Conférence sur les magies marginales

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Conférence sur les magies marginales

Message  Ophyde le Dim 09 Déc 2012, 23:45

Après un tel effort, je ne pouvais que suivre gentiment les deux gardes qui m'escortèrent dans les coulisses. Enfin bien gentiment jusqu'à qu'on soit tous les quatre hors de vue... C'est étrangement mal vu de tuer les gardes du donjon pour s'enfuir alors qu'on vient de rendre en esclavage un habitant... Bon il l'avait bien cherché, on ne salit pas la réputation du vaudou aussi impunément! Oui mais voilà, à peine le rideau passé qu'un tohu-bohu fit revenir en arrière un des gardes alors que l'autre m'attachait avec l'orc à un pilonne en bois qui soutenait les rideaux... Bon, le tuer pour moi serait plus complexe surtout qu'il avait eu la présence d'esprit de s'être mis à bonne distance de ma queue. De toute façon, vu mon état je me demandais comment j'arrivais encore à me tenir debout. Il ne me restait plus qu'un moyen, insuffler à l'orc une envie de meurtres sur le garde. Un élémentaliste du vent pourrait au moins réussir à supprimer l'aire autour de son visage pour l'étouffer, non? Voyant la peau verte essayer tout sauf ce que j'avais imaginé et échouer. Pour une raison que je ne comprisse pas la boîte de conserve semblait insensible aux attaques magiques... Par contre il s'était rendu compte de l'attaque... C'était malin, ça! Tout faire soit même avec un zombi sans cervelle! Ça avait été assez épuisant comme ça de le mettre en laisse, il fallait que je m'épuise à lui donner le moindre ordre un peu trop réfléchis...

Le garde aux pattes de bouc se baissa à mon niveau pour commencer à m'étrangler. Pendant que peu à peu l'air autour de lui disparaissait, qui allait mourir étouffé en premier? Encore fallait-il espérer que ce qui protégeait le garde ne le protégeait que physiquement et les attaques magiques directes. Tout ce que n'était pas cette attaque fourbe qui heureusement fonctionna, je ne m'étais pas mise à sourire pour rien. C'est vrai que ça aurait été un peu bête de sourire face à une mort proche alors qu'on n’a pas une carte dans sa manche pour contrer la faucheuse. Le bouc ne comprenant pas ce qui lui arrivait lâcha mon pauvre cou au bon moment, à croire que c'était calculer. Et alors que je reprenais mon souffle dans une toux aussi faiblarde que mon corps lui le perdait dans une peur frénétique.

Ce n'est qu'une fois le garde inerte que je fis attention aux voix qui me venait, enfin la voix. Voix fripée autant que son propriétaire et tout aussi pourris apparemment. Même si je n'avais que la fin de son discours, il n'avait pas organisé cette conférence pour le plaisir de transmettre un savoir. Je ne compris d'ailleurs pas tout à fait pourquoi ni comment il avait réussi à maîtriser beaucoup de magies différentes, comme s'il me manquait le début de l'histoire. Mais peu importe, au cri qui accompagnait ses belles paroles il devait les prendre d'une manière pas des plus agréables. Bref, ce n’était pas bon signe pour moi.

"Mon petit géant vert il va falloir trouver un moyen de filer en douce ou de ce faire oublier du nain de jardin. Ça sent pas bon cette histoire..."

Alors que des bruits de combats venaient à mes oreilles tranquillement je récupérai mon couteau en verre de dragon pour défaire nos liens.

"Viens m'aider à me relever petit orc... Ou va regarder ce qui ce passe à ma place... Non, pas les deux... Bon, laisse tomber... Non! Pas moi!...."

Tout en me massant les tempes je me demandais si cet être était stupide ou s'il le faisait exprès avant de réalisé que son esprit n'était plus dans son corps...

"Reviens, aide-moi à me relever et à marcher. La grande salle cache assez de recoins pour attendre que nos héros du jour tue le petit bonhomme fripé."

Tout en dirigeant l'orc qui me portait vers un pilier assez excentré pour ne pas être repéré mais assez proche pour lancer des sorts avec mon nouveau jouet : le gros bonhomme vert qui contrôle le vent. Enfin je ne l'utiliserais qu'en cas d'extrême urgence au mieux je me contenterais de regarder le beau spectacle qui s'offrait à moi : sept personnes douées dans leur art contre un petit gnome aux nombreux pouvoirs et ses gardes qui semblaient résister aux pouvoirs.
avatar
Ophyde

Féminin
Messages : 341
Expérience : 652
Métier : marchande : potions, herboristerie

Feuille de personnage
Niveau:
24/40  (24/40)
Race: Lamia
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence sur les magies marginales

Message  Engar le Mer 12 Déc 2012, 09:27

Après la démonstration de ses capacités martiales et sa légère esbroufe, le démon eut la satisfaction d'apercevoir, dans un rapide coup d’œil que ses frères d'armes, pour l'occasion, ne se débrouillait pas aussi mal qu'on aurait pu le craindre pour des mages, d'autant plus qu'ils habitaient probablement le donjon, aux tendances pacifistes qui déteignaient régulièrement sur ses habitants... Cependant si cela le contenta il n'oubliait pas pour autant son propre plaisir égoïste, celui que lui procurait le combat... Mais justement ses compagnons étaient à ce sujet peut être un tout petit peu trop efficace, il ne restait plus un garde debout qui soit en état de se battre, c'était assez agaçant... Enfin il restait au moins le plus gros morceau. Le gnome, qui était sa cible initial et il en était le plus proche. Oh, bien sûr Il n'empêcherait pas les autres de venir lui prêter main forte, mais pour cela il allait falloir qu'ils soient suffisamment rapide pour agir avant qu'il ne l'ait tué ! Ainsi il s'élança vers le dévoreur de pouvoir, lame en avant et entouré par diverses rais d'ombre que formait son aura, d'autant plus galvanisé par le mépris qu'il éprouvait pour cet être... Lui même s'était approprié le corps d'un humain peut être, mais ce dernier avait pu lutter, et l'avait longtemps mis en défaut et aurait continué si ça n'avait été quelques imprévus et il avait tué et fait souffrir bien des personnes... Lui... Il ne se contentait pas de tenter d'arracher des vies, comme le démon faisait, il se les appropriait, faisant sien ce pourquoi ses victimes s'étaient battu ou ce qu'ils avaient tenté d'apprendre ou de maîtriser toutes leurs vies...

Cette pensée lui arracha un sourire, cela faisait longtemps qu'il n'avait pas eu de motivation pour tuer autre que le simple plaisir de l'acte ou pour sauver sa vie.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ce qui s'ensuivit était... Désobligeant. Le gnome n’avait pas prévu qu'une de mages, la banshee, parvienne à perturber son rituel d'absorption, car en s'en prenant en partie à son énergie magique elle avait coupé le lien qui lu permettait d'absorber l'énergie de l'elfe, brièvement, mais ce fut suffisant pour qu'il se rompe, interrompant le sort. Heureusement pour lui l'elfe avait été trop épuisé par sa manœuvre et si le gnome n’avait pas absorbé son pouvoir, c'était déjà un plus que de voir cet adversaire, à la magie imprévisible, aussi bien redoutable que minable, hors jeu... Par contre il s'était un peu attendu à la défaite de ses hommes de mains débauchés, certes il avait pris des précautions pour éviter cela en leur fournissant des armures magiques, mais il avait choisi les participants pour leurs magies exceptionnelles, il était donc prévisible qu'ils soient, plus ou moins, à la hauteur de leurs dons, mais c'était aussi son propre cas. Ça n’empêchait pas la chose d'être problématique, il aurait amplement préféré que les gardes qu'il avait débauchés réussissent à les maîtriser sans que lui même n'ait à intervenir. C'est qu'il lavait besoin d'eux en vie et il était assez compliqué d'user de son pouvoir sans causer le risque de les tuer et qu'ainsi ils ressuscitent après à la salle de résurrection, hors de sa portée,... Enfin au pire tant pis s'il perdait au final une ou deux magies, il parviendrait bien à les retrouver chez d'autres individus... Cependant à cette pensée il songea qu'il devrait à tout prix veiller sur la féline... Ce don qu'il avait perçu chez elle, la prescience... C'était à ses yeux un pouvoir qui supplantait, tant par sa rareté que par son potentiel, de loin ceux des autres et qui à lui seul aurait justifié cette conférence, là où il avait attendu d'avoir déniché suffisamment de personne aux pouvoirs exceptionnel pour la mettre en place. Il se demanda par ailleurs comme elle avait fait pour lui échapper, mais maintenant qu'elle était là cette question devenait secondaire !

A son grand dam cependant elle s'était relevé, protégé par un des démons, celui abritant le symbiote... C'était problématique, il allait devoir faire preuve d'autant plus de tact à son égard, qui serait sans doute contrebalancé par d'autant plus de violence à l'égard des autres, et de fait risquer d'autant plus de les tuer... Cependant l'heure n'était plus à la réflexion, ils étaient à leurs merci, certains se jetaient déjà sur lui ,d'autres semblaient incanter de puissant sortilège, il devait agir au plus vite, sans avoir le temps de mesurer justement la puissance de ses sorts... Tant pis.

Dans un premier temps il s'occupa du plus menaçant, le démon qui le chargeait. En réponse sa main gauche se mit à luire d'une douce lueur blanche et à l'instant où il la tendit vers son agresseur il fut frappé par une lumière aveuglante, dissipant les ombres entourant l'infernal et interrompant sa charge, qui se brisa alors qu'il tombait à genoux, une grimace de souffrance sur le visage et posant instinctivement une de ses mains, qui avaient lâché les lames qu'elles tenaient, sur sa poitrine ... Le gnome avait croisé de nombreux prêtres et n'avait eu aucun scrupules à s’approprier les dons que possédaient certains et parmi eux nombreux étaient ceux qui possédaient une magie à même de repousser les démons, celle dont il venait d'utiliser allait lui causer une intense douleur et l'immobiliser, s'en prenant tant à son corps, qu'à son essence, comme l'attestait la disparition du sombre aura de l'infernal. Déjà un de hors-jeu, il s'assurerait après qu'il l'ait tué ou non, après tout il n'allait pas s'arrêter en si bon chemin ! Son bras gauche se tendit ensuite vers la féline, et de fait aussi vers le démon au symbiote qui l'accompagnait, et de nouveau il usa du même sortilège. La féline ne serait bien sûr pas affecté par le sortilège, mais si elle partageait avec les félins leur capacité visuelle, ce qui était fort probable, la lumière éclatante allaient l'aveugler et l'étourdir suffisamment longtemps à son envie pour qu'il en finisse avec les autres, quant à celui à ses cotés il subirait les mêmes affres que le premier démon, en plus intense peut être comme tout son être était dépendant d'un substance proprement démoniaque ! Ces deux sorts lui prirent à peine cinq secondes pour qu'il les utilise, sans incantation , ni geste rituel, prouvant que s'il absorbait les dons d'autrui il était aussi à même , par la suite, d'apprendre à les maîtriser à leur plein potentiel. Ensuite son attention se focalisa sur le triton, il n'était même pas visible, probablement dissimulé sous l'eau, et il n'émanait aucune magie de lui, mais au vu de la démonstration qu'il avait fait de ses pouvoirs et de sa maîtrise de l'élément aqueux, ça ne prouvait pas qu'il n'était pas en train de tenter d'user de sa magie, bien au contraire. Cet opposant étant particulièrement gênant, le gnome décida de s'en charger tout de suite suite, faisant se charger de foudre sa main droite, un bref instant il avait songé à user de glace, mais si son adversaire maîtrisé bien l'eau il n'aurait aucun mal à en contrer les effets, par contre il était curieux de voir ce qu'il pourrait faire face au trait de foudre qu'il lança dans le bassin où il était, puisqu'il n'était pas visible, et duquel il ne pouvait, à son avis, sortir.

Dans le même temps la lueur blanche s'était dissipée de sa paume, pour être remplacé par un gris de pierre, mais cette fois il ne se contenta pas de lancer un sortilège en demeurant dans sa position, c'était bien trop risqué. Aussi puissant que l'on soit on ne pouvait tenir une position indéfiniment, d'autant plus qu'il était en net infériorité numérique, il lui fallait changer drastiquement de tactique et à l'image des archers isolés faisant pourtant des ravages dans les armées il allait lui falloir se mouvoir sans cesse, ce en quoi il avait un grand avantage sur ses adversaires... Ainsi comme il l'avait fait à l'ouverture du combat il se téléporta, n'ayant pas besoin, sur de courtes distance, du moindre rituel. Mais il ne se contenta pas de cela, car pour flouer ses ennemis, et éviter qu'ils ne percent sur le champs sa man oeuvre il laissa une illusion de lui même derrière lui, elle était un peu transparente, mais l'énergie dégagée par ses sorts l’empêcher déjà d'être vu tout à fait clairement, qui plus est cette même magie ferait croire à ceux à même de la percevoir qu'il ne s'était pas déplacé, bien sur rien ne les empêchait de se rendre compte que cette énergie, qui se dissiperait rapidement qui plus est, se retrouvait à un autre endroit, mais il serait déjà trop tard.

Car à peine s'était il téléporté qu'il usa d'un autre sort, concentrant ainsi l'énergie pour former une dizaine de lame, ressemblant vaguement à des épées, qu'il projeta et qui affecterait aussi bien les corps physiques que plus ou moins éthérées, drainant, à l'image du pouvoir du gnome, l'énergie magique. Ses tirs n'étaient pas des plus précis pour une simple raison. Tout d'abord sa brusque téléportation avait brouillée sa vue, l'empêchant également de savoir quels avaient été les effets de ses précédents sortilèges, mais aussi de se rendre compte de la présence sur le parterre de la lamia, son "fidèle" zombie, mais aussi de cette liche qui avait résisté à son sortilège. C'était problématique, car l’efficacité de son effet de surprise s'en retrouvait amoindrie alors qu'il avait voulu tenter d'en finir avec tout ceux qui seraient encore debout avec cet attaque de zone. Dans un premier temps il entendit déjà un couinement aigu, qu'il reconnut comme étant celui du gnome, qui continua à gémir de douleur se lamentant sur son épaule. Tant mieux il ne l’avait pas touché mortellement et pourrait donc absorber son pouvoir présentement inutile. Quant aux autres... Soit ils étaient à même de taire leurs souffrances, ce qui ne serait d'ailleurs pas très surprenant de la part des golems, soit il les avait manqué. Dans tout les cas il ne perdit pas de temps à s'assurer de la réussite de son action, cela pouvait attendre, commençait à établir des protections magique autour de lui par contre ne pouvait souffrir le moindre délai si un de ses adversaires était encore debout et tenter de l'assaillir, étant présentement incapable de pouvoir percevoir le premier assaut venu. Dans un premier temps il érigea autour de lui une barrière de vent autour de lui, qui atténuerait tout autour de lui les assauts physiques et dévierait tout projectile, puis ensuite il tenta d'ériger, s'il lui en était laissé le temps, une barrière à nature purement arcanique autour de lui pour le protéger des sortilèges et enfin il essayerait de durcir son propre corps, mais s'il en avait le temps cela revenait presque à "dire" que ses opposants étaient incapable de se battre plus longtemps. Il ne se faisait pas d'illusion sur cette question au vu du sort qui avait été réservé aux gardes à son service....
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence sur les magies marginales

Message  Invité le Mar 18 Déc 2012, 13:31

Pour être parfaitement honnête, je n'avais pas la moindre idée de ce qu'il s'était passé autour de moi après m'être occupée des gardes qui m'avaient attaqué. Bon sang, j'avais décidé qu'il serait juste de massacrer l'organisateur, pas ses gardes, d'autant plus que la méthode employée avait vraiment été horrible. Il fallait que je me contrôle. Méchante banshee, méchante.

J'étais encore en train de me lamenter sur mes dernières actions quand la sensation particulière d'une lame traversant mon corps se fit sentir. Pire encore, je sentais mon énergie quitter mon corps pour abreuver l'arme. Par réflexe, je m'arrachais, littéralement, à l'épée, laissant une partie de mon ventre derrière moi. J'avais eu la bonne idée de désactiver ma sensation de douleur avant de faire ça, et je pus ainsi immédiatement vérifier combien d'Od il me restait.

Ce n'était pas très encourageant. Malgré le peu de temps que j'avais passé en contact de l'attaque drainante, je n'avais presque plus rien dans mes réserves et déjà, derrière moi, je sentais une masse de magie se concentrer. Je vis également ce qui devait être une illusion du gnome sur la scène. Je ne voyais vraiment pas pourquoi il en avait placé une si c'était pour utiliser un sort aussi visible juste après, mais je ne pensais pas que c'était pour une seconde attaque et je l'ignorai donc avant de me tourner vers sa véritable position.

Bon... Il y avait eu une sorte de faute de compréhension plus tôt, mais cette fois, il n'y avait plus que cette pathétique créature à tuer.

Et il était temps d'y aller.

A regret, je fis la seule chose qui me permettrait d'avoir suffisamment de magie pour me battre: je dissipai mon Linceul, absorbant l'énergie qui composait mon corps habituellement avant de m'avancer.

Soyons réalistes: une banshee dénuée de son Linceul n'était vraiment pas quelque chose de beau à voir. Un squelette déformé jusqu'à être presque épineux après avoir changé presque tous les arrondis en angles saillants, des orbites vides brillant d'une lueur sanguine malsaine, le tout entouré d'un halo décrépit de cheveux blafards. Même ma robe avait subi ce sort, ruinée par le mouvement d'énergie puis mes os.

Cela dit, je n'étais pas ici pour un concours de beauté; j'étais ici pour me débarrasser de ce misérable qui se croyait mage.

Il était temps de lui montrer à quel point il avait tort.

Je ramassai un petit caillou, un débris résultant de la confrontation qui se déroulait dans cette salle. Avant de continuer, je fixai mon ennemi et analysai sans peine sa magie - le résultat de prendre sans effort était qu'il n'avait pas le fin contrôle qui marquait les véritables maîtres de cet art, ce qui le rendait somme toute facile à contrer si on passait outre sa puissance brute - et me concentrai.

Il était en train de créer une barrière de vent et d'arcane. Le premier élément était probablement là pour les attaques physiques et le second pour celles qui étaient magiques.

Ce ne serait pas suffisant. Il ne le savait probablement pas, mais une bonne magicienne retournerait l'attaque de son adversaire contre lui, et au vu de la quantité de magie sur laquelle il avait un contrôle grossier qui l'entourait, ça allait être un véritable feu d'artifice.

Si j'avais encore de la peau sur mon visage, j'aurais souri.

J'inscrivis une assez longue série de runes sur la pierre que je tenais avant de la soupeser. C'était là que venait la partie difficile. Car autant créer un sort était facile pour moi, autant lancer un projectile avec précision était ardu.


J'aurais bien aimé avoir des poumons pour prendre une grande inspiration, mais ce n'était pas possible, malheureusement. Je me contentai de placer mon bras derrière moi, légèrement replié à la hauteur de ma tête, me préparant à mon attaque.

"Ansuz, Ansuz, Ansuz!"

Avant tout, charger de la magie dans mon attaque, afin de surpasser les boucliers de mon ennemi. La pierre prit une teinte bleutée, brillant légèrement.

"Laguz, Is, Gar!"

Eau, glace et terre pour renforcer le côté physique. La pierre était devenue un épieu redoutable.

"Ken, Ken, Sigel!"

Les flammes et la lumière; le soleil incendierait son vent et le réduirait en cendres. Mon épieu se mit à briller et à travers la glace, on pouvait voir des langues de flammes tentant d'en sortir.

"Hagalaz, Thorn..."

Vent et foudre, la tempête guidera mon attaque.

"TYR!"

Et la victoire serait mienne.

Mon attaque partit tel un éclair, embrasant le tourbillon dans lequel s'était réfugié le lâche, brisant la barrière qui l'entourait.

Rien ne pourrait survivre à cette attaque, rien ne resterait de mon ennemi...

...à condition de le toucher, ce qui ne fut pas le cas. J'avais visé environs dix centimètres trop à gauche.

Un mur s'effondra, le second prit feu, bien qu'il s'agisse de pierre et le troisième fut gelé et fissuré. Mais outre le fait que ses défenses venaient d'être annihilées, le gnome n'avait rien.

Et je sentais que Shiru allait m'engueuler.

Privée à la fois d'énergie magique et de motivation, ma plus grande attaque venant d'échouer lamentablement, je tombais au sol.

Sérieusement, ça devait être la scène la plus ridicule de l'histoire des combats de boss.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence sur les magies marginales

Message  Invité le Mar 22 Jan 2013, 19:58

Le combat était assez bien engagé. Les magies de mes camarades de guerre improvisés semblaient tenir le coup face aux boulets envoyés par le voleur de dons. Ce sale petit con de gobelin ne payait d'ailleurs riens pour attendre! Aussi tôt allait-il se montrer que j'allais lui défoncer la gueule vitesse grand V! Et au passage... Remarquant qu'aucuns de mes compagnons n'était anthropophage, j'allais pouvoir bouffer cet espèce d'enfoiré et pouvoir me régaler de sa puissance~! Avec un peu de bol, mon Syndrome arriverait à assimiler assez de choses pour que je puisse moi même obtenir en partie ce don de vol de pouvoir... Certes, si c'était un rituel, je pouvais aller me faire foutre, mais j'étais sûr que je pouvais au moins acquérir un petit bonus d'énergie. Le dévorer ne pouvait m'être que profitable!... Mais discrètement. Si j'avouais à mes compagnons de donjon que je dévorai de la chair de monstre, je pense qu'ils commenceraient à s'inquiéter un peu à mon sujet. Quoi qu'il en soit, je pu voir que ma protégée se mise à se battre aussi. Clairement épaté, je n'arrive pas à retenir un rire joyeux et un petit applaudissement. Je la félicite pour ce coup et me contente de finir cet homme d'une estocade lâche sur la nuque à l'aide de mon scalpel. Mort!

C'était beau tout ça~ Toutes ces mots, ces carnages... La guerre quoi! C'était tellement excellent~! Je sentais l'adrénaline du bonheur brûler dans mon corps, je me mordillait le coin de la lèvre inférieure... A qui le tour? C'était l'heure! Mes camarades y allaient aussi à leurs rythmes, usant de leurs dons respectifs. Autant dire que chacun d'entre eux m'émerveillait!! J'adorais la diversité mais là... C'était tout simplement le festival de la guerre! Rigolant joyeusement, ce rire résonnait comme une moquerie dans cette grande salle mais bien vite, je fus mis au silence!

Voyant Engar foncer comme un dromadaire, je souris en regardant sa course, mon scalpel planté dans une épée qui aurait dû me transpercer. La démonite de mon outil était bien plus résistante que cet acier pourri. Je laisse donc l'autre débile forcer sur son épée comme un débile, en ébréchant la lame. Je repousse ce gros naze d'un coup de pied et quand je m'apprête à le poignarder, le coin de mon regard constate que le possédé est soumis pendant sa charge. Intrigué, je fronce les sourcils sous cet assaut qui me perturbe tant... Mais pas besoin de m'en faire: Le gnome m'y fait goûter! Cette frappe lumineuse... Elle me frappe violemment et je sens tout mon corps réagir. Le Syndrome qui habite chaque parcelle de mon corps se met à réagir négativement à ce sort. J'ai l'impression... Qu'il hurle... Mon Symbiote brûle dans mon corps, vibre... Et quand ça arrive au cerveau, je ne tiens plus! La douleur est tellement intense que j'en hurle en me tenant le crâne fortement. Tout mon symbiote réagit et je sens mes muscles s'engourdir, se cramper... C'est horrible! HORRIBLE! Je tombe au sol, sur les genoux... J'ai l'impression d'avoir passé des heures à m'entraîner... Un nouveau tremblement m'arrache une douleur ignoble et... Je finis par tourner de l’œil.

Sur les genoux, je ne sens plus aucuns de mes muscles. J'ai l'impression que je vais mourir... Voyant qu'il l'avait utilisé aussi sur ma protégée, je vois qu'elle semble avoir été aveuglée. Et un enfoiré en profite pour lui bondir dessus. Mes muscles me font un mal de chien mais j'ai pas le choix: Je me lève et fonce sur lui comme je peux, plantant violemment ma lame en plein dans la carotide de l'homme avant de le pousser de la main, retomber sur un genou. Mon torse se bombe un peu... Oui, je me prépare! Pourquoi? Parce que beaucoup de cellules du symbiote étaient maintenant grillées et inefficace mais pourtant, toujours dans mon corps. Je dois donc les expulser! J'ouvre grand la bouche et vomit alors ce symbiote inutilisable. Hors de question de m'en encombrer!! A peine ai-je craché tout ça que les cellules valides multiplient la production de cellules. Mon symbiote se produit de nouveau, en masse... Bientôt j'irai mieux mais là, je ne peux rien faire. Ma vision est trouble, j'arrive pas à voir le combat... Je sens juste une truc se planter dans le sol... Moi.

Quelque chose venait de me transpercer et m'empaler au sol! Bloqué, je tremble de douleur et tente de me relever mais... Impossible. Ce truc planté me bloque au sol... Fait chier... Ma régénération se fait progressivement mais ce truc me perturbe, j'arrive pas à me régénérer correctement. Fais chier! Me voici cloué au sol pour une raison que j'arriverai pas à dire... Mais si je n'ai pas de l'aide bien vite, dans cette position de faiblesse, je sens que ma tête va faire un putain de vol plané... Et la beastgirl chat? Elle va bien!? Je ne sais pas pourquoi mais ce sort m'a trop affecté... Un truc anti-démon sur un mec comme moi avec un symbiote démoniaque... Il composait tout mon corps, je comprends un peu pourquoi les effets sont si dévastateurs!

Petit con... Attends voir que je me dégage! Je vais te démonter la gueule enfoiré!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence sur les magies marginales

Message  Umbriel Celeboer le Sam 16 Fév 2013, 00:36

Il y avait dans la grande salle du Donjon quatre bassins, aux quatre angles de la pièce, tous reliés à des tunnels sous le sol de pierre qui se retrouvaient au centre. De là partait de nouveaux passages pour rallier différentes parties du refuge des monstres.
C’était dans cet espace central que c’était placé le lhimlug pour procéder à son incantation, juste en dessous des combats et pourtant si distant, hors de vue et de portée. Aussi, et quoi que puissent en penser bien des gens, l’eau pure du Donjon freina l’électricité du sort du gnome, le réduisant à une faible décharge qui ne perturba pas le lanceur de sorts. En effet, l’esprit d’Umbriel était bien loin de là, voyageant avec le plus puissant des guides qu’il lui avait été permis de suivre.


-------------------------------------------------------------------------------------------------------

Dans cet univers où cohabitent d’innombrables plans d’existence, rares sont ceux qui ont réellement connaissance de ces mondes qui coexistent avec le leur. C’est bien pour cette raison que, dans le plan matériel où se situe le Donjon, personne ne semble avoir entendu parler du plan d’Irolan. A vrai dire, rares étaient ceux qu’intéressaient ce monde, hostile et si particulier.
Irolan est un monde immergée. Il est en effet constitué d’océan gigantesque, sur lesquels subsistent tant bien que mal quelques rares îlots où survivaient une ou deux espèces intelligentes. Les humains notamment avaient colonisé la plupart de ces îles et voyageaient de l’une à l’autre en convois de navires armés et défendus par de puissants magiciens. Et ces protections étaient loin d’être superflues.

En réalité, la majorité de la vie dans ce plan s’abritait sous la surface grise de la mer infinie. Il vivait dans les profondeurs des créatures, toutes plus terrifiantes et redoutées les unes que les autres. Heureusement pour ceux de la surface, nombre d’entres elles étaient solitaires, et heureusement encore beaucoup ne quittaient que rarement les profondeurs les plus extrêmes.
Pourtant, il n’était pas rare qu’un convoi humain n’arrive pas à son île de destination, intercepté par quelques créatures qui mettaient à mal même les boucliers les plus puissants tissés autour des navires.


Le soleil du matin illuminait la route, éblouissant les marins d’innombrables reflets alors que ses rayons jouaient sur les vagues. Les navires filaient, certains d’atteindre leur terre natale avant la nuit, les cales pleines de roche, l’une des denrées les plus précieuses de ce vaste océan. Tous vaquaient à leurs occupations –ou dormaient pour ceux qui n’étaient plus de quart que depuis peu- et arpentaient en tous sens le pont de la
Pierre précieuse, vaisseau principal de cette petite flotte de six navires. Seul le jeune Mikoï restait immobile, accoudé au bastingage, attendant comme toujours en observant la mer, son maître discutant avec le capitaine et les autres mages de bord dans les cabines cossues de l’arrière. Il maîtrisait déjà correctement ses pouvoirs magiques, après près de dix ans d’étude des arcanes, mais le vieux loup de mer qui les lui avait enseigné ne le jugeait pas prêt, soi-disant trop ignorant des dangers de ce monde.
Dans son attente impatiente de retrouver son petit bout de terre natal, il vit une ombre passer sous la surface ondoyante, évoluant à grande vitesse au loin. Celle-ci disparut un instant plus tard, et il fut persuadé d’avoir rêvé. N’importe quel marin d’Irolan l’aurait alors traité d’ignorant dangereux s’il avait su : sur ces mers, les ombres étaient souvent bien plus dangereuses que la plus terrible tempête.

Lorsque l’ombre reparut, ce ne fut qu’une seconde seulement avant que le navire de queue ne soit brisé, percé de part en part par un serpent de plus de 30 mètres de long, qui bondit dans les airs loin au dessus du navire qu’il avait condamné aux profondeurs abyssales, avant de retomber, fendant l’eau presque sans éclabousser les navires voisins.
L’alerte venait tout juste d’être donnée sur les autres navires lorsque la créature reparut pour achever de faire sombrer sa prise et les hommes sonnés qu’elle abritait. Personne n’était à son poste de combat, aussi seul un jeune apprenti sorcier ignorant fut en mesure d’attaquer, déchaînant sur le monstre une pluie de boules de feu au terme d’une rapide incantation. Cependant, à la grande surprise de Mikoï, aucune d’entre elle ne fit mouche, toutes s’étant volatilisées arrivées près du serpent –bien que certaines soient parvenues à incendier le navire endommagé au passage. Il s’apprêtait à incanter un nouveau sortilège, plus puissant, lorsqu’il entendit son maître hurler :


"Imbécile, non ! Ne retiens-tu jamais rien ?"

L’image d’une gravure dans un volumineux tome recelant quelques unes des plus terrifiantes des mers d’Irolan lui revint soudain, en tous points identiques au serpent qui le regardait désormais, ses yeux portant avec eux la noirceur des abîmes. Le dragon des vagues, le preneur de tribut, le danse-embruns, Eilankor le mangemage, était un terrible adversaire pour les convois maritimes, comme sa vitesse le rendait capable d’éviter les armes et, pire encore, ses pouvoirs le prévenaient des sortilèges les plus puissants. Cependant cette créature était aussi parmi les plus intelligentes de celles qui hantaient les mers, et Eilankor ne prenait jamais plus d’un navire par convoi qu’il assaillait, à moins bien sûr qu’il ne soit attaqué.
Le jeune homme vit, un bref instant, le solide mur magique élevé par son maître et les autres mages autour de la
Pierre précieuse tandis que lui-même restait immobile, pétrifié. Mais devant lui la gueule rugissante de la créature écailleuse filait au dessus des flots, droit vers lui. Le bouclier se fissurant littéralement sous la pression de la bête fut la dernière chose qu’il vit avant de trépasser, aucune magie ne pouvant retenir éternellement Eilankor.

Le pont du navire fut détruit par les crocs redoutables du serpent, avant que celui-ci ne s’enfonce de nouveau sous les flots. Mais là, alors qu’il préparait une nouvelle attaque, une voix résonna dans son esprit, un être au moins aussi puissant que lui et capable de projeter son esprit à travers les mondes innombrables. La voix d’un puissant et d’un sage, à n’en pas douter.

"Pardonne mon interruption, mon frère, mais il y a loin de ce plan un être des mers qui souhaiterait te demander assistance. Je t’en prie, frère dragon, de répondre à son appel, tandis que je protègerai cette enveloppe qui est tienne le temps qu’il faudra."

Le reste de cette discussion silencieuse entre les esprits draconiques se perdit dans les limbes qui existent entre les plans, comme le corps inanimé du danse-embruns s’enfonçait lentement vers les profondeurs. Les marins venaient de profiter d’un sursis inespéré et dont ils ne connaîtraient sans doute jamais la cause.


---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les yeux bleus nuits d’Umbriel reflétaient assez bien ce qu’il se passait en lui. Son esprit s’était condensé, laissant la place pour que celui d’Eilankor bénéficie d’un point d’attache dans ce plan et l’assistant du mieux qu’il le pouvait. Il fallut un instant au nouvel arrivant pour décider du comportement à adopter, bien qu’il se soit fait expliquer une partie de la situation dans l’inter-plan, et pour voir lequel des quatre bassins était vide de tout innocent qu’il aurait fallu épargner. Son choix se portant non pas sur celui d’où venait le triton, mais sur le second bassin du côté de l’estrade, il tendit ses bras dans cette direction d’un mouvement sec.
Un peu plus loin, jaillissant du bassin en question, une colonne d’eau s’éleva à près de quatre mètres de haut avant de prendre peu à peu forme. De fines écailles se sculptèrent sur le dos de la créature, plus étroites encore à mesure que l’on se rapprochait de la tête lisse et cornue sur laquelle se découpaient nettement la bouche et une centaine de minuscules crocs de glace. Des nageoires percèrent sa peau pour se déployer. Enfin s’allumèrent d’une lumière bleue sombre deux yeux profonds, désormais semblables à ceux d’Umbriel plus bas. Et dans cette tête aquatique on pouvait apercevoir la redoutable épée du lhimlug et l’orbe d’antimagie qui flottaient, comme impatientes d’agir. Même si l’eau remplaçait là la chair et qu’il devait ses pouvoirs à un artefact, c’était bien Eilankor le mangemage qui se dressait désormais dans la grande salle, le corps disparaissant dans le bassin.

Le gnome réagit rapidement devant ce nouvel arrivant dans le combat, la situation devenant plus complexe à gérer pour lui. Avisant un puissant sort de révocation. Il relâcha rapidement le sortilège mais, à sa grande surprise, la créature ne broncha pas un instant, l’esprit ne pouvant être si facilement arraché à ce corps aqueux. A vrai dire elle se précipita vers lui, gueule ouverte prête à déchiqueter ses chairs. Mais le magicien avait déjà prouvé qu’il était réactif, et il se téléporta plus loin dans la salle.
A peine rematérialisé, il tendit le bras vers le dragon d’eau qui se redressait après sa première attaque échouée. Il ne s’agissait pas d’une invocation à proprement parler et il ne pourrait pas dissiper de manière habituelle un sort d’eau du triton, comme celui-ci l’avait prouvé plus tôt. En revanche, le gnome maitrisait la magie élémentaire, dont celle de l’eau, et son niveau de maîtrise surpassait de loin celui du lhimlug.
Alors qu’il concentra un bref instant son esprit sur la créature d’eau qui s’avançait de nouveau vers lui, persuadé qu’il n’aurait besoin que du temps d’un clignement de paupière pour venir à bout du sort, une nouvelle désagréable surprise se manifesta. Un esprit terriblement puissant avait bloqué le sien, l’esprit d’un être des océans infiniment plus vieux que lui. Il venait de toucher l’esprit d’Eïlankor, qui protégeait son enveloppe physique, et le combat mental tourna vite en faveur de celui qui avait pour habitude d’échapper aux sorts et de dévorer leurs lanceurs. Ce que le gnome combattait n’était en réalité ni un sort, ni une invocation, mais un savant mélange des deux. Et ce miracle dû non pas au prêtre du Dragon bleu mais son mentor, incroyablement plus puissant, était bien plus complexe à faire disparaître.

La surprise passa rapidement lorsque la gueule d’eau et de glace fendit l’air vers le gnome, ouverte et prête à frapper. Le gnome utilisa un sort de magie de l’air pour se propulser plus loin en vitesse, esquivant alors de justesse l’attaque. Mais la tête du serpent d’eau pivota elle aussi, suivant sa proie et ne laissant que peu d’avance au sorcier. Celui-ci, son bouclier arcanique toujours en place, acheva rapidement le sort lancé plus tôt, recouvrant sa peau d’une fine pellicule de pierre qui le protègerait peut être contre un prochain coup. Et celui-ci vint une seconde plus tard, les dents de glace du dragon et la l’épée du triton luttant contre toute la puissance que le gnome donnait à son bouclier de vent, concentré sur sa propre défense. Mais l’orbe d’anti-magie sapait son travail et, comme toujours, le bouclier cèdera sous la pression de l’eau, aucune magie ne pouvant retenir éternellement Eïlankor ici non plus.

Alors que ce combat faisait rage au centre de l’estrade, un demi-étage en dessous, Umbriel individualisa un instant son esprit de celui qu’il avait invoqué, afin de crier un court message télépathique à tous les combattants :


-Frappez ! Maintenant !
avatar
Umbriel Celeboer
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 652
Expérience : 485
Métier : Lhimlug: gardien, prêtre et théologien

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Aquatic
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://dungeonkeeper.forum-canada.com/t1083-carnets-de-voyage-du

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence sur les magies marginales

Message  Invité le Mar 19 Fév 2013, 14:56

Tout ce qui se produissait dans la grande salle était des plus déconcertant pour ceux que l'on peut qualifier de '' non-mage ''. Après tout, de voir ses incantations, ses sorts magnifiques et étranges qui emplissait la pièce ainsi que les mages combattants était un spectacle que peu pouvaient imaginés. Le golem, lui, aviat déjà vécu une guerre de mage, un champ de bataille qui se trouvait à être un véritable abattoire... Ceci dit, de voir que tous s'unifiaient contre un seul monstre, Karl n'avait pas de doute que personne ne pouvait vaincre le donjon... Enfin, s'ils réussissaient à vaincre cet adversaire particulièrement corriace. Cette créature semblait... Presque impossible à tuer... Ou du moins impossible à toucher puisqu'il utilisait de sort de téléportation.

Alors que ce dernier avait fait une offensive des plus efficace contre les démons et cet humain possédé, il en avait également profité pour monter une barrière magique. La banshe, dans sa forme la plus effroyable et la plus puissante (probablement), manqua son sort de peu. Assez pour brisser cette barrière et laisser des marques de magie sur les murs du donjon, mais sans pour autant toucher le gnome. Puis, un déluge d'eau prit forme dans la salle. Encore de l'eau? Décidément, ce mage aquatique ne se lassait pas de leur montrer leur présence! Mais le golem devait avouer que cette forme aqueuse de dragon était fort réussite.

Il avait déjà vu un dragon de feu vert et, bien rapidement, la statue moqueuse se demanda si les deux étaient liés... Probablement pas puisque l'un était gobelin et l'autre un monstre aquatique qui ne semblait pas être un gobelin de mer... Si une telle créature existait, bien entendu. Néanmoins, sous cette vision, le gnome commença à bouger une fois de plus.

Alors que le combat se passait loin du sol, là où se travait Karl, ce dernier savait que, pour toucher un adversaire dans les airs, il devrait faire un grand saut... Ou bien quelque chose de très stupide... Ceci dit, avait-il vraiment le choix? Alors que le combat entre le gnome et le dragon d'eau l'empêchait enfin de bouger, il serait bien stupide de ne pas en profiter...

''Sardonyx... J'ai un petit service à te demander...''

''Oh non... Pas encore...''

''Mais... Tu sais à quel point j'ai toujours voulu faire du rodéo de dragon! Aller, je ferrais la prochaine réparation de ta lance gratuite!''

''Bon, d'accord... Mais tu est vraiment lourd...

De ses créations, Sardonyx était probablement le plus fort de ses golems. Il avait été créer en tant que soldat presque patriotique du donjon après tout. Avec un désir de combattre des adversaires des plus puissants et de protéger ceux qui lui sont précieux. Malgré cette puissance, il ne l'utilisait que très peu hors des combats, préférant ne pas l'utiliser pour éviter de blesser gravement quelqu'un. Mais dans ce cas, il ferrait une exception. Plantant sa lance dans le sol, Karl se craqua les doigts avant d'activer la magie de ses armes. Magie très basique, mais qui était utiliser comme catalyseur de la mana que Karl possédait. Bien que ses armes n'avaient pas besoin de mana pour être utiliser, elles avaeint besoin d'être rechargé. Mais, au contact du golem, ce dernier pouvait y mettre la mana qu'il désirait, voir augmenter sa charge maximal au besoin.

Se tenant le plus droit possible, Sardonyx souleva Karl avec son bras droit. Soulevant 2 tonnes ainsi n'était pas chose aisé pour bien des gens, mais pour un golem tel que Sardonyx, c'était une partie de plaisir. Se positionnant comme lorsqu'il se préparait à lancer sa lance, Karl ne pouvait s'empêcher d'ajouter ''Ai-je perdu beaucoup de poid depuis la dernière fois?'' et, dans un long soupire, Sardonyx lança le pauvre Karl vers sa cible...

Traversant la salle vers son centre, là où le dragon et le gnome se combattait, Karl ''s'envolla'' littéralement vers le gnome. Concentrant la magie autour de ses poings, le golem espérait transpercer cette masse d'eau et de glace. Ce qui, au final, n'eut aucune réele influence. La glace était indifférente à ce changement alors que la flamme de son poing s'arrêta une fois dans l'eau. L'élan du golem avait été amplifier par la liche, ricannant de voir le résultat. Pensait-il vraiment qu'un simple golem pouvait voler sans son aide? En usant d'un sort de lévitation sur Karl, son poid n'avait aucune inportance durant ce vol planné, seulement la puissance du tir.

Frappant durement le gnome, Karl eut cependant de la peine de ne pas avoir atteint le visage... Ce qui aurait été potentiellement mortel. Frappant l'épaule de ce dernier, alors que le golem traversait les éclats de glace qui servait de dent au dragon, le gnome bougea par la force de l'impacte. Se dirigeant vers le sol, ayant été ''forcé'' de sortir du cocon d'eau, le coup l'avait possiblement sonné, voir distrait au vu de la blessure. S'il n'avait pas des os fracturés, il avait au moins l'épaule déplacé.

Cependant, la suite du vol du golem ne s'arrêta pas là. Ne causant pas assez de résistance, l'eau ne pouvait bloquer Karl pour le ralentir. Traversant le reste de la salle tel le ferrais un projectile lancé par une catapulte, le mur devenait rapidement un obstacle. C'est dans ce fracas de pierre contre la pierre que la statue moqueuse traversa le mur, emportant quelques morceaux avec lui. Tombant ensuite vers le sol, à l'extérieur de la salle, il roula quelque peu avant de finalement s'arrêter uns fois à plat ventre.

Voyant cependant quelques étoiles, même en étant un golem, ce dernier tentait de reprendre ses esprits le plus rapidement possible.

''Je... me suis envolé vers d'autres cieux...''

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence sur les magies marginales

Message  Sélèna Moonlight le Mer 06 Mar 2013, 14:43

L'usurpateur magique venait de lancer ses protections et de riposter avec sa pluie de lame, qui m’effleurèrent. Très bien, le moment était à présent à l'attaque.

Tandis que la Banshee accumulait son sort, je recueillis mon propre sang sur la lame de mon kriss et descendit d'un bond vers le cadavre du garde qui s'était jeté sur moi, pour me rendre compte qu'il n'était finalement qu'assommé par sa chute. Encore mieux que je ne me l'imaginais.


"Je vais avoir besoin de toi, Lune changeante, maîtresse des magies."

Je devais agir vite, mes compagnons improvisés devraient me fournir le temps nécessaire, mais inutile de forcer la chance.
Avec la pointe de mon kriss, je gravais sur l'armure du garde un petit cercle autour d'une des runes du gobelin, laissant mon sang s'écouler dans cette marque. L'ensemble de la protection magique s'illumina par prévention. Je n'avais pas encore commencé, mais qu'à cela ne tienne, elle avait raison d'agir.

Ces runes, comme toute énergie magique, gardaient en elle l'empreinte de celui qui les avaient créé. Et en l'occurrence, celle du gobelin. Je plantais mon kriss dans la gorge du garde. Le double rituel que je m'apprêtais à faire demandait beaucoup d'énergie, et j'allais prendre celle de mon ancien assaillant. Il n'allait pas mourir de suite, mais elle était quand même inéluctable. Immédiatement, l'esprit de la Lune se plaça sur le pommeau de mon arme pour prendre le sacrifice.

Une puissante explosion eut lieu derrière moi, et je tournais la tête un bref instant pour voir la Banshee, dévêtue de son linceul, s'écrouler sur le sol, et des dégâts dévastateurs. Ça devait être son oeuvre. Je devais agir vite. Bon, premièrement, la première partie du rituel. Je respirais un bon coup et utilisa une petite frappe spirituelle pour tester les runes. Elles s'activèrent, preuve que le gnôme avait pensé à cela. Bien, cela faisait mes affaires. Je tâchais de sentir la présence spirituelle de cette protection, et quand je la sentis enfin, implorait mon premier rituel en me basant sur cette signature spécifique.


"Den magiske tyven sjel fungerer som en målestokk for månen endring."

L'esprit sélène s'approcha de moi, puis des runes qui s'illuminèrent de plus belle, exposant ainsi leur signature à l'esprit qui s'en appropria. Je sentis alors l'esprit se relier à plusieurs âmes, et j'ouvris les yeux pour voir les liens que le rituel lui avait permis d'avoir: le premier était le garde mourant. Le second le reliait directement à moi-même, sans doute par l'énergie spirituelle que j'avais employé pour activer la protection. Un troisième fil se perdait dans les limbes, sans doute vers quelqu'un déjà mort. Peut-être l'ancien propriétaire de cette connaissance. Et enfin, un dernier fil se dirigea vers le gnome, actuellement enveloppé dans ce qui semblait être une prison d'eau face à .. D'où venait ce dragon d'eau?? L'inconvénient de ces rituels longs et puissant, c'était la coupure du monde qui survenait... Toujours est-il que c'est ce dernier fil, lié au gnome, qui se renforça et s'illumina pour tous ceux qui pouvaient avoir accès à une vision chamanique, et peut-être que la lamia Vodoo pouvait parvenir à le voir également. Heureusement que j'avais précisé la cible de mon rituel dans mes propos, sinon j'aurais pu avoir des problèmes.

Toujours connectée à l'esprit sélène, je me préparais pour le second rituel, qui serait bien plus difficile. Je retirais mon kriss, dégoulinant du sang du garde, et fit un pas vers le gnome.


-Frappez ! Maintenant !

Cette voix résonna dans ma tête, rare moyen pour m'atteindre dans cet état de concentration intense, et je dus m'arrêter pour remettre mon lien avec l'esprit de la Lune au niveau requis pour ce qu'il fallait faire. Le temps que je me reprenne, j'aperçu le golem s'envoler pour rejoindre la prison d'eau. Je n'avais pas le temps de m'intéresser à cela, je devais agir. Je pointais la lame de mon kriss vers le gobelin, le désignant formellement. J'aurais préféré avoir son sang, mais je n'avais pas d'autre moyens. Ma dague s'illumina de la même pâleur que lors de ma présentation, mais d'un éclat plus puissant. Ce n'était pas seulement une simple imprégnation cette fois-ci, mais l'esprit s'était cette fois-ci attaché à la lame et au sang qui la recouvrait, dans l'attente de l'ordre que j'allais formuler.

La pointe suivit le gobelin dans sa chute tandis que j'inspirais pour lancer la seconde partie du rituel. Rester concentrée, ne pas se distraire durant encore quelques secondes...


"Månen er i endring næring til sjelen magiske tyv."

Le lien entre l'esprit de la Lune et le gnome se mit à briller de mille feux pour le monde spirituel, m'obligeant à plisser les yeux pour ne pas être éblouie. Il devint même visible pour tous durant quelques secondes, durant lesquelles une petite boule de lumière pâle sortit de la pointe de mon kriss pour rejoindre sa cible: l'esprit sélène venait de rejoindre la personne qui lui avait été désignée, et venait de s'attacher à lui par la demande que je venais de faire.

Épuisée, je me mis lentement à genoux pour garder le contact visuel avec le gnome, tandis que toute lumière disparût de la vision physique. Je devais rester concentrée, sinon le rituel pouvait prendre fin... Heureusement que l'esprit de la Lune tenait à moi, je n'avais pas besoin de toute ma concentration, mais suffisamment quand même.


"Ta magie a ses limites, usurpateur. Tant que je le désirerais, tu ne pourra utiliser les dons que tu as volé sans en payer le prix fort."

Je ne pouvais pas parler plus... Ce prix n'était pas si élevé que ça comparé à ce que pouvais faire certains artéfacts, ou même d'autres rituels plus puissants encore, mais l'esprit sélène se nourrirait de son énergie magique à chaque fois qu'il voudra utiliser un autre sortilège. S'il continuait, il s'épuiserait très rapidement, trop rapidement. Et l'esprit le suivra où qu'il aille au moins jusqu'à ce que je reste suffisamment concentrée pour garder le rituel actif. Et après... C'était au bon vouloir de l'esprit.
avatar
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence sur les magies marginales

Message  Invité le Jeu 21 Mar 2013, 16:06

HRP:
Je sais, c'est bourré de fautes, mais pas le temps de corriger! Aussi c'est un rp sans vraiment trop d'importance...Séléné ne fait rien hormis rester a coté de yeag donc z'êtes pas obliger de lire ^^

Mais il est idiot ou quoi? Pourquoi le démon rirai et applaudissait il? En pleins combat. Il saluais surement ma pirouette acrobatique que j'avais exécuté a l'instant. Mais pas vraiment le temps de vérifier ou de lui demander, mon adversaire en face de moi avait décidé d'attaquer. Cas ce la ne tienne j'étais prête a parer. Seulement il n'allait pas frapper comme je l'entendais, comme un dingue sans réfléchir droit sur moi. Non, d'un geste circulaire horizontale il voulait me couper en rondelle. Effectivement ca changer légèrement mes plans. Heureusement que les neurones de mon cerveau fonctionnaient a pleins régime et me permirent d'éviter in extrémis le coup. J'ai du y laisser quelque cheveux quand même car l'ai déplacer par la lame me chatouilla la pointe des oreilles. Je m'étais baisser simplement et accroupi devant lui, j'avais en vue ses cuisses.... Cuisses sans véritable protection qu'un simple pantalon de lin fin. Héhéhé, comme quoi tout les guerriers n'était pas logé a la même enseigne. Sans attendre j'appuyai sur mes pieds pour me projeter en avant, mes griffes acceré bien en avant avec pour cible ces morceaux de chaires. Aucun doute qu'il ne s'attendait pas a ca non plus. Dans un cris magistrale il tomba e arrière sous l'impacte et lâche son épée. Ainsi sur lui, je t'endais la main pour en profiter pour le griffer aux visages. Pauvre humain,le voila avec deux coup de ongle félins lacérant sa face. Défiguré et se tordant de douleur, je le laissais au sol et j'en profitai pour me redresser en vitesse tout en regardant s'il n'avais pas d'arme a porter du malheureux. Son accolyte avait était...bruler vif je dirai vue l'odeur et la noirceur du reste de cadavre non loin de moi par un élémental endormis comme le reste du publique. Surement le 'pauvre' garde n'avait pas fait gaffe en attaquant et sa cape avait pris feu. Tant mieux pour moi.

La salle entière était en effervescence. Les habitants du donjon se défendaient tous. Ca me rassurer d'un côté, nous étions assez unis. En parlant de solidarité, je me tournais pour voir comment s'en sortait le démon, hélas au mauvais moment. Une lumière vive irrita mes pupilles hyper sensible de félin. J'ai cru perdre la vue directement tellement ca me faisait mal. Mais la douleur ne dura qu'un instant. Déjà elle s’effacer pour laisser une souffrance bien plus sourde, comme si je n'étais pas bien réveillé et que j'avais regardé le soleil. Impossible de dire si j'étais aveugle pour de bon ou non. Je frottais mes paupières, accroupi comme un enfant qui pleure. Un cris de douleur me vrilla les oreilles littéralement les oreilles. HORRIBLE! Horrible car non seulement j'étais aveuglé et a moitié sourde de l'oreille gauche et complètement de l'oreille droite mais aussi car je reconnus ce genre de crie. Un cri de douleur et d'agonie. Yeager a était plus mal en point que moi et je ne pouvais pas l'aider vue que justement je ne voyais rien. Je me forçais a ouvrir les yeux. Il fallait que j'ouvre les yeux. Encore une fois, c'est lui me pris ma défense contre un soldat de forme humaine mais ma vue ne me permettait pas de distinguer véritable sa race. Le démon l'avais embrocher a la gorge avec son arme et l'avais repousser violemment avant de tomber a genoux a sont tour. Merde! Si nous étions tout les deux a terre, nous étions sans défense. Après son effort pour me défendre, c'était a moi de prendre le relais. Je fermais une seconde les yeux. J'entendais Yeager, juste devant moi, vomir, probablement du sang. La voix du gnome quand a elle c'était perdu dans le brouhaha de la bataille. Etait il encore en vie? Ma seconde était passer, doucement je me relevais quand je sentais quelqu'un tribucher sur moi et tomber a mes coté. D'un bond je finis mon ascension et ouvre les yeux brutalement!

BORDEL! C'était l'humain que j'avais épargné! Il pouvait encore bouger et en avait profiter pour m'attaquer! Le fourbe! D'un autre bond j’atterris sur son dos, l’empêchant de se relever et pris de mes deux mains, une de chaque coté de son visage ensanglanté, son cou, planta mes griffes et déchira littéralement sa peau et tout ce qui venait avec en remontant jusqu'a ses oreilles! Qu'il meurs ne m'enchenter guère, je n'étais pas une tueuse, j'espère l'avoir mis hors combat sans pour autant lui avoir touché de point vital. Enfin cette idée de le laisser en vie s'envola quand le démon empaler au sol avec l'épée de mon agresseur originel planter en plein milieu de sa chaire. Il m'avait loupé moi mais dans sa chute avait eu Yeager. Je me relevai en vitesse pour aider mon coéquipier improvisé lorsqu'un autre soldat -mais combien en avait il encore? pas beaucoup - se précipita sur lui. Même pas le temps de retrouver la vue correctement avant une nouvelle attaque j'vous jure. J’échafaudai un nouveau coup.

Je me servir de l'épée devant moi, celle qui retenais voyager au sol comme appuie et d'un geste fluide, je recommencer une roue au dessus du démon pour faire un high kick dans la face du guerrier -reptile semble t il - qui voulait s'en prendre a nous. C'était pas ma meilleure idée, surtout avec mes coté fêlées et ma douleur au talon du a l'autre coup de pied mais c'était la seule idée qui était venue. Une fois sur pied, j'arrachais sans trop de douceur l'arme de Yeager pour la transférer dans le ventre du reptile qui était tombé en arrière avec ma première attaque. Pas besoin d'un réel maniement de l'arme pour savoir planter une épée. Je l’enfonçais de toutes mes forces pour qu'il ne puisse pas la sortir aussi facilement puis je me redirigeais vers Yeager toujours au sol en m'essuyant le visage étalant les diverses goute de sang que j'avais reçue. Une toilette s’imposait après ca, mais pas maintenant bien sur. Je m’agenouillais a ses cotés, évitant la flaque de liquide noir au sol. Il avait vomis du sang noir??? Son symbiote je sais pas quoi?


-Aggrave pas trop tes blessures. Pour le moment on a plus rien autour de nous, profit pour récupérer un peu.


Il ne m'entendait pas, inconscient. Merde, merde, merde! Il pouvais pas mourir maintenant. Je lui retournais le visage pour voir sa gorge. Bon au moins il y avais un poux, il fallait donc attendre qu'il se réveille. Je soutenais comme je pouvais, sa blessure au dos n'était pas aussi grave que je ne le pensé, ou en tout cas elle ne saignait pas autant que si je me l'avais recue. Peut etre un mage soigneur faisait son job dans toute la mêlée. Je callais sa tête sur un de mes genoux et en profitais pour observer la scène, j'avais du mal a distinguer ce qu'il se passe a l'autre bout de la salle a cause du foutu rayon de lumière que je m'étais pris, mais déjà les mètres devant moi s'éclaircicait de plus en plus. Le sort n'était pas pour éblouir je pensais, sinon je serai bien plus aveugle et plus longtemps que ca. C'était peut etre la raison du pourquoi Yeager a était plus affecté que moi, il était surement la cible du gnome .Le métal s'entrechoqueait de temps en temps mais les incantations dominaient le tout. Le nombre de magicien était impressionnant. Je jetais un coup d'oeil autour de nous. Rien a l'horizon hormis des cadavres, ou plus exactement le publique endormis, mais bon y doit avoir de la casse chez eux aussi. Dans ce moment de répits, je vérifiais l'état du blessé que j'avais dans les bras. Il allait mieux, ses plaies n'étaient plus autant ouvertes et je remerciais silencieusement le healer -même si je doute qu'il y en ai un...peut etre fesait il semblant de dormir parmis le public- de la salle et en profitais pour souffler un peu moi aussi tout en lui parlant pour stimuler son esprit, qu'il reprenne conscience.

-Yeager, réveilles toi! Faut qu'on bouges d'ici!


Enfin mes oreilles se débouchèrent totalement...et un son que je reconnaitrait entre mille me parvenait entre le bruit ambiant...L'eau! Un énorme dragon d'eau et de glace avait pris place dans la salle. oh...mon...dieu...Je tremblais de peur, non pas parce-que c'était un dragon, mais un dragon D'EAU! Autant je pouvais supporter, en me faisant violence et en me pétrifiant pour ne pas fuir, la démonstration du jeune aquatique en début de conférence mais la; Impossible! Les oreilles plaquaient en arrière je suivais sans en perdre une miette la trajectoire du géant aqueux. J'en avais presque oublié ce satané gnome. Heureusement d'ailleurs que ce dragon était de notre côté et non de celui de notre adversaire car la je n'aurai pas pu combattre ca. Mais le nombre de ses sbires diminuer, peu a peu les cadavres remplissaient le sol, avec parmi eux quelques habitants tuer ou blesser dans leur sommeil par une mauvaise chute de la scène des gardes.


-Frappez ! Maintenant !

-Hein?

Un message télépathique? Envoyé par qui? Un ennemis ou un adversaire? Bon je pensais bien que c'était plus un habitant - même si je ne pouvais attaquer personnellement, je surveillais Yeager- D'ailleurs le golem de tout a l'heure se prenait pour un oiseau. Si si si, je n'en croyais pas mes yeux, mais la c'était sur que c'était lui. Il traversa le gnome, le touchant assez pour que celui ci tombe avant de s'exploser contre le mur...et se relever en un seul morceau! Je savais que c'était dangereux un golem! Une personne normale se serait écrabouillé contre la pierre, pas lui.
Il ne peux plus utiliser la magie volée sans en payer le prix fort....Les golems sont diaboliques!


-Allez Yeager, réveilles toi. Les deux autres tiennent mais je ne sais pas encore combien de temps.


Une petite boule de lumière attira mon attention. Je ne savais pas d’où elle venais mais elle disparue quelques instant après. Aucun doute, tout le monde se préparais a lancer ses plus grosses attaques contre le gnome. Il fallait que Yeager se réveille et vite. Si ces attaques ne marchaient pas, je ne sais pas si les attaquants auront l'occasion d'en refaire une pareille. Rester a terre maintenant n'étais pas une bonne idée. Toujours pas d'évolution hormis que ses blessures guerrissaient quand même. Il ne manquait plus qu'il reprenne son esprit. Et s'il ne se réveillait pas? Qu'est ce que je vais faire? Le laisser la ou le défendre quand même...Bon instinct de survie oblige, j'allais sauvé mes poils quand même, mais bon s'il survivait ca allégerait ma dette c'est sur.

- Ils préparent leur coup. Le gnome fera pas long feu si ca fonctionne...enfin j'espère.

Je prenais mon mal en patience, je n'avais que ca a faire. Je n'avais aucune grosses attaque en réserve pour aider les habitants du donjon a terrasser le gnome. Au contraire je risquai de plus les gêner qu'autre chose. Autant rester en sécurité en arrière.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence sur les magies marginales

Message  Ophyde le Ven 22 Mar 2013, 23:36

A peine cachée derrière un pilier qu'une pluie de lame tomba sur nous. Rapidement j'ordonnais au zombi de me prendre dans ses bras et se courber tout en créant un mur de vent au dessus de nous. Une lame passa la barrière de vent, l'orc grogna. Il avait le cuir épais, il survivrait. Une fois l'averse d'épée passée, il se redressa sans me laisser redescendre. Je profitai de cette nouvelle position en hauteur pour regarder ce qui se passait sur l'estrade. Si ce n'était pas le chao, ça s’approchait grandement. Chaque être avait réussit à éliminer un garde avec plus ou moins de dégâts pour le côté défensif. Il ne restait plus que le gnome et chacun s’occupaient de lui sans coordination particulière... Comment un être pouvait-il être si laid? La définition même de la pourriture, dans le sens propre et figuré. Mes yeux se posèrent sur mèche folle qui m'avait sauvé lors des attaques de mort-vivant. Il avait l'air un peu mal en point un peu comme... Un chat? Qu'est-ce qu'une mi-chat mi-humaine faisait là? Elle était apparue quand?... Surement quand j'étais occupée à tester mon nouveau jouet sur les gardiens du gnome.

Que les autres fassent leurs affaires avec le petit être mesquin j'avais trouvé une raison pour ne pas fuir discrètement. Ordonnant au mage de l'air de me transporter jusqu'à l'estrade j'en profitai pour préparer de quoi soigner les deux mal en point et mon orc avec ce que j'avais sur moi... Soit pas grand chose... D'un coup un énorme dragon d'eau sorti de nul par - ou peut être un puits caché - s'attaqua au gnome. Ma monture s'arrêta pour regarder le spectacle, c'est vrai qu'il y avait de quoi. Je n’aurais pas aimé être à la place du gnome à me prendre une si grande masse d'eau sur le corps. Il y avait de quoi être transformé en bouillie. Bouillie... Mon ventre se réveilla. Vu toute l'énergie que j'avais utilisé pour zombifier sans aide le géant vert je fus étonnée de ne pas l'avoir entendu râler plus tôt. D'un côté tant mieux, je n'avais rien à mettre sous la dent... Il faudrait que je trouve un moyen pour récupérer de l'énergie rapidement après un sort de se genre. Le spectacle avait beau être intéressant surtout qu'ils commençaient à s'essayer au lancé de golem une petite voix me fit revenir à moi, les blessés n'attendent pas. Je redonnai une petite pression psychique sur l'esprit prisonnier du mien. Le mage se remis en marche jusqu'à mèche folle et le chat. A peine les premières marches passées qu'un esprit apparut pour disparaître dans la raison de ce chao... Sa couleur de nacre bleue ne faisait pas trop de doute sur son origine, c'était plus qu'un esprit. C'était le voodoo qui dirigeait la lune, le gnome avait peu de chance... Prendre trois attaques imposantes presque simultanées - si ce n'est plus, mais elles avaient dû passer au travers de ma vision trouble - même un boss du donjon aurait du mal contre ça.

L'orc me déposa délicatement devant oreille de chat. D'une voix rocailleuse j'essayais de rassurer la belle, c'est fou comme parler était épuisant.


"Je viens m'occuper des blessés... Enfin surtout lui, je lui dois bien ça... Et tu as de la chance tu fais partit du lot..."

Elle semblait en meilleur état que cheveux violets...Je me penchai sur ce dernier pour constater que son état était moins pire qu'on aurait pu l'imaginer. Les bandages étaient presque inutiles, l'important devenait de fuir se lieu de bataille. Même s'il n'y avait plus que le gnome comme adversaire se trouver sous son lui et donc dans son rayon d'action n'était pas une très bonne technique de survie. Histoire d'avoir bonne conscience je laissai couler quelques gouttes d'une potion forçant l'esprit à resté ancré au corps tout en stimulant légèrement le support physique. Je n'étais pas experte pour les potions qui touchaient au corps, ça ne voulait pas dire que j'étais ignare. Je demandai à l'abrutit vert de prendre avec délicatesse l'homme évanouit le tout dans un claquement de langue suivit de quelques voyelles entrecoupé de nouveau son produit par divers claquements de langue ou lèvres.

"Les bandages attendront... Il n'est pas en danger de mort... Si tu veux profiter du transport l'orc est à disposition...Il lui reste ses épaules, je prendrais le dos... J'essaye d'économiser..."

C'est alors que je me souvins qu'une pique ornait le dos du zombi. Dans un soupir je me dressait comme je pu sur ma queue pour retirer doucement l'épée. Le plus rapidement possible je déposais une mousse antiseptique sur la plaie. N'ayant pas de tissus pour tenir le tout je laissai ma main dessus jusqu'à que je monte sur son dos et tienne la mousse serrée sur la plaie avec ma queue. Attendant un instant que la jeune chatte accepte ou non la proposition je fermaient doucement les yeux. Voir devenait crevant... Il fallait vite trouver un endroit facile à protéger et loin de l'action... Comme le fond de la salle derrière le buffet... Buffet... Mon ventre se refit entendre. Entrant dans un état interne laissant juste mon instinct de survie contrôler mon corps j'ordonnai à la peau verte de nous porter jusque derrière le buffet le plus vite possible sans pour autant bousculer l'être évanoui.

Arrivé sans trop d'encombre à une vitesse accélérée par l'action du vent, l'orc déposa délicatement son fardeau. Mes narines frémirent, l'appelle de la nourriture me redonna un regain d'énergie assez pour prendre la première chose qui me tomba sous la main et l'engloutir. Je n'avais jamais trouvé quelque chose de sucré aussi bon, ni une eau crayeuse aussi savoureuse. Comme quoi la faim fait des miracles. Je ne me permis pas de manger trop longtemps, juste assez pour ne pas m'évanouir, j'étais là surtout pour aider mèche folle et oreilles de chat. Quelques rides avaient tout de même disparues, c'était bon signe. Avant toute chose j'ordonnai à l'orc d'assurer notre défense. Il se mit alors à grogner, il ne savait trop s'il devait attaquer l'être discret qui observait la scène... C'était qui encore celui-là?! Peut importe, tant qu'il n'attaquait pas il n'y avait pas de risque. Il n'y avait pas lieu d'attaquer, juste défendre... Déjà qu'un orc n'était pas futé mais zombifié il atteignait un bon niveau de débilité inégalable.
La seule chose qui manquait était les bandages pour tenir la sphaigne contre la blessure. La chatte semblait être aussi couverte que moi et l'orc avait des habits qui risquaient plus d'infecter la plaie qu'autre chose. Il ne restait plus que mèche folle. Un peu plus vive qu'avant j'ôtai son veston... C'était quoi tout ces boutons?! D'un coup de dents dans le tissu je le déchirai en bandes irrégulières. Je m'occupai rapidement de mèche folle avec son l'estafilade qui s'était bien résorbée avant de me tourner vers le chat.


"Tu es blessée quelque part?"
avatar
Ophyde

Féminin
Messages : 341
Expérience : 652
Métier : marchande : potions, herboristerie

Feuille de personnage
Niveau:
24/40  (24/40)
Race: Lamia
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence sur les magies marginales

Message  Engar le Dim 24 Mar 2013, 23:59

Les épées fantomatiques n'eurent pas l'efficacité quel e gnome aurait été en droit d'espérer, seul un des démons, déjà bien blessé par son assaut précédent, étant atteint par le sortilège. Certes au moins était il certain qu'il était hors-combat, mais n'avoir éliminé que deux adversaires alors que ça allait être à son tour de se défendre était loin d'être un résultat satisfaisant. Cependant, il ne pouvait perdre de temps à s'en plaindre et ainsi il continua à ériger ses protections, plus que quelques instants et il serait presque intouchable, du moins pour les attaques ordinaires... Mais non seulement on ne lui laissa pas le temps de conclure ses sortilèges, mais l'assaut qui le visa en premier lieu était loin d'être ordinaire ! Il ne perçut que trop tard, plongé dans sa propre concentration, l'énergie dégagé par la banshee, et quand cette dernière acheva son incantation il eut réellement peur, percevant toute l’intensité de ce sortilège qui avait le potentiel de le balayer sans qu'il ne puisse se résister....

il sentit l'énergie percer sa première barrière, la venteuse, puis la seconde, l'arcanique, mais elle n'en eut pas de troisième à percer, tout simplement parce qu'elle n’était pas encore ne place... Mais aussi parce que celle ci s’appliquait directement à la peau du gnome et que l'assaut du spectre l'effleura même pas... une attaque puissante était souvent imprécise et ainsi la victime de l’action de la banshee ne fut pas le gnome, mais le mur qui se trouvait derrière lui, ainsi que celui qui le suivait... Pour autant le gnome resta un peu tétanisé face à une telle débauche d'énergie, car même si cette dernière ne l’avait as atteint, il avait pu sentir l'énergie magique l'effleurer de toute sa puissance... Non..Décidément il ne pouvait laisser ne serait ce qu'un seul d'entre eux échapper à sa moisson ! Il afficha alors un léger sourire, tandis qu'il cherchait à compléter sa protection physique pour ensuite enchaîner sur un sort d'assaut...

Mais il dut au final se téléporter rapidement afin d'éviter un nouvel assaut, une invocation selon toute vraisemblance, mais qu'il n'avait pu percevoir... La magie du triton ne demandait donc nullement de mana ou d’énergie magique comme il l'avait affirmé, mais... Même pour cela ? Ça paraissait si peu improbable ! Cela n'empêcha pas pour autant le gnome d'éviter le premier assaut du dragon d'eau, mais ce dernier plus vifs et comme mû de manière improbable par une volonté propre se retourna en s'approchant dangereusement, alors le gnome tenta un sortilège de révocation. Son esprit fut alors assailli par des images confuses suivies d'une intenses douleurs, qui manqua de lui faire perdre conscience sans comprendre ce qui lui arrivait... Mais il parvint à se ressaisir à temps pour essayer de fuir à nouveau, usant de la magie d'air afin d’augmenter sa propre vitesse, parvenait à éviter une nouvelle fois le dragon, mais ,vif, ce dernier le frappa brutalement, juste après qu'il soit parvenu à achever son sort de protection physique. Cela permit de diminuer l'impact des trombes d'eaux qui le frappèrent, bien que la douleur demeura intense, tout en le plaçant dans une position précaire... Mais il ne pouvait tenter une contre attaque, l’épée que tenait le triton se trouvant dans le dragon et l'assaillant en même temps que les trombes d'eau, qui plus est il sentait ses efforts sapés, de telles manières qu’au moindre relâchement , la lame aussi bien que cette curieuse entité en finirait avec lui...

Ainsi à la merci des autres, les combattants encore valides ne tardèrent pas à réagir...De manière inattendue certes, mais tout de même ... Bien que rien en semblait justifier le fait de lancer un golem à toute vitesse sur sa cible. Pourtant cela eut le succès escompté, la vitesse du golem lui permettant de francien la masse aqueuse, ainsi que la barrière de Vent, et enfin sa force fut suffisant afin que la protection du gnome ne puisse encaisser totalement le coup, l'ossement ayant subi l'assaut se brisant sur le coup... Cependant l’impact eut le mérite d'extraire le gnome de la masse aqueuse. Il hurla bien sûr de douleur avant même de percuter le sol, ce qui lui arracha un nouveau couinement. Sa vue se troublait, ses sens commençaient à l'alarmer, mais il incanta rapidement un sortilège de soin, qui sans guérir sa plaie, lui permit d'ignorer entièrement la douleur et de se retourner vers ses ennemis, juste à temps pour entendre les dires de la louve... Et elle semblait avoir raison, il semblait bien ressentir comme un carcan oppressant autour de lui... Mais ce n'était pas suffisant pour le stopper, et alors que le sortilège de la chaman accentuait l'énergie que nécessitait l'incantation d'un sortilège il commença à en incanter un particulièrement puissant... Peu importait le potentiel de ces pouvoirs, maintenant il lui fallait survivre, quitte à tous les tuer...

il suait à grosse gouttes, la proximité d e l'orbe d'anti-magie et le sortilège de la louve lui compliquaient singulièrement la tâche, il en haletait presque ! Mais au moins Le golem semblait être hors d'état de nuire, il en allait de même pour le démon au symbiote et la banshee, quant à la lamia et l’hybride elle s'occupaient de l’infernal blessé, restait donc le triton et la louve, qui aurait également besoin de temps pour incanter un nouveau sort...Quant au dragon... Ce serait lui le premier "bénéficiaire" du sortilège du gnome... Qui ne se rendit compte qu'alors qu'il manquait quelque chose, quelqu’un... le second démon ! Il n'eut pas le temps de réagir, qu'il entendit un rire sardonique derrière lui et qu'un violent coup de pieds le propulsa au sol, rompant son incantation. Étendu sur le ventre il se retourna sur le dos pour apercevoir le démon à forme humaine s'avancer vers lui, un large sourire aux lèvres, sans la moindre blessure, ou même paraître épuisé. Cela était pourtant impossible face à l'assaut qu'il avait essuyé.

"...Eyh...pas mal ton petit sortilège nabot...Dommage pour toi que ce corps ne soit pas le mien, sans quoi t'aurais presque pu me mettre hors-jeu... Or ce n'est pas le cas... Dommage pour toi !"

... Oui le démon avait encaissé de plein fouet le sort du gnome, oui ce dernier lui avait fait mal et l’avait suffisamment étourdi pour l'empêcher d'agir durant ces dernières secondes... Mais le corps lui même, humain avant tout, n’avait nullement souffert et avec suffisamment de volonté l’infernal était parvenu à oublier ses souffrances, bien que cela le frustra de ne plus pouvoir user de son aura, et avait guetté l’instant propice sans agir. Il s’était fait oublier... Et maintenant il profitait du dit instant propice, le gnome à sa merci... Cependant il en fit pas traîner les choses, afin d'éviter que le dragon ait la mauvaise idée de l’engloutir avec le gnome. Ainsi il s’avança rapidement vers lui, prêt à frapper ! Le voleur de magie tendit alors la main vers lui, un aura noir entoura sa paume et frappa le démon... un sortilège de douleur, mais non seulement ce dernier était atténué par l’orbe d'anti-magie et l’action de la louve, mais qui plus est l'énergie résiduelle fut repoussé par la peau que Franken Fran avait greffé sur son corps. Ainsi le démon fut parcouru de quelques petits éclairs noirs, un bref instant, puis il abattit ses deux épées...elles transpercèrent le torse du gnome avant qu'il ne puisse réagir, sa proie crache un peu de sang, il s’enivra de cette odeur... Puis le souleva du sol, levant ses lames et entraînant la carcasse du nabot avec elles. il vivait toujours ,se débattait, mais n’était clairement plus en étai de lancer le moindre sort... Le démon sourit, puis rabaissa brusquement ses lames, ces dernières se dégagèrent ainsi du corps du gnome, qui roula alors sur une distance respectable, parvenant finalement près de la lamia, de l'hybride et du démon inconscient... Son congénère afficha alors un léger sourire...

Le gnome n’était pas encore mort, il se redressa un peu, prenant appui sur un coude, cracha un peu de sang, mais même si on disait qu’il n'y avait aucune différence ne terme de dangerosité entre un adversaire indemne et un adversaire agonisant, l’infernal d'Engar aurait bien aimé voir de quelle manière il escomptait lancé un sort dans cet état. Ainsi après l’avoir projeté il ne pris même pas la peine de se déplacer, se contentant de regarder les individus présents, puis le dragon fonçant sur le gnome avant d’ajouter sobrement, mais de manière que ses dires soient audibles par tous.

"Et bien...Ce fut amusant..."
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence sur les magies marginales

Message  Invité le Ven 03 Mai 2013, 22:51

Le combat touchait à sa fin et, malgré le fait que je n'aurai rien aimé d'avantage que de réduire ce nabot en charpie de mes propres mains, je n'étais pas en état de le faire. Je me contentai de rester sur le côté, en faisant de mon mieux pour récupérer un peu d'énergie à l'aide de la magie qui emplissait l'air après ce combat.

Visiblement, je n'étais pas la seule à avoir cette envie, et je doutais qu'il resterait quelque chose de notre ennemi lorsque j'aurai fini de récupérer. Je tournai donc mon attention sur mes alliés du moment, et constatai que ce combat ne s'était pas terminé sans blessures de notre côté. Le démon qui m'avait abordé en début de séance gisait dans son sang, étalé sur le sol, mais il semblait qu'Ophyde s'occupait déjà de lui. De toutes façons, peu importe mon état, je n'aurais rien pu faire, la magie de guérison m'ayant toujours échappé.

Il y avait cependant un golem qui s'était écrasé contre un mur durant le combat, et je pourrais probablement l'aider, si l'impact avait été suffisant pour le blesser, mais pour ça, j'avais besoin d'être capable de lancer mes sorts.

C'est pourquoi, comme je l'avais dit précédemment, je restai là où j'étais à méditer pour rétablir mes réserves. Je sentais déjà mon Linceul se rétablir, ma fausse peau cachant mes os et rembourrant certaines parties de ma robe qui d'ailleurs me semblait ruinée une fois de plus, et en peu de temps, j'étais en bien meilleur état qu'après mon attaque.

Une fois plus ou moins rétablie, je m'approchai donc d'un mur défoncé et d'un golem semblant désorienté avant de tendre ma main, enveloppée de magie, vers sa tête afin de voir s'il y avait quelque chose qui n'allait pas. Et non, je ne pensai pas à simplement lui demander. Je veux dire, peu importe le fait qu'il avait expliqué des choses auparavant, parler à un golem était aussi idiot que de parler avec un toaster, ou du moins c'est ce que l'on m'avait enseigné.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence sur les magies marginales

Message  Umbriel Celeboer le Jeu 03 Avr 2014, 15:14

La bataille s'achevait désormais, après un déploiement colossal de magies diverses. Percevant la défaite du gnome, Eilankor et Umbriel mirent fin au rituel des semi-invocation. Le dragon d'eau perdit sa forme, la glace fondit et n'arriva à terme sur le mage agonisant que quelques gouttes d'écumes. Un bras aquatique se sépara pour venir déposer la sphère d'anti-magie aux pieds de l'élémentaire de cristal qui s'éveillait doucement, tandis ce que le gros de la masse aqueuse retourna vers les bassins.

Les yeux clos, Umbriel tendit la main pour récupérer son épée sacrée. Son esprit était tout occupé à remercier le puissant dragon avant qu'il ne regagne son plan éloigné. Ce n'était pas leur rôle, à l'un comme à l'autre, de mettre fin aux jours du voleur de magie.
Remontant un peu dans le bassin, le visage du triton émergea. Il contempla le champ de bataille, qui ne ressemblait plus tellement à la grande salle du Donjon dans laquelle s'était tenue la conférence initiale. Les divers mages, arborant divers degrés de fatigue, se remettaient du combat, tandis ce que les non-mages innocents s'éveillaient peu à peu. L'instigateur de ces troubles gisait inconscient, son énergie le quittant peu à peu.
Doucement, après avoir balayé la salle des yeux une dernière fois, il s'enfonça vers les zones immergées du Donjon.


"Ton trépas n'était pas encore arrivé."

"Je ne remets point votre parole en doute, Maître, et je vous serai éternellement reconnaissant pour votre aide inestimable..."

"Mais tu es troublé."

"En effet. Je ne puis m'empêcher de me poser des questions sur ma capacité à servir le Dragon. Suis-je véritablement digne de la fonction de
lhimlug ?"

"Il est naturel que tu t'interroges ainsi. Je ne doute pas que tu sois apte à assurer le rôle qui t'a été confié.
Questionnes le présent qui t'a été fait lorsque tu t'es entretenu avec Minaln. Cette lame recèle à la fois les réponses à tes questions et d'autre interrogations encore. Lorsque tu sentiras votre harmonie croître, viens me visiter. Il y a encore des Grands Secrets qui doivent t'être enseignés.


La voix dans l'esprit de l'homme-poisson s'évanouit, le laissant seul. Son maître et guide lui avait montré la voie à suivre, mais il devrait visiblement trouver seuls ses réponses. Pensif, Umbriel regagna sans se hâter ses quartiers.
Il allait avoir besoin de repos, beaucoup de repos.
avatar
Umbriel Celeboer
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 652
Expérience : 485
Métier : Lhimlug: gardien, prêtre et théologien

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Aquatic
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://dungeonkeeper.forum-canada.com/t1083-carnets-de-voyage-du

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence sur les magies marginales

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum