Frapper quelqu'un de plus petit que soit... C'est marrant ! [Pv crocs noirs]+[Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Frapper quelqu'un de plus petit que soit... C'est marrant ! [Pv crocs noirs]+[Terminé]

Message  L'overlord le Mer 20 Juin 2012, 21:41

Des pas lourds résonnaient dans ce couloir vide du donjon. Les pas étaient cependant rapide malgré la corpulence du propriétaire : le démon semblait occupé. En effet, il marchait seul et ses yeux oranges étaient plissés de manière assez cruelle et calculatrice... Ce qui n'était jamais bon signe avec un démon il faut dire. Marchant vers une salle du donjon assez banale, le démon réfléchissait. Arrivé à destination, il fut ravi de voir que personne ne squattait la pièce ce qui aurait été gênant. Après tout, ce que comptait faire le démon n'aurait sans doute pas été au goût de beaucoup d'habitants du donjon : comme si aller massacrer froidement une peuplade d'Halfelins rondouillards et crasseux allait gêner quelqu'un ! Ce n'était pas un crime quand mêm... Ah si quand même. Enfin passons, avant de parler d'aller trucider du semi-homme, encore faudrait-il les trouver ces imbéciles. Les renseignements dont disposaient le démon étaient de bien maigres indices pour localiser la peuplade de petits voleurs court sur pattes. Car oui, l'Overlord n'avait pas juste envie de massacrer de la petite bête juste pour se défouler ou exprimer son penchant démoniaque mais plutôt pour une raison bien précise. Le démon en armure avait eu vent il y a peu d'une tribu de Halfelins qui se seraient emparé de manière bien mystérieuse d'un objet magique qui lui aurait appartenu dans le passé. Cet espèce de petit Totem, aussi grand qu'un larbin était justement un signe de puissance qui permettait à celui qui le détenait de renforcer ses larbins en déchaînant l'énergie magique contenue dedans. Cet espèce de ''générateur" d'hormones de croissances pour larbins serait un sacré atout pour un démon guerrier comme lui : ses hordes deviendraient bien plus fortes et redoutable, lui assurant un surplus de pouvoir plus qu'appréciable. Restait encore le problème des témoins gênants : Daggon n'avait nullement peur de liquider des Halfelins par dizaine car aussi bien les monstres que les humains s'en porteraient mieux mais si jamais un humain ''innocent'' ou un monstre trop curieux venait à avoir vent de sa petite expédition punitive... Ça allait barder ! La Big Boss du donjon était certes coulante mais il ne fallait pas trop tirer sur cette corde là et le démon savait avec quasi certitude que la boucherie à venir allait faire céder la corde... Mais bon, l'Overlord avait toujours adoré jouer avec le feu !




Ayant finit de repérer les lieux, approximativement, le démon regarda sa toute nouvelle destination : les montagnes du Kimon : apparemment, les petits semis-hommes s'étaient cachés là. A présent, il restait à faire quelques petites choses encore. Revenant dans son domaine, toujours aussi chaotique une fois les portes ouvertes, il chercha du regard son plus vieux et fidèle larbin, biscornu. Ce dernier était juché sur une colonne de pierre abîmée et hurlait des ordres à plusieurs larbins qui courraient au hasard dans la pièce principale. S'approchant sans que le vieux machin tout rabougrit ne le remarque, Daggon écouta sa harangue avec un plaisir certain... Il fallait dire que ses insultes n'étaient parfois pas piquées des vers, voici un exemple :

-Grumeux ! Je te vois bien faire semblant de travailler espèce de fiente de harpie à deux têtes trisomique ! Et toi Brumeux, rends-toi donc utile sac de pus de troll puant et va l'aider !


Se retournant sur sa ''tour d'observation'', Biscornu cria '' Roooognon ! Ne mâches pas ça ! " Avant de saluer son maître et de sautiller jusqu'à lui en soufflant d'autres injures. La petite et hideuse créature fut rapidement mise au courant de l'idée de son maître maléfique et cria de joie. La bête à la peau grise réunit une trentaine de larbins et leur expliqua de suivre le maître avant de feuilleter brièvement dans un grimoire qui ne le quittait jamais. Il prononça quelque mot en pressant sa tempe puis en touchant le corps de l'Overlord. Biscornu hocha la tête et dit à son maître qu'à présent, et pour une durée d'un jour, il entendrait et verrait tout ce que l'Overlord verrait ou entendrait là bas. Remerciant son subalterne et allant voir Shilae pour notifier son absence, il partit enfin vers les montagnes. Le trajet lui prit un peu de temps mais il arriva enfin en vue des portes du village des Halfelins : plusieurs sentinelles endormies à leurs postes étaient les seuls remparts qui séparaient visiblement Over de l'intérieur du village. Ne se faisant pas prier, le démon envoya ses troupes relativement bien armées et les observa massacrer les petites gens avec un plaisir certain... Et inquiétant.


Fracassant lui même les portes d'un bon coup de hache, le démon faillit éructer de surprise quand il vit une bonne douzaine de Hobbits le charger avec des vouges, des épées et des massues ! Voyant qu'aucun de ses larbins n'était assez proche pour servir de bouclier, l'Overlord esquiva et contre-attaqua donc lui même et avec assez de maestra pour un être de sa carrure. Tourbillonnant en donnant des coups de hache et de pieds, il réussit à blesser plusieurs ennemis et à suffisamment effrayer les autres pour que ses sbires arrivent dans la mêlée et taille en pièces les sales bêtes. Arrivant sur la place du village, il remarqua partout les effets du totem : certains Halfelins étaient presque aussi grand qu'un homme d'1m60 et leurs vivres avaient deux ou trois fois la taille normale ! Grognant de rage, le démon cria, alors que l'alerte sonnait :


-Maudits semis hommes ! Ce totem m'appartient et je vais vous l'arracher de vos doigts boudinés ! Préparez vous à l'extermination !

Et il poussa un cri de guerre auquel ses larbins répondirent en fondant sur les pauvres Hobbits effrayés.


Dernière édition par L'overlord le Sam 21 Juil 2012, 12:23, édité 1 fois

________________________________________________________________________________________________________
Tremblez mortels ! (fiche)
Compagnons du démons
Techniques principales.
avatar
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
30/40  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frapper quelqu'un de plus petit que soit... C'est marrant ! [Pv crocs noirs]+[Terminé]

Message  Crocs noirs le Jeu 21 Juin 2012, 23:55

Ainsi donc la rumeur qui était parvenue au ruffian était vraie. Dans les montagnes du Kimon il existait bien des halfelins de la taille d'un homme, de telle sorte que si ce n'était leurs pieds velus et l'organisation de leur village ils auraient pu se faire passer pour des humains. Il n'y avait que deux explications à cela. Soit leur espèce avait bénéficié d'une évolution naturelle stupéfiante soit il y avait de la magie là dessous et il était fort peu probable que ça soit dût à un mage qui se soit amusé à lancer des sortilèges d'agrandissement sur des petits hommes et des courges (bien que cela puisse avoir son utilité si on devait nourrir de nombreuses personnes. A noter que ce commentaire vaut aussi bien bien pour les courges que pour les halfelins). Néanmoins la seconde hypothèse lui semblait encore la plus plausible et l'idée qu'un mage en soit responsable étant écarté Crocs noirs sourit à la pensée de trouver la source de cette anomalie et il pouvait espérer qu'elle soit dut aux émanation magique d'un artéfact. Quant à savoir lequel... Il se souvenait avoir lu dans un texte l'existence d'un objet de puissance ayant appartenu au seigneur du mal, patronyme grotesque aux yeux du ruffian, mais les témoignages se contredisaient. Certains affirmaient qu'il s'agissait d'une orbe, d'autre d'un sceptre et d'autres encore d'un totem. Cela ajouté à l'absence de trace laissée par son dernier possesseur rendait impossible son identification. Repliant sa longue vue, tout en replaçant ses cheveux que le vent brutal à cette altitude ne cessait de déranger, le ruffian se redressa et quitta son poste d'observation pour se diriger vers le cheval qui l’avait amené ici, non sans entraîner quelques caillasses dans sa course. Cette affaire allait être des plus aisées. Certes il était seul et les halfelins étaient comme lui des roublards, mais aussi des marchands et de fait chacun de leur bien avait un prix et Crocs noirs avait dans ses fontes de quoi le payer. Il s'agissait de quelques objets magique de basse qualité, mais qui ne manqueraient pas d'émerveiller les petits hommes si bien utilisés et surtout il avait avec lui des variétés d'herbes à fumer qu'ils ne pouvaient pas trouver ou cultiver en ces lieux. Il avait cependant prit quelques précautions et n'avait pas omis d'emmener quelques jouets personnels, dont ses inséparables crocs et sa ceinture du néant. Mais alors qu'il se dirigeait vers le village, le bras chargés de ses "cadeaux", il entendit une clameur s’élevait. Sans plus attendre il se mêla aux ombres, devenant imperceptible... Tant pis pour les négociations ! Il allait plutôt essayer de profiter de la confusion pour emmener l'artéfact. Il laissa sans regret choix ses marchandises afin de ne pas être encombrés et se dirigea vers le centre du village, aidé par les grandes ombres projetées par le soleil sur les montagnes. C'est à peine si dans sa course furtive il jeta un coup d'oeil aux halfelins, de taille "normales" ceux là, parfois harnachés dans de grotesques cuirasse, armé de fourches et d'épées qui n'avaient pas été décrochées de la cheminée depuis longtemps et aux face déjà rougeaudes alors que le combat n'avait même pas commencé.. Cependant le renégat n'eut aucun mal à deviner qu'il ne s'agissait pas d'un assaut ordinaire, même si les cris de souffrance et le sang qui coulait étaient les mêmes. Des pillards auraient sonnés le cor et des ordres anarchiques auraient été donnés S'il avait s'agit de l'Eglise l'on aurait entendu des trompettes et un chant clérical s'élever... C'était autre chose, de plus anarchique... Et Crocs noirs ne tarda pas à savoir quoi lorsqu'alors qu'il se mouvait parmi les ombres, ne se souciant guère de l'odeur de brûlé qui commençait à lui parvenir, lorsqu'il fut dépassé par une furieuse masse d'acier qu'il reconnut sans peine... L'overlord ?! Que faisait il aussi loin du donjon ? Pourtant à la connaissance du ruffian il avait d’importantes responsabilités et cela l'étonnerait que cette excursion soit pour apaiser son récent chagrin d'amour. Quoi qu'il en soit cela risquait de lui apporter de gros ennuis... Un habitant du donjon qui s'en prenait à d'autres créature. C'est alors que l'évidence sauta "aux yeux" du borgne. Le seigneur du mal évoqué dans les textes... C'était lui Ainsi il venait "légitimement" récupérer son bien, enfin tenter... Car si les halfelins n’étaient guère une menace Crocs noirs lui n'en rien à faire du bon droit, il voulait juste s'emparer de cet objet ! Et il savait comment il allait s'y prendre et pour cela il suivit ce rival improvisé. Après tout il ignorait l'apparence de l'artéfact de fait il lui serait plus simple de laisser son ancien possesseur le retrouver puis il le lui volerait sous nez, risquer, mais plus simple.

Il marcha pendant quelque minutes le long de la piste sanglante laissée par le colosse, puis se stoppa en même temps que lui près d'un potager géant, mais... C'était l'endroit qu'il avait observé à la longue-vue ! l'artéfact ne pouvait pas être ici ! ... Et pourtant alors que l'overlord affronté 'les petits hommes" démesurés Crocs noirs le vit, couvert par les feuillages d'une énorme citrouille. Outre le côté ridicule de la chose cela expliquait pourquoi le ruffian ne l'avait pas vu lors de son observation. Il ne lui restait plus qu'à se faufiler entre les légumes suffisamment gros en plus pour que leurs ombres permettent de maintenir l'effet de sa ceinture. Ce qu'il fit sans plus tarder, saisissant cependant une arbalète de petite taille surnommée la "roueuse hasardeuse" qu'il arma et qui avait la propriété de doter ses projectiles d'un sortilège aléatoire, mais toujours néfaste pour la cible (A noter la mort de son premier possesseur qui avait la certitude de pouvoir en se faisant tirer dessus avec son mare qu'il avait une chance de guérir d'une maladie réputée incurable). Ainsi armé il s'arrêta devant le totem taillé dans une curieuse roche et représentant plusieurs corps aux faciès simiesques et qui paraissaient de plus en plus musclés quand on les regardait de bas en haut, sans que leur gueule ne s'arrange. Le détaillant quelques instant il n'hésita pas ensuite à le retirer du sol où il était planté, mais cela eut pour effet regrettable de perturber la magie qui parcourait les légumes et ainsi de les faire imploser. Crocs noirs n'en subit pas d'autres conséquences directes qui le fait d'être recouvert des pieds à la tête d'une soupe bizarre, plus malheureux, en se détruisant les légumes ne couvraient plus de leurs ombres le ruffian qui était de fait parfaitement visible. S'en rendant compte il n'attendit pas un instant de plus pour se tourner vers L'overlord qui devait en avoir fini avec les halfelins et pointer son arme dans sa direction, prêt à réagir au moindre problème. cependant il ne fallait pas croire qu'il avait déjà abattu toute ses cartes. En vérité et comme tout "bon joueur" il ne faisait que garder le meilleur pour la fin.
avatar
Crocs noirs

Masculin
Messages : 119
Expérience : 1170

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frapper quelqu'un de plus petit que soit... C'est marrant ! [Pv crocs noirs]+[Terminé]

Message  L'overlord le Ven 22 Juin 2012, 18:02

[ HJ, musique d'ambiance ^^ http://www.youtube.com/watch?v=5mOsxxqFa3w&feature=player_detailpage ]


Aaaah, le plaisir du combat et du sang versé, la symphonie macabre des cris de douleur et des hurlements de terreurs. Voilà bien une chose dont l'Overlord ne se lasserait jamais : après tout, il aimait les choses simples et tuer était la chose la plus simple du monde quoique les gens en disent. Depuis la nuit des temps, avant même que les hommes apprennent à se servir de cailloux et de feu, les démons dans son genre se battaient déjà avec magie et acier. Donc on pouvait dire que la guerre et le massacre était d'une certaine manière dans ses gênes bien troubles d'après les révélations de son père, Belikios. Repenser aux évènements qui s'étaient produits quelques jours plus tôt en ''enfer'' lui fit bouillir le sang : toutes les informations qu'il avait dû digérer avaient bien faillit le rendre fou ! Alors l'assaut sur le village de petites bêtes était utile en bien des points : il lui permettait de récupérer un objet précieux tout en se vidant la tête. Promenant son regard vers les maisonnées troglodytes des Halfelins : des tas de pierres, d'herbes et de terre à demi-enfouie dans le sol, le démon émit un grognement... Comment pouvait-on décemment vivre dans un truc qui ne dépassait pas du sol ? Il n'y a bien que les nains pour pouvoir vivre complètement sous-terre. Plaquant un semi-homme équipé d'une lance au sol avec un bon coup de pied, le seigneur noir reprit l'arme tombée au sol et, d'un violent coup, épingla son adversaire au sol avec un rictus cruel plaqué sur son visage. Voyant plusieurs de ses larbins bruns se ruer à l'intérieur des habitations pour piller ou massacrer les habitants, le démon eut un sourire encore plus vil et éclatant : de braves petites bêtes que ces larbins. Cependant, en parlant de petites bêtes, il ne fallait pas oublier la présence des Hobbits : bien que leurs rangs aient été sérieusement entamés, les petits idiots velus ne semblaient pas vouloir reculer et abandonner leurs précieux totems dont on voyait les effet partout. Par exemple, certains légumes étaient énormes, bien plus que ce que l'on aurait pu obtenir par des biais normaux.



De même, et ce Overlord faillit le voir trop tard, certains des semis-hommes étaient de belles taille : plusieurs Hobbits vêtus comme des jardiniers et brandissant des fourches se rapprochaient rapidement des premiers rangs de larbins. Ces derniers virent trop tard les super Hobbits fondirent sur eux et plusieurs petites créatures guerrières brunes moururent avant d'avoir pu réagir. Cependant, une fois l'effet de surprise passé, les pseudos guerrier liés au démon se jetèrent sur leurs adversaires comme une horde de fourmis sur une sauterelle blessée et les mirent en pièces avec moult cris et borborygmes incompréhensibles. Bien vite, le dernier carré de défenseur se brisa de lui même et ils se dispersèrent dans la panique la plus totale, il put ainsi donc envoyer la seconde vague de ses petites créatures combattantes. Cette seconde vague était aussi constitué de bruns mais des camarades rouges les épaulaient de par la magie destructrice qu'ils pouvaient employés. C'est d’ailleurs grâce à cette dernières qu'ils firent brûler vif les derniers Halfelins trop stupides pour comprendre que la bataille était finie. C'est à ce moment là qu'une ''explosion" retentit non loin. Surprit, le démon en armure tourna son regard vers le lieu du grand fracas et vit un étrange humain recouvert de jus de légume brandir à la fois une arbalète... Et son trophée ! Avant même qu'il aie pu donné l'ordre d'attaquer cet infâme voleur, la voix de son plus dévoué serviteur retentit dans sa tête :


- Maître ! Prenez garde, il est armé d'une arbalète magique ! Défendez-vous !


Ni une ni deux, le démon se saisit d'un de ses larbins et l'envoya tel un missile vivant en direction du voleur : si il ne voulait pas se faire assaillir par un larbin, il allait devoir esquiver ou contre attaquer, laissant le temps à Daggon de faire une autre action :

-Rouges, faites-moi brûlez cet homme jusqu'à ce qu'il n'y aie plus de cendres à balayer !

Disant cela en avançant au milieu du reste de sa horde qui chargeait le pauvre humain solitaire, le démon analysa la situation : si le voleur se débarrassait de son projectile, il ne pouvait décemment pas rester sur place à attendre donc il se replierait... Mais Où ? A première vue, il n'y avait que deux choix : une allée vers la droite qui montait encore plus haut dans la montagne ou bien une immense résidence Halfeline qui devait sans doute appartenir à leur chef. Le chemin de droite avait l'avantage d'être dégagé pour le moment mais qui sait où il menait ? Quand à la résidence... Elle était surement labyrinthique et pleine de Hobbits qui pourraient servir de couverture au rôdeur en fuite ! A sa place, c'est là que le démon irait et c'est par là qu'il comptait bien faire aller ses troupes de toute manière... Restait à voir que ferrait le voleur dont les hordes de sbires du démon en armure ne cessait d'approcher.

________________________________________________________________________________________________________
Tremblez mortels ! (fiche)
Compagnons du démons
Techniques principales.
avatar
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
30/40  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frapper quelqu'un de plus petit que soit... C'est marrant ! [Pv crocs noirs]+[Terminé]

Message  Crocs noirs le Sam 23 Juin 2012, 10:38

...Crocs noirs aurait presque pu se sentier insulté... Jeter une chose sur quelqu'un pour occuper son attention était une ruse vieille comme le monde et il n'allait pas se faire prendre au piège comme un débutant, même s'il n’avait faire guère mieux avec ces fichus légumes ! Mais ne même temps comment aurait il pu prévoir cela ? C'était bien plus complexe que d'intercepter un projectile, en se décalant, pour garder dans son champs de visions la menace immédiate. A cette fin il usa du totem comme d'une masse, gardant l'arbalète pointé sur le colosse, pour frapper le nabot brun qui fut projeté sur quelques mètres en laissant une traînée sanguine qui ne laissait aucun doute sur son état actuel. Cependant e temps qu'il mit pour exécuter cet action fut amplement suffisant pour les larbins rouges pour préparer leurs assauts et même si leurs tirs n'étaient guère précis ils étaient tellement nombreux que si le ruffian ne tentait pas d'esquiver il était certain d'en recevoir une et il préférait ne pas savoir quel en serait le résultat.

Qui plus est il ne pouvait pas se permettre de tuer l'overlord en lui tirant dessus, il l'avait bien compris. Il y aurait forcément un larbin qui le rapporterait et si le hors la loi tuait un officier c'en était fini de lui et de ses petits commerces... Par contre ces fichus gobelins dégénérés n'avait aucune importance à sa connaissance ce fut donc sans hésitation qu'il tira dans la masse de rouge, en touchant au niveau du poumon droit, mais même si la blessure était mortelle, à moins de l'intervention rapide du'n larbin bleu, l'assaut l'était bien plus.... Enfin d'une certaine manière... Certes le facteur aléatoire était toujours néfastes pour la cible, ou ceux qui l’entouraient, mais justement... Il était aléatoire et cela ne signifiait pas tout simplement un coup un sort de feu, une autre fois de la glace. C'était bien plus varié... Comme il put le prouver une sorte de vague magique partant de sa cible et frappant les autres larbins qui furent tout simplement transformés en lapins. Des lapins hideux, mais des lapins quand même. Peut être qu'avec cette démonstration à la fois grotesque et inquiétante du pouvoir que l'humain avait à disposition le seigneur démon allait il se raviser, mais il en doutait fort.

Doute qui l'amena à se jeter sur l'issue qui pour sa part lui paraissait la plus efficace...L'allée menant dans les montagnes, certes ce n'est pas cela qui lui procurerait suffisamment d'ombre pour pouvoir se dissimuler et quand bien même la magie du totem entrerait probablement en conflit avec celle qui devait le dissimuler de telle sorte que si Crocs noirs serait effectivement invisible on apercevrait un totem lévitait en l'air... Néanmoins il serait toujours plus discret de s'échapper par cette voie, quitte à rencontrer l'un ou l’autre fuyards halfelins... Il lui fallait juste atteindre son cheval e il pourrait échapper sans soucis à ce démon, cela ne devait pas être tâche trop compliqué. Ainsi, ignorant s'il était suivi, il se faufila entre les roches, faisant rouler derrière lui celle qui lui paraissait instable, produisant un fracas de tonnerre qui couvrait un bref instant les cris des blessés qui semblaient aller en diminuant alors qu'il s'éloignait. Par ailleurs dans sa course il cala le totem dans son dos à l'aide d'une sorte de courroie qui resserrait déjà sa tenue... Et soudain il s'élança sur la paroi, commençant à l'escalader, domaine dans lequel il était habile et la boite de conserve ne risquait de l'y suivre ! Quand à lanceurs de feu... Au vu du tracé de leurs tirs ils allaient avoir du mal à l'atteindre une fois qu'il aurait atteint une certain hauteur. Il était curieux de voir comment le démon comptait s'y prendre pour le rattraper... Ou tout du moins essayer.
avatar
Crocs noirs

Masculin
Messages : 119
Expérience : 1170

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frapper quelqu'un de plus petit que soit... C'est marrant ! [Pv crocs noirs]+[Terminé]

Message  L'overlord le Lun 25 Juin 2012, 20:01

Alors comme ça, le voleur n'était pas un simple rufian de bas étages et était assez malin pour ne pas se faire avoir par le missile vivant ? C'était certes intéressant mais la manière dont l'homme borgne écarta le larbin brun de son visage, avec le totem magique précisons-le, énerva passablement l'Overlord : espèce de mécréant irrespectueux ! Le totem risquait d'être endommagé si il subissait à nouveau un tel traitement. Cela obligeait en plus le démon à changer de stratégie et c'était une autre raison pour lui d'être un tantinet agacé : après tout, il était bien tranquille à massacrer du semi-homme avant que l'autre énergumène n'arrive et le force à agir autrement. Laissant l'ivresse de la mort et du sang derrière lui à grands regrets, il s'élança pour poursuivre le voleur qui semblait réfuter son avis précédent et se diriger vers le chemin plus à droite au lieu de s'enfoncer au coeur des habitations des Halfelins. Cette stratégie restait compréhensible car le chemin était à l'écart donc sans doute plus libre mais on ne savait pas où il menait ce qui voulait dire que les chances de fuites de l'homme mystérieux reposait sur un sacré coup de chance... Ou bien l'humain avait encore des ressources insoupçonnées. En parlant de "ressources" l'humain n'en manquait pas et s'avérait être un adversaire redoutable qui savait exploiter tout ce qui lui tombait sous la main : de vieilles caisses vermoulues furent jetées sur les sbires du seigneur de guerre pour les ralentir, une avalanche vint carrément stopper la horde de l'Overlord en en blessant même plusieurs. Le démon lui par contre ne fut pas blessé et se contenta d'écarter d'un revers de sa hache maléfique un rocher un peu trop gros et précis dirigé vers lui. Voyant plusieurs de ses gobelins difformes rouler en bas de la pente au milieu des rochers, Daggon rugit de frustration et pointa son doigt sur la silhouette du voleur qui devenait de plus en plus floue à mesure que ce dernier s'éloignait en courant :


- Ne crois pas t'en tirer à si bon compte voleur !

Et, Empoignant un autre larbin brun, un de ceux qui avait été épargné par les rochers en restant collé au seigneur démon, l'Overlord le propulsa encore comme un missile en direction du grimpeur improvisé. Se rapprochant au pas de course, Daggon lançait larbin sur larbin : cette technique, bien qu'impresice et cruelle finirait sans doute par porter ses fruits et le voleur par dégringoler. Il restait toujours une carte à jouer pour le démon et ce dernier fut bien contraint de l'utiliser : il lui restait un petit groupe de verts qui justement suivant le chef de la horde à distance mais ces derniers suffiraient-ils ? Certes ils grimperaient surement mieux que leurs cousins bruns mais ils n'étaient pas assez fort pour surclasser l'humain si ce dernier s'y mettait sérieusement ! En tous cas, à peine avait-il donné l'ordre à ses assassins de foncer sur le fuyard qui était à présent hors de portée de ses rouges, que les verts malodorants passèrent entre les jambes de Daggon et commençaient l'escalade à grands renforts de sifflements reptiliens... Il y avait intérêt à ces que ses créatures arrivent à décrocher le totem et à l'apporter avant que l'humain n'atteigne les hauteurs de cette parois rocheuse car si il y arrivait, l'Overlord aurait perdu à coup sûr son trophée. Plissant les yeux en voyant de petites silhouettes remuer au sommet de la petite falaise, l'être en armure émit un juron : d'autres Hobbits... Et avec des pierres en plus ! L'un des projectiles frôla le voleur au totem et toucha un larbin au mauvais endroit à la tête, faisant lâcher prise à la créature écailleuse et l'envoyant s'écraser en bas. Une autre pierre toucha l'épaule du démon qui ne sentit presque rien mais par contre, il entendit distinctement la voix furieuse de biscornu retentir sous sa boîte crânienne :


- Ils jettent des... Pierres ?!? Bandes de sauvages, primitifs ! Homos pas sapiens va !

Le dernier commentaire fit sourire le maître de la horde qui se contenta d'observer la suite des évènements en ignorants les projectiles qui ne lui faisaient de toute manière aucun dégât... Le voleur allait-il tomber ? Allait-il réussir à grimper casser la tronche aux Hobbits... A moins que ces derniers ne soient du côté du malandrin ?

________________________________________________________________________________________________________
Tremblez mortels ! (fiche)
Compagnons du démons
Techniques principales.
avatar
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
30/40  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frapper quelqu'un de plus petit que soit... C'est marrant ! [Pv crocs noirs]+[Terminé]

Message  Crocs noirs le Mer 27 Juin 2012, 19:16

Au moins les manoeuvres du hors la loi avait eu l'avantage d'énerver son adversaire et si dans un affrontement blessé une bête en colère pouvait être dangereuse dans une course poursuite ça n'était qu'un désavantage pour lui. Ne se souciant guère des exclamations énervées du seigneur noirs, ces dernières lui arrachant néanmoins s un sourire car son adversaire, bien que redoutable, semblait bien présomptueux pour avoir la certitude de lui faire du mal. Oh, Crocs noirs n’était pas arrogant, mais son adversaire ne devait avoir connu idée de ce qu'était capable l'homme face auquel il avait à faire pour avoir ainsi la certitude de lui faire du torts, malgré les moyens importants qu'il avait à sa disposition... Déjà qu'avec aisance le ruffian s'était mis hors de porté de ses tireurs... Mais rapidement il se rendit compte que ce n'était pas suffisant ce colosse n’hésitant à lui envoyer de nouveau ses soldats ! Enfin au vu de la distance à laquelle s'écrasa son premier projectile et du bruit que fit celui là en s'écrasant sur la roche Crocs noirs n'avait pas trop de crainte à avoir, d'autant plus qu'il était en perpétuel mouvement, donc impossible d'ajuster le tir petit à petit. Il prit cependant la précaution de rendre son trajet plus hasardeux en apparence pour empêcher au démon de tirer en essayant de prévoir où est ce qu'il allait. Cela avait l'inconvénient de le ralentir un peu, d'autant plus avec l'encombrement que représentait le totem, ce qui n'était pas quelque chose de très avantageux au vu des sifflements en contrebas qui se approchaient. Bon sang certaines de ces vermines savaient escaladés... Enfin le sommet n'était plus très loin et une fois qu'il l’aurait atteint il n'aurait pas trop de mal à fuir ces bestioles, ou à les tuer... Néanmoins ce n'était pas un prétexte pour relâcher ses effort car s'il été assailli par plusieurs d’entre elle il risquait fort de lâcher prise...

Rajouter à cela que des halfelins l'attendaient en haut et lui jetaient des cailloux et la situation se compliquait au plus haut... Certes au moins les petits hommes le visaient autant lui que les larbins et il pouvait se protéger avec le totem qui n'allait pas être abîmé par ces caillasses, mais il allait avoir du mal à prendre prise sur le sommet si plusieurs d’entre eux le cueillait alors qu'il se stabilisait... Néanmoins malgré cela il continue de gravir la roche pour échapper aux sbires du démon... Mais les halfelins se révélèrent encore pire, faisant preuve d'une certaine stratégie en faisant lancer des rochers d'une taille supérieure par ceux qui avaient affecté par l'artéfact, par ailleurs face à un énorme rocher qui menaçait de l'écraser le ruffian ne dut sa survie qu'à ses réflexes qui le poussèrent à se décaler sur la gauche et ainsi entrer dans une crevasse qu'il n’avait pas aperçu de par sa position , mais qui était suffisamment large pour l’accueillir avec le totem. Qui plus est cette fissure se prolonger et il était désormais protégé des tirs des halfelins... Il lui suffirait de se laisser glisser suffisamment loin, tout en veillant à ne pas chute, puis ensuite à escalader à l’abri... Comme du gâteau... Avec même un peu de chance les espèces de gobelins l'avaient perdus de vue... Et même si ce n'était pas le cas il leur laissait à l'entrée de la faille une jolie surprise...
avatar
Crocs noirs

Masculin
Messages : 119
Expérience : 1170

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frapper quelqu'un de plus petit que soit... C'est marrant ! [Pv crocs noirs]+[Terminé]

Message  L'overlord le Ven 29 Juin 2012, 15:17

Toujours sous le discourt enflammé et haineux de son bras droit, le seigneur noir observait le déroulement de l'escalade de l'humain voleur de totem et de ses propres sbires qui tentaient de lui arracher ce précieux trésor. Le démon porta son regard haineux sur le voleur, comme si la seule intensité de son regard orangé allait servir à faire chuter le voleur ou tout du moins à lui faire rater une prise pour qu'il tombe au sol. Bon, autant espérer qu'il neige en enfer (et une neige blanche parce que les chutes de cendres volcaniques ressemblent à des chutes de neiges mais n'en sont pas !) Et surtout, l'Overlord commençait a en avoir plus qu'assez des pierres qui rebondissaient continuellement sur son armure... Sans faire plus de dégâts qu'une piqûre de moustique sur un dragon ! Bon bien entendu, le démon réagissait comme un de ces gros sauriens (car après tout, il n'y a rien de noble chez un dragon, c'est juste 2 tonnes de muscles commandés par un cerveau de la taille d'une noix !) La réaction ne se fit pas attendre mais ne fut, au départ, pas aussi spectaculaire qu'on aurait pu s'y attendre. Baissant la tête, le démon chuchota une incantation dans un dialecte démoniaque oublié dont le débit s'accéléra au fur et à mesure que deux portails gagnaient en intensité, suspendu en l'air derrière la troupe d'Halfelins. Les deux Portails se solidifièrent et un démon assez différent de ceux de la horde coutumière de l'Overlord fit son apparition. (HJ : voir fiche pour les démons) Les créatures s’emparèrent de leurs épées de flammes et taillèrent les semis-hommes en pièces avec des cris de joies assez terrifiants pour les non initiés.



Bien entendu, le massacre ne faisait pas perdre de vue la progression du voleur et il vit avec un certain plaisir que ses sbires gagnaient du terrain. Pourtant, son sourire s'envola quand il sentit une grosse explosion qui balaya ses verts pourtant si proche du but. Rugissant de colère de concert avec les deux démons (dont un tomba de la falaise à cause des vibrations et dû retourner d'urgence dans son plan pour éviter de s'écraser en bas) Et il observa les morceaux de larbin s'éparpiller dans l'air. Son plus vieux larbin, Biscornu l'appela soudain par le lien mental que la petite bête pouvait établir avec lui :

- Maître, les montagnes de ce secteur sont criblées par des tunnels et cette faille dans laquelle l'humain s'est engagé doit être l’embranchement d'un autre, cherchez bien maître...


Obéissant à son second avec une rage assez bien contenue, le démon chercha un autre tunnel et en trouva vite un... Bien que ce dernier soit peu ragoutant : il s'agissait d'un tunnel où était évacués les déchets des Hobbits vers une autre rivière déjà bien pollué. Pataugeant dans l'eau, accompagné par le dernier démon de combat supérieur et le reste de ses larbins, le seigneur démon avança dans le tunnel assez haut et large en se pinçant le nez et en espérant retrouver assez vite le voleur. Après plusieurs minutes où il retrouva un passage plus ''propre'' au sein de la montagne, il entendit des pas : une autre patrouille de semis hommes ou bien le voleur qui était parvenu à trouver un autre chemin lui aussi ? Les échos des pas étant trop déformés pour être analysés, l'Overlord n'eut plus qu'à attendre et à espérer... Bien positionné au milieu d'un passage plus large des tunnels.

________________________________________________________________________________________________________
Tremblez mortels ! (fiche)
Compagnons du démons
Techniques principales.
avatar
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
30/40  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frapper quelqu'un de plus petit que soit... C'est marrant ! [Pv crocs noirs]+[Terminé]

Message  Crocs noirs le Dim 01 Juil 2012, 00:00

... Au final tout cela s'avérait bien plus facile qu'il ne l'avait espéré... Pas étonnant s'il était pas fichu d'arrêter un voleur qui lui prenait son bien, même s'il était de l'envergure de Crocs noirs, que ce seigneurs des ténèbres ait été déchu ! Cependant comme tout bon opposant le ruffian ne vendait pas la peau du démon avant de l'avoir vaincu. Ainsi quand les cris des halfelins retentirent il mit un certain temps à s'assurer que cela n’était pas l'annoncer d'une menace imminente pour lui, car allez savoir avec ces infernaux... Il aurait très bien pu invoquer un balor dont il se serait ri, car à moins de détruire la montagne cet être n'aurait aucun moyen de l’atteindre, qu'une nuée de petite créature qui aurait été capable de se faufiler par la faille et de lui causer bien plus de soucis. Il sembla alors que ça ne soit ni l'un ni l'autre, puisqu'un balor aurait fait autrement plus de bruit, mais en tout cas il ne s'agissait pas d'une menace immédiate...

Néanmoins une fois à la surface il allait devoir l'affronter, car même s'il escaladait du côté de la faille où n'était pas le halfelins cela ne l'étonnerait pas que la créature qui les ait massacré puisse aisément le franchir et bien qu'il ne remettait pa en cause ses propres capacités ou la puissance de ses artéfacts il ne fallait pas oublier qu'il alait devoir se battre avec une gêne en la présence du totem et que ce dernier en fonction de la menace que représentait son futur opposant pouvait décider de sa victoire ou de sa défaite... Tout ça pour dire que s'il pouvait éviter l'affrontement il le ferait. Néanmoins alors qu'il reprenait sa périlleuse ascension, la roche se faisant de plus en plus friable sous ses doigts, il ne voyait aucun échappatoire à cette confrontation... Finalement il n'eut pas de choix à faire le hasard lui forçant la main et il se manifesta de la manière suivante. Ainsi alors qu'il prenait appui avec son pieds sur une roche cette dernier échappa à sa prise. Non elle ne se brisa pas, ne s'effrita pas quand il voulut la saisir et ce n’étaient pas sa botte qui avaient glissée, c'était juste que... Cette roche était en vérité un animal qui avait fait preuve d'un mimétisme surprenant et avait échappé avec agilité au ruffian qui ne l'avait pas aperçu malgré son oeil exercé. Sous le surprise ce dernier fut incapable de se retenir et son autre pied se retrouva également dans le vide. rapidement ses bras et ses mains ne purent plus le soutenir à eux seule et il décida lui même de se laisser tomber, le corps à la verticale de la paroi, avant que la douleur ne le pousse à faire cela. Les bras levés dans l'espoir de réussir à saisit une plate forme suffisamment large pour pouvoir y prendre réellement appris et reprendre son escalada ses mains percutèrent la roche à de nombreuses reprises, brisant ses ongles et ensanglantant ses doigts, mais à l'instant où après un énième gémissement il se croyait fichu ses mains saisirent une vraie surface... Bien sûr l'arrêt fut brusque et il en fallut de peu pour qu'il se laisse à nouveau, tomber, de par sa souffrance cette fois. une de ses épaules s'étaient déboîtés, mais il parvint quand même à force de volonté à se hisser et à retrouver une surface stable, s'estimant alors heureux d'avoir attaché le totem à son dos, ce qui lui avait permis de le conserver. Après avoir repris péniblement son souffle il devait se rendre à l'évidence, ses mains étaient dans un trop sale état pour qu'il puisse espérer gravir la falaise. Cherchant une solution il releva alors la tête et se rendit compte qu'il était à l'entrée, ou la sortie, d'un boyau souterrain... N'ayant pas vraiment le choix il le suivit, arbalète de nouveau chargé au poing. il avait peut être les mains en miette mais il était encore en mesure de l'armer et de tirer sur la première chose qui se mettrait en travers de sa route... car comme il l'avait prévu malgré les ombres du tunnel sa ceinture ne le dissimulait plus à cause de l'énergie du totem...

Et en parlant d'ennui... Il ne mit pas longtemps à en trouver et il ne put s’empêcher de songer que le hasard tait foutrement paresseux pour lui opposer encore les mêmes adversaires... Du moins à peu près, puisque la troupe était rehaussée d'un autre démon à la mine peu commode qui, au vu du sang qui le tachait, devait être celui qui avait tué les nabots sur la falaise, donc bien plus dangereux que les larbins, bien qu'il était curieux qu'il soit ici et non en haut... Probablement à cause de la magie, mais là ce serait à lui de l'user à son avantage. Ainsi sans attendre qu'il soit submergés sous le nombre de ses assaillants ou même que ses adversaires réagissent à sa présence il leva l'arbalète et clama.

"....Laissez moi sortir d'ici où je ferai s'effondrer cette galerie ! Cette arbalète à en réserves plusieurs pouvoirs que je choisis à ma guise et celui sur lequel s'est porté mon choix suffira amplement pour réaliser mon plan... Donc soit vous me laissez passer sir Overlord et vous et vos serviteurs avaient la vie sauve soit ovus odnnez l'ordre d'attaquer et je mes ma menace à exécution...Et y survivrai car j'ai de quoi m'en prémunir de parl es artéfacts en ma possession."

Coutumier des mensonges, il n'était pas tonnant que Crocs noirs s'en serve pour sauver sa peau. Ainsi bien sûr il ne pouvait pas choisir le pouvoir de son arbalète et ne survivrais pas en cas d'éboulement, mais il espérait que menace suffirait à faire s'écarter le seigneur du mal... A moins que ce dernier était aussi fanatique que les serviteurs du "bien", auquel cas il était fichu...
avatar
Crocs noirs

Masculin
Messages : 119
Expérience : 1170

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frapper quelqu'un de plus petit que soit... C'est marrant ! [Pv crocs noirs]+[Terminé]

Message  L'overlord le Lun 02 Juil 2012, 20:11

Le jeu du chat et de la souris commençait à agacer prodigieusement le seigneur maléfique qui se tenait toujours courbé dans ce tunnel malodorant qu'utilisaient des êtres tout aussi infâme que les déchets qu'il charriait. Grognant de dégoût, le seigneur noir se contenta de pincer le nez en rêvant déjà quel sort il allait faire subir au voleur d’artéfacts et à tous les autres Halfelins qu’il allait croiser sur sa route. Pourtant les seules choses qui croisèrent le regard du démon furent des rats fuyant son approche lourde et cadencée ou des araignées certaines d'une taille pourtant bien respectable qui auraient fait bondir une femme jusqu'au plafond. Dédaignant le vue des arachnides plus laides que dangereuses, le monstre en armure poursuivit son avancée, faisant accélérer ses petits sbires à coups de menaces et de coup de poing sur la tête avec sa main libre. Indisposé par l'odeur toujours plus forte d'égout, l'Overlord essaya d'entrer en contact avec Biscornu mais ne reçut aucune réponse... Les parois du tunnel devait être trop épaisses pour laisser passer le lien. Pestant contre ce nouveau revers, le démon força encore l'allure, obligeant les petites créatures à s'écarter et s'attirant un bougonnement irrité du dernier démon de combat qui le suivait toujours. Ignorant la réaction de son subalterne, l'Overlord tourna au coin d'une galerie pour déboucher enfin sur une plus large qui lui permettait de tenir normalement et de ne plus patauger dans les déchets. Plusieurs Halfelins sales et mal habillés, surement des clochards ou des parias malades. En tous cas, qui qu'ils soient, ils ne firent pas long feu avant d'êtres mis en pièces par les larbins de Daggon. Ce dernier s'arrêta l'espace de quelques instants, juste le temps de nettoyer ses bottes souillées par les miasmes du conduit d'égout.



Après encore une seconde ou deux passées à récupérer son calme bien précaire, le démon reprit rapidement sa route en se demandant distraitement combien de temps l'autre démon allait rester à se battre à ses côtés : même si il avait percé depuis peu les connaissances nécessaire pour invoquer ses guerriers démoniaques mais il n'était pas encore assez fort pour les diriger éternellement et maintenir le lien les liants à ce plan d'existence. Enfin, pour un bourrin dans le genre de l'Overlord, arriver à invoquer de telles créatures tenait déjà de l'exploit hein ? Alors ne lui en demandons pas plus ! C'est alors qu'il était encore un peu prit dans ses pensées que le démon entendit enfin des pas se rapprocher : il ne pouvaient venir de devant mais l'échos trompeur pouvait tant annoncer une armée qu'un seul homme. Se préparant à recevoir l’intrus qu'il espérait être l'humain hors-la-loi, Daggon plaqua un sourire mauvais sur son visage.


Et heureusement, l'Overlord ne fut pas déçu : ce fut effectivement le voleur d'artéfacts qui se profila au bout du couloir rocheux bien taillé mais ce dernier ne se laissa pas impressionné par la présence des troupes du démon et du démon lui même. Au contraire, l'humain osa même menacer l'Overlord de son arbalète qui, bien que d'apparence plutôt dérisoire pour abattre un démon, ce dernier ne sous-estimait pas l'arme pour autant. C'est pour cela qu'il demanda à son autre démon de prendre l'adversaire à revers mais le guerrier à l'épée enflammée prétexta soudain avoir autre chose à faire ailleurs... Et disparut sans autre forme de procès ! Face à cette déconvenue, Daggon voyait sa principale force d'assaut disparaître dans une volute de fumée. Étouffant un juron, le démon à la hache toussota discrètement et dit d'un ton qu'il espérait assuré :

-Vous ne m’impressionnez pas le moins du monde l'humain : votre arme à certes des propriétés plus qu’intéressante mais de ce que j'en ai vu, elles sont loin de pouvoir venir à bout de mon humble personne et puis... La moindre explosion ici ferait s’effondrer tout le réseau de galerie et les résidences Halfelines aux alentours donc... J'ai bien peur que si vous tirer, vous vous ensevelirez vous aussi.


Avançant avec une nouvelle détermination, appuyant encore plus sur les bluffs et les extrapolations, le démon dit à nouveaux :

- De plus, l’artéfact que vous détenez à de malheureuses proportions à faire muter ceux qui restent trop longtemps à ses côtés : étant donné que l’artéfact vise à modifier des larbins, je n’ose imaginer vous voir vous transformer en une de ces créatures dénuées de cervelles... Ce qui pourtant finira par arriver si vous vous entêtez à garder ce totem sur vous.



Arriver à une distance qu'il jugeait suffisante pour faire son coup en traître, le démon écarta la main droite loin de son corps, comme pour montrer qu'il ne voulait pas se battre dans l'immédiat mais plutôt négocier. En réalité, cette main préparait un des sortilèges favoris de Daggon, bien qu'il soit loin d'être le plus puissant, un éclair aveuglant. C'est justement sur cet effet que comptait l'Overlord pour reprendre l'avantage : si la cible n'était guerre blessée, au moins en serait-elle aveuglée momentanément et ainsi le démon chargea l'humain pour tendre le bras, visant à saisir la lanière de cuir du totem pour l'arracher du dos du voleur. Bien entendu, il restait encore la possibilité au voleur de récupérer bien plus vite que prévu ou de ne pas être affecté par le sortilège : si tel était le cas, l'adversaire pourrait toujours esquiver ou bien tirer à bout portant sur l'Overlord... Et rien ne pourrait changer la donne si ce n'est l'épaisseur de l'armure du démon et sa résistance ignée...

________________________________________________________________________________________________________
Tremblez mortels ! (fiche)
Compagnons du démons
Techniques principales.
avatar
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
30/40  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frapper quelqu'un de plus petit que soit... C'est marrant ! [Pv crocs noirs]+[Terminé]

Message  Crocs noirs le Mer 04 Juil 2012, 15:36

Le démon était bien confiant ou bien fol pour se risquer sur le terrain de la fourberie et de la ruse avec le ruffian... Et Crocs noirs penchait plutôt pour la folie, ne serait ce que par le fiat qu'il évoquait la menace d'être enseveli alors que, même si c'était faux, lui même avait dit qu'il avait un moyen pour s'en tirer. Ensuite il remettait en doute les pouvoirs de l’arbalète sur le seul que cette dernière lui ait dévoilé alors que le ruffian savait très bien qu'un pareil mastodonte pouvait bien successeur à un sort particulièrement brutal. Par ailleurs certains écrits, bien qu’exagérant probablement la chose, racontaient qu'une fois un seul tir de cette arbalète avait suffit à tuer un dragon... Ça serait un bel espoir pour se débarrasser de ses démon, alors il ne resterait que ses larbins,qui bien qu'encore relativement nombreux, ne sauraient causer de réelles problèmes aux ruffians d'autant plus que si certains de ses artéfacts, comme la ceinture, étaient perturbés, ceux à usage plus... Offensifs étaient en état de marche, sinon la bille explosive n'aurait pas fonctionné, cela était sans doute dut au fait que le registre de magie était totalement différent. D'ailleurs ceci était une nouvelle faille dans l’esbroufe du démon. si ses artéfacts étaient perturbés, le totem devait aussi l'être et de fait le ruffian ne risquait pas d'en subir le effets et quand bien même... Dans le pire des cas il saurait s'en guérir...

"Allons messire me croyez vous vraiment négligeant et inconscient au point de chercher à vous dérober un artéfact sans 'être préparé ? S'en est presque insultant pour être franc ! Alors croyez moi quand je vous dit que la seule menace qui pèse sur moi... C'est vous !"

A peine concluait il cette phrase qu'une violente lumière lui agressa l'oeil, l’amenant à se le couvrir d'une main, heureusement il avait appris à réagir face à pareilles situation et à se battre en aveugle. Qui plus est la taille de son arbalète lui permit de s'en servir d'une seule main et de fait il parvint sans réelle difficulté à tirer droit devant lui, cependant il n'entendit pas de chocs ni de cri de douleur ? L'avait il manqué ? Probablement, mais pourtant il n'entendait pas le bruit de sa course. Parvenait il à se faire discret pour prendre le ruffian à revers ? Cela serait étonnant au vu de son armure, mais allez savoir avec ces créatures... Enfin la réponse lui vint quand au terme de cinq secondes il put rouvrir les yeux... Et apercevoir un être translucide et éthérée devant lui en pleine course, qui allait le percuter... Et le traversa de part en part sans lui faire le moindre mal... Ah ! La farce ! Le carreau avait eu comme effet de rendre le seigneur du mal intangible et de fait il ne pouvait plus lui faire de mal...Cependant ses serviteurs si, il devait donc agir rapidement, d’autant plus qu'il ignorait combien de temps durerait l'effet. Rangeant ainsi son arbalète à sa ceinture il en sortit une chaîne. Le lien éthérée, en plus d'avoir la particularité de faire aussi mal qu'une vraie chaîne avait la particularité d'engourdir l'adversaire à chaque frappe et de par l'ample zone d'effet que cette arme pouvait avoir elle lui semblait tout indique contre ces bestioles. Donc il se souvenait du fonctionnement que lui avait détaillé ses espions en lui donnant des informations sur l'overlord. Les bruns, les combattants, étaient trop maladroits pour causer un réel soucis, les verts sournois et furtifs étaient plus problématique il devait s'en débarrasser en priorité, les rouges, lançant du feu ne risquaient pas de lui faire grand mal s'il veillait bien à se couvrir avec leurs congénères, enfin restés les bleus, qui pouvaient soigner les autres, mais il comptait bien tuer chacun de ces créatures, car il ne pouvait pas se permettre d'en laisser derrière lui qui pourrait le prendre à revers... Ainsi saisissant à deux mains la chaîne de ses mains meurtries, qui ne l'empêchaient pas cependant d'avoir une bonne impression, il balaya les premiers larbins en face de lui, puis commença à faire tourbillonner sa chaîne ,lui faisant décrire des courbes complexes pour frapper en premier lieu les verts, alors qu'il évitait avec agilité les bruns qui en même temps le protégeait des tirs des rouges, car bien qu'ils soient plus petits le ruffian s’arrangeait toujours, en se fendant ou en se baissant à les mettre sur la trajectoire des tirs... Il était curieux de voir comment le "spectre" infernal allait réagir face à cela, espérant dans le même temps que l'effet ne se dissiperait pas sous peu
avatar
Crocs noirs

Masculin
Messages : 119
Expérience : 1170

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frapper quelqu'un de plus petit que soit... C'est marrant ! [Pv crocs noirs]+[Terminé]

Message  L'overlord le Jeu 05 Juil 2012, 12:13

La bravade du démon lui laissait une désagréable sensation sur la nuque comme quoi il n'aurait pas dû y aller si fort en provoquant le rufian : cela pourrait l'énerver et lui faire commettre une erreur mais l'Overlord en doutait car l'humain semblait bien plus maître de lui que ce à quoi s'attendre d'un humain lambda. En effet, ces moutons de la chaîne alimentaire tremblaient tous de terreur en voyant un démon et sa horde de sbires répandre le chaos et la mort mais pas ce voleur là. Le démon se demanda tout en se rapprochant de lui si jamais le voleur n'avait pas tout simplement déjà vu et combattu des créatures infernales ce qui faisait qu'il ne les craignait plus autant que la majorité des hommes. Cela ne troublait pas trop le démon car après tout, il lui restait encore des cartes à jouer. Mais il était aussi curieux, et même si il savait que ça jouerait en sa défaveur, de voir si le borgne lui aussi n'exagérait pas ses compétences. Surtout qu'en y réfléchissant bien, les artéfacts de téléportation étaient rares et même avec les compétences certifiées de l'homme pour dérober des choses ou en récupérer d'autres, on avait le droit de douter que l'homme vieillissant pouvait en détenir un assez puissant pour le protéger d'un éboulement d'une telle ampleur. Le pire, c'est que l'homme n'avait pas bronché lorsque Daggon disait douter de ces capacités ce qui empêchait le démon d'établir une stratégie qui aurait un e chance totale de réussir. Parce que des plans, il y en avait mais tous étaient quasi voués à l'échec ou bien étaient trop risqué pour sa propre personne. Le voleur étant d'un naturel extrêmement réactif, un assaut frontal sans atouts supplémentaire était du suicide.







Pourtant il allait bien falloir que le démon se décide à agir : il était hors de question que Daggon laisse le voleur de totems fuir avec SON butin, celui qu'il avait prit en versant sang et sueur (bon, techniquement, ses larbins on plus sués que lui mais vous comprenez le concept) alors il allait devoir charger. Bien entendu, cela n'aura rien d'une charge épique du héros du bien contre les forces du mal, au contraire... Ce serait plutôt la horde d'affreux monstres qui voulait tuer et démembrer un autre suppôt du mal. Parce qu'à vrai dire, seul un aveugle placerait le voleur tout de noir vêtu dans la catégorie des ''gentils''. Se décidant enfin à agir, le démon envoya son sort préféré à la face de son ennemi puis attaqua... Mais rien ne se passa comme prévu. Bien que l'Overlord s'attendait effectivement à une contre-attaque envoyé à la hâte, il s'attendait plus à subir une vive douleur facilement surmontable plutôt que... Que rien en fait. Il ne sentit pas la morsure du carreau planté dans sa chair : l'arme l'avait-elle manqué ? Possible vu que son ennemi était aveuglé mais ensuite il se sentit léger, très léger... Trop léger même ! Voyant sa main passer à travers la lanière de cuir et le totem qu'il convoitait tant, l'Overlord poussa un cri de rage mais pas de peur ! Qu'était-ce donc que cette diablerie ?! Se retournant voilement, le démon constata qu'au moins ses sbires n'avaient pas tous été affectés par l'effet étrange du sortilège mais que ça n'améliorait pas vraiment leur sort : ils se faisaient en fait massacrer d'autant plus vite qu'ils ne comprenaient pas ce qui arrivait à leur chef.





Pestant contre le sort, le démon sourit quand même : si ce qu'il pensait marchait, là le voleur aurait à qui parler ! Il se rappela vite fait la formule permettant de lier le petit groupes de spadassins étranges à lui et la récita. Il fit une faute et dû recommencer mais il termina la formule au moment où ses derniers larbins tombaient sous les coups d'une étrange chaîne dont il s'était bien garder d'approcher après l'avoir sentie lui mordre la chair malgré son état. La formule se termina et un vent chaud et tropical souffla brutalement dans le tunnel pourtant humide et malodorant. Un trio de petits êtres portant des sabres de bonne factures et recouverts de tatouages apparurent autour de Daggon et, sans échanger un seul mot, se dispersèrent pour attaquer l'humain sous tous les flancs. L'un d'eux réussit à coincer définitivement la chaîne en se servant de la pique laissée par un des larbins mort pour la coincer dans le mur. Bien entendu, un puissant coup réussirait à déloger l'arme mais pendant ce temps, les deux camarades du petit malin secouaient le voleur dans tous les sens. Grâce au lien télépathique et tout simplement à la maîtrise des bêtes dans les arts-martiaux, l'humain affrontait un adversaire bien plus puissant que l'Overlord lui même. Les petites bêtes tournoyaient, frappaient, se servaient des angles morts de l'homme vieillissant ainsi que du contre-poids d totem pour blesser à plusieurs endroits le voleur. Les blessures n'étaient pas encore sérieuses mais elles finiraient par ralentir assez l'adversaire pour que le sortilège dont Daggon était victime se dissipe et que ce dernier porte le coup de grâce. D’ailleurs, alors que l'un des monstres tentait encore de prendre le voleur à revers pour lui porter un coup dans le dos, Over remarqua que sa main redevenait visible et matérielle. Il s’esclaffa et dit alors :


- Vous feriez mieux de vous rendre humain, votre sortilège commence à se dissiper et vous êtes blessé, il n'en faudra plus longtemps avant que vous ne périssiez sous les coups alors qu'il vous suffit simplement de rendre l'artéfact pour que je vous laisse en paix. Et puis après tout, à quoi vous servirait cet objet ? A rien ! Alors il faut mieux le donner à qui en a le plus besoin.



Souriant toujours, le démon savait que l'humain n'allait pas accepter l'offre de toute manière : il était trop fier pour cela et il savait surement que l'Overlord devait le tuer pour étouffer l'affaire de toute façon.

________________________________________________________________________________________________________
Tremblez mortels ! (fiche)
Compagnons du démons
Techniques principales.
avatar
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
30/40  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frapper quelqu'un de plus petit que soit... C'est marrant ! [Pv crocs noirs]+[Terminé]

Message  Crocs noirs le Dim 08 Juil 2012, 22:37

.. Sans leurs maître pour le mener et leur ouvrir le chemin ces vermines n'opposaient q'une piètre résistance que Crocs noirs parvint à briser sans trop de difficultés, éliminant les vert avec brio puis le rouges avec un peu plus de difficulté de par une meilleure cohésion de la part des bruns il put ensuite s’occuper de ce derniers et des bleus avec facilité, sa chaîne écrasant crane et membre avec une aisance étonnante par rapport à la force de l'humain... Mais il dut s'avouer réellement surpris malgré toute son expérience par l'apparition soudaine d'autres créatures bien plus redoutables que les larbins, mais également au service du seigneur démon. Bon sang combien de serviteurs ce dernier pouvait il encore invoquer comme ça ? Enfin pour être honnête il ne se posa pas cette question, bien trop préoccupé à se défendre face à ces monstres... Les étudiant de manière méthodique il releva leur apparence anthropomorphique et leurs queues qui devaient leur permettre de garder un sens de l'équilibre, donc une fois cette dernière tranchée ils devaient être particulièrement déstabilisés. Il nota également leurs yeux entièrement rouges qui devaient indiquer que leur vision n’était pas leur sens principal, donc inutile d'essayer de se cacher... Pour être honnête c'était la première fois qu'il voyait des créatures pareils, mais leurs styles de combats agiles et coordonnés ne lui était pas inconnu. Ils allaient d'abord chercher à l'affaiblir avant de l'achever et il ne comptait pas leur en laisser l'occasion ! Ainsi il enroula la chaîne autour de ses poignets ,pour éviter qu'ils ne lui tranchent les tendons des mains et veilla bien à esquiver leurs assauts aux jambes, jusqu'à ce qu'il parvienne à trouver une faille dans leur étrange coordination...

Cependant sa posture défensive ne suffisait pas pour qu'il se protège intégralement et de nombreuses estafilades commençaient à couvrir son corps et au vu de l'audace croissante de ces créatures le coup de grâce n'allait pas tarder à venir. Qui plus est le sortilège de son arbalète commençait à prendre fin, il fallait donc que rapidement il se débarrasse de ces sous-fifres sinon il serait submergés... Oui il lui restait une dernière carte, ses Crocs, mais il ne pouvait se permettre de tuer l'Overlord et ces armes et le mystère qui les entourait était un symbole de son autorité alors si quelqu'un pouvait en parler ce serait un véritable problème... C'est alors qu'une idée lui vint. Ces bestioles étaient des invocations, de fait quelque chose les retenait ici et ça devait être un lien magie, et comme toute magie elle pouvait être perturbée et il avait largement de quoi faire cela ! Certes ça ne serait pas sans risque, mais il n'avait pas vraiment le choix... Ainsi profitant d'une brève accalmie il joignit ses mains et frotta sa chaîne contre sa ceinture, une sorte de perturbation visuelle se fit alors voir, comme s'il y avait une chaleur importante, puis il frappa son arbalète, à ce moment des spirales colorés jaillirent de l'arme, mais ça ne suffirait pas... Et enfin il leva les bras alors que les créatures se jetaient sur lui pour l'achever, mais à cet instant la chaîne frappa le totem et des véritables foudres en jaillirent frappant aussi bien les créatures qui disparurent dans la seconde qui suivit que Crocs noirs, bien que sur lui l'effet fut totalement différent et face à un tel chaos magique il avait eu de la chance au vu des artéfacts dont il avait usé... Comme c'était la chaîne qui avait reçu chacune de énergies et avait "dégénéré" il avait été frappé par le sortilège de cet objet, ce qui était toujours mieux que d'être victime d'un effet aléatoire, d'un agrandissement soudain, mais moins bien que si la ceinture s'était remis en marche, enfin tout ne pouvait pas se passer dans le meilleur des cas... bien que là, ne pouvant ni fuir ni combattre avec ses membres engourdis c'était une situation bien délicate face au seigneur du mal qui reprenait sa consistance...

"...Honnêtement Overlord que comptait vous faire ? Je connais tout de vous, et vous rien de moi, tuez moi et vous verrez bien, des ennuis arriveront au donjon et donc indirectement à vous même alors que... Au final vous n'avez rien à y gagner, oh certes laissez moi partir et vous perdrez le totem, néanmoins il me sera aisé de créer une chose qui aurait le même effet et puis... En échange vous aurez en plus des ...Cadeaux... Si vous êtes suspicieux raccompagnez moi au donjon et essayez de vous informer un peu sur Crocs Noirs... ? N'allez pas croire que je fuis le combat, moi aussi j'ai encore des cartes dans ma manche, mais tuer un dignitaire comme vous serait mauvais pour les affaires, je pense que vous pouvez comprendre..."

Sur ces mots il lui tendit la main, prêt cependant à la retirer s'il faisait mine de l'assaillir, bien qu'il était peu probable qu'il soit assez rapide pour la retirer de par son engourdissement... en vérité il était en train de jouer son va tout, un dernier "coup" des plus dangereux mais qui serait assurément une victoire...

"...Et bien sur je rembourserai les pertes..."
avatar
Crocs noirs

Masculin
Messages : 119
Expérience : 1170

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frapper quelqu'un de plus petit que soit... C'est marrant ! [Pv crocs noirs]+[Terminé]

Message  L'overlord le Lun 09 Juil 2012, 13:37

Malgré qu'il soit taché de sang, le rufian humain ne se laissait nullement conter par ses adversaires bondissant et agiles. Le démon ressentit pour la première fois une réelle inquiétude : cet homme n'allait-il donc pas enfin se décider à mourir ? Il était vraiment coriace ce bougre pourtant la majorité des humains sont facilement brisés... Ferait-il exception à la règle ? Le démon soupira de frustration : son adversaire l'avait déjà bien assez prouvé et avait opposé un défi plus qu'honorable alors maintenant... Qu'il tombe et crève ! Observant la scène avec une impatience grandissante, le démon en armure regardait son corps réapparaître progressivement dans ce plan d’existence : la donne allait enfin tourner. Bien qu'encore assez calme, du moins en apparence, l'Overlord ne pouvait néanmoins s'empêcher de penser aux souffrances qu'il allait infliger au voleur si ce dernier ne se faisait pas tuer par ces nouveaux acolytes. Les petits monstres télépathes semblaient d'ailleurs avoir l'avantage malgré le temps que prenait l'affrontement. En observant leur ballet mortel qui se dessinait à coups de griffes, de lames et de coups de queues, le démon se sentit bien privilégié d'avoir réussit à soumettre ses petits monstres à son service. L’anecdote de la rencontre entre Daggon et les Xinaathis était assez simple mais valait la peine d'être écoutée. En fait, le démon avait trouvé cette tribu affaiblie par la maladie, l'isolement et les trahisons d'autres tribus de monstres semblables. Terrassant une autre tribut tout aussi mal en point à lui seul, l'Overlord s'attira donc l'attention de toutes les autres. Invité par la tribu Xinaathis mal en point mais toujours redoutable, l'être en armure entouré par ses futurs sbires avait promit de débarrasser les créatures de leurs adversaires les plus terribles. Se battant avec acier et magie, l'Overlord mit à bas les autres tribus de créatures guerrières et reçut son dû : une pleine tribu de guerriers à présent en pleine forme vu qu'ils avaient acquis toute les ressources de leurs anciens ennemis trépassés.



Souriant en voyant l'un des monstres, dont il ignorait le prénom, ces trucs en ayant de ces imprononçables, ouvrir une nouvelle entaille dans la chair de l'humain, le démon saliva d'avance à l'idée de pouvoir torturer tout son saoul sa proie. Pourtant, cette dernière sortit encore un autre as de sa manche au point que le démon commença à se demander si il n'affrontait pas un démon de la malice sous forme humaine. Rugissant de colère et de frustration mêlée, Daggon vit à cet instant précis que son corps était de nouveau matériel. Il remarqua aussi que quelque chose s'était modifié dans l'air : bien que résistant à la magie, il ne pouvait pourtant pas l'ignorer... Mais de là à comprendre ce qui s'était passé réellement, c'est une tout autre histoire ! Donc, voilà que l'Overlord était de nouveau ''là'' et que son adversaire en face de lui et ses Xinaathis semblaient avoir été frappé d'un sortilège avorté : le premier était affaiblit tandis que les secondes s'étaient purement et simplement volatilisés. Voir ses guerriers disparaître ainsi énerva encore un peu plus le démon bien entendu : d'abord ses épéistes démoniaque qui le laissent tomber et maintenant ses spadassins invoqués qui disparaissent sans prévenir... Ne peut-on donc faire confiance à personne dans ce bas monde ?



Malgré la situation plus que délicate des deux partis, ce fut le voleur qui fit une concession le premier et tant mieux qu'il en fut ainsi : pas certain que l'Overlord accepte de baisser pavillon et de partir sans rien dire. Malgré le fait que le démon aie subit une ''défaite'', Daggon voyait en les paroles, qu'il ne croyait pas, du voleur un échappatoire pour garder la tête haute. Cependant, le démon aux yeux luisant de colère n'allait pas accepter si facilement. C'est d’ailleurs pour cela qu'il tendit la main au voleur et le redressa, signe d'apaisement mais souffla :

- J'acceptes ''Crocs Noirs" mais uniquement parce que votre idée de cadeaux m’intéresse. Je n'y accorde cependant que peu de crédit mais je pense que vous ne serez pas assez stupide pour tenter de rouler encore plus un démon. Un dernier petit problème est que ma voie de retraite est coupée... Et la votre aussi si je me souviens bien. Il n'y a donc qu'une seule solution pour partir d'ici : rejoindre le coeur des résidences Halfelines pour ensuite ressortir à l'air libre.


C'était un plan risqué mais effectivement, la voie qu'avait empruntée le voleur était bouchée et il allait lui faire croire que la sienne aussi pour que le duo soit obligé d'aller où le démon le veuille. Une fois au milieu des Halfelins, des occasions pourraient prouver la véracité du voleur (si il n'abandonnait pas l'Overlord au milieu d'une foule de Hobbits en armes par exemple) ou bien de l'éliminer en profitant de la confusion. Bien entendu, Daggon espérait à ne pas en arriver là car il était intéressé par la perspective de gagner quelque chose de la part du ruffian.

________________________________________________________________________________________________________
Tremblez mortels ! (fiche)
Compagnons du démons
Techniques principales.
avatar
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
30/40  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frapper quelqu'un de plus petit que soit... C'est marrant ! [Pv crocs noirs]+[Terminé]

Message  Crocs noirs le Mar 10 Juil 2012, 22:48

... Et voila comme ça tout le monde était content, Crocs noirs probablement un peu plus que le démon, mais cela n'avait aucune importance, au moins s'en tiraient ils tout les deux... Et ce fut avec une réelle satisfaction que le ruffian saisit la main du démon et se releva, péniblement de par son engourdissement, qui l’empêcha d'ailleurs de se dépoussiérer ses gestes visant à cela se faisant soit pataud, soit presqu'au ralenti. Dans les deux cas c'était des plus grotesques, mais si d'habitude il faisait attention à son allure et à l'image qu'il renvoyait, cela n'avait pas vraiment d’impotence en ce moment et il doutait que le démon y prête une réelle attention. Non... Lui voulait du concret et le hors la loi allait lui en donner, même si pour l'instant ça ne serait qu'avec des mots.

"Tss... J'ai déjà rouler plus de démon que vous semblez croire, votre espèce est peut être un peu plus retorse de base que d'autres, mais ce n'est pas un défi insurmontable, mais aucun d’entre eux n'avait eu jusqu'alors ma vie entre ses mains. Quant à mon cadeau je peux vous assurer que vous ne serez pas déçu, d'ailleurs je vais déjà vous laisser un aperçu de ce dernier en vous annonçant dle remboursement que je prévois pour vos larbins... Je sais qu'arme une pareille meute n'est jamais simple, cependant dans la contrebande on trouve de nombreuses pièces de métal de qualité moyenne voir bonne, mais ne valant pas assez pour s'écouler sur le marché noir et de fait j'ai un stock de ce genre de matériel et je pense que cela conviendra parfaitement pour équiper de manière efficace votre troupe. Enfin je vous laisserai en juger..."

Venait ensuite le problème de sortir de ces lieux, L'overlord avait selon lui bouché la voie par laquelle il était venu et lui même comptait s'en tirer par l'escaladé, hors ses mains n'étaient plus en état de faire cela et il voyait mal le démon en armure s'adonnait à ce genre d'activité... Et ils allaient donc devoir s'aventurer, au travers du dédale de roche, dans les demeures halfelines, ce qui n plaisait pas tellement à Crocs noirs qui craignait de ne pouvoir faire le poids en affrontement direct avec son engourdissement... Qui plus est ces habitations étaient conçues à la taille de leurs habitants généralement et il se voyait mal se battre le dos courbé. Inquiétude dont il fit part au démon.

"...Si vous pensez que c'est la seule issue possible je vous suivrai, car je ne connais pas le réseau qui s'étends sous ces montagnes. Cependant je crains que nous ne soyons désavantagé sur ce territoire que les natifs doivent mieux connaitre que nous. Qui plus est j'ai...Eu un malheureux contre coup dans mon action pour me débarrasser de vos serviteur, peut être l'avez vous déjà vu, mes membres sont engourdis et si je saurais encore me défendre vous risquez quand même de vous battre pour deux, mais je ferai de mon mieux."

Il fit alors signe à L'overlord de passer devant lui avec un léger sourire, qui se voulait rassurant.

"Je pense qu'il vaut mieux que vous ouvriez la marche, vous saurez mieux vous défendre contre les assauts frontaux et... Je suis plus apte à repérer les assauts qui pourraient venir pas derrière, sans comptez le fait qu'encore une fois vous sauriez sans doute mieux nous guider que moi. Cependant rassurez vous je ne vais pas vous planter un poignard dans le dos pendant que vous me le tournerez. je ne tue jamais mes clients... Quand ils remplissent leur part du marché et, à mes yeux, vous en êtes un."

Peste soit de cet enchantement, car même si son bagout se voulait rassurant si le démon était par trop suspicieux et le poussai à allez devant il risquait fort de se faire embrocher par les piques halfelines ! Cependant il avait été sincère sur ses mots, n'ayant dit que la vérité, ainsi si le démon ne tentait pas de le doubler il n'aurait aucun ennui, par contre si le contraire devait advenir... Il n'hésiterait pas une seule seconde à agir, quitte à signer son arrêt de mort... Cette extrémisme à vouloir protéger son dû était sans doute la chose qui ressemblait le plus à une forme d'honneur chez lui...
avatar
Crocs noirs

Masculin
Messages : 119
Expérience : 1170

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frapper quelqu'un de plus petit que soit... C'est marrant ! [Pv crocs noirs]+[Terminé]

Message  L'overlord le Mer 11 Juil 2012, 20:28

Le combat contre l'humaine avait enfin prit fin et cela n'était pas vraiment du goût du démon. Bien entendu, le résultat du combat était une ''égalité" mais pour Daggon, cela lui laissait un goût amer dans la bouche que de ne pas voir son adversaire mort sur le sol poussiéreux et sale du tunnel. Mais la promesse de récompense eurent vite raison des états d'âmes du démon... Qui a dit que l'Overlord n'était pas cupide déjà ? Plaisanteries vaseuses mises à part, si jamais ce que disait l'humain était vrai... Et bien le démon venait de se trouver un partenaire commercial des plus alléchants. Le grand être en armure aida un peu le mortel à marcher et vérifia son état : selon ses dires, il était mal au point mais ne jouait-il pas un peu la comédie pour que le démon baisse sa garde ? Enfin, l'Overlord ne se méfiait plus du voleur pour croire qu'il faisait cela en raison d'un coup pendable mais plutôt pour laisser au démon en armure tout le boulot pendant que lui se repose un peu en arrière garde. Avec un petit sourire caché par son heaume, le démon se dit que de toute façon, ça ne changerais pas grand chose et qu'entendre des petits Hobbits hurler de douleur face à sa fureur destructrice ne manquerait pas de piment ! Cette idée mettant déjà l'eau à la bouche au démon, ce dernier fit rouler ses muscles sous sa peau démoniaque : il rêvait déjà du combat à venir... Voilà qu'il recommençait à penser comme un vrai démon ! A vrai dire, en sachant l'identité plus que trouble du démon : il croyait d'abord en être un pure souche, avant de croire être un simple demi démon pour finalement apprendre sa véritable identité... Un être mi-ange, mi démon. De telles révélations auraient rendu beaucoup de gens fous à lier mais pas Daggon qui s'était servi de la colère liée à la révélation bouleversante pour devenir plus fort, il avait évolué, mûrit et avait apprit bien des choses. Par exemple, il n'avait pas la moindre idée de comment lier à ce plan d'existence des êtres comme les Bloodstrugglers (les démons de combat) ou les Xinaathis et maintenant, à forces d'études et de patience froide il avait réussi. Bien entendu, tout cela ne se s'était pas fait sans mal mais la fin justifie souvent les moyens que voulez vous.


Revenant au présent, le démon accrocha rapidement les paroles de celui qui l'accompagnait : un autre chemin ? Peuh, pas besoin de ces stratagèmes ! Les Halfelins ne risquaient pas de causer grand tort à un démon dans son genre surtout bien remonté comme lui à présent. En plus, avec un expert de l'attaque à revers derrière lui, il ne risquait pas de se faire avoir dans le dos justement... Comme le dit le proverbe : on apprend pas à un vieux singe à faire la grimace. Donc, une fois sûr que le voleur humain soit en état de se déplace un minimum, il reprit la marche en laissant sans aucun remord les tas de cadavres derrière lui. Progressant à pas lents, le duo commença progressivement à atteindre des coins plus ''aménagés" : la roche était plutôt bien taillée et beaucoup moins de déchets jonchaient le sol. Pourtant, un petit bémol s'ajoutait pourtant à ce constat : des voix caractéristiques des Halfelins ! Soupirant de frustration, le démon en armure espéra doucement que les semis-hommes ne soient pas trop nombreux : ils ne représentaient certes pas une immense menace mais en groupe, même eux pourraient parvenir à submerger l'Overlord.



Pourtant, alors qu'ils émergeaient tous deux des tunnels pour gagner une "vraie'' demeure" creusée dans une caverne souterraine et transformée en salon géant, le démon dû bien se résoudre à se dire que la chance l'avait bien abandonné. En effet, une douzaine de Halfelins en armes se tenaient entre le salon et le tunnel qu'ils venaient d'emprunter. Si jamais les deux habitants du donjon voulaient survivre, il fallait agir vite. Et ça tombe bien car le démon en fut justement capable : d'un puissant cri déformé par sa rage démoniaque, le géant fit fuir plusieurs de ses adversaires qui disparurent en hurlant de terreur. Le reste, neuf guerriers tremblotant pour être précis, subirent un sort funeste et ne se reprirent pas assez vite pour éviter la débandade. Cela ne sauva pas les semis-hommes court sur pattes qui se firent exterminer jusqu'au dernier. S'arrêtant un instant, le démon regarda les cadavres au sol et se tourna vers le voleur. Il plissa ses yeux oranges puis lui dit calmement :

-Attendez un instant, j'ai un petit tour qui serait bien utile ici... Reste à voir si ça va marcher : je ne connais que la théorie...

Se tournant vers les cadavres, le démon se mit à incanter d'une voix sombre qui présageait mort et tourments. L'incantation ne sembla produire aucun effet au départ puis les cadavres des Hobbits se mirent à se déplacer d'eux même. Ils ne se relevèrent pas mais glissèrent plutôt sur le sol pour s'amalgamer sous d’horribles formes tordues et hideuses. Les guerriers constitués de parties de semis-hommes collées entres elles se redressèrent en modifiant leurs chairs distendues pour accueillir les armes des morts en eux. Fort de ces trois nouveaux soldats, le démon avança avec ses morts-vivants difformes sur les talons, prêt à terroriser les autres défenseurs de ces habitations... Restait à voir si le voleur n'avait pas une meilleure idée aussi le démon lui demanda :

-Bon, c'est simple comme plan mais je propose de foncer vers une sortie en se protégeant derrières ces monstres là... Sauf si vous avez une meilleure idée bien sûre.


En tous cas, les trois morts vivants s'étaient mit en marche plutôt rapidement pour un tas de chairs mortes et des cris de terreur retentirent bientôt... Des pauvres Semis-hommes devaient avoir croisés les trois créatures mutantes... Pauvres Hobbits.

________________________________________________________________________________________________________
Tremblez mortels ! (fiche)
Compagnons du démons
Techniques principales.
avatar
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
30/40  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frapper quelqu'un de plus petit que soit... C'est marrant ! [Pv crocs noirs]+[Terminé]

Message  Crocs noirs le Ven 13 Juil 2012, 19:38

Même s'il y était accoutumé il y avait bien une chose que Crocs noirs détestaient dans les tunnels et les souterrains... Il était impossible, même pour un esprit averti de parvenir à avoir un quelconque repère temporel ! De telle sorte qu'après s'être engouffré dans le souterrain, son engourdissement s'étant grandement atténué il était bien incapable de dire combien de temps lui et le démon avait marché avant de commencer à voir des traces de la présence des halfelins, certes seulement sous la forme de détritus, mais c'était déjà cela... Il n'allait pas tarder à atteindre leur but et au moins ne risquaient il pas de mourir de faim après s'être perdu dans le dédale de tunnels ! qui plus peu après, trois minutes et vingt sept secondes précisément, Crocs noirs ayant tenu un compte précis depuis qu'il avait aperçu les déchets ! Il était clair que l'action n'allait pas tarder à survenir et il se préparait déjà à cela armant son arbalète, la prenant d'une main pour ensuite saisir de l'autre sa chaîne enchantée, même si de par l’étroitesse du couloir il ne pourrait pas se battre côte à côte avec son nouveau partenaire, tout ce qu'il pouvait faire serait de tirer dans le tas, mais il risquait également de toucher le démon avec le sortilège, il se contenta donc de surveiller leurs arrière...

De toute manière le moment venu le démon oeuvra à merveille massacrant les petits hommes à l'aides d’amples mouvements et en usant d'une allonge que ses opposant, même armés d'arme d’hast à leur proportion ne pouvait compenser. Mais alors que les premiers assaillants était soit mort soit en débandade le ruffian aperçut un mouvement dans les ombres dans ses pieds... Une trappe se souleva et un halfelin crasseux en sortit un couteau entre les dents, sans doute avait il prévu de les assaillir par derrière... Et il fut tellement surpris d'apercevoir l'humain lui faisant face prêt à le frapper qu'il fut bouche bée, laissant tomber son arme au sol... mais ne tardant pas à la rejoindre dans un violent craquement après le coup du contrebandier... Bon c'était pas un coup très propre, mais au moins il avait été efficace et si ce nabot sournois avait d'autres collègues ces derniers hésiteraient à deux fois avant d'essayer de les prendre à revers en usant de stratégies trop subtiles pour eux... Et que le renégat connaissait surtout sur le bout des doigts, mais alors qu'il se retournait puis suivre la voie qu'avait ouvert L'overlord il vit le cadavre de l'halfelin remuait, était il encore en vie ? Il s'apprêtait, pour s'en assurer, à frapper à nouveau, mais avant qu'il ne s’exécute le corps s'envola littéralement pour venir s'amalgamer et se fondre avec ceux des victimes du démon et former des être hideux et grotesques, ridicules et meurtriers assemblages de fragments organiques qui semblait avoir été assemblée par une main invisible, démente et aveugle au vu de la laideur de ses ouvrages. Néanmoins les créatures étaient telles que leur efficacité ne semblait pas devoir être remis en cause. D'autant plus que la stratégie que proposait son comparse était tout a fait en accord avec leur carrure...

"Vu qu'on est repéré je ne vois pas trop ce que l'on pourrait faire d'autre et je vois mal les petits-homme leur faire le moindre mal, d'autant plus que je suppose qu'ils ignorent la douleur... Je note par ailleurs que vous semblez maîtriser toutes les arcanes qui peuvent vous apporter des alliés, intelligents ou non... Vos larbins ne vous suffisent pas ?"

En vérité cette question était purement rhétorique car Crocs noirs avait déjà cernés de genre de personnage était l'overlord... Capable de mener une troupe, peu importe son nombre. De fédérer différentes races sous son commandement. De prendre part à la bataille aux côtés de ses sbires et de s'y montrer des plus talentueux... Un membre d'une espèce à laquelle nombre de personne se targue d'appartenir au nom de quelques exploit sans en être digne... Un seigneur de guerre...
avatar
Crocs noirs

Masculin
Messages : 119
Expérience : 1170

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frapper quelqu'un de plus petit que soit... C'est marrant ! [Pv crocs noirs]+[Terminé]

Message  L'overlord le Sam 14 Juil 2012, 22:27

Même si le démon aurait bien aimé le faire, il se retint de justesse de rire face à la terreur qui saisissait les Halfelins à la vue sordide des cadavres animés. De plus, pour renforcer l'horreur de la situation, les cadavres qui composaient les morts-vivants spéciaux n'étaient autres que des morceaux de corps de leurs camarades ! De là on pouvait bien comprendre la peur panique qui saisissaient ces petites créatures. Se tenant derrière le trio de monstres hideux, le démon de guerre semblait détendu et de bonne humeur en piétinant parfois un cadavre Halfelin. Les couloirs des demeures troglodytes s'emplirent de sang et de cris pour un magnifique carnage qui aurait plus à ce dieu du sang réduit à l'état de rien dans l'arme que Daggon tenait en main. Avançant couloir après couloir, défendu par des semis-hommes de plus en plus terrorisé et dont le moral n'était pas loin de zéro, le démon de guerre essayait de s'y retrouver dans ces lieux si étranges. En effet ‘ ‘’étrange ‘’ semblait le mot juste pour désigner l’enchevêtrement de couloirs, de salles et surtout de cuisines. Le démon en était d’ailleurs soufflé : comment de si petites créatures pouvaient-elles ingurgiter autant de nourriture avec leur si petite taille ? C’en était presque irréel ! A regarder la quantité de vivres que croisèrent les deux alliés d’infortunes, il devait au moins y avoir assez pour nourrir un village de taille moyenne ! Et ça rien que pour une bande d’Hobbits crasseux et poilus !... Enfin tous les Hobbits ou presque sont crasseux et poilus mais l’idée était comprise. Ecartant de son chemin un autre Semi-homme qui avait miraculeusement aux trois zombis mutants pour ne finalement périr que par la hache maudite du seigneur de guerre démoniaque, l’Overlord remarqua finalement vers où se repliait tous les survivants. Il s’agissait, du moins d’après ce qu’en voyait le démon en armure d’une vaste salle avec une plate forme un peu surélevée par rapport au niveau du sol et cernées de tous côtés par des gradins… Serait-ce… Une arène ? Il avait certes entendu dire que certains Semis-homme aimaient tout autant que les grandes gens les jeux d’arènes mais de là à en reproduire une dans leurs résidences… Cela allait bien trop loin.


A travers la brume rouge qui commençait à prendre possession de l’esprit de l’Overlord, outré qu’il était par l’attitude des petits êtres qui jouaient avec ce qu’il n’aurait pas dû, il entendit néanmoins le voleur lui parler de ses pouvoirs. Sans même se retourner, serrant cette fois à deux mains sa hache en regardant la vingtaine de Halfelins essayer de fuir en se montant les uns sur les autres et en griffant les murs de leurs arène improvisée, Daggon répondit d’une voix sourde :

-Oui, j'ai beaucoup apprit en lisant dans des livres... Et je le jure que c'était dans des ouvrages ! Puis il y a aussi le patrimoine et l’expérience qui joue... Après tout : ''le savoir c'est le pouvoir."

Ricanant à cette mention, il s'avança sur le sable de la petite arène en fixant son regard orangé su les Halfelins terrorisés qui griffaient à présent les parois de la salle en pleurant et morvant, priant on ne sait quelle divinité de leur venir en aide. S'arrêtant au milieu de ses trois mutants qui bavaient d'impatience de déclencher le carnage, le démon leva son arme bien haut et dit d'une voix caverneuse qui inspirait une peur irrationnelle, pouvoir qu'il tirait de son héritage démoniaque, une sombre annonce pour les misérables recroquevillés devant lui :

-Vous avez trop longtemps joué à des jeux qui vous étaient interdits pitoyables vers ! Aujourd'hui, je serais le juge, le juré... Et le bourreau...

Abaissant sa hache, l'Overlord signala ainsi à ses mutants de massacrer les survivants jusqu'au dernier. Les trois monstres avancèrent de leur démarche lente et saccadée dans le recoin où étaient terrés les hobbits et bien vite s'élevèrent cris de terreur pure et d'agonies. Laissant la scène dans son dos, il jeta un regard au voleur mais le démon doutait que ce dernier aie quelque chose à redire : certes sa manquerait sans doute de finesse à l'oeil du voleur (ben oui, il en a qu'un) mais il ne trouverait probablement pas ça si non mérité. Revenant en arrière alors que les derniers échos du massacre s'estompaient, le démon repartit dans un autre sens mais au croisement suivant, il tomba sur une... Bibliothèque ? Depuis quand les petits gens savaient lire ? Approchant d'une pile de feuilles disparates, le démon en prit une :recouvertes de schémas de monstres mêlées à des êtres humains, elles semblaient parler d'un étrange processus d'hybridation. N'y comprenant goûte, Daggon s'approcha de son camarade dans cette aventure et lui tendit le feuillet :

-Je ne suis pas sur de comprendre de quoi ça parle... On dirait... Des traités sur la possibilité de mélanger les humains et les monstres mais... Je ne comprend pas bien.

Une hypothèse s'était formulée dans l'esprit de Daggon mais ce dernier se refusait à y croire car... Même un démon en s'y risquerait pas tant c'était contre l'éthique, même celle démoniaque !

________________________________________________________________________________________________________
Tremblez mortels ! (fiche)
Compagnons du démons
Techniques principales.
avatar
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
30/40  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frapper quelqu'un de plus petit que soit... C'est marrant ! [Pv crocs noirs]+[Terminé]

Message  Crocs noirs le Lun 16 Juil 2012, 16:29

... L'efficacité des mutants n'était en aucun cas à remettre en doute, et encore moins pour un connaisseur comme Crocs noirs. Leur simple présence suffisait à faire refluer les halfelins et annihiler tout semblant de courage qui pouvait les posséder ainsi que le moindre effort de coordination. En fait il leur suffisait, à lui et au démon, de tout simplement avancer tout droit et de laisser les non morts se chargeait du sale travail, aucun des petits hommes ne maîtrisait une magie pouvant les repousser et les armes étaient inefficaces contre ces amalgames de chair qui ne ressentait guère la douleur et qui était à la fois trop large pour être tranché en deux par un être normalement constitué, alors par un halfelin, et trop flasque pour être brisé comme le seraient des squelettes. Il s'agissait probablement d'une des créatures nécromantiques les plus redoutables, cependant le ruffian craignait que leur convocation ait une durée limité et que son échéance vienne au pire moment possible, même si cela donnait un argument de poids au démon pour modifier les termes de leur accord... Mais de toute manière il semblerait au vu du silence qui survins après la destruction de le dernière poche de "résistance" auquel le démon par folie guerrière y prit part, ce que ne fit aucune le renégat qui ne voulait pas risquer de se prendre un sale coup par hasard, surtout au vu des gestes maladroits des abominations ! Cependant cela ne l’empêcha pas d'apprécier au même titre que son partenaire l'ironie de la scène, les petits hommes mourants sur le lieu d'un jeu dédié à cette pratique et qui jusqu'à ce jour les avait diverti.

Mais à peine ce carnage s'achevait il que le démon s'engageait dans un autre chemin, au grand dam du voleur dont les jambes continuaient à être un peu engourdies, car il fut bien forcé de presser le pas pour rattraper l'infernal et ses grandes enjambées... Mais cette agacement se mua rapidement en une sorte d’ébahissement quand ils arrivèrent dans une imposante bibliothèque. Il ignorait que les halfelins écrivaient et surtout en telles quantités... Non il ne s'agissait pas de cela et un amas de vêtement dans un coin lui en apporta la preuve, ils étaient trop grands pour les habitants de ces lieux et presque tout étaient tachés de sang et arborait de larges fentes, comme celles qu'auraient laissées des lames. Bien sûr cette bibliothèque servaient plus de salles au trésor pour tout ce qui ressemblaient à des livres et ces halfelins étaient des pillards qui devaient attaquer des convois et qui interloqués par l'écriture avaient décidé d'en conserver précieusement toute trace. Quant à leur propriétaire, s'ils ne mourraient pas ils devaient servir à animer l'arène... Commençant à fouiller dans les tuniques à la recherche de quelque choses de valeurs ou d'une quelconques informations il écarta des tabliers de forgeron, deux tenues de verrier, une bure de prêtre, de nombreux habits de paysans. Mais il fut rapidement interrompu dans ses recherches par son camarade qui l'interpella. Ne cherchant clairement pas à l'offusquer il ne tarda pas à venir le voir, d'abord sceptique quant à l’intérêt de ce qu'il évoquait puisque ses explications étaient confuses. Son opinion changea rapidement, rien qu'à la vue des schémas. Quel artiste dément avait bien pu songer à cela ?.... Et son regard sembla se dilater quant au bas d'un des feuillets il aperçut le sceau de l'église...

"... Je... Il va me falloir du temps pour examiner cela. Pourrais je vous demander de cherchez tout ce qui semble avoir appartenu à l'église dans cette pièce ? Il m'a par ailleurs semblé apercevoir une bure pourriez vous me l'amener ? ... "

Il n'attendit pas sa réponse pour s'asseoir et commencer à étudier le document... Oh bien sûr les halfelins pouvaient venir ici, mais c'était peu probable et ils ne pourraient pas être une grande menace, d'autant plus que le sortilège qui entravait Crocs noirs allait bientôt s'estomper... Ce qui était assez ironique puisque là son corps n'avait guère d'importance seul son esprit étant mobilisé pour étudier ce document des plus... Inquiétants.

Il était question d'expérimentation usant de magie mais également de cette chose nommé technologie et que Crocs noirs connaissait relativement bien puisqu'il s'en servait pour raffiner certains produits. Certes disaient que c'était une aberration, et au vu de l'usage dont il semblait en être fait c'était bien le cas, mais aussi celui de la sorcellerie. Le principe était relativement simple, bien que contre nature, il s'agissait de faire en sorte que les gênes humains lors de la conception supplantent ceux des créatures et de fait les hybrides qui naîtraient de pareils unions ne seraient pas uniquement dépositaires des attributs de leurs parents "monstrueux" et auraient en fait une apparence humaine et les capacités innés de la créature. Les motivations étaient bien comprises dans le rapport mai des taches de sang l'empêchait d'être lisible, seuls quelques mots tels étant lisibles tels qu'élus, nouvel ère... Des choses habituelles dans les discours religieux, mais qui ici prenait tout son sens, enfin presque car si les humains se considéraient déjà comme la race choisie pourquoi essayer de créer une nouvelle espèce, qui leur serait certes affiliés, mais serait aussi liés au créatures... Enfin il parvint à la fin qui contenait les notes personnelles, qui s'apparentaient en fait plus à un journal et dont le contenu donné quelques réponses ainsi que de nouvelles craintes.

"Je crains être le seul homme sain d'esprit de mon cloître ! Nous avions été désigné pour notre pratique exemplaire de l'inquisition des monstres et nous avions de fait modifié nos priorités, chassant principalement les femelles pour les enfermer et avoir ainsi de quoi procéder aux expérimentations à l'aide des proches de l'archevêque... Pour être honnête la tâche en elle même était des plus excitantes nous continuions à faire expier leurs fautes à ces créatures par la souffrance, mais nous leur donnions aussi une chance de rédemption si elle donnait naissance à un "élu", les mères, si elles survivaient, cesseraient de bénéficier des bienfaits de l'inquisition et serait traité au même titre que des femmes humaines, voir mieux car contrairement à la plupart de nos femelles elles avaient contribué à l'élévation de notre espèce. Cette consigne avaient été donnée également à la population, jusqu'à ce jour honni du du 17 Décembre ou une de ces aberrations est née... Sa mère était pourtant une beastwomen, relativement proche de nous en apparence si ce n'était leurs affiliation à un animal et justement celui que tout les autres avaient acclamés comme un des élus que nous devions concevoir avaient ces gênes exacerbés, mais également dégénérés... Je ne saurai la décrire, mais au ba de ces pages se trouvent un croquis le représentant. toujours est il qu'il s'agit, car je suis sûr qu'il est encore en vie, d'un être encore pire que les monstres, mais qu'en plus il est acclamé par les nôtres au même titre qu'un saint. J'ignore s'il fait preuve d'intelligence car je suis partit moins d'une semaine après sa naissance, pendant laquelle de la taille d'un nourrisson il est passé à celle d'un enfant de douze ans ! Les autres y voient une intervention divine pour qu'il se batte au plus vite pour notre cause, mais il ne m’apparaît ici que diableries ! Je pars donc à la rencontre du pape pour lui exposer la situation et espérer qu'il annule complètement ce projet, qui aurait sans doute porté ses fruits à long terme, mais qui si nous persistons là n'amènera que le chaos... J’espère que mes frères se rendront compte de leurs fautes et que nous ne devrons pas entièrement supprimer cet archevêché, cela ébranlerait encore plus notre influence dans cette région déjà instable de par la présence de ce donjon qui abrite les pires maléfices de notre ère...."

Et comme promis un dessin était esquissé au bas des pages... Mais alors qu'on apercevait une gueule au contours difformes le traits se brouillait soudainement...Bien sur les halfelins avaient attaqués à ce moment là...Et Crocs noirs ne savait pas s'i devait les maudire pour cela ou les remercier de lui avoir permis d'avoir pareil informations entre ses mains... il se relevait alors, calant les feuillet sous bras, pour aller à la rencontre du démon...

"... Vous avez trouvé quelque chose ? Quoi qu'il en soit il faut qu'on se barre rapidement d'ici, plus tôt je réussirai à mettre ces informations en lien avec mes espions, mieux ça vaudra !"
avatar
Crocs noirs

Masculin
Messages : 119
Expérience : 1170

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frapper quelqu'un de plus petit que soit... C'est marrant ! [Pv crocs noirs]+[Terminé]

Message  L'overlord le Mar 17 Juil 2012, 17:13

L'Overlord entouré de livres et de parchemins. Une situation qui, pour certains, révélerait du cauchemars sadique à souhait. Pourtant, le démon en armure se tenait au milieu de tout ce savoir avec aisance : il n'était pas un habitué des lectures diverses, ses choix personnels ne le guidant que vers une littérature guerrière ou obscure qui lui était utile mais le vaste choix de livres et de traités qu'il avait à portée ici le surprenait. Tout comme le voleur l'avait fait, l'Overlord s'interrogea sur la présence d'une telle bibliothèque dans un lieu comme celui ci : jamais il n'avait entendu l'histoire de Hobbits savants ou même d'intellectuels chez les semis-hommes. En général, on représentait cette espèce de mécréant comme des roublards ou des gens très simples, pas des guerriers ou des mages et encore moins des universitaires ou autres intellectuels. Mais là n'était pas la question qui occupait l'esprit du géant à la hache : dispersant ses zombis aux entrées de la salle, ignorant difficilement au passage le fait que des morceaux de chairs décomposées commencent à tomber en petits tas à chaque pas des monstres, l'Overlord se concentra sur la pille de feuillets au centre de la pièce. Même si il comprenait le langage parfois alambiqué des scientifiques humains, le sujet traité semblait bien obscur et inhumain même pour le démon. Refusant tout d'abord d'y croire, il laissa tout cela au voleur et préféra s'éloigner de quelques pas pour lui laisser le champ libre et ne pas risquer de lui cacher la lumière.

Troublé par le peu qu'il avait comprit des expériences sordides des hommes d'églises, Daggon prit un autre des ouvrages mais ce dernier n'avait aucun rapport avec ce que lisait actuellement le borgne Son esprit commençait à s'embrouiller à cause de la colère et de l'inquiétude : les humains seraient-ils allés si bas ? Y aurait-il un fou à leur tête ? Le démon de guerre n'était pas exactement au fait des intrigues politique des humains si détestés mais quand même, il serait impossible que de telles expériences soient menées sans que le peuple acceptées sans se poser de questions ! Cela demandait plus de recherches et l'Overlord espérait que son camarade d'infortune se dépêche de trouver plus d'explications dans les textes qu'il lisait. Même si il n'appréciait pas de faire cela, le démon se pencha au dessus de l'épaule de l'humain et saisit quelques mots dans le texte qui ne l'aidèrent pas personnellement. Enfin, obéissant à un ordre que lui avait donné l'humain plus tôt, l'Overlord s'approcha d'un pitoyable tas de chiffons et de vêtements pour les fouiller. Bien entendu, il trouva rapidement la bure demandé par le voleur mystérieux et lui apporta. Pendant le cours allé retour vers la table, l'Overlord remarqua qu'une lettre était tombée d'une des poches du vêtement clérical. Donnant le chiffon au voleur, il retourna sur ses pas et ramassa l'enveloppe d'un geste nerveux et l'ouvrit rapidement, sans prendre soin de conserver l'emballage intact. Après tout, Daggon commençait à redouter le contenu de la lettre et était en même temps curieux de voir jusqu'où l'horreur des expériences qu'ils venaient de découvrir pouvait aller. Tout d'abord, Over sauta les habituelles formules de politesses pour tomber sur... Non... Cela... Ne pouvait être vrai ?! Il ne pouvait s'agir du même !



Plissant son regard brillant comme les feux d'une forge, Daggon lut donc les terribles révélations :

<< J'aimerais vous remercier mon seigneur pour ces généreux présents. Même si notre quête digne de dieux ne plais pas à tout le monde, je suis heureux de voir qu'elle peut toucher même le coeur et l'âme noircie d'un démon aussi puissant que vous. L'aide que vous nous avez apportée révéré seigneur Belikios nous a permit de faire un bon en avant et je respecte votre volonté de vouloir rester anonyme mais ne puis m'empêcher de vous remercier une fois encore dans cette lettre. Les progrès que nous sommes parvenus à accomplir grâce à la connaissance et au matériel que vous nous avez envoyé son fabuleux ! Mais il reste tant à accomplir...

En tous cas, merci encore seigneur Belikios... J'espère juste que notre collaboration pourra se poursuivre malgré les dissensions au sein de notre groupe de chercheurs. >>




La lettre se terminait là mais l'implication était très grave : si un seigneur noir démoniaque se mêlait à un projet humain il ne pouvait y avoir que deux raisons : soit il y voyait un intérêt pour lui même soit il voulait secrètement saboter le projet. Dans les deux cas... C'était mauvais. NE voulant pas perdre plus de temps, le voleur lui demanda de se presser pour partir. Daggon hocha la tête et regarda son trio de mutants... Qui n'était plus là... En effet, les trois hideuses créatures venaient de se décomposer en petits morceaux de chairs purulentes et crépitantes... La durée du sort probablement dépassées. Enfin, contrairement à ses autres types de démon, ces mutants pouvaient revenir tant qu'il y avait des cadavres à portées de main. Pourtant cela signifiait quand même qu'ils allaient devoir se débrouiller seul ! Pointant une sortie du doigt qui semblait remonter en une pente douce mais certain, l'Overlord dit à son allié :

-Bien d'accord, cette affaire sent aussi mauvais que l'antre d'un dragon Kraith démoniaque... Et c'est pas peut dire ! J'ouvre le chemin


Il ne restait plus qu'à espérer que des renforts ennemi ne les attendaient pas dehors en grand nombre.




________________________________________________________________________________________________________
Tremblez mortels ! (fiche)
Compagnons du démons
Techniques principales.
avatar
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
30/40  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frapper quelqu'un de plus petit que soit... C'est marrant ! [Pv crocs noirs]+[Terminé]

Message  Crocs noirs le Mer 18 Juil 2012, 17:30

C'était prévisible, mais bien enquiquinant... Sans ces horreurs pour les couvrir, la sortie allait être des plus délicates, à moins que les halfelins continuent à être marqué par la peur ou que le démon sorte une nouvelle carte de sa manche... Et si ce n’était pas le cas ça serait à Crocs noirs d'abattre son ultime atout, même si cela lui déplaisait profondément. Quoique, comme l’envoûtement s'était dissipé il pouvait désormais se battre efficacement aux côtés du démon et à eux deux ils devaient former un sacré duo. Mais pour être honnête, s'il était vrai qu'il avait cette problématique en tête il était par contre bien plus dérangé par ce qu'il venait de découvrir. C'était juste... Une chose d'une envergure comme il n'en avait jamais vu avant par le passé et ce n'était pas peu dire ! De fait cela avait de quoi l’impressionner, ainsi les feuillets enroulés dans la bure il vint aux côtés du démon, le visage marqué par une forme de doute malgré la phrase qu'il voulut humoristique face à l’interpellation du démon.

"Au vu des senteurs qu'on ces bestioles que j'ai déjà fréquentés je suis bien d'accord... Mais j’ai bien l'impression que vous êtes presque en train de les insulter."

Une belle manière de dire que cela était encore probablement pire que ce qu'ils pouvaient tout les deux imaginer et sans plus attendre il s'engouffra derrière le démon, n'ayant aucun mal à suivre ses grandes enjambées avec ses pas lestes. Rapidement quelques halfelins leur barrèrent la route, mais le démon faisait des merveilles avec sa hache quant au ruffian il s'occupait de ceux qui tentaient d'être plus malin qu'eux, ce qui étaient peine perdu, bien que le coup se laisser tomber par une trappe du plafond avait été intelligent, avec le totem sur son dos Crocs noirs faillit même tomber au sol à cause de cette vermine...Enfin passons... Toujours est il qu'à ce rythme leurs pas les menèrent rapidement près de la porte d'entrée, devant laquelle personne ne tentait de leur faire barrage, à raison sans doute...

"... Ils ont déjà suffisamment perdu assez d'hommes pour ce totem pour considérer que ça a en vaut encore la peine, alors à moins que vous n'ayez encore quelque chose à faire je vous propose d'enfoncer cette porte et qu'on se dirige le plus vite possible vers le donjon..."

...Et bien qu'il comprendrait parfaitement que le seigneur infernal veuille raser pour de bon ce village il espérait qu'il allait persister dans son plan de quitter ces lieux en vitesse, car en plus de l'urgence de la chose en elle même quelque chose disait que l'église n'avait pas ignorer le départ de ce prêtre et le ruffian n’avait pas envie d'avoir à faire avec les troupes clérical en plein milieu de ces montagnes... D’autant plus qu'il y avait toujours cette affaire avec ce clerc tué par un de ses hommes et si quelqu’un le reconnaissait même ses meilleurs magouilles ne le sauveraient pas...
avatar
Crocs noirs

Masculin
Messages : 119
Expérience : 1170

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frapper quelqu'un de plus petit que soit... C'est marrant ! [Pv crocs noirs]+[Terminé]

Message  L'overlord le Jeu 19 Juil 2012, 13:06

Marchant sans aucune forme de retenue ou de dégoût dans ce qui fut autrefois un de ses mutants hideux, l'Overlord bouillonnait de rage consécutive aux lourdes révélations faites quelques instants plus tôt : comment était-ce possible bon sang ? Même pour un démon, et bien que cela paraisse impossible de prime abord, il y avait des limites à ne pas franchir. Même une créature démoniaque ne jouait pas impunément avec les forces du destin et de la nature... Pas sans en subir les conséquences. Et voir son propre père jouer les chirurgiens dément, enfin l'assistant de ce genre de personnage fou à lier, le révulsait. Même si cela était présentement impossible, le démon en armure avait envie de torde le cou à son géniteur, Belikios, pour avoir osé en premier lieu s'être acoquiné aux humains et ensuite pour l'avoir fait au nom d'une cause horrible. Essayant de chasser cette sombre vérité de son esprit. Le démon finit à grands renforts de grognements sourds et de promesses de massacre à revenir vers le présent et vers le plus important. En effet, le duo n'était pas encore sortit des tunnels Halfelins et en sortir aurait été bien coton : même si les créatures étaient toutes en déroute, il suffisait d'un de ces semis-hommes plus charismatique, un petit leader joufflu qui saurait leur remonter le moral et ces maudits petits êtres pourraient revenir à la charge. Non sans un sourire ironique sur le visage, le démon se dit qu'une telle solution serait peu probable mais qui sait... Une sortie "héroïque" du démon et de l'humain qui bataillaient pour leur survie aurait de quoi faire sourire plus d'un. Pressant le pas, conscient que l'humain était à présent en "pleine" forme si l'on puis dire, le démon chercha à s'orienter mais en fut bien en peine : tout se ressemblait ici ! Tous les couloirs semblaient jonchés de détritus, d’assiettes sales et de chopines de bière vides. Fronçant le nez, bien que cette réaction soit invisible sous son heaume anonyme mais terrifiant, Daggon ajouta mentalement sur sa liste de créatures détestées (et elle était très longue cette liste vous pouvez me croire !) Les détestables semis-hommes... Juste après les licornes : ces sales poneys surfaits et arrogant !





Passant le coin d'un couloir, l'Overlord poussa soudain un cri de douleur plutôt surprenant : une saleté d'Halfelin munit d'une lance l'avait prit par surprise en se dissimulant derrière un tas de panier de nourriture. Le petit futé lui avait planté la pointe de sa lance derrière le genoux, là où l'armure était moins résistante. La blessure n'était pas mortelle heureusement mais s'avérait sacrément handicapante... Pas que le vile petite bête puisse en profiter cela dit. En effet, enragé par l’outrecuidance du Hobbit, le seigneur maléfique lui prit la tête à mains nues, la lui tordit dans tous les sens pendant un moment puis la lui arracha carrément pour la jeter au sol. Soufflant de rage, sa respiration formant un nuage de vapeur autour de sa tête, l'Overlord avança en boitillant sur quelques pas mais la blessure se résorba bien vite. Remerciant sans un mot sa régénération démoniaque améliorée, l'être en armure avança et commença à gravir un petit chemin en pente douce. Le dit chemin les mena à un vaste hall au fond duquel se tenait une large porte.... Gardée par les plus grands Halfelins que l'Overlord n'aie jamais vu ! Les monstres avaient à peine une tête et demie en moins que le voleur borgne qui se tenait à ses côtés ! Le totem semblait avoir bien servit au royaume de ces pitoyables créatures à ce qu'il semblait...






Ce ne fut pas cela qui les sauva car, poussé en avant par sa rage, Daggon multiplia coups de haches et d’éclairs jusqu'à ce qu'il ne reste plus qu'un tas de cadavres fumants n'opposant plus la moindre résistance. Pourtant, malgré sa démarche furieuse et vive, le démon devait bien s'avouer que ses réserves commençaient à baisser dangereusement. De toute façon, la fuite des résidences semblait toucher à sa fin alors autant en finir vite. Poussant en bandant ses muscles la lourde porte, l'Overlord sortit le premier à l'air libre et se figea quand il vit le spectacle dehors. En effet, au milieu des cadavres, du jus de légumes et des flammes, se tenaient une phalange entière de chevaliers en armure d'argent... Et pas n'importe quelle armure. Poussant un souffle de colère, le démon reconnu le signe de l'ordre du poing d'argent : l'ordre de chevaliers fanatique humain qui lui avait tout prit il y a de cela longtemps... Cette vermine avait donc prospéré tout ce temps ? La surprise et le dégoût du démon s'accrurent encore quand il vit que c'était exactement le même humain qui se tenait à tête du groupe... Et que ce dernier affichait un air aussi surprit et dégoûté que celui du démon. Le chevalier dégaina sa large épée, la pointa d'un geste théâtral sur l'humain et le démon côte à côte et siffla juste un ''purifiez moi ça" avant de se détourner, glacial comme la mort. Se préparant à accueillir les chevaliers avec honneur, prêt à donner son dernier combat jusqu'au bout, Daggon n'en cru pas ses yeux quand la première ligne d'ennemis tomba au sol... Proprement coupé en deux par un trait de couleur sombre et crépitant. Se tournant vers la gauche, vers une petite butte, l'Overlord s'étrangla de surprise. Là, devant un portail flou et démoniaque, se tenait Belikios, exactement comme dans les souvenirs de l'Overlord. Souriant, il fit un autre geste de la main qui brûla vif une autre rangée de chevaliers humains en provoquant le repli en règle des autres. Le seigneur noir sur sa colline les regarda fuir puis tourna ses yeux rouge vers son rejeton et lui dit à l'intérieur de son esprit sans parvenir à dissimuler un certain amusement :

*Quelle est donc cette manie de fouiller là où il ne faut pas mon très cher Daggon ? Oublies cette histoire qui est bien trop complexe pour toi c'est un conseil. Tout te sera révélé en temps voulut... Et ce sera d'une manière... Très amusante !


Partant d'un rire qui fut audible pour tous dans les montagnes, Belikios repartit d'où il était venu et le portail se dissipa. Poussant un affreux juron, l'Overlord se retourna vers le mortel qui l'accompagnait et souffla :

-Bon, partons d'ici... Ces informations doivent revenir au donjon. Tout cela dépasse de loin une simple expérience ratée !

Et qui sait que serait la réaction de Shiru au sujet de cette journée : elle pourrait être furieuse auprès de Daggon et le bannir ou l'emprisonner ou bien être assez maligne que pour comprendre le danger qui les guettait à présent... Et le démon espérait que ce soit le cas !

________________________________________________________________________________________________________
Tremblez mortels ! (fiche)
Compagnons du démons
Techniques principales.
avatar
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
30/40  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frapper quelqu'un de plus petit que soit... C'est marrant ! [Pv crocs noirs]+[Terminé]

Message  Crocs noirs le Ven 20 Juil 2012, 14:22

Charmant... Avant même d'être de retour au donjon ils avaient droit à un comité de réception. Et quel comité. Des dizaines de chevaliers en armures rutilantes, menés par un commandant aux allures charismatique, l'arme au poing rougeoiante sous le solei couchant. Une scène digne d'un tableau... Vraiment dimmage qu'au final il s'agisse plus d'une expidition punitive que d'une parade en leu honneur pour l'extermination de cette vermine, car mine de rien Crocs noirs appréciait bien la gloriole et la reconnaissance de ses actes... Quand ces derniers n'étaient pas illicités... Leurs intentions furent plus qu'évidentes quand leur chef popinta le curieux duo du doigts en ordonnant clairement leur mise à mort... Quel dommage, il était bête de gacher autant de vie et surtout... Cette fois il n'avait plus le choix, même si cela lui déplaisait il allait devoir dégainer ses crocs et il portait par ailleurs déjà la main à ces derniers alors qu'une première vague de chevaliers les chargeait... Pour s'interrompre brusquement, mais de manièr séparés.. oui le haut de leur corps tombaient un peu en avant et leurs jambes en arrière, mais dans une synchronisation qui était relativement amusante, d'autant plus que ce qui les avait tués avait cautérisé en même temps leurs plaie et de fait évité des gerbes de sang en quantité phénoménale. mais le léger sourire du ruffian s'effaca rapidement, le temps que son cerveau traite correctement l'information, qu'est ce qui avait avait bien pu annihiler comme cela une telle troupe avec une réelle aisance vraisemblablement. Mais avant qu'il ne puisse avoir un début de réponses un autre détachement de ces fanatiques s'avança sur eux et qui subit un sort un peu différent , maisavec lem ême réusltat au obut... Ce ne fut que lorsque la voix sépulcrale s'éleva qu'il oturna la tête dans la même direction que le démon... Pour en voir un second encore plus imposant, tout en demeurant humanoïde ! Jamais au cour de ses fouilles le hors la loi n'aviat rencontré un tel "spécimen" alors si L'overlord était le seigneur du mal qui était il cet être qui semblait bien le connaitre au vu de la familiarité de ses propos...

... Et qui en connaissait bien plus que ce qu'il n'en disait, mais le ruffian se voyait mal l'interroger et il n'en eut de toute façon pas l'occasion que déjà cet être retournait dans son plan d'origine... Quel lien pouvait il bien y avoir entre un projet contre nature de l'église et ce démon. Est ce que L'overlord était il plus trempé dans cette affaire qu'il ne le montrait ? Non puisque tout devait lui être "dévoilé" selon cet inconnu, à moins que çea ne soit un grossier stratagème visant à disculper le démon. Et ces hommes étaient il là juste pour déturire le village halfelin ou pour récupérer ces documents ? En tout cas le ruffian comptait bien faire des recherches concernant ce groupe et leur meneur... Quoi qu'il en soit l'infernal semblait d'autant plus motivé à partir d'ici suite à cette apparition et Crocs noirs se contenta d’acquiescer.

"... Bien d'accord avec vous, mais quelque chose me dit que cette expèrience n'est pas exactement raté... Mais au plus vite nous saurons de quoi il en retourne exactement mieux ça vaudra..."

Il ne l'interrogea pas sur son lien avec cet individu l'heure n'était pas encore venu et il aurait été sot de sa part de risquer de l'effaroucher avec cela... Il se contenta de le suivre, lui demandant néanmoins d'éxécuter un détour pour récupérer sa monture sur laquelle il cala le totem et put aisément suivre l'infernal et ses grandes enjambées jusqu’au donjon.

Une fois arrivé, au terme d'un voyage qui dura trois jours il se séparèrent pour des raisons évidentes... Le démon allait devoir faire son rapport à Shiru et Crocs noirs ne pouvait pas se permettre d'aller la voir et de fait il ne tarda pas à retourner dans ce qui lui faisait office. A partir de là il coordonna certains de ses hommes pour qu'il fasse des recherches sur ces étranges chevaliers d'argent alors que lui même recherchait dans ses précédents dossier un lien avec ce qu'ils avaient découverts. Un travail d’administration fastidieux, mais qui devient bien plus distrayant lorsqu'il se servit de certains artéfacts pour l'aider, en profitant pour harmoniser le totem avec les autres objets magiques... Les résultats mettraient du temps à parvenir et les dieux seuls savaient s'il en auraient suffisamment à leur disposition, mais c’était la meilleur méthode qu'i lavait à disposition et en attendant... il prépara son du pour L'overlord..."
avatar
Crocs noirs

Masculin
Messages : 119
Expérience : 1170

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frapper quelqu'un de plus petit que soit... C'est marrant ! [Pv crocs noirs]+[Terminé]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum