Un village accueillant...

Aller en bas

Un village accueillant...

Message  Invité le Lun 30 Juil 2012, 02:00

Cela faisait maintenant plusieurs heures que Donowan marchait. Le soleil commençait tout juste à se coucher, et ses forces lui revenaient, ce qui lui permit d’augmenter son allure. L’odeur boisée allait en s’estompant, couverte par une odeur de sève et de cendres, ce qui était tout de même étrange, en pleine forêt…

Cette incohérence piqua sa curiosité, et il accéléra l’allure, percevant tout de même que quelque chose n’allait pas. Ce qu’il vit lui fit perdre le souffle, et il manqua de dégobiller. Là, ce qui semblait être des « hommes » massacraient des arbres à grand coup d’haches, se servant de leurs cadavres afin de construire des béliers. Donowan avait l’impression de voir dans cette race, un reflet de la sienne. Tandis que des humains émaciés travaillaient, d’autres, plus lourdement armés et portant des torches, faisaient des rondes autour d’eux.


*Veulent-ils les protéger ? Mais de quoi ?*

Il ne tarda pas à avoir sa réponse : la Nature ne se laisse pas facilement faire. Des lianes et des épines surgirent de certains des arbres encore en vie, tandis que des fées venaient défendre leur écosystème. L’un des humains se mit à crier :

« Monstres ! Monstres ! Prenez vos armes ! »

Donowan ne comprenait pas ce mot. Est-ce ainsi qu’ils qualifiaient les défenseurs de la Nature ? Un monstre était une aberration à ses yeux, mais à leurs yeux, ces créatures, qui ne faisaient que se défendre, en étaient. Le drow ne savait que faire, son sang bouillonnait. Il souhaitait prendre les armes, mais répugnait à prendre la vie d’un autre être appartenant à la Nature. Il décida tout de même d’aider ses défenseurs, et il plongea dans un noir profond ses derniers, qui étaient essentiellement pourvues de moyens de voir dans le noir, afin de limiter leurs pertes.

Il reprit sa route, quittant l’orée de la forêt, regrettant tout de même son choix : il aurait dû s’en mêler ! C’est ainsi qu’il arriva au village, abaissant sa capuche. De grandes portes constituées de rondins de bois assuraient les défenses du village. A l’entrée, des gardes filtraient les voyageurs.
Donowan ajusta sa capuche, afin de cacher sa peau sombre, ses longues oreilles et sa chevelure blanche, mais un garde se précipita et l’apostropha :


« Hé ! D’où êtes-vous ? Enlevez cette capuche qu’on voit votre visage, entre honnêtes gens ! »

Ses sentant obligé, l’elfe noir présenta son visage aux quelques gardes présents. Soudain, un réaction étrange se produisit. Le garde, qui se voulait aimable, passa à une expression tendue, à un rictus menaçant. Il dégaina son sabre, s’élançant vers le drow.

« Un monstre ! Un monstre » s’écria-t-il, alarmée.

Le drow se retourna vivement, cherchant le « monstre » du regard.

*Mais où peut bien se trouver ce monstre*

Une lame manqua de lui couper la tête. Surpris, Donowan eut à peine le temps de se jeter en arrière. Voyant les gardes prêtaient main forte à leur camarade, il les plongea dans une sphère de ténèbres et cavala en direction de la forêt. Caché dans la pénombre protectrice offerte par un arbre, il sentait l’excitation manifeste de ces hommes, pour cette chasse à l’homme, ou plutôt à l’elfe. Cela le dégoûta. C’est ainsi que, pour la première fois, le drow se demanda s’il ne ferait pas mieux de retourner dans les Profondeurs, retrouver ses semblables diaboliques.

Ce ne fut que plusieurs jours après, qu’il eut la connaissance du donjon…

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum