Invasion souterraine

Aller en bas

Invasion souterraine

Message  Focus Naviento le Lun 24 Déc 2012, 03:00

Le plan de bataille de Focus était à ses yeux implacable et direct, mais pas pour autant dépourvu de subtilité. Il pouvait se découper en trois "parties". L'une d'entre elle reposait principalement sur les informations données par les espions et qui évoquait un passage "secret"dont la localisation était expressément laissé visible aux aventuriers pour les laisser s'avancer dans un terrain piégé qui souvent avait bien raison d'eux, mais qui menait aussi au reste du donjon une fois franchis, en particulier au reste des sous sols, dont les geôles ou la salle de torture. C'était l'objectif de la cinquantaine d'homme menés par la la naga Emyra. Atteindre les prisons et libérer tout prisonnier d’origine monstrueuse, qui les aideraient sans nul doute dans le conflit et sèmeraient une sacré pagaille, quant aux humains il seraient tout simplement exécutés sur place.

Profité de la distraction causé par l'assaut principal pour atteindre ce passage, guidé pour cela par un de leurs espions, fut un jeu d'enfant, quant à la suite cela s'avéra un peu plus complexe. Cependant les membres de l'expédition étaient parmi les plus rusés et ceux aux sens les plus fins que comptaient les rangs de Naviento de fait s'il y eut quelques pertes à cause des pièges qui se dressèrent sur leurs chemins, ils parvient à éviter, voir désamorcer la plupart d'entre avec expertise, bien sur cela les ralentissais quelque peu, au grand agacement d'Emyra qui goûtait bien plus au combat qu'à ce genre de choses. Si Focus n’avait pas tué l'elfe noir c'est lui qui aurait dû prendre les rênes de cet opération, il aurait été bien plus efficace, et elle aurait rejoint les autres à la prote principale.... Cependant elle n'avait pas rechigné, car si elle blâmait l'elfe sombre d'être mort elle n’enviait nullement cet état, qui aurait été également le sien si elle avait eu le malheur de protester.

Ainsi au terme d'une heure ils achevèrent de franchir la zone piégée... Ce qui ne fut pas sans appréhension, car s'ils ne rencontraient aucune résistance il ne faisait aucun doute que la situation aux étage supérieur avait du évoluer, mais ils n'en savaient rien, ce qui avait quelque chose d'angoissant, à tout instant il pouvait être pris à partis par une troupe importante d'ennemi, même s'il serait surprenant que ces derniers ait vent de cette incursion au vu de la discrétion mise en oeuvre pour cette dernière... Mais peu importait la peur ou les menaces ils continuèrent leur avancée dans les souterrains, Emyra et l'espion ouvrant la voie afin qu'il réussissent à se repérer dans ce dédale que formait les égouts, où ils se trouvaient présentement, et finalement parvenir aux geôles, si tout se passait bien la tâche ne devrait pas être ardue.

Sinon quelques complications ne seraient pas pour déplaire à Emyra.

Spoiler:
Image d'Emyra

avatar
Focus Naviento

Masculin
Messages : 67
Expérience : 511

Feuille de personnage
Niveau:
1/40  (1/40)
Race: Reptile
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Invasion souterraine

Message  Invité le Lun 24 Déc 2012, 04:29

(HRP: Faute de réponse à mon topic, je m'incruste. Si ma présence gêne, prière de me le signaler et je retirerai mon post. )

---

Troisième jour dans le donjon monstrueux Kanabo et la pauvre Vivine était déjà en geôle, décidément elle manquait de veine. Bien sûr, un "métier" comme le sien n'était pas couronné que de succès mais c'était tout de même plutôt fâcheux. Son dernier larçin ne s'était pas passé comme prévu et, encore une fois, elle n'avait eu d'autre choix que de prendre la fuite. Cependant, elle était pratiquement une touriste et ne connaissait guère les lieux et ce qui ressemblait à une bonne cachette ne fût finalement qu'un cul-de-sac dépourvu de tout étroit passage et comme l'orc et ses copains bloquaient complètement le passage, ça ne pouvait que se terminer par un passage à tabac avant de finir en cellule. Voilà que la petite verte était maintenant derrière les barreaux, en sous-vêtements et couvertes de contusions et d'ecchymoses, à méditer sur son sort. Sortir des geôles était généralement ardu mais pas impossible ... sauf que les cellules de Kanabo était particulièrement solides, vu la quantité de monstres de toutes les sortes qu'il fallait contenir dans cette prison sous-terraine.

Sans outils, impossible de crocheter la serrure et l'on pouvait oublier toute tentative d'assommer ou de poignarder un garde. Ils restaient bien à l'écart des cellules durant la patrouille et lorsqu'ils devaient s'approcher pour une quelconque raison, ils ne quittaient pas les prisonniers du regard. Et puis, elle n'avait pas son couteau courbé, elle n'avait qu'un os de poulet cassé, qui ne suffirait pas. Elle resta assise par terre contre un mur, les bras croisés et la mine boudeuse. Elle n'avait décidément pas de chance.


-Raaah, fichu donjon! Parfois j'me dit que j'aurais dû devenir une guerrière! Maaaaais non, les sensations fortes d'un larcin risqué et les quelques pièces que ça rapporte!

La teigneuse petite gobeline avait beau râler, cela ne ferait disparaître ni son oeil au beurre noir ni ses soucis. Elle avait arpenté sa cellule de long en large mais il n'y avait pas la moindre échappatoire, partout, ce n'était que de la pierre et du métal, impossible de sortir sans avoir des talents magiques ou une force colossale. Il lui faudrait un miracle pour sortir de là, autrement, son unique option serait de purger sa peine jusqu'au bout, ce que l'orgueil l'empêchait de faire. C'était une demoiselle libre, elle avait horreur d'être enchaînée et ce, même pour quelques heures, encore moins des semaines. Vu le manque de possibilités, Vivine pouvait peut-être se laisser tomber un peu bas et tenter la carte de la séduction sur le prochain garde. Après tout, si un nain était capable de trouver une demoiselle assez aveugle pour l'épouser, une belle petite gobeline comme elle devait forcément avoir une chance de ramollir un garde pour avoir une petite faveur .... elle prit un moment pour replacer sa chevelure brune et épousseter sa peau verte afin d'avoir l'air relativement présentable, malgré sa tenue usées et ses ecchymoses. Elle répéta son petit numéro, prenant la pose en s'adressant à un beau brun inexistant afin d'être convaincante lorsque son futur poisson passerait devant sa cellule. Au moment de cette petite répétition, elle cru entendre des bruits métalliques, comme des lames qui s'entre-choquent, ainsi que des cris. Une bataille? Probablement une émeute causée par des prisonniers ... elle n'était forcément pas la seule à vouloir sortir de ce trou, peu importe les moyens employés dans ce but. La jolie petite verdâtre étant nouvellement arrivée, elle ne se doutait pas que le donjon était en guerre et qu'un individu très puissant avait décidé de lancer un assaut.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Invasion souterraine

Message  Kaïla Vitae le Mer 26 Déc 2012, 14:33

Le donjon était attaqué et pendant ce temps là, quelqu'un était coincé dans les prisons. Bien sur, j'avais appris ce qu'elle avait fait, mais était-ce si grave? Plutôt que l'immobiliser, ils auraient pu la convaincre d'utiliser ses talents sur les soldats ennemis plutôt, non? Franchement, je me demandais ce que les gardes avaient dans la tête parfois.

J'avançais dans les couloirs, très silencieux pour le coup. Peut-être même un peu trop: tout le monde devait être en train de se préparer pour l'assaut qui aller frapper devant la porte. Je devais faire vite: plus vite elle sera libérée, plus vite nous pourrions aller prêter main-forte. J'arrivais dans la salle des gardes. Encore personne... Ils étaient vraiment tous parti défendre? En laissant les prisonniers seuls? Et ben... Ce n'était pas responsable. Du coup, je pris les clés, et parti à la recherche de la prisonnière.

Soudain, j'entendis des bruits. Des bruits de bataille, de guerre... Je regardais derrière moi: ils n'avaient pas pu avancer aussi vite, c'était impossible. Mais le bruit ne venait pas de derrière... Il semblait venir.. de devant? Oh, ce n'était pas bon ça... Pas bon du tout. L'unique avantage de tout cela, c'est que j'avais moins besoin d'être discrète: les bruits couvriraient mes pas. Alors je me dépêchais, et finit par trouver la salle où était emprisonnée celle qui fut attrapé pour vol tout récemment.


"Chut... Ils vont nous entendre."

Après cet avertissement chuchoté, je m'approchais de sa porte et commença à essayer toutes les clés.

"Je ne sais pas si tu es au courant, mais cet endroit est attaqué. Ils ont l'intention de tuer tout le monde. Et inutile de fuir: ils bloquent toutes les entrées."

Allez, fichues clés... Pourquoi c'est jamais dans les trois premières qu'il y a la bonne?

"Tu imagine toute la gloire et l'or qu'on pourrait avoir si nous aidons la défense? Je sais que tu es douée dans les larcins, et moi dans la discrétion. Si on arrivait à prendre une partie des armes des ennemis, nous pourrions revendiquer une partie de la victoire, qu'en penses-tu?"

La moitié du trousseau y est passé. Clef suivante... Attendez, je l'ai pas déjà faite celle-là? Rha, mais pourquoi elles se ressemblent tellement? Encore plus que les clés des geôles humaines!

"Bien sur, je ne t'oblige en rien... C'est quand même très risqué, mais il y a tellement à gagner que... Ca y est!"

Enfin la bonne clef! La porte s'ouvre, mais je ne peux pas l’empêcher de grincer un peu. Ils devraient huiler leurs portes, elles en avaient décidément bien besoin.

"Je ne sais pas où ils ont mis tes affaires, je suis désolée. Mais je peux te prêter une de mes dagues en attendant qu'on les retrouve. Alors, tu es avec moi?"

Je lui tendis une de mes dagues, manche en avant. J'espérais vraiment qu'elle vienne: elle ne manquait pas de culot, et j'aimais bien ça. Il en fallait pour réussir.
avatar
Kaïla Vitae

Messages : 37
Expérience : 285

Feuille de personnage
Niveau:
12/40  (12/40)
Race: Human
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Invasion souterraine

Message  Invité le Jeu 27 Déc 2012, 02:15

Toujours pas âme qui vive dans ce trou où Vivine moisissait depuis trop longtemps, pas le moindre garde. Étaient-ils si occupés? Sans équipement, la gobeline ne pouvait qu'user de ses charmes pour tenter de sortir ... mais ce plan ne serait pas efficace s'il n'y avait pas au moins un geôlier assez nigaud pour se laisser avoir. Il suffisait de lui donner envie de s'approcher suffisamment pour que la gobeline puisse passer sa petite mimine entre les barreaux et délester sa victime des clés qui ouvriraient la cellule. À bout de patience, la gobeline acheva de faire les cent pas, allant s'allonger sur sa couche pour maugréer son sort ... puis se résigna en entendant des bruits de pas. Quelqu'un approchait! Une chance à ne pas rater. Rapidement, Vivine alla se poster contre les barreaux de la cellule en prenant une pose suggestive, sa petite voix nasillarde devenant mielleuse.

-Hellow, beau brun, que dirais-tu de me laiss ...

La gobeline écarquilla les yeux, sa cible était en fait une demoiselle et ce genre de tactique n'allait pas fonctionner ... d'autant plus que Vivine avait une forte préférence pour la gent masculine, c'était plutôt embarrassant de jouer les séductrices pour amadouer une autre femme.

-Hé oh, c'est toi le garde de service? Z'auraient pas pu envoyer quelqu'un de "convenable"?

Vivine fît une moue digne d'une gamine, l'étrangère en face d'elle lui suggéra le silence afin d'éviter d'attirer les dieux savent qui, probablement la garde. Ce qui voulait dire que cette femme n'était pas une geôlière. Cela ne l'empêchait pas d'avoir les clés des geôles, clés qu'elle tenta d'utiliser pour déverrouiller la cellule de la petite verdâtre. Pour quelle raison? Vivine n'en n'avait pas la moindre idée, d'autant plus que c'était une humaine. Elle avait sûrement une raison valable pour aider une gobeline aussi, il valait mieux rester sur ses gardes.

-Héhé ohoh, ma grande, ralentis un peu. Qu'Est-ce qui m'dit que c'est pas une entourloupe? Avec tous ces humains qui ont essayé de me balancer au fond d'une rivière avec une enclume à la cheville, j'ai pas de raisons de croire que c'Est pas louche, une humaine qui essaye de me sortir de geôle!

Les bras croisés, la mine suspicieuse, Vivine fixait sa sauveuse. L'attrait de la gloire et de la fortune était forte mais ça pouvait très bien être une arnaque, surtout qu'il y avait généralement des primes sur les monstres. Qui sait si cette femme ne comptait pas faire un peu d'or rapidement en ramenant une gobeline quelque part. La porte fût finalement déverrouillée, l'inconnue lui tendis une dague. Une sorte de moyen de gagner la confiance de la petite verdâtre? Vivine décida néanmoins de prendre l'arme et de jouer le jeu. Si l'endroit était réellement sous assaut, mieux valait ne pas traîner seule dans les couloirs ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Invasion souterraine

Message  Invité le Mer 02 Jan 2013, 06:39

C'était stupide. C'était complètement stupide.

Et pourtant, elle n'avait guère le choix. Ce n'était pas par orgueil, ce n'était pas par envie, c'était par... obligation. La lamia n'avait rien à faire du donjon et de ses habitants, sa façon de penser était égoïste, et en réalité, seules quelques personnes étaient chères à ses yeux. Et c'était justement parce que ces personnes vivait dans cette colonne de pierre que cette dernière ne devait pas être prise. Ni être détruite. Et encore moins subir trop de pertes. C'était énervant.

La lamia était descendue dans les sous-sols pour récupérer du matériel, principalement dans la salle de torture. Elle voulait récupérer des armes blanches et autres objets dangereux pour les transmettre aux combattants de la porte principale, certains d'entre eux se battant avec du matériel en mauvais état. C'était un véritable arsenal qu'elle avait amassé, et transporter tout ce matériel allait lui prendre un peu plus de temps que prévu... Disons qu'elle ne pourrait pas aller plus rapidement que de coutume! Sa passivité face aux évènements liés au donjon prenait fin, et elle se devait d'agir, mal gré elle. Et mal gré son ressenti du moment.

Mais sur le chemin du retour, elle entendit des bruits venant des profonds couloirs menant aux geôles... Des entrechoquements d'épées! Il ne lui fallut pas s'approcher beaucoup pour se rendre compte de ce qu'il se passait vraiment: un garde affolé et blessé ameutait ses collègues, targuant qu'il y avait des intrus armés, et nombreux qui approchaient... Des forces de Naviento? Ainsi donc, ils attaquaient aussi par les sous-sols? Mais tout le monde défendait les portes principales, le sous-sol n'était absolument pas protégé! Que de passerait-il si les intrus parvenaient à remonter par les geôles, et accéder au cœur du donjon? Ce serait un coup fatal, à n'en pas douter. Retournant chercher son attirail, Serenna ramena le tout dans les geôles, plutôt que de le porter aux portes principales. Elle devait préparer un accueil digne de ce nom aux ennemis qui approchaient, et elle avait une idée en tête.

Les minutes s'écoulaient, et les cris de douleur et les combats se faisaient de plus en plus proches. Lorsque Serenna estima que l'ennemi était suffisamment proche, elle mis son plan à exécution, ouvrant les portes des geôles face à elle et libérant... des êtres fort peu monstrueux.

Les quelques gardes débordés par la cinquantaine d'adversaires furent renforcés à grande surprise par une dizaine... d'humains. Enfermés dans les souterrains du donjon, Serenna avait libéré ces derniers non sans les charmer, et les forcer à se battre contre les assaillants. Brigands, voleurs, pilleur de tombes, aventuriers et autres imbéciles... Affamés ou blessés, cela importait peu! Du moment qu'ils servaient de bouclier supplémentaire, c'était bon à prendre. Du sacrifiable sans le moindre remord. La lamia avait eu beaucoup de mal d'ailleurs à ne pas les tuer elle-même un par un, tant sa haine des humains était forte... Néanmoins, ils étaient tels des fanatiques infatigables, faisant fi de la douleur et des pertes alentours. Il était possible qu'ils causent des dommages face à des adversaires pas assez prudents.

Le temps que ses esclaves temporaires ralentissent l'ennemi, Serenna s'était installée en haut d'un grand escalier à découvert, passage obligatoire pour pénétrer dans les geôles. Derrière elle, du mobilier divers: des meubles, des tables, des armoires, des objets relativement lourds qu'elle pouvait lancer sans difficulté et avec force sur ses adversaires. Derrière encore, se trouvait la grosse quantité d'armes blanches 'empruntées' précédemment. Si les Naviento voulaient passer par cet endroit, ils allaient avoir fort à faire. D'autant plus que Serenna était d'une humeur noire.


« C'est stupide. Complètement stupide. »

La lamia guettait l'arrivée prochaine du moindre assaillant, prête à lancer ses projectiles improvisés avec suffisamment de force pour apporter la mort ou des blessures sérieuses. Il n'y avait qu'après épuisement de son stock qu'elle en viendrait aux armes blanches, même si seule, elle ne se faisait guère d'illusions.

Après tout, elle se considérait aussi comme un bouclier. Même si elle espérait bien servir plus efficacement et plus longuement que les humains envoyés quelques minutes avant.


Dernière édition par Serenna Elnawieven le Lun 28 Jan 2013, 16:15, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Invasion souterraine

Message  Focus Naviento le Dim 06 Jan 2013, 14:36

Ce fut sans rencontrer la moindre résistance que finalement les forces de Focus parvinrent à rejoindre les prisons du donjon. C’était presque tellement facile que la vigilance du groupe allait en s’accroissant jugeant qu'il devait s'agir d'une embuscade... Mais rien de tel ne les attendait et ils le comprirent en apercevant la surprise du premier garde qu'ils rencontrèrent. ce dernier relégué malgré l'assaut dans le plus bas niveau du donjon devait être chargé de la surveillance des prisonniers au cas où quelqu'un devait tenter de les libérer pour des raisons diverses, mais au vu de son allure il était évident qu'il ne prenait pas sa tâche très à coeur et qu'il n'opposerait guère de résistance à qui que ce soit et encore moins aux forces de Naviento. Cependant après que ces derniers lui ait tranché les jarrets de la jambe droite avec une arme de jet il eut le temps de crier avant d'être assommé, pour être soutien emmené et éliminé à l'extérieur, et ce fut alors un véritable chaos qui se mit en place dans la prison, pas seulement à cause du fracas des bottes des gardes qui allèrent inconsciemment à la rencontre de leurs opposants mais également de par les cris et appels des prisonniers qui réclamaient tout à chacun qu'on le sorte de là afin de leur donner une chance de survivre. Chose que ne firent nullement les gardiens des lieux, trop préoccupés par leur propre survie, alors qu'ils couraient en même temps vers leurs mort.

Effectivement aucun de ceux qui avaient été relégués à la défense du donjon pouvait être considéré comme un des bons éléments du donjon et en conséquence il fut passablement aisé pour les forces du dragon d'enfoncer leur rangs, d'autant plus au vu de leur surnombre évident. Cependant leur avancée se brisa un instant quand les gardes se virent aidés par une dizaine d’humains presque nu et pour la plupart désarmé mais dont l'intervention brusque et étonnante prit au dépourvu les assaillants qui virent deux des leurs périr de la main de ces prisonniers presque pris de démence. cependant cela ne dura guère longtemps et les membres de cette sous-race furent rapidement éliminés, d’autant plus qu'il était aisé de comprendre que vis à vis d'eux il n'était pas question de faire attention à juste les immobiliser s'ils mourraient, c'était pour de bon et tous s'en donnèrent à coeur joie, en particulier Emyra qui usant habilement de chacun de ses bras n'eut aucun mal à tuer ses opposants, il était inutile par ailleurs de préciser qu'elle était cela ayant mis le plus d'ennemis en déroute. La voie semblait libre, mais la naga réfréna les ardeurs de ses troupes. Ces humains ne s’étaient pas libérés tout seul...

elle décida donc d’ouvrir la marche, il ne devait plus avoir de pièges et elle se considérait comme le a plus à même à faire face à toute éventuelle menace, le sang qui la couvrait en était quelque part une preuve... Rapidement confirmé par l'habilité avec laquelle elle esquiva un meuble jeté depuis le haut des escaliers, mouvant rapidement sa partie reptilienne afin de se fendre sur le côté, un autre de ses soldats n’eut pas cette chance et fut percuté de plein fouet, sans pour autant en périr. Ce qui ne ralentit cependant nullement leur avancée. Bien évidemment ce fut Emyra qui la première parvint au sommet des escaliers et elle dut s'avérer un peu surprise de découvrir que la responsable de cela soit une lamia, qui après tout était une espèce cousine, et de près, des nages dont elle faisait partie. Cependant cette résistante devait faire partie d'une branche "familiale" un peu éloignée, car d'ordinaire seul le nombre de bras et leur culture les différenciaient alors que la personne à laquelle elle fiat face se démarquait également par ses oreilles et la couleur atypique de sa peau... Mais si elle nota l'officier de Naviento n'en eut cure et sans plus attendre, la voyant désarmée, abattit ses quatre lames sur son opposante, à ses yeux cela suffirait à la tuer, dans tout les cas elle permettrait à ses hommes de passer et de rejoindre les geôles. Dans tout les cas il s'agissait de sa proie et nul ne devait y toucher, heureusement pour eux les soldats le savaient très bien et ceux qui franchirent les escaliers ne s'attardèrent pas sur la confrontation.

Ensuite parmi les individus qui avaient franchi la barrière de la lamia quelques uns avaient pensé à prendre les clés du geôles des donjons que possédaient les gardes, dont ils avaient les survivants derrière sous la surveillance de trois de leurs compagnons. Ils se dispersèrent en trois groupes au travers des geôles afin de commencer à convaincre les créatures qui devaient y être encore enfermé de les rejoindre en échange de leur liberté, du'ne part du butin et de tueries où seraient versés le sang des humains, trois promesses qui devraient aisément convaincre les repris de justice du donjon, à condition qu'ils ne fassent pas partie de sous espèce, auquel cas ils ouvraient également leur portes, mais afin de les massacrer sauvagement. La persuasion n'était pas leur point fort, mais armés comme ils étaient plusieurs furent ceux séduit par leurs idées, d'autant plus que rapidement un d'entre eux accepta leur proposition, en entraînant d’autres à sa suite. Cela n’avait rien de surprenant puisque selon les informations il s'agissait d'un des partisans de la louve, Sélèna, qui avait trahi le donjon pour les soutenir, et son "ami" ne demandait qu'une chose du sang humain, il lui fut donc laisser la tache de s'occuper des prisonniers humains restants, auxquels étaient ainsi promis une mort lente et douloureuse.

Il fut donné à trois d’entre eux d'apercevoir à un bien étrange spectacle à l'extrémité du couloir qu'ils avaient emprunté, une humain dialoguant avec une gobeline, dont la tenue laissait trahir que jusqu'il y a peu elle faisait partie des prisonniers. Qu'est ce qui avait motivé l'humaine ? Peu leur importait il était hors de question qu’elle survive et il valait mieux que la gobeline les soutienne, tant pour elle même que pour eux, la moindre "recrue" pouvait avoir son importance. Ainsi le plus beau parleur des trois soldats de Naviento présent, un elfe des bois, prit la parole enchaînant sur ce que venait de dire la gobeline et qu'il avait très bien entendu grâce à ses sens

"Pour sûr que c'est louche... Qu'est ce que tu crois gobeline ? Le donjon est assailli alors il tente de se débarrasser de ceux qu'il voit comme des rebuts et pour cela à qui ils donnent la tâche ? Aux membre de la sous-espèce que sont les humains ! Alors ne l'écoute pas ! Elle ne t'as libéré que pour mieux te berner, nous par contre... Nous te promettons richesse et sang tant que tu le désires, en échange de la mise à bas de cette tour,qui par sa sottise emprisonne des gens tels que toi, sous seuls prétextes d'obéir à des lois copiés sur celles des humains permettant aux oisifs de vivre et de punir les actifs ! Tue cette humaine et rejoins nous..."

Il ne semblait nullement agressif, mais par précaution les soldats derrière lui avait déjà saisit des armes de jets, telles une funeste promesse du sort à venir de l’humaine, quelque soit la décision de a gobeline... Cette dernière ne pouvait, à leurs yeux, influer que sur son destin, restait à savoir si elle ferait le bon choix...
avatar
Focus Naviento

Masculin
Messages : 67
Expérience : 511

Feuille de personnage
Niveau:
1/40  (1/40)
Race: Reptile
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Invasion souterraine

Message  Invité le Lun 07 Jan 2013, 02:15

Dague à la main, la petite teigneuse était prête à savourer à nouveau le goût exquis de la liberté, bien que cette joyeuse satisfaction était un brin amoindri par la méfiance qu'elle avait envers l'humaine qui venait de la libérer. Toujours est-il qu'il valait mieux être libre en compagnie d'une humaine que d'être enfermée dans une cellule en toute solitude et Vivine ne se fît pas prier pour suivre. Cependant, le fracas des armes et le bruit sourd de bottes heurtant le sol envahissait les couloirs et les grandes oreilles de Vivine ne manquèrent pas de capter ce vacarme, l'envahisseur approchait des geôles. Avant que la gobeline et sa sauveuse puisse s'échapper, quelques individus arrivèrent et l'un d'eux s'incrusta dans le petit échange entre Vivine et l'autre demoiselle, tentant de suite de rallier la teigneuse à la cause de son maître en promettant sang et richesse. Si l'une des offres était intéressante, Vivine pouvait très bien se passer de l'autre car lorsqu'on faisait couler le sang des autres, il y avait toujours le risque de voir son propre sang aller peindre les murs et la petite voleuse tenait évidemment au sien.

-Libérée par une humaine, enrôlée par un elfe ... j'suis séduisante à c'point?, se dit-elle.

Vivine croisa les bras en écoutant ce que balançait l'elfe des bois. C'était une tentative classique, promesse de richesse et de gloire, la trahison probable par l'humaine et patati et patata .... prenait-on vraiment les gobelins pour des orcs dans ce bled? Vivine fronça les sourcils avec agacement. Qu'on lui fasse une offre, ça passe mais autant qu'elle soit crédible. D'abord, la gobeline n'avait aucune raison de tuer l'humaine. Lui voler ses biens et repartir en la laissant sans-le-sou, peut-être, pour le plaisir mais la tuer? C'était un peu pousser.


-Hé oh, parce que les elfes sont mieux, peut-être? Le dernier que j'ai croisé à voulu me percer les oreilles avec son arc! Alors d'un côté j'ai une humaine qui va peut-être me berner et de l'autre, un elfe qui va sûrement faire de même. Alors, j'ai une meilleure idée: Je vous laisse faire joujou et j'me tire!

Sur ce, Vivine tînt fermement la dague offerte par l'humaine et s'enfuit dans la direction opposée, déterminée à retrouver son équipement ainsi qu'une échappatoire. Ses petites jambes ne suffiraient pas à semer les gens laissés derrière, elle prit donc le chemin le plus tortueux possible, cherchant un coin sombre pour se cacher. Si l'on finissait par l'oublier, elle pourrait enfin chercher ses choses et sortir de cet enfer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Invasion souterraine

Message  Kaïla Vitae le Jeu 10 Jan 2013, 14:10

Elle était suspicieuse, et j'étais à deux doigts de m'offusquer avant de me rendre compte qu'elle n'avait pas tout à fait tort... Mais qu'est ce que je pouvais dire de plus? En tout cas, le temps que je réfléchisse, un elfe sylvain nous interrompit et lui proposa de les rejoindre contre le donjon. Bien sûr, inutile de lui demander de me faire la même proposition... J'étais quoi pour lui? Une cible mobile?

La gobeline fut plus prompte à réagir que moi, et refusa net. Et elle partit immédiatement... bien évidemment loin des autres. Me laissant seule face à ses trois gars qui n'avaient sans doute qu'une envie, c'était de me voir à leurs pieds. Quelque soit mon état, et je dirais même morte de préférence. Et comble de tout ça, elle ne m'avait pas rendu ma dague!! Un souvenir!


"Euh, on peut peut-être discuter... calmement... Non?"

Les rires gras et les armes qui se pointèrent sur ma gorge me donnèrent la réponse. Je n'avais pas beaucoup de choix... La fuite!

Je me retournais et partit à la suite de la gobeline... dont j'ignorais le nom d'ailleurs! Mais le bruit des pas de course derrière moi ne me laissa pas l'occasion de réfléchir. Je pris quelques virages, puis au gré d'une alcôve sombre, je me glissai dedans en utilisant un petit tour de passe-passe magique que m'avait enseigné un des mages de l'équipe de Leo et que j'avais gardé en tête. Je laissais les ombres s'enrouler autour de moi pour m'y dissimuler totalement, tant qu'on n'éclairais pas l'alcôve... et qu'on ne restait pas non plus trop longtemps devant.

Je tâchais de reprendre ma respiration et de calmer mon coeur... Je devais être comme l'ombre, invisible, et parfaitement silencieuse. Silencieuse... Aucun bruit... C'était ma seule chance... Après, je pourrais toujours agir, mais là, il fallait disparaître.

Et je devais aussi penser à récupérer ma dague.
avatar
Kaïla Vitae

Messages : 37
Expérience : 285

Feuille de personnage
Niveau:
12/40  (12/40)
Race: Human
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Invasion souterraine

Message  Invité le Lun 28 Jan 2013, 17:14

La petite teigneuse fuyait à toutes jambes, jetant la dague qu'elle avait reçu dans un couloir afin de détourner l'attention de possibles poursuivants. C'était un chaos total dans les sous-sols à cause de l'invasion et Vivine dû se cacher à plusieurs reprises pour éviter d'être surprise par les quelques gardes qui courraient dans tous les sens. La gobeline traversa les couloirs à la recherche de la salle des coffres où les effets des prisonniers étaient conservés. Elle ouvrit la moindre porte discrètement, cherchant cette fameuse salle et la chance finit par lui sourire. Elle se cacha à nouveau pour éviter les gardes qui courraient pour prêter main-forte au leur ou bien pour s'échapper et elle se glissa doucement dans la fameuse salle, prenant le trousseau de clés laissé négligemment sur un clou sur le mur près du bureau de l'individu qui gérait les coffres. Après quelques minutes à chercher la bonne clé, Vivine ouvrit le coffre qui portait son nom et récupéra ses maigres possessions. Cela fait, il ne restait plus qu'à sortir de cet endroit. Ainsi donc, Vivine usa de tous ses talents de roublarde teigneuse pour tenter de sortir en catimini, une fois qu'elle aurait trouvé la porte de sortie.

(Je désire quitter ce topic, c'est mon premier RP ici et j'ai l'impression que je n'en verrai pas le bout ...)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Invasion souterraine

Message  Invité le Lun 28 Jan 2013, 18:29

Broyer du noir ne signifiait pas que cela nous empêchait de broyer... des os! La nouvelle espèce -bien que rarissime- des meubles volants faisait son apparition, au grand dam des assaillants qui récoltèrent de plein fouet leur courroux. Lancés à pleine force par une lamia remontée, ce mobilier d'un nouveau genre pouvait briser les os, éclater les organes, en bref, tuer ou provoquer des lésions difficilement soignables. Cependant, un individu bien équipé pouvait réduire l'impact des projectiles grâce à son armure, même si cela n'arrêtait pas forcément l'énergie cinétique emmagasinée. Les plus lents semblaient peiner à les éviter, mais ce n'était pas le cas de cette naga qui était déjà au sommet des marches, alors qu'elle était encore plusieurs mètres plus bas auparavant.

Le moins que l'on pouvait dire, c'est que sa rapidité était affolante, et sa dextérité ne l'était pas moins. Son regard perçant était rivé sur la lamia, cette dernière, désarmée, étant en train de prendre une table en bois pour s'en servir de projectile... Surprise, Serenna ne s'attendait pas à ce que ses opposants parviennent aussi rapidement jusqu'à elle, mais il était clair que cette naga était différente de tous les autres. Un cran, un niveau au dessus, peut être même la meneuse, celle qui donnait les ordres. Elle pouvait sentir à quel point son adversaire était résolu, déterminé, et expérimenté, et également à quel point la différence de niveau entre lui et elle était grande. Le dixième de seconde de surprise passé, l'inconnue hostile se jeta sur elle, toutes lames en avant, dans l'espoir d'en finir avec facilité...


* Tchac *

Le bruit désignant très clairement l'enfoncement d'un objet aiguisé dans un autre, un peu plus résistant, se fit entendre avec une distincte sonorité. Les éclats de bois frôlèrent le visage de la lamia, alors qu'elle respirait toujours, aucunement blessée. De justesse, elle s'était servie de la table qu'elle portait en tant que bouclier, les lames de son ennemi tranchant dans le bois, et s'y bloquant, l'espace d'un instant. Mais cet arrêt soudain du combat des deux partis, où chacun essayait de récupérer ses biens, profita aux forces de Naviento: les soldats qui suivaient la meneuse passèrent sur ses flancs, passant l'embuscade pour se diriger vers le cœur des geôles. Bientôt, il ne restait plus que les deux créatures, en face à face, et dont l'issue du combat était loin d'être incertaine.

Réflexe inopiné ou geste prémédité, la naga chercha à retirer ses lames d'un coup au moment où Serenna s'avança pour la repousser. La conséquence en fut une chute dans les escaliers pour la lamia, même si elle parvenait tout de même à se réceptionner sans trop de casse en contrebas. Ce moment de confusion lui avait permit de récupérer, sans le faire exprès, une des armes tranchantes de son assaillante. Comment avait-elle fait? Était-ce parce que la table s'était brisé au moment où elle était tombée? A moins que ce n'était un geste réflexe de sa queue reptilienne? L'opposante, elle, possédait toujours ses trois lames, et le fait qu'elle ne partait pas malgré qu'elle ait 'écarté' l'obstacle que représentait la lamia montrait bien que seule une issue mortelle et définitive lui conviendrait. Déjà, elle s'avançait de nouveau, prête à en découdre, et c'est une lamia endolorie mais armée, qui lui faisait désormais face.

Les duels en face à face n'avaient jamais été son fort. Serenna était bien plus douée pour se dissimuler dans une forêt sombre, traquant l'adversaire et le tuant à petit feu ou d'un coup unique, mortel. Ici, elle devait faire front, avec un corps souffrant qui commençait même à se rappeler d'autres douleurs récentes, représentées sur son corps par de multiples fines coupures en voie de cicatrisation.


« C'est stupide... »

Se battre contre quelqu'un qui haïssait les humains comme elle. C'était particulièrement stupide. Dans une autre existence, sans doute auraient-elles pu être amies. Quoi qu'il en était, la lamia dressa sa lame, se mettant en position de garde pour repousser les assauts de son adversaire. A trois lames contre une, la défense était une bonne solution, à condition qu'elle trouve une concentration convenable pour se servir de l'art de Mazz... L'arme de la naga n'était pas très adaptée pour cet art, mais avait-elle le choix? Avait-elle d'ailleurs une chance? Non, mais de part son humeur actuelle, il était clair que la réflexion n'allait pas être sa priorité numéro une. Maintenant, elle devait se protéger, repousser les lames de son ennemie pour mieux trouver une faille et l'exploiter. Sa vitesse et sa force allaient aider pour ce combat, même si la naga était beaucoup, beaucoup plus rapide...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Invasion souterraine

Message  Umbriel Celeboer le Mer 20 Fév 2013, 19:54

hrp:
Je tiens avant tout à préciser que l'arrivée d'Umbriel ici est due à l'un des objets porté par la naga. Pour les minutes qui précédaient, se référer à ce post.

Les geôles du Donjon avaient été conçues dans l'optique de pouvoir contenir n'importe lequel de ses habitants qui contrevenait aux règles. De fait, on pouvait y retrouver quelques pièces étranges réservées à des espèces particulières de monstres. Et il y avait aussi deux fosses emplies d'eau et fermée par une lourde grille, qui s'ouvraient à la fois sur le Donjon immergé et sur les prisons, afin d'accueillir quelques malfrats aquatiques.

C'est par l'une de ces fosses qu'arriva le triton, certain que l'objet qu'il cherchait était dans la zone. Si la grille côté souterrains était déjà ouverte, faute de prisonnier il lui fallut attendre un instant qu'un ennemi vienne déverrouiller la seconde porte.
Il mit donc à profit ce moment pendant lequel un drow vicieux essayait l'une après l'autre les clées du fourreau qu'il avait dérobé quelques instants plus tôt, persuadé de pouvoir récupérer là un assassin redoutable pouvant s'infiltrer dans le bâtiment par les eaux. Balayant la salle de tous ses sens, physiques et magiques, Umbriel repéra bien vite la bretteuse serpentine, aux prises avec une autre femme-serpent. Plus précisément, il repéra la lame fine et légère, légèrement courbée et à la garde presque absente. Mais cet instant suspendu où il fixait la lame ouvragée prit fin quand, alors qu'elle chutait vers le bas des escaliers, la queue de la lamia vient fouetter l'une des mains agiles de son adversaire, entraînant l'épée recherchée dans sa chute.


"Joins-toi à nous, et tu pourras te venger de ceux qui t'ont enfermé ic..."

La suite des paroles du drow, qui venait d'ouvrir la grille, se perdirent dans les borborygmes de sa gorge s'emplissant de sang. L'elfe noir pensait trouver là encore un prisonnier désarmé et innoffensif -d'autant qu'il n'y avait aucune protection sur la fosse contre la magie- aussi il ne vit pas venir la longue lame qui lui perfora l'abdomen. Puis la lame se retira, tout aussi rapidement qu'elle était venue, et il tomba, mort.
Ne perdant pas plus de temps, Umbriel donna un coup de sa queue puissante pour sortir du bassin, la grille désormais ouverte. A quelques mètres seulement de la naga qui lui tournait le dos, il arma son bras droit puis, le tendant vers l'ennemie, relâcha la déferlante qui se préparait.


"Solossë !"

Aussitôt partit du bassin une langue d'eau qui vint fouetter violemment le dos de la naga. Celle-ci, sentant l'attaque arriver au dernier instant, parvint à contrôler sa chute à l'aide de sa longue queue, se redressant en un instant au pied de l'escalier, à quelques pas de sa proie précédente. Proie désormais facile, puisque proche et non préparée.
Tout pacifiste qu'il était, le triton était rompu au combat et savait anticiper les mouvements à venir. Aussitôt son sort lancé, il se précipita à son tour dans les escaliers, porté par une légère vague. Il fut donc en un instant près des deux femmes-serpents, s'interposant entre la maître d'arme et celle qui avait eu le courage de s'opposer, l'épée levée prête à parer les prochains coups.
Et cet instant précédant le combat, où les adversaires, figés, se jaugeaient du regard avant de porter l'assaut, dura quelques interminables secondes. Il se savait en mauvaise passe, n'étant pas dans son élément et faisant face à une adversaire bien plus rompue qu'il ne l'était dans l'art du combat. Son meilleur espoir de victoire était les égouts, qu'ils rejoindraient au prochain coude du tunnel, mais qui sait quelles capacités pouvait révéler son alliée du jour.
Il profita d'ailleurs de ce court instant pour frôler l'esprit de celle-ci, lui murmurant par télépathie une mise en garde.

"Cette lame que tu as dérobée est précieuse. Surtout, je t'en supplie, assure-toi qu'elle ne retombe plus entre les mains de nos ennemis."
avatar
Umbriel Celeboer
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 652
Expérience : 485
Métier : Lhimlug: gardien, prêtre et théologien

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Aquatic
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://dungeonkeeper.forum-canada.com/t1083-carnets-de-voyage-du

Revenir en haut Aller en bas

Re: Invasion souterraine

Message  Crocs noirs le Dim 24 Fév 2013, 00:01

Trompé...

Trahi...

... Vaincu...

Voici les impressions que ressentaient Crocs-noirs depuis plusieurs jours, peu après avoir récupéré l'artéfact qu'il avait tant désiré depuis l'incident des zombies... Car il avait été dupé et maintenant un mal, une malédiction de son point de vue, des plus pesantes était sur lui. Les coupables ? Shkeil et Felina bien sûr... Mais également cet être à qui appartenait cette énergie qu'il avait perçu lors des tests et qu’il avait assimilé à l'aura dégagé par le sceptre... Il l'avait enfin percé à jour... Oni Ni Kanabo ! La grande archange déchue maîtresse de ces lieux... Et qui ne se doutait surement pas des conséquences de ses actes. Bien sûr ce qu'elle avait commis été des plus efficaces contre un individu tel que lui, dont la force résidait dans l'organisation de ses hommes et la communication. Néanmoins, Crocs noirs était un tel maître en la matière que même s'il était mort il y avait un plan qui aurait été mis en place. Un plan qui ferait regretter à la déchue ce qu’elle avait commise...

Et qui serait d'autant plus redoutable que Crocs -noirs était en vie.

Qui plus est l'assaut de Focus lui permettait d'agir par lui même sans éveiller le moindre soupçon de qui que ce soit. Ses hommes avaient pris position conformément aux indications qu'il avait donné avant d'être affligé par les effets de la malédiction et lui même avait mis en place les choses nécessaires à sa vengeance. cependant cela prenait du temps, beaucoup de temps, ainsi il n'avait pas achevé son objectif que l'armée du dragon noir avait déjà attaqué. Agaçant alors qu'il lui restait que le sous sol à "régler"... Mais ce n'était qu'un détail, après tout soit le donjon tenait et la vengeance de Crocs noirs se produirait soit il chutait et son courroux n'aurait pas lieu d'être... Bien sûr la seconde hypothèse serait plus regrettable, en diverses choses, comme le fiat qu'il perdrait toute la bande qu'il avait constitué depuis son arrivée et même avant pour certains de ses membres, ainsi quel e marché noir florissant qu'il avait mit en place, mais en dépit de toute cela il savait qu'il y survivrait. Cependant par précatuion il préférait tout mettre en place.

Bien entendu il n’avait pas prévu que les forces de Naviento attaquent aussi par les souterrains, mais cela ne l'inquiétait pas outre-mesure. Il avait amplement les moyens pour éviter d'être pris à partie et même s'il n'avait pas le choix, l'élimination d'une ou deux créatures ne lui poserait pas de problèmes. Une hypothèse improbable puisque sa ceinture d'ombre emplissait pleinement son office, en le rendant non seulement invisible aux yeux, mais aussi à tout autre sens physique si ce n'était le toucher, et nulle magie ne pouvait le percevoir du moment qu'il restait dans les ténèbres... Et c'était là un grand avantage des souterrains justement, si ce n'était l'incinérateur tout les lieux le composant n'étaient que peu éclairés, et donc parfaitement propice à ce que faisait Crocs-noirs. Il s'avançait ainsi aux travers des couloirs, impassible à la course des assaillants dans les couloir se contentant de ne pas les touchers, insensible au massacre des prisonniers dans leurs geôles, se moquant de la débandade des gardes du donjon. Seul pour lui comptait son objectif...

Néanmoins il dut prendre un léger, car un évènement assez inattendu se produisit. Alors qu'il s'avançait calmement dans une des nombreux couloirs il entendit un monstre, un homme-lézard; non loin s'exclamer.

"L'humain est là ! ... Pas plus loin, je sens son odeur !"

Ce saurien était il un mage exceptionnel pour percer la magie de la ceinture d'ombre ? Ou est ce que cette dernière était devenue déficiente pour laisser paraître son odeur ? Crocs-noirs préféra mettre l recherche de la réponse de côté pour réagir, en bon homme d'action. Il y avait trois monstre non loin, il pouvait les éliminer avec aisance et disparaître ensuite dans les ombres... Bien sûr il lui fallait être rapide car au vu du bruit que ce qu'il comptait faire aller provoquer les autres assaillants allaient rapidement venir par ici, mais de cela il avait l'habitude. Ainsi ce fut donc sans l'ombre d'une hésitation qu'il jaillit hors des ombres, se dévoilant afin d'avoir une meilleure vision des monstres et, avant que ces derniers ne se retournent, il lança sur eux trois sphères saisis d'un petit tube, tube qui avait le don de rendre explosif tout projectile adéquat qui y était inséré...

Son jet fut effectué d'un geste expert, guidé par un entrainement des plus efficaces, et ainsi les trois billes touchèrent leurs cibles alors que ces dernières se retournèrent, l'une fut atteinte au niveau du torse, les deux autres furent touchées aux jambes. Dans les deux cas l'explosion qui s'ensuivit les élimina assurément. Disloquant leurs corps dont les fragments arrachés s'éparpillèrent sur quelques mètres et dont le sang éclaboussa même le ruffian qui n'en eut cure. Non seulement de par le fiat lui même, mais également de par la jeune femme que la lueur provoquée par l'explosion avait dévoilé, et qu'il n’avait pas aperçu en passant... Ainsi donc le mystère était résolu, c'était sans doute elle que ces montres recherchés. Le ruffian ne put s'empêcher de fiat d'être irrité que le saurien n'est pas précisé l'appartenance de sa proie au sexe féminin, cela l'aurait évité de se faire passer pour plus puissant qu'il était... Enfin cela Crocs noirs venait de le réfuter, car un mage suffisamment puissant pour percer la magie de la ceinture d'ombre se serait sorti indemne de ces explosions.

Quoi qu'il en soit il se contenta de grogner un peu face à l'ingénue, puis en entendant des bruits de pas venant dans leur direction il lâcha sèchement.

"Oni Ni Kanabo !"

... En vérité il avait voulu lui signifier de s’éloigner au plus vite si elle tenait à la vie e à sa dignité, mais là était sa malédiction. Il ne pouvait plus communiquer par les autres que ce soit par la voix o, l'écrit ou tout autre manière et à chaque fois qu'il essayait c’était le nom de l'archange déchue qui lui venait à l'esprit. Il parut vivement irrité par le fait de prononcer à nouveau ce nom, mais ne perdit pas une seconde pour disparaître à nouveau dans les ombres. Ce qui arriverait à cette femme n'était pas son problème après tout. Son sort ne dépendrait que du fait si elle était suffisamment sotte pour rester là et s'interroger sur ce qui venait de se passer ou suffisamment maligne pour déguerpir au plus vite.

Pour sa part Crocs-noirs avait choisi la première option, sans pour autant dévier de son but... plus que quelques minutes et il arriverait à la cache, il lui faudrait du temps pour l'activer, mais il serait en sécurité... Et après cela et bien il ferait comme il avait toujours agi.

Observer le jeu qui se passait sous ses yeux afin de le manipuler et d'en titrer le meilleur des profits...
avatar
Crocs noirs

Masculin
Messages : 119
Expérience : 1170

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Invasion souterraine

Message  Focus Naviento le Jeu 28 Fév 2013, 00:13

Libérer ou exécuter les prisonniers s'avéra bien plus rapide qu'escompter, en grande partie parce que la garde n'avait pu faire face face à l'assaut, la majorité de ses effectifs se retrouvant à l'étage supérieur. Cependant on rapporta qu'un certain nombre de civils du donjon s'étaient réunis dans les caves sub-zéro, un terrain défavorable pour les combattants de Focus. La troupe, qui s’était alors rehaussé avec les prisonniers de plus d'une vingtaine de combattant se divisa en deux groupes à peu près égaux, l'un chargé de surveiller l'entrée de la grotte glaciale pour éviter un débordement de ce côté, tandis que l'autre remontait au rez-de chaussée, afin de prendre les défenseurs présents, s'il en restait, à revers ou renforcer la force d'assaut principale avec des éléments biens moins épuisés, offrant un avantage non négligeable aux forces de Naviento, déjà en supériorité évidente.

Néanmoins si la situation paraissait des plus favorables aux assaillants sur l’aspect global ,elle l'était bien moins sur d'autres points, comme pour les trois malheureux qui eurent le malheur de croiser la route de Crocs noirs ou encore pour la naga confrontée à une adversaire un tant soit peu coriace. Sa lointaine cousine était parvenu à bloque son assaut en usant de la table qui lui servait de protection, un réflexe qui lui avait sans nul doute sauvé la vie ! Voir mieux que cela ! Après tout le point fort de la naga était sa maîtrise des armes et sa vivacité, non sa force physique ,et par conséquence avoir ses armes coincée dans une surface telle que la table lui était extrêmement défavorable. Néanmoins il semblait que le geste de son opposant ait été purement dû à la chance puisqu'elle ne sut en profiter pleinement, se contentant de tenter de la repousser alors que la naga qui s'était déjà fendue pour retirer ses lames. Néanmoins le geste de la femme bleutée eut pour avantage de prendre un peu au dépourvu l'officier de Focus qui fut incapable de retenir son arme quand les mains de son adversaire s'y agrippèrent dan sa chute, parvenant à le lui retirer... Cela eut pour conséquence de grandement énerver la naga qui voyait en ce geste un véritable affront qu'elle ferait payer sans plus tarder, d'autant plus aisément que sa position de surplomb lui donnait un avantage non négligeable...

Cependant avant qu'elle ne puisse agir elle ressentit une vive brûlure dans le dos, pour constater en se retournant que la seule chose qu'il y avait derrière elle était une flaque d'eau... Il lui fallut apercevoir le triton se mouvoir à l'aide d'eau qu'il manipulait pour arriver sur les escaliers, la séparant de la lamia, pour comprendre. Une créature de mers qui avait usé de sa magie afin de la mettre en défaut... mais cela ne durerait pas longtemps, d'autant plus que la naga n'hésita pas un instant avant de s'élancer dans les escaliers, stabilisant sa course à l’aide des mouvements de sa queue tout en dévalant les marches à une vitesse impressionnante. Dans le même temps elle mouvait ses trois lames restantes en des mouvements à première vue anarchique, mais qui était en fait des gestes parfaitement étudié pour ne laisser aucune faille dans la garde de la lamai tout en permettant à cette dernière de frapper tout être qui se tenait devant elle, or le triton était entre elle et la lamia, son sort ne faisait de fait aucun doute...

"Je vais vous massacrer, vermisseaux, et vos cadavres serviront de sacrifices pour l'âme de Rex !"

La mort de son rival de toujours l’avait quelque peu affecté et elle s'était engagé à lui envoyer dans l'au delà les âmes des adversaires valeureux qu'elle affronterait afin que même séparé par la mort leur duel incessant continuent... Et désormais Serenna et Umbriel n'était rien de plus que des éléments de ce rituel à ses yeux.
avatar
Focus Naviento

Masculin
Messages : 67
Expérience : 511

Feuille de personnage
Niveau:
1/40  (1/40)
Race: Reptile
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Invasion souterraine

Message  Kaïla Vitae le Mar 05 Mar 2013, 11:32

Je restais cachée dans l'ombre, en retenant ma respiration, mais cela ne devait pas suffire... Le saurien qui accompagnait l'elfe avait repéré mon odeur, et en parlait d'un ton dédaigneux. Pas besoin de réfléchir bien longtemps pour comprendre que je devrais me défendre. J'affermis ma main sur la poignée de la dague qu'il me restait, et ce n'est que quand je les vis qu'ils explosèrent soudainement. Je fermais les yeux pour éviter de recevoir des débris organiques dans l'oeil, mais je fus quand même recouverte par quelques morceaux dont je me débarrassais vivement. Mais la lueur de l'explosion brisa mon camouflage, et je me retrouvais face à un humain borgne d'aspect un peu patibulaire, n'inspirait pas confiance. Il y eu un léger bruit extérieur, puis il me grogna:

"Oni Ni Kanabo !"

Il sembla irrité par ces mots, puis disparût totalement dans les ombres. Je ne restais que quelques instants avant de m'éloigner de cet endroit, pour reprendre la piste de la gobeline. Ça devait être ce Croc Noir dont Felina m'avait parlé. Bien sûr, j'aurais pu lui être redevable du coup, mais de ce qu'elle m'avait dit et de ce qui s'était passé, il avait plus que certainement agi pour se sauver lui-même. Mais pourquoi m'avoir parlé de la maîtresse du donjon? Je n'en savais rien et ce n'était pas le plus important. Pour l'heure, je voulais retrouver la jumelle de ma dague, et je finis par la retrouver au bout de quelques minutes en restant discrète.

Et maintenant, deux options s'offraient devant moi... Soit j'agissais contre les envahisseurs, soit j'essayais d'en savoir plus sur ce Croc Noir. J'optais dans un premier temps pour la sécurité, et décidais de repérer des petits groupes isolés pour leur subtiliser leurs armes. Sans armes, ils devraient être plus facile à neutraliser, y compris pour moi. Mais dans un premier temps, ce genre de petits larcins, c'était plus dans mes cordes pour les affaiblir. Et des personnes isolées étaient plus faciles à berner qu'un groupe plus organisé.

Restait à trouver un groupe suffisamment petit pour que cela ne soit pas trop dangereux pour agir.
avatar
Kaïla Vitae

Messages : 37
Expérience : 285

Feuille de personnage
Niveau:
12/40  (12/40)
Race: Human
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Invasion souterraine

Message  Umbriel Celeboer le Jeu 23 Mai 2013, 18:41

hrp:
Désolé d'avoir tant tardé. Avec le départ de Serenna, je me suis retrouvé le bec dans l'eau sans trop savoir comment continuer le RP. J'espère que ceci débloquera la situation...

Lorsqu'il vit son adversaire, hargneuse, se précipiter sur lui, Umbriel fut déçu que sa manoeuvre ne lui ait pas donné plus de temps. Il avait osé espérer que Serenna et lui disposeraient de quelques secondes supplémentaires pour ce préparer au combat ardu qui s'annonçait. Mais avec une créature aussi rompue à l'art du combat que semblait l'être la naga, cela n'était à vrai dire guère surprenant.
Le triton connaissait ses limites, et il ne doutait pas dans le cas présent être largement surclassé à l'escrime. Sa coéquipière et lui allaient avoir besoin de toutes les ruses qui s'offraient à eux pour l'emporter contre leur redoutable ennemie.

Lorsque la danse mortelle des lames de la naga arriva sur lui, il était certain qu'il pouvait en bloquer une, deux éventuellement, mais à chaque assaut il serait touché et perdrait du terrain. Il usa alors de l'avantage qu'il avait: le lhimlug était un mage bien avant d'être un bretteur.
Tendant sa main droite face à lui, murmurant une parole indistincte, il invoqua au creux de sa paume, un bref instant avant que la première des épées ne l'atteigne, une minuscule sphère d'eau. Celle-ci s'étendit aussi vite qu'elle était apparue dans un violent tourbillon aqueux, la pointe du vortex centrée sur la main de l'invocateur. Sa parade était simple, mais la vitesse de l'eau entraîna les lames ennemies dans son mouvement, la vitesse prodigieuse de la naga accentuant le tout. Profitant que la danse offensive des bras de la femme-serpent était perturbée pour un court moment, il projeta vers l'avant dans l'objectif d'embrocher la redoutable guerrière.
Il ne fut pourtant pas étonné lorsque la seule réponse à son offensive fut le tintement du métal.

Cette première passe d'arme ne pouvant plus que tourner au désavantage du triton, celui-ci s'extrait rapidement du corps-à-corps, propulsant le maelström d'eau qu'il avait invoqué sur son ennemie. Ayant pris ainsi du recul, il se mit en garde, appréhendant une prochaine passe qui ne lui serait vraisemblablement pas aussi favorable.
Il était plus que temps pour le triton que la lamia derrière lui, ou tout autre allié, intervienne. Seul, il ne pouvait espérer l'emporter sur son ennemie. Du moins pas hors de l'eau.


hrp:
Bref, si vous ne l'avez pas encore compris, l'arrivée providentielle d'alliés serait la bienvenue >.>
avatar
Umbriel Celeboer
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 652
Expérience : 485
Métier : Lhimlug: gardien, prêtre et théologien

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Aquatic
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://dungeonkeeper.forum-canada.com/t1083-carnets-de-voyage-du

Revenir en haut Aller en bas

Re: Invasion souterraine

Message  Invité le Mar 18 Juin 2013, 22:32

- Ça na va pas du tout Kamiu ! Depuis combien de temps n'es-tu pas sortit de ce trou à rats ? Déjà que tu ressemblais à un cachet d'aspirine mais là franchement même un paquet de lessive à plus de couleur que toi !

Un petit frémissement agita les lèvres du vampire prostré sur le sol d'une pièce sombre et sèche, pleine de poussière. A part ça, aucune autre réaction ne se fit voir sur tout le corps du buveur de sang qui semblait mort sans l'être. Mis à part le mouvement de deux serpents d'ombres qui se lovaient contre le corps de l'être aux cheveux améthyste, rien ne semblait vivre ici. Pourtant, les deux créatures qui sortaient des épaules de Kamiu ne désespérèrent pas et continuèrent à parler à tour de rôle voir en même temps. Les deux créatures penchèrent de concert leur tête pour regarder leur hôte dans les yeux et furent surprit d'entendre un soupir sortir des narines du noctambule... Bon, au moins il est en vie c'est déjà ça. D'ailleurs les créatures se demandèrent brièvement ce qui se passait si leur hôte se mettait à dépérir jusqu'à la mort. Le symbiote fit l'équivalent d'un haussement d'épaule en contractant son corps reptilien puis se remit à parler :

- Tu crois quand même pas qu'il nous fait une déprime là ?

-Rah non quand même pas, il est chiant quand il déprime ! Tu te souviens la dernière fois hein ? Tu te souviens ? Une semaine... UNE SEMAINE qu'on a supporté ça !

-Ah ça pour m'en souvenir je m'en souviens ! J'ai carrément dû lui faire boire du sang de force et je peux t'assurer que c'était pas la joie ! Mais toi tu t'en foutais car t'étais juste bon à te plaindre comme d'habitude !

- ça veut dire quoi ça ? Tu m'accuses encore là ?

Les deux serpents d'ombres se jetèrent l'un sur l'autre avec un échange de quolibets et de provocations à vous en faire pâlir un charretier nain et firent tellement de bruit que Kamiu reprit ''conscience'' et soupira en se pinçant le nez. Attrapant vite la tête de ''gauche'' par une de ses cornes et celle de ''droite'' par le cou, le noctambule prit enfin la parole :

- Vous pouvez pas arrêter une minute vous deux hein ? Bordel faudrait que je puisse trouver comment vous réduire au silence... Au moins momentanément.

Grognant sous la poigne du vampire qui n'était pas des plus agréable même si elle était loin d'être douloureuse, les deux têtes finirent par se calmer et parler de manière plus posée. La tête cornue au crâne plus épais dit à son ''maître'' sur le ton de la réprimande :

- Ah ben enfin vous voilà vous ! Ca fait plusieurs jours que vous êtes dans cet état ! On ne peut donc jamais s'endormir dans votre corps et votre esprit sans qu'en se réveillant la situation empire ! C'était quoi cette fois-ci hein ?

Un nouvel étranglement plus brutal que le précédent cloua le bec à la créature mais sa comparse semblait soudain grave et se mit même à renifler l'air. Voyant la réaction d'une des têtes de son symbiote, Kamiu la caressa pour en savoir plus, comme si il s'occupait plus d'un animal que d'une bête aux crocs effilés. Ouvrant la gueule et dardant une langue bifide, le serpent d'ombre goûta l'air puis dit :

-Quelque chose ne va pas, ça sent le sang, la violence, la peur, la mort... On dirait que... Que le donjon est attaqué !

Se redressant brusquement au point de se cogner l'arrière du crâne, Kamiu jura une bonne fois puis demanda confirmation à son symbiote. Ce dernier répéta son avis vite rejoint par l'autre tête qui affirma sentir la mort approcher à grands pas. Bien vite, même Kamiu pu le confirmer : le fracas des épées et des cris lui parvinrent. N'étant pas un combattant dans l'âme, le vampire devint tout de suite nerveux et se demanda quoi faire. Evidemment, ses deux ''camarades'' lui enjoignirent d'au moins sortir de la pièce poussiéreuse où il s'était enfermé. La porte vermoulue grinça et... Et ben ne bougea pas. Frustré, le noctambule enjoignit son symbiote de casser cette fichue porte d'un coup de boule... Ce qui fut fait avec un succès fracassant... Et surtout très bruyant. Le choc fut si bruyant d'ailleurs que ce qui ressemblait bien à deux reptiles armés de cimeterres se tournèrent vers Kamiu et brandirent leurs armes. Essayant de s'expliquer, le vampire n'en eut pas le temps qu'un amas de crocs se referma sur la gorge du premier ennemi et lui arracha un sacré morceaux de chair. Celui là éliminé, le symbiote s'amusa à soulever l'ennemi restant en l'air puis à le couper en deux avant qu'il ne retombe. Rétractant sa crête en os en ricanant, le serpent d'ombre se lécha ses babines pleins de sang et donna à son hôte la direction à suivre pour plus de sang.


Quittant la zone, Kamiu tomba sur un guerrier isolé, une beast lionne qu'il charma du regard avec une facilité déconcertante avant de la vider de son sang... Bon dieu quel délice ! Dommage que le vampire ne puisse en profiter. Reprenant des couleurs avec chaque gorgée de sang, l'être de la nuit finit par lâcher le corps exsangue de sa proie et poursuivit son chemin. Arrivant dans le dos d'un couple de défenseurs du donjon aux prises avec une naga apparemment assez puissante et faillit ne pas intervenir. Pourtant ses ''tentacules'' en décidèrent autrement. Alors qu'une lame filait vers le visage de ce qui ressemblait à un triton, la tête de serpent constituée d'une gueule pleine de crocs chopa le sabre entre ses dents et le brisa en claquant des dents. Ricanant en se dressant bien haut, les bêtes dardèrent leurs regards sur l'ennemi avec gourmandise. Arrpochant à leur suite, le vampire regarda le duo de défenseurs et dit sur un ton calme et un peu fatigué :

-On ne peut donc jamais dormir tranquille ici ? Excusez-moi mais j'ai l'impression qu'il y a du grabuge ici... On peut m'expliquer ? Après avoir liquidé cette saleté là bien entendu...

Kamiu n'était peut-être pas armé mais il était plutôt rapide pour se déplacé et ses créatures constituaient une défense assez difficile à pénétrer. Ajoutez à cela une capacité assez efficace à affaiblir l'ennemi autrement que par ses morsures et vous obtenez un combattant à ne pas sous-estimer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Invasion souterraine

Message  Focus Naviento le Mer 28 Aoû 2013, 23:04

Ses opposants étaient peut être parvenu à lui arracher une arme, mais leur pathétique résistance s'arrêtait ici ! Sa cousine, bien trop effrayée, restait terré derrière cette pitoyable créature aquatique et ce dernier manier pathétiquement l'arme qu'ils lui avaient prise ! Oh elle devait lui reconnaître une certaine bravoure, une audace pour oser s'opposer à la tempête de lame qui s'abattit à lui ,ainsi que certaines notions, mais rien de suffisant pour tenir tête longtemps à la naga. Ainsi à peine une poignée de seconde après qu'elle soit passée à l'assaut elle forçait son opposant à reculer, lui arrachant un soupir méprisant. Ts en se montrant aussi incapable leurs âmes n'allait même pas présenter le moindre intérêt pour l'esprit de Rex !

Oh, son opposant usa bien d'un tour de passe-passe, l'assaillant d'un puissant jet d'eau, mais bien qu’elle n’était pas aussi familier avec l'élément aqueux que le triton elle avait grandi dans des marais, et de fait même la violence du choc ne fut pas suffisant pour la faire reculer, juste l'interrompre une poignée de seconde en lui obstruant la vue, bien qu'elle ait adopté avec se lames une garde qui la préserverait de toute blessure sérieuse de la part de son opposant... ait finalement elle profita de cet assaut, se servant du fait que l'éclat de l'eau la dissimulait brièvement, pour qu'ne de ses lame jaillisse des flots afin de frapper de plein fouet son opposant... Mais sans en comprendre la raison elle vit son assaut se faire stopper dans son élan. Alors,  à peine put elle voir l'ombre qui bloquait se a lame, que cette dernière fut brisée en un tintement métallique, suivi d'un râle de la part de la nagea comme si c’était un de ses membres qui venait d'être rompu tandis que son regard se posait sur la vampire dont venaient de jaillir les ombres. Les habitants de ce donjon étaient vraiment pathétiques pour être obligé d'ainsi s'unir pour ne serait ce que parvenir prétendre à lui faire face !

Néanmoins il ne lui restait que deux lames, ce qui allait l'obliger à être quelque peu prudente dans ses manœuvres. Enfin ce serait le cas si certains individus n'avaient pas eu la bonne idée de mourir à proximité, avec leurs armes à leurs côtés. Ainsi elle put récupérer rapidement dans ses mains un court couteau ainsi qu'ne hachette, des armes moins équilibrées que ses katanas, mais qui n'en était pas moins redoutable... D'autant plus qu'elle en avait récupéré une troisième une épée courte, avec sa queue, qu'elle gardait bien par devers elle dans l'idée de s'en servir ensuite comme "arme secrète", littéralement...

"Tu voulais dormir, vermine ? Je vais t'accorder le repos éternelle !"

Ainsi elle s’engagea à nouveau au combat, se servant des armes récupérées pour tenir à distance les ombres, ces outils pouvant être brisée sans que cela soit un réel problème, et tenter d'assaillir le triton ou le vampire avec ses deux lames, guettant la moindre ouverture concrète avant d'user de l’arme tenue par sa queue afin d'en terrasser un, et par la suite l'autre tomberait à coup sûr, sa congénère semblant qui plus bien trop  effrayé pour agir de quelques manière que ce soit ! Ah Focus avait raison en disant que cet assaut serait d'une aisance confondante !
avatar
Focus Naviento

Masculin
Messages : 67
Expérience : 511

Feuille de personnage
Niveau:
1/40  (1/40)
Race: Reptile
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Invasion souterraine

Message  Umbriel Celeboer le Ven 13 Juin 2014, 18:31

L'eau n'entravait en rien ni la vision ni les mouvements d'un triton. Il vit venir la lame, droit sur lui. Il put deviner sa trajectoire. Il se savait en revanche incapable de l'éviter... Il savait aussi que dans un combat aussi déséquilibré, contre une adversaire aussi redoutable, la blessure qui en résulterait scellerait l'issue du duel.
Réflexe tout naturel, il ferma les yeux une fraction de seconde, le temps s'arrêtant tandis qu'il attendait le contact froid du métal et sa douleur lancinante.
Ni l'un ni l'autre ne vint.
En lieu et place, il entendit le son caractéristique d'une lame brisée nette. Rouvrant les yeux, le temps suspendu ayant reprit son cours, il ne put que constater l'arrivée providentielle d'un nouveau défenseur. La balance revenait vers l'équilibre.

La naga cependant, épéiste experte, ne fut pas déstabilisée pour autant. Elle récupéra vite de la surprise initiale et remplaça ses armes perdues par d'autres récupérées sur les dépouilles. Trop confiante, elle négligea cependant la nature monstrueuse de ses adversaires. Umbriel était tout comme elle doté d'une queue, et donc conscient des possibilités que cela offrait, en particulier face à une créature qui, dépourvue d'appendice caudal, en négligeait les conséquences. Mais surtout il était une créature aquatique, ayant évolué toute sa vie quand un environnement en trois dimensions où le danger peut venir de tous côtés indifféremment. Pour ces raisons, il interpréta correctement le reflet métallique qu'il aperçut furtivement à l'extrémité de la queue de son adversaire.

Les bottes de la femme-serpent n'étaient plus aussi efficaces que précédemment. Ses nouvelles armes, la hachette en particulier, n'étaient pas équilibrées en accord avec son style de combat. Ils se retrouvaient en équilibre cependant. Kamiu, avec ses deux serpents monstrueux, pouvait attaquer et parer à la fois (dans compter ses esquives lestes), de même qu'Umbriel qui attaquait de son épée et défendait par magie, faute de bénéficier sur terre d'une agilité suffisante pour esquiver. Mais face aux 4, voire 5, armes adverses, ils ne faisaient au mieux que maintenir le statu quo, jusqu'à ce que l'un d'eux commette une erreur fatale.
Après avoir efficacement contré une attaque visant son épaule gauche déviant le cimeterre d'un jet puissant d'eau, le lhimlug se dégagea une ouverture. Serrant le poing droit, duquel il guidait sa magie, il changea l'eau restant sur la lame et le bras ophidien en glace. Ceci eut pour effet de les alourdir notablement, handicapant la duelliste dans son mouvement de retour de la lame vers Kamiu.
Le triton profita de ce court instant non pas pour attaquer -les défenses de la naga étaient toujours en place- mais pour pivoter sur lui même, envoyant alors valdinguer le cimeterre que la lamia, cachée un peu plus loin et ayant fui le combat, avait laissé au sol. Alors que celui-ci était en l'air, une vague d'eau parfaitement ajustée le transporta juste dans la main du vampire allié.

"Tenez, voilà qui rétablira l'équilibre du nombre d'armes" murmura-t-il mentalement à l'agile défenseur.

Il revint au combat juste a temps pour parer in extremis de son épée une estocade particulièrement meurtrière. Ripostant sans attendre d'une pointe de glace que la naga trancha net de sa hachette, Umbriel se remit pleinement dans l'action.
Il leur faudrait plus que le nombre de lames qu'ils pouvaient manier pour espérer la vaincre à eux deux, le triton le réalisait bien. Il fallait à tout prix qu'ils arrivent à faire pencher la situation en leur faveur. Une idée lui vint, mais si compagnon d'armes et lui allaient avoir besoin de se concerter. Encore une fois, le don de télépathie du lhimlug sera du plus grand intérêt.

"Compagnon, répondez moi moi oralement sans rien dévoiler à notre adversaire: étant un vampire, vous n'avez nul besoin de respirer, aussi l'eau ne vous pose-t-elle aucun problème ?"
avatar
Umbriel Celeboer
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 652
Expérience : 485
Métier : Lhimlug: gardien, prêtre et théologien

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Aquatic
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://dungeonkeeper.forum-canada.com/t1083-carnets-de-voyage-du

Revenir en haut Aller en bas

Re: Invasion souterraine

Message  Umbriel Celeboer le Mer 25 Juin 2014, 16:25

hrp:
Après concertation entre personnes concernées (du moins celles encore actives...), on a décidé de clore là ce topic qui dure depuis trop longtemps (en grande partie par ma faute, je sais et je m'en excuse). Voilà donc une petite avance rapide sur le dénouement de ce combat.

Dans les souterrains désertés, le combat avait fait rage longtemps encore. Les assaillants qui étaient entrés par les souterrains avaient soit péri en rencontrant quelques habitants du Donjon, soit rejoint la bataille principale devant les portes brisées. Seuls étaient restés dans les prisons la naga et les quelques défenseurs assez fous pour s’opposer à elle. Mais désormais, elle gisait morte, partie rejoindre son éternel rival.
Il avait fallu à Kamiu et Umbriel déployer des trésors d’astuce et faire preuve de performances impressionnantes au combat pour arriver à un tel résultat. A bien des reprises, ils avaient cru leur fin arrivée. Ils n’étaient pas sortis indemnes de cet affrontement pour autant.

Après avoir tenté de retenir le général de Focus Naviento un temps, et être assurés qu’ils ne pourraient le faire éternellement, le vampire tenta d’attirer pleinement l’attention de son adversaire afin de laisser le temps au lhimlug de se concentrer plus avant sur sa magie. Il n’avait pas tout à fait réussi, le contraire aurait été étonnant de la part d’une épéiste si experte. Seule l’intervention de ses symbiotes l’empêcha d’être tué à plus d’une reprise lors de ce court instant, mais le triton en revanche n’avait pas eu la chance de bénéficier de leur protection. Il en avait tiré une profonde entaille au bras droit et il s’en eu fallu de peu pour que cela ne soit pas plus grave. Sa magie fit effet alors que la pointe de l’un des cimeterres effleurait déjà sa poitrine. Mais la force de l’eau soudain relâchée repoussa tout le monde.
Umbriel avait puisé dans le trou d’eau par lequel il était arrivé pour remplir d’eau un espace contrôlé dans lequel étaient compris la naga, Kamiu et lui-même. Mais plus important était le reflux de cette eau, revenant vers son point d’origine en les y entraînant. Ils se retrouvèrent ainsi tous trois dans une grande cellule immergée, destinée aux créatures aquatiques de grande taille (elle avait dû être aménagée suite à l’incarcération d’un homme-baleine. Aussitôt à l’intérieur, le triton prit un court instant pour geler les gonds mouillés de la lourde grille, prévenant ainsi toute évasion. Ils étaient tous les trois piégés dans cet espace immergé. Cela avantageait grandement Umbriel, bien sûr, mais Kamiu se retrouvait dans une situation plus inconfortable, puisqu’il n’avait plus pieds. Mais ses “serpents”, eux, n’étaient en rien dérangés, aussi restait-il dans la danse. Toujours en parlant de serpent, la naga fit preuve une fois encore qu’elle serait un adversaire coriace : elle faisait partie de ces quelques espèces de reptiles capables de nager et de retenir leur respiration sous l’eau pendant longtemps. Et quand bien même, lorsque le combat s’éternisa, elle sortit de sa gibecière un morceau d’algue spongieuse, pleine de bulles d’air, qu’elle mâcha afin de prolonger encore sa plongée.
Le combat reprit alors de plus belle. Sauf que les attaques et parades du triton étaient cette fois bien plus habile, alors justement que celles des autres l’étaient moins, et sa magie bien plus efficace. Ils réussirent notamment à blesser la femme-serpent lorsque le prêtre des mers la piégea dans un tourbillon, réduisant considérablement ses options de mouvement. Mais même là, elle prouva encore qu’elle était redoutable en gratifiant le vampire d’une attaque fourbe, aux jambes, avec la lame qu’elle avait gardée avec sa queue.
Alors que tous commençaient à fatiguer, Umbriel appela en renfort des liaírë, une espèce de petits poissons argentés, très communs aux alentours de sa ville d’origine, qui bien que pacifiques étaient couverts de quelques écailles au tranchant redoutable. Lorsqu’ils perçurent le danger de la nage (tant par l’agitation qu’elle causait que par les douces poussées mentales de l’invocateur), ils adoptèrent une technique de défense redoutable. Chaque individu du banc se mit à filer frénétiquement en tous sens, formant un nuage argenté aux contours indistincts, effleurant à de multiples reprises ce qui avait été identifié comme un danger afin de le harceler de centaines de minuscules entailles. Ces blessures n’étaient pas bien dangereuses pour la naga, surtout sur ses zones écailleuses, mais suffisamment nombreuses pour être douloureuses et perturber ses aptitudes.
De plus, l’agitation des liaírë mettaient ses sens en défaut, surtout alors que son ouïe était ainsi faussée par l’eau. La tête cornue du symbiote de Kamiu en profita, se faufilant entre les redoutables poissons, pour la saisir fermement à la gorge. A l’issue d’une courte étreinte, le temps semblant ralenti alors que tous observaient, la naga expira douloureusement une dernière fois, le sang se mêlant aux bulles.

Après que le triton l’ait aidé à ressortir de la cuve, le vampire avait préféré se retirer afin de reprendre son repos. D’autant qu’il avait à récupérer de ses quelques blessures.
Le lhimlug était resté là un instant, contemplant le corps sans vie de la redoutable combattante. Il aurait voulu qu’elle ne meure pas, du moins pas maintenant. Il regarda le cimeterre que Kamiu lui avait rendu à sa demande. Il portait sans ambiguïté la marque d’Hyken, le Dragon de Foudre. Le gardien des secrets du Dragon d’Eau ne pouvait qu’imaginer le sort funeste connu par ce confrère dont il ignorera peut être pour toujours l’identité, sa seule piste gisant morte devant lui.
Il lui faudrait désormais trouver une personne à qui confier ce symbole sacré. Toutefois il avouait ignorer vers où chercher. Les cultes draconiques n’avaient que peu de contact entre eux, et pour être honnête ceux d’Hyken et de Minaln ne s’étaient à ce jour rencontré qu’à de très rares occasions. Umbriel frissonna. Il avait désormais sur ses épaules la lourde responsabilité de deux artefacts sacrés qu’il lui fallait protéger et défendre…
Mais les décisions à ce sujet devront attendre, car pour le moment le triton, épuisé à l’issue de ce dur combat, se glissa avec fort peu d’énergie vers le système de tunnels immergés. Il comptait rallier ses appartements, priant pour que les autres habitants du Donjon puissent défaire sans plus d’aide de sa part la cruelle armée de Focus Naviento.


hrp:
Engar, Kamiu, j'espère que ça vous convient. Si non, dites le moi.
avatar
Umbriel Celeboer
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 652
Expérience : 485
Métier : Lhimlug: gardien, prêtre et théologien

Feuille de personnage
Niveau:
17/40  (17/40)
Race: Aquatic
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur http://dungeonkeeper.forum-canada.com/t1083-carnets-de-voyage-du

Revenir en haut Aller en bas

Re: Invasion souterraine

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum