La coupe est pleine [Karl]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

La coupe est pleine [Karl]

Message  Ophyde le Dim 27 Mai 2012, 00:15

Saleté d'esprits supérieurs! Me demander un coupe en pierre de volcan ornée de runes protectrice du mauvais œil pour recueillir le sang des sacrifices! Qu'est-ce qu'ils n'iraient pas encore m'inventer pour ne pas faire ce que je leur demande! Heureusement que depuis quelques temps j'avais compris comment ne avoir besoin des esprit mineurs, ça de moins à payer...Bon, ils avaient des envie moins tordues que les supérieurs mais à trop leur demander des services je commençais à manquer de poules.
Enfin tout ça pour partir à la recherche d'un bon sculpteur. Il y en avait un dans le donjon, enfin un nom revenait souvent quand je demandait au premier gobelin de passage. Un certain Karl, Cral, Rhalque, Raclque... Certains disaient que c'était un golem, d'autre un non-mort, d'autre encore qu'il était un élémentaire de pierre. J'avais même eu le droit à un demi-géant, demi-démon, demi-truc-solide. Bon j'y est pas trop cru à ce dernier parce que trois demi chez moi ça fait un entier plus une moitié on sait pas trop ce qu'elle fait là...Tout ça pour me dire qu'il n'existait sûrement pas. D'autant que ça faisait plus d'une semaine qu'entre une transe et une potion je menais mon enquête et à chaque fois elle ne menait à rien. Oui mais voilà, trois jours aux par avant une mimic m'apprit, avant d'essayer de réduire le nombre d'anneaux à ma queue, qu'il avait un atelier où il y avait de forte de chance de le trouver surtout la nuit. Mouai...Ça faisait assez mystique pour que ce soit encore un conte à dormir coucher, assis, debout...Rhôô et puis zut!


Trois jours, plutôt nuit pour le coup, que je me perdais dans le donjon pour trouver ce foutu atelier... Et pas un qui c'est où il se trouve! Bien entendu! Enfin j'étais aussi à blâme dans le tas puisque je n'avais pas penser qu'un atelier serait tout simplement dans le quartier commerçant...C'est vrai, qui irait mettre son commerce dans les couloirs des résidences par exemple? Hm, hm...Moui non c'est un mauvais exemple...

Pour le coup j'y avais pensé aux quartiers qui prenaient la forme d'une petite ville. Me mêler dans la foule à révéler la queue pour pas qu'elle soit écraser, rien que pour ça je n'aimais pas le monde en trop grande quantité sur une trop petite surface. Encore une ville humaine s'arrêtait quelques heures au milieu de la nuit, mais ici avec les différents modes de vie ça grouillait dans tout les sens et à toutes les heures. Après cinq visages marqués aux griffes noirs pour divers raisons, j'atterris dans une rue-couloir pleine d'odeurs de tanin, de bruit de forges mais surtout légèrement plus vide de populace. Peut être parce que c'était l'heure du repas...Ou l'heure où la plus part des créatures diurnes se couchaient alors que les nocturnes se levaient..Peut importe après tout, l'important et que je trouvasse enfin mon bonheur : la porte de l'atelier du fameux sculpteur. Porte que j'ouvris pour me lancer tout de suite à débiter ce dont j'avais besoin :

"Bonjour! Je..."

Oui, je n'était pas allée plus loin dans ma phrase, je venais de réaliser ce que j'avais devant moi et j'en restait bouche-bée.


Dernière édition par Ophyde le Ven 03 Aoû 2012, 15:13, édité 1 fois
avatar
Ophyde

Féminin
Messages : 341
Expérience : 652
Métier : marchande : potions, herboristerie

Feuille de personnage
Niveau:
24/40  (24/40)
Race: Lamia
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La coupe est pleine [Karl]

Message  Invité le Dim 27 Mai 2012, 02:33

Depuis combien de temps Karl était-il présent dans son atelier, à travailler et retravailler? Malgré le fait que peu de gens voient Karl dans son ''habitat naturel'', c'était bel et bien dans son atelier que la statue moqueuse passait la majorité de son temps. Tel un sorcier fou ou un scientifique complètement timbré, le golem restait ici avec ses travaux ainsi que ses expériences... Ainsi que quelques trouvailles qu'il avait récupéré ici et là. Des objets fort surprenants et, surtout, très inutiles...

Parmis ses objets étranges se trouvait une bibliothèque qui mélangeait les livres constament. Les classant parfois par couleur, parfois par épaisseur, la bibliothèque avait aussi un don pour caché les ouvrages que les gens désiraient trouver. Un chandelier que, une fois toute forme de lumière étaient enlevé, devenait des plus sinistres. Une autre babiole magique était une horloge qui, en tentant de dire l'heure, se mélangeait complètement dans ses indications. Par exemple, ce qui serait facilement entendu par un coup de cloche devenait ''Il est possiblement treize heures moins six divisé par la racine carré de 0... enfin je crois...'' et donc complètement incompréhensible. Un miroir, dans un coin, montrait des images aléatoires en boucle à l'infini... Mais l'objet le plus spéciale de cette collection étrange était la petite table de chevet qui forçait les passants près de lui a se cogner le petit orteil contre lui...

Ce n'était que quelques objets, mais le plus curieux de cet endroit n'était pas ses objets, mais ceux qui y habitaient. Appuyer contre un mur, 5 manequins ou statues restaient là, attendant de retrouver leurs énergies. Tous différent en tout point, ils semblaient dormir debout. Leurs traits étaients paisibles et semblaient presques heureux d'être dans le monde des rêves. Le sixième golem, celui qui avait été le premier de cette grande famille était Karl, ni plus ni moins. Son atelier en désordre, des plans qui trainaient un peu partout, des sculptures et peintures terminés ou incomplètes... Les murs étaient remplis de tout ses objets, mais heureusement le sol n'était pas très encombré. À l'exception d'une feuille de papier ou dix...

Assis sur une chaise, le golem finissait des réparations à l'arme de Sardonyx, le golem guerrier. Ce dernier, étant une statue de pierre également, combattait souvent avec une lance d'obsidienne et puisqu'elle servait aussi bien d'arme que de bouclier, cette dernière devait être réparer de temps à autres. Cependant, cette fois-ci, le golem avait rapidement vu que la pointe devait bientôt être changé. Lui qui surveillait souvent Sardonyx, pour le moment, qui est incapable d'être indépendant encore, il trouvait étrange que cette arme se dégrade aussi rapidement. De plus que, l'obsidienne était supposé quasi-indestructible ou du moins très résistant... Enfin, pour être honnête, tout ce qui peut être taillé peut brisser...

C'est pendant qu'il observait cette lance qu'il avait lui-même créer quelques temps auparavant, que le golem entendit la porte s'ouvrir. Une ouverture de porte ni pressé, ni lente, mais dans laquel on sentait un peu d'impatience. Après tout, son échope n'était pas simple a trouver. Lui-même se perdrait si son corbeau ne le guidait pas. Ce dernier croissa par ailleur lorsque l'inconue entra dans l'atelier du golem.

"Bonjour! Je..."

Se retournant vers son interlocutrice, cette dernière ne semblait bouche-bée, incapable de dire un mot. Est-ce la première fois qu'elle voyait un golem? Est-ce son atelier? Ou bien est-ce simplement une peur irationnel envers les feuilles de papier qui traine sur le sol? Peu importe la raison de cette peur, Karl souria à la nouvelle venue tout en se présentant.

''Bien le bonjour! Enfin, s'il fait encore jour... Le temps n'a que peu de valeur pour moi... Mais bon, je me présente: Je suis Karl Grim, statue à tout faire. Sculpteur, artiste et golem pendant mes temps libres. Cependant, je préfère que l'on m'appèle Karl... Mais je suppose que si vous êtes ici, c'est que vous vous êtes perdus ou bien que vous cherchiez mon atelier. Dans les deux cas, comment puis-je vous aider?''

Laissant derrière lui la lance, son corbeau prit ce moment pour quitter son perchoir pour se retrouver sur la tête du golem. Lui aussi était intrigué, regardant la lamia tout en penchant la tête. Il voyait quelque chose, mais comme à son habitude, il n'en soufflait mot. Ou aucun croissement... Il ne fît que frotter son bec avec son aile avant de retourner son regard vers Ophyde de nouveau.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La coupe est pleine [Karl]

Message  Ophyde le Jeu 31 Mai 2012, 21:13

Ce qui m'offrait à moi était tout bonnement magique. Une vraie caverne d'ali-baba, alors que l'être qui se présenta comme étant le fameux Karl me parlait, un bruit de fond annonçait l'heure enfin une voix qui alignait les chiffres et calcules....après par fois elle disait le mot heure ce qui aide pour ce dire qu'elle dit l'heure. Cette voix était accompagnée d'un bruit de livres qu'on sort puis qu'on range, le bruit était plus ou moins feutré. Il manquait plus qu'une clef avec des ailes parcourant la salle pour éviter qu'on ne la trouve et des biscuits chantant "Mangez-moi!" pour parfaire le décors d'un rêve. Étant plus intéressée par ce qui m'entourait, de ce que me dit l'être je ne retins que son nom et le fait qu'il était sculpteur. Parfais, c'est ce qu'il me fallait! En même temps j'étais venue ici pour trouver un sculpteur, tomber avec autre chose aurait été...embêtant. Ayant complètement oublié la raison de ma venu, je me laissait entré dans cet atelier promenant mon regard curieux sur les piles de parchemins mais surtout sur les cinq statues ornant un mur, je restais plantée devant eux. Je me retournais vers l'étrange humain pour lui demander :

"Je peux les toucher? Ils ont l'air tellement vivant..."

Sans attendre la réponse du sculpteur, je frôlait une statue de rouge et noir vêtue. Sa peau sous mes doigts était froide comme celle d'une épée.

"On dirait un sorcier des arcanes, ou un col-porteur qui va jouer quelques tours de passe-passe pour réjouir les enfants"

Je me retournais vers Karl, qui devait me prendre pour une folle.

"Oh, désolée...Mais il y a tellement de choses... A quoi vous servez ses statues par exemple? C'est une commande? Elles ont l'air tellement vivantes..."

D'autres questions me venaient à l'esprit, comme : pourquoi une petite table avait bougée son pied pour me cogner le bout de la queue? Ce qui avait eu pour effet que je lui mette une petite tape sur le pied avec la queue en question. Et pourquoi ce corbeau appétissant me scrutait du regard? Que signifiait tout ces signes ou plans sur ces parchemins? Oui j'avais pleins d'autres questions en tête mais celle-là avait été la première à sortir et les autres devrons faire la queue pour être posées.
avatar
Ophyde

Féminin
Messages : 341
Expérience : 652
Métier : marchande : potions, herboristerie

Feuille de personnage
Niveau:
24/40  (24/40)
Race: Lamia
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La coupe est pleine [Karl]

Message  Invité le Ven 01 Juin 2012, 02:24

La lamia semblait être captivé par son atelier. C'était plutôt étrange puisque la majorité des clients qu'il rencontrait lui dissait que son atelier était très bordélique et que ceci devait représenter son mode de travail. Chose qu'il remettait souvent rapidement en place avec ses taux très bas ainsi que son temps de travail très rapide. Mais la réaction ne lui était pas inconnu et laissa donc l'inconue visité du regard dans un premier temps.

Ce demandant ce qui attirait son oeil ou son oreille au premier regard, le golem trouvait drôle quand les organiques regardaient avec admiration ses trucs qu'il avait ramassé ici et là. L'objet n'était pas aimé, mais le tout, l'essemble de tout ses objets donnaient une drôle d'image. Pour être honnête, il ne savait pas vraiment comment le voyait tout les gens qui passaient à son atelier. Mais pour lui, tout ses objets avaient leurs personnalités et une parcelle de vie... Les golems étaient fabriqués de la même façon, donc ses objets étaient plus près à une famille qu'à de simple babiole.

"Je peux les toucher? Ils ont l'air tellement vivant..."

Avant de dire oui ou non, la lamia touchait déjà Mirabilis. Le golem était fait de métal, un peu a la façon d'une armure. Cependant, il aurait probablement rougis s'il aurait vu cette dernière. Cependant, étant en manque d'énergie, il était désactivé pour le moment. Mais n'empêche que Karl ne retenait son fou rire uniquement pour mieux se moquer de Mirabilis. Il avait bon coeur, il le pardonnerait... Un jour...

"On dirait un sorcier des arcanes, ou un col-porteur qui va jouer quelques tours de passe-passe pour réjouir les enfants"

Évitant de dire qu'il était plus un herboriste et un empoisonneur (ainsi qu'un alchimiste si on y pense bien), il était étonnant que l'on classifie les golems comme d'amuseurs publique plutôt que de machine de guerre. C'était assez cocasse, mais bien entendu, la lamia ne savait pas qui étaient les golems présentement en train de ''dormir''.

"Oh, désolée...Mais il y a tellement de choses... A quoi vous servez ses statues par exemple? C'est une commande? Elles ont l'air tellement vivantes..."

Se levant de son siège pour s'approcher d'Ophyde, Karl garda son sourire serein et puis annonça comme si c'était très banal. Se plaçant à une distance raisonnable de la lamia, ce dernier examina rapidement cette dernière. Étant légèrement plus petite que lui (mais à peine, vraiment), cette dernière devait probablement être plus grande que lui si on comptait la longuer de sa queue de serpent. Son corbeau, légèrement mal à l'aise, décida de décoller pour se mettre devant le miroir, regardant une image d'un humain parlant comme s'il regardait à travers le miroir. Sans son, la scène était simplement trop complexe à comprendre.

''Sardonyx, Mirabilis, Cep, Kyzyl Kum, Shade... Leur apparence n'est pas simplement pour faire joli... Ils sont bel et bien vivants... Simplement en train de dormir... Ce sont des golems auquel je tente de donner une personnalité... La tâche est difficile puisque, normalement, les golems sont fait pour suivre des ordres et non pas les créer. Mais si moi j'ai réussi à vaincre ce qui fait des golems des êtres assouvis, je suis persuadé que l'expérience peut être refaite. Par contre, ils sont présentement en train de dormir, alors ils ne vous répondront probablement pas pour le moment.''

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La coupe est pleine [Karl]

Message  Ophyde le Lun 04 Juin 2012, 00:54

Dès que l'artiste se leva, je me dressai automatiquement pour ne pas me retrouver trop petite. Je n'aimais pas lever trop la tête pour m'adresser à quelqu'un, c'est pourquoi le plus souvent j'adaptais ma taille à l'autre. Heureusement pour lui, le corbeau s'envola loin de moi...Dommage, je l'aurais bien goûter, même juste un bout...

''Sardonyx, Mirabilis, Cep, Kyzyl Kum, Shade... Leur apparence n'est pas simplement pour faire joli..."

Alors qu'il donnait le nom des statues mon regard passa de l'une à l'autre essayant de deviner laquelle portait tel ou tel nom.

"Ils sont bel et bien vivants... Simplement en train de dormir... Ce sont des golems auquel je tente de donner une personnalité... La tâche est difficile puisque, normalement, les golems sont fait pour suivre des ordres et non pas les créer."

Ainsi donc, ce n'était pas de simples statues mais des golems? J'en avait déjà entendu parler. Des êtres souvent de pierre car pratique à sculpter et solide avec un cœur recouvert de rune pour les obliger l'esprit que la statue renfermait à suivre les instructions de son créateur. C'était souvent des créatures assez limités en réflexion, et quand on croisait un golem c'est qu'un mage n'était pas loin...Je n'aimais pas les mages. Non, pas tout les mages, les petits mages souvent étaient de bon vivants, gentils qui ne cherchaient pas à avoir plus de pouvoir qu'ils en avaient. A l'opposer les grands mages étaient pour la plus part imbus d'eux mêmes, ils se savaient puissant et le montraient bien. Je ne supportait pas ça. Et quand un mage arrivait à créer un golem, ce n'était pas un saltimbanque qui connaissait quelques tours...C'était étrange, s'il avait fabriqué ces golems c'est qu'il était un mage or il n'avait pas une tête de mage.

" Mais si moi j'ai réussi à vaincre ce qui fait des golems des êtres assouvis, je suis persuadé que l'expérience peut être refaite. Par contre, ils sont présentement en train de dormir, alors ils ne vous répondront probablement pas pour le moment.''

Hein? D'après ce qu'il venait de dire c'était lui même un golem?! Je ne comprenais plus trop... Légèrement perturbée je me mis a réfléchir à haute voix.

"Mais, les golems ne sont pas sensé être créer par des mages? Comment est-ce possible? A moins que se soit un golem qui a des capacités de mage...Oui, ça pourrait être possible, mais quel mage irait créer un golem qui peut le tuer facilement ou même contrer les ordres par magie? C'est absurde, sauf si le golem à gagné cette capacité après s'être libéré du mage. Oui, mais les mages ne sont pas sensé faire en sorte que dès qu'ils meurent leur golem meurt aussi? Sauf s'il pensait ne pas mourir...Non mais là c'est pas absurde, c'est stupide...Ou alors c'était un mage novateur, il voulait voir ce que son œuvre deviendrait sans lui...Oui, mais comment il pourrait voir son œuvre se débrouiller sans lui, s'il n'est plus de se monde?...A moins que...Non, non, non, ce n'est pas possible! Il aurait libéré le golem mais serait toujours vivant?...Mouai ça serait la possibilité la plus plausible...A moins que j'ai mal compris et qu'il ne soit pas un golem..."

Tout en réfléchissant à haute voix, je me mis à avancer formant un petit cercle. Une fois mon raisonnement fini je m'arrêtai devant Karl, toujours aussi perdue qu'avant mon monologue que je croyais interne.

"Si tu es bien un golem, comment à tu pus créer d'autres golems à ton tour?"
avatar
Ophyde

Féminin
Messages : 341
Expérience : 652
Métier : marchande : potions, herboristerie

Feuille de personnage
Niveau:
24/40  (24/40)
Race: Lamia
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La coupe est pleine [Karl]

Message  Invité le Lun 04 Juin 2012, 05:25

Tentant de comprendre cette logique qui semblait l'échappé, la lamia se posait à voix haute les questions que la majorité des gens se demandaient. N'osant pas interrompre cette discution interne qui semblait être des plus enflammés, Karl se contentait de sourire nerveusement tout en regardant cette nouvelle.. Personnalité... hors du commun qui le visitait. Il devait avouer que, depuis son arrivé dans le donjon, peu de ses derniers avaient été des personnes dites ''normales''. C'était probablement plus intéressant ainsi de toute façon. Par ailleur, puisque cette dernière semblait être intéresser par son individualité, pourquoi est-ce que l'inverse ne pourrait pas être vrai?

"Si tu es bien un golem, comment à tu pus créer d'autres golems à ton tour?"

''Une chose à la fois. On dirais que c'est la première fois que vous rencontrez un golem comme moi... Ce qui est normal puisque je n'ai pas encore vu de golem indépendant. Pour ce qui est de mon cas, je ne sais pas si mon ancient maître est mort ou non. Je l'ai vu se faire tuer devant moi, mais je n'ai jamais confirmer pour savoir s'il était encore vivant ou s'il avait trépasser. Il pourrait bien encore être vivant aujourd'hui... Mais le fait de voir ma chance d'être indépendant et libre a été suffisant pour me rendre comme je suis.''

En supposant que son interlocutrice était intéresser puisqu'elle lui posait des question sur le domaine, Karl n'hésitait pas à dire ce qu'il savait. Après tout, ce n'était que de la théorie. La pratique était une autre partie de cette magie et encore il ne savait pas si c'était bel et bien possible. Lui comprenait un peu ce qui le créait, mais de là a comprendre les écrits magiques, les théories et tout... C'était une autre paire de manche...

''D'après ce que j'ai compris, il y a deux façon de créer des golems. La première est d'utiliser une âme pré-existante et de l'incorporer dans un corps de golem. Ensuite, les façons de manipuler cette âme sont diverses... Des sortillèges, des restrictions mentales, des runes, les pactes... Les humains se sont fait maître de cette discipline, mais je suppose que la limite de la magie ne s'applique pas a une seule race... De toute façon, je ne fais pas vraiment confiance aux mages... La seconde manière est de créer une ''volonté'', une ''personnalité brute'' au golem. Là encore, les mages sont très imaginatifs pour faire ceci. Cependant, je ne suis pas un mage et j'ai été capable de les créer...''

Se tournant vers ses golems endormis, Karl tentait d'expliquer brièvement le fonctionnement de ses derniers (tout en les présentants un peu plus).

''Puisque je suis un golem, j'ai pu observer de la façon dont j'ai été créer. Bien entendu, c'est plus difficile de regarder son propre corps lorsque notre tête est détacher, mais ce n'est qu'un petit détail... Étant composé de runes, je suis dans la seconde catégorie de golem que je connais. J'ai ensuite retranscrits les runes basiques de mon fonctionnement sur mes golems. Cependant, ce n'était pas assez pour les rendres indépendant. Sardonyx, le golem de pierre, était sans personnalité. J'ai ensuite essayer différent matériaux pour savoir si c'était un problème de la pierre... Mirabilis, celui en rouge, était en métal. Par contre, lui ne pouvait se déplacer malgré le fait que sa personnalité avait été développé. Cep, le golem habillé en noir, semblait simplement mort-né... Kyzyl, celle fait de sable, ne pouvait garder une forme stable. Shade, l'épouvantaille, ne supportait pas d'être vivant et tentait de se déchiqueter a la moindre occasion... J'ai fini par comprendre que le problème ne venait pas du matériel, mais de moi. Je tentais presque de faire des copies de moi pour savoir si l'opération fonctionnerais... C'est à ce moment que j'ai décider de prendre une base commune et de prendre les informations sur ce qui avait fonctionné dans chacun d'eux... Maintenant, ils sont tous bel et bien vivant... Et avec leurs propres volontés.''

Pendant ce temps, le corbeau frappa le miroir de son bec. Au contact, l'image changea pour montrer une autre scène plus ou moins impertinente à la création des golems...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La coupe est pleine [Karl]

Message  Ophyde le Jeu 07 Juin 2012, 21:00

Des golems comme lui ou comme un autre je n'en avait jamais rencontré, juste entendu parlé. Mais cette réflexion était inutile puisque d'après ce qu'il disait il était un golem hors norme.
Alors qu'il m'expliquait comment créer, sur le principe, un golem, je tentais de comprendre les mots techniques. Je comprenais assez bien le premier principe, il faut avouer que les transplantations d'âmes touchaient un peu mon domaine de compétence... La deuxième technique aussi ne me posait pas trop de problème, même si je me demandais comment des runes pouvait créer une âme j'arrivais encore à l'accepter. Le problème était comment une rune plutôt qu'une autre pût rendre un esprit plus ou moins stable ou complexe?


"Donc tu n'étais pas comme ça avant d'être libérer te ton maître? Penses-tu que d'autres golems sans maîtres peuvent devenir comme toi?"

''Puisque je suis un golem, j'ai pu observer de la façon dont j'ai été créer. Bien entendu, c'est plus difficile de regarder son propre corps lorsque notre tête est détachée, mais ce n'est qu'un petit détail... Étant composé de runes, je suis dans la seconde catégorie de golem que je connais. J'ai ensuite retranscrit les runes basiques de mon fonctionnement sur mes golems. Cependant, ce n'était pas assez pour les rendre indépendants. Sardonyx, le golem de pierre, était sans personnalité. J'ai ensuite essayé différents matériaux pour savoir si c'était un problème de la pierre... Mirabilis, celui en rouge, était en métal. Par contre, lui ne pouvait se déplacer malgré le fait que sa personnalité avait été développée. Cep, le golem habillé en noir, semblait simplement mort-né... Kyzyl, celle fait de sable, ne pouvait garder une forme stable. Shade, l'épouvantaille, ne supportait pas d'être vivant et tentait de se déchiqueter a la moindre occasion... J'ai fini par comprendre que le problème ne venait pas du matériel, mais de moi. Je tentais presque de faire des copies de moi pour savoir si l'opération fonctionnerait... C'est à ce moment que j'ai décidé de prendre une base commune et de prendre les informations sur ce qui avait fonctionné dans chacun d'eux... Maintenant, ils sont tous bel et bien vivants... Et avec leurs propres volontés.''

Je penchai la tête sur le côté comme pour mieux comprendre ce qu'il venait de d'expliquer. Alors que mon regard était étrangement capté par le miroir aux images mouvantes, je fronçai les sourcils...C'était gentil de la part du repas sur patte de vouloir m'aider, mais ces images ne m'aidaient absolument pas. Enfin son geste me permis de remettre en question mon point de vue sur cette boule de viande couverte de plumes, elle semblait plus utile vivant que dans un estomac...Quoi que cas de disette je saurais où trouver de quoi manger.

"J'ai un peu de mal à comprendre...Donc les runes ne suffisent pas à former un golem avec sa pensée propre? Et comment avoir une pensée complexe si elle n'est basée que sur des runes? Je ne sais pas trop comment on utilise les runes ici, mais souvent elles sont l'essence d'un mot. Par exemple la rune "feu" ne veut pas dire feu comme le mot, mais elle explique et décrit en même temps ce qu'est le feu...Mais même si une rune est plus élaborée qu'un mot, un esprit lui est bien plus complexe qu'une rune. Même une centaine de runes ne suffiraient pas à créer un esprit comme un être né d'une mère. L'esprit d'un être organique à toutes les potentialités, alors qu'un esprit formé de rune sera toujours bloqué à un moment où un autre? Comment pallier à cette limite?"

Plus je pensais à ce problème et plus je me disais que c'était impossible de former un véritable esprit, complet qu'avec des runes. Puis je repensais à ce qu'il m'avait dit précédemment : les cinq golems dormaient?

"Pourquoi des golems ont besoin de dormir? Surtout qu'ils dorment étrangement debout pour des êtres qui dorment... Ils ont conscience de ce qui les entoure pendant qu'ils dorment? Enfin, par exemple est-ce que Mirabelle, Mirage, Mira-quelque-chose sait que je l'ai touché?"
avatar
Ophyde

Féminin
Messages : 341
Expérience : 652
Métier : marchande : potions, herboristerie

Feuille de personnage
Niveau:
24/40  (24/40)
Race: Lamia
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La coupe est pleine [Karl]

Message  Invité le Jeu 07 Juin 2012, 22:37

"J'ai un peu de mal à comprendre...Donc les runes ne suffisent pas à former un golem avec sa pensée propre? Et comment avoir une pensée complexe si elle n'est basée que sur des runes? Je ne sais pas trop comment on utilise les runes ici, mais souvent elles sont l'essence d'un mot. Par exemple la rune "feu" ne veut pas dire feu comme le mot, mais elle explique et décrit en même temps ce qu'est le feu...Mais même si une rune est plus élaborée qu'un mot, un esprit lui est bien plus complexe qu'une rune. Même une centaine de runes ne suffiraient pas à créer un esprit comme un être né d'une mère. L'esprit d'un être organique à toutes les potentialités, alors qu'un esprit formé de rune sera toujours bloqué à un moment où un autre? Comment pallier à cette limite?"

''Un golem n'est pas fait que de quelques runes, c'est un fait. Je pense que votre exemple avec le feu est assez représentatif... Une rune exprime une idéologie et non simplement un seul mot. Cependant, certaines runes sont plus complexe... Par exemple, la rune ''vie'' est une des runes les plus complexe a créer. Ou du moins, la plus difficile à activé. Pour que la rune de vie soit active, il faut des centaines de runes... Et encore, ce serait pour un golem sans personnalité... Qui sais combien de runes exactement il a fallut pour me créer? Des milliers? Des centaines de milliers? La seule personne qui le sais est la personne qui m'a conçu et je ne lui demanderais pas je pense. Pour ce qui est se la limitation de l'esprit, tout dépend des runes encore une fois... Mais la majorité des créateurs de golems ne veulent pas que leurs créations soient indépendantes ou capable de réfléchir par eux-mêmes... Alors le nombre de rune pour créer un ''esprit'' ou ''âme de golem'' doit être très élevé. Mais mes pensés sont probablement axées avec la logique plus que des organiques.''

Il poursuiva très rapidement sur le sujet, en utilisant de grands gestes pour exprimés ses propos. Tentant ainsi de trouver comment expliquer le plus facilement possible la suite de l'idée.

''Il y a les runes qui affectent le corps qui sont probablement les plus simples. Marcher, coordination, vitesse, etc. Ensuite, il y a celles qui affectent la personnalité, le raisonnement, la logique... Ce sont celles les plus complexes car très difficiles à co-existé ensemble. Parfois, ce sont des erreurs qui donnent un résultat concluant, alors rien n'est sûr dans cette démarche... Et ensuite les runes qui attachent le corps et l'esprit. Je pense que c'est une seule rune requise et probablement la plus simple étrangement...''

"Pourquoi des golems ont besoin de dormir? Surtout qu'ils dorment étrangement debout pour des êtres qui dorment... Ils ont conscience de ce qui les entoure pendant qu'ils dorment? Enfin, par exemple est-ce que Mirabelle, Mirage, Mira-quelque-chose sait que je l'ai touché?"

''En fait, je dis dormir, mais ce n'est pas vraiment dormir comme vous les organiques... Ils refont leurs forces pour refaire le plein de mana. Puisque l'on ne peut pas survivre en mangeant ou bien simplement en respirant, nous transformont la mana en énergie vitale je suppose... Hors du donjon, c'est une autre façon qu'on les mages de garder leurs créations avec eux: si tu part, tu arrête de bouger et tu redevient une simple statue... Mais ici, avec autant de mana, il n'est pas difficile pour moi ou une de mes créations de nous servir de cette énergie. Sans cette énergie, nous ne sommes que des statues, alors non, Mirabilis et les autres ne savent pas que vous êtes parmis nous ni même que vous êtes passer ici.''

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La coupe est pleine [Karl]

Message  Ophyde le Sam 09 Juin 2012, 18:55

Tout cela semblait plus clair à présent. Comme je l'avais imaginé, il fallait un nombre incalculable de runes pour créer un esprit digne de ce nom. À se demander s'il y avait eu assez de surface en Karl pour toutes les graver. Et quand bien même, son esprit était complexe, il devait connaître des barrières. Mais apparemment pour pallier à ce problème, il avait créer un cerveau plus rationnel que la plus part des "organiques". Ce terme qu'il employa me fit sourire, c'était joliment trouver pour nommer ceux qui n'étaient pas créés par un mage. Ce qu'il m'expliqua ensuite était étrange, quand un golem dormait en réalité il redevenait ce qu'il était à la base : une statue... Je fronçai légèrement les sourcils, en pleine réflexion avant de lui demander :

"Si les golems redeviennent des statues quand ils dorment, c'est qu'ils perdent leur âme momentanément? Mais alors où va cette âme pendant qu'ils dorment et comment la retrouvent-ils? Pour un organique, si son esprit se détache de son corps, il ne pourra jamais revenir dans celui-ci...Alors comme fais-tu?"

Sa réponse pouvait être déterminante pour mes recherches futurs...S'il comprenait le mécanisme et s'il était réalisable pour un organique il y avait là un moyen de trouver une certaine immortalité d'esprit... Après faudrait-il trouver un moyen de conserver des corps en réserve qui seraient de futurs réceptacles de l'esprit. En les zombifiant? Non trop risqué surtout dès que je ne serais plus là pour les contrôler... A moins d'être sûr que...Oui, si je trouvais le moyen de changer de corps. Et ce si était trop important pour réfléchir à la suite...
Cette réflexion sur les esprits me remémora ce pourquoi j'étais venu dans cette caverne d'Ali Baba.

"Enfin... Je ne suis pas venue ici pour discuter, même si c'est fort intéressant, mais pour te commander une coupe en pierre de lave. Je ne connais pas le nom exact de la pierre, mais j'en ai un échantillon..."

Je sortis mon couteau d'os et présentait son côté coupant. J'avais taillé la lame de deux façon différentes sur chaque côté, une partie était percée de trous réguliers me permettant d'incruster des dents de différentes factures. L'autre partie de la lame était une fente où j'insérais une lame de verre de dragon, fin et tranchant à souhait. J'enlevai cette dernière de son emplacement pour la présenter à la statue en faisant bien attention de ne pas la casser. C'était l'inconvénient de cette pierre de lave, quand elle était fine, elle était très cassante et formait plein de petits copeaux de verre s'incrustant dans la peau... Il y avait plus agréable.

"Il faudrait aussi graver certains glyphes à l'intérieur et l'extérieur de la coupe. Si tu as de quoi écrire je pourrais t’écrire une liste et l'ordre exacte qu'ils veulent."
avatar
Ophyde

Féminin
Messages : 341
Expérience : 652
Métier : marchande : potions, herboristerie

Feuille de personnage
Niveau:
24/40  (24/40)
Race: Lamia
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La coupe est pleine [Karl]

Message  Invité le Dim 10 Juin 2012, 06:00

"Si les golems redeviennent des statues quand ils dorment, c'est qu'ils perdent leur âme momentanément? Mais alors où va cette âme pendant qu'ils dorment et comment la retrouvent-ils? Pour un organique, si son esprit se détache de son corps, il ne pourra jamais revenir dans celui-ci...Alors comme fais-tu?"

''Hum... C'est une question intéressante... Je pense que je peux l'identifié comme le sommeil profond d'un organique pour un sommeil comme le leur... Ou du moins, lors d'un sommeil pour régénéré la mana. Pour ce qui est d'un sommeil purement ''esthétique'', on a conscience du monde tout en voguant dans notre esprit... C'est un peu comme réfléchir sans cesse ou bien un rêve dans lequel on a le plein contrôle... Je pense que certains organiques dorment ainsi par ailleur. Cependant, pour un sommeil profond, rien ne peut les affecter tant qu'ils n'auront pas complètement refait leurs forces... Je travail à une solution à ce problème, mais bon... C'est des détails techniques que je ne suis pas sûr de pouvoir totalement expliquer.''

Malgré l'intérêt que la lamia lui portait, à lui et aux autre golems, elle fini par se ressaisir et ainsi dire la réel raison de se venue dans son atelier.

"Enfin... Je ne suis pas venue ici pour discuter, même si c'est fort intéressant, mais pour te commander une coupe en pierre de lave. Je ne connais pas le nom exact de la pierre, mais j'en ai un échantillon..."

Regardant l'échantillon plus attentivement, le golem fixait la petite parcelle d'obsidienne. Devinant aisément quel était le réel matériaux, il n'avait cependant jamais vu un échantillon si mince. Il n'avait pas l'habitude de ramasser les éclats qui tombent lors d'un combat et Karl profita de cette occasion pour de futur référence. Il baissa un peu le ton, donnant l'impression qu'il se parlait à lui-même.

''De l'obsidienne, sans aucun doute...''

C'était une façon plutôt apprécier pour apporter le sujet. Ainsi, la majorité des gens ne se sentaient pas inférieur à cause qu'ils ne savaient pas exactement le nom ou bien ne pas penser que Karl se pensait supérieur à eux à cause de ses connaissances. C'est par ailleur quelque chose que la statue moqueuse ne comprennait pas des organiques: Pourquoi être le meilleur dans tout et tout savoir alors que de divisé les talents était plus efficace et beaucoup moins dangereux? Par dangereux, il pensait à ceux qui pouvaient capturer ses mines de savoir et les exploiter uniquement parce qu'ils savaient trop...

"Il faudrait aussi graver certains glyphes à l'intérieur et l'extérieur de la coupe. Si tu as de quoi écrire je pourrais t’écrire une liste et l'ordre exacte qu'ils veulent."

Commençant à chercher une feuille et quelque chose pour écrire, le corbeau de Karl n'était pas rester tranquile dans son coin. Pendant que Karl cherchait les effets dans un des endroits les plus occupés par les feuilles de papiers entièrement remplis ainsi que les plans parfois incompréhensibles, le corbeau rammenait déjà un morceau de papier blanc qu'il dépossa sur la table avant de s'envoller une fois de plus. Maugréant un petit ''Attendez une seconde, ce ne sera pas trop long'', le corbeau avait déjà rapporter un morceau de fusain qu'il déposa près du morceau de papier. Attérissant une fois de plus sur la tête de son compagnon, il lui picora légèrement la tête avant de retourner devant son divertissement préféré.

Le golem, n'ayant aucunement honte d'avoir été surpassé en terme d'efficacité par son corbeau, apporta la pointe de la lance en obsidienne à la lamia.

''Pour ce qui est de travailler l'obsidienne, je ne suis pas un maître. Seuls quelques personnes dans ce monde peuvent dire l'être... Cependant, ce n'est pas la première fois que j'en taille et une coupe devrait être assez facile à faire. J'ai en ma possession quelques morceaux, alors je pourrais commencer le travail très rapidement... Ensuite, tout dépendra de ce que vous voulez y graver et aussi ce que vous exactement comme coupe. Des préférences à ce sujet ou c'est à la discrétion de l'artiste?''

Le golem aimait bien cette expression. Les organiques avaient certaines tournures de phrase si intéressantes. Comme, par exemple, ''la vangeance est un plat qui se mange froid'' ou bien ''La nuit porte conseil''. Karl en comprenait le sens, mais pas vraiment la réel utilité de ses mots... Cependant, il adorait les utilisés... Probablement un réflexe pour sembler plus normal ou bien pour vois si les organiques pouvaient comprendre leurs propres expressions.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La coupe est pleine [Karl]

Message  Ophyde le Mar 12 Juin 2012, 01:03

Un sommeil purement esthétique? Qu'entendait-il par là? Il dormait pour faire joli?... Il devait avoir un deuxième métier de statue, je ne voyais que cette option. Oui, il devait avoir pour devoir faire semblant d'être une simple statue et alors il dormait pour rendre l'endroit plus beau. Ou alors c'était une tactique de chasse, comme quand je restais immobile des heures avant de me jeter sur un oiseau... Oui mais il n'était pas question d'esthétisme ici, que de chasse... La chasse pouvait-elle être considérée comme un art élégant? Enfin, je m'égarais, aucun des deux sommeils qu'il me décrivit ne m'intéressaient. Décrient de cette façon aucun d'eux consistaient à voir son esprit se couper de son corps. Continuer dans cette direction ne m'apportait plus et heureusement mon trop grand enthousiasme me rappela ce pourquoi j'étais là.

Ainsi le verre de dragon était nommé obsidienne? Un petit sourire de satisfaction naquit sur mes lèvres, il était toujours utile de connaître un nouveau mot. Les mots avaient peut-être moins de pouvoir magique que les runes mais ils n'en étaient pas moins innocents. Bien employés ils permettaient d'illustrer une pensée et les plus habiles avec la langue arrivent à leur faire dire des choses extraordinaires mettant sous leur coupe les esprits faibles. Apprendre de nouveaux mots et leurs multiples significations était comme aiguiser une lame pour que l'arme soit plus tranchante. Le sourire se transforma en rire à peine audible en voyant le manège de la statue et du corbeau. À peine ce dernier posa le fusain, je m'assis sur le bout de ma queue relevée et commençai à écrire les glyphes pour la face interne de la coupe. Je relevai la tête quand le golem me rapporta la lame d'obsidienne du couteau en os. Et tout en écoutant ce qu'il me disait j'observai le corbeau sur sa tête. En l'observant bien cet oiseau avait l'air de tout sauf d'un corbeau, même si cet animal était réputé pour son intelligence lui avait un comportement trop intelligent même pour un corbak.

Mon attention sur le volatil s'envola quand Karl me demanda si l'artiste devait être discret...Je le regardais avec de grands yeux pleins d'incompréhension. Pourquoi c'était-il mit à parler à la troisième personne du singulier et pourquoi demandait-il s'il devait être discret? Ça n'avait aucun sens. Enfin si ça avait du sens mais hors contexte seulement. Mais là... Peut-être que comme il ne se considérait pas assez doué il allait demander à un autre artisan de sculpter la coupe? Oui, mais pourquoi être discret alors?

Réalisant que j'étais restée bloquée à tourner la phrase et les mots dans tous les sens pour la comprendre je secouai la tête faisant teinter les perles, os et cosses dans mes cheveux.

"Pour la forme de la coupe fait comme bon te semble. Il faut juste qu'elle soit assez grande pour contenir le sang de..., je réfléchis quelques secondes une petite moue aux lèvres, ... cinq poules...Oui, ça devrait suffire. Pour la gravure des glyphes à part qu'ils doivent être dans l’ordre exact où je les écris.... À si, pour ceux qui sont à l'intérieur le premier doit être au fond du récipient bien au centre puis faire tourner la phrase autour du premier glyphe. Il faut les disposer de telle façon que, quand on tourne la coupe on puisse lire les glyphes dans l'ordre. Pour ceux de l'extérieur, il faut disposer les glyphes de la même façon mais commencer au bord et non au centre. Mis à part ça... Pourquoi l'artiste doit être discret?"

Je me mordis la joue d'avoir poser la question, surtout que dit comme ça la phrase ressemblait plus à un mot de passe qu'autre chose...Peut-être faisait-il parti d'une organisation secrète et qu'ils se repéraient avec deux phrases bien définies. Le premier finissait sa phrase par "c'est à la discrétion de l'artiste?" et le second répondait par une phrase toute aussi farfelue ou alors une lugubre comme "L'artiste est mort."
avatar
Ophyde

Féminin
Messages : 341
Expérience : 652
Métier : marchande : potions, herboristerie

Feuille de personnage
Niveau:
24/40  (24/40)
Race: Lamia
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La coupe est pleine [Karl]

Message  Invité le Ven 15 Juin 2012, 02:09

"Pour la forme de la coupe fait comme bon te semble. Il faut juste qu'elle soit assez grande pour contenir le sang de... cinq poules...Oui, ça devrait suffire. Pour la gravure des glyphes à part qu'ils doivent être dans l’ordre exact où je les écris.... À si, pour ceux qui sont à l'intérieur le premier doit être au fond du récipient bien au centre puis faire tourner la phrase autour du premier glyphe. Il faut les disposer de telle façon que, quand on tourne la coupe on puisse lire les glyphes dans l'ordre. Pour ceux de l'extérieur, il faut disposer les glyphes de la même façon mais commencer au bord et non au centre. Mis à part ça... Pourquoi l'artiste doit être discret?"

Regardant les glyphes, Karl ne savait aucunement ce qu'elles voulaient dire ni à quoi elle servaient. Cependant, il imaginait que les runes devait avoir le même effet pour les personnes qui ne comprenait rien dans le domaine. Ce n'était qu'une forme de language après tout... Magique, certe, mais rien de plus qu'un language. Il était probablement possible d'écrire des livres en runes après tout, mais pour savoir si la littérature serait agréable ou non... C'était une bonne question après tout... Si tout language pouvait être communiquer, y avait-t-il des languages peu intéressant à lire? C'était une possibilité...

Malgré cette idée, le golem restait plutôt concentré sur la tâche. Le fait que la disposition des runes était plutôt simple, il avait un peu de difficulté à visualisé une simple coupe contenir le sang de cinq poules. Sans cependant ce demander pourquoi contenir tant de sang (après tout, dans un endroit où il y avait des vampires, des cannibales et possiblement des dévoreurs d'âmes, la possibilité que quelqu'un consome du sang de poule était très normal), le golem se demandait les proportions exactes pour ce ''récipiant''. Maintenant, ce n'était plus une coupe qu'il visualisait, mais plutôt une petite bassine...

''Je pense que ce serait préférable de faire une petite bassine. Une coupe de cette taille serait trop fragile et pourrait finir par se brisé avec le temps. Cependant, avec une bassine, je peux facillement mettre les runes et ça confère la place requise pour le sang de poule ou bien tout autre liquide. De plus, une bassine est beaucoup plus pratique puisqu'elle n'est visuellement pas dérengeante dans une pièce.''

Dessinant rapidement une esquise, le golem montrait simplement comment serait la bassine ainsi que la position des diverses runes dans cet alignement. Puis, avec un petit sourire, il ajouta:

''À la discrétion de l'artiste est une expression que j'ai entendu. Je pensais que c'était répendu chez les organiques. Je suppose que ça doit être les humains qui parlent ainsi...''

Il y eu une légerte impression de dégoût lorsque le golem prononçait le mot humain, mais c'était des plus subtils. On sentait simplement que la statue n'aimait que très peu les humains sans rien de trop prononcé. L'esprit du golem à ce sujet était très changeant, mais dans sa logique des choses, les humains seraient toujours détester, peu importe qui ils étaient... Alors ses mots reflétaient un peu ses pensés sans être très subtiles.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La coupe est pleine [Karl]

Message  Ophyde le Mar 19 Juin 2012, 19:02

''Je pense que ce serait préférable de faire une petite bassine. Une coupe de cette taille serait trop fragile et pourrait finir par se briser avec le temps. Cependant, avec une bassine, je peux facilement mettre les runes et ça confère la place requise pour le sang de poules ou bien tout autre liquide. De plus, une bassine est beaucoup plus pratique puisqu'elle n'est visuellement pas dérangeante dans une pièce.''

Oui, il n'avait pas tord... Et je réfléchissais déjà où je pourrais la placer dans ma pièce principale, un endroit où elle ne risquerait pas de trop gêner mais en même temps assez proche du cercle de transe pour que les esprits puissent y absorber l'énergie. Cela allait être compliqué mais pas impossible. Et puis une bassine avait l'avantage de pouvoir contenir le sang d'autres animaux plus gros si les esprits majeurs eussent eu pour fantaisie de vouloir changer de source d'énergie. Chose qui m'aurait contrarié, mais je pouvais comprendre qu'on eût envie de varier les "repas".

"Oui, la bassine sera plus adaptée, mais si je ne sais pas encore où la mettre ni la transporter...Parce que l'obsidienne n'est pas très légère, une coupe aurait été plus pratique à transporter. Et pour la vider aussi, ça risque d'être plus compliqué... Comme je ne pourrais pas la soulever pour la vider il faudrait trouver un autre moyen pour la vidanger."

J'ajoutais un petit point en bas de la bassine esquissée par le golem pour illustrer un trou qui pourrait être ajouté.

''À la discrétion de l'artiste est une expression que j'ai entendu. Je pensais que c'était répandu chez les organiques. Je suppose que ça doit être les humains qui parlent ainsi...''

Je penchais la tête sur le côté, ne comprenant toujours pas ce que voulais dire cette expression.

"Peut-être que d'autres organiques l'utilise... Tu n’es peut-être pas tombé sur la meilleure personne pour faire jouer les mots. Même si je maîtrise cette langue, il me manque encore tout beaucoup à savoir pour connaître sa subtilité."

Oui, ça faisait plus de deux ans que j'étais dans ces régions à la langue étrange. Mais pour quelqu'un qui avait l’habitude de voyager seule et qui a un langage tellement différent de celui-ci qu'elle se demandait pourquoi les personnes émettaient des sons encore plus incompréhensibles que des animaux, je trouvais que je m'en étais bien tiré!

"Mais du coup, cette expression veut dire quoi?"
avatar
Ophyde

Féminin
Messages : 341
Expérience : 652
Métier : marchande : potions, herboristerie

Feuille de personnage
Niveau:
24/40  (24/40)
Race: Lamia
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La coupe est pleine [Karl]

Message  Invité le Sam 23 Juin 2012, 03:57

"Oui, la bassine sera plus adaptée, mais si je ne sais pas encore où la mettre ni la transporter...Parce que l'obsidienne n'est pas très légère, une coupe aurait été plus pratique à transporter. Et pour la vider aussi, ça risque d'être plus compliqué... Comme je ne pourrais pas la soulever pour la vider il faudrait trouver un autre moyen pour la vidanger."

Voyant les modifications qu'apportait la lamia, le golem ne pouvait qu'approuver cette interraction. Après tout, c'était bel et bien la façon la plus simple d'évacuer le contenu de la bassine. Le seul problème était que, pour éviter de mettre le sang sur la plancher, il devait se préoccuper de certains détails.

''Pour ce qui est de l'évacuation, il faudra placer une sorte de valve pour contrôler le débit de sang déversé ou une petite trappe. Ça peut facilement être fait je pense. Ensuite, je pense que je vais mettre la bassin en forme comme un léger entenoir, ce qui entrainera tout le liquide vers le fond. Ensuite, je n'aurais qu'à tailler un passage pour que le sang passe vers la sortie. Vous n'aurez qu'à mettre un récipient pour éviter que le sang ne tombe par terre.''

Cependant, il semblerait que son interlocutrice n'était une de ses personnes avec lequel il aurait pu faire une joute verbale. Ce n'était pas si grave, mais cependant ceci l'étonnait. Après tout, il n'avait jamais entendu de quelqu'un qui parlait une langue sans pouvoir en comprendre les subtilités... En fait, Karl pensait simplement qu'il y avait une seule langue parler et trois langues écrite: les runes, le language des sorciers et ce qui pouvait être appeler comme la langue universelle. Le reste pour lui ne représentait que des dessins... Alors imaginer qu'une autre langue parler existait était hors de toute logique.

"Peut-être que d'autres organiques l'utilise... Tu n’es peut-être pas tombé sur la meilleure personne pour faire jouer les mots. Même si je maîtrise cette langue, il me manque encore tout beaucoup à savoir pour connaître sa subtilité."

''Maîtriser cette langue? Il y en aurait d'autres? C'est possible? Je n'en ai jamais entendu d'autre en plus d'un siècle d'existence... Enfin, je suppose que j'ai été tenu à l'écart longtemps... Peut-être y a-t-il eu de nombreux dialectes créer avant, pendant et après...''

"Mais du coup, cette expression veut dire quoi?"

''Oh, simplement de laisser le choix à celui qui travail de faire le travail comme il le veut. L'expression s'exprime surtout pour les artistes lorsqu'on leur demande un oeuvre d'art. Il parait que le travail est beaucoup plus intéressant lorsque c'est le cas. Ou du moins, c'est ce qu'on m'a dit.''

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La coupe est pleine [Karl]

Message  Ophyde le Mar 03 Juil 2012, 01:07

''Pour ce qui est de l'évacuation, il faudra placer une sorte de valve pour contrôler le débit de sang déversé ou une petite trappe. Ça peut facilement être fait je pense. Ensuite, je pense que je vais mettre le bassin en forme comme un léger entonnoir, ce qui entraînera tout le liquide vers le fond. Ensuite, je n'aurais qu'à tailler un passage pour que le sang passe vers la sortie. Vous n'aurez qu'à mettre un récipient pour éviter que le sang ne tombe par terre.''

D'un simple hochement de tête j'approuvai chaque chose qui me proposait, surtout la dernière phrase allais de soi, ce qui me fit doucement sourire. Au vu de ses idées pour encore améliorer le système, je ne pouvais qu'être rassurée.

"Je te fais confiance pour mettre un bon système d'évacuation, je ne l'aurais jamais imaginé aussi sophistiqué. Mais après tout tant mieux, cela veut dire que tu connais bien ton travaille. Tant que ça fonctionne, fais comme tu veux."

Je pouffai de rire quand il me se demanda s'il existait d'autres langues. C'était plus fort que moi et quand je me rendis compte qu'il pouvait mal le prendre m'arrêtait subitement, surtout qu'il venait de m'expliquer ce que voulais dire cette nouvelle expression...En gros, c'était ce que je venais de lui proposer : faire ce que bon lui semblait pour ce ça se vidange facilement... Ou alors je n'avais pas tout compris. Enfin peu importent, je me calais sur ma queue pour m'en servir de chaise et me préparer à expliquer ce que je savais. Mais surtout lui demander comment en plus d'un siècle il n'a connu qu'une langue, alors qu'en vingt ans j'en connaissait déjà trois. Bon deux étaient très semblables, mais il y avait quand même des différences significatives!

"Là où je suis née, on parle en : je me mit à claquer la langue contre mon palet ou contre mes dents ou la recourbant pour émettre un sifflement crachotant avec quelques voyelles au milieu. Prononçant un mot pouvant être pris pour une phrase qui était le simple nom de ma langue maternelle, c'est pour ça que j'ai un accent par rapport à vous. En remontant au nord, j'ai traversé des pays qui avaient presque la même langue jusqu'à la mer. Seuls les nomades du désert avaient une langue bien a eux, mais je ne suis pas restée assez longtemps avec eux pour l'apprendre. Dans la ville où j'ai séjourné avant d'arriver sur ce continent, on m'a appris qu'il existait quelques lieux coupés du monde ou vivait encore quelques ethnies de monstres qui avaient des langues bien a eux. Ainsi j'appris que les lamia de cette région désertique communiquaient en sifflant comme de simple serpents, mais s'il en restait personne ne savait où ils vivaient... En y réfléchissant le runique et les glyphes doivent pouvoir se parler."

Je penchais la tête sur le côté avant de reprendre.

"Comment ça se fait que tu ne connais qu'une langue alors que tu es bien plus vieux que moi?"

Je fis une petite moue, après avoir autant parlé, ça manquait de thé.
avatar
Ophyde

Féminin
Messages : 341
Expérience : 652
Métier : marchande : potions, herboristerie

Feuille de personnage
Niveau:
24/40  (24/40)
Race: Lamia
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La coupe est pleine [Karl]

Message  Invité le Mar 03 Juil 2012, 02:06

"Je te fais confiance pour mettre un bon système d'évacuation, je ne l'aurais jamais imaginé aussi sophistiqué. Mais après tout tant mieux, cela veut dire que tu connais bien ton travaille. Tant que ça fonctionne, fais comme tu veux."

La lamia lui fait confiance en ce qui concernait son plan, alors Karl ne put que s'en réjouir. Travailler sans grande limite était une chose, travailler en sachant que l'on se remettait à lui en était une autre. Il aimait bien que les gens lui fasse confiance pour ses talents et non pas seulement pour ce qu'il représentait.

Puis, par la suite, Ophyde commença a parler de sa langue. Le nom de cette langue était vraiment étrange et, malgré le fait qu'il ne comprennait pas ce qui avait été dit, comprennait que c'était une langue qui avait passer a travers le temps. Les langues complexes étaient les plus vieilles, celles qui valent d'être bien formulé. Cependant, la phonétique plutôt étrange était déroutant aux premiers abords...

Puis, tentant de saissir le contexte de plusieurs langues, le golem entendait que cette lamia ne parlait pas simplement d,une langue, mais d'une multitude de langue. À la rigueur, avec les nouvelles informations, une langue par race était compréhensible... Mais plusieurs langues différentes dans une même race? Et des accents à cause de la région dans laquel nous étions élevés? C'était quelque chose qui prendrait un peu de temps à assimiler pour le golem...

''Comment ça se fait que tu ne connais qu'une langue alors que tu es bien plus vieux que moi?"

''Hum... En fait, c'est surtout pour des raisons que je n'avais simplement pas le droit de parler. En fait, je n'avais la permission que de dire quelques mots ou phrases clés. ''Oui, Maître...'', ''Je m'en occupe, Maître...'', ''Je vous écoute, Maître...'' et ainsi de suite. Le fait que je n'avais pas le droit de parler une autre langue ou ne serait-ce qu'une langue m'a beaucoup... Pénalisé... Au niveau linguistique je suppose. Malgré le fait que j'ai vécu un siècle, rester isolé et sans la permission de parler n'a jamais été une bonne façon d'apprendre.''

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La coupe est pleine [Karl]

Message  Ophyde le Mer 04 Juil 2012, 12:11

''Hum... En fait, c'est surtout pour des raisons que je n'avais simplement pas le droit de parler. En fait, je n'avais la permission que de dire quelques mots ou phrases clés. ''Oui, Maître...'', ''Je m'en occupe, Maître...'', ''Je vous écoute, Maître...'' et ainsi de suite. Le fait que je n'avais pas le droit de parler une autre langue ou ne serait-ce qu'une langue m'a beaucoup... Pénalisé... Au niveau linguistique je suppose. Malgré le fait que j'ai vécu un siècle, rester isolé et sans la permission de parler n'a jamais été une bonne façon d'apprendre.''

La révélation du golem faillit me faire tomber de ma chaise. Heu... De ma queue. Heureusement une table n'était pas loin et je pus m'y tenir pour éviter de chuter. Comment avait-il réussit à ne pas devenir fou face à un asservissement que je ne souhaitais à personne?! Ça avait dû être terrible pour Karl... Je le regardais peiner par son passé. Ma vie semblait bien ridicule à côté... Quoi que, j'eusse sûrement connu plus de péripéties que lui?.... C'était étrange de ce dire qu'il était plus vieux que ma première mère mais qu'il avait moins de connaissance du monde extérieur que moi.

"Ça fait donc peu de temps que tu vis librement? Ce n'était pas trop dure... mentalement d'être ainsi asservi?"

Je me mis à frissonner bruyamment rien qu'en pensant à l'horreur que ça devait être. Comment pouvait-on infliger ça à un être vivant? Pourquoi les sorciers qui avaient créé un golem se sentaient supérieur à ce golem? C'était comme si une femelle, ce mettait à réduire ses enfants en esclavages juste parce qu'elle leur à donné la vie... Il y avait bien que les humains pour se sentir supérieur au point de se prendre pour des dieux. À la différence que les dieux, eux, une fois leur création vivante, il la laissait tranquille! De l'horreur je passais à l'indignation puis la colère.

"Comment peut-on oser, juste imaginer, d'avoir ce droit sur un autre?! Moi-même qui ai le pouvoir transformer quelqu'un en zombi je ne l'ai jamais utilisé... Je trouve ça contre-nature..."

Je poussai un soupir, même les animaux que j'élevais pour mes sacrifices avaient le droit à plus de respect que ce qu'avait subi Karl... Cette conversation manquait sérieusement de thé pour me remonter le moral. Je me redressai pour lui demander un peu gênée de passer du coq à l'âne.

"Tu aurais de quoi chauffer un peu d'eau?"
avatar
Ophyde

Féminin
Messages : 341
Expérience : 652
Métier : marchande : potions, herboristerie

Feuille de personnage
Niveau:
24/40  (24/40)
Race: Lamia
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La coupe est pleine [Karl]

Message  Invité le Mer 04 Juil 2012, 19:42

"Ça fait donc peu de temps que tu vis librement? Ce n'était pas trop dure... mentalement d'être ainsi asservi?"

''Je suis libre depuis quelques mois à peine. Je suis arrivé au donjon il y environs quatre mois, alors environs cinq je présume. Mon seul véritable voyage hors de l'habitation que je vivais avec mon maître fût la traverse du désert. Ensuite, je suis arrivé dans le village humain le plus près d'ici. Ils m'ont apporter lorsque je n'avais plus d'énergie, espérant ainsi ne pas s'attirer les foudres des maîtres du donjon.''

En y repensant à présent, il avait tellement changer au bout de quelques temps à peine. Pendant plus d'un siècle, il était rester au même endroit sans changer. Puis, en quelques mois, il avait sa vie, ses intentions, ses rêves... Moins d'un an avant, il servait de cobaye, de serviteur, de garde... Tout semblait si différent à présent, celà tenait du miracle pour le golem.

''En fait, c'est comme d'être dans un rêve... Mais dans lequel on ne contrôle rien. En fait, je devrais peut-être dire cauchemar à la place. Pour être honnête, je tentais d'ignorer le fait que j'étais sous servitude. Les seuls plaisirs qu'il me restait, c'était mon violon et la cuisine. Le violon car je pouvais en jouer sans que l'on me demande d'arrêter et la cuisine car je rendais les plats indigestes. Je me contentais des petites victoires et des petits moments de répis.''

"Comment peut-on oser, juste imaginer, d'avoir ce droit sur un autre?! Moi-même qui ai le pouvoir transformer quelqu'un en zombi je ne l'ai jamais utilisé... Je trouve ça contre-nature..."

''Les gens ne le pensent pas. Techniquement, si on veut, je suis une créature qui n'a pas raison d'être vivante... Ou du moins qui n'est pas supposer prendre aux vivants leurs chances dans la vie. Incapable de fondé des familles avec des organiques, nous sommes des monstres parmies les monstres...''

La lamia lâcha un soupire. Était-elle vraiment aussi indignée de voir qu'il y avait peu de respect pour les golems? Pour lui, c'était un point logique. Les gens ont peur de ce qui est différent. Humains et monstres sont tous des créatures de chair et de sang. Les élémentaires, quoi que souvent non-organiques, étaient des esprits tout comme les fantômes et autres spectres. Les zombies, eux, étaient un cas à part. Un mort-vivant conscient serait respecter (ou craint selon le cas) tandis qu,un mort-vivant inconscient serait tuer par tous.

"Tu aurais de quoi chauffer un peu d'eau?"

Cette demande brissa un peu la tension qu'il y avait dans les lieux. Reprenant un sourire, le golem répondit rapidement. Se levant vers le four qu'il utilisait normalement pour ses sculptures, il savait que la chaleur pouvait être utiliser pour chauffer de l'eau.

''Oh, oui... Je pense avoir un bouilloire quelque part dans mes objets. J'ai eu cet emplacement de boutique qui avait déjà été une ancienne maison... Je pense que j'ai même des tasses ou quelque chose de semblable. Je vais vous préparez de l'eau chaude de ce pas.''

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La coupe est pleine [Karl]

Message  Ophyde le Jeu 12 Juil 2012, 20:33

''Je suis libre depuis quelques mois à peine. Je suis arrivé au donjon il y environs quatre mois, alors environs cinq je présume. Mon seul véritable voyage hors de l'habitation que je vivais avec mon maître fut la traverse du désert. Ensuite, je suis arrivé dans le village humain le plus près d'ici. Ils m'ont apporté lorsque je n'avais plus d'énergie, espérant ainsi ne pas s'attirer les foudres des maîtres du donjon.''

C'était étrange de l'écouter parler de ses cinq mois de véritable existence. Il n'y avait pratiquement pas d'émotions dans ses dires comme s'il n'avait pas d'avis sur ce qu'on lui avait ou non fait. Enfin jusqu'à un certain point, il resta neutre. Car dès qu'il se mit à parler de sa "vie" - pouvait-on vraiment appeler ça une vie? - son ton, ce fit plus froid et sa voix plus crispée et son sourire disparu. Une certaine tension se mit à flotter dans l'air immobilisant le corbeau. À cause d'un rapide coup de langue dans l'air, je ressentis tout comme le volatil noir l'humeur pesante du golem. Mais au lieu de réagir comme le compagnon à plume de Karl, je me mis à soupirer... Mon être était partagé entre la pitié pour la statue, la colère envers les êtres qui pouvaient penser qu'un être pensant n'était pas vivant. La colère se transforma en dépit de ne pouvoir rien faire contre des préjugés vieux comme le monde et j'en soupirais

''Oh, oui... Je pense avoir une bouilloire quelque part dans mes objets. J'ai eu cet emplacement de boutique qui avait déjà été une ancienne maison... Je pense que j'ai même des tasses ou quelque chose de semblable. Je vais vous préparer de l'eau chaude de ce pas.''

Son changement radical d'attitude libéra le corbeau qui partit à la recherche de quoi faire chauffer l'eau, alors que le golem s'approchait d'un fourneau dont l'ouverture était couverte de quelques éclats de terre cuite. Pendant que l'eau chauffait un silence s'installa entre nous décidant l'horloge à donner son heure. J'en profitai pour chercher dans mes multiples petits sacs accrochés à ma ceinture celui qui contenait le thé. Il y avait des produits comme le thé ou de la sphaigne imprégnée d'onguent cicatrisant dont j'étais sur d'avoir sur moi pour la simple et bonne raison que je ne pouvais pas m'en passer. Le plus dure restait de trouver le bon contenant qui se trouvait souvent être le dernier de la liste... Une fois trouvé je levais fièrement la petite bourse de cuir, à l'odeur qui en émanait c'était un thé vert aux cinq épices adoucit par un peu de mauve. Étrange, j'avais dû avoir un léger mal de gorge le jour où j'avais préparé ce thé. J'espérais que Karl n'avait pas les papilles fragiles comme ceux du nord, tout en m'approchant du feu à mon tour, je m'en assurais :

"T'es habitué au épices? Parce que rare sont ceux de cette terre qui ne versent pas une larme en goûtant aux thés que je prépare pour moi... Ça m'embêterais de boire seule alors que je suis avec quelqu'un pour m'accompagner..., je portai mon regard sur la théière qui avait une forme que je n'avais jamais vue auparavant, il faut faire attention que l'eau ne bouille pas, le thé infuse moins bien sinon."

L'eau commençait d'ailleurs à frémir, mais de peur de me brûler je n'osai porter la main à l'étrange théière pour la sortir du feu. Je ne fis que poser dans un petit récipient qui traînait par là la quantité de thé à jeter dans l'eau. Une fois cela fini, je reportai mon attention sur la statue souriante tout en m'agrandissant pour éviter de me tordre le cou à le regarder dans les yeux.

"Alors comme ça tu joues du violon?"

Je connaissais l'instrument de nom et en avais vu en gravures. Mais les gravures n'étaient pas de très bonnes qualités et assez peu fidèles. Mais surtout j'étais curieuse d'en écouter, même que quelques notes! Juste pour savoir quelle sorte de son cet instrument émettait. Je n'avais jamais été très douée pour jouer d'instruments sauf pour les percussions et la voix et pour moi tout musicien avait un magnifique don qui me fascinait.


Dernière édition par Ophyde le Jeu 19 Juil 2012, 20:22, édité 1 fois
avatar
Ophyde

Féminin
Messages : 341
Expérience : 652
Métier : marchande : potions, herboristerie

Feuille de personnage
Niveau:
24/40  (24/40)
Race: Lamia
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La coupe est pleine [Karl]

Message  Invité le Ven 13 Juil 2012, 01:21

"T'es habitué au épices? Parce que rare sont ceux de cette terre qui ne versent pas une larme en goûtant aux thés que je prépare pour moi... Ça m'embêterais de boire seule alors que je suis avec quelqu'un pour m'accompagner..., je portai mon regard sur la théière qui avait une forme que je n'avais jamais vue auparavant, il faut faire attention que l'eau ne bouille pas, le thé infuse moins bien sinon."

Pendant que la lamia vérifiait que l'eau soit à la température exacte, Karl se dirigeait vers le fond de son atelier, cherchant les tasses qu'il avait mentionner... Et possiblement les rincer avec de l'eau pour enlever la poussière ou même la peinture qu'ils avaient contenu à un moment de leur existance. Finissant par en trouvé une à peine poussiéreuse pendant que son corbeau en trouvait une presque... présentable... Le golem prit les deux tasses avant de les rincer vigoureusement, à tel point que l'on pouvait voir le blanc étincellant de la tasse. Revenant vers Ophyde, la statue moqueuse avait cependnat une confession à faire...

''Je veux bien vous accompagné, mais je pense que le seul véritable amateur de thé dans cet atelier, à part vous, serait mon cher corbeau. Non pas qu'il me déplaisse d'en sentir la flagrance, bien au contraire... Simplement, je ne peux pas goûter à cause de mon corps actuel... Si mon maître a créer les runes pour me permettre d'entendre, de ressentir, l'odorat et la vision, celui du goût est un de ceux que je ne possède pas. Pour le maître, le goût pour un golem ne sert a rien puisqu'il ne mange pas. Si c'est pour l'odeur, je ne dirais aucunement non à une tasse... Cependant, c'est mon cher compagnon ailé qui consomme les aliments et brevages apportés.''

Après avoir déposer la quantité de thé nécessaire pour la mixture dans ce qui semblait être un récipient qui avait déjà servit à contenir divers pierres précieuses, le golem se demanda si c'était le hasard ou bien si c'était fait exprès. Cependant, c'était probablement la première réponse qui était exacte. Après tout, il n'y avait aucun moyen de le savoir, n'est-ce pas?

"Alors comme ça tu joues du violon?"

''Ah, oui... Le violon. Une des seules choses a avoir trouver plaisant de jouer pendant toute ses années. Jouer de la musique était un des passe-temps qu'avait eu mon maître avant qu'il... Enfin, peu importe... Comme lui n'avait pas le doigté musical, mais simplement l'oreille, il me laissa le violon comme loisir. Ce violon est probablement la seule chose qui me reste de mon passé et une des seules choses que je veux garder à travers le temps. Je jouerais un morceau plus tard si le coeur vous en dit. Cependant, je ne suis pas le plus grand virtuose que ce donjon connait, loin de là.''

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La coupe est pleine [Karl]

Message  Ophyde le Dim 15 Juil 2012, 18:42

Alors que le golem parti à la recherche de tasses je me mis à parcourir la salle du regard pour trouver un bout de tissu me permettant d'ôter la théière du feu. J'en découvrit un pendant sous une pile de parchemins ouverts. Curieuse, je m'attardais dessus quelques secondes le temps de sortir le chiffon. Je ne pu y retourner et comprendre ce que représentait les lignes visibles sur les rouleaux que déjà Karl revenait avec deux tasses éclatantes de blanc et... Et je ne pu qu'ouvrir la bouche, béate, devant sa révélation. Il n'avait jamais connu le plaisir du goût et de la texture?! Sentir la chaire encore palpitante et juteuse de vie emplir votre bouche de saveurs fortes et musquées pour ensuite couler dans votre trachée pour chauffer votre corps de son énergie?... Bon, il n'avait pas de goût, mais il lui restait l'odorat et le sens du touché... Alors, qu'est-ce qui pouvait l'empêcher de goûter la nourriture?... Il n'avait peut être pas moyen d'évacuer ce qu'il ingurgitait et de peur que ça ne pourrisse en lui il n'avalait rien... Ou le fond de sa gorge était bouché! Non... Si ça avait été le cas il n'aurait
pu parler, ou alors sa voix aurait été plus caverneuse, comme s'il avait parler intelligiblement la bouche fermée.


Je jetai le thé du récipient à la théière avant de croiser les bras sous ma poitrine tout en penchant légèrement la tête sur le côté, alors qu'il m'expliquait savoir jouer du violon sans être un virtuose. En plus de vouloir l'écouter rien qu'un instant, il éveilla ma curiosité sur le passé de son ancien maître. Mais avant d'en savoir plus je voulais comprendre comment il ne pouvait goûter aux aliments alors qu'il avait le toucher et l'odorat.

"Je ne comprends pas en quoi le fait de ne pas avoir le goût t'empêche de manger. Quand on mange on utilise trois sens le goût, l'odorat et le touché. Et d'expérience je peux te dire que le plus important et l'odorat. Parce que toutes les fois où j'avais le nez bouché, et depuis que je suis sur cette terre qui ne connaît pas de températures agréables je l'ai souvent le nez bouché... Enfin, à chaque fois, plus aucun aliment n'avait de goût. J'aurais pu manger des choses immondes que je n'aurais rien senti... J'ai dû d'ailleurs en manger par inadvertance, mais bon ça n'a pas d'importance..."

Je versai un peu de thé dans une tasse pour la vider dans la théière, à la couleur il n'était pas assez infusé.

"Après, ton magicien à peut être trouvé un moyen de t'enlever tout sens dans la bouche... En y réfléchissant, c'est ce que j'aurais fait si je n'avais voulu que quelqu'un ai le plaisir de manger..."

Je fis une petite moue de réflexion en baissant la tête tout en parlant, comme si je disais cela pour moi, avant de relever la tête vers la statue avec un sourire.

"De toute façon le plus souvent la différence dans le thé entre son odeur et son goût c'est une légère amertume ou âpreté, suivant le thé. C'est d'ailleurs à cause de ces deux dernier que certains n'aiment pas cette boisson."

Je versai une nouvelle fois le thé, mais cette fois dans les deux tasses. À sa couleur bleue à cause de la mauve et à son odeur, maintenant, il était bon. Je pris la tasse la plus proche pour la serre entre mes mains tout en la tenant contre le haut de ma poitrine. Je pouvais ainsi me réchauffer tout en humant les odeurs qui émanaient du liquide.
avatar
Ophyde

Féminin
Messages : 341
Expérience : 652
Métier : marchande : potions, herboristerie

Feuille de personnage
Niveau:
24/40  (24/40)
Race: Lamia
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La coupe est pleine [Karl]

Message  Invité le Lun 16 Juil 2012, 03:41

"Je ne comprends pas en quoi le fait de ne pas avoir le goût t'empêche de manger. Quand on mange on utilise trois sens le goût, l'odorat et le touché. Et d'expérience je peux te dire que le plus important et l'odorat. Parce que toutes les fois où j'avais le nez bouché, et depuis que je suis sur cette terre qui ne connaît pas de températures agréables je l'ai souvent le nez bouché... Enfin, à chaque fois, plus aucun aliment n'avait de goût. J'aurais pu manger des choses immondes que je n'aurais rien senti... J'ai dû d'ailleurs en manger par inadvertance, mais bon ça n'a pas d'importance..."

Pendant que la lamia prennait le temps de verser le thé dans une tasse, le golem tentait de rectifier le tir. Après tout, ce n'était pas tout à fait vrai que son maître lui avait retiré un de ses senses. À la base, un golem était de la pierre ou un autre matériel. Alors, les runes entre en action pour donner à l'esprit du golem les informations dont il a besoin. Si la rune n'est pas présente, l'information n'est simplement pas créer. On ne peut pas faire comprendre ce qu'est une couleur à une personne né aveugle, alors c'est similaire dans le cas de la statue moqueuse...

''Bien, je dirais que c'est un peu comme avoir le nez bouché pour le goût. Je peux sentir les odeurs, ça je peux le confirmer. Cependant, il n'y a pas de goût... Je peux aussi bien manger une brique ou le plus exquis des repas, il n'y a aucun goût. Je ne sais pas vraiment même si je peux dire que ça n'a pas de goût... Car bon, pour connaitre l'absence de goût, il faut avoir goûter... C'est un peu compliquer à expliquer après tout... En fait, je pense que l'on pourrais même dire que c'est une indifférence de goût.''

"Après, ton magicien à peut être trouvé un moyen de t'enlever tout sens dans la bouche... En y réfléchissant, c'est ce que j'aurais fait si je n'avais voulu que quelqu'un ai le plaisir de manger..."

Encore une fois, le golem rectifia le tir. Il espérait vraiment que la lamia ne le prendrait pas personnel qu'il tente de lui expliquer ainsi le fonctionnement que lui-même avait peine a comprendre parfois. Il faut dire que c'était quelque chose de surpenant un golem en tant que tel. Malheureusement, ce n'était pas organique. Toutes sensations, même ressenties par le golem, était un fruit de son imagination... Ou du moins, ce que les runes avait comme influence sur son esprit pour faire comme s'il était un véritable être organique.

''En fait, c'est plutôt le contraire qui a été fait. C'est plutôt pour ne pas mettre d'effort que je ne possède pas les runes pour goûter. Les runes sont complexes et puisque le goût pour une créature dite ''articifielle'' n'est pas vraiment utile. Si l'ouïe, la vision, l'odorat est utile pour protéger le créateur, le goût est quelque chose que l'on préfère éviter...''

"De toute façon le plus souvent la différence dans le thé entre son odeur et son goût c'est une légère amertume ou âpreté, suivant le thé. C'est d'ailleurs à cause de ces deux dernier que certains n'aiment pas cette boisson."

Versant cette fois-ci deux tasses, Karl prit la seconde une fois que la lamia fût servie. Prenant la tasse par ce qui était une poignée de son point de vue, il tendit cette dernière près de son visage. Prenant une gorgé tout en inspirant l'odeur du thé. Ce dernier était beaucoup plus fort qu'il ne l'aurait cru, mais ce n'était que plus agréable. Avalant le liquide, il sentait qu'il était bouillant. Mais encore, le golem ne sentait pas la douleur, alors ça lui semblait normal.

''Avec une odeur pareille, ce serait difficile d'y résister. Dans les divers boissons que j'ai sentis dans le donjon, c'est celle qui est le plus agréable. Normalement, puisque je suis celui qui fait moi-même les mélanges d'épices, l'odeur est forte, mais peu harmonieuse... Je suis sûr que mes concontions ne doivent pas être consomable!''

Le golem riait à présent, heureux de pouvoir partager quelques moments autre que ceux de son passé. Être critique de nourriture était sympatique même si c'était pour critiquer ses propres talents. Son esprit se laissa aller, cessant de réfléchir pendant un instant, un instant où la logique n'avait pas vraiment sa place.

Pendant ce temps, le corbeau de Karl s'était installer sur ce qui servait de lustre qui pendant au plafond. Attendant son moment, il respirait l'odeur, lui donnant un rêve d'une vie humaine. Cependant, ce n'était pas ce qu'il était, préférant regarder sa cible: la tasse de thé du golem. Il finirait par descendre sa garde et à ce moment là... Il pourrait avoir un peu de cette boisson pour le rassassier.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La coupe est pleine [Karl]

Message  Ophyde le Mer 18 Juil 2012, 10:21

Je comprenais sa première rectification. Il faut dire que le mot goût comme beaucoup dans cette langue était traître, il voulait aussi bien désigner un des cinq sens mais plus largement, et sûrement usé par défaut, pour parler de l'ensemble des saveurs qu'on ressentait une fois un aliment en bouche. Dans le cas de Karl, ce n'était donc pas le sens du goût qu'il n'avait pas, mais l'incapacité de sentir avec la bouche. Bien, il est vrai que vu comme ça on comprenait mieux... Mais j'avais du mal à cerner sa deuxième rectification. Si le magicien lui avait donné la capacité de sentir, comme avait-il fait pour que la statue ne sente pas dans la bouche? Je fronçais les sourcils en réfléchissant aux mots à employer pour exprimer ma pensé... C'était épuisant de réfléchir ainsi, quand diable arriverais-je à parler de choses complexes sans réfléchir avant?

"Mais s'il t'as installé des runes pour l'odorat et que c'est avec lui qu'on sent dans notre bouche les aliments... Comment a-t-il fait pour que tu ne ressentes aucune saveur? A moins... A moins que pour chaque partie de ton corps on doit à chaque fois écrire si tu pourras sentir ou non tel ou tel chose. Alors, il aurait du réécrire ta capacité à sentir les choses dans la bouche, ce qu'il n'a pas fais voulais créer quelqu'un d'utile plutôt qu'un être le plus "organique" possible."

J'avais vraiment du mal à voir comment le magicien avait empêché le golem d'avoir du goût alors qu'il lui avait donné le nez... Le voyant prendre une gorgé de thé malgré l'inutilité du geste, la question qui m'était venue quelques minutes avant me revint : comment faisait-il pour évacuer ce qu'il ingurgitait? Son créateur ne s'était pas cassé la tête à lui donner le goût pourquoi lui aurait-il donné de quoi digéré et manger? Heureusement il se mit à parler car déjà mon imagination dérivait et je mettais mis à le regarder comme une future conquête en imaginant ce qu'il avait sous ses habits... Peut être ses habits faisaient parti de lui, peut être étaient-ils en pierre tout comme la statue?... Il n'avait donc rien dessous....

''Avec une odeur pareille, ce serait difficile d'y résister. Dans les diverses boissons que j'ai sentis dans le donjon, c'est celle qui est le plus agréable. Normalement, puisque je suis celui qui fait moi-même les mélanges d'épices, l'odeur est forte, mais peu harmonieuse... Je suis sûr que mes concoctions ne doivent pas être consommable!''

Son rire me contamina et bientôt je l'accompagnais, même si le mien était pour une toute autre raison. Enfin, ça faisait toujours plaisir que quelqu'un apprécie ce qu'on créait, surtout que pour mes thés c'était une chose rare, à un point que je ne savais plus trop ou me mettre. Heureusement le rire me donna une excuse pour ne pas répondre tout de suite.

"C'est très généreux! Mais je suis sur qu'il existe des mélanges d'odeurs bien plus agréables, ou tout du moins différemment appréciable que ce simple thé. C'est étrange que tu aies du mal à créer des mélanges aux odeurs harmonieuses, si tu veux je pourrais te donné des conseils. Même si ce que je sais je ne l'ai appris que par expérience... Il est vrai que début mes thés n'étaient pas fameux."

Mon sourire gêné au début se transforma en sourire nostalgique aux souvenirs de mes expériences qui avaient fait l'horreur de mes papilles pendant un bon moment.
avatar
Ophyde

Féminin
Messages : 341
Expérience : 652
Métier : marchande : potions, herboristerie

Feuille de personnage
Niveau:
24/40  (24/40)
Race: Lamia
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La coupe est pleine [Karl]

Message  Invité le Mer 18 Juil 2012, 17:20

"Mais s'il t'as installé des runes pour l'odorat et que c'est avec lui qu'on sent dans notre bouche les aliments... Comment a-t-il fait pour que tu ne ressentes aucune saveur? A moins... A moins que pour chaque partie de ton corps on doit à chaque fois écrire si tu pourras sentir ou non tel ou tel chose. Alors, il aurait du réécrire ta capacité à sentir les choses dans la bouche, ce qu'il n'a pas fais voulais créer quelqu'un d'utile plutôt qu'un être le plus "organique" possible."

Pour mieux expliquer son point, Karl prit un autre morceau de papier et prit en main le morceau de fusin qui était rester sur la table. Dessinant rapidement deux corps humanoïde (sans pour autant être difforme), Karl dessina rapidement les les endroits où un organique avait ses organes dans le premier. Pour le second, il dessina plutôt un contour à l'intérieur du premier, tel le concepte des poupées russes. Vous savez, ses poupées qui s'emboitent une dans les autres? Enfin, Karl savait comment rendre ses dessins compréhensible... Enfin, il l'espérait...

Ayant déposé sa tasse, les yeux du corbeau prirent une teinte rouge sang, empreinte de malice et de destruction! Puis, il se dirigea vers la tasse de thé pour commencer à en prendre le contenu pour sa plus grande satisfaction. Si on le regardait, on pouvait presque voir dans ses yeux le bonheur qu'il aviat présentement.

''Le premier exemple est organique. Par exemple, si il y a un contact sur la peau, la sensation passe du corps pour se diriger au cerveau. Et donc, c'est dans la tête que tout les informations se receuilles. Goût, toucher, douleur, plaisir... Mais aussi les choses qui ne sont pas lier aux informations simplement physique. Les sons, la vue, les impressions, les idées, les rêves... Le corps organique est créer pour agir ainsi. Pour le moment, rien de nouveau...''

Prenant une inspiration, il laissa un peu de temps pour que l'information soit comprise. Enfin, si ce n'était pas déjà le cas. Si Ophyde savait déjà ses informations, ça pourrait toujours servir pour rafraichir sa mémoire en cas de besoin.

''Pour un non organique, c'est beaucoup plus complexe. Après tout, une simple pierre ne ressent rien. Alors, il faut créer quelque chose qui sert de ''cerveau'' ou de centre d'information. Ensuite, il faut créer un moyen que ses informations soient acheminés. Et finalement, un moyen que ses informations soient transformés pour donner les réactions d'organique. Par exemple, je ressens le toucher et les sensations. Un feu allumer me procurera une illusion de chaleur... Cependant, si je met ma main dans ce feu, je ne ressentirais pas la douleur comme un organique. Les runes sont choisis pour me rendre ''efficace'' pour le maître. Ensuite, le reste était très secondaire dans ses plans je suppose...''

Ensuite, Ophyde lui expliqua que certains de ses thés (du moins les premiers) avaient été plus ou moins réussi. Elle se demandait également pourquoi il avait de la difficulté avec les odeurs. Après tout, si l'odeur était harmonieuse, le goût était forcément à la hauteur.

''En fait, c'est surtout que je met des quantités plutôt excessive... Alors du coup, ce n'est rien qui est vraiment commestible. Cependant, si j'apprend le bon dosage, je devrais être capable de me souvenir.''

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La coupe est pleine [Karl]

Message  Ophyde le Jeu 19 Juil 2012, 20:21

Alors que je me penchais pour regarder le golem esquisser deux corps humanoïdes je vis le corbeau ce précipité sur la tasse ce qui me fit sourire. Je reportai mon attention sur le corbeau pour lui caresser d'un doigt le sommet du crâne, c'était bien la première fois que j'approchais la main d'un être à plume pour pas le manger ou le sacrifier... Mais ce volatile avait des comportements de tout sauf d'un corbeau basique, même si ceux-ci sont plus intelligents que la moyenne des repas plumeux, lui avait un regard trop réfléchis pour être considéré comme une vulgaire bête.

''Le premier exemple est organique. Par exemple, si il y a un contact sur la peau, la sensation passe du corps pour se diriger au cerveau. Et donc, c'est dans la tête que tout les informations se recueilles. Goût, toucher, douleur, plaisir... Mais aussi les choses qui ne sont pas lier aux informations simplement physiques. Les sons, la vue, les impressions, les idées, les rêves... Le corps organique est créé pour agir ainsi. Pour le moment, rien de nouveau...''

Dans le court silence qui suivit sont explication mon regard fixait le premier parchemin... Je reconnaissais dans son dessin ce que j'avais pu observer quand j'avais manger quelques humains mais ce qu’il m'avait expliqué avait du mal à entrer dans mon esprit... Tout était dirigé par cette masse de chaire dans la tête? Et l'esprit dans tout ça? Que les sens soit véhiculé et trié dans cette masse blanche, pourquoi pas. Après tout je ne savais rien du fonctionnement des corps, mes connaissances se portaient surtout sur les esprits et les plantes... J'avais bloqué sur son dessin... Si tout ça était véhiculé jusqu'au cerveau, qu'est ce qui le véhiculait? Qu'est ce qui recevait l'information pour le donné au messager? Comment le cerveau faisait-il pour traiter toutes les informations? Qu'est ce qui me prouvait que ce que disait Karl était véridique?

''Pour un non organique, c'est beaucoup plus complexe. Après tout, une simple pierre ne ressent rien. Alors, il faut créer quelque chose qui sert de ''cerveau'' ou de centre d'information. Ensuite, il faut créer un moyen que ses informations soient acheminées. Et finalement, un moyen que ses informations soient transformées pour donner les réactions d'organique. Par exemple, je ressens le toucher et les sensations. Un feu allumer me procurera une illusion de chaleur... Cependant, si je mets ma main dans ce feu, je ne ressentirais pas la douleur comme un organique. Les runes sont choisies pour me rendre ''efficace'' pour le maître. Ensuite, le reste était très secondaire dans ses plans je suppose...''

Toutes ses informations d'un coup me firent oublier pourquoi il m'expliquait ça. Tout en papillonnant des yeux, je le regardais la tête penché sur le côté comme pour m'aider à comprendre jusqu'à que la base de notre conversation revienne.

"Donc, si j'ai bien compris, le magicien n'as pas mis de rune pour que tu sentes quoi que ce soit dans la bouche?"

Son histoire de feu qui ne le brûle pas aussi m'intrigua et me permit d'oublier les informations que j'avais eues sous peu qui me perturbaient fortement. S'il ne ressentait pas la douleur, ressentait-il le plaisir d'une caresse? Préférant passer à quelque chose de plus concret pour moi, et de moins tentant, je préférai garder cette question pour moi... Pour l'instant... Peut être, si je ne l'avais oublié, reviendrait-elle dans quelques minutes, heures, jours et alors je lui demanderais.
La raison des consommations imbuvable de Karl me fit sourire, c'était souvent la cause d'un mauvais thé maison.

"Je ne sais si c'est par habitude ou non, mais maintenant il me suffit de sentir un de mes thé pour savoir s'il y a trop d'une herbe ou pas assez d'une autre. Normalement si à l'odeur il est agréable, son goût devrait l'être aussi. Par exemple, pour ce thé si on ne sent plus que la cannelle c'est qu'il y en a trop et on aura l'impression de boire un thé à la cannelle avec une note piquante grâce au gingembre. Bon, c'est sur que les thés aux épices sont plus facile à faire car on sent tout de suite la disharmonie. Si tu ajoutes des fleurs qui ont un parfum plus subtile avec des épices tu auras tendance à vouloir en mettre trop pour les sentir. Mais bon, rien de mieux que la pratique pour comprendre. Même si c'est avec des fautes!"

Je me mis à rire doucement et pris une gorgé avant de reprendre.

"Si tu veux je pourrais t'apprendre les recettes de thé que je fait. Ou t'aider à en fabriqué en te disant ce qui ne va pas."
avatar
Ophyde

Féminin
Messages : 341
Expérience : 652
Métier : marchande : potions, herboristerie

Feuille de personnage
Niveau:
24/40  (24/40)
Race: Lamia
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La coupe est pleine [Karl]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum