Conférence sur les magies marginales

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Conférence sur les magies marginales

Message  Engar le Ven 22 Juin 2012, 15:35

Ce jour là était particulier et il suffisait de jeter un rapide coup d'oeil à la grande salle pour le savoir. Ainsi tout l'espacé était encombré d'une multitude de chaises, de format et de couleurs variées, ayant été prêtées gracieusement par de nombreux monstre, alors qu'habituellement seule la foule présente couvrait la pierre nue. Contre un mur une estrade avait été érigée, surplombant cette marée de siège, elle présentait une ample scène composée de solides planches de chênes et sur lequel étaient déjà posées diverses tables, recouverte de matériel alchimique, de composants aussi bien courants comme des dents de loup qu’invraisemblables tel que des poils de nez de gnome des cavernes et où avait été tracés de nombreux cercles rituels parfaitement exécutes. Les alcôves, normalement propices aux commérages et aux jeux interdits étaient occupés par des gardes, de diverses armes et arborant des armes hétéroclites mais tous vêtu de tenues pourpres, cela étant une couleur mystique. Ainsi ils pouvaient surveillé tout la salle sans faire preuve pour autant d'une présence par trop intimidante. Dans un coin de la pièce on pouvait apercevoir un buffet conséquent contenant de nombreuses variétés de produits afin de pouvoir être apprécié par la majorité des ethnies du donjon. Concernant le décoration générale on y avait presque pas touché, la grande salle étant bien ornementé. C'est à peine si on avait accroché au plafond d'amples tissus colorés couverts de signes cabalistiques incompréhensibles pour les non initiés. enfin chaque entrée de la pièce avait été scellée aussi bien par des sceaux que par de lourdes chaines, mais il était probable qui cela ne durerait pas. Bientôt les portes s'ouvriraient et laisseraient déferler dans la pièce une foule pouvant aussi bien faire montre d'une curiosité et d'un intérêt sincère qu'être venue en ces lieux dans le seul but de faire acte de présence et pouvoir ensuite en parler et terme savant sans en avoir rien retenu en vérité.

En vérité en plus des gardes quelques personnes étaient déjà présentes dans le pièce, se tenant debout près de l'estrade il n'était pas dur e deviner qu'ils seraient les "animateurs" de cette conférence. Car c'était bien pour cela que la salle avait été ainsi préparée. De longs monologues entrecoupés par les questions du public, le tout ayant pour seul point commun un thème , les "magies marginales, et avait comme but d'éduquer de trop rares sage, de faire s'esbaudir les sots et d'enrichir les conférenciers. Du moins c'est ainsi que le démon d'Engar voyait la chose. Certes il devait reconnaître qu'une étude sur les magies ignorées ou peu abordés par les académies enseignant les arcanes, et ce même avant que les humains n’entament leur folle croisade, avait quelque chose d’intéressant, mais le fait de l'exposer de cette manière lui paraissait grotesque et l'énervait au plus haut point... Ce même si l'on omettait les pesants et inutiles dialogues des autres conférenciers, qui plus est la bêtise de certains était telle qu'il était légitime de se demander s’ils connaissaient vraiment leurs sujets, quoi qu'il en soit il avait vraiment hâte d'en finir... Bah de toute manière lui n'était venu que pour l'argent qu'on lui avait promis, ce qui ne l'empêcherait pas d'évoquer avec justesse les rouages les plus complexes de la démonologie et en particulier de la possession, comme on le lui avait demandé. Cela n'avait pas été fortuit car certaines créatures, en particulier des gardes, connaissaient un peu Engar et avaient été surpris par son brusque changement d'attitude. Rapidement la vérité sur son démon et sa situations particulière suite au pacte passée avec Shiru avait été dévoilés par un indiscret. Suite à cela un curieux personnage, un gnome, à la trogne tellement fripée et jaunie par l'âge qu'on aurait pu le prendre pour un gobelin, été venu le voir. Il lui avait d'entrée de jeu demandé de participer à cette conférence en échange d'un e forte rémunération. En temps normal le démon aurait refusé en se moquant de lui, mais il s'avérait qu'il avait besoin dans un but bien particulier de composants et il se devait de se plier aux règles de ces lieux, sous peine de perdre ce qu'il avait déjà obtenu rien qu'en mettant en avant le fait qu'il était une créature contrairement à Engar, sinon il se serait fait un plaisir de tuer et voler pour obtenir ce qu'il désirait... Et ce n'était pas la maigre pécule d'Engar qui lui suffirait. Trois coups secs retentirent alors, semblant provenir de nul part, et tous se dirigèrent vers les coulisses de l'estrade. L'infernal en profita pour jeter un dernier regard torve aux autres. Un elfe noir vaniteux qui allait parler de ce qu'il nommait la magie entropique. Un orc rustre qui expliquerait le vaudou. un korrigan crasseux qui aborderait la magie stellaire... Il y en avait bien d'autres, mais le démon s'était déjà lassé de ce petit tour d'horizon, songeant juste que cela promettait d'être... Distrayant. L’instant d’après les portes s’ouvrirent et laissèrent le public déferler et s'installer dans un brouhaha impressionant.

La conférence pouvait commencer.

Spoiler:
J'ai mis ce premier post pour détailler un peu la situation, mais bien que ce soit un rp libre merci de vous signaler dans la demande rp prévu pour ce rp. Il faudra ensuite que l'on s’organise pour connaitre l'ordre des posts, quitte à ce que cleui là puisse être modifié en cours de route au vu de la nature un peu particulière du rp.
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence sur les magies marginales

Message  Invité le Sam 23 Juin 2012, 20:14

Trois coups résonnèrent de l'autre côté de l'épais rideau qui séparait les conférenciers de l'estrade. Bien que d'autres pratiquants de arts se trouvaient dans l'espace qui avait fait office de salle d'attente, elle n'avait même pas obtenu leur nom, étant donné qu'elle n'avait pas trouvé un moyen de les aborder et qu'ils l'avaient également laissée tranquille. C'était sûrement dû à la réputation des liches, et bien des gens pensaient que tout magicien Undead en était une. Bien sûr, au vu de sa véritable nature, Amaliah se disait que c'était peut-être pour le mieux; après tout, peu de gens appréciaient la compagnie d'une créature étant synonyme de mort.

Enfin, à part Meredith, visiblement, mais c'était compliqué, du moins pour la banshee.

C'était quelque jours après avoir… rencontré la forgeronne que l'invitation était parvenue à Amaliah. Elle ne savait pas comment, mais malgré son arrivée récente, l'organisateur de l'événement était au courant de son style de magie et lui avait proposé de venir en parler, en échange de suffisamment d'or pour qu'elle puisse enfin finir les réparations du bâtiment qu'on lui avait donné et ouvrir son magasin. Evidemment, elle avait accepté; non seulement était-ce une source de revenu, ça lui permettrait également de se faire un peu de publicité au passage.

Par contre, que la magie runique soit qualifiée de "marginale" la vexait un peu. Oui, elle n'était plus trop utilisé à présent et la banshee était probablement l'une des dernières à s'en servir dans son intégralité, mais "marginale" avait quand même une connotation négative.

Parfait, elle s'étalait sur des petits détails sans importance, elle était prête pour la conférence.

Alors que les lourds tissus s'écartaient pour ouvrir le passage à l'estrade, Amaliah repassa mentalement en revue ce qu'elle devrait dire avant de s'avancer et de prendre place sur une des chaises destinées au conférenciers.

D'une fois assise, elle attendit un quelconque signal qui marquerait le début de la conférence, se disant distraitement que si l'organisateur avait proposé autant d'or à tous les conférenciers, il avait investi une immense fortune dans un événement qui ne lui donnerait à priori aucun profit, et la dépense était trop élevée pour que ce soit juste pour satisfaire sa curiosité.

Lorsque ses parents lui avaient appris l'art du commerce, ils avaient fait bien attention de l'avertir sur deux points: un, les gens ne dépensaient pas leur fortune sans but et deux, si on ne voit pas ce but, c'était que quelque chose de gros se préparait. Ils lui avaient ensuite expliqué que dans ce genre de situation, il fallait soit partir, et vite, soit trouver ce que l'investisseur comptait faire afin de faire un joli profit.

Evidemment, le profit ne venait pas sans risque, et plus il était élevé, plus les risques l'étaient également… et fouiner dans ce genre de situation créait en général la possibilité d'un énorme gain.

Immédiatement, la banshee se mit à réfléchir, examinant la situation sous tous les angles, tentant de la voir de différents points de vue. Etant donné qu'elle ne pouvait plus partir, il ne restait plus qu'une chose à faire… oh, et espérer être simplement paranoïaque, aussi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence sur les magies marginales

Message  Invité le Mar 26 Juin 2012, 20:57

Une réunion? Qu'est-ce que c'est donc que cette histoire? C'est très simple. Vous prenez un public intéressé et instruit. Ayant des connaissances en alchimie, magies et autres... Faites qu'ils aient envie d'apprendre et vous avez ainsi la réunion~! Après, il faut tenter de comprendre pourquoi Yeager va y assister. Ce dernier était un démon. Un démon issu de la lignée directe de Léviathan. Il possède ainsi un pouvoir génétique se nommant le Syndrome du Léviathan. Ce dernier lui permettait de faire bien des choses comme contaminer les mort-vivants pour leurs offrir de nouvelles capacités ou encore sceller des pactes. Mais c'était aussi une arme. Très dangereuse mais qu'il devait encore développer. Il était très loin de savoir l'utiliser aussi bien que son défunt père. Mais en plus de ce don, le démon possède une connaissance très large dans les arts de l'alchimie. Il suffisait de voir les différentes solutions qui trainaient dans sa chambre pour le voir! Bref. Il avait été appelé.

On lui avait offert une coquette somme pour ça, quelle joie!! Mais sérieusement, ce qui l'intéressait c'était ce qu'il allait tirer de tout ça. Non seulement il allait pouvoir se faire de l'argent facile, mais en plus de ça, il pourrait élargir ses connaissances et transmettre son savoir. Qui plus est, il pourrait éventuellement trouver quelques personnes qui connaissaient la Griffe du Léviathan et les recruter. Une fois de plus, c'était le destin qui allait choisir de l'avenir du jeune homme. Il espérant néanmoins être convaincant... Avec lui se trouvait Némésis, le colosse de chair totalement muet. Les deux observent les personnes qui les accompagnes ici bas. Un humain, deux trois personnes qui n'attirent pas trop son attention... La vérité était qu'il sentait une aura fortement agréable. Celle d'une femme. Elle avait les cheveux blancs et la peau extrêmement pâle. Qui s'était? Aucunes idées. Mais elle dégageait une odeur froide qui faisait frémir le démon. C'était sympa... Elle ne sentait pas la vie.

Malgré l'intérêt particulier qu'elle attisait chez lui, il de rester assit sur un genou du colosse agenouillé comme un chevalier. Les jambes et bras croisés, il la fixe tout le long de l'attente, prenant finalement une place dans celles données. Némésis, infatigable gardien, restait fièrement debout derrière son créature, un peu reculé. La question maintenant était qu'allaient-ils faire? Attendre? Bien... Le rideau se lève, la foule se dévoile. Un public vraiment épatant, c'était intéressant de voir autant de personnes qui s'intéressaient aux magies marginales! D'ailleurs son talent n'était pas vraiment de la magie... Enfin bref! Le spectacle allait commencer. Il se retrouve à côté de cette femme qui depuis le début attire son regard. C'est dans un sourire qu'il approche son visage de son cou, inspirant son odeur. Il ricane et se remet droit, répondant à la jeune femme

"Excusez moi pour le geste, l'odeur des Undead est très variée et la vôtre m'a beaucoup plu~"

Il lui fait un clin d’œil et lui offre un sourire, se préparant pour la conférence. Dis comme ça, sa phrase ressemblait à une mauvaise tactique de drague mais vu sa façon d'être, on voyait immédiatement que ce n'était pas ça mais de l'intérêt sérieux et intriguant. Quelque chose à creuser... Allons Yeager, cesse tes conneries! Ce n'était plus le moment de faire le gigolo. Il devait se concentrer sur ce qui allait ce dérouler.. Il avait besoin de ces apprentissages! De la connaissance... Plus de connaissance!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence sur les magies marginales

Message  Umbriel Celeboer le Ven 29 Juin 2012, 15:50

Depuis quelques temps déjà, le Lhimlug s'était mis en devoir d'enseigner à ceux qui le souhaitaient, aquatiques comme terrestres, les mystères des océans et les pouvoirs du Dragon bleu et de ses semblables.
Il donnait d'ailleurs, quelques jours auparavant, une présentation portant sur "les Dragons et les pouvoirs élémentaires qu'ils octroient à leurs disciples", à la fin de laquelle un monstre vint l'aborder. C'était une jeune pousse, visiblement très affine avec les genévriers, à première vue pleine de piquant et de joie de vivre, mais surtout d'une rare curiosité. Elle maîtrisait visiblement une magie très particulière, issue de la communion directe de son être avec les plantes mais aussi le sol. Mais elle était aussi l'une des organisatrices d'un évènement prochain, un colloque portant sur les magies qui sortaient des routes toutes tracées des magies élémentaires et autres arcanes maintes fois enseignées. Et visiblement, celle que pratiquait Umbriel en était, aussi l'avait-elle prié d'accepter la place de conférencier qu'elle avait à lui proposer.
S'il fut tout d'abord hésitant, les secrets des
Lhimlug se devant de le rester, il céda finalement, n'ayant pas l'intention de s'étendre bien plus qu'il ne le faisait déjà lors de la présentation à laquelle il s'était vu offrir ce poste. Il recontacta donc la dryade dès le lendemain soir, acceptant volontiers son offre, mais refusant l'argent qu'elle lui proposait: celui-ci n'avait pas cours au sein de son peuple qui ne pratiquait guère plus de commerce que le simple et éternel troc.

Aussi le voilà, lui, disciple des Dragons, dans cette immense Salle d'honneur du Donjon, celle où se regroupent les monstres pour divers évènements tels que celui d'aujourd'hui. Il observait la salle et ses quelques occupants, depuis le bassin contigu à l'estrade, à l'angle de la pièce.
Ils n'étaient encore que peu nombreux, seuls étant présents les organisateurs et conférenciers, les premiers courant en tous sens pour finir les préparatifs, les seconds attendant plus ou moins impatiemment le début des présentations. Le monde des terrestres lui semblait chaque fois plus étrange, tout en hâte et maladresse si on le comparait au sien, dans lequel la vitesse n'était bien souvent qu'éphémère et les chocs inopportuns bien rares.
Mais alors qu'il observait, les portes s'ouvrirent et la masse qu'il percevait au delà du fait de son sixième se déversa dans la salle. Une assemblée de monstres telle qu'Umbriel n'en n'avait plus vue depuis des loär, lorsqu'il avait quitté l'ondine citée qui l'avait vu naître.
Le public achevait de s'installer et les organisateurs de préparer, tandis que les conférenciers, dont il faisait désormais partie, patientaient encore. A son grand dam, il était le seul aquatique présent, du moins dans les participants, une poignée d'autres s'étant rassemblés dans la fontaine au centre de la pièce afin d'assister à la conférence. Tout allait commencer d'un moment à l'autre.
avatar
Umbriel Celeboer
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 652
Expérience : 485
Métier : Lhimlug: gardien, prêtre et théologien

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Aquatic
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://dungeonkeeper.forum-canada.com/t1083-carnets-de-voyage-du

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence sur les magies marginales

Message  Ophyde le Dim 01 Juil 2012, 02:25

Je n'ai jamais compris comment ils l'avaient su, mais deux gobelins m'alpaguèrent timidement un soir alors que je testais un nouveau mélange pour thé dans la taverne du lys pourpre. J'aimais bien cette taverne, à la fois parce que je pouvais y croiser un certain humain borgne mais surtout parce qu'on me laissait tranquille. Enfin, pour cette soirée, la tranquillité n’avais pas été au rendez-vous... Je me rappelle vaguement avoir échapper plusieurs jurons dans ma langue maternelle avant d'avoir craché au visage d'un des deux gobelin alors qu'ils n'avaient pas fini leurs explications. Mais j'en savais assez pour vouloir en prendre un pour taper sur l'autre, je crois d'ailleurs que je le fis un peu plus tard... C'est peut-être ça qui enclencha une bagarre de taverne où je finis assommée... Oui, ce dernier point, je m'en souviens bien, c'est pour cette raison que mes souvenirs étaient flous sur certains points de la soirée.

Une autre chose était claire, pourquoi je m'étais énervée : les gobelins m'avaient demandé de présenter l'art vaudou au grand publique. Rien que d'y repenser ça m'énervait. Oser demander de divulguer des savoirs connus seulement des sorciers vaudous?! C'est comme... Demander à un artisan qui à mit tout une vie à parfaire son art d'expliquer comment il fait de si belles choses. Tout d'abord ça ne servirait à rien puisque ce n'est pas en quelques minutes qu'on peut expliquer quelque chose de long et complexe à comprendre. Et ensuite connaître le savoir d'un autre ça se mérite! Si je devais le divulguer ce serait qu'à quelques initiés bien choisis. Mais surtout pas à des gens qui n'ont pas de religion ou qui ne croiront jamais à des dieux qui ne ressemblent pas à des dieux du Nord. Non, tous les pouvoirs du monde n'auraient pu acheter mon savoir. C'était quelque chose de sacré, on ne touche pas au sacré... Encore plus quand c'est sentimental!
Et même si je ne leur disais pas tout, quelqu'un magnant bien cette langue gutturale aurait pu me faire dire des choses dangereuses... Comme le faite qu'on pouvait transformer tout être vivant en zombie. C'est pour ça que souvent le vaudou était confondu avec la nécromancie, mais il y avait une différence majeure : les nécromants contrôlent les morts, les zombies créer par un sorcier vaudou n'étaient pas mort. Les êtres utilisaient le terme zombie à tort pour désigner les mort-vivants, il est vrai que beaucoup de sorciers pratiquant cette technique d'asservissement enteraient leur futur esclave pour plus de spectacle... Mais ça ne servait strictement à rien. Un zombie bien créé était un être vivant sans plus aucune émotion qui obéissait au doigt et l’œil de son créateur. Un zombie mal créé avait l'esprit tellement en lambeau qu'il en oubliait de se nourrir et en mourrait. Un non mort... Il y en avait des tellement différent qu'on aurait pu créer des sous-classes pour les différencier.

Enfin tout ça pour dire que malgré une bonne bosse sur le côté du crâne, j'avais refusé leur offre. Mais les sujets abordés m'avait semblé intéressant... Bon d'accord, ils avaient éveillé ma curiosité. Oui, il en fallait peu pour qu'elle pointe le bout de son nez, mais là, au moins, elle serait peut-être rassasiée... On ne saurait plus où donner de la tête. C'est ainsi que je me trouvai assise dans la grande salle décorée avec un goût certain -ou un certain goût-, entourée d'une foule de personnes attendant plus ou moins bruyamment que le rideau se lève et que la conférence commence. Pour avoir la place de placer ma queue sans gêner les voisins de chaise, je m'étais assise dans un coin au fond tout proche du banquait qui apportait des odeurs prometteuses. Je regardai autour de moi et compris assez rapidement que les ventres à patte sur le même rang que le mien n'étaient pas venus pour écouter les conférenciers... Ça promettait d'être joyeux...

Spoiler:
Désolée pour les fautes d'orthographe et de grammaire, il commence à se faire tard ^^'


Dernière édition par Ophyde le Lun 20 Aoû 2012, 23:53, édité 1 fois
avatar
Ophyde

Féminin
Messages : 341
Expérience : 652
Métier : marchande : potions, herboristerie

Feuille de personnage
Niveau:
24/40  (24/40)
Race: Lamia
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence sur les magies marginales

Message  Invité le Dim 01 Juil 2012, 04:15

La statue moqueuse attendait tranquilement dans son coin le moment de son entrer en scène. Son éternel compagnon continuait de dormir sur sa tête, inconscient (ou plutôt ne daignant pas montrer le moindre intérêt) qu'ils n'étaient plus dans son atelier. Le golem, lui, n'avait pas eu de difficulté à le transporter et appréciait sa compagnie, même si ce dernier n'était pas attentif. Transportant sur lui un sac qui était aussi lourd que sa propre personne, le golem avait cependant tenter de ne pas montrer son contenu avant qu'il soit présent dans cette loge. Mais à présent qu'il avait le temps, il regardait chacune des pièces. Sortant un torse de pierre de son énorme besace, il prit ensuite un des bras et commença à assembler le golem. Après tout, c'était une histoire bien étrange...

De drôles de gens étaient passé à son atelier quelques jours auparavant. Dissant faire des recherches sur les magies marginales, il ne comprenait pas en quoi il était intéressant... Après tout, l'animisme était très répendu et malgré les différentes façons de procéder pour créer un golem, ce n'était pas un mystère absolu ou une magie marginale...

Un golem est un golem, rien de plus, rien de moins... Cependant, ils étaient intéresser par lui et ses créations... Des golems ''uniques'', des golems presque aussi vivant que de vrai être organiques. Le fait qu'un groupe ai deviner qu'il était un golem loin de la norme était un peu effrayant... Ça, il devait l'avouer... Avait-il été épié? Est-ce que les authorités du donjon étaient informés de tous ses résidents? Ça, il ne le savait pas, mais pas du tout...

N'aller pas croire cependant que Karl avait été acheté simplement avec cette somme d'argent... Après tout, il n'avait pas vraiment besoin d'argent ou de quoi vivre. Mais il avait accepter pour conscientiser les gens de la vie de golem et comment de tel miracle animistique, pourtant commun dans bien des endroits, étaient créer. À quel point les nobles golems étaient sur-exploité et... Ah et puis zut... Malgré ses bonnes pensés et le fait qu'il n'était pas avide, il avait cependant toujours besoin d'argent pour refaire son équipement qui brissait, acheter de nouvelles pierres pour créer plus de statues ainsi que de remplir ses contenants de peintures...

Mais ça, vous n'avez pas besoin de le savoir... Alors pensez qu'il est là surtout pour conscientiser la population...

Habillant le golem, Karl avait fini d'assembler sa création. Il avait tout installer sauf la tête, question de ne pas commencer la démonstration dès maintenant. Prenant la tête dans ses mains pendant un instant, il la remis ensuite dans son sac pour éviter de la perdre de nouveau. Ou du moins, ne pas perdre la tête physiquement...

- - - - -

La salle commençait déjà à se remplir. Beaucoup étaient déjà arrivés, mais plusieurs personnes continuait d'Arriver et tentait de prendre place. Savants, mages, gens du peuple, alchimistes, écrivains, monstres de tout âge et de toute formes... C'était un évènement d'envergure et toutes personnes intéresser par la connaissance était le bienvenue. Une créature étaient présente dans cette foule et observait. Murmurant à lui même, la liche attendait:

''Je me demande comment tu te sortira avec tes explications... Montre-moi là où j'ai échoué dans ma réussite...''

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence sur les magies marginales

Message  Sélèna Moonlight le Mar 03 Juil 2012, 00:20

Qu'est ce que je faisais ici déjà? Ah oui. J'avais entendu quelqu'un se faire inviter pour une conférence sur quelques magies marginales. Je n'en aurais pas grand chose à faire si il n'y avait pas eu une belle quantité d'argent promise en échange de sa participation, sous forme de monnaie. Et ça, cela pouvait être intéressant. Cela pouvait servir d'avoir de quoi payer quelques personnes pour leurs secrets, ou autres choses intéressantes. Et finalement, c'était un bon moyen pour parler aux personnes et essayer de repérer quelques personnes susceptibles de joindre ma cause. Mais pour l'instant, il fallait se faire accepter.

Quand l'affaire fut entendue entre les deux personnes, j'avais suivi la personne qui a invité l'autre pour l'aborder dans un coin sombre, expliquant mon souhait de se faire inviter. La dite-personne, un beast de petite taille pour des standards humains, donc plus petit que moi, s'était retrouvé donc avec les yeux en face de mon buste. Troublé, il s'était repris et m'expliqua que je devais avoir un talent magique inopiné dans une branche rare pour que cela puisse être le cas. Je lui avais donc dévoilé mes capacités de chamanisme, bien que j'éludais le fait que ces dites capacités étaient un peu émoussées par rapport à ce que je pouvais faire tantôt.

Et c'est ainsi que je retrouvais là, vêtue de mon pagne et du pendentif de Khorne, en compagnie de personnes de tout horizons et de races variées. Il y avait des beasts, des humains, même un triton et un golem de ce que j'en voyais, certains avec des accessoires, d'autres non. Moi même j'avais pris mes flasques de poison, plus parce que je trouvais que cela m'avait trop manqué ces dernier temps que parce que j'avais l'intention de m'en servir. Finalement, le thème même de la conférence pouvait être utile. Au fait, à qui cela pouvait bien profiter? J'avais du mal à croire que cela puisse être organisé par pur altruisme. Et si c'était ce dément collectionneur humain? Étais-je tombée dans un piège? Finalement, me retrouver ici n'était peut-être pas une si bonne idée que cela. Il fallait que je réfléchisse à ce que je pouvais dire, et rapidement : il était trop tard pour changer d'avis.

J'étais quelque peu perturbée, et cela ne manquait pas de se voir. On aurait pu prendre cela pour du stress, et quelque part ce n'était pas faux. Il fallait que je me change brièvement les idées, et pour cela, je décidais d'entamer la conversation avec le golem. Après tout , sa présence pouvait être surprenante pour un être animée par la magie.


"Hum... Bonjour. Excusez mon impertinence, mais j'avoue que je suis curieuse de voir un golem présenter quelque chose. N'êtes-vous pas vous-même censé être animé par la magie?

En apprendre sans en dévoiler... Face à cet adversaire dans l'ombre qu'était le collectionneur, je me devais d'être extrêmement prudente. Qui sait si ce golem n'était pas lié à lui d'une manière ou d'une autre? Décidément, cela me rendait paranoïaque cette affaire...
avatar
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence sur les magies marginales

Message  Invité le Sam 07 Juil 2012, 11:48

Pensif, je suivais une foule de spectateur. Sûrement celle pour assister à la conférence sur les magies marginales. Je m'y étais inscrit pour y assister. Arrivant dans la salle et voyant les places libres, il m'était impossible de m'y asseoir, mes ailes étaient trop imposantes. J'étais le seul Fairy des spectateurs présent pour le moment. Quelques visages tournaient en ma direction. Pourquoi ? Sûrement à cause de mon style vestimentaire peu discret. Cet évènement était important pour moi. Je voulais découvrir de nouvelles têtes, et de nouvelles magies qui puissent m'impressionné. C'est pour cette raison, que ce soir j'avais sortis le grand jeux et m'étais mis sur mon 31. Je m'étais confectionné des vêtements spécialement pour cela. Ou bien, c'était peut-être mes ailes qui les dérangeaient. En tout cas, je me mis sur le côté dans un coin de la pièce pour ne pas prendre trop de place. J'étais l'un des derniers spectateurs de la foule. J'imaginais donc, que la conférence allait bientôt commencé. La pièce, bondée de toutes sortes de créatures, certaines merveilleuses et d'autres immondes, je me devait de faire attention à mes affaires et de ne pas me les faire voler. Je posa mes mains sur chacune de mes sacoches accrochée à ma ceinture. 

Je regardais alors la scène. Une créature bleue, qui ressemblait étrangement à un mammifère aquatique que j'avais déjà rencontré dans un de mes livres d'études était présente. Un corps, plus vrais que nature mais sans tête.. Sûrement un objet créé par la personne qui se trouvait juste à côté. J'avais hâte d'entendre ces personnes parler et enfin en savoir un peu plus sur la magie. Je tournais alors mon visage, car mon regard pouvait capter l'attention d'un de ces conférenciers, ce que je ne désirais pas. J'avancais, le dos courbé et m'assis devant la scène pour mieux entendre si jamais quelqu'un se mettait à parler. Je voyait aussi des beastman, créatures qui m'ont toujours intéressées et "passionnées". Le rideau était déjà levé et trois coups retentirent. Quelqu'un allait sûrement prendre la parole. Je sortis ma boîte à musique pour vérifier qu'elle était bien hors d'état de nuir et la rangea discrètement, pour ne pas éveiller les regards. Puis, mon regard se posa sur une personne étrange. Un jeune homme en train de renifler une dame au teint de nacre et aux cheveux.. plus que blancs. 



*Qu'est-ce qui lui veut.. ?"  Me demandais-je.

Je le regardais lui sourire, puis lui dégoter une phrase de mauvaise drague, mais ça ne pouvait pas être de la drague, vus ses manières d'agir. Enfin.. Je n'étais sûrement pas le seul à avoir vus son petit jeux. Et je décidais alors d'être encore plus attentif à ce qu'il allait nous dire. Certes, des personnes m'intéressaient plus que d'autres.. Pour le moment.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence sur les magies marginales

Message  Tunski le Dim 08 Juil 2012, 01:35

hrp:
Séléné m'a donné l'autorisation de déplacer son personnage (et à vrai dire c'est même son idée que cette course-poursuite).

Au détour d'un couloir, une ombre ailée fila, manquant cogner le mur d'en face, suivi de près par une seconde ombre, plus soumise celle-ci aux lois de la gravité. Cela faisait déjà dix bonnes minutes que cette course-poursuite s'était engagée entre Tunski et Séléné, et ce pour une raison qui était totalement sortie de l'esprit du follet. Les voilà donc qui tournaient en tout sens dans le Donjon, au grand plaisir du petit être qui trouvait ce jeu terriblement amusant: pour une fois qu'il trouvait quelqu'un qui ne s'en lassait pas au bout d'un petit instant.
Ils continuèrent à jouer ainsi pendant encore une bonne dizaine de minutes avant que Tunski ne bifurque encore soudainement, passant dans l’entrebâillement d'une large porte que l'on avait laissée entrouverte pour d'éventuels retardataires. Il s'engagea donc dans la salle puis, surpris par les dimensions de celle-ci ainsi que par la foule qui la peuplait, il resta un instant immobile en l'air. Mais cette pause fut de courte durée comme quelque chose à sa droite attira son attention.


"Y'a tout plein de manger !"

Oubliant totalement la présence de la chatte qui le poursuivait, le follet avait reporté son attention sur le large buffet qui attendait là la fin de la conférence et le moment où tous voudraient grignoter un morceau pour ce remettre de ce monceau de connaissances diverses. Sauf que, pour le coup, il y en avait un qui n'avait pas remarqué -et n'avait que faire- des conférenciers car seul l'intéressait la montagne de nourriture et de boissons qui semblait s'offrir à lui. Et il n'attendit d'ailleurs pas plus longtemps, ignorant ce qui se passait autour de lui, pour se précipiter sur le buffet. Atterrissant sur la nappe, il se mit en devoir de sauter de plat en plat, délestant chaque assiette d'une partie de son précieux butin avant d'oublier ce qu'il avait devant lui, un nouveau met ayant attiré son attention à quelques centimètres de là, puis recommençant le même manège encore et encore, durant un temps tout du moins, puisqu'une fois la panse et les bras remplis, il s'éclipsa par la fenêtre la plus proche pour finir son repas en forêt.


Dernière édition par Tunski le Mar 11 Sep 2012, 22:41, édité 1 fois
avatar
Tunski

Masculin
Messages : 148
Expérience : 438
Métier : Garde forestier

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Fairy
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence sur les magies marginales

Message  Invité le Mar 10 Juil 2012, 03:32

Les rayons du soleil pointaient timidement le bout de leur nez. Au loin, le ciel se teinté doucement d'une couleur ocre. C'était magique! J'aime particulièrement ce moment. L'aube et le crépuscule sont deux spectacles qui me plait de regarder. Généralement, je m’arrangeais pour trouver un coin tranquille où les admirer. Dans le calme, j'attendais patiemment que le soleil avance. Cet aube ci, je m'étais mis sur le toit du donjon. Il n'y avait pas beaucoup de personne qui venait ici. Les oiseaux et autre volatiles dormaient a cette heure ci. J'étais donc seule, en chat, à observer l'aube ce matin la. Je réfléchissais. C'était ma 5eme aubes que j'admirai au donjon... Déjà 5 jours que j'en était une habitante.

Puis, quand tout les rayons étaient visible au loin, que le ciel n'était plus vraiment fauve, je redescendait de mon perchoir pour aller récupérer mes habits. Je les avaient cacher, entre deux pierres sous un tas de mousse et de feuille pour que personne ne les vois! Évidemment! Je mettais transformer a la nuit tombé près du jardin pour aller chasser des petits rongeurs. Maintenant, il me fallait descendre tout les étages, mais avec mon agilité féline et ma souplesse, ce n'était pas vraiment un problème. Je croisais pendant ma petite balade, les premiers monstres réveillés sur le balcon. Je fis une halte pour récupérer deux trois caresses gracieusement donnés puis descendit jusqu’à l'entrée.Je notais au passage qu'il y avait beaucoup de bruit au 1er étage. Un garde, un orc visiblement, sursauta un peu quand j’atterris à côté de lui sur le palis du donjon. Un miaulement en guise d'excuse pour la mini frayeur que je lui avait faite et je marchais d'un pas lent vers le jardin.

Un fois arrivé a ma cachette, je me transformais et m'habillais. Quand soudain, une petite chose, pas plus de 30 centimètre passa sous mes yeux a toute vitesse. Pas assez de réflexe pour l'attraper! J’observais alors la mini créature. C'était une libellule! Chouette voila mon petit déjeuner!


- Miuuuuu!

Oups! Je n'aurai pas du miauler ma joie car le petit insecte détalla à toute vitesse en m'apercevant! Hors de question que je ne la laisse partir! Je voulais mon petit déjeuner! Sans attendre, je me mis en chasse, sous forme humaine. La petite peste était plutôt rapide, mais j'arrivais a maintenir le rythme et je me rapprochais d'elle de plus en plus. Après un parcours de combattant entre les plantes, elle se dirigea vers l'entrée du donjon! Cas cela ne tienne, je la suivrai même dans la bas!

Nous jouions ainsi pendant plus d'une heure entre les étages! Faut dire que courir comme une tarée dans tout le dos était quelque peut difficile, surtout que visiblement ce n'était pas un jour de chance. Ma poise naturel avait du surement envie de s'en mêler. Et ainsi, je me pris plusieurs un mur, car oui courir a s'arracher les poumons en ligne droite ça va...mais quand il faut tourner a la dernière minute, c'était déjà plus périlleux ou comique tout dépendait du point de vue. Bref, je m'était manger une vingtaine de mur, une dizaine de marche d'escalier, plus de 6 créature en tout genre, certaine que je faisait tomber dans ma course, d'autre ou c’est moi qui tombais sur les fesses. Je du d'ailleurs éviter quelques coups d'énervement au passage, mais bon.

Nous étions maintenant au 1er étage si j'avais bien calculer. Et mes impressions de ce matin était confirmer, il y avait beaucoup trop d'animation a ce niveau. Pas le temps de m’arrêter pour voir ce qu'il se passait sinon ma proie allait m’échapper! Encore quelque minute de course a déambuler a toute vitesse dans les couloirs et la libellule entra dans une pièce avec une large porte. Surement la grande salle...je n'avais pas visiter tout le donjon encore mais je pense que je devait être pas loin d'ici. Bref, je la suivait dans la pièce et...m'arrêta net!

La salle était bondée de monde, de créature en tout genre, des petites comme des énormes, de races différentes...Tout le donjon c'était donné rendez vous ici ou quoi?

*Ah non ma proie!!!*

Je zieutais un peu partout, pas de trace d'elle! Et zut! Je soupirais de désespoir, levant la tête et baissant les épaules...
...
...
...


*Ah...Il me dit quelque chose ce plafond...*


Étrange...Vraiment étrange...Où est ce que je l'avais vue? Je n'étais pas venue ici avant. Je fouillais dans ma mémoire pour essayé de trouver si dans une autre partie du donjon, il y avait ces mêmes tenture pourpre avec ses symbole géométriques. Un garde me sortit de mes pensées en me demandant "gentiment" de dégager l'entrée et d'aller m'assoir dans la conférence allait commencer!
Je balayais alors la pièce du regard en faisait attention cette fois ci. Effectivement, au fond, contre le mur, une estrade était sur-élevé. Sur ses planches, une demi douzaine de table avec divers instruments dont je ne connaissais pas le nom. A côté il y avait des chaises avec un dizaine de "personne", humanoïde ou non, et a droite un bassin avec une créature dedans. Tous attendait visiblement que la "conférence" commence. Une conférence sur quoi d'ailleurs? Aucune idée. Je ne savais même pas que les monstres allaient a des conférences.

Enfin entendant le garde me rappeler a l'ordre, j’avançais, dépassant en silence un banquet banquet plaçait le long des colonnades. Pour ne pas me faire repérer, car après tout, je n'étais pas invité a cette assemblé, je me cachais derrière une colonne de pierre, un peu en retrait de la zone de chaises ou les spectateurs s'étaient assis. Je les observais de ma cachette, certaines races que je connaissais étaient présente, les autres m'était totalement inconnus.


*Pourquoi je reste moi? J'en ai rien a faire de cette conférence!*


Pourquoi je n'avais pas fait demi tour? Pourquoi je n'avais pas dit au garde que je m'étais trompé de porte et que je voulais repartir? Pourquoi? Aucune idée, une force m'avait fait avancé. D'ailleurs je ne pouvais plus reculer. Un grand bruit sourd retentis dans la salle. Les gardes avait fermés les 2 portes latérales ainsi que l'entrée principale simultanément . Nous étions tous enfermé dans la grande salle. Bon ben je ne pouvais plus sortir. D’instinct félin, je cherchais un moyen de sortir quand même. Il y avait de grande ouverture le long des murs mais elle était a plusieurs mètres de haut...il serait difficile de les atteindre... Enfin il n'y a pas de raison de fuir c'est une conférence après tout.

Je concentrais mon attention sur l'estrade. Une créature s'était avancer juste au bord, pour que toute l'assemblé puisse la voir.


- La conférence des magies marginales du donjon est officiellement ouverte


....
....
....


*Hein?*

J'avais soufflé, chuchoté, une phrase sans le vouloir. Une phrase, spontanée, dont je ne savais même pas sa signification. La conférence des magies martiales? Jamais entendu "parlé". Oui...


Spoiler:
Tain....même quand je veux pas faire de pavé, j'en fais un... désolée pour les participants ^^'.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence sur les magies marginales

Message  Engar le Dim 15 Juil 2012, 00:28

La scène, les conférenciers, le public... Tout était en place et l’évènement pouvait commencer, mais comme pour toute chose il lui fallait une introduction, et c'était lui le gnome qui avait tout mis en place qui allait devoir le faire. C'était loin d'être une corvée, mais il avait vraiment hâte que l'on rentre dans le vif du sujet. De fait il escomptait bien tenter d'être concis, mais vu l'ampleur de la chose, cela allait être bien compliqué. Il s'empressa de grimper sur l'estrade, faisant signe au conférencier d'attendre un peu avant que le premier d'entre eux n'entre en scène, puis il s'inclina face au public, qui applaudit poliment sa venue, avant de rapidement s'arrêter pour lui laisser la parole.

"La conférence sur les magies marginales est officiellement ouverte."

La déclaration fut accueillie par une nouvelle volée d'applaudissement un peu plus chaleureux, comme si on avait criant au début que sa venue ait pu signifier une annulation du "spectacle". Accueillant la chose avec un sourire il attendit à nouveau que le public cesse de se manifester pour se redresser et prendre la parole de manière un peu plus enthousiaste, mettant en valeur sa voix nasillarde.

"Je n'ai pas besoin de vous préciser l'ordre de présentation puisqu'un un tract vous l'expliquant vous a normalement été donné en même temps que l'achat de votre place ! Cependant je souhaiterai vous préciser certaines règles qui ont déjà dues vous êtes expliquée. Pour une bonne organisation de la conférence les présentations se dérouleront l'un après l'autre, sans aucune interruption ! Rassurez vous cependant les questions que vous vous poserez ne resteront pas sans réponses, mais il faudra que vous les posiez à la fin, quand il seront réunis. Désolé pour ceux qui devront s'empresser de partir, mais vous pourrez toujours vous renseigner par la suite à la bibliothèque, maintenant que vous aurez connaissance de ces choses, même s'il est vrai que cela ne vaudra jamais une démonstration pratique... Maintenant je laisse la place au premier de ces êtres d'exceptions, qui a souhaité cependant gardé l'anonymat. Il vous présentera la démonologie en elle même, mais surtout une arcane particulière, la possession !"

Et descendant de l'estrade sans passer par les coulisses, trottinant pour aller rejoindre une arcade aménagé pour l’accueillir le gnome laissa la place au démon qui s'avança un sourire aux lèvres... Cela commençait déjà bien, certes d'abord les personnes avaient été scandalées de voir un humain s'avancer au devant d'eux, mais certains plus intelligent avaient compris que ce n'était qu'un exemple de ce qu'était la possession et rapidement la rumeur se répandit se répandit dans la salle et la majorité des créatures sourirent, satisfait de cette... Punition pour ces humains qui se croyaient élus... L'infernal profita un bref instant de sa gloriole avant de se décider à l’intensifier et à se lancer dans sa tâche, saisissant une craie rouge à sa disposition.

"... Bien sur chacun d'entre vous a entendu parler de la magie que nous manions ainsi que de celle qui permet de nous invoquer et ce souvent au travers de pentacles bien souvent. Mais que sont ces derniers ? De simples signes cabalistique ? Sans doute pas ! Ces signes en vérité ont une représentation bien précise ! Chaque traits, chaque courbe représente un plan infernal et le pentacle le plus répandu donne accès au plan les plus, matériels, qui ne sont pas cependant nécessairement les moins redoutable ! Un maître démonologue pourrait convoquer un démon mineur avec un simple cercle de protection et un trait qui représente le plan d'où il vient,à condition exactement de celui là. Concernant un démon majeur par contre, leur aura est souvent empreinte de l'énergie de plusieurs cercles infernal et de fiat il faut mieux remplir complètement le pentacle.J'ai parlé des plans matériels, mais il est aussi possible d'exercer des convocation depuis les plans astraux et éthérée, mais dans ce cas ça ne sera pas exactement ce que le gens imaginent par démons que vous ferez venir, mais plutôt des cauchemars des sentiments néfastes ou des forces qui vous dépasseraient de loin... Il s'agit de choses que nous même connaissons bien mal...."

Durant ces explications, dites avec une voix graves et sec, il traça négligemment un pentacle au tableau, mais qui en plus de l'habituelle étoile enfermée dans un cercle était complété par des runes et d’autre figures géométriques complexes, néanmoins il n'eut pas besoin de tourner le dos au public au public, se servant de son aura pour manipuler la craie. Une fois qu'il eut fini, en même temps qu'il s’interrompait dans ses propos il lança une question rhétorique, mais pour y répondre sur le champs.

"Néanmoins qu'est ce qui en dehors de sa taille empêcherait quelqu'un connaissant les formule s appropriés et possédant les magiques nécessaires d'invoquer un seigneur démon avec ce pentacle des plus complets ? Le fait que je l'ai tracé avec une craie ! Si les plus démons les plus faibles sont en effet contraint d’apparaître de par la simple forme du pentacle ce dernier ne fera ressentir qu'une faible attirance à un être plus puissant, et le moyen de renforcer cette magie et d'user de sang, peu importe la provenance qui fait office d'amplificateur de lien entre le pentacle et les plans infernaux ce qui décuple "l'appel" que crée le signe cabalistique. C'est tout ce que je puis me permettre de dire à ce sujet sans mettre en danger mes semblables, du moins parmi ceux qui pourraient me causer du tort."

Et sur ces mots il effaça le pentacle qu'aucun de ce sots ne devaient être capable de mémoriser ou d'avoir recopié en aussi peu de temps, cela aurait été leur donné une chose que bien des personnes mettaient des années à découvrir cela aurait été trop simple, mais pour éviter de frustre trop de personne il relança son monologue ne adoptant un air complice.

"Mais désormais vous devez vous lasser de ces détails généraux et je vous propose d'aborder un sujet bien moins populaire. La possession d'un corps. Nous sommes très réputés pour cette arcane, mais nous ne sommes pas les seul à la pratiquer. Il existe par ailleurs deux manière d'exercer cette manipulation, la première s’apparente à une forme très poussé de psychisme. Nous établissons un lien solide avec une victime et, brisant sa conscience nous le manipulons. Si l'un d’entre nous est suffisamment miséricordieux pour ne pas relâcher sa victime avant d’avoir fait en sorte qu'elle se suicide elle n'aura aucun souvenir de ce qui se sera passé, à moins que nous le souhaitions. Comme vous le voyez toute personne pouvant manipuler la pensée d'autrui est capable de pareille chose. La seconde méthode que j'ai appliqué sur ma victime actuelle et plus radicale et n'est accessible qu'à nous ou aux intangibles à ma connaissance. Pour la mettre en oeuvre il nous faut abandonner notre corps, ce qui fait que nous n'en usons qu'en cas d'extrême nécessité, pour parasiter celui de notre victime et ensuite annihiler son âme ! cette manière de faire présente l'avantage que l'on a un plein contrôle sur le corps et que de fait le corps aura moins des allures de pantins et nous aurons toutes les sensations qui peuvent nous faire défauts avec la première méthode, qui plus est au bout d'une certain temps on peut procéder à certaine modification sur le corps si celui ci nous déplaît... Néanmoins dans les deux cas la réussite n'est pas assurée, cela dépends de notre volonté... et de celle de notre victime. Si la sienne est plus importante que la vôtre il brisera votre lien mentale dans le premier cas et dans le second... Ce sera notre âme qui sera détruite ou tout du moins la sienne sera préservé si votre force est à peu près équivalente et comme cela demeure son corps ce sera lui qui primera et là encore c'est le cas de celui que je possédé, mais d'habiles stratagèmes me permettent de vous parler en ce jour, malheureusement peut être avez vous déjà rencontré ce déplaisant personnage et je suis regret de vous annoncer qu'il reviendra..."

Adoptant une moue un peu amère, comme si au final c'était lui la victime, il s'inclina et annonça que sa description était finie et qu'il ne pouvait malheureusement faire de démonstration, à moins que bien sûr quelqu'un se porte volontaire. Bien sûr personne ne se désigna et pour être évité d'être choisi d'office ils accueillirent le départ du démon avec un vivat des plus enthousiaste. Une fois qu'il ait rejoint les coulisses, gonflé d’orgueil de par les applaudissements qui lui parvenaient il se permit de s'exclamer.

" Tss ! Gloire et richesse pour quelques paroles, même si habituellement je ne rechigne pas à des choses plus mouvementées, de tels butins pour justes faire s'esbaudi des sots est toujours appréciable !"

Et sans se soucier de l'avis que pourrait avoir les autres sur son comportement il alla s'adosser contre une des parois des coulisses, se mettant un peu à l'écart. Ce fut ensuite le tour de l'elfe qui présenta une magie... Hasardeuse composée d'une énergie qui avait la particularité de n'être que difficilement affectée par les autres arcanes et qui ne se souciait nullement des règles habituelles et en guise de démonstration il tenta de transformer une noix en baie, simple sortilège de transmutation... Et ce fut un écureuil qui apparut dans sa main, nul magie normalement ne pouvait tétaniforme un végétal en animal et il alla même jusqu'à disséquer ce dernier pour montrer qu'il s'agissait bien d'une être vivant à part entière. Ainsi sa démonstration qui avait d'abord subi de nombreuses moqueries impressionna relativement les personnes, même si son utilité pouvait amplement être remise en cause ce qui fit largement ricaner le démon.Vint ensuite le tour du korrigan qui vint expliquer une magie sur les étoiles, mais qui comme le démon ne pouvait faire de démonstration, le ciel ne lui étant pas accessible... Il passa de fait également la majeure partie de son temps l'effet des constellations les variations qu'il pouvait y avoir selon le lieu où l'on était... un e discours très théorique et scientifique qui intéressa quelques passionnés mais endormit la majeure partie de l'assistance. Elle fut rapidement réveillé par l'arrivé soudaine de l'orc braillard qui commença sa démonstration... Traçant un simple cercle fait de sang de poule il clama des paroles alambiqués, but une étrange décoction qui le fit entrer dans une espèce de transe et d'un claquement un violent souffle de vent parcourut la salle et il s'en alla en annonçant qu'il s'agissait du souffle du'n esprit... N'importe quel connaisseur pouvait affirmer qu'il s'agissait juste d'un élémentaliste doué pour la mise en scène et cella suffit au parquet pour l'acclamer...

Après ces pathétiques démonstrations le démon poussa un soupir las... Si c’était vraiment tout ce que proposait les autres participant comme prestations il allait partir plus tôt que prévus... Mais au moins pouvait il encore regarder deux trois prestations par curiosité. Par ailleurs c'était à son avis le tour de la banshee. Il se dmeandait bien que magie particulière pouvait utiliser un non mort... Il afficha un léger sourire ironique en imaginant qu'elle allait user de nécromancie ce qui serait une sacrée ironie...
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence sur les magies marginales

Message  Invité le Lun 23 Juil 2012, 03:18

Spoiler:
Long post is long. Désolée. Cela dit, même si méchamment simplifié et violemment rushé, la plupart des trucs que je raconte sur les runes a une part de vérité, donc ce n'est pas une perte totale de temps de lire mon post. Quoique… j'ai un peu beaucoup interprété des passages pour que ça soit plus utile en magie dans un truc de fantasy, donc bon. Oh, et pardon pour le délai aussi, j'étais pas là.

"Et les démons sentent toujours la magie et le souffre, peu importe ce qu'ils mettent par dessus. Et… dois-je prendre ça comme un compliment? Si c'est la cas, je vous remercie. Dans le cas contraire… Je ne sais quoi répondre."

Sa réplique était peut-être un peu vive, mais la remarque l'avait surprise et elle n'était vraiment pas sûre que ce qu'il avait dit était positif… ou de quelle réaction elle devait avoir si c'était le cas. Quoi qu'il en soit, elle avait tenté de se rattraper vers la fin, bien qu'elle n'était pas sûre de l'efficacité de la manœuvre.

Toujours est-il qu'avait que la discussion ne puisse continuer, le début de la conférence fut annoncé, et les présentations se suivirent. Cela dit, il faut dire qu'hormis le premier discours, discutant de l'invocation et de la possession - Amaliah n'était pas intéressée en le contrôle d'un corps vivant, non monsieur, c'est une gentille Undead, et de toutes façons, ça se saurait si les revenants pouvaient posséder les… oh - les présentations étaient quelque peu… moyennes, dirons nous. Elle voyait mieux pourquoi cette conférence parlait de magies "marginales". Elle se sentit un peu plus insultée qu'avant, du coup. Et elle faillit en oublier la prudence qu'elle avait jugée nécessaire après sa réalisation de toute à l'heure quand ce fut à son tour de parler. Faillit? Nous verrons…

Elle s'éclaircit la gorge, bien que cette action ne soit absolument pas nécessaire, avant de se lever et de s'avancer vers le centre de la scène comme ceux avant elle.


"Erm… Euh… Bonjour à tous."

Elle s'inclina pour saluer le public avant de continuer.

"Malgré ce que certains pourraient penser en me voyant, je ne suis pas là pour parler de nécromancie; déjà, c'est une magie répandue. De plus, de la même façon que les vivants ne connaissent pas tous une magie pour donner la vie, les Undead ne sont pas forcément des nécromanciens."

"Hem… Oui, donc. Ma magie. Je vais vous parler d'un style assez ancien, qui était autrefois assez répandu: la magie runique."

Traçant un symbole ressemblant à un 's' plus anguleux dans l'air, elle murmura le nom de la rune en se concentrant et fit apparaître un réseau de lumière qui forma rapidement les vingt-quatre runes qui formaient son école, divisées en trois rangées.

"Contrairement aux magies plus récentes… et ce que je viens de faire, maintenant que j'y pense, la magie runique est rarement utilisée directement. Il est d'ailleurs probable que vous soyez déjà tombés sur son utilisation la plus répandue: l'enchantement. En effet, cette magie perdant rapidement son énergie si elle n'est pas posée sur une base solide, il a rapidement été jugé meilleur de l'appliquer sur des objets, car si une pierre enflammée peut parfois être utile, une épée incandescente l'est généralement plus."

Ce n'était pas totalement vrai, remarque; si on voulait juste cuire quelque chose ou s'éclairer, avoir un objet non-tranchant était généralement mieux. C'était juste que cet exemple parlerait probablement plus au public.

"Les runes sont classées en trois familles appelées Oett. La première, l'Oett de Frey, traite principalement du monde matériel, bien que d'autres sens puissent être appelés avec un peu de maîtrise. Elle est généralement la plus utilisée et bien des forgerons la connaissaient de par le passé. Elle permet entre autre d'offrir force, protection, sagesse ou vitesse à ce qu'elle imbibe."

Alors qu'elle parlait, elle montra la première rangée, passant de runes en runes à chacun de ses exemples.

"La seconde, l'Oett de Hagel, s'occupe des forces de la nature. Bien que certains soient présent dans la première famille, la véritable puissance des éléments se déchaine dans celle-ci. La grêle, la glace, la tempête et même la terre que vous foulez sont contenues dans ces symboles, tout comme les mystère des esprits de la mort et de la joie. Comme vous pouvez vous en douter, il est bien plus dur de placer ces concepts dans une forme physique et le nombre de personne la maîtrisant est bien moins important que la première."

Elle était passée à la seconde rangée et, comme avant, elle pointa divers symboles alors qu'elle avançait dans ses explications. Alors qu'elle allait passer à la troisième ligne, son expression devint plus sévère.

"La troisième et dernière famille est l'Oett de Tyr. Certains canalisent la puissance des dieux à travers offrandes et suppliques… Un maître des runes le fait à travers de simples traits. La Gretchen Pénitente, Celle-Au-Masque-De-Guerre, le Seigneur des Cendres, le Soleil Noir ou d'autres, peu importe votre panthéon, peuvent se manifester aux travers de ces symboles sans que vous n'ayez besoin de leur offrir tribut autre que le temps passé à étudier ces symboles et l'acceptation que l'erreur la plus minime causera votre fin. Oui, cette magie est dangereuse, mais… à travers ces dernières runes, vous gouvernez la victoire même, la fertilité qui amène la vie, l'eau qui compose presque chacun d'entre vous… Vous serez tout-puissants, mais vous aurez assez de sagesse pour ne pas vous en servir sans réel besoin, sans quoi vous serez déchirés."

Terminant sa tirade, elle se rendit compte qu'elle s'était peut-être un peu emportée sur la fin et était devenue carrément théâtrale. Elle toussa de façon gênée avant de reprendre, plus calmement.

"Euh… Oui. Donc, de façon plus terre à terre, la grande force des runes est leur capacité à être combinées. Et… Je me rends compte que je ne sais pas exactement de quoi parler d'autre sans m'étendre sur des détails, donc pour conclure ce survol de ma magie, je vais vous faire une petite démonstration."

Elle sortit une épée de bois d'un recoin de sa robe, le genre de jouets que certains donnaient à leurs enfants pour qu'ils puissent se prendre pour de grands guerriers. Afin de montrer l'efficacité de sa glorieuse arme, Amaliah donna un coup sur le bord de la scène. Après un "toc" pathétique, elle montra le résultat: une scène intacte et une marque d'impact sur l'épée dont il manquait à présent la partie d'un bord.

"Et maintenant, je vous prie de me laisser une minute de concentration…Oh, et également de vous tenir ailleurs que devant moi."

Rassemblant son Od sur le bout de son index, elle commença à graver consciencieusement une rune ressemblant à une flèche pointant en l'air sur le jouet. Une fois sur la garde, deux fois sur la lame, de chaque côtés, et enfin sur le dos de sa main. Elle se sentait un peu coupable d'utiliser une rune de la famille qu'elle avait clairement annoncée à éviter en dehors de situation désespérée, mais elle ne voulait pas passer pour un autre charlatan maîtrisant une magie ridicule. Ayant fini son œuvre, elle présenta l'arme, car nul ne pouvait la qualifier autrement à présent que Tyr, la terrible rune de la victoire, avait été inscrite sur l'objet, et la leva au dessus de sa tête, se concentrant sur la magie qui parcourait son être, la transmettant du dos de sa main aux points qu'elle avait marqué.

"TYR"

Alors qu'elle invoquait le nom de la rune qu'elle avait placée, elle abattit à nouveau l'épée de bois sur le bord de la scène. Cette fois-ci, il n'y eut aucun son au contact, et certains auraient même pu se demander s'il y avait un un contact, car la lame ne ralentit même pas lorsqu'elle toucha l'épaisse pierre qui composait l'estrade, passant au travers comme s'il s'était agi de brume. Ce n'est que quelques secondes plus tard qu'un bruit ressemblant à du verre brisé résonna dans la salle, alors que l'épée de bois tombait en pièce, la magie l'ayant traversé étant bien trop forte pour elle. Maintenant que plus rien ne se trouvait dans l'entaille que la banshee avait créé, le public put voir l'effet que quatre runes pouvaient faire. Commençant environs deux mètres devant Amaliah, le sol s'était séparé, coupé si nettement que si une personne en touchait les bords, elle y laisserait probablement un doigt.

Un peu essouflée, la banshee reprit la parole.

"Voici… ce dont je parlais quand je disais "la puissance des dieux". Et voilà…"

S'aidant de sa main gauche, elle souleva son bras droit, celui qui avait tenu l'épée.

"Ce dont je parlais quand je disais qu'il ne fallait pas s'en servir à la légère."

Là où auparavant s'était trouvé une main à la peau d'albâtre se trouvait à présent une masse brisée de chair brulée, les os était bien visibles à de nombreuses endroits. Amaliah était une Undead, une blessure de ce genre guérirait donc en temps et en heure et elle pourrait se resservir de sa main le lendemain, mais sa démonstration avant bien marqué le point qu'elle avait fait plus tôt. S'agenouillant, elle traça un losange barré de sa main gauche à l'une des extrémités de la faille qu'elle avait créé et murmura le nom de la rune de terre qui s'occupa de réparer les dégâts qu'elle avait causé. Laissant la scène comme elle l'était avant qu'elle n'arrive, la Banshee se releva et s'inclina à nouveau face au public.

"Merci de votre attention. Si vous avez des questions, je vous invite à venir me visiter à la galerie marchande."

Finissant sa présentation, elle repartit s'asseoir, tenant sa main massacrée. Idiote idiote idiote mal mal mal mal douleeeeeur. Bon, d'un point de vue positif, si elle avait un peu raté la partie orale, la démonstration avait probablement sauvé sa présentation. Maintenant, qu'est-ce qu'elle avait oublié… mh…

Ah.

Être sur ses gardes et ne montrer que le strict minimum de sa magie au cas où cette conférence était bien quelque chose de sinistre.

Oups?

Spoiler:
Cookie pour ceux qui trouvent les références des divinités qu'Amaliah a listé.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence sur les magies marginales

Message  Invité le Ven 27 Juil 2012, 02:59

Trois présentations défilèrent devant moi. Et deux sur trois m'avaient intéressées. L'humain parlait de la possession... Et rien qu'à sa façon de parler, je voyais bien que c'était le démon qui causait. Mais si il jouait bien la comédie, il pourrait bien abuser de l'entourage de cette personne... Ce serait comique~!! Quoi qu'il en soit, je me concentrait pour écouter ce qu'il disait et dans un sens, je trouvais ça très intéressant. Papa n'avait jamais utilisé la possession si ce n'est dans le deuxième stade et en partie seulement. Une âme contenue dans un flacon expulsée dans un corps pour le contrôler. L'âme étant seulement un amas de données, les modifier quand on a 68% de son cerveau est un jeu d'enfant. C'était ainsi que devait évoluer les Léviathan purs... Et je n'en étais qu'à 26%. Décevant.

La seconde explication était celle d'un orc qui avait sûrement voulu jouer son intéressant pour mettre en scène de telles conneries. Je me suis retenu de rire, mais Jubei pour sa part en tout bon connard lui avait lancé un beau "Looser!" avant de le laisser partir. Oooh qu'il était mauvais ce petit beastman ♪! C'était la suite qui m'a passionné. Cette délicieuse petite undead qui se mit à parler de magie runique. Ce type de magie me plaisais énormément. C'était tout à fait passionnant!! Et j'avoue que l'idée de pouvoir obtenir ce genre de magies me plaisais énormément... Enfin. Laissons là cette petite timide~ Elle qui avait réagit si étrangement à mon compliment! Je ne vais l'importuner que quelques instants à la fin de sa présentations pour lui demander si tout va bien. Puis je vois que c'est mon tour... Je décide d'arrêter de la chaperonner et je caresse le haut de son crâne doucement. Suite à cela, je me remet sur ma chaise et d'un coup de pied sur le sol me met à tourner sur un seul pied pour m'éloigner telle une toupie jusqu'à arriver sur l'estrade. Je plante de nouveau cette chaise sur les quatre pieds, assit sur ce meuble, le torse contre le dossier. Je croise mes bras sur le haut du dossier et affiche un sourire

"Bien le bonjour tout le monde! Je vais d'abord appeler mes deux exemples: NÉMÉSIS! JUBEI!!" à ces eux noms, ils arrivent. D'un bond, le beastman sprint pour planter ses pattes aux sol ensuite, décontracté malgré sa droiture, inerte. Une vraie téléportation! Et pourtant il courait juste rudement vite. De son pas lourd, le colosse de chair morte se place de l'autre côté de son maître, fier, imposant et droit lui aussi. La foule s'étonne un peu de voir l'allure de mes gardes du corps mais moi ça me fais ricaner! Je reprend en me levant, dégageant la chaise d'un coup de pied. La gestuelle, la présence et la prestance! Voilà avec quoi on m'avait apprit à conquérir une foule "Je me nomme Yeager Léviathan. Fils direct d'un des monstres du Grand Festin: Léviathan. Les mieux informés d'entre vous sauront qu'un carnage de la part d'un clan ennemi à réduit à néant quasiment les effectifs de mon clan. Ainsi je suis la dernière racine et je doit recréer tout un être à partir de ça." je souris un peu. Je cherche pas à émouvoir mais au moins: J'arrive à les captiver "Je suppose que vous vous demandez en quoi un Léviathan a un style de magie spéciale et c'est NORMAL!"

"Je vais vous parler du Syndrome de Léviathan. Celui qui ne voulait pas se réjouir du bonheur des autres. Chaque enfant directement issu de la lignée Léviathan possède ce Syndrome qui habite son corps. Exemple!"

Une contraction nerveuse du poignet et HOP, mon scalpel est dégainé. Je le fait tourner entre mes doigts par habitude avec une grande vitesse et je finis par le serrer en main. D'un coup vif, je me coupe le bout des doigts de l'autre main sans que le public soit vraiment étonné. Sauf peut être une ou deux poignée de personnes. Je reprends tandis qu'une substance noire sort doucement de ces ouvertures

"Ce liquide, c'est le Syndrome. Il boost mon organisme dans lequel il est en constante activité. Ainsi il améliore mon corps. Tout d'abord ma structure osseuse et musculaire, ce qui me permet d'améliorer mes performances physiques. Vitesse, force... Je n'ai, comme vous le voyez, pas la carrure pour avoir une défense raisonnable. Mais cette substance me permet aussi de débloquer certaines zones de mon cerveau. Plus le Syndrome évolue, plus mon cerveau est libérer des cadenas mentaux que Dame Nature a mit en place. Par exemple: Une personne normale n'use que 10% de son cerveau. La télékinésie est un automatisme à partir de 36%. Les électrons qui sont l'origine de l'électricité et de l'énergie peuvent être condensés pour créer une masse dirigeable. Par exemple quand eux aimant se repoussent, c'est une forme compacte d'électron qui fait ce repoussement. Votre cerveau est capable de gérer de petits filons d'électron et de plus en plus au fur et à mesure que vous évoluez. Les objets que vous déplacez pourront ainsi être de plus en plus imposant. C'est tout pour la catégorie de l'amélioration corporelle."

"Les propriétés du Syndrome sont aussi autres! C'est tout d'abord..." le liquide s'évade en un filin noir pour venir goutter sur la table de support, y créant un petit creux "... Un puissant acide! Mais c'est aussi un agent qui peut s'incruster dans les autres organismes. Pour cela j'ai besoin d'un sujet volontaire! Sinon l'organisme du sujet rejettera le Syndrome. Ce dernier agit donc sur tout être vivant MAIS aussi sur les morts-vivants -que j'affectionne tout particulièrement!- à qui le Syndrome profite tout particulièrement. Un undead normal obtiendra le boost corporel mais aussi, si il le souhaite, profiter de mutations corporelles qui peuvent créer des hormones, de nouveaux membres ou encore d'autres atouts totalement improbables. C'est l'exemple de Némésis ici." la créature grogne un peu, doucement "Il est comme vous tous mais possède justement un petit pouvoir fort sympa. Némésis..." ce dernier met sa main devant lui ouverte, les doigts vers le ciel. Et de la paume de la main de mon garde du corps sort une tentacule qui se met à gesticuler un peu avant de rentrer d'où elle sortait. Je souris "Bien! Une des possibilités de mutation~ Pour les boost... Jubei!" il miaule en tournant la tête vers son maître, ce dernier regardant la salle pour pointer du doigt un des gardien "Tiens, ramène moi la boucle de ceinture de Monsieur tu veux~?" le beastman hoche la tête et en quelque bonds traverse la salle, arrivant devant sa cible. Il dégaine son sabre dans son dos à l'aide de sa bouche pour couper la boucle de ceinture, rengaine et revient tout de suite vers moi, l'objet fermement tenu entre ses petites pattes. Le pauvre, je me disais qu'il devait en chier sans pouces! Mais en tout cas il était rapide. J'étais fier~! Bref. Je finis par regarder l'assemblé, souriant "En espérant que ça vous a satisfait, je n'ai pas les capacités d'un Léviathan à 100% mais je me ferai une choix de faire courir cette nouvelle quand elle sera affirmée~!"

Je sourit et remercie le public pour son attention. Je me fais applaudir... Il faut croire que la Griffe de Léviathan est appréciée dans le coin! Némésis se contente de se pencher très légèrement en avant alors que Jubei tend une patte en avant, le bras droit, comme pour signaler un stop. Voilà une équipe bien délirante... Je me fiche bien de savoir le jugement qu'on me porte: Je deviendrai le meilleur des Léviathan, très bientôt!! Mais en attendant, je dois me taire. Surtout ne pas tout dire. Si tout les secrets du Syndrome étaient révélés, je serai très handicapé... Et puis je dois attendre de l'avoir développé plus pour mieux le vanter! En attendant c'était un bon coup de pub pour moi... Et un moyen de créer des liens me disais-je, regardant la morte-vivante en me rasseyant, sourire aux lèvres

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence sur les magies marginales

Message  Umbriel Celeboer le Ven 03 Aoû 2012, 22:01

Après quelques longs instants d'attente, les monstres s'étant installés sur les places réservées au public, un gnome en livrée s'avança sur l'estrade pour lancer officiellement le début de la conférence. Umbriel cessa donc là son observation de l'assemblée pour reporter son attention sur l'agitation qui commençait à se faire parmi les organisateurs et les conférenciers, tandis que justement le silence se faisait parmi le public. Puis, bientôt, le gnome recula, laissant sa place aux éminences rassemblées.
Ainsi donc s'avança le premier de ceux qui devaient prendre la parole durant cette conférence. Il avait été question, quelques instants auparavant de démonologie, aussi ce que redoutait Umbriel advint: celui qui venait de se placer sur l'estrade avait l'aura caractéristique des démons. Aussitôt, le
lhimlug se mit en aqapahtië, sorte de médiation égocentrique durant laquelle il se repliait complètement sur lui même, son esprit imperméable à ce qui l'entourait. Ce n'était ni le meilleur endroit, ni le meilleur moment pour méditer ainsi, mais il voulait protéger son esprit des paroles d'un fils du Dragon démoniaque. Et en particulier puisqu'il s'agissait là de possession, et donc d'êtres capables d'infiltrer les esprits et d'en percer les défenses.
Il resta ainsi un long moment, préférant miser sur la prudence. Il ne sortit de son état de repli sur soi que vers le milieu de la présentation de l’elfe à la magie aléatoire. Magie qu’il trouva d’ailleurs intéressante, à défaut d’être puissante ou même réellement utile. La présentation offerte par le mage korrigan, traitant de la magie des étoiles et de la façon dont celles-ci s’agençaient, trouva grâce aux yeux du triton. Lui qui se complaisait parfois dans la contemplation des étoiles, voilà bien un discours qui l’intéressa tout particulièrement, bien que ce ne semblait pas au goût des autres auditeurs. La banshee, elle aussi, présenta une magie runique des plus captivantes qui, d’autant que c’était la toute première fois qu’Umbriel entende parler d’une telle méthode pour canaliser l’énergie magique.

Un instant plus tard, après qu’un nouveau démon soit venu expliquer de nouveaux points de leur magie obscure sans que le triton n’en écoute le moindre mot, le gnome organisateur vint lui faire signe que c’était son tour de présenter sa magie. Alors même que Yeager quittait l’estrade, Umbriel lui quittait son bassin pour s’avancer maladroitement sur la pierre nue jusqu’à l’espace surélevé. Puis, arrivé sur la scène, il leva théâtralement un bras vers le plafond en murmurant quelques mots dans un antique langage:


- Mindo nenó !

Aussitôt s’éleva dans les airs une magistrale tour argentée, entièrement formée d’eau miroitante, et à l’architecture typique des pointes qui forment la cité aquatique d’Aqualondë, cité natale du lhimlug, bien que de taille très réduite puisqu’elle ne s’élevait que jusqu’au plafond. Et il ne fallut pas attendre un instant de plus pour que le triton perce la surface verticale et pénètre dans l’eau. D’un vif mouvement de queue, il se plaça face au public qui l’observait et débuta son oratoire.

- Ce que vous voyez là est un exemple classique des pouvoirs de ma magie. Elle peut sembler tout à fait ordinaire, commune à toutes les magies élémentales qualifiées de "classiques". Et pourtant il n’en est rien. Je ne suis absolument pas un élémentaliste mais bien un clérical.
Que cela change-t-il réellement ? La différence est radicale : si un mage maîtrisant la magie élémentaire use de sa propre mana pour contrôler les cibles de ses sorts, je me contente pour ma part d’entrer en harmonie avec l’élément ainsi qu’avec la divinité qui lui est associée, épargnant donc totalement ma mana. Et c’est là précisément que cette magie peut s’avérer extrêmement intéressante, puisqu’il n’y a aucun risque pour son utilisateur d’être pris au dépourvu par des réserves de mana personnelles vides.


D’un geste de la main, Umbriel fit s’avancer une langue aqueuse qui vint survoler l’assemblée un instant avant de réintégrer la tour majestueuse, la guidant du doigt. Outre le spectacle qu’il offrait ainsi, digne des jeux d’eau des fontaines des plus grands palais, il voulait avant tout faire apercevoir à ceux dotés du troisième œil, ceux qui percevaient dans la matière les courants de mana, que son pouvoir en était totalement dépourvue. De mana, il n’y en avait point pour imposer sa forme à l’eau qu’il faisait se mouvoir, c’était d’elle-même qu’elle adoptait une telle morphologie.

- Certains parmi vous, c’est à n’en point douter, sont capables de percevoir les flux de mana. Ceux-là se seront donc aperçus à l’instant à quel point, lorsque je manipule les eaux, celles-ci sont exemptes de mana, si ce n’est d’une infime quantité, traces résiduelles que l’on retrouve partout en ce monde.
L’avantage de cette technique est non négligeable : l’absence de mana signifie bien que de tels sorts sont excessivement résistants à toute tentative de dissipation, en particulier par ceux qui se contentent de rompre les liens magiques entre le sorcier et la cible de son sort. Et pour vous illustrer mes dires, laisser moi vous faire une petite démonstration sur un artefact qu’un collectionneur a bien voulu mettre à ma disposition aujourd’hui.


Alors qu’il achevait sa phrase, il fit signe de la main à un élémentaire de cristal, collectionneur assidu de tous les cristaux magiques qu’il pouvait rencontrer, de s’avancer. Umbriel l’avait rencontré lors de l’un de ses cours et réussit à obtenir sa coopération en échange de la promesse de quelques cristaux d’orichalque brut, matière métallique que l’on ne retrouvait que dans les profondeurs bleutées de quelques citées sous-marines.
D’un hochement de tête, le triton lui indiqua de continuer, ce que fit la créature cristalline non sans hésitation. Après un instant de suspens, il extirpa de son propre corps un globe de cristal abritant une brume miroitante en constant mouvement.


- Ceci, mesdames et messieurs, n’est ni plus ni moins qu’un inhibiteur magique, un artefact rare qui a la particularité d’annihiler tout activité reposant sur la mana. La grande majorité des magies classiques sont réduites à néant face à ce genre d’objet. expliqua-t-il un instant, avant de tendre le bras vers l’objet magique, une langue d’eau suivant son geste pour venir englober le globe de cristal. Puis, lorsque le lhimlug tourna sa paume vers le plafond, l’eau s’éleva, entraînant avec elle l’inhibiteur. La grande majorité mais pas la mienne puisque, comme nous le disions, elle n’use pas de mana mais de la volonté propre de l’élément, dirigé par celle du Dragon.

La sphère d’eau et de cristal se promena encore un instant dans les airs avant de retourner vers l’élémentaire dans les mains duquel fut déposé le globe magique tandis ce que l’eau se retirait vers son point d’origine, la tour aqueuse qui abritait Umbriel. Un instant il resta silencieux, observant l’assemblée qui lui faisait face tandis que le collectionneur de cristaux, son bien retrouvé, s’éclipsait rapidement.
La petite expérience semblait avoir séduit parmi les sorciers rassemblés, en particuliers semble-t-il auprès des mages de combat pour qui voir un sort dissipé était monnaie courante lors des duels, aussi la perspective de lancer quelques sortilèges irrésistibles. Il était donc plus que temps d’expliciter la manière d’agir de cette magie qui, certes puissante, nécessitait une vie d’apprentissage assidu. Cette explication des moyens de maîtriser la magie draconique suffirait, Umbriel en était certains, à décourager les plus belliqueux et impatients : il fallait une foi et une patience considérable pour progresser sur cette voie.


- Ce miracle, puisque c’est comme cela que les plus dévots nomment toute magie liée aux divinités, est en réalité des plus simples mais issu d’un travail considérable en amont.
En réalité, interviennent dans ma magie draconique trois entités distinctes. Il y a tout d’abord le lanceur de sort qui, on peut s’en douter, imagine le sort et le façonne selon ses désirs. Ce premier intervenant doit indiquer son intention, dans un langage mystique connu de quelques initiés seulement, au second : l’esprit de l’élément, ici l’âme de l’eau. Le lien entre ces deux esprits doit être double, tant par la parole –le chuchotement de l’onde étant la réponse de celle-ci au mage– que par l’harmonie spirituelle, exercice excessivement complexe qui constitue l’aboutissement d’années de méditation intense.
Vient ensuite l’entité la plus importante puisque c’est elle qui prête son pouvoir pour que l’action s’effectue convenablement : il s’agit bien entendu de la divinité. Pour ma magie, il s’agit des Dragons Créateurs, et en particulier le Dragon bleu, affilié à l’élément liquide, d’où le nom de magie draconique. Chaque Dragon est en harmonie totale avec son élément, ici l’eau, aussi l’esprit de celui-ci peut être considéré sur bien des points comme une extension de celui de cet être divin. Il en va cependant différemment avec les créatures vivantes, puisque même les créations dudit Dragon possèdent un libre-arbitre qui les prévient de cette affinité quasi-totale avec leur créateur. Comment lui communiquer notre volonté d’exercer la magie alors ? Eh bien là encore, c’est par de longues méditations, ainsi que par quelques rites et prières tenus discrets si ce n’est secrets, que celui qui use de magie pourra établir un lien, plus ou moins puissant selon sa force d’esprit et son assiduité à travailler cette connexion, qui peut en quelques rares occasions aller jusqu’à des cas de télépathie avec le Dragon envers lequel on est le plus affin.

Le triton laissa un instant à l’auditoire pour assimiler ce qu’il venait d’exposer là. Cette communion entre ces trois êtres étant quelque chose d’excessivement intime, il ne pouvait pas apporter là une quelconque preuve de ce qu’il avançait. A vrai dire, il ne pouvait rien révéler de plus sans s’aventurer sur des sentiers tortueux sur lesquels il pourrait s’égarer pendant des heures entières, voire même trahir ses serments et révéler certains des secrets de son clergé.

- Sur ce, je suis au regret de vous annoncer que je ne peux décemment rien vous enseigner de plus, du moins pas à ceux qui ne seraient initiés à la foi qui est la mienne. Cependant, si vous avez quelques questions que ce soit, ou si vous désirez satisfaire votre curiosité dans ces domaines, je suis à votre entière disposition. Je vous remercie de votre attention.

Après une dernière révérence, Umbriel franchit le mur de sa tour miroitante, qui s’effondra aussitôt, l’eau disparaissant dans l’air sans éclabousser qui que ce soit. Maladroitement, l’aquatique retraversa l’estrade, rejoignant le bassin dans lequel il patientait avant que son tour ne vienne. Ce n’était pas la première fois qu’il tenait de telles explications sur sa magie, mais il l’expliquait habituellement en petit comité, à une poignée d’initiés de son culte.
avatar
Umbriel Celeboer
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 652
Expérience : 485
Métier : Lhimlug: gardien, prêtre et théologien

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Aquatic
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://dungeonkeeper.forum-canada.com/t1083-carnets-de-voyage-du

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence sur les magies marginales

Message  Invité le Sam 04 Aoû 2012, 01:39

Les participants s'étaient tous plus ou moins présentés selon les cas. Certaines magies le laissait sans aucune réaction autre qu'un petit haussement des épaules. Mais la conférence était quelque chose de beaucoup plus intéressant que le golem imaginait. Il avait aujourd'hui appris que les runes avaient des familles, que le sang de démon est une sorte de drogue pour organique, que la magie sans mana existait... Enfin bref, des trucs un peu poussé pour lui, non-adepte de la magie en général.

Il était d'ailleur curieux qu'il soit dans cette conférence en premier lieu puisque lui-même ne comprenait pas la moitié de ce que dissait les autres participants... Certains étaient probablement de grands magiciens, enchanteurs, érudits, damnés ou autres... À l'exception de ses conditions, Karl ne pouvait pas vraiment comprendre pourquoi on pouvait comprendre la magie... C'est si abstrait et si complexe, ce n'est que peu de gens qui comprennent comment tout ceci fonctionne... Enfin, selon lui... Il ne comprennait pas lui-même, c'était quelque chose d'inné... Il ne comprenait que très légèrement...

Mais il arriva le moment qu'il redoutait légèrement: le temps de sa propre présentation. Il aurait espérer qu'une des présentations avait lui soit raté pour que la pression redescende, mais ce n'avait pas été le cas. Des professionnels, bien entendu... Il n'y avait aucune chance que ce soit le cas... Il espérait simplement que ce ne soit pas le sien après tout. La statue moqueuse se leva donc pour prendre place sur les tribunes pour commencer son exposé.

Apportant avec lui un corps de pierre sans tête sur son épaule gauche pendant qu'il apportait un tableau noir, il prit soin de placer la statue sans tête sur la tribune, à la vue de tous. Laissant le tableau derrière lui pour le moment, il décida qu'il était le temps de se présenter et de commencer la présentation.

''Bon, comme la majorité des présentateurs aujourd'hui vous ont déjà dit le bonjour, je vous éviterez de l'entendre une fois de plus. Cependant, je vais vous remarcier d'être ici aujourd'hui. Pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis Karl Grim, statue à tout faire dans le donjon. On m'a demander de vous présentez mon art ainsi que ce qui m'habite: la magie animiste. Pour commencer, regardons le spécimène devant nous...''

S'approchant du golem qu'il avait pré-ablement habillé, il était cependant facile de voir les symboles qui étaient gravés un peu partout. Malgré que la majorité avaient l'air simple, c'était très loin d'être la vérité...

''Pour permettre à un golem de vivre, il lui faut plusieurs symboles que l'ont peu qualifier de runique. Les runes, comme moi je les ai appris, sont des conceptes qui sont transcrits en symbole magique. Par exemple, si l'on parle de la rune feu, cette rune comprend l'essence du feu. Cependant, il est beaucoup plus compliquer que de simplement appliquer une rune de ''vie'' pour qu'un golem soit animé.''

Approchant son tableau, le golem sortit une craie pour continuer ses explications.

''Une rune a cependant besoin de plusieurs autres éléments pour pouvoir agir. Un peu comme des instructions ou, si vous préférez, une séquence d'activation. Pour activer une rune de feu, il est préférable d'avoir une rune qui commence le processus. Une rune de feu ne pourra pas commencer sans une étincelle ou quelque chose de semblable. Ainsi, pour un golem, il faut plusieurs séquences de ses runes pour pouvoir activer les runes principales. Runes étant liés au mouvement, à la pensé, aux sens et ainsi de suite. Les runes de mouvements sont normalement installés sur le corps du golem en création comme vous pouvez le voir sur ce dernier. Tout ce qui est écrit ici est pour le mouvement pour créer des réflexes et autres réactions normales. Cependant, il est a noter qu'un golem, sauf un golem fait de chair, ne peux pas ressentir la douleur...''

Dessinant une forme humanoïde à son tableau, le golem dessina quelques marques qui semblait être des runes si on regardait attentivement. Après avoir dessiner une flèche pointant vers le corps et vers le dessin qu'il avait fait. Il approcha le dit tableau pour que ce dernier soit presque coller sur le corps de golem. Prenant place près du tableau, Karl continuait ses explications des golems et de leur création tel qu'il les connaissaient.

''Cependant, ceci n'est que pour la motricité. Le plus complexe est pour gravé une personnalité. Si l'on veut qu'une personnalité soit défini, il est simple de gravé les runes que l'on désire dans la tête du golem et ainsi créer une personnalité qui ne changera jamais. Malheureusement, ce procédé peut malheureusement créer des problèmes. Un golem créer ainsi ne peut simplement pas s'habituer à une situation inhabituelle ou bien obéir à des ordres contre sa personnalité primaire. Un autre procédé existant est de simplement mettre une âme et de la lier au corps du golem. Ce dernier sera lié à ce corps, mais que pour un certain nombre de temps. Plusieurs siècles peuvent se passer avant que ce soit la fin pour ce golem, mais les âmes n'aiment que très peu être réveiller des morts pour revenir en tant que... Serviteurs... D'ailleurs, plusieurs golems n'aiment pas la servitude, alors éviter d'en créer pour les rendrent esclaves. Le taux de survie est très mince avec de tel procédés... Cependant, il y a une autre méthode qui est des plus complexes. Je présume d'ailleur que c'est ainsi que j'ai été créer.''

Pointant plus longuement les runes au niveau de la tête sur le dessin tout en sortant la tête de son golem, il continua d'expliquer (comme durant les dernières dix minutes).

''Si l'on peut créer une rune de personnalité avec la capacité de changer ses propres runes avec l'expérience et avec le temps qu'il existe. Une telle rune, cependant, est très chaotique à produire et ne peut fonctionner qu'une seule fois. Reproduire une telle rune ne donnera pas un clone d'un golem déjà créer... Cependant, comment expliquer le changement d'une rune? C'est là que la question se complique... Si les runes de départ commence avec des gravures, le changement s'effectuent dans ce que l'on pourrait appeler l'âme d'un golem. Par ailleur, les runes de départ se disciperont de la tête du golem, étant absorbés dans son essence même. Voyez une démonstration...''

Apposant la tête de Sardonyx sur le reste de son corps, on pouvait voir les runes qui s'éclaircirent avant de se disciper, se fondant à l'intérieur de la masse rocheuse. Bougeant chacun de ses doigts pour vérifier que tout fonctionne, il commença à faire quelques échauffements et autres mouvements complexes, démontrant que le golem était loin d'être comme les premiers créer.

''La tête est souvent le moteur principale de la pensé chez le golem ainsi que ce qui permet à un golem de se recréer en cas de destruction. Cependant, il suffit d'avoir un corps avec les bonnes runes motrice ainsi qu'un morceau de l'ancient golem. Plus la partie est impossante, plus il sera rapide de remettre le golem sur pied. Sinon, il pourra prendre plusieurs heures voir jours pour se remettre. Sur ce, je vous dis merci et j'espère que le reste de la conférence vous plaira!''

La foule, applaudissant respectueusement, n'avaient probablement pas compris le reste de la conversation ni pourquoi ou comment un golem pouvait agir ainsi. Cependant, il avait fait de son mieux pur tout expliquer. Pendant qu'il rangeait son équipement et qu'il allait reporter son tableau, la liche continua d'apprécier le spectacle tout en riant silentieusement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence sur les magies marginales

Message  Sélèna Moonlight le Mer 08 Aoû 2012, 17:54

Avant que le golem ne puisse me répondre, la conférence débuta et nous durent garder le silence. De toutes les présentations qui passèrent avant moi, quelques unes furent un peu intéressant. L'exemple de la possession de l'humain était intéressant, ne serait-ce que parce qu'il méritait son sort, je savais bien que je n'aurais jamais la possibilité de le faire. La présentation de l'orc était, elle, tout simplement pitoyable. Il n'avait peut-être pas prévu qu'il y aurait quelqu'un à passer derrière lui qui pouvait réellement sentir les esprits de la nature. Et aucun d'entre eux n'avait agit à sa pseudo-demande. Je ne put m’empêcher d'admirer la puissance de la magie runique de la banshee, tout en redoutant ses effets. C'était quelque chose de subtil, peut-être encore d'avantage que les dosages de mes différents poisons. La magie du triton, tout en étant très impressionnante, me désintéressa totalement quand il expliqua les conditions pour la maîtriser, et malgré l'effort d'intérêt que j'avais eu avant la présentation pour le golem, je reconnu que ses explications ne me captivèrent pas...

Le conférencier m'appela ensuite, m'extirpant de la semi-torpeur dans laquelle j'étais plongée. Je m'approchais, en réflechissant à ce que j'allais moi-même présenter, à la manière de l'ammener pour convaincre le plus de personnes possibles à ma cause. Je savais parler devant des personnes que je ne connaissais pas, j'avais du le faire à de nombreuses reprises pour parler à mes compagnons de race pour tenter de les amener à me suivre dans mon combat. La situation était différente, mais le monde ne m'effrayait pas. Ce n'est qu'arrivé sur la scène que je me rendis compte de la différence essentielle: il y avait beaucoup plus de monde. Mais j'étais prête.

Je fis un rapide tour de la salle du regard avant de m'éclaircir la voix.


"Certains d'entre vous m'auront peut-être déjà vue, et sont dont peut-être au courant que j'ai plusieurs cordes à mon arc. Puisque le thème de cette conférence concerne les magies marginales, je vais vous parler d'une magie dont beaucoup ont déjà entendu le nom, mais peu savent réellement ce qu'il en est: le chamanisme."

Je laissais un petit silence avant de reprendre.

"Comme vous le savez, chacon d'entre nous et chaque animal renferme une âme, son esprit. Mais chaque plante possède également son esprit propre, et beaucoup d'éléments de la nature également, que ce soit le vent, le feu ou d'autres. Certains vont même jusqu'à dire que même les roches ont leur esprit. Les chamans peuvent entendre ces esprits, et même leur parler ou les faire agir pour eux à l'aide des bons rituels. Faire un petit souffle est à la portée du moindre chaman digne de ce nom, pour peu qu'il parle réellement à l'esprit du vent. Sinon, ce n'est qu'un simple élémentaliste."

Il y eu quelques ricanements dans la salle, et je souris.

"Certains doivent sans doute se demander alors pourquoi faire tout un rituel pour faire ce qu'un élémentaliste peut faire instantanément? Leur manière de faire est différente. Si vous interrompez la concentration d'un élémentaliste, vous mettez fin à son sort. Si vous interrompez celle d'un chaman, vous interrompez le contrôle qu'il exerce, et un simple souffle peut se transformer en tornade échappant à tout contrôle ou s'éteindre, selon la facétie de l'esprit. C'est pourquoi nombre de chamans ne cherchent à communiquer avec les esprits que pendant une période de transe alors qu'il en sont capable en étant dans leur état normal. Il est beaucoup plus difficile de se laisser distraire pendant une transe, et cela est donc plus sûr pour le chaman. C'est même là la raison principale de cette transe, outre le fait qu'il y a effectivement quelques facilités. Contrôler des esprits puissants demande plus d'énergie et de concentration que pour un esprit mineur, et le moindre écart de concentration peut entraîner des résultats dévastateurs."

La salle était plongée à nouveau dans le silence, mais je surpris certains personnes à manifester une certaine impatience. Je devais passer à la suite.

"Chaque chaman va avoir un lien favorisé avec une catégorie d'esprit, que ce soit rapport à sa race, à sa famille ou à son comportement. Cette relation particulière lui permet d'appeler facilement un esprit de cette catégorie, et même d'avoir une certaine influence sur les esprits plus faibles ou qui dépendent de ces esprits. Un chaman entretenant une liaison spirituelle avec les esprits du feu sera presque totalement insensibles aux flammes tant qu'il peut se concentrer, mais pas à la chaleur. Mais il pourrait élever la température localement et atteindre plus facilement les esprits qui seraient plus à l'aise sous de fortes températures.
En ce qui me concerne, ma famille entretient un lien fort avec un seul esprit, et j'ai naturellement hérité de ce lien. L'esprit en question est celui de la Lune."


Tout en parlant, j'avais commencé à sortir quelques poudres d'herbes de ma sacoche, et je supposais que l'on attendait ma démonstration.

"Faire appel à la Lune en pleine salle est difficile, et de plus il est très difficile de communiquer avec. Avec les ingrédients que j'ai actuellement, je pourrais simplement vous dire dans quelle phase elle est ou augmenter légèrement son éclat visible ici. C'est pourquoi je vais faire autre chose, qui demande une certaine obscurité."

Je demandais alors aux organisateurs de créer cette conférence d'éteindre la plupart des sources de lumière, ne laissant que quelques lueurs pendant que je traçais un cercle d'une vingtaine de centimètres de diamètre sur le sol avec la poudre. De ce cercle, je fis partir quatre traits vers l'intérieur se rejoignant en leur centre, et traça un autre cercle beaucoup plus petit. Quand tout fut prêt, un des organisateur apporta un pot dans lequel se tenait une fleur fermée au bout d'une longue tige. J'avais coupé cette fleur avant de venir, et elle allait me servir pour cette démonstration.

Je me tournais alors vers le public, que je voyais nettement. Je savais également qu'ils pouvaient voir mon regard, mes yeux luisant dans cette pénombre.


"Cette fleur est appelée une fleur de nuit, et elle n'éclot que durant la nuit. C'est tout ce que vous avez à savoir pour ma démonstration."

Je me plaçais entre les deux cercles et commença à murmurer quelques paroles rituelles. Pour ce que je désirais faire, je n'avais pas besoin de flammes ou autres, ni même d'une transe. Je sortis ma dague et attendit que l'esprit sélène se rapproche de moi, attiré par mon chant. Quand je le sentis enfin, je me fit une légère taillade dans ma paume gauche et passa la lame sur cette entaille pour la couvrir de mon sang, avant de la poser au centre du petit cercle. Durant tout ce temps, les seules pauses que je prenais dans mes murmures étaient pour reprendre mon souffle. Au bout de quelques secondes, je sentis l'esprit de la lune toucher le sang sur la dague, et celle-ci se mit à luire d'un pâle éclat, identique à celui d'un croissant de lune. Je me tus et prit la dague pour montrer son éclat à l'assistance, avant de l'approcher de la fleur de nuit, qui après un bref frémissement s'ouvrit avec ses longs et fins pétales blancs.

Je me tournais vers les organisateurs et leur fit un signe de tête. Pendant que la lumière revenait dans la salle, on emporta la fleur et ma dague reprit son aspect normal.


"En quelques secondes sans ingrédients précis, j'ai pu infuser la lumière de la Lune dans cette dague au point d'éclore une fleur qui en temps normal serait resté fermé, ce qu'aucun élémentaliste aurait été capable de réaliser. Comme ça, cela peut paraître inutile, mais je vous laisse imaginer ce qu'il est possible de faire avec du temps, une grande concentration et des ingrédients puissants."

Je retournais à ma place, le poing gauche serré le temps que ma légère entaille se cicatrise. Que l'on ait apprecié ou pas, je m'étais fait connaître et j'avais sans doute marqué quelques esprits.
avatar
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence sur les magies marginales

Message  Ophyde le Mer 29 Aoû 2012, 18:27

A peine assise que déjà un empilement de pomme fripées arriva sur scène pour déclarer la séance ouverte. Avec sa disparition, le silence s'installa complètement pour accueillir un être à l'apparence humaine, si on oubliait ses iris rouges et ses cheveux blancs. Bon les cheveux blancs pouvaient passer pour humains, si la personne qui les portait avait l'âge d'être le trisaïeul d'une famille. Or il avait plutôt bonne mine pour un centenaire... Une mine resplendissante et belle à croquer... Je m'en serais bien fait mon minuit, si ce qu'il disait ne m'avait pas plus attiré que son apparence... De toute façon pour l'un ou pour l'autre il fallait que je le voie. Cette histoire de prise de corps était-elle spécifique aux démons? Et était-il vraiment possible de passer d'un plan à un autre sans être aidé par un autre être? Comment faire quand on était un esprit bloqué dans le monde non physique? N'avait-il pas moyen de jeter dehors l'esprit de notre futur corps loin de son corps? Non, parce que je ne contais pas revenir à la vie ici, si c'était pour partager un corps...

Pour éviter d'oublier les questions les plus importantes je les notai sur un bout de papyrus. Je restai concentrer à trier et noter tout ce que je trouvais pertinent sans me rendre compte que d'autres êtres présentaient leur magie jusqu'à que le mot « esprit » fut prononcé. Soudainement intriguée je redressais la tête pour voir l'orc... Je ne l'avais jamais vu auparavant, était-il vraiment un sorcier comme moi? Je fus à la fois heureuse et craintive qu'il existe un autre sorcier vaudou sur ce continent. J'aurais pu enfin parler technique avec un connaisseur, mais en même temps il risquait d'être un danger potentiel... Peu importe très rapidement ces deux sentiments contradictoires furent balayé par la colère : comment osait-il appeler ça de la communication d'esprit? Et sans aucune explication! Heureusement pour lui, il partit rapidement car déjà ma chaise avait raclé le sol pour me permettre de me lever.

Heureusement les présentations qui suivirent furent plus passionnantes les une que les autres, même si pour certaines je ne compris pas grand-chose... Mon pauvre petit cerveau avait eu de la chance que pour une présentation, j'en avais déjà vaguement parlé avec le conférencier et que le chamanisme ressemblait beaucoup au vaudou. Car les trois autres étaient trop complexes pour que je comprenne le peu qu'il avait été expliqué. Enfin si, j'avais compris que les runes pouvaient êtres très puissants utilisés par un maître. Que le démon à la mèche folle me rappela quelqu'un et que je ne voyais pas l'utilité de présenter quelque chose que personne ne pourrait apprendre puisque c'était lié à son espèce démoniaque. Et que l'anguille utilisait un pouvoir qui m'était familier, enfin qu'en principe car je me souvenais avoir vu ma première mère parler aux vodoo pour qu'ils usent de leurs pouvoirs. Ainsi elle ne faisait que demander de l'aide aux dieux et n'utilisait pas d'énergie... Mais bon c'était bien le seul rapport avec le pouvoir des dragons que présentait l'anguille car lui contrôlait les éléments, elle contrôlait les êtres vivants... Ah! J'étais bien loin d'avoir ce pouvoir-là... De toute façon les vodoo étaient mourants et le temps qu'il me faudrait pour comprendre et maîtriser cette technique ils seraient aux bords du néant. Ils détenaient leurs puissances du nombre d'êtres qui les vénéraient, quand plus personne ne les vénéreront ils disparaîtront. Il y aura toujours une onde qui flottera prouvant leur existence passée et leur permettant de revenir si les êtres se remettraient à croire en eux. On ne peut pas tuer totalement les dieux.

Une fois la dernière présentation finie le gnome refit son apparition. Je me demandai comment un être si petit arrivait à porter sa voix pour que tout le monde l'entende... Il devait y avoir de la magie dans tout ça. Pendant que je réfléchissais comment un système pour que le gnome n'est pas à hurler pour se faire entendre eût été mis en place, le petit être débita un flot de parole incessant. Quand je revins à la réalité le discours était déjà bien entamé... Bon d’accord je fis attention qu’à ses dernières paroles.

"... Et maintenant, les questions sont ouvertes!"

Un silence de mort suivit l'annonce du petit être fripé. Après toutes ces présentations plus ou moins complètes et intéressante, personne n'avait de question?! Ou tout le monde avait peur... Je poussai un soupir et me levais dans un nouveau raclement de chaise et me mis à crier pour me faire entendre sur l'estrade, sans attendre qu'on veuille bien me donner la parole.

"Tout d'abord je me demande comme avez-vous pu oser laisser un charlatan comme cet orc venir dans sur cette estrade. Ce n'est pas en tuant une poule sans entrer en transe qu'on communique avec les esprits. Faire du sensationnel, c'est joli, mais ça ne sert à rien! N'importe quel élémentaliste aurait pu faire ça, vous auriez pu au moins choisir un bon acteur!"

Alors que je parlais, je m'étais avancée sans m'en rendre compte au bas de l'estrade. Le gnome parla, enfin je crois, puisqu'un bruit de fond nasillard accompagnait les indignations de l'orc qui était sorti des coulisses.

"Ce n'est pas une croqueuse d'homme qui ne sait pas s'habiller qui va me dire ce que je dois faire ou non! J'ai fait mon travail! Et au lieu de rester à écouter des choses que vous ne comprendrez jamais vous devriez retourner dans votre chambre là où vous semblez si bien travailler. Au moins dans un lit, on n’entend pas vos idioties."

Il avait signé son arrêt de mort. Il se serait tu, je me serais peut être calmé… Mais on ne traite pas une femelle de catin même si elle l'a été autre fois, par principe la femelle s'énerve. D'un bond, aidé de ma queue, j'atterris sur l'estrade les pupilles plus fines que jamais. Il réussit quand même à me retenir l'avant-bras qui partit pour l'étrangler. Je m'en souviens car il porte encore les marques de doigt de sanglier croisé avec un gobelin. Ensuite... C'était assez flou... J'ai dû lui entourer le corps de mes anneaux tout en le mordant le bras vert qui me faisait mal. Pourquoi il ne se débâti trop? Sans doute la poudre de graines d'if soufflé sur ses narines... C'est vrai que c'est douloureux, surtout si on en ingère par mégarde... Il avait dû être plus concentré sur ses douleurs que sur son attaquant. Une fois ma prise bien entourée je posai mes bras sur sa tête m'en servant comme d'un pupitre.

"Chères femelles, chers mâles. Aujourd'hui vous allez assister à une chose qui normalement ce fait en secret. Rassurez-vous, après une semaine, je le libérerais. Vous ne savez pas de quoi je parle, c'est parfait. Moins vous en savez et mieux vous vous porterez. Maintenant le prochain qui s'approche pour m'empêcher de le zombifier j'appelle les esprits pour qu'ils le torturent. Ça ne se voit pas mais, c'est garantis en moins d'un mois vous devenez fous et désirez qu'une chose : la mort."

Je souris bestialement et d'un coup sec arrachai un cheveu de l'élémentaliste. Alors que dans un chant, en semi-transe, je liai son corps à une poupée, j'entourai le cou de ladite poupée de son cheveu pour finir de le lier. Puis, je sortis une petite fiole contenant à peine cinq gouttes, que je gardais toujours précieusement dans mes cheveux. Je susurrai à la poupée, dans ma langue maternelle, d'avaler et laissai tomber le contenu de la fiole sur la langue de l'orc. L'effet fut radical, à peine la potion avalée qu'il tomba raide comme un cadavre... D'ailleurs il avait tout l'air d'un cadavre. La seule chose qui pouvait mettre la puce à l'oreille c'est que son corps ne disparaissait pas pour ressusciter au cercle d'invocation. Je pris alors mon couteau pour m'entailler la main et d'un doigt couvert de sang, je traçai des glyphes sur son visage. J'allongeai le corps et à l'aide d'un fusain, traçai un cercle avec pour centre sa tête. Debout devant le cercle, je me mis à chanter en boucle pour maintenir mon esprit et parti à la recherche de celui de l'orc pour l'asservir. J'avais bâclé le rituel, il manquait plein de choses et surtout je n'avais pas assez de puissance pour le maintenir sous mon joug toute sa vie. Pour avoir un zombi sous ses ordres toute la vie de l'être il fallait demander de l'aide des vodoo, or je n'avais rien à leur offrir... Et demander de l'aide à un vaudou coûtait plus d'une vie intelligente. Quand je revins à moi, ma tâche terminée, j'étais affamée, le corps vidé de presque toute son énergie semblait vieilli de trente ans. Je fermai les yeux sur cet effet passager et me regardai l'orc. Dans ma langue maternelle, celle que j'avais utilisée pour l'asservir, je l'ordonnais de se lever. Ces iris n'existait plus, tellement ses pupilles étaient grandes, il regardait devant lui sans vraiment voir. Le seul moment où une lueur apparaissait était quand il se tournait vers moi, il devait sentir la partie de son esprit que je conservais en moi, elle devait l'appeler. Il ne pouvait rien faire, à part respirer sans que je l'ordonne. En quelque sorte, j'étais devenu son esprit et sans moi, il serait un être tellement abruti qu'il se laissera mourir sur place. Pourquoi? Parce qu'il ne pensait pas à se nourrir ou boire. Un corps sans esprit n’est rien.

Avec la même apparence de quand je m'étais perdue dans le désert et une voix aussi décharnée que mon corps, je m'adressais à l'assemblée.

"Vous avez devant-vous un zombi. Je sais que pour la plupart d'entre vous un zombi est un non-mort. Pour moi et ceux qui vivaient sur la même terre que moi, les zombis sont des êtres vivants... Enfin leur corps est vivant, et leur âme aussi mais... C'est plus compliqué pour elle... Les zombis étaient très répandus avant que les humains de votre continent s'attaque à nos religions et notre savoir. Ils étaient de parfaits esclaves. Ils étaient l'équivalent des golems pour leur mage, je remarquais le mouvement des gardes convergeant vers l'estrade, je vois que certains n'ont pas écouté... Je donne juste une leçon à ce magicien de pacotille. Je ne vais pas le garder sous mon joug bien longtemps... Mais si ça vous ennuie tant que ça je peux le relâcher tout de suite. Ou alors je peux aussi m'amuser avec votre esprit si vous me toucher."

Je souris comme une grand-mère à son petit-fils au garde qui me toisait de toute sa hauteur.


hrp:
A partir de maintenant Ophyde parle en sienna (marron claire bizarre). Et normalement ça n'aurait pas dû partir comme ça... Mais bon... Elle a le sang chaud contrairement à ses cousins les reptiles. ^^'
avatar
Ophyde

Féminin
Messages : 341
Expérience : 652
Métier : marchande : potions, herboristerie

Feuille de personnage
Niveau:
24/40  (24/40)
Race: Lamia
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence sur les magies marginales

Message  Invité le Mar 11 Sep 2012, 16:20

HRP à lire:
Mon poste est long. La première partie décris toutes les démonstration sans exception! C'est peut être long et ennuyeux de le lire mais c'est important pour développer le caractère de Séléné. Vous n'êtes donc pas obligé de le lire, si vous voulez vous pouvez juste lire votre paragraphe ^^. Si vous ne lisez pas tout sachez que Séléné reste caché dans un recoin de la grande salle sous les arcades bien a l’abri et n''apparait que a la fin! Donc pour les flemmard, direction après les --------

Il y a beaucoup de fautes je sais...mais al pas le temps de me relire désolée!

Les phrases centrée sont des phrase spécial, que vous ne comprendrez peut être pas. C'est comme un peut si séléné se parlait a elle même ou si c'était un peu la voix du destin...c'est un peu la même chose en somme...


Mon estomac se nouait. Et malheureusement, je savais pourquoi...
La créature qui s’avançait sur la scène me disais grandement quelque chose. C'était un petit être, assez moche je doit dire à la peau verte. Ses yeux s’enfonçaient dans leurs orbites et son visage ridé accentué l'impression de sournoiserie et de perfidie qui se dégageait déjà de ce petit personnage au dos courbé. On aurait dit un gros crapaud mais habillé et avec moins de bouton. Et puis sa voix nasillarde me vrillé les tympans dès la première phrase. Mon dieu, c'était un supplice. Comme un monstre, au sens propre et figuré, pouvait être si charismatique , dans le mauvais sens du terme, et désobligeant à la fois? Car il avait beau me percer l'ouïe, la foule ne semblait pas trop géner et était absorbé par son discours. Visiblement, le gnome ne gênait que moi. Impossible d'écouter son discours. Je baissais mes oreilles sur mon crane et planquais mes mains dessus. J'attendis la fin, lorsque le petit gobelin sortait enfin de la scène pour aller s'assoir sur un fauteuil sous les arcades, a l'opposé de moi. Il ne m'inspirait vraiment pas confiance, mais j'étais peut être la seule a le penser.

Le premier candidat monta sur l'estrade. Un...humain? De suite, je me crispais. Comment un humain pouvait il être dans le donjon en vie? Pourquoi personne ne lui sautait dessus? Je pensais que j'étais dans un refus pour non humain ici! Ha non... Je me souvins alors que Shiru m'avait dit que certain c'était repentis. C'était donc ca. Tsss. Je restais sur mes gardes. Même si avant je n'avais pas de dents contre eux, bien au contraire, maintenant je me méfiais de plus en plus. Enfin il commença sa démonstration. La craie dessinait quelque chose sur le tableau sans qu'il ne la touche! Impressionnant! Ca pourrait m'être utile pour forcer mes proies a venir a moi. Je pourrais manger plus de poissons ainsi! Owi! Il fallait que j’apprenne ce tour ci! Quoi que en y réfléchissant bien ,ca m'enlevai toute la partie chasse avant. Huuuum... J'aimais bien chasser mes proies. Tout comptes fais cette technique ne me serait utile que quand je ferai ma flemmarde...ce qui arrive souvent. Bref je me reconcentrai sur la présentation. Il parlait de possession. Je n'y savais pas grand chose. La manipulation de l’esprit par contre me remémora quelque souvenir. J'entends ma mère en parlait. Elle savais le faire mais ne l'utilisais pas souvent ou du moins discrètement. Son discours fut long et je ne compris pas la moitié. A la fin, il demanda un volontaire. Évidement personne ne se désigna. Mon cerveau, une fraction de seconde hésita, poussé par ma curiosité naturelle. Mais heureusement pour moi, je restais caché dans mon recoin.

L'homme descendit pour faire place a un humain aussi? Ha non pas encore! Sinon mes nerfs allait lâcher la! Je remarquais alors sa beauté et ses oreilles pointues. Non ce n'étais pas un simple humain, il était beaucoup plus beau et sa voix plus mélodique. C'était quoi alors? Il se présentais comme un elfe! Mon dieu, il fallait que je lui parle après! Je n'avais jamais rencontré d'elfe de ma vie et je trouvais déjà cette race inintéressante sous plusieurs angles de vue. J'étais subjugué par sa démonstration de magie et contrairement a la précédente, je compris absolument tout! La magie aléatoire, je l'avais côtoyé de près. C'était encore ma mère qui la pratiquait. Et comme lui, elle savait que c'était dangereux mais puissant. Bon par contre, je me serai passé de la dissection de l’écureuil... Pourquoi faut il qu'on torture toujours les animaux! Bordel! Mes poils se hérissais! Moi qui admirais cet race, voilà que mes ardeurs venait de retomber a zéro! Pauvre écureuil. Ma peau était en danger dans ce donjon décidément!

L'elfe laissa place a une autre petite créature, toute aussi hideuse et bossue que le gnome. C'était peut être un de ces cousins. Malheureusement, sa présentation n'inspira pas grand monde dans la salle. Pourtant, moi je la trouvé très attirante! Je passais la plupart de mes nuits dehors a regarder les étoiles. Savoir les décrire, les interprété pouvait m'être utile et me permettrait de chasser le temps quand je ne chasserai pas les rongeurs. Dommage qu'il ne pouvait pas nous en montrer d'avantage pour cause d'absence de ciel.

Il finit sa présentation et je déglutis, quand un mastodonte, un géant, aussi hideux que le gnome de tout a l'heure mais en version maxi pris place sur scène. Me ratatinant dans mon coin, je me faisait et me sentais toute petite. j'étais contente de ne pas être devant mais assez loin de la scène. Non seulement car j'aurai peur qu'on me prenne pour cobaye et surtout à cause de l'odeur. Vue la dégaine de...de...cette chose - je me rendais compte alors que mes connaissances monstrueuse étaient vraiment limitée - elle devait de ma sentir bon. Et comme pour confirmer mes pensées, le premier rang entier eu une petite grimace de dégout. Sa démonstration de magie ma fois ne m’impressionna pas trop. Je ne compris d'ailleurs pas pourquoi il égorgé une poule... encore un animal maltraité en ces lieux! Si ca continuait, j'allais me révolter moi aussi et faire une démonstration de baffe! Je rageait dans ma cachette. En plus, tout ce que ce stupide géant puant savait faire, c'était du vent! Heureusement pas dans ma direction sinon j'allais mourir asphyxié. Cette conférence était vraiment du grand n'importe quoi! Pourquoi j'étais resté?

Ce fut ensuite, après la pitoyable comédie de la créature a peau verte, le tour d'un fantôme? La je dois dire que j'étais aussi impressionné. Pas par son charisme au autre comme avec son prédécesseur, seulement je ne m'attendais pas a un esprit. J’admirais la démonstration de sa magie inconnue! Les runes étaient magnifique! On dirait des petites lucioles. Mes yeux ne quittaient plus la scène et mes instincts de chasseur re montèrent en moi. Mon ventre grogna un peu et je me cachais en vitesse derrière la colonne de pierre de peur qu'on me repère. Mais bon il faut dire que l'assemblée était plus subjuguais par ce qui se passait devant que par un pauvre petit animal, et c'est tant mieux. Je n'avait pas réussit a chasser ma proie. Cette satané libellule m'avait filé entre les pattes en rentrant ici. Et résultat, je n'avais toujours pas mangé. Et hors de question de me servir sur le buffet! J'avais décidé d’être discrète. Enfin, je reportais mon attention sur les lumières que faisait la Undead. C'était vraiment jolie... Puis d'un coup, sans comprendre, le sol trembla et se fendit. D'un bond, je reculer contre le mur derrière moi. C'était elle qui avait fait ca? He ben elle était forte! Un sillon avait fendu le sol. Oui elle était forte mais vue l'état de sa main, sa magie avait un contre coup assez conséquent. Quoi qu'il en soit, je ne me frotterais pas a elle c'est sur.

Un peu inquiète pour ce fantôme que je ne connaissais pas, je la regardais descendre l'estrade alors qu'un autre homme prenait sa place. Beaucoup plus classe et charismatique que les autres. Il avait soigné son entrée et j'avoue m'être pris au jeu. J'avais donc les yeux rivés sur cet étrange personnage. Si bien que je ne vit même pas arrivé ses deux compagnons...Un...Un... UN CHAAAAAAAAAAAATTT! C'est pas vrai! C'était bien un chat sur scène? OUUUUIIII! Je ne rêvais pas! Je n'étais pas la seule ici alors! Je le savais je le savais! Je redressais les oreilles et bougeait ma queue féline dans tout les sens. J'étais si contente! Il fallait que j'aille le parler après! Je décrivais mentalement encore le félin avant de reporter mon attention sur...le truc immonde qui se trouver de l'autre côté de l'humain. Autant j'étais super heureuse il y avait 2 secondes, là... Je ne savais même pas ce que c'était. Un amas de chaire décomposé. Beurk beurk beurk! Je détournais mon regard pour me fixer sur une vision meilleure a savoir l'humain et le chat, Jubei! Yeager - car oui j'avais retenue son nom aussi - parlait d'un syndrome étrange. Il se coupa le doigts et un liquide qui n'était pas du sang en sortit. Lui, il n'était pas humaine. Heureusement, j'en avait un peu ma claque des humains en ce moment. Bref, sa démonstration se continuait par une participation de ... NEMESIS? QUOU-A? Ce...tas de chaire puant avait le même nom que moi!? ... Et en plus, des tentacule sortait de sa main. Yeeeerrrk! Vraiment dégoutant! Je pris peur à l'idée que le chat fasse pareil. Mais heureusement non. Je ne fus surprise et n'eut aucun mal a le suivre malgré sa vitesse. C'était un chat et moi aussi après tout. J'étais amusé de cette présentation. Même avec un tas de peau en décomposition. L'humaine, pas tout a fait humain et le chat avait bien relever le niveau!

C'était donc joyeuse que je regardais le prochain candidat monter sur les planches. C'était...un poisson! Mais un poisson aussi grand que moi! Ça...c'était pas naturel! Mais naturel ou pas, mon ventre grogna un peu a l'évocation du mot poisson. Je le fit taire et recula d'un bond! Mon dieu! De l'eau partout! Qu'est ce qu'il faisait! Ha non non non! Ca va pas la! Comment pouvait il faire ca? Enfaite je m'en fichais. Ce que je voulais là maintenant c'était de me tenir le plus loin possible de ce liquide! En plus il y en avait vraiment beaucoup. Je me plaquai contre la pierre froide du mur, mes griffes commencèrent a nerveusement entamé la roches, mes oreilles refusaient de l'entendre et surtout, mes yeux ne quittaient pas la scène. Pourquoi? Car même si j'avais une phobie de l'eau, je préférais la voir plutôt que de lui tourner le dos, histoire de savoir comment l'éviter. C'est presque sans respirer que je subissais cette présentation et priai pour que la fin arrive bientôt.

Ces quelques minutes furent une éternité, et quand enfin le poisson géant quitta la scène...je ne pouvais toujours pas respirer. Non... c'était un vrai cauchemar. Pourquoi? Pourquoi. Déjà qu'il y avait des humains ici... Mais pourquoi ca aussi! Non...Mon poux s'accéléra d'un coup, mes yeux se firent mauvais et mes oreilles se couchaient sur mon crane. Heureusement que mes griffes agrippaient le mur, sinon je lui aurait sauté dessus sans hésitation pour le mettre en pièce. comment un golem pouvait il être ici? Comment cette infâme créature, cette immonde monstre pouvait il se présenter comme ca et en plus avec un des siens. Non c'était trop. Je ne pouvais le supporter. Je grognais, feulais, sourdement. Je ne voulais pas être repéré, mais comment ne pas réagir a cette provocation. Je ne respirer plus et ordonnais a mes muscles de ne plus bougeait sinon j'allais lui arracher la tête.

Je n'en pouvais plus, qu'il dégage de la scène! Mon cauchemar allait peut être continué avec le candidat suivant. Heureusement non. Enfin un visage connue. Une beastman loup. Mes nerfs pouvait se calmer. J'avais l'habitude de cette race et j'avoue que si quelque chose d'autre serait apparue je ne sais pas si j'aurai pu tenir ici. Car les gardes avaient bien fermer toute les portes et les seuls sortis accessible était encore les fenêtres hautes. Et s'échapper par la n'aurait pas était discret. Bref. Je me détendit, mes muscles aussi. Bordel ils me faisaient un mal de chien. Je fis quelque assouplissements en regardant la démonstration de magie de la louve. C'était beau, surement la plus belle que j'ai pu voir depuis le début. Et encore mieux, elle faisait appelle a la lune! Je ne savais pas qui c'était mais j'aimais déjà cette habitante. D'ailleurs je ne l'avais encore jamais croisé dans le donjon. Normal en même temps, il était immense. J'admirai les rayons de lune et la fleur. C'était magnifique et doux. Un peu en contraste avec le personnage mais soit.

Cette douce note de magie conclue la conférence. Tout les candidats étaient passé et le gnome quitta son siège pour revenir sur scène. Ha non pas lui! Mes oreilles se vrillèrent encore sous sa voix. Quel contraste avec ce qui c'était passé juste avant. Enfin, il se tu pour laissé place aux question. L'assemblée resta muette un moment avant qu'un grincement de chaise se fit entendre. Une femme serpent? Se leva et monta sur scène sans invitation. Hey! Je rêve où elle était sans habits? Comme moi normalement! Et personne ne lui sauté dessus? Bouarf les chattes devaient avoir plus de succès ici, et puis bon vue son apparence elle faisait un peu peur. Visiblement elle n'était pas contente et s'en prenait a l'autre orc donc puant de toute a l'heure. Et celui répliqua. Oula...Ca, ca allait pas passer. Évidement, le serpent ne se laissa pas faire et maîtrisa le géant en s'en servant comme perchoir, sa longue queue tout autours de son corps. Elle avait visiblement l'intention de nous montrer une "zombification" ...ou un truc du genre. Là, j’avouais que j'avais un peu peur. Surtout avec la démonstration! Mon dieu, l'orc ne bougeant vraiment plus et elle ressemblais a un squelette de serpent.



----------------


C'était vraiment étrange et tout ce qui est vraiment étrange pique ma curiosité. Je sorti le nez de ma cachette pour la première fois pour voir d'un tout petit peu plus près ce phénomène. Mais déjà le gnome avait repris sa place sur le devant de la scène et les gardes emmenaient dans les loges le serpent et son serviteur.


Mon estomac se nouait a nouveau. C'était maintenant.
Mes yeux devenaient opaques. Mon visage s’éteignit en même temps. Je restai immobile alors que devant moi sur scène, le gnome bougeait les lèvres mais je ne l'entendais pas. Les gardes l'entouraient progressivement pour le protéger. Oui...c'est ca... Je savais ce qui allait se passer. Je l'ai vu... Je les ai tous vus. La petite créature leva la main vers les tentures pourpres. Je la suivais, pour moi, les tentures n'existaient plus, c'était juste une simple lumière sombre. Oui...


C'était maintenant!
Sans prévenir, mes jambes se crispèrent pour que je puisse bondir sur une étouffe sur le mur a coté de moi. Il fallait que j'aille vite! Très vite! Comme si j'étais sur le sol, j’avançais a quatre pattes, plantant mes griffes dans le tissus pour défier la gravité. Ainsi, je passais "au dessus" de la foule devant l'estrade. Aucune idée si on m'avait repérer ou non. Et de toute façon, mon cerveau n'était plus capable de penser a ce genre de détails. Un projectile me barra la route - lancé par qui? pourquoi? - et je lâchais mes prises pour atterrir au sol sans un bruit. Je n'étais pas encore sur scène mais juste devant a quelques mètres. Les gardes se dressaient entre moi et mon objectif. Ils n'aillaient pas me laisser atteindre le gnome. Qu'importe. Je commençais ma course et au dernier moment, je bondis devant la lance dressée devant moi. Volant littéralement, je viens me poser, avec une agilité déconcertante et une aisance hors norme - n'est pas chat qui veux - sur les épaules de mon agresseur debout. Là, c'était sur que tout le monde m'a vu. Étonnement, je restai sur mon perchoir.


Devant moi, je les voyais tous, au sol, sans vie.
Ma vision s'en alla quand ma tête percuta le sol. J'étais détronné sans grande surprise pour les autres, mais pour moi si. Je n'étais déjà plus là. Mais je devais allé sur scène coute que coute. Je rouvris mes yeux voilés et évita de justesse la main d'un homme qui essayé de me saisir la gorge. Ca devait être la panique derrière moi. Des bruits, un brouhaha plutôt me brouilla l'ouïe, ou était ce du au choc contre la pierre? Je ne savais pas mais je n'allais pas vérifier les spectateurs. Non, je n'en était pas capable. Je me relevai en tirant sur la main tendu vers moi et en profitant pour me projeter en avant, butant contre le garde de derrière. Je le fit tomber et la devant moi, enfin le bois de la scène. J'allais bientôt arrivé. Mais mon espoir était de courte durer. Je ne touchai plus le sol, soulever par 2 bras. Il m'avaient eu. Mais non, je n'avais pas dit mon dernier mot.


Je savais que je devais arrivé sur scène!
Dans un feulement de rage, je me retournais violemment, visionnant a travers mes yeux sombres la salle. Tout le monde était au sol, inanimé. Il fallait que j'agisse! Me contorsionnant, presque a m'en déboiter les épaules, je fis un salto arrière pour me défaire de mes 2 assaillants. J’atterris sur l'estrade où deux autres soldats m'attendaient. Instinctivement, je bondis pour leur passait au dessus, m'aidant de leur tête pour passer. J'y étais. A côté du gnome. Je relevais une dernière fois la tête, les tentures brillaient toujours. Plus de bruit, tout était calme. Mon visage se retourna alors vers l'assemblé, et d'une voix d'outre tombe, j’annonçais.

"Je ne sais pourquoi ni comment je suis là... La seule chose que je peux vous dire..."

Et je pointais un doigt accusateur vers le petite être a ma droite sans le regardais. Je ne savais pas ce qu'il se passais dans mon dos, mais dans mon estomac, la boule grandissait de plus en plus. Ma visions était de plus en plus claire et a la fois de plus en plus horrible. Il fallait que j'arrête ca!

" C'est que ce monstre va tous vous, -...nous...- tuer, les uns après les autres. Je vous vois, au sol, sans vie et"

Les tentures s'illuminèrent d'un coup et une voix criarde me vrilla les oreilles.


Ca y est....
Pas le temps de finir ma prédiction. Je sentais une chose glaciale dans mon dos. Une chose qui m'immobilisa. Mes genoux se dérobèrent sous moi. Mon esprit s'embruma. Mon cerveau s’éteignait petit a petit. Face contre le bois, j'eu juste le temps de me retourner pour voir les participants de la conférence s'agiter. Voilà pourquoi je devais être là. Pour leur éviter de tous mourir alors? Je le savais. Le hasard n'appartient pas a ce monde.

Seule sur le sol, mon poux se ralentit. Je n'entend vraiment plus rien. Des taches floues bougeaient devant moi. Doucement, je fermais les yeux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence sur les magies marginales

Message  Engar le Ven 21 Sep 2012, 10:34

"NON !"

Plus que toutes les présentations, plus que le charisme plus ou moins relatif dont avait pu faire preuve les participants de la conférence, ce fut cette exclamation qui jaillit de la gorge du gnome qui avait organisé l'événement qui surprit et attisa l'attention du public.

Pourtant il avait jusque là fait preuve d'un stoïcisme à tout épreuve, que ce soit face aux diverses interventions plus ou moins rocambolesque des participants ou de celle totalement imprévu de la lamia, pour laquelle il avait juste fait un signe aux gardes pour qu'ils l'éloignent. Ce fut donc un brouaha indescriptible qui parcouru la pièce au vu de l'emportement dont il fit preuve à l’égard de la simple montée sur scène de la féline, que les gardes furent incapable de retenir. Brouhaha qui explosa littéralement quand on entendit les dires de la beast et nombreux furent les regards qui fixèrent ardemment l'organisateur, cherchant une explication à ce phénomène. Il ne pouvait avoir trahit, pas dans l’enceinte du donjon, cela devait donc une farce, auquel cas elle était de très mauvais gout. Néanmoins même pour les plus stupides d'entre eux cette hypothèse paraissait improbable à la vue de la hargne qui luisait dans le regard de la petite créature et certains parmi les plus audacieux commençaient à s'avancer en tentant de passer outre les gardes. Pendant ce temps le gnome s'était précipité sur la responsable de cette agitation et, sous le regard de tous, la fit s'évanouir, si ce n'était pire, en lui saisissant simplement le bras... Cependant inquiétude, audace, incompréhension, tout cela disparut de l'esprit des spectateurs pour laisser place à une profonde torpeur quand l'objet de leurs courroux relâcha le bras de sa victime pour exécuter un simple geste du doigt, qui fit s’illuminer de nombreuses glyphes, différentes en de nombreux points aux runes de la banshee, le long des murs de la salle. La magie qu'elles contenaient ne fut perceptible qu'à cet instant là et elle était des plus denses, et n'avait pu être vu jusqu'alors car se confondant dans la maçonnerie, bien qu'elle n'étaient pas présentes par le passé.

Quoi qu'il en fut leur effet fut immédiat, toutes les personnes au bas de la scène s'endormirent, plus ou moins rapidement selon leur robustesse... Tous si ce n'était touts les gardes présents que le gnome avait dévoyés ou fait passer pour tel, probablement leurs avait il procuré quelque chose qui les protégeait contre sa magie. Quoi qu'il en soit ce n'était pas cela qui lui faisait afficher ce sourire extatique non... C'était ce qu'il avait entraperçu en touchant la féline... Plus que tout ce qu'il avait pu voir, de plus ou moins intéressant, durant la présentation il FALLAIT qu'il se l'approprie ! Néanmoins il ne pouvait se permettre de le faire maintenant, il fallait que sa victime soit consciente pour que cela marche, et en lui aspirant une part de son énergie sans le faire totalement il l'avait fait s'évanouir et n'avait pu profiter que d'un aperçu de ses dons... Et puis il y avait les autres participants, bien plus menaçants désormais dont il allait devoir s’occuper avec l'aide de la dizaine de gardes, composés d'espèces divers,es qui montaient sur l'estrade.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Un piège... Dès que la féline avait commencé à parler le démon, habitué à ces stratagèmes retors, comprenait la raison de cette conférence, bien qu'il en ignorait encore le but. Cela dans le fond n'était qu'un détail, il y avait une menace, il devait en devenir également une pour l'annihiler. C'était ce qu'il fallait faire pour sa survie, mais il s'agissait également d'un simple jeu dont le perdant perdrait bien plus que la vie, du moins si l'infernal gagnait. Néanmoins il était forcé d'admettre une chose... Peut être que pour une fois il allait également devoir faire en sorte de soutenir ses compagnons et non pas uniquement s'en servir comme protection ou diversion. Ce n'était pas le nombre supérieur d'adversaires qui le faisait penser ainsi, mais si le gnome avait l'audace de s’en prendre à des personnes qu'il avait choisi justement de par leurs capacités magiques c'est qu'il avait les moyens d'y faire face... Heureusement, pour sa part ses dons ne se limitaient pas à la magie et il dégaina ses lames d'un geste expert, affichant dans le même temps un sourire carnassier. Lui qui s'était attendu à devoir répondre à de sottes questions pour enfin empocher l'argent qui lui était dû, il allait pouvoir le faire mais en causant mort et souffrance et en le récupérant sur le corps de cette petite vermine... Ce qui lui convenait bien sur parfaitement.

Néanmoins, de par sa méfiance à l'égard de cette adversaire il ne s'élança pas directement sur son opposant, jetant d'abord un bref coups d’œil aux autres participants, se demandant s'il pouvait compter sur eux pour ce combat, d'autant plus que pour une fois cela serait réciproque. Le Korrigan pour sa part semblait piailler se lamentant et injuriant le gnome qui selon lui était un excrément de taupes géantes et la honte des races souterraines, l'elfe pour sa part sembla plus interessant devançant le démon pour se positionner à quelques pas du gnome et prendre la parole.

"Qu'est ce que cela signifie organisateur ? Est ce une mauvaise farce ou une menace ?"

L’intéressé se contenta d'afficher un sourire tout en faisant signe au garde de ne pas intervenir, pas maintenant... Ils allaient mourir comme l'avait prédit la féline alors autant qu'ils sachent pourquoi.

"Ni l'une ni l'autre... c'est un récolte. Voyez vous je descends d'une longue lignée de magiciens et chaque enfants possédait un don différent, cependant le mien ne semblait pas exister au grand dam de mes parents... Jusqu'au jour où il se déclencha accidentellement et causa la mort d'un de mes frères..."


Sa main s'entoura alors d'une légère lueur violette, mais surtout dès qu'il avait commença à parler toute son attention s'était focalisé sur l'elfe. Ah le sot ! Tant pis pour la coopération avec les autres, il suffisait au démon de tenter de le contourner et s'en serait fait de cette vermine !

"... J'avais le pouvoir de... Dévorer la magie des autres pratiquants et surtout de l'assimiler et de pouvoir en faire usage par la suite, cela ayant pour malheureuse conséquence d'entrainer la mort de l'ancien possesseur. De fait je m'en suis servi sur toute ma famille qui m'avait alors rejeté, de fait désormais biens des arcanes sont miennes. Les élémentaires, celle de l'invocation, de l'invisibilité... Ou encore de la téléportation !"


Et soudainement il disparut ! ... Encore une fois il avait réussi à les berner, du moins le démon, qui eut du mal à retenir un grognement sourd en voyant son stratagème tomber à l'eau et l'elfe qui fut incapable de réagir en sentant le poids du gnome sur son épaule et sa main se poser sur son crâne. L'aura violacée se fit alors plus important et le pratiquant de la magie entropique lâcha un cri de souffrance indicible.

".... Les seules magies que je ne maitrise pas sont celles qui sont rares, voir uniques, c'est d'ailleurs la seule raison de ma venue en ces lieux où je savais que je pourrais trouver cela, mais également de l’organisation de cette conférence qui avait pour seul but de réunir les mages aux dons les plus exceptionnels. Bien sur vous me direz qu'il y a Oni Ni Kanabo, mais ce serait du suicide que m'en prendre à elle.. Du moins tant que je n'aurai pas assimilé suffisamment de magie."

Bien sur son long monologue était vaniteux, mais au moins n'était il pas négligeant, car bien qu'ainsi il s'exposait aux autres participants qui tenteraient de sauve l'elfe, qui continuait à hurler, le processus prenant sans doute un certain temps, les gardes se positionnèrent devant lui pour empêcher un hypothétique sauvetage. Leurs armement était de bonne factures et ils semblaient étrangement confiants, sans doute devaient ils être bardés de protections contre la magie, néanmoins il était probable qu'elles aient de nombreuses failles dans l’affrontement qui allait avoir lieu au vu de la nature des magies... Et du fait que les conférenciers n'avaient pas que des sorts comme moyen de défense comme l'apprit à ses dépens les deux malheureux qui s'élancèrent sur le démon, un peu trop proche à leur gouts. L'interessé n'eut qu'à se fendre et à tendre les bras pour transpercer le ventre d'un de ses adversaires avec ses deux lames, les blessures n'étaient pas mortelles sur le coup, mais mettaient l'adversaire hors jeu et le ferait souffrir très longtemps avant qu'il ne meure. le second n'étaient pas plus menaçant, car l'aura du démon parvint à prendre prise autour de ses poignets afin de les immobiliser, l’empêchant ainsi de frapper et laissant le temps au démon de clamer.

"... Je crois qu'après nos petites démonstrations théoriques et pratique, une mise en œuvre de nos talents sur le terrain et avec des cobayes serait parfaite pour conclure cette conférence..."


Son regard balaya le parterre... Oui personne ne pourrait voir cette conclusion bien sur, mais il espérait que cette petite phrase parviendrait à encourager ceux qui hésitaient encore à agir les décideraient, car il doutait que ce que faisaient déjà le gnome soit le seul atout qu'il possède alors il se devaient de cumuler les leurs... Bien sur cela ne l'empêcha pas de s'amuser avec le malheureux qu'il avait désormais à sa merci, bien qu'il se démenait comme un beau diable pour se défaire des liens d'ombre qui immobilisaient ses mains. Il fut particulièrement distrayant de voir la mimique qu'il afficha quand soudainement ce qui le retenait s'étendit vers son visage, mais cela ne valait pas les cris étouffés qu'il eut quand l'aura s'infiltra dans son corps par son nez et sa bouche et bien évidemment l'apothéose fut quand le démon le fit s'étendre en une sorte de cercle de piques et bien que l'efficacité de l'aura comme arme était limité elle fut amplement suffisant pour perforer en de multiples endroits la gorge de sa victime de l'intérieur... En définitive il ne put retenir un rire dément en voyant la mimique de surprisse sur le visage de sa victime qui vécut encore un peu, la présence de l'aura atténuant un peu l’hémorragie, et en apercevant la lueur de vie qu'avait encore son regard s'éteindre alors qu’il ramenait son aura à lui, ce n'est par ailleurs qu'à cet instant qu'il remarqua qu'il s'agissait d'un beast du lynx...

Cette journée allait être définitivement plus distrayante que prévu...
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence sur les magies marginales

Message  Invité le Lun 08 Oct 2012, 20:01

AHA! JE LE SAVAIS!

Ce fut plus où moins la première chose qui me passa dans la tête lorsque l'organisateur de l'évènement dévoila ses vraies couleurs.

Evidemment, la seconde fut qu'il était peut-être temps pour moi de paniquer. Heureusement pour moi, cette pensée fut rapidement écrasée par la troisième.

Oui, je souligne bien le "pour moi".

Car la troisième était que c'était injuste.

Et pour une fois j'étais assez d'accord avec le châtiment proposé. Non seulement cet être méprisable avait tué encore et encore pour son propre profit, mais surtout, du point de vue d'une pratiquante de l'art, voler le travail d'une vie entière d'un simple toucher était impardonnable. D'autant plus que cette technique de vol n'était pas en elle-même le fruit d'un travail laborieux si mal guidé, mais un simple coup de chance, gagné à la naissance.

Et visiblement, je n'étais pas la seule à ne pas apprécier la direction dans laquelle cette conférence était partie, comme la mort atroce des deux gardes le démontrait.

Je m'avançai un peu jusqu'à être au même niveau que le guerrier et laissai échapper un sifflement admiratif en sentait l'agonie du garde qui avait eu le malheur de survivre au coup d'épée.


"Elle ne serait sûrement pas d'accord, mais... il faut que j'apprenne ce sort."

Pendant ce temps, le gobelin continuait de drainer l'elfe dont les cris devenaient de moins en moins forts. D'autres gardes commençaient également à approcher de la scène, plus concentrés que ceux d'avant après avoir vu ce qui leur était arrivé. Sérieusement, combien l'organisateur avait-il investi dans cette opération? Il s'agissait probablement de mercenaires qu'il avait lui-même équipé de protections avancées contre la magie. Même en plaçant les armures qui avaient dû coûter une fortune dans le paiement, il avait probablement encore ajouté une bonne quantité d'or, vu la façon dont ils arrivaient sans hésiter.

De façon prévisible, cependant, ils semblaient éviter de trop s'approcher de l'épéiste, et s'amassèrent de mon côté, d'autres s'avançant vers le reste des conférenciers.


"Lâches..."

D'un autre côté, ça ne me causait pas vraiment de problème, ça voulait seulement dire que je pourrai tuer d'avantage, pour une fois sans l'intervention de l'autre. Le seul problème était que ma main droite n'était pas utilisable. S'ils arrivaient à m'encercler, j'aurais un peu de peine à me débarrasser d'eux sans être blessée.

Souriante, je m'avançais calmement vers eux, écartant mes bras pour montrer mon absence d'équipement.


"Je suis une femme, isolée, désarmée et blessée... Qu'attendez-vous, misérables?"

Des cinq gardes en face de moi (non, mais ça avait vraiment dû lui coûter cher), deux répondirent à ma provocation et, écoutant leur colère, chargèrent.

Il n'y a pas besoin d'être un guerrier pour savoir que c'est une mauvaise idée. Bien sûr, ils mettraient plus de force dans leurs coups, mais ils deviendraient extrêmement prévisibles. Sans relâcher mon sourire, je fis un pas sur le côté, laissant l'un des deux continuer dans sa volée et déviai l'attaque de l'autre avec mon bras droit. Le fait qu'une de mes mains était inutilisable ne voulait pas dire que je ne pouvais rien faire de ce côté. Continuant mon mouvement en un cercle, je coinçai son épée sous mon bras avant de poser ma main gauche sur son torse.

Bien sûr, il essaya de se dégager, mais sans grand succès. Ai-je déjà mentionné que mes bras sont bien plus forts qu'ils ne le paraissent?


"Dis moi, ces protections contre la magie... Tu ne penses tout de même pas qu'elles te sauveront, si?"

Sans lui laisser le temps de répondre, je reconfigurai les runes sur son plastron (sérieusement, une fortune je vous dit) et le relâchai, admirant mon travail.

D'ordinaire, les protections contre la magie marchent sur un concept simple: localiser la magie, l'attirer, la capturer, puis la relâcher ailleurs où elle ne fera pas de mal au porteur.

Maintenant, suggérons qu'une banshee s'amuse à changer quelques détails. Qu'arriverait-il à votre avis?

C'est simple: localiser la magie (dans la zone entière, sinon c'est pas drôle), l'attirer, la capturer, puis la relâcher sur le porteur.

Sur ses organes, pour être plus précise, je m'étais dit que le résultat serait plus amusant.

Ainsi, l'énergie du sort du gobelin fut détournée quelques instants, laissant à l'elfe quelques secondes pour reprendre sa respiration alors que l'intérieur du garde que j'avais attrapé se faisait comme passer au mixer. Il hurla quelques instants, égalant les cris de la victime de l'organisateur, puis se tut, tombant au sol comme une chaussette usée; c'est à dire un conteneur vide et malodorant.

Le second garde fut plus chanceux, et je me contentai de profiter que son élan l'ait fait descendre près du sol pour y conjurer un épieu de pierre sur lequel il s’empala. Oui, on a souvent tendance à oublier que, même créé par magie, un épieu de pierre restait un foutu bout de caillou solide et pointu. Rien de magique dans le résultat signifie rien de magique à annuler.

Il parait que mourir par empalement est très long et douloureux. Je ne saurais pas dire, ça ne m'est jamais arrivé, mais au vu de l'expression qu'il fit, je suppose que les rumeurs n'étaient pas exagérées.

Cependant, ma joie fut de courte durée: les autres gardes avaient été démoralisés par ma démonstration et s'étaient visiblement dit que ceux s'occupant des autres conférenciers avaient besoin de renfort.

Lâches.

Bon, au moins, comme ça je pourrai me concentrer sur le gobelin. La qualité plutôt que la quantité, on va dire.

J'espérais juste que l'épéiste serait d'accord de partager.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence sur les magies marginales

Message  Invité le Mer 10 Oct 2012, 00:49

Oh, je vois. C'était donc pour ça les gardes? Je me disais aussi... Pourquoi encadrer de gardes une réunion qui se passait dans un donjon où l'agression entre nous était interdite?

Quelle bande de sales larves. Alors comme ça, ce sale petit gobelin voulait quelque chose? Quels étaient ses plans, en quoi consistaient ses noirs desseins, pourquoi était-il si moche... Toutes ces question auxquels chacun d'entre nous cherchait des réponses. Il ne tarda alors pas à nous les dévoiler bien que dans un sens, à mes yeux, ça n'avait guère d'importance.

Ce qui éveilla des lumières dans mes mirettes, ce fut justement ce qu'il me dit qui éveilla en moi un intérêt tout particulier. Il affirmait pouvoir dévorer les pouvoirs des autres pour ainsi les assimiler. Vraiment? Une sorte de doppelgänger mais plus agressif? Sympathique comme concept si on oublie l'éventuelle mort du sujet. Enfin allons, pas de mauvaise foi! Je vous explique: J'avais envie d'avoir ce pouvoir. Mais le posséder serait une chose infaisable/compliquée. Je voulais absolument m'approprier ce don pourtant. Quoi qu'il en soit... Je ne dis rien et me contente de ricaner lorsque les garde nous rejoignent. Je m'avance alors avec un large sourire au visage, me mettant à rire avec une pointe de Folie. Mon troisième rire est complétement tordu de Folie et transpire la démence! Je ris! Mais pour ne pas terrifier l'assemblée, je me justifie

"YAAAAAHAHAHAHAHAAAH! Tu pense pouvoir dominer de vrais professionnels~? Je vais te trancher en morceaux et te dévorer, misérable voleur de dons!"

Bouffer une si petite masse vivante ne serait pas chose facile. Le pire pour moi serait de passer outre le goût. Passons nos débats sur le cannibalisme! Je me prépare à me battre! Mes deux camarades, Némésis et Jubei, semblaient avoir été affectés par le sort de masse. Le colosse de chair était inanimée -comme d'hab ouais- mais plus qu'à l'habitude. De son côté, Jubei était posé autour du cou de son camarade zombi tel un boa, endormit. Ils avaient l'air fin... Je me dis que ce serait intelligent de créer un appareil qui pourrait capturer es moments en instantané comme ça. L'idée était à creuser...

Passons! J'analyse les crétins qui sont là. Tous des gardiens qui ont l'air plutôt entraînés. Sur eux? Des plastrons anti-magie faits par des runes plutôt coquasses. En tournant un peu la tête, je vois que la délicieuse undead dont j'avais apprécié l'odeur avait gaiement manipulé ces inscriptions pour en faire un destructeur de vie. C'était plutôt original, j'aimais! J'en ricane doucement et voit la redirection des gardes sur moi. L'un d'entre eux eut la mauvaise idée de marcher sur celle qui nous avait annoncer l'assaut. Immédiatement: Je grogne... Et bondit. Je repousse l'un d'un violent coup de pied dans l'estomac, son armure résonnant au coup. Je me tourne vivement vers le piétineur et dégaine mon scalpel en démonite. Aussi résistant soit son armure: Il ne tiendrait pas face à sa! Quelques coups partent avec une vitesse fulgurante et le tranchant chirurgical de la lame ne manque pas d'affecter son armure jusqu'à ce qu'elle en tombe. Un sourire carnassier se dessine sur mon visage et pour éviter une contra-attaque, je lui ouvre les veines! Il hurle de douleur et je le comprends, ce genre de truc est trèèèès douloureux. Je me permets ensuite de l'attraper à la gorge et le met sur les genoux. Cette domination, cette supériorité... C'était instinctif. J'étais un démon, j'étais au dessus de cet hybride reptile... Je n'avais pas de complexe de supériorité hein! Juste que je le voyais: J'étais plus fort.

Ainsi, je souris gaiement à l'homme qu'était le garde et me tortille un peu devant lui. Un tortillement de gamin qui demande un truc à sa maman. C'était perturbant oui! Mais passons. Je dit à cette créature dans un petit sourire

"Je me demandais... Voyant que t'es un reptile, tu dois résister au poison non? Le Syndrome lui enroule la gorge, comme une main. Je continue Mais si le poison est prit plus ou moins volontairement, ça marche?"

Il blanchit et ça se voit malgré sa peau qui se décore d'écailles aux couleurs fortes agréables à regarder. Je serre les crocs et mes joues se gonfle... En appuyant sur les os de sa mâchoire, je lui force l'ouverture de sa bouche et ouvre la mienne au dessus de la sienne, dirigée vers le ciel, ouverte. Je déglutis une substance noire, consistante et pâteuse dans la bouche du garde qui tousse pour l'expulser. Je lui met un léger coup de pied qui le fait tomber de côté. S'en suit alors une longue agonie pendant que je me craque les mains, observant les autres gardes. Je prend contre moi la jeune femme qui nous a prévenu et une fois qu'un garde s'approche de trop près: Je lui crève un œil! Je rit alors follement pour affecter sur leur psyché et me sent si bien...

La guerre n'était pas mon fort. Le combat: Si. La jeune femme contre moi, elle est à l'abri. Elle a une marque de pied sur le flanc droit mais tant pis. Je lui ai éviter le coup bas... Je vois qu'on se concentre sur moi dû à mon handicap? Parfait diversion! Pas de soucis: Je fais tourner mon scalpel de dissuasion entre mes doigts et provoque l'assemblée. Je les invitent à venir m'affronter si leur cœur en a marre de battre. Ma joie et ma bestialité du moment étaient dantesque. Je me reconnaissais à peine... Mais c'était grandiose cette sensation de puissance et d'admiration éventuelle~!!

[Désolé de la médiocrité: J'suis DEAD X_x]

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence sur les magies marginales

Message  Umbriel Celeboer le Lun 29 Oct 2012, 18:41

Alors qu'il voyait le Donjon comme un refuge, un havre de paix où les monstres pouvaient vivre loin des batailles inutiles qu'il avait malheureusement pu observer tant de fois au cours de ses voyages, Umbriel fut à la fois surpris et déçu de cette trahison. Tous les terrestres ne valaient-ils pas mieux que la race humaine ? Bien qu'il ne voulait pas croire à ce genre de généralités, il avait l'impression qu'ils se donnaient souvent le mot pour que celle-ci paraisse réelle.
Mais cette déception dura un temps seulement, rapidement remplacée par le sens du devoir. Il s'était engagé à défendre le Donjon, mais aussi et surtout les trésors qu'étaient ses connaissances et son épée, et ceux-ci étaient en danger, aux dires du draineur de magie. Il était temps de mettre ses capacités en pratique et de respecter ses voeux.

Il observa calmement la salle autour de lui, jaugeant les forces en présences et estimant la meilleure conduite à tenir. Il y avait là une poignée d'utilisateurs de la magie, tous compétents dans leur domaine, dont certains semblaient s'avérer tout aussi habiles au combat physique. Face à eux, épaulé par une dizaine de gardes que diverses runes protégeaient, le redoutable archimage gnome n'avait pas encore fait preuve de toute sa puissance.
Il s'apprêtait à focaliser ses pouvoirs sur les gardes, confiant de pouvoir contourner l'aura d'anti-magie qui les nimbaient, lorsqu'une voix puissante résonna dans son esprit. Une voix qu'il n'avait jamais entendu que deux fois auparavant. La première fois, son possesseur lui avait épargné une fin tragique, bien que cette histoire soit trop longue pour être relatée ici. Lorsqu'il avait conversé de nouveau avec cet être, c'était pour se voir remettre son titre, celui de
lhimlug. Cela faisait déjà des loär.

"Ne commets pas l'erreur de sous-estimer ton adversaire, Celeboër."

"Sa puissance est-elle donc tant supérieure à ce qu'il en laisse paraître, Maître ?

"Cet être est plus pernicieux que tu ne le soupçonnes. Aussi, et car ce n'est pas le jour où tu failliras, je te viendrai en aide.


L'esprit de l'aquatique fut, durant un bref instant, dirigé entièrement vers son interlocuteur, parfaitement isolé du monde qui l'entourait. Puis, lorsqu'il ouvrit de nouveau ses yeux jaunes, il tendit un bras autoritaire vers les coulisses. L'eau ne tarda pas à obéir à cette injonction impérieuse et fila a vive allure dans ladite direction, jetant à terre un garde qui se trouvait sur sa trajectoire, pour revenir à lui l'instant suivant. Le liquide déposa dans la main tendue du lhimlug son précieux chargement: la sphère inhibitrice de magie que l'élémentaire de cristal, en s'évanouissant, avait laissé choir.
Ainsi, la main droite refermée sur cet inhibiteur et la gauche s'étant saisie de l'Epée, Umbriel se laissa doucement s'enfoncer sous la surface humide, disparaissant dans le bassin, hors de portée de la bataille.

Si quelqu'un l'avait observé à l'instant où il quittait ce niveau, la détermination de son regard l'aurait à coup sûr convaincu qu'il ne fuyait pas, loin de là. A l'abri des eaux, à l'abri des sens de ses adversaires comme de ses alliés, il murmurait quelques paroles anciennes et oubliées, les yeux clos. Il resta là un instant, le globe et la lame tournant incessamment autour de lui dans un ballet qui échappait à la compréhension.
Puis, soudain, au terme de ce moment au temps suspendu, il releva ses paupières, révélant des yeux décidés. Des yeux entièrement et uniformément bleus.
avatar
Umbriel Celeboer
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 652
Expérience : 485
Métier : Lhimlug: gardien, prêtre et théologien

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Aquatic
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://dungeonkeeper.forum-canada.com/t1083-carnets-de-voyage-du

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence sur les magies marginales

Message  Invité le Mar 30 Oct 2012, 13:27

Après la fin des présentations, un événement que peu auraient pu prévoir c'était produit. En effet, malgré la promesse d'un havre de paix et de protection, un mage tentait d'assumé une suprématie contre ses confrères... Encore un zélé qui désirait tout sans le moindre travail... Voler le travail d'une vie, rien de plus. C'était à la fois ignoble et révoltant d'agir de la sorte, Karl l'avait toujours perçu ainsi. Malgré son passé où il avait lui-même été utilisé afin de capturer des mages à quelques reprises, il ne comprenait pas l'intérêt de cette manœuvre. Acquérir un nombre impressionnant de connaissance ne voulait pas dire que c'était un signe de puissance, loin de là... Une personne ayant tout les sorts du monde peut mourir étouffé en mangeant un simple morceau de pain...

De plus, le gnome qui parlait de don unique, de ce don pour voler la magie des autres pour les rendre sienne... La statue moqueuse ne pu empêché un rire, même s'il tenta de l'étouffé rapidement. Un don unique? Il ne devait pas avoir voyagé beaucoup pour dire de tel absurdités! Il avait passé une bonne part de sa vie avec un mage qui agissait ainsi, mais lui n'en tirait pas une grande gloire de ce simple pouvoir. Enfin, peut-être que si, il ne s'en souvenait plus... Et ce n'était pas des plus important dans les circonstances. Cependant, le fait que le gnome se disait unique, en utilisant des procédés dont il avait été mainte fois témoin, mit un sourire au golem tout simplement.

Ce gnome ne devait pas être si malin pour un ''si grand mage que lui'' (en triomphante aussi bien sur son talent inexistant que sur sa taille) puisqu'il s'attaquait vraisemblablement à un groupe de mage tous plus dangereux les uns que les autres. S'il aurait été intelligent, il aurait noter les magies qui l'intéressait pour ensuite les attaqués uns par uns, divisés pour qu'ils ne soient pas un groupe en puissance. Cette soif de connaissance et de puissance l'avait-t-il aveuglé au point de ne pas pouvoir voir plus loin que son nez? Tant de question que Karl se demandait même s'il n'était pas une simple marionnette, créer pour que tous regarde en sa direction pendant qu'un vrai mage se préparait à un grand coup...

Face à cette révélation et à l'arrivé des gardes, il y eu deux grands groupes de réaction : le combat ou la fuite. Plusieurs mages de ''faible niveau'' se cachait, incapable de combattre la menace. Après tout, les mages n'étaient pas de ceux à se lancer dans une bataille au corps à corps. Ceci dit, plusieurs utilisèrent leurs dons et habilités pour combattre les gardes ainsi que le gnome ivre de connaissance et de pouvoir.

Cependant, il y avait un autre type de groupe qui existait dans cette bataille... Même s'il n'était composé que de deux golems, ce groupe existait également... Dans la zone de combat où les mages étaient, il manquait cruellement d’opposition... Des mages ayant des sorts de zone avaient rapidement tuer plusieurs gardes et les autres pouvait en combattre plusieurs en même temps... Ce qui était assez enrageant pour le golem, il devait se rendre à l'évidence...

Tous combattaient sauf lui, incapable de trouver un opposant à combattre...

Au total, Sardonix avait réussi à embrocher un des gardes (qui avait tombé sous l'effet d'un mage d'eau), se présentant à lui, mais plus rien par la suite... Les runes de ses derniers les préservaient de la magie, certes, mais pas de la puissance d'un golem... Les gardes étaient mort ou bien en combat actuellement avec d'autres mages... Leur nombre avait été trop restreint pour la puissance du groupe de mage, ce qui laissait Karl et Sardonyx incapable de se battre... Étant une machine de guerre, Karl avait presque cru que les mages lanceraient des sorts en se protégeant derrière lui, mais rien de tout ça n'était arrivé... Soufflant bruyamment, il ajouta à qui voulait l'entendre :

''... C'est quoi ses combats à deux rond??? Pas moyen de trouver un grand nombre de personnel? C'est n'importe quoi ce mage! C'est comme si je disais que j'envahirais un château armé d'un pain baguette! Je vous jure, il n'y a vraiment personne de compétent dans le domaine des mages maléfiques?

Prenant position en s'accotant sur un mur, armes aux poings sans être activé pour le moment, il croisa les bras sur son torse et ajouta ensuite :

''C'est nul la magie...''

-----

Dans l'audience, le maître regardait la scène sans intervenir. Malgré le fait qu'il était un mage très peu conscient des forces des monstres du donjon, il avait probablement amasser un bon nombre de connaissance avec les années... Lui portant un attention particulière, le maître attendait un bon moment pour intervenir, possiblement pour absorber les connaissances de ce jeune gnome, les ajoutant ainsi aux siennes.

Ce ne serait pas perdu pour tout le monde. Et puis, personne ne lui en voudrait s'il agissait ainsi. Voler un voler était très bien perçu dans certaines parties du monde, il pouvait le confirmer...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence sur les magies marginales

Message  Sélèna Moonlight le Lun 12 Nov 2012, 15:26

" C'est que ce monstre va tous vous, -...nous...- tuer, les uns après les autres. Je vous vois, au sol, sans vie et"

La jeune femme chatte qui avait surgi sur scène venait de déclarer ça, puis elle s'effondra. Il y eu un bref temps où nous interrogeons tous du regard, et je rappela l'esprit sélène avant que le gobelin ne confirme ses dires en attaquant l'elfe à la magie aléatoire. Puis les gardes se jetèrent sur nous, et l'un d'entre eux se dirigea vers moi. Il était massif, avec une armure blindée et des runes visibles gravées dessus. Je lui pointais mon kriss, et il rit d'un rire aussi large que lui, et ce n'était pas peu dire.

"Tu n'as aucune chance: ta magie est trop lente pour m'arrêter."

"C'est ce que nous verrons."

Je commençais à murmurer des paroles sans aucun sens, juste pour distraire son attention de mon autre main qui se referma sur une fiole de poison. Je n'avais pris que celui pour les hallucinations, mais ça serait parfait. Comme prévu, il s'échina à frapper mon arme pour la faire partir, et au moment où je la laissa tomber après un choc, il baissa brièvement sa garde après l'avoir mis hors de portée de moi et le griffa de mon autre main, avec les griffes enduites de mon poison. Il recula et ria encore une fois.

"C'est tout ce que tu es capable de faire sans ta magie?"

"Est-ce que j'ai dit que je me défendrais avec ma magie?"

Son sourire disparut pour laisser place à de l'inquiétude tandis que moi je ne fis qu'attendre. Les blessures infligées, même légères, étaient proche du cerveau, et le poison ne tarderait pas à faire effet. Après quelques secondes, son regard sembla s'éteindre, puis se rallumer différemment. C'était le moment. Je fis un pas vers lui avec l'esprit de la Lune qui luisait derrière moi, et le garde cria de peur et de douleur. Il recula jusqu'au bord de l'estrade où il trébucha et tomba. Son cri s’éteignît au moment où il toucha le sol, tête la première. Je n'avais que faire de sa mort, il l'avait cherché, et j'avais plusieurs dizaines de personnes qui seraient là pour me défendre. Je repris calmement mon kriss, et regarda le gobelin qui était occupé avec les autres. Il pouvait voler les dons des autres? C'était plus que méprisable...

"Un don n'a de valeur que si il est entraîné. Tu as peut-être la puissance, mais sans le savoir que tu n'acquiers qu'avec l'entrainement, cela ne vaut rien. Tu n'es qu'un minable, et tu va mourir comme un minable."
avatar
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence sur les magies marginales

Message  Invité le Mar 04 Déc 2012, 16:36

- Miuuuuuuuuuuuuuuuuu

Je bougeais un peu, m’étirant pour mieux me positionner. Dormir dans cette position n'était pas confortable. D'ailleurs je me demande bien où je suis pour être comme ca - assise les pieds dans le vide - . J'en déduis que je faisais ma sieste sous forme humaine. Étrange, rare même, une sieste était mieux en chat. Alors pour quoi je m'étais mise en humaine? Et surtout pourquoi j'étais assise....et que le plancher bougeait sans cesse?
Lentement, j'ouvrai un œil timide...
...
...
Là, il y avait vraiment un problème. Ou je m'étais encore fourrée? En pleins milieu d'un champ de bataille, dans les bras d'un inconnus au cheveux bleu fort charmant qui défié d'autres créatures en armure. Ouais... soit je suis somnambule soit j'ai loupé un épisode. Je me tenais tranquille pendant que mon regard se posa tout autour de moi. C'était à ce moment, quand j'ai vue toutes les personnes mortes dans la salle que je tiltais. Le gnome, les tentures, les gardes, ma prédiction...Oui je l'avais déjà vue. Mais je ne savais toujours pas comment j'avais atterris dans ses bras. Mon cerveau a du se déconnecter a un moment. Enfin peut importe, au moins je en suis pas blessée.

Me voilà dans de beaux draps. Moi qui n'avait jamais appris a me battre, je me retrouvais en pleins dedans sans comprendre pourquoi. Enfin si, mais ça je ne pouvais pas l'éviter. Quoi qu'il en soit, je rester assise sur son bras, immobile pour ne pas le déranger. Il fallait que je trouve un moyen de me sortir de la et vite! Je tenais a ma fourrure moi contrairement a ces fous furieux qui tue a tour de bras. Tous les participants avaient déjà choisi leur camps. Pas étonnant vue le pacte qui nous lie au donjon. j'avais le devoir de le défendre aussi, mais je n'en avais pas les moyens contrairement a eux. Zut de zut! Il fallait que je remédie vraiment ce point. Arty pourra peut être m'aider vue que c'est un ranger. Enfin pas le moment de rêvasser sur ça.

Premier réflexe félin, chercher une sortie! Les portes étaient fermées a double tours et vue ma force légendaire de Moino, il n'était pas question que j'arrive a les enfoncer ou leur faire quoi que se soit...Je pouvais bien m'user les griffes jusqu’à faire une mini brèche où je pouvais passer en chat mais je me ferai tuer avant. Les portes c'était niet. Passons au fenêtres. Et évidement, comme les portes, elles étaient celées aussi, je n'avais pas d'issus? Raaaa, je rageais intérieurement, il fallait donc que je survive ici. Regardant la tête de mon sauveur -encore un décidément je les accumulés ces dernier temps- j’aperçus des fenêtres hautes.

Sur les longs côtés de la salle, un second niveau d' élévation avait été construit, surement pour apporter de l'air et de la lumière! Voilà ma chance! Il me fallait grimper sur tapisserie du mur, juste en dessous de l'une d'entre elle, agile comme j'étais ça allait être un jeu d'enfant. Mais... comme pour mon premier essais, pour me rendre sur la scène, ca ne sera pas inaperçus. Et bien que je doute qu'on me tue réellement, vue que le gnome nous voulais a parement vivant pour aborder nos pouvoirs, j'aurai été blessé pour sur. Personne ne me couvrirai pour cette fuite aussi ....

Toute cette réflexion intérieure ne dura pas plus d'une minute. Bien que cela soit surprenant vue mes capacités, mon cerveau n'était pas aussi débile que ça et savait accélérer et être intelligent par moment. Surtout quand il s'agissait de sauver ma peau, et la, il faut dire qu'il avait déjà quelques années d’entrainement. Malgré ça, une seule solution me paraissait plausible...


- Et merde!

Je pestais entre mes dents et, profitant d'un mouvement du démon, je m'accrochais a ses épaules, prenant de vitesse et par surprise les soldats autours de nous. C'était ce que je voulais. Et a une vitesse qui m'étais propre, instantanément, mes pieds prirent appuie sur le sol, toujours accrochée a Yeager, pour me propulser dans les airs, frappant de pleins fouet la mâchoire du garde qui c'était avancé pour nous attaquer. Le malheureux aurait surement la langue coupée. Il tomba en arrière sous le choc, sur ses fesses, essayant de retenir le sang qui coulait de sa bouche.

Je terminais ma roue acrobatique de l'autre coté de démon, dos a lui, et retenu un crie de douleur. A cause de mon talon bien évidement, mais également pour de mes côtes. Surement une blessure pendant mon absence. Ça... c'était pas prévue. Serrant les deux, je ne quittais pas des yeux les deux gardes en face de moi. Certes je en savais pas me battre... Mais esquiver oui. J'en avais fait la démonstration juste avant. Même si je n'étais pas dans mon élément, j'avais déjà vue mon père s'entrainer, je savais deux trois tours qui pouvaient m’être utiles.


- Tu m'en voudras pas si je te remercie plus tard hein?

Toutes griffes dehors, je jugeais mes adversaire. J'avais un atout majeur, la vitesse car il paraissait bien empoté dans leur armure. Par contre... vue leur bras qui faisaient le double des miens, un coup et j'étais morte. Bouarf je n'avais cas les éviter. Baisant les oreilles, je feulais.


- Shhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence sur les magies marginales

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum