(Event : Zombie) La barricade de la rue marchande.

Aller en bas

(Event : Zombie) La barricade de la rue marchande.

Message  Meredith le Mer 11 Avr 2012, 20:17

Vient du cimetière infesté de zombis

Depuis qu'ils se trouvaient dans les couloirs, Meredith avait laissé passer devant le mini-trio. Vu l'état général du donjon, pour le moment les zombis n'étaient pas encore arrivés jusque là. C'était donc derrière que se trouvait le danger. Trottant derrière Cirno et les enfants épuisés, Meredith se tournait régulièrement. Raison pour laquelle elle ne vit pas la flasque de verre qui lui percuta l'arrière du crâne dans un bruit à la fois cristallin et humide. Elle était trempé et l'eau glacée lui coulait le long du dos ce qui a toujours, quelle que soit la situation, été désagréable. La forgeronne se tourna vers l'avant pour voir une barricade de tables, chaises et autres meubles qui condamnait l'entrée de la rue marchande. En venait des commentaires énervés du genre "Pourquoi l'eau bénite n'a pas fait d'effet?" ou "Tu est sûr que tu t'est pas fait avoir?" Jusqu'à ce que le visage de Meredith soit bien visible. On entendit alors un joli duo de "Et merde...".

Bon, d'accord, ses fringues sont en loque, elle puait la mort lente et était couverte de sang et quelques autres matières visqueuses dont elle n'était pas pressée de faire l'inventaire. Mais tout de même...

Elle guida le mini-trio au milieu des monstres qui préparaient la défense. Ils ne semblaient pas très forts et misaient plutôt sur leur nombre, préférant laisser les foudres de guerre se fritter en première ligne. Elle eut un instant de pitié quand elle vit que trois d'entre eux essayaient de forcer la porte de se forge. Fermant son visage, elle marcha droit vers eux, dans leur dos, et inséra la clé sous leurs yeux médusés. Ils firent remonter leurs yeux le long du bras pour arriver jusqu'au visage. Il allait falloir laver l'entrée à grande eau pour faire partir l'odeur de l'urine.

Meredith entra la première et alla droit vers la forge, se renversant quelques dizaines de litres d'eau sur le corps et retirant sa veste toute déchirée. Une fois les enfants casés entre les enclumes, elle ressortit, toujours le visage fermé. Qui bascula tout d'un coup en mode "commerce accueillant".

"Grande journée Portes Ouvertes!"

Le cri avait de quoi surprendre vu la situation actuelle. Puis elle reprit.

"Aujourd'hui, et aussi longtemps qu'on croisera des zombis - pardon, des zombis cinglés, excusez-moi monsieur Rampont - profitez de la grande journée porte ouvertes de la forge du Coeur de Fer! Exceptionnellement, vous êtes autorisés à essayer les armes et les armures sur autant de créatures pas sympa que vous croiserez. Cette offre prendra fin quand le dernier enfoiré sera remis en tombe avec une enclume dans l'estomac."

Pas de réaction.

"Les dix créatures ayant abattu le plus de cibles d'entrainements mobiles se verra offrir l'équipement qu'il aura choisi. Attention, l'offre est limitée dans le temps!"

Voila, ils réagissent. Précédant une horde de futurs clients, Meredith rentra dans la forge et tira à l'écart une Fallen Angel qui se demandait bien pourquoi elle volait à reculons. La jeune femme trempée lui jeta un paquet encombrant dans les bras.

"Tiens, va lancer ça dans la forêt. Essaye de viser juste vers ceux qui se battent contre les zombis. Fait ça et tu pourra rester te planquer au chaud au retour. Sinon, tu finis en ration de survie. Menu d'aujourd'hui, poulet roti."

C'était dur de savoir si Meredith plaisantait. Son humour était réputé pour laisser des traces d'épée dans les murs. Sans demander son reste, la Fallen Angel détala, le précieux paquet dans les mains. Meredith revint enfin vers le trio qu'elle avait amené jusqu'ici. Elle laissa paraître son essoufflement suite à la course par son visage rougi et le souffle court, gardant jusqu'à présent une composition imperturbable.

"Les murs sont solides. On dirait que ça a été fait pour empêcher les monstres surpuissants de se servir façon self-service en matériel hors de prix. Si la forge doit tomber, ce sera le dernier endroit à tomber. Je vais me mettre sur la barricade pour écrémer les hordes qui vont nous tomber dessus. Y a un peu à manger et à boire, les mômes, mais touchez pas aux tonnelets. Le whisky c'est de l'eau plate à côté de ça. Va falloir s'organiser mieux que ça, faire des patrouilles, monter un petit hosto de campagne... J'ai déjà aidé des villes face à des assauts mais je peut pas être partout à la fois..."
avatar
Meredith

Messages : 192
Expérience : 50
Métier : Forgeron

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Semi-humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Event : Zombie) La barricade de la rue marchande.

Message  Cirno le Ven 20 Avr 2012, 16:45

Personne n'avait protesté, et les enfant allaient être en sécurité. Il n'y avait rien à demander de plus à ce qui venait de se passer. La semi humaine pris toutefois un léger retard... A son visage on pouvait presque voir qu'elle aurait aimé affronter la créature géante qui arrivait... La fée ne pu que trouver cela étrange... Mais elle ne s'y attarda pas pour autant, la priorité était ailleurs : il fallait se diriger le plus vite possible vers le quartier commercial du donjon. La fée y était déjà allé une fois pour faire réparer son noeud, qui avait eu un léger accident... Quoi qu'il en soit elle ne devait pas laisser ses pensées trop se balader, des enfants comptaient sur elle pour les guider à travers les couloirs de l’impressionnante bâtisse, qui étaient vide de tout cadavre, mort ou vivant de base.

Lorsqu'ils arrivèrent à proximité du quartier, un flasque vola au dessus d'elle et alla s'écraser sur la semi humaine qui les suivait. Lorsque ceux qui l'ont lancé se rendirent compte de leur boulette, ils firent un de ces tête que seule la fée pu réellement admirer : Au moins la "victime" de cette mégarde était connue et intimidante, une bonne chose. Elle prit les devant, et attira un peu les regards des autres habitants et commerçant. Ainsi les enfant passèrent un peu plus inaperçu, ce ne les rassurait pas pour autant, mais limitait leur angoisse. La fée eut toutefois le besoin de refroidir les ardeurs d'un vampire un peu trop en manque : ça lui apprendra. Ils rentrèrent sans trop de soucis dans la forge, ou les enfants purent enfin respirer tranquillement : au moins il savent qu'ici ils sont à l'abris, avec des personnes qui ne leurs veulent aucun mal, et qui ne sont pas trop effrayant... Meredith les convia cependant rapidement à se cacher, avant de ressortir faire une drôle d'annonce, ramener et "inviter" une ange déchue à aider ceux qui se battaient contre la horde... La fée resta perplexe devant le moyen utilisé...

Après cet épisode un peu comique, la forgeronne se concentra sur les prochaines actions à faire, celles-ci étaient nombreuses, et ils n'avaient qu'un temps incertain avant que les mort vivant ne viennent causer des ravages... La fée qui avait jusque lors plutôt vécu dans l'insouciance ne savait pas trop quoi faire, ne ce qu'elle pouvait faire... D'autant plus qu'elle n'avait pas compris parfaitement les explications...


-Excusez moi... Mais à votre avis je peux faire quoi ? La seule chose que je sais bien faire c'est geler des choses... Vous y voyez une utilité ?

La fée se surpris à dire ça, ce n'était pas dans ses habitudes de se dévaloriser autant, mais si elle voulait aider les enfants, elle devait le faire.
avatar
Cirno

Masculin
Messages : 305
Expérience : 674

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Fairy
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Event : Zombie) La barricade de la rue marchande.

Message  Meredith le Ven 20 Avr 2012, 22:08

Dans le cerveau qui commençait à signaler à Meredith que son corps empruntait de l'argent que ses membres n'ont pas, la notion de glace fit faire une petite bousculade aux plans assez glauques qui se pelotonnaient à l'entrée. De la glace? Comme le mur de glace de tout à l'heure? C'était cette demi-portion qui avait fait ce tour de force? On entendit comme un raclement derrière eux : Une succube poussait un gros bloc de glace près du feu de la forge. A l'intérieur, on voyait un vampire en position d'attaque. S'agenouillant et haussant un sourcil interrogateur, Meredith se tourna vers Cirno en pointant le duo du pouce.

"Dans ce genre-là? ça peut être utile. Au fait, je m'appelle Meredith."

Elle se releva, n'attendant pas vraiment de réponses de toute façon. Elle héla les monstres qui prenaient des arcs.

"Les archers, sur la barricade. J'ai une idée pour diminuer leur nombre..."

Pendant que la forge se vidait, à la fois en monstres et en matériel, la bretteuse retourna vers le petit trio. Mettant dans un sac une miche de pain, du fromage et une bouteille de verre contenant de l'eau, elle tendit ensuite le tout vers les deux gamins.

"Allez tout au fond de la remise. Il y a des lingots de métal de toutes les couleurs. Empilez-les pour faire un mur, pour qu'on vous voit pas. Restez silencieux, sauf si on vous appelle en disant "je viens de la part de la cinglée à moitié à poil." Un truc pareil, ça s'invente pas."

Meredith revint ensuite à Cirno dont le pouvoir l'intéressait.

"Vous gelez les choses? Alors gelez. Faites geler le sol devant la barricade, aussi loin que possible dans le couloir. On ralentira déjà salement les bipèdes et les transformeront en cibles faciles. Une fois que c'est fait, cherchez les fenêtres du donjon de l'étage qui donnent vers l'extérieur. Gelez les murs, les couvrir d'une bonne couche de glace découragera les grimpeurs. Si ça fond, tant pis, ça sera encore plus dur de grimper."

Meredith prit alors une profonde inspiration. C'était ça sa vie avant de venir ici. Des moments de stress, de peur et de combat imminent. Mais elle n'avait plus de lieux à protéger depuis longtemps. Des lieux lui appartenant. Ces enfants étaient un écho de son passé. Protéger les humains contre des monstres. Maintenant elle va protéger des monstres d'autres monstres? Ou plutôt... Non, elle va protéger des personnes paniquées, recluses et effrayées contre un adversaire impitoyable, en supériorité numérique écrasante et totalement dénué de nobles sentiments. Elle expira lentement, prenant d'autres respirations lentes, se calmant et raffermissant la prise sur son épée. Meredith se releva, allant dans le passage des boutiques et commença à parler d'une voix calme qui fut très sonore dans le silence qui se créa à son apparition.

"Voila ce qu'on va faire. Les archers, vous restez ici. Tirez pour tuer, pas au jugé. On a pas un stock illimité de flèches. Les lanciers, allez aux fenêtres et dégagez tout ce qui veut entrer. Ceux qui ont d'autres armes, répartissez-vous entre les équipes, vous formerez les gardes du corps de ceux qui ne peuvent pas se défendre lors que l'adversaire vient au contact. Tous ceux qui ne peuvent pas se battre se réfugient dans la forge. Fermez la porte de la forge en dernier recours. Les magiciens et ceux qui savent se servir de sorts, allez là où vous pensez être le plus efficace. Je veux pas d'invocations de boules de feu géantes dans des couloirs étroits... Par contre, s'il y a un mage capable de sentir les mouvements de groupes à distance, qu'il reste là pour coordonner les groupes. Formez des groupes de trois minimum et veillez les uns sur les autres. Allez!!!"

Le dernier mot était crié par contre et rompit le charme, les monstres se dispersèrent. Aucun n'était assez fort individuellement... Si seulement des monstres plus costauds se pointaient...
avatar
Meredith

Messages : 192
Expérience : 50
Métier : Forgeron

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Semi-humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Event : Zombie) La barricade de la rue marchande.

Message  Cirno le Mar 08 Mai 2012, 00:29

La forgeronne réagit à l'entente de sa demande, mais la fée ne devina pas tout de suite en quel sens elle répondrai. Pendant le temps d'attente, la fée vit une succube pousser le vampire qu'elle venait de congeler. Sans attendre que la semi humaine se retourne, elle essaya de se justifier

-Il l'avait cherché : il voulait mordre les enfants!...

Cependant, la réaction de la personne intéressé fut à l’opposé de celle qu'envisageait la fée : au lieu de la gronder parce qu'elle avait mis hors service un potentiel défenseur, elle voulu "s'assurer" que c'était elle qui l'avait gelé, et affirma que c'était utile, tout en se présentant. Bouche bée, la fée ne su pas quoi répondre avant qu'elle donne des directives aux monstres qui s'armaient et donne des consignes aux enfants pour se cacher correctement. Le mot de passe était étrange, mais c'est sur, au moins ça ne s'invente pas. La fée le retint, des fois qu'il fusse utile.

Après ces différents ordres, Meredith se tourna vers elle, lui expliquant ce qu'elle pouvait faire pour facilement aider la défense du donjon. Lorsqu'elle eut fini, la fée se demanda si elle ne pouvait vraiment ne faire QUE ça, puisque qu'au final, c'était aussi facile pour elle que de voler... Rapidement, elle alla près des couloirs ou elle gela sans difficulté le sol sur une 30e de mètres, jugeant que plus serait inutile, car au vu des futurs défenseurs de ces lieux, ils n'étaient pas des archers chevronnés. Une fois ceci fait, elle se dirigea rapidement vers les fenêtres les plus proches. En passant près du centre du quartier commercial, elle entendit Meredith, et décida de s'arrêter afin de l'écouter plus attentivement. Celle-ci donnait encore des directives précises afin d’élaborer au mieux les défenses de leur position. Un brillant esprit militaire... Une fois les dernières consignes donné, elle motiva les monstres à faire de leurs mieux, voir plus encore, afin de défendre leurs peaux... Ou poils... Mais la forgeronne, à la fin, soupirait... La fée ne comprenait pas pourquoi, elle avait réussi à motiver à peu près tout le monde, car peu de personnes étaient parties se réfugier dans la forge... Alors pourquoi cet air un peu désespéré ? La fée n'attendit pas que la réponse vienne toute seule et alla la questionner.


-Pourquoi vous semblez déprimé? Pourtant tout le monde va faire ce qu'il peut pour défendre cet endroit... Vous craignez que ce ne soit pas suffisant?

Cirno ne s'était pas rendue compte de l'importance de ses derniers mots. En effet au final, ce qui lui important le plus c'était la survie des enfants, pas de tout le monde : eux pouvait ressuciter sans mal... Peut être avait-elle fait mouche? Sans vraiment attendre la réponse de la forgeronne, elle continua

-Et pis, il y a vous, vous êtes vraiment super forte! Et pis il y a aussi moi, je suis pas sans défense, j'ai ma magie! se rappelant soudainement qu'elle avait oublié de geler les façade du donjon, elle se fit un facepalm, avant de voler à toute berzingue vers les fenêtres J'ai encore un truc à faire c'est vrai, j'allais oublier! lacha-t-elle avant de partir

Malgré les apparence, la fée prenait sa mission très au sérieux, et ne laisserait pour rien au monde les mort-vivant s'emparer de ce lieu. Mais son esprit ne lui permettait pas de comprendre toutes les menaces qu'il subissait. Pour elle, la victoire était assurée, et donc elle n'avait absolument rien à craindre... Elle n'avait connu qu'une seule et unique "défaite" auparavant, et elle ne laisserait pas ceci se reproduire à nouveau. Puis il n'y avait pas de raisons : les mort vivant ne disposait pas d'arcs géant, alors rien ne pourrait l’inquiéter.

Une fois arrivé à la première fenêtre, la fée s'y engouffra afin de voir ce qui se passait dehors. En suspension dans les airs, elle pu voir l'étendu de l'armée de mort vivant s'étendre bien au loin. Pour le moment aucun zombi ne semblait s’intéresser aux fenêtres... Enfin c'était étrange, vu d'en haut, un long couloir y permettait aisément l'accès... On avait l'impression d'un fleuve vide au milieu de la horde de mort vivant... Intrigué, mais n'ayant aucune réponse, la fée parti chercher Meredith afin de lui montrer ça. Lorsqu'elle la trouva, elle lui dit


-Madame Madame puis arrivant à coté d'elle il y a un truc bizarre dehors, il faut que vous alliez voir ça

Puis elle repartie à toute berzingue, sans faire attention si elle était suivie.
avatar
Cirno

Masculin
Messages : 305
Expérience : 674

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Fairy
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Event : Zombie) La barricade de la rue marchande.

Message  Meredith le Jeu 17 Mai 2012, 11:24

La petite fée bleue semblait un peu perdue. Ou inconsciente? Bref, elle semblait surtout s'accrocher aux enfants. Ne comprenant pas trop l'utilité du cercle de réincarnation, Meredith ne voyait pas trop pourquoi. Dans son esprit, elle était de retour aux villes et villages assiégés par des monstres. Et là, pas de seconde chance possible. Quand la petite revint pour lui demander pourquoi elle avait soupiré, la forgeronne fit un vague geste de la main en direction du couloir dont viendra la première vague d'adversaires.

"Le problème, c'est l'appel de Shiru. Tous les monstres vraiment costauds ont foncé au contact et se bastonnent, éparpillés un peu partout. Y a pas vraiment de militaires ici et ils ont pas pigé qu'il faut tenir des points précis pour protéger les monstres pas aussi forts qu'eux. Enfin je crois... J'suis pas sans défenses mais j'pourrais pas tout faire toute seule..."

A ce moment, la fée partit comme un boulet de canon glacé. Oui, les murs extérieurs. Meredith eut un pâle sourire, enfila une veste en cuir pas trop amochée et se mit debout sur la barricade. Pour le moment, il n'y avait que des retardataires à qui ont lançait des cordes pour leur permettre de passer la surface gelée. C'est là que Cirno revint, vaguement paniquée. Un truc bizarre? Pour quelqu'un qui vit dans cet endroit passablement loufoque, ce devait être grave! Remettant sa lourde épée dans le dos, Meredith fonça à la suite de la fée, non sans donner quelques instructions aux défenseurs.
avatar
Meredith

Messages : 192
Expérience : 50
Métier : Forgeron

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Semi-humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Event : Zombie) La barricade de la rue marchande.

Message  Umbriel Celeboer le Lun 21 Mai 2012, 18:01

[RP supprimé: je me retire de ce topic]


Dernière édition par Umbriel Celeboer le Dim 01 Juil 2012, 12:20, édité 1 fois
avatar
Umbriel Celeboer
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 652
Expérience : 485
Métier : Lhimlug: gardien, prêtre et théologien

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Aquatic
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://dungeonkeeper.forum-canada.com/t1083-carnets-de-voyage-du

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Event : Zombie) La barricade de la rue marchande.

Message  Cirno le Lun 21 Mai 2012, 19:35

Meredith l'avait suivie, c'était une bonne chose... Cela aurait été plus utile si elle s'en était souciée... Mais là n'est pas le plus important. Une fois arrivée à la fenêtre, la fée eu la bonne idée de s'y engouffrer pour voir la progression des armées de zombies. Celles-ci s'étaient encore plus écarté qu'auparavant, et aucun d'entre eux ne semblaient vouloir franchir cette barrière pourtant exclusivement fictive. La forgeronne n'étant pas encore arrivée, Cirno en profita pour regarder par où se dirigeaient les deux masses respectives. L'une d'entre elle venait alimenter le front principal près de l'entrée, l'autre semblaient vouloir essayer de grimper au murs... Chose qui depuis peu leurs était bien compliquée... La fée fit quelques va et viens entre les groupes en attendant qu'elle remarque la présence de la forgeronne à la fenêtre. Quand elle la vit, elle s'arrêta près d'elle en lui montrant le couloir à présent béant entre les mort vivants, lui demandant ce qu'elle en pensait. Sans, encore une fois, attendre la réponse, elle s'éloigna en direction du fleuve vide afin d'essayer d'en voir la source. Elle avait appelé Meredith et l'avait abandonné de suite 2 fois de suite, et alors ? La logique n'était pas la même pour la fée.

Au bout d'une petite minute de vol, la fée entendit un énorme cri désarticulé, ne provenant pas du draco liche, qu'il était possible d'apercevoir bien plus loin du combat principal. Ce n'était pas un hurlement de dragon, même à moitié décomposé, mais plutot comme une plainte de plusieurs centaines de martyrs (Oui j'utilise un mot que ne connait pas Cirno, j'suis le narrateur non?). Ce cri, en plus d'être fort, continua, et même s'intensifia d'une manière disproportionnée... Et il ne fallut que peu de temps supplémentaire pour en connaitre l'origine...

Des centaines de zombies venaient se faire dévorer par un sorte d'amas géant de chair, à plusieurs bras. Une magie obscure liant les corps putréfié entre eux permettait à cette créature de croître, et de devenir une véritable menace pour les murs du donjon. Les plaintes répétées qu'elle venait d'entendre provenait de ces créatures... Car il y en avait plusieurs en formation... Le premier, à peu prêt terminé, commençait lentement sa marche vers le donjon...

La fée, extrêmement perturbée et effrayée par ce qu'elle venait de voir, se précipita pour revenir dans le donjon. Elle s'engouffra dans la fenêtre, tremblante, le visage un peu livide, et pas en état de dire quoi que ce soit. La forgeronne du s'y reprendre à plusieurs reprises avant qu'elle n'arrive à dire quelque chose de compréhensible.

-Des... Des... Monstres... Géant.... Ils arrivent...

Elle n'était pas encore remise du choc qu'elle venait de subir...

HRP:
Je pensais à un truc genre les abominations de Warcraft, mais en version XXXXXXL, si tu voie ce que je veux dire ^^
avatar
Cirno

Masculin
Messages : 305
Expérience : 674

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Fairy
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Event : Zombie) La barricade de la rue marchande.

Message  Meredith le Jeu 31 Mai 2012, 17:42

HRP : ça me fait surtout penser à un boss particulièrement abominable de la série CastelVania... /HRP

Elle était arrivée à la fenêtre mais sa guide, dotée d'autant de bon sens qu'un hérisson sur la route des vacances et d'attention qu'un caméléon à la grande quinzaine de la vente de miroirs géants s'était faite la malle avant de décrire le problème en question. Pas grave elle avait des yeux. Le problème, c'est qu'elle n'aimait pas ce qu'elle voyait.

Un large couloir se créait. Dans sa vie de mercenaire, c'était généralement synonyme d'engins de siège qui s'approchait. Et pas le moindre chaudron d'huile bouillante sous la main bien entendu. Il devait bien y avoir quelques lanceurs de feu dans les environs tout de même. L'autre masse de zombis allait vers l'entrée principale qui devait tenir lieu d'abattoir. Tous les monstres costaud du donjon devaient être là à se faire de l'XP comme ce devrait être interdit. Revenant au couloir, elle regarda plus attentivement. Avant d'avoir la conviction que ses yeux lui mentaient.

Oh, les yeux, arrêtez vos bêtises ou j'arrête de fréquenter les boîtes de strip.
Désolé, cerveau, mais c'est pas notre faute...
Les trucs aussi dégoutants, ça existe pas!
Ben...
Quoi!?
Disons plutôt qu'on voudrait pas que ça existe.

Merde.

Les organes ayant voté à l'unanimité les problèmes imminents, il fallait réagir. C'était une situation nouvelle, inhabituelle et franchement écoeurante. Mais elle n'était pas une stratège habituelle, routinière et usant de coups académiques. Elle hurla ses ordres dans le couloir.

"Six archers ici. Avec des longueurs de tissus sec et de l'alcool fort. S'il y a un mage capable de dissiper la magie qu'il se présente vite ou espère ne jamais me recroiser de sa vie à jamais!"

Ce qui se présenta fut Cirno. Un peu livide, elle virait au ton de sa robe et venait de gouter aux délices d'une vue panoramique HD sur l'horreur qui approchait.

"Ouais, mais ces monstres avançent bien sur des pieds. Faut les clouer, pas les faire glisser, ils seraient foutus de rouler vers les murs. Je vais faire tirer des flèches enflammées dessus, alors évite de te trouver dans la ligne de tir."

Le matériel venait. Meredith arracha une poignée de tissus d'un vieux drap, l'imbiba d'une liqueur assez forte pour décaper de l'étain avant de montrer le monstrueux conglomérat qui s'avançait vers eux.

"Les machabes, ça fait des gazs de putréquelquechose. J'ai donné quelques coups de boules à l'un d'entre eux et croyez-moi, ça pue. Bref, ces gazs ont aussi tendance à prendre feu. Surtout s'il y a beaucoup de gazs... Si ce truc menace d'exploser, tirez-vous des fenêtres, ça risque de faire des tâches..."

HRP : Défoule toi... /HRP

Spoiler:
avatar
Meredith

Messages : 192
Expérience : 50
Métier : Forgeron

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Semi-humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Event : Zombie) La barricade de la rue marchande.

Message  Cirno le Lun 25 Juin 2012, 20:24

HRP:
Oui, les legions... Charmant comme boss, surtout quand elle crie d'une voix de banshee dans un épisode sur GBA... Harmony of Disonance je crois bien... Sa correspond beaucoup plus à ce que je pensais en fait, j'avais zappé ^^".

*C'est la vérité, nan c'est pas possible... C'est trop laid, ça pue trop... T'a rêvée, c'est ça, t'as rêvée...*

Comment se remettre rapidement de ce qu'elle venait de voir, elle voudrait l'oublier à jamais, mais c'était trop horrible, trop moche, trop affreux... Malheureusement ces créatures étaient bien réelles, et la plainte gagnant en décibel de seconde en seconde indiquait clairement 2 choses : la première était que les monstres étaient bien réels, la deuxième étaient que si ils ne faisaient rien, ils allaient probablement détruire le mur, le donjon, tout les habitants... Et les enfants qu'elle s'était jurée de proteger...

Les défenses s'affairaient afin de luter contre ce nouvel ennemi à la fois imposant et dangereux. Avançant inexorablement vers le donjon, menaçant la vie de ses occupant. Malgré le recommandations de la forgeronne, ainsi que les actions désespérées des archer, la monstruosité avançait, à peine freinée dans sa course lente vers le donjon... Les flèches enflammées se fichant dans le "corps" faisaient s'étaler au sol les corps qui la composait, dans une odeur des plus execrable d’œufs pourris...

Toujours livide, la fée ne s'en remettait pas, tout le monde s'agitait autour d'elle pour défendre leur lieu d'habitat, mais elle n'arrivait pas à bouger, terrorisée, apeurée par les créatures contre qui elle se devait de luter. Disposant de puissant sort, elle serait pourtant utile... Lutant contre ses propres spectres, la fée entendit le hurlement désarticulé de la bête qui souffraient sous les tirs des archer. Le danger omniprésent se faisait de plus en plus pressant, ce qui poussa la fée à enfin se mouvoir, toujours aussi livide. Arrivant à la fenêtre, elle arriva à ne pas déglutir en voyant l'horreur... Qui avait fortement réduit en taille sous les flèches. Le nombre de cadavre qui était sur le chemin en disait long sur l'efficacité de cette défense désespérée. Le monstre, ayant désormais une taille tout à fait respectable (un peu moins de 3 mètres), ne semblait pas vouloir perdre d'autres de ses composants. Aussi criblée soit-elle, elle refusait de ralentir ou de mourir.

Sous le danger imminent, auquel plus personne ne pouvait y faire quelque chose, la fée repris des couleurs et vola à la rencontre du monstre, inconsciente de ses gestes. Canalisant sa magie, elle forma un immense bloc de glace faisant à peu prêt 3 fois sa taille, avant de l'écraser violemment sur ce qu'il restait du monstre en hurlant :

-Ice Cubes : Great Crusher!

Reprenant conscience à ce moment précis, elle se retrouva en face du reste du monstre, maintenant aussi épais que du carpaccio, sa jupe en sang et qui sentait plus que très très mauvais. Sans plus attendre, elle déglutit le repas qu'elle n'avait pas manger, et redevint aussi livide qu'il était possible de l'être. Échouée au sol, elle était finalement assez chanceuse que les zombies l'entourant étaient suffisamment stupide pour ne pas se rendre compte qu'une proie facile était à portée.

Encore une fois, ce fut une voix qui lui fit reprendre conscience de la situation dans laquelle elle était, toujours horrifiée, elle retourna lentement vers la fenêtre par laquelle elle s'était élancée, le teint blafard. Le danger imminent avait été éradiqué, mais d'autres monstre approchait, elle même si elle n'avait pas été consciente de ce qu'elle avait fait, son corps lui s'en souvenait, et ses réserves de magie aussi...

HRP:
Une image de l'attaque que Cirno utilise, j'espère que le post ne fait pas trop grosbill...


avatar
Cirno

Masculin
Messages : 305
Expérience : 674

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Fairy
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Event : Zombie) La barricade de la rue marchande.

Message  Meredith le Sam 30 Juin 2012, 16:30

Spoiler:
Pas de problème pour le côté Grobill. Meredith est une infusion de grobillisme. En fait, c'est Dante de DMC version féminine. Trouve moi plus grobill que lui. Salamandre

Le plan marchait plutôt bien mais l'explosion tant attendue ne vint pas. Ils gâchaient leurs flèches à dégonfler ces horreurs qui continuaient pourtant d'avancer. Une fois arrivés à une certaine taille, le cumul des corps était si compact qu'il restait solidaire et endurait les attaques sans sourciller. Pestant, la stratège non confirmée commençait à envisager de lancer des meubles quand la magie entra à l'oeuvre. Résultat : Pizza abominabloso aux vrais morceaux de cadavres. Des cris de joie retentirent autour d'elle mais ils tournèrent court quand ils virent que la fée ne remontait pas. La forgeronne lui cria de remonter mais ce n'eut pas un grand effet.

Du haut de la fenêtre ne vint d'abord rien. Puis, vingt secondes plus tard, une masse sembla tomber droit sur Cirno et s'écrasa sur le sol devant elle. Meredith, armée de son éternelle grosse épée, ne laissa pas le temps aux zombis de comprendre ce qui venait de leur arriver. Ils pensaient : "repas". Une seconde plus tard, ils ne pensaient à rien. Après ce large coup circulaire à hauteur d'épaule, Meredith ramassa le petit corps sous son bras droit et se mit à courir sur le sol, suivant le long du mur... et à le monter.

En fait, elle tenait entre les dents un drap noué qui, de noeuds en noeuds, allait jusqu'à la fenêtre. Au sommet du mouvement pendulaire, les monstres au sommet tirèrent et le deux femmes redescendirent, telles un pendule diablement tranchant. La glace n'aidait pas trop, Meredith pédalait follement des jambes pour éviter de rentrer en collision avec le mur. Au bout du troisième mouvement, elles étaient hors de portée des zombis et elle tint la corde improvisée de sa main droite, l'épée ayant regagnée le fourreau. Elle avait la bouche libre. Malheureusement.

"Mais t'est pas un peu dingue! J't'ai dit de les ralentir, pas de crever comme une merde! Apprends un peu tes limites bordel!"

Meredith n'a jamais eu peur de sa vie. Tout du moins pour elle-même. Ce qui expliquait un certain manque d'habitude à faire comprendre qu'elle était inquiète.

"Maintenant tu m'quittes plus d'une semelle. Pour l'moment, l'endroit le moins dangereux de ce putain d'dongon, c'est pile derrière moi."
avatar
Meredith

Messages : 192
Expérience : 50
Métier : Forgeron

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Semi-humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Event : Zombie) La barricade de la rue marchande.

Message  Cirno le Mar 17 Juil 2012, 01:21

HRP:
En même contre ce genre de truc à moins de faire dans le petit grosbillisme on ne peut pas s'en sortir XD

Folle? Inconsciente de ses limites? Ou juste désespéré devant tant d'inefficacité devant tant d'effort? Plus simplement, surmonter sa peur et neutraliser le danger le plus immédiat à tout prix... Sa vie valait surement le coup, mais quand on manque de raison des fois ça peut passer au 2nd plan... "Bruler" instantanément toutes ses réserves de magie était de la pure folie, mais au moins, la première créature avait été anéantie, mais au prix de son sacrifice... Prête, les larmes coulaient sur son visage, et ferma les yeux, impuissante, espérant ne pas trop souffrir. Elle se sentait dans le même état que lorsqu'on lui avait brisé son aile...

Mais le coup ne vint pas, ni même la souffrance, bien au contraire elle fut soulevé et emporté dans les airs. Désespérant du miracle, elle crut un moment qu'elle était tombée bien plus vite qu'elle ne l'aurait imaginée. Enfin jusqu'au moment ou elle se fit amplement réprimander par Meredith, qui venait de lui sauver la vie. Une fois de plus elle démontrait sa grande ingéniosité, ainsi que sa folie aussi...

-Merci... Et désolé...

C'était la moindre des choses, mais sa voix était faible, représentant globalement son état de fatigue. Il fallait qu'elle récupère un peu, mais malheureusement le danger n'était pas écarté pour autant. Rapidement, elle fit fondre la glace qu'elle avait mise sur le mur afin de faciliter la monté de Meredith, de plus, au vu de ce qu'il allait arriver, les zombies n'allait pas grimper mais plutôt enfoncer le mur, du coup la glace ne le fragilisait plus qu'autre chose.

Après cette dernière action, elle s'endormit d'épuisement. Comme l'avait fait remarqué Meredith, elle était allé au delà de ses limites. Heureusement elle n'avait pas été blessé, et il s'en était fallu d'un chouilla. Elle ne dormirait probablement pas très longtemps, surtout qu'elle était consciente du danger qui menaçait le donjon, car même si le monstre avait été anéanti, d'autres suivait, plus fort peut être même... Personne ne le savait...

HRP:
Désolé de t'abandonner comme ça, mais j'ai pas d'idée pour faire logique avec les post précédent. Si le post te convient, determine toi même combien de temps je dors. Merci pour la patience car je répond pas super vite en ce moment, et pas super bien non plus.
avatar
Cirno

Masculin
Messages : 305
Expérience : 674

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Fairy
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Event : Zombie) La barricade de la rue marchande.

Message  Meredith le Ven 27 Juil 2012, 18:29

Spoiler:
Pas de problème, moi aussi je commençait à tomber à court de toute façon. Navrée pour le retard, une tendinite salement tenace me clouait le poignet. Désolée si la réponse te parait courte mais je fait ce que je peut avec une main.

Cirno finit par se réveiller dans une position inconfortable. On aurait dit un tonneau, un gros tonneau rempli au quart d'eau glacée. D'ailleurs, de gros glaçons flottaient encore ça et là. Autour du tonneau, il y avait pas mal d'agitation mais pas de hurlement de terreur. Quelques râles de blessés et des bruits de course mais, dans l'ensemble, ça tenait d'un jour de marché particulièrement violent. Qui se tut brutalement quand quelqu'un fit claquer une porte.

"Quoi? J'un bout de zombi sur le nez?"

L'activité repris mais deux tons en-dessous par rapport à avant. Un bruit de raclement plus tard et Cirno vit par l'ouverture circulaire au-dessus d'elle un dos caractéristique barré d'une grosse épée dégoulinante de sang.

"Ok les guignols! Je vous fait le topo. Les gros costauds ont fini par défoncer le mur extérieur ce qui fait double ration de boulot. Pour les habitants du rez-de-chassé qui ont a négocier avec ces foutus voisins et pour les femmelettes qui devront le réparer quand ça se calmera."

Quelques rires nerveux résonnèrent. On riait de peu en ce moment.

"Bonne nouvelle par contre. L'arrivée des renforts zombis. Ou plutôt leur absence. La source semble enfin s'être arrêtée et j'ai pu me promener en toute sécurité devant le trou du rez-de-chaussé. Juste faire attention où on marche, bien sûr, la tripe c'est glissant. Finalement notre petite barricade tient bien le coup, surtout depuis que ce mage qui tripatouille la gravité envoit les zombis sur les murs et le plafond nous a rejoint. Mais continuez de leur balançer des caillasses. Ça vous fera du bien. Et un peu d'exercice au passage. Vous attendez quoi là? Au boulot bande de tafioles!"

La tête bien sale et souriante de Meredith s'encadra ensuite dans l'ouverture du tonneau.

"Réveillée? Tant mieux, faudrait voir comment vont les mioches mais j'ai oublié la phrase codée."
avatar
Meredith

Messages : 192
Expérience : 50
Métier : Forgeron

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Semi-humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Event : Zombie) La barricade de la rue marchande.

Message  Cirno le Mer 01 Aoû 2012, 23:43

Brume… Brouillard… Le sommeil imposé de la fée de part ses récentes actions indécentes mais qui au final ont été loin, très loin d’être inutiles s’est caractérisé par deux éléments assez fondamentaux : Sa richesse en information mais surtout l’impossibilité de les interpréter… Mais évidemment la fée dont on parle ne s’en rendait absolument pas compte… Elle venait d’éliminer un danger imminent, fallait quand même pas lui demander également d’interpréter ses rêves non ?

________________________________________________________

Elle se réveilla bien plus tard, dans une position pas très confortable mais dans un environnement à la bonne température. Elle avait également mal absolument partout, et surtout à la tête… L’avantage d’avoir mal c’est qu’on sait qu’on est encore en vie… Et généralement c’est une bonne nouvelle. Emergeant au beau milieu d’un vacarme assez infernal qui n’avait pas réussi à la réveiller, elle se demanda où elle était, mais également qu’est ce qui s’était passé… Enfin une fois que le vacarme aurait baissé d’un ton, car il était assourdissant. Celui-ci baissa d’un ton, au grand bonheur de la fée qui vit arriver Meredith par l’ouverture de son… « lit d’infortune ».

Toujours aussi franche, elle expédia en quelques mots tout le monde pour aller prêter main forte aux défenses, qui avaient pris un sacré coup… En effet un mur était tombé d’après les dire de la forgeronne, mais en contrepartie, les zombies avaient cessé d’apparaitre ! Grande nouvelle ! Quelques instant plus tard, Meredith se rendit compte que la fée était réveillé et ne manqua pas d’aller droit au but, comme visiblement elle savait très bien le faire. Au moment de sortir du tonneau, la fée se rendit compte qu'également elle l'avais oublié

-Mais j'm'en rappelle plus moi !!!! AHHHH !!! Comment qu'on va faire ?!?

On lui aurait dit qu'ils étaient sur le point de se faire piétiner par un géant et dévoré par des trolls que ça n'aurait absolument rien changé à sa réaction, complètement démesurée par rapport à la gravité de la situation... Enfin Meredith était toujours là pour la sermonner comme elle savait bien le faire. Se calmant, elle osa poser une question, malgré son récent pétage de câble, qui n'était que le 4e de la journée...

-Au fait, il s'est passé quoi pendant que je dormais?... Et j'ai dormi combien de temps?...

A son ton et sa mine on pouvait aisément comprendre qu'elle s'en voulait d'avoir abandonné ainsi son camp lors de ce combat... Sur le coup elle se sentie bien faible de s'être évanoui sur le champ de bataille... Elle avait l'impression d'avoir abandonné ces enfants qu'elle s'était juré de sauver...
avatar
Cirno

Masculin
Messages : 305
Expérience : 674

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Fairy
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Event : Zombie) La barricade de la rue marchande.

Message  Meredith le Jeu 02 Aoû 2012, 11:20

Crotte, la petite fée l'avait aussi oublié! Bon, elle pouvait toujours les sortir de force les deux mômes, mais sa dernière tentative avait été douloureuse. Le sale gosse lui avait envoyé un lingot d'acier de deux kilos pile sur le petit orteil. Elle ignorait si c'était visé ou si c'était la chance mais elle n'avait plus envie de tenter à nouveau face à ce môme capable de tels critical hits. Elle tapota la tête fraîche de la petite en robe bleue.

"Ben tu essayera de leur parler. Peut-être qu'ils te croiront, toi. J'ai envoyé différents monstres leur parler, les plus humanoïdes que j'ai trouvé, mais j'ai plus de volontaires depuis qu'un loup-garou s'est payé un lingot d'argent entre les deux yeux. Z'on fait une vache de barricade avec mes lingots!"

Dans la dernière phrase on sentait de la fierté. Meredith aimait ceux qui se débrouillaient bien et les mômes auraient eu son soutient plein et entier s'ils ne l'empêchaient pas présentement d'accéder à sa réserve de gnôle. Là, ils se trouvaient dans le hall d'entrée d'une espèce d'hôtel qui s'est transformé en service sanitaire de fortune. Pas de blessés très graves, vu qu'en se déplaçant en groupe, les monstres parvenaient à ramener l'un des leurs dès qu'il était touché. Les mains sur les hanches, la forgeronne fit un petit topo à la fée.

"Ben t'as dormi entre trois et quatre heures. Vu ta magie, j'pensais qu'il te fallait un endroit frais. Y'avait bien la réserve de viande mais te réveiller pendue à un crochet autour de morceaux de barbaque à peine entamés... ça risquait d'être un peu trop violent. On t'a mis dans un tonneau dans lequel on a mis quelques gros glaçons. Sinon, t'as entendu mon résumé non? On a plus de flèches, plus de javelots. On a démonté une boutique pas utilisée pour avoir des pierres à balancer. La barricade principale tient bien vu que les zombis savent jamais quel mur devient le plafond et vice-versa. On va bientôt arriver à court de fioles de mana mais c'est pas trop grave vu que les zombis vont en diminuant."

Elle montra l'escalier menant à l'étage du bâtiment plutôt imposant.

"La forge suffisait plus à planquer tous les réfugiés. On les a mis dans tous les étages des bâtiments centraux du quartier. Il reste plus que les mômes à la forge mais elle est gardée par deux minotaures. Sont costauds et végétariens. C'est ce que j'avais de mieux sous la main."

Meredith pivota vers la porte et commença à y marcher.

"Nouveau job. Persuader les deux mômes de nous faire confiance. Y a encore une réserve d'une centaine de flèches derrière eux et ça serait pratique d'y accéder."
avatar
Meredith

Messages : 192
Expérience : 50
Métier : Forgeron

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Semi-humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Event : Zombie) La barricade de la rue marchande.

Message  Cirno le Ven 10 Aoû 2012, 17:32

Au moins les enfants étaient en sécurité et personne n’avait pu les déranger, ni les zombies, ni les mordre, ni les monstres du donjon, ni les tuer… Brrr… La fée eut un frisson d’effroi à l’idée de cette possibilité. Mais heureusement il n’en était rien… Ils causaient même des problèmes aux gentils qui voulaient les aider… En même temps elles leurs avaient donné un mot de passe et elles l’avaient oublié… C’était de leurs fautes, et à présent, elles étaient un peu embêtées… Mais Meredith semblait être fière de cette situation, ce qui surprit fortement la fée qui lui répondit par un regard plein d’incompréhension. Etre fier d’être embêté ? Cela avait le mérite de la décontenancer un peu… Mais au final, elle était bizarre, donc elle n’en prit pas plus rigueur que ça.

Elle approuva totalement la 2e phrase de Meredith, il était vrai qu’elle se sentait bien mieux dans le froid, mais également que de se réveiller entre des morceaux de viande dans une chambre froide, après avoir failli mourir à cause de cadavre décomposés… Elle eut un haut le cœur en y pensant et son visage prit une légère teinte verte en y pensant… Donc elle chassa au plus vite possible ses pensées saugrenues avant de se reconcentrer sur les paroles de la forgeronne… Qui la chargea d’aller persuader les enfants qu’elle avait sauvé de les laisser accéder à la forge, endroit qu’ils avaient barricadé, conformément à la demande de Meredith...

-Je ferrai de mon mieux! Répondit-elle tel un soldat miniature.

Heureusement qu'elle pouvait voler, ça l'a beaucoup aidé à traverser une partie des galeries marchandes rapidement, les rues étant bondées et presque impraticable. Tous les habitants étaient affairés à défendre ces lieux face à l'envahisseur, qui heureusement commençait enfin à faiblir. Elle arriva rapidement à l'entrée de la forge gardé par deux minotaures qui la laissèrent entrer, visiblement mis au courant du rôle de la fée d'une quelconque manière... Elle entra d'un pas pas très sur dans la forge...

Cette dernière avait radicalement changé depuis qu'elles y avaient laissé les enfants, au beau milieu se tenait un immense mur composé d'un empilement de lingots bien agencés. A peine eut-elle fait un pas dans la forge que le garçon cria

-Quel est le mot de passe ?

-Euh... J'm'en rappelle plus...

A peine eut-elle fini sa phrase qu'elle dut se baisser brusquement pour éviter un lingot qui partait dans sa direction. C'est qu'il était réactif et qu'il visait bien le bougre. Avant qu'elle ai vraiment pu se relever le petit garçon reprit la parole :

-Si tu n'as pas le mot de passe tu ne passera pas!

-Mais on l'a oublié le mot de passe ! répondit la fée un peu énervée.comment puis-je te prouver que je suis bien celle qui vous a sauvés?

-TU PEUX PAS! répondit-il en relançant un autre lingot.

Cette fois-ci la fée du s'envoler pour ne pas se manger le lingot sur le pied... Il visait vraiment très bien! Mais visiblement la présence d'une créature volante fit paniquer fortement les enfants qui tremblaient à vu d’œil derrière la barricade...

-Tony... j'ai peur...

-Ne... Ne t'inquiete pas Arianna... Je...Je te protègerai...

La fée se figea... Le garçon visiblement prénommé Tony, auparavant courageux comme un adulte était terrorisé par une fée qui volait? Avait-elle si méchante que ça? Pourtant ils avaient du la voir lorsqu'elle était entré, on ne vise pas si bien sans voir la cible non? A moins qu'il ne soit extrêmement chanceux... Mais trop de chance était pas possible, de plus on pouvais facilement voir à travers la barricade improvisée... Pourquoi, après un tel courage qu'il a montré face à bien plus effrayant qu'elle, et là la paralysie la plus totale?... Elle se posa derrière la barricade, juste à coté des enfants, encore terrorisé, les yeux fermés, persuadé que pour eux c'était la fin...

Ce fut la petite fille, visiblement prénommée Arianna, qui osa ouvrir les yeux en premier et vit la fée des glaces en face d'elle, le visage qui montrait son incompréhension vis à vis de leurs réaction, mais aussi, elle reconnu la personne qui les avait sauvé des zombies. La voix peu assurée, elle demanda :

-C'est... C'est bien toi qui nous a sauvé... Non?...

-Euh... Il n'y pas que moi, j'ai été aidée... Et on a encore besoin d'aide, on veut juste récupérer des armes qui sont juste derrière, ça vous dérange pas trop?...

Les deux enfants firent un signe de tête que non, bien plus vif, montrant clairement qu'ils ont un peu récupéré du choc... Ils imposèrent cependant que ce soit elle et la "folle" qui viennent récupérer les armes, et personne d'autres. Cela ne posa pas trop de problèmes à la fée, qui comprenait aisément la méfiance des enfants.

Elle sorti de la forge et chercha Meredith du regard... Elle ne devait pas être bien loin, elle est toujours là où elle doit être, en permanence...

HRP:
j'ai plus d'inspi pour la fin... j'espère que ça t'ira quand même, si il y a quoi que ce soit qui te dérange préviens moi.
avatar
Cirno

Masculin
Messages : 305
Expérience : 674

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Fairy
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Event : Zombie) La barricade de la rue marchande.

Message  Meredith le Mer 15 Aoû 2012, 10:32

La petite fée avait un esprit digne d'un billard sans trous mais un comportement prévisible. Le danger, c'était pour les autres : elle fonça sans ralentir droit vers l'objectif. Meredith aimait ce genre de folie suicidaire en temps normal sauf que là, elle devait zigzaguer, escalader et réprimander pour arriver à destination!

Au fur et à mesure qu'elle avançait, elle constata que la situation allait en s'améliorant. Les hôpitaux de campagne se vidaient, les blessés les plus légers allant sur le front pour soutenir les défenseurs pendant que les plus graves avaient quand même la force de se trainer à l'abri, dans les étages. Les guetteurs avaient des rapports totalements loufoques depuis le début des hostilités mais ils étaient d'accord sur un point : Il n'y avait plus d'horreurs XXL qui traînaient dans les couloirs. Ce qui est gros et méchant attire les grobill aussi sûrement qu'une taverne attire les alcooliques.

Elle arriva enfin à la forge et la petite fée (qui ne s'était toujours pas présentée d'ailleurs) vint lui dire qu'ils pouvaient avoir accès aux armes. Un peu d'escalade plus tard, les cinq carquois de vingt cinq flèches changèrent de main et furent amenés à la barricade. Mais sans la forgeronne. Elle s'assit sur une enclume et s'affaissa un peu, à l'abri du regard des autres monstres qui comptaient sur elle. Elle se battait avec une férocité toute animale depuis des heures et le corps présentait l'addition tandis que les membres ne pouvaient présenter que des chèques sans provision.

"Pfiou... Bon, les mômes, dès que ce sera sûr on vous emmènera au village. Les monstres vont sûrement vouloir fêter la victoire et on se retrouvera avec pleins de créatures à la fois alcoolisées et armées dans les couloirs. On partira donc avant que le premier fût de bière soit percé. Reposez-vous d'ici là. Y a plus de gros zombis morfales et les autres ont pas réussi à percer dans le quartier."

Il y avait une petite idée qui trottait dans le crâne fatigué de l'ex-bretteuse. Elle dénicha un bout de viande séché qu'elle planquait sous un tiroir d'un atelier et se mit à machouiller pensivement. La petite fée était complètement givrée, dans les deux sens. Elle avait des tripes et prenait pas la peine de prévenir des possibles représailles quand on l'ennuyait. On passait du stade agressif à celui de surgelé longue durée sans prévenir. Amusant. Et intéressant. Elle regarda la petite fée dans le fond des yeux.

"Dis-moi, petite... T'as jamais pensé à te laisser adopter? Par une adulte pas du tout responsable, passablement folle mais qui passerait sans ralentir à travers des murs de briques pour te filer un coup de main?"
avatar
Meredith

Messages : 192
Expérience : 50
Métier : Forgeron

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Semi-humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Event : Zombie) La barricade de la rue marchande.

Message  Cirno le Mar 21 Aoû 2012, 15:40

La fée ne mit guère longtemps à trouver Meredith et à la prévenir que les enfants étaient d'accord pour aller chercher les armes qui restaient dans la forge... Avant qu'elle ne reparte en avance rassurer les enfants qui, même si ils le cachaient très bien, étaient effrayés par tous les monstres qui circulaient autour d'eux. La forgeronne arriva peut de temps après, pris les flèches qui firent frissonner la fée, lui rappelant un vieux souvenir...

Elle allait sortir pour la suivre lorsqu'elle revint dans la forge, ayant déjà donné les armes à un des gardes afin qu'il les amènent là où il y en a besoin. Ne sachant pourquoi elle ne voulait plus aller décapiter du vilain, la fée retourna près des enfants, se disant que de toute manière, si il y avait quelque chose à faire n'allait pas le deviner toute seule et que c'était Mérédith qui allait lui dire ce qu'il était bon de faire. Cette dernière s'assis, et s'adressa aux enfants.

"Pfiou... Bon, les mômes, dès que ce sera sûr on vous emmènera au village. Les monstres vont sûrement vouloir fêter la victoire et on se retrouvera avec pleins de créatures à la fois alcoolisées et armées dans les couloirs. On partira donc avant que le premier fût de bière soit percé. Reposez-vous d'ici là. Y a plus de gros zombis morfales et les autres ont pas réussi à percer dans le quartier."

Puis elle partit dans ses pensées, pendant ce temps, la fée interrogea les enfants sur le pourquoi du comment qu'ils étaient là.

-Au fait, comment vous vous êtes retrouvé dans la foret? D'habitude il n'y a que des vilains qui veulent nous taper dessus qui viennent? Vos pa... avant de continuer tout bas ...rents étaient des vilains?...

A cette évocation, les enfants se crispèrent et se tétanisèrent, exactement lorsque la fée c'était envolé pour ne pas se faire broyer le pied par un lingot... Mais cela ne dura qu'un bref instant avant qu'ils ne se reprennent. C'est Tony qui pris la parole.

-C'est... Un oiseau géant... Qui... Qui a enlevé Arianna... Et du coup... Je l'ai suivi... Puis les mon... morts vivants sont arrivés...

De son coté Arianna confirma les dires de son frère avec la tête... Ainsi donc ils avaient été kidnappés? Par un des homme piaf du donjon? Mais pour quelle raison? Cela était bien étrange... Mais elle n'eut guère le temps d'y penser plus longuement (il faut préciser qu'elle n'en avait pas vraiment envie non plus), car Meredith lui avait adressé la parole d'une manière directe et franche.

"Dis-moi, petite... T'as jamais pensé à te laisser adopter? Par une adulte pas du tout responsable, passablement folle mais qui passerait sans ralentir à travers des murs de briques pour te filer un coup de main?"

La fée ne compris pas tout de suite de quoi parlais la forgeronne, et il lui fallu plusieurs dizaines de secondes avant de répondre

-Adopter? Tu veux dire avoir une grande sœur? mais j'en ai déjà une, elle s'appelle Kumie et c'est une elfe, tu sais les personnes qui ressemble aux humains mais qui ont de grande oreilles. Elle est super gentille, et je crois que je lui ai même sauvé la vie il y a à peu près 13 ans! dit-elle avec l'innocence d'un enfant

-13 ANS?!? s'exclamèrent en choeur Arianna et Tony

-Ben oui 13 ans, j'avais 7 ans à ce moment là!... pis remarquant le visage ébahis des enfants, elle rajouta, en penchant la tête -j'ai dit quelque chose de bizarre?

Tony et Arianna n'en revenaient pas, la fée qui était devant eux, qui avait à peu de chose près le même regard que la fille, qui était même plus petite qu'eux, avait deux fois leur age? De plus, ils la trouvaient si courageuse pour avoir risqué à plusieurs reprise sa vie pour les sauver. Même si pour la fée ce n'était pas du courage mais une inconscience totale vis à vis des risques qu'elle prenait...

Passant à autre chose, Cirno demanda si jamais il n'y avais pas encore des choses qu'il était possible de faire pour aider le donjon, des fois qu'elle puisse se rendre utile.
avatar
Cirno

Masculin
Messages : 305
Expérience : 674

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Fairy
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Event : Zombie) La barricade de la rue marchande.

Message  Meredith le Mer 22 Aoû 2012, 19:51

Pendant que Meredith sentait ses membres se raidir tout seul, la conversation allait bon train. Ça ne lui était même pas venue à l'idée de demander aux gosses d'où ils venaient. Ils étaient faibles et avaient besoin d'une personne qui les protègent, ça lui avait suffi. Elle ne demandait rien d'autre. Mais l'histoire qu'ils déblatérèrent la fit grimacer.

"Merde! On a un taré qui viole les règles. Dans "entente cordiale avec les humains", le "cordial", c'est pas "boire leur sang"!"

Elle se frappa le poing droit dans la main gauche, faisant un claquement sec qui fit grincer quelques outils accrochés dans la forge. Puis elle nota l'air intéressé des enfants. La forgeronne soupira.

"Nan, pas moi les mômes. J'suis pas assez subtile pour faire une enquête. Disons que le premier que j'interrogerai avouera tous les crimes qui lui passent par la tête pour que j'arrête de le cogner. Vous faut quelqu'un de plus malin. Mais le jour où vous aurez son nom, je lui botterai les fesses. J'vous ferai un prix."

Vieux réflexe de chasseuse. Beaucoup de vieux réflexes étaient revenus ces dernières heures. Un bon sommeil. Vite.

Puis vint la réponse (avec le temps d'arrêt à présent classique) de la petite fée anonyme. Elle faillit en avaler de travers, recrachant un morceau de viande qui claqua avec un bruit sonore contre un bouclier.

"Quoi! ça te fait au moins... heu..."

Le cerveau préféra fermer boutique, effrayé à l'idée de faire une telle addition. Puis elle éclata de rire.

"Purée! Y'en a des surprises ici!"

Puis, après une petite toux, elle s'adressa aux deux mioches.

"Les trucs qui se promènent ici vieillissent pas de la même manière que les humains. J'parie que dans trente ans elle sera encore pareille."

Puis, revenant à la petite fée.

"Ma proposition c'était plutôt une mère qu'une grande soeur. Te leurre pas, j'ai l'âge d'être ta mère et ma petite amie celui d'être ton arrière grand-mère. Mais, bon, je te laisse y réfléchir. Il faut du temps pour ça..."

*ça doit avancer à la vitesse d'un glacier, les idées dans cette petite tête.*

La glacière ambulante revint à la charge, demandant encore d'autres ordres. Meredith était lasse de donner des ordres. Tout tournait bien et elle avait la désagréable impression que si elle l'envoyait quelque part ça risquait fortement de dégénérer.

"Nan, c'est bon. Je vais me reposer et je pourrai donc pas te sauver tes petites fesses si tu joue de nouveau au gros marteau avec les zombis. Ton boulot ce sera d'accompagner ces mômes à l'extérieur dès que le dernier affreux aura été liquidé. En attendant, bon app!"

Dit-elle en lançant des bandes de viande séchées aux enfants et à la fée.
avatar
Meredith

Messages : 192
Expérience : 50
Métier : Forgeron

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Semi-humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Event : Zombie) La barricade de la rue marchande.

Message  Cirno le Ven 31 Aoû 2012, 12:02

De surprise en surprise, les enfants se demandèrent de plus en plus si l'image qui leurs avaient été donné du donjon était exacte. Tout d'abord les monstres ne devaient pas les attaquer, ensuite ils sont gentils, du moins certains le sont, et sont loin d'être hideux, moche, puant, répugnant, horrible, cauchemardesque, à vomir... Sauf peut être certains qui cumulent tout, mais ceux là sont des fois gentils... Entre le raconté et le réel, il y avait une telle différence... Tant mieux que la forgeronne avait mal compris le regard, ils n'auraient pas aimé devoir avouer que ce matin même ils les prenaient tous pour ce qu'ils ne sont pas... Des monstres...


____________________________________________


L'ambiance étant devenu chaleureuse, les enfants rirent de bon cœur lorsqu'il comprirent que la forgeronne n'avait pas envie de faire 13+7, et ils s’esclaffèrent lorsqu'elle parla d'age, devant la fée qui n'y comprenait absolument rien... Et elle mit un certain temps à comprendre lorsque Meredith lui dit qu'elle avait l'age d'être sa mère... Ce qui une nouvelle fois surpris énormément les enfants, car elle semblait plus jeune que leurs parents, alors qu'elle était au moins 10 ans plus âgé qu'eux... Donc elle même n'était pas une humaine?... Ils auraient du s'en douter, mais quand même cela était surprenant... Mais cela l'était moins que la réponse de la fée.

-Mais j'ai déjà une maman, je sais je m'en souviens d'en avoir une, mais je ne me rappelle plus à quoi elle ressemble... Je ne m'en souviens plus d'elle. C'est elle qui m'a aidé à sauver l'elfe, ou alors c'était elle qui l'avait sauvé et je ne m'en souviens plus?... Oh et pis zut ! J'ai déjà une maman alors pourquoi j'en aurait besoin d'une 2e?

C'était l'esprit embrouillé par ses propres pensées que la fée se mit à bouder car elle ne comprenait pas pourquoi les autres rigolait et pas elle. Elle se détendit un peu quand la forgeronne lui appris qu'elle n'avait rien à faire, mais la bouda quand elle compris un peu plus tard qu'elle ne voulait pas avoir à lui sauver la vie. Non mais pour qui elle se prenait? Elle avait quand même détruit un truc ignoble... Et il valait mieux passer à autre chose... Elle prit le morceau de viande séchée, et commença à manger. C'était salée et pas super bon, mais au moins c'était comestible et pas en décomposition, mais elle ne put s'empêcher d'exprimer son dégout.

-En plus une maman ça cuisine mieux que ça...

Les enfants ne la reprirent pas, mais n'était pas d'accord avec elle, ils ne mangeaient pas si souvent que ça de la viande.

N'aimant pas attendre, la fée fit de nombreux va et vient entre la forge et les couloirs et l’extérieur. Elle voulait à la fois mettre les enfants en sécurité le plus vite possible, mais également elle ne voulait pas ne rien faire... Elle détestait ne rien faire, pas la moindre petite farce... Ce n'était pas qu'elle n'avait pas envie, mais elle se doutait que cela auraient été mal vu. Pendant ce temps, les enfants questionnaient Meredith sur les monstres du donjon, tout en évitant soigneusement de prononcer ce mot. Ils voulaient avoir une autre vision du donjon que celle décrite par leur village.


____________________________________________


La nuit commençait à tomber lorsque les nombre de zombies restant étaient suffisamment bas pour permettre aux enfants de retourner chez eux. Elle revint dans la forge et annonça la nouvelle. Il fallait partir le plus discrètement possible pour les ramener en sécurité jusqu'au village voisin. Ils passèrent pas la fenêtre par laquelle la fée était sortie faire de la crêpe de zombies afin de ne croiser personne, et suivirent les indications données par les enfants

Lorsqu'ils arrivèrent à proximité du village, ils constatèrent que de nombreuses torchent étaient allumées, et qu'il y avait des battues dans les champs et la foret avoisinants le village. Ils entendirent plusieurs fois les prénoms des enfants, et ces derniers reconnurent leurs parents. Pensant son affaire terminée, la fée voulu repartir vers le donjon, mais Meredith l'empêcha de partir en la prenant par la robe.

-On a fini ce qu'on avait à faire, pourquoi on doit rester euuuhh!?

Dit-elle en pignoufant, et en essayant de se libérer sans succès de la poigne de la forgeronne.

HRP:
Les dernières sont là pour te permettre de conclure, car je suppose que Meredith va essayer de récupérer au moins des remerciement. Si ça te dérange préviens
avatar
Cirno

Masculin
Messages : 305
Expérience : 674

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Fairy
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Event : Zombie) La barricade de la rue marchande.

Message  Meredith le Sam 01 Sep 2012, 20:07

Les gosses se détendaient et profitaient du petit théâtre gratuit que faisaient les deux monstres. Le nouvel assaut d'adoption de la forgeronne se heurta à une hostilité certaine et un peu glacée. Toutefois, la bretteuse cligna des yeux, se laissant un peu aller en arrière.

"Ouais, moi aussi j'm'en rappelle de la mienne... J'me souviens encore de quoi elle ressemble, après tout j'étais encore une ado quand... Mouais..."

Fin de la pause souvenir, retour à la situation présente et à la forge. Il faisait si sombre ici? Meredith se leva et alluma une lampe supplémentaire pour la poser au milieu d'eux.

*Elle a l'air d'être encore vivante la sienne. Mais elle l'as plus vue depuis longtemps. Et elle y tient, donc elle a pas fugé. Bizarre...*

"Enfin, si t'as besoin d'aide pour la retrouver, demande. Je pourrai te faire un bon prix! J'aime être payée en glace... C'est bon pour la conservation de la viande. Et super pour de l'alcool!

Puis vint la critique alimentaire. Ouch! Là, ça faisait mal. C'était un détail qu'elle n'avait pas prévue. Demander à Amaliah de faire la cuisine? Elle mange au fait? Re-Ouch! Bon, pas le choix, va falloir apprendre! Un recoin de son cerveau, placé de la zone la plus cynique de sa personnalité, lui tapait du coude contre sa conscience : Frapper du marteau sur une enclume, c'est proche de la cuisine fine, non?

Salopard de cerveau. Elle détestait quand il avait raison, elle pouvait pas le cogner pour le faire taire sans passer pour une dingue.

"Si tu veux de la bonne cuisine, passe quand il y a pas d'invasion. Doit bien y avoir une heure ou deux chaque jour où j'peut prendre mon temps..."

Mais le coeur n'y était pas trop. Meredith passa le temps en parlant des commandes les plus bizarres et les plus drôles qu'elle avait eu depuis son arrivée ici. Le cas du monstre reptile qui se plaignait sans arrêt que son armure de plaque faisait que sa queue était toujours bloquée dans des positions grotesques fit bien rire. Puis vint enfin le moment du départ. Les muscles douloureux de Meredith furent encore mis un peu au supplice mais elle resta stoïque. Les battues humaines furent faciles à éviter, ces derniers précisant leurs positions à grand renforts de cris et l'arrivée des mômes fut un vrai signal qui fit se rameuter toute la population en un point, loin des deux créatures. Dont une qui était à la fois rassurée de voir un job bien fini et furax de voir une chose toujours en cours.

Prenant la fée sous le bras, elle marcha vers le donjon tranquillement, sans se presser.

"Ben y a un truc qui est pas encore fini. J't'ai protégée. J'ai couvert ta fuite avec les mômes. J'te les ai mis en sécurité chez moi. J'ai sautée dans un tas de zombis pour te sauver tes petites fesses. J'tai mise au frais pour que tu te sente mieux..."

Elle prit la fée par l'arrière du col et amena son visage devant le sien.

"Et tu m'as toujours pas dit ton nom. Note que je reste très polie. En temps normal, j'enfonce la tête dans la boue et la maintient ensuite sous l'eau une petite minute histoire de faire comprendre que c'est bien d'être polie avec moi. Mais t'est complètement cinglée donc tu pigerai pas et c'est ce que je aime bien chez toi. Alors? Hum? Comment tu t'appelles? Vite de préférence..."
avatar
Meredith

Messages : 192
Expérience : 50
Métier : Forgeron

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Semi-humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Event : Zombie) La barricade de la rue marchande.

Message  Cirno le Jeu 13 Sep 2012, 11:40

Elle était violente la forgeronne, et beaucoup trop forte pour permettre à la fée de pouvoir s’en aller sans problèmes, alors elle fut forcée de rester là, à écouter les réprimande de la forgeronne, ne pouvant s’empêcher de la trouver folle. La voilà qui énumérait tout ce qu’elle avait fait pour elle... Bah oui mais en même temps elle devait protéger les enfants. Ne comprenant toujours pas pourquoi la forgeronne était devenue si méchante avec elle, elle ne répondit rien, et cela entraina une prise encore plus violente qui la força à se placer devant les yeux de cette dernière.



-J’suis pas cinglée, et repose moi tu me fait malleeuuuuuuuhhh

Mais la forgeronne ne la lâcha pas, elle voulait connaitre son prénom et elle ne la laissera pas partir sans avoir obtenu sa réponse. Après avoir essayé de se débattre pendant une bonne minute, la fée eut la lueur qu’elle pourrait surement partir si jamais elle se présentait.

-Je m’appelle Cirno et j’suis une fée des glaces, et maintenant lache moi !

Elle continua à se débattre, et du coup, dès que Meredith la lacha, elle se dépêcha de rentrer au donjon, laissant la forgeronne derrière elle. Elle était fatiguée et se dépêcha de rejoindre la caverne de glace du donjon pour y dormir. Certains l’appelaient la caverne sub zero, ou bien d’autres choses, mais presque personne ne l’y avait dérangé en ces lieux. Une fois arrivé, elle s’endormit vite, ne voulant plus repenser à cette dure journée.

______________________________________________

Une chose était sure, c’est que Tony et Arianna n’allaient pas oublier de sitôt cette mésaventure qui au final se terminait plus que bien pour eux. Ils auraient aimés pouvoir dire au revoir et remercier leurs deux sauveteuses, mais cela aurait surement été très mal compris et interprété par les habitants du village, et peut être même par leurs parents… Même si ces derniers étaient énormément soulagés qu’ils soient en vie. Il n’y aurait surement personne pour croire à leur histoire, mais eux savaient désormais qu’il ne fallait pas mettre tous les mon…. Non-humain dans le même bateau… Mais épuisé par leur journée, ils rentrèrent et se couchèrent bien vite, en espérant avoir l’occasion de revoir la fée qui les avait sauvé… Et aussi la drôle de pseudo humaine, même si ils la trouvaient extrêmement… Bizarre…

HRP:
Pas d'autres idées désolé
avatar
Cirno

Masculin
Messages : 305
Expérience : 674

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Fairy
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Event : Zombie) La barricade de la rue marchande.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum