si tu survivais qui sait ce que ce démon pourrait faire... J'ai eu vent de tes plans... Il serait sérieusement compromis, s'il parvenait à pervertir les tiens... Et toi le géant... Tu veux encore servir de garde du corps à cette chose ? Honnêtement... Je pense que tu vas mourir quand son pouvoir s’éteindra, mais cela ne vaut il pas mieux que cette espèce de non vie asservi à cet être infâme ?!"

Cela dit, il n'avait pas complètement faux, et je rageais à l'idée de l'admettre. Mais il était hors de question que je l'aide sans en profiter un peu. Je m'approchais de lui et lui planta mes griffes dans le bras, lui grognant une explication.

"J'ai besoin de ton sang pour 't'aider', alors pas un mot."

Pour dire vrai, c'était inexact, mais cela, il n'avait pas besoin de le savoir. Et si ces espèces de mâchoires d'ombre étaient directement à lui et pas à ses étranges dagues, cela pourrait effectivement changer quelque chose. Je retira mon bras sans ménagement et m'approcha du corps de l'humain qui avait été contaminé par le cristal, pareillement pour récupérer quelques gouttes de son sang.

Il était tout simplement hors de question que je m'approche d'avantage, et j'avais une idée sur la manière d'agir à distance. Rapidement, je traçais sur le sol deux symboles différents, l'un avec le sang du collectionneur entourant à moitié l'autre, tracé lui avec le sang affecté par le cristal. L'ensemble ressemblait un peu à une paire de crocs tentant de croquer une spirale d'énergie. Je commença mes incantations rituelles une fois les deux symboles tracés, et tout en surveillant à la fois l'état de la salle en train de s'effondrer et le cristal, tenta de ramener une partie de l'énergie spirituelle ambiante de la salle dans ce qui étaient évoqués dans mes symboles, puis lentement, je prolongeais les crocs pour comme les faire se refermer sur l'énergie.

Cette représentation symbolique ne m'était pas familière, et compte tenu des puissances qui agissaient, je n'étais même pas certaine que cela soit efficace: presque tous les esprits avaient fui de la salle, et il ne restait que des traces beaucoup moins puissantes.


*Lune, aide moi.*
avatar
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des complots dans l'ombre [Terminé]

Message  L'overlord le Sam 08 Sep 2012, 15:02

Le déferlante de puissance ébranla la salle poussiéreuse abritant le cristal. Le géant qui la gardait fut fortement surprit car jamais il n'avait prévu que l'humain finisse par agir pour détruire le cristal. Amarath aurait plutôt pensé que l'homme et la louve oeuvre de concert contre lui comme tant d'autres avait essayés avant eux. Mais le monde avait changé depuis le temps où Amarath était un gardien immobile de ce maudit cristal démoniaque. Bien que ces derniers temps, l'artéfact l'ai autorisé à sortir à l'air libre, le colosse avait raté tant de choses et peinait à comprendre les modifications que le monde qui l'entourait avait subit. Il ne savait donc que peu de choses sur la nature de certains hommes, de certaines choses ou de certains monstres : tout était plus compliqué à présent. C'est avec un soupir que le géant à demi-nu réalisa qu'il n'avait plus rien à faire en ce monde et le discours de crocs-noirs le lui confirma. Pourtant, même si il ne vivait qu'une demi-vie depuis longtemps, l'être avait finit par aimer cette vie alors la rejeter pour s'abandonner aux ténèbres de la mort le faisait un peu hésiter. Pourtant devait-il vraiment continuer à vivre ainsi ? Enchaîner à la volonté vacillante de ce qui restait d'un vieux démon ? Le contrebandier avec ses mots tranchants lui disait que non et que la liberté était plus importante que tout...



C'est à cause de ce dilemme intérieur que le gardien ne réagit pas de suite quand le cristal fut frappé durement par l'impact des coups du voleur borgne : la salle elle s'en ressentit et son équilibre déjà rendu précaire par le passage du temps s’aggrava encore plus. Cependant, la salle tint bon tout comme le cristal apparemment qui ne se priva pas cependant d'appeler à l'aide son "champion". Ce dernier regarda le maelström d'énergie en se rappelant la première fois qu'il l'avait vue et les sacrifices qu'il avait dû faire. Il avait tout donné pour dire d'empêcher cette malédiction ambulante de se répandre sur ces terres mais finalement, les évènements d'aujourd'hui lui avait permit d'émettre un doute sur sa tâche : et si tout cela ne servait à rien ? Et si il avait veillé depuis ce qui lui semblait être une éternité juste pour constater qu'on ne pouvait tout simplement pas arrêter la marche du temps ou la volonté humaine. Stupéfait par cette révélation, le colosse ne réagit ni aux appels ni aux mouvements des deux intrus dans un premier temps : il se contenta de regarder fixement devant lui en se demandant que faire. Grognant, il décida de faire un pas en avant, luttant à la fois contre son envie de tuer les humains en obéissant encore une fois au cristal ou bien de prendre pour la première et la dernière fois sa liberté à pleine main.


Passant à côté de la louve qui semblait en pleine prière, il se frotta sa légère coupure au torse qui se refermait déjà et grommela en levant son arme en garde haute :

-Ce n'est pas la prière qui va t'aider, elle ne m'a jamais aidé moi et pourtant j'ai eu l'éternité pour prier et espérer... A présent, je vais agir... Enfin.

Et le colosse l'élança pour aider Crocs-Noirs en brisant enfin le cristal qui poussa un cri mental d'agonie. Aussitôt, la grotte commença à s'effondrer et le colosse jeta proprement et simplement la louve et l'humain dehors alors que des rochers commençaient à tomber. Titubant et usant de ces dernières forces, Amarath remercia l'humain et jeta un sac emplit d'ingrédients alchimiques à la louve. Suite à cela, il s'assit sur les marches de pierres qui menaient à l'autel où reposait il y a quelques instants à peine le coeur maudit. Baissant la tête vers l'emplacement de son propre coeur, il vit un trou sombre et sanguinolent apparaître et refuser de se refermer. Souriant sombrement, il leva les yeux au plafond juste avant qu'il ne l'enterre sous des tonnes de rocs. La caverne tint bon le temps que quiconque se trouvait à l'intérieur puisse sortir puis s'écroula sur ses secrets funestes.



Très loin de là, un homme penché sur sa boule de cristal regarda lentement la scène s'effacer. Son capuchon dissimulait ses traits mais son sourire machiavélique s'élargit comme si finalement la nouvelle n'était pas si mauvaise. Un chevalier entra, son armure frappée de l'image d'un chien montrant les crocs et salua. L'être encapuchonné se tourna vers le nouveau venu et dit :

-Certes la mission d'aujourd'hui n'a pas été un franc succès mais au moins nous nous sommes débarrassé de deux éléments gênant de notre groupe... Quand est-il des remplaçants Elekor ?


Le chevalier en armure hocha rapidement la tête et dit :

-Ils sont déjà prêts chef, rien en sera retardé dans nos plans je vous l'assure.

L'être au grand sourire hocha la tête et se retourna comme pour congédier son subordonné. Cependant, avant qu'Elekor ne quitte la pièce, le chef des Chiens de l'enfer ajouta :

-Ah oui, avant de partir, chargez un de nos hommes de surveiller ce Crocs-Noirs... Un élément sacrifiable serait préférable car je doute que l'on arrive à infiltrer son réseau aussi facilement.


Le chevalier en armure sembla hésiter un instant, au vu de la suggestion de sacrifier un de leurs espions, c'était compréhensible mais finit par dire :

-A vos ordres Kane... Ce sera fait sur l'heure.

Quittant la pièce, le chevalier frémit : quels étaient donc les plans de Kane le félon et qui d'autre allait-il encore sacrifier ? En tous cas, l'homme plaignait d'avance le Chien chargé d’infiltré le réseau du contrebandier borgne.


[HJ, voilà je clos ce rp ici merci bien d'avoir participé avec moi !]

________________________________________________________________________________________________________
Tremblez mortels ! (fiche)
Compagnons du démons
Techniques principales.
avatar
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
30/40  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des complots dans l'ombre [Terminé]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum