Repos à l'ombre des problèmes. [/w Trissy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Repos à l'ombre des problèmes. [/w Trissy]

Message  Invité le Mar 18 Déc 2012, 01:37

Arrivée depuis peu, ou plutôt revenue depuis peu, dirons nous, Serenna ne s'était pas encore vraiment représentée au donjon... Ni réinstallée. Elle avait en réalité beaucoup plus de choses à faire que prévu, notamment avec les rumeurs, les imprévus et les complots qui allaient et venaient autour d'elle. Furtive, dissimulée dans l'ombre d'un rempart, elle écoutait les conversations, gardait ce qui lui convenait et oubliait ce qui ne l'intéressait pas... Les gardes avaient tendance à avoir la langue trop pendue, et la lamia n'en ratait pas une seule miette. Bien sûr, en pleine journée, il arrivait que de temps à autre quelqu'un la remarque, mal gré le feuillage qui la cachait quelque peu. Il fallait dire que ce n'était pas un malheureux arbuste qui pouvait cacher son corps reptilien long de plusieurs mètres...

Il n'était pas interdit de se reposer sur un des murs qui constituait les remparts du donjon, surtout quand ces derniers étaient particulièrement bien protégés. Des gardes passaient toutes les dix minutes, en une ronde interminable qui lassait rapidement la lamia. Au final, seul le sommeil pouvait avoir l'air intéressant, si les racontars des personnes qui passaient n'étaient pas plus importants. Ils avaient parfois tendance à dire la même chose en revanche, et ça, c'était de plus en plus agaçant.

Pourtant, elle n'avait guère envie de bouger. Elle n'était pas très visible là où elle était, et ne rendait de comptes à personnes. Cachée, se reposant sur un mur de deux ou trois mètres de haut et qui baignait dans l'ombre dans son grand frère.. Elle était en plein contre-jour, et s'y plaisait bien, même si un repos au soleil aurait été encore plus appréciable. C'était mieux de joindre l'utile à l'agréable, non? Malheureusement, il y avait peu de chances que cela arrive dans cette journée, car d'ici une ou deux heures, le soleil commencerait à se coucher, et la nuit à pointer le bout de son nez.

De sa queue reptilienne, elle bougea à peine, cherchant à cueillir un fruit non comestible sur l'arbuste qui la dissimulait.. Combien de temps encore? Combien de temps restait-il avant la fin? Elle n'en savait rien, et ne disposait pas d'assez d'informations pour se prononcer. La lamia n'était plus aussi solitaire qu'avant, mais... avant de pouvoir reprendre une existence moins isolée, il y avait pas mal de points à éclaircir... Et pas mal d'évènements en approche. Des rumeurs, bien entendu. Mais si ces rumeurs s’avéraient vraies alors...


« ...? »

Ce n'était pas un fruit qu'elle avait capturé du bout de sa queue. Mais un bras. Il y avait quelqu'un dans cet arbuste? Elle n'avait absolument rien entendu, aucun bruit... Avait-elle rêvé? Elle ne s'était tout de même pas endormie un bref instant, quand même? Elle extirpa le reste de la créature, cherchant à voir qui cela pouvait bien être... Bien qu'elle devinait que ce ne devait pas être quelqu'un de grande taille...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Repos à l'ombre des problèmes. [/w Trissy]

Message  Invité le Mar 18 Déc 2012, 02:15

Trissy, l'insecte le plus bizarre de son espèce, s'était installé de force dans le donjon, s'imposant comme une insecte magique qui ne veut que le bien de sa race au détriment des autres. Des rumeurs disent que des créatures d'autres races ont disparut pour finir dans le chaudron de Trissy après être tombé dans son piège à base de poudre bleue, signe distinctif de la donzelle qui ne fait qu'environ un mètre de haut. Que les rumeurs soient fondées ou non, il faut dire que notre insecte utilise énormément d'ingrédients exotique pour ses préparations culinaires; oreilles d'elfes, organes de créatures aquatiques, racines de toutes sortes et énormément d'épices aussi bizarres que variées. Pourtant, plusieurs individus ont prit goût à sa cuisine, et sa réputation lui apportèrent du travail, comme des commandes de certains plats que elle seule connaît le secret. Il faut dire que Trissy a un odorat des plus développé, ce qui l'aide grandement à trouver les objets qui lui manquent pour ses recettes. Malgré son horaire chargé, Trissy n'aime pas particulièrement travailler, aussi se paie-t-elle des heures de repos à toute heure de la journée.


Aujourd'hui ne fit pas exception à la règle. Trouvant que le soleil était bien accueillant cette journée là, Trissy décida de passer son temps au soleil. Le problème était de trouver de un: la tranquillité. Faut dire que la donzelle est comme une abeille, qui n'aime pas se faire déranger, ce qui peut la rendre agressive et faire en sorte qu'elle projette sa poudre sur tout le monde, ce qui n'est pas souhaitable. Le quartier marchand n'étant pas des plus tranquilles, elle choisit un endroit qu'elle venait de se rappeler. En réfléchissant, elle sut que c'était une bonne idée finalement. L'endroit en question était sur les remparts. Il y avait un gros arbuste prêt à l'accueillir. Les gardes n'étaient pas trop bruyants, enfin, pas assez pour la déranger, et de plus, leurs armes ne lui donnait pas trop l'envie de les énerver pour des raisons plus qu'évidentes.

Décidée, Trissy vola jusqu'aux remparts. Là, elle put voir quelque gardes qui la toisèrent du regard, sans réellement savoir ce que cette gamine pouvait bien fabriquer ici. Mine de rien, Trissy n'était pas très intimidante ni impressionnante, alors elle n'était pas digne d'intérêt. Quelque minutes furent nécessaire à l'insecte pour trouver ce qu'elle cherchait. Rapidement, elle s'engouffra dans l'arbuste, disparaissant presque totalement de la vision de tout le monde, bien cachée dans le feuillage.


La sieste débuta rapidement, pendant une très bonne partie de la journée. Oh, cette histoire aurait pu être d'une banalité des plus inintéressantes, mais quelque chose interrompu le sommeil de l'insecte qui d'ailleurs, n'avait rien demandé à personne. Une liane ou quelque chose de semblable agrippa le bras de l'insecte qui se réveilla presque dans l'immédiat. Son regard fatigué changea rapidement d'expression quand elle réalisa qu'on l'agrippait. Trop tard cependant, elle était trop endormie pour réagir aussi vite. Ce ne fut que lorsqu'elle découvrit ce qui l'avait agrippé que Trissy réagit en émettant un son aigu en battant des ailes furieusement alors que ses bras se débattaient pour se sortir de cette poigne. Depuis quand cette créature monstrueuse était-elle là? Allait-elle la dévorer? La tuer? La donner en pâture à sa couvée, voire pire? Trissy paniquait et songeait à balancer sa poudre, son seul moyen de défense qui pourrait se révéler efficace.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Repos à l'ombre des problèmes. [/w Trissy]

Message  Invité le Mar 18 Déc 2012, 03:06

A peine avait-elle tiré sur le bras qu'une minuscule furie était apparue, battant des ailes à grande vitesse comme pour s'échapper -et c'était ce qu'elle voulait faire- et poussant un cri aigu. Une étrange créature, pas très grande, qui ressemblait à un papillon paradoxalement en plus... gros. Cette dernière avait été extirpée de l'arbuste dans un bordel monstre, le secouant dans tous les sens alors qu'elle se débattait, faisant tomber plusieurs feuilles et intriguant de fait quelques gardes qui passaient non loin.. Drôle d'apparence en tout cas, c'était la première fois que la lamia voyait une telle créature... Du moins de cette espèce. Serenna avait vu beaucoup de monstres, mais aucun du même genre, c'était une première, et c'était imprévu.

« Oh, voila une drôle de prise... »

Une teinte plutôt violette, de grandes ailes, des antennes caractéristiques et des yeux.. Plutôt nombreux. Ces derniers bougeaient à l'unisson, et exprimaient bien la panique de l'être. La lamia ne s'attendait pas du tout à ça, et il était clair qu'elle s'était installée sur ce mur bien après l'arrivée du papillon géant. Il n'avait pas l'air très dangereux, mais ne disait-on pas qu'il fallait se méfier des plus petits? Serenna était devenue bien plus prudente depuis son 'voyage', et elle décida de garder la créature à distance grâce à sa queue de serpent, sans pour autant la lâcher..

Pourquoi ne pas la lâcher? Tout simplement par curiosité. Et aussi parce que c'était amusant. Bien entendu, la lamia n'avait pas vraiment l'intention de lui faire du mal, après tout ne se l'interdisait-elle pas? Quelques pensées lui traversèrent l'esprit, principalement sadiques ou carnassières, mais elle savait résister à ces dernières sans grand mal, d'autant plus qu'elle devinait mal comment pouvait être comestible un monstre à l'apparence de papillon... Ceux qu'elle connaissait dans sa région natale étaient venimeux, et frappaient de leur dards pour infecter, paralyser, et tuer leurs victimes, alors elle la gardait naturellement à distance... Sa queue couverte d'écailles ne craignant pas grand chose.


« Intéressant, je n'avais encore jamais vu cette espèce. »

C'était un peu comme si elle l'observait avec précaution, comme on analyserait un insecte précieux. Et dénué d'âme. La créature n'avait rien dit, à part des cris aigus, et la lamia se disait qu'il s'agissait sans doute d'un monstre insecte pas assez intelligent pour pouvoir converser dans une langue intelligible... A moins qu'elle n'avait une langue propre à ses semblables. Pourtant, avec sa taille et sa légère apparence humaine, elle devait pouvoir parler, elle mesurait quand même un bon mètre de haut...

En attendant, la lamia la maintenait à distance, loin de ses bras dont elle pensait que les griffes pouvaient -peut être- empoisonner, et restait allongée tranquillement sur son mur, l’œil intrigué. Elle ne pensait pas une seule seconde à un autre type d'attaque, car elle aurait déjà été envoyée, non? Son manque d'informations sur cette créature allait peut être lui jouer un mauvais tour, même si pour le moment elle n'avait pas été violente. Se contenter de tenir son bras pour l'empêcher de fuir était-il un signe d'hostilité? L'examiner avec un regard brillant, perçant, et un sourire carnassier?

Si peu, si peu...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Repos à l'ombre des problèmes. [/w Trissy]

Message  Invité le Mar 18 Déc 2012, 03:36

Trissy aurait voulut s'envoler ou du moins, s'éloigner de cette femme donc l'allure rappelait un démon. Cependant, dans sa panique, l'insecte n'avait pas tilté sur le fait que ce qui l'agrippait n'était pas une main ni quoi que ce soit, mais une queue de serpent. Il faut dire que Trissy n'a jamais vu de Lamia, juste des rumeurs, et elle ne tenait pas vraiment à en croiser, et maintenant qu'elle en a une devant elle, l'attitude de la donzelle changea, de paniquée, à effarouchée. Utilisant la logique, elle comprit rapidement que l'attaque n'était peut-être pas la raison de tout ça, car il faut le dire, cette lamia aurait pu la tailler en pièce si elle l'aurait souhaité, étant donné qu'elle la tient prisonnière de par la seule poigne de sa queue. Laissant tomber l'utilisation de sa poudre, Trissy écouta la lamia parler, qui semblait surprise et intéressée en même temps par son apparence, à en juger de la façon dont elle l'examinait. Malgré cela, l'expression faciale de cette imposante inconnue n'augurait rien de bon. Tranquillement, Trissy fit sortir son abdomen qui semblait être aussi malléable que du caoutchou et celui-ci se déroula jusque par terre telle une queue qui maintient alors Trissy qui ne pendait plus et qui prit une position ''assise''. La gamine répondit alors à la Lamia d'une voix d'enfant de bas âge.

-Nous sommes unique, heureusement, car nous sommes dangereux et supérieurs aux autres insectes sur beaucoup de points. Mais je dois dire que votre apparence est terrifiante. C'est d'ailleurs ce qui m'a fait paniquer quelque instants plus tôt.

Tels furent les mots adressés à la lamia. Ne cherchant plus à s'évader, Trissy attendit patiemment que son interlocutrice la lâche,enfin, si elle ne ferait pas, ce serait à ses risques et périls.

-Si votre voix n'aurait pas fait écho dans mes oreilles, vous ne seriez plus consciente pour m'examiner. C'est d'ailleurs comme ça que nous échappons à nos ennemis. Essayez...

D'un coup, une poudre se forma sur les ailes de Trissy qui en prit un peu dans sa main livre, et la souffla doucement sur la Lamia. Bien que ce ne soit vraiment pas assez, il était clair qu'elle en ressentirait les méfait.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Repos à l'ombre des problèmes. [/w Trissy]

Message  Invité le Mar 18 Déc 2012, 04:32

Simplement maintenue, le papillon géant semblait peu à peu changer d'attitude, notamment face aux paroles de la lamia. Était-elle plus réceptive que prévu? Était-elle douée de réflexion et plus important, de l'usage de la parole? De façon intelligible, entendons nous.. Si oui, alors les deux créatures allaient pouvoir converser tranquillement et simplement, de façon normale, en tout cas. D'ailleurs, celle qu'elle avait 'capturée' commençait à se calmer, dévoilant dans le même temps une capacité physique assez étrange qui lui permit alors de 's'assoir', ou plutôt de se maintenir. Ce devait être plus agréable que de s'épuiser à battre des ailes, à n'en pas douter.

Grande surprise, elle parlait. Elle parlait, vraiment! D'une voix d'enfant, avec un ton qui semblaient neutres, mais dont les propos n'avaient rien d'innocents. Ils étaient clairs, pesés, et ne faisaient que la rendre d'avantage intéressante. Intrigante créature! Elle disait être unique, dangereuse et supérieure. C'était loin d'être modeste, mais cela ne déplaisait pas à une Serenna désormais très amusée, et encore plus curieuse.. Le grand calme qui régnait désormais dans sa voix montrait qu'elle avait agit sur le coup de la panique, ajoutant que l'apparence de la lamia était terrifiante. Il était vrai qu'en bonne descendante du peuple d'Echidna, elle ne ressemblait pas à une lamia classique...


« Terrifiante? A ce point? »

Sourire. Elle savait à qu'elle point elle était différente des autres races, des autres peuples. Une lamia, c'était avant tout un buste de femme humaine et le reste du corps en forme de serpent. Certaines espèces différaient l'une de l'autre, mais le peuple d'Echidna était clairement hors du lot. Les lamias de cette tribu disparue n'avaient-elles pas subies après tout une modification corporelle par la magie, leur donnant cette peau bleuté, ces yeux si perçants et ces cornes sombres? Entre autres particularités?

L'intéressante créature continuait, ne cherchant plus à s'évader, targuant du fait que la lamia avait de la chance de ne pas avoir été belliqueuse... Sinon...

Sinon quoi? Serenna n'allait pas tarder à le savoir, même si elle n'avait pas besoin de cela pour lâcher son interlocutrice.. Une poudre à l'odeur étrange fut projetée vers la femme-serpent, poudre qui, à peine inhalée, lui fait presque immédiatement tourner la tête, envoyant des informations à son cerveau très précises qui disaient 'dormir...'. Geste d'autodéfense ou réflexe conditionné, la lamia éternua, évacuant le peu qu'elle avait dans son nez, et évitant ainsi d'avoir d'avantage envie de sommeiller, même si la quantité envoyée de produit semblait limite... Après tout, elle n'était pas habituée à se défendre contre cela, et ne s'y attendait pas le moins du monde...

L'étreinte de sa queue de serpent se relâcha, libérant la créature face à elle. La lamia se frotta le nez doucement, baillant à peine..


« Voila qui est bien fourbe... Je n'ai guère envie d'en essayer d'avantage... »

S'étant à peine redressée sous la surprise de 'l'attaque', la lamia décida de s'assoir plus convenablement, quittant sa position allongée pour une stature plus droite, faisant ainsi face à ce papillon géant. Sa longue queue de serpent revenait autour d'elle, maintenant que sa tâche de 'capture' ou de 'maintien' était terminée. Cette 'agression' aurait pu faire l'objet de représailles, mais à quoi bon? La curiosité était beaucoup trop forte, et la lamia se devait d'en savoir un peu plus sur la monstre-insecte, qui soit dit en passant, n'avait pas été sérieuse dans son geste. Il était sûr qu'à une époque, son impulsivité l'aurait menée à contre-attaquer sans appel, avec force et violence... Mais plus maintenant. Serenna l'observa quelques secondes silencieusement, avant de reprendre, tout sourire:

« Moi aussi, en quelque sorte, je peux dire que je suis unique. Je doute qu'il existe d'autres lamias aussi différentes que moi dans ce monde. »

Un zeste de fierté, une réalité probablement vraie. 'Votre peur était légitime', c'est ce qu'elle essayait de lui faire comprendre via cette phrase, par son intonation, ses mots. Sauf que maintenant, elle connaissait son moyen de défense, cette fameuse poudre qui donnait envie de dormir... Il lui suffisait dès lors de retenir sa respiration et d'agir rapidement, sauf que... il n'y avait aucun besoin d'être vindicative, agressive... Elle n'avait aucune envie de se battre, de l'attaquer, déjà parce qu'elle ne pouvait pas, et ensuite parce qu'elle n'en voyait même pas l'utilité. Et puis, son interlocutrice était presque mignonne ainsi, pourquoi chercher à lui faire du mal?

Par pur plaisir sadique? Ce n'était pas impossible, mais ce n'était pas une bonne idée. Mieux valait privilégier la curiosité plutôt que les pulsions sauvages. Serenna reprit avec la même voix sensuelle que de coutume, ses pupilles plongées dans celles de la petite créature.


« Navrée de vous avoir fait peur. J'ai tendance à être parfois un peu trop curieuse, ou trop brutale... »

Des excuses plutôt sincères, et des choses vraies, là aussi. Après tout, ne lui arrivait-elle pas parfois de ne pas contrôler sa force? Cela arrivait surtout avec les proies faibles, avec lesquelles la lamia s'amusait pendant quelques heures avant de finalement les jeter, tel un enfant jetterait ses jouets après s'en être lassé.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Repos à l'ombre des problèmes. [/w Trissy]

Message  Invité le Mar 18 Déc 2012, 05:08

La conversation entre le papillon et le serpent commença lentement à prendre forme. D'un certains point de vue, c'était peut-être tant mieux, car Trissy n'avait pas besoin d'ennemis. La lamia paraissait surprise de savoir qu'elle était terrifiante, mais ne sembla pas s'en offusquer. Peut-être était-ce là une marque de fierté quelconque. Un bon point à noter, la femme serpent a lâché le petit papillon lorsqu'elle lui montra une partie de ses capacités de défense. Il faut dire que Trissy a beau être petite, elle peut utiliser des moyens plus meurtriers si ses premières tentatives échouaient. Enfin, elle n'avait pas envie de savoir ce qui allait arriver si elle inhalait d'avantage de poudre, ce qui était une bonne chose en soi. Ce qui intrigua l'insecte à travers la conversation, c'est que la lamia disait aussi être unique en son genre, ce qui ne surprit pas du tout le papillon. Après tout, selon ce qu'elle a entendu, une femme serpent n'a pas la peau bleue et ne possède pas de corne normalement.

-Désolée, je ne voulais pas en arriver là. Vous devez comprendre que mon instinct de survie est plus présent que bien des races pour de multiples raison et la principale est le fait que nous ne soyons pas nombreux car nous nous reproduisons de manière.....non conventionnelle si je peux m'exprimer ainsi. Enfin, je ne savais pas à quoi m'attendre de la part d'une femme reptile, dont les races sont souvent friands d'insectes en tout genre, alors j'ai dû montrer de quoi je suis capable dès le début. D'ailleurs, même si vous êtes unique, j'ai toujours un frisson dans le dos quand je me retrouve nez à nez avec un ennemi potentiellement naturel, enfin, vous voyez le genre.

Le ton de Trissy était neutre, presque amical, pour ne pas que la lamia perçoive ses paroles comme une menace. On pouvait aussi remarquer une touche de malaise dans le ton de sa voix. D'ailleurs, la dîte Lamia s'est excusé auprès d'elle pour lui avoir fait peur. C'était un peu normal en même temps, puisqu'elle dormait et qu'une queue de serpent l'aie réveillé en l'agrippant. D'ailleurs, une question germa dans l'esprit du papillon.

-Je me suis demandé....que faites-vous sur ce rempart? Pour ma part, je m'y reposais, bien au chaud dans cet arbuste...un des meilleurs endroits pour dormir,je dois dire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Repos à l'ombre des problèmes. [/w Trissy]

Message  Invité le Mar 18 Déc 2012, 21:41

Tout sourire, la lamia écoutait ce que cette créature avait à dire, l'air très intéressée par ce qu'elle disait ou racontait. Les informations données étaient intéressantes, notamment en ce qui concernait ses autres capacités, physiologiques, défensives ou reproductives. Il était intéressant de noter que le papillon faisait partie d'une espèce peu nombreuse, et que son mode de reproduction était particulier: cela sous entendait sûrement que c'était une catégorie de créatures qui était sur le déclin, disparaissant au fil des années ou peut être même déjà partiellement éteinte. La lamia connaissait cela: elle était elle-même issue d'une tribu qui n'existait plus, anéantie par un groupe de puissants humains fanatiques.

Ce que savait Serenna sur les papillons avait plus ou moins été ébranlé par cette démonstration de force, mais elle restait sur ses connaissances, considérant que cette créature était juste très différente mais qu'elle était tout de même du même type d'espèce: il ne venait pas à l'idée une seule seconde à la lamia de tenter de la tuer, puis de la dévorer... Elle ne devait pas du tout être comestible, et c'était sans doute plus un mets empoisonné qu'autre chose.

Le ton plutôt amical et neutre du papillon fit d'avantage sourire la lamia, mais de façon plus... sournoise. Un sourire carnassier, pour être exacte. Un de ceux où elle laissait voir ses crocs, typiques de ceux possédés par les lamias, et très utiles pour s'accrocher à une proie et lui causer de profondes blessures en des zones peu protégées.. Le regard de Serenna était devenu bien plus brillant, malicieux au possible, et sa queue de serpent commençait à avoir la bougeotte, roulant sur elle-même où se déplaçant à peine, comme si elle se retenait d'agir, réprimant des envies innommables. La femme-serpent se pencha alors vers le papillon, targuant d'une voix doucereuse, mais particulièrement menaçante...


« En voie de disparition, n'est-ce pas? Voila une attitude que je trouve bien douce et bien calme pour que ce soit réellement le cas, surtout face à une lamia! »

Se rapprochant très rapidement de la petite créature, Serenna reprit aussitôt, anticipant peut être l'éventuel mouvement défensif que cette dernière pouvait faire:

« Ce n'est pas comme ça que tu assureras la survie de ton espèce! Si l'envie me prenait de te tuer et de te dévorer, je doute que tu ai le temps de comprendre ce qu'il t'arrive! Un cou est si fragile... Si facile à briser... »

Tout en disant cela, le bout de sa queue reptilienne vînt au contact, toucher la peau nue du cou de la créature, comme si elle montrait ce qui pouvait bien arriver en un endroit si crucial. Mais comme elle le disait, si elle avait vraiment voulu le faire, ce serait déjà tenté, non? Elle n'expliquerait pas les endroits éventuels qu'elle viserait, et n'agirait pas aussi lentement. Son visage était proche du papillon, toujours l'air aussi menaçante, mais elle ne faisait rien.. n'attaquait pas... Et continuait de plus belle.

« Au moindre adversaire, endors le! S'il ne s’endort pas, tue-le! Dès que tu peux te reproduire, fais-le! Ne fais confiance à personne, n'hésite pas à dévorer les proies faciles, monstres ou humains faibles! Ne parle pas de tes compétences, de tes faiblesses, de ta rareté! Sois une ombre qui grandit, insidieusement, jusqu'au jour où enfin, la pérennité de ta race sera assurée! Il n'y a que de cette façon que tu auras une chance, et pas autrement! Même les monstres peuvent être intéressés par les raretés dans ton genre... Que ce soit culinairement, ou... financièrement. »

Bon, elle devait avouer qu'elle ne s'attendait pas trop à être aussi radicale dans ses paroles, mais c'était la vérité vraie. Nue. Et accessoirement adaptée à son propre cas. C'étaient des mots qui n'allaient pas avec sa voix douce, à moins qu'ils n'en n'étaient que d'autant plus menaçants? Elle retira sa queue reptilienne, s'éloignant de quelques centimètres, l'air pensive...

« Enfin, quand je dis 'tuer et dévorer'... Cela dépends de ce que tu manges. »

Un léger rire. La tension retombait d'un coup, le côté menaçant aussi. Serenna avait fait cela par plaisir -certes-, mais surtout pour prévenir cette petite créature que le monde était cruel, et sans la moindre pitié. Elle devait prendre les devants, et agir en conséquence, même si en contre partie, elle ne se faisait pas d'amies. Il était dur d'avoir confiance en quelqu'un, quand ces derniers bien sûr ne vous trahissait pas...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Repos à l'ombre des problèmes. [/w Trissy]

Message  Invité le Jeu 20 Déc 2012, 19:52

Trissy écoutait la Lamia. Ainsi, elle pensait que le petit papillon était presque sans défense? Il ne fallait pas dire ça, mais la gamine la comprenait parfaitement, et c'était ce qui causait la perte de la plupart des créatures...la sous-estimer. Certes, elle aurait pu lui briser le cou, mais ce qui pourrait suivre, exemple: La dévorer, ne ferait que condamner la Lamia. Un puissant poison aurait eut raison d'elle en quelque jours sans antidote particulier. Le côté menaçant soudain de la femme serpent a quelque peu surprit Trissy, mais celle-ci resta de marbre. Pourquoi? Par-ce que le papillon a comprit que cette Lamia devait être plus dominatrice que les autres.

« En voie de disparition, n'est-ce pas? Voila
une attitude que je trouve bien douce et bien calme pour que ce soit
réellement le cas, surtout face à une lamia! »


En faite, Trissy n'avait jamais rencontré de Lamia avant elle. Comment savoir comment réagir? Elle se le demandait bien. D'ailleurs, la gamine ne manqua pas de lui en faire part.

-Je n'ai que très peu d'années d'existence, alors je suis quelque peu inexpérimentée...voire naïve. Cependant, je saurai à quoi m'en tenir au sujet des Lamias.

Alors qu'elle terminait sa phrase, la femme serpent se rapprocha rapidement du papillon en lui disant qu'elle ne pourrait pas assurer la survie de son espèce de cette façon. Elle avait bien raison, mais Trissy avait essayé d'être polie, limite gentille. On dirait bien que les dires de son interlocutrice confirmait qu'elle devait toujours être sur ses gardes. Cependant, Serenna devrait aussi être sur ses gardes. Elle se rapprochait dangeureusement du visage du papillon...qui n'attendait qu'un mouvement brusque pour lui balancer de puissantes ondes qui la déconnecteraient de la réalité. Cependant, au lieux de ça, elle lui dit comment survivre, prendre le dessus sur les êtres faibles et se reproduire sans discontinuer. C'est techniquement le plan de Trissy, mais il faudrait qu'elle arrive à mâturité pour ça. Elle décida de ne pas mentionner ce détail, sachant que ça pourrait lui causer des problèmes.

-Ne vous inquiétez pas, la force physique n'est pas mon atout, mais je sais comment me défendre. Cette poudre que vous avez vu n'est pas mon seul moyen de défense. Je sais me montrer meurtrière lorsque le besoin est présent, mais je ne tiens pas à paraître comme une menace aux yeux de tous. Rares sont ceux qui s'intéressent à moi, sachant que mes pouvoirs peuvent les tuer avant même qu'ils ne comprennent ce qui se passe.Je ne parle pas de leur briser le cou ou quoi que ce soit de physique. Enfin, vous verrez lorsque ça arrivera. En attendant, je crois que vous me sous-estimez un peu trop. Quant à moi, je vais m'éloigner un peu...je préfère éviter de vous empoisonner l'estomac si l'envie vous prend de me mordre.

Le papillon ne s'envola pas très loin, juste au dessus de l'arbuste dans lequel elle faisait son somme. Si la Lamia voulait rendre le papillon plus prudent voire craintif, elle avait quelque peu réussit son coup.

-Oh...et je ne mange pas de viande. Je ne mange que des fruits et des produits à base de sucre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Repos à l'ombre des problèmes. [/w Trissy]

Message  Invité le Lun 24 Déc 2012, 07:17

Peu confiante, la créature s'était reculée, suite à l'emballement de la lamia.. Il fallait dire qu'elle avait de quoi ne pas être rassurante, mais c'était le but, dans cette situation! Plus que des menaces insidieuses, ce que voulait surtout faire comprendre Serenna au papillon, c'est qu'elle devait faire très attention à elle, si vraiment la survie de sa race était prioritaire. Dormir dans un arbuste et profitez du soleil n'était pas vraiment un signe évident de préservation, surtout que le moindre monstre qui la découvrirait pouvait s'en prendre à elle... Si c'était une bête de bas étage, alors elle n'avait pas grande crainte à avoir, mais si cela avait été un monstre très puissant? Quelqu'un qui en plus connaissait sa rareté?

Le monde était cruel, et il ne laissait pas la moindre chance aux êtres faibles. Une race en voie de disparation avait très peu de chances de subsister, à moins d'assurer dès que possible sa pérennité par la ruse, la dissimulation et tous les moyens possibles, quels qu'ils soient. Le papillon ne devait faire confiance à personne, chercher au contraire les faiblesses de ses adversaires, sans se dévoiler, et frapper au moment opportun. Se reproduire au plus vite était aussi une de ses priorités, même si la lamia ne savait pas du tout comment cette dernière faisait.

De toute évidence, elle devait avouer que son discours de pseudo-motivation était surtout centré sur son point de vue, sa propre personne... Sans le savoir, elle avait été plutôt égoïste, et elle s'en rendait compte un peu tardivement. Viande, reproduction, dévorer les proies faciles... Tout cela la concernait principalement, et rien ne disait que c'était dans les habitudes de l'insecte géant. Si cela se trouvait, elle était peut être herbivore! A moins qu'elle ne consommait que du nectar? Il devait lui falloir dans un tel cas de figure de sacrées fleurs, c'était le cas de le dire, et rien que d'y penser, Serenna en souriait... Ce qui ne changeait pas de son expression déjà présente.

Plus méfiante, donc, le papillon. Et plus menaçante aussi, alors qu'elle répondait presque sur le même ton que celui employé par la lamia. Elle expliquait ses capacités -ce qu'il ne fallait évidemment pas faire!- et arguait le fait que Serenna la sous-estimait. Sous estimé, le papillon? Ce n'était pas impossible après tout, elle était si mignonne qu'elle n'avait pas du tout l'air dangereuse... Même quand elle parlait, que ce soit de façon menaçante ou avec des mots lourds de sens, sa voix d'enfant et ses mimiques renforçaient plus son côté mignon qu'autre chose... Oh, et comme elle le disait, les fruits et les produits à base de sucre étaient ses seuls mets.

Haussant les épaules, Serenna oublia ce qu'elle venait de dire au sujet de ses capacités, se concentrant sur le plus important, à savoir la distance et la méfiance qui était désormais -un peu plus- de mise envers la lamia.


« Te sous-estimer? C'est le meilleur qui puisse t'arriver, crois moi. »

C'était vrai. Si elle était sous-estimée, ses adversaires n'en tomberait que de plus haut, faisant face à une redoutable créature au lieu d'une proie initialement prévue comme 'facile'. Croisant les bras, elle reprit, d'un air calme, loin de tout ton menaçante ou inquisiteur.

« Ce que je t'ai dit valait surtout pour moi en fait. Mais le principe reste le même, à peu de choses près. On se ressemble, toi et moi, alors je dois dire que j'éprouve de la sympathie. Je me suis peut être un peu emportée, mais je pense que ces conseils peuvent être utiles, mal gré tout. Garde les à l'esprit, à tout hasard. »

Toujours aussi souriante, Serenna lâcha un léger rire, mi-sournois, mi-amusé. C'était vrai, elle éprouvait de la sympathie pour cette créature inconnue, quand bien même les papillons de sa région natale étaient des êtres particulièrement dangereux et désagréables. Ce n'était pas parce qu'elle était toute mignonne, mais plutôt parce qu'elle était un peu dans la situation de la lamia... Peut être la dernière de son espèce, cherchant à survivre.. Serenna avait commencé à faire une croix sur une éventuelle descendance, liée par un contrat et une promesse faite dans ce donjon, mais rien n'était encore définitif. Et dans un sens, elle pouvait dire que ce papillon représentait un peu ce qu'elle ne pouvait justement pas faire. Se cacher, guetter les moments opportuns, et se reproduire au plus vite..

« Tiens, attrape. »

Sans plus de cérémonie, la lamia extirpa une fiole d'un très petit sac que l'on devinait quasiment vide à présent, accroché à sa taille... Fiole qui fut envoyée au papillon séance tenante, et que cette dernière devait bien sûr réceptionner en bonne et due forme.

« C'est une boisson sucrée à base d'orange. Je n'aime pas le sucre, la viande étant ma nourriture principale. »

Elle ne cherchait ni remerciement, ni à se faire pardonner pour l'attitude spéciale qui lui était propre. Elle ne savait même pas si la créature allait être satisfaite de ce 'cadeau', ou si au contraire, elle n'allait pas en vouloir, ce qui était légitime après ce que la lamia venait de lui dire... Elle pouvait penser que c'était du poison après tout, la lamia ne lui avait-elle pas dit de ne faire confiance à personne? Elle était libre de prendre la fiole, ou non. Un présent 'd'adieux', si le papillon venait à partir à présent.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Repos à l'ombre des problèmes. [/w Trissy]

Message  Invité le Sam 12 Jan 2013, 03:55

Trissy avait prit de la distance envers la Lamia, peu après ses dernières paroles. Effet psychologique normal direz-vous, mais il faut dire que le papillon avait quelque peu oublié qu'elle avait un serpent hybride devant elle, et qu'elle ne pouvait s'éloigner. Enfin, selon elle, sous-estimer le papillon était une bonne chose en soi, chose que Trissy ne voyait pas d'un oeil, sachant qu'elle voulait être reconnue pour le poison virulent qu'elle peut inoculer en cas d'agression. Malgré tout, la Lamia lui avait bel et bien donné des conseils utiles pour l'avenir. Malheureusement, Trissy ne pouvait pas se reproduire tout de suite, n'ayant pas encore atteint la maturité. Le papillon lui répondit du haut de son arbuste:

-Nous sommes dans le même bateau, mais vous êtes un prédateur et une carnivore, ce qui n'est pas mon cas. Bien que je ne chasse pas, le peu de créatures que j'ai croisés n'ont heureusement pas essayé de me dévorer, sachant que les insectes sont parfois imprévisibles. Néanmoins, si je me rendors sur cet arbuste, je prendrai la précaution d'y déposer un peu de poudre, on ne sait jamais.

Alors qu'elle finit sa phrase, Trissy regarda son interlocutrice fouiller dans son sac pour en sortir une fiole. Qu'est-ce que c'est? Le papillon curieux allait très vite le savoir, car la Lamia la lui donna, disant que c'est une boisson sucrée à base d'orange. C'était donc cette fiole qui dégageait ce parfum....si elle ne se retenait pas, Trissy avalerait le contenu d'un coup, étant friande d'oranges.

-Merci, je la consommerai lorsque je serai de retour. D'ailleurs, cette sieste a trop duré, je serai en retard!!


S'envolant, Trissy remercia la Lamia une dernière fois et partie rapidement en direction de son lieux de résidence, pensant qu'elle la reverra peut-être une autre fois sur les mêmes remparts avec une autre histoire à raconter.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Repos à l'ombre des problèmes. [/w Trissy]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum