Ballade Nocturne [PV Kamiu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ballade Nocturne [PV Kamiu]

Message  Invité le Jeu 23 Aoû 2012, 16:58

[HRP : Je m'excuse du retard, dût à une panne internet...Mais c'est bon, maintenant ^^]

La forêt du donjon n'avait rien à voir avec celles qu'Azélia avait l'habitude de rencontrer. Au lieu d'immenses arbres verts, regorgeant de vie et de chaleurs, mais aussi d'une atmosphère calme et sécurisante, celle ci n'offrait que froideur, méfiance, voir même inquiétude. C'est du moins ce que ressentit Azélia quand elle y posa les pieds pour la première fois. C'était deux bonnes semaines après son arrivée dans le donjon. Depuis ses premiers pas dans ce qui était sa nouvelle maison, la situation de la renarde n'avait que peu évoluée : Tout au plus s'était t-elle enfin trouvée une pièce ou s'installer, dans les résidences. Mais en dehors du vampire améthyste, Kamiu, et le du lycan Shkeil, elle ne connaissait personne d'autre. Il faut dire que pour le moment, elle cherchait plus à prendre ses repéres et à s'installer qu'autre chose.

Par un soir, elle décida de prendre un petit bol d'air frais, et de quitter les oppressants murs du donjon pour l'extérieur...Ou plutôt la cour. Pas question de se risquer dans le monde humain, pour l'instant. C'est donc après le coucher du soleil que la jeune renarde quitta le bâtiment, pour s'engager dans la cour. Bien plus animée que la première fois qu'elle s'y était rendue, elle dût se faufiler entre les divers monstres qui s'y trouvaient pour prendre la direction de la forêt. Elle avait entendue dire que tout le monde l’appelait "La forêt maudite". Voilà quelque chose qui ne présageait rien de bon, mais la renarde n'avait pas froid aux yeux. Elle était curieuse de voir cet endroit. Et presque pressée. En effet, elle adorait les forêts, le calme qui s'en dégageait et les multiples odeurs qui titillait ses sens bestiaux. C'était une grande adepte de chasse, surtout sous sa forme animale, ou elle excellait. C'était un très bon moyen de s'amuser !

Cependant, quand elle vit l'aspect de cette forêt si particulière, elle déchanta assez vite. Ce n'était pas vraiment ce qu'elle espérait. Ce n'est pas vraiment là dedans qu'elle trouverait le calme qu'elle recherchait...Même d'ici, elle sentait l’atmosphère oppressante qui s'en dégageait. Ce n'est pas non plus ici qu'elle allait trouver des bestioles à chasser...Quoique. Toujours motivée et intriguée, cependant, elle s'avança et passa les premiers arbres. Ne prêtant aucune attention aux ombres qui se mirent à la suivre dés son entrée dans la forêt, elle emprunta un petit sentier, qui passait entre les arbres et se dirigeait vers le sud. L'orientation n'était pas vraiment un soucis pour elle, ainsi pouvait-elle explorer plus en profondeur les lieux quand elle le souhaitait. Mais pour le moment, comme elle ne connaissait rien des créatures qui peuplait cet endroit, elle décida de rester prudente.

Ce n'est pourtant pas ce qui la sauva des dangers qui rodaient autour d'elle. Alors qu'elle quittait un peu le sentier pour s'approcher d'un étang, qui étincelait un peu plus loin sous la lumière de la lune, du mouvement se fit dans les fourrés tout proches. Ne l'ayant pas remarqué, la renarde s'agenouilla simplement prés de l'eau et trempa une main dedans. Elle était bien fraîche, un vrai bonheur. Souriante, elle se posa prés de l'eau, pour profiter un peu de la pseudo tranquillité des lieux. Laissant ses pensées divaguer, elle ne vit pas la longue tentacule verdâtre, qui s'échappait d'une grande plante constitué des mêmes tentacules. L'appendice glissa sur le sol, jusqu'à approcher la renarde. Cette dernière ne réagissa que bien trop tard. Voyant soudainement du mouvement du coin de l’œil, elle se retourna quand la tentacule s'entoura avec violence autour d'une de ses chevilles. La plante se mit alors à tirer la renarde vers elle, qui chuta lourdement au sol, sur les fesses. Sa main se porta à son couteau. Mais une autre tentacule se mit à jaillir de la plante, pour enrouler son poignet droit. Azélia poussa une exclamation de colère, puis de douleur, quand les tentacules resserrent leurs prises sur sa proie. Tout en maudissant de ne pas avoir fait plus attention que ça à ce qui se tramait autour d'elle, elle chercha plutôt à atteindre son couteau de son autre main, avant que la plante ne l'attire totalement vers elle.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ballade Nocturne [PV Kamiu]

Message  Invité le Jeu 23 Aoû 2012, 23:09

Savourant lui aussi la beauté du ciel nocturne mais pour une toute autre raison, le vampire Kamiu Koinzell avait le regard perdu dans l'astre lunaire à la surface ravagée. De nombreuses histoires belles et enchanteresses couraient sur cette magnifique chose qu'était la lune mais ce n'était pas pat envie de lyrisme que le buveur de sang était perché la tête en bas sous le balcon du troisième étage. Non en fait le jeune homme voulait trouver un peu de calme et de solitude : sortant à peine de chez sa maîtresse Alastronia, il avait envie de se calmer les nerfs. en effet, la réunion avait été plutôt houleuse pour diverses broutilles sur lesquelles la vampire s'était emportée avec véhémence et Kamiu avait finit par sortir en claquant la porte. Soupirant face à cette déconvenue, le noctambule gesticula nerveusement, suspendu à plusieurs dizaines de mètres du sol. Il fallait se sortir ça de la tête sinon sa grogne contre la femme allait empirer : il n'avait rien à voir dans ses problèmes et pourtant il s'était fait entraîné la dedans et depuis il enchaînant dispute sur dispute au grand dam de la seconde vampire qui n'appréciait guère de voir ses "parents" déchirés ainsi. Retenant un nouveau soupir, la créature nocturne utilisa ses symbiotes pour remonter dans le balcon puis redescendre tout le donjon en soupirant et en baissant la tête. Il lui fallait changer d'air : rester hors du donjon une bonne partie de la nuit (car il n'avait pas envie de finir en tas de cendres non plus !) Et revenir peu avant l'aube pour profiter d'un lève tôt et discuter avec ou le mordre. Parce que malheureusement, il y avait peu de gens qui restaient debout de leurs pleins grés dans le donjon : la plupart étaient des gardes peu enclins à se laisser divertir et les autres des créatures qu'il valait mieux éviter. En parlant de choses à éviter, le vampire réussit à esquiver de justesse une personne qu'il n'avait pas vu venir : sentant qu'il se faisait négligent, le vampire troublé sortit dehors, quittant carrément le donjon ! L'extérieur pouvait paraître en effet plus calme mais il était aussi bien plus dangereux pour ceux n'y prenant pas garde : il y avait plus que de simples maraudeurs humains qui se tapissaient parmi les ombres parfois.



Dés que le buveur de sang fut hors de vue, ses deux symbiotes se redéployèrent bruyamment : ils se menacèrent mutuellement à grands coups de mâchoires claquant dans le vide. Passablement agacé, Kamiu leur chuchota de se taire et s'engagea sur un autre chemin. Reniflant soudain une odeur familière, le vampire s'arrêta si brutalement que les deux entités sortant de son dos se balancèrent en sifflant de contrariété. Ignorant la réaction des deux créatures, le noctambule changea de chemin : passant à travers un buissons puis grimpant carrément à un arbre en marchant de manière parallèle au sol, Kamiu se percha en hauteur. L'odeur qu'il avait ressentie il y a quelques secondes revint et le jeune homme s'exclama :

-Tiens, on dirait... Azélia...

Cependant, un autre fumet accompagna celui de la renarde : celui de la peur ! Que ce qui effrayait donc la jolie jeune femme ? Décidé à en avoir le coeur net malgré les protestations d'une de ces deux bêtes démoniaques, le noctambule rejoint rapidement la zone d'où semblait provenir l'odeur délicieuse de l'ancienne ''victime'' de Kamiu. Et le spectacle qui s'offrit aux yeux du jeune vampire lui arracha un sourire malicieux : la jeune renarde était bien là... englué par une plante carnivore. Les deux tentacules bardées de crocs qui saillaient du dos de Kamiu se coulèrent jusqu'au niveau du sol puis dans le dos de la plante affamée. Une fois en possession de combat, la plus vicieuse siffla un '' a table ! '' auquel l'autre répondit qu'il n'aimait pas la salade. Cependant, le résultat final fut le même : la plante fut mise en pièces et les restes jetées dans l'eau toute proche à grands coups de dents rageurs. Une fois le massacre finit, le vampire s'approcha et tendit la main à Azélia avec un fin sourire. La remettant debout, le noctambule remarqua que la renarde s'était entaillé une main et ne put s'empêcher de laper le sang pour faire cicatriser la plaie. Prenant un air amusé par la suite, il déclara :

-C'est le deuxième fois que je fois aide ma chère... Enfin bon, essayons de ne pas abuser de vous cette fois ! Puis-je savoir que faites-vous ici à cette heure de la nuit ?

Toujours avec le sourire, Kamiu guida la renarde vers l'eau pour qu'elle s'y lave les mains encore pleins de sang.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ballade Nocturne [PV Kamiu]

Message  Invité le Ven 24 Aoû 2012, 22:07

La pression sur son poignet et sa cheville s'amplifiait, et la renarde commençait à ressentir une vive douleur. Sa main trouva enfin le couteau, et elle reprit espoir aussitôt. Tirant l'arme vivement hors de sa ceinture, elle s'en entailla la paume, et serra un peu les dents. Ce n'était pas vraiment l'heure de jouer la douillette, alors elle entreprit plutôt de trancher la tentacule qui retenait son poignet. La petite lame entailla l'appendice et le trancha plutôt facilement, répandant un liquide vert, visqueux et malodorant. Elle enchaîna de suite en essayant de libérer sa jambe, mais la tentacule se rétracta soudainement d'elle même. Osant à peine y croire, la renarde se recula aussitôt, concentrant déjà son énergie magique pour attaquer la plante avec l'aide de l'air. Mais la plante semblait être déjà attaquée par quelque chose. Azélia resta prudente, ne lâchant pas les plante des yeux et essayant d'identifier son "sauveur". Après tout, ils s'agissait peut être d'un animal qui se retournerait contre elle après. Mais en y regardant de plus prés, elle reconnut avec stupeur les deux créatures de Kamiu, le vampire qu'elle avait rencontré le jour de son arrivée. Elle se mit alors à regarder de tout les cotés, pour apercevoir leur maître.

La plante fut très vite éliminée, et les restes jetés à l'eau par les symbiotes. Alors qu'Azélia allait se relever, encore un peu tremblante, le vampire fit son apparition. Azélia tourna son regard vers le buveur de sang et lui adressa un sourire, même si elle n'était pas fière d'être trouvée dans cette situation. Quand il proposa sa main pour l'aider à se redresser, elle l'accepta. C'était la main blessée, et le vampire s'en rendit compte. Il lapa le sang qui perlait de la blessure, ce qui fit frémir un instant la renarde, toujours pas habituée à ce genre de chose. Mais au final, l'entaille semblait cicatrisée et elle en était bien contente. Le vampire lui adressa par la suite, d'un ton qui se voulait amusé :


-C'est le deuxième fois que je fois aide ma chère... Enfin bon, essayons de ne pas abuser de vous cette fois ! Puis-je savoir que faites-vous ici à cette heure de la nuit ?

Le vampire l'entrainait vers le petit étang à proximité. La renarde comprit que c'était pour se laver les mains, encore recouvertes de sang. Elle ne se défila pas et adressa un léger sourire au vampire, avant de répondre.

"Je profitais de la fraicheur de cette nuit pour prendre un petit bol d'air. J'aime beaucoup les forêts et je voulais découvrir celle ci. Mais on dirait que je l'ai sous-estimée un peu. " fit-elle d'un ton qui trahissait un peu sa honte. Elle reprit après une légére pause "Merci pour l'aide"

Elle se pencha sur l'eau et y trempa ses mains. La fraîcheur de l'eau lui fit du bien, chassant la douleur qui émanait de son poignet. Le sang partit assez vite, laissant entrevoir la marque de l'entaille dût au couteau. Elle espérait que ça allait partir assez vite, quand même. En se redressant, elle jeta un coup d’œil au vampire.

"Et vous, que faisiez vous par ici ? Une envie de promenade, aussi ?"



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ballade Nocturne [PV Kamiu]

Message  Invité le Sam 25 Aoû 2012, 12:02

L'entrée de Kamiu était déjà bien théâtrale mais le vampire l'aurait voulut encore plus remarquable au fond de lui : non pas qu'il aimait se pavaner mais l'idée d'arriver tel un héros sur son cheval blanc lui aurait bien arraché un sourire. Enfin soit : son cheval à lui était constitué d'ombres et son épée d'argent était en réalité son symbiote sadique et quelque peu sanguinaire. Bien entendu, les intéressés captèrent la réflexion du vampire car la tête du jeune homme n'avait aucun secret pour eux. Et voilà bien l'un des principaux "défauts" (entres autres choses) de la liaison entre le symbiote et Kamiu : si on ne fournissait pas un gros effort de volonté pour dissimuler ses pensées, les deux monstres les entendaient. Et ils y répondirent d'une manière bien surprenante et amusante. Se tournant de concert vers Kamiu puis vers la renarde, ils décidèrent à l'unisson d'aller vers elle et d'enrouler leurs anneaux autour dans un doux ''câlin''. Cela aurait pû paraître grotesque mais il semblait bien que les bêtes se faisaient vraiment câline : ne resserrant pas leur prise qu'ils avaient sur la jeune femme et en lui quémandant silencieusement une caresse. Manquant de rire face à la scène, le buveur de sang demanda aux créatures de la laisser tranquille le temps qu'elle finisse de se nettoyer les mains. Distraitement, il observa Azélia en remarquant que la morsure datant de leur dernière rencontre était encore un peu visible bien qu'entièrement cicatrisée. La tache rosâtre sur le cou de la jeune femme fit directement remonter des souvenirs... Et une certaine faim, dans l'esprit du noctambule. Pourtant il réprima ses instincts car il n'était pas un monstre sauvage qui se repaîtrait du sang de la jeune femme pour un oui ou pour un non ! L'une des tentacules d'ombre constituant son symbiote se tourna vers son ''propriétaire" et envoya un ricanement ironique retentir dans sa tête car il avait apparemment surprit la réflexion. Le foudroyant du regard, il se tourna finalement vers la jeune femme qui lui avait demandé pourquoi lui aussi se promenait-il dans les bois.


Écartant une mèche de cheveux de son visage, le vampire s'accroupit pour observer son reflet dans l'eau... Qui était inexistant bien entendu ! Esquissant une moue peinée, le vampire ramassa un petit cailloux et le jeta dans l'eau pour en brouiller la surface. Perdu dans ses pensées, il répondit d'une voix un peu distante :

- Hum, j'avais envie de m'éloigner un peu du donjon : je me suis disputé avec une personne qui m'est chère et j'ai aussi entraîné une autre dans la dispute sans le vouloir... Je déteste voire une enfant pleurer alors je me sens coupable voyez-vous.

Son expression peinée disparut assez vite, Kamiu s'efforçant de chasser se souvenir pénible de son esprit. Par réflexe, il caressa la tête de la renarde et passa à des sujets plus banaux pour masquer son trouble :

-Vous savez qu'il est déconseillé de s'aventurer seule par ici ? Vous aimez le risque mademoiselle Azélia...

Soulignant l'évidence, des bruissements se firent entendre entre les feuilles ainsi que de lourds bruits de pas. Prenant la main de la jeune femme, il lui souffla de le suivre et il partit dans la direction d'un secteur réputé moins ''dangereux" de la forêt. Marchant d'un bon pas sans courir (car ça aurait été fort peu digne), le vampire finit par s'arrêter après plusieurs minutes de marche. Regardant autour de lui, Kamiu fut soudain percuté par quelque chose de bourdonnant et de lumineux. Regardant l'insecte d'un oeil mauvais, le buveur de sang remarqua soudain qu'il y en avait pleins ! Ne pouvant s'en empêcher, le vampire s'exclama :

-on est tombé sur un nid de lucioles ou quoi ? En tous cas, c'est joli...

Brièvement, le noctambule se demanda avec un sourire si jamais la renarde n'allait pas sautiller après les insectes brillants et il la câlina pour l'en empêcher. Il fit aussi remarquer que la forêt ''maudite'' était vraiment un coin enchanteur tout en affichant un sourire calme et serein :

-On raconte tant de choses négatives au sujet de ce lieu et pourtant quand je vois ça je me demande si ce n'est pas que pur mensonge... Et bien on pourra dire que ça fera un joli souvenir.

Sur ces mots, Kamiu vit une des lucioles voleter près du nez d'Azélia et le jeune homme ne put s’empêcher de rire, détendu... Trop peut-être ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ballade Nocturne [PV Kamiu]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum